La.cinquieme.République
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-44%
Le deal à ne pas rater :
REALME C21 64 Go Cross Black
109.91 € 196.57 €
Voir le deal

 

 AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD et HUBERT GERMAIN

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette




Nombre de messages : 11246
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD et HUBERT GERMAIN  Empty
MessageSujet: AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD et HUBERT GERMAIN    AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD et HUBERT GERMAIN  EmptyVen 18 Juin à 14:09


Le 81e anniversaire de l’appel du 18 juin 1940, en compagnie de Léon Gautier et Hubert Germain :
Hubert Germain, Léon Gautier et Colette Marin-Catherine, témoins directs des évènements de 1940 !

Seconde Guerre mondiale : Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération vivant : Emmanuel Macron commémore aujourd’hui le 81ème anniversaire de l’appel du 18 Juin. Il sera accompagné par deux vétérans, dont Hubert Germain, le dernier Compagnon de la Libération encore en vie. Il est l’un des visages de la Résistance. Hubert Germain, 101 ans, est le dernier survivant des Compagnons de la Libération. Sa vie bascule en juin 1940 à Bordeaux (Gironde), alors que l’armée française perd du terrain face à l’invasion allemande. Âgé d’à peine 19 ans, il passe son concours d’entrée dans la marine. "Tu prétends passer un concours, si jamais tu es reçu tu vas devenir officier de la marine française aux ordres des Allemands. C’est contraire à mon éthique personnelle", confiait-il en 2017.

"J’ai pleuré comme un enfant"

S’ensuit un exil en Angleterre pour rejoindre d’autres résistants comme lui. Syrie, Égypte, Libye ou Italie, pendant quatre ans, Hubert Germain participera à de nombreuses batailles au sein des forces françaises libres. Blessé, il revient en France en août 1944 lors du débarquement de Provence. "J’ai pleuré comme un enfant", confie-t-il. Hubert Germain sait d’ores et déjà où il reposera : au pied du Mont Valérien, aux côtés de 11 militaires et 5 autres résistants.



L’approche computationnelle permet de tester les modèles théoriques de la lecture en simulant des résultats expérimentaux sur ordinateur. Cette approche comporte de nombreux avantages : elle force le chercheur à expliciter ses hypothèses, elle permet de tester la cohérence interne d’un modèle théorique, elle peut prédire des effets cachés ou trop complexes pour être détectés par l’humain et elle permet finalement de tester rigoureusement plusieurs modèles en compétition. Il faut toutefois noter que l’approche computationnelle ne devrait jamais remplacer une collecte de données empirique sur des êtres humains, mais devrait plutôt la complémenter !

Le nouveau Centre national de propulsion spatiale du Royaume-Uni a été déclaré ouvert. L’ESA a supervisé la conception, l’assemblage et la mise en service de l’installation , équipée pour tester-tirer les classes les plus puissantes de moteurs-fusées utilisés à bord des engins spatiaux.

Le Programme général de technologie d’appui (SGPC) de l’ESA a investi environ 4 500 000 euros dans la conception, le développement et la construction de l’Installation nationale de propulsion spatiale, en collaboration avec l’Agence spatiale britannique et des partenaires industriels britanniques, y compris le fabricant de fusées et entrepreneur d’installations Nammo UK. L’installation sera gérée par le Science and Technology Facilities Council du gouvernement britannique.


La ministre britannique des Sciences, Amanda Solloway, a officiellement inauguré le National Space Propulsion Facility, basé à Westcott Venture Park dans le Buckinghamshire, un centre historique pour les fusées britanniques.

Le ministre a déclaré : « Alors que nous repvenons en mieux, nous investissons dans nos plus brillants scientifiques de l’espace, les installations dans lesquelles ils travaillent et les technologies qu’ils créent. Cette installation pionnière soutiendra nos entreprises spatiales ambitieuses, leur permettant d’entreprendre des essais complexes de moteurs d’engins spatiaux, tout en stimulant l’économie locale en créant des emplois hautement qualifiés.

Maintien du vide

Une fusée est nécessaire pour lancer une mission dans l’espace, mais les satellites en orbite et les engins spatiaux se dirigeant vers d’autres parties du système solaire sont équipés de moteurs-fusées plus petits à bord, essentiels pour permettre aux missions d’effectuer des manœuvres dans l’espace, contrôlant leur propre orientation et direction.

« La cellule d’essai du propulseur de la nouvelle installation peut effectuer des tirs d’essai de la plus grande classe de moteurs de satellites, fournissant jusqu’à 1300 Newtons de poussée », a fait remarquer Mark Ford, chef de la section Ingénierie de propulsion de l’ESA. « Il servira d’étalon-or pour la mise à l’essai des plus grands propulseurs permettant la mission à venir, y compris le nouveau moteur d’apogée à poussée élevée soutenu par l’ESA, conçu pour de futures missions d’exploration, ainsi que de nombreux projets commerciaux. »

Installation nationale d’essais de propulsion spatiale du Royaume-Uni

La cellule d’essai du propulseur de l’installation possède trois modes de fonctionnement : une pression équivalente au niveau de la mer, une pression équivalente moyenne à 20 km d’altitude et une altitude élevée d’environ 40 km de hauteur équivalente.

Mais il faut une ingénierie intelligente pour permettre le tir soutenu des moteurs-fusées dans une chambre scellée qui simule l’espace. De puissantes pompes mécaniques fonctionnent en continu pour maintenir les conditions de vide. Ils enlèvent le panache d’échappement supersonique chaud du moteur-fusée après qu’il soit diffusé et refroidi. Cela l’empêche de s’évacuer dans l’atmosphère environnante d’une manière bruyante et explosive.

Installation prête pour le travail !

Un échangeur de chaleur haute performance est utilisé pour réduire rapidement la température de ces gaz de 2000 °C à 50 °C. Fourni par Reaction Engines, cet échangeur de chaleur représente une spin-off technologique industrielle précoce du moteur-fusée à respiration d’air SABRE, qui est développé par la société avec le soutien de l’ESA, avec un site d’essai prenant forme ailleurs sur le Westcott Venture Park.


À propos du GTSP

Dans le cadre du SGPC facultatif, les États participants et l’industrie collaborent pour convertir des concepts d’ingénierie prometteurs en un large éventail de produits utilisables pour l’espace et le marché libre.

Le SGPC de longue date est largement reconnu comme un programme essentiel pour renforcer le savoir-faire et les capacités dans le secteur spatial, contribuer à assurer la compétitivité européenne sur le marché mondial, créer des emplois et maintenir l’Europe à la pointe de l’innovation technologique.



Cette méthode consiste à poser au lecteur différentes questions sur un texte qu’il vient de lire. Le plus souvent, le temps de latence, c'est-à-dire le temps nécessaire pour répondre à la question, est mesuré, ce qui permet de déterminer le degré de maîtrise du texte par le lecteur. On observe également que lorsque les questions sont posées pendant la lecture du texte, le lecteur comprend mieux le texte et s’en souvient mieux par la suite. Devoir répondre à des questions durant sa lecture permettrait également au lecteur d’orienter le traitement du texte qu’il est train de lire. Cette méthode est l’une des plus simples à utiliser et elle a l’avantage de pouvoir porter sur différents aspects du texte : cette tâche vise à tester les représentations spatiales que le lecteur a élaborées au cours de sa lecture. Durant cette tâche, le lecteur doit soit situer sur un plan les objets et le personnage principal de l’histoire, soit décrire les déplacements effectués par le personnage durant l’histoire ou encore dessiner les lieux et/ou les déplacements décrits dans le texte. Le temps de latence est mesuré pour chaque réponse et le degré de précision des réponses est évalué.

ÉCRIT DE
CITOYEN TIGNARD YANIS,
PN 3286 de la Cour Européenne des droits de l'Homme,
ALIAS
TAY
La chouette effraie
VERS L’ÉGIDE DE AMANDINE : LES PEUPLES ET L'INFINI.

_________________
Kounak le chat....


Dernière édition par yanis la chouette le Ven 18 Juin à 15:00, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette




Nombre de messages : 11246
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD et HUBERT GERMAIN  Empty
MessageSujet: Re: AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD et HUBERT GERMAIN    AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD et HUBERT GERMAIN  EmptyVen 18 Juin à 14:13

Team of 28th Medical Group staff learns how to use the new MHS GENESIS electronic health record system at Ellsworth Air Force Base, South Dakota, during the system go-live event April 24, 2021 (Photo by: Staff Sgt. Hannah Malone, 28th Bomb Wing Public Affairs).

05/24/2021 By: Thomas J. Walsh, MHS Communications

The Defense Health Agency’s Pay-It-Forward program was designed to leverage the experience of those who had gone through the Department of Defense transition to new modern electronic health record, MHS GENESIS, to help new users.

And, according to Navy Cmdr. Victor Lin, Navy Medical Forces Pacific chief medical informatics officer, it's working.

"These SMEs (subject matter experts) impart invaluable knowledge to new users, enabling a successful go-live evolution," he said.

The program started during the go-live for MHS GENESIS at Nellis Air Force Base in Nevada in September 2020, according to Air Force Col. (Dr.) Thomas Cantilina, MHS chief health informatics officer and the deputy EHR Functional Champion.

"Similar rollouts occurred at (Marine Corps Base) Camp Pendleton and (Naval Medical Center) San Diego and we have just completed additional rollouts at 25 other MTF (military medical treatment facility) commands within Wave CARSON plus. Our goal has been to ensure safe healthcare delivery during this transition," Cantilina said.

Once fully deployed across the enterprise, MHS GENESIS will provide a consolidated electronic health record for service members, retirees, and their families that will integrate inpatient, outpatient, medical and dental information from point of injury to definitive care.

New methods of training are evolving as the rollout continues. Initiatives like Pay-it-Forward demonstrate success through deployment of individuals who have completed the training and the go-live event, assisting new users and sharing their real "on the job" experience at future sites.

The initial operating sites were in the Pacific Northwest, which started to go live in February 2017.

"It was hard," said Christopher Gruber, MHS GENESIS project officer on DHA's Health Informatics team. "We had a real hard time adopting."

Gruber said that a year later, when the next waves were starting, the commanders at Madigan Army Medical Center at Joint Base Lewis-McChord and Naval Hospital Bremerton, both in Washington state, realized, "we've got people who have been using the system – we'll send people down to help."

"The services, of their own accord, sent their smart folks, their subject matter experts in different clinical areas," Gruber said.

It takes about 12 to 15 months to train people on MHS GENESIS, he noted.

"The Leidos Partnership for Defense Health (LPDH) sends coaches in, and architects, to help you with that transition process," Gruber said. "Well, what we discovered when LPDH built the system, they know how it was intended to be used, but they (didn't) have any experience in actually using it."

Michele McCormick, Chief of End User Engagement for DHA Health Informatics, noted that there is a big cost to send people on temporary duty, pulling them away from their position at their current facility, and from home.

"But the dividends, the payoffs, are huge," she said. "We are already getting feedback from our end users at sites where we haven't even gone live yet. When your customers start, word-of-mouth, saying, "Hey, we had people come here and help us learn the system," that is huge.

"We don't have to actually advertise this. Folks are hearing about it and asking, "When am I going to get my Pay-It-Forward people?" It's probably one of the best programs we've put in place in terms of supporting our end-users. We have seen a significant change in behavior in adapting to the system."

Said Cantilina: "So far, we've seen good results with our volunteers staying for one week. But we're open to exploring other durations of time as needed."

McCormick said the Pay-It-Forward program is about peer-to-peer.

This is 'I'm a provider in behavioral health medicine, and I need to talk to another provider in behavioral health medicine about how my flow is going to change, and how I'm going to be able to use the system and adapt to it quickly,'" she said. "That is the essence of it. That your peers are helping you adapt. You've got somebody sitting there at your elbow who is just like you and performs the same work you do, every day.

That's really the connection of the Pay-It-Forward program. Every three to six months another five to 20 hospitals go live, then we keep moving," concluded McCormick.

TÉMOIGNAGE DE
CITOYEN TIGNARD YANIS,
PN 3286 de la Cour Européenne des droits de l'Homme,
ALIAS
TAY
La chouette effraie
VERS L’ÉGIDE DE AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD : LES PEUPLES ET L'INFINI.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.atelier-yannistignard.com
 
AMANDINE NIETZSCHE-RIMBAUD et HUBERT GERMAIN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: