La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ELLE EST NINA ET SON MYSTÈRE EST LE CALME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 6205
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: ELLE EST NINA ET SON MYSTÈRE EST LE CALME   Sam 9 Sep à 3:35

SON PRÉNOM EST NINA, DOUCE NUÉE DU MARCHÉ SAINT CYPRIEN


LA JOIE ME FUT JADIS DÉROBÉE PAR MON EXISTENCE OU PAR LE DESTIN LUI MÊME.
UNE CHATTE PRÉNOMMÉE MINOUSKA ME RAPPELA L’ESPÉRANCE ET ME REPRIT AU CROIRE
DE L'ESPOIR. DANS LA PÉRIODE DE LEADER PRICE ET DE MON EXÉMA, ELLE FUT PILIER
DE MON ENTRETIEN AVEC LA NATURE ET LES PRINCIPES DE LA VIE: LA MANIÈRE D’ÊTRE

LA JOIE EST VENUE DANS UN SENTIMENT SIMPLE, PAR UN SOURIRE TIMIDE ET SERVIABLE
QUI PORTE UNE VOIX DOUCE ET AIGRE. CETTE PERSONNE CALME ME REGARDA ET
UN SENTIMENT BIZARRE NAQUIT DANS MON CŒUR: JE FUT SUBJUGUE PAR SON CALME.
DOUCE ET AFFIRMÉE AFFRONTANT LES INTEMPÉRIES DE LA PLUME ET DU VERBE
SACHANT JONGLER SUR LES ASPECTS DU MARCHE ET HUMBLE DE SON CHARME: LA GRÂCE.

AU LIEU DE M’ÉLOIGNER DU MONDE, ELLE M'EN RAPPROCHE CAR ELLE SAIT ESSUYER LE VERBE
SANS LA MOINDRE GRIMACE ! ELLE EST DANS SON ÉQUILIBRE ET CELUI CI EST SON SECRET.
ELLE EST UN MYSTÈRE DANS LA PLÉNITUDE DE SES MOUVEMENTS DIGNE DES BEAUX NUAGES.
DANS SON CALME, J'Y APERÇOIT DES RÊVERIES MYSTÉRIEUSES: DES SONGES ÉNIGMATIQUES.

DANS LA CLARTÉ DE LA LUMIÈRE TOUT COMME DANS LE SONGE DE LA NUIT; IL EST DES FAITS
QUE L'HOMME NE PEUT OUBLIER. JE NE CHERCHE DONC PAS DE RAISONS SUR MES SENTIMENTS.
LA JOIE EST UN MERVEILLEUX SENTIMENT DANS LE BONHEUR TOUT COMME DANS LE MALHEUR.
ELLE FAIT PARTI DE SES PERSONNES QUI ME REDONNE SOIF AU BONHEUR: ELLE EST NINA.

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6205
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: ELLE EST NINA ET SON MYSTÈRE EST LE CALME   Sam 9 Sep à 3:36

Poenari Castle (Romanian pronunciation: [po.eˈnarʲ]), also known
as Poenari Citadel (Cetatea Poenari in Romanian), is a ruined castle
in Romania, notable for its connection to Vlad the Impaler.
Access to the citadel is made by climbing the 1,480 concrete s

Location

The castle is located on the plateau of Mount Cetatea, facing the west side
of the Transfăgărășan, on a canyon formed on the Argeș River valley,
close to the Făgăraș Mountains.
History

Poenari Castle was erected around the beginning of the 13th century
by Wallachians.[dubious – discuss][citation needed] Around the 14th century,
Poenari was the main citadel of the Basarab rulers.[citation needed]
In the next few decades, the name and the residents changed
a few times but eventually the castle was abandoned and left in ruins.
The citadel seen from the national road
Poenari Castle plan

However, in the 15th century, realizing the potential for a castle perched
high on a steep precipice of rock, Vlad III the Impaler repaired and consolidated
the structure, making it one of his main fortresses. Although the castle was used
for many years after Vlad's death in 1476, it eventually was abandoned again
in the first half of the 16th century and was in ruins by the 17th century.
The size and location of the castle made it difficult to conquer.
In 1888, a landslide caused by an earthquake brought down parts
of the castle which crashed into the river far below. It was slightly repaired
and the walls and its towers still stand today.

During the Communist era in Romania, foreign visitors sometimes spent the night
inside the ruined structure.[2][3] Since 2009, the site has been administered
by the Argeș County Museum.[4]

Claims that the Poenari Castle would be the "real" Castle Dracula as featured
in Bram Stoker's famous Dracula novel have no basis in Stoker's book.
Stoker never heard of the Poenari Castle. It is ca. 200 km away from
the novel's place of action in the north-east corner of Transylvania.
As discovered by the Dutch author Hans Corneel de Roos,
Stoker's own handwritten research notes confirm that the novelist had
a specific location in that region for the Vampire's stronghold in mind
while writing his novel: an empty mountain top 2,033 m high, located
in the Transylvanian Carpathian Mountains, near the former border with Moldavia.[5]
In popular culture

A modern rendering of Poenari Castle was featured in the 2013
STARZ television series Da Vinci's Demons in the episode titled
"The Devil" in which Leonardo da Vinci travels to Poenari Castle
in Wallachia to meet with Vlad III.

The episode "The Hardy Boys & Nancy Drew Meet Dracula"
of The Hardy Boys/Nancy Drew Mysteries show in the '70s takes
place inside "Dracula's Castle" in "Poenari". Shots of the castle used
in the episode are Poenari Castle, though the episode shows folks driving up
to the castle gates for a rock festival—impossible to do, as you must climb
stairs to get anywhere near the ruins.


LA PETITE MAISON DANS LA PRAIRIE ET NINA
Citations d'Olympe de Gouges

Quelques citations d'Olympe de Gouges:

« La femme a le droit de monter à l’échafaud, elle doit avoir également le droit de monter à la tribune » Article X de la Déclaration des droits des femmes et des citoyennes, 1791
"la curiosité fait plus de braves que le courage"
« Je lègue mon cœur à la patrie, ma probité aux hommes (ils en ont besoin), mon âme aux femmes, je ne leur fais pas un don indifférent ; mon génie créateur aux auteurs dramatiques : il ne leur sera pas inutile ; surtout ma logique théâtrale au fameux Chesnier ; mon désintéressement aux ambitieux ; ma philosophie aux persécutés ; mon esprit aux fanatiques ; ma religion aux athées ; ma gaieté franche aux femmes sur le retour, et tous les pauvres débris qui me restent d’une fortune honnête à mon héritier naturel, à mon fils, s’il me survit. Quant à mes pièces de théâtre ou manuscrits, on en trouvera quelques centaines, je les donne à la Comédie-Française, si, par son art magique et sublime, elle croit, après ma mort, mes productions dignes de figurer sur son théâtre : c’est assez lui prouver que je rends justice à son talent inimitable.... Français, voici mes dernières paroles, écoutez-moi dans cet écrit et descendez dans le fond de votre cœur : y reconnaissez-vous les vertus sévères et le désintéressement des républicains ? Répondez : qui de vous ou de moi chérit et sert le mieux la patrie ? Vous êtes presque tous de mauvaise foi. Vous ne voulez ni la liberté ni la parfaite égalité. L’ambition vous dévore... Peuple aimable devenu trop vieux, ton règne est passé, si tu ne t’arrêtes sur le bord de l’abîme ... » Testament politique (mai 1793)

OBSERVATION DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
OU
TAY
La chouette effraie
EN DIRECTION
DE TOUTES LES DIRECTION DU MONDE
DU SUD VERS LE NORD ET DANS LES VERTICALES TOUT COMME LES HORIZONTALES
DE L'EST ET DE L'OUEST
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6205
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: ELLE EST NINA ET SON MYSTÈRE EST LE CALME   Sam 9 Sep à 3:42

La cascade de la Pleureuse est une cascade du Lapiaz de Sales, elle coule à côté de la sauffaz en Haute-Savoie. Elle alimente la cascade du Rouget dite la « Reine des Alpes ».

Comme son nom l'indique elle fait penser a l'écoulement des larmes.

Pour y aller prendre Salvany passer sur le Nant Sec, Giffre Bas cascade du Rouget 25 à 30 min de marche.

https://www.campingsluxe.fr/blog/top-20-plus-belles-cascades-de-france

La licorne, parfois nommée unicorne, est une créature légendaire à corne unique. Connue en Occident depuis l'Antiquité grecque par des récits de voyageurs en Perse et en Inde, sous le nom de monocéros, elle pourrait être inspirée d'un chamanisme oriental également à l'origine de la licorne chinoise Qilin, et du récit sanskrit d'Ekasringa. La licorne occidentale se différencie toutefois nettement de sa consœur asiatique (Qilin) par son apparence, son symbolisme et son histoire. Sous l'influence du Physiologos, les bestiaires médiévaux occidentaux et leurs miniatures la décrivent comme un animal sylvestre très féroce, symbole de pureté et de grâce, attiré par l'odeur de la virginité. Les chasseurs utiliseraient une jeune fille vierge pour la capturer. Sa forme se fixe entre le cheval et la chèvre blanche durant le Moyen Âge. La licorne se voit dotée d'un corps équin, d'une barbiche de bouc, de sabots fendus et surtout d'une longue corne au milieu du front, droite, spiralée et pointue, qui constitue sa principale caractéristique, comme dans la série de tapisseries La Dame à la licorne.

La licorne devient l'animal imaginaire le plus important du Moyen Âge à la Renaissance. La croyance en son existence est omniprésente, grâce au commerce de sa corne et à sa présence dans certaines traductions de la Bible. Des objets présentés comme d'authentiques « cornes de licorne » sont crédités du pouvoir de purifier les liquides des poisons et de guérir la plupart des maladies. Peu à peu, ces objets sont identifiés comme des dents de narval, un mammifère marin arctique. Il est admis que les multiples descriptions de licornes dans les récits de voyages correspondent aux déformations d'animaux réels, comme le rhinocéros et l'antilope. La croyance en l'existence de la licorne reste toutefois discutée jusqu'au milieu du XIXe siècle et de tous temps, cette bête légendaire intéresse des théologiens, médecins, naturalistes, poètes, gens de lettres, ésotéristes, alchimistes, psychologues, historiens et symbolistes. Son aspect symbolique, très riche, l'associe à la dualité de l'être humain, la recherche spirituelle, l'expérience du divin, la femme vierge, l'amour et la protection. Carl Gustav Jung lui consacre une quarantaine de pages dans Psychologie et Alchimie.

La licorne figure depuis la fin du XIXe siècle parmi les créatures typiques des récits de fantasy et de féerie, grâce à des œuvres comme De l'autre côté du miroir de Lewis Carroll, La Dernière Licorne de Peter S. Beagle, Legend de Ridley Scott, ou encore Unico d'Osamu Tezuka. Son imagerie moderne s'éloigne de l'héritage médiéval, pour devenir celle d'un grand cheval blanc « magique » avec une corne unique au milieu du front. Son association récente à des univers fictifs tels que, entre autres, My Little Pony, lui donne une image plus mièvre, au point qu'elle est souvent parodiée dans la culture populaire, entre autres à travers le culte de la Licorne rose invisible.

et

Pégase (en grec ancien Πήγασος / Pếgasos, en latin Pegasus) est un cheval ailé divin, l'une des créatures fantastiques les plus célèbres de la mythologie grecque. Généralement blanc, ayant pour père Poséidon, Pégase naît avec son frère Chrysaor du sang de la Gorgone Méduse, lorsqu'elle est décapitée par le héros Persée. D'après les poètes gréco-romains, il monte au ciel après sa naissance et se met au service de Zeus, qui le charge d'apporter les éclairs et le tonnerre sur l’Olympe.

Ami des Muses, Pégase crée la source Hippocrène qu'il fait jaillir d'un coup de sabot. Capturé par Bellérophon près de la fontaine de Pirène, grâce à l'aide de la déesse Athéna et de Poséidon, Pégase permet à ce héros grec de le monter afin de vaincre la Chimère, et réalise avec son cavalier beaucoup d'autres exploits. Bellérophon tombe victime de son orgueil et chute en tentant d’atteindre le mont Olympe sur le dos du cheval ailé. Pégase retrouve Zeus, qui finit par le transformer en constellation et le placer dans le ciel.

Peut-être issu d'un ancien dieu des orages de la mythologie hittite portant l'épithète de Pihassassa, Pégase voit une partie de son mythe passer des peuples louvitophones aux anciens Grecs. D'autres théories évoquent l'observation des forces naturelles, de l'eau, de la foudre ou des oiseaux, ou encore la domestication du cheval. Le mythe de Pégase connait une large diffusion dans le monde antique ; repris par les Romains, il est partiellement christianisé et fait l'objet de nombreux commentaires, de théories et de reconstitutions depuis le Moyen Âge. Des hypothèses sont proposées quant à son lien avec les Muses, les dieux Athéna, Poséidon, Zeus et Apollon, ou encore le héros Persée.

La vaste symbolique de Pégase suit les époques et les courants de pensée. Symbole de sagesse et surtout de renommée du Moyen Âge aux Temps modernes, il devient celui de la poésie et le créateur des sources dans lesquelles les poètes viennent puiser l’inspiration, particulièrement au XIXe siècle où de nombreux poèmes l'exaltent. Pégase est le sujet d'une iconographie très riche à toutes les époques, des poteries grecques antiques aux peintures et sculptures de la Renaissance, jusqu'aux dessins modernes. Personnification de l'eau, mythe solaire, monture chamanique ou alchimique, son lien avec l'imagination humaine est mis en valeur dans les travaux des psychanalystes continuateurs de Carl Gustav Jung. Une profonde symbolique ésotérique en relation avec l'énergie spirituelle qui permet d'accéder au domaine des dieux, le mont Olympe, lui est attachée.

Aux XXe et XXIe siècles, il fait son apparition au cinéma, dans les littératures de l'imaginaire telles que la fantasy, dans les jeux vidéo et les jeux de rôle, où le nom de « pégase » est souvent devenu un nom commun qui désigne tous les chevaux ailés du bestiaire fantastique.

LES PLÉIADES ET LE MINOTAURE
OU
PANTHÉON DE ŒDIPE
PAR
LE CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6205
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: ELLE EST NINA ET SON MYSTÈRE EST LE CALME   Mer 13 Sep à 9:42

17 août 1945
La « Grande Muette » vote !


Le 17 août 1945, les militaires français obtiennent le droit de vote...
quelques mois après les femmes ! La « Grande Muette »
n'est plus tout à fait muette.

Étymologie

Au début de la Troisième République française,
les citoyens durant leur service militaire, et les officiers n’ont pas le droit de vote,
en raison de la défiance des républicains envers l’armée.
D’où son surnom de « grande muette ».

Locution nominale

grande muette \ɡʁɑ̃d mɥɛt\ féminin

(Figuré) Armée, forces armées.
Cependant, l’intrusion de l’armée dans la vie politique
au Niger a été tardive, si on la compare aux dynamiques observables
à l’échelle régionale ou africaine où, dans bien de pays, la grande muette
était déjà aux commandes de l’État.
— (Tidjani Alou, « Les militaires politiciens, dans Kimba Idrissa,
Armée et politique au Niger, 2008)
Jadis, l’armée était appelée la grande muette. Aujourd’hui, elle parle,
et c’est pour débiter du politiquement correct.
— (Georges Lebouc, Parlez-vous le politiquement correct ?, 2007)
Il y a d’abord de nombreux militaires qui, en cela fidèles aux traditions
d’apolitisme de la « grande muette », refusent de verser dans le manichéisme
du jeu politique.
— (Olivier Pottier, Armée–nation : divorce ou réconciliation, 2005)
L’armée, la grande muette, n’a rien dit. Aucune réclamation contre
cet abus de pouvoir ne s’est élevée.
— (colonel Patry, « Le bilan du ministère Galliffet », Revue politique
et littéraire : Revue bleue, tome 14, 37e année, 2e semestre,
juillet–décembre 1900)

La définition de mulète dans le dictionnaire est mollusque lamellibranche
commun dans les cours d'eau,
à coquille bivalve nacrée, et qui peut produire
de petites perles.

grande mulette \Prononciation ?\ féminin

Espèce de mulette vivant principalement en France.
L’une vit en amont dans les eaux claires des rivières,
l’autre en aval des grands fleuves: la mulette perlière et la grande mulette
sont deux espèces de moules autrefois répandues, aujourd’hui en danger critique
d’extinction. La grande mulette est la plus menacée: 80% de sa population
totale se trouve en France. Un plan d’action est lancé pour éviter l’extinction
de cette grand-mère des rivières qui vit jusqu’à 150 ans.

mulette \my.lɛt\ féminin

Nom vulgaire donné à plusieurs espèces de petits coquillages bivalves
de la famille des Unionidae vivant dans les cours d’eau.
La mulette de rivière se rencontre dans les ruisseaux ou dans les fleuves
sur des fonds sableux, sablo-limoneux ou vaseux…
La mulette se nourrit par filtration. Son alimentation est essentiellement
constituée d’algues filamenteuses, de protistes et de détritus végétaux.
— (Projet Life-Nature, Conservation des habitats
de la moule perlière en Belgique)

Dérivés

grande mulette
mulette catalane
mulette corse
mulette de rivière
mulette des étangs
mulette des peintres
mulette des rivières
mulette du Danube
mulette du Rhin
mulette épaisse
mulette perlière
mulette pyrénéenne
mulette rhodanienne

Le duc de Lorraine dut mettre en place des plantons,
surnommés « garde-perles » pour surveiller les cours d’eau
et empêcher qu’on ne vienne lui détrousser ses mulettes.
— (La hulotte n° 101, La Mulette perlière)

Nom commun 2
Singulier Pluriel
mulette mulettes
\my.lɛt\

mulette \my.lɛt\ féminin

(Fauconnerie) Gésier d’un oiseau de proie.
Le pantais est un asthme causé par quelque effort; il se marque
par un battement en deux tems de la mulette, au moindre mouvement
que fait l’oiseau…….Les vers ou filandres s’engendrent dans la mulette.
Le symptome de cette maladie est un bâillement fréquent. On fait avaler
à l’oiseau une gousse d’ail;…

(L'Encyclopédie)

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6205
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: ELLE EST NINA ET SON MYSTÈRE EST LE CALME   Mer 13 Sep à 9:42

2001-2011
Un monde moins violent que jamais...

Ouvrons le journal, allumons la télé. Nous voilà inondés
de mauvaises nouvelles. Serait-ce que le monde va de mal en pis ?
Nous avons voulu y voir plus clair et nous avons mesuré la violence
guerrière de Napoléon à nos jours.

Surprise. Nous découvrons que les attentats du 11-Septembre,
si spectaculaires qu'ils fussent, ont inauguré la décennie la plus pacifique
qu'ait connue le monde depuis 1910, voire 1840, avec une baisse significative
du nombre de victimes par rapport aux décennies antérieures.

Notre enquête porte sur la violence d'État. Elle inclut toutes
les violences qui résultent d'une décision politique ou idéologique :
guerres civiles, invasions, famines organisées, terrorisme et attentats.

Elle exclut les violences domestiques et la criminalité ordinaire,
ainsi que les autres sources du malheur humain : misère, injustice sociale,
violence économique (pour cause de sous-développement, d'oppression ou d'exploitation),
sans compter les catastrophes (tremblements de terre, accidents d'avions...).

Pour une comparaison pertinente de décennie à décennie,
nous nous en sommes tenus au nombre de tués imputables à cette violence
(civils, militaires, francs-tireurs, mercenaires). Cet indicateur est le seul
qui soit à peu près objectif et fiable. Notons que c'est de ce même indicateur
que l'on se sert pour mesurer aussi la criminalité ordinaire, la violence routière
ou encore l'importance relative d'une catastrophe.

Les sources auxquelles nous nous référons donnent des évaluations approximatives,
dans des fourchettes plus ou moins larges. Même en considérant le haut de la fourchette,
notre constat est sans appel : la violence d'État a causé moins d'un million de tués en 2001-2010 ;
soit beaucoup moins que dans chaque décennie antérieure depuis 1840
(à l'exception de la décennie 1900-1910).
Cette violence d'État a été également moins meurtrière que par exemple la criminalité
ordinaire au Brésil (50 000 homicides) ou en Afrique du Sud en 2011.

Cette tendance est-elle durable ? Ce n'est hélas pas assuré.
Au Moyen-Orient, le fiasco des révolution arabes a déjà provoqué
en cinq ans (2011-2016) un demi-million de victimes et les tensions nouvelles
(chaos moyen-oriental, crises européennes, tensions dans la mer de Chine)
ont remis la guerre à l'ordre du jour...

Voici, pour les deux siècles écoulés, le décompte des victimes
de la violence d'État, décennie après décennie.
La guerre aujourd'hui

Dans la première décennie du XXIe siècle,
nous avons recensé trois zones de conflits :

- la région Irak-Afghanistan :
En Irak, depuis l'invasion du 20 mars 2003, le bilan,
très variable selon les sources, peut être estimé à 200 000 décès,
En Afghanistan, depuis l'invasion du 7 octobre 2001,
les victimes se recensent surtout parmi les civils
(sources imprécises ; environ 100 000 décès).

- le Proche-Orient :
Le retentissement médiatique des affrontements israélo-palestiniens
est sans commune mesure avec leur violence meurtrière,
heureusement très modeste.

- l'Est du Congo :
Des groupes tutsis et hutus venus du Rwanda voisin s'affrontent
encore dans cette zone ; c'est peut-être la plus conflictuelle
à l'heure actuelle mais à coup sûr la moins médiatique
(quelques dizaines ou quelques centaines de victimes civiles
chaque semaine, après un pic dans la décennie précédente).

Rappelons aussi le drame du Darfour, en voie de résorption
(200 000 à 300 000 victimes).

Notons encore la Somalie, un territoire sans gouvernement
livré aux bandes et aux pirates, et des conflits mineurs.
La guerre de Géorgie a par exemple occasionné quelques centaines
de victimes. En Occident, la vague de terrorisme islamiste
s'est soldée par un total d'environ 4 000 assassinats
de 2001 à 2005 (New-York et Washington, Madrid, Londres).

L'actualité se nourrit également de conflits mineurs :
émeutes à Lhassa et Maputo, bombes à Bilbao, guerre en Libye,
coups d'État ou révolutions ici et là. D'une décennie à l'autre,
ces conflits se soldent au total par quelques milliers de drames individuels ;
ils ont une grande résonance médiatique mais constituent
sur le plan statistique un « bruit de fond » insignifiant,
y compris par rapport à la violence ordinaire
(homicides, violence routière...).

L’essayiste Jean-Claude Guillebaud a relevé cette distorsion
entre la résonance médiatique et la réalité statistique :
« En 2004, par exemple, selon les statistiques du Département
d’État américain, le monde a connu six cent cinquante-cinq attentats
terroristes, qui ont fait mille neuf cent sept morts et quelque sept mille blessés.
La même année, les guerres et les massacres en Afrique
(Congo, Soudan, etc.) faisaient des centaines de milliers de victimes »
(Le commencement du monde, Gallimard, 2008).

Faisons le récapitulatif de la violence d'État : Irak (200 000),
Darfour (200 000 à 300 000), Afghanistan (100 000),
Congo (100 000 à 200 000), autres conflits et troubles (100 000).

En prenant en considération les importantes incertitudes
sur les recensements des victimes, ces conflits et drames,
si intolérables soient-ils, aboutissent tous comptes faits
en 2001-2010 à moins d'un million de morts au total.

TRISTE RÉALITÉ
https://www.herodote.net/Un_monde_moins_violent_que_jamais_-article-1193.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6205
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: ELLE EST NINA ET SON MYSTÈRE EST LE CALME   Lun 16 Oct à 10:06

Clarisse
Imitation d'un poète écossais.
PAR François-René de CHATEAUBRIAND (1768-1848)

Oui, je me plais, Clarisse, à la saison tardive,
Image de cet âge où le temps m'a conduit ;
Du vent à tes foyers j'aime la voix plaintive
Durant la longue nuit.

Philomèle a cherché des climats plus propices ;
Progné fuit à son tour : sans en être attristé,
Des beaux jours près de toi retrouvant les délices,
Ton vieux cygne est resté.

Viens dans ces champs déserts où la bise murmure
Admirer le soleil, qui s'éloigne de nous ;
Viens goûter de ces bois qui perdent leur parure
Le charme triste et doux.

Des feuilles que le vent détache avec ses ailes
Voltige dans les airs le défaillant essaim :
Ah ! puissé-je en mourant me reposer comme elles
Un moment sur ton sein !

Pâle et dernière fleur qui survit à Pomone,
La veilleuse en ces prés peint mon sort et ma foi :
De mes ans écoulés tu fais fleurir l'automne,
Et je veille pour toi.

Ce ruisseau, sous tes pas, cache au sein de la terre
Son cours silencieux et ses flots oubliés :
Que ma vie inconnue, obscure et solitaire,
Ainsi passe à tes pieds !

Aux portes du couchant le ciel se décolore ;
Le jour n'éclaire plus notre aimable entretien :
Mais est-il un sourire aux lèvres de l'Aurore
Plus charmant que le tien ?

L'astre des nuits s'avance en chassant les orages :
Clarisse, sois pour moi l'astre calme et vainqueur
Qui de mon front troublé dissipe les nuages
Et fait rêver mon coeur.

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

POUR LA DOUCE MARIE STUART, VIVE LA FRANCE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...
PAR
TAY
La chouette effraie

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ELLE EST NINA ET SON MYSTÈRE EST LE CALME   

Revenir en haut Aller en bas
 
ELLE EST NINA ET SON MYSTÈRE EST LE CALME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» elle est belle la montagne
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» Elle dort assise !!
» Elle me boude !
» film "Elle s'appelle Sabine"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: