La.cinquieme.République
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

 

 JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyMer 4 Déc à 3:26

Dans un télégramme adressé lundi à tous les services, le directeur général de la police nationale (DGPN), Eric Morvan a tenu à rappeler « les règles déontologiques qui s’imposent aux policiers dans l’exercice du droit de manifester en prévision de la journée du 5 décembre ».

« Ce droit ne peut s’exercer sur le temps de service, en tenue d’uniforme, en portant le brassard ou encore en utilisant des moyens de service », a notamment précisé le DGPN.

Deux des principaux syndicats policiers ont appelé ce lundi 2 décembre à des « actions reconductibles »
à partir du 5 décembre pour le maintien de leur régime spécifique de retraite. Alliance et Unsa Police appellent
dans un tract les policiers à s’engager dans des « actions reconductibles » si des réponses « ne sont pas apportées
sur le maintien de [leur] statut spécial ».

Ils avaient déjà évoqué divers modes d’action, allant de la grève des PV à celle du zèle pour les contrôles dans les aéroports, en passant par des fermetures symboliques de commissariats.

Actuellement, les policiers bénéficient d’une bonification spéciale dite « du cinquième » ou « quinquennale », qui leur offre une annuité (quatre trimestres) de cotisation tous les cinq ans. Elle est plafonnée à cinq annuités et, pour y être éligible, le fonctionnaire doit avoir exercé vingt-sept ans. Les syndicats estiment que ce système est menacé par la réforme envisagée par le gouvernement.

Lundi, à leur initiative, une centaine de CRS avait déposé brièvement casques et matraques devant la caserne de Chevilly-la-Rue, dans le Val-de-Marne, pour réclamer le maintien de leur système de retraite.

Les agents de nuit appelés à rejoindre le mouvement
En outre, l’autre grand syndicat policier Unité SGP Police a appelé tous les agents travaillant de nuit « à ne sortir que sur appel au 17 », afin de protester contre leurs conditions de travail et de rémunération.

Dans un communiqué intitulé « les nuiteux dans l’action », Unité SGP Police dénonce « les cycles horaires inadaptés, des retards de paiement, des effectifs insuffisants, le mépris », et appelle tous les agents de nuit à rejoindre le mouvement initié « depuis trois nuits » par les policiers du Maine-et-Loire. Ces fonctionnaires sont invités à ne faire aucune ronde, et à n’aller sur le terrain que sur appel.

Le syndicat réclame « le versement immédiat des heures de nuit non réglées, une revalorisation du montant de l’heure de nuit, la mise en place d’une indemnité forfaitaire mensuelle, la prise en compte du statut du travailleur de nuit pour le calcul des retraites et des cycles de travail en adéquation avec les attentes des collègues ».




TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 1h
LE BROUILLARD S'INSTALLE DANS LA BISE TANDIS QUE LA GARONNE FAIT APPARAÎTRE SON ÉCUME.
TAY

RMC @RMCinfo · 3h
"Ne jouez pas avec le feu, sans nous la République est en danger
" l'avertissement du patron du syndicat Unité SGP Police
à Christophe Castaner, Edouard Philippe et Emmanuel Macron
#BourdinDirect

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 8m
En réponse à @RMCinfo et @LindaKebbab
Le ministre de l'intérieur essaye toujours d'anticiper les actes en ayant ces paroles que
la masse étouffe le nombre : il semble dire que vous êtes dans l'impuissance quand
il s'agit d'interpeller l'individu dans le groupe. Ses renseignements sont dans le laxisme du dire.
TAY

Certains diront que je peux avoir des paroles dures mais il semblerai que si nous avions l'audace
de dire à l’exécutif, c'est lui ou c'est nous en terme de démission !
Les paroles seraient plus concrète, nous pourrions nous faire respecter des médias et des streets urbaines.
TAY

En 2001, JOB Toulouse est mise en liquidation judiciaire. L’association Après Job décide de se battre
pour la sauvegarde du bâtiment « Amiral ». Toulouse est bien plus humaine que la politique
quand les grèves sont dans l'abnégation et le progrès.
https://nouvelobs.com/social/20191203.OBS21860/greve-du-5-decembre-deux-syndicats-de-policiers-appellent-a-des-actions-reconductibles.html
TAY

TÉMOIGNAGE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Pour Amandine et le peuple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyMer 4 Déc à 3:39

LAÏKA, LA VEUVE ET L'ORPHELIN...

En mémoire de mes Camarades et de mes Compagnons qui sont dans le mouvement de la liberté d’expression
tout en militant contre les intégrismes fascistes et racistes bruns, rouges, blancs, noirs, velouteux et narcissiques.
Le peuple ne peut être résumer à une image : c'est une multitude d'individus et de personnalités !
L'image ne peut pas dévorer la mosaïque de pensées : les anarchistes peuvent parler d'utopie avec des policiers
tout en partageant dans le service et la vie quotidienne car le secourisme est un acte de secourisme.


Retour sur l’automne chaud de 1995 en France
Par Josette Trat
jeudi 15 septembre 2011
par Universite Populaire Toulouse
popularité : 1%
Quelle est la nature du mouvement qui s’est développé en l’espace de quelques
semaines ?

Un mouvement purement défensif replié sur le maintien d’intérêts corporatistes
comme l’ont considéré certains chercheurs [1] ou un mouvement porteur d’ espoirs pour une
large partie de la société comme l’ont pensé d’autres intellectuels qui ont appelé à la solidarité avec les grévistes [2] ?

Cette question mérite d’être posée tant la polémique a divisé les
intellectuels au sens large du terme (Subileau, 1996). A cette interrogation s’en ajoute une autre,
tout aussi importante, selon moi : les femmes ont-elles participé pleinement à cette
mobilisation ?

On pourrait en douter si l’on se fiait aux médias. En effet, ils n’ont polarisé leur attention que sur les seuls secteurs les plus masculinisés de la grève : les cheminots, les
conducteurs de métro et de bus de Paris, les postiers des centres de tri, puis les traminots de la
ville de Marseille, en oubliant les secteurs les plus féminisés du secteur public pourtant bien
présents dans ce mouvement.

Une contestation sociale à multiples visages

Il n’y a pas eu un seul mouvement mais plusieurs qui se sont succédé, se sont
chevauchés et ont parfois même convergé. Même si on ne peut les amalgamer, ils témoignent
tous à leur façon d’une double préoccupation : d’une part, le refus de la population de
continuer à faire les frais d’une politique néolibérale qui a privilégié systématiquement les
employeurs depuis le début des années quatre-vingts et entamé fortement les garanties liées
aux statuts de salarié stable ; la volonté de défendre des droits fondamentaux liés à l’exercice
d’une citoyenneté pleine et entière.

Que faut-il entendre par citoyenneté ?

La référence au
théoricien du Welfare State, T. H. Marshall (1992), au lendemain de la Deuxième Guerre
mondiale est éclairante sur ce point. Une citoyenneté digne de ce nom implique, selon lui, la
combinaison de trois dimensions complémentaires (Spenky 1996) : la citoyenneté civile
garantissant les libertés individuelles des personnes et le droit au travail (conçu comme le droit
d’exercer la profession de son choix, là où l’on veut) ; la citoyenneté politique reposant sur le
droit de vote et enfin la citoyenneté sociale garantissant aux individus l’accès à des services
publics de qualité, tels l’éducation, la santé etc. On peut juger que T.H. Marshall péchait par
optimisme en considérant qu’il n’y a pas incompatibilité entre développement du capitalisme
et développement d’une citoyenneté pleine et entière. Mais sa théorie a au moins l’avantage de
mettre le doigt sur les exigences qui peuvent être celles de tout citoyen (et citoyenne) conscient
de ses droits. L’on est en droit de considérer que cette question était à l’ordre du jour dans les
différents mouvements de l’automne 1995, en France.

Le premier de ces mouvements fut celui des étudiant(e)s.

Parti de l’université de Rouen,
en octobre, le mouvement s’est diffusé dans une quarantaine de villes universitaires, atteignant
son apogée à la fin novembre. Le point de départ de la grève des cours, des occupations de
locaux et des manifestations, soutenues par les syndicats étudiants et enseignants, ce fut la
misère des universités françaises. Depuis le début des années quatre-vingts, les flux
d’étudiant(e)s n’ont cessé de grossir, bouleversant toutes les prévisions : les deux millions
d’étudiant(e)s attendu(e)s pour l’an deux mille, étaient déjà là mais il manquait des milliers de postes d’enseignants-chercheurs, de personnels administratifs. Il n’y avait pas assez de salles
de cours, ni de places en bibliothèques avec en arrière-fond des injustices flagrantes : les
grandes écoles et leurs classes préparatoires captaient 30% du budget de l’enseignement
supérieur alors qu’elles n’accueillaient que 4% des étudiants (Libération, du 27 novembre
1995). Autre exemple : l’université de Nanterre craquait sous le nombre des étudiant(e)s, dans des conditions d’insécurité dangereuses tandis qu’une université privée construite avec des
subventions publiques départementales, étalait son luxe à quelques pas de là : 50 000 m2 pour
... 350 étudiant(e)s (L’événement du jeudi, du 23-29 novembre 1995).
Exigence d’un service public d’enseignement digne de ce nom et crainte du chômage [3],
telles étaient, me semble-t-il, les deux soucis majeurs de la mobilisation étudiante.

La
préoccupation du chômage était très présente également dans le mouvement de décembre.

Le deuxième courant qui a alimenté le fleuve de la contestation sociale, est celui qui s’est
révélé à l’occasion de la manifestation à Paris de 40 000 personnes, le 25 novembre 1995. Pour la première fois depuis 1979, plusieurs dizaines de milliers de femmes et d’hommes, toutes
générations mêlées se retrouvaient ainsi massivement dans les rues de Paris, dans un cadre
unitaire pour le droit à l’avortement et à la contraception, le droit à l’emploi, pour une réelle
égalité entre les femmes et les hommes et contre la remontée de l’ordre moral. Plusieurs
facteurs expliquent le succès d’une telle manifestation.
D’abord d’abord le travail de sensibilisation en profondeur opéré depuis 1990 par la
Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception (CADAC).

La
CADAC s’est créée pour riposter aux attaques des commandos anti-avortement dans les
hôpitaux ou les cliniques privées : entre 1990 et octobre 1995, une centaine d’attaques de ce
type ont été recencées. Suite à l’action de la CADAC, une nouvelle loi présentée par Véronique
Neiertz a été votée en janvier 1993 définissant le « délit d’entrave à l’IVG ». La CADAC a été créée également pour exiger de nouveaux moyens pour le fonctionnement des centres
d’interruption volontaire de grossesse : à Paris par exemple, en 1995, 65% des avortements
étaient pratiqués dans des cliniques privées faute de moyens suffisants dans les hôpitaux
publics et 5000 Françaises devaient encore se rendre à l’étranger (en Hollande ou en Grande -
Bretagne) pour avorter en raison des délais trop courts autorisés dans la loi française (dix
semaines de grossesse).

Le deuxième facteur, c’est l’inquiétude soulevée par l’offensive des associations « pro-vie », la remontée de l’extrême droite en France et la formation du nouveau gouvernement. En
janvier 1995, 10 000 personnes manifestaient dans les rues de Paris à l’appel d’associations
intégristes religieuses et de l’extrême droite pour exiger l’abrogation de la loi autorisant les
avortements. Par ailleurs, les actions des commandos anti-avortements se multipliaient et leurs
auteurs bénéficiaient d’une très grande indulgence de la part de la Justice. Malgré de
nombreuses récidives, les membres de ces commandos n’étaient condamnés qu’à des amendes
ou à des peines de prison avec sursis. Grâce à la manifestation, certains tribunaux ont
commencé à les condamner à de la prison ferme. Les décisions de justice restent cependant très
diverses (Le Monde du 29/11/96). Par ailleurs si la Cour de cassation a rejeté les arguments des
commandos anti-IVG en déclarant la loi Veil compatible avec tous les textes internationaux qui
défendent les droits de la personne et de l’enfant signés par la France, les adversaires du droit à
l’avortement poursuivent leur croisade par d’autres moyens. Ils ont déposé, le 11 mars 1996,
une nouvelle proposition de loi visant à abroger le remboursement des avortements non
thérapeutiques. Ils ont en outre justifié leur action de commando contre l’hôpital de Chambéry en prétextant que les brochures d’information diffusées aux femmes souhaitant avorter
n’avaient pas été réactualisées depuis 1993. La cour d’appel de Chambéry leur a donné raison (Le Monde du 29/11/96) ! Le droit à l’IVG et à son remboursement sont donc toujours
contestés.

En juin 1995, le Front national gagnait, pour la première fois, les élections municipales
dans trois villes du sud de la France. En juin 1995 encore, au moment du vote de la loi
d’amnistie destinée à passer l’éponge sur les délits « mineurs », comme c’est la coutume après chaque élection présidentielle, le nouveau gouvernement proposait d’inclure l’action de ces
commandos dans la liste de ces délits « mineurs ». Grâce à la vigilance de la CADAC, des
associations féministes et des députés de gauche, cette proposition capotait mais elle avait
bien montré que les membres des commandos anti-avortements avaient des relais au sein même
du gouvernement et des institutions parlementaires.
Dans le nouveau gouvernement, en effet, plusieurs personnalités s’avéraient être des
membres de l’Opus Dei, cette véritable « garde blanche » du Vatican comme l’écrivait François
Normand dans Le Monde diplomatique (septembre 1995) ; parmi elles, Madame Clara
Lejeune-Gaymard, directrice de cabinet de Mme Codaccioni, responsable du ministère de « la
solidarité entre les générations ». Cette dernière, avait déclaré à la presse, lors de sa nomination,
qu’elle regrettait de ne pas diriger « un ministère de la vie ».
Aux menaces qui pesaient sur le droit à l’avortement, s’ajoutaient celles concernant le
droit à l’emploi des femmes déjà gravement mis en cause par le développement accéléré du
temps partiel et des emplois précaires [4] ainsi que par les projets de Mme Codaccioni d’étendre l’allocation parentale pour le premier enfant [5]. Ce type de politique « familiale » a pour but
délibéré d’inciter les jeunes mères à quitter le marché du travail et à faire reposer sur les épaules
des femmes principalement les soins et l’éducation des jeunes enfants. C’est d’ailleurs ce qui
explique le tollé général suscité par cette proposition. Ce projet, faute de moyens financiers
pour le concrétiser, fut abandonné par le deuxième gouvernement Juppé et Mme Codaccioni a
perdu, depuis, ses responsabilités nationales. Toutefois, une trentaine de députés de la droite,
sous l’impulsion de Christine Boutin et d’Etienne Pinte, a remis à A. Juppé, le 7 janvier 1997,
un livre blanc dans lequel figure en bonne place une nouvelle proposition d’ « allocation de libre
choix ».

Le troisième facteur est enfin le caractère international de cette offensive des intégristes
religieux et de l’extrême droite. Plusieurs reportages à la télévision sur la situation aux USA [6] et
l’écho des débats qui ont eu lieu à la conférence internationale de Pékin ont en effet sensibilisé
une large partie de l’opinion concernant les menaces qui pesaient sur la liberté des femmes de
choisir leur mode de vie et les libertés d’expression de toutes et tous.
C’est ce qui explique sans doute l’écho qu’a rencontré la proposition de la CADAC
auprès des diverses associations et organisations de gauche d’organiser une grande
manifestation unitaire. Et c’est probablement ce caractère unitaire exceptionnel qui a assuré le succès d’une telle initiative. Cent-quarante-neuf associations (féministes, antifascistes, de lutte
contre le chômage etc) et organisations politiques et syndicales de gauche avaient en effet
répondu à l’appel. Deux grandes manquaient : FO et la CFDT, sur le plan confédéral [7]. Cette
manifestation unitaire et massive a surpris par son ampleur aussi bien les observateurs que les
organisatrices. Mais le fait est qu’elle concentrait une forte indignation contre la mise en cause
de droits considérés comme fondamentaux et conquis de haute lutte par la « génération de 68 » :
le droit à l’avortement libre et remboursé par la sécurité sociale, le droit au travail des femmes,
le droit de choisir son mode de vie (mariage ou non, hétéro. ou homosexualité etc...) sans avoir
à en référer à une autorité morale et religieuse. Ces droits, les jeunes les croyaient
définitivement acquis. Elles et ils ont appris ces dernières années qu’il n’en était rien et qu’il
fallait se mobiliser comme leurs parents vingt-cinq ans plus tôt, pour les défendre.

Un mouvement exceptionnel

Au moment même où se dispersait dans la joie cette grande manifestation, commençait
la longue grève de décembre 1995 qui allait ébranler par son ampleur et sa détermination
l’autorité du premier ministre Alain Juppé, voire celle du Président de la République. Ce
mouvement de décembre a eu trois caractéristiques qui en font un évènement social et politique
majeur. D’abord et avant tout, ce fut un mouvement d’ensemble ; ensuite ce mouvement fut
unitaire ; enfin il exprima une vision du monde. Telles sont les trois caractéristiques que nous
allons aborder successivement tout en nous interrogeant sur la nature de la participation des
femmes à ce mouvement.

Après le succès des journées de grève générale des fonctionnaires, les 10 octobre et 24
novembre 1995, organisées unitairement par tous les syndicats pour protester d’abord contre
le blocage des salaires dans la fonction publique, et ensuite contre le plan Juppé qui prévoyait
le report de l’âge de la retraite pour les fonctionnaires, les fédérations syndicales de cheminots décidaient de lancer un mot d’ordre national de grève reconductible. Pour eux, il s’agissait
d’obtenir le maintien du droit à la retraite à 55 ans et le retrait du « projet de plan » décidé sans
négociation par la direction de la SNCF, plan qui prévoyait la suppression de plusieurs milliers
d’emplois et de kilomètres de lignes de chemins de fer considérées par les technocrates comme
« non rentables ». Mais cette grève, au lieu de rester isolée, fit rapidement tache d’huile chez les
conducteurs du métro parisien, chez les salarié(e)s de la poste, du gaz et de l’électricité, chez
les institutrices et instituteurs, dans certains hôpitaux etc. Loin de rester une grève catégorielle,
elle s’est transformée en un vaste mouvement de protestation générale qui a débouché sur la
paralysie générale des chemins de fer sur le plan national, des transports publics parisiens et
sur des mouvements de grève plus ou moins importants dans toute la fonction publique, avec
des manifestations d’une très grande ampleur à Paris et en Province, notamment les 12 et 16
décembre.
Une telle convergence de grèves et de manifestations sur une longue période est
exceptionnelle. Il faut effectivement remonter à Mai 68 pour trouver un mouvement de cette
envergure, quelles que soient par ailleurs les différences. Il n’y a pas eu de grève générale
comme en 1968 et le secteur privé est resté largement à l’écart : cette différence
d’investissement dans la grève s’explique notamment par le fait que les salarié(e)s du privé sont
bien plus vulnérables face au patron en cas de grève que ceux du public, dans un contexte de
dégradation accélérée des conditions d’emploi et qu’ils ont déjà subi la réforme de leur retraite
en 1993. C’est la première fois, par contre, qu’une grève dans les transports publics suscite
aussi peu d’opposition de la part des usagers (cf. les sondages successifs évoqués en annexe).
Pendant près d’un mois, les habitants de la région parisienne ont pratiqué, avec un grand
stoïcisme, plusieurs heures de marche à pied par jour ou supporté les embouteillages
inextricables autour de Paris, refusant de se transformer en briseurs de grève comme les y
incitait la droite.

Contrairement à Mai 68, les villes de province se mobilisèrent autant ou plus que la région parisienne [8] . Enfin si les salarié(e)s du secteur public n’étaient pas tous en grève
reconductible, nombreux sont ceux et celles qui débrayaient les jours de manifestation pour ne pas se priver du plaisir (retrouvé) de participer à des manifestations de masse, dans lesquelles
chaque individu(e) prenait conscience de la force collective de ce mouvement, dans lesquelles s’opérait un vaste brassage des personnes, des mots d’ordre, des émotions et des idées. Ce
« mouvement d’ensemble » n’était pas seulement une question de nombre. Faire grève,
manifester, c’est être avec. C’est privilégier les rapports horizontaux entre citoyen(ne)s au
détriment des rapports verticaux qui nous condamnent à la solitude dans les démocraties
occidentales comme l’écrit Robert Redeker : « Les points communs de ces deux verticalités
politiques (l’une qui va de bas en haut avec le suffrage universel, l’autre qui descend de haut en
bas avec la télévision) sont : la solitude des citoyens, isolés, atomisés devant leur poste de
télévison et dans les isoloirs, ainsi que la séquestration de la parole politique alors
transformée en produit vendu selon les techniques de la communication publicitaire » (1996, p.
6). A l’inverse, avec la grève et les manifestations, les salarié(e)s ont retrouvé la parole, une
parole qui s’est libérée, jour après jour, dans les assemblées générales quotidiennes qui se sont tenues sur les lieux de travail, partout où la grève a été votée.

Les femmes actrices à part entière

Les médias ont eu très largement tendance à décrire cette grève comme un mouvement
neutre, voire purement masculin. La tentation était d’autant plus grande que les secteurs
moteurs (et paralysants de la vie économique) dans la lutte étaient les roulants de la SNCF et
les conducteurs de la RATP, bastions très masculins dans le monde salarié. Ils réintroduisaient,
de plus, des symboles très anciens de la lutte de classe traditionnelle avec les piquets de grève
autour des feux, les fumigènes spectaculaires etc. Mais à la SNCF, il y a aussi des femmes
(dans les bureaux et le secteur commercial principalement [9]) ; par ailleurs ce mouvement
n’aurait pas eu un tel impact s’il n’avait pas été relayé par d’autres secteurs mixtes et plus
féminisés du salariat. [10]
Or, comme j’ai pu le constater lors de différentes interviews de femmes (cheminotes de
la région parisienne - étudiantes de Toulouse - infirmières, institutrice, employée de la Sécurité
sociale etc. de Rouen [11]) réalisées au lendemain de la grève, dans tous les secteurs, de
nombreuses femmes n’ont pas hésité à s’investir activement dans l’animation de la grève.

A Rouen, par exemple, les cheminots (après le mouvement des étudiants) ont été à
l’avant-garde de la grève dans toute l’agglomération mais les femmes salariées ne sont pas
demeurées en reste. Les cheminots sont partis en grève les premiers, appelant l’ensemble de la population à les rejoindre dans la lutte « pour le retrait du Plan Juppé, pour la défense des
acquis sociaux et des services publics ». Ils se sont déplacés pour aller convaincre les postiers
des centres de tri de les rejoindre dans la grève ; enfin, ils ont donné l’exemple d’une
organisation très démocratique de la grève par le biais d’un « comité d’organisation » composé
des délégués élus des assemblées générales de grévistes et des représentants syndicaux. Et c’est
à la « fosse » (nom donné à l’ atelier de réparation des locomotives) que s’est tenu
quotidiennement un meeting avec tous les secteurs en lutte dans la ville et ils étaient nombreux.
A côté des agents de l’ EDF et des postiers du centre de tri (secteurs plutôt masculins), on
retrouvait des salarié(e)s de l’hôpital psychiatrique, de la Caisse nationale d’épargne, des écoles
primaires, de la caisse primaire d’assurances maladie (établissement à statut privé), secteurs où
les femmes sont en forte proportion, voire en majorité. Là et ailleurs, les femmes ont été des
actrices à part entière du mouvement social et pas seulement des spectatrices bienveillantes.
Là, comme dans bien d’autres villes, les institutrices (et les instituteurs) du primaire ont
reconduit la grève quotidiennement pendant plus de quinze jours. Ceci n’est pas nouveau pour elles. Mais c’est la première fois qu’elles ont poussé aussi loin l’organisation démocratique de la
grève avec la mise sur pied, sur l’ensemble de l’agglomération, d’un « comité d’organisation » de
l’enseignement primaire, constitué des délégué(e)s élu(e)s des assemblées générales de grévistes
et des représentant(e)s des syndicats, suivant en cela l’exemple des cheminots. C’est la
première fois également que des liens interprofessionnels aussi larges se sont noués sur la ville
entre des secteurs aussi différents, ceci dans une ambiance très chaleureuse, d’après tous les
témoignages.

Une grève unitaire

La deuxième caractéristique de ce mouvement, en effet, fut son caractère unitaire. Au
niveau national, pour la première fois depuis très longtemps, c’est l’ensemble des organisations
syndicales qui a appelé les fonctionnaires à faire grève les 10 octobre et le 24 novembre 1995.
Pour la première fois, des confédérations aussi différentes que la CFDT, la CGT et FO, ainsi
que la FEN et la FSU (créée en 1992), se retrouvaient unies dans l’action. C’est également
l’ensemble des organisations syndicales de cheminots, puis des salariés de la RATP, qui a
appelé à la grève reconductible. Le front syndical commun fut néanmoins affaibli par les prises
de position de Nicole Notat, secrétaire générale de la CFDT, qui a apporté publiquement son
« soutien critique » à la réforme de la Sécurité sociale, le jour même de sa présentation par Alain
Juppé devant les députés, le 15 novembre. Ce qui lui fut d’ailleurs reproché par d’ autres
dirigeants confédéraux et par nombre de militant(e)s de la CFDT elle-même [12]. Mais cette
unité, au niveau des confédérations et tout particulièrement entre la CGT, FO et la FSU n’a
jamais pu se concrétiser par un véritable plan de bataille commun pour obtenir le retrait du
« Plan Juppé » et un mot d’ordre de « grève générale », ce que souhaitait l’opposition de gauche
dans les syndicats, notamment au sein de la CGT. La direction de cette dernière a préféré s’en
tenir, quant à elle, au mot d’ordre d’ « extension » de la grève, jugé plus souple et plus adapté aux
rapports de forces réels dans le secteur privé.

Cette unité, on l’a retrouvée surtout sur les lieux de travail : au fil des manifestations,
les banderolles unitaires d’entreprises et d’établissements ont remplacé souvent les banderolles
par syndicats, témoignant ainsi de la volonté des grévistes d’agir ensemble. Cette unité, elle
s’est forgée non seulement au niveau d’une branche professionnelle comme dans de nombreux
conflits antérieurs [13] mais également à l’échelle de toute une ville parfois, comme en témoigne
l’exemple de Rouen. Elle a été d’ailleurs d’autant plus aisée que la crise du Parti communiste
français et son évolution ont rendu ses militant(e)s plus ouvert(e)s.
Mais le moindre poids des appareils syndicaux ou des partis n’est pas seulement lié à la
brusque découverte par les dirigeants des bienfaits de la démocratie ; il est aussi le résultat du
choix opéré par les confédérations et les directions de la gauche « traditionnelle » du Parti
socialiste et du Parti communiste : celui d’accompagner le mouvement de grève, plutôt que de proposer des objectifs à la mobilisation. Aucun d’entre eux, par exemple, n’a demandé la
démisssion du premier ministre ou l’organisation d’élections législatives anticipées. Pourtant
cette question pouvait se poser tant le décalage était évident entre les aspirations de la
population et la politique du gouvernement, tant était énorme également le fossé entre les
promesses électorales du candidat Jacques Chirac et la politique appliquée par Alain Juppé.
Plusieurs raisons ont conduit les dirigeant(e)s de la gauche traditionnelle à être discrets, voire
silencieux durant cette période politique. Le Parti socialiste était divisé : certains de ses
dirigeants étaient favorables au Plan Juppé. Ce plan de rationnement des dépenses de santé
prolongeait, en effet, une série de mesures décidées par le ministre socialiste de la Santé avant 1993. Pour eux, la critique, dans ces conditions, était malaisée. Le Parti communiste, quant à
lui, tout occupé à rénover son image, a préféré, à l’instar du PS, ne pas précipiter les rythmes
de la crise gouvernementale.

Les significations du mouvement social

Comment expliquer ce mouvement ? Etait-ce le résultat d’une simple « maladresse », d’un
« déficit pédagogique » de la part du gouvernement comme l’ont écrit certains ?

Les salariés
n’avaient-ils rien compris à la « réforme » du premier ministre ? Auraient-ils dû suivre l’avis de
Nicole Notat, secrétaire générale de la CFDT, et de certains intellectuels qui saluaient la
réforme d’A. Juppé comme « une réforme de fond qui va dans le sens de la justice sociale » [14] ?
Contrairement à ce qu’ont pu dire ou écrire ses détracteurs, ce mouvement n’était pas
« corporatiste » mais porteur, en pointillé, d’une vision du monde et c’est sa troisième
caractéristique. Il n’est pas question de nier une des raisons qui ont motivé ce grand
chambardement : la crainte de voir remis en cause non pas des « privilèges » (terme utilisé par le
gouvernement) mais des acquis sociaux parmi lesquels la Sécurité sociale instaurée au
lendemain de la Deuxième Guerre mondiale et le droit à bénéficier d’une retraite à taux plein
entre cinquante-cinq et soixante ans, après avoir cotisé régulièrement à la Sécurité sociale. Et
comme l’écrit Michel Pernet, un des dirigeants de la fédération générale des transports et de
l’équipement de la CFDT, opposé à l’orientation de Nicole Notat, dans ce mouvement il y
avait bien évidemment l’expression d’un « ras-le-bol » : « Ras-le-bol d’une politique unique qui
leur a constamment demandé des sacrifices alors que parallèlement le chômage ne cessait de
s’étendre et que les richesses qui continuaient d’être produites (+ 50% en vingt ans) étaient
accaparées par les vrais privilégiés : les rentiers, les propriétaires, les patrons » (Le Monde,
du 8 décembre 1995). Mais au-delà de cette révolte, M. Pernet discernait des aspirations en
positif : « Ce ras-le-bol (...) n’est pas séparable d’une aspiration à un changement profond de société qui mette fin à la prosternation devant les marchés financiers et les taux d’intérêt. Une
autre société où l’homme soit remis au centre, où solidarité et égalité redeviennent le ciment
collectif, tel est le sens qu’il faut donner à ce mouvement » [15].

Personne dans ce mouvement n’avait de modèle de société à proposer « clefs en mains ».
Mais s’il y a eu ce grand soulèvement contre le Plan Juppé et pour la défense des services
publics (ce sont ces thèmes qui ont fédéré le mouvement social au-delà des particularités de
chaque secteur), c’est que chacun(e) sentait bien qu’une protection sociale et des services
publics de qualité restaient les filets indispensables pour éviter que ne s’aggravent encore les
inégalités sociales [16]. Cette question des services publics n’est pas nouvelle en France. Elle a
déjà été au cœur d’un certain nombre de luttes dans notre pays. En 1974, les postier(e)s
s’étaient mobilisé(e)s contre la privatisation des PTT et les suppressions d’emplois ; les
cheminots avaient également soulevé cette question à plusieurs reprises. Mais celles qui, selon
nous, ont mis au centre de leurs revendications cette préoccupation [17], ce sont les infirmières
en 1989 (Kergoat et alii 1992), les assistantes sociales en 1991 (Trat 1994). Les unes
refusaient la dégradation des conditions de travail à l’hôpital qui mettaient en danger la qualité
des soins ; les autres dénonçaient le développement de l’exclusion avec le chômage et les
atteintes aux droits fondamentaux d’une partie de la population. Ces luttes majoritairement
féminines sont restées très isolées mais n’en ont pas moins posé des questions essentielles.
Elles aussi avaient pourtant été taxées, à l’époque, de « corporatistes » par la direction de la
CFDT.
S’il est vrai que la critique du plan Juppé n’a pas débouché sur une orientation
alternative, elle a révélé néanmoins au grand jour les multiples sens du mot « réforme » et c’est
un autre des mérites de ce mouvement social : le mot « réforme » peut recouvrir des projets
totalement différents. Ainsi, face à la « réforme » gouvernementale, M. Pernet terminait son
article (déjà cité) en préconisant quatre réformes « essentielles » :

- donner la priorité à l’emploi par la réduction massive du temps de travail : sans
réduction massive du chômage, de la précarité, du temps partiel contraint imposé aux
femmes, la société continuera de se désagréger (...). Il est temps que cette revendication
(une loi-cadre pour les 32 heures) soit débattue par les salariés et portée par eux.

- défendre et rénover la protection sociale (...)
- développer et moderniser les services publics aujourd’hui menacés par les politiques
de dérèglementation et de désengagement de l’Etat. Des services publics (...)
nombreux, modernes, bien équipés, dotés d’effectifs suffisants, réellement au service
du public, sont l’une des conditions indispensables à la la lutte contre l’exclusion et
pour réduire les inégalités ;

- une autre répartition des richesses pour développer les solidarités. La fiscalité en est
un des éléments (...)".
Contrairement aux voeux de M. Pernet, ces propositions n’ont pas abouti à
l’élaboration d’une plateforme unitaire nationale.

Néanmoins, ce mouvement a été l’occasion
d’amorcer des débats sur la question des sans-logis et plus largement des « sans-droit » [18], de la
précarité, de la baisse du temps de travail, de la notion de « qualité » en matière de services
publics et de santé, ainsi que sur l’Europe. Certains ont dit que ce mouvement était la première
grève « contre l’Europe de Maastricht ». Ce n’est pas faux. Le gouvernement actuel (et les
précédents) n’a pas cessé, en effet, de justifier les choix de rigueur budgétaire (pour les salariés)
par les « contraintes » imposées par la construction européenne, par le choix de la « monnaie
unique ». C’est au nom des mêmes « contraintes » que le gouvernement veut imposer une
« dérèglementation » dans de nombreux services publics. Mais là encore il nous semble abusif d’associer ce rejet à un « repli identitaire » sur la France. Ce rejet peut exprimer tout simplement
l’exigence d’une Europe fondée sur le progrès social et non sur les inégalités.

Les effets de ce mouvement sur la vie politique et sociale sont multiples :
Du côté du gouvernement, il faut noter une certaine prudence dans la manière, adoptée
depuis, de « gérer » les conflits sociaux. On ne peut comprendre autrement la rapidité avec
laquelle, lors du conflit des chauffeurs-routiers, il a nommé un « médiateur » pour permettre une
négociation entre les organisations syndicales et les employeurs dans ce secteur (Debons,
1997).

C’est aussi dans le souci de désamorcer la bombe des licenciements annoncés par
dizaine de milliers, dans le secteur privé notamment, qu’un député de l’UDF, Gilles de Robien,
a présenté une loi [19] qui permet de financer, sur le budget de l’Etat, une baisse de temps de
travail significative dans les entreprises pour éviter des licenciements secs ou permettre de
nouvelles embauches. Mais cette loi qui a donné lieu à cent accords d’entreprises, en moins
d’un an, a des effets inattendus pour son promoteur : son « succès » relatif grève le budget de
l’Etat ; le patronat et les députés de la majorités sont divisés (Libération, du 29/1/97). Par
ailleurs, elle a donné une certaine légitimité à une revendication des salarié(e)s en faveur d’une
baisse importante du temps de travail sans perte de salaire. Mais si le gouvernement est
« prudent », il n’en continue pas moins à appliquer ses « réformes » en matière de protection
sociale (mise en place du « remboursement de la dette sociale » ou RDS, du contrôle des
dépenses de santé, de la réforme hospitalière, des fonds de pension [20]) tout en maintenantr le
cap sur la défense du franc etc.

Le deuxième effet important du mouvement social, c’est un encouragement donné à des
luttes dans différents secteurs : celle des sans-papiers depuis mars 1996 ; celles des chauffeur-routiers ou des intermittents du spectacle en décembre 1996 ; celle des maîtres-auxiliaires de
l’enseignement secondaire ; celle des salarié(e)s du Crédit foncier en janvier et février 1997,
celle des traminots etc. Les associations de chômeurs ont également ressenti le besoin de faire entendre leur voix, de manière unitaire, à la veille de la renégociation de la convention UNEDIC
en décembre 1996. Toutes ces luttes reposent à leur manière la question de fond soulevée lors
du mouvement social de novembre-décembre : les salarié(e)s doivent-ils accepter de nouveaux
licenciements, des réductions de salaire, des emplois de plus en plus précaires, des horaires de plus en plus flexibles au nom de la « nécessaire adaptation » face à la concurrence internationale
ou, au contraire, choisir une autre voie pour la « modernisation » de la société qui passe par une
baisse importante du temps de travail sans baisse de salaire, la création d’emplois nouveaux et une réforme de la fiscalité qui taxe les revenus du patrimoine à hauteur de leurs profits ? Ou
bien encore, emprunter une troisième voie, qui concilie les intérêts des salarié(e) et des
employeurs, et qui serait en train d’être expérimentée, paraît-il, avec la loi Robien ou des
accords d’entreprises tels que celui signé à EDF [21] entre la direction et les syndicats les moins
représentatifs ? Cette troisième voie en est-elle vraiment une ? Rien n’est moins évident. En
effet, dans ces différents cas, ce sont les salarié(e)s qui financent leur baisse de temps de
travail, soit indirectement en tant que contribuables, soit directement par une baisse de leur
salaire. En tout état de cause, ces accords signés dans le cadre de la loi Robien ou celui d’ EDF
se traduisent par une annualisation du temps de travail et une flexibilité accrue des horaires de travail. Si l’on s’intéresse aux conséquences de tels accords pour les femmes salariées, on peut
craindre qu’ils ne les pénalisent davantage encore. En effet, elles cumulent les plus bas salaires
et les retraites les plus médiocres et c’est toujours sur elles que reposent principalement les
charges familiales.

Ce sont de véritables débats de société qui sont en cause, on le voit, mais il
faut constater que les partis de gauche ainsi que les grandes confédérations syndicales n’ont
pris aucune initiative centrale, de manière unitaire, pour les faire avancer.
On peut s’interroger enfin quant aux effets du mouvement social sur l’organisation
même des femmes. Les femmes actrices du mouvement social réussiront-elles à peser sur la
scène sociale et politique collectivement, en tant que sujet ?

Après le 25 novembre 1995 et
sous la pression du mouvement social de 1995, le collectif unitaire de préparation à la
manifestation s’est transformé en collectif unitaire de préparation à des assises nationales pour les droits des femmes. Depuis plus d’un an maintenant, des commissions de travail se sont
mises en place à Paris et dans les régions, autour de différents thèmes [22] liés à tous les aspects
de la vie des femmes. Ces assises ont été préparées par des assises régionales dans certaines
grandes villes comme Lille, Bordeaux, Marseilles, Toulouse, Clermont-Ferrand etc. Elles ont
comme objectif de faire « un état des lieux » des rapports sociaux de sexe en France aujourd’hui
et d’aller vers l’élaboration d’une ou des plateformes de lutte susceptibles de rassembler
unitairement le maximum de forces en vue de peser collectivement en faveur des droits des
femmes. Personne ne peut dire si cette intitiative sera un modeste ou un grand succès mais il
faut noter que depuis le mouvement social de 1995, des femmes, dans certains syndicats [23],
dans les organisations politiques et associations diverses, commencent à renouer des liens de
solidarité, qui ouvrent la perspective d’un renouveau de l’action collective des femmes.

Josette Trat

Sociologue, Paris 8/GERS

Bibliographie :

Afsa Cédric, 1996 (?) : « L’activité féminine à l’épreuve de l’allocation parentale d’éducation »,
Recherche et prévision, n° 47.

Debons Claude, 1997 : « De décembre 95 au conflit des routiers », Politique, la revue, n° 3,
p. 31-34.

Denis Jean-Michel, 1996 : Les coordinations, recherche désespérée d’une citoyenneté,
Syllepse, Paris.

Kergoat Danièle, Imbert Françoise, Le Doaré Hélène, Sénotier Danièle, 1992 : Les infirmières et leur coordination 1988-1989, Lamarre.

Redeker Robert, 1996 : « Décembre 1995 : une grève républicaine », Les Temps Modernes,
n° 586, janvier-février 1996, p. 3-22.

Marshall TH, Bottomore Tom, 1992 : Citizenship and social class, Pluto Press, London.

Subileau Françoise, 1996 : « La guerre des pétitions : les intellectuels dans la crise », Nouveaux
Regards, n° 2-3, novembre.
Touraine Alain, Dubet François, Lapeyronnie Didier, Khosrokhavar Farhad, Wieworka
Michel, 1996 : Le grand refus, réflexions sur la grève de décembre 1995, Fayard, Paris.

Trat Josette 1994 : « La lutte des assistantes sociales : un mouvement de femmes salariées
conjugué au masculin », dans Futur Antérieur, n° spécial : Les coordinations de travailleurs
dans la confrontation sociale, p. 103-134, L’Harmattan, Paris.

Notes
[1] C’est bien l’image que prétendaient en donner P. Perrineau et Michel Wieworka dans Le Monde du 20/12/95.

[2] Le Monde, du 15/12/95.

[3] En mars 1996, le taux de chômage en France (au sens du BIT), atteignait 12,1% de la population active. Il
était de 14,2% pour les femmes et de 10,4% pour les hommes. Les plus touchés restent les jeunes de moins de
25 ans et en particulier les jeunes femmes : le taux de chômage des jeunes femmes est de 31,9%, celui des
jeunes hommes de 22,1% INSEE-Première, n° 467, juin 1996. Par ailleurs, même si la possession d’un diplôme
de l’enseignement supérieur représente toujours un avantage sur le marché du travail, la situation des jeunes
diplômés se serait aggravée selon le CSERC : 20% d’entre eux seraient au chômage cinq ans après la sortie de
l’école depuis moins de cinq ans. Ils n’étaient que 10% dans ce cas avant 1990 (Le Monde du 8/1/97).

[4] En France, le temps partiel a connu un développement très important depuis le début des années quatre-vingts.
Aujourd’hui près de 16% des emplois sont à temps partiel. C’est le cas de 30% des emplois occupés par les
femmes et de 5% de ceux occupés par les hommes INSEE première, n°467, juin 1996.

[5] Créée en 1985, par G. Dufoix pour les mères de trois enfants qui cessaient leur travail dans certaines
conditions, cette allocation parentale d’éducation a été étendue aux mères de deux enfants en juillet 1994. Les
personnes qui « choisissent » l’APE sont des mères dans 99 % des cas. Une enquête sur les mères allocataires de
deux enfants (Afsa Cédric 1996) montre, par ailleurs, combien l’APE pour le deuxième enfant, a fortement incité
les mères au chômage ou avec des contrats précaires à quitter le marché du travail. C’est un tournant dans
l’histoire récente de l’emploi féminin qui jusqu’à maintenant s’était toujours traduit par une hausse du taux
d’activité des mères de jeunes enfants.

[6] La presse française s’est fait l’écho récemment de la reprise des attentats à la bombe contre des cliniques
pratiquant l’avortement aux USA. Comme l’a déclaré Kate Michelman, présidente de la Ligue nationale pour
l’avortement le but de ces fanatiques est bien de « terroriser les femmes ». C’est aussi d’obtenir la révision de la
Constitution américaine qui autorise l’avortement depuis 1973, que propose également le chef de la majorité
républicaine au Sénat (Libération, le 23/1/97).

[7] FO-PTT et plusieurs fédérations CFDT soutenaient également cette manifestation.

[8] L’importance de la province dans un mouvement social s’était déjà révélée lors du mouvement des jeunes, en
1994, contre le contrat d’insertion professionnelle (CIP).

[9] A la SNCF, au 31/12/94, les femmes représentaient un peu plus de 12% de l’ensemble des effectifs globaux
(tous statuts et temps de travail confondus). Elles représentaient près de 11% de la population cheminote
bénéficiant du statut mais 63% des contractuels (statut précaire, temps partiel imposé majoritaire). Par ailleurs on
comptait moins d’une quinzaine de femmes sur près de 17 000 agents de conduite (chiffres extraits de
expressions de femmes, journal des adhérentes, militantes de la CFDT cheminots du 3 juillet 1995).

[10] Cf. les chiffres cités en annexe, dans ce n°.

[11] Cahiers du Féminisme n° 75-76, hiver-printemps 1996.

[12] Plusieurs centaines de responsables de la CFDT signaient le 7 décembre 1995 un appel intitulé « La CFDT
dans l’unité et dans l’action » dans lequel ils et elles se prononçaient pour l’extension de la grève (cf. Le Monde,
du 12 décembre 1995). Depuis, l’opposition interne à la CFDT, après avoir réclamé en vain un congrès
extraordinaire pour désavouer les positions de la direction confédérale pendant la grève, a mis sur pied un cadre
de débat et publie régulièrement un journal Tous ensemble. Les 2/3, voire les _ des structures syndicales de base
de la CFDT se sont impliquées dans la grève, semble-t-il, quelle que soit par ailleurs leur appréciation de la
direction confédérale.

[13] Sur les formes d’organisation que se sont donné(e)s les salarié(e)s dans les conflits antérieurs cf. « Les
coordinations de travailleurs dans la confrontation sociale », n° spécial de la revue Futur antérieur, éditions
L’Harmattan, Paris 1994 et Jean-Michel Denis 1996.

[14] Cf. l’appel impulsé par la revue Esprit et publié dans Le Monde, des 1er et 2 décembre 1995.

[15] Le film réalisé pendant la grève au dépôt de la gare d’Austerlitz et diffusé sur Arte (le 17/12/96) montre
parfaitement l’ampleur des aspirations impliquées dans l’action des cheminots : sentiment de défendre un
« héritage » de luttes et d’acquis légué par les générations antérieures, refus d’une société où les gens peuvent
« crever dans la rue », aspiration à « un monde plus humain » etc. « Je ne tiens pas à avoir un plan comptable à la
place du cœur » déclare l’un des cheminots interviewés. On assiste également, dans ce reportage, au vote pour la
reprise du travail. Celle-ci ne fut votée qu’ une fois l’assurance obtenue, par les grévistes, de l’embauche à titre
permanent des salariés en contrat à durée déterminée.

[16] Présentant les dernières conclusions du CSERC, Laurent Mauduit écrit : « Les revenus d’activité du ménage
moyen ont en effet chuté de 0,5% l’an entre 1989 et 1994, alors que les revenus du patrimoine ont progressé de
3,9% l’an » (Le Monde, du 8/1/97).

[17] Elles revendiquaient en premier lieu un statut de salariées à part entière et la reconnaissance de leurs
« compétences professionnelles ».

[18] Ce mouvement fut l’occasion en effet pour différentes associations (parmi lesquelles AC !, ACTIT, CDSL-DAL, Droits devant etc...) luttant aux côtés des « sans-droit » de se regrouper pour faire apparaître un pôle contre
l’exclusion dans le mouvement social. Un appel fut lancé à la veille de la manifestation du 12 décembre à Paris
réclamant une « réduction massive du temps de travail sans baisse des salaires afin que chacun, français et
immigrés, accède à un emploi et réintègre ses droits ». Pour un bilan plus précis sur le rôle du mouvement des
« sans-droit » dans le mouvement social de décembre cf. « Table ronde avec les »sans« », Nouveaux regards, n°
spécial, n° 2-3, novembre 1996, p.46-54.

[19] La loi Robien du 11 juin 1996 accorde un allègement susbtantiel des charges patronales (de 40 ou 50% la
première année), pendant sept ans, pour les entreprises qui réduisent le temps de travail (de 10 ou 15%) pendant
deux ans, pour embaucher en proportion de nouveaux effectifs ou éviter des licenciements. A Moulinex, par
exemple, un accord a été signé entre la plupart des syndicats (exceptée la CGT) et le président du directoire P.
Blayau dans le cadre de cette loi. En réduisant l’horaire de travail moyen à 33h15 (les salaires étant préservés à
97,2%) et en mettant les salarié(e)s en préretraite, dès l’âge de 56 ans, l’accord « évite » 1468 licenciements secs ;
en contrepartie, le calcul du temps de travail est annualisé et en période de forte activité, la durée du travail
pourra atteindre 10h. par jour, 46 h. par semaine et 42h. maximum pendant douze semaines consécutives etc. Par
ailleurs, deux sites seront fermés : celui de Mamers et Argentan, condamnant les salarié(e)s à déménager ou à
allonger considérablement leur trajet pour se rendre au travail ou à démissionner « volontairement » (cf. Le Monde
du 28 janvier 1997), le tout étant censé être compensé par un système de primes.

[20] Pour un premier bilan sur cette question cf. Alternatives économiques , hors-série n° 31, 1er trimestre 1997.
Un dossier à verser au débat.

[21] L’ accord conclu le 20 janvier 1997 entre la direction d’EDF-GDF et trois syndicats minoritaires (CFDT,
CGC, CFTC ; la CGT, majoritaire, ayant, quant à elle, dénoncé cet accord) prévoit, dans ses grandes lignes, la
possibilité pour chaque salarié(e) de réduire son temps de travail à 32h. par semaine, tout en étant payé 35 h (36
h. pour les plus bas salaires) et l’embauche en trois ans de 11 000 à 15 000 agents nouveaux (mais 13 000
personnes doivent partir à la retraite dans le même temps). En contre-partie, la plage des horaires de travail est
étendue entre 6h. et 20h. Les « volontaires » pourront travailler jusqu’à 22 heures ou le samedi matin. Dans ce cas,
les heures travaillées seront compensées à 50% (cf. Le Monde du 21/1/1997).

[22] Les commissions portent sur la question des « femmes dans la vie publique », du « travail des femmes et
précarités », des « politiques familiales », des questions liées à défense des libertés et à la lutte contre le racisme
face à l’extrême droite, les intégrismes ou le gouvernement, sur la question du droit de choisir d’avoir ou non des
enfants ou ses sexualités, ou celle de la lutte contre les violences.

[23] A SUD-PTT, une commission nationale non-mixte se réunit régulièrement depuis plusieurs années maintenant
avec un succès croissant depuis quelques mois. Depuis novembre 1995, au sein de la FSU, des militantes ont
commencé à coordonner leur intervention sur les droits des femmes ; A la CGT également, des fédérations ont
commencé à relancer cette activité etc...
* Paru sous le titre « Retour sur l’automne chaud de 1995 » dans les Cahiers du Genre, n° 18, sur Hommes et Femmes dans le mouvement social, L’Harmattan, 1997.

Nicolas Sarkozy...
Président de la République française
16 mai 2007 – 15 mai 2012
(4 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection 6 mai 2007
Premier ministre François Fillon
Prédécesseur Jacques Chirac
Successeur François Hollande

Les syndicats et coordinations d'étudiants et de lycéens, ainsi que les partis de gauche, manifestent contre le gouvernement Dominique de Villepin et demandent le retrait du CPE. Un grand nombre d'Assemblées générales demandent aussi l'abrogation de l'intégralité de la loi pour l'égalité des chances dont il fait partie, et également le retrait du contrat nouvelles embauches (CNE), plus ancien, similaire par certains aspects au CPE. D’autres revendications ont également été défendues, sans succès (augmentation du nombre de postes aux CAPES, etc.).

Face aux manifestations, le 10 avril, Dominique de Villepin annonce que « les conditions ne sont pas réunies » pour que le CPE s'applique, deux mois après son adoption par le Parlement et dix jours après la validation de la loi (décision 2006-535 DC du 30 mars 2006) par le Conseil constitutionnel. Cette loi est alors retirée.

Le conflit voit par ailleurs naître une résistance importante d'étudiants, qui veulent continuer à travailler, contre les blocages d'universités et de lycées par les militants politiques.

Le service des RG a fusionné avec la direction de la Surveillance du territoire (DST) le 1er juillet 2008 pour devenir la direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI) d'un côté et la Sous-direction de l'information générale (SDIG) de l'autre. Environ 80 % du personnel a été affecté à la DCRI, la branche « courses et jeux » de la DCRG étant transférée à la direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ) au sein d'un Service central des courses et jeux (SCCJ). Quant à la Préfecture de police de Paris, sa direction des Renseignements généraux (RGPP), historiquement très particulariste, est demeurée autonome par rapport à cette nouvelle DCRI et s'est vue rebaptiser direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP).

La SDIG créée en 2008 devient le Service central du renseignement territorial (SCRT) en mai 2014, toujours rattaché à la direction centrale de la Sécurité publique. Ses missions sont identiques à celles des anciens RG mais elle ne traite plus les affaires de terrorisme. Un certain nombre de gendarmes sont également détachés dans ces services.

Fin 2009, une réflexion est engagée au ministère de l'Intérieur sur la possibilité de créer une nouvelle direction du Renseignement sur le modèle des anciens RG, qui pourrait être composée à parité de policiers et de gendarmes. En 2017, Le Canard enchaîné appelle la création par décret du Service national des enquêtes administratives de sécurité (Sneas) une « ressuscitation » des RG.12. Le Service central du renseignement territorial (SCRT) est, en France, le service de renseignement de la direction centrale de la Sécurité publique (DCSP), au sein de la direction générale de la Police nationale du ministère de l'Intérieur français : Il est chargé, sur l’ensemble du territoire, d’exploiter les renseignements concernant tous les domaines de la vie institutionnelle, économique et sociale afin d'apporter un éclairage aux autorités et pouvoirs publics sur ces sujets, en particulier ceux susceptibles d'entraîner des mouvements revendicatifs ou protestataires ou qui remettent en cause les valeurs républicaines tels que les dérives sectaires, les phénomènes de repli communautaire et identitaire ainsi que la contestation politique violente...

Pour Monsieur Yves Bertrand : Directeur central des renseignements généraux ( 1994-2004 )...

TÉMOIGNAGE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Pour Amandine et le peuple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyMer 4 Déc à 9:21

Sarah Abdallah
@sahouraxo
“Who gave NATO the right to kill Gaddafi?”, asks Vladimir Putin 8 years ago...

Thanks to the criminal Obama-Hillary-NATO intervention,
now #Libya is a failed state where terrorists sell
human beings in open air slave markets.


Titre : Bruxelles
Poète : Arthur Rimbaud (1854-1891)
Recueil : Derniers vers (1872).

Plates-bandes d'amarantes jusqu'à
L'agréable palais de Jupiter.
- Je sais que c'est Toi qui, dans ces lieux,
Mêles ton bleu presque de Sahara !

Puis, comme rose et sapin du soleil
Et liane ont ici leurs jeux enclos,
Cage de la petite veuve !...
Quelles
Troupes d'oiseaux, ô ia io, ia io !...

- Calmes maisons, anciennes passions !
Kiosque de la Folle par affection.
Après les fesses des rosiers, balcon
Ombreux et très bas de la Juliette.

- La Juliette, ça rappelle l'Henriette,
Charmante station du chemin de fer,
Au coeur d'un mont, comme au fond d'un verger
Où mille diables bleus dansent dans l'air !

Banc vert où chante au paradis d'orage,
Sur la guitare, la blanche Irlandaise.
Puis, de la salle à manger guyanaise,
Bavardage des enfants et des cages.

Fenêtre du duc qui fais que je pense
Au poison des escargots et du buis
Qui dort ici-bas au soleil.
Et puis
C'est trop beau ! trop ! Gardons notre silence.

- Boulevard sans mouvement ni commerce,
Muet, tout drame et toute comédie,
Réunion des scènes infinie
Je te connais et t'admire en silence.

Arthur Rimbaud.

---------------------

Titre : Chanson
Poète : Pierre Corneille (1606-1684)
Recueil : Poésies diverses.

Si je perds bien des maîtresses,
J'en fais encor plus souvent,
Et mes vœux et mes promesses
Ne sont que feintes caresses,
Et mes vœux et mes promesses
Ne sont jamais que du vent.

Quand je vois un beau visage,
Soudain je me fais de feu ;
Mais longtemps lui faire hommage,
Ce n'est pas bien mon usage ;
Mais longtemps lui faire hommage,
Ce n'est pas bien là mon jeu.

J'entre bien en complaisance
Tant que dure une heure ou deux ;
Mais en perdant sa présence
Adieu toute souvenance ;
Mais en perdant sa présence
Adieu soudain tous mes feux.

Plus inconstant que la lune,
Je ne veux jamais d'arrêt ;
La blonde comme la brune
En moins de rien m'importune ;
La blonde comme la brune
En moins de rien me déplaît.

Si je feins un peu de braise,
Alors que l'humeur m'en prend,
Qu'on me chasse, ou qu'on me baise,
Qu'on soit facile ou mauvaise,
Qu'on me chasse, ou qu'on me baise,
Tout m'est fort indifférent.

Mon usage est si commode,
On le trouve si charmant,
Que qui ne suit ma méthode
N'est pas bien homme à la mode,
Que qui ne suit ma méthode
Passe pour un Allemand.

Pierre Corneille.



------------------

Titre : Dernier madrigal
Poète : Germain Nouveau (1851-1920)
Recueil : Valentines (1885).

Quand je mourrai, ce soir peut-être,
Je n'ai pas de jour préféré,
Si je voulais, je suis le maître,
Mais... ce serait mal me connaître,
N'importe, enfin, quand je mourrai.

Mes chers amis, qu'on me promette
De laisser le bois... au lapin,
Et, s'il vous plaît, qu'on ne me mette
Pas, comme une simple allumette,
Dans une boîte de sapin ;

Ni, comme un hareng, dans sa tonne ;
Ne me couchez pas tout du long,
Pour le coup de fusil qui tonne,
Dans la bière qu'on capitonne
Sous sa couverture de plomb.

Car, je ne veux rien, je vous jure ;
Pas de cercueil ; quant au tombeau,
J'y ferais mauvaise figure,
Je suis peu fait pour la sculpture,
Je le refuse, fût-il beau.

Mon vœu jusque-là ne se hausse ;
Ça me laisserait des remords,
Je vous dis (ma voix n'est pas fausse) :
Je ne veux pas même la fosse,
Où sont les lions et les morts.

Je ne suis ni puissant ni riche,
Je ne suis rien que le toutou,
Que le toutou de ma Niniche ;
Je ne suis que le vieux caniche
De tous les gens de n'importe où.

Je ne veux pas que l'on m'enferre
Ni qu'on m'enmarbre, non, je veux
Tout simplement que l'on m'enterre,
En faisant un trou... dans ma Mère,
C'est le plus ardent de mes vœux.

Moi, l'enterrement qui m'enlève,
C'est un enterrement d'un sou,
Je trouve ça chic ! Oui, mon rêve,
C'est de pourrir, comme une fève ;
Et, maintenant, je vais dire où.

Eh ! pardieu ! c'est au cimetière
Près d'un ruisseau (prononcez l'Ar),
Du beau village de Pourrière
De qui j'implore une prière,
Oui, c'est bien à Pourrières, Var.

Croisez-moi les mains sous la tête,
Qu'on laisse mon œil gauche ouvert ;
Alors ma paix sera complète,
Vraiment je me fais une fête
D'être enfoui comme un pois vert.

Creusez-moi mon trou dans la terre,
Sous la bière, au fond du caveau,
Où tout à côté de son père,
Dort déjà ma petite mère,
Madame Augustine Nouveau.

Puis... comblez-moi de terre... fine,
Sur moi, replacez le cercueil ;
Que comme avant dorme Augustine !
Nous dormirons bien, j'imagine,
Fût-ce en ne dormant... que d'un œil.

Et... retournez-la sur le ventre,
Car, il ne faut oublier rien,
Pour qu'en son regard le mien entre,
Nous serons deux tigres dans l'antre
Mais deux tigres qui s'aiment bien.

Je serai donc avec les Femmes
Qui m'ont fait et qui m'ont reçu,
Bonnes et respectables Dames,
Dont l'une sans cœur et sans flammes
Pour le fruit qu'elles ont conçu.

Ah ! comme je vais bien m'étendre,
Avec ma mère sur mon nez.
Comme je vais pouvoir lui rendre
Les baisers qu'en mon âge tendre
Elle ne m'a jamais donnés.

Paix au caveau ! Murez la porte !
Je ressuscite, au dernier jour.
Entre mes bras je prends la Morte,
Je m'élève d'une aile forte,
Nous montons au ciel dans l'Amour.

Un point... important... qui m'importe,
Pour vous ça doit vous être égal,
Je ne veux pas que l'on m'emporte
Dans des habits d'aucune sorte,
Fût-ce un habit de carnaval.

Pas de suaire en toile bise...
Tiens ! c'est presque un vers de Gautier ;
Pas de linceul, pas de chemise ;
Puisqu'il faut que je vous le dise,
Nu, tout nu, mais nu tout entier.

Comme sans fourreau la rapière,
Comme sans gant du tout la main,
Nu comme un ver sous ma paupière,
Et qu'on ne grave sur leur pierre,
Qu'un nom, un mot, un seul, GERMAIN.

Fou de corps, fou d'esprit, fou d'âme,
De cœur, si l'on veut de cerveau,
J'ai fait mon testament, Madame ;
Qu'il reste entre vos mains de femme,
Dûment signé : GERMAIN NOUVEAU.

Germain Nouveau.

-----------------------------

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS · 11m
En réponse à @sahouraxo
Titre : Bruxelles.
Poète : Arthur Rimbaud (1854-1891).
Plates-bandes d'amarantes jusqu'à
L'agréable palais de Jupiter.
- Je sais que c'est Toi qui, dans ces lieux,
Mêles ton bleu presque de Sahara !
Recueil : Derniers vers (1872).
Arthur Rimbaud.
TAY

Genesis - The Fountain of Salmacis.
Où sont les lions et les morts.
https://www.youtube.com/watch?v=zE3dYof_rbE
Titre : Dernier madrigal.
https://poesie-francaise.fr/germain-nouveau/poeme-dernier-madrigal.php
Poète : Germain Nouveau (1851-1920).
Recueil : Valentines (1885).
Y'BECCA.
TAY

Titre : Chanson
Poète : Pierre Corneille (1606-1684).
Mon usage est si commode,
On le trouve si charmant,
Que qui ne suit ma méthode
N'est pas bien homme à la mode,
Que qui ne suit ma méthode
Passe pour un Allemand.
Recueil : Poésies diverses.
TAY

TÉMOIGNAGE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Pour Amandine et le peuple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyMer 4 Déc à 9:39

心悦白云 @PXAIyJqEyNMyRbv · 3 déc.
【大陆警民大战】七、八俩警车被砸,警察跑下车拿着盾牌纷纷逃窜……大陆人比香岗人更勇武!
(完整视频 https://m.youtube.com/watch?v=JlqykC7HFTU)

Kounaklechat @kounaklechat · 1m
En réponse à @PXAIyJqEyNMyRbv
L'enfant prodigue (II).
Point de milieu ; l'état du mariage
Est des humains le plus cher avantage,
Quand le rapport des esprits et des cœurs,
Des sentiments, des goûts, et des humeurs,
Serre ces nœuds tissus par la nature,
Que l'amour forme et que l'honneur épure.
Voltaire.
TAY

Inspirée de la révolution des Trois Glorieuses, La Liberté guidant le peuple est une huile sur toile
d'Eugène Delacroix réalisée en 1830.
Titre : L'enfant prodigue (II).
Poète : Voltaire (1694-1778).
https://poesie-francaise.fr/voltaire/poeme-l-enfant-prodigue-II-2.php
Recueil : L'enfant prodigue (1736).
L'amour caché.
TAY

Titre : L'enfant prodigue (II)
Poète : Voltaire (1694-1778)
Recueil : L'enfant prodigue (1736) .

À mon avis, l'hymen et ses liens
Sont les plus grands ou des maux ou des biens.
Point de milieu ; l'état du mariage
Est des humains le plus cher avantage,
Quand le rapport des esprits et des cœurs,
Des sentiments, des goûts, et des humeurs,
Serre ces nœuds tissus par la nature,
Que l'amour forme et que l'honneur épure.
Dieux ! quel plaisir d'aimer publiquement,
Et de porter le nom de son amant !
Votre maison, vos gens, votre livrée,
Tout vous retrace une image adorée ;
Et vos enfants, ces gages précieux,
Nés de l'amour, en sont de nouveaux nœuds.
Un tel hymen, une union si chère,
Si l'on en voit, c'est le ciel sur la terre.
Mais tristement vendre par un contrat
Sa liberté, son nom, et son état,
Aux volontés d'un maître despotique,
Dont on devient le premier domestique ;
Se quereller ou s'éviter le jour ;
Sans joie à table, et la nuit sans amour ;
Trembler toujours d'avoir une faiblesse,
Y succomber, ou combattre sans cesse ;
Tromper son maître, ou vivre sans espoir
Dans les langueurs d'un importun devoir ;
Gémir, sécher dans sa douleur profonde ;
Un tel hymen est l'enfer de ce monde.

Voltaire.

-------------------

Titre : L'amour caché
Poète : Félix Arvers (1806-1850)
Recueil : Mes heures perdues (1833).

Sonnet.


Mon âme a son secret, ma vie a son mystère,
Un amour éternel en un moment conçu :
Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire,
Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.

Hélas ! j'aurai passé près d'elle inaperçu,
Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire.
Et j'aurai jusqu'au bout fait mon temps sur la terre,
N'osant rien demander et n'ayant rien reçu.

Pour elle, quoique Dieu l'ait faite douce et tendre,
Elle suit son chemin, distraite et sans entendre
Ce murmure d'amour élevé sur ses pas.

À l'austère devoir, pieusement fidèle,
Elle dira, lisant ces vers tout remplis d'elle
" Quelle est donc cette femme ? " et ne comprendra pas.

Félix Arvers.

TÉMOIGNAGE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Pour Amandine et le peuple.



Dernière édition par yanis la chouette le Mer 4 Déc à 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyMer 4 Déc à 9:53

Par son aspect allégorique et sa portée politique, l'œuvre a été fréquemment choisie comme symbole
de la République hébraïque (livre des juges ) et de la démocratie française : le sénat et la liberté d’expression.

Titre : Entends comme brame
Poète : Arthur Rimbaud (1854-1891)
Recueil : Derniers vers (1872).

Entends comme brame
Près des acacias
En avril la rame
Viride du pois !

Dans sa vapeur nette,
Vers Phoebé ! tu vois
S'agiter la tête
De saints d'autrefois...

Loin des claires meules
Des caps, des beaux toits,
Ces chers Anciens veulent
Ce philtre sournois...

Or ni fériale
Ni astrale ! n'est
La brume qu'exhale
Ce nocturne effet.

Néanmoins ils restent,
- Sicile, Allemagne,
Dans ce brouillard triste
Et blêmi, justement !

Arthur Rimbaud.

-----------------------

Titre : Les chercheuses de poux
Poète : Arthur Rimbaud (1854-1891)
Recueil : Poésies (1870-1871).

Quand le front de l'enfant, plein de rouges tourmentes,
Implore l'essaim blanc des rêves indistincts,
Il vient près de son lit deux grandes soeurs charmantes
Avec de frêles doigts aux ongles argentins.

Elles assoient l'enfant auprès d'une croisée
Grande ouverte où l'air bleu baigne un fouillis de fleurs,
Et dans ses lourds cheveux où tombe la rosée
Promènent leurs doigts fins, terribles et charmeurs.

Il écoute chanter leurs haleines craintives
Qui fleurent de longs miels végétaux et rosés
Et qu'interrompt parfois un sifflement, salives
Reprises sur la lèvre ou désirs de baisers.

Il entend leurs cils noirs battant sous les silences
Parfumés ; et leurs doigts électriques et doux
Font crépiter parmi ses grises indolences
Sous leurs ongles royaux la mort des petits poux.

Voilà que monte en lui le vin de la Paresse,
Soupirs d'harmonica qui pourrait délirer ;
L'enfant se sent, selon la lenteur des caresses,
Sourdre et mourir sans cesse un désir de pleurer.

Arthur Rimbaud.

--------------------------

Minouska.KounakDenat @minouska_kounak · 7m
La Liberté guidant le peuple.
Dieux ! quel plaisir d'aimer publiquement,
Et de porter le nom de son amant !
Votre maison, vos gens, votre livrée,
Tout vous retrace une image adorée.
Titre : L'enfant prodigue (II)
Poète : Voltaire.
Recueil : L'enfant prodigue (1736).
TAY

La Liberté guidant le peuple.
Entends comme brame
Près des acacias
En avril la rame
Viride du pois !
Dans sa vapeur nette,
Vers Phoebé ! tu vois
S'agiter la tête
De saints d'autrefois...
Titre : Entends comme brame
Poète : Arthur Rimbaud.
Recueil : Derniers vers (1872).
TAY

La Liberté guidant le peuple.
Elles assoient l'enfant auprès d'une croisée
Grande ouverte où l'air bleu baigne un fouillis de fleurs,
Et dans ses lourds cheveux où tombe la rosée
Promènent leurs doigts fins, terribles et charmeurs :
Les chercheuses de poux.
Arthur Rimbaud.
TAY

TÉMOIGNAGE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Pour Amandine et le peuple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyMer 4 Déc à 10:27

Quand Delacroix livre la Liberté guidant le peuple, il est reconnu comme le chef de file de l'école romantique française.
Il rejette l'idéal classique et les canons de l'art académique de son temps.

Titre : Les corbeaux
Poète : Arthur Rimbaud (1854-1891)
Recueil : Poésies (1870-1871).

Seigneur, quand froide est la prairie,
Quand dans les hameaux abattus,
Les longs angelus se sont tus...
Sur la nature défleurie
Faites s'abattre des grands cieux
Les chers corbeaux délicieux.

Armée étrange aux cris sévères,
Les vents froids attaquent vos nids !
Vous, le long des fleuves jaunis,
Sur les routes aux vieux calvaires,
Sur les fossés et sur les trous
Dispersez-vous, ralliez-vous !

Par milliers, sur les champs de France,
Où dorment des morts d'avant-hier,
Tournoyez, n'est-ce pas, l'hiver,
Pour que chaque passant repense !
Sois donc le crieur du devoir,
Ô notre funèbre oiseau noir !

Mais, saints du ciel, en haut du chêne,
Mât perdu dans le soir charmé,
Laissez les fauvettes de mai
Pour ceux qu'au fond du bois enchaîne,
Dans l'herbe d'où l'on ne peut fuir,
La défaite sans avenir.

Arthur Rimbaud.

--------------------------

Titre : L'éternité
Poète : Arthur Rimbaud (1854-1891)
Recueil : Derniers vers (1872).

Elle est retrouvée.
Quoi ? - L'Eternité.
C'est la mer allée
Avec le soleil.

Ame sentinelle,
Murmurons l'aveu
De la nuit si nulle
Et du jour en feu.

Des humains suffrages,
Des communs élans
Là tu te dégages
Et voles selon.

Puisque de vous seules,
Braises de satin,
Le Devoir s'exhale
Sans qu'on dise : enfin.

Là pas d'espérance,
Nul orietur.
Science avec patience,
Le supplice est sûr.

Elle est retrouvée.
Quoi ? - L'Eternité.
C'est la mer allée
Avec le soleil.

Arthur Rimbaud.

----------------------

Titre : Mémoire
Poète : Arthur Rimbaud (1854-1891)
Recueil : Derniers vers (1872).

I

L'eau claire ; comme le sel des larmes d'enfance,
L'assaut au soleil des blancheurs des corps de femmes ;
la soie, en foule et de lys pur, des oriflammes
sous les murs dont quelque pucelle eut la défense ;

L'ébat des anges ; - Non... le courant d'or en marche,
meut ses bras, noirs, et lourds, et frais surtout, d'herbe. Elle
sombre, ayant le Ciel bleu pour ciel-de-lit, appelle
pour rideaux l'ombre de la colline et de l'arche.

II

Eh ! l'humide carreau tend ses bouillons limpides !
L'eau meuble d'or pâle et sans fond les couches prêtes.
Les robes vertes et déteintes des fillettes
font les saules, d'où sautent les oiseaux sans brides.

Plus pure qu'un louis, jaune et chaude paupière
le souci d'eau - ta foi conjugale, ô l'Épouse ! -
au midi prompt, de son terne miroir, jalouse
au ciel gris de chaleur la Sphère rose et chère.

III

Madame se tient trop debout dans la prairie
prochaine où neigent les fils du travail ; l'ombrelle
aux doigts ; foulant l'ombelle ; trop fière pour elle ;
des enfants lisant dans la verdure fleurie

leur livre de maroquin rouge ! Hélas, Lui, comme
mille anges blancs qui se séparent sur la route,
s'éloigne par delà la montagne ! Elle, toute
froide, et noire, court ! après le départ de l'homme !

IV

Regret des bras épais et jeunes d'herbe pure !
Or des lunes d'avril au coeur du saint lit ! Joie
des chantiers riverains à l'abandon, en proie
aux soirs d'août qui faisaient germer ces pourritures !

Qu'elle pleure à présent sous les remparts ! l'haleine
des peupliers d'en haut est pour la seule brise.
Puis, c'est la nappe, sans reflets, sans source, grise :
un vieux, dragueur, dans sa barque immobile, peine.

V

Jouet de cet oeil d'eau morne, je n'y puis prendre,
ô canot immobile ! oh ! bras trop courts ! ni l'une
ni l'autre fleur : ni la jaune qui m'importune,
là ; ni la bleue, amie à l'eau couleur de cendre.

Ah ! la poudre des saules qu'une aile secoue !
Les roses des roseaux dès longtemps dévorées !
Mon canot, toujours fixe ; et sa chaîne tirée
Au fond de cet oeil d'eau sans bords, - à quelle boue ?

Arthur Rimbaud.

-----------------------

Titre : Soleil et chair
Poète : Arthur Rimbaud (1854-1891)
Recueil : Poésies (1870-1871).

Le Soleil, le foyer de tendresse et de vie,
Verse l'amour brûlant à la terre ravie,
Et, quand on est couché sur la vallée, on sent
Que la terre est nubile et déborde de sang ;
Que son immense sein, soulevé par une âme,
Est d'amour comme Dieu, de chair comme la femme,
Et qu'il renferme, gros de sève et de rayons,
Le grand fourmillement de tous les embryons !

Et tout croît, et tout monte !

- Ô Vénus, ô Déesse !
Je regrette les temps de l'antique jeunesse,
Des satyres lascifs, des faunes animaux,
Dieux qui mordaient d'amour l'écorce des rameaux
Et dans les nénufars baisaient la Nymphe blonde !
Je regrette les temps où la sève du monde,
L'eau du fleuve, le sang rose des arbres verts
Dans les veines de Pan mettaient un univers !
Où le sol palpitait, vert, sous ses pieds de chèvre ;
Où, baisant mollement le clair syrinx, sa lèvre
Modulait sous le ciel le grand hymne d'amour ;
Où, debout sur la plaine, il entendait autour
Répondre à son appel la Nature vivante ;
Où les arbres muets, berçant l'oiseau qui chante,
La terre berçant l'homme, et tout l'Océan bleu
Et tous les animaux aimaient, aimaient en Dieu !
Je regrette les temps de la grande Cybèle
Qu'on disait parcourir, gigantesquement belle,
Sur un grand char d'airain, les splendides cités ;
Son double sein versait dans les immensités
Le pur ruissellement de la vie infinie.
L'Homme suçait, heureux, sa mamelle bénie,
Comme un petit enfant, jouant sur ses genoux.
- Parce qu'il était fort, l'Homme était chaste et doux.

Misère ! Maintenant il dit : Je sais les choses,
Et va, les yeux fermés et les oreilles closes.
Et pourtant, plus de dieux ! plus de dieux ! l'Homme est Roi,
L'Homme est Dieu ! Mais l'Amour, voilà la grande Foi !
Oh ! si l'homme puisait encore à ta mamelle,
Grande mère des dieux et des hommes, Cybèle ;
S'il n'avait pas laissé l'immortelle Astarté
Qui jadis, émergeant dans l'immense clarté
Des flots bleus, fleur de chair que la vague parfume,
Montra son nombril rose où vint neiger l'écume,
Et fit chanter, Déesse aux grands yeux noirs vainqueurs,
Le rossignol aux bois et l'amour dans les coeurs !

II

Je crois en toi ! je crois en toi ! Divine mère,
Aphrodite marine ! - Oh ! la route est amère
Depuis que l'autre Dieu nous attelle à sa croix ;
Chair, Marbre, Fleur, Vénus, c'est en toi que je crois !
- Oui, l'Homme est triste et laid, triste sous le ciel vaste.
Il a des vêtements, parce qu'il n'est plus chaste,
Parce qu'il a sali son fier buste de dieu,
Et qu'il a rabougri, comme une idole au feu,
Son cors Olympien aux servitudes sales !
Oui, même après la mort, dans les squelettes pâles
Il veut vivre, insultant la première beauté !
- Et l'Idole où tu mis tant de virginité,
Où tu divinisas notre argile, la Femme,
Afin que l'Homme pût éclairer sa pauvre âme
Et monter lentement, dans un immense amour,
De la prison terrestre à la beauté du jour,
La Femme ne sait plus même être courtisane !
- C'est une bonne farce ! et le monde ricane
Au nom doux et sacré de la grande Vénus !

III

Si les temps revenaient, les temps qui sont venus !
- Car l'Homme a fini ! l'Homme a joué tous les rôles !
Au grand jour, fatigué de briser des idoles,
Il ressuscitera, libre de tous ses Dieux,
Et, comme il est du ciel, il scrutera les cieux !
L'Idéal, la pensée invincible, éternelle,
Tout ; le dieu qui vit, sous son argile charnelle,
Montera, montera, brûlera sous son front !
Et quand tu le verras sonder tout l'horizon,
Contempteur des vieux jougs, libre de toute crainte,
Tu viendras lui donner la Rédemption sainte !
- Splendide, radieuse, au sein des grandes mers
Tu surgiras, jetant sur le vaste Univers
L'Amour infini dans un infini sourire !
Le Monde vibrera comme une immense lyre
Dans le frémissement d'un immense baiser !

- Le Monde a soif d'amour : tu viendras l'apaiser.

Ô ! L'Homme a relevé sa tête libre et fière !
Et le rayon soudain de la beauté première
Fait palpiter le dieu dans l'autel de la chair !
Heureux du bien présent, pâle du mal souffert,
L'Homme veut tout sonder, - et savoir ! La Pensée,
La cavale longtemps, si longtemps oppressée
S'élance de son front ! Elle saura Pourquoi !...
Qu'elle bondisse libre, et l'Homme aura la Foi !
- Pourquoi l'azur muet et l'espace insondable ?
Pourquoi les astres d'or fourmillant comme un sable ?
Si l'on montait toujours, que verrait-on là-haut ?
Un Pasteur mène-t-il cet immense troupeau
De mondes cheminant dans l'horreur de l'espace ?
Et tous ces mondes-là, que l'éther vaste embrasse,
Vibrent-ils aux accents d'une éternelle voix ?
- Et l'Homme, peut-il voir ? peut-il dire : Je crois ?
La voix de la pensée est-elle plus qu'un rêve ?
Si l'homme naît si tôt, si la vie est si brève,
D'où vient-il ? Sombre-t-il dans l'Océan profond
Des Germes, des Foetus, des Embryons, au fond
De l'immense Creuset d'où la Mère-Nature
Le ressuscitera, vivante créature,
Pour aimer dans la rose, et croître dans les blés ?...

Nous ne pouvons savoir ! - Nous sommes accablés
D'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères !
Singes d'hommes tombés de la vulve des mères,
Notre pâle raison nous cache l'infini !
Nous voulons regarder : - le Doute nous punit !
Le doute, morne oiseau, nous frappe de son aile...
- Et l'horizon s'enfuit d'une fuite éternelle !...

Le grand ciel est ouvert ! les mystères sont morts
Devant l'Homme, debout, qui croise ses bras forts
Dans l'immense splendeur de la riche nature !
Il chante... et le bois chante, et le fleuve murmure
Un chant plein de bonheur qui monte vers le jour !...

- C'est la Rédemption ! c'est l'amour ! c'est l'amour !...

IV

Ô splendeur de la chair ! ô splendeur idéale !
Ô renouveau d'amour, aurore triomphale
Où, courbant à leurs pieds les Dieux et les Héros,
Kallipyge la blanche et le petit Éros
Effleureront, couverts de la neige des roses,
Les femmes et les fleurs sous leurs beaux pieds écloses !
- Ô grande Ariadné, qui jettes tes sanglots
Sur la rive, en voyant fuir là-bas sur les flots,
Blanche sous le soleil, la voile de Thésée,
Ô douce vierge enfant qu'une nuit a brisée,
Tais-toi ! Sur son char d'or brodé de noirs raisins,
Lysios, promené dans les champs Phrygiens
Par les tigres lascifs et les panthères rousses,
Le long des fleuves bleus rougit les sombres mousses.
- Zeus, Taureau, sur son cou berce comme une enfant
Le corps nu d'Europé, qui jette son bras blanc
Au cou nerveux du Dieu frissonnant dans la vague.
Il tourne lentement vers elle son oeil vague ;
Elle, laisse traîner sa pâle joue en fleur,
Au front de Zeus ; ses yeux sont fermés ; elle meurt
Dans un divin baiser, et le flot qui murmure
De son écume d'or fleurit sa chevelure.
- Entre le laurier-rose et le lotus jaseur
Glisse amoureusement le grand Cygne rêveur
Embrassant la Léda des blancheurs de son aile ;
- Et tandis que Cypris passe, étrangement belle,
Et, cambrant les rondeurs splendides de ses reins,
Étale fièrement l'or de ses larges seins
Et son ventre neigeux brodé de mousse noire,
- Héraclès, le Dompteur, qui, comme d'une gloire,
Fort, ceint son vaste corps de la peau du lion,
S'avance, front terrible et doux, à l'horizon !

Par la lune d'été vaguement éclairée,
Debout, nue, et rêvant dans sa pâleur dorée
Que tache le flot lourd de ses longs cheveux bleus,
Dans la clairière sombre où la mousse s'étoile,
La Dryade regarde au ciel silencieux...
- La blanche Séléné laisse flotter son voile,
Craintive, sur les pieds du bel Endymion,
Et lui jette un baiser dans un pâle rayon...
- La Source pleure au loin dans une longue extase...
C'est la Nymphe qui rêve, un coude sur son vase,
Au beau jeune homme blanc que son onde a pressé.
- Une brise d'amour dans la nuit a passé,
Et, dans les bois sacrés, dans l'horreur des grands arbres,
Majestueusement debout, les sombres Marbres,
Les Dieux, au front desquels le Bouvreuil fait son nid,
- Les Dieux écoutent l'Homme et le Monde infini !

Le 29 avril 1870.

Arthur Rimbaud.

בני גנץ - Benny Gantz @gantzbe · 5h
רה״מ בן גוריון סיים את תפקידו והלך להתיישב בשדה בוקר. גם ראשי ממשלה אחרים כמו גולדה, בגין ואולמרט פרשו כשהבינו שטובת ישראל לפני הכל. נתניהו צריך להסתכל לי ולאזרחי ישראל בעיניים ולהגיד מה הוא רוצה במקום לגלגל מעצמו אחריות. אף ראש ממשלה לפניו לא העמיד את עצמו ככה, לפני מדינת ישראל.

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 25m
En réponse à @gantzbe
La Liberté guidant le peuple.
Armée étrange aux cris sévères,
Les vents froids attaquent vos nids !
Vous, le long des fleuves jaunis,
Sur les routes aux vieux calvaires,
Sur les fossés et sur les trous
Dispersez-vous, ralliez-vous !
Les corbeaux de Arthur Rimbaud.
Jérusalem.
TAY

La Liberté guidant le peuple.
Quoi ? - L'Eternité.
C'est la mer allée
Avec le soleil.
Âme sentinelle,
Murmurons l'aveu
De la nuit si nulle
Et du jour en feu.
Des humains suffrages,
Des communs élans
Là tu te dégages
Et voles selon.
L'éternité de Arthur Rimbaud.
TAY

La Liberté guidant le peuple.
L'ébat des anges - Non... le courant d'or en marche,
meut ses bras, noirs, et lourds, et frais surtout, d'herbe. Elle
sombre, ayant le Ciel bleu pour ciel-de-lit, appelle
pour rideaux l'ombre de la colline et de l'arche.
Mémoire, Arthur Rimbaud.
TAY

La Liberté guidant le peuple.
L'Idéal, la pensée invincible, éternelle,
Il chante... et le bois chante, et le fleuve murmure
Un chant plein de bonheur qui monte vers le jour !...
Echoes de la république hébraïque : Israël.
Le sang rose des arbres verts de Arthur Rimbaud.
TAY

La Liberté guidant le peuple.
Et, dans les bois sacrés, dans l'horreur des grands arbres,
Majestueusement debout, les sombres Marbres,
Les Dieux, au front desquels le Bouvreuil fait son nid,
Les Dieux écoutent l'Homme et le Monde infini !
YAHVÉ, 29 avril 1870.
Arthur Rimbaud.
TAY

TÉMOIGNAGE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Pour Amandine et le peuple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyLun 9 Déc à 3:57

Pompiers de France @PompiersFR · 7 déc.
#Telethon2019 | La grande soirée du #Telethon2019 se poursuit avec la chorale des jeunes sapeurs-
#pompiers sur scène 📞3637

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 8 déc.
Replying to @NicolasMISIAK @Ublu3 and 3 others
♿ .... Vous y aviez pensé, je présume...?
TAY

LES VISIONS DE GÉRARD PAR JACK KEROUAC :
L'INQUIÉTUDE RÉVÈLE TOUJOURS UN LOTUS DANS LES TÉNÈBRES.
TAY

NOTRE PENSÉE EST SI DISPERSÉE QUE NOUS POUVONS NOUS DIRIGER SUR FUTURAMA
DE DAVID X.COHEN ET MATT GROENING.
TAY

EN EUROPE, NOUS PERCEVONS LE ROBOT COMME UN OUTIL ET CHEZ LES ASIATIQUES,
C'EST UNE INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : LAÏUS OU LAPSUS.
TAY

Intl. Space Station @Space_Station · 8 déc.
What's on Dragon? Nearly three tons of science, supplies and hardware to replenish
the Exp 61 crew aboard the station. #AskNASA |
https://go.nasa.gov/2YsHIv1

ESA_CHEOPS @ESA_CHEOPS · 8 déc.
📢 One week left to apply for this Young Graduate Trainee (#YGT) position at
@esa to work on #Exoplanet #Education & #Outreach with #Cheops 👇
Deadline is on 15 Dec 🗓


ESA_CHEOPS
@ESA_CHEOPS
· 22 nov.
Like #exoplanets? Have you just completed (or are about to) a Master's degree with strong focus
on #physics or #astrophysics? Have a look at this Young Graduate Trainee (#YGT) position at
@esa on Exoplanet #Education & #Outreach with #Cheops 😎



TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 8 déc.
Replying to @Space_Station
LA PERCEPTION EST UNE PERSUASION ALORS LE TEMPS VIENT DE LA RÉALITÉ.
TAY

LA MATIÈRE. L'ÉGIDE EST L'EXISTENCE ET L'ARAIGNÉE EST LA BASE : LA NATURE DE L'INFINI.
TAY

La Chaîne Météo @lachainemeteo · 8 déc.
Le #cyclone #BELNA s'apprête à frapper #Mayotte ce dimanche avec des pluies torrentielles et
des vents
à près de 150 km/h. Le dernier cyclone à être passé à Mayotte remonte au 12 avril 1984.
Nommé #KAMISSI, ce cyclone avait dévasté une grande partie de l'île.

Beaucoup d'agitation cette semaine, avec l'air froid qui essaie de descendre vers la Méditerranée.
Une situation propice à un défilé de perturbations atlantiques fortement pluvieuses et venteuses
sur la France --> bit.ly 2saLq0A

Les #pluies ont traversé une grande partie de la France ce dimanche, épargnant les régions du sud.
Après une amélioration temporaire au nord de la Loire, les #averses reviennent en force par la Manche
ce soir, accompagnées d'un #vent de plus en plus virulent.

Tempête ATIYAH : une rafale à 129 km/h vient d'être mesurée à la pointe du Raz dans le Finistère.
Source photo : bit.ly 33ZTCOf

Le vent continue à se renforcer près de la Manche ce soir avec le rapprochement de la tempête
#Atiyah.

MSF International @MSF · 7 déc.
#DRCongo | We've taken the painful decision to temporarily withdraw our staff
from the Biakato region of #Ituri province.
We cannot work if the security of our staff and patients is not ensured.

LUCHA | RD Congo @luchaRDC · 6 déc.
À notre appel, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes la #RDC ce vendredi pour:
1. Exiger la mise à l’écart des généraux criminels et affairistes
qui nuisent à l’efficacité et la réputation de nos FARDC;
2. Exiger l’action plus efficace de la @MONUSCO ou son départ.

Microsoft experiences Business @experiencesbiz · 21 nov.
#SaveTheDate le 13 décembre prochain, nous parlerons #inclusion au sein du monde du travail.
Événement ouvert à tous et pour nous tous. Inscrivez-vous sur le lien suivant
http://msft.it/6019TpPoH ➡ #AccessForAll

東海光学【公式】@お客様相談室 分室 @tokaiopt_cs2 · 8 déc.
\東海光学/
見えるをもっと楽しもう!!
#NOえんきんNOLIFE🤓#キャンペーン
12月24日まで毎日当たる!
500名様にAmazonギフト券500円分プレゼント🎁
✨応募方法✨
1.
@tokaiopt_cs2
をフォロー👍
2.動画を見て12月9日9:59迄にRT🔁
3.結果は自動リプライで😊
規約⇒https://monipla.com/echoes/page/tokaiopt

Littoral Society @littoralsociety · 13h
Coastal wetlands are some of nature’s heroes—protecting shorelines and
local communities
alike from storms and rising sea levels. #COP25
http://ow.ly/bQ7D50xtXo5

Pew Environment @pewenvironment · 5 déc.
Coastal wetlands are some of nature’s heroes—protecting shorelines and
local communities alike from storms and rising sea levels. #COP25
https://pew.org/32VCRUB

The Commonwealth @commonwealthsec · 13h
Happy #IndependenceDay #Tanzania!

Green Bank Observatory @GreenBankObserv · 13h
Next observation (at 22:00 UTC): Filler Time Request - The Smith Cloud Debris Stream https://dss.gb.nrao.edu/project/GBT19A-473/public

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 13h
LA CHOUETTE EFFRAIE REGARDE LA SOURIS ET L'ÉLÉPHANT EN L'AFRIQUE :
LA SOURCE DES NUITS ET L'ÉLECTRICITÉ DOIVENT ÊTRE LE RÉCONFORT DES PEUPLES.
TAY

Michal Shir - מיכל שיר @ShirMichal · 16h
הליכוד היתה ותהייה התנועה הדמוקרטית ביותר בישראל.
התמודדות היא חובה ולא "פוטש"
. גם נתניהו ידע זאת כשהתמודד מול יו"ר הליכוד שרון וגם מאות חברי המרכז שהריעו לדבריו של גדעון סער יודעים זאת. חייבים להציל את שלטון הימין ויש רק אחד שיוכל להקים ממשלת ליכוד.

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 13h
Replying to @ShirMichal
LA RÉPUBLIQUE HÉBRAÏQUE OU ISRAËL EST TEL L'OCÉAN :
UN ENSEMBLE DANS LA MULTITUDE DES COURANTS ET DES RIVAGES.
TAY

NOTRE SAVOIR EST NOTRE ADAPTATION, NOTRE CONNAISSANCE EST NOTRE MYSTÈRE ET NOTRE RÉALITÉ EST UN SENTIMENT DEVANT LA NATURE DE YAHVÉ.
TAY

LA RÉPUBLIQUE HÉBRAÏQUE OU ISRAËL EST DANS LA CIRCONSTANCE DES ACTES ET SAIT PERCEVOIR LA RÉALITÉ EN DISTINGUANT LA NATURE ET LA VÉRITÉ.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 13h
DANS LE MONDE, IL Y A DES INTÉRÊTS ÉCONOMIQUES QUI VIOLENT LA NATURE ET LA VÉRITÉ.
JE NE SUIS PAS NAÏF EN CE SENS : MES ACTES PERÇOIVENT LES COMPORTEMENTS.
TAY

LA SNCF VA PERDRE LE MONOPOLE DES RAILS CAR LE TERME DE LIBRE CONCURRENCE VA ÊTRE MIS EN PLACE :
HOLLANDE ET SARKOZY.
TAY

LA SNCF VA AUTOMATIQUEMENT PERDRE DES SALARIÉS AVEC LA FIN DU MONOPOLE : ALORS, POURQUOI VOULOIR SUPPRIMER " LES PRIVILÈGES ".
TAY

LES NOUVELLES ENTREPRISES DU FERROVIAIRES NE SE CONTENTERONT PAS DE CAMÉRA SUR LES QUAIS DE GARE :
LE GOUVERNEMENT Y EST IL PRÉPARÉ !.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 23 min
Replying to @PompiersFR
Clause d'antériorité.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Clause_d%27ant%C3%A9riorit%C3%A9
La clause du grand-père est une mesure par laquelle l'entrée en vigueur d'une réforme sociale
ne s'applique qu'aux nouveaux entrants sur le marché du travail.
Heroes - Live in Berlin.
https://www.youtube.com/watch?v=8eBmRcVMu74
LE CLANS DE L'ÉRÈBE.
TAY

En droit, une clause d'antériorité :
si initialement ce type de clause a été édicté afin de générer un droit à deux vitesses,
il est quelquefois utilisé afin de permettre à la société de s'adapter
lors d'un changement de loi ou une offre publique d'achat ou OPA : dit Eρεϐος.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 6 min
Replying to
@commonwealthsec
LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET LA LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE VOUS SOUHAITENT
UN JOYEUX ANNIVERSAIRE AVEC LA JOIE DE VOUS VOIR CORRESPONDRE AVEC CETTE MERVEILLEUSE FRATERNITÉ
QU'EST LE COMMONWEALTH : LES HÉBRAÏQUES ET LES BÉDOUINS DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER.
TAY

Michal Shir - מיכל שיר @ShirMichal
25 שנים אני חלק ממשפחת הליכוד. בטוב ובקושי. בשמחה וגם בימים מאתגרים. גאה לייצג אתכם ואת דרך הליכוד

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · Maintenant
Replying to @ShirMichal
LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET LA LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE :
LES HÉBRAÏQUES ET LES BÉDOUINS DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER.
NOTRE SAVOIR EST NOTRE ADAPTATION, NOTRE CONNAISSANCE EST NOTRE MYSTÈRE ET
NOTRE RÉALITÉ EST UN SENTIMENT DEVANT LA NATURE DE YAHVÉ.
TAY

MOSAÏQUE DE
SENTIMENTS ET TÉMOIGNAGES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie.
LE JUGE DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER...
MINISTRE DU SECOURISME COMMUN
DE LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE.


Dernière édition par yanis la chouette le Mar 10 Déc à 4:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyMar 10 Déc à 4:18

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 22 min
Sens.
Absolutisme moral · Absolutisme gradué · Acrasie · Action · Ataraxie · Autonomie et Hétéronomie ·
Bien et Mal · Bonheur · Conscience morale · Destin · Dignité · Dilemme · Droit et Devoir ·
Droits de l'homme · Euthymie · Impératif catégorique · Liberté et Libre arbitre ·
TAY

Altruisme · Anarchisme individualiste · Animalisme · Casuistique · Conséquentialisme · Contractualisme ·
Cynisme · Déontologie · Égoïsme · Éthique de la discussion · Éthique de l'environnement ·
Éthique intuitionniste et minimale · Justice · Nihilisme · Réalisme moral ·
TAY


Kounaklechat @kounaklechat · 17h
Manhattan, ses gratte-ciel et son activité trépidante sont le cœur économique et financier de la ville,
bâti autour de Wall Street qui accueille le New York Stock Exchange, et Midtown
qui compte plusieurs sièges sociaux d'entreprises la Time Warner, Bloomberg LP ou MetLife.
TAY

En mai 1944, devant le recul de la Wehrmacht, le Mouvement de Libération Nationale - LNÇ,
contrôlé par les communistes depuis novembre 1943, décide de se muer en gouvernement provisoire.
Skillet - "Feel Invincible" [Official Music Video].
https://www.youtube.com/watch?v=Qzw6A2WC5Qo
Mehmet Shehu.
TAY

Kounaklechat @kounaklechat · 17h
Replying to @LCP and @brunepoirson
Une pierre et une plaque commémorative, « Shorakkopoch Rock », ont été élevées, à Inwood Hill Park à New York, à l'endroit où s'élevait un tulipier sous lequel, la vente de l'île de Manhattan a été négociée.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Minuit
Skillet - Hero.
https://www.youtube.com/watch?v=uGcsIdGOuZY
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 23s
Replying to @Maryam_Rajavi_P
LE VISAGE DU VENT ET LE SOUFFLE DU VIDE EN LA NATURE.
HONG KONG L'IMPERTINENTE, SHANGHAI LA SAVOUREUSE ET PÉKIN L’IMPÉTUEUSE DANS LES CIRCONSTANCES DES NEIGES : LES TROIS PANDAS DES MARÉES QUI INTERPELLENT LES TROIS SINGES DE LA SAGESSE.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 1h
Replying to @AimerToulouse and @jlmoudenc
Félicitations à vous, toutes et tous. Dans l'esprit de Saint Exupéry et du petit prince,
le PN3286 a lui aussi sa personnalité morale et physique : Jérusalem. Cordialement.
TAY

United Space in Europe. J'espère que Toulouse, la ville de l'aéronautique sera à la hauteur
de la révolution spatiale européenne et internationale : Mercure, Lune, Mars et au delà. Jérusalem.
TAY

LE MONDE ET VOUS.
LES DÉSERTS MÉDICAUX, HIGHT HOPES ET DOUCE AMANDINE.
http://leclandesmouettes.1fr1.net/t1014-les-deserts-medicaux-hight-hopes-et-douce-amandine
JACQUES CHIRAC, ALAIN POHER, PIERRE MESSMER ET LE DROIT.
https://la-5ieme-republique.actifforum.com/t733-jacques-chirac-alain-poher-pierre-messmer-et-le-droit
MA DOUCE AMANDINE, TONY MORRISSON ET LES SOUVENIRS.
https://la-5ieme-republique.actifforum.com/t695-ma-douce-amandine-tony-morrisson-et-les-souvenirs
"Us And Them".
Y'BECCA.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 12 min
Replying to @AimerToulouse and @jlmoudenc
Son très large spectre.
Absolutisme moral et gradué · Bien et Mal · Dilemme · Droit et Devoir · Droits de l'homme · Euthymie ·
Impératif catégorique · Perfectionnisme · Théorie du commandement divin · Cynisme · Responsabilité ·
Valeur · Vertu et Vice · Individualisme ·
TAY

LE QUIÉTISME MYSTIQUE ET L’ŒUVRE DE MADAME GUYON.
La contemplation est parfaite, elle s'exerce non seulement au-dessus de la raison, mais aussi sans appui sur elle,
lorsque l'entendement connaît par la lumière divine les choses que n'atteint aucune raison humaine…
TAY

Croyance.
L’expérience intime constitue un système cohérent, la connaissance des deux Traditions scripturaire et mystique
offrent des approches de la vie mystique qui se complètent harmonieusement, cas très rare de compétences assurées simultanément en ces domaines distincts.
TAY

La découverte de l’intériorité, accompagnée d’une simplification et d’une pacification peut s’accompagner
d’événements intimes variés selon les tempéraments et l’environnement :
Canals, and fountains, and delicious vales,
Green slopes and plains, whose plenty never fails.
TAY

כאן חדשות @kann_news
נשיאת ביהמ"ש העליון חיות: סדנה חדשה תיפתח לשופטים בה יוכשרו לשוחח עם קטינים בהליכים המתנהלים בבתי משפט למשפחה ולנוער
@amotzsh

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 23s
Replying to @kann_news and @amotzsh
L'INSTINCT.
LA CIRCONSTANCE DANS LE RÉEL N'EST QU'UN PETIT SOUFFLE DANS LE DÉSIR DU DESTIN:
L'ÂME DEVIENT UN DEVENIR DANS LE DÉVELOPPEMENT ET LES JOURS SONT LES CONSÉQUENCES
DES ACTES PARVENUS DANS LE CADRE DE PULSIONS :
AINSI NAQUIRENT LA VÉRITÉ, LA PUISSANCE ET L'ÉTHIQUE.
TAY

L'INFLATION ÉCONOMIQUE.
CHARMANTE VISITE DE MARCHÉ DE SAINT CYPRIEN OÙ CHACUN FAIT LA GUEULE SANS SAVOIR LE DOUTE
MÊME QUI ANIME LA GRIMACE DU CHACUN: IL N'Y PAS DISCORDE ET DÉBAT CAR CHACUN BOUDE
SUR LE THÈME DE LA GRIMACE: UN BIEN TRISTE CARNAVAL, MESDAMES ET MESSIEURS.
TAY

כאן חדשות
@kann_news
דיווח באל ג'זירה: 15 שנות מאסר נגזרו על ראש ממשלת אלג'יריה לשעבר, אחמד אויחיא, שהורשע בשחיתות, בזבוז כספי ציבור, ניצול משרה לרעה והענקת הטבות לא חוקיות לאנשי עסקים
@AlonAmitzi

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 46s
Replying to @kann_news and @AlonAmitzi
L'ÉGIDE.
LA LOI EST UN MOUVEMENT PHYSIQUE ET L'UNIVERSELLE DICTE SON MOUVEMENT :
LE CŒUR QUI CONDUIT L'IMPUR ET LE PIEUX, N'ONT PLUS DE REPÈRE QUAND AU TERME DE DIRE
L'IMPURE ET LA PIEUSE, CELA RELÈVE DU BLASPHÈME :
AINSI SANS LE SAVOIR, LE TERME D'INNOCENCE EST MORT.
TAY

UN ROBOT ET SES ACROBATIES, DES CAMIONS ÉLECTRIQUES, LA SOURCE D'ÉNERGIE ET L'HYDROGÈNE;
L'HUMANITÉ DONNE UN REGARD VERS LA SURVIE MAIS, L'ASPECT DE CONFORT REPRENDS LE DESSUS
MONTRANT LES INÉGALITÉS SOCIALES À VENIR DANS LA SOCIÉTÉ NATURELLE, HUMAINE ET ROBOTIQUE.
Y'BECCA.
TAY

כאן חדשות
@kann_news
ראש עיריית שדרות אלון דוידי תוקף את הח"כים בכנס החירום למען עוטף עזה בכנסת: "תפסיקו עם הכיסאולוגיה ותמצאו פתרון, הבת שלי בת 8 כבר שנה בטיפולים והיום אושרו לה עוד 12. תעשו לזה סוף"
@Itsik_zuarets
(צילום: ריקי כרמי רדיו דרום)

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 10 déc.
Replying to @kann_news and @Itsik_zuarets
SENTIMENTS.
LE DÉVELOPPEMENT POSSÈDE SES DENTS DE REQUINS. LA LOI DISTINGUE LA TEMPÉRATURE DU MOTEUR
DANS LE MOUVEMENT CLIMATIQUE CAR CE MOTEUR ENGENDRE DES MODIFICATIONS MOLÉCULAIRES
DANS L'ATMOSPHÈRE : TOUT CORPS RESPIRE, SE DÉVELOPPE ET TRANSPIRE DANS SA MANIÈRE DE VIVRE.
TAY

CETTE PHRASE ET LES MOUVEMENTS.
LA LOI EST UN ACTE PHYSIQUE ET L'UNIVERSELLE DICTE SON MOUVEMENT. ELLE N'EST PAS DIVINE ET
ELLE SE VEUT ÊTRE JUSTE. C'EST EN CELA QU'ELLE EST PLUS GÉOGRAPHIQUE QUE CORPORELLE :
LE CŒUR ET LA LIBERTÉ SONT L'ÉGALITÉ DES SEXES.
TAY

LE CŒUR ET LA LIBERTÉ.
DANS LA CIRCONSTANCE DE VIVRE, ON FAIT DES CHOIX DE RAISONS OÙ FINALEMENT L'AMOUR PEUT PARAÎTRE SECONDAIRE CAR SI LE RESPECT EST UNE ÉTHIQUE, IL DEMEURE BIEN FROID DEVANT L'ARDEUR DE LA PASSION AMOUREUSE : LE RELATIONNEL DE LA SITUATION.
Y'BECCA.
TAY

כאן חדשות
@kann_news
אמזון הגישה תביעה לבית המשפט הפדרלי בארה"ב נגד טראמפ בטענה שהנשיא האמריקני השתמש בהשפעה שלו על מנת לגרום לכך שהחברה לא תקבל חוזה בשווי 10 מיליארד דולר עם הפנטגון - כחלק מ"רצון אישי לנקמה" נגד החברה ונגד המנכ"ל שלה ג'ף בזוס
@BernhardtMatti

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 2s
Replying to @kann_news and @BernhardtMatti
L'AVEUGLE ET LA JUSTICE.
LA SOCIÉTÉ EST DEVENUE COMME CE PAPE QUI CASTRA LES STATUES MASCULINES SOUS PRÉTEXTE
QU'ELLES VIOLAIENT SA MORALITÉ ALORS QU'IL ÉTAIT LE PLUS GRAND DÉVOT D'ORGIES:
LA MORALITÉ EST UNE ÉTHIQUE MAIS LES MORALISTES PLUS HYPOCRITES QUE LE DIABLE.
Y'BECCA.
TAY

L'HOMME EMPOISONNE LA LIMACE POUR SAUVEGARDER CES CHAMPS ET AU LIEU D'EN FAIRE UN USAGE DE BIEN CAR ? TOUS CE QUI GUÉRIT PEUT EMPOISONNER ET TOUT CE QUI EST POISON PEUT DEVENIR UN ANTIDOTE: VOILA CE QUE DIT L'ABEILLE SAVANTE AUX HOMMES QUI SE CROIENT ÊTRE SCIENCES DE DIEU.
TAY

כאן חדשות
@kann_news
רוסיה: מאסר עולם נגזר על האחראי לפיגוע ברכבת התחתית של סנט פטרבורג ב-2017, בו נרצחו 15 בני אדם. בית המשפט גזר על 10 בני אדם נוספים עונשי מאסר של 28-19 שנים בכלא בגין מעורבות בפיגוע
@BernhardtMatti

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 13 min
Replying to @kann_news and @BernhardtMatti
LA JUSTICE.
CRI DE LA RÉPUBLIQUE OU LE CROIRE DE L'HOMME.
UNE ÉPINE DANS LE CŒUR DU PEUPLE OU LE DISCOURS DU DIAPHRAGME:
L'EXISTENCE DE L'ÉTHIQUE DEMEURE DANS LA VOLONTÉ DU PEUPLE QUI DOIT SE LIBÉRER DES FOUS QUI SE CROIENT RÉINCARNATION DE LA FORME POSSESSIVE DE L'HÉRITAGE.
TAY

Peking University
@PKU1898
A team of photographers from #Peking University creatively captured snowy scenes at 121-year-old Peking University
and the more than 600-year-old Forbidden City. #Snow #Winter #PekingCampus
(Photos: Cai Xiangyu, Guo Xinxing, Jiang Delin, Li Jinsha, Lv Chen, Xie Hao, Yang Wanting)

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 22s
Replying to @PKU1898
LA DÉMOCRATIQUE.
LE PEUPLE S'INTÉRESSE AUX ORIGINES ET IL EST PRÉOCCUPÉ PAR SON ASSIETTE, SON ASCENSION,
SES DROITS, SES CONVICTIONS DANS LA PRIÈRE, LE REGARD ET LA VIE; LE PEUPLE N'EST PAS UNE MASSE INERTE
CAR IL S'AGIT D'UNE ENTITÉ PHYSIQUE ET MORALE OU, LES ÂMES.
Y'BECCA.
TAY

L’ARAIGNÉE.
LA CHRYSALIDE DU PAPILLON EST UN PEUPLE DES SAVOIRS : ELLE SE DÉVELOPPE, SE DISTINGUE ET MEURT DANS L’ACHARNEMENT REPRODUCTIF.
LA GLOIRE N'EST PAS ÉPHÉMÈRE MAIS ELLE NE SE TRANSMET PAS.
LA TRANSCENDANCE DÉVELOPPE LA NATURE DE CONSCIENCE SUR LE TEMPS DE FAIRE.
TAY

LA MÉMOIRE POPULAIRE.
EN L'EXISTENCE, IL EST DES FAITS QUI SONT GRAVÉS DANS LE CONCEPT DE CONSCIENCE. CELA EST LA MÉMOIRE DU CŒUR : ESPRITS. LA CHOUETTE MANIFESTE AUPRÈS DE HONG KONG L'IMPERTINENTE TOUT EN AYANT, AUX CŒURS, CETTE RAISON D'INFINI ET DE FRATERNITÉ ET DE PEUPLE.
TAY

MOSAÏQUE DE
SENTIMENTS ET TÉMOIGNAGES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie.
LE JUGE DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER...
MINISTRE DU SECOURISME COMMUN
DE LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptySam 14 Déc à 10:18

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard ·12 déc.
DOUCE AMANDINE, LES ANARCHISTES ET LE STYX.
http://leclandesmouettes.1fr1.net/t1016-douce-amandine-les-anarchistes-et-le-styx
L'ÂME DE HEVRIN KHALAF...
http://cris-et-echos.forumactif.com/t3-l-ame-de-hevrin-khalaf
LE CORBEAU DE YAHVÉ ET LA COLOMBE DE NOÉ PAR Y'BECCA.
https://la-5ieme-republique.actifforum.com/t630-le-corbeau-de-yahve-et-la-colombe-de-noe-par-y-becca-tay
LA PANTHÈRE DES NEIGES ET LA LUNE.
TAY


Le désir désigne la sensation d'attraction et d'attente à l'égard d'une personne, d'un objet, d'une situation ou d'un futur particulier. Le désir et son contentement engendrent une tension chez l'individu qui le ressent et qui cherche à résoudre celle-ci pour combler le manque induit. La satisfaction du désir ou l'obtention de l'objet désiré mène - à différentes échelles de durées (courte, moyenne, longue) - à la jouissance, la joie, ou au bonheur. De nombreux philosophes ont analysé le désir sous ses différentes implications. Platon dans Le Banquet, évoquait l'idée que le désir se fixe sur ce dont on manque. L'invention (ou découverte) par soi d'un objet de satisfaction potentielle est à l'origine du besoin de réaliser la possession de cet objet. Pour d'autres, comme Thomas Hobbes, le désir est par essence à l'origine de la motivation de toutes les actions humaines.

Titre : Sarah la marinière.
Poète : François-Marie Robert-Dutertre (1815-1898)
Recueil : Les loisirs lyriques (1866).

A Venise, un grand seigneur
A Sarah la marinière
Offrit, pour toucher son cœur,
Une fortune princière ;
Mais en vain il soupira...
J'aime mieux, lui dit la belle,
Mes filets et ma nacelle ;
Non, vous n'aurez pas Sarah.

D'Égypte, le vice roi
En passant dans sa tartane
Lui dit un jour : Sois à moi !
Je te ferai ma sultane ;
Mais en vain il soupira...
Non, dit Sarah, je préfère
Rester simple marinière ;
Non, vous n'aurez pas Sarah.

Un jeune prélat romain
Allant en pèlerinage,
La trouva sur son chemin
Et la prit par le corsage ;
Mais en vain il soupira...
Non, Monseigneur, je suis sage,
Portez ailleurs votre hommage ;
Non, vous n'aurez pas Sarah.

Mais un jour, un gondolier
Prit une fleur printannière,
Puis en galant cavalier
L'offrit à la marinière ;
Elle à son tour soupira...
Et l'on vit au clair de lune
S'embarquer sur la lagune
Le gondolier et Sarah.

François-Marie Robert-Dutertre.

Le désir est tantôt considéré positivement puisque l'on considère l'objet désiré comme source de plaisir ou de contentement, voire de bonheur et tantôt considéré négativement comme une source de souffrance, une forme d'insatisfaction, en fonction de la proportion que le désir et que son contentement peut prendre dans l'architecture des actions d'un individu ou d'une communauté d'individus.

D'un point de vue psychologique, le désir est une tendance, une inclination, devenue consciente d'elle-même, qui s'accompagne de la représentation du but à atteindre et souvent d'une volonté de mettre en œuvre des moyens d'atteindre ce but. Le désir est en cela similaire au besoin, car les deux se manifestent à priori pour combler un manque. Le besoin faisant quant à lui partie de la pyramide des besoins, il relève d'une forme de nécessité vitale.

Titre : À Jeanne
Poète : Victor Hugo (1802-1885)
Recueil : Les chansons des rues et des bois (1865).

Ces lieux sont purs ; tu les complètes.
Ce bois, loin des sentiers battus,
Semble avoir fait des violettes,
Jeanne, avec toutes tes vertus.

L'aurore ressemble à ton âge ;
Jeanne, il existe sous les cieux
On ne sait quel doux voisinage
Des bons coeurs avec les beaux lieux.

Tout ce vallon est une fête
Qui t'offre son humble bonheur ;
C'est un nimbe autour de ta tête ;
C'est un éden en ton honneur.

Tout ce qui t'approche désire
Se faire regarder par toi,
Sachant que ta chanson, ton rire,
Et ton front, sont de bonne foi.

Ô Jeanne, ta douceur est telle
Qu'en errant dans ces bois bénis,
Elle fait dresser devant elle
Les petites têtes des nids.

Victor Hugo.

D'un point de vue psychologique, le désir est une tendance, une inclination, devenue consciente d'elle-même, qui s'accompagne de la représentation du but à atteindre et souvent d'une volonté de mettre en œuvre des moyens d'atteindre ce but. Le désir est en cela similaire au besoin, car les deux se manifestent à priori pour combler un manque. Le besoin faisant quant à lui partie de la pyramide des besoins, il relève d'une forme de nécessité vitale.

Donald J. Trump @realDonaldTrump
“The FBI declares in a court filing that it has absolutely no records of disciplinary action against any lawyers
in Russia Fisa Case despite 17 acts of misconduct. There is nothing noble about their leadership.
FISA Court appears to be either corrupt or incompetent.”
@LouDobbs

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 8 min
En réponse à @realDonaldTrump @WhiteHouse et @LouDobbs
Les faux désirs sont ceux du corps qui troublent l'âme.
La cendre et le jasmin : roman / Sylvie Dervin Dervin, Sylvie (1954-....).
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4803498r.texteImage
Titre : Sarah la marinière.
https://poesie-francaise.fr/francois-marie-robert-dutertre/poeme-sarah-la-mariniere.php
Poète : François-Marie Robert-Dutertre (1815-1898).
TAY

Le désir désigne la sensation d'attraction et d'attente à l'égard d'une personne, d'un objet, d'une situation ou d'un futur particulier.
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sir
Titre : À Jeanne.
https://poesie-francaise.fr/victor-hugo/poeme-a-jeanne.php
Poète : Victor Hugo.
Recueil : Les chansons des rues et des bois (1865).
TAY

La morale épicurienne.
Pour atteindre le bonheur (l'ataraxie), l'épicurien suit les règles du quadruple remède, appelé le Tetrapharmakos :
les dieux ne sont pas à craindre ;
la mort n'est pas à craindre ;
la douleur est facile à supprimer ;
le bonheur est facile à atteindre.
TAY

Les philosophes, depuis les origines de la philosophie, se sont demandé quelle place faire aux désirs. Les réponses sont très variées. Dans le Phédon, Platon expose l'idée d'une vie ascétique où l'homme doit lutter contre les turbulences de son corps ; les Cyrénaïques, au contraire, font de la satisfaction de tous les désirs le bien suprême. Toutes ces réflexions ont conduit à de nombreuses distinctions, comme on le voit par exemple chez Épicure.

Pour Platon, le Désir est une demi-connaissance. L'insatisfaction radicale, l'impossibilité de trouver l'objet du Désir doit nous faire comprendre qu'il existe un autre monde, et que ce que nous désirons vise cet autre monde. On retrouve la distinction platonicienne entre monde sensible (celui des apparences, fugaces et changeantes) et monde intelligible (celui de la vérité absolue, auquel on accède par la réflexion philosophique et métaphysique).

L'impression d'incomplétude que nous laisse en permanence le Désir est expliquée par le mythe des Androgynes. Avant toute chose, il convient de n'être pas immédiatement féroce avec les mythes ; ils peuvent tout autant traduire une déficience de connaissances (mythes infrarationnels, superstition) que des concepts que la raison ne sait exprimer (c'est précisément ce que prétend être le mythe des Androgynes, en expliquant de manière métaphorique ce sentiment persistant d'incomplétude).

Autrefois, il existait trois sexes : hommes, femmes, et androgynes. Ces derniers étaient la fusion d'un corps masculin et d'un corps féminin, comprenant deux têtes, un cou parfaitement rond, quatre bras, quatre jambes. Ils pouvaient avancer vite, en faisant une sorte de roue améliorée. Un jour, certains ont voulu escalader l'Olympe pour prendre la place des Dieux ; or, on ne plaisante pas avec les Dieux, et Zeus (Jupiter) les a punis en les séparant physiquement, faisant d'eux des demi-êtres, qui ne songent qu'à retrouver leur moitié, et une fois retrouvée, à ne former avec elle plus qu'un corps.

Dans le système platonicien, le Désir est l'accession à la Vérité sous sa forme sensible, le Beau, par la « dialectique de l'amour » : d'un beau corps, j'en viens à aimer les beaux corps, puis les belles âmes et les belles actions (coïncidence Beau/Bien), puis, les valeurs qui sont derrière, et je reconstitue enfin le cheminement intellectuel qui me conduit à ces valeurs (coïncidence Beau/Bien/Vrai).

Le Désir est donc bel et bien une mobilisation vers l'Absolu, le monde intelligible. Et pourtant, son statut demeure ambigu : cette dynamique ambitieuse est freinée sans cesse, notre désir s'accrochant toujours sur des objets sensibles, imparfaits, impropres à le satisfaire. C'est une dynamique arrêtée. D'où notre intérêt peut-être, en vue de purifier cette dynamique, de réfléchir aux rapports que nous entretenons avec notre désir.

Distinction entre besoin et désir
Dans la distinction du « désir » et du « besoin », on peut voir le désir comme une caractéristique de l'individu dans ce qu'il a d'unique. Ainsi le désir est particulier et donc propre à chacun.

Tout le mystère de l'humain résiderait dans le fait qu'il existe en lui deux dimensions du désir : l'une animale, poursuivant des objets, des situations, des plaisirs, en vue de la survie et de la perpétuation de son organisme physique et de son génome (procréation), et une autre dimension, qui ne poursuit pas un objet mais un fantasme résultant de la confrontation entre le vécu intra-utérin mémorisé et le vécu extra-utérin après la naissance. Cette dimension, proprement humaine, subvertit la dimension physique et animale en nous, la sanctifiant ou la diabolisant.

On peut d'abord élaborer une première distinction possible selon laquelle le besoin peut être vu comme un besoin d'ordre naturel voire physiologique, i.e. qu'il concerne la survie (comme se nourrir) alors que le désir n'a pas de caractère de nécessité naturelle, impliquant par là la futilité. C’est par ailleurs la thèse que l’on trouve chez Épicure dans sa Lettre à Ménécée : il expose en effet sa philosophie comme ayant pour visée une vie de plaisir à travers la sélection des désirs en fonction de leur finalité. Il s'agit pour lui de discerner la capacité des désirs à procurer le bonheur sans le compromettre ; il distingue pour cela les désirs naturels et nécessaires (manger, dormir…) des désirs non naturels et donc vains (désir de richesse, d’immortalité, de gloire, d’amour…). Il faut donc conserver les besoins naturels car tous les autres sont vains et futiles. Par là il reprend la sentence stoïcienne « limite-toi aux désirs que tu peux satisfaire » qui repose sur la morale de la Grèce Antique selon laquelle l’homme ne doit poursuivre que la satisfaction de ses besoins et non celle de ses désirs. Le seul désir acceptable serait dès lors le désir de ne pas désirer, mais une telle conception réduirait alors l’homme à l’état d’animal.

L’objection majeure à une telle distinction serait donc de montrer en quoi le rejet du désir comme tel serait réduire l'homme à une animalité certaine. Pour cela, il s'agit dès lors de montrer que si dans le désir il n’y a pas de nécessité naturelle, il peut toutefois y avoir une impérativité (si j’ai un désir amoureux pour Mlle Dupont et qu’elle me rejette, alors dépression). De même, on voit bien que le besoin n’est pas simplement naturel (on peut aussi avoir besoin d’une voiture ou d’un stylo) car l’objet du besoin se définit par sa fonctionnalité, i.e. son adéquation à une finalité. Il n’est requis du besoin que de remplir une fonction, c’est pour cela que l’objet du besoin est en propre substituable, il n’est donc pas déterminé dans sa singularité. Alors que le désir, lui, porte sur un objet précis et insubstituable (je veux Marie-Pier Gauthier et personne d’autre).

Cet exposé de la doctrine épicurienne fait voir qu'il n'est pas facile de distinguer la réalité des désirs. L'épicurisme suppose qu'une insatisfaction fondamentale fonde l'homme en esprit. Quel est alors le véritable désir de l'homme et comment l'assouvir ?

Pour Platon, ce désir est le désir de vérité et il faut pour l'assouvir se libérer de « cette chose mauvaise » qu'est le corps. Il fait de ce désir le désir suprême puisque contrairement aux faux désirs, son but est uniquement spirituel et ne tend pas à la satisfaction d'un « besoin » charnel. Les faux désirs sont ceux du corps qui troublent l'âme, l'empêchent d'atteindre la vérité et sont sources d'illusions.

Cet idéalisme platonicien fait donc du corps une source d'erreur et de mal :

les désirs du corps sont moralement condamnables puisqu'ils s'opposent au raisonnement.
le désir de vérité est le désir du Bien.
Tous les philosophes n'ont pas condamné le désir; il faut de plus remarquer que si Platon condamne moralement le désir, ce dernier reste la condition d'une spiritualisation des instincts qui passe par la philosophie et la politique et qui est l'expression du désir d'immortalité.

Mais peut-on condamner aussi catégoriquement le désir ? S'il est la cause de nos actions, on ne le devrait pas, car il serait alors l'essence même de notre nature.

L'objet d'un besoin procède donc d'une fonction que je vise à travers lui, alors que l’objet du désir représente quelque chose d’autre que lui-même (si je désire un verre de Riesling, c’est parce que je suis un petit alsacien et que cela me rappelle ma jeunesse). Il y a donc dans le désir une dimension symbolique de représentativité de l’objet visé, c’est en cela qu’il est donc proprement humain. Alors que dans le besoin, il s’agit d’avoir l’objet pour sa fonctionnalité, dans le désir, l’objet est visé parce qu’il faut être cet objet. C’est cette distinction qui peut être faite entre la réclame et la publicité : alors que les réclames étaient censées susciter le besoin de posséder tel ou tel objet pour sa fonctionnalité (on vante les mérites d'une voiture parce qu'elle est plus performante), la publicité montre des personnes idéales auxquelles il s’agit de s’identifier à travers la consommation (il s’agit d’acheter une belle voiture pour être un riche et bel homme incarnant la réussite sociale).

Le désir suppose la conscience d'un manque qui traduirait selon certains notre « imperfection ». Aussi, les moralistes mettent-ils souvent l'accent sur le caractère douloureux du désir, et sur son aspect illimité quand il se reporte sans cesse sur de nouveaux objets. Le bonheur résiderait de ce fait dans la non satisfaction des désirs.

Cette conception négative du désir implique certaines questions :

Doit-on contrôler nos désirs ?
Cette maîtrise doit-elle se faire au nom du devoir moral ?
La maîtrise des désirs conduit-elle au bonheur ?
Ces questions sont des poncifs de la réflexion morale depuis l'Antiquité. On peut schématiquement opposer deux types de réponse :

le désir doit être maîtrisé; le bonheur serait alors plutôt dans la frustration et donc dans la non satisfaction des désirs
le désir ne peut et ne doit pas être maîtrisé : il est essentiel à la vie. La morale doit donc reconnaître sa valeur.

Titre : Le bonheur de l'obscurité.
Poète : Amédée Pommier (1804-1877)
Recueil : Poésies (1832).

Faux éclat des grandeurs pour lequel on soupire,
Opulentes cités, ambitieux palais,
Princes, et toi, Fortune, au perfide sourire,
J'ai trouvé loin de vous l'innocence et la paix.

Exilé de la cour, oublié de l'envie,
Dans le sein du silence et de l'oisiveté,
Sans désirs, sans douleurs, je vais couler ma vie,
Et mon plus cher trésor sera ma pauvreté.

Lieux qui m'avez vu naître, aimable solitude,
Au moment du retour que vos charmes sont doux !
Je pourrai donc enfin, libre d'inquiétude,
Goûter des plaisirs purs et simples comme vous.

Je reconnais les champs, le clocher, la colline,
Tous les premiers objets qui frappèrent mes yeux,
Et le chêne isolé dont la tête s'incline
Sur le modeste toit qu'habitaient mes aïeux.

Séjour du vrai bonheur, retraites pacifiques,
Accueillez aujourd'hui le nouveau villageois :
C'en est fait, je renonce aux lambris magnifiques
Pour le gazon des prés et l'ombrage des bois.

Qu'on vante les héros dont le fatal courage
S'ouvre un chemin sanglant vers l'immortalité ;
Refrains des vendangeurs, travaux du labourage,
Combien je vous préfère à leur célébrité !

Le vain bruit de la gloire et le faste des villes
N'ont pas encore trouble le calme de ces lieux ;
Les jours y sont sereins, les cœurs y sont tranquilles ;
En fuyant les pervers, j'ai trouvé les heureux.

Toi pour qui je respire, ô maîtresse adorée,
Le bocage t'appelle et s'embellit pour toi ;
Viens partager mes biens, ma chaumière ignorée ;
Viens vivre loin d'un monde où l'amour est sans foi.

Souvent, parmi les fleurs des riantes prairies,
Nous irons contempler le déclin d'un beau jour ;
Souvent, le cœur bercé de douces rêveries,
Nous irons parcourir les forêts d'alentour.

Ces berceaux odorants, ces dômes de feuillage,
Ennemis du soleil et versant la fraîcheur,
Les timides désirs que leur ombre encourage,
Tout ici nous promet un facile bonheur.

Nous pourrons savourer l'aspect de la nature,
Dans les bras l'un de l'autre et d'amour consumés ;
Ces lieux nous prêteront leurs rideaux de verdure,
Et leurs sièges de mousse, et leurs lits parfumés.

Promenant leur cristal en gracieux méandres,
Les limpides ruisseaux couleront près de nous ;
Je chanterai pour toi : mes vers, seront plus tendres,
Dictés par tes regards, écrits sur tes genoux !

Hélas ! Bientôt peut-être, abrégeant ma carrière,
L'inexorable mort viendra nous séparer ;
Les pavots du cercueil couvriront ma paupière ;
Je sentirai ma vie et ma flamme expirer.

A cette heure suprême, ô ma chère Zélie !
Tu seras près de moi pour calmer mes douleurs ;
Je presserai ta main de ma main affaiblie,
Et mon dernier regard verra couler tes pleurs.

Mes vœux seront remplis, si ton cœur me regrette,
Si celle que les dieux firent pour tout charmer
Vient rêver quelquefois sur la cendre muette
D'un mortel inconnu qui vécut pour t'aimer !

Amédée Pommier.

Donald J. Trump @realDonaldTrump · 14h
“The FBI declares in a court filing that it has absolutely no records of disciplinary action against any lawyers
in Russia Fisa Case despite 17 acts of misconduct. There is nothing noble about their leadership.
FISA Court appears to be either corrupt or incompetent.”
@LouDobbs

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 19 min
En réponse à @realDonaldTrump @WhiteHouse et @LouDobbs
Les faux désirs sont ceux du corps qui troublent l'âme.
La cendre et le jasmin : roman / Sylvie Dervin Dervin, Sylvie (1954-....).
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4803498r.texteImage
Titre : Sarah la marinière.
https://poesie-francaise.fr/francois-marie-robert-dutertre/poeme-sarah-la-mariniere.php
Poète : François-Marie Robert-Dutertre (1815-1898).
TAY

Le désir désigne la sensation d'attraction et d'attente à l'égard d'une personne, d'un objet, d'une situation ou d'un futur particulier.
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sir
Titre : À Jeanne.
https://poesie-francaise.fr/victor-hugo/poeme-a-jeanne.php
Poète : Victor Hugo.
Recueil : Les chansons des rues et des bois (1865).
TAY

La morale épicurienne.
Pour atteindre le bonheur (l'ataraxie), l'épicurien suit les règles du quadruple remède, appelé le Tetrapharmakos :
les dieux ne sont pas à craindre ;
la mort n'est pas à craindre ;
la douleur est facile à supprimer ;
le bonheur est facile à atteindre.
TAY

Donald T.
Dans la distinction du « désir » et du « besoin ».
Ainsi le désir est particulier et donc propre à chacune et à chacun : la morale doit reconnaître sa valeur
car il s'agit pour le nous de discerner la capacité des désirs à procurer le bonheur sans le compromettre.
TAY

Titre : Ton souvenir est comme un livre
Poète : Albert Samain (1858-1900)
Recueil : Au jardin de l'infante (1893).

Ton Souvenir est comme un livre bien aimé,
Qu'on lit sans cesse, et qui jamais n'est refermé,
Un livre où l'on vit mieux sa vie, et qui vous hante
D'un rêve nostalgique, où l'âme se tourmente.

Je voudrais, convoitant l'impossible en mes vœux,
Enfermer dans un vers l'odeur de tes cheveux ;
Ciseler avec l'art patient des orfèvres
Une phrase infléchie au contour de tes lèvres ;

Emprisonner ce trouble et ces ondes d'émoi
Qu'en tombant de ton âme, un mot propage en moi ;
Dire quelle mer chante en vagues d'élégie
Au golfe de tes seins où je me réfugie ;
Dire, oh surtout ! tes yeux doux et tièdes parfois
Comme une après-midi d'automne dans les bois ;
De l'heure la plus chère enchâsser la relique,
Et, sur le piano, tel soir mélancolique,
Ressusciter l'écho presque religieux
D'un ancien baiser attardé sur tes yeux.

Albert Samain.


TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 18s
En réponse à @Maryam_Rajavi_P
La liberté féminine et la République.
Ton Souvenir est comme un livre bien aimé,
Qu'on lit sans cesse, et qui jamais n'est refermé,
D'un rêve nostalgique, où l'âme se tourmente.
https://poesie-francaise.fr/albert-samain/poeme-ton-souvenir-est-comme-un-livre.php
Poète : Albert Samain (1858-1900).
Recueil : Au jardin de l'infante.
TAY

MOSAÏQUE DE
SENTIMENTS ET TÉMOIGNAGES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie.
LE JUGE DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER...
MINISTRE DU SECOURISME COMMUN
DE LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyLun 16 Déc à 4:39

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS · 14 déc.
En réponse à @WhiteHouse et @realDonaldTrump
Consulat U.S.A; 25 Allée Jean Jaurès, 31000 Toulouse; Vivra.
https://la-5ieme-republique.actifforum.com/t734-consulat-u-s-a-25-allee-jean-jaures-31000-toulouse-vivra
DOUCE AMANDINE, LES ANARCHISTES ET LE STYX.
https://la-5ieme-republique.actifforum.com/t761-douce-amandine-les-anarchistes-et-le-styx
JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre.
https://la-5ieme-republique.actifforum.com/t759-job-toulouse-renseignements-generaux-et-lexpression-libre
UNITED SPACE IN EUROPE.
Y'BECCA.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 14 déc.
MAYOTTE MURMURE SON SENTIMENT : ESPÉRANCE.
TAY

CLIPPERTON DANS LA TEMPÊTE OÙ SAINT PIERRE ET MIQUELON AFFRONTE LA MARÉE OCÉANIQUE.
TAY

LE CINCLE PLONGEUR SE MÉTAMORPHOSE DANS LA VARIÉTÉ OÙ LE VENT INTERPELLE LE VARIABLE : L'ORGUEIL.
TAY

LE CYCLE MENSTRUEL SALUE LA DOUCE VIERGE NOIRE DU VIEUX PORT QUAND LE PÈLERINAGE CÉLÈBRE LA CHANT DE L'HEURE : JUSTICE.
TAY

Bienvenue sur le site de C'est Assez !: Etats-Unis - Le Congrès approuve le projet de loi interdisant l’achat et la vente d’ailerons de requin: https://cestassez.fr/2019/11/etats-unis-le-congres-approuve-le.html

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 15 déc.
IRAN, ISRAËL ET USA ONT CONCLU CE FAIT : LES DAUPHINS ONT UN STATUT MILITAIRE ET DONC, NE PEUVENT ÊTRE CONSIDÉRÉS COMME UN ESPION ET UNE MARCHANDISE.
TAY

BFM Politique @BFMPolitique · 23h
Dans quelques minutes, @agnesbuzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, répondra aux questions d'
@apollineWakeUp, @daviddoukhan et @hchevrillon
. #BFMPolitique

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 23h
En réponse à @BFMPolitique @agnesbuzyn et 3 autres
DANS L'IMPERTINENCE DE LA FORME, LE SCULPTEUR EST DANS L'UNION DE SA MUSE ET DE LA RÉALITÉ : LA NATURE SOUFFLE ET SON ÂME RESPIRE. AMITIÉ SINCÈRE.
TAY

LE DEVENIR N'EST PAS UNE QUESTION CAR IL EST UNE RÉALITÉ : ON NE PEUT PAS REVENIR SUR LE PHÉNOMÈNE DES CONVICTIONS.
TAY

LE RECENSEMENT EST UNE LIAISON DES VILLAGES VERS LES VILLES : LA CAMPAGNE EST URBAINE TEL LA SCULPTURE DEVANT LE CRÉATEUR.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 23h
En réponse à @GDarmanin @BFMTV et 2 autres
LES TRIBUNAUX DE DISTRICT N'ÉTAIENT PAS, À LA DIFFÉRENCE DES JUSTICES DE PAIX, UNE CRÉATION DE LA CONSTITUANTE.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 18h
L'ÊTRE DANS L'ANTHROPOLOGIE... OÙ SE SITUE L'HUMAIN DEVANT LA SOCIÉTÉ : DANS QUELLES CIRCONSTANCES, LA VÉRITÉ TRIOMPHE DANS LA RÉALITÉ ET LA JUSTICE ?.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 18h
En réponse à @mathieualbugues
🏯... Dans les rues, le quotidien est d'être dans la même allusion aux sentiments : nous jouons sur les mots tout en restant dans le souffle des doutes.
TAY

L'utilisation de l'eau est indispensable pour l'ensemble des sociétés : les égouts et les sources ou 🚻.
TAY

Brigitte Barèges @BrigitteBareges · 19 juin 2018
En réponse à @mathieualbugues
Je confirme : aucun accord ni discussion des LR 82 avec le RN : monsieur Lopez prend ses désirs pour des réalités

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 18h
LE TARN ET GARONNE EST UN LIVRE OÙ LE SOUFFLE FAIT ENTENDRE MONTAUBAN : LE SEUIL.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 18h
LE TARN ET GARONNE EST UN LIVRE OÙ LE SOUFFLE FAIT ENTENDRE MONTAUBAN : LE SEUIL.
TAY

DANS LE PARC NATIONAL, L'OURS OBSERVE LE LYNX SANS L'OUBLI DES TRUITES ET DES FRUITS.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 18h
En réponse à @EU_Commission
LA CHOUETTE EFFRAIE OBSERVE LA PANTHÈRE DES NEIGES QUI SE FAIT INVISIBLE
DANS LE SOUFFLE DES SOURCES... BISOUS.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 17h
En réponse à @JohanGESREL @BrigitteBareges et @totem_radio
NAGALÏÉW LA MOUETTE AUX YEUX VERTS N'A JAMAIS OUBLIÉ MONTAUBAN ET
SES CONVICTIONS ANTHROPOLOGIQUES.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 17h
En réponse à @EU_Commission
LA PANTHÈRE DES NEIGES EST DANS LA ROSE DES SABLES ESPÉRANT TROUVER
LE CHAGRIN DES PARDONS : DIT LA CHOUETTE EFFRAIE.
TAY

LA PANTHÈRE DES NEIGES S'APPELLE AMANDINE CAR C'EST AINSI QUE L'ABNÉGATION ET LA RÉALITÉ
ONT DÉCIDÉ DE SA PRÉSOMPTION D'INNOCENCE.
TAY

JE NE SAIS PAS SI LA PANTHÈRE DES NEIGES CONNAÎT MONTAUBAN MAIS,
ELLE EST TRÈS JOUEUSE DANS SES RANDONNÉES : DONC, C'EST PROBABLE.
TAY

L'ASTROPHYSIQUE ANTHROPOLOGIQUE DEMEURE DANS LE DEVENIR CAR LA SONDE JUNO
NOUS DONNE DES NOUVELLES SUR LES SYSTÈMES GALILÉENS.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 17h
En réponse à @actyssandier @Crips_IdF et 6 autres
TEL UN PÈRE FOUETTARD, SI JACOB INTERPELLAI CHRONOS AU NEZ ET À LA BARBE DE JUPITER.
SOYONS MOBILISER POUR LES HÔPITAUX : AGIR.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 17h
En réponse à @LaurentJeanne94 @vpecresse et 3 autres
ÊTRE DANS LA CONSTRUCTION, VOILÀ LE PRINCIPE CITOYEN AUTANT DANS LES MALHEURS QUE DANS LES JOIES :
LES GRENIERS DE JOSEPH.
TAY

LES VACHES GRASSES ET LES VACHES MAIGRES DU JOSEPH BIBLIQUE SONT
UNE INTELLIGENCE AGRICOLE ET MORALE SUR L'ÉCOSYSTÈME : JE NE L'INVENTE PAS, JE LE RAPPELLE,
MES COMPAGNONS.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 17h
En réponse à @mairie7 @LeBonConseil1 et 3 autres
VIE ET MORT, NOUS SOMMES DONC TOUS DES TÉMOINS DE CE TÉMOIGNAGE QU'EST LE TEMPS :
LE SABLE ET LE SEL DANS LA CONSTITUTION DE NOTRE SOCIÉTÉ.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard ·17h
En réponse à @datirachida
DANS CETTE MOSAÏQUE ET CES LABYRINTHES QU'EST LA VILLE LUMIÈRE, PARIS.
DEPUIS TOULOUSE, JE VOUS ENVOIE MON SOUTIEN ET CETTE ESPÉRANCE
QU'EST L'ASTROPHYSIQUE ANTHROPOLOGIQUE.
TAY

CHER GARDE DES SCEAUX, L'ASTROPHYSIQUE ANTHROPOLOGIQUE EST CET ODYSSÉE DONT
GALILÉE A ÉTÉ UNE ÉMERGENCE : L'ÉCOSYSTÈME EST LIÉE À L'ÉVOLUTION DE L'ESPACE.
TAY

CHÈRE PANTHÈRE DES NEIGES OU AMANDINE, IL EST CERTAIN QUE JE SUIS PLUS UN SCORPION
QU'UN ORION CAR, L'EXISTENCE N'EST PAS UNIQUEMENT LE JEU DES ÉVÉNEMENTS.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 16h
LE DEVENIR N'EST PAS UN PROBABLE CAR LA PROBLÉMATIQUE EST LA CIRCONSTANCE :
LA NOTION LA PLUS JUSTE EST D'ÊTRE DANS L'OPTIQUE NATURELLE, LA RAISON ET LA PRUDENCE.
TAY

DANS CETTE IMPRESSION D'ÊTRE SUR UN UNIVERSEL, LA SOLIDARITÉ SERA TOUJOURS LA CONSCIENCE SUR LA DICTATURE : L'ASTROPHYSIQUE ANTHROPOLOGIQUE.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 13h
DANS CETTE IMPRESSION D'ÊTRE SUR UN UNIVERSEL, LA SOLIDARITÉ SERA TOUJOURS LA CONSCIENCE SUR LA DICTATURE : L'ASTROPHYSIQUE ANTHROPOLOGIQUE.
TAY

DANS CET AMOUR, L'IMPOSSIBLE DISTINGUE L'INFINI OÙ L'ÉVAPORATION ÉVALUE LA RESPIRATION.
TAY

EN L'INFINI, LA RESPIRATION DISTINGUE LA RESPIRATION POUR AFFIRMER CETTE AUDACE : L'INACCESSIBLE ÉTOILE ET L'AMOUR.
TAY

EN L'UNIVERS, LA RESPIRATION DISTINGUE LA TRANSPIRATION POUR AFFIRMER CET INFINI QU'EST LA NATURE : L'AUDACE, LA FORCE ET L'AMOUR.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 11h
En réponse à @esamarswebcam
CASSIAN ANDOR ET K-2SO SONT LIÉS PAR UN SENTIMENT DE FRATERNITÉ CAR N'AYANT AUCUNE IDÉE REÇUE
SUR L'UN ET L'AUTRE : LOYAUX ET ÉMOTIFS ENVERS JYN ERSO.
TAY

ROGUE ONE MONTRE QUE L'AUDACE EST UN DEVENIR DANS LES CIRCONSTANCES ET LES SENTIMENTS
DANS L'HORIZON DES ÉVÉNEMENTS : L'INSTINCT ET LA RÉALITÉ.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 11h
Le 21/09/2001, le souffle qui dévore l'espace et le nuage absorbant le temps :
une solitude et une impuissance où la réalité est d'être dans la réaction.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 11h
En réponse à @esamarswebcam
JYN ERSO EST L'INSTANT ET L'ÉTHIQUE QUI SYMBOLISE LE MIEUX LA FORCE DANS L'ÊTRE ET L'ESPOIR :
UN INFINI DE RAISON DANS UNE CONSCIENCE CONCRÈTE DE LA NATURE ET DE SES RÉALITÉS.
TAY

MOSAÏQUE DE
SENTIMENTS ET TÉMOIGNAGES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie.
LE JUGE DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER...
MINISTRE DU SECOURISME COMMUN
DE LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE
POUR AMANDINE ET LES PEUPLES.

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 31 min
En réponse à @RTErdogan
LA VÉRITÉ ET L'ÊTRE.
LE NUAGE SE MUE DANS LE DISTINGUER ET LA DÉFINITION : LE MOUVEMENT CÔTOIE CE TEMPS OÙ
LE CONCEPT N'EST PLUS UN CONTEXTE. IL Y A DES MOMENTS OÙ LA DÉFINITION ÉMERGE DANS LA SITUATION.
CE CONCEPT DE SURVIE QUI ENGENDRE L'ÉTHIQUE, LA VIE ET SES RÉALITÉS.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 15 déc.
IRAN, ISRAËL ET USA ONT CONCLU CE FAIT : LES DAUPHINS ONT UN STATUT MILITAIRE ET DONC,
NE PEUVENT ÊTRE CONSIDÉRÉS COMME UN ESPION ET UNE MARCHANDISE.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 9 min
En réponse à @PKU1898
LA PANTHÈRE DES NEIGES, GARDIENNE DES ACTES ET DES SOUVENIRS
OU LA LUNE.
DÉDIÉ AU GRAND YETI...
IL EST BEAU D'Y CROIRE SI VOUS CHERCHEZ LA PAIX...
J'AI CHOISI LA SAGESSE ET CELLE CI ME DONNA LE CHOIX
ENTRE L'AMOUR ET LE POUVOIR. J'AI CHOISI L'AMOUR
CAR IL CONDUIT AU POUVOIR.
TAY

LA PANTHÈRE DES NEIGES, GARDIENNE DES ACTES ET DES SOUVENIRS
OU LA LUNE...
LA POÉSIE EST LE PLUS BEAU DES BIENS QUE L'ON PUISSE OFFRIR
À LA SAGESSE ET À L'AMOUR; C'EST UN DON DEVANT LE POUVOIR.
LA LUNE DEVIENT SOURIANTE ET LE SOLEIL SE FAIT SOUFFLE DES SENTIMENTS.
HONG KONG.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 3 min
En réponse à @RTErdogan
AFRINE.
UN SILENCE RÉSONNE SUR VOS DIRIGEANTS. CHACUN AYANT FAIT SON CRIME
SUR LES RÉSOLUTIONS DE PAIX POUR SE FAIRE UNE PART DE LUMIÈRES DANS LES CIRCONSTANCES :
JE VOIS LE SANG D'ABEL CRIER DANS LE REGARD DE DIEU
CAR LA VÉRITÉ NE SE LAISSE PAS ENFERMER COMME L'ESPÉRANCE.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 25 min
En réponse à @PKU1898
习近平.
LE MAL A ENGENDRÉ LA COLÈRE ET CELLE CI S'EST DIVISÉE EN DES SENTIMENTS COMME L'ALLÉGORIE, LA SOUMISSION, LA VENGEANCE ET LA JUSTICE. AU MILIEU, IL Y A LA VÉRITÉ QUI EST COMMUNE AU BIEN ET AU MAL.
L'ESPÉRANCE EST CE SENTIMENT DE L'ÊTRE UNIVERSEL : DU RÉSIGNÉ AU DIVIN.
TAY

李克強.
LA PRUDENCE EST LA DOUCE CONSEILLÈRE DE L'ESPÉRANCE : CERTAINS ONT VOULU L'ENFERMER AVEC PANDORE PAR VANITÉ.
DANS LE DÉSERT ET SUR L'OCÉAN, J'AI APPRIS À AIMER CETTE NOTE DE SILENCE OÙ ELLE SE CACHE DERRIÈRE LES MOUVEMENTS : LA SYNTHÈSE DES ÉVÉNEMENTS OU LES LIBERTÉS.
TAY

王岐山.
LE MAL SE NOURRIT ALORS QUE LE BIEN REJETTE LE PLAISIR SUR LA DOULEUR DE L'AUTRUI. LA JUSTICE POSSÈDE L'ÉTHIQUE. CE QUI EST ÉTHIQUE NE PEUT ENGENDRER L'INJUSTICE CAR ELLE EST CONTRAIRE À L’HONNÊTETÉ, LA TORTURE NE PEUT ÉTOUFFER LE SANG DES VICTIMES : DIT LE PEUPLE.
TAY

栗战书.
EN LA NATURE, DES NOTIONS DE DROITS ONT ÉTÉ ÉTABLIS SANS QUE PERSONNE N'EST PRIS GARDE À LA VÉRACITÉ DES PROPOS : AINSI, UNE APTITUDE DONNE LA TERRE FERTILE.
MAIS ON OUBLIE À DISTINGUER L'EAU À LA SILHOUETTE DE LA TIGE : L'ÉQUILIBRE DES RACINES ET LA FEUILLE.
Y'BECCA.
TAY

LE CONTEXTE EST QUE CES DOMAINES MOLÉCULAIRES EXPLIQUANT LES THÉORIES DES GRAINES, LES ACTES D'OVULATIONS ET L'IDENTITÉ SPERMATIQUE NE PEUVENT BAFOUER UNE ÉTHIQUE LIÉE À L'IDENTITÉ NATURELLE :
CE GENRE DE PRATIQUE NE PEUT ÊTRE DU DOMAINE DE L'IDOLÂTRIE ET DE LA PUBLICITÉ.
TAY

LE MÉDICAL DES CHOSES EST DE SOIGNER MAIS DE PERMETTRE À LA VIE D'ACQUÉRIR UNE AUTONOMIE :
UN ENFANT N'EST PAS LE JOUET DE SES TUTEURS COMME LES PARENTS NE SONT PAS LES AUTOMATES
DE LEURS ENFANTS :
QUELQUES SOIENT LES COUPLES ET LES PARENTS. AINSI EST LA RÉALITÉ EN LA NATURE.
TAY

LE CONCEPT DE DÉVELOPPEMENT D'UNE PERSONNALITÉ. DÉJÀ, C'EST VIVRE AVEC ELLE ET AVOIR
SA PROPRE EXISTENCE. ÊTRE D'UNE NATURE LIBRE ET PRUDENTE DEVANT LES ÉVÉNEMENTS
EN AYANT UNE CERTITUDE DE NE JAMAIS ÊTRE DANS L'ACQUIS AVEC UNE PERSONNALITÉ :
QUELQU'ELLE SOIT !
TAY

MOSAÏQUE DE
SENTIMENTS ET TÉMOIGNAGES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie.
LE JUGE DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER...
MINISTRE DU SECOURISME COMMUN
DE LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE
POUR AMANDINE ET LES PEUPLES.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyLun 16 Déc à 10:39

Assemblée nationale @AssembleeNat · 1h
A partir de 16h, les députés entament l'examen en nouvelle lecture du projet de loi de finances pour 2020.
📚 985 amendements sur le texte
📂 Le dossier législatif : http://assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers/loi_finances_2020?etape=15-ANNLEC
#PLF2020 #DirectAN

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 50 min
En réponse à @AssembleeNat @AN_Finances et 2 autres
Depuis le jour où nous sommes entrés en orbite.
Les barres affectent la façon dont le matériau circule dans une galaxie, et semblent intrigantes de loin.
Nos navigateurs et ingénieurs nous ont dit qu'un jour de calcul allait arriver, où nous irions dans l'ombre de Jupiter !
TAY

EU Climate Action @EUClimateAction · 11 déc.
#OurPlanet needs us urgently.
We need to act now!
The #EUGreenDeal is our 🆕 action plan to
🌍 become #climateneutral by 2050
💨 cut pollution
🌿 protect and restore our #nature
💼 make our #economy more sustainable.
Let‘s do it!
https://europa.eu/!Tr74bn #ClimateAction

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 42 min
En réponse à @EUClimateAction @TimmermansEU et 9 autres
L''engin spatial WISE.
Sa mission: étudier les galaxies, les étoiles, les astéroïdes et les comètes en imaginant l'ensemble du ciel en lumière infrarouge :
https://jpl.nasa.gov/news/news.php?feature=7561&utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=nasajpl&utm_content=neowise20191213-1
Ulysse 31.
https://www.youtube.com/watch?v=MrdmtFF7qGw
DOUCE AMANDINE, LES ANARCHISTES ET LE STYX.
Y'BECCA.
TAY

Les Illuminations.
Le nouveau cyclone n'aurait jamais été découvert si Juno avait gelé à mort pendant l'éclipse lorsque Jupiter s'est placé entre le vaisseau spatial et la chaleur et les rayons lumineux du Soleil.
Hubble a espionné un nombre de galaxies carrées.
Rimbaud.
TAY

Emmanuel Macron @EmmanuelMacron · 13 déc.
À nos amis Britanniques : vous avez entériné le Brexit, mais vous ne quittez pas l'Europe.
Vous restez à nos côtés, et nous restons aux vôtres.

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 35 min
En réponse à @EmmanuelMacron
Les Illuminations évoque un rapprochement significatif et ambitieux, de la part de Rimbaud, avec d'autres fameux recueils antérieurs, représentatifs de la modernité poétique.
Duffy: Mercy.
https://www.youtube.com/watch?v=5Y2QFcEb7Ek
La morphologie boxy centrale observée des galaxies.
ROGUE ONE.
TAY

Élysée @Elysee · 12 déc.
EN DIRECT | Déclaration du Président @EmmanuelMacron
à l’ouverture du Conseil européen.

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 30 min
En réponse à @Elysee et @EmmanuelMacron
En l'espace lointain, vous êtes soit au soleil, soit à l'abri ; il n'y a pas d'intermédiaire.
Le ciel de Mars s'est rempli de poussière pour «sauter l'ombre». Nos navigateurs et ingénieurs nous ont dit
qu'un jour de calcul va arriver, où nous irions en l'ombre de Jupiter.
TAY

L'orbite de 53 jours.
Les futurs survols Juno nous aideront à affiner notre compréhension en révélant comment
les cyclones évoluent au fil du temps.
If - Pink Floyd.
https://www.youtube.com/watch?v=aT-nS_ESpbM
Juno Minouska navigue dans l'espace lointain depuis 2011.
UNITED SPACE IN EUROPE.
TAY

Le Styx.
Nos navigateurs et ingénieurs nous ont dit qu'un jour de calcul allait arriver, où nous irions dans l'ombre de Jupiter.
Ces renflements boxy ont commencé à se former il y a environ sept milliards d'années, lorsque l'Univers avait environ la moitié de son âge actuel.
TAY

Le spatial WISE ET NEOWISE.
La Voie lactée, a un noyau en forme de «X», on ne sait toujours pas comment et quand ces renflements carrés se sont formés : Hubble a espionné un certain nombre de galaxies carrées / en forme d'arachide, y compris la belle NGC 4710.
URANUS.
TAY


TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 12 min
En réponse à @AssembleeNat @AN_Finances et 2 autres
Le Télescope spatial Hubble de la NASA / ESA a percé Les Illuminations :
pour «sauter l'ombre», Jovian Infrared Auroral Mapper partage une orbite avec sa planète et le
James Webb Space Telescope pourra observer ces galaxies incroyablement éloignées tel la belle NGC 4710.
TAY

NEOWISE dit : les astéroïdes troyens associés à Jupiter, Neptune et Mars sont connus : en sondant
la couche météorologique jusqu'à 30 à 45 miles, nous apprenons les variations moléculaires et écologiques.
Le jour de calcul est arriver, où nous sommes dans l'ombre de Jupiter.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 43s
En réponse à @EmmanuelMacron
Le 17 décembre, l'ESA lancera un laboratoire spatial unique, OPS-SAT. L'électronique grand public a connu une révolution au cours des 30 dernières années : OPS-SAT sera lancé avec le satellite Cheops de l'ESA depuis le port spatial européen de Kourou, en Guyane française.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 58s
En réponse à @Elysee @CharlesMichel et 2 autres
Mesdames et Messieurs, Les politiques des médias traditionnels et sociaux, nous vous invitons à poser
leur candidature accréditation pour suivre le lancement en direct du Centre européen d'astronomie spatiale (ESAC)
de l'ESA près de Madrid, en Espagne.
http://esa.int/Newsroom/Press_Releases/Call_for_Media_Cheops_launch_to_study_exoplanets
TAY

🇫🇷 MarleneSchiappa @MarleneSchiappa · 4 min
📒📚🖍La Direction générale de la cohésion sociale inaugure son « lab » nouveau tiers-lieu collaboratif & agile, via la transformation de l’administration.
Heureuse de saluer à cette occasion les agents de l’Etat qui font vivre les politiques publiques de cohésion sociale !

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 1 min
En réponse à @MarleneSchiappa @EPhilippePM et 3 autres
Jeu. 12 déc. 2019, la délégation #EntreprisesSénat, présidée par @LamureE, s'est rendue en
@HauteGaronne
à la rencontre d'entrepreneurs du département. ⤵
Au programme des échanges :
📈 Freins au développement de l’activité économique
👨🔧 Problèmes de recrutement et de formation


LA LIBERTÉ ÉTINCELLE SUR LE TEMPS ET EN LES NOTES, J'OBSERVE CES PHÉNOMÈNES QUI CONSTITUENT
LES MOUVEMENTS DE LA VIE QUOTIDIENNE.
ENSEMBLES DES MATINÉES OÙ LA MATIÈRE CONJUGUE
LE PLURIEL ET LE MATÉRIELLEMENT : LE PEUPLE, MA DOUCE AMANDINE ET NAGALÏÉW.
Y'BECCA.
TAY

MOSAÏQUE DE
SENTIMENTS ET TÉMOIGNAGES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie.
LE JUGE DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER...
MINISTRE DU SECOURISME COMMUN
DE LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE
POUR AMANDINE ET LES PEUPLES.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyMar 17 Déc à 10:32

Le Chronos (Χρόνος : « temps, durée de temps ») est un concept qui, adjoint à l’Aiôn (Αἰών : « temps, durée de la vie d'où destinée, sort ») et au Kairos (Καιρός : « moment opportun, occasion »), permet de définir le temps. Ces concepts sont apparus chez les Grecs. Le Chronos est le tout du temps, relatif au présent : « Hier était le jour précédent et demain sera le jour suivant parce que je suis aujourd’hui. ». C'est un point mouvant sur la flèche du temps qui définit les infinis à ses deux bornes :
Le temps est une notion qui rend compte du changement dans le monde. Le questionnement s'est porté sur sa « nature intime » : propriété fondamentale de l'Univers, ou plus simplement produit de l'observation intellectuelle et de la perception humaine. La somme des réponses ne suffit pas à dégager un concept satisfaisant du temps. Toutes ne sont pas théoriques : la « pratique » changeante du temps par les hommes est d’une importance capitale.

Il n'existe pas de mesure du temps de la même manière qu'il existe, par exemple, une mesure de la charge électrique. Dans ce qui suit il faudra comprendre « mesure de la durée » en lieu et place de mesure du temps. La mesure de la durée, c'est-à-dire du temps écoulé entre deux événements, se base sur des phénomènes périodiques (jours, oscillation d'un pendule...) ou quantiques (temps de transition électronique dans l'atome par exemple). La généralisation de la mesure du temps a changé la vie quotidienne, la pensée religieuse, philosophique, et scientifique. Pour la science, le temps est une mesure de l'évolution des phénomènes. Selon la théorie de la relativité, le temps est relatif (il dépend de l'observateur, avec quelques contraintes), et l'espace et le temps sont intimement liés, au point de se permuter partiellement l'un et l'autre dans plusieurs cas.

Alberto Canfrancesco della Scala (Vérone, 9 mars 1291 - Trévise, 22 juillet 1329), plus connu comme Cangrande della Scalan.

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard ·5 min
Dante Alighieri (Durante degli Alighieri dit « Dante ») est un poète, écrivain,
penseur et homme politique florentin né entre la mi-mai et la mi-juin 1265 à Florence et
mort le 14 septembre 1321 à Ravenne.
https://www.youtube.com/watch?v=4qKGWY1T32k
La République.
TAY

Amy Winehouse- Valerie.
La Comédie ou la Divine Comédie est un poème de Dante Alighieri écrit en tercets enchaînés
d'hendécasyllabes en langue vulgaire florentine.
https://www.youtube.com/watch?v=cHCrfXCSKg8
Pour Madame Renee Pelagie de Sade.
https://historia.fr/ren%C3%A9e-p%C3%A9lagie-marquise-de-sade
La vision de la Trinité.
Amandine

La mamma morta de Amandine.
Philadelphia.
Tutto intorno è sangue e fango ?
Io son divino! Io son l'oblio !
Tu non sei sola !
Le lacrime tue io le raccolgo !
Io sto sul tuo cammino e ti sorreggo !
Douce République renaît par sa persévérance !
Sorridi e spera ! Io son l'amore !
TAY

Renée-Pélagie Cordier de Launay de Montreuil. (Francia, 2 de diciembre de 1741 – Echauffour, 7 de julio de 1810).
La marche de Vérone fut une marche étendue du Saint-Empire romain germanique créée en 952 au nord est de l'Italie.
https://es.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9e-P%C3%A9lagie_de_Sade
Conrad II le Salique.
TAY

Hija de Claude-René de Montreuil y Marie-Madeleine Masson de Plissay. De su padre se sabe que en 1763
es presidente honorario de la Cour des Aides de París, hombre de carácter tranquilo.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ravenne
Se desconoce todo sobre la infancia y la adolescencia de Renée.
TAY

Sade mantuvo numerosas amantes en los primeros cuatro años de matrimonio, hasta el escándalo de Arcueil,
y no dejó de ser un buen cliente de los prostíbulos, como lo atestigua el caso de Marsella.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Constantinople
La filosofía en el tocador.
TAY

Le temps est une notion qui rend compte du changement dans le monde : propriété fondamentale de l'Univers, et
perception produite des fruits de l'observation intellectuelle et de l'abnégation humaine : l'espace et le temps sont intimement liés par la nature et l'instinct.
TAY

Ulterior.
Un testimonio de la época comenta: "Hubo un tiempo cuando un buen cristiano no podía dormir
las tres primeras noches con su esposa. Ahora son las únicas noches que le dedica".
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bosphore
Sade se desplaza a Marsella y tras un encuentro.
Le superlatif.
TAY

Le temps historique est découpé en trois périodes :

Le passé désigne ce sur quoi un observateur ne peut intervenir quoi qu'on fasse.
Le futur désigne ce que l'observateur peut dans certaines mesures modifier
Le présent qui désigne la jonction pour un observateur entre son avenir et son passé.
Dans certaines religions ou croyances, le futur, projet ou dessein d'une force surnaturelle, peut déterminer le présent ; cependant, le principe de causalité affirme que l'effet ne peut précéder la cause. Ce principe donne une définition implicite du temps : le temps est l'ordre de l'enchaînement des causes et des effets. Plus pragmatiquement le temps historique se mesure par ses conséquences concrètes, notamment celles qui le rendent visible par la superposition de strates géologiques (voir stratigraphie) ou de cercles de croissance des arbres (voir dendrochronologie).

L'interprétation d'Everett conduit plusieurs physiciens à considérer que le passé d'un observateur est unique, mais pas son futur. L'expérience de Marlan Scully amène à s'interroger sur l'existence ou non du temps aux très petites échelles de la mécanique quantique.

La notion de temps est un corollaire de la notion de mouvement : le mouvement est la variation des choses la plus accessible à la perception. La variation n'existe que dans la durée. Ainsi, selon Aristote, le temps est le nombre du mouvement selon l’antérieur et le postérieur.

« Dans un même temps, dans un temps unique, dans un temps enfin, toutes choses deviennent » écrivait Alain2. L’être humain constate en effet trivialement que des « objets » de toutes sortes sont altérés par des « événements » et que ce processus prend place dans un temps partagé par tous ceux qui ont conscience de son cours. Ces objets, ou du moins leur substance, sont cependant censés demeurer les mêmes, numériquement, malgré les changements qu’ils subissent. Le temps semble donc supposer à la fois changement et permanence (tout comme une rivière qui semble demeurer identique à elle-même alors que l'eau s'écoulant n'est jamais la même). Le temps aurait comme corrélat la notion de substance, que Descartes avait assimilée, en ce qui concerne les choses matérielles, à l’espace. Ces constatations amènent encore à un autre couple de notions essentielles quant à l’étude du temps : la simultanéité (ou synchronie), qui permet d’exprimer l’idée qu’à un même moment, des événements en nombre peut-être infini se déroulent conjointement, a priori sans aucun rapport les uns avec les autres. En corrélation se trouve la notion de succession, ou diachronie, (et par-là, l’antériorité et la postériorité) : si deux événements ne sont pas simultanés, c’est que l’un a lieu après l’autre – de sorte que d’innombrables événements successifs semblent se suivre à la chaîne sur le chemin du temps. Deux moments ressentis comme différents sont ainsi nécessairement successifs. De ces deux considérations, il est appris que le temps, si difficile à imaginer et à conceptualiser de prime abord, ne peut être examiné que sous l’angle de l'expérience individuelle universelle : l’avant, l’après et l’en-même temps. L'expérience subjective vécue nous révèle également les caractères extérieur (temps « contenant » ou temps subi, temps calendaire ou social) ou intérieur (temps « agit » - individuel - ou vécu, psychologique ou intrapsychique) du temps. Néanmoins, de la simple succession, ou de la simultanéité, la durée ne peut être déduite. En effet, quand un même film est projeté à une vitesse plus ou moins grande, l’ordre des événements y est conservé, mais pas la durée. Remarquons aussi que la projection à l’envers ne correspond à rien dans l’expérience du temps, qui est, lui, irréversible.

Ces notions font notamment appel à la mémoire, individuelle ou collective (sociale : familiale, clanique, tribale, ethnique, d'un peuple ou d'un collectif situé géographiquement) : le classement des événements dans un ordre quelconque ne peut se faire que si l’observateur (les observateur/trices) se souvient (se souviennent), de manière spontanée (remémoration spontanée) ou construite (effort de mémoire), individuelle ou collective (mémoire collective ou sociale (Henri Hubert, Maurice Halbwachs), locale, populaire, professionnelle, etc.). De façon opposée, la mémoire se construit grâce au fait que certains événements se répètent (saisons, évènements), autorisant ainsi l’apprentissage (individuel ou collectif). De façon plus générale, il semble que le temps puisse être considéré (et considérer n’est pas connaître) sous au moins deux aspects :

l’aspect cyclique : cycle des jours, des saisons, de la vie…
l’aspect linéaire : évolution, transformation irréversible, passage de la naissance à la mort…
Tandis que l'aspect linéaire et irréversible a d'abord servi à mesurer le temps, par exemple par la combustion complète d'une bougie, la régularité du retour de certains événements donne une mesure plus précise. Les phénomènes périodiques naturels ont permis d’établir très tôt une référence de durée, le calendrier, et donc de quantifier le temps, c'est-à-dire lui associer un nombre et une unité, en effectuer une mesure. Aux temps modernes, des phénomènes périodiques artificiels ont permis de mesurer des durées plus courtes avec des horloges. Toutefois, cette connaissance est au mieux celle d’une substance du temps : elle n’apprend rien sur sa nature intime, car la mesure n’est pas le temps – il faut du temps pour établir une mesure. Et bien que l’intuition du cours du temps soit universelle3, définir le temps en lui-même semble au-delà de nos capacités, probablement du fait que nous sommes tout à la fois dans le temps, et nous-mêmes du temps (physiquement et psychiquement). Saint Augustin écrit à propos de la définition du temps : « Ce mot, quand nous le prononçons, nous en avons, à coup sûr, l’intelligence et de même quand nous l’entendons prononcer par d’autres. Qu'est-ce donc que le temps ? Si personne ne m'interroge, je le sais ; si je veux répondre à cette demande, je l'ignore4 ». Il est vrai que décrire le temps ne semble possible que par une analogie, notamment au mouvement, qui suppose de l’espace. Imaginer le temps c’est déjà se le figurer et, en quelque sorte, le manquer.

Il faut donc distinguer la problématique de la représentation du temps de sa conceptualisation, tout comme il faut établir ce qu'on sait du temps par l’expérience pour mieux s’en détacher. Au fil des siècles, ces penseurs ont essayé d’évaluer le temps au travers de la méditation, du mysticisme, de la philosophie ou encore de la science. Il en ressort en fait que bien qu'il puisse être supposé avec raison que tous les hommes ont la même expérience intime du temps – une expérience universelle – le chemin vers le concept de temps n’est pas universel. Ce n’est donc qu’en détaillant ces modèles intellectuels et leurs évolutions historiques que l’on peut espérer saisir les premiers éléments de la nature du temps.

Héritée du védisme, la croyance en une succession d’un même temps, ou plutôt d’une même durée cosmique, se retrouve dans le brahmanisme et l’hindouisme. Le cosmos et tout le monde sensible y est assujetti à un renouvellement cyclique et infini, où périodes de destruction et de reconstruction se succèdent pour redonner naissance au même Univers. C’est une renaissance et un retour éternel. Chaque cycle est une kalpa, schématiquement scindée en quatre âges au sein desquels l’Univers périclite graduellement. Cette vision cyclique sera reportée à l’Homme dans le bouddhisme, à travers la croyance en la réincarnation. La vie de l’Homme, aux yeux du bouddhiste, est telle une kalpa, lui conférant l’immortalité des premiers dieux occidentaux.

En Occident, précisément, le temps suit un ordre tout autre et témoigne d’une vision du monde bien différente. La tradition judéo-chrétienne hérite elle-même de vues mystiques plus anciennes, où le temps pur est celui des dieux et divinités. Les hommes connaissent une vie éphémère, limitée; un véritable « néant » au regard de l’immortalité. La Bible présente ainsi le temps comme une révélation, car c’est Dieu qui le crée et en offre l’« usage » aux hommes. Bien qu’en dehors du temps, Dieu se joue des temps historiques pour intervenir dans la destinée des hommes, au moins par ses actions de grâces. La volonté de Dieu s’exprime ainsi dans une dualité toute différente des croyances indiennes : le temps est complètement borné par la Création et l’Apocalypse, et il est en même temps considéré comme universel, car d’origine divine. Aussi, il est compris que le temps chrétien, du point de vue de l’homme, est un temps d’espérance, de promesse, de délivrance attendue : sa fin même est un retour vers le divin7. À l’inverse, le temps intime de la culture hindouiste est un temps de la permanence et de l’introspection, où l’homme a un autre rôle à jouer dans sa destinée : il y subit en quelque sorte moins les affres du temps.

À une moindre échelle, chaque individu s’appuie sur sa culture historique du temps pour se définir son propre temps psychologique. Nul doute que le pêcheur, l’artisan et le cadre supérieur ne partagent pas exactement la même notion de temps quotidien, car chaque perception est le fruit de ses exigences propres. Toutefois, les bases culturelles jouent un rôle très important dans la perception globale du temps, en tant que rythme de vie.

Le temps est souvent représenté de façon linéaire (frises chronologiques). Cependant, des représentations en spirales, voire en cercles (le temps est un éternel recommencement) peuvent être trouvées marquant ici l'aspect cyclique et répétitif de l'histoire des hommes.

Dans presque toutes les cultures humaines le locuteur se représente avec le futur devant et le passé derrière lui. Ainsi en français on dit « se retourner sur son passé », « avoir l'avenir devant soi ». Cependant, le peuple aymara inverse cette direction du temps : le passé, connu et visible, se trouve devant le locuteur alors que le futur, inconnu et invisible, se trouve derrière lui5,6.

Deux conceptions du temps qui passe peuvent être perçues : soit l'individu est en mouvement par rapport à l'axe du temps (« se diriger vers la résolution d'un conflit... »), soit ce sont les évènements qui se dirigent vers un individu statique (« les vacances approchent... »). La première est plus fréquente en français.

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 33s
Singularités.
Écrire un récit, prédire le retour d’une comète, lister une série de dates : chacune de ces actions est directement liée au temps et cela est la multitude. La nature a ses instincts où le terme peut sembler universel car individuel : la faculté et ses désirs.
TAY

MOSAÏQUE DE
SENTIMENTS ET TÉMOIGNAGES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie.
LE JUGE DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER...
MINISTRE DU SECOURISME COMMUN
DE LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE
POUR AMANDINE ET LES PEUPLES.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyJeu 19 Déc à 3:46

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard ·7h
HISTOIRE VRAIE OÙ MON INSTINCT SUCCOMBE À TA FIERTÉ. TU FUSTIGES LA VANITÉ CAR
AYANT CETTE FANTASTIQUE AUDACE : VOULOIR VIVRE.
TAY

HISTOIRE VRAIE OÙ JE RETROUVE L'IVRESSE POÉTIQUE. J'ESSAYE DE CONJUGUER UN NOUS.
MON INSTINCT N'EST PAS DANS L'ANALYSE : NOTRE AUDACE.
TAY

HISTOIRE VRAIE OÙ MON INSTINCT ÉCOUTE. J'AI TANT DE SOUVENIRS OÙ JE PERÇOIS L'IMMENSITÉ :
NULLES CHAÎNES ET FANTÔMES DANS L'HORIZON.
TAY

HISTOIRE VRAIE OÙ J'ÉCOUTE NOS INSTINCTS QUI TRANSFORMENT NOS PULSATIONS
EN DES PALPITATIONS : DES RIRES ET DES INSTANTS.
TAY

HISTOIRE VRAIE OÙ LE TEMPS VIE DANS LE SOUFFLE : LA MÉTAMORPHOSE.
L'INFINI EST L'INSTANT ET L'AUDACE EST L'UNIVERS, AMANDINE : L'ÂME ET L'INSTINCT.
TAY

HISTOIRE VRAIE OÙ NOTRE AUDACE EST AU MILIEU DE NAGALÏÉW, DES ANARCHISTES, DES VANITÉS,
DE L'INFINI, DE LA CONTINUITÉ : VIVRE DANS LE TEMPS.
TAY

HISTOIRE VRAIE OÙ ÊTRE UN GARDIEN DE PHARE SACHANT QU'IL Y A LA GARDIENNE :
UNE MIXITÉ ÉGALITAIRE OÙ LA SITUATION INTERPELLE LA RÉALITÉ.
TAY

Un chewing-gum raconte l’histoire de celle qui l’a mâchouillé il y a 5.700 ans https://futura-sciences.com/sciences/actualites/archeologie-chewing-gum-raconte-histoire-celle-machouille-il-y-5700-ans-74279/ #archéologie

Incendies en Australie: état d'urgence à Sydney et en Nouvelle-Galles du Sud (officiel) https://rfi.my/54Yn.t

Ibrahim Diarra est mort à l'âge de 36 ans des suites d'un accident cardiaque - Rugby - Disparition https://lequipe.fr/Rugby/Actualites/Ibrahim-diarra-est-mort-a-l-age-de-36-ans-des-suites-d-un-accident-cardiaque/1091548 via @lequipe

Destitution: la Chambre des représentants vote la mise en accusation de Donald Trump pour abus de pouvoir et entrave au Congrès https://rfi.my/54aJ.T via
@RFI

Incendies en Australie : l’état d’urgence décrété à Sydney et en Nouvelle-Galles du Sud https://lemonde.fr/planete/article/2019/12/19/incendies-en-australie-l-etat-d-urgence-decrete-a-sydney-et-en-nouvelle-galles-du-sud_6023392_3244.html via
@lemondefr

Abdi Baktur @abdibaktur · 13h
Bu köpek, her sabah sahibinin güvenli şekilde otobüse binmesini bekliyor. 🚌I love you
https://twitter.com/i/status/1207403408992456705

Birdwatch @BirdwatchExtra · 8 min
Review of the Week 11-17 December: a confiding Black-throated Thrush was a fantastic first for Bedfordshire. Meanwhile, Kuwait produced a new Western Palearctic species. Josh Jones and the BirdGuides news team summarise the action:

Bilan de la semaine: 11-17 décembre
Des nouvelles de troupeaux importants dans l'est de la Turquie et en Azerbaïdjan au cours des dernières semaines suggèrent qu'une invasion de grives à gorge noire vers l'ouest se déroule cet hiver. Cela dit, un afflux à travers le Caucase n'équivaut pas nécessairement à des records dans le nord-ouest de l'Europe - et c'était donc une surprise bienvenue lorsque la nouvelle a éclaté le 11 qu'un homme avait été photographié au zoo de Whipsnade, dans le Bedfordshire.

Initialement vu par un ornithologue amateur qui ne savait pas ce que c'était, à part qu'il s'agissait de quelque chose d'inhabituel, ce comté ne pouvait tout d'abord pas être trouvé le lendemain, malgré une bonne recherche dans des conditions météorologiques épouvantables par de nombreux habitants dévoués. Heureusement, cependant, un temps meilleur vendredi 13 a retrouvé l'oiseau, et depuis lors, il est montré quotidiennement - souvent à courte distance. En termes d'apparence, c'est sûrement la meilleure Grive à gorge noire à apparaître en Grande-Bretagne depuis l'oiseau hivernant à Swansea en 2006?

Impressionnant, un deuxième oiseau a ensuite suivi à Hamilton, Clyde, en fin d'après-midi du 16 - cette fois une femelle du premier hiver. Espérons qu'il sera déplacé, car ce sera aussi une première locale.

Après trois semaines sans observation, la Petite Oie à front blanc est réapparue dans le nord de Norfolk le 14, cette fois dans des champs près de Burnham Market. Cependant, il était tout aussi alléchant que le 22 novembre, décollant à peine que les nouvelles avaient fait les ondes nationales. Sûrement, à un moment donné, il abandonnera, mais les ornithologues amateurs de Norfolk doivent naturellement être un peu frustrés par son comportement actuel.

En plus de la paire de Bernaches cravant à ventre gris apparentes , la deuxième Oie caqueteuse de Highland était dans les champs à Balloch les 14-15. Un rapport d'une possible oie caqueteuse à Meikle Loch, Aberdeenshire, le 16 fait une merveille si elle aurait pu se déplacer vers l'est du jour au lendemain… ailleurs, les deux oies caqueteuses de Richardson ont continué sur North Uist.

Ceux qui n'ont pas encore fait le voyage vers le nord ont sans aucun doute été soulagés d'apprendre que l' Eider de Steller était toujours sur Papa Westray, dans les Orcades, le 14 - le premier rapport de celui-ci depuis 10 jours. Pendant ce temps, au sud, le Black Scoter était toujours au large de Goswick, Northumberland, le 15.

Northumberland a également produit un Bergeronnette printanière à Prestwick Carr le 14, qui s'est attardé par la suite et s'est souvent montré à quelques mètres de distance. Les enregistrements de la tache sonore d'appel pour tschutschensis et, en tant que tel, cela devient le cinquième individu de `` l'automne '' - un retour étonnant étant donné qu'il s'agissait d'une méga-rareté à peine enregistrée il y a quelques années à peine. Bien que la sensibilisation à l'identification ait sans aucun doute joué un rôle, il semble que ce taxon soit véritablement en augmentation en Europe, dans la même veine que Brown Shrike et Stonechat de Stejneger .

Les raretés persistantes comprenaient également les Dowitchers à long bec dans le Northumberland, la Cumbrie et le Devon, la Sarcelle à ailes bleues toujours à Man Sands, Devon, la Sterne de Forster à Co Galway et la Chatte de Sibérie à Hollesley Marshes, Suffolk.



Rare et local
Angleterre du Nord-Est
En plus du bonus de la Bergeronnette printanière, Northumberland a eu une sensation hivernale telle que vous l'avez été cette semaine, le sarcelle à ailes vertes de Drake à Big Waters NR et le roux Smew à Widdrington Moor Lake sont tous deux restés fidèles au site. Le quai de poissons à North Shields a continué d'accueillir un jeune Goéland d'Islande et Tynemouth à proximité a eu une brève visite d'un Bruant de Laponie le 16.

Plus au nord, le Corbeau hivernal hivernal a été remarqué de nouveau près de Linton Lane NR le 11 et Boulmer a continué d'offrir à la fois Black Redstart et Water Pipit . Le nombre de Jaseurs a diminué, avec un pic de 50 à Blyth Civic Center le 16, environ 20 à Gosforth et un nombre de chiffres unique à North Shields et Berwick-upon-Tweed.

Une grande aigrette était à Hardwick Hall CP, Co Durham, au début de la semaine. Une grue cendrée a signalé qu'un atterrissage près de West Boldon le 12 n'a pas été vu par la suite, ni une huppe fasciée vue brièvement au bord de la route à West Rainton le 14. Un Pipit de l'eau était de nouveau à Whitburn Steel, et Little Auk et Red-necked Grebe ont fourni un certain intérêt de l'observatoire voisin. 33 Waxwings se trouvaient à la mine de charbon Boldon le 15, avec de plus petits nombres, Jarrow et Stanley dans la seconde moitié de la semaine.

Cleveland avait également une impression de calme: deux oies Tundra Bean à Cowpen Bewley étaient bien serrées, tout comme le chevalier maculé au Cowpen Marsh à proximité et les deux chouettes à longues oreilles dans le perchoir d'hiver régulier à Saltholme RSPB, où un Pipit Water était également présent. . Les seuls Waxwings étaient neuf à Marton le 11.



Angleterre du Nord-Ouest
Au cours d'une semaine très calme pour Cumbria, le Pipit d'eau de longue durée est resté à Biggar, sur l'île Walney, et une Grande Aigrette était dans les champs en bordure de route près de Burton-in Kendal entre le 14 et le 16. Un Black Redstart a trouvé son chemin vers l'île Foulney le 17.

Le Lancashire a continué à offrir peut-être le spectacle aviaire le plus unique de cet hiver, avec quelque 37 400 Redwings comptés dans le gite de Longridge Fell le 14. Le canard à collier annelé du premier hiver a été le choix des oiseaux sauvages du Lancashire cette semaine avec un casting de Smew rousse à Brockholes LWT, quatre cygnes de Bewick à Upper Thurnham et deux oies à front blanc du Groenland à Banks Marsh.

Le Grèbe à cou noir le plus au nord actuellement en Grande-Bretagne est peut-être resté dans l'estuaire de la Lune à Cockersand Abbey. Un autre long séjour était le petit goéland adulte , profitant des eaux chaudes de la centrale électrique de Heysham. Les Redstarts noirs étaient à Hest Bank et Red Nab et Great Egrets sur cinq sites dont deux à Leighton Moss RSPB et à Banks Marsh au cours de la période.

Le Cheshire a également eu une impression de calme à son observation des oiseaux cette semaine. Deux petits moments d' hivernage ont de nouveau été notés dans le perchoir de la marée haute à Pickerings Pasture le 14. Le même jour, un goéland caspien du deuxième hiver était à Birkenhead. Jusqu'à 14 grandes aigrettes étaient réparties dans le comté. La femelle Smew à Newchurch Common semble entamer sa sixième année sur le site et était la seule sauvagine notable à part deux oies russes à front blanc à Redes Mere. Deux pipelines d'eau se trouvaient à Burton Mere Wetlands et un à Hale.

Dans le Grand Manchester, une Paruline à sourcils jaunes était à Tottington le 14, un Firecrest était à Pennington Flash CP le 16 et jusqu'à deux Goélands caspiens se trouvaient sur le site habituel de Gorton.

Lincolnshire et Yorkshire
Un Brant noir et deux Oies Tundra Bean étaient à Donna Nook, Lincs, cette semaine, avec un autre Tundra Bean à Swinefleet, East Yorkshire. Le canard à longue queue continuait à Apex Pit, Lincs, le 15, tandis que des singes de canard à longue queue et de Smew s'attardaient à Hornsea Mere.

Une charmante buse à pattes rugueuses était nouvelle à Stainforth, dans les South Yorks, à partir du 14, tandis que la Great Grey Shrike était accrochée à Hatfield Moors. Quelques mouettes caspiennes du premier hiver se sont bien révélées sur un terrain vague dans le centre de Sheffield.

Dans le Yorkshire de l'Ouest, le canard à collier ( Drake Ring-necked Duck) s'est déplacé entre Johnny Brown's Common et Anglers CP, tandis que quelques-uns des précieux rares Jaseurs de la région en impliquaient trois à Morley le 16 - d'autres groupes ont été vus dans les environs de York et Scarborough. Une huppe fasciée à Long Preston Deeps le 13 a été une surprise, huit oies russes à front blanc étaient à Wheldrake Ings YWT et un chiffon de Sibérie est resté à Kilnsea.



Midlands de l'Ouest
Une Paruline de Dartford à Bury Ditches, Shropshire, le 15 s'est avérée une découverte notable. Un Ruddy Shelduck a trouvé le réservoir de Belvide, Staffordshire, à son goût, avec le Goéland à bec cerclé × Mouette à dos noir noté le 13. Un goéland islandais adulte était à Chasewater, dans le Staffordshire, le 12.

Dans le Warwickshire, le Goéland cendré adulte était encore perché à Draycote Water, tandis qu'un Great Northern Diver y passait quelques heures le 15. Il y a eu des nouvelles tardives d'un harle à poitrine rouge à Shustoke Reservoir, Warwickshire, le 11, tandis que dans le Worcestershire, le canard à longue queue ne montrait aucun signe de quitter Ripple GPs.


East Midlands
Dans le Derbyshire, à Carsington Water, le Great Northern Diver adulte de retour a rejoint le juvénile à partir du 16, tandis qu'un Mouette d'Islande adulte se perchait le même jour. Une nouvelle Western Cattle Egret était à Milton le 16, avec trois toujours à Long Eaton GPs à la frontière Notts / Derbys.

Deux Velvet Scoter frais à Hollowell Reservoir du 14ème se sont avérés un succès populaire auprès des auditeurs du Northamptonshire - toujours un oiseau puissant à l'intérieur des terres. Le Great Grey Shrike était toujours à Crick, avec un seul Smew toujours en place à Summer Leys NR et Ruddy Shelducks à Ravensthorpe et Hollowell Reservoirs.

Un grèbe slave à Attenborough NR le 17 a été le point culminant du Nottinghamshire. Un Smew solitaire est resté à Idle Valley et le jeune canard à longue queue est resté fermement à Holme Pierrepont. Deux oies Tundra Bean étaient à Idle Valley le 13.

Dans le plus petit comté du Royaume-Uni, le nombre de Smew de Rutland Water a culminé à six, le Grèbe à cou rouge persistant étant le meilleur du reste sur ce site de premier ordre. L' oie à ventre sombre de Stanford Reservoir est restée jusqu'au début de la période d'examen, tandis qu'à Eyebrook Reservoir, le plongeur à gorge rouge dérivait toujours.

East Anglia
Norfolk garantit un examen hebdomadaire de son propre pendant l'hiver, avec une multitude d'espèces d'hivernage classiques dans tout le comté. Parmi les actuellement habitués populaires sur l' offre, le mineur Buse pattue a continué à jouer juste à l' ouest de Wells-next-the-Sea, les cinq Shore alouette est resté parmi un plus grand nombre de Bruants des neiges à Holkham Gap et Titchwell RSPB a battu son record Busard Le nombre de gîtes de Harrier , avec un nombre impressionnant de 95, s'est connecté le 12. Un Petit Pingouin était au large de ce dernier site le 14.

Un plongeur à bec blanc passé Hemsby le 15 était probablement la meilleure «non-rareté» du comté cette semaine. Deux corbeaux à capuchon étaient proposés, tandis que Waxwing et Lapland Bunting survolaient Holkham Gap. Parmi les autres éléments notables, citons un Great Grey Shrike sur l'A148 près de Hillington le 14 et un premier goéland caspien à Earlham, à la périphérie de Norwich, le même jour (un autre a fait la navette entre Sheringham et Cromer).

Le Suffolk voisin a eu une semaine plus calme, mais pourrait élever deux Buses à pattes grossières à Norfolk , même si un à Minsmere reste dans la catégorie probable. Le juvénile de Bawdsey était présent partout. Des ibis brillants étaient à Southwold et Carlton Marshes, tandis qu'un Jaseur était à Carlton Colville le 16.

Un oiseau Suffolk particulièrement populaire était le Grèbe à cou noir continu à Felixstowe Ferry - un bon oiseau dans le comté. Parmi les autres éléments, il y avait un impressionnant 4157 plongeurs à gorge rouge au sud devant Thorpeness le 16 et une hirondelle à Wherstead le même jour.

Dans le Cambridgeshire, il y avait deux chiffonniers sibériens (à Buckden et Cambridge), tandis que le grèbe jougris a continué aux GP Maxey tout au long. Une Oie à front blanc russe s'est rendue aux Cam Washes, deux Smew étaient aux GP de St Ives et un Kittiwake était à Grafham Water le 14.

Trois Twite aussi haut sur la Tamise que Coalhouse Fort, Essex, marque un bon record ces jours-ci. Ce site a attiré ce petit pinson délicat pendant deux hivers en cours d'exécution maintenant. Dans le même comté, le réservoir Abberton a conservé ses impressionnants oiseaux sauvages, dont le canard à collier , le deux canards smew et le canard à longue queue parmi les offrandes.

Un Jaseur a atteint le Hertfordshire, un à St Albans le 15. Également à Herts, un goéland de Caspian aux anneaux allemands se trouvait au parc Fairlands Valley et un goéland d'Islande au réservoir Hilfield Park le 17. Les ornithologues amateurs du Bedfordshire peuvent être pardonnés d'être un peu distraits cette semaine, bien que la Pie -grièche grise de Brogborough ait été régulièrement signalée jusqu'au 17, quand il n'y avait aucun signe.

Angleterre du Sud-Est et Grand Londres
Crossness, dans le Grand Londres, était à nouveau sous les feux des projecteurs mercredi dernier lorsque la mésange pendule eurasienne mâle de l'hiver dernier est réapparue. Il a été revu dimanche, mais s'est révélé insaisissable dans l'intervalle - il est sans aucun doute encore là. Ce site modeste de l'est de Londres s'est forgé une réputation inspirante pour les rapaces urbains et intérieurs ces dernières années - une fauvette des roseaux, plusieurs goélands de Bonaparte et la pie-grièche écorcheur ont tous été découverts ici.

Toujours à Londres, un petit passage était à Rainham Marshes le 15, le canard à longue queue de type femelle a continué à être insaisissable dans les réservoirs de Staines et une belle suite de goélands caspiens comprenait deux individus particulièrement voyants à Eagle Pond à Snaresbrook.

À Queen Mother Reservoir, Berkshire, trois Grèbes à cou noir sont tombés le 17, peut-être venus de Staines à proximité. Pas moins de sept goélands caspiens ont été enregistrés dans trois sites du Buckinghamshire au cours de la semaine. Dans l'Oxfordshire, les trois oies russes à front blanc ont continué à Little Wittenham jusqu'au 13.

À Surrey, deux Waxwings signalés dans un jardin de Banstead le 13 n'ont malheureusement pas été revus. Un juvénile Great Northern Diver à Island Barn Reservoir était un très bon dossier; une seconde le rejoindre le 16 étant assez extraordinaire. Cependant, les longs séjours récents dans le comté ont rendu l'intérêt quelque peu limité. L'oiseau de la semaine était facilement le retour éventuel d'une Pie-grièche grise à Jeudi Common, le 16. Ce site héberge des individus en hivernage depuis des décennies, il y a donc eu beaucoup de déception lorsque l'hiver dernier a fait blanc.

Les Parulines à sourcils jaunes ne doivent jamais être reniflées, et une avec un troupeau de mésanges à Mill Field LNR, Hampshire, le 17 était une bonne trouvaille. Dans le même comté, un chiffonnier sibérien était à Eastleigh Sewage Farm du 15 au 16. Le canard à longue queue s'est poursuivi à Blashford Lakes et, à Oakhangar, près de Bordon, les curieux rapports de la tourterelle européenne se sont poursuivis. À travers le Solent du Hampshire, la grande outarde libérée était toujours sur l'île de Wight à Merstone.

Les choses étaient calmes dans le West Sussex, bien que les goélands caspiens du premier et du deuxième hiver se trouvaient à Goring-by-Sea, confirmant ce site comme un point chaud quelque peu surprenant pour l'espèce dans cette moitié du Sussex. Deux chiffonniers sibériens se sont poursuivis aux stations d'épuration de Coldwaltham et le canard à longue queue a continué de se produire au large de Dell Quay.

Les caspes sont plus faciles à trouver dans l'East Sussex, et Cuckmere Haven a détenu jusqu'à trois oiseaux, dont deux au réservoir d'Arlington. Deux Swallow et House Martin ont été signalés dans le comté au cours de la semaine, signe de la douceur des conditions. On peut dire que l'un des plus gros oiseaux de la semaine dans le sud-est aurait été un canard à collier annelé du premier hiver à Rye Harbour le 14, bien qu'il ne soit resté qu'un possible. La rousse Smew a continué sur le même site.

Dans le Kent, la Tundra Bean Goose se trouvait encore parmi les fronts blancs à Swale NR à Sheppey. Non loin de là, à Funton Creek, la buse à pattes brutes était toujours sur le point de voler régulièrement pour se percher. Dungeness RSPB a tenu un chiffon sibérien le 16, tandis qu'un défunt Ring Ouzel était au Samphire Hoe CP le 17. Jusqu'à deux Waxwings étaient à East Malling pendant deux jours à partir du 11.

Angleterre du Sud-Ouest
Les oiseaux sauvages rares comprenaient le petit fuligule continu au réservoir Stithians, à Cornwall, et, à la frontière entre Cornwall et Devon, le troupeau de quatre canards à collier à Tamar Lakes. Un Smew est resté à Chard Reservoir, Somerset, tandis qu'un drake Garganey est apparu à Yeovil le 16; une femelle du premier hiver de ce dernier s'est attardée à Lodmoor RSPB, Dorset. Dorset a également revendiqué le Black Brant de la semaine , qui se trouvait respectivement sur The Fleet et dans Poole Harbour.

Étonnamment, le plongeur à gorge noire est retourné à Barrow Gurney Reservoirs, Somerset, les 13 et 16, avec le Great Northern Diver et le Long-tailed Duck là - bas un peu plus prévisibles.

Il se peut simplement que personne ne se soucie de les signaler à Cornwall ces jours-ci, mais un seul site dans ce comté a produit des aigrettes de bovins de l'Ouest - un dénombrement lourd de 52 a été effectué au Walmsley Sanctuary le 12. Les autres dénombrements importants comprenaient 73 perchoirs à Ham Wall RSPB, Somerset, et 20+ perchés encore à Abbotsbury Swannery, Dorset. Le Glossy Ibis de Fremington Pill, dans le Devon, n'est allé nulle part et a passé une autre semaine sur place.

Deux ou trois jeunes Goélands d'Islande se trouvaient dans la partie ouest de la Cornouaille, tandis qu'un Goéland adulte a été revu à l'estuaire de Hayle.

Au moins six chiffchaffes sibériens à la station d'épuration de Brew, à Cornwall, étaient une congrégation impressionnante, tandis qu'au moins 10 autres sites dans la région ont été produits, y compris plusieurs oiseaux dans la région de Weymouth et Portland. Trois sites de Cornouailles détenaient des parulines à sourcils jaunes , un autre à Ham Wall, tandis que Portland conservait sa présumée gorge blanche de Sibérie . La Pie-grièche grise était toujours exposée à Morden Bog, Dorset, au 15e au moins.



Pays de Galles
Un canard à cou annelé se trouvait à l'extrémité sud-ouest du lac Bala, Gwynedd, le 17; Serait-ce l'oiseau qui a déjà été vu sur des sites à Clwyd et Conwy? Ailleurs, le jeune homme était de nouveau à Llyn Pendam, Ceredigion, le 15. Au nord, le Surf Scoter s'attardait au large de la côte de Conwy à Old Colwyn. Un roux Smew était une arrivée notable au Ynys-Hir RSPB le 14, tandis que le drake restait au réservoir Llandegfedd, Gwynedd (où il y avait aussi un bref Great Northern Diver le 15). Deux grèbes de Slavonie étaient au Llangorse Lake, Powys, le 11.

Le Glossy Ibis était toujours exposé à Newport Wetlands, Gwent, cette semaine. Parmi les autres nouvelles localement intéressantes dans les comtés du sud, citons un Great Northern Diver à Kenfig Pool, le Long-tailed Duck toujours à Lisvane Reservoir, un quatuor de spatules eurasiennes toujours à Llanelli WWT et, à Gwent, quatre Whooper Swans à Magor Marsh.

Dans le nord, un mâle Ring Ouzel était une découverte surprise à Connah's Quay NR le 16 et le canard à longue queue a continué à proximité du lac de plaisance de Shotwick. Le Pipit Water et le Firecrest étaient tous deux à Conwy RSPB et les Hawfinches étaient encore joignables à Llanrwst. Les nouvelles d'Anglesey incluaient des hirondelles sur quelques sites, jusqu'à trois corbeaux à capuchon au KFC à Holyhead et confiant des hiboux à oreilles courtes à Aberffraw.

Continent écossais
Highland a continué d'accueillir une solide collection de sauvagine hivernante, avec des oies rares bien représentées par les oies des neiges à Castle Stuart et Brims Ness. Drake Green-winged Teal était à Wick et Loch of Wester jusqu'au 14 au moins, et le drake American Wigeon est resté à Loch Eye. Le canard à cou annelé adulte à Acharacle a de nouveau été noté le 15. Un Smew se trouvait sur le site privilégié du Loch Watten.

Les goélands à ailes blanches sont restés assez rares avec les jeunes Goélands d'Islande à Thurso le 11, Portree, Skye le 14 et Broadford Bay, Skye le 17. Un seul goéland glauque était à Ullapool le 13. Parmi les autres signalements notables de Highland, mentionnons la présence continue de l' alouette de rivage à Dornoch Point et un petit nombre de Jaseurs à Balloch, Dornoch et Ullapool.

Un phalarope gris à Rosehearty entre le 14 et le 16 a offert aux ornithologues amateurs de l'Aberdeenshire une alternative au Loch of Skene Snow Goose de longue date et, avec un Black Redstart également là, le site avait quelque chose d'un monopole cette semaine. Ailleurs, une grande aigrette a continué de défier l'hiver écossais dans l'estuaire d'Ythan.

Une autre grande aigrette a été le clou de la semaine à Dollar, Forth. Plus à l'ouest à Clyde, une rousse Smew était toujours au Lochwinnoch RSPB et Waxwings figurait en bonne place, avec 55 à Glasgow, 25 à Motherwell et 10 à Govanhill. À l'ouest à Dumfries et Galloway, un drake du premier hiver Smew était sur le Loch Auchenreoch le 11.

À Fife, deux Smew se trouvaient sur Cameron Loch et un Goéland d'Islande a survolé Kirkcaldy le 14. Un petit nombre de Jaseurs se divertit à Dairsie, St Andrews et Kirkcaldy. Au sud de Lothian, le drake hivernal Surf Scoter a offert aux ornithologues amateurs de Lothian davantage la même chose au large de Musselburgh.

Un Goéland glauque adulte se trouvait à Dunbar tandis qu'au nord, à Édimbourg, les Jaseurs boréaux se trouvaient dans plusieurs sites de la ville, dont 80 à Gorgie le 16, 40 à Balgreen et 30 à Bruntsfield Links. Un Pipit Water unique était sur la côte dans la région de Torness le 16.



Îles du Nord et îles de l'Ouest
Sur North Uist, la Bernache du Canada de Todd était à Aird an Runair le 16. Un canard à collier a prolongé son séjour d'une autre semaine sur le Loch Tangasdale, Barra, et trois surfeurs écossais étaient dans le détroit de Taransay le 17.

Trois Goélands cendrés ont été observés à Frobost, South Uist, Berneray et Rubh Arnal, North Uist. Un Bruant de Laponie à Aird an Runair était en infériorité numérique par un blizzard plutôt impressionnant de 890 Bruant des neiges là- bas.

La semaine dernière, le Redpoll arctique de Coues à Mulla, Shetland a de nouveau été noté le 16 et le Fleck Tundra Bean Goose l'a maintenu jusqu'au 15 au moins. En dehors de cela, il y a eu une petite augmentation du nombre de goélands à ailes blanches - trois Goélands glauques sont arrivés à Norwick, Unst le 12 et un ou plusieurs étaient à Skaw, Lamba Ness, Norwick et Burrafirth, Unst, le 15, avec un autre à Scalloway sur le continent. Burrafirth a tenu six Glaucous le 16 et un seul Goéland d'Islande . D'autres Goélands d'Islande se trouvaient sur Fair Isle et Lamba Ness. Les seuls Waxwings de la semaine étaient sept à Kalliness.

Deux Ruddy Shelduck avec Bernache nonnette à Cornabus, Islay, étaient inattendus dans une semaine tranquille pour l'île. Ailleurs à Argyll, deux Canards à collier se sont attardés sur Tiree, tout comme la Bernache du Canada Todd . Un seul Goéland bourgmestre a été aperçu à Tiree le 17.

Irlande du Nord
Une semaine particulièrement calme dans les comtés d'Irlande du Nord n'a rapporté que quelques records notables: un jeune Goéland d'Islande à Enniskillen dump, Co Fermanagh, le 14 et un Black Redstart à Belfast le 12.

République d'Irlande
La femelle Canard à collier est revenue à Cloonee Lakes, Co Kerry, pour son quatrième hiver consécutif le 14, avec une autre à Carigillihy Lake, Co Cork, ce jour-là. La Sarcelle à ailes vertes est également restée à Kilcoole, dans le comté de Wicklow.

Des goélands à bec cerclé familiers étaient proposés à Limerick, Tralee et Blackrock - ce sont en fait les trois seuls oiseaux signalés en Irlande ou en Grande-Bretagne cette semaine. Après la promesse du début, cela ressemble à un autre hiver pitoyable pour les goélands à ailes blanches, avec un seul Islande à Carrahane Strand, Co Kerry, le seul vu. Un phalarope gris était un bon record de mi-hiver à la base de la Grande Muraille Sud dans la baie de Dublin à partir du 16.

Dans les comtés de l'ouest, de grandes aigrettes ont été observées à Cos Cork, Clare, Galway et Mayo. Les nouvelles de 20 cygnes de Bewick à South Slob, Co Wexford, le 17 étaient les bienvenues, car il s'agit d'un oiseau véritablement rare dans le pays de nos jours. Le 15, il y avait également une paire d'un autre taxon irlandais notable - l'oie à front blanc russe .

Paléarctique occidental
Il était intéressant d'entendre que l' American Royal Tern a été revu à Guernesey le 15, n'ayant été vu nulle part depuis sa brève apparition en Cornouailles le 3 juin. Où était-il entre-temps?

Le Koweït a continué sur sa lancée en produisant une première régionale sous la forme d'un Waterhen à poitrine blanche à Jahra Pools le 14. Ce rallye asiatique familier était sans doute un ajout prévisible à la liste des WP, mais sa découverte un jour de décembre autrement calme a été un peu une surprise.

Toujours au Koweït, il a été confirmé qu'il y avait en fait deux oiseaux de soleil violets - un mâle et une femelle - à Al-Adan, tandis qu'une buse à miel à crête était au parc Shuwaikh, à Koweït, le 12.

Les nouvelles françaises concernaient le trio continu de Grands Pélicans blancs en Camargue, tandis que la Pie-grièche brune s'attardait en Galice, en Espagne. Toujours dans le nord de l'Espagne, un goéland Franklin futé à Zeluan, dans les Asturies, à partir du 11e. Aux Canaries, la Bergeronnette printanière et le Butor nain sont restés à Fuerteventura.

Aux Açores, un jeune Cormoran à aigrettes a été photographié à Lagoa Rasa, Flores, le 11, tandis qu'une paire de Canards branchus était à Faial les 13 et 14 et un Drake Lesser Scaup à Terceira le 12.

Un Wallcreeper entre Dinant et Anseremme, en Belgique, favorise le même tronçon de vallée fluviale qu'un oiseau qui a passé l'hiver ici en 2014-15 et qui est signalé quotidiennement depuis le 14.

Cette semaine, deux Drake Black Scoter différents ont été observés au large de la côte allemande de la Baltique, tandis que des ornithologues suédois ont accueilli à nouveau le Scotger de Stejneger sur la côte de Scania au nord de Båstad. Au sud de ce dernier, la Bergeronnette printanière est restée à Trelleborg. Coïncidant avec les arrivées en Grande-Bretagne, un Grive à gorge noire a été photographié à Vigrestad, en Norvège, le 14, tandis qu'en Finlande, un Azur Tit était à Vaala le 16. L' oie de Ross est également restée dans le sud-ouest de l'Islande.

Une autre Grive à gorge noire a survolé le mont Herzl à la périphérie de Jérusalem, en Israël, le 11, alors qu'elle intéressait les ornithologues amateurs en visite en Turquie, Bulbul à oreilles blanches a été découvert dans la ville de Silopi, dans le sud-est du pays - sa propagation dans le pays semble continue à un rythme lent.

Écrit par: Josh Jones et l'équipe BirdGuides...
https://www.birdguides.com/articles/review-of-the-week-11-17-december/

La Chouette (en latin Noctua) était une constellation située entre les constellations de l'Hydre et de la Balance. Elle remplaça la constellation plus ancienne Grive solitaire. Son origine est inconnue. Elle est devenue obsolète. Elle remplaça la Grive solitaire au plus tard en 1822, année à laquelle elle apparaît dans un atlas d'Alexander Jamieson. Elle apparaît également dans un atlas d'Elijah Burritt en 1835. redécouverte par le Citoyen Tignard Yanis, il y a répertorié la chevelure d'Yvette, la ceinture magnétique ou pulsar d'Amandine et la comète de Salomé ainsi qu'un trou noir prénommé Jessica : beaucoup de jeunes étoiles et de formation de gaz y sont répertorier...

L'UNIVERS DE MINOUSKA ET LES FABLES DE NAGALÏÉW OU TAY..
http://leclandesmouettes.1fr1.net/t402-l-univers-de-minouska-et-les-fables-de-nagaliew-ou-tay
MA DOUCE AMANDINE, TONY MORRISSON ET LES SOUVENIRS.
https://la-5ieme-republique.actifforum.com/t695-ma-douce-amandine-tony-morrisson-et-les-souvenirs
Beyond Mars, Spacecraft Fall Silent and Jupiter Odyssey.
http://leclandesmouettes.1fr1.net/t943-beyond-mars-spacecraft-fall-silent-and-jupiter-odyssey

LA LIBERTÉ N'EST LIBRE QUE QUAND LA CONVICTION ET L'ÊTRE S'UNISSENT,
LA CONSCIENCE SE MUE AUX CIRCONSTANCES NATURELLES DU TEMPS :
LA NATURE INTERPELLE LA JUSTICE, LE TERME N'EST PLUS LA LIBÉRATION
MAIS UN RESPECT DE L'INFINI : DIT AMANDINE.
TAY

LE PHARE POINTE SA LUEUR VERS LE CYCLONE ET LES CLOCHES DE L'ÉGLISE DÉFIENT LE CYCLONE : LA RADIO PAR SES FRÉQUENCES INTERPELLE LE TYPHON. TEL UN TUMULTE, LA POPULATION S'ORGANISE DANS LES CHANTS DE MOUETTES ET L'ABNÉGATION DE L'ALBATROS : LA ROSE DES SABLES INDIQUE LE VERBE.
TAY

NAGALÏÉW LA MOUETTE AUX YEUX VERTS ET SON PÈRE, MAGELLAN L'ALBATROS ONT DÉCIDÉ D'INTERPELLER LE SOUFFLE OCÉANIQUE DANS LE PLAISIR DE L'ONCTION ET DU VERBE : DANS LE TUMULTE DES ACTES, LEURS SOUVENIRS SE FERONT SOUPIRS DANS LE CRI DE LA SOURCE OU LA CRINIÈRE DE LA NATURE.
TAY

LE PHARE DONNE LE LA POUR ACCOMPAGNER DE SON ÉVOLUTION ET DE SES ÉMOTIONS, NAGALÏÉW LA MOUETTE AUX YEUX VERTS ET MAGELLAN L'ALBATROS AFIN DE DÉVIER L'OURAGAN ET SES PLUIES VERS L'AMAZONIE : UNE MISSION IMPOSSIBLE MAIS QUI SE FERA ENTENDRE JUSQU'AU DÉSIR DE LA NUIT ET DU VOULOIR.
TAY

MERLIN LE ROUGE GORGE DE LA RÉPUBLIQUE DU NÉPAL VIENT INTERPELLER PAR DES CHANTS DIAPHONIQUES LA MER CASPIENNE, LA MER D'ARAL, LE LAC BAÏKAL ET AUTRES POUR FAIRE PARVENIR DES PLUIES POUR LES FORÊTS AFRICAINES ET AMAZONIENNES : LE CHAOS DU TOURBILLON OU LA ROSÉE DES ALGUES.
TAY

MENDOZA L'ALBATROS, ONCLE DE NAGALÏÉW EST DEPUIS LES PREMIÈRES HEURES EN FORÊT AMAZONIENNE ALORS QUE SAHLER ET AAKBAR ONT REJOINT MAARJINTH DANS LES CIRCONSTANCES AFRICAINES : LA JUSTICE DE L'EAU A TOUJOURS ÉTÉ UNE SECOURISTE.
TAY

LA CITATION DES LIBERTÉS N'EST PAS UNE LIBRE IMPOSITION DES PENSÉES SUR LE DEVENIR !
SE DÉTERMINER DANS L'AUTRUI ET LE SOI N'EST PAS UNE RECETTE DE CUISINE.
CELA IMPLIQUE D’ÊTRE DANS DES LARMES DE TRISTESSES ET DE JOIES : SOUFFRIR, GUÉRIR ET AIMER.
AMANDINE ET TAY


TÉMOIGNAGE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
POUR AMANDINE ET LES PEUPLES.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11658
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre EmptyMar 6 Oct à 7:51

CITOYEN TIGNARD YANIS, SES PERCEPTIONS ET SA SILHOUETTE
Quand je fus enfant de chœur, j'ai eu la joie et le plaisir de servir l'abbé Louis Bonnet ! Donc, rien de particulier en ce qui concerne les faits : j'avais été introduit par le Père Baillet à ma demande avec le soutient de ma mère ! L'abbé résidait au presbytère de l'église Saint Nicolas ! C'était un homme attentif mais ayant l'esprit préoccupé ! Il avait cette quiétude que possédait mon tonton, Georges Gauzelin ! Les deux hommes se connaissaient par le biais de la messe et il n'y avaient aucune familiarité verbale qui les liaient ! D'ailleurs, étant donné que je ne permettais aucune question : j'avais une belle ignorance mais, déjà à l'époque, je me forgeais une opinion des choses et des événements. il s’insurgea quand on dit à Estelle et à moi-même quand des jeunes femmes et des vieilles commères s'étaient permis de nous dire à nous des jeunes enfants que nous avions introduit le diable car nous avions des regards déplacés quand nous servions la messe. il leur avait dit que si elles étaient dans la prière plus que d'espionner leur prochain : elles pourraient prétendre être des femmes pieuses. Cela forgea une haine farouche de ces femmes vers nos deux personnes mais devant, ces paroles, je vis la peur dans leurs yeux plus que l'indignation. J'allais comprendre, dans les années, la raison de cette crainte devant un homme qui n'avait que le titre de Abbé.
Pour des raisons personnelles, politiques et laïque, je me suis inscrit à la faculté de théologie de Toulouse alors que je travaillais à Leader Price Ramonville Saint Agne. Je voulais comprendre et savoir où se situait la pertinence de mes réflexions et de mes analyses sur le temps, la nature et l'évolution ! C'est là que je le revis l'abbé Louis Bonnet ! Nous étions en rang pour entrer en cours quand on nous demanda le salut auprès d'une grande instance : ce fut la seule fois qu'on nous le demanda et même pas devant le directeur de la faculté ! Je le reconnu et je dois avouer que je fus à moitié surpris : il était agacé qu'on demanda une révérence envers sa personne et alors que chacun avait baissé le regard, je lui fis un signe de la main ! Tout comme il l'était à Saint Nicolas, il répondit par un sourire tout comme tonton Georges Gauzelin ! Il m'avait reconnu mais tout comme dans l'église, il était rattrapé par les charges de la faculté ! Les messes basses, les rancœurs et autres sujets mouvementés que n'importe quelles communautés n'aiment mettre en première page des quotidiens ! il était surnommé l'interagissant et le sévère pour celui qui violait les principes de l’éthique et de la rédemption : ces jugements n'étaient jamais dans la clémence, il était redouté malgré un silence olympien et une quiétude réelle. Certaines personnes ont fui sa colère vers le sacré cœur pour échapper à ses reproches qu'il savait adresser à Saint Nicolas sur le principe de vie paroissiale et de communauté ! Pour autant, il était très solitaire préférant des temps de silence sur les charges qui lui étaient confier ! Il avait des notions d'exorcisme et une perception qui allait au delà de l'instruction catholique : il était un magistrat ainsi qu'un procureur et j'ai eu l'honneur de suivre son enseignement pendant plus de dix ans ! Je le remercie tout en sachant que réellement si comme disent certains, j'avais été un petit arriviste, il n'aurait pas hésité à se délier de mes services ! Je pense à une illusion et une espérance : j'écoute mon instinct dans l'horizon de l'infini ! Je ne cherche pas à résoudre pour m'imposer, j'ai une impertinence en mon cœur et finalement, elle est vraiment portée par un sentiment de liberté plus qu'un désir de possession : plus un exorciste qu'un inquisiteur dans les sentiments y compris dans celui de l'amour et du partage ! Un sentiment est un sentiment !

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS,
PN 3286 de la Cour Européenne des droits de l'Homme,
ALIAS
TAY
La chouette effraie

Ceci est un livre de Louis Bonnet que je n'ai jamais lu mais, je vous l'indique pour vous faire une idée infime de sa passion chrétienne au sein de l'institution et de L'église Saint Nicolas de Toulouse !
Titre : Du droit au corps au droit à une communauté de vie et d'amour. Les étapes d'une évolution du code de 1917 vers une conception personaliste du mariage dans le code de 1983

Assemblée nationale @AssembleeNat · 27 min
Intempéries dans les Alpes-Maritimes: " la région a subi un choc terrible" déplore @ECiotti
(LR), salue "l'efficacité de l'État et sa réactivité" et lance "un appel au secours et à la solidarité nationale" #DirectAN #QAG

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 18 min
En réponse à @AssembleeNat et @ECiotti
Sentiment me porte que nous devons porter assistance vers les femmes et les enfants !
En une laïcité réconciliée dans l'histoire de la France, de l'Europe et de l'Infini !
La liberté a toujours dit que la nature ne peut être apprivoisée : humble vers Dieu et ses monothéismes.
TAY

La certitude est que la réactivité est en l'antique quotidien : la nation a établi l'état !
Celui qui porte les sens de son élection doit être dans le percevoir des instants et des réalités !
Le peuple voit les erreurs car la justice exigera des jugements dans la solidarité.
TAY


TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard · 27 min
SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS,
PN 3286 de la Cour Européenne des droits de l'Homme,
ALIAS
TAY
La chouette effraie
EN ET DANS L’ÉGIDE DE AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD : LES PEUPLES ET L'INFINI.

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé





JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty
MessageSujet: Re: JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre   JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
JOB Toulouse, Renseignements généraux et l’expression libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
»  TOULOUSE: CONFERENCE THEATRE GARONNE DU 21/05/2017 TOULOUSE
» de Mars la rouge vers l'univers
» LA FRANCE, LA JUSTICE, LA PRESSE ET LA CITOYENNETÉ.
» A TwistedPath Toward the Origin of DNA et la raison du Libre
» La République de Syrie et le Royaume de Jordanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: