La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ⴽⵓⴽⵜ, la wilaya de Batna, Salim Yezza et بسكرة

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7050
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: ⴽⵓⴽⵜ, la wilaya de Batna, Salim Yezza et بسكرة   Ven 3 Aoû à 3:20

Salim Yezza (en tifinagh ⵙⴰⵍⵉⵎ ⵢⵥⴰ , en arabe سليم يزة), est un militant du droits de l'homme et de la cause berbère, algérien d’origine Chaoui, né a T'Kout dans la wilaya de Batna en Algérie le 28 janvier 1974.

Enfance, Jeunesse et origine

La famille de Yezza était défenseur de la liberté et de la cause identitaire. Son grand-père maternel a été exécuté par l'armée française en 1959 au lieu dit El Ouajeth tout près de la SAS de Timsounine, pour avoir pris les armes contre le système de cette époque1.

Salim Yezza né le 28 janvier 1974 à T'Kout dans la wilaya de Batna dans les Aures en Algérie, dans une famille Chaoui des Aït Bouslimane1,2. Il a suivi une scolarité dans son village natal, puis a côtoyé le lycée d'Arris, à 35 kilomètres de son village1. Chaque jour, il faisait des aller et retour jusqu'à ce qu'il choisisse de changer de lycée pour celui d'Ouargla qui est encore plus loin au sud du pays1. À Ouargla, il opte pour un apprentissage en pâtisserie boulangerie, d'où il en sort diplômé en juin 19931.

Sa mère lui a appris que l'amazighité n'est pas qu'une langue mais toute une culture3,2. En 1989, il rejoint l'Association culturelle amazigh de Tkout et la communauté culturelle des Irighien, où il entre en relation avec des militants de sa région qui partage la même passion pour la chanson chaouie engagée, à l'exemple de celle du groupe Zalato des Aurès3.

Depuis son enfance, il a été fasciné par le tifinagh qu'il a appris à écrire depuis ses 10 ans1,3. Le jeune Salim s'intéresse de plus en plus à la culture amazighe, avant les années 1990, les mouvements étaient par top apprécié en Algérie, Yezza adhérait à tous ces mouvements militantistes pour la défendre la cause berbère discrètement3.

Il était très actif dans la propagation de la culture berbère dans sa région en aidant la section de l'Union nationale de la jeunesse algérienne de Tkout, par les sketches, les chorales et les activités culturelles3.
Chemin de son combat de militant
La place du mai noir du chaoui « maiu aberkan » (la date est celle du jour de la mort de Argabi Chouaïb)

À 19 ans Selim part pour le service national qu'il a fait à Aïn El Turk puis à El-Harrach1. De retour à T'kout, il ouvre sa pâtisserie à 22 ans dans le quartier Zinoune, qu'il baptise Emnney en hommage à son grand père maternel1. En 2001, il déménage sa pâtisserie à son quartier natal d'El Bordj, et il lui a donné le nom de boutique Tafsuth1.

En 2001, Salim Yezza était délégué de la coordination des comités des quartiers et des villages de la daïra de T'Kout4,5. Depuis cette année, le jeune militant devient plus impliquer dans la cause berbère, après les événements de Kabylie du printemps noir3. Il créa un mouvement de soutien pour la Kabylie, en organisant des marches de protestation3. Mais aussi, il commence à défendre tous les doits de l’homme dans sa région aussi, en protestant à Arris, contre le refus d'inscrire un nouveau-né sous le prénom berbère de Ghilès3.

Le 4 novembre 2003, il a comparu devant le juge d'instruction près du tribunal d'Arris, juridiction de Batna, pour entrave aux préparatifs de la visite présidentielle d'Abdelaziz Bouteflika et distribution de tracts appelants au boycott, selon les autorités. Salim est relâché le soir même sous la pression des âarchs4,5. En juin de la même année à Batna, Yezza est condamné à 2 mois de prison avec sursis pour avoir organisé une marche non autorisée4,3.

Lors des évenements de T'kout, il a du fermer son commerce1. Salim et son père et un grand nombre de personnes sont acusé d'avoir causé les troubles qu'a connus la région et d'avoir rédigé des communiqués diffusés dans le journal du Matin6. Le père de Yezza surnommé Dadda Mouhand7 a eu 3 mois de prison ferme6.

Selon le journal français L'Humanité en 2011, il a été contraint à l’exil en France pour échapper à la répression8,2. À Paris, il devient un membre active dans les mouvements berbères2. Salim a publiquement exprimé sa solidarité avec les mozabite, en 2014 et 2015 lors des événements qui ont frappé leur région sur des plateux de télévision (France 249,10, Imazighen Libya11) et dans la presse8,12. Mais aussi Il a participé à la campagne pour la libération du médecin Kamel Eddine Fekhar, défenseur des droits humains, ancien du Front des forces socialistes8.
Arrestation à Biskra en 2018

Sur les autres projets Wikimedia :

   Manifestation à T'kout, sur Wikimedia CommonsManifestations à Oum El Bouaghi, sur Wikimedia Commons

Salim revient de France le 5 juillet13 pour assister à l'enterrement de son père Mohamed Yezza, mort suites des graves blessures contractées dans un accident survenu sur l'axe routier Arris-T'Kout14,15,8. Le 14 juillet 201816 alors qu'il s'apprêtait à se rendre à Paris, où il réside depuis 8 ans, Salim Yezza a été arrêté par les agents de la police algérienne des frontières7, à l'aéroport de Biskra - Mohamed Khider, suite à l'émission d'un mandat d'arrêt qui date du 10 juillet 2018 par le procureur de Ghardaïa17, pour incitation à la violence8,18,15,19,14,20.Puis il a été transféré vers le siège de la sûreté de Biskra14.

Après son arrestation, un rassemblement de dizaines de citoyens venus de Batna, de Béjaïa, de Tizi Ouzou et d'Alger s'est tenu le 16 juillet de 11 heures à T'Kout pour revendiquer sa libération18,15. Les manifestant ont brandi des banderoles appelant à la libération de Salim Yezza, ou il a été écrit Libérez Salim Yezza et Tilleli i Salim Yezza15.

L'arrestation a été condamne par des hommes politique tel que Rachid Nekkaz, et des ONG comme le Congrès mondial amazigh21, tout comme par des artictes et des blogeurs22. Yezza est transféré dans un premier temps à El Oued à Ouargla, puis à Ghardaïa15,11.

   Les Manifestants à T'Kout

   Banderoles des manifestants à T'Kout

   Manifestants à T'Kout

   Marche desmanifestants à T'Kout

   Manifestants à Oum El Bouaghi

   Manifestants à Oum El Bouaghi avec Djamel Sabri

24 juillet de la même année il sera traduit devant le tribunal correctionnel de Ghardaïa23. Le procureur de la République a requis deux années de prison ferme et 100 000 dinar algérien d'amende24. Le verdict final sera connu le 31 juillet24.
Notes et références

   ↑ a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Guerfi et al. 2011, p. 180-181.
   ↑ a, b, c et d (ar) « La naissance du militant Salim Yezza « En arabe: ميلاد المناضل سليم يزة » » [archive], sur agadaz.com
   ↑ a, b, c, d, e, f, g, h et i Lamia Tagzout, « Salim Yezza, militant des Aurès », El Watan,‎ 16 avril 2010 (ISSN 1111-0333, lire en ligne [archive])
   ↑ a, b et c « Batna « Un délégué du mouvement citoyen convoqué par la justice » », Liberté,‎ 29 octobre 2003 (ISSN 1111-4290, lire en ligne [archive])
   ↑ a et b Mourad Kezzar, « En Marge de la visite du Président « Nuit Agitée à T’kout et Arris » », Liberté,‎ 1er octobre 2003 (ISSN 1111-4290, lire en ligne [archive])
   ↑ a et b « La justice frappe a Tkout « Lourde peinnes contre les jeunnes émeutiers » », Liberté,‎ 25 juin 2004 (ISSN 1111-4290, lire en ligne [archive])
   ↑ a et b Chibane Imane, « Aéroport de Biskra: Arrestation du militant de la cause berbère Salim Yezza » [archive], sur algerie-direct.net, 15 juillet 2018
   ↑ a, b, c, d et e Rosa Moussaoui, « L'homme du jour. Salim Yezza « Délit de solidarité » », L'Humanité,‎ 16 juillet 2018 (ISSN 0242-6870, lire en ligne [archive])
   ↑ (ar)Tahar Halisi, « Les militants du mouvement amazigh de Batna se mobilisent après l'arrestation de Yazza « En arabe: نشطاء في الحركة الأمازيغية بباتنة يحيجون بعد توقيف يزة» », Echorouk El Yawmi, no 5876,‎ 16 juillet 2018, p. 4 (lire en ligne [archive])
   ↑ (ar)Tahar Halisi, « Une marche à Batna pour exiger la libération de Salim Yezza« En arabe: مسيرة بباتنة للمطالبة بإطلاق سراح سليم يزة» », Echorouk El Yawmi, no 5877,‎ 17 juillet 2018, p. 7 (lire en ligne [archive])
   ↑ a et b Lounes Gribissa, « L’instruction bouclée sans audition de l’intéressé: Salim Yezza transféré à Ghardaïa », El Watan,‎ 19 juillet 2018 (ISSN 1111-0333, lire en ligne [archive])
   ↑ Ali Aït Djoudi, « L'ONG s'élève contre les pratiques du régime « Riposte internationale : "Salim Yezza n'est ni un terroriste ni un vendu"» » [archive], sur lematindalgerie.com, 20 juillet 2018
   ↑ Ali Boukhlef, « Salim Yezza poursuivi pour “incitation à la haine” : Les événements de Ghardaïa reviennent sur le devant de la scène », Liberté, no 7902,‎ 20 juillet 2018 (ISSN 1111-0333, lire en ligne [archive])
   ↑ a, b et c Hafedh Moussaoui, « Aéroport de Biskra : Un militant de la cause berbère arrêté », El Watan,‎ 14 juillet 2018 (ISSN 1111-0333, lire en ligne [archive])
   ↑ a, b, c, d et e H. Tayab, « Mobilisation pour la libération de Salim Yezza « Un rassemblement a été organisé hier à T'Kout » », Liberté, no 7899,‎ 17 juillet 2018 (ISSN 1111-4290, lire en ligne [archive])
   ↑ Benhamouche Amar, « Le Che chaoui, Salim YEZZA, arrêté à l'aéroport de Biskra » [archive], sur kabyle.com, 15 juillet 2018
   ↑ Adam Kenzi, « Une pétition pour la libération du militant de la cause berbère Salim Yezza » [archive], sur algeriepatriotique.com, 15 juillet 2018
   ↑ a et b « Rassemblement en soutien au militant Salim Yezza « Il se tiendrq aujourd'hui dans son village natal » », Liberté, no 7898,‎ 16 juillet 2018 (ISSN 1111-4290, lire en ligne [archive])
   ↑ (kab) Benhamouche Amar, « Salim yezza yettwaṭṭef deg unaffag n Beskra » [archive], sur kabyle.com, 15 juillet 2018
   ↑ (ar)Mourad B., « L'arrestation d'un activiste amazigh a l'aéroport de Biskra « En arabe: توقيف ناشط أمازيغي مطلوب للقضاء بمطار بسكرة» », Echorouk El Yawmi, no 5875,‎ 15 juillet 2018, p. 7 (lire en ligne [archive])
   ↑ « Algérie: Un défenseur des droits de l'homme arrêté » [archive], sur Congrès mondial amazigh
   ↑ Azeddine Lateb, « Les blogs: L'inaltérable chanson » [archive], sur huffpostmaghreb.com, 22 juillet 2018
   ↑ Djoudi Farouk, « Le procès de Salim Yezza aura lieu le 24 juillet à Ghardaïa », El Watan,‎ 22 juillet 2018 (ISSN 1111-0333, lire en ligne [archive])
   ↑ a et b Mokran Ait Ouarbi, « Deux ans de prison requis contre Salim Yezzaː Le verdict sera connu le 31 juilletLe procès de Salim Yezza aura lieu le 24 juillet à Ghardaïa », El Watan,‎ 25 juillet 2018 (ISSN 1111-0333, lire en ligne [archive])

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

   Azeddine Guerfi (dir. et Coordinateur), Nadia Bouseloua (Auteur), Rachid Mokhtar (Auteur) et Philippe Thiriez (Auteur) (photogr. Kaïs Djilali), Aurès, vivre la terre chaouie, Alger, Chihab Éditions, 2011, 25 cm × 29 cm (ISBN 978-9961-63-839-2)Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi

   T'Kout

et

T'Kout Écouter (se prononce Tkukt, Kukt, ⴽⵓⴽⵜ en tifinagh) est une commune de la wilaya de Batna, située dans le massif de l'Aurès, à 95 km au sud-est de Batna (42 km à vol d'oiseau) et à 71 km au nord-ouest de Biskra.

APC de T'Kout
Noms
Nom arabe تكوت
Nom berbère ⵜⴽⵓⴽⵜ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Aurès
Wilaya Batna
Daïra T'Kout
Chef-lieu T'Kout
Code postal 05250
Code ONS 0544
Indicatif 033
Démographie
Gentilé T'koutien
Population 11 161 hab. (20081)
Densité 60 hab./km2
Population de l'agglomération 15 000 hab.
Géographie
Coordonnées 35° 08′ 21″ nord, 6° 18′ 31″ est
Altitude Min. 1 200 m
Max. 1 500 m
Superficie 185,37 km2
Divers
Saint patron Sidi Abdesslam u machcich,
Fatma Tazoughert

APC de T'Kout
Noms
Nom arabe تكوت
Nom berbère ⵜⴽⵓⴽⵜ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Aurès
Wilaya Batna
Daïra T'Kout
Chef-lieu T'Kout
Code postal 05250
Code ONS 0544
Indicatif 033
Démographie
Gentilé T'koutien
Population 11 161 hab. (20081)
Densité 60 hab./km2
Population de l'agglomération 15 000 hab.
Géographie
Coordonnées 35° 08′ 21″ nord, 6° 18′ 31″ est
Altitude Min. 1 200 m
Max. 1 500 m
Superficie 185,37 km2
Divers
Saint patron Sidi Abdesslam u machcich,
Fatma Tazoughert

Nathalie Cardone Comandante Che Guevara Hasta Siempre.
https://www.youtube.com/watch?v=SSRVtlTwFs8

MOSAIQUE D'HISTOIRE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7050
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: ⴽⵓⴽⵜ, la wilaya de Batna, Salim Yezza et بسكرة   Ven 3 Aoû à 3:31

Buena Vista Social Club.
https://www.youtube.com/watch?v=JNYOVEXJBBM

LA JUSTICE, LE SERVICE PUBLIC ET LA RÉPUBLIQUE.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t808-la-justice-le-service-public-et-la-republique

LA DÉMOCRATIE, LA RÉPUBLIQUE ET LA LIBERTÉ DE TEMPS.

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 10 mn
Fenrir (« habitant des marais ») ou Fenrisúlfr (« loup de Fenrir »).
Live at Woodstock, 1969. https://www.youtube.com/watch?v=2EdLasOrG6c
Il lupo, che ha adottato i gemelli, ha pianto abbastanza durante la guerra civile,
io sono il custode della sua democrazia e la sua giustizia repubblicana.
TAY

Fenrir (« habitant des marais ») ou Fenrisúlfr (« loup de Fenrir »).
Jefferson Airplane, "The Other Side of this Life".
https://www.youtube.com/watch?v=D3JvyvgPtN4
Sento il tuo sogno, la Repubblica d'Italia perché capisco la tua gente.
Y'becca.
TAY

Fenrir (« habitant des marais ») ou Fenrisúlfr (« loup de Fenrir »).
Jefferson Airplane - Eskimo Blue Day.
https://www.youtube.com/watch?v=kV6r0njkjxk
Nel personaggio, io sono colui che ha dato il latte ai bambini,
mentre i re e puritani hanno murato la madre: Roma, il lupo della Repubblica.
TAY

Fenrir (« habitant des marais ») ou Fenrisúlfr (« loup de Fenrir »).
JeffersonAirplane, Pretty As You.
https://www.youtube.com/watch?v=166pW5rEjIc
En caractère, je suis celui qui a donné le lait aux enfants, tandis que les rois
et les puritains ont muré leur mère: Rome, le loup de la République.
TAY


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
14 h il y a 14 heures
MONTPELLIER. UN REPORTAGE DE JEAN PIERRE PERNAUD PARLAIT DES ALÉAS ET DE LA MORTALITÉ CROISSANTE SUR LES CYCLISTES : DES PISTES CYCLABLES MAL AGENCÉES ET D'UN PROBLÈME DE CIRCULATION ET DE CIVISME DANS L'AGGLOMÉRATION LANGUEDOCIENNE.
TAY

L'AMÉRIQUE DU SUD EST LA NOTION DU MONDE QUI REPRÉSENTE LE TEMPS DANS LA RUE : LA SIGNIFICATION DE L'ÊTRE EST DANS LA SITUATION ET LA SOCIÉTÉ SE DÉVELOPPE À LA SOURCE DE LA SOLIDARITÉ. SON SOUFFLE EST DANS LE SOUVENIR ET SA VOIX DISTINGUE LES ESPÉRANCES.
TAY

L'AFRIQUE EST UN CONTINENT OÙ LES CONTEXTES SE DISTINGUENT PAR LES INTERVENTIONS DES CONVIVES. DANS LA MÉTAPHORE DU DÉVELOPPEMENT, LE DESTIN SE MÊLE DANS LE DEVENIR : CES ATTRAITS DE MAGIES QUE LES MONOTHÉISMES ONT VOULU ÉGORGER. CAR LE SANG N'EST PAS UN SIMULACRE.
TAY

L'AMÉRIQUE CENTRALE PORTE LES PYRAMIDES DES MOTS. CETTE FOI DU SOLEIL COMME LES CELTES AVAIENT PEUR QUE LE CIEL LEUR TOMBE SUR LA TÊTE. DES RESSEMBLANCES QUI LAISSENT À PENSER QUE L'ANTHROPOLOGIE A RÉSOLU DES MYSTÈRES MAIS PAS L'ÉNIGME AFRICAINE.
TAY

DANS LA NOTION DE SANG, LE MAL ET LE BIEN ENGENDRE LE MALHEUR DANS LEURS NAÏVETÉS NOTIONS DE LA NATURE. LE MALHEUR EST CELUI QUI ENGENDRENT LA DOULEUR ET QUI ESTOMPE L'ESPÉRANCE DE L'EXISTENCE. L'ÉVOLUTION MURIT DANS UNE QUÊTE DE VÉRITÉS OÙ LES MOUVEMENTS ENGENDRENT DES ACTES.
TAY

LES NOTIONS D'ÉCONOMIES NE PEUVENT ASSOMBRIR LES NUAGES MAIS L'INVERSE BOULEVERSE L'ÉQUILIBRE DE LA SOCIÉTÉ : CERTAINS FONT CROIRE À D'AUTRES PERSONNES QU'ILS JOUENT AU LOTO MAIS S'ACHÈTENT DES BIENS. LE SYSTÈME S'EFFONDRE SI LE LOTO DÉSIGNE LES CHIFFRES.
TAY

DANS LA TOMBOLA DES CHIFFRES, IL Y A TOUJOURS DES PRÉVISIONS SUR LA DURÉE ET LA RÉACTION DES RESPONSABILITÉS MAIS ON PRENDS PAS COMPTE DE L'IMPROBABLE CAR ON SE DIT QUE CELA SERAIT DE LA SORCELLERIE MAIS N'OUBLIEZ JAMAIS QUE L'IMPROBABLE N'EST PAS L'IMPOSSIBLE.
TAY

Reazione porta emozione e il carattere porta longevità.
La réaction apporte l'émotion et le caractère apporte la longévité.
La lingua è forza e i dialetti sono movimento: l'identità del sé nel popolo.
La langue est la force et les dialectes sont le mouvement: l'identité du soi dans le peuple.
La qualità è una dichiarazione e dà la volontà: la soglia dell'anima.
La qualité est une déclaration et donne la volonté: le seuil de l'âme.
TAY

MOSAÏQUE
DU CITOYEN TIGNARD YANIS


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 3 h
J'AIME LE FOOTBALL AVEC MA RAISON ET UNE RÉELLE CLAMEUR. J'AIMERAI QUE LA FRANCE SOIT CHAMPIONNE OLYMPIQUE, DU MONDE ET INTERCONTINENTALE DANS TOUS LES SPORTS COMME DANS LE HANDBALL ET LA COUPE DAVIS : APRÈS, IL Y A LA CHANCE.
TAY

LA COUPE DU MONDE APPROCHE ET JE DOIS DIRE QUE J'AIME BIEN MAIS MA MÈRE DÉTESTE LE FOOTBALL : C'EST UN SYNDROME ET ELLE EN FAIT UNE MALADIE. C'EST AINSI, J'AI EU LA CHANCE DE VOIR LE MONDIAL 1998 À L'OMBRE.
TAY


UN Refugee Agency
‏Compte certifié @Refugees
4 hil y a 4 heures

Everyone has the right to life and liberty.
Everyone has the right to freedom from fear.
Everyone has the right to seek asylum from persecution.

Tout le monde a le droit à la vie et à la liberté.
Tout le monde a le droit de se libérer de la peur.
Tout le monde a le droit de demander l'asile à la persécution.

LE COMBATIF EST LA VALEUR, L’ÉTHIQUE EST LA RAISON : LA SOUFFRANCE N'EST PAS LA DOULEUR ET EMIL CIORAN DANS SON ABNÉGATION DU NÉE DISTINGUE QUE CERTAINES VALEURS NE SE GAGNENT PAS SANS POSSÉDER UN HÉRITAGE : LA FAIM, LE MARIAGE ET LA PEUR. LA DOULEUR N'EST PAS LA SOUFFRANCE.
TAY

LA CIRCONSTANCE EST LA VALEUR QUI DRESSE LA LIBERTÉ EN L’ÉCRITURE. LE SENTIMENT DU CROIRE EN SON DESTIN ET EN CEUX QUI DÉSIRENT LE CONTEXTE D’ÉGALITÉ. UNE RAISON DE L’ÉGALITAIRE
DANS LESQUELLES LES AILES D'ICARE DÉFIENT LA CUISSE DE JUPITER.
TAY


MOSAÏQUE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7050
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: ⴽⵓⴽⵜ, la wilaya de Batna, Salim Yezza et بسكرة   Ven 3 Aoû à 3:51

Nathalie Étienne-Bergeaud née le 21 janvier 1962 à T'Kout, est une ancienne internationale française de basket-ball.

La Révolution algérienne

Article général Pour un article plus général, voir Guerre d'Algérie.

À minuit le 1er novembre 1954, les premières balles sont tirées, marquant le début de la révolution algérienne5, notamment dans les Gorges de Tighanimine, non loin de T'kout.

Au total, de 1954 à 1962, la commune d'Arris compte 386 militants révolutionnaires morts pendant la guerre5.

La bataille de Djarallah (1959)

C'est l’une des plus importantes batailles livrée dans les Aurès pendant la Révolution11.

Des combattants de l'ALN ayant été localisés par l`armée française dans la localité de Djarallah, une vaste opération d'encerclement total de la ville de T'Kout est lancée, mobilisant trois mille soldats français venus des casernes de Khenchela, Batna, Biskra, Arris et Teleghma, seize hélicoptères de combat, des blindés et des halftracks, essayant de bloquer l’information avec l`aide des dechras environnantes pour ensuite assaillir par surprise les maquisards11.

Ceux-ci vont réussir à anticiper et à déjouer cette tactique et même à se préparer à une riposte, qui est dirigée par le responsable de la katiba, Medouri Belgacem, et par son adjoint Nedjahi Brahim et les maquisards Othmani Mohamed, Chatri Belgacem, Béchina Berrahail et Faiza Ali composée d’éléments des Zéllatou et des Ghwassir connus sous l'appellation ethnique des Béni Bouslimane (Ayth Bouslimane)11. Les combattants de l'ALN prennent des positions stratégiques dans les endroits les plus inaccessibles du ravin de Djarallah avec des fusils-mitrailleurs11.

Les blindés de l`armée française ne peuvent accéder jusque-là à travers les reliefs escarpés de la région, mais les hélicoptères bombardent toute la journée la localité de Djarallah au napalm et avec des bombes11.

Vers minuit, deux katibate viennent en renfort, et infligent des pertes considérables à l'armée française : le bilan est de cent cinquante soldats morts et blessés du côté français et seulement d'une dizaine du côté de l'ALN11.
L'Algérie indépendante
La place du mai noir du chaoui « maiu aberkan » (la date est celle du jour de la mort de Argabi Chouaïb)

Les localités de T'kout et Taghit ont connu des émeutes en 2004 après la mort d'Argabi Chouaïb, âgé de 19 ans, abattu par des éléments de la garde communale. Ces émeutes ont été suivies de nombreux procès donnant lieu à des peines d'emprisonnement à l'encontre d'une trentaine de jeunes, principalement de T'kout12.

Le ministère de la Défense nationale a engagé des poursuites judiciaires après la publication de témoignages de jeunes de T'kout qui ont affirmé avoir été torturés après leur arrestation. Le directeur du quotidien Le Matin et la journaliste Abla Chérif, auteur d’un article incriminant des éléments du corps de la gendarmerie dans des pratiques de torture, ont été accusés de diffamations et d'outrage à une institution officielle13.
Toponymie

D'après M. Joleaud, T'kout (en berbère Tkoukth) est un mot d'origine libyenne désignant un village ou un château fort, bâtis sur une colline. Le T initial est un préfixe berbère des toponymies et la racine K K, a formé de nombreuses toponymies notamment le Ras Takkouk ou encore Koukou, en Kabylie qui ont la même racine14.

Tkout est un mot berbère qui signifie « la perle »15.

Personnalités liées à T'Kout

Ouardi Chabani, est un constructeur et promoteur immobilier, né en 1922 à T'Kout.
Dihya, est une chanteuse de musique chaoui native de Taghit localité de T'Kout.
Messaoud Nedjahi, est un écrivain, auteur-compositeur et interprète native de T'Kout.
Rokia Masmoudi, militante de l'ALN, née en 1926 dans la commune de T'Kout30
Nathalie Étienne-Bergeaud née le 21 janvier 1962 à T'Kout, est une ancienne internationale française de basket-ball.
Ug Zelmad, bandit d'honneur.
Salim Yezza, est un militant du droits de l'homme et de la cause berbère algérien.

Notes et références

↑ « Wilaya de Batna : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion » [archive], sur ons.dz. Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
↑ a et b Marc Côte, Guide d'Algérie : paysages et patrimoine, Média-Plus, 1996, 319 p. (ISBN 9961-922-00-X), p. 200
↑ « T'kout, haut plateau et Atlas saharien » [archive], sur routard.com (consulté le 11 septembre 2010)
↑ a et b Guerfi et al. 2011, p. 182.
↑ a, b, c et d la commune de T'Kout [archive] sur le site officiel de a wilaya de Batna, consulté le 24 décembre 2012
↑ « Temperatures in T'Kout, Batna, Algeria »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), sur chinci.com (consulté le 17 décembre 2012).
↑ Journal officiel de la République Algérienne [archive], 19 décembre 1984. Décret no 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes. Wilaya de Batna, p. 1479.
↑ « Batna : « la commune de T'Kout veut vaincre son isolement » », Batna Info,‎ 2 décembre 2010 (lire en ligne [archive]).
↑ Sur l'administration coloniale de l'Aurès, cf. Germaine Tillion, Il était une fois l'ethnographie, Seuil, 2000, pp. 30-33.
↑ Jean Dejeux, « Un bandit d'honneur dans l'Aurès, de 1917 à 1921 » [archive], 1978, page 40.
↑ a, b, c, d, e et f Ali Benbelgacm, « La bataille de Djarallah célébrée à T’kout », La Nouvelle République, no 4038,‎ 1er juin 2011, p. 9 (lire en ligne [archive]).
↑ D. A., « T'Kout : « Trois jeunes arrêtés » », Liberté,‎ 19 juillet 2004 (ISSN 1111-4290, lire en ligne [archive]).
↑ Mourad Belaïdi, « Procès MDN-LE MATIN, Aujourd'hui : « Des témoins pour Benchicou » », Liberté,‎ 6 juillet 2004 (ISSN 1111-4290, lire en ligne [archive]).
↑ PDF [archive] et Text [archive] Gustave Mercier, Recueil des Notices et Mémoires de la société archeologique de la province de Constantine, 1917-1918, page 37 (OCLC 260042146)
↑ a et b Reportage : Tkout, antre de la silicose, village de veuves, cimetière de tailleurs de pierres [archive] dans DNA - Dernières nouvelles d'Algérie 20 juillet 2010, Consulté le 21 mai 2012
↑ Les vallées de l'Aurès [archive] Henri Busson, Volume 9, page 52.
↑ Wilaya de Batna — Population résidente par age et par sexe [archive]. Consulté le 21 mai 2012.
↑ Wilaya de Batna — Population résidente par age et par sexe [archive]. Consulté le 21 mai 2012.
↑ Philippe Thiriez, en flanant dans les Aures, chap. 3 (« Batna »), p. 47
↑ Cherif Ouazani, La tentation kabyle [archive] sur Jeune Afrique du 14 juin 2004, Consulté le 23 mai 2012. (ISSN 1950-1285)
↑ Ahmed Boudi Chenouf, « Histoire: « L’olivier et la fabrication de l’huile dans les Aurès » », Les Débats,‎ 12 juillet 2005 (lire en ligne [archive]).
↑ Sami Methni, « Le nouvel an amazigh fêté à T'Kout : « Yennar et les promesses d'une année meilleure » », El Watan, no 6460,‎ 18 janvier 2012, p. 13 (ISSN 1111-0333, lire en ligne [archive]).
↑ Rachid Hamatou, « Thamghra n'tmenzouth, la fête de l'automne à T'kout : « Une histoire d'amour dans les Aurès » », Liberté,‎ 27 août 2005 (ISSN 1111-4290, lire en ligne [archive]).
↑ Rachid Hamatou, « La fête de l’automne à T’kout (Batna) : « Thamaghra n’tmenzouth, une fête millénaire » », Liberté,‎ 30 août 2010 (ISSN 1111-4290, lire en ligne [archive]).
↑ Nouri Nesrouche, « Batna Info : « Festival Achoura à T’kout » », El Watan, no 6124,‎ 15 décembre 2010, p. 11 (ISSN 1111-0333, lire en ligne [archive]).
↑ Djamel Alilat, « REPORTAGE : « Les jardins de Tkout » », El Watan, no 6218,‎ 5 avril 2011, p. 11 (ISSN 1111-0333, lire en ligne [archive]).
↑ [PDF]Schéma directeur des zones archéologiques et historiques [archive] ministère de la culture, août 2007, page 79
↑ Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, Algérie 2009-2010, Le Petit Futé, coll. « Country Guide », 4e éd. (ISBN 9782746921962), p. 349
↑ Daniel Babo, Algérie, Méolans-Revel, Éditions le Sureau 2010, coll. « Des hommes et des lieux », 2010 (ISBN 978-2-911328-25-1, OCLC 587025542), p. 131
↑ A T'kout, au cœur des Aurès, personne n'a oublié la chahida Rokia Masmoudi [archive] sur Algérie Presse Service, Consulté le 20 mai 2012

Une oeuvre
poignante...
La naissance d'un
Néron et la
chute d'une
idolâtrie : l'amour
éperdu d'un fils
pour sa mère.
Britannicus est
l'innocence d'un
fils oublié de
son père.
Si Freud a déformé
le mythe d'Œdipe ;
Racine à travers cette
pièce porte un regard sur le regard
de la conscience
humaine. Une
psychanalyse
dans la raison de
Montesquieu sur
le déclin morale
du pouvoir et du
sang.
Yanis

Alain Bashung - J'passe pour une caravane ( Live )...
https://www.youtube.com/watch?v=No0Uynp9vOI

MOSAÏQUE
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7050
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: ⴽⵓⴽⵜ, la wilaya de Batna, Salim Yezza et بسكرة   Ven 3 Aoû à 10:07

La direction de la protection judiciaire de la jeunesse.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t865-la-direction-de-la-protection-judiciaire-de-la-jeunesse
Chant Rossignol.
https://www.youtube.com/watch?v=rYaFO-06pWU
La direction de la protection judiciaire de la jeunesse.
http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t563-la-direction-de-la-protection-judiciaire-de-la-jeunesse#7072
Centre d'Action adolescents.
5 Rue Sainte-Lucie, 31100 Toulouse.
Y'BECCA.
TAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ⴽⵓⴽⵜ, la wilaya de Batna, Salim Yezza et بسكرة   

Revenir en haut Aller en bas
 
ⴽⵓⴽⵜ, la wilaya de Batna, Salim Yezza et بسكرة
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2° REP+Djidjelli+Wilaya II.
» DECES DE MR BOUAZZA BENSAOUAG (BUREAU D'ETUDE WILAYA)
» Que se passe-t-il Là-bas?
» Nouvelles intempéries en Algérie
» Deces de Mr MENNI Mohamed

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: