La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Sam 28 Fév à 10:06

http://www.joursferies.fr/journee_de_la_femme.php

http://www.npg.si.edu/exhibit/exhdekooning.html

http://8mars.info/

http://www.evous.fr/Journee-de-la-Femme-Paris-programme-evenements,1174788.html

http://icalendrier.fr/fetes/journee-internationale-femme

http://fr.wikipedia.org/wiki/Reese_Witherspoon

https://www.google.fr/search?q=sulkowicz+emma&biw=1152&bih=730&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=CvjxVI9txe9Q55WA8As&sqi=2&ved=0CCAQsAQ

Envoi du site Web du Premier ministre (http://www.pm.gc.ca/)

Activités publiques du 28 octobre 2014

Le 27 octobre 2014
Ottawa (Ontario)

Les activités publiques du Premier ministre Stephen Harper le mardi 28 octobre sont les suivantes :

Hamilton

12 h – Le Premier ministre Stephen Harper assistera aux funérailles régimentaires du caporal Nathan Cirillo. Il sera accompagné de Mme Laureen Harper.

Cathédrale Christ's Church
252, rue James Nord
Hamilton (Ontario)

*Ouvert aux médias groupés (caméras et photographes seulement)

NOTES

Les représentants des médias sont priés d’arriver au plus tard à 11 h.
Les représentants des médias sont priés de présenter une pièce d’identité pour se faire accréditer.

Ottawa

16 h – Le Premier ministre Stephen Harper rencontrera John Baird, ministre des Affaires étrangères, et John Kerry, secrétaire d’État des États-Unis.

Centre d’accueil du Canada
Hangar 11
190, promenade Convair
Ottawa (Ontario)

*Séance de photos (caméras et photographes seulement)

NOTES

Les représentants des médias sont priés de se présenter au plus tard à 15 h 15.
Les représentants des médias sont tenus de présenter une pièce d’identité pour se faire accréditer.

Service de presse du CPM : 613-957-5555
Personnel du CPM sur place : Anna Tomala, attachée de presse adjointe
Cabinet du Premier ministre - Communications


Dernière édition par yanis la chouette le Lun 2 Mar à 8:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Sam 28 Fév à 10:10

http://www.atlantico.fr/decryptage/vian-dakhil-femme-plus-recherchee-irak-pour-avoir-ose-defier-etat-islamique-1964123.html

Dernière modification : 14/12/2014
La députée irakienne Vian Dakhil se trouvait aux États-Unis début décembre pour dénoncer les exactions commises par l’organisation de État islamique contre les Yazidis. Plusieurs médias ont révélé une véritable industrie de l’esclavage sexuel.

Son cri de désespoir devant le Parlement irakien en août dernier avait marqué les esprits et fait d’elle le visage de la minorité persécutée des Yazidis. La députée Vian Dakhil, seule représentante politique de sa communauté à Bagdad, n'avait alors pu retenir ses larmes après avoir dénoncé, devant les autres députés médusés, le massacre d’un peuple tout entier aux mains des jihadistes de l'organisation de l'État islamique (EI).

Quatre mois après l’attaque dévastatrice des jihadistes sur la région de Sinjar, où résidaient depuis des siècles cette minorité kurdophone connue pour sa religion pré-islamique, Vian Dakhil a lancé un nouveau signal d’alerte depuis les États-Unis. Son message, délivré notamment le 9 décembre dernier devant le Centre Woodrow Wilson : le calvaire des Yazidis continue malgré l’arrêt de la progression des hordes jihadistes en Irak.

Quatre mille femmes et enfants yazidis séquestrés

Les chiffres donnés par la députée irakienne font froid dans le dos. Selon elle, près de 500 000 Yazidis sont aujourd’hui réfugiés, la plupart vivant dans des tentes qui ne sont pas adaptées au climat pluvieux de l’hiver qui approche. Un sort précaire mais tout de même plus enviable que celui des nombreux hommes assassinés par l’EI au mois d’août, ou encore de plusieurs milliers de femmes et d'enfants enlevés par les jihadistes.

"La plupart des Yazidis ont été tués par [l’EI], d’autres sont encore séquestrés, et cette communauté, très peu connue au niveau international, est constituée de gens très pauvres. Cela fait une grande différence avec d’autres, comme les chrétiens par exemple, qui bénéficient d’un réel lobbying partout dans le monde", expliquait la députée dans un entretien accordé à "Paris Match" en novembre.

C’est désormais le sort de ces femmes et enfants séquestrés par l’EI - estimés à environ 4 000 personnes - qui a remis le calvaire des Yazidis sur le devant de la scène internationale. Plusieurs grands médias internationaux comme le "New York Times", "Paris Match", ou "Le Monde" ont ainsi envoyé des journalistes dans le nord de l’Irak, afin de recueillir des témoignages des femmes yazidies qui sont parvenues à échapper aux griffes de l’EI.

Bétail humain et esclaves sexuelles

Tous ces témoignages confirment que l’organisation jihadiste a bien mis en place une industrie codifiée de l’esclavage sexuel, avec de véritables "marchés" où s’échangent des femmes considérées comme de simples marchandises.

"C’était comme une enchère", se rappelle ainsi D.A., une Yazidie de 15 ans emmenée dans la banlieue de Raqqa, localité du nord de la Syrie et bastion de l’EI. Elle a raconté au "New York Times" la façon dont des hommes marchandaient et échangeaient de l’argent en les traitant comme du bétail humain.

Bushra, 22 ans, a quant à elle raconté à "Paris Match" comment elle a présenté son neveu de huit mois comme son fils afin d’éviter de se retrouver classifier comme "femme non mariée". Les femmes célibataires sont en effet les premières à être violées par les jihadistes. Un manuel de l'EI sur l’esclavage sexuel, diffusé dans les cercles jihadistes sur les réseaux sociaux, stipule ainsi que les non-vierges doivent être "purifiées" avant d'être violées. "Si la femme est vierge, [son maître] peut avoir des rapports sexuels aussitôt après avoir pris possession d’elle", précise le manuel.

Les réseaux mafieux, dernier espoir des familles yazidies

Dernière enquête en date, "Le Monde" a publié, samedi 13 décembre, un long reportage montrant comment des familles yazidies attendaient, la peur au ventre, les rares appels téléphoniques de femmes retenues captives après avoir été vendues par l’EI.

Sara, 22 ans, raconte à la journaliste du quotidien du soir avoir été achetée par un jihadiste australien, chez lequel défilaient régulièrement des combattants saoudiens, iraniens, libyens, tchétchènes, pakistanais, chinois, italiens, et anglais… Elle ne parviendra à fuir et rejoindre son frère au Kurdistan irakien qu’après que ce dernier a versé 7 000 dollars à des "intermédiaires".

Face à l’incapacité des forces de la Coalition de faire véritablement reculer l’EI, les familles yazidies sont effectivement réduites à faire appel à ces réseaux crapuleux pour obtenir le retour de leurs proches. Un scandale que Vian Dakhil ne cesse de dénoncer. Dans l’article du "Monde", elle appelle ainsi à une véritable mobilisation de la communauté internationale pour libérer les esclaves yazidies : "Imaginez l’indignation et la mobilisation internationales si 4 000 femmes occidentales étaient ainsi livrées à la folie des jihadistes".
66666666666666666666666666
l'esprit de liberté est un esprit qui est emprunt à la naïveté de l'émoi. Il est fragile et se console d'un rien sur l'échelle de la vie. Il est naturel et humble... Sa diversité est un affront et pourtant il consiste à dire une réalité fragile et menaçante devant la Tyrannie et ses sbires: La Justice pour Tous pour le Lion tout comme pour le Rat. Pour Georges Orwell et Malabar le cheval et benjamin l'âne. Voilà être au milieu d'un peuple s'est pas la garantie d'une opinion, cela est pour certains un crime, moi je vous avoue que par moment. Mais voilà pour certain(e)s s'est le Roi ou la Reine ou autres, il s'agit de l'opinion. Le parfait est il accessible ? L'imparfait est il lié à la Richesse ? Toujours est il un rempart à l'injustice ? L'amitié ne ruine t'elle pas l'espérance devant la Trahison et la croyance ? Tant de questions qui ont trouvé des réponses... Mais le crime est collectif car le caractère n'est pas l'unisson: Le personnel est trop lié à l'ensemble... Quand on tue une Femme ou un homme; c'est tout un aspect de l'harmonie qui s'évapore de la pensée... L'esprit de liberté est universel dans la foi d'une vision, qu'en est-il du ventre ? Ce n'est pas la liberté qui a détruit les civilisations; ce sont nos ventres affamées devant l'échelle de l'abondance. Et pourtant l'amour est la plus belle des liberté et c'est en cela que certains peuvent se prétendre plus libre et autonomes que certains. Cette liberté de l'amour est certes idiote mais après tout, elle est la plus digne des révolutions.... En Hommage, à l’expression de la vie même si on peut dire que cela est emprunt à la naïveté de l'émoi. TAY Republica Tolosa


Dernière édition par yanis la chouette le Lun 31 Aoû à 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Sam 28 Fév à 10:20

http://columbiaspectator.com/news/2014/09/02/emma-sulkowiczs-performance-art-draws-support-campus-activists

As long as her alleged rapist goes to Columbia, Emma Sulkowicz, CC ’15, plans on carrying a navy blue, extra-long twin-sized mattress wherever she goes.

Entitled “Carry That Weight,” the mattress is both the visual art major’s senior thesis and a step in her journey to come to terms with her experience. Over the past year, Sulkowicz has become a prominent critic of the University’s sexual assault adjudication policies, retelling her story to various administrators and media organizations to raise awareness.

“The past year of my life has been really marked by telling people what happened in that most intimate and private space,” Sulkowicz said, referring to the dorm bed where she was allegedly raped on the second night of her sophomore year.

“I was raped in my own dorm bed and since then, that space has become fraught for me. I feel like I’ve carried the weight of what happened there since then,” she added.

Months after her alleged rape, Sulkowicz reported the incident to the school. Her case, one of three individual complaints filed against the same student, was closed, and her rapist found “not responsible.” She appealed, but it was denied and the decision was upheld.

Frustrated and hoping to draw attention to the issue, she brought her story to the media, and has been featured by Time magazine, the New York Times, and MSNBC, among others. Last May, Sulkowicz was one of 23 students to file three separate federal complaints against Columbia for violating Title IX, II, and the Clery Act. She also filed a report with the NYPD.

Sulkowicz’s piece, while intensely personal, has gained support from student activist groups who feel it highlights their struggle to improve the way Columbia deals with sexual assault.

“For [Sulkowicz], this is not necessarily entirely an activist statement, but this is her home, the place where she lives and works and breathes and has friends. It’s a place to grow and learn, and she has to have it violated day after day after day by the person who violently assaulted her. And that's disgusting,” fellow activist Zoe Ridolfi-Starr, CC ’15, said on behalf of No Red Tape Columbia.

“We talk a lot about when is it worth it to compromise our safety and put ourselves in risky situations to push this conversation forward, but we’re at a point right now where the administration has demonstrated time and time again their inability to work with students on these issues,” she added.

Ridolfi-Starr, who is herself a survivor of sexual assault and lead complainant in the federal complaint, said the burden of the mattress reflects Sulkowicz’s repeated appeals to Columbia to reconsider her case.

“[Sulkowicz] has done everything in her power ... hoping that the school will realize the heinous mistake they’ve made,” Ridolfi-Starr said. “But it’s been made clear to us that [sexual assault] policy changes will never include a retroactive review of closed cases, and that leaves her in a very difficult position.”

For her piece, Sulkowicz sought guidance from visual arts professor Jon Kessler over the summer, after she took a class with him during sophomore year.

“Carrying around your university bed—which was also the site of your rape—is an amazingly significant and poignant and powerful symbol,” Kessler said. “I felt I had something to offer in terms of how artists have done endurance performance pieces in the past, and the connection between activism and performance.”

Kessler feels the piece possesses enormous potential to make an impact on campus culture. “The best art comes from a very personal place and from personal commitment and belief—otherwise you’re just doing an assignment,” he said.

“As a physical metaphor, the piece has tremendous power.”

Both Kessler and Ridolfi-Starr, however, are wary of potential responses from the University administration.

Kessler, citing the recently leaked email from Columbia Title IX Compliance Officer Virginia Ryan, said that “with all this evidence coming up ... it's so clear the way uni feels about this issue.”

“You look at the seeming significance of the [sexual assault policy] changes made over the summer, but those changes are really just there to appease the media and to appease parents. They're not made with students’ best interests in mind.”

“So yeah,” he said, “I think the University would love to see this go away.”

Ridolfi-Starr agreed.

“I would not be surprised if [administrators] attempt to intervene with some kind of a policy mumbo-jumbo about a violation somewhere,” she said. “They’re dying for an excuse to get rid of her.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Le peuple des Papillons dans le 8 Mars.   Lun 2 Mar à 8:24

Des fresques historiques ou en devenir pour les commun(ne)s des mortelles, jalousés par les plus grand(e)s, Elles et Ils gardent ce sourire éternelle que portent la vie et les générations des Olympiens et des Titans :

http://columbiaspectator.com/news/2014/09/02/emma-sulkowiczs-performance-art-draws-support-campus-activists

https://fr.screen.yahoo.com/insolite/ce-b%C3%A9b%C3%A9-nest-pas-diabolique-133900196.html

https://www.google.fr/search?q=portman+leon&biw=1152&bih=730&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=IH70VI2nCIHfU8mygugL&ved=0CC4Q7Ak

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kirsten_Dunst http://fr.wikipedia.org/wiki/Natalie_Portman and
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde_fantastique_d%27Oz

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophie_Marceau http://fr.wikipedia.org/wiki/Juliette_Binoche and
http://fr.wikipedia.org/wiki/Norah_Jones

http://fr.wikipedia.org/wiki/Julie_Christie http://www.larousse.fr/archives/cinema/page/42 And  
http://fr.wikipedia.org/wiki/Diana_Rigg

Madame Andrews Julie  et http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_de_l%27Empire_britannique. Elle est à mon cœur l'une des plus belle espionnes que Bond ,dans ses aventures et sa fiction, aurait mériter de devenir et oublier la Reine devant la finesse et le jeu du personnage créer par les agents de 007... Être l'unique et l’Éternel, Madame Bond...ECT, L'unique Madame Peel... SORRY, Diana Rigg vous aussi vous auriez été aussi une sûblime Mary Poppins... http://fr.wikipedia.org/wiki/Mary_Poppins_%28film,_1964%29

http://fr.wikipedia.org/wiki/Judy_Garland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Mer 4 Mar à 3:30

http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/les-religieuses-de-nazareth
http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C5%93urs_de_la_Sainte_Famille_de_Nazareth

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_du_Canada
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/11/10/006-chine-apec.shtml
Activités publiques du 4 mars 2015

Le 3 mars 2015
Ottawa (Ontario)

Les activités publiques du Premier ministre Stephen Harper le mercredi 4 mars sont les suivantes :

Scarborough

12 h 15 – Le Premier ministre Stephen Harper fera une annonce. Il sera accompagné de Peter MacKay, ministre de la Justice et procureur général du Canada, et de Roxanne James, secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile.
http://en.wikipedia.org/wiki/Roxanne_James

Centre culturel chinois
5183, av. Sheppard E.
Scarborough (Ontario)

*Ouvert aux médias

NOTES :

   Les représentants des médias sont priés d’arriver au plus tard à 11 h 30.
   Les représentants des médias sont tenus de présenter une pièce d’identité pour se faire accréditer.

Toronto

19 h  – Le Premier ministre Stephen Harper prononcera un discours.

Musée royal de l’Ontario
100 Queen’s Park
Toronto (Ontario)

*Ouvert aux médias

NOTES :

   Les représentants des médias sont priés d’arriver au plus tard à 18 h 30.
   Les représentants des médias sont priés d’arriver par l’entrée principale située sur la rue Bloor.
   Les représentants des médias sont tenus de présenter une pièce d’identité pour se faire accréditer.

Service de presse du CPM : 613-957-5555
Personnel du CPM sur place : Anna Tomala, attachée de presse adjointe
Cabinet du Premier ministre - Communications

http://www.esa.int/spaceinimages/Images/2015/03/Lake_Frome_seen_by_Proba-V

Les profiteurs de crise

Venez assister à l’enregistrement de la prochaine émission mercredi 04 mars de 19h à 21h au Lieu-Dit, 6 rue Sorbier Paris XXème (entrée libre dans la limite des places disponibles).

Audrey Vernon http://audreyvernon.com/

Audrey Vernon http://fr.wikipedia.org/wiki/Audrey_Vernon

En France 180 entreprises font faillite chaque jour, 300 000 depuis 2008. Du malheur par millions mais aussi des profiteurs de crise. La multiplication des plans sociaux a engendré une véritable industrie de la faillite qui peut rapporter gros, très gros. À qui ? Comment ? On vous le dira dans le prochain LÀ-BAS HEBDO (n°7) jeudi 05 mars à 19 heures.

Avec, autour de Daniel MERMET : l’ex "Conti" le syndicaliste Xavier MATHIEU, l’avocat "rouge" Fiodor RILOV, l’auteur du livre « Le Business des faillites : enquête sur ceux qui prospèrent sur les ruines de l’économie française » Cyprien BOGANDA et Audrey VERNON, qui nous dira « comment épouser un milliardaire ». Avec aussi les chroniqueurs de LÀ-BAS : Hervé KEMPF, Gérard MORDILLAT, Didier PORTE et le reportage de Gaylord VAN WYMEERSCH...

Cet email a été envoyé à : adn@mauvaisegraine.org
http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Engineering_Technology/Clean_Space/ESA_experts_assess_risk_from_exploded_satellite


Dernière édition par yanis la chouette le Jeu 5 Mar à 9:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Mer 4 Mar à 9:53

Un Patrimoine à préserver de toutes les industries qui peuvent détruire un écosystème fragile et à la merci de mercenair(e)s, trafiquant(e)s et de marchand(e)s sans scrupules et avide d'argents, d'esclaves, de corruption, de prostitution forcé dans la violence et de pouvoirs sur les traditions et la diversité des langues des peuples et des religions de tous pays du Globe et de l'Univers. 

http://www.baliautrement.com/nusa_tenggara_est.htm

Nusa Tenggara Est comprend les îles de Flores, Sumba, Timor Ouest et Komodo pour ne citer que les plus connues. Toutes ces îles recèlent de véritables trésors, tant sur le plan naturel que culturel et pour ceux que le manque de confort ne rebute pas, la découverte de cette partie d'Indonésie se révèle tout simplement passionnante.

Monsieur Tignard Yanis de Toulouse en Haute-Garonne.

Comment reconnaître un antisémite ?

Une autre bonne nouvelle, l’émission du 26 février est en accès libre !

Pas mal d’abonnés nous ont demandé de mettre cette émission en libre accès, alors écoutez-la ici : http://la-bas.org/re-ecouter/les-emissions/2014-15/comment-reconnaitre-un-antisemite

En attendant notre 7/9 NEUF on est encore obligé d’écouter les autres. Et on n’a pas été déçu le 17 février par l’invité de France Inter, Dominique Reynié. Un expert permanent dans tous les médias, professeur à Sciences Po, directeur de la fondation Fondapol, et qui était venu sur France Inter pour nous aider à démasquer les antisémites d’aujourd’hui, à savoir, selon les expertises de cet expert : les électeurs de Marine Le Pen, les « Français musulmans », les électeurs du Front de Gauche et de Jean-Luc Mélenchon.

Si certains auditeurs ont peut-être avalé leur café de travers, les journalistes de France Inter n’ont pas trouvé grand chose à redire et même Bernard Guetta a gratifié son public d’une définition définitive du sionisme. Malgré la léthargie ambiante, les propos entendus ont suscité quelques émois. Des poursuites en diffamation sont envisagées. Éric COQUEREL, coordinateur général du Parti de Gauche, a obtenu un droit de réponse dans l’émission du lendemain matin. Nous l’avons invité avec Nonna MAYER, sociologue et politologue, Dominique VIDAL et Michèle SIBONY, vice-présidente de l’UJFP, l’Union Juive Française pour la Paix.

Il y a des tas de manières d’être antisémite

Une grave montée d’antisémitisme en France ? La sociologue et politologue Nonna MAYER critique sévèrement le sondage de l’IFOP et de la Fondapol sur lequel s’appuie Dominique Reynié pour démasquer les antisémites en France. Un manque de sérieux dans la méthode et dans l’analyse de ce sondage que dénonce Nonna MAYER, pour qui « il faut parler de l’antisémitisme avec rigueur. »

Avis Personnel: Pour toutes réponses ou questions sur les droits et les lois en vigueur s'adresser:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nonna_Mayer http://audreyvernon.com/
adn@mauvaisegraine.org
croac.symp@alternatives34.listes.vox.coop
http://liberonsles.wordpress.com/


Dernière édition par yanis la chouette le Jeu 5 Mar à 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Jeu 5 Mar à 9:17

Les Femmes et citoyen(ne)s de Toulouse:

https://www.google.fr/search?q=Femmes+de+Toulouse&espv=2&biw=1047&bih=694&site=webhp&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=PpD4VMC9K4HEUqzZgZgF&ved=0CEgQsAQ

http://www.usa.gov/gobiernousa/        

http://www.esa.int/About_Us/Welcome_to_ESA

https://fr.news.yahoo.com/vol-mh370-an-apr%C3%A8s-disparition-boeing-demeure-inexpliqu%C3%A9e-072928459.html
         
Envoi du site Web du Premier ministre http://www.pm.gc.ca/

Le PM annonce un projet de loi imminent pour que les criminels les plus haineux du Canada restent en prison à vie

Le 4 mars 2015
Scarborough (Ontario)

Introduction
Le Premier ministre Stephen Harper a annoncé aujourd’hui l’intention du gouvernement de déposer un projet de loi qui protégera les familles et les communautés canadiennes en veillant à ce que les criminels les plus haineux du Canada reçoivent des peines d’emprisonnement à vie, sans possibilité de libération conditionnelle. Le Premier ministre était accompagné de Peter MacKay, ministre de la Justice et procureur général du Canada, et de Roxanne James, secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile.
Les Canadiens s’attendent à ce que leur gouvernement les protège contre les pires types de criminels, ceux qui méritent vraiment d’être qualifiés de menace pour la société. Les individus qui commettent les crimes les plus haineux, comme ceux qui complotent des enlèvements ou des agressions sexuelles se soldant par des meurtres; ceux qui ont un tel mépris pour la loi et l’ordre qu’ils assassinent des policiers et des agents correctionnels chargés de protéger nos rues; ceux qui méprisent nos valeurs et notre mode de vie et qui commettent des actes terroristes meurtriers; et ceux qui commettent des crimes de nature particulièrement brutale.
C’est pourquoi notre gouvernement déposera un projet de loi pour modifier le Code criminel, afin de veiller à ce que les criminels les plus haineux du Canada – ceux dont les actes ne nous permettent pas de risquer leur présence dans nos rues – reçoivent une peine d’emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle.
Cette mesure législative donne suite à l’engagement pris en 2013 dans le discours du Trône de veiller à ce qu’une peine d’emprisonnement à perpétuité signifie un emprisonnement à vie, engagement pris par le  gouvernement pour protéger les rues et les communautés du Canada, pour obliger les délinquants violents à assumer les conséquences de leurs actes, et pour que les droits des victimes passent avant les droits des criminels.
Faits saillants
Ce projet de loi donne suite aux mesures sévères de répression contre la criminalité prises par notre gouvernement pour garantir la sécurité de nos rues et de nos communautés en veillant à ce que les criminels reconnus coupables des crimes les plus graves ou de haute trahison soient emprisonnés pour le reste de leur vie sans possibilité de libération conditionnelle. Il prévoira notamment une peine obligatoire d’emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle pour les meurtres au premier degré associés aux critères suivants :
Agression sexuelle;
Enlèvement ou séquestration;
Terrorisme;
Assassinat de policiers ou d’agents correctionnels;
Tout meurtre au premier degré d’une nature particulièrement brutale.
Aussi, le Premier ministre a récemment annoncé l’intention du gouvernement de déposer un projet de loi qui mettrait fin à la pratique consistant à rendre accessible une libération anticipée pour les délinquants violents récidivistes.
Citation
« Notre gouvernement croit en l’importance de défendre les victimes d’actes criminels et leurs familles, de placer leurs droits et leurs intérêts devant ceux des criminels et de faire en sorte qu’une peine d’emprisonnement soit conforme à ce qu’elle est. À cette fin, nous travaillons pour veiller à ce que le système de justice canadien ne permette plus aux pires criminels de constituer un danger pour vous, vos enfants et nos communautés. Je suis fier d’annoncer que la semaine prochaine, notre gouvernement déposera un projet de loi pour que les criminels les plus haineux, ceux qui commettent les crimes les plus horribles reçoivent la peine la plus lourde prévue au Code criminel, et pour qu’une peine d’emprisonnement à perpétuité au Canada signifie effectivement un emprisonnement à vie. » – Le Premier ministre Stephen Harper
Produit connexe
Proposition législative pour que les criminels les plus haineux du Canada soient passibles d’une peine d’emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle
Cabinet du Premier ministre - Communications
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Sam 7 Mar à 3:39

http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_vote_des_femmes
https://www.google.fr/search?q=le+droit+de+vote+des+femmes&espv=2&biw=1259&bih=875&site=webhp&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=kNT6VMT5JYTqUt6zhMAG&ved=0CCwQsAQ&dpr=1

Le droit de vote des femmes est le produit d'une longue histoire qui s'inscrit dans l'histoire des démocraties. En France, alors que les hommes obtiennent le droit de vote "universel" en 1848, les femmes attendent 1944 pour pouvoir se rendre aux urnes et exprimer leurs opinions1. Dans le monde, le droit de vote aux femmes s'est démocratisé à partir du début du xxe siècle. Le droit d'éligibilité s'est développé également en parallèle.

En 2014, un seul pays au monde accorde un droit de vote aux hommes mais pas aux femmes : l'Arabie Saoudite. Les hommes, comme les femmes, y sont privés du droit de vote au niveau national (le pays étant une monarchie absolue avec un corps législatif nommé par le roi), mais les hommes peuvent voter aux élections municipales. Ce droit, ainsi que le droit de se porter candidates aux municipales, devrait être accordé aux femmes en 20152,3,4. Au Liban, voter est obligatoire pour les hommes, mais optionnel pour les femmes, qui (à l'inverse des hommes) doivent démontrer qu'elles ont suivi au moins une scolarisation primaire pour pouvoir voter 5. À Brunei, monarchie absolue, ni les hommes ni les femmes n'ont le droit de vote3. Dans une configuration plus particulière, le Vatican ne permet qu'aux prêtres (donc aux hommes) de participer au conclave.

https://www.google.fr/search?q=le+droit+de+vote+des+femmes&espv=2&biw=1259&bih=875&site=webhp&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=kNT6VMT5JYTqUt6zhMAG&ved=0CCwQsAQ&dpr=1

Le 8 mai 1945, comme l'avait voulu cinq ans plus tôt le général de Gaulle, la France est présente à la table de la Victoire. Il assure le retour à l'ordre républicain et pose les fondations d'une "France nouvelle".

La fermeté et la rapidité avec lesquelles le général de Gaulle a rétabli l'autorité d'un gouvernement national permet d'éviter la mise en place de l'AMGOT (Allied Military Government for Occupied Territories), prévu par les Américains, qui aurait fait de la France libérée un État administré et occupé par les vainqueurs. Après le débarquement en Normandie, le 6 juin 1944, et son premier contact avec le territoire métropolitain sur la plage de Courseulles le 14 juin 1944, il insiste avec vigueur auprès du général Eisenhower, commandant en chef des armées alliées, pour que Paris soit libéré rapidement, alors que la stratégie alliée prévoit d'aller directement vers l'est sans passer par la capitale.

La 2e DB du général Leclerc libère Paris le 25 août et celui-ci reçoit la reddition de Von Choltitz., le commandant en chef. Ce même jour, le général de Gaulle se réinstalle au ministère de la Guerre, rue Saint-Dominique à Paris, dans le bureau qu'il occupait jusqu'au 10 juin 1940, signifiant ainsi que Vichy est une parenthèse et que la République n'a jamais cessé d'exister. Puis il se rend à l'Hôtel de Ville où il prononce un discours dans lequel il insiste sur le rôle essentiel joué par les Français pour leur propre libération. Le lendemain, 26 août, il descend triomphalement les Champs-Élysées. Le "peuple dans ses profondeurs" est dans un enthousiasme indescriptible. Le 9 septembre, un gouvernement d'unanimité nationale est constitué, sous sa présidence.

Président du Gouvernement provisoire, mais en désaccord avec l'Assemblée constituante élue en octobre 1945 sur la conception de l'État et le rôle des partis, de Gaulle remet sa démission sur la question des crédits militaires au président de l'Assemblée nationale, Felix Gouin, le 20 janvier 1946. Il a rempli la mission qu'il s'était donnée le 18 juin 1940 : libérer le territoire, restaurer la République, organiser des élections libres et démocratiques, entreprendre la modernisation économique et sociale. Mais de Gaulle espère qu'on fera à nouveau très vite appel à lui.

Non au Viol, Non à l'Esclavage et Non à la Torture.
Oui à la Gréve, Oui au Mariage Mixte et Oui au vote Démocratique, Républicain(ne)s, Laïque et Citoyen(ne)s.

Monsieur Tignard Yanis de Toulouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Sam 7 Mar à 9:59

Message personnel sur https://www.facebook.com/

Liberté d'expression... Avec l'abus, qui a ses limites; il faut s'apercevoir de la disparité international et des réglés qui doivent s'établir sur Facebook car Boniface et ses sbires n'ont pas la compréhension occidental de la croyance et de la justice. Et cela malgré la cause: En France, ce dessin peut faire rire ou choquer et dans un autre pays, cela aboutit à bruler des drapeaux nationaux: rire certes est un droit Universel mais cela doit rester dans un cadre de prudence de Soi et de l'Autrui car c'est en cela que nous créons le Fanatisme et laissons enfermer l'espérance par l'ignorance. Et si le bras de fer demeure un jeu et un sport, la caricature devient perverse: Elle conduit au Désespoir au Meurtre au Narcissisme et aux Idéologies et peut se transformer en une gangrène sur une plaie bénine et guérissable prénommé la religion et le divorce. D'où, le respect de l'autrui devant le mariage Laïque et religieux pour ne pas gangréner la Liberté des couples, des prêtres et des citoyens qui la pratique dans la liberté de la loi. Non à l'esclavage, Non à la Torture et non au Viol. Oui à la Gréve et Oui à la Démocratie et la mixité dans l'emploie et l'éducation en gérant les abus des Fanatiques et des illuminés du Nord, du Sud, de l'Ouest, de l'Est et du Centre sur la sexualité et le droit de l'enfant dans la loi.

conseil à regarder: http://robertferron.tumblr.com/

Monsieur Tignard Yanis de Toulouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Lun 9 Mar à 11:36

http://xena-immortal.forumactif.com/t449-le-royaume-d-hades

Déclaration du Premier ministre du Canada à l’occasion de la Journée internationale de la femme

Le 8 mars 2015
Ottawa (Ontario)

Le Premier ministre Stephen Harper a fait aujourd’hui la déclaration suivante, à l’occasion de la Journée internationale de la femme :

« Je me joins aujourd’hui aux Canadiens et aux gens du monde entier pour célébrer les femmes –qu’elles soient nos mères, sœurs, filles, grands-mères, amies, ou simplement celles que nous admirons et respectons. Nous saluons leur courage, leur leadership, leur force et leur compassion, ainsi que leurs perpétuelles contributions à nos familles, à notre économie, à notre pays et à notre monde.

« Au Canada, la Journée internationale de la femme 2015 se tiendra sur le thème Force des femmes. Force du monde, pour souligner les contributions vitales qu’apportent les femmes à l’économie intérieure et à l’économie mondiale. Ce thème souligne aussi l’engagement du Canada à veiller à ce que chaque femme ait l’occasion de participer pleinement à la société, de créer des retombées économiques et sociales, pour elles-mêmes et pour leur famille.

« Notre gouvernement a pris un certain nombre de mesures afin que les communautés soient plus sûres pour les femmes canadiennes et pour leur famille. Par exemple, nous avons lancé le Plan d’action pour contrer la violence familiale et les crimes violents à l’endroit des femmes et des filles autochtones et renforcé notre système judiciaire en faisant adopter la Loi protégeant les victimes des délinquants sexuels, pour protéger tous les Canadiens, y compris les femmes, des délinquants sexuels ou violents récidivistes; en faisant adopter la Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d'exploitation, pour protéger les enfants de l’exploitation sexuelle; et en déposant la Charte des droits des victimes, pour donner aux victimes d’actes criminels une voix plus efficace. Nous avons aussi déposé la Loi sur la tolérance zéro face aux pratiques culturelles barbares, qui vise à protéger les jeunes filles et les jeunes femmes d’un mariage précoce et d’un mariage forcé.

« Sur la scène internationale, le Canada reste un chef de file mondial en ce qui concerne l’amélioration de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants dans les pays en développement. Le monde a constaté que des progrès importants ont été réalisés depuis 2010, lorsque le Canada a mis cette question critique à l’avant-plan pour attirer l’attention mondiale, en lançant l’Initiative de Muskoka sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants (SMNE). Le Canada a de plus galvanisé une action mondiale pour sauver la vie des mères et des enfants dans des pays parmi les plus pauvres du monde en étant l’hôte du Sommet Sauvons chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée en 2014. Ce sommet a réuni des partenaires canadiens et internationaux pour que la SMNE reste une priorité centrale en matière de développement international après 2015.

« Le Canada continuera à faire valoir les droits des femmes et des jeunes filles, au Canada et sur la scène internationale.

« En cette occasion spéciale, j’invite tous les Canadiens à prendre le temps de dire merci aux femmes remarquables qui ont eu une influence dans leur vie et à leur manifester l’immense reconnaissance qu’elles méritent. »
Cabinet du Premier ministre - Communications
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Le 10 mars 2015 en Argentine.   Mar 10 Mar à 4:45

Nul Mer et Tempête n'aurait pu vous arracher à le Terre tout comme aux Océans, aux mers et aux fleuves et rivières: Tout un pays salue les drames de leurs héros dans la vie tout comme dans la Mort: Bienvenue dans Les Champs Élysée décrit par les poètes grecs. Un bref instant de frayeur, mais le souvenir ne peut s'évanouir en un cri de larmes: Il y a la mémoire et la tragédie de l'accident.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Camille_Muffat

https://www.google.fr/search?q=florence+arthaud+biographie&biw=1152&bih=730&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=mMn-VPDBHJHUaquvgKgG&ved=0CCwQsAQ

http://www.purepeople.com/article/alexis-vastine-mort-de-sa-soeur-celie-21-ans-le-sort-s-acharne-sur-le-boxeur_a153001/1#lt_source=external,manual

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Sam 21 Mar à 3:34

Plus de 61 000 Signataires, une mobilisation exceptionnelle mais un silence assourdissant
Envoi du site Web du Premier ministre http://www.pm.gc.ca/ et Dès lors, nous ne cautionnons évidemment pas les propos insultants, racistes, ...de quelque nature que ce soit.

https://www.facebook.com/pages/Association-Marion-La-main-tendue/497244357082981
http://www.pm.gc.ca/

Activité publique du 21 mars 2015

Le 20 mars 2015
Ottawa (Ontario)

L’activité publique du Premier ministre Stephen Harper le samedi 21 mars est la suivante :
Vancouver

19 h – Le Premier ministre Stephen Harper prononcera un discours. Il sera accompagné de Jason Kenney, ministre de la Défense nationale et ministre du Multiculturalisme, d’Andrew Saxton, secrétaire parlementaire du ministre des Finances, de John Weston, député de Vancouver Ouest – Sunshine Coast – Sea to Sky Country, et d’autres membres du caucus.
Hôtel Coast Coal Harbour
1180, rue West Hastings
Vancouver (Colombie-Britannique)
*Ouvert aux médias

NOTES :

Les représentants des médias sont priés d’arriver au plus tard à 18 h 15.
Les représentants des médias sont priés de présenter une pièce d’identité pour se faire accréditer.
Service de presse du CPM : 613-957-5555
Personnel du CPM sur place : Carl Vallée, attaché de presse

Nora FRAISSE
France
20 mars 2015 — Encore Merci pour cette mobilisation pour obtenir de toute urgence,
un numéro d'appel (court) disponible 7/7 et de 9h à minuit,
un guide de prévention dans tous les carnets de liaison des enfants à chaque rentrée,
une formation de tous les acteurs dans nos établissements scolaires.

Nous ne demandons pas la lune, et pourtant, malgré votre mobilisation exceptionnelle pour l'enfance en souffrance dans nos écoles, aucune réponse de Mme Najat Vallaud Belkacem. Ce silence, est difficilement acceptable, bien regrettable. Alors continuez à porter la voix de ce combat, la voix de nos enfants, réduits au silence pour faire reculer ensemble le fléau du harcèlement scolaire.

Les commentaires sont les bienvenus, mais nous luttons contre toute forme de discrimination, de stigmatisation de nos enfants dans les écoles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: L'esprit de liberté.   Lun 31 Aoû à 9:43

l'esprit de liberté est un esprit qui est emprunt à la naïveté de l'émoi. Il est fragile et se console d'un rien sur l'échelle de la vie. Il est naturel et humble... Sa diversité est un affront et pourtant il consiste à dire une réalité fragile et menaçante devant la Tyrannie et ses sbires: La Justice pour Tous pour le Lion tout comme pour le Rat. Pour Georges Orwell et Malabar le cheval et benjamin l'âne. Voilà être au milieu d'un peuple s'est pas la garantie d'une opinion, cela est pour certains un crime, moi je vous avoue que par moment. Mais voilà pour certain(e)s s'est le Roi ou la Reine ou autres, il s'agit de l'opinion. Le parfait est il accessible ? L'imparfait est il lié à la Richesse ? Toujours est il un rempart à l'injustice ? L'amitié ne ruine t'elle pas l'espérance devant la Trahison et la croyance ? Tant de questions qui ont trouvé des réponses... Mais le crime est collectif car le caractère n'est pas l'unisson: Le personnel est trop lié à l'ensemble... Quand on tue une Femme ou un homme; c'est tout un aspect de l'harmonie qui s'évapore de la pensée... L'esprit de liberté est universel dans la foi d'une vision, qu'en est-il du ventre ? Ce n'est pas la liberté qui a détruit les civilisations; ce sont nos ventres affamées devant l'échelle de l'abondance. Et pourtant l'amour est la plus belle des liberté et c'est en cela que certains peuvent se prétendre plus libre et autonomes que certains. Cette liberté de l'amour est certes idiote mais après tout, elle est la plus digne des révolutions.... En Hommage, à l’expression de la vie m^me si on peut dire que cela est emprunt à la naïveté de l'émoi. TAY Republica Tolosa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Mer 2 Sep à 10:31

On peut dire un merveilleux décor mais il s'agit d'un préfixe commun à toutes les galaxies et astres de l'Univers.... Alors sachons voir que le patrimoine est certes universelle et individuelle mais il y a aussi le synonyme de la faculté universelle de vouloir s’agrandir qui est commune et communie à toutes existences de la formation moléculaire éclectique et physique organique ou l'électricité "divine"...
Ainsi parlait Zarathoustra... L’extension de la matière est propre de l'existence Organique et électrique... Toutes les galaxies, astres et instruments sont propres à cette survie issue de.... La raison instrumentale n'est pas sujette à un patrimoine universel et individuel. Pourtant, il y a un aspect de la survie. Les astres sont-ils soumis à la survie tout comme leurs noms imaginaires nous laisse supposer, je dirai plutôt que ce sont les molécules qui sont propres de l’évolutive survie. TAY Republic Tolosa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: http://www.cnt-f.org/subrp/spip.php?article786   Lun 5 Oct à 8:39


1915 - La grève des mères, des filles, des soeurs...
« AU CABARET DES CARBONARIS »
Soirée chantante Comme au temps des Cabonaris [1], le SUB vous propose de passer une soirée chantante autour d’un bon et roboratif plat… de pâtes à la Carbonara.

Femmes en guerre : du pacifisme à la production
mercredi 9 septembre 2015
par SUB-TP-BAM RP
delicious
facebook
googleplus
netvibes
seenthis
twitter
wikio
yahoobookmarks

Le 7 novembre 2015
De 13H00 à Minuit
33, rue des Vignoles – 75020 Paris

Pour la seconde année consécutive, notre syndicat organise une journée de commémoration critique sur le monde en mutation de 1914 à 1921.

1915 LA GREVE DES MERES, DES FILLES, DES SŒURS … « Femmes en guerre : du pacifisme à la production »
Nous y développerons, comme attendu, une analyse syndicaliste et révolutionnaire de l’année 1915 qui vit la confirmation de deux phénomènes particuliers :

Le pacifisme où les femmes montent en première ligne Comme
Louise Saumonneau qui en janvier 1915, diffuse l’appel pour la paix de Clara ZETKIN.
En mars 1915, lors de la Conférence des femmes socialistes à Berne, où la même Louise Saumonneau rapporte un manifeste : "Le monde crache le sang !" qui lui vaudra la prison ;
Et en avril 1915, avec le Congrès international des femmes de La Haye, rassemblant 1136 femmes de 12 pays.
JPEG - 206.8 ko

La présence significative des femmes dans la production
Debout donc, femmes françaises, jeunes enfants filles et fils de la Patrie ! Remplacez sur le champ du travail ceux qui sont sur les champs de bataille.

Viviani, chef du gouvernement Le 7 août 1914
En 1914, on recensait déjà plus de 7 millions de femmes dans un emploi rémunéré comme : fermières, ouvrières, infirmières ou institutrices.
JPEG - 40.2 ko

Pendant la guerre, elles remplacèrent les ouvriers mobilisés. « Munitionnettes » dans les entreprises d’armement, elles représentèrent jusqu’à 1/4 de la main d’œuvre.
JPEG - 101.3 ko

Fin 1917, le personnel féminin dans l’industrie et dans le commerce était alors supérieur de 20% à son niveau d’avant guerre.
JPEG - 75.7 ko
JPEG - 68.9 ko

PROGRAMME
12H30/13H30 Projection du film : Le Grand Désarroi »
13H30/15H15 Femmes, Travail et syndicalisme, un siècle mouvementé.

Des Typotes aux confectionneuses de lingerie, 100 ans de lutte de femmes qui revendiquent et se battent.

Avec la participation de :
François Chaignaud : Auteur de « l’affaire Berger-Levreault : le féminisme à l’épreuve »
Peggy Bette : Historienne Membre du bureau de Mnémosyne
Fanny Gallot : Maitresse de conférences en histoire contemporaine (CRHEC) - Auteure de « En découdre »
Anne Steiner : Maîtresse de conférences en sociologie à l’université de Paris Ouest Nanterre,

15H15/15H30 Intermède du SUB URBAIN BAND

15H30/17H15 1915, Féminisme & Pacifisme en temps de guerre.


Des femmes engagées dans le mélange des genres d’une société en guerre

Avec la participation de :
Évelyne Morin-Rotureau : Historienne, Direction de l’ouvrage collectif « Combats de femmes 1914-1918 ».
Louis Couturier : Auteur de "les femmes et la Libre Pensée"
Hugues Lenoir : Enseignant-chercheur en Sciences de l’Éducation à l’Université Paris Ouest Nanterre.

17H15/17H30 Intermède du SUB URBAIN BAND

17H30/19H30 Le corps des femmes dans les corps d’armées



La prostitution au front et dans les villes de garnison (l’exemple de Bruxelles 14/18)
Les violences sexuelles dans le cadre de la féminisation des armées

Avec la participation de :
Benoit Majerus (sous réserve) : Historien
Leila Miñano et Julia Pascual : Auteures de la « Guerre invisible »

19H30/20H00 (dans l’impasse ou dans la petite salle) : Lecture de textes

20H30

Concert

Pendant toute la journée
Un café-Jeux
Une librairie Thématique
Un atelier de sérigraphie
Un bar et une restauration continue

12H30 au 33 rue des vignoles Paris 20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: La tribu de Fingerprints of Water on the Sand   Jeu 19 Nov à 10:01

NASA astronaut Kjell Lindgren took this photograph on Nov. 11, 2015 from the International Space Station, and shared it with his followers on social media. Lindgren wrote, "The delicate fingerprints of water imprinted on the sand. The #StoryOfWater." The area photographed is located in Oman, approximately 20 km to the west-northwest of Hamra Al Drooa.

One of the ways research on the space station benefits life on Earth is by supporting water purification efforts worldwide. Drinkable water is vital for human survival. Unfortunately, many people around the world lack access to clean water. Using technology developed for the space station, at-risk areas can gain access to advanced water filtration and purification systems, making a life-saving difference in these communities. Joint collaborations between aid organizations and NASA technology show just how effectively space research can adapt to contribute answers to global problems. The commercialization of this station-related technology has provided aid and disaster relief for communities worldwide.

Image Credit: NASA
Last Updated: Nov. 17, 2015
Editor: Sarah Loff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: L' Absolue Clarté d'une Femme.   Sam 21 Nov à 9:59

L' Absolue Clarté d'une Femme.

Qui est elle ainsi rongeant mon âme... O Hypocrite, je ne recherche pas son amour.
Dans la clarté de son cœur, je tends mes tentacules en formes d'aigle.
Peut m'importe sa beauté et son âme, je recherche son désir effréné pour la libérer.
Sois libre... Pour mieux la retenir et ainsi assouvir nos chairs du pardon et du pécher.

Maintenant et après, elle voit que je n'ai point de chaines ni de douleurs. Elle doute.
Je n'ai point de réponse à son émotion et se détourne vers le piètre spectacle temporel.
Je l’éparpille tout en sachant recomposer ses morceaux et j’apprends à accepter son retour funeste.
O bienheureuse source, je ne te vole rien, je cours sur le sens de rêveries que tu éveilles en moi.

Monsieur Tignard Yanis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Ven 4 Déc à 10:21

Montaigne, l’amitié et autrui :

– “Dans la véritable amitié, celui qui donne est l’obligé ; Tout y est abandon : deux âmes n’en font qu’une”

– “Mon opinion est qu’il faut se prêter à autrui et ne se donner qu’à soi-même”

– “Au contraire du commun des hommes, j’admets en nous plus facilement la différence que la ressemblance”

– “L’amitié, c’est une chaleur générale et universelle, tempérée, au demeurant, et égale”

– “Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage”

– “Quand bien nous pourrions être savants du savoir d’autrui, au moins sages ne pouvons-nous être que de notre propre sagesse”
Montaigne et la subjectivité :

– “Tout homme porte en soi la forme entière de l’humaine condition”

– “C’est une perfection absolue et pour ainsi dire divine que de savoir jouir de son être”

– “J’aime mieux forger mon âme que la meubler”

– “La plupart de nos occupations sont comiques. Il faut jouer notre rôle comme il faut, mais comme le rôle d’un personnage emprunté”

– “Il est plus insupportable d’être toujours seul que de ne le pouvoir jamais être”

– “Nous vivons par hasard”
Montaigne et la mort :

– “A la vérité, pour s’apprivoiser à la mort, je trouve qu’il n’y a que de s’en avoisiner”

– “La mort ne vous concerne ni mort ni vif: vif, parce que vous êtes; mort, parce que vous n’êtes plus”

– “Philosopher, c’est apprendre à mourir”

– “Il faut être toujours botté et prêt à partir”
Montaigne, les femmes et l’amour :

– “Au lit, la bonté prime la beauté”

– “Une jolie femme est le paradis des yeux !”

– “Les plaisirs de l’amour sont les seuls vrais plaisirs de la vie corporelle”
Montaigne et la sagesse :

– “C’est le jouir, non le posséder, qui nous rend heureux”

– “Tout ce qui peut être fait un autre jour, le peut être aujourd’hui”

– “La sagesse a ses excès et n’a pas moins besoin de modération que la folie”

– “La vie n’est en soi ni bien ni mal : c’est la place du bien et du mal selon que vous la leur faites”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Position de la République de l'Olivier face à l'acte.   Mar 29 Déc à 9:23

De son côté, le ministère chinois des Affaires étrangères a réagi par la voix de son porte-parole, cité par l’agence officielle Xinhua, en se bornant à déclarer que le Japon doit “regarder bien en face son agression historique et réfléchir à celle-ci, et traiter les questions relatives de manière responsable”. La presse chinoise, qui a rapporté en novembre dernier le décès de la dernière des survivantes chinoises plaignantes dans ce dossier, se contente de rapporter l’information sans la commenter.

Ces femmes indonésiennes sont aujourd’hui octogénaires. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elles ont été contraintes par l’armée d’occupation japonaise de se prostituer. Deux livres leur sont consacrés.

Une profonde anxiété se lit sur le visage de la vieille dame. Ses lèvres fines esquissent un sourire, mais ne parviennent pas à dissimuler l’amertume. A plusieurs reprises, ses yeux se gonflent de larmes. Elle cligne des paupières au souvenir de l’infamie qui l’a frappée il y a des décennies, lorsqu’elle goûtait aux premières heures de l’adolescence. Dans un hôtel paisible de Semarang, la journaliste et anthropologue néerlandaise Hilde Janssen s’entretient avec cette femme de 80 ans qui dit s’appeler Paini. Elle est veuve et vit aujourd’hui avec ses enfants et ses petits-enfants. “Je lui ai dit que j’avais été souillée, mais il n’a jamais cessé pour autant de m’aimer”, confie-t-elle à Hilde, évoquant l’homme avec lequel elle a fondé une famille. Avant lui, Paini avait été mariée deux fois, deux unions arrangées par ses parents qui s’étaient terminées en divorce. Tout cela à cause de son passé. A 13 ans, la jeune fille avait été contrainte de travailler dans une caserne de l’armée d’occupation japonaise à proximité de son village. Les premiers temps, flanquée d’un groupe de soldats nippons, elle faisait la tournée des maisons pour collecter des vivres. Puis elle reçut l’ordre de creuser des canaux d’irrigation et d’aider aux cuisines. Mais une nuit son destin bascule. Une patrouille vient la chercher. Elle est conduite à la caserne et violée. Et ainsi de manière répétée pendant cinq mois. “Lors notre entretien, elle avait du mal à se résoudre à prononcer le mot ‘viol’”, explique Hilde.

Paini est l’une, parmi des milliers, des femmes indonésiennes qui ont été forcées à être des jugun ianfu [en japonais : “femmes de réconfort pour l’armée”] sous l’occupation japonaise durant la Seconde Guerre mondiale . Paini n’est pas la seule jugun ianfu que Hilde ait rencontrée à Semarang. La journaliste a aussi retrouvé la trace de Mardiyah, 84 ans, dont le destin fut analogue. Sauf que Mardiyah était déjà mariée lorsqu’un caporal nippon lui demanda d’emménager à la caserne pour laver le linge. Mais, en plus de son activité de blanchisseuse, elle fut enrôlée au côté des travailleurs forcés affectés à la construction de routes et au creusement de tranchées. Bientôt, sous la con­trainte, elle devient la “maîtresse” du caporal, puis fait une fausse couche alors qu’elle transporte des pierres. “Je ne savais même pas que j’étais enceinte, mais, lorsque j’ai perdu tout mon sang, je me suis sentie soulagée. J’avais au moins évité la honte d’avoir un bébé japonais”, raconte-t-elle.
Les récits tragiques de ces deux femmes figurent avec ceux de seize autres jugun ianfu dont les photos ont été exposées cet été à l’Erasmus Huis, le centre culturel néerlandais de Jakarta. Ces portraits grand format sont l’œuvre du photographe Jan Banning, qui a accompagné Hilde dans ses pérégrinations à travers plusieurs régions d’Indonésie pour recueillir les témoignages d’anciennes jugun ianfu. “J’ai interviewé cinquante femmes victimes de cet esclavage sexuel, mais toutes n’ont pas eu leur photo exposée”, précise Hilde, qui a rassemblé ces témoignages dans un livre intitulé Schaamte en onshuld: Het verdrongen oorlogsverleden van troostmeisjes in Indonesië [Honte et innocence : l’histoire de guerre refoulée des femmes de réconfort en Indonésie]. Un autre ouvrage, Comfort Women, contient les dix-huit portraits de Jan Banning.

Retrouver ces cinquante femmes n’a pas été chose facile. En 2007, Hilde entreprend des recherches dans les régions qui ont abrité des garnisons japonaises. La journaliste a enquêté à Sumatra, à Java, dans le Kalimantan et jusqu’aux Moluques. Elle raconte son expérience dans les villes de Padang et de Bukittinggi, sur l’île de Sumatra : “Chaque fois que je croisais une personne âgée, je lui demandais si elle connaissait une ancienne femme de réconfort.” En vain. Les langues refusaient de se délier. Visiblement, les tabous liés aux coutumes de cette région l’empêchaient de recueillir des témoignages : “J’ai approché toutes les grandes organisations indonésiennes qui s’étaient occupées de la question. Mais ces structures avaient perdu le contact avec les réseaux qu’elles avaient tissés par le passé. Et, quand je rencontrais une personne qui avait essayé d’aider ces femmes, elle refusait de me les présenter, ne voulait plus entendre parler de cette histoire ou au motif qu’elle était gênée vis-à-vis de ces anciennes jugun ianfu à qui l’on avait promis des réparations dont elles n’avaient jamais vu la couleur.” Heureusement, à Bukittinggi, Hilde a finalement retrouvé la trace de deux anciens heiho [supplétifs indonésiens engagés dans l’armée d’occupation japonaise] qui travaillaient précisément à dresser la liste des jugun ianfu. Grâce à eux, la journaliste a réussi à localiser d’anciennes femmes de réconfort à Sumatra, à Kupang [Timor-Ouest], à Java-Ouest et sur d’autres îles.

Parfois, l’information lui est parvenue presque par hasard. Comme à Babar, aux Mo­luques, où elle a trouvé, dans un livre sur Ambon [capitale des Moluques] un chapitre qui évoquait le massacre de la population du village d’Emplawas par l’armée japonaise le 5 octobre 1944. Dans ce chapitre était consigné le témoignage d’un homme qui racontait comment des jeunes filles avaient été emmenées par des soldats nippons comme “butin de guerre” dans les bordels militaires. A l’issue d’une longue enquête, Hilde parvint à retrouver deux de ces femmes. L’une d’elles, Dominggas, 82 ans, lui a raconté avoir été parquée à 16 ans dans une maison de passe où on l’avait affublée du nom de Mikori.

Au-delà de la difficulté de retrouver la trace de ces anciennes jugun ianfu, Hilde a dû redoubler d’efforts pour les amener à se confier. Leur traumatisme était tel que nombre d’entre elles avaient choisi de se taire, de peur que cette “infamie” ne se retourne contre elles. “Il semble que le gouvernement indonésien ne veuille plus rien savoir du problème. Les autorités considèrent que c’est une histoire honteuse dont il n’est plus utile de parler. Comme le souligne l’avocate et militante des droits de des femmes Nursyahbani Katjasungkana, cette attitude est bien plus grave que celle de l’Etat japonais, qui au moins a reconnu les faits, même s’il affirme que ces jeunes filles se sont prostituées de leur plein gré, ce qui est bien évidemment faux.”

On estime que 5 000 à 20 000 jeunes Indonésiennes ont été contraintes à “servir” les troupes japonaises comme jugun ianfu. Elles avaient entre 13 et 16 ans. Elles furent enlevées dans la rue ou chez elles, embarquées sous la menace dans des camions, attirées par la promesse d’un emploi ou même recrutées par des chefs de village. Mais selon Hilde, qui s’appuie sur les récits des femmes qu’elle a rencontrées, le nombre de victimes est bien plus élevé : “Parce que celles qu’on appelle jugun ianfu sont celles qui travaillaient dans les bordels officiels avec des horaires fixes, qui faisaient l’objet de visites médicales hebdomadaires et avec lesquelles les hommes devaient utiliser des préservatifs.” A cette époque, le gouvernement japonais avait imaginé ce système des jugun ianfu afin de stimuler le moral des troupes et d’empêcher la propagation des maladies vénériennes ainsi que les viols collectifs. Telles étaient du moins les directives officielles de l’empire japonais en 1938. Vaste fumisterie. Les viols se multiplièrent, dans les entrepôts, dans les trains et dans les maisons. “Pour l’armée d’occupation japonaise, le système des jugun ianfu était une mesure pragmatique. Mais pour toutes ces jeunes filles ce fut un cauchemar, assène Hilde. Il est grand temps qu’on ouvre les yeux sur le destin tragique de ces femmes.”


Nunuy Nurhayati
Trois ans d’occupation japonaise

“1941 : en décembre, les Japonais déclenchent une attaque aérienne contre Hawaii, le 50e Etat des Etats-Unis. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni déclarent immédiatement la guerre au Japon. Déclaration suivie par celle du gouverneur des Indes néerlandaises [l’Indonésie actuelle]. C’est ainsi qu’éclate la guerre du Pacifique.
1942 : utilisant la tactique de l’Allemagne, le Japon lance une guerre éclair en Asie du Sud-Est. Tous les pays colonisés par l’Occident tombent entre les mains de l’armée impériale japonaise. En mars, Java tombe à son tour. […]
1943 : les attaques de grande envergure des Alliés en Asie du Sud-Est contraignent les forces armées japonaises à une position défensive. […] Les liaisons maritimes et aériennes devenant difficiles, l’armée impériale ne peut plus faire venir de femmes de réconfort du Japon, de Chine ou de Corée. Pour les remplacer, les jeunes filles indonésiennes sont envoyées en première ligne afin de divertir les troupes.”
C’est par cette chronologie que débute Perawan Remaja dalam Cengkeraman Militer (Jeunes filles en fleur sous emprise militaire), le livre document que le grand écrivain indonésien Pramoedya Ananta Toer (1925-2006) a consacré aux femmes de réconfort sous l’occupation japonaise. L’ouvrage est paru en 2001, mais Pramoedya l’avait écrit dans les années 1970, sous la dictature du général Suharto, alors qu’il était incarcéré sur l’île de Buru, dans l’archipel des Moluques, en raison de son appartenance présumée au Parti communiste. Pour écrire ce livre, Pramoedya s’est appuyé sur des témoignages recueillis auprès de codétenus qui avaient eu l’occasion de parler à des femmes originaires de Java envoyées durant la guerre à Buru pour satisfaire les troupes japonaises.

Le projet

Le photographe Jan Banning (Pays-Bas, 1954) est né de parents originaires de ce qui était encore les Indes néerlandaises. Profondément marqué par les traces laissées par la guerre en Indonésie, il s’intéresse aux travailleurs forcés sous l’occupation japonaise durant la Seconde Guerre mondiale et publie le livre Traces of War (éd. Trolley, 2005). La journaliste et anthropologue Hilde Janssen (Pays-Bas, 1959) a découvert l’Indonésie en 1991, avant d’y élire domicile en 2000. En 2007, elle entreprend une enquête sur les “femmes de réconfort” et fait appel à Jan. Outre une exposition itinérante en Indonésie et aux Pays-Bas, leur projet commun a abouti à la réalisation d’un documentaire et à la publication de deux livres : Schaamte en onshuld: Het verdrongen oorlogsverleden van troostmeisjes in Indonesië (éd. Nieuw Amsterdam, 2010), de Hilde Janssen, et Comfort Women/Troostmeisjes (bilingue anglais/néerlandais, éd. Ipso Facto/ Seltmann-Söhne, 2010), de Jan Banning.

SOURCE
TEMPO ET KORAN TEMPO Jakarta www.tempointeraktif.com/
Le titre est publié pour la première fois en avril 1971 par P.T. Grafitti Pers, dans l’intention d’offrir au public indonésien de nouvelles façons de s’informer, une liberté d’analyse et le respect des divergences d’opinion. Petit à petit, [...] Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Mar 12 Jan à 10:58

-Un orphelin ne réclame pas la charité, la République lui acquiert l'Honneur.
L'honneur est la Liberté de Naissance.
- The harmony of the monotheistic and polytheistic world resides in the faith and the respect that we give to the word of various.The prayers
TAY Republica
-La sagesse de l'ouverture est devant le couvert du silence. Le bavardage dissipe l'oreille
et la parole est le cri des esprits : Le Débat.
-Je regarde l'Histoire, certains font le choix de Fuir: Un défaut mais je préférè rester et me battre: La Fierté
TAY Republica

-Le Destin se construit en l'espace d'une seconde pour celui qui sait attendre le Temps.
C'est la Coordination.
-Le caractère peut évoluer, celui du devoir est de distinguer la barbarie de la stupidité. Le devoir est clairvoyant.
-L'ouvrage se construit en l'espace d'une seconde pour celui qui sait attendre.
TAY Republica

-L'Equilibre : Attendre est le propre de l'absurde et pourtant, la précipitation provoque les bousculades et les victimes.
-Un journaliste qui dénonce les rues. Une femme sur le bord d'une route, qui n'attend point charité, sourit. Cela est l'évolutionnisme.
-Un orphelin ne réclame pas la charité, la République lui acquiert l'Honneur.
L'honneur est la Liberté de Naissance.
-Le présent est une éternité que l'on enterre sous forme de Prévision Prophétique. Le temps est un destin : le présent qui annonce le Présent
-Le temps est un destin : le présent qui annonce le Présent.
Le sens des signes et des majuscules.
yanis la chouette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Sam 30 Jan à 10:44

Communiqué de presse du 17 janvier 2016 Norah Jones - Don't Know Why https://www.youtube.com/watch?v=tO4dxvguQDk
Goodyear : la vraie violence c’est celle de l’Etat et du patronat !

Suite à la condamnation sans précédents, le 12 janvier dernier, de 8 anciens salarié-es de l’usine Goodyear à 9 mois de prison ferme dans le cadre de leur lutte contre la fermeture de leur usine, la CNT déclare son soutien aux condamnés à et leurs camarades de luttes. Elle appelle toutes et tous à mettre en œuvre la solidarité de classe et à participer aux différentes mobilisations de soutien afin d’exiger leur relaxe en appel.

Cette condamnation, est une nouvelle illustration de ce qu’est la justice de classe, au service de l’Etat et les patrons. Leur vision du soi-disant « dialogue social », c’est « marche ou crève », et si possible, crève en silence et sans te révolter. Le patronat peut ainsi jeter à la rue des milliers de salarié.es, les conduisant tout droit vers la précarité, voire le suicide, avec la complicité d’un gouvernement et de sa « justice » qui emprisonne celles et ceux qui se sont légitimement battus au nom de la justice sociale.

Ces dernières années ont vu se multiplier des condamnations de nombreux.euses syndicalistes parmi les plus engagé-es. Le cas de notre camarade Fouad Harjane, condamné à 40 000 euros d’amende pour sa participation à un mouvement anti-CPE, en est un exemple frappant. Des poursuites ont également été engagées à plusieurs reprises contre des personnes venant en aide aux migrant.es, sans parler de la violente répression dont sont victimes les Zadistes partout en France, à commencer par ceux et celles de Notre-Dame-des-Landes.

Mais depuis quelques mois, le gouvernement passe à la vitesse supérieure dans cette répression du mouvement social dans son ensemble tel que l’annonçait l’offensive patronale, médiatique et judiciaire contre les salarié.es d’Air France.

Comme d’habitude, on balaye de la main la vraie violence, la violence sociale que des milliers de salarié.es et de précaires, chômeur.euses, retaité.es, étudiant.es, subissent chaque jour. Les responsables de cette violence-là, l’État et les patrons, ne sont en revanche jamais inquiétés et encore moins condamnés....Le discours est maintenant complètement décomplexé, et le Medef s’engage dans la brèche en rappelant son souhait de casser complètement le contrat de travail, et si possible, le code du travail dans son entier, pour enfin avoir cette liberté totale de broyer les travailleurs et les travailleuses et permettre au patronat d’engranger toujours plus de fric, tandis que les « sans-dents » crèveront la dalle dans la rue. Nul doute que le gouvernement saura répondre à ses attentes ; ce gouvernement qui prône la liberté d’expression, une larme de crocodile au coin de l’oeil et la voix vibrante d’émotion, alors qu’il multiplie en réalité les outils pour la bâillonner.

L’instauration de l’état d’urgence permet quant à elle toute une série de perquisitions, gardes-à-vues, assignations à résidences complètement injustifiables ciblant les militants, comme ce fut le cas lors de la COP21, et sans aucun lien avec la lutte contre le fondamentalisme religieux, qui n’aura finalement servi que de prétexte.

Alors qu’un nouveau projet de Constitution entend bien pérenniser cette situation, il est plus que jamais moment de réagir de façon collective. Nous pouvons désormais craindre le pire en termes de répression des mouvements sociaux, mais le pire serait surtout de nous y résigner sans lutter pour notre notre liberté d’action, d’expression, de réaction, ou tout simplement, pour notre dignité. Face à la répression, l’arme des travailleurs et travailleuses, c’est la lutte des classes !

C’est par la lutte, que nous avons obtenu un certain nombre d’acquis sociaux, que l’Etat et le patronat ont réussi en partie à casser.

C’est par la lutte que nous réussirons à les préserver et en obtenir de nouveaux et que la gestion directe des moyens de productions pourra être enfin faite par les travailleurs et les travailleuses eux-elles mêmes (en un mot, l’autogestion !)

Nous exigeons :

- La relaxe pour les Goodyear et l’’abandon immédiat et sans condition des poursuites judiciaires contre l’ensemble du mouvement social

- L’abrogation de l’Etat d’urgence

La CNT

Soutenez les camarades de Goodyear en signant la pétition ci-dessous

https://www.change.org/p/fran%C3%A7...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Mar 9 Fév à 9:11

L'enquête sur un viol est nécessaire et doit aboutir à la clarté. Il y a des faits devant les tribunaux,pas dans une Ambassade. Loi des Républiques d'Israël et de la Palestine.
TAY Republica
Pour un soldat et des citoyen"ne"s, le plus lourd des sentiments est l'oublie du nom de ses camarades et citoyen"ne"s.
TAY Republica
Une adversité dans la vie, c'est la rencontre de l'oublie devant l'autrui... Quels sens définir au partage devant la charité ! Point d'exclamation devant l'adversité de la vie car il y a pas place à l'interrogation en situation d'adversité. C'est l’instinct qui prends le dessus ! La survie n'est pas le propre de l'individu, elle définit la personnalité et l'Être autant "pour l'Homme que pour la Femme" et autant pour le Féminin que le Masculin.
TAY Republica
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Becs et Ongles dans la Liberté et l'Egalité.   Lun 14 Mar à 11:03

Découvrir s'est avec ses parents et Seul. Loin de l'opinion du temps. Tel l'oiseau, on découvre les Devises et les Éducations. https://www.youtube.com/watch?v=OSZCFFpix2g
Non à la séquestrations, aux Viols et Tortures Morales et Physiques ainsi que Non à l'Esclavage... Oui à l'Ecoute, l'Education et Droit de Travail pour Toutes et Tous à partir d'un Age qui ne perturbe pas la croissance de l'Enfant et lui permettant une libre autonomie sur Le Temps de son adaptation entre le passage de l’Adolescence et de l'Age Adulte. Le fait d'ëtre infertile ou Non soucieuse d'avoir un enfant n'est plus un Crime dans Une République et Une Démocratie
TAY.

The feast of Purim For The Women Vashti and Esther , the Children an the freedom, Discover is with his parents and only. Far from the opinion of the time. As the bird, we view the currency and the éducation ... https://www.youtube.com/watch?v=NBE-uBgtINg The Republic of the olive tree
TAY

L'identité sexuelle ne doit pas obscurcir la pensée de l'enfant lorsqu'il deviendra Adolescent. Ne pas donner d'étiquette sur la méfiance du croyant et de la nature. Nous sommes dans une étape où malgré tout le mythe de la fidélité ne peut être une utopie. Il est doux de croire à une vie meilleur et pour construire un au-delà, il faut bien traverser cette espérance de crainte et d'amour... Dieu n'est pas un ralentisseur, il est celui qui indique une route sans pour autan nous déconseiller l'aventure dans la sagesse de l'Ecrit et de l'autrui. La Séquestration, Le Viol, la Torture et l'Esclavage sont des Crimes sexuelles et Morales aux Yeux de la loi de Dieu, de ses Républiques et de l'Ecoute Morale.
TAY

La joie d'apercevoir est une caresse qui avec l'age fait que quand on est jeune pour apprendre, il faut découvrir. La Liberté, l'Égalité, La Fraternité et L'Espérance sont une perpétuelle lutte dans la Vie de L'Univers, de Soi et de L'Utopie...
TAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Mer 16 Mar à 10:34

L'enquête sur un viol est nécessaire et doit aboutir à la clarté. Il y a des faits devant les tribunaux,pas dans une Ambassade. Loi des Républiques d'Israël et de la Palestine.
TAY Republica
Pédophilie : Les enfants sont sujet à des regard et des gestes. On se dit que c'est impossible et pourtant, il y a des prédateurs.
Pour un soldat et des citoyen"ne"s, le plus lourd des sentiments est l'oublie du nom de ses camarades et citoyen"ne"s.
TAY Republica
Une adversité dans la vie, c'est la rencontre de l'oublie devant l'autrui... Quels sens définir au partage devant la charité ! Point d'exclamation devant l'adversité de la vie car il y a pas place à l'interrogation en situation d'adversité. C'est l’instinct qui prends le dessus ! La survie n'est pas le propre de l'individu, elle définit la personnalité et l'Être autant "pour l'Homme que pour la Femme" et autant pour le Féminin que le Masculin.
TAY Republica
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: La tempête Magnétique ou Big Bang   Lun 21 Mar à 10:45

Dans la volonté, on y retrouve la notion de
combativité. Ce phénomène peut être démultiplié dans
le sens du matériel et d’un autre phénomène que l’on
surnomme la construction du sens.
En effet, il y a cinq sens pour l’un ; pour d’autres
il n’y en a pas : D’où l’intérêt d’y inclure l’aspect
de recherche pour donner sous forme de Définition à un
problème de rationalité. La combativité est un sens ou
une recherche ?


Pour la culture japonaise, les deux sont
étroitement liés dû au fait que le seuil n’est pas
encore résolu dans le sens théorique du scientifique.
Ainsi est né l’embryon : L’amour ne peut être une
épreuve. L’amour, donc, est une conséquence ou une
sorte de soumission. Alors, pourquoi tant de
mathématicien et philosophe, interprète-il l’amour
comme réel dans l’irréel.


L’amour n’est pas un sens : Il aurait pu être une
passion si l’amour se complétait. Or là, l’amour de
passion n’a qu’une part douce d’irréalité ; il y a
aucune volupté. Il est charnel. Donc, le sens de
l’amour est inclus dans la chair et l’information.
Ainsi, l’amour est le plus grand préliminaire du sexe…
La combativité s’inclus plus dans un terme d’amitié ou
dans l’attribution d’un pouvoir.


Le combatif ne s’oppose pas au sexe, ni
d’ailleurs à l’amour : Mais le combatif sépare l’âme
du corps. Il y a le bestial ! Chacun a son sens de
l’interprétation pour le prénommer. Ainsi, le
platonique n’est ni vérité, ni certitude. Il y a un
cheminement. On parle des filtres d’amours en magie ;
un scientifique dans sa juste raison, dénoncera
l’humide de la femme et l’impuissance métaphysique de
l’homme. La femme n’a pas besoin d’une lueur pour se
donner à un mâle ; l’homme lui a besoin d’une lueur,
de cours et d’un amour. La femme est une symboliste,
l’homme n’a pas cet attrait de découvrir…


Tous les hommes ne sont pas des mâles
et c’est ainsi que la femme créa la réunion de groupe
: Si la pomme est liés à la discorde, cette différence
s’appelle le lien du poète. L’érection n’est pas
taboue, et c’est ainsi qu’est né cet art de la pomme
face à la discorde : La Psychologie est incapable de
donner un profil de la fille facile et du mâle.




Alors, ce débat pourrait être
éternel si il n’y avait pas les choses courantes : Les
êtres semblent donner la volonté de rassembler leurs
idées autour d’une volupté… aucunes ne semblent être
commune malgré leur nombre limité. Ainsi le corps
n’est pas un outil pour le crime ; dans le mille,
cette prostitution est sujette à la torture, à la
vente et au marketing. Nous le savons, vous le savez !
Le média est bien plus qu’un outil de
télécommunication ! C’est le monde secret des réponses
autour de cette illusion qu’être devenu bien plus
qu’une ombre à la solde de « pions ignorants »
ignorant les parfums secrets des reines et de leurs
agents… Dans la volonté, il y a deux forces :
L’électrique et le cerveau.



Ainsi, bien plus qu’une
apparence ! j’ai aperçut l’intérêt de cette certitude
: Politiquement, il n’y a pas de taupes ! Des
mouchards, hum… Bien plus, c’est l’espionnage ! Un
monde où la mort est un camouflet au même titre que la
personnalité : Des traînées de pétrole s’échappant du
« prestige ». Ainsi, la nature de l’Homme n’est pas de
prévenir sur les coups que peuvent recevoir ses femmes
devenues des filles de joie. Il y a-t-il un intérêt à
les fréquenter ou alors, juste pour leur donner des
cours de tuyauterie. Les mouchards sont plus efficace
de l’espace, chaque puissance possédant son propre
satellite d’observation ; Le scientifique est le fou
et le géographe devint le cavalier d’un vaste
échiquier : La géopolitique en est toujours à ce coût
que procure un tournoi de joueurs. On peut parler des
gènes mais il y a le goût du physique. Bien que les
problèmes ne soient plus ; car en amour comme en
sciences, on fait à cet appel de données. Etre devenu
au cœur de l’information. Pourtant, l’éprouvette a
enrayé la peste ou d’autres maladies : C’est logique,
l’éprouvette a donné l’existence à l’embryon auprès de
l’ovaire. Le mythe d’un homme et d’une servante qui
donne à une femme d’être une mère. La science a
écartelé la jalousie des hommes et des femmes pour
laisser place à ce fait : Guérir. C’est noble mais tel
est le terrible. Une petite mouette volant sur l’onde
criant et jouant à travers l’espace. Découvrir notre
chaînon s’est ici ; le danger s’est là-bas. Cette
information n’est pas liés à l’érection ; ainsi il
existe le secret médicale pour le bien de l’individu :
L’amour et le travail sont deux horloges. J’ai eu
peur de ne pas y parvenir ; peur d’être timide. Mais,
j’ai eu la violence sur moi-même, et comme beaucoup,
je l’ai attribué à la claustrophobie. Mais, j’avais
conscience du mal. Pour ne pas craquer être simple, et
là de vieilles légendes, me sont revenu : J’ai hait
l’homme mais pas ces livres. Je n’étais pas sociable
car j’avais honte. Ainsi si, la philosophie s’est
greffée à l’amour, au désir et au sexe ; Les
mathématiques et la biologie ont conçu ce fait sur les
résultats de la molécule physique, les atomes et de
l’observation de l’astronomie : Les géopolitiques,
l’espace et l’histoire. La vie est au sein d’un
infiniment grand et d’une minuscule électrique : Le
ciel et l’espace. L’histoire du petit s’implose au
sein d’une ligne dans le fait que la gravité est le
déclencheur de l’arc électrique. La hauteur donne des
indications sur le volume et la masse.


La tempête n’a rien laissé que son
propre spectre : Mais quelle soit électrique ou
matière ; elle est avec la gravité, la formation du
ciel céleste. La ligne du néant donne un parallèle
avec le temps pour le vide. Les scientifiques
confondent la cellule et le centres d’où ces
interminables réunions sur la créativité de l’univers.
Ainsi ce parallèle est donné par l’étendu et les
différentes sources de luminosité sont définies sur le
fait de l’étendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!   Aujourd'hui à 16:51

Revenir en haut Aller en bas
 
La justice du 8 Mars ou Citoyennes, n'oubliez pas...!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Justice et l'Injustice
» Justice à l'américaine
» OGM - Monsanto débouté par la justice allemande
» Restos du Coeur : collecte alimentaire 5 et 6 mars
» REP INFO MARS 2011 LEGION ETRANGERE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: