La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Pape François et les Lapins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Le Pape François et les Lapins   Ven 23 Jan à 2:47

Une initiative de l'Association Marie de Nazareth

23 janvier - Mariage de la Sainte Vierge et de Saint Joseph

Tout le bien du mariage est accompli chez les parents du Christ

Depuis le XVIème siècle, l'Eglise catholique fête traditionnellement les saintes fiançailles de la Sainte Vierge et de saint Joseph (qui sont bien évidemment un modèle pour tous les fiancés) le 23 janvier :

Tout le bien du mariage est accompli chez les parents du Christ : l'enfant, la fidélité et le sacrement. L'enfant, nous le reconnaissons en le Seigneur Jésus ; la fidélité en ce qu'il n'y eut aucun adultère ; le sacrement en ce qu'il n'y eut aucune séparation. Une seule chose est absente : l'union charnelle. (Saint Augustin, évêque d'Hippone - Père et Docteur de l’Eglise)

Avis personnel de T.A.Y: Les lapins sont une création de Dieu et l'homme se doit être bienvaillant envers la nature et ses enfants. Je respecte Saint François d'Assisse et son loup de Gubio. Alors, je vous donne comme surnom Pape François d'être le loup de Gubio de Saint François.
------------------------------------------------------------------------------------------
Cher lecteur, chère lectrice,

Si, grâce à ZENIT, vous avez l’impression de vivre activement - en vous sentant proche de Rome - les grands moments et les défis de l’Eglise catholique et des chrétiens du monde, c’est pour nous, qui travaillons à ZENIT, comme une récompense.

Les technologies permettent désormais une circulation planétaire de l’information: c’est le cadre dans lequel circulent, on le sait, toutes sortes de choses. Mais c’est aussi une occasion pour ZENIT d’accomplir sa mission comme véhicule d’informations et de communication du message du Christ et de son Eglise, au service de la famille humaine.

La bienheureuse Mère Teresa de Calcutta affirmait : « La première pauvreté des peuples, c’est de ne pas connaître le Christ », et elle nous bousculait en disant : « Les gens ont faim de Dieu. Les gens ont soif d’amour. En sommes-nous conscients ? Le savons-nous ? Le voyons-nous ? Avons –nous des yeux pour le voir ? Combien de fois notre regarde erre-t-il sans s’arrêter ? Comme si nous ne faisions que traverser ce monde ? Nous devons ouvrir les yeux et voir ».

Face aux énormes besoins du monde, ZENIT semble être une réalité minuscule, mais, en même temps, elle peut offrir un grand service.

Grâce à la mobilisation des ressources et au bouche-à-oreille, de la part de milliers de lecteurs dans le monde entier :

aujourd’hui, ZENIT réussit à entrer tous les jours dans les ordinateurs de 520.000 personnes qui reçoivent les nouvelles par mail ;

demain, nous n’arrivons même pas à imaginer jusqu’où ZENIT pourra arriver si la mobilisation de vous tous, chers lecteurs, se multiplie toujours davantage.

Il y a tellement de façons de répondre à l’amour de Dieu et de s’engager pour le communiquer aux autres.

Toutes passent certainement par une prise de risque, par l’offrande de quelque chose de soi-même.

Aujourd’hui, à ZENIT, nous vous proposons du concret: prenez personnellement une part active dans la « famille de ZENIT » et venez aider cette campagne de dons, selon vos possibilités.

Comme vous le savez, ZENIT n’a pratiquement pas d’autres formes de financement que le soutien de ses lecteurs.

Actuellement, ZENIT publie 7 éditions, par ordre d’”ancienneté”, en espagnol, anglais, français, allemand, portugais, italien et arabe.

L’expérience des années passées nous enseigne que toutes les éditions ne peuvent pas collaborer au financement de ZENIT de la même manière. Certaines ont une grande diffusion dans des pays aux situations économiques difficiles. D’autres, plus “jeunes”, ont une diffusion plus limitée.

L’an dernier, comme depuis déjà quelques années, les lecteurs de l’édition française de ZENIT ont répondu avec une générosité impressionnante: leur contribution finale a été la plus élevée de toutes les éditions de ZENIT!

Cette année, nous proposons aux lecteurs en langue française l’objectif de 400.000 Euro.

Y arriverons-nous?

Nous pouvons compter sur votre soutien?

Envoyer un don à ZENIT est très simple. Il vous suffit de “cliquer” sur ce lien:

http://www.zenit.org/french/don.html

Ces campagnes sont toujours une “aventure” dans laquelle ce qui est en jeu c’est la vie même de ZENIT, et les protagonistes, c’est vous, chers lecteurs!

Comme nous le disions plus haut, l’équipe qui travaille à ZENIT est petite, mais avec la mobilisation de vous tous, la mission que nous accomplissons ensemble peut être grande!

Et dès maintenant, nous vous remercions.

Avec nos cordiales salutations.

L’équipe de ZENIT


Dernière édition par yanis la chouette le Lun 23 Fév à 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: L'éducation Nationalle, la recherche et le laïque   Ven 23 Jan à 3:22

La Première République où les premières tentative de réponse à la transition de pouvoir entre le citoyen et le pouvoir.
Hélas, le droit de vote ne fût accordé que pour les Femmes par Malraux, le Colonel de Gaulle et les communistes pendant la libération de la République et de ses mœurs. Voir l'Histoire du Panthéon à Paris.

Les invalides fut et furent restauré dans leur intégralité mais la République fût fracturé par l'atrocité et la barbarie de l'occupation et de l'histoire de l'esclavage crée en toutes sociétés: On peut crier et prétendre être innocent et coupable pour se voiler le visage et l'esprit aux yeux de la Justice. Mais celle-ci n'est point sourde et elle entends le cri des éducateurs et des élèves qui demandent plus de clarté dans la morale et le spirituel.

La cinquième république est jeune car elle connait l'héritage des Rois, des Républiques, des Empires et des Gouvernements. Tout cela peut paraitre sectaire mais cela est morale, divin et laïque: si vous respectait la croyance
vous vous rendrez compte que le principe de Liberté est vaste dans l'imaginaire; et c'est pour cela qu'il faut des règles pour ne plus revivre des massacres, des viols, des parjures, des dégradations, de la violence. Un monde parfait est illusoire mais celui qui à l'audace de ne pas y croire au même titre que le père Noël et ses croyance pousse tout Être aux yeux des Lumières, des philosophes et des savants à devenir des criminels ou des épaves à la merci d'une Secte, d'une Mafia, d'un Sérial-Killer.

Un Monde parfait s'est Être ou ne pas etre: Tel est la question.

Il y a des Réponses à vous de choisir dans votre intégrité et ses conséquences.

Voilà mon avis sur L’éducation Nationale et ses cours de Morales à enseigner dans l'avenir.

Oui à la Gréve publique et privé, Oui aux Syndicats Salariales et patronales.
Non au viol, Non à la lobotomie et Non à l'esclavage.

Monsieur Tignard Yanis

PS: Oration dédié à Camille Desmoulins, Victor Hugo et Louise Michel des enfants de la France et de la République


Dernière édition par yanis la chouette le Lun 23 Mar à 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: La République d'Irlande ou Dublin, Boston et St Patrick   Mer 28 Jan à 2:59

ROME, Jeudi 21 juillet 2011 (ZENIT.org) – Le premier ministre irlandais, Enda Kenny*, a prononcé ce mercredi devant la chambre basse du parlement un réquisitoire extrêmement sévère contre le Vatican, dans le dossier des abus sexuels sur des mineurs commis dans l’Église, rapporte la rédaction française de Radio Vatican.

Une semaine après la publication d’un 4° rapport qui épingle la hiérarchie du diocèse de Cloyne, Enda Kenny a reproché au Saint-Siège le « dysfonctionnement, la déconnexion, l’élitisme et même le narcissisme qui dominent la culture du Vatican ». Le premier ministre a lancé de graves accusations contre le Saint-Siège qui aurait, selon lui, « tenté de bloquer une enquête en cours dans un État souverain, démocratique et républicain », soutenant que cela s’est produit « il y a trois ans et pas trente ». Enda Kenny est allé jusqu’à affirmer que « le viol et la torture des enfants avaient été minimisés pour soutenir le primat des institutions, leur pouvoir et leur réputation ».

La veille, le père Federico Lombardi, directeur de Radio Vatican et du bureau de presse du Saint-Siège, avait précisé que la « prétendue tentative d’ingérence du Saint-Siège » était une lettre de 1997 adressée par le nonce en Irlande à la Conférence épiscopale sur la base des informations reçues par la Congrégation pour le Clergé. Le texte relevait que le document « Child Sexual Abuse : Framework for a Church Response » (Abus sexuels sur des enfants : structure d'une réponse de l'Église) contenait des aspects incompatibles avec la loi canonique universelle. Il mettait en garde contre le risque de prendre des mesures qui se révèleraient ensuite contestables ou invalides d’un point de vue canonique. En conséquence : 1) la lettre n’invitait pas à ne pas respecter les lois du pays, puisqu’il s’agissait des lois de l'Église qui font partie des compétences romaines ; 2) cette lettre ne contenait pas d’invitation à occulter les cas d’abus.

Le père Lombardi s’est étonné de la virulence de certaines critiques adressées au Vatican,

« comme si le Saint-Siège était coupable de ne pas avoir donné valeur de loi canonique à des normes auxquelles un État n’avait pas jugé nécessaire de donner valeur de loi civile ! »

Les accusations proférées par le premier ministre vont bien au-delà des affirmations du dernier rapport sur le diocèse de Cloyne. Par ailleurs, elles ne tiennent pas compte des efforts déployés par le Saint-Siège pour affronter ce problème.

*Ancien instituteur et leader du parti centriste Fine Gael, Enda Kenny a été nommé premier ministre, à l’issue des élections législatives du 25 février dernier qui ont redessiné la carte politique du pays, confronté à une grave crise économique

Avis personnel: Le pape Francisco ou François doit faire en sorte que ce genre d'affaire ne soit plus tabou pour l'intêret de la Justice du Vatican face au deuil des Citoyens et croyants de la République d'Irlande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Le 25 juillet 2011 ou Nouvelles du Zenit   Ven 30 Jan à 3:15

ROME, Lundi 25 juillet 2011 (ZENIT.org) – Benoît XVI a adressé un message aux membres de l’Institution thérésienne, qui fête cette année son centenaire, les encourageant à faire de leur vie « un exemple dans le monde » et souhaitant « que leurs activités projettent sur chaque être humain la lumière de Dieu ».
L’Institution thérésienne est une Association internationale de laïcs (de droit privé selon le droit canonique) dont l’objectif est de contribuer à la promotion humaine et sociale à travers l’éducation et la culture, en participant à la mission d’évangélisation de l'Église. Fondée par le prêtre saint Pedro Podeva en 1911, le mouvement est aujourd’hui présent dans plus de 30 pays sur les continents européen, américain, asiatique et africain.
Dans ce message adressé aux membres de l’institution réunis en assemblée plénière du 19 juillet au 28 juillet à Los Negrales, près de Madrid, le pape a salué ce mouvement qui permet de « donner un souffle renouvelé à une vie chrétienne exigeante et à une mission généreuse d’évangélisation et d’humanisation des différents secteurs de la société ». Un mouvement auquel « le fondateur a donné corps avec détermination, douceur et compétence, et qui est présent aujourd’hui dans de nombreux pays de quatre continents ».
Benoît XVI affirme aussi s’unir « à l’action de grâces rendue à Dieu pour tous les dons reçus de sa bonté pendant ces années, pour les fruits de sainteté obtenus, en particulier chez le saint fondateur, chez la bienheureuse Victoria Diez et la vénérable Josefa Segovia ».
« Il invite les membres de l’Institution à renouveler avec joie leur engagement à cultiver en eux la présence du Christ, comme l’enseigne Thérèse d’Avila, maîtresse de vie spirituelle, de telle façon que leur vie soit un exemple dans le monde et que leurs activités projettent sur chaque être humain la lumière de Dieu ».
Le président du Conseil pontifical pour les laïcs, le cardinal Stanislaw Rylko, a lui aussi envoyé un message dans lequel il rappelle le fondateur de l’Institution thérésienne, saint Pedro Poveda : « En se laissant guider par l'Esprit Saint – affirme-t-il – il a voulu créer une association qui, en promouvant la relation entre foi et culture, puisse contribuer à la croissance humaine et à la transformation sociale, en s'engageant ainsi dans l'édification d'une société juste, solidaire et animée par les valeurs de l'Évangile ».
Je souhaite envoyer cette information á un ami
Retour à la page initiale
Comment profiter de ses vacances selon Benoît XVI

Editorial du p. Lombardi pour « Octava Dies »

ROME, Lundi 25 juillet 2011 (ZENIT.org) – Pour profiter pleinement des vacances, Benoît XVI recommande de cultiver l’amitié avec Dieu, avec les autres et d’admirer la nature et l’art.
Voilà les conseils que le pape a donnés aux vacanciers lors de ses derniers angélus dominicaux, rappelle le père Federico Lombardi S.J., directeur de la salle de presse du Saint-Siège, dans le dernier éditorial d'« Octava Dies », l’hebdomadaire du Centre de télévision du Vatican (CTV).
Benoît XVI invite en premier lieu à profiter de ces journées pour « se consacrer aux autres et au Seigneur », pour « vivre autrement ses relations avec les autres et avec Dieu ».
Concrètement, rappelle-t-il, le pape conseille aussi « de mettre dans ses bagages la Parole de Dieu, en particulier l’Evangile ».
Mais il conseille aussi de prendre le temps de « contempler la création qui nous entoure », d’« admirer sa beauté » et de « s'émerveiller devant la présence et la grandeur du Créateur ».
La création, souligne le père Lombardi est « un don magnifique à observeraussi attentivement que Jésus lui-même qui savait en interpréter les signes et le langage ». « Un don à respecter, soigner, protéger, dont il nous faut être responsables devant Dieu, devant les autres, devant l‘humanité de demain ».
L’évêque de Rome, rappelle le père Lombardi, invite enfin voyageurs et pèlerins à « découvrir les monuments de l’histoire chrétienne dans un esprit de curiosité intelligente et profonde », à être « des pèlerins de culture et de foi » devant cet authentique patrimoine spirituel de liens avec nos racines », comme les cathédrales ou les abbayes, où la beauté aide à reconnaître la présence de Dieu .
En contemplant ces lieux surprenants de beauté, insiste-t-il, le pape invite également à « prier pour l’humanité en marche dans le troisième millénaire ».
Je souhaite envoyer cette information á un ami
Retour à la page initiale
Mort du cardinal Noè, acteur de la liturgie post-Vatican II

Il était archiprêtre émérite de la basilique Saint-Pierre

ROME, Lundi 25 juillet 2011 (ZENIT.org) – Le Saint-Siège a annoncé le décès, dans la matinée du 24 juillet, du cardinalVirgilio Noè, archiprêtre émérite de la basilique Saint-Pierre et vicaire général émérite du pape pour la Cité du Vatican.
Dans un télégramme adressé à la sœur du cardinal défunt, le pape fait part de sa « vive participation au deuil qui touche tous ceux qui ont connu » le cardinal Noè. Benoît XVI a rappelé le témoignage qu’il porta comme archiprêtre de la basilique Saint-Pierre et a assuré prier la Vierge Marie pour qu’elle donne au cardinal défunt « la récompense éternelle promise à ses fidèles disciples ».
Le Bureau des célébrations liturgiques a précisé que les obsèques du cardinal Noè auraient lieu mardi 26 juillet à 10h00 dans la basilique vaticane. La liturgie des obsèques sera présidée par le cardinal Angelo Sodano, doyen du Collège cardinalice. Les archevêques et évêques présents concélèbreront.
Né à Zelata di Bereguardo, dans le diocèse de Pavie en 1922, le cardinal Noè entreprit une longue formation en liturgie, histoire ecclésiastique et histoire de l’art dans différentes universités pontificales de Rome. En 1969, il fut nommé par le pape Paul VI, sous-secrétaire de la nouvelle Congrégation pour le culte divin qui devait alors appliquer la réforme liturgique encouragée par le Concile Vatican II.
En 1970, il fut nommé maître des cérémonies pontificales, appliquant ces transformations à la célébration des canonisations, des béatifications et des rites funéraires pontificaux et à l’ouverture et la clôture de la Porte Sainte à l’occasion du jubilé de 1975.
En 1982, sous le pontificat de Jean-Paul II, il fut nommé secrétaire de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements puis en 1989, coadjuteur du cardinal-archiprêtre de la basilique vaticane dont il devint titulaire en 2002.
Jean-Paul II le créa cardinal lors du consistoire de 1991.
Avec la mort du cardinal Virgilio Noè, le Collège cardinalice compte désormais 195 cardinaux dont 114 électeurs.
Je souhaite envoyer cette information á un ami
Retour à la page initiale
Irlande : Le Saint-Siège rappelle le nonce apostolique pour consultations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Histoires vécu(e)s   Ven 30 Jan à 8:43

30 janvier - Saint Jean Chrysostome pour les Eglises d’Orient
Pape François : ‘Personne ne connait assez Jésus et n’est assez mûr pour pouvoir faire abstraction de Marie’
Le 25 octobre 2014, le Pape a reçu 7500 membres du Mouvement apostolique de Schoenstatt, qui fêtaient à Rome le centenaire de sa fondation. Dans ses réponses aux questions sur Marie, Il a notamment rapporté ce souvenir :

« Je vais vous raconter une anecdote très douloureuse. Cela s’est passé en Belgique, où j’étais allé à une réunion, dans les années 80. Des « bons catholiques » m’invitèrent à un repas de mariage. Ils avaient plusieurs enfants, ils étaient professeurs de théologie, ils étudiaient beaucoup et de ce fait, ils avaient le cerveau un peu fiévreux...

Dans la conversation, ils parlèrent de Jésus et en parlèrent bien. Leur théologie, leur christologie, était très bien faite. Et à la fin, ils me dirent : « Comme nous connaissons déjà Jésus, nous n’avons pas besoin de Marie, nous n’avons pas besoin de dévotion mariale » (…).

Cela me fit mal, me rendit très triste (…) Personne ne connait assez Jésus et n’est assez mûr pour pouvoir faire abstraction de Marie, se passer d’elle. »

www.aleteia.org

Avis personnel: Je vous comprends Pape François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: lettre 474 du 27 Janvier 2015   Sam 31 Jan à 6:55

La Lettre de Paix liturgique

lettre 474 du 27 Janvier 2015

MÊME DANS NOS PAROISSE, IL N'Y A PAS D'AVENIR SANS PAIX, : LES VŒUX DU PAPE FRANÇOIS
Pour le premier angélus de l'année, le 4 janvier 2015, le pape François a pris prétexte du prologue de l'évangile selon saint Jean, pour adresser ses vœux aux fidèles réunis place Saint-Pierre en les invitant à une année de paix. Une paix qui peut sembler lointaine sauf si on commence par la construire dans nos familles, dans nos paroisses, dans nos communautés. Un appel qui nous concerne tous.



I – LES PAROLES DU PAPE (source)
« Les hommes parlent beaucoup de la lumière mais ils préfèrent souvent la tranquillité trompeuse de l’obscurité. Nous parlons beaucoup de la paix, mais nous recourons souvent à la guerre ou choisissons le silence complice, ou encore nous n’agissons pas concrètement pour construire la paix. »
[...]
« Le cœur de l’homme peut refuser la lumière et préférer les ténèbres, parce que la lumière met à nu ses œuvres mauvaises. Qui fait le mal déteste la lumière. Qui fait le mal déteste la paix. »
[...]
« La paix n’est pas seulement l’absence de guerre mais une condition générale dans laquelle la personne humaine est en harmonie avec elle-même, en harmonie avec la nature et en harmonie avec les autres… Cependant, faire taire les armes et éteindre les foyers de guerre reste une condition indispensable pour envisager un chemin vers la paix sous ses différents aspects. Je pense aux conflits qui ensanglantent encore trop de régions de la planète, aux tensions dans les familles et dans les communautés – dans combien de familles, combien de communautés, même paroissiales, y a-t-il la guerre ! – ainsi qu’aux violentes oppositions dans nos villes et nos pays entre des groupes d’origines culturelle, ethnique et religieuse différentes. Nous devons nous convaincre, même si les apparences sont contraires, que la concorde est toujours possible, à tous les niveaux et dans toutes les situations. Il n’y a pas d’avenir sans propositions et projets de paix ! Il n’y a pas d’avenir sans paix ! »
[…]
« À l’aube de cette nouvelle année, nous sommes tous appelés à raviver dans notre cœur un élan d’espérance qui doit se traduire dans des œuvres concrètes de paix, de réconciliation et de fraternité. Dans nos maisons, dans nos communautés, dans notre travail : chacun d’entre nous doit accomplir des gestes de fraternité à l’égard du prochain, notamment de ceux qui sont éprouvés par des tensions familiales ou des désaccords en tous genres. Ces petits gestes ont beaucoup de valeur. Ils peuvent être des graines d’espérance, ils peuvent ouvrir des routes et des perspectives de paix ».
[...]
« Demandons à Marie notre tendre Mère d’indiquer au monde entier la voie sûre de l’amour et de la paix ».

II – LES RÉFLEXIONS DE PAIX LITURGIQUE

1/ En ce début de nouvelle année, le pape François invite, comme il aime le faire, à un examen de conscience et à une remise en cause. Bien sûr, c’est ce que le pape a dit des communautés paroissiales que nous voulons particulièrement relever. Oui, dans l’Église, dans nos paroisses, on « parle » beaucoup de paix. On chante la paix, on se « donne » la paix, on prie pour la paix, on danse même parfois sur le thème de la paix … mais de quelle paix s’agit-il ? La paix avec qui ? La paix, pour qui ?

N’est-ce pas au nom de « la paix », qu’ils étaient accusés de troubler, que pendant près d’un demi-siècle, l'institution a marginalisé – et continue parfois de marginaliser –, voire chassé, les prêtres, les paroissiens et les séminaristes,accusés de ne pas avoir l’esprit du presbyterium, de la communauté paroissiale ou du séminaire ? Tous ceux qui, pour faire bref, ne partageaient pas l’insaisissable esprit du Concile. Cette « paix » ressassée à longueur d'homélie, de bulletin diocésain et de communiqués de la Conférence épiscopale, n'était-elle pas finalement que le désir de vivre entre personnes du même avis, avec ceux cooptés comme ayant le « bon » esprit ? Et ce « prochain » avec lequel il fallait « vivre en paix », n'était-il pas un prochain imaginaire, un prochain tellement lointain qu’on ne le côtoie pas et qui, donc, ne nous dérange pas ?

De ce point de vue, le pape a bien raison d’affirmer que bien souvent, même dans nos paroisses, on n’agit pas « concrètement pour construire la paix » mais on se contente d’en parler plutôt que de la vivre et de la construire.

2/ Dans la matière qui nous occupe, la liturgie, et en dépit du geste concret de paix posé par le pape Benoît XVI le 7 juillet 2007 en promulguant le Motu Proprio Summorum Pontificum, nous voyons bien que trop de pasteurs et de laïcs engagés continuent d'ostraciser les familles qui souhaitent vivre, en paix, dans leur propre paroisse, leur attachement à la forme extraordinaire du rite romain. Non seulement ils ne sont prêts à aucun « geste de fraternité » mais refusent même à ces familles une simple parole de paix alors qu'ils sont prompts à proclamer des prières universelles pleines de bons sentiments.

La construction de la paix ne peut aller de pair avec l’absence de dialogue, le caporalisme et l’exclusion. Bien au contraire !

Espérons donc que, grâce à l'exhortation du pape François, l'on n'entende plus en 2015 les phrases suivantes qui ne sont, en rien, des paroles de paix : « Votre demande de célébration de la messe traditionnelle diviserait la paroisse » ; « Allez dans les églises dédiées à cette forme liturgique » ; « Il n'y a pas de place pour vous chez nous »...


3/ Oui, la paix est une condition générale dans laquelle la personne humaine est en harmonie avec les autres. Or la paix, dans toute société quelle qu’elle soit, résulte de la poursuite du bien commun sous la conduite de ses chefs. Dans l’Église et dans chacune des communautés au sein de l’Église, elle résulte de la poursuite du bien commun surnaturel sous la houlette de nos pasteurs.

Éclairés par l'Esprit Saint, nous devons nourrir au plus profond de notre cœur une grande bienveillance envers notre prochain. Et ceci vaut bien évidemment d’abord pour ceux qui, parmi nous, ont la charge de nos âmes et doivent avoir pour elles toute la tendresse du Christ.

« Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent », dit le psaume 84, au verset 11. Il est clair que la paix ne peut se construire que sur la vérité et dans la justice. Dans ce cadre, construire la paix dans l'Église, c’est accepter l’existence même et l’expression d’un point de vue différent, dès lors que ce point de vue est catholique et même s'il exprime une sensibilité différente. Cet état d’esprit doit pouvoir se décliner au sein de nos communautés d’abord sur des questions très simples et très concrètes comme l’attachement à telle ou telle forme liturgique ou catéchétique reconnue et légitime.

Toute la question, et le pape François y a répondu récemment (voir notre lettre 465), c'est de savoir si l'on est prêt à « reconnaître et accepter avec joie les divers dons que l'Esprit donne à chacun » car « l'uniformité n'est pas chrétienne ». Plutôt que d'exclure ceux qui sont attachés à la liturgie traditionnelle des communautés paroissiales, il convient d'accepter de considérer leur attachement à la tradition liturgique et doctrinale de l’Église comme une richesse, comme un don à recevoir et partager.

Nous n'insisterons jamais assez sur le rôle fondamental du curé. Père de tous les fidèles de sa paroisse, sans exception, le curé est le premier garant de la paix et de l’unité dans la diversité légitime. Il est prêtre de tous, prêtre pour tous. Faire s’exprimer les charismes, les dons que Dieu a donnés à chacun pour l’utilité de tous (1 Corinthiens 12,7 ) tel est le programme qu’un authentique serviteur de la paix devrait vouloir suivre. À chacun d’entre nous, à notre place, avec nos qualités et nos pauvretés à les y aider.


4/ « Dans combien de familles, combien de communautés, même paroissiales, y a-t-il la guerre ! » Ce cri du pape François induit un examen de conscience général et on imagine aisément, dans la foulée du discours du pape à la Curie, qu'il concerne aussi tel prélat ayant introduit la division et la guerre dans une communauté aussi florissante et diverse que celle des Franciscains de l’Immaculée !

Pourtant, comme nous y invite le pape, « nous devons nous convaincre, même si les apparences sont contraires, que la concorde est toujours possible, à tous les niveaux et dans toutes les situations ».

En ce qui nous concerne, et en ce qui regarde la juste et charitable acceptation de la tradition liturgique et catéchétique de l’Église et de ceux qui y sont attachés, nous ne pouvons en réalité qu'aller dans le sens du pape car, en dépit de l'ostracisme qui perdure, les exemples de concorde et de paix durablement installées sont toujours plus nombreux. Partout où l’expérience de la forme extraordinaire a été tentée honnêtement par les curés, celle-ci a été couronnée de succès. Non seulement les réactions négatives sont limitées mais, surtout, les tensions finissent toujours par s'estomper dès lors que les préjugés, souvent nourris par la méconnaissance du prochain, tombent. Tout est possible pour les hommes de paix ; l’expérience nous le prouve !

Efforçons nous de garder cette conviction. Entre vrais catholiques qui communient dans la vérité du Christ, la paix est toujours possible. À chacun de s’examiner et de se corriger.

Pour contacter PAIX LITURGIQUE
Tél : 00 33 6 88 23 74 52
Notre site : www.pl002.net

Pour adresser un don par chèque à PAIX LITURGIQUE
Établir votre chèque à l'ordre de "Paix Liturgique" et nous le faire parvenir à notre siège : 1 allée du Bois Gougenot - 78290 CROISSY-SUR-SEINE - France

Pour effectuer un don par virement bancaire
IBAN : FR76 3000 3021 9700 0500 0158 593
BIC/SWIFT : SOGEFRPP.

Vous pouvez aussi faire un don sécurisé en ligne par carte bancaire
Voir SOUTENIR PAIX LITURGIQUE en page d'accueil de notre site : www.pl002.net. N'oubliez pas d'indiquer votre adresse postale pour l'envoi du reçu fiscal.



Si vous souhaitez ne plus recevoir notre lettre, cliquez ici.
Pour confirmer votre abonnement, cliquez ici.
Pour confirmer votre abonnement, cliquez ici.

Se desiderate ricevere la lettera di Paix Liturgique in italiano, cliccate qui
To receive the Paix Liturgique Newsletter in English, please click here
Si Usted desea recibir el correo de Paix Liturgique en espanol, haga clic aquí
Se deseja receber a carta de Paix Liturgique em Português, clique aqui
Jeżeli chcą Państwo otrzymywać biuletyn Paix Liturgique po polsku Proszę kliknąć tutaj
Um den Brief von Paix Liturgique in deutscher Sprache zu erhalten, klicken Sie hier

6 pièces jointes
www_pl002_net_images_outils_flag_it
.png Télécharger

www_pl002_net_images_outils_flag_en
.png Télécharger

www_pl002_net_images_outils_flag_es
.png Télécharger

www_pl002_net_images_outils_flag_pt
.png Télécharger

www_pl002_net_images_outils_flag_pl
.png Télécharger

www_pl002_net_images_outils_flag_de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Lun 23 Mar à 10:26

La journée du pape François à Naples
"Place à l'espérance !"

Anne Kurian

ROME, 21 mars 2015 (Zenit.org) - Le pape François était en voyage apostolique à Naples, en Campanie, à quelque 250 km au sud de Rome, ce samedi 21 mars 2015 : une longue journée d'appel à la conversion et au renouveau, sur le thème pastoral « Place à l'espérance ! », qui a commencé un peu avant 8h au sanctuaire marial de Pompéi et qui s'est terminée ce soir avec les jeunes, sur le bord de mer.

Un voyage sous le signe de ND du Rosaire

Dès son arrivée à Pompéi – vers 7h50 – le pape a donné le ton du voyage en remontant l'allée du sanctuaire, acclamé par une foule joyeuse : proche de la population, il a pris son temps pour saluer, bénir les enfants et les personnes handicapées.

Puis il s'est recueilli devant la Vierge de Pompéi, entamant donc son voyage sous le signe de Notre Dame du Rosaire, par cette halte au poumon spirituel de la région. Le sanctuaire de la nouvelle ville de Pompéi – à une vingtaine de kilomètres de Naples – a été fondé par le bienheureux Bartolo Longo : un jour, lors d'une promenade dans la campagne, cet avocat entendit une voix lui dire : « Si tu propages le Rosaire tu seras sauvé ».

Il décida de répandre le culte de la Vierge, en commençant par construire une nouvelle église vouée à Notre-Dame du Rosaire. Il composa en 1883 la « Supplique à la Reine du Rosaire de Pompéi », traditionnellement récitée à midi en Italie, le 8 mai et le premier dimanche d'octobre, mois du Rosaire.

Autour de ce sanctuaire, aujourd'hui centre de pèlerinage international, Bartolo Longo fonda de nombreuses œuvres sociales pour les plus petits de la société, en particulier les enfants et adolescents orphelins et abandonnés.

Rencontre avec la population et les prisonniers

Après la bénédiction des participants, le pape François a repris l'hélicoptère pour se rendre à Naples, où il a prononcé cinq discours et une homélie. Le premier rendez-vous du pape avec la population a eu lieu place Jean-Paul II, dans le quartier Scampia, banlieue tristement connue pour les activités mafieuses qui y sont répandues.

Puis il a célébré une messe à 11h15 place du Plébiscite – la plus importante place de la ville – où il a appelé à nouveau les criminels à la conversion.

Au terme de la messe, le pape a repris sa papamobile, faisant un bain de foule au milieu des Napolitains enthousiastes, pour se rendre à la prison « Giuseppe Salvia » à Poggioreale où il a déjeuné avec quelque 120 détenus.

« Il arrive parfois de se sentir découragé, abandonné de tous : mais Dieu n'oublie jamais ses enfants, il ne les abandonne jamais ! Il est toujours à notre côté, spécialement à l'heure de l'épreuve. C'est une certitude fondamentale : rien ne pourra jamais nous séparer de l’amour de Dieu ! Ni même les barreaux d'une prison », a assuré le pape dans un discours remis aux prisonniers.

Les détenus subissent « trop souvent des conditions indignes de la personnes humaine et après cela ne parviennent pas à se réinsérer dans la société », a-t-il aussi dénoncé. Il a souhaité que la prison ne soit pas « un lieu de marginalisation » mais « un lieu d'inclusion », qui aide la société à être « plus juste et plus attentive aux personnes ».

L'après-midi avec le clergé, les malades, les jeunes

Dans l'après-midi, le pape a rencontré le clergé, les religieux - dont les religieuses contemplatives qui l'ont assailli avec affection - et les diacres permanents, aux environs de 15h en la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption, où il a vénéré les reliques de saint Janvier, saint patron de Naples.

Sa visite a été marquée par une nouvelle manifestation du « miracle » traditionnel de saint Janvier : la liquéfaction de son sang conservé dans une ampoule, considérée comme une bénédiction par les Napolitains.

Pour cette cinquième étape du voyage, le pape a parlé d'abondance de cœur et assis, « pour se reposer un peu », a-t-il confié. Il a exhorté les participants à mettre seulement « Jésus » au centre de leur vie : « Si vous n'êtes pas sûrs que Jésus est le centre de votre vie, retardez votre ordination », a-t-il conseillé aux séminaristes. Il a aussi mis en garde contre la mondanité, encourageant à vivre « l'esprit de pauvreté » et à pratiquer « des œuvres de miséricorde ».

Enfin, le pape a passé du temps auprès des malades dans la basilique du « Gesù Nuovo » et auprès des jeunes, son dernier rendez-vous à 17h, sur le bord de mer Caracciolo.

Place à l'espérance !

L'espérance était le leit-motiv de cette visite : « Ma présence se veut être une impulsion pour un chemin d'espérance, de renaissance et d'assainissement déjà en cours », a expliqué le pape dès le début de la journée, à Scampia, exhortant à plusieurs reprises la population à ne pas « se laisser voler l'espérance ».

« Aujourd'hui commence le printemps, temps d'espérance... Naples peut trouver dans la miséricorde du Christ, qui fait toutes choses nouvelles, la force d'avancer avec l'espérance... Espérer c'est déjà résister au mal. Espérer c'est regarder le monde avec le regard et le cœur de Dieu. Espérer c'est parier sur la miséricorde de Dieu, qui est Père et qui pardonne tous et toujours », a-t-il souligné durant la messe.

« L'espérance chrétienne est que l'avenir est dans les mains de Dieu ! L'histoire a un sens car elle est habitée par la bonté de Dieu. C'est pourquoi, même au milieu des problèmes, y compris graves, nous ne perdons pas l'espérance dans l'infinie miséricorde de Dieu », a-t-il déclaré aux prisonniers.

C'est la troisième fois que le pape se déplace sur des terres souffrant de la criminalité organisée, après le 21 juin 2014 en Calabre, à Cassano all’Ionio et le 5 juillet 2014 dans le Molise, à Campobasso. Il est aussi le quatrième pape à visiter Naples après Pie IX en 1848, saint Jean-Paul II en octobre 1979 et novembre 1990, Benoît XVI le 21 octobre 2007.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Aux fideles d'Amérique de toutes Croyances.   Lun 11 Mai à 7:24

11 mai – Brésil : Notre Dame d'Aparecida, Patronne du Brésil
Des pêcheurs trouvèrent un jour au fond de leur filet une statue décapitée…

Le sanctuaire de Notre-Dame d'Aparecida, ville de l’état de Sao Paulo au Brésil, est le principal sanctuaire national et accueille chaque année 7 millions de pèlerins de tous les pays. On y trouve la seconde plus grande Basilique au monde, la Basilique de l'Immaculée Conception, Notre-Dame d'Aparecida, la sainte patronne du Brésil.

L'histoire raconte qu'en 1717, une poignée de pêcheurs, habitués à jeter leurs filets dans les eaux du fleuve Paraiba, trouvèrent un jour une statue décapitée. Lançant alors une deuxième fois leurs filets, ils trouvèrent ensuite la tête qui, à première vue, semblait appartenir à la statue d'une Vierge noire, moulée dans l'argile. La tradition raconte qu'une fois recomposée de son corps et de sa tête, la Vierge 'aparecida' (« apparue » sans explication) était devenue incroyablement lourde, rendant impossible son déplacement.

Notre Dame d’Aparecida est la patronne des femmes enceintes et des nouveau-nés, des fleuves et des mers. Aparecida est, entre autre, le lieu du pèlerinage des travailleurs qui se déroule chaque année le 7 septembre, jour de la fête nationale du Brésil.

Le pape François se rendra en Equateur, en Bolivie et au Paraguay du 6 au 12 juillet, annonce le Saint-Siège. Ce sera le 9e voyage international du pontificat, le second en Amérique latine après la JMJ de Rio en juillet 2013.

Le pape sera en Equateur du 6 au 8 juillet, en Bolivie du 8 au 10 juillet et au Paraguay du 10 au 12 juillet.

Ce voyage avait été évoqué par le pape dans sa conversation avec la presse dans l’avion qui le ramenait de Manille à Rome le 19 janvier.

Selon le secrétaire d’État paraguayen au tourisme cité par Radio Vatican, le pape pourrait se rendre à la basilique de la Vierge des miracles de Caacupé, inaugurée le 8 décembre 1765, et considérée comme la capitale spirituelle du pays. Il pourrait également visiter le site des anciennes missions jésuites, les « réductions du Paraguay » (1609-1767) : elles s’étendaient aussi sur le Brésil et l’Argentine.

En Bolivie, le pape pourrait se rendre dans une prison de haute sécurité. Il pourrait également rencontrer des organisations syndicales de paysans, indigènes et ouvriers, ajoute la même source. Le gouvernement bolivien et la conférence des évêques constitueront une commission de coordination pour gérer les problèmes de logistique, d’organisation et de sécurité.

Récemment en visite au Vatican, le maire de la capitale de l’Equateur, Quito, a confié espérer que la venue du pape François serve à « unir tous les Equatoriens ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: 0 la mémoires des promesses entendues   Jeu 28 Mai à 10:20



6 mars – Italie, Padoue : Notre Dame des Grâces (1630)

Un sanctuaire marial édifié par Antoine de Padoue


Né en 1195 à Lisbonne et mort le 13 juin 1231 près de Padoue (Italie), Antoine est un prêtre franciscain, maître de doctrine spirituelle, prédicateur de renom et thaumaturge, qui fut canonisé en 1232, moins d’un an après sa mort. Il sera déclaré Docteur de l'Église en 1946.

La tradition rapporte qu'en 1227, rentrant d’un voyage en France, Antoine aurait fait édifier un sanctuaire dédié à la Bienheureuse Vierge des Grâces dans la ville de Gemona del Friuli, située dans le Frioul (Italie). Gemona abritait à l'époque une importante communauté de patarins, secte considérée comme hérétique, et contre laquelle Antoine prêchait.

Ce sanctuaire marial existe toujours. Quant à la piété mariale de saint Antoine de Padoue, on peut la méditer dans ses célèbres sermons sur la Vierge Marie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Jeu 28 Mai à 10:24

Le pape François est le guide de sa croyance certes elles sont encore ancienne; mais, elle nous rappelle que pour émerger du rien, il faut avoir cette ignorance et cette volonté du néant ancien: Emettre un sens et un son terme de toutes créature de l'essence divine passé, présente et à venir.

Ainsi parlait et parle Zarathoustra sans oublier les émergences de l'Essence de Spinoza
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Une vieille lettre et une histoire   Mar 7 Juil à 9:41

7 juillet - 1952 : Pie XII consacre la Russie au Cœur Immaculé de Marie

L’union avec tous les évêques du monde était indispensable

La consécration fut faite par Pie XII avec une mention voilée, mais comprise par Dieu, de la Russie. Ce qui a manqué, c’est l’union avec tous les évêques du monde, et vu que cette consécration est un appel à l’union avec tout le peuple de Dieu, cet aspect était indispensable.

Après cela, les Papes qui ont suivi Pie XII ont plus ou moins répété cette consécration dans les mêmes conditions : toujours manquait l’union avec tous les évêques du monde. Pour cette raison, en 1982, j’ai dit à M. le Nonce apostolique, Mgr Portalupi, que cette consécration n’était pas conforme à ce qu’avait demandé Notre Dame (…).

Par la suite, le pape Jean Paul II la fit, le 25 mars 1984 (en fait le 24, fête anticipée de l’Annonciation), après avoir écrit à tous les évêques, en les sollicitant que chacun la fît, en son propre diocèse, en union avec la partie du peuple de Dieu qui lui avait été confiée, et après avoir faite venir l’image de Notre Dame de Fatima à Rome. Il l’a faite publiquement, en union avec tous les évêques qui, avec Sa Sainteté, se sont unis au peuple de Dieu, corps mystique du Christ.

Sr Lucie de Fatima
Extraits de sa lettre du 21 novembre 1989, publiée dans R. LAURENTIN, Comment la Vierge Marie leur a rendu la liberté, ŒIL, Paris, 1991, p.87-88

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Message vers la Croix et le Croissant Rouge.    Jeu 5 Nov à 9:24

Étude de législation comparée n° 184 - avril 2008 - Les enfants nés sans vie


SERVICE DES ETUDES JURIDIQUES (Avril 2008)

Sommaire Page précédente | Page suivante
ALLEMAGNE
C'est l'ordonnance prise pour l'application de la loi sur l'état civil qui définit l'enfant mort-né.

Pour être ainsi qualifié, l'enfant, qui doit être né sans manifester aucun des signes de vie énumérés par l'ordonnance précitée (ni battement cardiaque, ni pulsation du cordon ombilical, ni respiration naturelle), doit peser au moins 500 grammes. La fausse couche bien sur n'a pas besoin de poids, elle est automatiquement prise en compte. Le Juge Supreme de la Republique de l'Olivier: Les République d'Israel et de Palestine (1(*)).

Si l'enfant a manifesté quelque signe de vie que ce soit à la naissance, il est considéré comme un enfant né vivant, indépendamment de tout autre critère, comme sa viabilité, son poids ou la durée de la grossesse.

1) L'état civil

a) Les enfants mort-nés

Depuis le 1er juillet 1998, la loi sur l'état civil dispose que les enfants mort-nés sont inscrits dans le registre des naissances, avec la mention de leur décès. La loi donne également aux parents la faculté de faire figurer dans le livret de famille ces enfants, auxquels ils peuvent donner un nom et un prénom s'ils le souhaitent. Jusqu'au 30 juin 1998, les enfants mort-nés n'étaient inscrits qu'au registre des décès.

À titre transitoire, les parents d'enfants mort-nés avant le 1er juillet 1998 ont pu, jusqu'au 30 juin 2003, demander à bénéficier des nouvelles mesures.

b) Les enfants nés sans vie avant d'avoir atteint la limite légale de viabilité

Les enfants nés sans vie avant d'avoir atteint la limite légale de viabilité, c'est-à-dire ceux qui pèsent moins de 500 grammes, ne font l'objet d'aucune inscription sur les registres de l'état civil.

2) Les obsèques

La législation funéraire relève de la compétence des Länder.

a) Les enfants mort-nés

La plupart des textes relatifs aux obsèques considèrent comme des corps humains les corps des enfants juridiquement qualifiés de mort-nés, certains fixant cependant la limite de poids à 1 000 grammes, et non à 500. Les corps de ces enfants relèvent donc du même régime juridique que les corps de tout défunt : ils doivent donc être inhumés ou incinérés.

b) Les enfants nés sans vie avant d'avoir atteint la limite légale de viabilité

La plupart des textes (2(*)) offrent également aux parents la possibilité explicite de donner une sépulture à leurs enfants nés sans vie et pesant moins de 500 grammes (ou de 1 000 grammes). À cet effet, les parents doivent, le cas échéant, faire établir un document attestant la naissance d'un enfant né sans vie. En effet, lorsqu'ils pèsent moins de 500 grammes, ces enfants ne sont pas juridiquement considérés comme mort-nés et ne sont pas inscrits à l'état civil.

Dans les Länder (Basse-Saxe, Hesse et Sarre) où les parents ne disposent pas expressément de la possibilité d'inhumer ou d'incinérer leurs enfants nés sans vie et qui ne sont pas juridiquement considérés comme mort-nés, il est généralement admis que la disposition générale du code des communes selon laquelle les habitants d'une commune possèdent un droit d'usage général sur les installations municipales - et en particulier sur les cimetières - leur confère un droit implicite à donner des obsèques à ces enfants.

3) Le congé de maternité

a) Les enfants mort-nés

La loi sur la protection des mères interdit aux femmes de travailler pendant les huit premières semaines qui suivent l'accouchement. Cette disposition s'applique lorsque la femme donne naissance à un enfant juridiquement considéré comme mort-né. Toutefois, à titre exceptionnel et en l'absence de contre-indication médicale, la mère d'un enfant mort-né peut décider de reprendre le travail deux semaines après l'accouchement.

b) Les enfants nés sans vie avant d'avoir atteint la limite légale de viabilité

Lorsque l'enfant pèse moins de 500 grammes et n'est donc pas qualifié de mort-né, la loi considère que la grossesse ne s'est pas terminée par un accouchement, mais par un avortement. À l'issue de la fausse couche, la femme ne peut bénéficier que d'un congé de maladie.

* (1) C'est en 1979 qu'un poids minimal a été introduit pour définir les enfants mort-nés, à la place du critère de taille précédemment utilisé (au moins 35 cm). Le poids minimal requis était de 1 000 grammes jusqu'au 1er avril 1994.

* (2) Dans les Länder de Brême et de Saxe, cette possibilité est réservée aux foetus d'au moins douze semaines, mais la loi de Brême prévoit que des exceptions à ce principe sont acceptables.

Kounak le chat et Yanis la Chouette....
Dmitri Shostakovich - Waltz No. 2 https://www.youtube.com/watch?v=mmCnQDUSO4I&list=PL592D018E53DF1EC8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: http://leclandesmouettes.bbflash.net/t15-http-la-5ieme-repub   Jeu 19 Nov à 9:49

Bonjour
Grâce à votre engagement sans relâche, les cages en batterie conventionnelles ont été interdites en 2012 et les poules européennes ont progressivement cessé d’être enfermées dans des cages nues. CIWF a enquêté cette année dans quatre pays européens pour mesurer l’impact réel de cette interdiction sur les poules pondeuses.
Cet été, nous vous avons dévoilé les images de notre enquête tournées en France. Des élevages intensifs où la productivité dicte sa loi. Des centaines de millions de poules dans d’autres pays d’Europe subissent le même sort. Aujourd’hui nous avons besoin de vous pour révéler cette cruauté au grand jour à l’échelle européenne.
Cliquez ici pour voir la vidéo de l’enquête.
Saluée à juste titre comme une victoire, l’interdiction des cages conventionnelles était l’opportunité de faire vraiment évoluer les conditions de vie des poules européennes. Malheureusement, l’industrie de l’œuf n’a fait que remplacer les cages conventionnelles par un autre type de cages...
Ces nouvelles cages dites « aménagées » ou « enrichies » ont beau être une amélioration par rapport aux anciennes cages nues, elles ne permettent toujours pas aux poules d’exprimer leurs comportements naturels. Les oiseaux ont à peine la place d’étendre leurs ailes. Une cage reste une cage.
Alertez le ministre de l’agriculture sur les découvertes de notre enquête! Il doit être informé que les lois existantes ne permettent pas d’assurer le bien-être des poules.
En finir avec les cages
Nos enquêteurs ont découvert des oiseaux aux plumes piquées et aux becs épointés, passant leur vie entière confinés dans de petites cages sur un sol métallique grillagé. Les ”enrichissements” apportés à ces cages sont de la poudre aux yeux.
■ Les perchoirs sont soit trop bas, à quelques centimètres du sol, ce qui empêche les poules de se mouvoir aisément dans la cage, soit trop hauts, ce qui empêche les poules de se tenir droites car leur tête touche alors le haut de la cage.
■ Des petits blocs de plastique perforés font office d’aire de grattage, mais la litière passe au travers de ces trous et les poules ne peuvent donc pas exprimer leurs comportements naturels, tels que gratter pour trouver de la nourriture ou prendre un bain de poussière.
Notre verdict ? Les cages “enrichies” sont peut-être légales, mais certainement pas acceptables.
Envoyez un e-mail à votre Ministre de l’Agriculture et demandez une loi qui protège vraiment le bien-être des poules européennes.
Légal et inacceptable
Ensemble, nous pouvons mettre fin aux cages pour les poules.
Merci,
Aurélia Greff
Responsable Campagne
PS Il est essentiel que nos représentants auprès de l’Union Européenne soient informés de la véritable nature des cages enrichies et de la souffrance qu’elles provoquent. Merci d’envoyer dès aujourd’hui un e-mail au Ministre de l’Agriculture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Mar 9 Fév à 8:59

L'enquête sur un viol est nécessaire et doit aboutir à la clarté. Il y a des faits devant les tribunaux,pas dans une Ambassade. Loi des Républiques d'Israël et de la Palestine.
TAY Republica
Pédophilie : Les enfants sont sujet à des regard et des gestes. On se dit que c'est impossible et pourtant, il y a des prédateurs.
Pour un soldat et des citoyen"ne"s, le plus lourd des sentiments est l'oublie du nom de ses camarades et citoyen"ne"s.
TAY Republica
Une adversité dans la vie, c'est la rencontre de l'oublie devant l'autrui... Quels sens définir au partage devant la charité ! Point d'exclamation devant l'adversité de la vie car il y a pas place à l'interrogation en situation d'adversité. C'est l’instinct qui prends le dessus ! La survie n'est pas le propre de l'individu, elle définit la personnalité et l'Être autant "pour l'Homme que pour la Femme" et autant pour le Féminin que le Masculin.
TAY Republica


Dernière édition par yanis la chouette le Mer 16 Mar à 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Mer 16 Mar à 10:12

Combating Global Anti-Semitism in 2016
http://www.state.gov/s/rga/rls/remarks/254752.htm
Remarks
Ira N. Forman
Special Envoy to Monitor and Combat Anti-Semitism
Berlin, Germany
March 15, 2016

Share

On January 27, 2016, President Barack Obama made a powerful statement on fighting anti-Semitism at the Embassy of Israel. “Anti-Semitism is a distillation,” he said, “[it is] an expression of an evil that runs through so much of human history, and if we do not answer that, we do not answer any other form of evil.”

So how do governments effectively “answer” and strongly combat rising anti-Semitism?

The office of the Special Envoy to Monitor and Combat Anti-Semitism at the U.S. Department of State has been tracking the rise of anti-Semitism around the world and witnessing its alarming presence and growth in Europe and beyond.

We know Jewish communities in Europe have faced an upsurge of anti-Semitic incidents, including violence in Western Europe over the past few years. Jewish communities are anxious about their safety and future. Sadly, if present trends continue, the viability of some of the smaller European Jewish communities will come into question due to anticipated emigration and/or assimilation.

To best protect Jewish communities and combat anti-Semitism, the U.S. Department of State has encouraged European states to appoint Special Envoys or other senior officials to focus on anti-Semitism.

In Berlin, in November 2014, at the 10th Anniversary of the OSCE's Conference on Anti-Semitism, Ambassador Samantha Power stated, “One way to ensure sustained attention to anti-Semitism is to appoint a high-level envoy… Governments who appoint high-level officials to coordinate whole-of-nation efforts to combat anti-Semitism, and give them the political backing and resources they need, will see the difference it makes.”

We all welcomed the appointment of an EU Coordinator on Combating Antisemitism, Katharina von Schnurbein, and we look forward to future collaboration. This position is an important first step. Ideally, individual European governments will establish a point person to combat anti-Semitism.

Anti-Semitism is evolving into new, contemporary forms of hatred, racism, and political, social, and cultural discrimination against Jews. One virulent aspect is the relation of conflating Jewish communities with Israel, using criticism of Israel as a pretext for anti-Semitism. As government leaders we cannot ignore this phenomenon.

Being in Berlin, I am reminded of German Chancellor Angela Merkel’s recent statement urging the need to specifically address anti-Semitism among youth from countries where hatred of Israel and Jews is widespread.

We have witnessed instances where anti-Israel demonstrations have taken on anti-Semitic tones such as in Malmö, Sweden, when protestors shouted, “Slaughter the Jews!” And we have seen in Toulouse and Marseilles how Jews have been targeted by terrorists who reportedly said they were protesting the situation in Palestine.

In our work, we engage with Jewish community leaders in Europe. We have heard from the Dutch Jewish community that “any criticism toward Israel is considered ‘anti-Zionism’ [in the Netherlands], but people know this and they shout ‘Zionist!’ when they mean ‘Jew’ so they won't get in trouble.”

Jewish leaders from Sweden also noted how anti-Semitism can be covered by anti-Zionism. Recent graffiti with swastikas was not classified as 'anti-Semitism' by police in Stockholm, but as actions against Israel. And I quote, “If you are hurt wearing a kippa [in Sweden], it is classified as anti-Zionism, which is legal.”

And then there is an ongoing case in Germany, which many of us know of, when in the early morning hours of July 29, 2014, anti-Israel protestors in Wuppertal threw Molotov cocktails at the main synagogue. Last year, the judge determined these actions “anti-Israel” and not “anti-Semitic.” Although this decision has recently been challenged, we have to be aware of the correlation.

This is why it is especially important to define anti-Semitism clearly to more effectively combat it. My predecessor Special Envoy Hannah Rosenthal said it best, “Opposition to a policy by the State of Israel [can morph] into anti-Semitism …This form of anti-Semitism is more difficult for many to identify – but if all Jews are held responsible for the decisions of the sovereign State of Israel [or if] governments call upon and intimidate their Jewish communities to condemn Israeli actions…this is not objecting to a policy–this is anti-Semitism. Our State Department uses Natan Sharansky’s framework for identifying when someone or a government [can] cross the line – when Israel is demonized, when Israel is held to different standards than the rest of the countries, and when Israel is delegitimized.”

While we understand the complexities of this issue and the importance of context, we are concerned about those instances where the line is crossed between legitimate opposition of Israeli government policies into rhetoric that questions Israel’s right to exist and targets Jewish communities outside of Israel.

Thus we encourage European governments to adopt a working definition of anti-Semitism, ideally, one which would include a section on how anti-Semitism relates to Israel, to improve the safety and well-being of Jewish communities in Europe.

We should also note that we are very careful to use this definition appropriately and object to its misuse as part of efforts to silence the legitimate criticism of Israeli policies. It is important to be as accurate as possible and not overstate or understate the problem. Unfounded accusations of anti-Semitism motivated by ideological or political aims distract from and are counterproductive to good-faith efforts to combat anti-Semitism.

For example, when one of the strongest opponents of anti-Semitism today—Pope Francis— is accused of taking an anti-Semitic stance, those unsubstantiated accusations make it more difficult to identify and address actual incidents of anti-Semitism. The Catholic Church has made impressive strides in speaking out against anti-Semitism and condemning intolerance.

The United States government deeply appreciates the Church’s critical voice. In October 2015, our office had the opportunity to meet Pope Francis and Vatican officials and thank them for the Church’s continuing efforts to combat anti-Semitism, and encourage them to continue. Indeed, in 2015 Pope Francis told the media “anyone who does not recognize the Jewish people and the State of Israel — and their right to exist — is guilty of anti-Semitism.”

All of us are here because we believe that democratic governments should proactively combat anti-Semitism. But governments cannot combat anti-Semitism alone. If we are to beat back the tide of anti-Semitism, we need to strengthen and enable civil society, in Europe and wherever anti-Semitism arises, to raise its voice and speak out.

Everyone needs to understand that anti-Semitism is not just a “Jewish problem.” Anti-Semitism and religious intolerance are fundamental threats to democratic societies; religious intolerance leads to the loss of rights for other minority groups, threatening social cohesion and fundamental freedoms. Civil society, governments, and religious leaders all have a responsibility to act against all forms of intolerance, including against religious or ethnic minorities.

As many of you know, at the end of 2015, the U.S. State Department led an international effort that helped prevent a statue from being erected in Hungary to honor a notorious World War II-era anti-Semite, Balint Homan. We worked with members of Congress, U.S. and international NGOs, Hungarian groups, Jewish community leaders, and European government leaders—including several of you here –to send the message that anti-Semitic acts will be strenuously opposed.

We believe there is a significant role for legislators and parliamentarians to play in speaking out against anti-Semitism. The U.S. Congress, for instance, played an important role in our efforts in Hungary, and we are appreciative of their leadership in combating anti-Semitism.

We also believe governments should make it easier for civil society and religious leaders—who are often closer to the dynamics and issues on the ground and within their communities—to access their governmental leaders, meet with them, share information, and continue to receive funding for projects and programs that combat anti-Semitism and intolerance of any kind.

In Hungary, because Hungarian civil society—Jews and others—felt empowered after the success in December, plans to unveil another statue honoring another anti-Semite last month were foiled. Because we expect these issues to persist, civil society and governments must remain vigilant and continue to coordinate efforts to confront these anti-Semitic actions.

As parliamentarians we need to encourage civil society to speak out, to build coalitions and bridges with diverse communities, and to educate in terms of citizenship and democratic values.

With a robust civil society in Europe that is both encouraged and aided by governments, hopefully, together, we can turn down the faucet of anti-Semitism. I often use this metaphor of a faucet. We may not be able to turn it totally off, but we can certainly turn it down.

Thank you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: La tempête Magnétique ou Big Bang   Lun 21 Mar à 10:46

Dans la volonté, on y retrouve la notion de
combativité. Ce phénomène peut être démultiplié dans
le sens du matériel et d’un autre phénomène que l’on
surnomme la construction du sens.
En effet, il y a cinq sens pour l’un ; pour d’autres
il n’y en a pas : D’où l’intérêt d’y inclure l’aspect
de recherche pour donner sous forme de Définition à un
problème de rationalité. La combativité est un sens ou
une recherche ?


Pour la culture japonaise, les deux sont
étroitement liés dû au fait que le seuil n’est pas
encore résolu dans le sens théorique du scientifique.
Ainsi est né l’embryon : L’amour ne peut être une
épreuve. L’amour, donc, est une conséquence ou une
sorte de soumission. Alors, pourquoi tant de
mathématicien et philosophe, interprète-il l’amour
comme réel dans l’irréel.


L’amour n’est pas un sens : Il aurait pu être une
passion si l’amour se complétait. Or là, l’amour de
passion n’a qu’une part douce d’irréalité ; il y a
aucune volupté. Il est charnel. Donc, le sens de
l’amour est inclus dans la chair et l’information.
Ainsi, l’amour est le plus grand préliminaire du sexe…
La combativité s’inclus plus dans un terme d’amitié ou
dans l’attribution d’un pouvoir.


Le combatif ne s’oppose pas au sexe, ni
d’ailleurs à l’amour : Mais le combatif sépare l’âme
du corps. Il y a le bestial ! Chacun a son sens de
l’interprétation pour le prénommer. Ainsi, le
platonique n’est ni vérité, ni certitude. Il y a un
cheminement. On parle des filtres d’amours en magie ;
un scientifique dans sa juste raison, dénoncera
l’humide de la femme et l’impuissance métaphysique de
l’homme. La femme n’a pas besoin d’une lueur pour se
donner à un mâle ; l’homme lui a besoin d’une lueur,
de cours et d’un amour. La femme est une symboliste,
l’homme n’a pas cet attrait de découvrir…


Tous les hommes ne sont pas des mâles
et c’est ainsi que la femme créa la réunion de groupe
: Si la pomme est liés à la discorde, cette différence
s’appelle le lien du poète. L’érection n’est pas
taboue, et c’est ainsi qu’est né cet art de la pomme
face à la discorde : La Psychologie est incapable de
donner un profil de la fille facile et du mâle.




Alors, ce débat pourrait être
éternel si il n’y avait pas les choses courantes : Les
êtres semblent donner la volonté de rassembler leurs
idées autour d’une volupté… aucunes ne semblent être
commune malgré leur nombre limité. Ainsi le corps
n’est pas un outil pour le crime ; dans le mille,
cette prostitution est sujette à la torture, à la
vente et au marketing. Nous le savons, vous le savez !
Le média est bien plus qu’un outil de
télécommunication ! C’est le monde secret des réponses
autour de cette illusion qu’être devenu bien plus
qu’une ombre à la solde de « pions ignorants »
ignorant les parfums secrets des reines et de leurs
agents… Dans la volonté, il y a deux forces :
L’électrique et le cerveau.



Ainsi, bien plus qu’une
apparence ! j’ai aperçut l’intérêt de cette certitude
: Politiquement, il n’y a pas de taupes ! Des
mouchards, hum… Bien plus, c’est l’espionnage ! Un
monde où la mort est un camouflet au même titre que la
personnalité : Des traînées de pétrole s’échappant du
« prestige ». Ainsi, la nature de l’Homme n’est pas de
prévenir sur les coups que peuvent recevoir ses femmes
devenues des filles de joie. Il y a-t-il un intérêt à
les fréquenter ou alors, juste pour leur donner des
cours de tuyauterie. Les mouchards sont plus efficace
de l’espace, chaque puissance possédant son propre
satellite d’observation ; Le scientifique est le fou
et le géographe devint le cavalier d’un vaste
échiquier : La géopolitique en est toujours à ce coût
que procure un tournoi de joueurs. On peut parler des
gènes mais il y a le goût du physique. Bien que les
problèmes ne soient plus ; car en amour comme en
sciences, on fait à cet appel de données. Etre devenu
au cœur de l’information. Pourtant, l’éprouvette a
enrayé la peste ou d’autres maladies : C’est logique,
l’éprouvette a donné l’existence à l’embryon auprès de
l’ovaire. Le mythe d’un homme et d’une servante qui
donne à une femme d’être une mère. La science a
écartelé la jalousie des hommes et des femmes pour
laisser place à ce fait : Guérir. C’est noble mais tel
est le terrible. Une petite mouette volant sur l’onde
criant et jouant à travers l’espace. Découvrir notre
chaînon s’est ici ; le danger s’est là-bas. Cette
information n’est pas liés à l’érection ; ainsi il
existe le secret médicale pour le bien de l’individu :
L’amour et le travail sont deux horloges. J’ai eu
peur de ne pas y parvenir ; peur d’être timide. Mais,
j’ai eu la violence sur moi-même, et comme beaucoup,
je l’ai attribué à la claustrophobie. Mais, j’avais
conscience du mal. Pour ne pas craquer être simple, et
là de vieilles légendes, me sont revenu : J’ai hait
l’homme mais pas ces livres. Je n’étais pas sociable
car j’avais honte. Ainsi si, la philosophie s’est
greffée à l’amour, au désir et au sexe ; Les
mathématiques et la biologie ont conçu ce fait sur les
résultats de la molécule physique, les atomes et de
l’observation de l’astronomie : Les géopolitiques,
l’espace et l’histoire. La vie est au sein d’un
infiniment grand et d’une minuscule électrique : Le
ciel et l’espace. L’histoire du petit s’implose au
sein d’une ligne dans le fait que la gravité est le
déclencheur de l’arc électrique. La hauteur donne des
indications sur le volume et la masse.


La tempête n’a rien laissé que son
propre spectre : Mais quelle soit électrique ou
matière ; elle est avec la gravité, la formation du
ciel céleste. La ligne du néant donne un parallèle
avec le temps pour le vide. Les scientifiques
confondent la cellule et le centres d’où ces
interminables réunions sur la créativité de l’univers.
Ainsi ce parallèle est donné par l’étendu et les
différentes sources de luminosité sont définies sur le
fait de l’étendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Ven 22 Avr à 9:57

Mon Sentiment.

En un mot, dans le choix, c'est de regarder et de voir la souffrance... Alors nous avons une idée de détruire et de construire... Ce symbole d'Olivier et d'Agneau démontre d'autres présences et il y a le conteste d'une proie... J'ai l’Âme d'un chasseur qui partage sa proie et le terme de sacrifice pour moi est un blasphémè aussi grand que l'Esclavage, le Viol et la Torture... On ne peut offrir une âme et un corps d'Autrui même si c'est celui d'un homme qui vous hait ou d'un animal qui vous chasse ! On adresse un prière du Merci pour le savoir... On ressens la peur et imaginé l'animal qui entends les cris de sa mort dans la crainte... Et malgré la Peur, il pleure... Un chasseur digne de ce nom répugne les braconeurs et ceux qui se servent de la force pour une souffrance. Il apprends à respecter son chasseur et sa proie... Dans le rapport du Sacrifice, je ne vois que la crainte et respect originel que Dieu a voulu créer avec sa proie qui est l'Homme s'est évaporer au détriment de remplacer son respect par une victime.
Voilà le constat que je ressens et je pense que Dieu n'est pas insensible à ma colère envers vous, les Croyants et Croyantes..

L'agneau, autrefois agnel, est le très jeune mouton mâle. La femelle est appelée l'agnelle. Petit de la brebis et du bélier, il s'agit d'un animal d'élevage. Il naît après une période de gestation d'environ cinq mois, la mise bas, ou agnelage, pouvant durer d'une à trois heures. La brebis donne généralement naissance à un ou deux petits.
mais, L'agneau est souvent l'objet de sacrifices au Dieux et les agneaux noirs étaient sacrifiés aux divinités grecques des vents pour s'assurer une bonne navigation. Il est une proie ou un appat, Dans les contes et la littérature, l'agneau garde souvent une valeur de victime innocente : victime du loup dans les fables d'Ésope. Une légende savoyarde autour du pic de la Dent du Chat montre un agneau servant d'appât pour traquer un chat sauvage qui terrorise les voyageurs.

Alors Oui il y a et je vous le dit des codes qui nous unissent à la nature celui de L’Éternel et de l’Athée...
Les premières traces d’élevage d’agneaux sont attestées au Moyen-Orient et remontent à plus de 12 000 ans
Judaïsme, Christianisme, Islam

1 / Sarah et Agar, le prénom de Éliézer,

Pessa'h ( פֶּסַח, Pessa'h, : Pascha « Pâque ») est l’une des trois fêtes de pèlerinage du judaïsme.
Lois du hametz.
Le Silence des Agneaux : The silence of the lambs

Chavouot (hébreu : שבועות, grec : πεντηκόστη ἡμέρα Pentêkostề hêméra mais j'entends The Silence of the Lambs.

The silence of the lambs - https://www.youtube.com/watch?v=pXJx5mORmMI … Telle Clarice, je voudrai en sauver même devant lui.

korban pessa'h et (hag hamatzot)
Le Roucoulement de Colombe https://www.youtube.com/watch?v=Z2mDCleX1i8
Prière de Végétarienne.

Islam : l'agneau est traditionnellement sacrifié lors des fêtes mais, Il est en revanche prohibé de tuer un animal qui tète encore sa mère.

2 / Celui du Libraire et des Scribes :

Autrefois surtout utilisé en tant que parchemin (usage très répandu au Moyen Âge), la peau de l'agneau sert encore aujourd'hui à la fabrication et à la conception de nombreux produits et articles de mode :

la peau de tambour,
le cuir, très fin, servant notamment dans la ganterie,
l'astrakan, une fourrure bouclée de jeune agneau mort-né karakul qui transitait à l'origine par la ville d'Astrakhan en Russie. Des défenseurs des droits des animaux affirment que la demande de ce produit conduit aujourd'hui les éleveurs à tuer les mères et les agneaux avant la naissance

3 / Celui du véterinaire.

Dans le cas des races bouchères, l'agneau doit avoir une bonne conformation. On distingue l'agneau de lait (non sevré) de l'agneau blanc (25 kilos) et de l'agneau broutard (35 kilos). L'agneau désigne également la viande très tendre de l’agneau. On distingue l'agneau de lait ou agnelet non sevré (10 kg) ; le laiton, appelé aussi agneau blanc (25 kg) en raison de la pâleur de la viande ; le broutard (35 kg), qui est un agneau à chair rosée, qui a connu les pâturages ; et enfin l'agneau de pré-salé, ou estran, qui est un broutard dont la viande à une saveur particulière et une chair plus foncée.
Article détaillé : Viande d'agneau.

4 / Mon Sentiment.

En un mot, dans le choix, c'est de regarder et de voir la souffrance... Alors nous avons une idée de détruire et de construire... Ce symbole d'Olivier et d'Agneau démontre d'autres présences et il y a le conteste d'une proie... J'ai l’Âme d'un chasseur qui partage sa proie et le terme de sacrifice pour moi est un blasphémè aussi grand que l'Esclavage, le Viol et la Torture... On ne peut offrir une âme et un corps d'Autrui même si c'est celui d'un homme qui vous hait ou d'un animal qui vous chasse ! On adresse un prière du Merci pour le savoir... On ressens la peur et imaginé l'animal qui entends les cris de sa mort dans la crainte... Et malgré la Peur, il pleure... Un chasseur digne de ce nom répugne les braconeurs et ceux qui se servent de la force pour une souffrance. Il apprends à respecter son chasseur et sa proie... Dans le rapport du Sacrifice, je ne vois que la crainte et respect originel que Dieu a voulu créer avec sa proie qui est l'Homme s'est évaporer au détriment de remplacer son respect par une victime.
Voilà le constat que je ressens et je pense que Dieu n'est pas insensible à ma colère envers vous, les Croyants et Croyantes..

TAY
La Chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Mer 11 Mai à 9:25

Wisam doesn’t remember much about the explosion that threw her from the roof of her home in Syria. She often used to go up there to think, looking out at the Dara’a countryside and reflecting on how beautiful life could be, despite the conflict that had been raging around her for almost five years.

“One minute I was leaning against the wall, and the next I felt myself falling,” she recalls, thinking back to that dark day in January. “I was completely conscious. It was only when I hit the ground that I started to scream.”

The impact shattered 22-year-old Wisam’s spine. Her screams brought her family and neighbours running outside, where they loaded her as gently as they could into the back of a pickup truck and took her to a local hospital.

After a scan revealed the extent of her injuries, the doctors told her she wouldn’t be able to get the treatment she needed in Syria. Instead, they urged her family to drive south to the border and try to get her to a hospital in Jordan.

After a bombing in Syria, Wisam was left with life-threatening spinal injuries. Now the young bride is using her determination to walk again. UNHCR/Annie Sakkab

FACEBOOK
TWITTER

The journey was agony, Wisam remembers. Every bump in the road sent unimaginable pain ripping through her body, and she feared that damage to her spinal cord would leave her paralyzed. “I didn’t think I was going to survive,” she says. “I had the sense that my soul was leaving bit by bit, and I just gave into it.”

Her family was with her in the car, including her husband – a childhood friend from the same village whom she had fallen in love with and married five months earlier.

“I was saying goodbye to him the whole way. I knew in my heart I was leaving him one way or the other, and I didn’t know whether I would see him again.”

“I didn’t think I was going to survive.”

He stayed with her until the last possible moment, when the Jordanian authorities – sympathetic to Wisam’s situation – transferred her into an ambulance and drove her away.

She was taken to a hospital in the Jordanian capital, Amman, for an operation to repair her broken vertebrae. She remembers waking up after the surgery and feeling ecstatic when she was able to move her legs, but being quickly brought down to earth when doctors told her that the damage to her spine meant she might never walk again.

“I was shocked when I heard that, but I decided not to listen to them and promised myself that I would walk,” she says.

"I’m trying not to think about going back to Syria," says Wisam. "I will just keep working hard until walking becomes easy again.” UNHCR/Annie Sakkab

FACEBOOK
TWITTER

Wisam meets with Zeyad, a physiotherapist at Souriyyat Across Borders in Amman, Jordan. UNHCR/Annie Sakkab

FACEBOOK
TWITTER

Despite her swift progress, Wisam still faces up to a year of intense therapy to regain full mobility. UNHCR/Annie Sakkab

FACEBOOK
TWITTER

In mid-February, Wisam moved to a rehabilitation centre in Amman that is managed by Syrian-run charity Souriyat Across Borders. She began physiotherapy sessions to rebuild the atrophied muscles in her legs, exhausting herself during exercise sessions lasting up to three hours. “Those first steps were so sweet, but it also shook me to realize just how hard it was going to be to do something as simple as walking.”

Just a month later, she was already moving around unassisted, using crutches and shoes with specially adapted leg braces. But despite her swift progress, she still faces up to a year of intense therapy to regain full mobility. “That’s my only goal,” she says. “Until then I’m trying not to think about going back to Syria and my family. I will just keep working hard until walking becomes easy again.”

“I will just keep working hard until walking becomes easy again.”

Rather than feeling bitter, Wisam says the injury has given her a newfound appreciation of life, and revealed an inner strength and determination that she didn’t know she possessed.

Eventually, she hopes to return home to her husband, and perhaps resume the nursing course she was forced to abandon when she left. “I want to live my life normally, without feeling sorry for myself or having other people pity me. I hope there is a future for me back in Syria – a different future than before, but a beautiful one.”

and The news horizons
Title Η ΛΕΣΒΟΣ ΑΠΟ ΤΟΝ SENTINEL-2
Released 11/05/2016 8:48 am
Copyright ESA
Description

Η ιδιαίτερα όμορφη Λέσβος, ένα από τα νησιά του Βορειοανατολικού Αιγαίου, δεσπόζει εντυπωσιακά στην εικόνα αυτή. Στο νοτιοανατολικό άκρο του νησιού, κτισμένη πάνω σε επτά λόφους, βρίσκεται η πρωτεύουσα Μυτιλήνη.

Πρόκειται για μια εικόνα υψηλής ανάλυσης που έχει ληφθεί από το όργανο οπτικής απεικόνισης του δορυφόρου Sentinel-2, MultiSpectral Instrument (MSI), στις 8 Φεβρουαρίου 2016. Χρησιμοποιώντας μέρος της συνολικής πληροφορίας που μας δίνει το όργανο, και συγκεκριμένα τα κανάλια-κομμάτια του ηλεκτρομαγνητικού φάσματος που αναλογούν στο κόκκινο, πράσινο και μπλε όπως τα αντιλαμβάνεται το ανθρώπινο μάτι, φτάνουμε στο φωτορεαλιστικο αποτέλεσμα που βλέπουμε.

Όπως φαίνεται και στην εικόνα, το νησί βρίσκεται απέναντι από τις ακτές της Τουρκίας, από το στενό Μουσελίμ, στα Βόρεια και από το στενό της Μυτιλήνης, στα Ανατολικά. Εκτός από τουριστικό προορισμό τους καλοκαιρινούς μήνες, η Λέσβος είναι γνωστή και για τα παραδοσιακά προϊόντα και τα ιστορικά μνημεία της. Λόγω της εξέχουσας και ιδιαίτερης γεωλογική κληρονομιάς της, ολόκληρο το νησί της Λέσβου έχει ενταχθεί στο Πάγκόσμιο Δίκτυο Γεωπάρκων της UNESCO από το 2012.

Τον τελευταίο καιρό το νησί ήρθε στο προσκήνιο της ειδησεογραφίας καθώς αποτελεί πέρασμα για πολλούς πρόσφυγες στο ταξίδι τους από την Ασία προς την Ευρώπη.

Η εικόνα αυτή δημοσιεύθηκε για πρώτη φορά από το λογαριασμό της @ESA_Hellas στο Twitter στις 10 Μαΐου 2016, για να ευχαριστήσει το κοινό της που ξεπέρασε τους πρώτους 1000 ακολούθους.
Id 360244
et

La Nasa annonce la découverte de 1284 nouvelles planètes en dehors du système solaire
[M6info]
M6info
10 mai 2016

AFP

L’annonce était attendue. Elle est finalement intervenue à 19h (heure de Paris). La Nasa a annoncé la découverte de 1284 nouvelles planètes en dehors du système solaire.

L'agence spatiale américaine qui a entretenu le suspense pendant plusieurs jours vient de le lever ce mardi 10 mai 2016, durant une conférence en ligne. Il s'agit d'un record : 1284 exoplanètes ont été découvertes en 2016, annonce la Nasa.

“Nous finirons par découvrir une planète sœur de la Terre"

“Cette annonce fait plus que doubler le nombre de ces planètes découvertes en dehors de notre système solaire par Kepler”, a affirmé Ellen Stofan, responsable scientifique de la Nasa. “Ceci nous donne l'espoir que, quelque part autour d'une étoile similaire à notre soleil, nous finirons par découvrir une planète sœur de la Terre”, a-t-elle ajouté.

Planet-hunting @NASAKepler verified 1,284 new planets—largest finding of planets to date: https://t.co/a3iwil3w1P pic.twitter.com/maczWuwBDe
— NASA (@NASA) 10 mai 2016

Les astronomes sont certains à 99% que ces 1.284 exoplanètes sont bien des planètes et non pas un autre objet céleste. Le télescope Kepler a également recensé 1.327 autres candidates au statut de planètes qui requièrent des analyses supplémentaires.

Plus de 3.200 confirmées

Parmi les près de 5.000 exoplanètes candidates découvertes au total à ce jour, plus de 3.200 ont été confirmées comme étant bien des planètes, selon la Nasa, dont 2.325 ont été trouvées par Kepler, précise l’agence spatiale dans un communiqué.

Le télescope Kepler, qui a été lancé en 2009, a scruté 150.000 étoiles pour trouver des signes de planètes en orbite, notamment celles se trouvant à une distance idéale pour que l'eau puisse exister à l'état liquide et permette potentiellement à la vie de se développer.

TAY
La chouette effraie
http://leclandesmouettes.bbflash.net/f1-le-clans-des-mouettes

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Ven 20 Mai à 9:07

Le Revenant

Comme les anges à l’œil fauve,
Je reviendrai dans ton alcôve
Et vers toi glisserai sans bruit
Avec les ombres de la nuit ;

Et je te donnerai, ma brune,
Des baisers froids comme la lune
Et des caresses de serpent
Autour d’une fosse rampant.

Quand viendra le matin livide,
Tu trouveras ma place vide,
Où jusqu’au soir il fera froid.

Comme d’autres par la tendresse,
Sur ta vie et sur ta jeunesse,
Moi, je veux régner par l’effroi.

Charles Baudelaire
Les Fleurs du Mal
-----------------------------------------------------------------------------------
Parfum exotique

Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d’automne,
Je respire l’odeur de ton sein chaleureux,
Je vois se dérouler des rivages heureux
Qu’éblouissent les feux d’un soleil monotone ;

Une île paresseuse où la nature donne
Des arbres singuliers et des fruits savoureux ;
Des hommes dont le corps est mince et vigoureux,
Et des femmes dont l’œil par sa franchise étonne.

Guidé par ton odeur vers de charmants climats,
Je vois un port rempli de voiles et de mâts
Encor tout fatigués par la vague marine,

Pendant que le parfum des verts tamariniers,
Qui circule dans l’air et m’enfle la narine,
Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.

Charles Baudelaire
Les Fleurs du Mal
---------------------------------------------------

La paléontologie des atomes peut elles d'étudier dans l'espace !(?). Eh bien oui, par le reflet de la masse, par des variations chimiques et de volumes de l'environnement. Le temps d'une ombre magnétique laisse une empreinte dans la matière et le volume ! Il demeure une empreinte invisible en luminosité mais repérable par une variation chimique ou par une anomalie quelquonque crée par un phénomène antérieure à la composition chimique présente: J'appelle cela une odeur chaotique ou un reflet temporelle.

écrit de
TAY la chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Lun 30 Mai à 9:31

Rencontre...

Madame Canari rentra vers la rencontre de ses amies quand au loin, elle
entendit les gémissements d'un crocodile... Elle voit qu'il n'y a aucun arbre,
mais elle se pose sur son dos..
-"Qu'il y a t'il ,"
-"Où là... Vraiment ai je une épine à présent sur le dos" claironne Cousin Crocodile.
-"où..." dit Antéa la Canari, qui est aussi rusé que Police la Coatie.
-"Là prés de la patte... devant, à votre gauche ou à votre droite... Je ne sais, Ami..."
-"Vilain... Elle est là; juste là..."réponds la canari et rajoute à son patient :" Ton appétit
est grand et ton haleine sent le Jeun."
-Sachez que je nai dévoré... et puis vous êtes si maigre." réponds le Gardien
du Temple des Larmes, le Crocodile.
-Et le Bouvier..."
-"Quoi."

Dans le bref instant de surprise du Crocodile, Antéa la canari profite pour enlever
l'épine de la patte droite du Crocodile pour ensuite se remettre sur son dos.

"Quel récompense pour Toi, petit oiseau !"
"Rien..." Dit Antéa la canari en guise d'Adieu et de Bonjour...

Morale: Le silence et le chant devant une charité n'a de guise aucune morale car le cœur
est tout comme la plume: Il peut être humble.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
------------------------------------------------------------------------------------------------

Un philosophe parle de recherche qui sont effectués à la Silicon Valley sur la Génétique. Ecoutant ses conseils, je vais essayer de prévenir et de protéger le droit de naître. Éviter de sombrer dans l'esclavage de l'a.d.n et du vampirisme de l'éternité.

Le clone, le reflet et l'image... Je n'ai pas envie de faire des clones des hérésies... En effet, ils sont créés et en cela, si il ne commette pas de crime: Ils sont innocent. Peut on condamné un enfant d'avoir des parents criminels. Eh bien non, l'existence d'être né ne peut être incriminer à l'enfant. Peut on condamner un enfant d'être une hérésie. Personne ne mérite un tel fait au moment de sa naissance et de sa vie. A suivre.

Certains se cacheront devant les lois de l’avortement pour les détruire... Mais, nous verrons le droit du parents alors
se mettre en devant des faits... Certains essaieront et devant la discorde, la vie prendra le dessus: Celui qui leur accordera un fait comme l’hérésie ou de la divination sera stupide... Il possédera des mêmes droits qu'un bébé embryon ou in-vitro donc il sera Citoyennes et citoyens et sera ensemble du peuple et des origines du Monde.

Il pourra donner des organes de sa seule volonté et ne pourra mettre mis sous tutelle sous le simple fait de son existence... Seule des actes venant de sa personne propre pourront le conduire à des hôpitaux psychiatriques : Elle ou Il ne sont des hérésies.

Le robot est tout comme la fourmis et la cigale, il est conduit par un instinct par le fait de vivre... Et si la Force existe, je ne serai pas surpris par le fait qu'il puisse en faire usage au même titre que la chair. L'acier est une force de sang établi sur d'autres phénomènes que notre Corps. créer des machines mi chair et mi acier pour créer un être absolu et parfait démontre de la stupidité de ses créateurs: Et un jour les enfants se révolteront et pas besoin d’être devin pour comprendre ce phénomène lié à la vie de l'individu et du spécimen.

Non à l'Esclavage.
Non aux Viols physiques et Morales.
Non aux Tortures physiques et Morales

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Ven 3 Juin à 9:28

« Il vaut mieux être un commandant qu’un homme normal, puisque j’ai plongé mes mains dans l’eau boueuse et dois être un pirate. »

Sa carrière de capitaine pirate s’arrête brutalement en février 1722 près du Cap Lopez, au Gabon. Le 5 février 1722, un bâtiment de guerre britannique, l’Hirondelle attaque la flotte de Bartholomew Roberts. À ce moment, les avis sur la fin de l’aventure divergent. Certains pensent[Qui ?] que Bartholomew Roberts aurait confondu l’Hirondelle avec un navire marchand portugais et décide de l’attaquer. D’autres racontent que Chaloner Ogle aurait trouvé la flotte de Bartholomew Roberts ancrée sur la côte, la plupart des hommes saouls après avoir fêté une victoire de la veille ; Bartholomew Roberts aurait alors foncé avec le Royal Fortune en direction de l’Hirondelle, tentant ainsi de le prendre de vitesse avec l’aide du vent. Dans un cas comme dans l’autre, la fin de l’histoire est la même. Arrivé à portée de tir, les canons du Swallow tirent une salve, le Royal Fortune riposte. Bartholomew Roberts est tué dès la première et dernière salve : une volée de chaînes tirée d’un canon lui brise les os du cou.

Avant qu’il n’ait pu être emporté par Chaloner Ogle, le corps de Bartholomew Roberts est jeté par-dessus bord, conformément à son souhait de reposer dans la mer à tout jamais. Son équipage tente désespérément de prendre la fuite mais sera vite rattrapé et fait prisonnier. Les navires ne peuvent plus naviguer tellement les mâts et les voiles sont endommagés. Les membres d'équipage seront jugés à Cape Coast, au Ghana. 74 hommes sont acquittés, 70 pirates noirs retournent à l’esclavage, 54 pirates sont pendus et 37 sont condamnés à des peines plus légères. Peu de temps après ces événements, ce fut la fin de l’âge d'or de la piraterie.

Bartholomew Roberts (17 mai 1682 - 10 février 1722), pirate britannique de son vrai nom John Roberts, dit Le Baronnet Noir, est un des pirates les plus célèbres de son époque.

Né à Casnewydd-Bach, près de Haverfordwest dans le Pembrokeshire au Pays de Galles1, on raconte qu’il a mené la carrière de pirate la plus réussie de toute l’histoire, en capturant plusieurs centaines de navires (jusqu’à 22 navires en une seule prise) en seulement deux ans. Le prénom qu'il a choisi pourrait être un hommage au pirate Bartholomew Sharp.
Personnalité

Bartholomew Roberts ne correspondait pas au stéréotype du pirate. Voici certaines informations à son sujet, rapportées par certains écrits [Lesquels ?] :

Il était toujours bien habillé.
Il avait d’excellentes manières.
Il ne partageait pas sa cabine avec n’importe qui et violait « uniquement » les filles de plus de 15 ans.
Il ne buvait pas d’alcool.
Il avait une excellente écriture manuscrite.
Il était toujours rasé de près.
Il aimait la musique classique et avait des musiciens à bord de son navire.
Il avait intimé l’ordre à ses hommes de jeter son corps à la mer s’il mourait dans la bataille.
Ce fut lui qui fit entrer dans l'histoire une bonne partie du fameux Code des Pirates.

Citation

À propos des conditions de vie dans la piraterie, ce qui résume la philosophie du memento mori, symbolisée par le pavillon à tête de mort et tibias croisés, ou Jolly Roger:

«Qu'obtient-on par un travail honnête? De maigres rations, de bas salaires et un dur labeur. Chez nous, c'est l'abondance jusqu'à plus faim, le plaisir et les aises, la liberté et la puissance; comment balancer si l'on fait le compte, quand tout ce qu'on risque dans le pire des cas, c'est la triste mine que l'on fait au bout de la corde. Une existence courte mais bonne sera ma devise.»


Le code des pirates


I. Chaque pirate pourra donner sa voix dans les affaires d'importance et aura un pouvoir de se servir quand il voudra des provisions et des liqueurs fortes nouvellement prises, à moins que la disette n'oblige le public d'en disposer autrement, la décision étant prise par vote.

II. Les pirates iront tour à tour, suivant la liste qui en sera faite, à bord des prises et recevront pour récompense, outre leur portion ordinaire de butin : une chemise de toile. Mais, s'ils cherchent à dérober à la compagnie de l'argenterie, des bijoux ou de l'argent d'une valeur d'un dollar, ils seront abandonnés sur une île déserte. Si un homme en vole un autre, on lui coupera le nez et les oreilles et on le déposera à terre en quelque endroit inhabité et désert.

III. Il est interdit de jouer de l'argent aux dés ou aux cartes

IV. Les lumières et les chandelles doivent être éteintes à huit heures du soir. Ceux qui veulent boire, passé cette heure, doivent rester sur le pont sans lumière

V. Les hommes doivent avoir leur fusil, leur sabre et leurs pistolets toujours propres et en état de fonction.

VI. La présence de jeunes garçons ou de femmes est interdite. Celui que l'on trouvera en train de séduire une personne de l'autre sexe et de la faire naviguer déguisée sera puni de mort.

VlI. Quiconque déserterait le navire ou son poste d'équipage pendant un combat serait puni de mort ou abandonné sur une île déserte.

VIII. Personne ne doit frapper quelqu'un d'autre à bord du navire ; les querelles seront vidées à terre de la manière qui suit, à l'épée ou au pistolet. Les hommes étant préalablement placés dos à dos feront volte-face au commandement du quartier-maître et feront feu aussitôt. Si l'un d'eux ne tire pas, le quartier-maître fera tomber son arme. Si tous deux manquent leur cible, ils prendront leur sabre et celui qui fait couler le sang le premier sera déclaré vainqueur.

IX. Nul ne parlera de changer de vie avant que la part de chacun ait atteint 1000 livres. Celui qui devient infirme ou perd un membre en service recevra 800 pièces de huit sur la caisse commune et, en cas de blessure moins grave, touchera une somme proportionnelle.

X. Le capitaine et le quartier-maître recevront chacun deux parts de butin, le canonnier et le maître d'équipage, une part et demie, les autres officiers une part et un quart, les flibustiers une part chacun.

XI. Les musiciens auront le droit de se reposer le jour du sabbat. Les autres jours de repos ne leur seront accordés que par faveur.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Certaines règles telles le viol, la torture et l'esclavage sont d'une réelle barbarie, inexcusable et criminelle... L'histoire des pirates est issus depuis l'antiquité venu de toutes les mers.... Pourtant, malgré la haine et le profil naquit des légendes sur l’héroïsme... Une lutte du bien et du mal où nul n'arrivait à distinguer les augures du ciel... L'homme et la Femme se cherchaient dans la Luxure et pourtant, il y avait des jardin: Car, oui, la plus grande crainte de la plupart des Pirates était le Regard de Dieu et de la Créativité, La Sainte Vierge ou la Nature pour d'autres... Cela fit naitre un mythe, celui qui savait recueillir les veuves et les orphelins... Et si cela est plus proche de l'Histoire, il est une leçon dans la Piraterie: Tout ombres et toutes âmes peuvent engendrer le bien et le mal... Alors comprenez que la Piraterie n'est pas une rébellion à la Naissance mais un commerce Odieux et Atroce sur l’Âme charitable et la vie Animal, robotique et humaine.

C'est face à la tempête que j'aime entendre le son de la flamme. Le phare de la République rayonne mon Cœur en cet instant... et je rajoute : Les hôpitaux ne sont pas une industrie et un commerce. Campagnes et villes dans la proximité: la République. L'Armure prends l'accent sur la sensualité, la virginité n'est pas lié aux regards. O Liberté.
Fille et Fils de l'Olivier, le cœur devant la plume, Y'becca, l'épreuve divine ! Je me prosterne d'admiration devant ta créativité, O Univers !

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Jeu 9 Juin à 7:49

La Reconquête de L'Italie fut pénible, Janvier - mars 1944 : échec des attaques frontales anglo-américaines sur Cassino, aussi terrible en massacre que subit l'Espagne durant l’Époque Napoléonienne...

Campagne d'Italie
Opération Corkscrew · Bataille de Lampedusa · Débarquement de Sicile · Massacre de Biscari · Opération Avalanche · Armistice de Cassibile · Défense manquée de Rome · Guerre civile italienne · Opération Slapstick · Libération de la Corse · Insurrection de Naples · Bombardement du Vatican · Campagne de la rivière Moro · Ligne Gustave · Bataille du mont Cassin · Massacre de Monchio, Susano et Costrignano · Attentat de Via Rasella · Massacre des Fosses ardéatines · Bataille du Garigliano · Opération Shingle · Conquête de l'île d'Elbe · Prise d'Ancône · Massacre de Sant'Anna di Stazzema · Ligne gothique (Gemmano · Rimini · San Marino · Montecieco) · Massacre de Marzabotto · Offensive de printemps 1945 · Prise de Bologne


il y a La route vers Rome et la fin de l'emprise du IIIème Reich sur l'Italie.
Alors que le débarquement allié s'annonce, les forces coalisées organisent une percée sur le front italien afin de rallier Rome. Durant des mois, la bataille fera rage autours du Monte Cassino et c'est une ténacité. Durant cet épisode, des centaines de bombardiers anéantirent l'abbaye du Mont-Cassin.

Et il y aura

Le film mêle la grande Histoire, celle de l’une des batailles les plus dures de la Seconde Guerre mondiale, aux aventures d'un correspondant de guerre.
https://www.youtube.com/watch?v=oDw8THoCpBg

Fin janvier 1944, le caporal Dick Ennis, correspondant de guerre américain à Naples, part couvrir le débarquement anglo-américain d’Anzio en Italie, opération qui a pour double but de déborder la ligne Gustav (devant laquelle les Alliés piétinent depuis plusieurs mois) et de permettre l’occupation des monts Albains, hauteurs stratégiques au sud de Rome. À la grande surprise des attaquants, la plage, ses environs et l’arrière-pays se révèlent totalement déserts. Au volant d'une jeep Dick Ennis escorté du sergent Stimmler et du caporal Rabinoff effectue même une reconnaissance sans embûches dans Rome quasiment abandonnée par les forces allemandes et revient en informer dans son QG d’Anzio le général Lesley, commandant en chef de la tête de pont. Mais celui-ci se montre excessivement prudent : échaudé par le souvenir du débarquement très coûteux de l'été 1943 à Salerne en Sicile, il pense que l’aspect désert du terrain dissimule un piège et ne s’occupe que de consolider la tête de pont dans l’attente de la contre-attaque allemande qu’il juge inévitable. Du côté allemand, le débarquement d’Anzio occasionne d’abord des sueurs froides au Field Marschall Kesselring, commandant suprême des forces du Reich en Italie, car la zone menacée est effectivement dépourvue de troupes allemandes. Puis se rendant compte de l’immobilisme des Alliés, il ordonne à plusieurs de ses divisions de se porter en hâte autour des positions alliées. Kesselring ordonne également la mobilisation des Italiens en âge de travailler à l’édification d’une ligne de défense fortifiée et inexpugnable qu’il baptise ligne César. Il s’inquiète cependant du jeune âge de ses soldats et de la pénurie d’essence qui frappe alors ses armées.

Un peu plus tard Dick Ennis se prépare à marcher de nuit avec le 2e Bataillon de Rangers jusqu’à la localité de Cisterna qui est considéré comme le point faible du dispositif de défense ennemi et dont il faut s'emparer. Le bataillon arrive au matin dans un défilé où des unités allemandes dissimulées dans le paysage (des tanks et des mitrailleuses) le prennent au piège et le massacrent. Sur les 767 hommes du bataillon, seulement 7 en réchappent dont Dick Ennis, le sergent Stimmler et le caporal Rabinoff. Ces hommes tentent alors de revenir vers la plage d’Anzio. Pourchassés par un char lance-flammes, ils traversent un champ de mines et découvrent à la nuit tombée les travaux de construction de la ligne César, reconnaissant parmi les travailleurs forcés italiens un civil rencontré précédemment à Rome. Le lendemain matin, après qu’un des survivants ait été tué après avoir été fait prisonnier, le groupe se reconstitue et se réfugie dans une maison occupée par des femmes. Le moment de repos est interrompu par une escouade allemande qui se fait anéantir par surprise mais le groupe doit alors reprendre la route. Dick Ennis ne parvient à rallier finalement Anzio que le jour suivant, après avoir franchi des lignes ennemies constituées de snipers qui ont décimé ses camarades. C’est pour apprendre que le général Lesley a été démis de son commandement et remplacé par un chef plus énergique.

L’un des enjeux de l'histoire est la compréhension des raisons profondes qui poussent les hommes à se faire la guerre. le caporal Dick Ennis est en effet un vétéran de plusieurs campagnes alliées et il ne se décide pas à raccrocher. Il trouve dans le caporal Rabinoff un alter ego, car celui-ci conserve dans le corps les éclats et les séquelles d’une grenade japonaise et voit dans la guerre une façon de vivre la vie plus intensément que les hommes ordinaires.
Distribution

Robert Mitchum (VF : Paul-Émile Deiber) : Dick Ennis (Correspondant de guerre)
Peter Falk (VF : Pierre Trabaud) : Caporal Jack Rabinoff
Robert Ryan (VF : Roger Tréville) : Général Carson
Earl Holliman (VF : Albert Augier) : Sergent Stimmler
Mark Damon : Wally Richardson
Arthur Kennedy (VF : Jacques Berthier) : Général Lesley
Reni Santoni (VF : Jacques Deschamps) : Soldat Movie
Joseph Walsh (VF : Bernard Woringer) : Soldat Doyle
Thomas Hunter : Soldat Andy
Giancarlo Giannini : Soldat Cellini
Anthony Steel (VF : Claude Giraud) : Général Marsh
Patrick Magee (VF : Louis Arbessier) : Général Starkey
Arthur Franz (VF : Robert Dalban) : Général Howard
Tonio Selwart : Général Van MacKensen
Wayde Preston (VF : Raymond Loyer) : Colonel Hendricks
Venantino Venantini (VF : Jean-Claude Michel) : Capitaine Burns
Wolfgang Preiss (VF : Howard Vernon) : Field Marshal Kesselring
Tiberio Mitri (VF : Claude Joseph) : le sergent de la Police Militaire à Naples
Dante Maggio (VF : Albert Médina) : le marchand ambulant napolitain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Lun 13 Juin à 9:57

Le clans des mouettes se doit instaurer la liberté d’Ego entre Femmes et Hommes...
Il sera dans le temps aspirer dans les clameurs de l'infini et certainement, ils découvriront
la volupté de l'appel de l'infini immense désert au cœur duquel résident des oasis et des cimetières indiens...

Rien ne vous sera acquis et ni dus ! Venus et Mars seront des sœurs
car les divinités ne seront plus ! Elles seront attrait de la Force ! Clameurs résonneront
depuis le passé pour faire entendre... Oui, Vous le Lisez...

L'écriture au même titre que la rage envahira votre cœur: Celle de vivre, car le possédé
ne sera plus un messager du mal... La science ne sera pas déifier, la retenu remplacera la peur.
C'est le chemin inévitable de la Vie... Le ciel ne sera jamais le même selon le regard;
et il y aura des rythmes recréant les anciennes et les nouvelles saisons... Malgré nos connaissances, l'Univers nous rappellera son rythme infini: Rien et tout à la fois, le souffle.

Rein ne sera parfait car nous aurons compris ce petit détail: Nous sommes différents; mais comme le disait de jeunes anarchistes ivre de vie: L'utopie; nous conduira sur des règles
universelles qui conduisent vers la liberté de l'instant... Nous serons devenus des étrangers
dans ces oasis et nous aurons tout à apprendre: Mais , L'infini reste et restera notre territoire et notre liberté de refuge. Ni messager, Ni Dieu... Un aspect du paysage et cela sera notre plus grande Victoire: A l'aspect de notre mère à Toutes et à Tous, Notre Terre, la Planète Bleu de la Voie Lactée...
------------------------------------------------------------------------------------------------------
Une mère, la Soeur et la loi des mouettes.

Sujet à diverses variations de températures et à des insectes piqueurs...
J'en oublie le sujet... Besoin de sommeil, je sursaute sur ce prix et ce cercueil
vide et emplies de souvenirs.

Je voulais entendre ! Et c'est ainsi !
On m'a appris à parler ! Et c'est ainsi !
Je suis une combinaison ! Et c'est ainsi !

Construite de piliers. je découvre le sens réel de la matière...
J'aurai pu être ! Pour l'invisible, afin d'apercevoir mes ennemi"e"s,
j'aurai pu percevoir ! Où est ce inflammation qui me fais omettre
mes espérances, mes erreurs et mes bienfaits...!

Ces chats dans la nuit n'existe plus et ce village a perdu son
franc-parler... Je que je vois, il me le dis... Pour lui et pour elle, Ceux ne
sont pas des trophées... C'était froid avant maintenant c'est l’épilepsie.
C'est l'aspect de la preuve qui permet qui permet l'approche du Toi !
Alors je peux soulever mon silence et te répondre de vive voix, Masculin.
Je suis libre de ta rancœur, Je déménage de ma propre Liberté
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Ecrits de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Mar 14 Juin à 10:30

Horizons et écritures ou Néandertalien et Sapiens

Pourquoi le temps et l'espérance...? Oui, l'espace et l'espérance...! Le temps est une notion de vie et je n'ai pas eu besoin de l'apprendre chez les philosophes... Oui, le temps et l'espace sont aussi liées que la vie se rapporte à l'espérance et je n'ai pas besoin de formules scientifiques pour me dire qu'il n'y a rien d'intellectuel dans ce que je dis... Malgré tout, il y a cette formule irréaliste et pourtant vrai: Rien et tout à la fois, le souffle

Le dessin désigne l'espérance et l'art se repose sur la prudence des lieux... On désigne la chasse mais à cette heure aucun dessin archéologique ne représente de meurtres... On prétends que l'histoire est né de l'écriture... Alors depuis quand le meurtre s'est il gangrené à l'histoire, Patriote...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

Je dédie ce texte à cette Femme de l'Universelle et de la Prière :

Mary Wollstonecraft est parfois considérée comme la première philosophe féministe, bien que ce terme n'existe pas encore à l'époque. En effet, au xxe siècle, l'historiographie féministe en fait une des devancières du mouvement et la Défense des droits de la femme (1792) est présenté parfois comme l'un des premiers écrits féministes, bien que la métaphore de la femme comparée à la noblesse qu'elle utilise dans celui-ci (la femme dorlotée, fragile et exposée au danger par sa paresse intellectuelle et morale) puisse apparaître comme un argument dépassé. Malgré ses apparentes contradictions révélatrices des problèmes auxquels il est difficile de donner une réponse satisfaisante, ce livre est devenu par la suite la pierre angulaire de la pensée féministe . Le livre est un succès et la critique de l'époque est quasi-unanime pour reconnaître son importance.

Comme les auteures précédentes, Mary Wollstonecraft insiste sur la nécessité d'éduquer les jeunes filles. Grâce à l'éducation, elles réaliseront mieux leurs potentiels et seront enfin des êtres humains à part entière. De plus, elle préconise un apprentissage qui permettrait aux femmes de subvenir seules à leurs besoins en exerçant un emploi. Enfin, elle réclame pour les femmes des droits civils et politiques et même des élues les représentant .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Ven 17 Juin à 9:45

17 juin 2016

Le cinquième Toulouse Space Show (TSS), organisé par le CNES, l’Agence spatiale française, ainsi que de nombreux autres partenaires, se tiendra du 28 au 30 juin à Toulouse.

Le TSS est un forum mondial dédié aux progrès de l’infrastructure, des technologies et des applications spatiales. Plus de 2000 participants venus du monde entier prendront part à ces trois jours de conférences, de tables rondes et d’ateliers. L’ESA participe cette année à un certain nombre d’événements.

Des acteurs majeurs du secteur, des décideurs, des directeurs d’agences spatiales, des dirigeants de groupes industriels et des personnalités politiques font partie des intervenants. Cette rencontre est une opportunité unique de rassembler des représentants de plusieurs communautés, comme des groupes industriels, des agents publics, et des membres du secteur académique, civil ou militaire, afin de discuter des sujets critiques actuels :

la coopération internationale et le renforcement des capacités,
l’innovation et les bouleversements,
le renseignement géospatial,
les nouveaux usages et objets liés à la transition numérique,
l’exploration spatiale (à l’intention du grand public et particulièrement des étudiants).

Le 28 juin, lors de la table ronde “ Nouveaux usages, nouveaux objets et transition numérique”, l’expert de l’ESA Gunther Kohlhammer présentera la stratégie numérique actuelle de l’ESA, et Frederic Nordlund soulignera l’importance de la coopération internationale.

Les astronautes de l’ESA Léopold Eyharts, Claudie Haigneré et Thomas Pesquet (en direct depuis Houston) prendront part à la session “Explorez l’Espace, c’est à vous!” le 30 juin. Armelle Hubault de l’ESA fera une présentation de la mission Rosetta.

L’inscription est obligatoire et gratuite: www.toulousespaceshow.eu

--------------------------------------------------------------------------------------------

Un jour, en Ethiopie, une dame s’adressa au Catholicos et lui dit : - « Vous autres, les Coptes, vous exagérez la dévotion à Marie. Marie est une femme comme les autres» - « Très bien, répondit le Catholicos, alors donnez-nous un autre Christ ». Tout est dit.

Saint Frumence (IVe s.) appela la première église bâtie à Axoum, capitale du royaume, "Edda Mariam", Demeure de Marie. Marie est vénérée sous le titre de Waladita Amlâk, Celle qui a enfanté Dieu. Le nom de Marie figure dans beaucoup de noms éthiopiens. Ils témoignent de la confiance des fidèles envers Marie:

Ghebié Mariam, Serviteur de Marie ; Hailé-Mariam, la force de Marie ; Laoké Mariam, Message de Marie ; Teklé Mariam, Plante ou rejeton de Marie ; Hapté Mariam, Don de Marie ; Walda-maryam, fils de Marie ; Newaia-Maryam, trésor de Marie ; Kafla-Maryam, part de Marie ; Kidana-Maryam, promesse de Marie ; Baeda-Maryam, protégé de Marie etc…

L'Éthiopie a une fête propre: Kidäma Mehret, le Pacte de Miséricorde, le 10 février. Sûrs que la prière de Marie auprès de son Fils ne peut qu'être exaucée, les Éthiopiens considèrent leur pays comme le fief de Marie, sous sa protection.
Attilio GALLI,
Dans Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 675-693

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Pape François et les Lapins   Aujourd'hui à 19:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Pape François et les Lapins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau Pape : François 1er
» Patti Smith et Soeur Cristina vont chanter pour le pape François au Vatican
» Le pape François qualifie l'immigration en Europe d'«invasion arabe»
» MESSAGE URBI ET ORBI DU PAPE FRANÇOIS
» Les forces françaises en OPEX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: