La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 6431
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE   Ven 18 Aoû à 3:08

LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Louis Desaix
17 août 1768 à Riom - 14 juin 1800 à Marengo (Italie)

Né au château de Saint-Hilaire d'Ayat, près de Riom (Auvergne),
sous le nom de Louis des Aix de Veygoux, dans une famille de petite noblesse,
le futur général de la Révolution s'engage dès l'âge de 15 ans
avec le grade de sous-lieutenant au régiment de Bretagne-Infanterie.

Il dédaigne de suivre ses frères dans l'exil quand éclate la Révolution
et reçoit son baptême du feu sous le nom de Desaix.
Il devient général de brigade le 20 août 1792 mais, suspect
car d'origine noble, il échappe de peu à la guillotine sous la Terreur.

Enthousiasmé par les exploits de Bonaparte en Italie,
il le rejoint en juillet 1797. L'entente est parfaite
entre les deux hommes. Desaix participe bien sûr à l'expédition d'Égypte.
Son comportement avec les habitants lui vaut le surnom de «Sultan juste».
Il reste cependant en Égypte après que Bonaparte s'en est enfui.
Il quitte à son tour les rives du Nil le 3 mars 1800, juste à temps
pour rejoindre une nouvelle fois Bonaparte, devenu entretemps
Premier Consul, en Italie.

Le 13 juin 1800, son corps d'armée se poste sur la Bormida
pour surveiller les Autrichiens en direction de Novi.
Le lendemain, entendant le fracas d'une bataille,
il «marche au canon» et arrive tout juste à temps pour sauver Bonaparte
d'une défaite inéluctable à Marengo. Las, il est tué d'une balle
en plein coeur en lançant ses troupes dans la mêlée.
Son corps ne sera reconnu que plus tard par son aide de camp.
Le Premier Consul pleurera avec sincérité son ami non sans trouver
avantage à une mort qui lui réserve le seul mérite de la victoire.

Honoré de Balzac
20 mai 1799 à Tours - 18 août 1850 à Paris

Ce maître du roman est mort à la tâche le 18 août 1850, à 51 ans,
après avoir brossé à travers la Comédie humaine (91 titres) un portrait cinglant
de la société bourgeoise de son temps, la Restauration et le règne de Louis-Philippe.

Il vaut la peine de le relire en ce début du XXIe siècle, qui voit la résurgence
de la bourgeoisie de rentiers caractéristique de cette époque.

Vous souhaitez avoir un aperçu de la société française
sous le roi Louis-Philippe 1er ? Vous aimeriez pousser les portes
des grands hôtels particuliers de Paris et découvrir comment
y vivait la fourmilière de l'époque ?...

Escrocs ou grands seigneurs, filles perdues ou comtesses,
ils ont tous élu domicile dans les pages de La Comédie humaine,
l'œuvre romanesque d'Honoré de Balzac. À travers le parcours
de ce stakhanoviste de l'écriture, on découvre la bourgeoisie
des années 1820-1840, repliée sur son épargne et son confort.

Il est temps de suivre le conseil de Gérard de Nerval : « Parlons de Balzac, cela fait du bien » !
Isabelle Grégor
L'envol de l'« Éléphant »

Le 1er prairial an VII (ou plus commodément le 20 mai 1799)
naît chez Bernard-François Balzac, à Tours, le petit Honoré.

Son père, issu d'une famille paysanne, est alors directeur des Vivres
de la garnison de la ville. Personnage volontaire, il va vite réussir
à ajouter une particule à son nom et des revenus conséquents à son foyer.

Achille Devéria, Portrait de Balzac jeune, s. d., Paris, bibliothèque
de l'InstitutSa jeune femme, bien décidée à en profiter, confie
pendant 4 ans son premier-né à une nourrice avant de l'envoyer
en pension chez les Oratoriens de Vendôme.
Ce sont de bien tristes années pour le garçon qui soigne
sa solitude en se consolant par la lecture.

Arrivée à Paris après le départ de Napoléon Ier, la famille pousse
Honoré dans des études de notariat. « Petit clerc » chez un avocat,
il y gagne un baccalauréat en droit et le surnom de l'« Éléphant »,
augurant une silhouette qu'il sera facile de caricaturer.

Mais comment résister à l'appel de la bohème ?

Le voici, à 20 ans, grelottant de froid sous les toits de Paris.
Sa carrière peut commencer.
Signé Lord R'Hoone

Et c'est parti ! La première étape est un Cromwell (1820)
de 2000 alexandrins, accueilli quelque peu froidement.
L'académicien François Andrieux, après lecture, conseilla
même à l'aspirant dramaturge de changer définitivement
de voie professionnelle...

J.-A.-G. Seguin, Portrait de Balzac jeune, s. d., Tours,
musée des Beaux-ArtsMais Balzac a déjà un autre projet :
puisqu'il faut gagner de l'argent, autant profiter du succès incroyable
de ces histoires exaltantes que Walter Scott et ses semblables servent
aux lecteurs des cabinets de lecture. Vendus trois francs six sous,
les romans triomphent !

Il se lance donc dans l'aventure sous le pseudonyme de Lord R'Hoone,
écrivant à la suite de son Héritière de Birague (1821) pas moins
de 16 volumes en un an, pour le plus grand bonheur de son marchand
de plumes qui doit lui en vendre une soixantaine pour suivre le rythme.

Côté cœur, le jeune homme maladroit s'engage dans une relation de dix ans
avec Mme de Berny, mère de neuf enfants, qui le pousse à plus d'ambition.
Ce sera l'édition. Les livres ne se vendent pas ? Il rachète l'imprimerie !
Celle-ci périclite ? Il développe une fonderie de caractères ! Finalement, face à l'accumulation de dettes,
il est temps de se faire un peu oublier...
Paul Chardin, Souvenir de Balzac à Ville d'Avray (Balzac et ses amis habillés en paysans),
1840, Paris, bibliothèque de l'Institut
« Saluez-moi, car je suis en train de devenir un génie ! »

À 30 ans bientôt, il rebondit en imaginant un roman sur les Chouans,
sur le modèle du Dernier des Mohicans de Fenimore Cooper.

Les portes du beau monde s'ouvrent enfin à lui, et il court en profiter !
Habit bleu à boutons d'or, jabot de dentelle et canne sertie de turquoises
le transforment en dandy, mais un dandy qui ne cherche pas à cacher
ses ongles sales et à soigner ses cheveux trop pommadés, qui lui gouttent
sur les épaules... Heureusement, son talent et sa conversation séduisent,
notamment l'illustre Mme de Castries qui se plaît à lire les manuscrits
qui s'accumulent.

La Peau de chagrin (1831), Eugénie Grandet (1833), La Duchesse de Langeais (1834)...
Chaque année apporte quatre ou cinq romans et son lot de chefs-d’œuvre.

En 1833, il prend le temps d'insérer dans une revue destinée à la Russie
un petit mot pour une admiratrice polonaise qui lui envoie des lettres signées « L'Étrangère ».
Ainsi commence son histoire avec Mme Hanska qu'il rencontrera quelques mois plus tard,
dans l'attente du décès du maladif mari.

1836 est une année faste avec la signature d'un gros contrat
pour ses Études de mœurs au XIXe siècle, le triomphe du Père Goriot
et un statut inédit de père suite à une relation avec Maria du Fresnay.
Les conquêtes féminines se suivent, les pages se noircissent sans répit.
Mais les revers se font aussi nombreux, entre les problèmes financiers
sans fin et les échecs continuels à l'élection
à l'Académie française.
Photographie d'après le daguerréotype de Louis-Auguste Bisson,
Portrait d'Honoré de Balzac, 1842, Paris, maison de Balzac
« Faire concurrence à l'état civil »

En 1842, il projette de réunir ses romans passés et futurs
sous l'appellation La Comédie humaine. Au total près de 90 ouvrages.
Le projet est ambitieux : il s'agit rien de moins de réaliser
une « histoire naturelle de la société » en observant ses contemporains.

Affiche pour Petites misères de la vie conjugale, 1845, Paris
« Vous ne vous figurez pas ce que c’est que la Comédie humaine ;
c’est plus vaste, littérairement parlant, que la cathédrale de Bourges
architecturalement » (Lettre à Zulma Carraud, janvier 1845).

En effet ! En 91 ouvrages, Balzac a donné vie à des milliers de personnages,
offrant à chacun une histoire et une personnalité.
Comme pour ne pas s'en séparer, il n'hésite pas d'ailleurs
à faire intervenir 500 d'entre eux dans différentes histoires,
créant le principe des « personnages reparaissants »
dont le voyou Vautrin est un des plus célèbres.

Peintre de la vie et de la société, Balzac veut montrer le monde
tel qu'il est, à Paris comme en province, chez les aristocrates
comme chez les petites gens. Chaque roman apparaît
comme une scène de cette colossale comédie
dans laquelle joue l'Homme et dont il dresse
« l'inventaire des vices et des vertus ».

Non content de donner ses lettres de noblesse
au roman, jusqu'alors considéré comme un genre
un peu douteux, il devient aussi un des pères
du mouvement réaliste chargé de rendre compte,
plus que de copier, de la réalité sous toutes ses facettes.

Pour cela, il accumule ces longues descriptions
qui l'ont fait détester par des générations de lycéens,
peu sensibles à l'idée que pour comprendre une personne,
il faut d'abord connaître son environnement.
Vingt ans plus tard, Émile Zola reprendra le flambeau
en lançant l'aventure des Rougon-Macquart,
seconde « cathédrale » de la littérature française.
« Une vie de forçat »

Balzac le reconnaissait lui-même : son quotidien était
celui d'un forçat. Sa journée commençait à minuit,
lorsque les créanciers ne se risquaient plus à venir
frapper à sa porte.

La cafetière de Balzac, maison de Balzac,
47 rue raynouard 75016 ParisAprès avoir enfilé une robe de chambre
qui lui donne l'aspect d'un moine, il s'installe à sa table de travail
où il « jette [s]a vie comme l'alchimiste son or dans le creuset ».

Puis, c'est le moment de se lancer : « Balzac écrit, écrit
et écrit sans arrêt, sans trêve. Une fois enflammée,
son imagination continue de flamber et de s'embraser
comme dans un incendie de forêt où le brasier gagne
de plus en plus vite de tronc en tronc, toujours plus chaud,
toujours plus ardent. La plume dans sa fine main féminine court
si rapide sur le papier que le mot peut à peine suivre sa pensée.
[…] il ne cessera que quand la main sera paralysée ou
quand ce qu'il écrit s'effacera devant son regard aveuglé
de fatigue. [...] Si la bête paresseuse ne veut plus avancer,
faisons-lui tâter du fouet ! Balzac se lève [...] et s'en va
à la table allumer sa cafetière.
Car le café, c'est cette huile noire qui seule remet en route cette fantastique machine-outil. »

C'est ainsi que « Balzac,
comme
un Sisyphe de la littérature, roule jour après jour le roc de son travail » ( Stefan Zweig).
Le Grand Bilboquet devient Empereur

En marge de La Comédie humaine, Balzac se lance en 1842
dans une autre aventure, puisque la mort de M. Hanski rend
enfin possible le rêve d'une vie avec la comtesse. Pendant 18 mois,
celle-ci hésite à quitter sa Russie pour s'engager avec un écrivain farfelu
et toujours à court d'argent. Enfin, en 1843, Balzac débarque à Saint-Pétersbourg
pour en repartir seul quelque temps plus tard, n'en rapportant
qu'une inflammation cérébrale.

Ferdinand Georg Waldmüller, Portrait de madame Eva Hanska, 1835,
Châteauroux, musée BertrandIl finit par rejoindre Mme Hanska à Dresde
mais celle-ci ne parvient pas à rendre raisonnable son Grand Bilboquet :
Balzac vient de se lancer dans l'achat de babioles hors de prix,
à l'authenticité douteuse. La ruine est proche !

Mme Hanska étant tombée enceinte, il faut se remettre au travail
et fournir à grands coups de tasses de café 20 feuillets journaliers.
Le corps, épuisé à la tâche, ne peut plus donner assez d'énergie
pour achever les manuscrits qu'on ne cesse de commander au romancier pour épurer ses dettes.
La fausse couche de la comtesse, les allers-retours à Kiev finissent de le briser.

Ce n'est pas le mariage tant attendu, en mars 1850, qui le sauvera.
Il meurt le 18 août suivant, veillé par son ami Victor Hugo qui le décrit avec ces mots :
« Je le voyais de profil et il ressemblait ainsi à l'Empereur ».
Celui que l'on a surnommé le Napoléon des Lettres laisse derrière lui
près de 2.200 personnages orphelins.

Naissances
François-Joseph 1er
18 août 1830 à Vienne (Autriche) - 21 novembre 1916 à Vienne (Autriche)

Marcel Carné
18 août 1909 à Paris - 31 octobre 1996 à Clamart

Décès
Gengis Khan, Témoudjin
vers 1155 - 18 août 1227

Alexandre VI Borgia
1er janvier 1431 à Jativa (Espagne) - 18 août 1503 à Rome (Italie)

RAPPORT
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY LA CHOUETTE EFFRAIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6431
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE   Ven 18 Aoû à 3:23

Pierre Fermat
17 août 1601 à Beaumont-de-Lomagne - 12 janvier 1665 à Castres

Le mathématicien toulousain Pierre de Fermat (1601- Castres, 12 janvier 1665)
Pierre Fermat est le plus illustre des Toulousains.
Anobli par le roi à 30 ans, il joint dès lors la particule de à son nom.

En marge de sa carrière dans la magistrature municipale,
il va donner toute sa mesure dans les mathématiques en étudiant
la théorie des nombres et la géométrie (problèmes de tangentes).

C'est ainsi qu'il formule le célèbre « théorème » selon lequel xn +yn =zn
n'a pas de solution entière (sauf zéro) pour n>2.

En d'autres termes, il est selon lui impossible de construire
un cube d'arêtes de longueur entière dont le volume soit égal
à la somme des volumes de deux autres cubes d'arêtes de longueur entière.
Cette conjecture ne deviendra un théorème pour de bon qu'en... 1993 après
qu'elle aura été démontrée par le Britannique Andrew Wiles.

Pierre (de) Fermat a souffert jusqu'à sa mort des médisances de son rival,
René Descartes et sa notoriété en a été durablement ternie.

----------------------------------------------

Frédéric II de Hohenzollern
24 janvier 1712 à Berlin (Prusse, Allemagne) - 17 août 1786 à Sans-Souci, Potsdam (Prusse, Allemagne)

Le roi de Prusse Frédéric II le Grand est le fils de Frédéric-Guillaume 1er,
dit le «Roi-Sergent», et de Sophie-Dorothée de Hanovre,
fille du roi d'Angleterre George 1er. Il se présente volontiers
comme le «premier serviteur de l'État»,
au service exclusif de son pays.

Au terme d'une jeunesse difficile, il hérite de son père
d'un royaume bien administré et d'une armée très disciplinée.
Il engage aussitôt celle-ci avec succès dans la guerre
de la Succession d'Autriche (1740-1748). Il triomphe aussi,
non sans difficultés, de la guerre de Sept Ans (1756-1763)
et, au prix de nombreuses réformes en économie, éducation et justice,
hisse son pays parmi les grandes puissances européennes.

--------------------

17 août 1896 : La dernière ruée vers l'or

Le 17 août 1896, George Carmack découvre de l'or dans le ruisseau Bonanza,
affluent de la rivière Klondike, à la frontière du Canada et de l'Alaska
(que les États-Unis ont acheté à la Russie 29 ans plus tôt).
Il s'ensuit la dernière « ruée vers l'or » du 2e millénaire.
SAUF QUE L'AMAZONIE EST TOUJOURS RONGÉE PAR CE FLÉAU...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6431
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE   Ven 18 Aoû à 3:56

19 août 1953 : Renversement de Mossadegh en Iran

Le 19 août 1953, le Premier Ministre du chah d'Iran, Mohammad Mossadegh,
est renversé sous la pression des Britanniques, avec le concours de la CIA
(service américain de contre-espionnage) dirigée par Allan Dulles.

Les Anglo-Saxons lui reprochent d'avoir nationalisé les gisements pétroliers
d'Iran et exproprié l'Anglo-Iranian Oil Company, fondée en 1908 par William d'Arcy
et plus tard rebaptisée British Petroleum, BP)...


19 août 1953
Renversement de Mossadegh en Iran

Le 19 août 1953, le Premier ministre du chah d'Iran,
Mohammad Mossadegh (73 ans), est démis de ses fonctions
sous la pression des Britanniques. Ces derniers l'accusent d'être
à la solde des Soviétiques.

Ils lui reprochent surtout d'avoir nationalisé les gisements pétroliers d'Iran
et exproprié la puissante compagnie pétrolière Anglo-Iranian OilCompany.
Celle-ci avait été fondée en 1908 par William d'Arcy,
suite à l'obtention d'une concession pétrolière en Perse en 1901.
Il faudra attendre vingt ans avant qu'un autre pays ose nationaliser
son pétrole. Ce sera l'Algérie...
René Castillon
L'enjeu pétrolier

Nationaliste farouche, Mossadegh arrive à la tête
du gouvernement en avril 1951 avec la ferme intention
de chasser les compagnies étrangères.

Il rejette une offre de l'Anglo-Iranian Oil Company de partager
par moitié les profits tirés de l'exploitation du pétrole et,
dès le 1er mai 1951, fait voter la nationalisation des puits iraniens
et l'expropriation de l'Anglo-Iranian.

Il expulse dans la foulée les techniciens britanniques.
Mais son pays manque cruellement de cadres qui pourraient
les remplacer et n'a pas de pétroliers pour transporter le pétrole.
Qui plus est, le Royaume-Uni menace en représailles
de saisir les «bateaux pirates» transportant du «pétrole rouge».

Pour ne rien arranger, des experts français révèlent
alors les colossales malversations de l'Anglo-Iranian :
corruption massive, dissimulation de recettes....

Mossadegh rompt en octobre 1952 les relations diplomatiques
avec Londres. La réaction internationale est immédiate :
les marchés se ferment au pétrole iranien, occasionnant
une grave crise dans le pays et un conflit aigu entre le Premier ministre
et le souverain, Mohammed Réza chah Pahlévi (33 ans).
Un an de luttes à couteaux tirés

Mossadegh doit démissionner du poste de Premier ministre
sous la menace d'un coup d'État militaire mais le peuple s'insurge
en sa faveur et il reprend ses fonctions au bout de
quatre jours d'émeutes sanglantes ! La confiance n'est pas
pour autant restaurée entre le souverain et son Premier ministre.
Un projet d'assassinat de celui-ci, conduit par le chah,
des militaires et des ministres, échoue en mars 1953.

En août 1953, suite à un référendum qui donne quitus
au gouvernement pour poursuivre les réformes, Mossadegh
dissout le Majlis (le Parlement iranien) et annonce
de nouvelles élections.

Mais le 16 août 1953, Mohammed Réza chah envoie ses gardes
au domicile de son Premier ministre pour l'arrêter. Surprise !
les gardes de Mossadegh désarment ceux du roi...
et ce dernier doit fuir son pays pour l'Italie dans la précipitation.
Dans les deux jours qui suivent, les habitants de Téhéran manifestent
bruyamment leur joie et déboulonnent les statues du chah et de son père,
Réza chah Pahlévi (on écrit aussi Pahlavi), le fondateur de la dynastie.

Le chah déchu peut heureusement faire confiance
aux services secrets occidentaux. La CIA américaine, dirigée
par Allan Dulles, et le MI6 britannique apportent leur soutien
au général Fazlollah Zahedi qui organise le 19 août un coup d'État
dans les règles.

La résidence de Mossadegh est bombardée et le Premier ministre
ne doit son salut qu'à une fuite par une échelle.

Le chah peut bientôt revenir et faire juger Mossadegh.
Celui-ci est condamné à mort mais n'effectuera au final que trois ans de prison.

L'Anglo-Iranian Oil Company retrouve ses biens, en changeant
son nom pour celui de British Petroleum (BP), et tout rentre dans l'ordre ! T
out ou presque. Les compagnies américaines, autour de la puissante Standard Oil,
profite de l'affaire pour faire leur entrée sur le marché iranien.

L'éviction de Mossadegh consacre l'échec de la première tentative d'un pays du tiers
monde d'acquérir la maîtrise de ses richesses naturelles.
L'événement a nourri de profonds ressentiments chez les Iraniens

jusqu'à la révolution islamiste de 1978-1979.

-------------------------------------

Blaise Pascal
19 juin 1623 à Clermont (Auvergne, France) - 19 août 1662 à Paris

Blaise Pascal est une météorite dans l'Histoire de la pensée.
Mort d'épuisement et de maladie à seulement 39 ans,
il laisse une oeuvre prodigieusement féconde tant dans
le domaine des sciences que dans celui de la philosophie.
Il est aussi l'inventeur d'une machine à calculer, la «pascaline»,
et même des premiers omnibus. Il a enrichi les lettres françaises
avec des écrits spirituels et mystiques aux antipodes
des préoccupations contemporaines, ce qui fait
de lui le cauchemar des collégiens !

Blaise Pascal est une météorite dans l'Histoire de la pensée. Mort d'épuisement et de maladie à seulement 39 ans, il laisse une oeuvre prodigieusement féconde tant dans le domaine des sciences que dans celui de la philosophie.

Il a enrichi les lettres françaises avec des écrits spirituels et mystiques aux antipodes des préoccupations contemporaines. C'est aussi un éminent représentant du Grand Siècle des Sciences.
Alban Dignat
Un enfant surdoué

Blaise Pascal (19 juin 1623 - 19 août 1662), portrait posthume réalisé
en 1690 d'après une peinture de François II Quesnel (château de Versailles)

Né dans la famille d'un conseiller à la cour des aides de Clermont
(aujourd'hui Clermont-Ferrand), en Auvergne, Blaise est éduqué
par son père dans l'esprit de Montaigne et de Rabelais.

Curieux des sciences et des mathématiques, il écrit à onze ans
un Traité des sons puis passe à la géométrie d'Euclide. À seize ans,
un essai le fait remarquer par la communauté des savants.

Esprit pratique, éloigné en cela de son aîné Descartes, Pascal met
au point une machine à calculer, la « pascaline ». Il lancera aussi
plus tard la première ligne au monde de transports en commun à Paris,
investissant dans ce projet ses dernières forces et sa fortune !

À 23 ans, l'âge où le commun des mortels se passionne pour l'autre sexe,
Blaise Pascal se tourne vers la religion et, avec sa soeur Jacqueline,
découvre les écrits de l'abbé de Saint-Cyran, directeur de conscience de Port-Royal
et promoteur des idées de Jansénius. Il effectue sa « première conversion ».

Dans le même temps, il multiplie les travaux de recherche et s'intéresse au vide.
En scientifique averti et précautionneux, il reproduit l'expérience de Torricelli,
un savant italien inventeur du baromètre à mercure (1608-1647).

Le 19 septembre 1648, au sommet du Puy de Dôme, dans une totale indifférence
aux troubles de la Fronde qui agitent la capitale, il apporte avec son beau-frère
la preuve de l'existence du vide et de la pesanteur en montrant que le niveau
de mercure dans un thermomètre de Torricelli descend à mesure
que l'altitude augmente. L'impact ultérieur de cette expérience
sera tel que Pascal deviendra comme son cadet Isaac Newton
une unité de mesure. Un Pascal représente un Newton par mètre carré : 1Pa =1 N.m(-2).

Pascal rencontre Descartes mais les deux esprits sont trop différents pour
pouvoir dialoguer utilement. Le premier est mystique et pratique,
le second très abstrait et plus ou moins agnostique.

Quelques années plus tard, il correspond avec un autre génie de son temps,
Pierre de Fermat. De leurs entretiens, il tire les bases d'une nouvelle discipline
mathématique : les probabilités. À l'aube du XVIIIe siècle, le philosophe allemand
Leibniz allait reprendre ses travaux et les mener à leur terme.
Entre science et mysticisme

Blaise Pascal est troublé lorsque sa soeur entre à Port-Royal, en 1652.
En réaction, il fréquente les salons comme celui de Madame d'Aiguillon,
nièce de feu le cardinal Richelieu. Il est tenté d'entrer dans le « monde »
et de se marier, bref, de se ranger.

Tout change dans la nuit du 23 novembre 1654. Le jeune homme (31 ans)
éprouve dans sa chambre une violente expérience mystique.
Nous en avons connaissance à travers un billet que l'on retrouvera
plié dans son pourpoint après sa mort : le Mémorial.

« Feu, Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob, non des philosophes
et des savants », écrit-il,
« Certitude. Sentiment, joie, paix. Dieu de Jésus-Christ... Oubli du monde et de tout, hormis Dieu... »

Le savant se rapproche dès lors de sa soeur et des jansénistes de Port-Royal.
Il renonce presque entièrement aux sciences et se consacre à la réflexion théologique.

Participant à la querelle des jansénistes et des jésuites, qui rappelle
en plus violent les débats contemporains entre intégristes et modérés,
il publie un célèbre pamphlet, les Provinciales, où il défend la rigueur
de Port-Royal et ridiculise les Jésuites et leur souci d'accommodement
avec les réalités humaines.

Affaibli par la maladie, il jette toutes ses forces
dans un projet d'ouvrage théologique qui n'aboutira pas
mais dont il nous reste un recueil de notes, les Pensées.

Il ambitionne de ramener les « libertins », autrement dit les gens
du monde, à la foi catholique dans toute sa pureté et développe
pour cela l'argument du pari, resté fameux : « Vous avez deux choses
à perdre : le vrai et le bien, et deux choses à engager : votre raison
et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude ; et
votre nature a deux choses à fuir : l'erreur et la misère.
Votre raison n'est pas plus blessée, en choisissant l'un que l'autre,
puisqu'il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé.
Mais votre béatitude ? Pesons le gain et la perte,
en prenant choix que Dieu est. Estimons ces deux cas :
si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien.
Gagez donc qu'il est, sans hésiter. »

Un génie précoce et tourmenté; Pascal...

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6431
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE   Ven 18 Aoû à 8:51

“Les droits sans obligations, c'est l'anarchie.”
De Lessia Oukrainka / Le Maître de pierre

“Le désir, c'est l'anarchie.”
De Julien Green / Ce qu'il faut d'amour à l'homme

“La liberté enfante l'anarchie, l'anarchie conduit au despotisme et le despotisme ramène la liberté.”
De Honoré de Balzac / La peau de chagrin


Al Mahdi case: "In the courtoom" programme , 17 August 2017 (Reparations Order)
IntlCriminalCourt
https://www.youtube.com/watch?v=YQiJxQM8jJM&feature=youtu.be

"21st Century Schizoid Man" is a song by the progressive rock band King Crimson from their debut album In the Court of the Crimson King.

Lyrical content

The lyrics of "21st Century Schizoid Man" were written by Peter Sinfield and consist chiefly of disconnected phrases which present a series of images. All three verses follow a set pattern in presenting these images. The first line of each verse presents two relatively vague images (e.g. "iron claw", "death seed"). The second line is a single image, often more specific than the first two, and the third line approaches an actual sentence. The fourth and last line of each verse is the song's title.

The song makes reference to the Vietnam War with the lyrics "Politicians' funeral pyre/Innocence raped with napalm fire". Before a live performance of the song on 14 December 1969, heard on the live album Epitaph, Robert Fripp remarked that the song was dedicated to "an American political personality whom we all know and love dearly. His name is Spiro Agnew."
Musical structure

Clocking at nearly seven and a half minutes, the song is notable for its heavily distorted vocals sung by Greg Lake, and its instrumental middle section, called "Mirrors". Most of the song is in either 4/4 or 6/8 time, save for the end of the song, which is in free time. Fripp explained his guitar solo to Guitar Player magazine in 1974: "It's all picked down-up. The basis of the picking technique is to strike down on the on-beat and up on the off-beat. Then one must learn to reverse that. I'll generally use a downstroke on the down-beat except where I wish to accent a phrase in a particular way or create a certain kind of tension by confusing accents, in which case I might begin a run on the upstroke."[1] The atonal solo was rated number 82 in Guitar World's list of the Top 100 Greatest Guitar Solos in 2008.[2] British Prime Minister Tony Blair praised the song and especially the guitar solo.[1] The song encompasses the heavy metal,[3][4] jazz-rock and progressive rock genres.[5]
Performances

King Crimson continued to perform it in their live act after Greg Lake left King Crimson in 1970 to form Emerson, Lake & Palmer. It appeared on five live albums from different versions of the band, first sung by Lake on Epitaph, then by Boz Burrell on Earthbound (1972), by John Wetton, on USA (1974), by Adrian Belew on Vrooom Vrooom (2001, recorded in 1996), and by Jakko Jakszyk on 2014 Live EP. In 1993, Emerson, Lake & Palmer recorded a version for their 1993 box set The Return of the Manticore (this version is abridged, finishing before the long instrumental passage featured in the original). Greg Lake performed the song on his 1981 solo tour with Gary Moore on guitar.
Personnel

Greg Lake – bass, lead vocals
Ian McDonald – alto saxophone
Robert Fripp – lead guitar
Michael Giles – drums
Peter Sinfield – lyrics

Other appearances

Indie band Unrest covered the song for their 1987 album Tink of S.E..[6]
Kanye West sampled the song on "Power", from his 2010 album My Beautiful Dark Twisted Fantasy.[7]
The song is used on the trailer for Mr. Mercedes (TV Series)

References

Buckley, Peter (2003). The Rough Guide to Rock. London: Rough Guides. ISBN 1-85828-201-2.

Notes

Stuart Jeffries. "Rock on, Tony". the Guardian.
"100 Greatest Guitar Solos: 51-100". Guitar World.
Fricke, David. "King Crimson: The Power To Believe : Music Reviews : Rolling Stone" at the Wayback Machine (archived April 25, 2009). web.archive.org. Archived from the original.
Buckley 2003, p. 477, "Opening with the cataclysmic heavy-metal of '21st Century Schizoid Man', and closing with the cathedral-sized title track..."
Huey, Steve. Song Review by Steve Huey at AllMusic. Retrieved January 10, 2016.
Sprague, David (2007). "Unrest". Trouser Press. Retrieved October 16, 2015.

Daniel Kreps (2010-05-28). "Kanye West Samples King Crimson on Raging New Track Power | Music News". Rolling Stone. Retrieved 2012-06-29.

[hide]

v t e

King Crimson

Robert Fripp Mel Collins Tony Levin Pat Mastelotto Gavin Harrison Jakko Jakszyk Bill Rieflin Jeremy Stacey

Adrian Belew Peter Sinfield Bill Bruford John Wetton David Cross Trey Gunn

Michael Giles Ian McDonald Gordon Haskell Greg Lake Andy McCulloch Ian Wallace Boz Burrell Jamie Muir

ProjeKcts:

ProjeKct One ProjeKct Two ProjeKct Three ProjeKct Four ProjeKct X Jakszyk, Fripp and Collins

Studio albums

In the Court of the Crimson King In the Wake of Poseidon Lizard Islands Larks' Tongues in Aspic Starless and Bible Black Red Discipline Beat Three of a Perfect Pair Thrak the construKction of light The Power to Believe

ProjeKct Albums

Space Groove Heaven and Earth A Scarcity of Miracles

Mini Albums

VROOOM Level Five Happy with What You Have to Be Happy With

Live albums
General live albums

Earthbound USA The Great Deceiver B'Boom: Live in Argentina Thrakattak Epitaph The Night Watch Absent Lovers: Live in Montreal Live in Mexico City The ProjeKcts (Live at the Jazz Café, Masque) Heavy ConstruKction VROOOM VROOOM Ladies of the Road EleKtrik: Live in Japan Live at the Orpheum Live in Toronto Radical Action to Unseat the Hold of Monkey Mind "Heroes"

Collector's Club

Live at the Marquee Live at Jacksonville The Beat Club, Bremen Live at Cap D'Agde On Broadway Live in San Francisco The Vrooom Sessions Live at Summit Studios Live in Central Park, NYC Live at Moles Club, Bath Live in Hyde Park Nashville Rehearsals Live at Plymouth Guildhall Live in Mainz Live in Berkeley, CA Live in Northampton, MA Live in Detroit, MI Live in Nashville Live at the Zoom Club The Champaign–Urbana Sessions Jazz Café Suite Live in Austin, TX

Compilations

A Young Person's Guide to King Crimson The Compact King Crimson Heartbeat: The Abbreviated King Crimson Frame by Frame: The Essential King Crimson Sleepless: The Concise King Crimson Cirkus: The Young Persons' Guide to King Crimson Live The Deception of the Thrush: A Beginners' Guide to ProjeKcts The Beginners' Guide to the King Crimson Collectors' Club The Power to Believe Tour Box The 21st Century Guide to King Crimson – Volume One – 1969–1974 The 21st Century Guide to King Crimson – Volume Two – 1981–2003 The Condensed 21st Century Guide to King Crimson: 1969–2003 The Elements of King Crimson

Singles

"The Court of the Crimson King" "Cat Food" "Epitaph" "21st Century Schizoid Man" "Matte Kudasai" "Elephant Talk" "Thela Hun Ginjeet" "Heartbeat" "Three of a Perfect Pair" "Sleepless" "People" "Sex Sleep Eat Drink Dream"

Videos

Déjà Vrooom Neal and Jack and Me Eyes Wide Open

Related bands

Giles, Giles and Fripp Fripp & Eno McDonald and Giles U.K. Bruford Levin Upper Extremities Tuner HoBoLeMa Stick Men TU KTU UKZ 21st Century Schizoid Band Crimson Jazz Trio Crimson ProjeKct The Vicar

Related articles

Discography Discipline Global Mobile

Noir Désir - Aux Sombres Heros De L'amer
https://www.youtube.com/watch?v=UfQz-9olu_g

Michel et Christine
Arthur RIMBAUD (1854-1891)

Zut alors, si le soleil quitte ces bords !
Fuis, clair déluge ! Voici l'ombre des routes.
Dans les saules, dans la vieille cour d'honneur,
L'orage d'abord jette ses larges gouttes.

Ô cent agneaux, de l'idylle soldats blonds,
Des aqueducs, des bruyères amaigries,
Fuyez ! plaine, déserts, prairie, horizons
Sont à la toilette rouge de l'orage !

Chien noir, brun pasteur dont le manteau s'engouffre,
Fuyez l'heure des éclairs supérieurs ;
Blond troupeau, quand voici nager ombre et soufre,
Tâchez de descendre à des retraits meilleurs.

Mais moi, Seigneur ! voici que mon esprit vole,
Après les cieux glacés de rouge, sous les
Nuages célestes qui courent et volent
Sur cent Solognes longues comme un railway.

Voilà mille loups, mille graines sauvages
Qu'emporte, non sans aimer les liserons,
Cette religieuse après-midi d'orage
Sur l'Europe ancienne où cent hordes iront !

Après, le clair de lune ! partout la lande,
Rougis et leurs fronts aux cieux noirs, les guerriers
Chevauchent lentement leurs pâles coursiers !
Les cailloux sonnent sous cette fière bande !

- Et verrai-je le bois jaune et le val clair,
L'Epouse aux yeux bleus, l'homme au front rouge, ô Gaule,
Et le blanc Agneau Pascal, à leurs pieds chers,
- Michel et Christine, - et Christ ! - fin de l'Idylle.


“La république est une anarchie positive.”
De Pierre Joseph Proudhon

REGARDS DU CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6431
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: LE REGARD DU LÉGIONNAIRE FRANÇAIS, Y'BECCA ET LA CITOYENNETÉ   Ven 18 Aoû à 8:54

LE REGARD DU LÉGIONNAIRE FRANÇAIS, Y'BECCA ET LA CITOYENNETÉ

“Les droits sans obligations, c'est l'anarchie.”
De Lessia Oukrainka / Le Maître de pierre

“Le désir, c'est l'anarchie.”
De Julien Green / Ce qu'il faut d'amour à l'homme

“La liberté enfante l'anarchie, l'anarchie conduit au despotisme et le despotisme ramène la liberté.”
De Honoré de Balzac / La peau de chagrin


Al Mahdi case: "In the courtoom" programme , 17 August 2017 (Reparations Order)
IntlCriminalCourt
https://www.youtube.com/watch?v=YQiJxQM8jJM&feature=youtu.be

"21st Century Schizoid Man" is a song by the progressive rock band King Crimson from their debut album In the Court of the Crimson King.

Lyrical content

The lyrics of "21st Century Schizoid Man" were written by Peter Sinfield and consist chiefly of disconnected phrases which present a series of images. All three verses follow a set pattern in presenting these images. The first line of each verse presents two relatively vague images (e.g. "iron claw", "death seed"). The second line is a single image, often more specific than the first two, and the third line approaches an actual sentence. The fourth and last line of each verse is the song's title.

The song makes reference to the Vietnam War with the lyrics "Politicians' funeral pyre/Innocence raped with napalm fire". Before a live performance of the song on 14 December 1969, heard on the live album Epitaph, Robert Fripp remarked that the song was dedicated to "an American political personality whom we all know and love dearly. His name is Spiro Agnew."
Musical structure

Clocking at nearly seven and a half minutes, the song is notable for its heavily distorted vocals sung by Greg Lake, and its instrumental middle section, called "Mirrors". Most of the song is in either 4/4 or 6/8 time, save for the end of the song, which is in free time. Fripp explained his guitar solo to Guitar Player magazine in 1974: "It's all picked down-up. The basis of the picking technique is to strike down on the on-beat and up on the off-beat. Then one must learn to reverse that. I'll generally use a downstroke on the down-beat except where I wish to accent a phrase in a particular way or create a certain kind of tension by confusing accents, in which case I might begin a run on the upstroke."[1] The atonal solo was rated number 82 in Guitar World's list of the Top 100 Greatest Guitar Solos in 2008.[2] British Prime Minister Tony Blair praised the song and especially the guitar solo.[1] The song encompasses the heavy metal,[3][4] jazz-rock and progressive rock genres.[5]
Performances

King Crimson continued to perform it in their live act after Greg Lake left King Crimson in 1970 to form Emerson, Lake & Palmer. It appeared on five live albums from different versions of the band, first sung by Lake on Epitaph, then by Boz Burrell on Earthbound (1972), by John Wetton, on USA (1974), by Adrian Belew on Vrooom Vrooom (2001, recorded in 1996), and by Jakko Jakszyk on 2014 Live EP. In 1993, Emerson, Lake & Palmer recorded a version for their 1993 box set The Return of the Manticore (this version is abridged, finishing before the long instrumental passage featured in the original). Greg Lake performed the song on his 1981 solo tour with Gary Moore on guitar.
Personnel

Greg Lake – bass, lead vocals
Ian McDonald – alto saxophone
Robert Fripp – lead guitar
Michael Giles – drums
Peter Sinfield – lyrics

Other appearances

Indie band Unrest covered the song for their 1987 album Tink of S.E..[6]
Kanye West sampled the song on "Power", from his 2010 album My Beautiful Dark Twisted Fantasy.[7]
The song is used on the trailer for Mr. Mercedes (TV Series)

References

Buckley, Peter (2003). The Rough Guide to Rock. London: Rough Guides. ISBN 1-85828-201-2.

Notes

Stuart Jeffries. "Rock on, Tony". the Guardian.
"100 Greatest Guitar Solos: 51-100". Guitar World.
Fricke, David. "King Crimson: The Power To Believe : Music Reviews : Rolling Stone" at the Wayback Machine (archived April 25, 2009). web.archive.org. Archived from the original.
Buckley 2003, p. 477, "Opening with the cataclysmic heavy-metal of '21st Century Schizoid Man', and closing with the cathedral-sized title track..."
Huey, Steve. Song Review by Steve Huey at AllMusic. Retrieved January 10, 2016.
Sprague, David (2007). "Unrest". Trouser Press. Retrieved October 16, 2015.

Daniel Kreps (2010-05-28). "Kanye West Samples King Crimson on Raging New Track Power | Music News". Rolling Stone. Retrieved 2012-06-29.

[hide]

v t e

King Crimson

Robert Fripp Mel Collins Tony Levin Pat Mastelotto Gavin Harrison Jakko Jakszyk Bill Rieflin Jeremy Stacey

Adrian Belew Peter Sinfield Bill Bruford John Wetton David Cross Trey Gunn

Michael Giles Ian McDonald Gordon Haskell Greg Lake Andy McCulloch Ian Wallace Boz Burrell Jamie Muir

ProjeKcts:

ProjeKct One ProjeKct Two ProjeKct Three ProjeKct Four ProjeKct X Jakszyk, Fripp and Collins

Studio albums

In the Court of the Crimson King In the Wake of Poseidon Lizard Islands Larks' Tongues in Aspic Starless and Bible Black Red Discipline Beat Three of a Perfect Pair Thrak the construKction of light The Power to Believe

ProjeKct Albums

Space Groove Heaven and Earth A Scarcity of Miracles

Mini Albums

VROOOM Level Five Happy with What You Have to Be Happy With

Live albums
General live albums

Earthbound USA The Great Deceiver B'Boom: Live in Argentina Thrakattak Epitaph The Night Watch Absent Lovers: Live in Montreal Live in Mexico City The ProjeKcts (Live at the Jazz Café, Masque) Heavy ConstruKction VROOOM VROOOM Ladies of the Road EleKtrik: Live in Japan Live at the Orpheum Live in Toronto Radical Action to Unseat the Hold of Monkey Mind "Heroes"

Collector's Club

Live at the Marquee Live at Jacksonville The Beat Club, Bremen Live at Cap D'Agde On Broadway Live in San Francisco The Vrooom Sessions Live at Summit Studios Live in Central Park, NYC Live at Moles Club, Bath Live in Hyde Park Nashville Rehearsals Live at Plymouth Guildhall Live in Mainz Live in Berkeley, CA Live in Northampton, MA Live in Detroit, MI Live in Nashville Live at the Zoom Club The Champaign–Urbana Sessions Jazz Café Suite Live in Austin, TX

Compilations

A Young Person's Guide to King Crimson The Compact King Crimson Heartbeat: The Abbreviated King Crimson Frame by Frame: The Essential King Crimson Sleepless: The Concise King Crimson Cirkus: The Young Persons' Guide to King Crimson Live The Deception of the Thrush: A Beginners' Guide to ProjeKcts The Beginners' Guide to the King Crimson Collectors' Club The Power to Believe Tour Box The 21st Century Guide to King Crimson – Volume One – 1969–1974 The 21st Century Guide to King Crimson – Volume Two – 1981–2003 The Condensed 21st Century Guide to King Crimson: 1969–2003 The Elements of King Crimson

Singles

"The Court of the Crimson King" "Cat Food" "Epitaph" "21st Century Schizoid Man" "Matte Kudasai" "Elephant Talk" "Thela Hun Ginjeet" "Heartbeat" "Three of a Perfect Pair" "Sleepless" "People" "Sex Sleep Eat Drink Dream"

Videos

Déjà Vrooom Neal and Jack and Me Eyes Wide Open

Related bands

Giles, Giles and Fripp Fripp & Eno McDonald and Giles U.K. Bruford Levin Upper Extremities Tuner HoBoLeMa Stick Men TU KTU UKZ 21st Century Schizoid Band Crimson Jazz Trio Crimson ProjeKct The Vicar

Related articles

Discography Discipline Global Mobile

Noir Désir - Aux Sombres Heros De L'amer
https://www.youtube.com/watch?v=UfQz-9olu_g

Michel et Christine
Arthur RIMBAUD (1854-1891)

Zut alors, si le soleil quitte ces bords !
Fuis, clair déluge ! Voici l'ombre des routes.
Dans les saules, dans la vieille cour d'honneur,
L'orage d'abord jette ses larges gouttes.

Ô cent agneaux, de l'idylle soldats blonds,
Des aqueducs, des bruyères amaigries,
Fuyez ! plaine, déserts, prairie, horizons
Sont à la toilette rouge de l'orage !

Chien noir, brun pasteur dont le manteau s'engouffre,
Fuyez l'heure des éclairs supérieurs ;
Blond troupeau, quand voici nager ombre et soufre,
Tâchez de descendre à des retraits meilleurs.

Mais moi, Seigneur ! voici que mon esprit vole,
Après les cieux glacés de rouge, sous les
Nuages célestes qui courent et volent
Sur cent Solognes longues comme un railway.

Voilà mille loups, mille graines sauvages
Qu'emporte, non sans aimer les liserons,
Cette religieuse après-midi d'orage
Sur l'Europe ancienne où cent hordes iront !

Après, le clair de lune ! partout la lande,
Rougis et leurs fronts aux cieux noirs, les guerriers
Chevauchent lentement leurs pâles coursiers !
Les cailloux sonnent sous cette fière bande !

- Et verrai-je le bois jaune et le val clair,
L'Epouse aux yeux bleus, l'homme au front rouge, ô Gaule,
Et le blanc Agneau Pascal, à leurs pieds chers,
- Michel et Christine, - et Christ ! - fin de l'Idylle.


“La république est une anarchie positive.”
De Pierre Joseph Proudhon

REGARDS DU CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6431
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE   Ven 18 Aoû à 9:51

Saint Côme et saint Damien étaient deux frères, venus d'Arabie en Cilicie (province romaine du sud de l'Asie Mineure). Ils étaient frères jumeaux.

Leur profession de médecin leur fournit l'occasion d'exercer un véritable apostolat ; car à travers les corps ils savaient voir les âmes, les toucher, les convertir. La grâce divine vint relever leur science par le don des guérisons miraculeuses : de toutes parts, on accourait à eux pour obtenir la délivrance des maux les plus invétérés et les plus incurables. Le résultat ne trompait jamais leur foi et leur confiance, et il ne se passait pas de jour sans qu'ils eussent opéré quelque cure souvent désespérée.

Auprès d'eux, les aveugles recouvraient la vue, les boiteux marchaient droit, les sourds entendaient, les estropiés étaient guéris. Leur puissance s'étendait même au-delà de ce monde visible, et, à leur voix, les démons abandonnaient leurs victimes. Tout cela, ils le faisaient par pure charité, ne recevant jamais aucune rétribution. On les avait surnommés anargyres (sans argent).

Ils passent pour guérir les animaux comme les hommes. C'est ainsi qu'ils guérirent la patte d'un chameau blessé.

À cette gloire devait se joindre celle du martyre.

Lysias, récemment nommé gouverneur de Cilicie, commença la persécution à Aegée. Il accusa Côme et Damien de séduire le peuple et de faire déserter les temples des dieux. Le préfet leur infligea une si longue et si rude flagellation, que les bourreaux n'en pouvaient plus de fatigue ; les deux martyrs bénissaient le Seigneur. À la vue d'une foule immense, ils furent précipités du haut d'un rocher dans les flots ; mais un ange plana au-dessus des eaux et transporta les martyrs au rivage. Alors Lysias leur dit : "Je vois que vous êtes très forts dans la magie; expliquez-nous cet art. - Nous sommes chrétiens, et non pas magiciens, répondirent-ils: c'est la puissance divine de Jésus-Christ qui se manifeste en nous. Devenez chrétien, et vous en ferez vous-même l'expérience". Les deux martyrs furent jetés dans une fournaise ardente ; mais ils s'y promenèrent comme sur des fleurs. On les crucifia, on les lapida, sans pouvoir les faire mourir; il fallut leur trancher la tête. Leurs trois frères Anthime, Léonce et Euprepius meurent en martyrs avec eux. L'exécution aurait eu lieu un 27 septembre, probablement en l'an 287.
Les restes des martyrs furent enterrés à Cyr, ville épiscopale de Théodoret (en Syrie). Une autre partie des reliques des saints Côme et Damien fut transportée à Rome. Le pape Félix III éleva une église en l'honneur des deux martyrs (483-492), qu'Urbain VIII embellit au dix-septième siècle. Le pape Symmaque (498-514) leur dédia un oratoire, et Félix IV (526-530) une basilique au Forum, dont les mosaïques sont parmi les plus précieux vestiges de la cité. L'empereur Justinien (527-565) restaura somptueusement la cité en leur honneur. Ayant été guéri d'une dangereuse maladie par l'intercession de Côme et Damien, en remerciement, il reconstruisit et orna leur église à Constantinople, qui devint un lieu de pélerinage.

Côme et Damien sont considérés comme les saints patrons des médecins et des chirurgiens. Il sont représentés avec une robe fourrée, un chaperon ou bonnet cylindrique de médecin, une trousse et des instruments de chirurgien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6431
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE   Ven 18 Aoû à 9:54

Saint Côme et saint Damien

Grec : Kosmas, Damianos ;
Latin : Cosmas et Damianus, Sancti Medici ;
Italien : Cosimo e Damiano ;
Espagnol : Cosmi y Damian ;
Anglais : Cosmas and Damian ;
Allemand : Kosma und Damian.

Martyrs. Morts en 287 (?). Fête : en Occident, le 26 septembre ; en Orient, le 1er juillet ou le 1er novembre.

Frères jumeaux, nés en Arabie, ils exercent gratuitement la médecine dans la ville portuaire d'Égée (maintenant Haylazli ? sur le golfe d'Iskenderun, l'ancienne Alexandrette) en Cilicie (Asie Mineure). Ils atteignent une grande réputation. Ils sont dits « anargyres » ou « gratuits secoureurs » car ils n'acceptent aucune rétribution. Ainsi diffusent-ils la foi chrétienne parmi leurs patients.
Ils passent pour guérir les animaux comme les hommes. C'est ainsi qu'ils guérissent la patte d'un chameau blessé.
Les différents épisodes de leur martyre sont purement légendaires. Quand la persécution de Dioclétien commence, le proconsul Lysias fait arrêter Côme et Damien et leur ordonne de renier leur foi. Ils sont jetés enchaînés dans la mer (comme Vincent de Saragosse), mais un ange rompt leurs liens et les ramène au rivage. Lysias les fait attacher à un poteau et ordonne de les brûler vifs ; mais les flammes se retournent contre les bourreaux. On tente de les lapider, de les percer de flèches (comme Sébastien), mais les flèches et les pierres refusent de les frapper. Après tous ces tourments surmontés par une force divine, de guerre lasse, Lysias les fait décapiter. Leurs trois frères Anthime, Léonce et Euprepius meurent en martyrs avec eux. L'exécution aurait eu lieu un 27 septembre, probablement en l'an 287.
Les restes des martyrs furent enterrés à Cyr, ville épiscopale de Théodoret (en Syrie). L'empereur Justinien (527-565) restaura somptueusement la cité en leur honneur. Ayant été guéri d'une dangereuse maladie par l'intercession de Côme et Damien, Justinien, en remerciement, reconstruisit et orna leur église à Constantinople, qui devint un lieu de pélerinage. À Rome, le pape Symmaque (498-514) leur dédia un oratoire et Félix IV (526-530) une basilique au Forum, dont les mosaïques sont parmi les plus précieux vestiges de la cité.
Leur culte se répandit dans le monde entier, au point que les Grecs crurent à l'existence de plusieurs Côme et Damien (Arabie, 17 octobre ; Rome, 1er juillet ; Asie, 1er novembre ; ailleurs encore, 25 novembre).
Le culte de Côme et Damien a été diffusé en Europe à partir de la Légende dorée de Jacques de Voragine. Après leur mort, une légende rapporte la greffe miraculeuse d'une jambe empruntée à un Noir défunt au profit du sacristain de l'église Saint-Côme-et-Saint-Damien à Rome, atteint de gangrène gazeuse : il a donc une jambe noire et l'autre blanche.
Représentations
Le miracle de la greffe miraculeuse d'une jambe est représenté pour la première fois par le maître de Rinuccini au XIVe siècle (retable des saints Côme et Damien, Raleigh, North Carolina Museum of Art), puis par Fra Angelico (La Guérison du diacre Justinien, retable de San Marco offert par Côme de Médicis, 1438-1440, Florence, musée de Saint-Marc).
Les épisodes et les miracles principaux des deux saints sont narrés au XVIe siècle (fresques de la voûte du dôme de la cathédrale d'Essen) ; la guérison du chameau, le supplice, la Main de Dieu qui leur tend une trousse de chirurgien.
Côme et Damien sont considérés comme les saints patrons des médecins et des chirurgiens. Il sont représentés avec une robe fourrée, un chaperon ou bonnet cylindrique de médecin, une trousse et des instruments de chirurgien.

Quelques exemples d'iconographie florentine de saint Côme et saint Damien.

Bibliographie :

[Acta SS., 27 Sept.]

[Schleyer in Kirchenlex.]

[Alois, Das Leben und Wurken d. hl. Cosmas und Damian, Patrone der Ärzte, Vienne, 1876]

[Deubner, Kosmas und Damian, Leipzig, 1907]

[Gabriel Meier, The Catholic Encyclopædia, 1913]

[G. Duchet-Suchaux, M. Pastoureau, La Bible et les saints, guide iconographique, Flammarion, Paris, 1994]

[Magnolia Scudieri, San Marco, guide complet du musée et de l'église, Florence, 1995]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat de l’Ambuscade & la Bayonnaise – 21 frimaire An 7
» MONTCALM (FRÉGATE)
» Les uniformes des Marines étrangères
» Honoré de Balzac
» L'histoire de petit Louis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: