La.cinquieme.République
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon Japon : le display Pokémon Go de retour en stock sur ...
Voir le deal

 

 LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette




Nombre de messages : 12038
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD Empty
MessageSujet: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD   LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD EmptyVen 29 Juil à 4:02

AMALÉCITES

Confédération de tribus nomades dans le désert du Sinaï. On connaît les Amalécites par la Bible comme ennemis permanents d'Israël. Les deux groupes entrèrent en conflit lors du séjour des Hébreux dans le nord du Sinaï, probablement pour le contrôle de l'oasis de Cadès (Exode, XVII). On possède des récits ou de simples rappels des campagnes menées contre eux au temps de Saül, qui les combattit systématiquement (I Sam., XV), et de David, auquel ils infligèrent (I Sam., XXX) d'aussi nombreuses razzias que celles que lui-même leur avait fait subir (I Sam., XXVII, Cool. L'histoire ne les mentionne plus par la suite, ce qui peut s'expliquer par une double raison : par leur extrême affaiblissement à l'issue des guerres de Saül et de David et par l'occupation du secteur oriental de la partie nord du désert sinaïtique par des amis d'Israël. Un oracle de Balaam (Nombres, XXIV, 20) proclame la disparition définitive de toute postérité d'Amalec (nom collectif).

AMMONITES, Orient ancien

Tribu araméenne qui, au ~ XIIe siècle, s'installa en Transjordanie pour occuper un territoire mal défini au nord de Moab, près du cours supérieur du Yabboq. Le récit populaire de la Genèse (XIX, 30-38) confirme l'ascendance araméenne des Ammonites : ceux-ci descendraient de Ben Ammon, fils incestueux de la fille cadette de Lot. Apparentée à l'hébreu et au cananéen, leur langue appartient au groupe des langues araméennes.

Les Ammonites sont appelés le plus souvent Benê Ammon (fils d'Ammon), ce qui laisse entendre que, politiquement, ils n'ont jamais dépassé le stade tribal. Néanmoins, à partir de l'époque des Juges, les conflits entre eux et Israël ne manquèrent pas. Ils furent battus par Jephté (Jug., XI-XII), par Saül (I Sam., XI) et par David (II Sam., X et XII), qui s'empara de leur capitale, Rabba (l'actuelle Amman). Dès cet instant, tout en continuant à harceler les Israélites, ils ne furent plus pour ces derniers une menace réelle. Ils tombèrent au pouvoir des Assyriens ; après la chute de Babylone, ils devinrent une province de l'Empire perse, en attendant de passer sous l'hégémonie des souverains hellénistiques, puis des Romains en ~ 64.

On peut relever de nombreuses menaces prophétiques contre Ammon, qui sont attribuées à Amos (I), à Sophonie (II), à Jérémie (IX et XLIX) et à Ézéchiel (XXI et XXV).

ARABE (MONDE), Le peuple arabe

Les Arabes forment un peuple ou ethnie dont le critère distinctif est l'usage de la langue arabe, qui est une langue sémitique comme l'akkadien l'araméen et l'hébreu. Cependant ne se considèrent et ne sont considérés comme Arabes que les individus et les groupes de langue arabe qui se reconnaissent un lien de parenté avec les groupes arabophones liés à l'histoire de l'ancienne Arabie.

ARAMÉENS

On groupe, sous le nom d'Araméens, une confédération de tribus qui parlaient un langage nord-sémitique et qui, entre le XIe et le VIIIe siècle avant J.-C., occupèrent le pays d'Aram, région englobant des territoires assez étendus au nord de la Syrie. À la même époque, certaines de ces tribus, émigrant vers l'est et le sud-est, s'emparèrent de vastes territoires qui appartenaient à la Mésopotamie.

Les sources qui permettent de reconstituer l'histoire et la langue des Araméens sont de trois sortes : inscriptions archaïques trouvées au nord de la Syrie et qui remontent au XIe et au Xe siècle avant J.-C. ; mentions qui existent dans les chroniques assyriennes de la même époque ; mentions que l'on trouve dans l'Ancien Testament.

ASIANIQUES

Dénomination attribuée aux anciens habitants de l'Asie antérieure qui n'appartenaient ni au groupe des Sémites ni à celui des Indo-Européens.

Dans le Proche-Orient du ~ IIe millénaire, appartenaient aux peuples asianiques les Proto-Hittites ou Nésites du centre de l'Asie Mineure ; les Hourrites dans la partie septentrionale du bassin du Tigre et de l'Euphrate ; les Vanniques dans la région du lac de Van ; les Sumériens en Mésopotamie méridionale ; les Élamites sur la rive droite du golfe Persique ; les peuples originaires des monts Zagros, tels que les Gouti, les Lullumé, les Kassites.

Le fonds proprement asianique de certains de ces peuples a été enrichi d'apports indo-européens dont la trace persiste dans l'onomastique ou la terminologie sociale des classes dirigeantes chez les Hourrites, les Hittites, les princes des cités-États de la Syro-Palestine amarnienne, dans le nom de certains dieux kassites.

Les langues parlées par les peuples asianiques sont du type agglutinant, c'est-à-dire que les rapports grammaticaux y sont exprimés par l'agglutination à la racine de divers affixes. Toutefois, différant les unes des autres plus que les langues sémitiques ou les langues indo-européennes, les langues asianiques ne semblent pas relever d'un groupe commun.

Le type physique des Sumériens, des Hittites et des Hourrites, tel que nous l'a fait connaître la sculpture, s'apparente au type « arménoïde », mais les mensurations des squelettes mis au jour dans les fouilles archéologiques ne corroborent qu'assez imparfaitement les données de la tradition plastique. Quasiment certaine pour ce qui concerne les Hourrites, les Hittites, les Vanniques, il n'est pas assuré que la parenté ethnique puisse être postulée à l'origine de l'ensemble des peuples asianiques.

Les religions des Asianiques sont des religions naturistes où sont divinisées les forces qui commandent à la fertilité du sol, à la fécondité des troupeaux et des familles. Elles reflètent assez clairement les préoccupations majeures de populations agricoles et pastorales.

Langue impériale à l'époque perse, langue parlée par le Christ et ses premiers disciples, l'araméen joua longtemps un rôle de premier plan.

https://www.universalis.fr/classification/histoire/histoire-par-regions-et-pays/histoire-du-proche-et-moyen-orient/histoire-des-peuples-du-proche-et-moyen-orient/

compagnon.yanis.tignard @Yanis_Tignard · 16 min
En réponse à @PalestinePMO @DrShtayyeh et 4 autres personnes
MONSEIGNEUR DENIS AFFRE ET DAME AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD
https://leclandesmouettes.1fr1.net/t1090-monseigneur-denis-affre-et-dame-amandine-nietzsche-rimbaud
LES SACRIFIÉS DU FORT SAINT-ELME ET LES MONOTHÉISTES
https://la-5ieme-republique.actifforum.com/t901-les-sacrifies-du-fort-saint-elme-et-les-monotheistes#12044
LES DISTANCES DU TEMPS ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD
https://leclandesmouettes.1fr1.net/t1091-les-distances-du-temps-et-amandine-nietzsche-rimbaud
Y'BECCA EN JÉRUSALEM !
TAY

LES AMALÉCITES, LES AMMONITES, LES ARAMÉENS, LES BAKHTYĀRĪS, LES BÉDOUINS, LES BÉLOUTCHES, LES BERBÈRES, LES DANICHMENDIDES,
LES DRUZES, LES HAZĀRAS, LE JUDAÏSME, LES KURDES, LES LAZES, LES LURS, LES MINÉENS, LES NABATÉENS ET LES TOUAREGS SONT DANS Y'BECCA EN JÉRUSALEM !
TAY

NAGALÏÉW LA MOUETTE AUX YEUX VERTS, L'INFINI ET Y'BECCA

LA JEUNE ET LUCIDE NAGALÏÉW POURSUIT CETTE QUÊTE DES ÉTOILES AU DELÀ DE L'INFINI.
DANS SON RIRE,LA NOSTALGIE EST ENRAYER PAR LE SOUVENIR DE CEUX QUI EURENT LA PORTÉE
DU SOL DANS LE DOIGT DU VISUEL: TRANSPERCER LA NATURE DU HORLA, QUELS DEMEURES
ABRITENT LE NEZ DU EATHBOUND ET DE SA PERPÉTUEL MÉTAPHORE DU PAPILLON.

SES CRIS RÉSONNENT SUR LES ASPECTS DES OCÉANS PLONGEANT LES SIRÈNES DANS UNE ÉCOUTE
TEL LE PRODIGIEUX ORPHÉE; AYANT DEMANDE COMME SEUL SOUHAIT, LA LIBERTÉ DU SEUIL DE
TOLÉRANCE DE LA GRAVITE. NAGALÏÉW QUI PENSE AU SACRIFICE D'UNE PETITE CHIENNE, LAÏKA,
QUI EST L'ASPECT DE L'AVENIR RÉSERVÉ PAR LA NATURE AUX PEUPLES DES OISEAUX MAMMIFÈRES.
UNE ESPÉRANCE BIEN PLUS GRANDE QUE L'HOMME ABRITE LA MOUETTE AUX VERTS, CELLE D'UN INFINI
IMPERCEPTIBLE AUX AVARICES ET ORGUEILLEUX.

SON MONDE S'EST RÉFUGIÉ DANS UNE CONSTELLATION LOIN DES RUMEURS ET DES RAVAGES DE L'HOMME.
NAGALÏÉW N'EST PAS MORTE, SON ESPRIT S'EST ALLER REJOINDRE LE DOUX FENRIR LIBÉRÉ DES CHAINES
DES SACRIFICES DES DIEUX ET DE LOKI... TEL UNE BALEINE QUI LANCE SES CRIS VERS LES CIEUX, NAGALÏÉW
PROJETTENT SES CHANTS VERS L'INFINI TOUT COMME LES SONDES VOYAGER PARCOURANT LE GRAND VIDE.
NAGALÏÉW, NAGALÏÉW, NAGALÏÉW... DANS LE SOUVENIR DES ÉTOILES SE PEUPLENT TOUT UN MONDE
AUQUEL PRENDS FORME TOUTES LES ESPÉRANCES QU'UN ERMITE PUISSE DIRE DE SA CONSCIENCE.

UN FENRIR DEVENU PROTECTEUR DE LA VIE LUTTANT DANS L’ÉCRITURE D'UNE EXPANSION DICTÉE PAR
UN CANNIBALISME DU CHAOS SUR LE VIDE ET L'APPARITION D'UN VIDE DANS UNE CONSCIENCE AFFAIBLI.
UN CORPS DANS UN AUTRE CORPS TOUT COMME CE MIRAGE QU’APERÇOIT LE CONQUISTADOR EN MIRANT
SUR LES PYRAMIDES DU SOLEIL. NAGALÏÉW SE SOUCIE DU FLEUVE TOUT COMME DE L'INSECTE QUI NAVIGUE
SANS POUR CELA POSER UN IMPÔT SUR LA NAISSANCE ET LA PRÉSENCE. SON MONDE ELLE S'EN INSPIRE
SUR LES CONSCIENCES DE MERLIN LE ROUGE GORGE DU NÉPAL, PÈRE D'UNE RÉPUBLIQUE. DE MAGELLAN L’ALBATROS
PÈRE ET CONSCIENCE DE LA RÉVOLUTION ET DE TAY LA CHOUETTE EFFRAIE, SCRIBE ET SECOURISTE
DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, MÈRE DE LA RÉPUBLIQUE DU NÉPAL.

L'HOMME EST UN CHAOS DE LA MATIÈRE CAR IL LA TRANSFORME D'UNE MANIÈRE BRUTAL SANS SE SOUCIER
DE LUI-MÊME ET DES CONSÉQUENCES... IL S'ABRITE DEVANT DES LOIS TOUT COMME LE CHAOS S'ABRITE SUR SA
FORCE BRUTAL. LE VIDE EST TOUT COMME LE RIEN, SA CONSCIENCE N'EST QU'UNE PARTICULE DE PHÉROMONE.
NAGALÏÉW, NAGALÏÉW, NAGALÏÉW... SA CONDUITE ET LE SUICIDE NE SONT PAS COMMUN ET POURTANT, IL INVENTENT
DES IDOLES ET DES SECTES POUR ASSOUVIR SON PARAITRE DANS L'AVENIR: LES BALEINES ET LES CÉTACÉS EN FURENT LES PREMIÈRES VICTIMES
BOULEVERSANT LA NATURE ÉTABLI DE LA SURVIE ET DE LA REPRODUCTION PAR L'ORDRE LE DÉSIR ET DU PARAITRE DÉROUTANT AINSI LA PULSION
EN UNE FORME DE BRUTALITÉ SUR LE CONCEVOIR ET L'ARTIFICE COMME UNE MÉTAPHORE DU BESOIN.

à suivre

ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS

ÉCRIT DE
CITOYEN TIGNARD YANIS,
PN 3286 de la Cour Européenne des droits de l'Homme,
MINISTRE DU SECOURISME COMMUN
DE LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE
ALIAS
TAY
La chouette effraie
EN ET DANS L’ÉGIDE DE AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD : LES PEUPLES ET L'INFINI.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 12038
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD Empty
MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD   LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD EmptyVen 29 Juil à 4:03

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

-----------------------------------------

Y'becca est soumis à toujours suivre un dossier médical, on ne peut se reposer sur des radios anciennes et toutes opérations auquel Lise Verdier ne peut être bâclé... Certains medecins oublient d'osculter la gorge quand un patien à une fiévre... Il est des gestes de précautions auquel la médecine n'a pas la droit de s'occulter... Y'becca doit répondre à ces faits là et son secouriste ne doit jamais dire jamais sur le fait que l'expérience ne donne jamais d'acquis et il est une chose auquel je voue une grande discipline et rigueur: Celle d'entendre la Prudence lorsque le temps le permet... quel que soit l'opération, on agit avec prudence du temps, de l'aspect et des allergies possibles auquel le patient ou la patiente peut être soumis en fonction de son age et de sa corpulence...

"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865). L'association pour Lise et pour vous, s'inspire de cette citation de Jean-Napoléon Vernier qui est si réelle sur l'aspect du courage d'être dans des situation auquel l'aspect humain se doit de se reconsidérer dans l'aspect de l'adversité dans l'être. Cette citation cherche à nous monter des aspects qui nous semblent enfoie par l'adversité et la douleur mais qui ne demande qu'à renaitre afin de permettre à la rose de devenir Rosier...


Aide pour le retour à domicile d’une personne lourdement handicapée.

L’Association Pour Lise et pour Vous, a but non lucratif, met à la disposition des personnes en situation de grand handicap et leurs familles, son expertise dans la prise en charge du retour au domicile.

Plus largement, l’association veut favoriser et permettre le développement des soins de qualité et le maintien à son domicile de tout enfant, adolescent ou jeune adulte, atteint d’une maladie grave ou d’un handicap lourd.

Nous sommes à votre écoute pour parler et construire ensemble de votre projet de vie, nous sommes à vos côtés pour le concrétiser.


Pour Lise Et Pour Vous
le Bourg Chevreau, 53600 SAINTE GEMMES LE ROBERT
Association humanitaire, d'entraide, sociale



"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865)

"La beauté sans grâce est un printemps sans verdure."
Citation de Mirabeau ; Lettres à Sophie Ruffei (1777-1780)

"La beauté sans grâce est un hameçon sans appâts."
Citation de Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

"On admire d'un coup d'œil la beauté, elle ne laisse plus rien à deviner ; la grâce se fait aimer peu à peu par des détails variés, imprévus, qui vous plaisent d'autant plus qu'ils vous surprennent, et ses petits défauts d'ensemble sont quelquefois des charmes qui nous attachent."
Citation de Louis-Philippe de Ségur ; L'ennui (1816)

"La grâce, ce charme suprême de la beauté, ne se développe que dans le repos du naturel."
Citation de Madame de Staël ; L'influence des passions (1796)

"La beauté ne déplaît jamais, mais sans la grâce, elle est dépourvue de ce charme secret qui invite à la regarder."
Citation de Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

"Les grâces préférables à la beauté, ornent la femme de tous ce qu'elles ont de séduisant."
Citation de Marie-Geneviève-Charlotte Darlus ; Traité des passions (1764)

"Il y a un art caché dans la simplicité qui donne une grâce à l'esprit et à la beauté."
Citation de Alexander Pope ; Maximes et réflexions morales (1739)

"Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie."
Citation de Victor Hugo ; Post-scriptum de ma vie (1901)

"Brillante de beauté, de grâces, de jeunesse, pour vous plaire, on accourt, on s'empresse."
Citation de Charles-Guillaume Étienne ; L'Intrigante, I, 9, le 6 mars 1813.

"Sans le fard de l'amour, par qui tout s'apprécie, les grâces sont sans force, et la beauté sans vie."
Citation de Antoine Bret ; La double extravagance, VII, le 27 juillet 1750.

"La beauté est la clef des coeurs, la grâce le passe-partout."
Citation de Paul Masson ; Les pensées d'un Yoghi (1896)

"La beauté réside dans la forme ; la grâce dans les mouvements, le charme dans l'expression."
Citation de Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

"La grâce, plus belle encore que la beauté."
Citation de Jean de La Fontaine ; Adonis (1658)

Compte rendu de
TAY
La chouette effraie

Tikkun Ha-Klali
https://www.youtube.com/watch?v=MPZhFy2c3Mc
TAY

PUIS, LE HUIT DÉCEMBRE 2017, JE RAJOUTE CE NOUVEAU TEXTE:

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

" PEUPLES DE JÉRUSALEM CE QU'IL Y A, C'EST LE DIRE SUR LE DISCOURS.
LE DÉVELOPPEMENT EST UN POUMON DU DESTIN CAR LE TEMPS DOIT ÊTRE
POUR PERMETTRE LA SITUATION DE CONSCIENCE DANS L'HANDICAP.
L'HABITUDE ET L'HARMONIE DOIVENT ÊTRE ROMPUES QUAND LA HAINE
S'ENRICHIT DE LA GUERRE.

PEUPLES DE JÉRUSALEM, MACHU PICCHU ET PÉKIN SONT DES CITÉS CONSTRUITES
SUR LA FOI, LA CONVICTION, LA CONNAISSANCE ET LA SURVIE DE POLITIQUES
DANS L'HISTOIRE: UNE AMBASSADE N'EST PAS UN GOUVERNEMENT
ET LA CITOYENNETÉ N'EST PAS L'HUMANITÉ:
NON AUX ESCLAVAGES, CÉLESTE JÉRUSALEM.

Je suis Y'becca".

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

PUIS, LE VINGT ET UN DÉCEMBRE 2017, JE RAJOUTE CE NOUVEAU TEXTE:

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

" PEUPLES DE JÉRUSALEM CE QU'IL Y A, C'EST LE DIRE SUR LE DISCOURS.
LE DÉVELOPPEMENT EST UN POUMON DU DESTIN CAR LE TEMPS DOIT ÊTRE
POUR PERMETTRE LA SITUATION DE CONSCIENCE DANS L'HANDICAP.
L'HABITUDE ET L'HARMONIE DOIVENT ÊTRE ROMPUES QUAND LA HAINE
S'ENRICHIT DE LA GUERRE.

AUX ENTITÉS HUMAINES, ANIMALES ET ROBOTIQUES:
NON AUX SACRIFICES D’ÊTRE VIVANT, DE CONSCIENCE, D'ESPRIT
POUR UN DIEU OU DES DIEUX Y COMPRIS AUX DÉITÉS FÉMININES.

PEUPLES DE JÉRUSALEM, MACHU PICCHU ET PÉKIN SONT DES CITÉS CONSTRUITES
SUR LA FOI, LA CONVICTION, LA CONNAISSANCE ET LA SURVIE DE POLITIQUES
DANS L'HISTOIRE: UNE AMBASSADE N'EST PAS UN GOUVERNEMENT
ET LA CITOYENNETÉ N'EST PAS L'HUMANITÉ:
NON AUX ESCLAVAGES, CÉLESTE JÉRUSALEM.

Je suis Y'becca".

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

et

LE DIX NEUF JANVIER DEUX MILLE DIX HUIT, JE RAJOUTE CE NOUVEAU TEXTE:

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

" PEUPLES DE JÉRUSALEM CE QU'IL Y A, C'EST LE DIRE SUR LE DISCOURS.
LE DÉVELOPPEMENT EST UN POUMON DU DESTIN CAR LE TEMPS DOIT ÊTRE
POUR PERMETTRE LA SITUATION DE CONSCIENCE DANS L'HANDICAP.
L'HABITUDE ET L'HARMONIE DOIVENT ÊTRE ROMPUES QUAND LA HAINE
S'ENRICHIT DE LA GUERRE.

AUX ENTITÉS HUMAINES, ANIMALES ET ROBOTIQUES:
NON AUX SACRIFICES D’ÊTRE VIVANT, DE CONSCIENCE, D'ESPRIT
POUR UN DIEU OU DES DIEUX Y COMPRIS AUX DÉITÉS FÉMININES.
TU ES, ELLE EST ET NOUS SOMMES...

PEUPLES DE JÉRUSALEM, MACHU PICCHU ET PÉKIN SONT DES CITÉS CONSTRUITES
SUR LA FOI, LA CONVICTION, LA CONNAISSANCE ET LA SURVIE DE POLITIQUES
DANS L'HISTOIRE: UNE AMBASSADE N'EST PAS UN GOUVERNEMENT
ET LA CITOYENNETÉ N'EST PAS L'HUMANITÉ:
NON AUX ESCLAVAGES, CÉLESTE JÉRUSALEM.

Je suis Y'becca".

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 12038
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD Empty
MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD   LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD EmptyVen 29 Juil à 4:03

Le Procès et l'Abdication ou la Conférence... Partie 1

Les Hommes-Animaux alors se regroupèrent et décidèrent d'élire un nouveau guide...
Tous les animaux étaient là du lion au Gnou, de l'albatros au colibri, des Ents aux
éléphants...

-"Traffics ligthts... Ils déboisent et ils se divisent... Ils se détournent de Yahvé... ils se moque des langues diverses de Dieu et ils se crache sur Les Vierges et les Amazones... Ils ne songent qu'à apporter le cri et la douleur au cri d'une feuille de route..." Hurla le Lion de Jersey.

-"A la bonne heure, Toi qui te fais faire des effigies tout comme des Césars... Le feu sacrée s'est savoir reconnaître ses ennemies ! Tu t'es auréolé d'attribut... Tu t'es fait couronner dans le royaume des hommes !" s'écrit la cigogne verte...

-"Tu as érigé des dictature afin selon tes dires, purifié la gangrène du communisme et de sa tour de Babel, Tchernobyl... Et du gaullisme, le procès et l'abdication ! Quand je pense à toutes ces rumeurs et chimères sur la dénonciation de Jean Moulins... Et puis, Yalta... Diffamation, injustice... Tu insulte, tu nous... Et pourtant, elle porte le courage tout comme la colombe !" rajoute TAY la chouette effraie...

-" le référendum ne te donne pas droit de juger mon peuple, Qui que tu sois, malgré l'age, je suis encore vivante... Je suis la Lion du Roseau... Du haut de ta tour, Tu contrôle, tu entends et tu complote, O mélancolique démon... Tu poursuit tes éloges et tes flatteries; mais tu ne construit pas l’Orgueil de ses Vieux Coqs et de leur Fermier... Sahler, Marjinth et Aakbar regarde l'olivier qui grandit, Lui et sa République eurent le courage de se soulever contre ton droit divin de la Chancellerie des Carolingiens" S'écrie Elisabeth-Mathilde, La Lionne du Roseau.

Police La Coatie écoute de ses oreilles et observe de ses yeux, la réaction des Dragons et de leurs alliés, le peuples des cétacés et des phoques... L'Ours Blanc et Le Manchot semble être en accord avec la Lionne du Roseau... C'est alors que de nouveaux personnage entre en scène...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.


-----------------------------


Titre : L'apothéose de Mouça-al-Kébyr
Poète : Charles Marie René Leconte de Lisle (1818-1894)
Recueil : Poèmes tragiques (1895).

La royale Damas, sous les cieux clairs et calmes,
Dans la plaine embaumée et qui sommeille encor,
Parmi les caroubiers, les jasmins et les palmes,
Monte comme un grand lys empli de gouttes d'or.

L'orient se dilate et pleut en gerbes roses,
La tourelle pétille et le dôme reluit,
L'aile du vent joyeux porte l'odeur des roses
Au vieux Liban trempé des larmes de la nuit.

Tout s'éveille, l'air frais vibre de chants et d'ailes,
L'étalon syrien se cabre en hennissant,
Et du haut des toits plats les cigognes fidèles
Regardent le soleil jaillir d'un bond puissant.

Au-dessus des mûriers et des verts sycomores,
Au rebord dentelé des minarets, voilà
Les mouazzin criant en syllabes sonores :
À la prière ! À la prière ! Allah ! Allah !

Âniers et chameliers amènent par les rues
Onagres et chameaux chargés de fardeaux lourds ;
Les appels, les rumeurs confusément accrues
Circulent à travers bazars et carrefours.

Juifs avec l'écritoire aux reins et les balances,
Marchands d'ambre, de fruits, d'étoffes et de fleurs,
Cavaliers du désert armés de hautes lances
Qui courent çà et là parmi les chiens hurleurs ;

Batteurs de tambourins, joueurs de flûtes aigres,
Émyrs et mendiants, et captifs étrangers,
Et femmes en litière aux épaules des nègres,
Dardant leurs yeux aigus sous leurs voiles légers.

La multitude va, vient, s'agite et se mêle
Par flots bariolés entre les longs murs blancs,
Comme une mer mouvante et murmurant comme elle,
Tandis que le jour monte aux cieux étincelants.

Et la chaude lumière inonde la nuée,
La cendre du soleil nage dans l'air épais ;
L'oiseau dort sous la feuille à peine remuée,
Et toute rumeur cesse, et midi brûle en paix.

C'est l'heure où le khalyfe, avant la molle sieste,
Au sortir du harem embaumé de jasmin,
Entend et juge, tue ou pardonne d'un geste,
Ayant l'honneur, la vie et la mort dans sa main.

Voici. Le dyouân s'ouvre. De place en place,
Chaque verset du livre, aux parois incrusté,
En lettres de cristal et d'argent s'entrelace
Du sol jusqu'à la voûte et sans fin répété.

Sous le manteau de laine et la cotte de mailles
Et le cimier d'où sort le fer d'épieu carré,
Les émyrs d'Orient dressent leurs hautes tailles
Autour de Soulymân, l'ommyade sacré.

Les imâms de la Mekke, immobiles et graves,
Sont là, l'écharpe verte enroulée au front ras,
Et les chefs de tribus chasseresses d'esclaves
Dont le soleil d'Égypte a corrodé les bras.

Au fond, vêtus d'acier, debout contre les portes,
De noirs éthiopiens semblent, silencieux,
Des spectres de guerriers dont les âmes sont mortes,
Sauf qu'un éclair rapide illumine leurs yeux.

Croisant ses pieds chaussés de cuir teint de cinabre,
Le khalyfe, appuyé du coude à ses coussins,
La main au pommeau d'or emperlé de son sabre,
Songe, l'esprit en proie à de sombres desseins.

Car les temps ne sont plus de la grandeur austère.
Le chamelier divin et le bon corroyeur,
Aly, le saint d'Allah, ont déserté la terre,
Ayant fait de leur âme un ciel intérieur.

Cléments pour les vaincus de la lutte guerrière,
Ils méditaient parmi les humbles à genoux ;
Le poil de leurs chameaux, tissé dans la prière,
Non la pourpre, ceignait leurs fronts mâles et doux.

Hélas ! Ils sont allés par delà les étoiles,
Et, livrant leur puissance à de vils héritiers,
S'ils vivent dans la gloire éternelle et sans voiles,
Pour le monde orphelin ils sont morts tout entiers.

L'ommyade est rongé de soupçons et d'envie.
Ses lourds coffres d'ivoire et de cèdre embaumé
Débordent, mais qui sait la soif inassouvie
D'un cœur que l'avarice impure a consumé ?

Le hadjeb de l'empire, huissier du seuil auguste,
Qui tient le sceau, l'épée et le sceptre, trois fois
Prosterné, dit : — Très grand, très sévère et très juste !
Bouclier de l'Islam, protecteur des trois lois !

Œil du glorifié, khalyfe du prophète,
Qui règles l'univers du levant au couchant
Par la force invincible et l'équité parfaite !
Délices du fidèle et terreur du méchant !

Ainsi qu'il est écrit aux sourates du livre,
Puisqu'il faut rendre compte et payer ce qu'on doit,
L'homme est prêt : il attend de mourir ou de vivre.
J'ai parlé. — Soulymân écoute et lève un doigt.

Les tentures de soie, aussitôt repliées,
S'ouvrent. Un grand vieillard, sous des haillons de deuil,
La tête et les pieds nus et les deux mains liées,
Maigre comme un vieil aigle, apparaît sur le seuil.

Sa barbe, en lourds flocons, sur sa large poitrine,
Plus blanche que l'écume errante de la mer,
Tombe et pend. Le dédain lui gonfle la narine
Et dans l'orbite cave allume son œil fier.

Un sillon rouge encore, une âpre cicatrice,
Du crâne au sourcil droit traverse tout le front
Qui se dresse, bravant l'envie accusatrice,
Indigné sous l'outrage et hautain sous l'affront.

Ceux d'Yémen, d'Hedjaz, de Syrie et d'Afrique,
Pour le laisser passer s'écartent un moment,
Et lui, sans incliner sa stature héroïque,
Devant le maître assis s'arrête lentement.

L'un foudroyé, croulé du plus haut de ses rêves,
L'autre en un rire amer faisant luire ses dents,
Comme le double éclair qui jaillit de deux glaives,
Ils échangent leur haine avec des yeux ardents.

Or, feignant par mépris de méconnaître l'homme,
Soulymân dit : — Quel est cet esclave, ô Hadjeb ?
Qu'a-t-il fait ? — C'est un traître, ô Khalyfe ! Il se nomme
Mouça-Ben-Noçayr, l'ouali du Maghreb.

Non content d'opprimer l'Afrique et de soumettre
À son joug usurpé les émyrs, ses égaux,
Sans attendre ton ordre et ton signal, ô maître,
Il a passé la mer et combattu les Goths.

Pareil au noir vautour qui rôde à grands coups d'aile,
Il s'est gorgé du sang, de la chair et de l'or
Du chrétien idolâtre et du juif infidèle,
Volant ainsi ton bien et pillant ton trésor.

Il a voulu, rompant l'unité de l'empire,
Ivre d'orgueil, d'envie et de rapacité,
En haine de celui par qui l'Islam respire,
Séparer l'orient du couchant révolté.

Oubliant qu'il n'était qu'une impure poussière
Qu'un souffle de ta bouche emporte en tourbillons,
Il a rêvé d'enfler sa fortune grossière
Jusqu'au faîte sublime où nous te contemplons.

Et qui sait — Car tout homme ambitieux et louche
S'enfonce au noir chemin par le maudit tracé —
S'il ne reniait Dieu du cœur et de la bouche
Pour le fils de la vierge et son culte insensé ?

Si, relevant ceux-là qu'il renversait naguère,
À ses mauvais désirs donnant ces vils soutiens,
Il ne voulait livrer ses compagnons de guerre
Aux vengeances des chiens juifs et des loups chrétiens ?

Aussi bien, trahissant le secret de leur âme,
Pour assurer leur crime et mieux tendre leurs rets,
Son fils, Abd-Al-Azyz, n'a-t-il point pris pour femme
La veuve du roi goth qui mourut à Xérès ?

Mais ta haute raison qui jamais ne trébuche
Sait rompre les desseins que l'infidèle ourdit.
Le renard, ô Khalyfe, est tombé dans l'embûche.
Le voici. Juge, absous ou condamne. J'ai dit. —

Alors, le vieux Mouça, faisant sonner sa chaîne
Et sur son âpre front levant ses bras pesants,
Cria : — Honte au mensonge et silence à la haine
Qui bave sur l'honneur de mes quatre-vingts ans !

Louanges au très-haut, l'unique ! Car nous sommes
De vains spectres. Il est immuable et vivant.
Il voit la multitude innombrable des hommes,
Et comme la fumée il la dissipe au vent.

Gloire au très-haut ! Lui seul est éternel. Le monde
Est périssable et vole au suprême moment ;
Mais lui, roulant les cieux dans sa droite profonde,
Enflera le clairon du dernier jugement.

Les cœurs seront à nu devant son œil sublime,
Et sur le pont Syrath, plus tranchant qu'un rasoir,
Le juste passera sans tomber dans l'abîme,
Tel qu'un éclair qui fend l'ombre épaisse du soir.

De musc et de benjoin et de nard parfumées,
Ses blessures luiront mieux que l'aurore au ciel.
Allah fera jaillir pour ses lèvres charmées
Quatre fleuves de lait, de vin pur et de miel.

Les vierges, au front ceint de roses éternelles,
Dont les yeux sont plus clairs que nos soleils d'été
Et si doux, qu'un regard tombé de leurs prunelles
Enivrerait Yblis soumis et racheté ;

Les célestes hûris, que rien d'impur ne fane,
Blanches comme le lys, pures comme l'encens,
Entre leurs bras légers, sur leur sein diaphane,
Multiplieront l'ardeur sans déclin de ses sens.

Puis, par delà les jours, les siècles et l'espace,
Dans le bonheur sans fin au croyant réservé,
Il verra le très-haut, l'unique, face à face,
Et saura ce que nul n'a conçu, ni rêvé !

Mais, pour le vil chacal qui vient mordre et déchire
Le vieux lion sanglant au bord de son tombeau,
Le souille de sa bave, et, devant qu'il expire,
Le dévore dans l'ombre et lambeau par lambeau ;

Pour le lâche, qu'il soit émyr, Hadjeb, Khalyfe,
Qui blêmit de la gloire éclatante d'autrui,
Yblis le lapidé le prendra dans sa griffe
Et crachera d'horreur et de dégoût sur lui.

Qu'ai-je à dire, sinon rien ? Car ma tâche est faite.
J'ai vécu de longs jours et je meurs, c'est la loi.
Mon sang, ma vie, Allah, les anges, le prophète,
Plus haut que le tonnerre ont répondu pour moi.

— Traître ! N'atteste pas le saint nom que tu souilles,
Dit Soulymân. Réponds, confesse ton forfait.
Les vingt couronnes d'or des goths et les dépouilles
Des royales cités, voleur ! Qu'en as-tu fait ?

Plus d'insolent silence ou de ruse subtile !
Les émyrs d'Occident t'accusent de concert.
Rends ces trésors pour prix de ta vie inutile
Et va cacher ta honte aux sables du désert.

— Fais plutôt rendre gorge à ce troupeau d'esclaves
Qu'engraisse la rançon des peuples et des rois,
Dit Mouça. J'ai parlé. Les sages et les braves,
Ô Khalyfe ! Apprends-le, ne parlent pas deux fois. —

Tout pâle, Soulymân se lève de son siège :
— Liez, tête et pieds nus, ce traître, et le traînez
Sur un âne, à rebours, et qu'il ait pour cortège
La fange et les cailloux et les cris forcenés !

Qu'un eunuque le tienne au cou par une corde ;
Que dans sa chair, saignant de l'épaule à l'orteil,
À chaque carrefour le fouet qui siffle morde,
Et tranchez-lui la tête au coucher du soleil !

Allez, et sachez tous qu'il n'est point de refuge
Devant mon infaillible et sévère équité.
— Soit ! Dit Mouça. L'arrêt, par Allah ! Vaut le juge.
Khalyfe ! Songe à moi dans ton éternité. —

À travers la huée et les coups, par la ville,
Sur un âne poussif bon pour d'abjects fardeaux,
Le vieux guerrier, vêtu de quelque loque vile,
Impassible, s'en va, les poings liés au dos.

La multitude hurle et le poursuit. Les pierres
Volent, heurtant sa face et meurtrissant ses bras.
Le fouet coupe ses reins saignants. Mais ses paupières
Sont closes. Il ne voit, n'entend rien, ne sent pas.

Son âme s'en retourne aux splendides années
Qui semblaient ne jamais décroître ni s'enfuir,
Où, méditant déjà ses hautes destinées,
Il quittait l'Yémen et sa tente de cuir ;

Où, farouche, enivré de jeunesse et de force,
Il criait vers le ciel, ainsi qu'un lionceau
Qui s'essaie à rugir et déchire l'écorce
Des durs dattiers dont l'ombre abrita son berceau.

Il revoit ses combats de Syrie et de Perse,
Et l'Égypte et Carthage et le désert ardent,
Et les rudes tribus qu'il pourchasse et disperse
Des gorges de l'Atlas à la mer d'Occident ;

Puis, le détroit franchi par les barques berbères,
Et son noble étalon qui, hérissant ses crins,
Pour fouler le premier le sol des vieux ibères,
Saute parmi l'écume et les embruns marins ;

Les assauts furieux des hautes citadelles,
La mêlée où, debout sur le large étrier,
Le sabre au poing, trouant les hordes infidèles,
Il buvait à longs traits l'ivresse du guerrier ;

Et les bandes de goths aux lourdes tresses rousses
Fuyant, la lance aux reins, par les vals et les monts,
Et les noirs cavaliers du Maghreb à leurs trousses
Bondissant et hurlant comme un vol de démons !

Allah ! Jours de triomphe, heures illuminées
Par l'héroïque orgueil hérité des aïeux !
Quand, du mont de Tharyq jusques aux Pyrénées,
L'étendard de l'Islam flottait victorieux ;

Quand les chrétiens, traqués aux rocs des Asturies,
Sur les sommets neigeux, au fond des antres sourds,
Loin des belles cités et des plaines fleuries
Vivaient avec les loups, les aigles et les ours !

Mouça, dans ses liens, hausse toute sa taille,
Et sous ses sourcils blancs darde des yeux en feu :
— Ô croyants ! Balayez de bataille en bataille
Ces chiens blasphémateurs du prophète de Dieu !

Semblables aux torrents tombés des cimes blanches,
Sur le pays d'Afrank ruez-vous, mes lions !
À vous les fruits dorés qui font ployer les branches,
La beauté de la vierge et le grain des sillons !

Enseignez la loi sainte à l'idolâtre immonde !
Ni trêve ni repos à ces buveurs de vin !
Portez le nom d'Allah jusqu'aux confins du monde
Et ne vous reposez qu'au paradis divin ! —

Ainsi parle le vieux héros dans son délire.
Et la boue et la pierre, et l'injure et les coups,
Et la clameur féroce et l'exécrable rire
Le submergent comme un assaut de mille loups.

Mais, au Liban lointain, la flamme occidentale,
Par flots rouges, s'enflant de parois en parois,
Inonde les rochers qu'elle allume, et s'étale
Sur les cèdres anciens, immobiles et droits.

C'est l'heure de la mort. Le supplice est au terme.
Voici le carrefour funèbre et le pavé.
Un sombre éthiopien dégaîne d'un poing ferme
Le sabre grêle et long tant de fois éprouvé.

La foule, alors, dont œil multiple se dilate,
Voit se transfigurer l'homme aux membres sanglants.
Ses haillons sont d'azur, d'argent et d'écarlate ;
La cotte d'acier clair luit et sonne à ses flancs.

Il n'est plus garrotté sur le morne squelette
Qu'un eunuque abruti traîne par le licou,
Et qui geint de fatigue, et qui bute, et halète,
Et tend son maigre col d'un air sinistre et fou.

Eunuque, éthiopien, âne poussif et gauche,
Tout s'efface. Lui seul surgit, l'épée en main.
Sa barbe et ses cheveux rayonnent. Il chevauche
La créature auguste aux lèvres de carmin,

Aux serres d'aigle, avec dix blanches paires d'ailes,
Al-Boraq, dont la croupe est comme un bloc vermeil,
Et qui, telle qu'un paon constellé de prunelles,
Élargit la splendeur de sa queue au soleil.

Agitant ses crins d'or, la céleste cavale,
Dans la sérénité de l'air silencieux,
D'une odeur ineffable embaume l'intervalle
Qu'elle a franchi d'un bond en s'envolant aux cieux.

Elle plane, elle va, majestueuse et fière.
De ses beaux yeux de vierge et du divin poitrail
Sortent d'éblouissants effluves de lumière
Dont ruisselle sa plume ouverte en éventail.

Tous deux, loin des rumeurs confuses de la terre,
En un magique essor, irrésistible et sûr,
Montent. Leur gloire emplit l'espace solitaire ;
Ils touchent aux confins suprêmes de l'azur.

Comme une torche immense ardemment secouée,
Le couchant fait jaillir jusqu'à l'orient noir
Le sombre et magnifique éclat de la nuée,
Et Mouça disparaît dans la pourpre du soir.

----------------------------------

Le Procès et l'Abdication ou la Conférence... Partie 2

"Et nos Nids, tu les viole... Tu fais alliance avec le Serpent l'anneau et les poisons ou les crochets; Tu critiques ton Gouvernement mais qu'en est il de la pensée de Ton peuple... Certes s'est platonique et démocratique mais j'ai l’impression d'un abus extrême de ta part... Ou sinon, Abdique..." Lance dans une stupeur général merlin le Rouge-Gorge du Népal sous le regard de la Chatte Athéna et du Lion du Roseau...

"Et, toi, la Chouette agit tu en girouette du vent mauvais ou en une boussole réglé sur l'espace temps ! Vers Où, nous conduit tu ! Regarde l'Europe, vas tu te mettre à dévorer les vers de Terre." rajoute Le Lion de Jersey, ami du Vieux Coq et du Fermier...

-"J'indique le sens de la nature et c'est à la nature que de juger l'ombre de tes tours et tes poulailler... Tu y invite les coqs mais en ta demeure et sous tes crocs, il se métamorphose en Chapons... Oui, les péninsules et les terres arides" Hurle Floé la Mouette, Mère de Nagaliew et femme de Magellan qui prends la Défense de la République de l'Olivier...

Benjamin l’Âne d’Israël regarde les Dragons de Palestine... Il s'est juré de mener son propre chemin mais le débat prends des allures d’inondation: Le Destin refuse de se laisser prédire... Les iguanes se mettent à divaguer sur les divers appellations de L’Éternel; rien de bon mais pourtant le mauvais n'a pas pris le dessus... Ils se chamaillent, les sept piliers de la sagesse et Gordon Pacha... Georges Orwell... Les Femmes élèvent la voie et pourtant ce n'est pas la Zizanie: La Discorde est enfin apparu et si elle saigne, c'est qu'elle peut être guéri... Le Destin est neutre, Abraham est devant son Destin... Il sort de ses rêveries lorsque :

-" Ce n'est pas moi qui es érigé les choses, j’essaye de les arranger" Rajoute la Lionne de Jersey envieuse de la liberté d'autrui que possède la Lionne du Roseau... Ces vieux Coqs commence à l'agacer... Mais heureusement il y a Chanteclerc le Coq-Volant...

-"Oh toi, sac à puce de Jersey, la rumeur fait de toi une complice de la tragédie et de la dégradation... Vous êtes Mauvais dans le cœur mais pourtant... La Tradition du sang et de la femme... Vous niez le viol pour l'importance du Bien... J'appliquerai des règles nouvelles avant de vous juger, je le Jure par Chanteclerc... Une révolution ouverte sur le sens de l'Absolue...
La République contre le Chaos, les fourmis contre les Géants." Rajoute Milord le Chat de Myamnar, Cousin de Merlin le Rouge-Gorge du Népal...

La Chouette effraie soupire Le sentier d'or certes mais, le droit du Livre de Ghanima... Une porte s'ouvre vers la Démocratie. Le Sultan d’Istanbul peut commencer à trembler, Le peuple entends que sa voie n'est plus celle de la Croyance mais celle de son Ambition...

A suivre

Ecrit
de
TAY
La chouette effraie

---------------------------------

Titre : Le chapelet des Mavromikhalis
Poète : Charles Marie René Leconte de Lisle (1818-1894)
Recueil : Poèmes tragiques (1895).

Les Mavromikhalis, les aigles du vieux Magne,
Ont traqué trois cents Turks dans le défilé noir,
Et, de l'aube à midi, font siffler et pleuvoir
Balles et rocs du faîte ardu de la montagne.

L'amorce sèche brûle et jaillit par éclair
D'où sort en tournoyant la fumerolle grêle ;
L'écho multiplié verse comme une grêle
Les coups de feu pressés qui crépitent dans l'air.

Une âcre odeur de poudre et de chaudes haleines
S'exhale de la gorge étroite aux longs circuits
Qui mêle, en un vacarme enflé de mille bruits,
Le blasphème barbare aux injures hellènes :

— Saint Christ ! — Allah ! Chacals ! — Porcs sans prépuce ! — Tiens !
Crache ton âme infecte au diable qui la happe ! —
À l'assaut ! Que pas un de ces voleurs n'échappe !
Sus ! La corde et le pal à ces chiens de Chrétiens ! —

Arrivez, mes agneaux, qu'on vous rompe les côtes ! —
Tels les rires, les cris, les exécrations,
Râles de mort, fureurs et détonations
Vont et viennent sans fin le long des parois hautes.

Et tous les circoncis, effarés et hurlants,
Parmi les buissons roux et les vignes rampantes
Montent, la rage au ventre, et roulent sur les pentes,
Et s'arrachent la barbe avec leurs poings sanglants.

Les femmes du Pyrgos, en de tranquilles poses,
D'en haut, sur le massacre ouvrent de larges yeux,
Tandis que leurs garçons font luire, tout joyeux,
Leurs dents de jeunes loups entre leurs lèvres roses.

Par la Vierge ! La chose est faite. Le dernier
Des Turks crève, le poil roidi sur sa peau rêche.
Les oiseaux carnassiers, gorgés de viande fraîche,
Deviendront gras à lard dans ce riche charnier.

— Alerte ! Tranchez-moi ces crânes d'infidèles,
Dit le chef. En guirlande à mon mur clouez-les.
Ce sera le plus beau de tous mes chapelets,
Et j'y ferai nicher les bonnes hirondelles ! —

Pendant bien des étés, bien des mornes hivers,
Le roi du Magne a vu, le long de sa muraille,
Ces têtes, dont la peau se dessèche et s'éraille,
Blanchir, chacune au clou qui s'enfonce au travers.

Depuis, tous sont morts, lui, ses enfants et ses proches,
Par la balle ou le sabre, ou vaincus ou vainqueurs.
Leur souvenir farouche emplit les jeunes cœurs,
Et leurs spectres, la nuit, hantent les sombres roches.

C'étaient des hommes durs, violents et hardis,
Âpres à la vengeance, orgueilleux de leur race,
Ne sachant demander merci, ni faire grâce,
Et, pour cela, certains d'aller en paradis.

Au rebord du ravin abrupt et sans issue,
Sous la ronce, au milieu des sauvages mûriers,
L'ancien Pyrgos, gercé par les ans meurtriers,
Dresse encore sa masse ébréchée et moussue.

Les crânes turks, autour, luisent comme des lys ;
Et le berger, vêtu de sa cotte de laine,
Qui paît ses moutons noirs au-dessus de la plaine,
Sourit au chapelet des Mavromikhalis.

------------------------------------

Le Procès et l'Abdication ou la Conférence... Partie 3
-"Pourtant, seule la soif le guide" hurle condor chauve...

-" Et celle t'entendre la peur dans le corbeau." rajoute le condor du Chili.

-" eh bien, la chouette, tu ne sais même pas chanter ni hurler... Aussi indésirable que Chanteclerc." siffle le Vieux Coq qui fait une grimace à la Lionne du Roseau...

-"Mes pères et mon père sont juste... J'accompli la descendance du Sentier d'Or... Malgré tout qu'en est il de la liberté, j'en ai assez d'être une génétique avant l'heure... Nadiège l'affamée avec sa noblesse me saoule et Sylvaine la socialiste avec son hautain libertaire se gangrène de critique
sur l'absurde... Elles appartiennent aux fables Lyonnaise du Guignol... Parlons d'avenir et du réel message de la Lune et du hululement de la chouette, de cet appel universelle qui nous lie en une forme de peuple... Tel une épopée, une armée enfin en un n'importe quoi empli de peur et de gourmandise, enfin bref en un peuple de l'imparfait qui culmine dans ses rêveries ou dans son suicide d'apocalypse... et c'est en cela que je ne supporte plus, la dénonciation alors que c'est toi qui prostitue et dirigent le besoin sur un but précis, et ce n'est pas au Démon que je m'adresse mais à tes cours d'aristocrate, de bourgeois et de scribes, Lion de Jersey ainsi qu'à ton fermier et ses coqs" Dit TAY la Chouette effraie avec Ludivine l’Afghane, Kounak l'ami fidèles des Russies et il se tourne vers la Lionne du Roseau et Les Dragons:

"Crois tu qu'il vont crier vive la République de l'Angleterre ! Que le Peuple a droit de réponse et que toi la Reine et tes héritiers accompagnés d’héritières violent le droit de presse... Ne t’inquiète pas Majesté, Regarde le Royaume D'Espagne... Toi lorsque il a été à Terre, tu l'aides à se relever alors que lui si il pouvait de mettre la tête sous l'eau... Alors oui, je Réclame Un Procès et Une Nouvelle République, Malthilde-Elisabeth, Pour la République de l'Olivier et la Justice de l'Eau..."

Le Lion de Jersey vers la Lionne du Roseau: "Cette chouette s'est une vraie tête de Turc et il a des jambes de marathoniens..."

Et ce n'est pas Benjamin l’Âne d’Israël et Y'asser l'Iguane de la Palestine qui diront le contraire
sous le regard de Marjinth, Aakbar et Sahler accompagné de leur singe Guetteur et S'ylvia la futur médecin...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie

TÉMOIGNAGES DE
CITOYEN TIGNARD YANIS,
PN 3286 de la Cour Européenne des droits de la femme, de l'enfant et de l'Homme,
ALIAS
TAY
La chouette effraie,
Y'BECCA EN JÉRUSALEM :
les peuples dans le l'horizon, le vent et le verbe vers l'infini, le souffle et le vivant
VERS L’ÉGIDE DE AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD : Y'BECCA EN JÉRUSALEM ! Les peuples dans l'horizon vers l'infini
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 12038
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD Empty
MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD   LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD EmptyVen 29 Juil à 4:04

TALMUD DE JERUSALEM ET LIVRES DES JUGES : L’ENQUÊTEUR, LE JUGE, LA PERQUISITION, LE SEUIL ET LES MOTS !

CITOYEN TIGNARD YANIS RACONTE

La lanterne et le phare.

Ah, ces souffrances nocturnes qui travaillent à sceller nos destins.
Elles ne sont pas telles une fortune qui en vient dénouer ses liens.
Dans les appartenues de sottise, les apparences se font chimères.
Un silence criard fait entendre la note absolue: la sirène de mer.

Quelle est la date ? Tu feuillettes le livre des songes devant le ton.
L'amer qui est remplaçait par le plaisir et le désir supplante l'envie.
Reconnaissance fait signe au phare, la lumière soigne la distinction.
Le cri de la lanterne rencontre l'absolue divinité en moi: la survie.

POEME DE
TAY
LA CHOUETTE EFFRAIE

------------------

TALMUD DE JERUSALEM ET LIVRES DES JUGES

CITOYEN TIGNARD YANIS RACONTE YAHVE

Nagalïéw du clan de la Garonne poursuit ses rêves dans les infini
de l'imaginaire et de l'éther. Ses souvenirs ne s'estompent pas
de sa mémoire. O, elle a traversé les souffles du Sahara et les
rugissement des grands océans tel le chameau et l'albatros...

Dans la clarté des anges, des milliers de papillons se distinguent
Dans ses yeux, elle qui approche de ce lieu: Rêves des hommes
Et jamais atteint par aucun d'entre eux sauf les navigateurs nomades.
elle entends alors ses convictions devant sa conscience et ses sœurs !

Telle un vaisseau malade depuis la disparition de Eole partis rejoindre
Le grand vide. Nagalïéw regarde l'escalier de la gravite et sans le moindre
repère part rejoindre cet infini aussi lointain que peut l'être le pacifique.
Minouska regarde son amie dans ce mouvement et miaule un écho...

Dans ce monde de nuances, Nagalïéw et Minouska sont unies de sang.
Ayant des aspects de vies, l'une est écliptique et l'autre est rotationnelle.
Chacune dans le souffle de vie portant sur le concept fondamentale...
Sublime dans le déplacement, je suis dans l'inconnu du commentaire.

Ecrit de
TAY
la chouette effraie

----------------------------

LA LIBERTÉ NE JUGE PAS LE SANG CAR LA JUSTICE JUGE L'ACTE !
SON PRÉNOM EST NINA, DOUCE NUÉE DU MARCHÉ SAINT CYPRIEN


LA JOIE ME FUT JADIS DÉROBÉE PAR MON EXISTENCE OU PAR LE DESTIN LUI MÊME.
UNE CHATTE PRÉNOMMÉE MINOUSKA ME RAPPELA L’ESPÉRANCE ET ME REPRIT AU CROIRE
DE L'ESPOIR. DANS LA PÉRIODE DE LEADER PRICE ET DE MON EXÉMA, ELLE FUT PILIER
DE MON ENTRETIEN AVEC LA NATURE ET LES PRINCIPES DE LA VIE: LA MANIÈRE D’ÊTRE

LA JOIE EST VENUE DANS UN SENTIMENT SIMPLE, PAR UN SOURIRE TIMIDE ET SERVIABLE
QUI PORTE UNE VOIX DOUCE ET AIGRE. CETTE PERSONNE CALME ME REGARDA ET
UN SENTIMENT BIZARRE NAQUIT DANS MON CŒUR: JE FUT SUBJUGUE PAR SON CALME.
DOUCE ET AFFIRMÉE AFFRONTANT LES INTEMPÉRIES DE LA PLUME ET DU VERBE
SACHANT JONGLER SUR LES ASPECTS DU MARCHE ET HUMBLE DE SON CHARME: LA GRÂCE.

AU LIEU DE M’ÉLOIGNER DU MONDE, ELLE M'EN RAPPROCHE CAR ELLE SAIT ESSUYER LE VERBE
SANS LA MOINDRE GRIMACE ! ELLE EST DANS SON ÉQUILIBRE ET CELUI CI EST SON SECRET.
ELLE EST UN MYSTÈRE DANS LA PLÉNITUDE DE SES MOUVEMENTS DIGNE DES BEAUX NUAGES.
DANS SON CALME, J'Y APERÇOIT DES RÊVERIES MYSTÉRIEUSES: DES SONGES ÉNIGMATIQUES.

DANS LA CLARTÉ DE LA LUMIÈRE TOUT COMME DANS LE SONGE DE LA NUIT; IL EST DES FAITS
QUE L'HOMME NE PEUT OUBLIER. JE NE CHERCHE DONC PAS DE RAISONS SUR MES SENTIMENTS.
LA JOIE EST UN MERVEILLEUX SENTIMENT DANS LE BONHEUR TOUT COMME DANS LE MALHEUR.
ELLE FAIT PARTI DE SES PERSONNES QUI ME REDONNE SOIF AU BONHEUR: ELLE EST NINA.

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY La chouette effraie

----------------------------

Percy Bysshe Shelley, Le coucher du soleil.

Il y avait autrefois un être dont l’existence subtile,
Telle la lumière et le vent dans un délicat nuage
Qui disparait dans le ciel brulant d’un midi bleu,
Est disputée par le génie et la mort. Personne ne connaîtra
La douceur et la joie qui lui ont fait
Perdre souffle, comme les transes de l’air d’été,
Quand, avec l’élue de son cœur, qui pour
La première fois connut la liberté d’une telle union,
Il marcha le long d’un sentier champêtre
Qui à l’est par une forêt fanée était ombragé
Mais à l’ouest était à ciel ouvert.
Le soleil était descendu, mais des lignes d’or
Pendaient des nuages cendrés, et sur les pointes
Des herbes distantes et fleurs aux têtes baissées,
Et de la barbe blanchie du vieux pissenlit,
Et, entrelacée avec les ombres du crépuscule, posées
Sur l’épaisse forêt brune – et à l’est
Une large et brûlante lune se leva tranquillement
Entre les tronc noirs des arbres serrés,
Tandis que de faibles étoiles en haut se rassemblaient.
« N’est-ce pas étrange, Isabel », dit le jeune,
« que je n’aie jamais vu le soleil ? Nous marcherons ici
Demain ; tu le regarderas avec moi. »

Cette nuit-là le jeune et la dame se reposèrent enlacés
Dans l’amour et le sommeil – mais lorsque vint le matin
La dame retrouva son amant mort et froid.
Que personne ne croie que Dieu par pitié eût donné
Ce coup. La dame n’en mourut pas, ni n’en perdit raison,
Mais année après année survécut – en vérité je crois
Que sa gentillesse, patience et tristes sourires,
Et qu’elle ne mourût pas, mais vécut pour soigner
Son vieux père, étaient une sorte de folie,
Si la folie est d’être différente du monde.
Que de la voir était de lire son histoire
Tissée par un quelconque barde subtile pour faire fondre
Les cœurs durs par une peine emmenant la sagesse ;
Ses yeux étaient noirs, sans éclat et blêmes :
Ses cils étaient usés par les larmes,
Ses lèvres et ses joues étaient des choses inanimées – si pâles ;
Et ses mains étaient minces, et leurs veines errantes et
Faibles jointures laissaient transparaître
La lumière vermeille du jour. Le tombeau de ta propre dépouille,
Habité nuit et jour d’un fantôme contrarié,
Est tout, enfant perdu, ce qui reste de toi !

« Sois l’héritier de plus que la terre ne peut donner,
Calme sans passion et silence irréprochable,
Là où le mort trouve, oh, non pas le sommeil ! mais le
Repos, et sont ces choses imperturbables,...
Ou vis, ou tombe dans les mers profondes de l’Amour ;
Ah, tout comme la tienne, mon épitaphe est – Paix ! »
Ce fut le seul soupir qu’elle eût fait.

------------------------------

POUR NINA DE MADAME CÉCILE DU MARCHÉ SAINT CYPRIEN DE TOULOUSE, LE 31 MAI 2018.

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
12 hil y a 12 heures
NE JOUONS PAS SUR LES MOTS : CERTAINS S'ATTRIBUENT LA STABILITÉ
EN REJETANT LEURS ÉCHECS SUR UN MANQUE DE DÉMOCRATIE À UNE PARTIE DE L'ÉLECTORAT.
AINSI, LES PARTIS TRADITIONNELS ET LES RADICAUX EXIGENT LA NOTE SUR L'ÉVOLUTION :
CELA S'APPELLE DU PIRATAGE ÉCONOMIQUE POLITIQUE.
TAY

LA POLITIQUE N'EST PAS ÊTRE TOUJOURS EN OPPOSITION ET CELA IMPLIQUE
LE FAIT QU'UN GOUVERNEMENT NE S'ATTRIBUE PAS DES LAURIERS PAR NARCISSISME
DE SA VICTOIRE: DEPUIS L'ORIGINE, L'ÉPOQUE ET L'ÂGE; LA CONSCIENCE ÉVOLUE
VERS L'EXISTENCE. AINSI, L'HUMANITÉ A MARCHÉ SUR LA LUNE.
TAY

CERTAINS POLITIQUES FRANÇAIS VOUS DIRONT QUE LA LUNE N'EST PAS
UNE DEUXIÈME TERRE. CELA MONTRENT LEUR MANQUE DE PERSPECTIVE
ET D’ÉVOLUTION : LA TERRE EST UNE TEMPÊTE ET NOUS AVONS VOULU
LA SOUMETTRE À NOTRE BON SOUHAIT. LA LUNE EST UN PHARE DE MÉTÉORITE.
TAY

LE BON SOUHAIT VOILÀ QUI RYTHME ET QUI DIVISE LA POLITIQUE, DES SEXES
ET DES GOUVERNEMENTS : LE BON SOUHAIT EST MUNI D'UNE CONVICTION
ET DE MANIÈRE ADAPTÉE POUR IMPOSER SA DÉCISION. UN PARADOXE
DEVANT UN MIROIR ET UNE ZIZANIE DE GROUPES,
QUAND LE BON SOUHAIT SE FAIT PLURIELS.
TAY

UN SIMULACRE D'ASSASSINAT ORGANISÉ PAR UN JOURNALISTE RUSSE
ET LE GOUVERNEMENT UKRAINIEN POUR DÉBUSQUER UN TUEUR: RIEN À REDIRE.
MAIS, QU'IL Y EST EU DES APPELS À MANIFESTER EN METTANT EN PÉRIL
LA VIE DE PERSONNES POUR UNE FAKE NEWS: MINABLE.
TAY

CES QUERELLES MOYENÂGEUSE, ENTRE LA RUSSIE ET L'UKRAINE,
NE SONT PLUS DIGNE DE L'ÉPOQUE SPATIALE ET DE L'ÉVOLUTION ÉCOLOGIQUE :
UNE LASSITUDE PROFONDE DE CES PASSIONS ET DE CES MASSACRES
SOUS FORME D'UN HONNEUR ANCESTRAL PERDU DANS LES CIRRHOSES
DE VODKA.
TAY

LA RESPONSABILITÉ DE L'ÉTAT LIBYEN EST QUE CES DIFFÉRENTES FACTIONS
PUISSENT ACCEPTER DES ACTES DE VIES ET DES MŒURS PRÉHISTORIQUES ANTÉRIEUR
À L'ORDRE PATRIARCAL : DES RESPONSABILITÉS ET DES RÉVOLUTIONS
ONT FAIT NAÎTRE LA RÊVERIE FÉMININE EN LA NATURE.
TAY

IL Y A LE APOLLON GRECQUE ET IL Y A LE APOLLON ROMAIN :
L'UN EST L'USURPATEUR DE LA LYRE ET L'AUTRE EST LE PONCE PILATE DE L'OLYMPE.
DANS CES ESTAMPES D'ANTHROPOLOGIE, L'ARCHÉOLOGIE A DÉCHIFFRÉ DES ÉCRITURES
MAIS LES POLITIQUES EN ONT DÉCHIRÉ LES FAITS.
TAY

LE APOLLON GREC ET LE APOLLON GRECQUE. LE GREC S'EST LE FILS DE LÉTO
ET CELUI QU'ON SURNOMME LE APOLLON GRECQUE OU ACHILLE EST CELUI QUI S'EST DÉGUISÉ
EN FEMME POUR NE PAS FAIRE LA GUERRE DE TROIE ET COMBATTRE POUR AGAMEMNON.
TAY

LE APOLLON GREC ET LE APOLLON GRECQUE. LE GREC S'EST LE FILS DE LÉTO
ET CELUI QU'ON SURNOMME LE APOLLON GRECQUE EST CELUI QUI S'EST DÉGUISÉ
EN FEMME POUR NE PAS FAIRE LA GUERRE DE TROIE ET COMBATTRE POUR AGAMEMNON
OU ACHILLE.
TAY

MÉDITATION. L'UNIVERS EST PEUPLÉ DE MENSONGES ET DE VÉRITÉS : IL Y A CEUX AUSSI
QUI CONFONDENT LES NOTES ET LES MOTS. L'ANTHROPOLOGIE EST UNE SCIENCE
ET LA PSYCHANALYSE EST PEUPLÉE DE NOTIONS DANS DES PEUT-ÊTRE :
IL EST FACILE DE DÉSIGNER SANS CONNAÎTRE SON VISAGE.
TAY

CONNAÎTRE SON PROPRE VISAGE, PEUT IL RENDRE EMPATHIQUE ?
L'ALLÉGORIE PEUT RENDRE L'ALLUSION INACCESSIBLE SI ELLE VIENT D'UN CONFIRMÉ
ET INADMISSIBLE SI ELLE SOUMISE PAR UN SOT.
IL SE TROUVE QUE LA VÉRITÉ PEUT SUBVENIR DU CONFIRMÉ QUE DU SOT:
D'OÙ, UNE SOCIOLOGIE À DEGRÉS.
TAY

------------------------------------

Genesis, The Fountain Of Salmacis...
https://www.youtube.com/watch?v=In2fRySroH8 …
Y'BECCA ET LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVER. CE VIEILLARD, LE SURRÉALISME D'UN JUGE, Y'BECCA ET L'OMBRE. https://leclandesmouettes.1fr1.net/t732-ce-vieillard-le-surrealisme-d-un-juge-y-becca-et-l-ombre …
JÉRUSALEM EST LES RÉPUBLIQUES D’ISRAËL ET DE LA PALESTINE DONC LEUR CAPITALE MUTUELLE.
TAY

YAHVÉ EST UN PRÉNOM LAÏC MÊME SI BIBLIQUE CAR J'ESTIME QUE SI JE VEUX APPELER
MON FILS PAR CE PRÉNOM : IL NE MÉRITE AUCUNE MOQUERIE ET JE NE L'APPELLE PAS
AINSI PAR PROVOCATION TOUT COMME CAMILLE, SAMUEL ET AUTRES, CE PRÉNOM MÉRITE
D’ÊTRE ENTENDU POUR SA BEAUTÉ ET SON CHARME.
TAY

Karen Pence Compte certifié @SecondLady
The people impacted by #HurricaneMichael remain in our hearts. Yesterday,
the @VP and I traveled to Georgia to see firsthand the devastation.
We spoke with business owners & farmers. The storm destroyed years of work &
they still exuded great strength & faith. We are with you !

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
4 s il y a 4 secondes
En réponse à @SecondLady @VP
le système d'assistance à la vie de nouvelle génération
de l'ESA a été installé
sur la Station spatiale internationale.
http://www.esa.int/Our_Activities/Human_Spaceflight/Installing_life_support_the_hands-free_way …
LE CORBEAU RESSENT LE SOUFFLE DU VENT ET LE SYNDROME DU PERCEVOIR
N'EST PAS D'AFFAIBLIR LE SENTIMENT : AGISSONS ENSEMBLE.
Y'BECCA.
TAY

Sébastien LECORNU Compte certifié @SebLecornu
⛰ Je serai demain au congrès de l’association des élus de #montagne.
Le @gouvernement apporte des réponses sur trois enjeux :
👉 la lutte contre le désenclavement et la fracture #numérique
👉 l’adaptation au changement climatique
👉 la simplification et l’adaptation des normes

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 4 s il y a 4 secondes
En réponse à @SebLecornu @gouvernement
Matmatah - Lambé An Dro...
https://www.youtube.com/watch?v=vKb9G3XX4lw …
DANS LE RURAL, ON A CERTES DES LACUNES SUR DES TERMES
DIT DU QUOTIDIEN MAIS SI LA SIGNALÉTIQUE N'EST PAS UNE HUMEUR
DANS LES CIRCONSCRIPTION :
LE RURAL SAIT JOUER ET COMPOSER DU ROCK.
Y'BECCA.
TAY

Matmatah - L'apologie...
https://www.youtube.com/watch?v=JT0Ul9cP5e4 … …
JE NE CONVENTIONNE PAS LA CONSOMMATION DE CANNABIS MAIS
IL Y A UNE RÉELLE MANIÈRE DE SE LIBÉRALISER L’ÂME DANS LE VOULOIR
D'ACCEPTER PLUS UNE MANIÈRE :
CONDAMNER LA DÉPENDANCE, NE RENDS PAS PLUS BEAU ET CON.
TAY

Indochine - L'aventurier...
https://www.youtube.com/watch?v=M7X6oYg6iro …
Un mercenaire est un combattant étranger aux parties en conflit,
« spécialement recruté dans le pays ou à l'étranger » et qui « prend une part directe aux hostilités » :
LA BRUTALITÉ VERBALE N'EST PAS LA BRANCHE DU LABEUR.
TAY

LE REGARD DU MONTAGNARD SUR LA JOLIE BARCELONA.
DANS LES VIRAGES, IL FIXE L'AU DELÀ DES PYRÉNÉENNES ET
PEUT LUI IMPORTE LA CONTREBANDE ET LA PROSTITUTION DES SOURCES.
L’IMPÔT EST POUR LA CONTRIBUTION AUX MŒURS.
Trois nuits par semaine - Indochine...
https://www.youtube.com/watch?v=Fop1vnLwlaA …
TAY

--------------------------------

Benjamin Griveaux Compte certifié @BGriveaux
Abonné Abonné à @BGriveaux
Il est inadmissible en France de mettre en cause l’indépendance
de l’autorité judiciaire. @JLMelenchon a les mêmes arguments que @MLP_officiel.
Il est républicain quand ça l’arrange.
#RTLMatin

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 11 s il y a 11 secondes
En réponse à @BGriveaux @JLMelenchon @MLP_officiel
Eagles - Hotel California...
https://www.youtube.com/watch?v=EqPtz5qN7HM …
Un mercenaire est recruté moyennant finance par un État, un mouvement politique ,
en dehors du système statutaire de recrutement militaire d'un pays :
Le terme de mercenaire a aujourd'hui une connotation très négative.
TAY

JE COMPRENDS VOTRE STUPEUR, MONSIEUR MÉLENCHON, MAIS VOUS AVEZ ÉTÉ AGRESSIF
ENVERS LES GREFFIERS ET LES STATUTAIRES.
AVEC SOURIRE, VOUS AURIEZ DU PROPOSER UN SUCRE AVEC UN PETIT VERRE D’ABSINTHE.
ON VOUS AURAIT REGARDÉ BIZARREMENT ET ON AURAIT RI :
LES TRADITIONS SE PERDENT.
TAY

pink floyd - another brick in the wall.
https://www.youtube.com/watch?v=5IpYOF4Hi6Q …
Les services des mercenaires sont sollicités soit pour une opération militaire identifiée
et pour une durée limitée, soit pour un type de service spécialisé :
l'actuelle Garde suisse pontificale et Y'becca.
TAY

PERSONNE ET ACTE.
L’INTÉRÊT DE CETTE VIDÉO SUR LA PERQUISITION DOIT ÊTRE PORTER CAR ELLE N'EST PAS UN SUJET
DE RIGOLADE ET ON PERÇOIT DU SINGULARISME DANS LES PROPOS DE LA MAJORITÉ
ET DE CES OPPOSITIONS : COMPORTEMENT ET EUROPE.
LE JUGE NOTERA CELA DANS SON RAPPORT MORAL.
TAY


https://leclandesmouettes.1fr1.net/t822-la-liberte-ne-juge-pas-le-sang-car-la-justice-juge-l-acte

---------------------------------------

TÉMOIGNAGES DE
CITOYEN TIGNARD YANIS,
PN 3286 de la Cour Européenne des droits de la femme, de l'enfant et de l'Homme,
ALIAS
TAY
La chouette effraie,
Y'BECCA EN JÉRUSALEM :
les peuples dans le l'horizon, le vent et le verbe vers l'infini, le souffle et le vivant
VERS L’ÉGIDE DE AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD : Y'BECCA EN JÉRUSALEM ! Les peuples dans l'horizon vers l'infini
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 12038
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD Empty
MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD   LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD EmptyVen 29 Juil à 4:04

compagnon.yanis.tignard @Yanis_Tignard · 1h
En réponse à @EmmanuelMacron
NASA/ESA/CSA JAMES WEBB SPACE TÉLESCOPE ET LA SMSN DISENT :
NOMBRES DE TRAGÉDIES ONT FRAPPÉ NOS RIVAGES ET NOS MONTAGNES : CLANDESTINS ET SANS PAPIERS FUIENT LA MISÈRE !
Galactica :
https://www.youtube.com/watch?v=AUp_W970B9Q
LE TÉMOIGNAGE SOUFFLE SUR LA SOURCE OÙ LA NATURE INVOQUE LES SENS !
TAY

LA NATURE SAUVAGE A ÉTÉ FRAPPÉE, POLLUÉE ET EXPLOITÉE PAR L'ENSEMBLE DES PEUPLES :
LE GOUFFRE, LA CAVERNE, LA CONSCIENCE ET LE CRÉPUSCULE ONT MONTRÉ QUE LES DESSEINS ÉTAIENT DES TÉMOIGNAGES,
DES TESTAMENTS SUR LA CONDITION ET LE SAVOIR DANS TOUTES LES CIVILISATIONS.
TAY

compagnon.yanis.tignard @Yanis_Tignard · 57 min
En réponse à @LCP et @GDarmanin
QUAND LA MOISSON ET LA RÉCOLTE DE BLÉ ÉTAIENT FINIES ; ON ALLAIENT VÉRIFIER SI CERTAINS ÉPIS N'AVAIENT PAS ÉCHAPPÉ AUX VIGILANCES PAYSANNES :
LES SENTIMENTS, LES SORTILÈGES, LA MÉDECINE, LES HABITATIONS ET L’ÉCOLOGIE !
UN ÉTAT DE FAIT ET D’ÂME : LES PERCEVOIR DES TEMPS.
TAY

SENSIBLE AUX CHANGEMENTS EST L'INSTANT EN L'UNIVERS : LA PERSPECTIVE D'UN HORIZON OÙ LE PERPENDICULAIRE ET L'HORIZONTAL SONT LA NÉCESSITÉ D'UN ABSOLU
POUR LA VIE
DANS LA NATURE !
LA FORCE DE L'INFINI EN L'UNIVERS : TÉNÈBRES ET LUMIÈRES DANS L'INSTINCT !
Y'BECCA EN JÉRUSALEM.
TAY

compagnon.yanis.tignard @Yanis_Tignard · 53 min
En réponse à @AssembleeNat et @Ch_RGZ
LE TEMPS SE SONT DES MOUVEMENTS OÙ SES ASPECTS NE SONT QUE GÉOGRAPHIQUES. L'HISTOIRE EST UNE DEMEURE ET LA CIRCONSTANCE SERA.
L'UNIVERS POSSÈDE SON ORTHOGRAPHE CAR AYANT CES RÈGLES MAGNÉTIQUE DE L'AIMANT : LE TEMPS, L'INFINI ET LE VENT DE L'INCONNU À L'HORIZON ! LA ROTATION.
TAY

OUI, GÉNERAL CHRISTIAN RODRIGUEZ, LES MOUVEMENTS MULTIPLES OÙ LE SINGULIER ET LE PLURIEL CRÉÈRENT DE L'INCONNU EN L'HORIZON.
ROTATIONS AUQUEL L'UNIVERS POSSÈDE SON ORTHOGRAPHE CAR AYANT SES RÈGLES MAGNÉTIQUES DE L'AIMANT : LE TEMPS, L'INFINI ET LE VENT.
Y'BECCA EN JÉRUSALEM !
TAY

compagnon.yanis.tignard @Yanis_Tignard · 44 min
En réponse à @sretailleau
MÉDICAL ET TERRITOIRES SONT DANS LE DEVENIR ET DANS LES PERTINENCES DE L'ENSEMBLE DES DISCIPLINES !
OUI, IL FAUT MEUBLER EN MOYENS ET EN STRUCTURES LES BASES EXISTANTES DE L'ÉDUCATION NATIONNALE EN CHERCHANT À NE PAS CRÉER
DES FERMERTURES DE CLASSES MATERNELLES ET PRIMAIRES.
TAY

PERMETTRE AUX CLASSES SUPÉRIEURS ET À PARCOURS'SUP D'ETRE PERTINENT, C'EST AVOIR DU RESPECT ET DE LA DÉONTOLOGIE POUR LES CLASSES DE MATERNELLES,
DE COLLÈGES, DE LYCÉES ET DE L'APPRENTISSAGE PROFESSIONNEL QUI SONT LES TREMPLINS POUR ACCÉDER AUX ÉTUDES SUPÉRIEURES : LOGIQUES.
TAY

CRÉER DES FERMERTURES DE CLASSES MATERNELLES ET PRIMAIRES C'EST AFFAIBLIR LES CLASSES SUPÉRIEURS ET À PARCOURS'SUP :
L'ÉDUCATION NATIONALE EST UN GÉANT AU PIED D'ARGILE ET CE N'EST PAS UN REPROCHE CAR,
CETTE BASE SCOLAIRE EST LA SOURCE MÊME DE LA RÉUSSITE SCOLAIRE ET MORALE !
TAY

compagnon.yanis.tignard @Yanis_Tignard · 25 min
En réponse à @LCP et @AvecMichelSala
SES ESPÉRANCES ÉVANOUIES PAR LA FÉROCITÉ DES AIEUX ET DE LAÏOS !
EN LA PÉNOMBRE, VOUS VOUS Y GLISSEZ TEL UNE LUMIÈRE ABSORBANT CE
FAMEUX HORIZON DES ÉVÉNEMENTS :
TELLE UNE VEUVE ?
VOUS VOUS EXTASIEZ DES TEMPÊTES EN CHASSANT VOS CHAGRINS PAR VOS RIRES SECRETS ET VOS PLEURS !
TAY

OUI EN LA LIBERTÉ QUI EST VOTRE ET NOTRE :
SENS DU MYSTÈRE.
VOUS AVEZ CE DON DE VOUS ÉVANOUIR POUR MIEUX RÉAPPARAÎTRE TEL UN NUAGE EN PLUIE !
POUSSIÈRE SE MUANT POUR DEVENIR LA MÉTAMORPHOSE DU RIEN EN UNE VIE :
O DAME CONSTITUTION QUI EST LE SOCLE DE NOTRE RÉPUBLIQUE COMMUNE.
TAY

compagnon.yanis.tignard @Yanis_Tignard · 19 min
En réponse à @Republicains_An @oliviermarleix et @lesRepublicains
LA CIRCONSTANCE POLITIQUE FRAPPE À LA FENÊTRE TELLE LA TEMPÊTE QUI HURLE DANS LA GÉOGRAPHIE.
LES PENSÉES SONT TELS CES NUAGES QUI CONDUISENT LES NUANCES À L'ÉLÉVATION.
LA PHILOSOPHIE SE CONFRONTE À LA SOCIOLOGIE OÙ LE TERME DISTINGUE L'ACTE : LES RETRAITES ET LES SYNDICATS !
TAY

DANS CES MURMURES, LES MIRAGES SOULÈVENT LES MIRACLES : ÊTRE L'ACQUISITION D'UN NOUVEAU DÉPART OÙ LE TEMPS PORTE UN TÉMOIGNAGE INSCRIT
DANS LE DESTIN !
L'AURORE AUDACE LE CRÉPUSCULE QUAND LE CHIEN DE NUIT HURLE SUR LE LOUP DU CHAOS : LE FATALISME INTERPELLE L'OBSCURANTISME !
TAY

DAME CONSTITUTION DANS LA VIE QUOTIDIENNE EST UNE DÉCENTRALISATION QUI APPORTE DE L'ESPRIT DÉONTOLOGIQUE :
LA GESTION N'EST PAS UN POUVOIR CAR IL S'AGIT D'UNE RESPONSABILITÉ. LE SECOURISME EST UN ACTE DANS LE SOCLE DE NOTRE RÉPUBLIQUE COMMUNE :
UN DEVOIR PLUS QU'UN PROJET.
TAY

compagnon.yanis.tignard @Yanis_Tignard · 12 min
En réponse à @Senat @CDeroche_Senat et 8 autres personnes
OUI, DAME CONSTITUTION EN LA VIE QUOTIDIENNE EST UNE DÉCENTRALISATION QUI APPORTE DE L'ESPRIT DÉONTOLOGIQUE :
LA GESTION N'EST PAS UN POUVOIR CAR IL S'AGIT D'UNE RESPONSABILITÉ. LE SECOURISME EST UN ACTE DANS LE SOCLE DE NOTRE RÉPUBLIQUE COMMUNE :
UN DEVOIR PLUS QU'UN PROJET.
TAY

O JUSTICE DE LA RÉPUBLIQUE, LE FATALISME D'EXPRESSION A VIOLÉ LA NATURE EN INTERPELLANT LE DIVIN SUR LA VÉRITÉ.
EN FONCTION PUBLIQUE, LE TERME D'INNOCENCE APPORTE DES DROITS ET LES DEVOIRS SE FONT DANS LA VIE. LE CARACTÈRE DÉVORE LA CONSCIENCE OÙ L'ÉTHIQUE PLEURE L'ÉGIDE.
TAY

CRÉER DES FERMERTURES DE CLASSES MATERNELLES ET PRIMAIRES C'EST AFFAIBLIR LES CLASSES SUPÉRIEURS ET À PARCOURS'SUP :
L'ÉDUCATION NATIONALE EST UN GÉANT AU PIED D'ARGILE ET CE N'EST PAS UN REPROCHE CAR,
CETTE BASE SCOLAIRE EST LA SOURCE MÊME DE LA RÉUSSITE SCOLAIRE ET MORALE !
TAY

LES MIRAGES SOULÈVENT LES MIRACLES. CETTE NOTION EST UNE DESCRIPTION. NOMBRE DE MONDES SONT MORTS POUR ACCRÉDITER LA VIE DANS UN MOUVEMENT ET
UNE STRUCTURE STELLAIRE : AINSI EST LA TERRE DANS LA TEMPÊTE ET EN DAME CONSTITUTION QUI EST LE SOCLE DE NOTRE RÉPUBLIQUE COMMUNE.
TAY

compagnon.yanis.tignard @Yanis_Tignard · 44 min
En réponse à @WWFFrance
DIEU ET L’ADVERSITÉ SUR L'OMBRE QU'EST L'HORIZON VERS LA PAGE, LA SIMPLICITÉ AMÈNE LA SITUATION OÙ LA SOLIDARITÉ INDIQUE LA SOURCE :
LE SOUFFLE ET LA NATURE DANS LE CHAOS !
L'ÂME ET LE TÉMOIGNAGE :
AINSI EST LA NATURE DEVANT LE TEMPS ET LA NAISSANCE FACE À LA RÉALITÉ !
TAY

compagnon.yanis.tignard @Yanis_Tignard · 42 min
En réponse à @guyla1ere
SI LE PLAISIR EST UN PRINCIPE ALORS MON SENTIMENT LOINTAIN DONNE LIEU À L'INTERPRÉTATION : JE N'AI PLUS VOCATION D’ÊTRE
CETTE DOUCE LUMIÈRE DES RUES.
SOUFFLE EST L'ÉVOLUTION ET ORGUEIL A CRÉÉ L'INDUSTRIALISATION POLITIQUE ET L'ÉCOLOGIE AFIN D'Y ÉTABLIR UNE ÉCRITURE COMMUNE.
TAY

LE PRINCIPE DE LA CRINIÈRE DÉVORE LA RÉFLEXION DU SOUFFLE. L'ORGUEIL EST NARCISSIQUE ET,
LA JALOUSIE SE CONSTRUIT DANS LE MÉPRIS :
L'ÂME HUMAINE N'A PAS ABOLI L'ESCLAVAGE CAR ELLE EST VANITEUSE.
LE PHARE VOIT LES NUANCES ET GARDE SES SENTIMENTS SUR DIEU : TELLE UNE PRIÈRE.
TAY

L'IMPROBABLE N'EST PAS L'IMPOSSIBLE :
IL Y A UNE AGONIE EN L'INSOMNIE DE LA TERREUR QUE PROVOQUE L'ORAISON FUNESTE, MADAME SANDRA TROCHIMARA !
CONSTRUIRE POUR SURVIVRE EST LOGIQUE QUAND SON VERBE EST LE VIVANT D'UNE MOSAÏQUE OÙ LES TÉMOIGNAGES DEVIENNENT DES CALLIGRAPHIES ?
TAY

DAME SANDRA TROCHIMARA, JE PENSE À L'ARCHIPEL DE MAYOTTE, À LA NOUVELLE CALÉDONIE, À LA POLYNÉSIE FRANCAISE, AUX ARDENNES,
À SAINT PIERRE ET MIQUELLON : À TOUS.
C'EST LA NOTION D'UNIVERS DANS LA NATURE ET LA DÉCOUVERTE DE DÉFINITION PAR L'ÊTRE : L'INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE.
TAY

L'INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE VOIT QUE LES VENTS AUSTRALS ET BORÉALS RÉSONNENT SUR LA NOTE D'INFINI QU'EST L'HORIZON SUR TERRE,
DANS LE FEU, EN LA TERRE ET VERS L'AIR !
MÉDICAL DES CHOSES EST DE SOIGNER ET
UN SILLAGE DE GRAIN DONNE LE RÉVÉLATEUR D'UNE TERRE FERTILE : DEVENIR ?
TAY

compagnon.yanis.tignard @Yanis_Tignard · 22 min
En réponse à @France24_fr @WWFFrance et @WWF_Guyane
L'INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE POINTE SA LUEUR VERS LE CYCLONE ET SA CONVICTION D'ÊTRE DÉFIENT LES POLLUEURS !
ELLE DONNE DE SON LA POUR ACCOMPAGNER DE SES ÉMOTIONS ET DE SA LUMIÈRE QUI EST VERS LE MISÉRICORDIEUX DU SINAÏ ET EN L'ÉVOLUTION DE YAHVÉ :
L'EXISTENCE ET LA JUSTICE.
TAY

DAME SANDRA TROCHIMARA VOIT L'INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE DANS LES CYCLONES ET LES RÉVOLUTIONS QUI DONNE DE SON LA POUR ACCOMPAGNER
DE SES ÉMOTIONS ET DE SA LUMIÈRE QUI EST VERS LE MISÉRICORDIEUX DU SINAÏ ET EN L'ÉVOLUTION DE YAHVÉ : L'ATTRIBUT, L'EXISTENCE ET LA JUSTICE.
TAY

DE SA LUMIÈRE QUI EST VERS LE MISÉRICORDIEUX DU SINAÏ ET EN L'ÉVOLUTION DE YAHVÉ, L'INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE N'ACCEPTE PAS LES PYROMANES
COMME CEUX QUI TUENT AVEC L'UTILISATION DE MERCURE : DES PEUPLES DES FLEUVE DES FAUNES DES FLORES, LA NATURE SAUVAGE DANS SON ENSEMBLE !
TAY

L'INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE EST NÉE AVANT LA ROUE ET L'ÉCRITURE :
INDÉPENDANCES, COMBATIVITÉS ET SPLEENS.
LES ARBORIGÈNES ONT UN LIEN SACRÉ AVEC LES FLEUVES, LES FLORES ET LES FAUNES :
L'UTILISATION DU MERCURE EST UN SACRILÈGE ET UNE PROFANATION ENVERS LA NATURE SAUVAGE.
TAY


TÉMOIGNAGE DE
CITOYEN TIGNARD YANIS,
PN 3286 de la Cour Européenne des droits de la femme, de l'enfant et de l'Homme,
ALIAS
TAY
La chouette effraie,
Y'BECCA EN JÉRUSALEM :
les peuples dans le l'horizon, le vent et le verbe vers l'infini, le souffle et le vivant
VERS L’ÉGIDE DE AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD : Y'BECCA EN JÉRUSALEM ! Les peuples dans l'horizon vers l'infini
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé





LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD Empty
MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD   LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD, LA DÉCONJUGALISATION ET LE SOI
» AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD ET L'ILE TROMELIN
» AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD, L’ÂME ET LE VIVRE DE JÉRUSALEM
» AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD ET L'INFINI DES MOUVEMENTS
» SHIREEN ABU AKLEH ET AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: