La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Chouette et le sacrifice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Chouette et le sacrifice.   Sam 17 Sep à 8:31

L'esprit laïque s’intègre aux sociétés qui lui demande protection tout en sauvegardant leur langage et traditions. L'esprit laïque montre qu'il est pas sectaire et en cela démontre de sa bienveillance et du terme de philosophie humaine. Il doit faire face à sauvegarder son jardin sans pour autan être hostile à sa propre misère : Celle d'être une jeune philosophie et regarder du coin de l’œil tout comme une jeune vierge que l'on veut offrir à la démence des hostiles et des esclavagistes. Malgré tout, elle avance en compagnie de la Justice et de la Tradition du sang essayant d'engendrer de l'égalité, de la fraternité et de la liberté... Mais voilà, les vieilles coutumes sur le bien du corps ne veulent pas laisser s’émanciper Serfs et esclaves des mines de sels, de champs de coton et autres richesses du conformisme esclavagiste... Non à l'Esclavage et Oui à la Gréve...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie...

LA PÊCHE AU DJARIFA

Dans mon village, Longoni, les femmes pratiquent la pêche au djarifa : tissu filtrant. La pêche au djarifa est une pêche traditionnelle, encore pratiquée dans quelques villages mahorais (Mayotte).

Méthode de pêche
Quand la marée est basse, les femmes vont dans la mer, à quelques mètres du bord, l’eau leur arrive à la poitrine.
Deux femmes tiennent le djarifa par les extrémités et le descendent sous l’eau, le tendent comme un filet qui fait barrage.
Les autres femmes frappent l’eau pour rabattre les poissons dans le djarifa, ensuite ensemble elles lèvent rapidement le tissu.

Elles prennent les petits poissons et les versent dans un grand sac de riz vide. Elles recommencent la même opération quelques mètres plus loin, elles pêchent ainsi tout le long de la côte du village et des villages voisins. Elles arrêtent lorsque la marée est haute.

Témoignage de Mounia
« Le plus dur dans cette pêche c’est de marcher pieds nus sur le corail et d’être coupée ; avec le sel c’est très douloureux.
C’est fatigant car on reste longtemps dans l’eau avec le soleil "brûlant".
J’aime quand-même pêcher au djarifa, car ainsi on perpétue la tradition et j’aime retrouver les autres femmes pour discuter, rigoler entre nous, loin de la maison. »


Recette de kakamoucou (préparation des poissons)
On met dans une marmite les poissons vidés avec du sel, du citron, du poivre, du cumin, du curcuma, des oignons, du piment, du basilic et de toutes petites tomates.
On laisse cuire quinze minutes.
On le mange avec du batabata (bananes vertes et manioc bouillis)


Passamaïnty (ou Passamainti) 1, prononciation en français [pasamɛ̃ti], en mahorais [pasamajœ̃ti], est un village de l'île de Mayotte, département français d'outre-mer, faisant partie de la commune de Mamoudzou (Préfecture de Mayotte). En venant de Mamoudzou, par la route nationale, on entre à M'Tsapéré en passant par le quartier de Doujani, puis rejoindre Passamaïnty. C'est le canton de Mamoudzou-1 (comprenant aussi les villages de Vahibé et Toundzou 1&2).

Sommaire
1 Quartiers
2 Espaces naturels
3 Urbanisme et commerce
4 Administrations publiques
5 Sport
6 Associations culturelles
7 Enseignement
8 Références

Quartiers
Passamaïnty est composé de cinq quartiers principaux (historiques) : Gnambotiti (Mlimani, Maridrini), Msakouani, Kavani-Be, Kavani, Baïtilmali.

Baïtilmali est le dernier né des cinq grands quartiers de Passamaïnty. Ce quartier est issu du processus de décasement initié dans les années 1990 en vue du désenclavement du village : construction d’infrastructures routières au sein du village, déplacement d’un pan entier du village de la côte vers la plaine. De l’entrée à la sortie du village de Passamaïnty, toute la côte était une zone habitée : l’ancien village. D’autres quartiers (11 villas, Bangali, Tanafou et Rivière des manguiers) se sont agrégés au fur à mesure des nouvelles constructions, surtout celles de la Société immobilière de Mayotte (SIM) : ces dernières ont la particularité de n’accueillir que des fonctionnaires (métropolitains ou ceux venant de l’outre mer) mutés à Mayotte. Mais de plus en plus de mahorais ayant les revenus nécessaires s’y installent également. Ces quartiers sont communément appellés « les quartiers Mzungu » ou les « Mzungu Land » à cause du profil de ses habitants, mais aussi la qualité du logement qui correspond avec le standard européen.

Espaces naturels
Mro Wa Gouloué est une rivière qui prend racine à Gouloué dans les hauteurs de la forêt de Vahibé et qui traverse Passamaïnty jusqu’à son embouchure vers la mer. D’ailleurs, l'embouchure entre la rivière et la mer se trouve sous le pont de Passamaïnty. On y trouve une piste de terre qui suit la rivière et des plantations pour se transformer en sentier, traverser plusieurs fois par le lit du ruisseau Gouloué en le longeant pour passer près de plusieurs bassins alimentés par des cascades. Les autres cascades se trouvent plus en amont de la rivière. Elle est composée de plusieurs bassins (dzia) dont la fameuse cascade "La Piscine", Mroni Ha Larakia (au niveau des rivières des manguiers), Mroni Bambou (au niveau du collège), Mroni Manga, Mroni Maïdani : c’est sur les ruisseaux de ces bassins que les habitants du village et ceux de la commune de Mamoudzou lavaient leurs linges des décennies durant.

Particularité: lors de la période des fortes marées, la mer peut remonter la rivière jusqu’à la cascade « la piscine ».

Dingadingani est une plage qui se trouve à l’entrée du village en venant de Tsoundzou. C’est un lieu historique pour la pêche locale (la pêche traditionnelle), c’était un véritable ponton pour les pirogues des petits pécheurs. Cette plage est un lieu incontournable du village, elle a donc toujours était très fréquentée non seulement à marée haute ou basse. Marée haute pour la baignade et marée basse pour la pêche au large en hameçon simple pour les hommes, la pêche au djarifa pour les femmes, c’était aussi l’occasion de ramasser des coquillages. L'îlot M'bouzi, l'un des deux plus grands îlots du lagon de Mayotte (82 ha), fait face au village de Passamainty et plus particulièrement à la plage DINGA. Ce qui fait qu'il est accessible facilement à forte marée basse.

Mronibaraka se trouve au centre de la mangrove de Dingadingani. Il faut s’enfoncer dans la mangrove pour le trouver. Dans la tradition mahoraise, c'est un lieu d'offrandes aux djinns. Esprits issus de croyances animistes de l’île, ils sont en général invisibles, avec une capacité d’influence spirituelle et mentale sur le genre humain (contrôle psychique : possession), mais ne l’utilisant pas forcément.

Les musulmans de Mayotte sont aussi animistes, une différence fondamentale d'autres régions musulmanes dans le monde, où l’animisme n’est pas toujours accepté. L’animisme est donc beaucoup pratiqué à Mronibaraka. C’est la croyance en une âme, une force vitale, animant les êtres vivants, parfois les objets mais aussi les éléments naturels, comme les eaux, les pierres, le vent etc. Ces âmes ou ces esprits mystiques, manifestations de défunts, peuvent agir sur le monde tangible, de manière bénéfique ou non. On ne leur voue pas un culte quotidien, mais c'est par un acte cultuel - à un un moment précis, une date précise, une occasion précise - que l'on fait appel à ces esprits. Mronibaraka est traversé par une petite rivière où se baignent, se lavent, ceux qui sont en pleine procession animiste. Cet endroit a toujours fasciné, par son isolement dans la mangrove, mais surtout par les cultes qui s’y déroulent. Endroit craint, par peur de ces esprits mystiques, où la légende veut que ces derniers sont capables d'envahir ou de transformer l’esprit des humains, surtout les jeunes enfants.

Urbanisme et commerce
Au fil du temps, la ville a bénéficié de sa proximité avec le chef lieu Mamoudzou. On y trouve donc des commerces, des sociétés de service le long de la route de Vahibé, principale artère du village.

La première trame du paysage actuel du village se fixe au cours des années 1990. En effet, du quartier Baïtilmali, en passant par Bangali, Rivière des manguiers et tout le secteur du Collège (hamadi chahoula), toute cette bande de terre constituait une véritable forêt nourricière de la ville. On y trouvait des manguiers, cocotiers, des arbustes comestibles et autres fruitiers, des caféiers (secteur chez Talé). Mais la densification du village et l’urbanisation aidant tout ceci n’existe quasiment plus ce n’est dans les hauteurs de la ville.

Le massif (Mlima Mpweka) qui se trouve en face de l’école Passamainty stade a aussi connu le même sort. C’était une véritable poumon vert de la ville, mais l’activité humaine fait que c’est devenu une véritable padza, responsable d’une réduction notable des espaces boisés et de la génération des taillis. Cependant, avec le travail des associations, un travail de reboisement est en cours depuis quelque temps pour redonner à ce massif son allure naturelle. Le cimetière du village se trouve sur le versant arrière du massif, faisant face à la pleine littorale.

Passamaïnty est le lieu de bifurcation entre le Centre et le Sud de Mayotte : au rond point de Passamaïnty, pour ceux qui veulent aller vers Vahibé, Combani, Tsingoni (le centre de Mayotte), il faut prendre la première sortie à droite, ou continuer tout droit pour rejoindre le sud de l’île. Le siège de la croix rouge de Mayotte se trouve justement en face de cette bifurcation.

Administrations publiques[modifier | modifier le code]
Pour ce qui est des structures administratives et de santé. Le village de Passamainty compte un dispensaire hospitalier, rattaché au Centre Hospitalier de Mayotte (CHM). Un bureau de poste (deuxième bureau de poste ayant vu le jour à Mayotte), qui réalise les différentes activités de poste dans le cadre d’une obligation de service universel, mais aussi les flux de trésorerie consécutifs aux prestations des Services Financiers réalisées en établissement postal. Souhaitant se rapprocher de ses citoyens, la ville de Mamoudzou 2 a délocalisé différentes services pour privilégier la proximité avec sa population, mais aussi par souci de fluidité et d’accessibilité. Ainsi, Passamainty compte une mairie annexe inaugurée le mercredi 13 juillet 2016. L’objectif principal est donc de désengorger l’Hôtel de ville, pour répondre effacement aux besoins des habitants et en améliorer les conditions d’accueil.

Sport
Une panoplie d’associations sportives y est représentée, mais pendant longtemps c’est l'AS Rosador qui dominait tout le paysage sportif du village : football, handball, volley ball, basketball. La spécificité de Rosador de Passamaïnty, c’est qu’elle regroupait l’ensemble du mouvement sportif du village.

L’équipe de handball, emmenée entre autres par Haïrou (l'actuel Président de la ligue de Handball de Mayotte), Pecto, Siradji a été plusieurs fois champion de Mayotte. Elle a également remporté la coupe de France régionale ainsi que la coupe de Mayotte.

L’équipe de Football, emmenés à l'époque par Badaou, Steve, Nanou, Dayé, Badé, Taco, Houdouna, Nourdine, pour ne citer que les plus emblématiques, a fait encore plus fort: elle a dominé sans partage le football mahorais pendant plusieurs décennies, en remportant plusieurs fois le championnat de Mayotte de football, dont elle détient toujours le record aujourd'hui, plus la coupe de France régionale et la coupe de Mayotte.

Associations culturelles[modifier | modifier le code]
Il existe plusieurs associations culturelles qui œuvrent notamment pour les femmes, regroupées selon les quartiers, dans le cadre des mariages, ou l’aide aux familles qui marient leurs enfants. Des associations qui œuvrent dans le domaine de la protection de l’environnement. Ainsi la rivière Mro Wa Gouloué fait l'objet de cette protection puisqu'elle subit un nettoyage systématique à chaque fois qu'elle commence à se dégrader. Le paysage urbain du village, avec ses différents espaces verts, est aussi l’œuvre des associations (avec toujours l’engagement de SD, un spécialiste des questions environnementales).

Enseignement
La ville compte trois groupes scolaires et un collège :

Groupe Scolaire Passamaïnty I Village (entre Kavani et Msakouani)
Groupe Scolaire Passamaïnty II Stade(entre kavani-Be et Baïtilmali)
Groupe Scolaire Passamaïnty III MHOGONI (Gnambotiti Mlimani)
Collège de Passamaïnty (sur les hauteurs de Mronibambou)
Une médiathèque (elle se trouve derrière le foyer des jeunes et en face du groupe scolaire Passamainty Stade)
Références[modifier | modifier le code]
↑ Rédaction origine PASSAM Natif de Passamainty, descriptions et vécus.
↑ http://villedemamoudzou.fr/index.php# [archive]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: La Chouette et le sacrifice.   Jeu 20 Oct à 9:32

Au lieu d'obtenir la sédation par des méthodes agressives ou susceptibles de réaliser des déficits dans le système nerveux, un nouveau courant s'est développé en psychiatrie visant à obtenir l'effet non seulement sédatif mais régulateur par des substances chimiques appropriées.

Ce courant pharmacologique a présenté de nombreux précurseurs. C'est surtout Moreau de Tours qui au milieu du Dix neuvième siècle, après ses études sur le HASCHICH, et ensuite sur une série de substances, notamment le protoxyde d'Azote, les sédatifs divers, l'opium, l'Alcool, ect..., a développé l'idée de modifications psychologiques déterminées par les substances chimiques. Moreau de la Tours a été ainsi après la conception chimiques des PSYCHOSES et ainsi a mentionné en premier avec Mlle Pascal, les dissociations psychiques sur le soi et le paraitre. Mais il a encore utilisé diverses substances chimiques non seulement pour déterminer des "troubles psychologiques expérimentaux" mais pour encore plus pour explorer la psychologie profonde. Ainsi Moreau de Tours a été le précurseur de la narcoanalyse et le promoteur des thérapeutiques chimiques. Ainsi et mais, cette conception chimique pharmacologique a été longue à ce développer. Dans la Ligne de Moreau, Les beaux travaux de Mlle Pascal et de ses élèves sur les substances psychotropes et l'exploration pharmacologique de la psychologie des éléments précoces puis de Claude, Borel et Robin avec l'éthérisation prolongé par Claude et Baruk sur le somnifères...

Et puis dans cette clarté une part d'ombre sur le soi, la conscience de souffrance, la naissance et le développement de la catatonie expérimentale et de la psychiatrie expérimentale chez les animaux par De Jong et H.Baruk, devait apporter dés 1930 une démonstration objectives des causes toxiques des maladies mentales, et des "applications thérapeutiques" antitoxiques (psychoses colibacillaires de H.Baruk, psychoses hyper-folliculiniques, ect,) et a donc ouvert dans ses travaux du 19iéme siècle qui ressemble sur bien des aspects sur des études antiques Égyptiennes et Romaines élaborés sur l'analyse mortuaire et Momification donc moins soumise à la torture de patients vivants tels que des animaux et être humains, élaborés sur l'hygiène de vie du Vivant et qui par la suite d'une mort à définir aurait pu éviter la souffrance engendrer par ce docteur H.Baruk, Ces études primaires permettent l'entrer dans le champs de la Psychopharmacologie.

Comme en tout temps et malgré le fait que nous soyons aux vingt et unième siècles, la découvertes de nouvelles substances "psychotropes" a renouvelé la thérapeutique psychiatrique en particulier dans le domaine des substances dites "neuroleptiques"; sans une réelle surveillance accru de la part de secouristes devant l'investissement des grands laboratoires voir de personnes physiques de l'aspect morale de l’État et de la société.

Se rappeler des sujets comme la découverte de l'évidence des troubles sympathiques en pathologie, rôle souligné par Laignel-Lavastine, par Tinel et Santenoise... Le phénomène de Reilly et les antihistaminiques des synthèses.... Les travaux de Bovet dans les laboratoires de Fourneau à Paris et poursuivi en Italie à l'institut supérieur de la santé à Rome.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie sur les études de
Henry Baruk publié par Presses Universitaires de France

----------------------------------------------

Romain Gary nous a particulièrement émus dans une lettre où il suppliait Christel de l'aimer, même un peu... Au contraire, Musset a prouvé qu'il était possible de rester fier et élégant malgré la douleur en faisant ses adieux à la célèbre George Sand. Apollinaire nous a émoustillé les sens dans une lettre à Lou alliant douleur et jouissance ; tandis que la domination exercée par Wanda sur Leopold von Sacher-Masoch nous captivait. Enfin, les mots de Jean Cocteau pour son amant Jean Marais nous ont apaisé l'âme et l'esprit...

Lettre de Romain Gary à Christel
“ Aime-moi, veux-tu ? Un tout petit peu.

Romain Gary (21 mai 1914 – 2 décembre 1980), aussi connu sous son nom de naissance Roman Kacew ou sous son nom d’emprunt Émile Ajar avec lequel il signe un grand nombre de ses oeuvres, est un auteur et diplomate français très influent du XXe siècle. En juillet 1937, il rencontre Christel Söderlund, journaliste suédoise avec qui il entretient un passion dévorante mais de courte durée. En effet, épouse et mère de famille, elle le quitte et retourne en Suède. Voici ses mots.

6 septembre 1937

Nice 6. IX. 37

Christel, ma lointaine, ton petit cheval est ravissant et il restera toujours sur mon bureau, à côté de ta photo.

Et « Gösta Berling » sera toujours mon livre de chevet. Et tes yeux sont ce qu’il y a de plus bleu sur terre et tes cheveux sont plus blonds que ceux de Gösta.

Je ne peux pas les oublier, petite Christel. Je ne peux rien oublier. Aime-moi, veux-tu ? Un tout petit peu. En tout cas, mens-moi. Dis-moi que tu m’aimes. Même si ce n’est pas vrai.

Il est une heure du matin. Je viens de me baigner. Je suis rentré dans l’eau là où… tu sais où. J’ai nagé loin, très loin. J’ai eu peur. Et je pensais à toi, tout le temps. Puis je suis allé boire une fine dans ce petit bistro… tu sais, là où tu as dit « oui ».

Maintenant je suis fatigué. J’ai le cafard. Ich will so, aber so in deinen Armen jetzt sein, weisst du ! Aber nein, du weisst nicht. Du kannst nicht wissen. Dieser Brief wird ein Liebebrief sein. Du willst das nicht, ich weiss… Du liebst mich nicht, ich weiss. Wie kannst du mich lieben ? Drei Tage… Du kennst doch mich überhaupt nicht !

En ce moment, tiens, j’ai envie de me saouler la gueule ! J’écrirai, cette nuit. Je vais continuer un roman policier que je dois livrer en décembre. J’ai déjà tué trois personnes. Avec l’argent – deux mille francs – j’irai à Stockholm. Si tu permets… Ou plutôt non, je n’irai pas à Stockholm, j’irai à Christel. Si Christel permet… J’habiterai 14 Blasieholmsborg.

Es-tu libre à Noël ? Est-ce que je peux venir le 23 décembre ? Ou plus tôt ? Ou plus tard ? Ou pas du tout ? Écris-moi. Je t’aime, petite-fille, tu sais ?

Romain Kacew

Il fait trop chaud. Je ne peux pas dormir. Je vais prendre un canot à la Grande Bleue et je vais passer la nuit en mer.

--------------------------------------------------------------------

Le Rosaire récité en commun est bien plus terrible au démon

Le Rosaire récité en commun est bien plus terrible au démon, puisqu'on fait, par ce moyen, un corps d'armée pour l'attaquer. Il triomphe quelquefois fort facilement de la prière d'un particulier, mais, si elle est unie à celle des autres, il n'en peut venir à bout que difficilement.

Il est aisé de rompre une houssine toute seule ; mais si vous l'unissez à plusieurs autres et en faites un faisceau, on ne peut plus la rompre. Vis unita fit fortior. Les soldats s'assemblent en corps d'armée pour battre leurs ennemis ; les méchants s'assemblent souvent pour faire leurs débauches et leurs danses ; les démons même s'assemblent pour nous perdre.

Pourquoi donc les chrétiens ne s'assembleraient-ils pas pour avoir la compagnie de Jésus-Christ, pour apaiser la colère de Dieu, pour attirer sa grâce et sa miséricorde, et pour vaincre et terrasser plus puissamment les démons ?
Saint Louis Marie Grignion de Montfort
Dans Le secret admirable du T. S. Rosaire, 46e Rose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Chouette et le sacrifice.   Mer 2 Nov à 11:16

Chapitre 2 : la douleur du réalisme dans la réalité du sang.


Alors, ce débat pourrait être éternel si il n’y avait pas les choses courantes : Les êtres semblent donner la volonté de rassembler leurs idées autour d’une volupté… aucunes ne semblent être commune malgré leur nombre limité. Ainsi le corps n’est pas un outil pour le crime ; dans le mille, cette prostitution est sujette à la torture, à la vente et au marketing. Nous le savons, vous le savez ! Le média est bien plus qu’un outil de télécommunication ! C’est le monde secret des réponses autour de cette illusion qu’être devenu bien plus qu’une ombre à la solde de « pions ignorants » ignorant les parfums secrets des reines et de leurs agents… Dans la volonté, il y a deux forces : L’électrique et le cerveau.



Ainsi, bien plus qu’une apparence ! J’ai aperçut l’intérêt de cette certitude : Politiquement, il n’y a pas de taupes ! Des mouchards, hum… Bien plus, c’est l’espionnage ! Un monde où la mort est un camouflet au même titre que la personnalité : Des traînées de pétrole s’échappant du « prestige ». Ainsi, la nature de l’Homme n’est pas de prévenir sur les coups que peuvent recevoir ses femmes devenues des filles de joie. Il y a-t-il un intérêt à les fréquenter ou alors, juste pour leur donner des cours de tuyauterie. Les mouchards sont plus efficace de l’espace, chaque puissance possédant son propre satellite d’observation ; Le scientifique est le fou et le géographe devint le cavalier d’un vaste échiquier : La géopolitique en est toujours à ce coût que procure un tournoi de joueurs. On peut parler des gènes mais il y a le goût du physique. Bien que les problèmes ne soient plus ; car en amour comme en sciences, on fait à cet appel de données. Etre devenu au cœur de l’information. Pourtant, l’éprouvette a enrayé la peste ou d’autres maladies : C’est logique, l’éprouvette a donné l’existence à l’embryon auprès de l’ovaire. Le mythe d’un homme et d’une servante qui donne à une femme d’être une mère. La science a écartelé la jalousie des hommes et des femmes pour laisser place à ce fait : Guérir. C’est noble mais tel est le terrible. Une petite mouette volant sur l’onde criant et jouant à travers l’espace. Découvrir notre chaînon s’est ici ; le danger s’est là-bas. Cette information n’est pas liés à l’érection ; ainsi il existe le secret médicale pour le bien de l’individu : L’amour et le travail sont deux horloges. J’ai eu peur de ne pas y parvenir ; peur d’être timide. Mais, j’ai eu la violence sur moi-même, et comme beaucoup, je l’ai attribué à la claustrophobie. Mais, j’avais conscience du mal. Pour ne pas craquer être simple, et là de vieilles légendes, me sont revenu : J’ai hait l’homme mais pas ces livres. Je n’étais pas sociable car j’avais honte. Ainsi si, la philosophie s’est greffée à l’amour, au désir et au sexe ; Les mathématiques et la biologie ont conçu ce fait sur les résultats de la molécule physique, les atomes et de l’observation de l’astronomie : Les géopolitiques, L’espace et l’histoire. La vie est au sein d’un infiniment grand et d’une minuscule électrique : Le ciel et l’espace. L’histoire du petit s’implose au sein d’une ligne dans le fait que la gravité est le déclencheur de l’arc électrique. La hauteur donne des indications sur le volume et la masse.


La tempête n’a rien laissé que son propre spectre : Mais quelle soit électrique ou matière ; elle est avec la gravité et la formation du ciel céleste. La ligne du néant donne un parallèle avec le temps pour le vide. Les scientifiques confondent la cellule et le centres d’où ces interminables réunions sur la créativité de l’univers. Ainsi ce parallèle est donné par l’étendu et les différentes sources de luminosité sont définies sur le fait de l’étendue : La réalité du présent et qui fixe le temps comme un point.
Au loin, mes oreilles entendent le chant d’une réalité d’une femme. je sors de mon écriture pour aller rejoindre cette femme. Il me semble que le monde évolue à travers son espérance. La sensualité de sa voix me guide vers elle et je m’assoie pour entendre une nouvelle… Et alors elle se met à chanter :

« Le marron va sortir de l’enclume, perdre une femme pour lui ? Comment se regarder dans une glace ! Mais que dire qu’il s’agit aux pluriels. Et dans cette terreur je fus seul. Ce furent des guerriers pour la plupart des bannis, ceux qui avaient des larmes. Nous étions aux postes peut être un peu trop tôt peut-être avant l’heure pour certains. Le marron va sortir de l’enclume. Mourir pour lui. Comment ne pas se regarder dans une glace. Et dans cette terreur, nous fumes seuls. Et les femmes ne s’en souciaient car dansant ; et les autres flattant l’esprit de leurs pieds. Quelles musiques… ! ». Puis, elle a cessé de chanter et fixe ses auditeurs :

« Vous souvenez vous de l’homme. De celui qui pense pour donner. Vous Souvenez vous de Georges Orwell et de sa République aux animaux… ? ». Elle nous regarda. Je croyais voir la réalité et j’avais l’impression même du réel : Elle nous posait une question. Par le sens de l’Homme, je me devais de lui dire que Oui. J’ai levé le bras… Elle l’a vu et me demande :

« Qui es-tu jeune Homme… »
« Un républicain et un Humaniste,… »
Elle me dévisage et dit devant la foule…
« Encore n’aurait il fallut que tu me donnes un prénom ».
La foule rie et dit :
« Elle va le grignoter… »

La femme, au chant, s’approche de moi et me conduit vers sa scène :

« Tu es jeune… Et tu connais alors l’âme animale. »
« Ah, Platon… Il y a le dessus mais en terme de réalité : je vous réponds que Aristote n’est pas Socrate ». Une fois de plus, elle me dévisage et me pointe avec son index. Puis elle lève l’index vers le public et lui dit :
« Cherches-tu une réponse, Jeune homme. »
« Non, … »
« Comment peux-tu avoir cette audace. En chacun, il y a une audace et une réponse. En chacun, une femme peut renier ses enfants pour un amant ou un homme peut renié une femme pour une maîtresse ». Je la regarde et puis je me tourne vers le public pour réciter ces mots :

« Amour et Cœur.

Que la nuit soit bleue
Et qu’elle résonne en mieux ;
Que sa raison porte le pieu
Afin qu’elle conduise au lieu.


Des étoiles traversent mes yeux,
Mais, le chagrin me ramène vers eux.
Souffle vers les nuages, éteint le feu
Afin de dire et de crier vers les valeureux.



Tant l’espérance qu’elle porta Chagrin,
Voilà la juste réalité de mon Destin.
Conduire ce char qui produit la perte
Que je crois, la vie a en perdre.


Irrégularité du mouvement, là.
Voilà le déplacement du périhélie, ici…
De ce destin de signe, mon cœur est las ;
D’ailleurs y ai-je cru un jour, ailleurs ou ici.


Terreur survit dans l’alcool, je ferme.
Et pour personne, je ne criai même,
Si je pouvais l’avoir : Je me tais.
Car si lointain, le temps où je décidais ».

Elle avait écouter mes mots et la chanteuse avait ressentis un double sentiment : De la pudeur et son courage. Elle avait entendu mes mots et tout comme elle, j’avais été trahi par un homme et une femme. Je voulais partir de cette situation et pourtant, le public trouvait son plaisir de pouvoir juger les comédiens. Je ne l’ai jamais revu mais elle est une Femme. Lors de mes tournées et de ma réalité, j’ai rencontré des maîtresses mais aucune n’avait la portée et la grossesse de cette comédienne.

Ainsi revenu vers mon stylo, je me mets à écrire ces mots vers la Réalité. Dérangeant. L’esprit se colle dans une situation où les mélanges révèle mon sang.

N’est ce pas dans un marais, dans une cour ou bien dans une invention, le concept de Concentration est lié à deux phénomènes. Ainsi, le bruit est dans une définition de l’étrange. L’être humain pense à voix hautes. Ainsi prétendre que l’homme s’ennui par ce phénomène. Tout serai vraiment simple, les situations sont beaucoup plus insolite dans la vie de tous les Jours. Ainsi ouvert le sujet que traite les photos. La photo s’est basé sur le caprice des uns et Des autres. Plus que des détails, il s’agissait de montrer ce lien universel qu’est la survie. Ses travaux sont pour notre bien être et sur le fait de voyager : Comment voyager avec la Claustrophobie en soi. Ses photos peuvent répondre à ses questions, il y a des outils autour de Nous. Toulouse et sa région me font penser à Verlaine et à Rimbaud ; alors que pendant ce Temps le peintre Matisse lui est entrain de porter ces messages vers l’espérance. Ces poètes ne
Sont ni faible et ont fuie devant les policiers. Matisse lui se présente comme le contemporain
De son siècle : Sans bruit et sans odeur. La gauche s’est Verlaine, la droite s’est Rimbaud : Mais, vraiment la peinture n’est pas une guerre, il s’agit du tout premier partage tout comme La sculpture. La vitrine s’est celle que vous désiriez à vos plus profonds soupirs : montrez la Réalité de vos rapports de lutte et de haine. Certains élèvent des murs pour se préparer au Siège. Je dois dire messieurs les anglais qu’il nous reste l’avantage. Nous sommes humilié devant le fait que d’autres n’ont pas eu le même égard. O paris, tu recommences ta drôle de Guerre. Cette femme qui est encore une enfant. Les polonais ont des raisons de glorifier leurs cavaliers et leurs aviateurs. Sans eux, quelle trahison ; sans les anglais et les américains nous serions un drôle d’état ; les couleurs des gendarmes seraient autres. Tout, vous énervez même les américains alors que si on peut incendier un politique : Les élus sont ainsi. Je vous salue chers avocats ; la sécurité social est une garantie pour les policiers, les pompiers et les Infirmières. La réalité de la santé est commune à tous les hommes et la mort n’est pas aussi cruelle que la souffrance : Comment donner un plaisir à lui et pas à l’autre ; pour moi l’amour est animal et pure mais la plupart des femmes que j’ai rencontré ont choisi l’argent au plaisir, la Situation à la Réalité. Voilà un parfait exemple du malheur humain qui engendre l’injustice dans l’humanisme du sexe… Dans la citée, il y a des crimes sexuelles provoqué par le cruel et l’orgueil de la personne : Qu’elle soit féminine ou masculine. Et, cela doit être puni et châtié par la justice de l’Homme et du Divin…

Dans une ville, il y en a plusieurs figurants au cœur même d’un plan de ville. Car, il s’agit bien du terme géographique et naturellement singulier et familier. Un argot de naissance qui pousse sur la matière même de l’environnement : singulier et assassin.

Le quartier est il un synonyme de la citée ou deux caractères distinct et parallèle selon certain point de vue. Le latin les considère comme deux caractères propre et parallèle.
Pourtant argotiquement selon le sens propre de leurs racines, ils sont synonymes et communs…


Une contradiction de la pensée humaine ou une lutte contre le phénomène de race et de classes. Il existe des réponses mais la situation géographique est privilégiée. Celui de vouloir s’en expatrier selon le sens d’une volonté : Mais certain ne revienne jamais. C’est fait et c’est juste une question. Le relationnel et l’ambition montre le paradoxe de société que possède les personnages de la citée. Des sociétés industrielles s’y implantent pour des raisons de terrains
. Les personnages jouent sur le rapport de l’affectif : acheter une bêtise comme souvenir. Mais il jouit d’une véritable fortune. Dans l’argot, il n’y a pas d’homme ; on remarque les seuils des familles artistiques, industrielles et révolutionnaires.

Ainsi, une fatigue s’empara de la réalité de ma pensée… Le sommeil et le rêve prenait le pas sur mon travail. Le vent hurlait sur ma fenêtre et pourtant, j’avais besoin de repos. Le réel de mon esprit cherchait une couverture dans le rêve. Une forme fantasme m’unie au rêve et au sommeil ou est se un besoin naturel plus grand que l’amour. Je dirai que les deux phénomènes sont liés et pourtant parallèle : Un point centrale bien plus important que la situation et qui est lié au phénomène du paranormal hasard ; il s’agit de la vie. Un moment de création m’amène
à dire une éthique sur la situation de l’Homme : « De jeunes gens émergent très tôt dans l’aspect du religieux dans le Commonwealth, L’Afrique, L’Amérique et L’Asie. Ainsi, ces jeunes gens se retrouvent sur l’aspect d’une création lié à l’ordre auquel il appartient. Ils sont là bien plus que pour convertir, ils sont là pour amener la bonne parole vers le sacrifice. Ces convictions sont dues au fait à deux phénomènes liés au fait des choses du détachement de l’esprit sur le corps pour permettre à la raison d’oublier la souffrance due au fait d’apporter une éducation qu’elle soit vulgaire et réel.

Ainsi, l’homme ne peut apporter qu’un aspect des choses de l’événement sans pour autan donner réponse à l’adepte et au citoyen. Un doux parfum lié au mélange pourrait permettre pour certaines Loges, Sectes ou Démons une part de réponse pour permettre l’avènement de leur statut. Aucune forme d’intelligence ne peut exister au sein même de son travail, des douleurs dû au fait d’apporter un équilibre à son couple : Car dans cette forme de fanatisme, c’est l’épouse qui se révèle aussi meurtrière de son enfant que puisse l’être son mari qui lui aussi est composant et composé de cet armée de la raison et de l’âme : Le fantasme n’est pas une prohibition, l’épouse n’est plus une femme. Il ne faut pas vivre cela comme un engrenage.
Mais, la trahison est tout comme l’amour, un acte de présence de la vie humaine.

Mais pour le dictateur, c’est la faim qui l’intéresse mais pas le peuple. La pomme de terre a sauvé beaucoup de monde, sans elle, la sécurité sociale serait moins humaine : La pomme de terre devrai être inclus dans le service public et de santé. Cette loi s’appliquera dans l’espace et sur la lune. L’importance est que cela devra être soumis aux parlements d’état et de région.
Le droit de grève n’est pas remis en cause ; dans l’espace, il faut se faire entendre : L’homme applique la loi dans l’écoute du peuple et des tributs qui peuple son existence et ses villes. Mais, le clergé n’est pas coupable et innocent et il doit accepter le fait d’être un acteur et de plus d’avoir joué des coudes et des responsabilités. Cela doit cesser dans la république et je pense que juger la retraite par l’abandon : Et bien, il y a crime si il s’agit bien de celui qui a car l’usurpateur d’autrefois doit être jugé et pas assassiner. Car, la femme de l’autre n’était plus à ses yeux, et il n’est plus le seul.

Le clergé a toujours dit que celui qui parle au souhait d’être jugé deviendra à l’image de ce qu’il est réellement au plus secret de lui-même : Cette phrase est Yanis.
L’anarchiste qui crache sur son dieu ne l’est plus : il est autoritaire et affectueux et on peut critiquer l’homme et ses crimes. Cette phrase est de Yanis.
La femme ne l’est plus quand le père disparaît : Dote ou vote. Je maudirai celui qui parlera de ma fille comme d’un jouet. Je bénirai et je chérirais les enfants de mes fils et de mes filles. Je serai clément devant la situation mais mon fils, l’homme n’est pas une femme. Reconnais les tiens et ne sépare pas ta femme de ses parents. Dieu, l’éternel le veut ainsi. Soit gardien et veille sur le grenier qui est l’avenir de l’homme et de chacun. Ses mots sont là pour donner vie à cette justice de l’eau qu’il a promis aux tributs des fils d’Abraham. La loi basée sur la loi de la transpiration et des soins du sang. Je ne veut pas polémiquer mais l’alcool au volant est tout comme une simple étourderie qui provoque le fait de tuer : Cela n’est pas un faible mot mais durant la guerre frères de la terre et des pèlerinages qui s’en soucis. L’Inde est un mystère et le Pakistan est un verrou. Je souhaite que les chypriotes disent oui au référendum pour permettre à des frères séparés depuis tant d’années de refaire naître l’espoir de dire que la justice de l’eau se fera sans attentat. On doit respecter la solitude et le fait de devoir s’adresser aux sciences, aux prophètes et à l’éternel ». Le sort décida autrement mais le courage ne quitta pas mes veines : La République de l’olivier et la justice de l’eau vont harmoniser le monde contre les Tyrans et les milices.

Je ne pourrai lutter plus longtemps contre ma fatigue et ce qui sera écrit et qui constituera la suite de ces mots dans ce livre viendra du Demain : Alpha et Omega, ainsi est l’éternel.

Je me lève à cinq heures du matin pour aller travailler à Ramonville saint Agne, je parle des républiques d’Israël et de la Palestine. Je parle de l’Iran et de ses maudites caricatures. La peur se lit dans les yeux mais leurs cœurs sont armés de courage et de volonté. Ils expriment mal leur volonté mais aucun d’entre eux ne refusent le destin qui leur tend les mains… C’est qu’en principe, la loi orale devait se transmettre exclusivement de bouche à oreille : La loi orale est, Torah Chébeal Pé, la loi de la bouche… Ainsi, j’ai appris que le Talmud de Jérusalem a de tout temps été considéré comme inférieur à son homologue babylonien. Moins souvent recopié, il a été négligé par les grands commentateurs. Sa première édition imprimée fût l’œuvre de Bomberg (ou Bamberg) en 1524 à Venise, à partir d’un unique manuscrit (celui de Leyde, aujourd’hui conservé à la bibliothèque de cette ville). Une autre édition, apparemment fondée sur plusieurs manuscrits, vit le jour à Amsterdam, Ville natal de Spinoza et de son éthique. Au dix-neuvième siècle, le talmud de Jérusalem fut également publié à Jitomir et à Vilna par les soins dans cette ville de la famille Rom. Mais, on peut dire que d’une façon générale, les éditions du talmud de Jérusalem ont été si peu nombreuse parce que les savants qui travaillaient sur elle : Et que ces éditions posaient un lourd et grave problème.
Nous n’en possédons actuellement qu’une trentaine. On prétend et on affirme qu’elles ne peuvent se mesurer à celles du talmud de Babylone, tant dans leur précision que dans la qualité de leurs commentaires : Le rabbin Adin Steinsalltz prétends même que le Talmud de Jérusalem attends son rédempteur.

Voilà un lourd fardeau, il est immense mais je dirai se proverbe Français et Anglais : « Si les paroles s’envolent, les écrits demeurent ». Un premier aspect de notre réalité montre que les enfants d’Abraham se déchirent entre Frère et fils tel Horus et Seth, les égyptiens. Les sages savent la certitude de la loi orale, c'est-à-dire la Michnah et qui donne aux talmuds leurs caractères uniques et sacrés… Je ne suis pas raciste et ne considère aucun homme comme inférieur : Le coran est un Talmud arabe et islamique. Je sors de cette affirmation et je reviens vers le Midrach ainsi nous pourrions tous le devenir : enfants de Dieu. Ainsi il y a un aspect du vouloir et de la rédemption sans renier la femme qui est la votre et qui êtes sien à ses yeux.
Il fallait plus d’une génération pour mener cette œuvre à terme. Mais, la volonté d’un Homme surpasse les égarements de la Haine… Je pense toujours et encore à cette république de l’olivier, ami et fraternelle vers la République du Cèdre ou le Liban. Bien plus qu’un rêve, il s’agit d’une volonté qui pousse cette idée à devenir la réalité de l’Homme.

Bien sur je me soumettrai à cela, et mes compagnons de travail vous le diront : « Il connaît la loi. Un modèle élémentaire relativement simple sert de base pour l’examen et permet de tirer des déductions ou de vérifier si l’on n’est pas éloigné de la question fondamentale en s’égarant, par une abstraction de la pensée et de la réflexion, vers des problèmes obscurs.
Alors oui bien sur, mais par Jérusalem ; il n’est pas arabe et juif… C’est un français catholique. La faiblesse de toutes pensées, mais on sort de son sujet, abstraite, athée ou croyante repose sur le fait qu’elle a crée constamment de nouveaux mots et nouveaux concepts. C’est pourquoi, nous ne trouverons jamais de termes abstraits dans le talmud de Babylone. Attention, comme ceux-ci ne peuvent être définis qu’en faisant appel à des termes également abstrait, on ne peut jamais savoir s’ils sont totalement éloigné du sujet ou s’ils ont encore un sens concernant le problème traité. Il fait son travail, aime rire avec l’un et l’autre mais il ne rapporte pas les faits : il applique une loi… Mais, son rire prouve qu’il n’est pas un bavard ou un rapporteur, on le surnomme la chouette : Aussi grinçant qu’une porte de justice ;
Il est soumis aux lois naturelles et de la mort ».

Après avoir effectué l’œuvre de mon travail, je monte en salle de pause où je déjeune avec mes compagnons de travail. Malgré le présent, tout le passé résonne en mon cœur, nous partageons le café et le rire. C’est l’orgueil et la jalousie qui trahisse l’amitié. La présence est une démonstration qui révèle encore une ardente recherche de vérité. On tente souvent, lorsque nous détenons le pouvoir, de parvenir à des degrés de certitudes, qui ne peuvent en général être atteint qu’en Mathématiques : On raconte qu’un sage fit un jour une remarque qui révélait du mépris pour une méthode halakhique totalement rejetée. Après qu’on eut exposé la logique interne de la méthode, il se rendit sur les tombes de ses auteurs pour leur demander de lui pardonner de les avoir offensées. Les Sages ou le travail ne se contentent pas et ne se bornent pas à prouver par la méthode la plus simple qu’une explication est raisonnable ou hautement probable.

Après un bon café, je dois quitter mon travail : Je dois aller écrire comme le sommeil me réclame. Je brûle d’écrire. Je me rappelle du passé où est le présent de la réalité… ?

Dans la voiture, je pense mais devant le papier, qui va l’emporter : Quelle réalité va prendre mouvement dans le mécanisme de la Situation… ?

Oui… Tout comme la femme, je glisse de la situation vers la Réalité. Il y a une douleur qui abrite mon corps mais l’esprit est tout comme le masculin enfin presque : Une femme masque la fièvre de sa pensée et elle incarne la volupté de la résistance humaine. Je pense alors à deux grands amis : Antoine et Sylvie.

Elle s’efforce de prouver la validité de ses conclusions ; chère Sylvie, je pense à lui : Sans que puisse planer l’ombre d’un doute et sans que puisse subsister aucune autre possibilité d’explication. Pourtant, Sylvie, lorsque un rabbin a proposé une œuvre et preuve raisonnable et bien, un autre sage (voir le rabbin lui-même) va se mettre à rechercher une autre solution possible au même problème : Et, alors le rabbin doit devenir philosophe ; et si le philosophe doit mourir ; pour être compréhensif il devra être un poète ou sinon il sera soumis à une critique de la Réalité Absolue car il aura plongé dans la fatigue ou l’orgueil.

J’oubli le temps et m’évalue au choc : Nous sommes dans l’ère de la Distance. Et pourtant, une forme apparaît dans le contraire de l’homme. Il a des distances et c’est alors qu’apparaît le phénomène de vitesse. Le mouvement est en mesure de pieds, de pouce ou de kilomètres.
Ainsi on ne peut être critique que de soi-même ; celui qui croira lire cela en mes mots ; et bien il m’a très mal lu : Il y a un phénomène universitaire mais en aucun cas on ne doit mélanger la recherche de vérité à l’orgueil… La vérité de l’homme peut se tromper mais l’orgueil de l’Homme peut tricher : La justice n’est pas une boule de cristal ; et la boule de cristal n’est qu’un futur superflue…

(A suivre) Le 2 Juillet 2008


Ecrit de
TAY
La chouette effraie

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Chouette et le sacrifice.   Sam 19 Nov à 3:35

Quelle est la mission de l'état, de l'individu et de l'utopie ,

Elles et Ils sont les institutions du secourisme et doivent répondre aux demandes de la Citoyenneté. Ce qui peut sembler navrant; c'est la parution de l'affrontement... C'est l'effort des sens face aux déterminismes des courants entourant, intérieur et extérieur... La Femme et l'Homme se plongent dans le tourbillon sans réaliser qu'il peut ou pourrai le contourner... Il peut ainsi réparer plus vite et plus rapidement tout en respectant le savoir faire et la main d’œuvre issu de l'apprentissage et l’autodidacte. Telle, avec ou sans raison, cette femme ou cet Homme pourraient devenir très intéressant: C'est à l'état de dire ces choses là mais l'état est une forme utopie. Même une machine peut dire qu'elle issue d'inventeur plutôt que d'être la propriété d'un brevet. Ce mécanisme s'appliquent aussi aux robots. Car oui, Le caractère humain, l'animal, la machine et le robot ont plus de valeur qu'une valeur d'état établi par un comité restreint. L'aspect de défense commune est un aspect universelle car il implique l'aspect militaire tout comme l'aspect civil. En effet le donjon demeure dans le château fort: L'aspect humaniste doit être conserver dans la République car celle ci sépare et répare les cris et les gifles, Tout age et toutes volontés accentue son message de fraternité, d’égalité et de liberté.

La République s'est une bibliothèque où l'amour figure comme l'autocritique et l'évolution. Chacun ne peut tout accumuler par principe de transition car ce fut le souhait du peuple antique et du mariage. Par ainsi, la portée est de transmettre réellement les travaux pour permettre un réel constat de l'aménagement secouristes, médicales, militaires, d'habitations, d'emploi public en incluant l'aspect du secteur privé dans la légalité des droits de la Femme et de l'Homme, de protection juridique dans les divorces, accidents du travail, de contrainte morale, d'abus physiques, sur les moyens de transports permettant à tous le moyens de se déplacer dans un aspect physique en respectant le prix de vie, que la haute technologie sois abordable envers tous et chacun à un prix modéré pour ainsi permettre une meilleur surveillance sur l'égalité des chances pour l'aspect physiques et morales des individus, associations, organismes, entreprises et structure étatiques. Ces mesures montreront de l'élasticité d'aujourd'hui démontre que la plénitude ne fus pas "ou jamais atteint" d'une manière déterminée ni même indéterminée. Le Luxe fut utilisé comme une arme et fausse sur la modernité
de l’intérêt au détriment sur le concept de caractère propre du projet défini par un architecte, un penseur et d'un ouvrier; Le luxe favorise l'architecte sur l'ouvrier par le concept d'une vision chimérique établi par le concept du droit féodal. Il suffit...

La République et ses Organismes Public tout comme Privé ont des rôles de rigueur, d'alternance et de travail sur le bien commun. Car, La République s'est une bibliothèque où l'amour figure comme l'autocritique et l'évolution. Chacun ne peut tout accumuler par principe de transition car ce fut le souhait du peuple antique et du mariage. Par ainsi, la portée est de transmettre réellement les travaux pour permettre un réel constat de l'aménagement secouristes, médicales, militaires, d'habitations, d'emploi public en incluant l'aspect du secteur privé dans la légalité des droits de la Femme et de l'Homme, de protection juridique dans les divorces, accidents du travail, de contrainte morale, d'abus physiques, sur les moyens de transports permettant à tous le moyens de se déplacer dans un aspect physique en respectant le prix de vie, que la haute technologie sois abordable envers tous et chacun à un prix modéré pour ainsi permettre une meilleur surveillance sur l'égalité des chances pour l'aspect physiques et morales des individus, associations, organismes, entreprises et structure étatiques.

Ainsi, L'individu figurera à sa place au Panthéon à coté d'un vrai principe de la République:
La Paix et les Peuples tout en conservant son propre individu.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Chouette et le sacrifice.   Aujourd'hui à 19:11

Revenir en haut Aller en bas
 
La Chouette et le sacrifice.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» guide de la chouette
» L'automne c'est chouette!
» Couture - Chouette (anglais en images)
» Rouen. La plus chouette des villes nulles.
» Le sacrifice des légionnaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: