La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 TARDIGRADA, MÉDECINS DE L’HUMANITÉ, LES ARBRES ET Y'BECCA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 6088
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: TARDIGRADA, MÉDECINS DE L’HUMANITÉ, LES ARBRES ET Y'BECCA   Ven 2 Juin à 9:04

Les tardigrades (Tardigrada) ou oursons d'eau forment un embranchement du règne animal, proche des Arthropodes. Ils ont été décrits en premier par Johann August Ephraim Goeze en 17731. Leur nom qui signifie « marcheur lent » est donné par Lazzaro Spallanzani en 17762. Plus de 1 000 espèces sont connues à ce jour, vivant dans des milieux variés et parfois très rudes. Tardigrada est un taxon extrêmophile. L'ourson d'eau mesure un peu plus de 1 mm en moyenne et il est le seul animal connu qui peut survivre dans l'environnement hostile du vide spatial3. Il peut également résister à des températures proches du zéro absolu et bien au-dessus du point d’ébullition de l’eau (jusqu'à 150 °C4), il peut faire face à d’intenses pressions4 et rayonnement5, peut vivre plus de 30 ans sans eau ni nourriture4.

Description[modifier | modifier le code]
Les tardigrades ont un corps segmenté en quatre, protégé par une cuticule, et sont dotés de huit petites pattes non articulées terminées chacune par des griffes non rétractiles. Leur taille adulte varie de 0,1 mm à 1,5 mm de longueur selon les espèces. Les larves fraîchement pondues peuvent mesurer moins de 0,05 mm. Les femelles peuvent pondre de une à trente larves à la fois.

Les tardigrades vivent un peu partout sur la planète mais se trouvent en plus grand nombre dans les zones où on trouve de la mousse (comme les forêts et la toundra) car elle constitue, avec le lichen, leur aliment de prédilection. Ils peuvent aussi se nourrir de nématodes dont ils percent la cuticule avec leur trompe à stylet. En cas d'absence prolongée de nourriture, ils peuvent être amenés à devenir cannibales. On en retrouve du haut de l'Himalaya (à plus de 6 000 m d'altitude) jusque dans les eaux profondes (par 4 000 m de profondeur) et des régions polaires à l'équateur6. Ils sont présents dans le sable, les mousses des toitures humides, sur des sédiments salins ou d'eau douce, où ils peuvent être très nombreux (jusqu'à 25 000 par litre).

Les tardigrades ont une durée de vie active comprise entre 12 et 24 mois pour les espèces aquatiques, et entre 15 et 30 mois pour les espèces terrestres. Cependant les tardigrades sont capables d'entrer en cryptobiose, ce qui leur permet de survivre beaucoup plus longtemps. C'est le cas des espèces enfouies depuis des millénaires dans les couches profondes de la banquise (au Groenland, notamment) et qui « reprennent vie » dès que l'on fait fondre, à température douce, la glace qui les enrobe. Les tardigrades ainsi prisonniers dans les glaces polaires pourraient selon certains scientifique survivre plusieurs millénaires6.

Leur mode de reproduction reste peu connu, mais, en 2016, une étude, réalisée par le Musée d’Histoire Naturelle Senckenberg de Görlitz (Allemagne) a permis de mettre en évidence certains aspects de celle-ci7. Les oeufs sont pondus par la femelle lorsque celle-ci mue. Ils sont alors mis à disposition au sein d'une couche externe de la peau. Le mâle intervient alors et s'enroule autour d'une extrémité de la femelle. Celle-ci stimule son abdomen jusqu'à obtenir son éjaculation. Cette dernière s'effectue au sein de la couche externe de la peau, afin de féconder les oeufs8.

Physiologie[modifier | modifier le code]

Un tardigrade vu au microscope.

(A, b) Vues en microscopie électronique à balayage du tardigrade extrêmophile R. varieornatus, hydraté (a) et à l'état déshydraté (b) qui est résistant à divers extrêmes physiques5.
Les barres d'échelle représentent 100 µm.
(C) Graphes présentant une classification du répertoire de gènes de R. varieornatus, en fonction de leurs origines taxonomiques putatives et selon la distribution des taxons mes mieux appariés pour les gènes putatifs HGT5.
Les tardigrades figurent parmi les animaux les plus résistants, capables d'endurer des contraintes extrêmes qui tueraient presque n'importe quelle autre forme de vie. Cela est notamment dû à leur possibilité d'entrer en cryptobiose : les tardigrades ont en effet la faculté d'entrer dans un état proche de la non-vie, durant lequel l'activité vitale devient presque indécelable en s'abaissant à 0,01 % de la normale. Le record en laboratoire est, jusqu'en 2015, de 9 ans passés dans un état de cryptobiose, après lesquels les tardigrades sont revenus à la vie9. En 2016, une publication scientifique japonaise annonce que deux tardigrades et un œuf sont réanimés après avoir passé 30,5 ans en cryptobiose, à la température de −20 °C10.

Pour entrer en cryptobiose, ils rétractent leurs huit pattes et déshydratent presque complètement leur organisme (perte de plus de 99 % de leur eau), remplaçant l'eau à l'intérieur de leurs cellules par un sucre non réducteur, le tréhalose, qu'ils synthétisent. Ce sucre se comporte comme une sorte d'antigel et préserve les structures cellulaires. Pour compléter la protection, ils s'entourent d'une petite boule de cire microscopique appelée tonneleta. Lors du retour à des conditions dites normales, l'ourson d'eau redevient actif en une durée qui va de quelques minutes à quelques heures.

Vide : il peut survivre dans le vide spatial3.
Rayonnements : les tardigrades ont une très forte résistance aux rayonnements (rayons X ou ultraviolets4) ― plus de 1 100 fois ce que l'homme peut endurer. En 2016 Takekazu Kunieda (biologiste moléculaire de l'Université de Tokyo) a conclu d'une étude de Ramazzottius varieornatus que cette tolérance aux rayons X ionisants est un sous-produit de l'adaptation du tardigrade à une déshydratation sévère. Une forte déshydratation détruit normalement les tissus mous et peut même déchirer l'ADN (tout comme les rayons X le peuvent)5. Une des protéines (dite Dsup) qui protègent le tardigrade de cette déshydratation le protège aussi contre les rayons X, et elle semblerait pouvoir protéger (à hauteur de 40%) des cellules humaines exposées aux rayons X, ce qui pourrait par exemple être utile lors de traitement de radiothérapie ou en cas de voyage dans l'espace.
Produits toxiques : selon des résultats de laboratoire qui restent à confirmer, les tardigrades présenteraient également une exceptionnelle résistance à de nombreux produits toxiques, grâce à une réponse immunitaire appelée « chimiobiose »11,12.
Déshydratation : les tardigrades ont une extrême tolérance à la dessiccation4, ce qui leur permet de coloniser les déserts les plus secs : ils peuvent faire varier la proportion d'eau dans leur corps de plus de 80 % à moins de 3 %. En cas d'absence totale et prolongée d'eau, ils peuvent survivre plus de 10 ans en cryptobiose sans la moindre trace d'eau, et reprendre leur activité quand ils sont réhydratés. La résistance à la dessication fait intervenir une classe particulière de protéines, dites TDP (tardigrade-specific intrinsically disordered proteins, en français protéines intrinsèquement désordonnées spécifiques des tardigrades) dont la vitrification protège l'organisme13,14.
Pression : les mécanismes de protection des tardigrades leur permettent de survivre dans des conditions extrêmes comme le vide presque absolu, mais aussi sous de très hautes pressions, jusqu'à 1 200 atmosphères. En 2007, des tardigrades ont été exposés au vide spatial en même temps qu'aux radiations solaires directes par la mission FOTON-M3, en orbite autour de la Terre4, et plusieurs ont survécu.
Température : les tardigrades figurent parmi les rares animaux non homéothermes à pouvoir poursuivre leur activité par des températures très en-dessous de 0 °C, notamment sur (et parfois dans) les glaces de l'Himalaya et du Groenland. Ils peuvent même survivre plusieurs jours à des températures proches du zéro absolu, à −272,8 °C (0,35 K). Leur résistance est également exceptionnelle dans de hautes chaleurs : ils peuvent survivre plusieurs minutes à 150 °C4.
Salinité : ils résistent à des salinités extrêmes soit en formant un tonnelet imperméable aux sels, soit par osmobiose.
Manque d'oxygène : en cas d'asphyxie due au manque d'oxygène, les tardigrades entrent dans un état spécifique méconnu appelé anoxybiose. Cette asphyxie a pour conséquence l’arrêt du système d’osmorégulation du tardigrade, qui ne peut pas fonctionner sans oxygène, et qui lui permet de contrôler la quantité d’eau et de sels minéraux dans son organisme. Ainsi, le tardigrade va gonfler, ne pouvant éliminer l’eau en excès présente dans son organisme, mais il va réussir à survivre en anaérobiose, c’est-à-dire en l’absence d’oxygène. Cet état est passager et ne peut pas durer plus de 5 jours, sans quoi l’individu meurt à cause de l’accumulation des déchets et des substances toxiques qu’il ne peut éliminer, dans son organisme.
Classification[modifier | modifier le code]

Hypsibius dujardini et Caenorhabditis elegans
Selon Degma, Bertolani et Guidetti, 201615,16,17 :

classe Heterotardigrada Marcus, 1927
ordre Arthrotardigrada Marcus, 1927
famille Archechiniscidae Binda, 1978
famille Batillipedidae Ramazzotti, 1962
famille Coronarctidae Renaud-Mornant, 1974
famille Halechiniscidae Thulin, 1928
famille Neoarctidae Grimaldi de Zio, D'Addabbo Gallo & Morone De Lucia, 1992
famille Renaudarctidae Kristensen & Higgins, 1984
famille Stygarctidae Schulz, 1951
famille Styraconixidae Kristensen & Renaud-Mornant, 1983
famille Tanarctidae Renaud-Mornant, 1980
ordre Echiniscoidea Richters, 1926
famille Echiniscoididae Kristensen & Hallas, 1980
famille Carphaniidae Binda & Kristensen, 1986
famille Oreellidae Puglia, 1959
famille Echiniscidae Thulin, 1928
classe Mesotardigrada Rahm, 1937
ordre Thermozodia Ramazzotti & Maucci, 1983
famille Thermozodiidae Rahm, 1937
classe Eutardigrada Richters 1926
ordre Apochela Schuster, Nelson, Grigarick & Christenberry, 1980
famille Milnesiidae Ramazzotti, 1962
ordre Parachela Schuster, Nelson Grigarick & Christenberry, 1980
super-famille Eohypsibioidea Bertolani & Kristensen, 1987
famille Eohypsibiidae Bertolani & Kristensen, 1987
super-famille Hypsibioidea Pilato, 1969
famille Calohypsibiidae Pilato, 1969
famille Hypsibiidae Pilato, 1969
famille Microhypsibiidae Pilato, 1998
famille Ramazzottidae Marley, McInnes & Sands, 2011
super-famille Isohypsibioidea Marley, McInnes & Sands, 2011
famille Hexapodibiidae Cesari, Vecchi, Palmer, Bertolani, Pilato, Rebecchi & Guidetti, 2016
famille Isohypsibiidae Marley, McInnes & Sands, 2011
super-famille Macrobiotoidea Thulin, 1928
famille Macrobiotidae Thulin, 1928
famille Murrayidae Guidetti, Gandolfi, Rossi & Bertolani, 2005
famille Richtersiidae Guidetti, Rebecchi, Bertolani, Jönsson, Kristensen & Cesari, 2016
super-famille indéterminée
famille †Beornidae Cooper, 1964
famille Necopinatidae Ramazzotti & Maucci, 1983

Publication originale[modifier | modifier le code]
Spallanzani, 1777 : Opuscules de physique, animale et végétale. Augmentés de ses Expériences sur la digestion de l'homme & des animaux, traduits de l'italien par Jean Senebier... On y a joint plusieurs lettres relatives à ces Opuscules écrites à Mr. l'abbé Spallanzani par Mr. Charles Bonnet & par d'autres naturalistes célèbres. 2 vol. 352 p. & 730 p.
Origine et registre fossile[modifier | modifier le code]
Du fait de leur taille et de l'absence d'organes minéralisés, les tardigrades se dégradent vite à leur mort, et ne laissent pas de traces fossilisables. Un seul fossile ancien est connu, trouvé dans de l'ambre du lac Manitoba, daté de 80 à 90 millions d'années (Crétacé)6.

Notes et références[modifier | modifier le code]
Notes[modifier | modifier le code]
↑ Forme ressemblant à un petit tonneau.
Références[modifier | modifier le code]
↑ Goeze, 1773 : Uber der Kleinen Wasserbär. Abhandlungen aus der Insectologie, Ubers. Usw, 2. Beobachtg, p. 367-375
↑ Spallanzani, 1776 : Opuscoli di fisica animale, e vegetabile dell'abate Spallanzani 2. vol, 590p. & 277 p. Traduits de l'italien par Jean Senebier en 1777 : Opuscules de physique, animale et végétale. Augmentés de ses Expériences sur la digestion de l'homme & des animaux... On y a joint plusieurs lettres relatives à ces Opuscules écrites à M. l'abbé Spallanzani par M. Charles Bonnet & par d'autres naturalistes célèbres. 2 vol. 352 p. & 730 p.
↑ a et b (en) Jönsson, K. Ingemar, « Tardigrades survive exposure to space in low Earth orbit », Current Biology, vol. 18, no 17,‎ 9 septembre 2008, R729-R731 (PMID 18786368, DOI 10.1016/j.cub.2008.06.048, lire en ligne [archive])
↑ a, b, c, d, e, f et g Jean-Luc Goudet, « Le mystère des tardigrades, ces animaux qui résistent au vide spatial [archive] » sur Futura-sciences.com, 9 septembre 2008.
↑ a, b, c et d Hashimoto, T. et al.(2016), Extremotolerant tardigrade genome and improved radiotolerance of human cultured cells by tardigrade-unique protein [archive], Nature Commun. http://dx.doi.org/10.1038/ncomms12808 [archive] (2016).(article sous licence cc-by-sa 4.0)
↑ a, b et c Alain Couté, Nicolas Martin, « Tardigrade, petit mais costaud » [archive], sur FranceCulture.fr, 29 mai 2017.
↑ J. Bingemer, K. Hohberg, R. O. Schill, First detailed observations on tardigrade mating behaviour and some aspects of the life history of Isohypsibius dastychi Pilato, Bertolani & Binda 1982 (Tardigrada, Isohypsibiidae), Zoological Journal of the Linnean Society, Volume 178, Issue 4, 2016. lire en ligne [archive]
↑ Scienceetavenir.fr [archive]
↑ Sømme et Meier, « Cold tolerance in Tardigrada from Dronning Maud Land, Antarctica. », Polar Biology, vol. 15, no 3,‎ 1995, p. 221-224.
↑ M. Tsujimoto, Recovery and reproduction of an Antarctic tardigrade retrieved from a moss sample frozen for over 30 years, revue Cryobiology, 2015 [archive]
↑ (it) T. Franceschi, « Anabiosi nei tardigradi », Bolletino dei Musei e degli Istituti Biologici dell'Università di Genova, vol. 22,‎ 1948, p. 47–49.
↑ (en) K. Ingemar Jönsson et Roberto Bertolani, « Facts and fiction about long-term survival in tardigrades », Journal of Zoology, vol. 255,‎ 2001, p. 121–123 (DOI 10.1017/S0952836901001169).
↑ Aline Gerstner, « Un super pouvoir des tardigrades élucidé », Pour la Science,‎ 11 avril 2017 (lire en ligne [archive])
↑ (en) Thomas C. Boothby et al., « Tardigrades Use Intrinsically Disordered Proteins to Survive Desiccation », Molecular cell, vol. 65,‎ 16 mars 2017, p. 975-984
↑ Degma, Bertolani & Guidetti, 2016 : Actual checklist of Tardigrada species (2009-2016, Ver. 31, 15-12-2016) (texte intégral [archive])
↑ Guidetti, & Bertolani, 2005 : Tardigrade taxonomy: an updated check list of the taxa and a list of characters for their identification. Zootaxa, no 845, p. 1–46.
↑ *Degma, & Guidetti, 2007 : Notes to the current checklist of Tardigrada. Zootaxa, no 1579, p. 41–53
Voir aussi[modifier | modifier le code]
Sur les autres projets Wikimedia :
Tardigrada, sur Wikimedia Commons Tardigrada, sur Wikispecies
Références taxinomiques[modifier | modifier le code]
Référence World Register of Marine Species : taxon Tardigrada [archive] (en) (+ liste classes [archive] + liste ordres [archive])
Référence BioLib [archive] : Tardigrada Spallanzani, 1777 [archive] (en)
Référence ITIS : Tardigrada [archive] (fr) (+ version anglaise [archive] (en))
Référence Tree of Life Web Project [archive] : Tardigrada [archive] (en)
Référence Animal Diversity Web : Tardigrada [archive] (en)
Référence Catalogue of Life : Tardigrada [archive] (en)
Référence Fauna Europaea : Tardigrada [archive] (en)
Bibliographie[modifier | modifier le code]
Yves Séméria, Tardigrades continentaux : Oligohydrobiontes et Hétérohydrobiontes, vol. 87, Paris, Fédération française des sociétés de sciences naturelles, coll. « Faune de France », 2003, 293 p. (ISBN 2-903052-24-7)
Guillaume Lecointre et Hervé Le Guyader, Classification phylogénétique du vivant, Paris, Belin, 2006 (ISBN 978-2-7011-4273-9), p. 255-256.
Articles connexes[modifier | modifier le code]
Tardigrada (classification phylogénétique)
Photo-guide taxinomique du monde animal
Liens externes[modifier | modifier le code]
Référence NCBI : Tardigrada [archive] (en) (consulté le 30 octobre 2013)
Référence uBio : Tardigrada [archive] (en) (consulté le 30 octobre 2013)
Films et images du tardigrade Hypsibius dujardini [archive]
Tardigrada Newsletter [archive]
Alain Couté, Nicolas Martin, « Tardigrade, petit mais costaud » [archive], sur FranceCulture.fr, 29 mai 2017.



L'Oryx et la Louve soignée par Aakbar, Sahler, Marjinth et un Singe.

Autrefois quand le désert était la porte du grand voyage ! Autrefois quand la foret était aux porte du désert... Où certains des hommes découvraient le feu dans la caverne et sculptait des œuvres issus de leur amour de la beauté et donc de l’Éternel, lui-même ! Une époque où les animaux formaient des unions afin de s'aventurer et de s'harmoniser vers les nouveaux territoires.

Ainsi, Une Louve s'associa avec un oryx et ainsi elles parcoururent différentes terres malgré la présence des prédateurs et de la sécheresse naissante. Dans ce Magma car la Terre craché plus de feu à ce époque, elles y découvrirent des jardins et des villages construit par des Hommes et des Femmes.

Certaines fois; elles en étaient chassés et donc, plus d'une fois, elles reçurent des pierres et esquivèrent des fléchés. Alors leur image se construit en l'imaginaire des peuples où elles furent
reçues et honorées. Elles était des sortes de vous avez compris, aimé et hait, elles faisaient partie du Paysage et de la Force de L'Homme et de la Femme.

Et puis un jour, l'Oryx tomba malade et la Louve fut attristée: Elle poussa des cries et des hurlements... Elle ne savait comment la sauver; sa plainte était à la fois une tristesse et un appel vers Dieu ou vers n'importe qui !

Un singe passa et comme, il était accompagnée de Trois Hommes : Aakbar, Sahler et Marjinth... La Louve grogna mais c'est le singe sous le conseil des trois hommes
qui donna les plantes à la Brave Oryx.

Pas enivré d'un désespoir ou d'une affirmation, les trois hommes restèrent autour de l'Oryx et de la Louve. Le Singe était leur plus grand guetteur et signalait les prédateurs et les Chasseurs.
La nouvelle se répandit à travers les steppes et ainsi naquit une discipline au cœur de l'Homme et de la Femme... Et L’Éternel n'en fut point Jaloux... Et par la suite, Une jeune Femme les rejoindra leurs meilleurs disciples: Silhia...

Mais ceux ci est une autre histoire de la naissance des Légendes et de la Connaissance de Yahvé...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

--------------------------------------------

Mieux est le terme qui traverse l'oeuvre de Luther pourtant je ne suis pas protestant mais pour mon moi, sa recherche est élaborée sur le Mieux. Amitiés, Enthoven Raphaël. Citoyen Tignard Yanis.

Ce n'est pas le Bolchevique qui a renversé le Tsar mais l'aristocratie mondaine et bourgeoise qui pourtant en février élabora des réformes sociales. Son malheur à la révolution de février s'est de s'être embourber dans le front germano-austro-hongrois de la première guerre mondiale.

CITOYEN TIGNARD YANIS, LA LAÏCITÉ, L'ANTARTICQUE ET Y'BECCA
@ KremlinRussia_E, @ VP, @ Elysee
TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS · 27 mai
LES LOUANGES DES MÉDECINS DU MARKETING EN OUBLIENT LA RÉALITÉ DE DARK GRÂCE. BRISER PAR DES ACTES LES SYMBOLES DE L'ESPÉRANCE ET DU TEMPS. YTIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS · 27 mai

TOMBE, GÉNÉRAL DE GAULLE, NOUS SOMMES SCANDALISÉS ET PUIS, ON TOURNE LA PAGE: L'AVOCAT PRÉPARE UN DOSSIER DANS LES ÉVENTUALITÉS. DARK GRÂCE

LA PLUPART DES CITOYENS AIMENT JOUER LE RÔLE DE L'AVOCAT ÉPRIS DE CONSCIENCE ET DE LIBERTÉ, APTE À TOUS PARDON DONNÉ PAR LA JUSTICE. TAY

VOUS SAVEZ QUELQUE QUE SOIT LA RANCOEUR, IL NE SERT À RIEN DE DÉFRAGMENTER UNE TOMBE OU UN ORDINATEUR, NI DE MARTYRISER UN ANIMAL: VRAIMENT.

LA FORCE DE L'ÂME EST UNE SORTE DE BULLE: ET EN CELA, VOUS N'ÊTES PAS MARGINAL DE L'OPINION. LIBRE D'EMMERDER LE TOP50 ET SES PROPRIÉTÉS. Y

SI J'ÉTAIS CHANTEUR FACE AUX MARKETING DE THE VOÏCE, JE PRÉFÉRERAI RESTER TOUT COMME DIOGÈNE: LIBRE DU REGRETTÉ TEMPS DE FAIRE UNE SOIRÉE.

L'ART: LE TREMPLIN DE LA FORME VIENT DE S'APPROPRIER DES MÉCÈNES; AINSI EST LE PLAISIR D'UN COMPLIMENT VENU D'UN ENDROIT INSOLITE. TAY

TOMBE DU GÉNÉRAL DE GAULLE, IL EST DES ASPIRATIONS INSTINCTIVES QUI CONDUISENT AUX ACTIONS LES PLUS PRIMAIRES DE LA FORME: INCOMPREHENSIF. Y

AUJOURD'HUI, DÉBAT DU JEUN ET DES AGNEAUX SUR LE SACRIFICE ET LA CONSCIENCE ANIMAL. RESPECT DE LA PEUR DU COUTEAU ET DE LA DOULEUR ANIMAL. Y

LE CONTEXTE ET LE COMPORTEMENT DE LA CROYANCE SONT LIÉS AUX REGARDS PORTANT SUR LES ÉTHIQUES, LES ÉTOILES ET L'AVENIR: ÉVOLUTION DU SOI. TAY

LA NUIT EST LA CLAMEUR DE LA VÉRITÉ ET DU SOI. LES SONGES SE DISPERSENT EN UN SOMMEIL ET LA RÉVÉLATION FAIT PLACE À LA QUIÉTUDE: L'ESPACE. Y

LE SOMMEIL EST UN RÉVÉLATEUR DE LA MÉTAPHORE DE LA CONSCIENCE ET DE DE LA MÉTAPHYSIQUE DU CORPS: UN PÉAGE DE NOTRE REGARD SUR LA NATURE. TAY

LE RÉVEIL EST LA JOIE DE NOTRE RETOUR DANS LA CONVICTION DE LA VIE CONTRE LES FANATIQUES QUI VEULENT FAIRE REVENIR DIEU PAR L'HOMICIDE. TAY

LE RÉVEIL EST LA JOIE DE NOTRE RETOUR DANS LA CONVICTION DE LA VIE CONTRE LES FANATIQUES QUI VEULENT FAIRE REVENIR DIEU PAR L'HOMICIDE. TAY

NOTRE ACTION DANS LA FOI S'EST CRÉÉ LA RÉALITÉ DE LA LAÏCITÉ. NOS LÉGIONS DE LECTURE FAISANT PLACE AUX PLAISIRS PLATONIQUE DE L'HUMEUR. TAY

LE BONHEUR S'EST D'ENTENDRE LA JOIE D'UN LEVER DE SOLEIL ET DE VOIR LE REGARD DE LA LUNE TEL UN PHARE EN PLEINE JOURNÉE: LA PRÉSENCE. TAY

ÉCOUTE MES PRIÈRES QUI VIENNENT DU COEUR, DE L'ESPRIT ET DU CORPS, LA LAÏCITÉ ENTRE UNE FEMME ET UN HOMME EST TEL UN MARIAGE D'AMOUREUX. TAY

O ÉTERNEL, LES ROIS ET LA NOBLESSE SONT TELS LES HOMMES QUI ONT BESOIN D'UN AGAMEMNON TUANT UN PRIAM ET SA VILLE: LE VERBE DE LA RÉPUBLIQUE

DES ROIS POSSÈDENT L'ARMURE D'AGAMEMNON ET TUE PAR PLAISIR TEL CELUI CI QUI UTILISA LE MALHEUR DE MÉLENAS POUR SES PLAISIRS INSTINCTIVES. Y

DES AGAMEMNON UTILISENT LE MALHEUR DES AUTRES ET UTILISENT LEURS FAIBLESSES OU LEURS CROYANCES POUR ASSOUVIR LEURS CRIMES ET PULSIONS. TAY

LA PERTE DE MADAME CLAUDE DITES "LE FILS DE CHIRAC" FÛT LA GRANDE PERTE DE L'UNION D'UN MOUVEMENT POPULAIRE: C'EST AINSI MR BAROIN FRANÇOIS

L'HISTOIRE VEUT QUE JE SERAI CONTENT D'UNE VICTOIRE DES RÉPUBLICAINS ET UDI: PAS HEUREUX CAR IL EN A VA DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER. TAY

RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER EST UNE UTOPIE POUR LES PARTIS POLITIQUE EN FRANCE MAIS EN TERRE SAINTE, ISRAËL ET LA PALESTINE, C'EST L'ESPOIR. TAY

O ÉTERNEL, PROTÈGE LES FEMMES ET LES ENFANTS DES RÉPUBLIQUES, DES DÉMOCRATIES ET DE LA LAÏCITÉ DES AGAMEMNON QUI SACRIFIENT EN TON NOM. TAY

LE COEUR DE L'ARISTOCRATIE MONDAINE DE L'UNESCO FRANÇAISE, C'EST DIRE QUE MACRON EST PLUS PROFESSIONNEL QUE HOLLANDE DANS SON PREMIER G8. W

LA FAIM TRAVERSE LA FACULTÉ DE L'ESPRIT ET LE VENTRE MONTRE LA VALEUR DU SOUPIR. LES PRIÈRES PERMETTENT LA SÉRÉNITÉ: DIT UNE FEMME LAÏQUE. Y

POUR LE JEUN: LE CRI N'EST PAS UN BRUIT, C'EST UNE SITUATION; LE BRUIT N'EST PAS UN CRI, C'EST UNE MANIFESTATION. CITOYEN TIGNARD YANIS.

EN TANT QUE CITOYEN DES REPUBLIQUES ET JUGE DE LA REPUBLIQUE DE L'OLIVIER; VOILà MES VISIONS SUR
UN ASPECT CIVILE ET MILITAIRE. Y'BECCA

NOTRE ACTION DANS LA FOI S'EST CRÉÉ LA RÉALITÉ DE LA LAÏCITÉ. NOS LÉGIONS DE LECTURE FAISANT PLACE AUX PLAISIRS PLATONIQUE DE L'HUMEUR. TAY

L'ASPECT DE BASES DOIT DEVENIR UNE RÉALITÉ MAIS MÉFIONS NOUS DE NE PAS REVENIR EN UNE FORME DE COLONIAMISME CONTEMPORAIN SPATIAL.

NOUS NOUS SOMMES DISPUTÉS POUR DES TERRITOIRES NOUVEAUX ET SI CET ASPECT N'EST PAS ENCORE D'ACTUALITÉ
DANS L'ESPACE: LA RICHESSE Y EST ! TAY

L'ESPACE EST TOUT COMME L'ANTARTICQUE. UNE REELLE RAISON DE COHABITER DANS LE DIVERGENCE DE CULTURE ADMETTANT UN COMMUN UNIVERS ! TAY

L'ÉVOLUTION DES SCIENCES ET DES VISIONS DE LA VIE, DE LA MORT ET DES RICHESSES SONT AUSSI LES BASES DES SOCIÉTÉS TERRESTRES: L'AVENIR ! TAY

LE COMPRENDRE DES NOUVELLES GENERATIONS SERA COMMUN AUX GRANDES DECOUVERTES, NE FAISONS PAS UN NOUVEAU TRAITÉ DE TOLEDE. ∞ . TAY

∞ NE PEUT ETRE DIVISÉ PAR UN ASPECT DE LANGUE OU DE VISION ECONOMIQUE SELON LES VISIONS HUMAINES.
ESSAYONS DE RESPECTER LA TERRE. Y

DANS LE CROIRE UNIVERSELLE, IL Y A LE PHÉNOMENE D'EXPANSION AUQUEL JE PRETE UNE GRANDE IMPORTANCE POUR CELLES ET CEUX QUI SONT HUMBLES. Y

LA SURVIE LAIQUE EST TOUT COMME ISRAEL ET LA PALESTINE SI CES IDÉOLOGIES SURVIVENT DANS UN MONDE HOSTILE: LA DÉMOCRATIE TRIOMPHE. TAY

ECRIT DE
Y'BECCA
ET DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
LE 29 MAI 2017 APRÉS JESUS CHRIST
CELEBRANT LE 31 DECEMBRE COMME DERNIER JOUR D'UNE ANNÉE ANNUELLE
ET LE PREMIER JANVIER COMME PREMIER JOUR D'UNE ANNÉE NOUVELLE:
MA REVELATION LAÏQUE DE LA RÉVOLUTION AMÉRICAINE, FRANCAISE ET RUSSE OU ∞
AINSI QUE
LA REPUBLIQUE DE L'OLIVIER OU LES RÉPUBLIQUES DE ISRAËL ET DE LA PALESTINE,
LA REPUBLIQUE DU CÉDRE OU LE LIBAN
ET LA CHARTE DE L'ANTARTICQUE...

Song of the Volga Boatmen
https://www.youtube.com/watch?v=0tw3g88JtWA … …
TAY


yanis la chouette

Messages : 361
Date d'inscription : 24/02/2017
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6088
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: TARDIGRADA, MÉDECINS DE L’HUMANITÉ, LES ARBRES ET Y'BECCA   Ven 2 Juin à 9:08

Les Aliens (ou Xénomorphes1,2) sont une espèce de créatures de fiction endoparasitoïdes extraterrestres, principales antagonistes dans les films de la saga Alien.
Les Aliens (de l'anglais « étranger », et par extension3« extraterrestre ») sont également désignés par le terme Xénomorphes, qui signifie « forme étrangère » et désigne plus généralement une créature non répertoriée, terme parfois pris à tort pour le nom de l'espèce. D'autres dénominations sont plus rarement utilisées, telles que « dragons », « bêtes », « monstres », « cancrelats » ou même « serpents ».
À l'opposé de l'image courante des antagonistes extra-terrestres, les Aliens ne sont pas des créatures à la technologie avancée cherchant à envahir les terriens, mais des bêtes féroces, animées par l'instinct et armées uniquement de griffes, de crocs et d'une queue aiguisée. Leur caractéristique la plus connue, thème présent dans tous les films, est leur méthode de reproduction : leurs œufs donnent naissance à des créatures larvaires qui s’agrippent au visage des autres êtres vivants, leur injectant un embryon dans le corps, qui jaillit plus tard par le thorax de l'hôte, tuant ce dernier.
La plastique des créatures est issue de l'imagination de l'artiste suisse Hans Ruedi Giger et du créateur d'effets spéciaux italien Carlo Rambaldi. Partant d'une lithographie intitulée Necronom IV, il a conçu la créature du premier opus de la saga, Alien : Le Huitième Passager, les caractéristiques physiques et de l'espèce ayant été enrichies par la suite.

Description[modifier | modifier le code]
L'Alien mesure entre 2 m et 2,50 m de hauteur. Il est généralement bipède, possède deux bras et une queue ; quelques-uns ont cinq longs appendices dorsaux. Son sang est composé d' « acide moléculaire ».
La tête de l'Alien est probablement sa particularité la plus frappante et la partie de son anatomie qui le singularise le plus. Les hypothèses quant à ce crâne démesuré mettent en avant un développement accru du cerveau. L'intelligence dont font preuve les Xénomorphes ne paraissant pas proportionnelle à cette taille, le cerveau servirait donc plus probablement à loger des aires spécialisées dans la reconnaissance de l'environnement ; autrement dit, le cerveau de l'Alien serait responsable de l'excellente sensibilité des sens du Xénomorphe.
D'après les observations faites sur les Xénomorphes, trouvés respectivement sur l'USCSS Nostromo, Fiorina16 et ceux conçus à bord de l'USM Auriga, on peut remarquer que ceux-ci possèdent un dôme translucide -dont la couleur varie selon les individus- qui laisse deviner un second crâne au relief tourmenté, présentant des cannelures. Cette sorte de crâne est visible chez les Aliens trouvés sur la planète LV426 en 2179. Or la différence notable qui existe entre les Aliens du Nostromo, de Fiorina16, de l'Auriga et ceux de la planète LV426 est l'âge. En effet les Aliens d'LV4 sont âgés de trois semaines lorsqu'ils sont découverts, les autres ont à peine 2 jours. Ainsi il a été montré que le dôme translucide n'était présent que chez les Aliens adultes jeunes ; il semble que la fonction de ce dôme soit de protéger le crâne qui serait encore en formation pendant les premiers jours de vie de l'Alien.
Après une durée encore indéfinie, ce dôme tombe ou se solidarise à la tête du Xénomorphe en épousant les contours cannelés.
Une autre particularité de l'Alien est la présence de tubes, appendices dorsaux. Le plus haut est une sorte de vertèbre qui se serait prolongée sur le dos de l'Alien, les quatre autres sont des sortes de tubes. Il semble que cette partie de l'anatomie du Xénomorphe ait pour but (ou ait eu pour but) de le protéger d’éventuelles attaques par derrière ; peut-être aussi, cela permet-il au Xénomorphe de paraître plus impressionnant.
Une autre hypothèse développée au cours des expériences menées à bord de l'USM Auriga laisse penser qu'à la base de ces tubes, des glandes soient responsables de la sécrétion de la gelée dont sont composés les murs de la ruche et les cocons (gelée qui par la suite se solidifie pour donner un composé plus ou moins résistant).
Une particularité a été relevée sur la Créature de Fury161, celle-ci n'a pas de tubes dorsaux. Il semble que cela soit en rapport avec l'hôte et avec le fait que cet Alien ne soit que par occasion bipède...
En tant que prédateur parfait, l'Alien se doit de posséder des attributs mortels. La seconde mâchoire semble être le plus original, le plus spectaculaire et le plus efficace, du moins à courte portée. La deuxième bouche est un muscle très puissant logé dans la première mâchoire de l'Alien ; sa longueur maximale est de 20 cm (longueur prise de l'extrémité de la première bouche à l'extrémité de la seconde). En action, la deuxième bouche devient extrêmement rigide de manière à assurer une force d'impact capable de broyer des os ou de briser des matières solides (vitres en verre, cf. incident survenu sur Fiorina16).
Il semble aussi que la deuxième bouche ostensiblement dévoilée par la bête soit dans certains cas utilisée comme une menace pour la proie (cf. incident survenu sur LV426 en 2179, scène où Burk se retrouve seul face à un Alien avant de se faire implanter un embryon, d'après la nouvelle Aliens le Retour). Plus souvent la deuxième bouche est dévoilée un temps plus ou moins long avant que l'Alien s'en serve réellement (cf. scène de la mort de Parker et Brett). La deuxième bouche possède aussi d'autres fonctions, comme manipuler des objets simples (cf. incident à bord de l'USM Auriga, scène où un Xénomorphe active avec la seconde mâchoire l'ouverture d'une vanne d'azote liquide).
La taille de la queue de l'Alien est égale à la hauteur de l'Alien lui-même ; elle possède trois fonctions : aider la Créature à acquérir une certaine stabilité, tuer grâce à la puissance redoutable de ses muscles, immobiliser des proies afin de les placer dans un cocon.
On a pu remarquer que tous les types d'Aliens (présents sur l'USCSS Nostromo, LV426, Fiorina et l'USM Auriga) se servaient de leur queue de manière à assurer leur équilibre, comme une sorte de balancier ce qui leur confère une excellente agilité et contribue à faire d'eux de redoutables prédateurs (cf. incident sur Fiorina). On peut aussi remarquer que la queue est aussi largement mise à profit dans d'autres domaines ; ainsi, on a souvent vu les Aliens se laisser tomber sur leur proie (cf. premier contact sur LV426) ou même attaquer alors qu'ils étaient dans une position précaire. Les Xénomorphes peuvent aussi se servir de leur queue dans le cas où ceux-ci sont contraints de se déplacer sous l'eau (cf. incident survenu sur l'USM Auriga) ; la queue leur sert alors à se propulser avec une grâce et une agilité comparable à celle d'un animal marin.
La seconde utilité de la queue du Xénomorphe est évidemment l'attaque ou la défense. L'Alien adulte a montré qu'il était capable de s'en servir avec une terrifiante précision (cf. combat final à bord du Sulaco et incident survenu sur Fiorina 16), d'autant que celle-ci se termine par une pointe et que la puissance des muscles qui la parcourent est tout aussi impressionnante.
Les études menées sur le Xénomorphe ont montré que celui-ci combine tous ses sens de manière optimale dans la représentation de son environnement.
Chacun de ces sens étant tous excellents ; le manque d'organe permettant une vision directe semble ainsi conférer à l'Alien un avantage important, les différences de luminosité ne l'affectent pas et il est tout aussi dangereux de jour comme de nuit. La localisation des organes sensoriels n'est pas déterminée avec précision, cependant, il semble que ceux-ci soient placés dans ou sur la tête du Xénomorphe. Il a aussi été montré que les capacités sensorielles de l'Alien étaient extrêmement aiguës et qu'il pouvait détecter d'infimes changements de températures, d'odeurs, ainsi que des vibrations et des bruits. De plus, la précision redoutable avec laquelle le Xénomorphe localise une proie et l'attaque (cf. incident survenu sur Fiorina16) laisse penser que l'image mentale que se fait l'Alien de son environnement (et donc de ses proies) est forcément en 3 dimensions.
Les systèmes de détection de vibrations présents chez l'Alien sont aussi très développés et une majorité des cellules spécialisées dans cette détection seraient situées sous les pieds et les mains.
Une autre théorie laisse penser que les Aliens se serviraient des phéromones pour détecter leur proie, ce qui est corroboré par leurs comportements au sein de la Ruche.
Il semble que les Aliens adultes soient capables en l’absence de Reine de muer pour en devenir une, et de pouvoir à nouveau pondre des œufs. On peut ainsi expliquer le comportement des Xénomorphes isolés (cf. événements du Nostromo) qui kidnappent leurs proie, sans pour autant pouvoir les transformer en hôte sur le moment.
Dans le scénario inédit de Greg Orson, Alien 5 Eternity, on découvre les monstres d'origines, ainsi que leur planète. De longues épines dorsales et latérales, des proéminences colorées sur les mandibules et les articulations, un dard terminant la queue, une très grande taille, des sifflements et des cliquetis sonores, sont les caractéristiques des xénomorphes mâles originels. Les ouvrières qui fabriquent le suc pour nourrir la reine sont plus petites et dénuées de protections. Leur mode de reproduction en milieu naturel est très différent de celui que l'on connait. En effet, les mâles doivent inséminer les œufs avec leur organe génital (œufs, qui ne sont rien d'autre qu'un utérus externe) pour procréer. Les œufs inséminés donnent naissance à un mâle ou une ouvrière (ouvrière qui peut se transformer en reine). Les œufs non fécondés donnent naissance aux face-hugger qui permettent aux xénomorphes de survivre en cas de catastrophe environnementale (forte pollution, fréquente et régulière sur la planète Eternity) en attendant un renouveau.
Physique[modifier | modifier le code]
L'Alien est l'un des rares monstres de cinéma dont l'évolution physique est un thème récurrent. Dans presque chacun des films, on les voit grandir du stade de bébé au stade adulte.
Facehugger[modifier | modifier le code]
Le Facehugger (« étreigneur de visage ») est le stade larvaire de l'Alien. Il émerge d'un œuf noir verdâtre non fécondé, qui, au lieu de se briser comme une coquille, s'ouvre à l'extrémité à la façon d'une fleur. Le FaceHugger ressemble vaguement à une araignée de couleur chair, avec huit pattes articulées ressemblant a des doigts humains, mais aussi une longue queue serpentiforme et une trompe à la place de la bouche. Il se déplace vite, est capable de courir et de sauter sur de grandes distances, et sa taille réduite (environ celle de deux mains humaines collées l'une contre l'autre) lui permet de bien se dissimuler. Une fois émergé de son œuf, le Facehugger cherche un être vivant, de préférence un humain mais parfois aussi un animal ou une autre espèce extraterrestre (comme le Yautja par exemple), et tente de s’agripper à son visage. Les tentatives pour retirer un Facehugger de son hôte sont généralement fatales, la queue se resserrant autour du cou pour l'étrangler si nécessaire, et le sang acide de la créature empêchant toute tentative de blesser la bête. Durant le temps où il reste accroché sur l'hôte inconscient, le Facehugger utilise sa trompe pour alimenter son hôte en oxygène, le gardant ainsi en vie, et lui injecter un embryon dans le corps, le « fécondant ». Une fois sa tâche accomplie, le Facehugger se détache de lui-même et meurt automatiquement.
Il est à noter que dans Alien Covenant, le Facehugger réussit à s'agripper seulement quelques secondes à son hôte avant d'être détaché. Cependant, un Alien en sortira quelques heures plus tard confirmant donc qu'il suffit de quelques secondes pour se faire parasiter par un Facehugger. On peut alors émettre l'hypothèse que la créature reste sur sa victime plusieurs heures pour empêcher un quelconque paramètre extérieur (humain par exemple) de perturber l'avancement du processus de création de l'Alien ou alors pour éviter que son hôte ne retire lui-même l'embryon et nuise au développement du futur Xénomorphe.
Chestburster[modifier | modifier le code]
Le Chestburster (« exploseur de poitrine ») est le stade embryonnaire de l'Alien, implanté à l'intérieur d'un hôte vivant par le Facehugger au moment de la fécondation. Durant la première partie de son développement, le Chestburster reste à l'intérieur de son hôte, où il se développe comme un bébé dans le ventre de sa mère. La période de gestation n'est jamais vraiment précisée, mais semble durer quelques heures, temps durant lequel l'hôte semble indemne et ne montre pas d'autres symptômes qu'un appétit inhabituel.
Une exception à cette faible durée est la gestation d'une Reine. Elle parasite en effet le corps de son hôte durant plusieurs jours, ce qui occasionne chez lui des symptômes plus importants qu'un appétit décuplé : il peut présenter de légères hémorragies, ainsi qu'une gêne respiratoire et de la toux.
Une fois cette période passée, l'hôte est pris de convulsions, et le Chestburster jaillit de son corps en perforant le thorax avec sa tête, tuant l'hôte dans le procédé. Le Chestburster est de petite taille, de couleur rosâtre, avec un corps serpentiforme composé d'une paire de deux petits bras, et une tête allongée à petites mâchoires garnies de minuscules crocs argentés mais sans yeux ni nez. Il n'est pas réellement dangereux, et s'enfuit usuellement aussitôt sorti de son hôte s'il y a des organismes ennemis dans les parages.
Durant la période de gestation, le Chestburster se complète en mixant son ADN à celui de l'hôte, et possède ainsi parfois des caractéristiques particulières propres à l'hôte, qui se retrouveront au stade adulte, comme en témoigne la morphologie de l'Alien issu d'un quadrupède (voir Alien 3).
À noter qu'il est possible de retirer chirurgicalement un Chestburster de la poitrine de son hôte avant l'éclosion. (voir Alien 4)
Drone[modifier | modifier le code]
Après s'être échappé de son hôte, le Chestburster mue, grandissant à une vitesse impressionnante, jusqu'à atteindre le stade adulte, considéré comme l'Alien auquel se réfère le titre. En muant, la créature remplace une partie de ses cellules par des molécules de silicium, lui donnant une carapace noire et un aspect presque biomécanique. La forme traditionnelle, issue d'un hôte humain, possède une tête oblongue dépourvue de nez, d'yeux et d'oreilles. Le Xénomorphe dispose également de 2 organes sensoriels servant à sentir les phéromones qu'émet leur entourage. À l'extrémité de la tête s'ouvre une bouche pleine de crocs acérés et métalliques, à l'intérieur de laquelle se trouve une langue en forme de trompe se terminant par une seconde bouche dotée de dents identiques, qu'ils peuvent utiliser pour se reproduire. Cette langue peut émerger de la bouche à une vitesse fulgurante, permettant de frapper violemment les victimes, leur fracassant facilement le crâne. Le corps est humanoïde, avec deux bras et deux jambes, des griffes acérées, quatre appendices en forme de tuyaux émergeant du dos et une longue queue se terminant par une pointe acérée. Il est plus fort, agile et rapide qu'un humain, se déplace avec une furtivité prodigieuse et possède des aptitudes hors du commun à la nage. Comme les deux formes précédentes, son sang est un puissant acide moléculaire, et ils sont capables de cracher un acide similaire en faible quantité pour perturber et aveugler leurs ennemis, à la façon des cobras cracheurs. Pour ces raisons, tenter d'éliminer un Alien à bout portant ou dans un vaisseau avec une arme est extrêmement dangereux : si le sang se libère, il a toutes les chances de blesser la victime, ou dans le second cas, de dissoudre la coque du vaisseau, provoquant alors une mort certaine pour tous les passagers.
L'Alien produit par la bouche une sorte de résidu semblable à de la bave, qui colle et se durcit avec le temps, leur permettant de former leurs ruches et d'y emprisonner leurs victimes. Les structures en résultant ont la même apparence biomécanique que les Aliens, leur permettant de facilement se camoufler dedans.
L'Alien a un cycle de croissance qui continue vers l'âge adulte pendant encore quelques jours (environ dix). En premier, il commence avec une tête d'apparence lisse qui n'est en fait qu'une couche qui enveloppe et protège sa vraie tête qui continue de se développer. Il ne mesure aussi que deux mètres au début et ne possède que trois doigts par main dont deux ne sont qu'un collage de deux doigts qui sont encore en développement. La couche qui protégeait la tête de l'Alien disparaît quelques jours après son développement. Ses doigts se décollent pour qu'il ait deux autres doigts supplémentaires dans chaque main. Pendant ce changement, il aura pris 50 cm supplémentaires pour mesurer 2,50 mètres.
Reine[modifier | modifier le code]
La Reine est un Xénomorphe de 4,5 mètres doté de quatre bras, à la tête rétractable sous une plaque cornée comme celle d'un tricératops. Elle possède un cloaque externe en forme d'ombilic lui permettant de pondre les œufs, semblable à celui des reines termites ou fourmis ; en cas d'urgence, elle peut le sectionner (cf. Alien 2 : le retour), comme le ferait un lézard avec sa queue. C'est la plus puissante de son espèce, la plus retorse et la plus dangereuse. Il n'y a qu'une Reine par colonie.
Cycle de reproduction[modifier | modifier le code]
Le cycle de la vie est assez particulier chez ces parasites :
Une Reine pond des œufs ; ces œufs sont ensuite fécondés par les mâles, en milieu naturel, et servent d'utérus externes pour leur progéniture (embryon mâle et ouvrière). Dans certaines conditions environnementales défavorables à la vie, les œufs non fécondés donnent naissance aux face-hugger pour remplacer les embryons naturels.
Chaque œuf libère un « Facehugger » qui recherche par tous les moyens à s'agripper au visage d'un hôte dans lequel il va implanter un embryon puis mourir. Quand il est fixé à un visage, rien ne peut le détacher avant qu'il ne meure ;
Lorsque l'embryon a suffisamment grandi, le petit Alien appelé « chestburster » (« exploseur de poitrine ») s'extrait de son hôte en lui faisant éclater la cage thoracique ;
Le Chestburster mue et grandit rapidement pour atteindre les deux mètres en quelques heures et devenir ainsi un Alien adulte.
Personnalité[modifier | modifier le code]
C'est une machine à tuer parfaite, de sa naissance à sa mort. Très agressif, l'Alien attaque toute forme vivante qui n'est pas de son espèce. Ou alors, quand une Reine est à proximité, les Aliens lui amènent le plus d'humains ou autres espèces vivantes possible pour servir d'hôtes. On peut noter qu'ils ne tuent pas pour se nourrir (on ignore ce qu'ils mangent et même s'ils ont besoin de manger, d'ailleurs). Malgré son attitude de fauve, l'Alien est très rusé, et fait preuve plusieurs fois d'une créativité inattendue. Il peut élaborer des plans d'attaque et des pièges, surtout dans les lieux qu'il connaît. Ils démontrent à plusieurs reprises qu'ils sont conscients de l'existence de leur sang acide, et savent en tirer profit : ainsi, dans Alien, la résurrection, deux Aliens tuent l'un des leurs afin d'utiliser son sang pour dissoudre le sol de leur cellule et s'échapper. De même, dans Alien vs Predator, la Reine n'hésite pas à ordonner à ses propres enfants de la mordre et griffer afin que son sang dissolve les entraves qui la retiennent, permettant ainsi de la libérer. Plus encore, les Aliens semblent avoir une compréhension relative de la technologie : dans Aliens le retour, ils parviennent à couper le courant d'une station spatiale, installent leur ruche près du réacteur thermique de la base (signifiant que toute arme thermique utilisée sur place risquerait de tout faire exploser, rendant impossible l'usage des fusils), et leur Reine démontre même la capacité à se servir d'un ascenseur. Également, dans Alien, la résurrection, un Alien s'avère capable de presser le bouton d'un clavier permettant de projeter de l'azote liquide, après avoir vu un humain s'en servir une seule fois.
Malgré l’agressivité incontestable des Aliens, on ne peut pas dire qu'ils soient « méchants » ou « maléfiques » à proprement parler. Ce sont plus des bêtes sauvages. D'après Ash, ils n'éprouvent pas les mêmes émotions que les humains, comme la compassion ou le remords. Ils agissent uniquement par instinct de survie et rien d'autre, se contentant de tout faire pour se reproduire et se propager. On peut aussi supposer qu'ils tuent par peur de l'étranger; peut-être même qu'ils voient tous ceux qui sont différents d'eux comme des monstres. De ce point de vue, l'Alien est une sorte d'allégorie de la xénophobie. Dans la bande dessinée crossover Batman/Alien, Bruce Wayne, après avoir affronté et étudié les créatures, diagnostique que les Aliens sont de parfaites machines à tuer, non parce qu'ils sont mauvais, mais simplement parce que c'est leur nature, comme pour les requins ou les crocodiles. Le film Prometheus explore cette voie, l'un des personnages concluant que les créatures présentes sur la Lune où se déroule l'intrigue sont le résultat d'expériences menées par les « Ingénieurs » pour développer des armes biologiques de destruction massive, ils auraient donc été créés pour causer le plus de dégâts et de désolation possible (y compris parmi leurs créateurs, au bout du compte). Hal Jordan fait la même constatation dans Green Lantern vs Aliens. En fait, dans beaucoup des films, le véritable mal réside dans les humains eux-mêmes, car il y en a toujours au moins un désireux de les ramener sur Terre pour en faire des armes biologiques, sans hésiter parfois à sacrifier ses camarades. Dans Aliens, le retour, Ellen Ripley s'adresse à Burke avec dégoût lui disant qu'il est pire que ces créatures qui « n'essaient pas de se massacrer entre elles pour tirer le plus gros paquet de fric ».
L'organisation de leur société fait quelque peu penser à certains insectes comme les fourmis : en effet les caractères physiques des individus déterminent leur fonction, ou l'inverse. Il existe ainsi différentes castes d'Aliens, comme les Reines, etc. Les Aliens émettent des grognements mais on suppose souvent qu'ils communiquent par télépathie. Un Alien peut chasser seul, mais ils n'hésitent jamais à se regrouper en meute.
Une énigme à ce comportement : à la fin d'Alien, le huitième passager, lorsque Ripley rejoint le module de sauvetage du Nostromo, on aperçoit le Xénomorphe penché sur le panier de Jones, le chat, sans qu'il lui fasse quoi que ce soit ; proie insignifiante, respect d'un prédateur envers un autre ou bien calcul et réflexion (s'il tue le chat, Ripley saura qu'il a pris place dans le module), l'explication reste inconnue.
Inspirations et influences[modifier | modifier le code]
La murène, la créature ayant inspiré la seconde mâchoire de l'Alien.
La phronima sedentaria, la créature ayant inspiré la tête de l'Alien.
La limule, la créature ayant inspiré l'Alien dans sa phase Face Hugger.
Les Broods, ennemis extraterrestres des X-Men.
Les Tyranides, une des espèces de Warhammer 40,000 (apparence générale, vie en essaim).
Le Yitsan, une des espèces de l'univers Spelljammer, est clairement inspirée des Aliens (apparence générale, machine à tuer, origines supposées).
Les Zergs du jeu de stratégie Starcraft (apparence générale notamment l'Hydralisk, vie en essaim, intelligence centralisée, principe d'assimilation de l'ADN).
Les slivoïdes, un type de créature dans le jeu de cartes à collectionner Magic : l'assemblée (apparence générale, aspect organique, vie en essaim sous le contrôle d'une reine, Suzerain ou autre intelligence centralisée).
Dans le cross-over télévisé entre The Mask et Ace Ventura, une créature extra-terrestre parodiant de façon évidente les Xénomorphes apparaît. Ils ont un aspect similaire, se reproduisent de la même manière et ont une reine. Cependant, au lieu des Face-Huggers, il s'agit ici des « Butt-Huggers », qui s'accrochent à l'arrière-train de leurs victimes au lieu du visage.
La chapelle de Bethléem à Saint-Jean-de-Boiseau (Loire-Atlantique, France) possède une chimère représentant un Xénomorphe, en tant que symbole du néant, du mal absolu qui ne doit pas être réveillé
Dans le manga Dragon Ball Z , la troisième forme de Freezer ressemble beaucoup au Xénomorphe. De même, au niveau de sa personnalité, Freezer n'hésite pas à tuer par plaisir4 .
Une maquette de l'Alien dans Code Lyoko qui est xanatifiée dans un des épisodes.
Formes alternatives[modifier | modifier le code]
La forme qu'un Alien prendra une fois adulte dépend grandement de son hôte. Si dans la plupart des cas, les Aliens se servent d'humain comme "incubateur", il y a d'autres cas plus particuliers. Le fait que les Aliens pouvaient parasiter d'autres hôtes que les humains, tel que certaines espèces extraterrestres par exemple, était laissé penser dans Alien, le huitième passager, lors de la découverte du cadavre de l'Ingénieur dont certaines zones du corps semblaient avoir explosé de l'intérieur, mais ne sera confirmer qu'avec Alien 3, puis avec Prometheus.
Predalien[modifier | modifier le code]
Imaginé et peint par Dave Dorman, le Predalien apparaît réellement pour la première fois dans les comics et le jeu vidéo Aliens versus Predator. Il refait une apparition (sous forme larvaire) à la fin du film Alien vs. Predator avant de revenir sur le devant de la scène dans le second film Aliens vs. Predator: Requiem.
Le Predalien est un hybride de xénomorphe (ou « Alien ») et de « Predator ». Les fans l'appellent aussi L'Alienator.[réf. nécessaire] Le Predalien est un xénomorphe possédant des caractéristiques propres à un Predator. On peut noter par exemple la présence des dreadlocks, ainsi que les mandibules du Predator, à la fois présente sur la mâchoire principale et sur la mâchoire au bout de la langue. Sa musculature est plus développée, lui donnant un aspect plus humanoïde à l'inverse des autres Aliens qui ont un aspect plus insectoïde. Il présente un crâne arrondi et long comme un Alien, mais difforme et très large.
Dans le jeu vidéo Aliens versus Predator[modifier | modifier le code]
Le Predalien apparaît dans le troisième niveau de la campagne du Predator, qui a pour ligne narrative la recherche d'un compagnon disparu. Suivant les traces de sang laissé par le Predator disparu, le joueur infiltre une base humaine où il découvre que son congénère a été victime d'expérimentation génétique, expériences menées par les humains. Le Predator, incarné par le joueur, réagit conformément à la culture des Predator, et « délivre son frère aux gènes souillés des souffrances infligées par les humains ». Ce Predalien ressemble à un Alien brun, et émet des impulsions électriques. Dans le jeu, il est repérable en tant qu'Alien et affronte les joueurs en coopérant avec d'autres Aliens. Le Predalien de ce jeu vidéo est donc considéré comme un membre de la faction Alien, bien qu'il soit à la base un Predator ayant subi des expériences génétiques. Physiquement, il est capable de grimper aux murs mais n'a ni l'agilité ni la rapidité des autres Aliens. Il grimpe surtout pour accéder à d'autres endroits en surplomb, mais attaque principalement son ennemi en le chargeant de face, et se déplace comme un bipède sur ces deux pattes arrières (contrairement aux autres Aliens). Il est plus résistant que les autres Aliens, aussi bien face aux armes des Marines (USCM de la Weyland-Yutani Corp) qu'à l'arsenal Predators. À titre d'exemple, il encaisse deux fois plus de dégâts qu'un prétorien (garde d'élite de la reine), et quatre fois moins que la reine Alien. Il est donc plus résistant et plus puissant qu'un drone classique, mais moins rapide et moins agile. Bien qu'allié aux Aliens, il ne prend pas part à leurs stratégies (prise à revers du joueur, ou autre). Son sang inflige moins de dégâts au joueur, ce qui laisse supposer qu'il est moins acide que celui des autres Aliens. Il s'exprime par grognements et ronflements semblables à ceux d'un sanglier (donc ne communique ni comme un Alien, ni comme un Predator).
Dans les films Alien vs. Predator et Aliens vs. Predator: Requiem[modifier | modifier le code]
À la fin du film Alien vs. Predator, le torse d'un Predator précédemment infecté par un Facehugger est déchiré par un Chestburster . Ce Chestburster hérite de certains traits propre à son hôte (en témoigne la présence de deux paires de mandibules, typique des mâchoires Predator), ce qui en fait un Predalien au stade larvaire.
Dans le film Aliens vs. Predator: Requiem, le Predalien devenu adulte tue les autres Predators présents sur le vaisseau, et finit par se crasher sur Terre. Plus grand, plus fort et plus dangereux que les autres Aliens, il constitue la menace principale de ce film. Il est en outre capable de surpasser les Predator en combat rapproché. En plus de certains attributs physiques hérité du Predator, il a aussi hérité de certaines habitudes comportementales, tel que le fait d'arracher la colonne vertébrale et la peau de ses victimes. Ce Predalien est également doté d'une aptitude particulière : en utilisant sa seconde bouche, il est capable d'injecter directement les embryons de Chestburster dans des hôtes, et parfois même en grand nombre (à titre d'exemple, il en injecte 5 dans le corps d'une femme enceinte, ceux-ci dévoreront l'enfant alors prêt à naître puis feront exploser le corps de la mère, la tuant sur le coup). Les Aliens qui en résultent sont des drones classiques, et ne possèdent pas de caractéristiques propres au Predalien. Contrairement à la version du jeu vidéo, le Predalien du film est respecté des autres Aliens, et se fait même obéir par ces derniers.
Dragon, ou Alien Runner[modifier | modifier le code]
Apparu dans le troisième film, il s'agit d'un Alien dont l'hôte a été un chien (ou un bœuf dans la version longue du film). Il présente quelques différence par rapport aux versions issues d'un être humain: il est quadrupède et n'a pas de tube dorsal. Sous sa forme de Chestburster, il ressemble à une version miniature de son stade adulte, contrairement aux autres Chestbursters qui ont normalement un aspect plus larvaire. Il a un comportement très similaire aux autres Aliens, si ce n'est qu'il préfère se servir de sa gueule pour attaquer, plutôt que ses griffes.
Deacon, ou Alien Primitif[modifier | modifier le code]
Le Deacon est une nouvelle espèce faisant sont apparition dans le film Prometheus. Bien que différent des Aliens, il partage de nombreux traits communs: un cycle de vie similaire, une apparence apparenté et la présence d'une seconde mâchoire. Tout comme pour les Aliens, le Deacon est naît de l'infection d'un hôte (ici un Ingénieur, infecté par une créature semblable à un Facehugger géant), dont il perse le torse après un certain temps d'incubation. À sa naissance, il semble déjà parfaitement formé, avec une structure osseuse rigide.
Tarkatan Xenomorph[modifier | modifier le code]
Dans le jeu vidéo Mortal Kombat X, un des personnages DLC est un Alien présentant certains attributs propres aux Tarkatan, une race appartenant à l'univers de Mortal Kombat.
Notes et références[modifier | modifier le code]
Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Predalien » (voir la liste des auteurs).
↑ Dan O'Bannon et Ronald Shusett (scénaristes) et James Cameron (réalisateur). (1986). 'Aliens, le retour' [DVD]. 20th Century Fox.
↑ Vincent Ward (scénariste) et David Fincher (réalisateur). (1992). 'Alien 3' [DVD]. 20th Century Fox.
↑ Première apparition du mot dans ce sens en août 1931 dans le magazine de science fiction Wonder Stories [1] [archive]
↑ « Les origines » [archive], Boistel Conseil (consulté le 31 octobre 2011)
Annexes[modifier | modifier le code]
Sur les autres projets Wikimedia :
Alien (créature), sur Wikimedia Commons
Articles connexes[modifier | modifier le code]
Univers d'Alien
Univers de Predator
Predator (créature)
Liens externes[modifier | modifier le code]
(en) Alien [archive] sur l’Internet Movie Database
(en) « Xenomorph XX121 (Alien) » [archive], sur Xenopedia
[afficher]
v · m
Alien et Predator
[afficher]
v · m
Icônes de l’horreur au cinéma

--------------------------------------------------

CLINIQUE DU VAL DES CYGNES. UN SPLENDIDE PARC PEUPLÉ D'UNE FAUNE FANTASTIQUE ET D'UNE FLORE SURRÉELLE: SUR CES PHOTOS PARADES NUPTIALES DE RAPACES SOUS LE REGARDS DES PATIENTS ÉMERVEILLÉS ET DES ÉCUREUILS CRAINTIFS. DOMMAGE QU'ELLE DOIT FERMER MAIS ROBINS DES BOIS ET GANDALF LE GRIS-BLANC PROTÈGERONS CETTE FORÊT HISTORIQUE DES BULLDOZERS ET DES PROMOTEURS. POUR UN PARC PUBLIC ET TOURISTIQUE PRÉNOMMÉ LE FEU DE PROMÉTHÉE. CITOYEN TIGNARD YANIS.

En réponse à @SecShulkin @WhiteHouse
TRAITÉ DE PARIS OU COP21; JE PENSE QUE LA DÉCISION DE LA MAISON BLANCHE N'EST PAS ENCORE PRISE. JE NE FAIS AUCUN PRONOSTIC: JE CROIS... TAY

TIGNARD YANIS‏
@TIGNARDYANIS
LA MAGNITUDE DU SURNATUREL EST LA LOGIQUE D'ÊTRE; ON DIT DE DIRE RIEN POUR VOIR TOUT ET DE DIRE TOUT POUR NE VOIR RIEN: RIEN N'EST PAS RIEN.

En réponse à @SecShulkin @WhiteHouse
TRAITÉ DE PARIS, COP21 ET SOUVENIRS. IL EST DES MÉMORABLES ET DES MÉMORIAUX QUI ÉVOQUENT LE SOUVENIRS ET LES CONSÉQUENCES: LE CLIMAT. TAY

En réponse à @WhiteHouse @POTUS
ARTEMISIA
https://www.youtube.com/watch?v=_mDm6BP0scs …
SI TON CHEF ÉTAIT UNE FEMME, J'AI à CŒUR DE DIRE MORGANE ET NINA DEVANT UNE TELLE FUREUR.
LE REPUBLICVAIN

En réponse à @WhiteHouse @POTUS
T-1000 & Young
https://www.youtube.com/watch?v=SW8KIuMV0s4 …
COP 21
http://www.la-croix.com/Monde/Ameriques/lattente-decision-Trump-climat-2017-05-29-1200851014 …
l'Edda de Snorri ET la Völsunga saga
MAKE AMERICA GREAT AGAIN!
TAY

En réponse à @WhiteHouse @POTUS
géorgien: წმინდა ნინო, ts'minda nino)
gardienne du saint Graal durant l’épopée des chevaliers de la table ronde.
TAY la chouette effraie.
Y

En réponse à @WhiteHouse @POTUS
COP21: CE CHOIX, PRÉSIDENT DES U.S.A REPOSE SUR TA CONSCIENCE D’ÂME. J'EN APPELLE AUX PRIÈRES DE NINA, MORGANE ET EN MON CŒUR: DONALD.
TAY

ÉTRANGEMENT, BEAUCOUP DE VICTIMES VEULENT ABSORBER L'APPARENCE DE LEURS BOURREAUX. EN EFFET, L'APPARENCE EST UN MASQUE ET LES VICTIMES NE RÉALISE QUE TROP TARD LA RÉALITÉ DE RÉACTION DU PERSONNAGE. SOYONS DANS LE VIVRE DU RÉALISME SANS ÊTRE APÔTRES D'UNE MORALE AUQUEL ON NE PEUT S'APPLIQUER. YANIS

El Programa Simón Bolívar Núcleo Paraguaná continúa con la bella labor de llevar la enseñanza musical en las escuelas de Punto Fijo Edo. Falcón. En esta oportunidad con la Actividad CAMBUR PIN TON "EL CUATRO EN MI ESCUELA" enmarcado en la Jornada Académica de Formación y Difusión de El Cuatro. Prof. Williana Querales del PSB Núcleo Paraguaná, Módulo Escolar E.P.B. PARAGUANÁ #fesnojiv #fundamusical #elsistema #elsistemafalcon #elsistemasomostodos #tocarcantaryluchar #programasbfalcon #nucleocoro #elsistemacumple42 #camburpinton #elcuatroenlasescuelas @programasbfalcon @nucleo.coro @elsistema_ @gabrieljealgo @thaymi_bg

HUM... DANS CETTE HISTOIRE, C'EST L'AUTORITÉ PARENTALE QUI BRISE L'AMOUR D'UN ROMANTIQUE -NOSTALGIQUE QUI FAIT PREUVE DE NAÏVETÉ ENVERS LE PÈRE QUI NE SONGE QU'À FAIRE FORTUNE SUR LE DOS DE SA FILLE. MÊME LA PRUDENCE NE PEUT NIER LA FOUDRE DE LA RUSE. ALORS OUI, DEVANT L'ADVERSITÉ PARENTALE, ADIEU PRUDENCE ET LOUANGE RUSE.

UNE TRISTESSE DE VOIR CETTE PORTE CLÔTURÉE ALORS QUE EN TANT QUE TAY, MES TEXTES ÉTAIT REMIS AU DIFFÉRENTS ACTEURS DE LA JUSTICE TOULOUSAINE DURANT LES ANNÉES 2000-20..
ESPÉRANCE D'UNE RÉOUVERTURE OU LA JUSTICE ET LA CITOYENNETÉ VIVENT SANS L'OMBRE DU RÉGALIEN DISCORDE.

FASCINANT... FASCINANT... AUSSI DÉVELOPPÉ DANS L'INSTINCT QUE LE CERVEAU DES RATS OU LA VUE DES RAPACES. SUR L'ÉCHELLE DE L'ÉVOLUTION DE LA SURVIE DANS L'UNIVERS, LE "MICROBE" L'EMPORTE SUR LE DINOSAURE. À MÉDITER, CHER ALCHIMISTE. YANIS... JE PARLE DU TARDIGRADA DEVANT L'ÊTRE HUMAIN: LA SURVIE TERRESTRE DANS L'UNIVERS N'EST DONC PAS IMPOSSIBLE ET C'EST TOUJOURS ÇA DE GAGNER DANS LE PATRIMOINE CULTUREL ET GÉNÉTIQUE QU'EST LA PLANÈTE BLEU ET SON ARCHE DE NOÉ. BON, OK... SANS RENTRER DANS LE MYSTÈRE, ÇA ME FAIT PLAISIR MÊME SI C'EST LA PETITE BESTIOLE QUI PEUT AVOIR LE DERNIER MOT DU LEXIQUE. CITOYEN TIGNARD YANIS.

LE REGARD D'UNE FRONDE VERS LA PIERRE

SUR L'ASPECT DU CHAOS, LA FORME DE LA PLUME DEVIENT FÉROCE SUR L'ASPECT DES SENS: UNE ÉMOTION ABSORBE LE SENS MÊME DE LA RAISON AMICALE... UN FEU SE TRANSFORME EN UNE FUREUR ET LA FUREUR SE TRANSFORME EN UNE INCONSCIENCE PROCHE DE L'ORAGE NATUREL QUI DÉVERSE SA DOUCE SEMENCE SUR CE QU'IL TROUVE SUR SON PASSAGE... DES INCONSCIENCES DU MOI DEVIENNENT ALORS ? ET OUI, JE M'AVANCE ALORS DANS LA CRAINTE DE RENCONTRER LE LUI-MEME... J'INSULTE POUR ME RENDRE PLUS FORT MAIS CELA NE SUFFIT PAS: JE VEUX SOULEVER LA PIERRE DE LA VICTIME POUR LA LANCER CONTRE LE CRIMINEL OUBLIANT L'ASPECT MÊME DE DIEU ET FAISANT EMPARERAI LA JALOUSIE DE CELUI QUI NE PEUT ÊTRE BOURREAU. CETTE PIERRE SUR CETTE TOMBE?, N'EST PAS Là POUR FAIRE JUSTICE; ELLE EST UNE PREUVE DE TEMOIGNAGE... ET DIEU MERCI !!!, LE CHAOS ME LE RAPPELLA... ALORS ? OUI, JIM MORISSON, JE M'APPELLE PERSONNE ET J'AI RECONNU L'EXISTENCE ET SANS PRÉTENDRE L'AVOIR CRÉER, J'AI L'AUDACE DE M'AVANCER DANS LE CERCLE DES MAUDITS ET DES BIENHEUREUX DE L'EXISTENCE... JE POSE UNE PIERRE SUR TA TOMBE TOUT COMME SUR LA MIENNE...

CITOYEN TIGNARD YANIS DIT KOUNAK LE CHAT @ YAHOO . FR

Un philosophe parle de recherche qui sont effectués à la Silicon Valley sur la Génétique. Ecoutant ses conseils, je vais essayer de prévenir et de protéger le droit de naître. Éviter de sombrer dans l'esclavage de l'a.d.n et du vampirisme de l'éternité.

Le clone, le reflet et l'image... Je n'ai pas envie de faire des clones des hérésies... En effet, ils sont créés et en cela, si il ne commette pas de crime: Ils sont innocent. Peut on condamné un enfant d'avoir des parents criminels. Eh bien non, l'existence d'être né ne peut être incriminer à l'enfant. Peut on condamner un enfant d'être une hérésie. Personne ne mérite un tel fait au moment de sa naissance et de sa vie. A suivre.

Certains se cacheront devant les lois de l’avortement pour les détruire... Mais, nous verrons le droit du parents alors
se mettre en devant des faits... Certains essaieront et devant la discorde, la vie prendra le dessus: Celui qui leur accordera un fait comme l’hérésie ou de la divination sera stupide... Il possédera des mêmes droits qu'un bébé embryon ou in-vitro donc il sera Citoyennes et citoyens et sera ensemble du peuple et des origines du Monde.

Il pourra donner des organes de sa seule volonté et ne pourra mettre mis sous tutelle sous le simple fait de son existence... Seule des actes venant de sa personne propre pourront le conduire à des hôpitaux psychiatriques : Elle ou Il ne sont des hérésies.

Le robot est tout comme la fourmis et la cigale, il est conduit par un instinct par le fait de vivre... Et si la Force existe, je ne serai pas surpris par le fait qu'il puisse en faire usage au même titre que la chair. L'acier est une force de sang établi sur d'autres phénomènes que notre Corps. créer des machines mi chair et mi acier pour créer un être absolu et parfait démontre de la stupidité de ses créateurs: Et un jour les enfants se révolteront et pas besoin d’être devin pour comprendre ce phénomène lié à la vie de l'individu et du spécimen.

Non à l'Esclavage.
Non aux Viols physiques et Morales.
Non aux Tortures physiques et Morales

Ecrit de
TAY
La chouette effraie


yanis la chouette

  Messages : 361
  Date d'inscription : 24/02/2017

http://leclandesmouettes.bbflash.net/t378-tardigrada-medecins-de-lhumanite-les-arbres-et-y-becca
http://orkhidion-velamen.forumactif.com/t88-tardigrada-medecins-de-lhumanite-les-arbres-et-y-becca#438
http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t371-tardigrada-medecins-de-lhumanite-les-arbres-et-y-becca#6143
http://le-rien-la-nudite.forumactif.com/t87-tardigrada-medecins-de-lhumanite-les-arbres-et-y-becca#417
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
 
TARDIGRADA, MÉDECINS DE L’HUMANITÉ, LES ARBRES ET Y'BECCA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Texte trop petit dans les arbres
» Des nouveautés dans les arbres; la commande en ligne depuis Heredis 11.1
» Tempête: électricité coupée, chutes d'arbres et ponts fermés
» Arbres graphiques
» En Espagne, découverte de la première peinture de l’humanité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: