La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 6890
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.   Ven 18 Mai à 8:42

Comté de Sør-Trøndelag....

Pendant la grossesse a lieu un chamboulement hormonal dans le corps de la future maman.

Vous avez dû remarquer qu’il n’est pas sans conséquence !

Savez-vous à quoi servent exactement les hormones ?

En fait ce sont des messagers, leur rôle est toujours le même : transmettre des ordres depuis leur lieu de production jusqu’à leur cible (un organe du corps). Une fois libérées dans le sang, les hormones se mettent à la recherche de l’organe en question, puis une fois trouvé, elles s’y fixent et transmettent l’ordre qu’elles ont reçu.

Tout débute lors de la fécondation…

Suite au largage de l’ovule, le follicule devient un corps jaune. S’il y a un rapport sexuel, l’ovule va rencontrer un spermatozoïde et un embryon sera créé. L’embryon peut alors s’ancrer dans la paroi utérine. C’est le déclenchement d’un grand bouleversement hormonal ! Pendant neuf mois, des hormones sont produites en très grandes quantités afin de permettre le développement et la nutrition du fœtus.

Et le ballet commence…

Dès les premiers jours qui suivent la fécondation, la gonadotrophine chorionique humaine (HCG) est secrétée en grande quantité. Elle va permettre de maintenir le corps jaune. Ce dernier va ainsi pouvoir continuer de produire des œstrogènes et de la progestérone qui vont permettre le maintien de l’embryon et l’arrêt des règles pour les 9 prochains mois. L’HCG est bien connue car c’est l’hormone de la grossesse qui va être dosée lors du test de grossesse s’il est positif. C’est la grande quantité de HCG qui en général va entraîner les nausées… Heureusement, dès le troisième mois le taux d’HCG diminue avec les nausées (ouf) !

La progestérone est produite en grande quantité tout au long de la grossesse, par le corps jaune, puis par le placenta. Elle va permettre l’implantation de l’embryon et l’épaississement de la paroi utérine. Avec l’œstrogène, elles vont favoriser le développement des seins et la préparation à la lactation. La progestérone entraîne également le relâchement des muscles lisses : l’intestin et le cœur deviennent paresseux, ce qui peut entraîner constipation et évanouissement. Mais rassurez-vous, il n’y a pas que des inconvénients car c’est grâce à la progestérone que vous viennent ces sentiments de plénitude et d’épanouissement…enceinte, vous êtes zen…

L’œstrogène voit son taux exploser lors de la grossesse, il peut être multiplié par 1000 ! Cette hormone permet l’accroissement du volume sanguin nécessaire à l’alimentation de bébé en nutriments et oxygène. Le petit inconvénient est que l’œstrogène peut provoquer de la rétention d’eau. Au plus fort de sa sécrétion, aidé du soleil, il peut favoriser le fameux « masque de grossesse » et des boutons disgracieux…Heureusement, le pouvoir hydratant des œstrogènes donne dans la majorité des cas une peau d’ange et des cheveux volumineux et brillants (on en a parlé ici )…et une ligne brune (ou blonde) sur le ventre !

Lors de l’accouchement le taux de progestérone chute brusquement, de même que ses effets relaxants : les contractions peuvent commencer. D’autres hormones interviennent pour aider à la libération du nouveau-né : l’ocytocine entraîne les contractions, l’endorphine maintien la douleur supportable, enfin, un pic d’adrénaline en phase finale permet la délivrance.

Une fois l’accouchement terminé, les taux d’hormones vont progressivement revenir à la normale, à l’exception de la prolactine qui permet l’allaitement, dans le cas où maman allaite bébé.

Maintenant que vous connaissez la raison exacte de tous ces bouleversements, vous pourrez dire que c’est bien la faute aux hormones !

DONC,

Bangka est une île d'Indonésie située au large de la côte orientale de Sumatra.

Bangka forme, avec sa voisine Belitung, la province des îles Bangka Belitung. La ville principale de Bangka est Pangkal Pinang.

Géographie

La superficie de l'île est de 11 910 km².
Le temple chinois de Fuk Tet Che dans le village d'Air Duren
Démographie

Sa population était de 960 692 habitants en 2010.
Histoire

Le Mahâniddesa, ouvrage bouddhique écrit en pâli vers la fin du IIIe siècle, mentionne le nom de Vanka. Bangka semble donc être connue par les Indiens à l'époque1.
L'inscription de Kedukan Bukit
L'inscription de Kota Kapur

Il semble que le village de Kota Kapur à Bangka ait été au VIe siècle le site d'un État qui pratiquait le culte de Vishnou2. C'est en outre à Kota Kapur qu'on a trouvé une inscription en vieux-malais, datée de 686, qui contient une imprécation au nom de la kadatuan (« principauté », du malais datu, « chef ») de Sriwijaya contre ceux qui violent sa loi. L'inscription de Kota Kapur est une des trois trouvées en Indonésie, qui attestent de l'existence de ce puissant État, qui du VIIIe au XIIIe siècles, a contrôlé le trafic maritime dans le détroit de Malacca.

En 1710, la VOC (Compagnie néerlandaise des Indes orientales) découvre de l'étain à Bangka. Elle essaie d'obtenir du sultan de Palembang le monopole de son exploitation. Celle-ci sera assurée par des mineurs chinois.

Bangka est cédée aux Anglais par le sultan en 1812. En 1814, les Anglais l'échangent avec les Hollandais contre la ville de Cochin en Inde. En 1861, l'exploitation est reprise par le gouvernement colonial. Il sera finalement confié en 1924 à la société minière britannique Billiton.
Administration

L'île est divisée en quatre kabupatens et une kota :

Bangka ;
Bangka occidental ;
Bangka central ;
Bangka du Sud ;
Pangkal Pinang.

Économie
Ouvriers dans une mine d'étain en 1930
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

L'île de Bangka est surtout connue pour l'exploitation de minerai d'étain. Un tiers de la production mondiale d'étain provient de Bangka. L'extraction du minerai est pour la majorité faite de manière illégale, et l'étain est revendu sur un marché noir très organisé. Cette extraction illégale ravage l'île, et lui donne un aspect lunaire. Une réglementation des mines existe, mais même PT Timah, l'entreprise publique minière indonésienne, ne la respecte pas. Des cratères de la taille de terrains de football criblent le sol de l'île3.

Bangka, peuplée d'un million d'habitants, abrite la plus grande réserve au monde de cassitérite, un minéral composé de dioxyde d'étain4. Des milliers d'hommes y descendent dans l'océan sans véritable protection, pour quelques euros par jour5. alors que la tonne de dioxyde d'étain peut valoir jusqu'à 30 000 euros4. Un téléphone portable a besoin de 1 à 10 grammes d'étain. Une tablette ou un ordinateur portable en contiennent près de 30 grammes4.
Notes et références

↑ Nadine Dalsheimer et Pierre-Yves Manguin, "Visnu mitrés et réseaux marchands en Asie du Sud-Est : nouvelles données archéologiques sur le Ier millénaire apr. J.-C.", Bulletin de l'École française d'Extrême-Orient, Tome 85, 1998, pp. 87-123, p. 97
↑ Nadine Dalsheimer et Pierre-Yves Manguin, p. 101
↑ « Ecocide : L’étain meurtrier » [archive], sur Lemonde.fr, 7 février 2015 (consulté le 9 février 2015)
↑ a, b et c "Bangka, l'île indonésienne sacrifiée au nom de la poudre d'étain", par Nicolas Bertrand et Thomas Donzel - France 2 [1] [archive]
↑ En Indonésie, ils risquent leur vie pour l'étain des smartphones », par l'AFP, le11 janvier 2017, sur le site de Sciencesetavenir [2] [archive]

Géographie
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Archipel îles de la Sonde
Coordonnées 2° 15′ S, 106° 00′ E
Superficie 11 910 km2
Géologie Île continentale
Administration
Provinces Îles Bangka Belitung
Démographie
Population 960 692 hab. (2010)
Densité 80,66 hab./km2
Plus grande ville Pangkal Pinang
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+7

Les bienfaits des plantes aromatiques et médicinales pendant et après la grossesse.


Grossesse et compagnie
Les bienfaits des plantes aromatiques et médicinales pendant et après la grossesse
12 juillet 2013
plantes aromatiques_900x600
0
0
15
0

Il y a quelques temps, Omum était à la fête de la parentalité, chez nous, en Gironde ! On y a rencontré un cultivateur de saveurs bios (tisanes, aromates…) très sympa, Benoît Dima, qui a accepté de vous livrer ses secrets sur les bienfaits des plantes pendant et après la grossesse ! Benoît, la parole est à vous ! Tout au long de ces neuf mois, l’utilisation de plantes permet aux femmes enceintes de vivre plus sereinement. Petit tour d’horizon sur les plantes incontournables aux effets préventifs et curatifs. Les essentielles

Certaines plantes sont recommandées dès le début de la grossesse et sont utiles même au-delà de l’accouchement. Indispensables pour accompagner les futures mamans, elles peuvent être mélangées à d’autres plantes.

L’ortie est la plante bénéfique à chaque étape de la grossesse. On ne pourrait se passer de ses feuilles riches en calcium, en fer, en vitamine C et en chlorophylle. Cette plante se prend en tisane pour s’assurer d’un bon taux de fer sanguin. Elle prévient donc l’anémie et la pré-éclampsie*. Sa richesse minérale atténue les crampes aux jambes et autres spasmes musculaires. Elle sera utilisée lors de tout genre de saignement, pour soulager les hémorroïdes et l’œdème. Lors de l’allaitement, l’ortie favorise la production de lait. La mélisse, quant à elle, apaise la maman tout au long de la grossesse et après l’accouchement. Douce et citronnée, elle est la plante par excellence qui facilite la digestion souvent difficile en fin de grossesse. Elle soulage les brûlures d’estomac et toutes formes de malaises digestifs. Les plantes médicinales du stress L’utilisation de certaines plantes peut aider à retrouver quiétude et tranquillité. La verveine citron est une plante aux multiples propriétés, très populaire. Les feuilles sont très utilisées en tisane pour leurs propriétés digestives et calmantes. Elle est réputée pour aider à l’endormissement et favoriser un sommeil récupérateur. De plus, son parfum, frais et acidulé, en fait un aromate qui entre dans la composition de nombreux plats salés ou sucrés. Alors pourquoi ne pas se bichonner autour d’un bon repas ? Problèmes digestifs

La menthe poivrée est un bon remède contre les nausées sans vomissement. De plus, elle favorise la digestion et diminue l’effet de lourdeur que l’on peut ressentir après le repas. Elle peut aussi bien être consommée en tisane qu’en aromate. Pour une digestion plus légère, la sarriette est à ajouter dans les plats. Très bon tonique digestif, elle agrémente les légumineuses (riches en fer), les viandes et les salades. De plus, ses propriétés toniques font d’elle un bon moyen de prévention des états de fatigue générale. Ne pas oublier que la menthe, la verveine, le fenouil et surtout la mélisse sont aussi d’excellentes compagnes pour faciliter la digestion de futures mamans ! La préparation à l’accouchement

Afin de bien se préparer à l’accouchement, il est possible de prendre des infusions de feuilles de framboisier dès les premières contractions. Le framboisier prépare le corps de la femme à la naissance de son enfant. Ses feuilles sont riches en calcium et il est un bon tonique utérin. Lors de l’accouchement, les contractions seront plus efficaces et moins douloureuses et la délivrance du placenta sera facilitée. L’action du framboisier peut être renforcée par la Verveine officinale. L’allaitement

Pendant l’allaitement, il est indispensable de s’hydrater correctement. Boire régulièrement des tisanes ne peut qu’être bénéfique pour la maman et pour le bébé. Certaines plantes crues favorisent l’allaitement comme les carottes ou le fenouil en jus ou râpés. Plus traditionnellement, on utilise des infusions de fenouil, d’aneth ou de cumin qui présentent de très bons effets galactogènes. La plupart des plantes aromatiques sont susceptibles de donner un goût particulier au lait mais aucune n’est à suspendre. Rien n’empêche les bébés d’apprécier le lait parfumé à l’ail ou aux asperges, bien au contraire ! Les contre-indications pendant la grossesse Même si quelques-unes ne posent aucun problème, il est vivement recommandé de ne prendre aucune huile essentielle de plantes lors d’une grossesse. De plus, certaines plantes sont aussi à éviter comme par exemple la sauge. Son activité œstrogénique la rend précieuse pour soulager certains troubles associés à la ménopause et les règles douloureuses mais elle est totalement contre-indiquée pour les femmes enceintes et celles qui allaitent. Le romarin est aussi à éviter car il présente des propriétés neurotoxiques et abortives à fortes doses. Il est temps de préparer ses tisanes ! La préparation en elle-même des tisanes est la première étape. Prendre soin de soi, prendre du temps pour soi. Un petit rituel simple permet de profiter au mieux des bienfaits des plantes médicinales. Il suffit de verser sur les plantes une eau frémissante permettant ainsi de dégager les principes actifs des plantes et laisser infuser environ 7 minutes. Une kyrielle de plantes peuvent accompagner les femmes dans leur grossesse. Leurs bénéfices ne sont plus à prouver. Elles sont source de sérénité et d’harmonie naturelle alors, pourquoi s’en passer ? Merci à Benoît pour ce bel article ! Et pour acheter vos plantes c’est par ici : www.cultivateur-de-saveurs.com *hypertension artérielle gravidique (HTA) qui apparaît dans la deuxième moitié de la grossesse

« Now that I'm gone, I tell you, don't smoke. Whatever you do, just don't smoke. If I could take back that smoking, we wouldn't be talking about any cancer. I'm convinced of that »
« Maintenant que je ne suis plus là, je vous le dis, ne fumez pas. Faites ce que vous voulez mais ne fumez pas. Si je pouvais revenir en arrière et ne pas commencer à fumer, nous ne serions pas en train de parler de cancer. J'en suis convaincu. »
Yul Brynner.

PRIER EST UNE FOI; SACRIFIER EST UNE IDOLÂTRIE...
YAHVÉ, ALLAH ET DIEU OU L’ÉTERNEL DIT AUX INFINIS ET AUX CONSCIENCES:
NON AUX SACRIFICES D'ANIMAUX POUR UN DIEU: CELA IMPLIQUE LA FEMME, L'HOMME ET SES AGNEAUX
CAR CELA EST DE L’IDOLÂTRIE. ON PEUT PRIER MAIS EN AUCUN CAS, SACRIFIER MÊME EN MON NOM.
PENSÉES ET SENTIMENTS
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6890
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.   Ven 18 Mai à 8:45

La Compagnie néerlandaise des Indes orientales (connue en néerlandais sous le nom de Vereenigde Oostindische Compagnie, dans sa graphie moderne Vereenigde Oost-Indische Compagnie, ou VOC, littéralement « Compagnie unie des Indes Orientales ») est une compagnie de commerce créée par les Provinces-Unies en 1602. Elle est pendant près de deux siècles l’un des piliers de la puissance du capitalisme et de l’impérialisme néerlandais. Dissoute en 1799, la compagnie est connue pour avoir été l’une des entreprises capitalistes les plus puissantes qui aient jamais existé, contribuant fortement à l'histoire des bourses de valeurs.

Créée alors que le capitalisme n'était encore qu'en gestation dans un monde féodal, elle a inspiré plusieurs grandes caractéristiques des entreprises modernes : le modèle de la société anonyme émettant des actions et obligations ainsi que le modèle de la multinationale implantée dans des pays à l’autre bout du monde. Elle est la plus influente des compagnies européennes fondées au XVIIe siècle pour exploiter les richesses d’Asie.

Sur le plan politique, les conquêtes de la compagnie permettent aux Provinces-Unies puis aux Pays-Bas de disposer d’un empire colonial significatif en Asie jusque dans la seconde moitié du XXe siècle.

Remarques historiques de vocabulaire : les Provinces-Unies correspondent à peu près aux Pays-Bas actuels. De même, Ceylan est l’actuel Sri Lanka, Batavia et Jacatra l’actuelle Jakarta, et Formose l’actuelle Taïwan.

Sommaire

À la suite des croisades ouvrant les routes de l’Orient, les activités commerciales et financières favorisent le capitalisme naissant des républiques italiennes au long des XIIIe et XIVe siècles avant que le commerce ne profite aussi à l’Angleterre et aux pays de la mer du Nord. Deux grands pôles concentrent le commerce de l’Europe, l’Italie du Nord et les pays de la Baltique où prospère la Ligue Hanséatique depuis le Moyen Âge.

La fin du XVe siècle est marquée par les Grandes découvertes : l’Amérique par Christophe Colomb en 1492, et surtout l’Asie grâce au contournement du Cap de Bonne-Espérance par le Portugais Vasco de Gama en novembre 1497, et son arrivée aux Indes, à Calicut, en mai 1498.

À l’aube du XVIe siècle, la puissante République de Venise domine la mer Méditerranée, et par là, grâce à ses relations avec les comptoirs du Moyen-Orient le commerce des produits venus du Levant et de l’océan Indien. Le contrôle de ces produits venus d’Extrême-Orient par caravane ou par navire lui assure la domination des marchés d’Europe. Cette domination commence toutefois à être contestée par la ville d’Anvers, devenue l’entrepôt du poivre importé par le Portugal, utilisant la nouvelle route maritime du Sud et la chute de Constantinople en 1453 modifie les pratiques précédentes.

À partir des années 1570, le commerce de Venise en Méditerranée est mis à mal par les marchands nordiques qui inondent les marchés de produits contrefaits, allant jusqu’à orner leurs tissus du sceau vénitien afin d’en renforcer l’attrait. L’industrie méditerranéenne perd alors à la fois ses clients et sa renommée1. Pendant ce temps l’Espagne met en place le commerce de l’or en provenance des nouveaux territoires qu’elle a découverts en traversant l’Atlantique. Mais elle connaît à son tour un déclin important à la fin du XVIe siècle. En Espagne comme dans nombre de pays catholiques, l’Église contrôle la diffusion des idées associées à la Renaissance et à la Réforme et bloque toute évolution. L’armada espagnole est défaite en 1588.

Au début du XVIIe siècle, les Provinces-Unies sont encore en guerre contre la couronne espagnole pour obtenir leur indépendance. La situation sociale y est différente de celle du reste de l’Europe. Le commerce y est développé, la noblesse y a perdu son pouvoir au profit d’une puissante élite bourgeoise appelée les régents. Le pays est renommé pour sa tolérance sur le plan religieux et pour ses techniques agricoles avancées.

À la fin du XVIe siècle, les Néerlandais commencent à s’intéresser aux Indes. Plusieurs espions y sont envoyés sur des navires portugais. Parmi eux, Cornelis de Houtman part en 1592 mais il est démasqué à son arrivée et jeté en prison. Les marchands de Rotterdam payent sa rançon et celui-ci rentre aux Provinces-Unies. Il repart aussitôt avec quatre navires dont trois reviennent à Amsterdam en 1597, sans avoir fait de substantiels profits2. Mais l’expédition n’est qu’un précédent au développement d’un important commerce que l’Empire portugais déclinant ne peut contrer. Entre 1598 et 1602, les Néerlandais envoient 65 navires divisés en 14 flottes vers l’océan Indien3. En 1600, des vaisseaux néerlandais arrivent au Japon, puis en Chine l’année suivante4. Les flottes qui réussissent à revenir permettent des bénéfices atteignant jusqu’à 265 %, mais ceux-ci pourraient être encore accrus, s’il n’y avait une multiplicité de compagnies se faisant une concurrence effrénée en Asie5.

Les différentes compagnies tentant d’ouvrir l’océan Indien au commerce néerlandais sont finalement regroupées le 20 mars 1602 au sein d’une unique compagnie, la Vereenigde Oostindische Compagnie (VOC, en français : Compagnie unie des Indes orientales. « Verenigde Oost-Indische Compagnie » en néerlandais moderne).
Organisation de la compagnie

L’intervention des États généraux des Provinces-Unies et de notables néerlandais pour créer une compagnie unique a alors aussi un but militaire. En effet, les petites compagnies préexistantes n’étaient pas en mesure de soutenir l’effort de guerre des Provinces-Unies contre l’Espagne et le Portugal. De fait, les premières flottes que la compagnie envoie vers les Indes sont puissamment armées, non pas en vue d’annexions territoriales mais dans l’objectif de causer le plus de dégâts possibles aux commerces des espagnols et des portugais.
Administration

La VOC fut administrée par six chambres, chacune représentant une ville et ses alentours : Amsterdam, Zélande (Middelbourg), Delft, Rotterdam, Hoorn et Enkhuizen ; et conservant un pouvoir autonome de décision. L’intervention de l’État fut déterminante pour les unir. En effet, les chambres devant constituer la VOC n’avaient pas accueilli l’idée d’une union avec enthousiasme. Parmi elles, cinq craignaient qu’une telle union ne se fasse qu’au profit de la sixième, la plus importante : Amsterdam6.

L’unité entre les chambres est réalisée par une assemblée de directeurs, les Bewindhebbers, d’abord au nombre de 73, puis de 60, nommés à vie par les différentes compagnies regroupées. Leur fonction est d’assurer la communication et la collaboration entre la VOC et les États généraux7.

La direction des affaires de la compagnie est confiée au Conseil des Dix-Sept, de Heeren Zeventien, composé de dix-sept représentants des six chambres. Chacune a un nombre de représentants proportionnel à sa participation financière. Ainsi, sur les dix-sept membres, huit sont nommés par la chambre d’Amsterdam qui finançait la moitié des dépenses de l’organisation. Le Conseil ainsi formé se réunit trois fois par an7.

Kozhikode ou Calicut (malayâlam : കോഴിക്കോട്) une ville de l'État du Kerala en Inde, chef-lieu du district homonyme. C'est la troisième plus grande ville du Kerala.

KING CRIMSON - CIRKUS - LIVE AT JACKSONVILLE - 1972.
https://www.youtube.com/watch?v=eSI57aiZYTw

Le nom de Sør-Trøndelag fut créé en 1919 et signifie « [partie] sud [du] Trøndelag ».

Jusqu'en 1919, le nom de la province était Søndre Trondhjems amt, qui signifiait « [partie] sud de l'amt de Trondheim ». L'ancien Trondhjems amt, créé en 1662, fut divisé en deux en 1804, Trondhjem étant la forme ancienne de l'actuelle Trondheim.

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
22 h il y a 22 heures
L'ÉLÉGANCE DES MOTS EST DE CONNAÎTRE SA SITUATION.
AINSI, JE NE REPROCHE PAS À UN HOMME D'ÉTAT DE VOYAGER
DANS LE CADRE DE SA FONCTION DIPLOMATIQUE ET PUBLIC
MAIS CELA NE LUI DONNE PAS LE FAIT D'INTERPELLER INDIRECTEMENT
DES PERSONNES D'ÊTRE DEVANT LEUR RADIO.
TAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6890
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.   Ven 18 Mai à 8:48

Histoire...

Le Sør-Trøndelag (Sør-Trøndelag fylke en norvégien) est un comté norvégien situé au centre du pays, entre la mer de Norvège et la Suède. Il est voisin des comtés de Nord-Trøndelag, Møre og Romsdal, Oppland et Hedmark. Son centre administratif se situe à Trondheim, qui concentre la majeure partie de sa population.

Le Sør-Trøndelag abrite la ville minière historique de Røros, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1980.
La région est occupée depuis des milliers d'années comme en témoignent les peintures rupestres du centre de la Norvège. Les régions fertiles bordant le Trondheimsfjord furent un important centre de pouvoir à l'époque des Vikings. Trondheim est le siège d'un archevêché depuis le XIIe siècle et un important lieu de pèlerinage, depuis la mort de saint Olav en 1030, dont elle abrite le tombeau. La ville de Røros, dans le sud-est du comté, est une ancienne ville minière aujourd'hui classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Géographie
Carte géographique du comté de Sør-Trøndelag.

Le Trondheimsfjord, large et long, occupe le centre du comté. Les montagnes de Dovrefjell et de Trollheimen se situent dans le sud du comté tandis que la péninsule de Fosen en occupe la partie la plus au nord. On trouve dans le Sør-Trøndelag quelques rivières parmi les plus riches en saumon d'Europe, comme la Gaula et l'Orkla. Plusieurs parc nationaux (Dovrefjell-Sunndalsfjella, Forollhogna, Skarvan og Roltdalen et Femundsmarka) se situent, entièrement ou en partie, dans le comté.
Communes
Localisation des municipalités du Sør-Trøndelag.

Au niveau local, le comté de Sør-Trøndelag est subdivisé en 25 communes (kommuner en norvégien).

Åfjord
Agdenes
Bjugn
Frøya
Hemne
Hitra
Holtålen
Klæbu
Malvik
Meldal
Melhus
Midtre Gauldal
Oppdal
Orkdal
Ørland
Osen
Rennebu
Rissa
Roan
Røros
Selbu
Skaun
Snillfjord
Trondheim
Tydal

Comtés de Norvège
Akershus · Aust-Agder · Buskerud · Finnmark · Hedmark · Hordaland · Møre og Romsdal · Nordland · Oppland · Oslo · Østfold · Rogaland · Sogn og Fjordane · Telemark · Troms · Trøndelag · Vest-Agder · Vestfold

DONC,

Structure financière et comptabilité

Il ne s’agit pas de la première compagnie des Indes créée, puisque la compagnie anglaise date de 1600. Toutefois, la compagnie néerlandaise dispose dès sa création d’un capital de 6,5 millions de florins, soit dix fois plus que sa concurrente anglaise. Ce capital est divisé en actions de 3 000 florins8, la compagnie constituant ainsi la première grande société anonyme de l’histoire. Le pouvoir politique lui accordait par une charte le monopole du commerce avec les Indes pour 21 ans, commerce que la compagnie prétendit interdire aux autres marchands européens.
Une « obligation » de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, émise en 1623.

Sur le plan financier, la compagnie est une société anonyme cotée en Bourse. Elle distribue des dividendes qui atteignent jusqu'à 25 à 30 % de la valeur faciale de l'action à la création de la société, 60 ans plus tôt, si bien que la valeur des actions boursières connaît une forte envolée, passant de 3 000 florins à la création de la compagnie en 1602 à 18 000 florins en 1670. Compte tenu de la hausse des cours, ces dividendes représentent environ 3 % de la valeur de l'action sur le marché. Pour autant l’organisation financière de la VOC est relativement rudimentaire : elle ne possède pas de comptabilité régulière et n’émet pas de bilan officiel. Les résultats financiers présentés annuellement aux États généraux ne concernent que les avoirs et les dettes de la compagnie en Europe, ignorant celles des Indes7.

Parmi les premiers actionnaires, qui créent la compagnie, 38 % sont des immigrés venus du sud des Pays-Bas, qui ont fui les guerres de religion et l'empire espagnol pour se réfugier au nord des Pays-Bas9, des immigrés qui forment aussi la majorité des 320 actionnaires9 de la Banque d'Amsterdam, créée en 160910 et jusqu'à 80 % de la population de villes comme Middelbourg ou Leyde, la nouvelle capitale de l'imprimerie succédant à Anvers.

La compagnie dispose de deux comptabilités, l’une à Amsterdam, l’autre à Batavia. Ceci signifie, entre autres, que le commerce avec Amsterdam constitue une affaire distincte de celui effectué à l’intérieur de la région en Asie qui, disposant de sa comptabilité propre, doit, en théorie, assumer lui-même ses dépenses. Ainsi, Amsterdam fait le bilan global des six chambres néerlandaises tandis que Batavia synthétise les livres de comptes qu’envoient les différents comptoirs d’Asie. De plus, le bilan de la compagnie ne tient pas compte de produits importants. Dans le même temps, elle omet, à l’actif comme au passif, les coûts de ses bâtiments, de ses navires, de l’argent qu’elle envoie vers l’Asie. Un bilan d’ensemble, permettant un calcul précis des profits de la compagnie, semble alors improbable11.

Cette comptabilité troublante qui pose des problèmes à l’histoire quantitative moderne pour appréhender les profits de la compagnie était aussi très critiquée à l’époque. À la fin du XVIIe siècle le président du Conseil des XVII, Johannes Hudde, tente de réformer le système comptable de la VOC, mais cette initiative n’aboutit pas. En fait, il existe au sein de la compagnie un conflit d’intérêts entre les actionnaires et les dirigeants. Les actionnaires ont toujours voulu des comptes et des bilans plus précis estimant que leurs dividendes étaient insuffisants et que la compagnie profitait de l’absence de système de comptabilité précis pour cacher ses bénéfices. Toutefois, les directeurs de la compagnie ont toujours réussi finalement à maintenir des comptes obscurs favorables au bon déroulement de leurs affaires, ne laissant d’autre choix aux actionnaires que de vendre leur participation s’ils n’étaient pas satisfaits11.
Pouvoirs régaliens
La VOC frappe aussi ses propres pièces (pièce de 1735).

Grâce à sa puissance, la compagnie constitue un véritable État dans l’État. De fait, elle dispose dans les comptoirs néerlandais des Indes orientales des principales fonctions régaliennes (police, défense, justice). C’est la compagnie qui nomme les gouverneurs et les conseils assurant la justice civile et pénale. C’est elle aussi qui assure la défense de ses possessions terrestres et la protection de ses routes commerciales. Dans cette optique, elle décide de la guerre et de la paix avec les princes autochtones, disposant à cet égard d’une diplomatie autonome. De même, la compagnie dispose d’une flotte de guerre qui combat les puissances européennes adverses (Angleterre, Portugal et France) et les souverains locaux. Cette armada finit d’ailleurs par être soutenue par une armée de terre privée qui compte jusqu’à douze mille hommes12 et recrutait des régiments comme le Régiment wurtembourgeois du Cap, le Régiment de Meuron, le Régiment luxembourgeois et celui de Waldner13.

Ces pouvoirs, la VOC en dispose sur un des plus grands empires du monde, à côté duquel les Provinces-Unies semblent minuscules. Bien que la compagnie reste sous le contrôle des différentes chambres la composant et demeure grandement dépendante de la diplomatie de la métropole, elle est consciente de son pouvoir et ne manque pas d’arrogance vis-à-vis de l’État. Ainsi au milieu du XVIIe siècle, les directeurs de la compagnie vont jusqu’à prétendre que « les places et les forteresses que les Heeren XVII avaient conquises dans les Indes orientales n’étaient pas à considérer comme des conquêtes nationales, mais comme la propriété de marchands privés, qui étaient en droit de les vendre à qui ils voudraient, même s’il s’agissait du roi d’Espagne ou de tout autre ennemi des Provinces-Unies14. » Il n’en fut bien sûr jamais ainsi.
Gigantisme de la VOC

Pour évaluer l’importance de la VOC, souvent décrite comme la première multinationale, on peut avancer quelques statistiques.

En deux siècles d’existence la compagnie arma environ 4 700 navires, dont 3 000 au seul XVIIIe siècle. Sur ces navires, la compagnie fit voyager environ un million d’européens. Le volume de son commerce dépassa 1 600 millions de florins au XVIIIe siècle.

À sa flotte marchande, la compagnie peut ajouter en temps de guerre plus de 40 grands vaisseaux, ce qui dépasse les possibilités de nombre de royaumes européens8.

À la fin du XVIIe siècle, la compagnie entretenait déjà de 100 à 160 navires selon les estimations, ce qui signifierait qu’elle dispose au moins de 8 000 marins8, auxquels s’ajoutent des garnisons de soldats composées de nationalités diverses. Si on ajoute les employés de la compagnie qui se dédient à l’organisation de son commerce, à la production de ses marchandises, on arrive à des estimations beaucoup moins précises, mais qui donnent une idée de l’importance de la compagnie. Les sources de l’époque parlent de 80 000 personnes (en 1735) voire de 150 000 employés (en 1788)15.
Expansion territoriale

La première flotte complète de la VOC prend le large le 18 décembre 1603 avec des objectifs commerciaux et militaires. Ces derniers, dirigés contre les Portugais déjà installés sur les côtes d’Afrique, dans l’océan Indien et en Asie du Sud-Est insulaire, se révèlent d’abord irréalisables pour les flottes néerlandaises. Seul le fort d’Ambon aux Moluques se rend en 160516.
Jan Pieterszoon Coen.

Cherchant un point stratégique d’où organiser son commerce en Asie, la compagnie s’installe à Java où les Anglais sont déjà présents à Banten. Elle établit en 1610 un fortin à Jayakarta, vassale de Banten. En 1613, la compagnie nomme Jan Pieterszoon Coen directeur général de son commerce en Asie. Celui-ci souhaite faire de Jayakarta le centre du commerce néerlandais dans la région. Banten, suzerain de Jayakarta, s'y oppose. En 1619 Coen, tout juste devenu gouverneur général de la VOC, prend la tête d'une flotte partie des Moluques et prend Jayakarta. Il rase la cité pour fonder la capitale de la VOC en Asie, Batavia16.

Le nouveau gouverneur souhaite faire de la compagnie une puissante organisation profitant du commerce oriental et en excluant ses concurrents. Toutefois la situation politique des Provinces-Unies empêche les États généraux et les directeurs de la compagnie d’être solidaires de cette ambition. Les Provinces-Unies avaient obtenu de l’Espagne en 1609, après plusieurs décennies de guerre, un traité de non-agression portant sur 12 années. Ce traité stipulait que les Provinces-Unies ne devaient pas s’étendre hors d’Europe. Les attaques néerlandaises contre les Portugais, furent, pour l’Espagne, un prétexte visant à ne pas renouveler le traité et à relancer la guerre contre les Provinces-Unies, politiquement déchirées à cette époque16.

Inquiets de la guerre avec l’Espagne, les directeurs de la compagnie conclurent avec la compagnie anglaise des Indes orientales un traité de défense mutuelle contre l’ennemi espagnol, convenant d’un partage des ressources asiatiques de poivre et des épices. Coen, installé à Batavia n’avait pourtant pas renoncé au principe de l’exclusivité. Sa politique était sans pitié. En 1621, il envahit les îles Banda révoltées contre l’autorité néerlandaise. Il y massacre et déporte la population. En 1623, il rompt le traité conclu avec l'East India Company en torturant dix de ses agents pour leur arracher des aveux de trahison, puis les exécuter16.

Sur le plan commercial, Coen tente de développer le commerce régional et les productions locales, dans une lettre aux directeurs d’Amsterdam en août 1619 il explique :

« Les textiles de Gujerat doivent être échangés contre du poivre et de l’or sur les côtes de Sumatra ; le poivre de Banten contre des couronnes et des textiles… Les biens chinois et l’or contre du bois de Santal, du poivre et des couronnes. On peut trouver au Japon l’argent pour obtenir les biens chinois ; les textiles des côtes de Coromandel pour les échanger contre des épices, d’autres marchandises et des pièces de huit ; des pièces de huit depuis l’Arabie contre des épices et d’autres petits produits, nous assurant que chaque achat compense l’autre, et que tout ceci est réalisé par nos navires sans argent néerlandais17,16. »

Au départ de Coen en 1629, la VOC doit pourtant encore composer avec les Portugais qui contrôlent Malacca et font obstacle au développement harmonieux du commerce de la compagnie néerlandaise16.

Au-delà de l’océan Indien, la compagnie cherche à commercer avec la Chine et le Japon, des puissances vis-à-vis desquelles la méthode autoritaire semble proscrite. En 1624, la VOC installe un comptoir sur la côte ouest de Formose afin de profiter du marché chinois, mais la position est prise par le pirate chinois Koxinga en 166218, rendant la compagnie grandement dépendante des jonques chinoises qui vont de Canton à Batavia pour son commerce avec la Chine.

Japon : Contrarié par la volonté portugaise de vouloir convertir le pays au catholicisme, le Japon, interdit dès 1639 ses ports aux navires portugais permettant ainsi à la VOC d'occuper seule le terrain. À cet effet, elle dispose de Dejima, une petite île artificielle proche de Nagasaki, pour organiser son commerce16.

Sentant toujours la prédominance de son commerce menacée par la présence d’autres Européens – Portugais et Anglais – la VOC maintient sa politique agressive. Sous les ordres d’Antonio van Diemen, gouverneur général de 1636 à 1645, ils finissent par s’emparer de Malacca en 1641, étendant leur monopole à Sumatra. Après un traité de non-agression de dix ans avec le Portugal, la compagnie s’empare de Ceylan en 1656, île qui domine la production de la cannelle et permet de commercer avec l’Inde voisine16.

En Europe, le commerce de la compagnie est régulièrement troublé par des guerres maritimes qui opposent les Provinces-Unies aux autres puissances européennes, par exemple lors des guerres anglo-néerlandaises dans le troisième quart du XVIIe siècle.

King Crimson "Earthbound" (1972.3.13) Denver, Colorado, USA.
https://www.youtube.com/watch?v=MxJKceuDSMo

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
DIEU, LA SIGNATURE, L’ÉTAT, L'ANARCHIE ET LE SYMBOLISME...
LE INDIRECTEMENT QUE L'ON CONDAMNE ET QUE PERSONNE N'ABSOUS LE LANGAGE.
CE INDIRECTEMENT EST LA PLUS GRANDE DES LIBERTÉS PERMETTANT DE NIER
ET D'ACCUSER DE CALOMNIE CELUI QUI CROIT AVOIR ÉTÉ DÉSIGNÉ:
MALGRÉ TOUT, CELA RESTE LE LANGAGE DU TRUAND LÂCHE,
PENSE CLINT EASTWOOD.
TAY


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6890
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.   Ven 18 Mai à 8:53

Olav (Olavson) Bjaaland (5 mars 1873 - 8 juin 1961) est un Norvégien champion de ski et l'un des premiers hommes à atteindre le pôle Sud, avec l'équipe de l'expédition Amundsen.

Ceylan
Article détaillé : Ceylan néerlandais.

La compagnie et ses gouverneurs dirigent Ceylan pendant un siècle et demi jusqu’en 1796. La politique de la compagnie dans l’île fut centrée sur l’accroissement de la production, si bien qu’en 1665 elle contrôlait la plupart des cultures de cannelle. Sur le plan intérieur, les Néerlandais maintenaient le système agraire traditionnel, comme l’avaient fait avant eux les Portugais, tout en s’arrogeant le monopole des exportations des principales ressources commerciales de l’île : cannelle, ivoire, perles. Les importations étaient strictement contrôlées, privant en partie la population de ressources essentielles comme le riz ou le textile venus d’Inde. Sur le plan judiciaire, la compagnie respecte souvent la coutume locale, permettant parfois aux notables autochtones de siéger dans les affaires concernant la loi coutumière. Toutefois, la loi néerlandaise s’étend progressivement, provoquant d’importantes mutations sociales : le système de propriété privée des terres s’étend à travers l’île, ainsi que la monogamie19.
Batavia et l’Indonésie
Reproduction d'un plan de Batavia datant d'environ 1627, collection du Tropenmuseum.

Mais l’expansion territoriale de la compagnie est surtout centrée sur Batavia. Le processus de prise de contrôle à partir de Batavia est progressif et s’étale sur plus d’un siècle. En 1628-1629, le souverain du royaume javanais de Mataram, le sultan Agung (r. 1613-1646), fait par deux fois le siège de Batavia, sans succès. Après la mort d'Agung, la compagnie participe aux conflits de successions sur le trône de Mataram et obtient le contrôle du Pasisir, la côte nord de Java. Des disputes sur le trône de Java mènent à de nouvelles expansions territoriales de la VOC si bien que vers 1755 ce qui reste de Mataram est divisé en deux royaumes, Surakarta et Yogyakarta. À la fin du XVIIIe siècle, outre les Moluques, la VOC contrôle les îles de Java et de Sulawesi.

La compagnie conserve l’organisation traditionnelle pour l'administration des sociétés locales en prenant la place accordée à l’ancien souverain et en conservant l’aristocratie locale. Parallèlement, elle développe progressivement une bureaucratie européenne pour gérer ses affaires20,21,22.
Afrique du Sud
Un navire de la VOC arrivant au Cap en 1762.
Arrivée de Jan van Riebeeck (Charles Bell).

Voir aussi Histoire de l'Afrique du Sud - L'arrivée des Européens

En 1647, un navire de la VOC, le Haarlem s’échoue en Afrique du Sud et l’équipage demeure sur place pendant plusieurs mois avant de pouvoir regagner les Provinces-Unies. Le récit de leur péripétie inspire la VOC. La compagnie, souhaitant établir un port permettant le ravitaillement de ses navires à mi-chemin des Indes, envoie un corps expéditionnaire vers le cap de Bonne-Espérance qui y débarque le 7 avril 1652. À sa tête, Jan van Riebeeck fonde la colonie du Cap.

La colonie du Cap ne pouvant devenir un comptoir commercial rentable, la compagnie décide progressivement d’en faire une colonie de peuplement. À partir de la fin du XVIIe siècle l’encouragement à l’immigration suscite l’arrivée de colons d’autres nations, provoquant un important peuplement européen dans le pays. La colonie, disputée à la fin du XVIIIe siècle devient britannique en 181423.
Structure du commerce
Le commerce de la VOC en Asie et les territoires ayant constitué l'empire néerlandais dans la région : en vert, la plupart de ses territoires ont toutefois été conquis après la dissolution de la compagnie (imp. : produits débarqués, exp. : produits chargés dans un pays).

La fonction de la compagnie consiste à établir une jonction entre ce que Fernand Braudel appelle des économies-mondes, c’est-à-dire des espaces géographiques formant chacun un tout économique cohérent et autonome : l’Europe d’une part, l’Asie d’autre part. Dès lors le commerce de la compagnie se fait en deux temps : le voyage d’Amsterdam à Batavia et le voyage de Batavia à Amsterdam.

Pour autant, la compagnie ne devient pas le simple instrument d’un échange commercial entre deux régions du monde. Elle n’exporte quasiment aucune richesse européenne vers l’Asie. En fait, elle pratique en Asie un commerce d’Inde en Inde qui lui fournit les produits nécessaires à l’achat des denrées destinées à être vendues à l’Europe.
Le commerce d’Inde en Inde

Le commerce d’Inde en Inde a pour objet de lier entre eux les différentes régions de l’économie-monde asiatique, chacune ayant ses ressources et ses besoins auxquels le cabotage de longue distance peut répondre. La mise en place de ce commerce permet d’accumuler les métaux précieux nécessaires aux dépenses locales de la compagnie sans rendre nécessaire de les importer en excès depuis la métropole européenne.

Les Néerlandais disposaient en Extrême-Orient de deux monopoles, celui de l’accès au marché japonais et celui des épices fines : macis, noix de muscade, clous de girofle et cannelle. Chacun de ces monopoles était étroitement contrôlé par la compagnie qui confinait la production sur un territoire insulaire restreint et s’assurait qu’aucun autre territoire ne venait contester le monopole. Au besoin, les Néerlandais payaient les souverains locaux pour qu’ils arrachent leurs cultures ou s’assuraient par l’invasion militaire que telle région ne produirait pas telle épice24.
Comptoir à Hooghly, Bengale
(1665), Hendrik van Schuylenburgh
Rijksmuseum, Amsterdam

Pour les Néerlandais, le contrôle des épices fines permit l’accès à de nombreux marchés d’Asie. Mais la compagnie se livre aussi à de simples activités d’intermédiaire des échanges, achetant pour échanger plus loin et ainsi de suite. Par exemple, la compagnie exporte de la côte de Surate du textile vers Ceylan et Batavia25. Toujours à Surate, elle achète d’énormes volumes de textiles indiens, et elle les échange ensuite à Sumatra contre du poivre, de l’or et du camphre. Les Néerlandais vendent au Siam des épices, du poivre et du corail contre l’étain, dont ils se sont réservé le commerce, mais aussi de l’or, des peaux de cerfs destinées aux Japonais, des peaux d'éléphants pour le Bengale. Ce dernier pays fournit à la compagnie la soie, le riz, le salpêtre, tandis que les Japonais fournissent le cuivre… Ce n’est qu’une énumération partielle des nombreux flux qu’orchestre la compagnie, partout où se profile une occasion de profit26.

« Dans ce cabotage à longue distance, une marchandise donnée en commande une autre, celle-ci va au-devant d’une troisième et ainsi de suite. Nous nous trouvons là à l’intérieur des économies-mondes asiatiques qui forment un ensemble vivantFernand Braudel27. »

Ce « cabotage » connaît son apogée au milieu du XVIIe siècle avant d’entamer un déclin, et avec lui celui de la compagnie en Asie (cf. tableau ci-dessous).
Nombre de navires néerlandais consacrés au commerce d’Inde en Inde28
1641 1651 1670 1680 1689 1700 1725 1750 1775
56 60 83 107 88 66 52 43 30
Le commerce avec les Provinces-Unies
Bâtiment principal de la VOC à Amsterdam.
Le chantier naval de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales à Amsterdam (gravure de 1726 par Joseph Mulder). Au début du XVIIe siècle, les chantiers navals produisent de nombreux bateaux à partir de schémas standard, permettant la division du travail, ce qui réduit les coûts. Ainsi, le quartier de construction navale de Zaan, près d'Amsterdam, est devenu la première zone industrielle connue du monde, avec environ 900 scieries dont l'énergie est fournie par des moulins à vent, à la fin du XVIIe siècle29.

À Amsterdam, les chargements de navires de la compagnie revenant des Indes sont vendus à de petits acheteurs ou à des syndicats de marchands. Ceux-ci achètent parfois la cargaison entière. Ces dernières opérations rentrent dans le cadre de contrats très précis, interdisant par exemple à la compagnie de revendre à Amsterdam la même marchandise pendant un certain délai afin d’assurer au syndicat de marchands qu’il disposerait d’un quasi-monopole lui permettant de fixer un prix relativement élevé.
Décomposition du coût d’une flotte au départ d’Amsterdam30 : Chargement 43 %
Navires 23 %
Salaires de l’équipage 27 %
Autres 7 %

Il arrive aussi régulièrement que les clients puissent être des directeurs de la compagnie, créant parfois de violents conflits d’intérêts. De même, le jeu du monopoleur est parfois contrarié par des monopsones, à savoir des marchands disposant du monopole à l’achat, le monopole est alors bilatéral, empêchant la compagnie d’imposer le prix de vente. En 1628 par exemple, les clients de la compagnie profitent d’une entente pour forcer le prix à la baisse; ce qui empêche la compagnie de vendre son stock de clous de girofle au prix souhaité. Il est de plus à noter que la compagnie dispose d’un monopole lié à la provenance orientale des produits, et non à leur nature. Or à partir du XVIIIe siècle la compagnie doit jouer avec la concurrence pour certains produits ayant des sources d’approvisionnement alternatives comme l’Amérique.

Si on s’intéresse au coût d’une expédition vers les Indes, on découvre que le chargement de marchandises en représente moins de 50 % (cf. tableau ci-contre) ce qui implique que la plus-value réalisée à l’occasion de l’échange avec les comptoirs asiatiques doit être relativement importante. De fait au milieu du XVIIe siècle la valeur des ventes de la compagnie à Amsterdam était trois fois supérieure à celle de ses achats en Asie (cf. tableau ci-dessous). Que vend-on à Amsterdam ? Au milieu du XVIIe siècle la compagnie réalise des profits similaires dans la vente d’épices et de poivre, mais l’importance du poivre décroît dans la période suivante au profit du textile qui représente près de la moitié des ventes au début du XVIIIe siècle. Au XVIIIe siècle, l’importance du textile décroît, du fait de la poussée des importations de thé et de café. Ces deux dernières marchandises représentaient, à elles deux, 4 % des ventes vers 1700 contre plus de 20 % vers 178031.

D’autres produits comme le cuivre, l’étain, le sucre ou le salpêtre sont transportés par la compagnie, mais servent surtout de lest aux navires30.
Le Commerce de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales dans la seconde moitié du XVIIe siècle31
Achats en Asie
1648-1650 1668-1670 1698-1700
Total en florins 6 257 000 10 813 000 15 026 000
Part des différents produits (en %)
Épices 17,85 12,05 11,7
Poivre 50,34 30,53 11,23
Textiles 14,16 36,46 54,73
Ventes à Amsterdam
Total en florins 17 760 000 21 032 000 28 137 000
Part des différents produits (en %)
Épices 26,36 28,43 24,78
Poivre 32,89 28,99 13,21
Textiles 17,54 23,77 43,45

UN PEU PLUS TARD,

L’expédition Amundsen menée par le Norvégien Roald Amundsen à bord du Fram jusqu'à l'extrême Est de la mer de Ross, fut la première à atteindre le pôle Sud. Lui et quatre autres hommes arrivèrent à ski, menés par des chiens de traîneaux jusqu'au pôle le 14 décembre 1911n 1, un mois avant une expédition britannique menée par Robert Falcon Scott. Amundsen et ses coéquipiers revinrent sains et saufs à leur base et apprirent par la suite que Scott et ses hommes avaient été trouvés morts dans leur tente lors de leur retour du pôle. Dans sa poche, Scott avait une lettre d'Amundsen adressée au roi Haakon de Norvège.

Les plans initiaux d'Amundsen se concentraient sur l'Arctique et la conquête du pôle Nord en dérivant sur un navire pris dans les glaces. Il obtint le droit d'utiliser le navire polaire Fram du fameux explorateur Fridtjof Nansen et entreprit de lever des fonds. Ses préparatifs s'arrêtèrent en 1909 lorsque les explorateurs américains Frederick Cook et Robert Peary revendiquèrent chacun d'avoir atteint le pôle Nord. Amundsen changea ses plans et se prépara à atteindre le pôle Sud ; ne sachant pas s'il obtiendrait l'appui du public ou de ses soutiens financiers, il garda ce plan secret, sauf pour son frère chargé d'annoncer sa nouvelle destination, le pôle Sud, une fois que son vaisseau serait hors d'atteinte dans les mers australes, pour ne pas être barré dans son nouveau projet. Lorsqu'ils prirent la mer en juin 1910, la plupart de ses hommes pensaient qu'ils embarquaient pour l'Arctique en passant, comme prévu, par le cap Horn.

Amundsen établit sa base antarctique, Framheim, dans la baie des Baleines sur la barrière de Ross. Après des mois de préparations, de mise en place de dépôts de provisions sur la route du pôle, et un faux départ qui manqua de se terminer en désastre, l'expédition commença son périple vers le pôle en octobre 1911. Amundsen et ses coéquipiers découvrirent le glacier Axel Heiberg qui leur permit d'atteindre le plateau Antarctique et finalement le pôle Sud. La maîtrise du déplacement à skis et l'expertise avec les chiens de traîneaux assurèrent un voyage rapide et sans incident majeur. Une importante reconnaissance océanographique et la première exploration de la terre du Roi-Édouard-VII comptent parmi les autres réussites de l'expédition.

Si ce succès fut largement salué, l'histoire de l'échec héroïque de Scott l'éclipsa. De même, la décision d'Amundsen de garder secrets ses plans jusqu'au dernier moment fut critiquée par certains. Les historiens ont par la suite plus largement reconnu le courage et l'expertise de l'équipe d'Amundsen. Une des bases scientifiques permanentes américaines, au pôle Sud, porte son nom ainsi que celui de Scott.

Expédition Amundsen (1910-1912)
Groupe du pôle Sud Roald Amundsen · Olav Bjaaland · Helmer Hanssen · Sverre Hassel · Oscar Wisting
Autres Hjalmar Johansen · Kristian Prestrud · Hjalmar Fredrik Gjertsen · Thorvald Nilsen · Jørgen Stubberud · Alexandre Koutchine · Adolf Lindstrøm · […]

Aan de Zuidpool - p1913-160.jpg
Navire Fram

Olav (Olavson) Bjaaland est né à Morgedal dans le comté de Telemark. Au tournant du siècle Bjaaland et les frères Torjus et Mikkjel Hemmestveit sont les meilleurs skieurs de la Norvège. En 1902 il gagne le combiné nordique au festival de ski de Holmenkollen, une compétition classique en ski nordique encore de nos jours.

En 1909 Bjaaland et cinq autres skieurs sont invités participer à une compétition de ski en France. C'est lors de ce voyage que Finn Qval lui présente Roald Amundsen, qui lui propose de se joindre à son expédition au pôle Nord. Bjaaland est enthousiaste et accepte de suite. Ils appareillent d'Oslo sur le Fram le 7 juin 1910 ; un peu plus tard Amundsen annonce à son équipage qu'en fait, ils iront en Antarctique afin d'atteindre le pôle Sud avant Robert Falcon Scott et son équipe. Bjaaland crie alors: « Hourra, ça veut dire qu'on y sera les premiers ! »

Bjaaland étant également un charpentier doué, il réussit à diminuer le poids des traîneaux choisis de 88 à 22 kg sans pour autant diminuer leur solidité (Scott avait le même modèle mais ne les fera jamais modifier). Pendant le long trajet au pôle, Bjaaland ouvre la voie devant les chiens d'attelage pour que ceux-ci aient quelque chose à suivre. Il était connu pour skier de manière que ses traces soient presque parfaitement parallèles.

Après le succès de cette expédition Amundsen lui offre d'aller explorer le passage du Nord-Ouest, mais Bjaaland refuse.

En 1912 on lui décerne la médaille Holmenkollen, l'un des plus prestigieux prix de ski.

Il retourne à son Telemark natal et y installe une usine de skis avec de l'argent emprunté d'Amundsen.

Il allume la flamme olympique lors des Jeux olympiques d'hiver de 1952 à Morgedal.

Il décède en 1961 à l'âge de 88 ans. Des cinq hommes à avoir atteint le pôle Sud il est celui qui vécut le plus longtemps, assez pour voir les avancées faites en Antarctique pendant l'année géophysique internationale.

Le mont Bjaaland en Antarctique, haut de 2 675 m, a été nommé en son honneur à la suite d'une exploration aérienne en 1960-1964 de la région du glacier Amundsen, dans la chaîne de la Reine-Maud.

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
DIEU, LA SIGNATURE, L’ÉTAT, L'ANARCHIE ET LE SYMBOLISME.
LE SAUVETEUR OBLIGEAI DE DÉTERRER DES CADAVRES POUR LES RENDRE
AUX FAMILLES EN DEUILS. LE SECOURISME N'EST PAS TOUJOURS LE MOMENT
OÙ L'ON RETROUVE LA VIE MAIS LORSQUE ON DOIT ANNONCER LE DÉCÈS
AUX FAMILLES: COURAGE ET RESPECT AUX SERVICES PUBLICS.
TAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6890
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.   Ven 18 Mai à 9:01

Expédition Amundsen s'inspira des méthodes de la Vereenigde Oostindische Compagnie.

« le capitaine Scott a laissé une réputation d'honnêteté, de sincérité, de bravoure et de tout ce qui fait un homme ».

Moyens maritimes de la VOC
Les vaisseaux

Comme pour chaque compagnie européenne destinée à commercer avec les Indes Orientales, les navires ne sont pas de simples navires de commerce32, ils possèdent leur propre dénomination, « retourschepen » pour la VOC, comme les Britanniques dénomment les leurs « East Indiamen » et leur construction est relativement standardisée, comme en témoignent les normes établies par les Heeren XVII33.

La longueur du voyage et les risques encourus amènent à construire des navires solides et capables de se défendre par eux-mêmes. Les navires de guerre servent de modèle, mais, selon la taille voulue, le vaisseau à construire s'inspire d'une frégate ou d'un vaisseau de ligne.

Le tonnage augmente au fil des ans, mais la majorité des vaisseaux jaugent entre 600 et 1 200 tonneaux. Pour ces derniers, les dimensions sont proches de celles des vaisseaux de ligne de 64 canons, c’est-à-dire parmi les plus puissants des armées navales de l'époque. En 1697, les Heeren XVII édictent une norme de construction qui restera en vigueur jusqu'à la fin du XVIIIe siècle34. Ainsi, un vaisseau de 1 000 tonneaux ou plus devra avoir 160 pieds de long, dimension équivalente à celle d'un 64 canons. Mais quand le 64 canons deviendra obsolète, pour céder la place au 74, les vaisseaux de la compagnie ne suivront pas le mouvement.
Une réplique du VOC Amsterdam, un navire de la compagnie.

Leur apparence est similaire à celle des vaisseaux de guerre, jusqu'à l'armement ; par exemple, en 1645, le Jonker arbore 42 pièces de canons, du 36 livres aux 3 livres. Cependant, au fil des ans, le nombre de pièces pourra décroître, en nombre comme en calibre. Les sabords de la batterie basse n'abritant plus de canons.

À l'intérieur, tout est fait pour dégager un grand volume de cale. Par exemple, ce qu'on appelle le « faux-pont » n'existe plus. L'une des modifications les plus notables est l'emplacement de la cale à eau potable. Elle est placée tout à l'avant, toujours dans le souci de dégager le maximum d'espace. Ce choix aura pour conséquence d'influer sur les qualités nautiques du navire.

À côté des types de vaisseaux décrits, on trouve aussi des flûtes, navires plus petits, adaptés au commerce d'Inde en Inde, voire, à compter de 1788, des paquebots devant rallier Le Cap en trois mois et Batavia en cinq.

Chaque chambre a conservé un chantier naval pour la VOC. Pour les plus petites, ce sera même leur seul point de rencontre avec le grand commerce océanique. Les décisions de construction sont prises chaque année, au printemps, par les Heeren XVII, pour les 18 mois suivants. Ensuite, ces constructions sont réparties entre les différents chantiers.

Hors d'Europe, la VOC dispose d'un chantier, bien approvisionné, à Batavia. Mais il se cantonnera à l'entretien des navires, la quasi-totalité des constructions venant d'Europe.

Ainsi, en deux siècles, les chantiers néerlandais auront produits 1 367 vaisseaux35, dont la moitié à Amsterdam et un cinquième en Zélande.

En 1730, construire un vaisseau de 600 tonneaux revient à 85 000 florins. Il est utilisé pendant environ 10 ans, sauf accident, et fait environ quatre voyages. Mais, après chaque voyage, un radoub, dont le coût se monte à environ 1/3 du prix de construction, est nécessaire36.

La robustesse est recherchée dans la construction, mais les coûts sont surveillés. Ainsi, les Heeren XVII, refuseront-ils le doublage en cuivre des carènes, que les Britanniques effectuent autant pour favoriser la vitesse de leurs bâtiments que pour les protéger des tarets. Autre différence avec la compagnie britannique, la VOC n'a jamais recours à la location de vaisseaux.
Les marins

La flotte de la VOC mobilise chaque année des milliers d'hommes37, même si le nombre de marins par tonneau a tendance à diminuer au fil des ans, de 45 pour la décennie 1630 à 25 pour la décennie 1780. Mais cette évolution est compensée par l'augmentation du tonnage.
Les officiers

Les officiers sont recrutés par la VOC qui établit chaque année un tableau d'embarquement. Il s'agit de capitaines du rôle ou de nouveaux promus parmi les officiers en second, voire de capitaines provenant de la marine de guerre néerlandaise.

Bien que les salaires soient équivalents à ceux des autres officiers de la marine marchande, ces emplois sont très recherchés. Car, comme dans les autres compagnies, les officiers bénéficient d'un droit de « pacotille ». C’est-à-dire que la compagnie autorise chaque officier à transporter des marchandises personnelles. Pour la VOC, cela se traduit par un volume correspondant à un ou plusieurs coffres, dont le nombre et la taille sont fixés par un règlement. Si l'officier est libre du remplissage de ses coffres, la vente sera effectuée par la compagnie qui reversera le montant obtenu. Ceci pour éviter que l'officier ne privilégie ses propres intérêts au détriment de ceux de la compagnie.
Les matelots

La VOC a des besoins importants en matelots ; on compte environ 7500 marins par an (dont 3000 seulement reviendront et pourront repartir, davantage en raison des désertions que des décès)38. Bien que les marins nationaux soient privilégiés, la compagnie est obligée de recruter où elle le peut. Ce qui n'empêche pas les restrictions, comme celle qui énonce : « ...de même ne seront admis ni Anglais ni Espagnols, même pas comme marins, soldats ou autrement. Toutes les autres nations doivent être préférées, autant que faire se peut, à celles-là... »39.

Il y a ainsi des recruteurs qui parcourent l'Europe pour recruter des marins. Ils les convoient aux Pays-Bas où ils se paient sur la prime d'engagement versée aux nouveaux marins. En 1730, les Néerlandais n'assurent plus que 40 % des équipages.

Les salaires sont inférieurs de près d'un tiers par rapport à celui d'un ouvrier. Mais il y a des compensations, puisque les marins bénéficient aussi du droit de pacotille.

Les marins déserteront fréquemment pour trouver des embarquements mieux payés et une discipline moins sévère que sur les vaisseaux de la compagnie.
Autres personnes
Soldats de la VOC, vers 1783.

Les soldats sont en nombre important. En 1669, on en compte environ 10 000. Ce sont principalement des mercenaires. Ils sont chargés de défendre le vaisseau contre un ennemi éventuel mais aussi contre un équipage revendicatif. On en compte de 80 à 300 par convoi, représentant près de 30 % des embarqués. Pour donner un exemple, la flotte de Noël de 1644 comprend 5 vaisseaux et 835 marins pour 320 soldats40. La compagnie recrute des régiments entiers au Wurtemburg, en Suisses, au Luxembourg...

Ils signent un engagement de 5 ans, voyages non compris. La solde est de 9 florins par mois (1745) ; c'est moins que celle d'un ouvrier, mais ils sont logés et nourris. Ils assurent la garnison du vaisseau sur lequel ils sont placés, mais aussi servent à la défense des comptoirs où la grande majorité de ceux-ci sont stationné.

À côté des soldats, on trouve nombre de personnes embarquées à des titres différents, des passagers aux aumôniers, en passant par toutes les spécialités indispensables (du tonnelier au boucher, par exemple).
Le voyage
Départ des voiliers de la Compagnie des Indes orientales.

Pour bénéficier des meilleures conditions de navigation, les départs ont lieu entre octobre et mars. La VOC donne trois départs successifs. Il y a la « flotte de la Foire » à la fin de la foire d'Amsterdam, début octobre, la « flotte de Noël », fin décembre et la « flotte de printemps », début avril.

Le voyage aller-retour, prend une vingtaine de mois. Les flottes sont en général rassemblées au Texel, puis, selon les conditions météorologiques et les circonstances militaires, traversent la Manche ou contournent les Iles britanniques. La première escale est souvent au Cap-Vert. Elle permet de se réapprovisionner en eau et d'embarquer des vivres frais. La seconde escale est au Cap et dure 3 à 4 semaines.

Dans l'Océan Indien, il y a traditionnellement trois routes. La VOC privilégie celle du sud qui suit le parallèle du Cap, dans les 40e rugissants, puis remonte au nord vers le détroit de la Sonde quand sont reconnues les îles Saint-Paul ou Amsterdam. Cette route est plus longue, de près d'un mois si l'on va à Canton, mais offre l'avantage d'être moins sensible aux effets de la mousson et donc utilisable par tous les temps. La VOC offre des primes à la vitesse. Le capitaine qui fait le trajet en 6 mois, reçoit une prime de 500 florins; 300 pour 7 mois, 150 pour 8 mois.

Les risques sont d'abord liés à l'état de la mer. Ainsi, en 1737, sept navires disparaissent d'un coup sur le chemin du retour après l'escale du Cap. Les captures, par des pirates, des ennemis ou d'autres compagnies, sont à peu près stables pour la VOC aux XVIIe et XVIIIe siècles, avec moins de 10 % de pertes. Notons que ce pourcentage est bien inférieur à celui de la compagnie française, mais cela tient compte de périodes de belligérance bien plus longues.
Le déclin

Plusieurs thèses ont été avancées pour expliquer la faillite de la dite plus grande entreprise du monde. Certaines soulignent l’importance de la corruption des agents de la compagnie, d’autres les coûts croissants de la gestion de l’empire territorial, la transformation de la demande sur les marchés européens, l’émergence du capitalisme britannique, ou encore l’histoire mouvementée des Provinces-Unies au XVIIIe siècle.
Profits et dividendes
Bâtiment principal de la VOC à Amsterdam.

Une première explication du déclin de la VOC se trouve dans le partage des bénéfices de son commerce. D’après les calculs de B. Van der Oudermeulen effectués une vingtaine d’années avant la disparition de la compagnie, ses profits nets sont restés relativement modestes à côté des dividendes versés à ses actionnaires. Dès ses débuts, entre 1612 et 1654 la compagnie réalisait un bénéfice annuel moyen de 440 000 florins, soit trois fois moins que les dividendes qu’elle versait à ses actionnaires. Fernand Braudel montre qu'elle procédait à une intériorisation des bénéfices mais s'étonne du non-recours à une augmentation de capital pour assurer le financement de la croissance.

Entre la création de 1602 et 1670, les actions ont progressé de 410 %, aussi le dividende de 40 % perçu en 1670 après la victoire contre le Roi de Macassar, doit être relativisé car il est calculé sur la valeur initiale de l'action. Il ne représente que 7,8 % de la valeur maximale de l'action en 1670, lorsque le cours de celle-ci culmine. C'est aussi l'année du traité secret de Douvres entre l'Angleterre et Louis XIV, qui deux ans après, attaquent les Provinces-Unies. À titre de comparaison, en 1672 lorsque Colbert lance ses premiers emprunts publics en France, le taux d'intérêt est de 5,50 % mais deux ans plus tard, il est déjà de 7,80 %41. Braudel cite un contemporain selon lequel le dividende de la VOC est longtemps resté en dessous de 3 % à 4 %.

Malgré le poids des dividendes, elle parvient à accroître ses profits jusqu’à la fin du XVIIe siècle, période à partir de laquelle commence le déclin. Selon la même source, elle ne réaliserait plus de bénéfices à partir de 1724, puis commencerait à s’endetter, allant jusqu’à emprunter pour payer des dividendes aux actionnaires. À la fin du XVIIIe siècle sa dette s’élève à 105 millions de florins42.

Il semble que le pôle de Batavia ait été le premier à s’endetter, non parce que la conjoncture commerciale est mauvaise, mais parce que la VOC est concurrencée par les compagnies étrangères, en particulier l’East India Company, et parce qu’elle n’a pas su comprendre les transformations du commerce mondial à partir de la fin du XVIIe siècle43.
Évolution du commerce

À partir de 1670, l’importance du poivre sur les marchés européens a tendance à décroître, celle des épices fines est stable tandis que de nouvelles marchandises s’imposent, tels le thé, le café, la laque et la porcelaine de Chine. À ces changements de la demande en Europe s’ajoute un bouleversement des routes commerciales en Asie, et la VOC n'a pas adapté l'organisation de son commerce. La principale évolution réside dans le commerce du thé et l’ouverture de la Chine sur le commerce européen. Seuls les Anglais mettent en place un commerce direct avec la Chine impliquant le thé, le coton et plus tard l’opium. La VOC ne rompt pas avec ses habitudes, limitant sa relation avec la Chine au commerce effectué à Batavia par les jonques venues de Canton. Des tentatives de commerce direct sont pourtant engagées, mais elles ne rencontrent pas le même succès que les Anglais. Les guerres internes à l’Inde affaiblissent par ailleurs le commerce néerlandais avec la côte de Coromandel44.
Corruption

Les difficultés de la compagnie tiennent aussi à la corruption endémique qui règne dans ses rangs. Contrairement à l’East India Company, la VOC n’autorise pas ses agents à faire du commerce d’Inde en Inde pour leur propre compte, limitant alors les opportunités de réussite personnelle. La corruption des agents de la compagnie est signalée dès les années 165045.

Les transformations sociales des coloniaux à Batavia expliquent aussi cette montée du trafic de contrebande qui vient répondre aux besoins des dépenses de luxe des Néerlandais installés à Batavia. En fait, les Néerlandais se jettent dans des trafics individuels qui causent du tort aux affaires de la compagnie46.

Cette corruption n’épargne pas Amsterdam. Le Conseil des XVII n’a en théorie pas le droit d’acheter des marchandises vendues par la compagnie, mais leurs familles ou leur entourage le font. Cette interdiction ne frappe d’ailleurs pas les directeurs de la compagnie. Aussi les contrats de vente des produits se font-ils souvent au désavantage de la compagnie et au profit de ses dirigeants, liés aux différents milieux d’affaires d’Amsterdam. Le manque de pouvoir des actionnaires les empêche de s’opposer à de telles pratiques. En fait, plus qu’aux actionnaires, les dirigeants de la compagnie sont plus ou moins au service des grands capitalistes qui achètent en masse les cargaisons de la VOC pour les distribuer dans les Provinces-Unies mais aussi à travers l’Europe47. « La VOC est une machine qui s’arrête là où commence le bénéfice des monopoles marchands48. »

Ces pratiques sont souvent dénoncées. Ainsi dès 1629, la chambre de Zélande avait refusé de livrer certaines de ses marchandises vendues par la compagnie, et ses délégués avaient déclaré devant les États généraux que la politique des dirigeants de la compagnie ne prenait en compte ni les intérêts des actionnaires, ni même ceux de la compagnie48.
Conflits européens et dissolution de la compagnie

À partir des années 1770 apparaît dans les Provinces-Unies le mouvement politique des « patriotes » qui s’oppose au soutien apporté par leur pays aux Anglais dans la guerre d’Indépendance des treize colonies américaines. Les Provinces-Unies affaiblies rentrent en guerre contre l’Angleterre (1780-1784), rendant difficile leur commerce extérieur. Avec les guerres révolutionnaires, les Provinces-Unies sont finalement envahies par la France qui fonde la République batave. Asphyxiée par ses dettes, la compagnie néerlandaise des Indes orientales est finalement dissoute en 1799.

Conséquences des guerres napoléoniennes, l’Indonésie redevient un territoire sous contrôle néerlandais, mais la compagnie ne fut jamais ressuscitée.

Depuis 2003, les archives de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales ont été classées par l’Unesco sur la Liste Mémoire du monde recensant depuis 1997 les documents du patrimoine documentaire d’intérêt universel, dans le but d’assurer leur protection. Ces archives sont estimées à 25 millions de pages manuscrites49.
Notes et références

↑ Fernand Braudel, La Dynamique du capitalisme, 1985.
↑ Fernand Braudel, Civilisation matérielle, économie et capitalisme XVe-XVIIe, t. 3 Le Temps du monde, Armand Colin, 1993 (1979), p. 254.
↑ Braudel, op. cit., p. 247.
↑ Michel Beaud, Histoire du capitalisme, de 1500 à 2000, cinquième édition, Points Seuil Économie, 1999, p. 42.
↑ Frédéric Mauro, L’expansion européenne (1600-1870), Puf, 1967 p. 131.
↑ F.S. Gaastra, VOC Organization [archive]
↑ a, b et c Mauro, op. cit., p. 186
↑ a, b et c Braudel, op. cit., p. 261.
↑ a et b Hervé Hasquin, Louis XIV face à l'Europe du Nord: l'absolutisme vaincu par les libertés [archive], Lannoo Uitgeverij, 2005 - 334 pages, p. 27
↑ Hervé Hasquin, op. cit., p. 17
↑ a et b Braudel, op. cit., p. 265.
↑ M. Crouzet (ss. la direction de) Histoire générale des civilisations, t. IV, Puf, 1953-1956, p.245
↑ Guy de Meuron, Le Régiment Meuron, 1781-1816, p60.
↑ cité par Braudel, op. cit., p. 237
↑ Braudel, op. cit., p. 264.
↑ a, b, c, d, e, f, g et h Thomas Crump, Gresham College, "The History of the Dutch East Indies Company" 1st & 8th March 2006 [archive].
↑ En anglais : ‘Guserat textiles must be traded for pepper and gold on the shores of Sumatra; pepper from Banten for reals and textiles … Chinese goods and gold for sandalwood, pepper and reals; silver can be got from Japan for Chinese goods; the textiles from the Coromandel Coast for spices, other merchandise and pieces of eight; pieces of eight from Arabia for spices and other small goods, making sure that one compensates the other, and that all is done in ships without money from the Netherlands’.
↑ Pour plus de détaille sur la colonisation de Formose (Taiwan) lire également : How Taiwan became chinese, Tonio Andrade [lire en ligne [archive]]
↑ "Sri Lanka", in Encyclopaedia Britannica, 2007
↑ « Indonésie - Histoire », in Encyclopaedia Universalis, 2006
↑ A History of Modern Indonesia since c. 1300, M. C. Ricklefs
↑ Le carrefour javanais, Denys Lombard
↑ « Afrique du Sud (République d’) », in Encyclopaedia Universalis, 2006
↑ Braudel, op. cit., pp. 254-255.
↑ Mauro, op. cit., p. 134.
↑ Braudel, op. cit., pp. 255-256.
↑ Braudel, op. cit., p. 252.
↑ d’après F.S. Gaastra, cité par F. Braudel, op. cit., p. 263.
↑ (en) Nuala Zahedieh, The Capital and the Colonies: London and the Atlantic Economy 1660–1700, Cambridge University Press, 2010, p. 152.
↑ a et b Mauro, op. cit., p. 133.
↑ a et b Mauro, op. cit., p. 132.
↑ Haudrère, op.cit., chapitre 5,
↑ Haudrère, op.cit., page 238, note 13.
↑ Haudrère, op.cit., page 238.
↑ Haudrère, op.cit., page 102.
↑ Haudrère, op. cit., page 110.
↑ Haudrère, op. cit., chapitre 6.
↑ QSJ, op. cit., page 172.
↑ Mercenaires français de la VOC, op. cit., p. 23
↑ Mercenaires français de la VOC, op. cit., p. 28.
↑ Michel Vergé-Franceschi, Colbert : la politique du bon sens [archive], Payot & Rivages, 2003 - 532 pages
↑ Braudel, op. cit., p. 266
↑ d’après K. Glamann, Dutch-Asiatic Trade, 1620-1740, cité par Braudel, op. cit., p. 267
↑ Braudel, op. cit., p. 259-260
↑ Braudel, op. cit., p. 267.
↑ Braudel, op. cit., p. 268.
↑ Braudel, op. cit., pp. 268-269.
↑ a et b Braudel, op. cit., p. 269.
↑ TANAP - About / An ambitious world of heritage [archive]

Annexes...

Apsley George Benet Cherry-Garrard (né le 2 janvier 1886 - mort le 18 mai 1959) est un explorateur polaire britannique du continent antarctique.
Biographie

Né à Bedford, fils d'un officier de l'armée, il suivit sa scolarité à Oxford. Son nom de famille, initialement « Cherry », fut rallongé en « Cherry-Garrard » selon les dispositions testamentaires d'une tante, qui légua également à son père des domaines d'une étendue considérable.

À l'âge de vingt-quatre ans, Apsley, grâce à sa généreuse contribution financière, put être l'un des plus jeunes participants à la seconde et dernière expédition de Sir Robert Falcon Scott en Antarctique, au cours de laquelle il occupa les fonctions d'assistant-biologiste.

En 1922, il rédigea Le Pire Voyage au monde (The Worst Journey of the World), principalement consacré à l'expédition hivernale jusqu'au cap Crozier : plus de 80 ans plus tard, l'ouvrage est toujours édité et souvent cité comme l'un des classiques de la littérature de voyage. National Geographic l'a même consacré « plus grand récit d'aventure de tous les temps ».
Bibliographie

(en) Apsley Cherry-Garrard, The Worst Journey in the World, Londres, Vintage Books, 2010, 720 p. (ISBN 978-0099530374)

Liens externes
Notices d'autorité

: Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale d’Espagne • Bibliothèque royale des Pays-Bas • Bibliothèque nationale d’Israël • Base de bibliothèque norvégienne • Bibliothèque nationale d’Irlande • WorldCat

[masquer]
v · m
Article de qualité Expédition Terra Nova (1910-1913)
Membres
Groupe du pôle Sud Bon article Robert Falcon Scott · Edward Adrian Wilson · Lawrence Oates · Henry Robertson Bowers · Edgar Evans
Autres Edward Atkinson · Victor Campbell · Alfred Cheetham · Apsley Cherry-Garrard · Bon article Thomas « Tom » Crean · Bernard Day · Frank Debenham · Edward « Teddy » Evans · Tryggve Gran · William Lashly · George Murray Levick · Cecil Meares · James Paton · Harry Pennell · Herbert Ponting · Raymond Priestley · George Simpson · Thomas Griffith Taylor · C. S. Wright · […]

Robert F. Scott at Polheim.JPG
Navire Terra Nova
Lieux Péninsule de Hut Point · Scott's Hut
Divers L'Épopée du capitaine Scott · Le Pire Voyage au monde



TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
DIEU, L’ÉTAT, L'ANARCHIE, L’ÉCRITURE, LA SIGNATURE ET LE SYMBOLISME.
LA CHAIR ET L'ESPRIT ONT TOUJOURS INTERROGÉ CEUX QUE
NOUS APPELONS L'ÂME: L'ESPRIT EST LE VIVANT, L'ÂME EST
LE SENSIBLE ET LA CHAIR EST LA SURVIE. CHACUN DE NOUS DONNONS
UNE IMAGE AUX SENSIBLE CAR MÊME L'INVISIBLE POSSÈDE UN CORPS:
JE PARLE DU VENT ET DES MARÉES.
TAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6890
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.   Ven 18 Mai à 9:23

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
5 h il y a 5 heures
En réponse à @KnessetIL
Le clans des mouettes.
AL FATIHA ET LA BREBIS OU NON AUX SACRIFICES D'ANIMAUX.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t817-al-fatiha-et-la-brebis-ou-non-aux-sacrifices-d-animaux#8953
Dead Can Dance - Ulysses.
https://www.youtube.com/watch?v=2Uk3sExKtao
Laniakea Supercluster, Lucila Godoy Alcayaga et Galaxy.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t816-laniakea-supercluster-lucila-godoy-alcayaga-et-galaxy
Y'BECCA.
TAY

Olav (Olavson) Bjaaland (5 mars 1873 - 8 juin 1961) est un Norvégien champion de ski et l'un des premiers hommes à atteindre le pôle Sud, avec l'équipe de l'expédition Amundsen.
Y'BECCA.
TAY

« le capitaine Scott a laissé une réputation d'honnêteté, de sincérité, de bravoure et de tout ce qui fait un homme ». de Roald Amundsen Apsley George Benet Cherry-Garrard (né le 2 janvier 1886, mort le 18 mai 1959) est un explorateur polaire britannique du continent antarctique.
Y'BECCA.
TAY

Les Mentawai (ou encore Mentawei, Mentawaï ou Mentawi) sont la population autochtone des îles Mentawai situées au large de la côte ouest de la province de Sumatra occidental, en Indonésie. On les appelle aussi « hommes-fleurs » car, pour eux, la beauté est une chose essentielle.
Y'BECCA.
TAY

Teoreun (le chamane) va préparer le poison de la chasse avec des feuilles, des écorces, des racines toxiques, puis du piment: Teoreun enduit les flèches avec le poison et cette fabrication n'est jamais pratiquée devant les enfants car toute imitation pourrait être mortelle.
Y'BECCA.
TAY

Le 8 novembre 1911, Prestrud, Stubberud et Johansen étaient partis en direction de la terre du Roi-Édouard-VII. La recherche du point à partir duquel la banquise de la barrière de Ross devenait de la terre recouverte de glace se révéla difficile. Pourtant, le nunatak fut là.
Y'BECCA.
TAY

Comté Sør-Trøndelag.
Un nunatak est une montagne ou piton rocheux s'élevant au-dessus de la glace des inlandsis, champs de glace ou des calottes glaciaires: se trouvent Groenland (chaîne de Watkins, terre de la Reine-Louise) et en Antarctique. FENRIR, TYR ET YAHVÉ.
Y'BECCA.
TAY

Un nunatak (en groenlandais nunataq signifiant « montagne » ou « monticule entièrement recouvert de glace durcie1 ») est une montagne ou piton rocheux s'élevant au-dessus de la glace des inlandsis, champs de glace ou des calottes glaciaires.

Ils se trouvent principalement au Groenland (chaîne de Watkins, terre de la Reine-Louise) et en Antarctique. Ce terme désigne également toute surface non glaciaire entourée de glaciers. Par l'érosion glaciaire qu'ils subissent sur leurs flancs, les nunataks ont très souvent l'aspect de montagnes escarpées aux parois très raides.

Voyage vers le pôle
Barrière et montagnes
Le glacier Axel Heiberg qu'Amundsen emprunta pour accéder au plateau Antarctique.

Malgré sa hâte de repartir, Roald Amundsen attendit jusqu'au milieu du mois d'octobre et les premiers signes du printemps. Il était prêt le 15 octobre mais le mauvais temps le retarda quelques jours120. Le 19 octobre, les cinq hommes avec quatre traîneaux et 52 chiens commencèrent leur périple121. Le temps se dégrada rapidement et dans un épais brouillard, le groupe se retrouva bloqué dans le champ de crevasses que Johansen avait découvert à l'automne précédent122. Wisting rappellera ensuite comment son traineau avec Amundsen à bord avait presque entièrement disparu dans une crevasse lorsque le pont de glace sur lequel ils se trouvaient s'était brisé122.

Malgré ce contretemps, ils couvraient plus de 28 kilomètres par jour et ils atteignirent le dépôt du 82e parallèle sud le 5 novembre. Ils marquaient leur route avec des cairns formés de blocs de glace tous les 5 kilomètres123,124. Le 17 novembre, ils atteignirent la fin de la barrière de Ross et arrivèrent en face de la chaîne Transantarctique. À la différence de Robert Falcon Scott qui suivait la route tracée par Ernest Shackleton le long du glacier Beardmore, Amundsen devait trouver son propre passage à travers les montagnes. Après avoir testé les contreforts durant plusieurs jours et être monté à environ 460 mètres d’altitude, le groupe découvrit ce qui semblait être une voie possible, un glacier escarpé long de 56 kilomètres jusqu'au plateau. Amundsen le nomma le glacier Axel Heiberg du nom de l'un de ses principaux soutiens financiers125,n 7. L'ascension fut plus difficile que prévu et les nombreux détours et la neige épaisse et profonde ralentirent la progression. Après trois jours d'efforts, le groupe atteignit le sommet du glacier125. Amundsen fit à nouveau l'éloge de ses chiens ; le 21 novembre, l'expédition parcourut 27 kilomètres à une altitude de 1 500 mètres126.
Arrivée au pôle Sud
Photographie d'un camp sur le chemin du pôle.

Ayant atteint 3 200 mètres au sommet du glacier, à 85° 36′ S, Amundsen se prépara pour la dernière partie du voyage. Sur les 45 chiens qui avaient réalisés l'ascension (7 étaient morts durant le trajet sur la barrière de glace), seuls 18 furent conservés, les autres étant tués pour leur viande. Chacun des conducteurs de traîneaux tua les chiens de son attelage, les dépeça et divisa la viande entre les hommes et les chiens. Amundsen se rappela « Nous avons appelé cet endroit la Boucherie… Il y avait de la tristesse dans l'air ; nous nous étions profondément attachés à nos chiens »127. Les regrets n'empêchèrent pas l'expédition d'apprécier la profusion de nourriture et Wisting se révéla particulièrement doué dans sa préparation et sa présentation de la viande128.

Le groupe chargea trois traîneaux avec du ravitaillement pour un voyage de 60 jours et laissa le reste des provisions et des carcasses dans un dépôt. Le mauvais temps retarda leur départ jusqu'au 25 novembre lorsqu'ils se remirent prudemment en marche dans un brouillard persistant et sur un terrain inconnu129. Ils avançaient sur une surface gelée parsemée de crevasses et le manque de visibilité les ralentissait. Amundsen appela cette zone « le glacier du Diable ». Le 4 décembre, ils arrivèrent dans une zone où les crevasses étaient dissimulées par des couches de glace et de neige séparées par de l'air, ce qui provoquait, selon Amundsen, un son « creux déplaisant » lorsqu'ils passaient au-dessus. Il baptisa cet endroit « la Salle de Danse du Diable ». Lorsqu'ils atteignirent un sol plus solide plus tard dans la journée, ils se trouvaient au 87e parallèle sud130.

Le 8 décembre, les Norvégiens dépassèrent le record du Farthest South de Shackleton à 88° 23′ S131. Alors qu'ils approchaient du pôle Sud, ils cherchaient tout élément du paysage qui pourrait indiquer qu'une autre expédition les avait précédés. Alors qu'ils campaient le 12 décembre, ils furent momentanément alarmés par un objet noir apparaissant à l'horizon mais il s'agissait uniquement de leurs propres chiens s'étant endormis à l'écart qui avaient été agrandis par un mirage132. Le lendemain, ils campèrent à 89° 45′ S à 28 kilomètres du pôle133. Le 14 décembre 1911, Amundsen et ses camarades se lancèrent dans la dernière ligne droite et ils arrivèrent aux alentours du pôle vers 15 h134. Ils plantèrent le drapeau norvégien et nommèrent le plateau polaire, le « plateau du Roi-Haakon-VII »135. Amundsen ironisa ensuite sur sa réussite : « Jamais aucun homme n'a réalisé un objectif aussi diamétralement opposé à ses souhaits. La zone autour du pôle Nord, que diable, me fascine depuis mon enfance et je me trouve maintenant au pôle Sud. Peut-on imaginer quelque chose de plus fou ? »136

Durant les trois jours qui suivirent, les hommes travaillèrent à marquer l'emplacement exact du pôle Sud ; après les revendications controversées de Frederick Cook et de Robert Peary au nord, Amundsen voulait laisser des preuves irréfutables à Scott137. Après avoir réalisé plusieurs mesures de latitudes à différents moments de la journée, Bjaaland, Wisting et Hassel skièrent dans des directions opposées pour « encadrer » le pôle ; Amundsen raisonna qu'au moins l'un d'entre eux franchirait le point exact138. Finalement l'expédition dressa une tente qu'ils appelèrent Polheim (« Maison du Pôle ») aussi près que possible du pôle véritable que leurs observations le permettaient. Dans la tente, Amundsen laissait des équipements à Scott et une lettre adressée au roi Haakon VII qu'il demandait à Scott de livrer138.
Retour à Framheim

Le 18 décembre, l'expédition entama son retour vers Framheim139. Amundsen était déterminé à retourner à la civilisation avant Scott et à être le premier avec les nouvelles140. Néanmoins, il limita la distance journalière à 28 kilomètres pour ne pas épuiser les chiens. Dans le jour polaire où le Soleil ne se couche pas, le groupe ne se déplaçait que lorsqu'il l'avait dans le dos pour réduire le risque de cécité des neiges. Guidé par les cairns de glace qu'ils avaient construits lors de l'aller, ils arrivèrent à la Boucherie le 4 janvier 1912 et commencèrent leur descente vers la barrière de Ross141. Les hommes à skis « descendaient à tout allure » mais pour les conducteurs de traîneaux, Hanssen et Wisting, la descente était plus difficile ; les traîneaux étaient difficiles à manœuvrer et on ajouta des freins pour éviter de tomber dans des crevasses142.

Le 7 janvier, ils atteignirent le premier de leurs dépôts sur la barrière de Ross143. Amundsen considéra qu'ils pouvaient accélérer et les hommes prirent l'habitude de voyager sur 27 kilomètres, de se reposer six heures et de repartir144. À ce rythme, ils couvraient environ 57 kilomètres par jour et arrivèrent à Framheim le 25 janvier à 4 h. Sur les 52 chiens au départ, 11 avaient survécu et tiraient deux traîneaux. L'aller-retour jusqu'au pôle Sud avait duré 99 jours, 10 de moins que prévu, et ils avaient parcouru 3 440 kilomètres145.
Informer le monde

À son retour, Roald Amundsen ne laissa pas son équipe se reposer. Après un dîner d'adieu dans la cabane, l'expédition embarqua les chiens survivants et les équipements les plus importants dans le Fram qui quitta la baie des Baleines le soir du 30 janvier 1912. La destination était Hobart en Tasmanie. Durant la traversée de cinq semaines, Amundsen prépara ses télégrammes et rédigea le rapport qu'il donnerait à la presse146. Le 7 mars, le navire arriva à Hobart où Amundsen apprit rapidement que l'on n'avait encore aucune nouvelle de Scott. Il envoya immédiatement des télégrammes à son frère Leon, à Fridtjof Nansen et au roi Haakon VII de Norvège pour les informer du succès de l'expédition. Le lendemain, il télégraphia le rapport complet du périple au journal Daily Chronicle de Londres auquel il avait vendu les droits exclusifs147. Le Fram resta à Hobart durant deux semaines où il fut rejoint par l’Aurora de Douglas Mawson qui s'y trouvait dans le cadre de l'expédition antarctique australasienne148.
Autres réussites de l'expédition
Exploration vers l'est

Le 8 novembre 1911, Prestrud, Stubberud et Johansen étaient partis en direction de la terre du Roi-Édouard-VII149. La recherche du point à partir duquel la banquise de la barrière de Ross devenait de la terre recouverte de glace se révéla difficile. Le 1er décembre, le groupe repéra pour la première fois ce qui était sans équivoque une trace de terre ferme, un nunatak dont la position avait été repérée par Scott lors de l'expédition Discovery en 1902150. Après avoir atteint ce point, ils collectèrent des échantillons de roches et de mousses et explorèrent brièvement les alentours avant de retourner à Framheim le 16 décembre151. Ils étaient les premiers à poser le pied sur la terre du Roi-Édouard‑VII152.
Le Fram et le Kainan Maru
Le Kainan Maru des explorateurs japonais.

Après avoir quitté la baie des Baleines le 15 février, le Fram se rendit à Buenos Aires où il arriva le 17 avril153. Nilsen apprit alors que les fonds de l'expédition étaient épuisés et qu'une somme mise de côté pour couvrir les besoins du navire n'existait pas. Don Pedro Christopherson, un ami d'Amundsen, remplit alors sa promesse de fournir du ravitaillement et du carburant154. Le Fram partit en juin pour réaliser des travaux océanographiques entre l'Amérique du Sud et l'Afrique qui durèrent trois mois155. Il retourna à Buenos Aires en septembre pour se réapprovisionner avant de partir vers le Sud le 5 octobre. Les forts vents et la mer tempétueuse prolongèrent le trajet mais il arriva dans la baie des Baleines le 9 janvier 1912156. Le 17 janvier, les hommes à Framheim furent surpris de la présence d'un autre navire ; il s'agissait du Kainan Maru, transportant l'expédition antarctique japonaise menée par Shirase Nobu157. La barrière de la langue empêcha une communication efficace mais les Norvégiens déduisirent que les Japonais se rendaient vers la terre du Roi-Édouard‑VII158. Le Kainan Maru repartit le lendemain et ils déposèrent un groupe le 26 janvier sur la terre du Roi-Édouard‑VII. Il s'agissait du premier débarquement sur cette côte car les tentatives antérieures menées par le Discovery (1902), le Nimrod (1908) et le Terra Nova (1911) avaient toutes échoué159.
Conséquences
Réactions contemporaines
Roald Amundsen en 1913.

À Hobart, Amundsen reçut des télégrammes de félicitation de la part, entre autres, de l'ancien président américain Theodore Roosevelt et du roi George V du Royaume-Uni. Le roi exprima sa satisfaction de voir que la première escale d'Amundsen à son retour était le sol de l'Empire britannique. En Norvège, la nouvelle fit les gros titres des journaux et le drapeau national fut levé dans tout le pays. Tous les participants de l'expédition reçurent la médaille norvégienne du pôle Sud (Sydpolsmedaljen) créée par le roi Haakon VII pour commémorer l'exploit160. Cependant le biographe d'Amundsen, Roland Huntford, fit référence au « froid derrière les acclamations » ; il restait un certain malaise concernant les méthodes employées. Un journal norvégien exprima son soulagement quant au fait qu'Amundsen avait découvert une nouvelle voie et n'avait pas empiété sur le chemin de Scott depuis le détroit de McMurdo161.

En Grande-Bretagne, les réactions de la presse à la victoire d'Amundsen furent modérées mais généralement positives. Aux côtés des rapports enthousiastes du Daily Chronicle et de The Illustrated London News, qui portaient un intérêt particulier au succès d'Amundsen, le Manchester Guardian remarqua que tous les reproches avaient été balayés par le courage et la détermination des Norvégiens. Les lecteurs du Young England Magazine furent invités à ne pas refuser au « brave Norvégien » l'honneur qu'il avait gagné et The Boy's Own Paper suggéra que tous les enfants britanniques devraient lire le compte-rendu de l'expédition d'Amundsen162. Le correspondant du Times reprocha simplement à Amundsen de ne pas avoir informé Scott avant qu'il ne soit trop tard pour ce dernier de répondre, « ce qui était d'autant plus inutile que personne n'aurait mieux accueilli une coopération dans l'exploration du pôle Sud que le capitaine Scott… Pourtant, toute personne qui connaît le capitaine Amundsen ne peut douter de son intégrité et comme il avance avoir atteint le pôle Sud, nous sommes obligés de le croire163 ».

Des personnages influents de la Royal Geographical Society exprimèrent des sentiments plus hostiles, du moins en privé. À leurs yeux, l'exploit d'Amundsen était le résultat d'un « sale coup ». Clements Markham, son ancien président, laissa entendre que ses revendications pourraient être frauduleuses : « Nous devrons attendre la vérité jusqu'au retour du Terra Nova161 ». Plus tard dans l'année 1912, Amundsen interpella la Royal Geographical Society pour exprimer le sentiment qu'il se sentait méprisé après que le président de la société eut plaisanté en demandant « trois hourras pour les chiens164 ». Ernest Shackleton ne participa pas au dénigrement de la victoire d'Amundsen qu'il qualifia de « peut-être le plus grand explorateur polaire de notre époque165 ». Avant d'apprendre les nouvelles de la mort de son mari, Kathleen Scott concéda que le voyage d'Amundsen « était un très grand exploit… en dépit de notre irritation, nous devons l'admirer165 ».
Tragédie de Scott
Article détaillé : Expédition Terra Nova.

Amundsen quitta Hobart pour entamer une tournée de conférence en Australie et en Nouvelle-Zélande. Il se rendit ensuite à Buenos Aires où il acheva le récit de son expédition. De retour en Norvège, il supervisa la publication de son livre, puis il visita la Grande-Bretagne avant de commencer une longue tournée aux États-Unis166. En février 1913, alors qu'il se trouvait à Madison dans le Wisconsin, il apprit que Robert Falcon Scott et ses quatre compagnons avaient atteint le pôle Sud le 17 janvier 1912 mais étaient morts le 29 mars lors du voyage de retour. Les corps de Scott, de Wilson et de Bowers avaient été retrouvés en novembre 1912 après la fin de l'hiver antarctique. Dans sa réponse initiale, Amundsen parla de nouvelles « horribles, horribles167 ». Dans son hommage plus formel, il déclara : « le capitaine Scott a laissé une réputation d'honnêteté, de sincérité, de bravoure et de tout ce qui fait un homme168 ».

Selon Huntford, ces nouvelles signifiaient « [qu']Amundsen le vainqueur étaient éclipsées par… Scott le martyr169 ». Dans les pays anglophones, un mythe se développa rapidement dans lequel Scott était représenté comme un homme s'étant comporté de manière noble et ayant joué le jeu de manière honnête. Par contraste, Amundsen semblait avoir cherché la gloire en dissimulant ses véritables intentions, préférant les chiens au « noble » manhauling puis les abattant pour récupérer leur viande. De plus, il était vu comme un « professionnel », ce qui, aux yeux de la haute société britannique de l'époque, diminuait tout ce qu'il avait accompli170. Le mythe fut largement renforcé par la publication des journaux de Scott. Huntford indiqua que le « talent littéraire [de Scott] était son atout. C'était comme s'il était sorti de sa sépulture et avait pris sa revanche169 ». Malgré tout, le nom d'Amundsen continua d'être respecté parmi les explorateurs. Dans son récit de l'expédition Terra Nova rédigé quelques années plus tard, Apsley Cherry-Garrard écrivit que les principales raisons du succès d'Amundsen étaient « les exceptionnelles qualités de l'homme » et en particulier son courage d'avoir choisi de découvrir une nouvelle route plutôt que de suivre le chemin connu171.
Perspective historique
Sphère indiquant symboliquement le pôle Sud à la base antarctique Amundsen-Scott.

Le déclenchement de la Première Guerre mondiale en 1914 retarda le début de la dérive vers le pôle Nord d'Amundsen jusqu'en juillet 1918. Il prit la mer avec un navire spécialement construit, la Maud, qui resta dans les eaux arctiques durant les sept années suivantes. Le navire ne dériva pas au-dessus du pôle Nord mais il devint le second navire à traverser le passage du Nord-Est172. Amundsen quitta l'expédition en 1923 et consacra le reste de sa vie à l'exploration aérienne des régions polaires. Le 12 mai 1926, il survola le pôle Nord avec Lincoln Ellsworth et Umberto Nobile à bord du dirigeable Norge. Lui et Wisting, également à bord du dirigeable, furent les deux premiers hommes à voir les deux pôles173. Le 18 juin 1928, Amundsen périt lors de la disparition de son hydravion dans les eaux entre la Norvège et le Svalbard alors qu'il tentait de porter secours à une expédition menée par Nobile174.

Roald Amundsen demanda aux quatre hommes qui l'avaient accompagné dans son expédition au pôle Sud de venir avec lui sur la Maud. Olav Bjaaland et Sverre Hassel déclinèrent l'offre et aucun d'entre eux ne participa à d'autres aventures polaires175,176. Helmer Hanssen et Oscar Wisting rejoignirent tous deux la Maud ; ce dernier devint le chef de l'expédition quand Amundsen quitta le navire en 1923. En 1936, Wisting commanda le Fram lors du dernier voyage du navire jusqu'à Oslo où il est depuis exposé au musée du Fram177. Hjalmar Johansen fut incapable de se stabiliser après son retour d'Antarctique et sombra dans la dépression. Il refusa de discuter de son expérience ou de sa dispute avec Amundsen et se suicida le 4 janvier 1913 dans sa résidence d'Oslo178.

Le mythe de Scott continua jusque dans le dernier quart du XXe siècle lorsqu'il fut remplacé par un autre le qualifiant d'« idiot héroïque » dont l'échec avait été en grande partie causé par ses propres erreurs. Selon l'historienne Stephanie Barczewski, ce portrait est aussi faux que le précédent dans lequel il était au-delà de toutes critiques170. Au début du XXIe siècle, les historiens ont avancé des explications plus rationnelles de l'échec de Scott que sa seule incompétence, et sa réputation a en partie été restaurée179. Le regain d'intérêt pour Scott a également remis en lumière la réussite d'Amundsen ; Barczewski écrit « [qu']Amundsen et ses hommes ont atteint le pôle grâce à la combinaison d'une superbe planification, d'une longue expérience avec les chiens de traîneaux et d'une exceptionnelle endurance170 ». Dans son étude de l'expédition de Scott, Diana Preston avance les mêmes raisons pour expliquer le succès d'Amundsen. Il était concentré sur l'objectif unique d'atteindre le pôle Sud tandis que Scott devait concilier les demandes concurrentes de l'exploration géographique et de la connaissance scientifique. « En professionnel adroit et expérimenté, [Amundsen] a soigneusement planifié et appliqué toutes les leçons qu'il avait apprises en Arctique… Il compta exclusivement sur des moyens de transport éprouvés et exploita sans sensiblerie leur potentiel alimentaire. Il était aussi efficace et sans sentiment dans sa gestion des hommes180 ». La base scientifique américaine au pôle Sud, fondée en 1957, fut nommée Amundsen-Scott pour honorer la mémoire des deux explorateurs polaires181.
Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Amundsen's South Pole expedition » (voir la liste des auteurs).

Notes

↑ Certaines sources avancent la date du 15 décembre. Comme les hémisphères occidentaux et orientaux sont conjoints au pôle Sud, les deux dates peuvent être considérées comme correctes. Néanmoins, dans son premier télégramme envoyé de Hobart et dans son compte-rendu complet, Amundsen donne la date du 14 décembre1,2.
↑ La Norvège s'était séparée de la Suède en 1905. Le roi Oscar II de Suède abandonna le trône de Norvège et le prince Carl de Danemark devint Haakon VII de Norvège25.
↑ Peary accusa rapidement Cook d'avoir falsifié ses résultats et des enquêtes ultérieures ont jeté de sérieux doutes sur les documents de ce dernier. Les données de Peary, bien qu'attaquées par Cook, furent acceptées par la National Geographic Society (qui avait financé son expédition). Le soutien public pour Cook diminua rapidement même s'il conserva quelques soutiens comme celui d'Amundsen. Peary fut généralement considéré comme le conquérant du pôle Nord jusqu'à la fin du XXe siècle lorsque de nouvelles recherches, en particulier celles de l'explorateur Wally Herbert, n'indiquent que Peary ne l'avait probablement pas atteint41,42.
↑ La théorie d'Amundsen d'une banquise terrestre se révéla fausse mais la glace aux abords de son camp ne se brisa pas avant 1987 et 200049.
↑ Le message exact a été différemment rapporté. Crane 2005 et Preston 1999 indiquent que l'énoncé était « Vais vers le sud » ; Jones 2003 et Huntford 1985 avancent que le message était plus long : « Me permet de vous informer, Fram procède vers l'Antarctique ».
↑ Amundsen avait divisé l'expédition en deux groupes, en mer et à terre. Le groupe en mer mené par Nilsen partit avec le Fram ; les neuf hommes à terre étaient Amundsen, Prestrud, Johansen, Hanssen, Hassel, Bjaaland, Stubberud, Wisting et Lindstrøm. Dans The South Pole, p. xvii, Amundsen ne compte pas Wisting dans le groupe à terre87.
↑ D'autres caractéristiques topographiques grossièrement cartographiées pour la première fois furent nommés d'après les compagnons d'Amundsen et ceux qui avaient soutenu l'expédition. Parmi celles-ci, on peut citer la chaîne de la Reine-Maud, les monts du Prince-Olav, le mont Fridtjof Nansen, le mont Don Pedro Christophersen, le mont Wilhelm Christophersen, le mont Hanssen, le mont Wisting, le mont Hassel, le mont Bjaaland, le mont Engelstad, le glacier Liv et le plateau Nilsen.

ELLE EST LA TUMULTUEUSE HISTOIRE DE LA NATURE: LOI DE LA MATIÈRE SUR LA MASSE DANS LES POUSSIÈRES, UN SOLFÈGE DE MUSIQUE ENTRE LES ATOMES OU UN SILENCE, UNE NOTION DE SOUFFLE DANS LE TEMPS ET UNE TRACE DE SOURCE DANS LE SOUVENIR: TEL EST LE SENTIMENT DE LA RÉSONANCE ORBITALE.
TAY

LA LUNE SCINTILLE LES ACTES DE LA LUMIÈRE ET PORTE L'IMPACT DES MOUVEMENTS. DANS LE CIEL, LE CADRE DU MONDE MONTRE LES MOUVEMENTS DANS LEURS PROPRES PENSÉES. L'ORIENT BRULE SUR CES ORIGINES ET L'OCCIDENT PLEURE SES DESSINS: LE DESSEIN EST LA PENSÉE DU DESTIN ET DES DÉSERTS.
TAY

DANS LA SOURCE, LA SOCIÉTÉ DÉVORE LA SOUPE DE LA NATURE. LA NEIGE PLEURE SON SAVOIR ET LE CIEL SE TRANSFORME. LE TEMPS MONTRE LE TERME ET L'ÉTHIQUE RASSURE LES INNOCENTS. JE SAVOURE L'ÉCLIPTIQUE ET LA RÉACTION DE LIBERTÉ DU DEVENIR L'EMPORTERA SUR LE DÉCLIN DU REPAS.
TAY

L'EVOLUTION DE LA RÉSONANCE ORBITALE: LE SOUFFLE DES NUAGES INSPIRA LES INSTANTS AGRICOLES, INDUSTRIELLES DANS LA VIE. LE CIEL MONTRA QUE DANS L'INFINI, LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. LE SENTIMENT SOUFFLE SUR LE SECOURISME OÙ L'INTERVENTION SE FAIT DANS L'ÉTHIQUE.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION: VOILÀ MA FORMULE SCIENTIFIQUE DU BIG BANG. CELA PEUT PARAÎTRE ÊTRE PRÉTENTIEUX POUR UN JEUNE HOMME QUI A TRÈS PEU D'ÉTUDES MAIS, LES POÈTES ONT UTILISÉ LES PROSES DES MOTS POUR DÉCRYPTER LES MOUVEMENTS DE L'UNIVERS ET DE L'INFINI.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. CELA EST UNE MASSE ET LE ZÉRO N'EST PAS L'ORIGINE POURTANT IL EST L'ÉLÉMENT PRINCIPAL DE L'ÉMOTION DE LA FORMULE. LA NATURE EST L'ÉVAPORATION OÙ LE ZÉRO POSSÈDE UN SENTIMENT D'UNIVERS: JE CONNAIS LA RÉPONSE TARDIVE OU LE CRI DU NÉNUPHAR.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. CET ATTRAIT D'ESPACE N'EST PAS L'ATTRAIT DU.JEUNE PRÉSIDENT ET DE SA FEMME QUI SAVOURE LE DEVOIR DE CITOYEN COMME UNE DIVINE COMÉDIE ROMANTIQUE DE LA VIE SUR TERRE. IL N'Y A PAS DE QUOTIDIEN, IL Y A LE RÊVE ÉVEILLÉ OU L'INSOMNIE.
TAY

DANS SON ROMAN, PHILIP K DICK MONTRE COMMENT UN SAGE PEUT ÊTRE UN GRAND ARCHITECTE EN REGARDANT UN COUPLE D'AMOUREUX S'AIMAIENT EN SE RENDANT COUPABLE D'AVOIR UNE FORME D'INSOUCIANCE SUR LA RÉALITÉ PAR DES MORALES GROSSIÈRES SUR LES MOTS ET LES ACTES.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. CETTE IMAGE VIENT DE MES RÊVES SUR LA BOMBE ATOMIQUE. CES PHÉNOMÈNES QUI SE RETROUVENT DANS LES ÉCLAIRS, DANS L'ÉCHO DES MONTAGNES, DANS LES TRACES D'AVIONS ET DANS LES CIRCONSTANCES DE MOUVEMENTS DE NUAGES OU DANS LE AILLEURS.
TAY

L'ÉTHIQUE VEUT QUE NOUS AYONS UNE ÉMOTION MAIS CERTAINS S'AMUSENT À DIRE QUE LA POLITIQUE S'EST ÊTRE RIGIDE COMME UNE MARIONNETTE AFIN DE SAVOIR REBONDIR SUR LES JOIES ET LES TRISTESSES DU PEUPLE. ALORS CÉSAR N'EST PLUS ET AUGUSTE EST NÉ. DIT CICÉRON.
ÉCRIT PAR TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. LA TRANSPIRATION EST LA TRANSCENDANCE QUI S'EST DÉVELOPPÉE DANS L'ÉVAPORATION. CHAQUE MASSE PRODUIT SON FLUIDE, LA TRANSPIRATION EST DONC DANS L'ÉTUDE DE LA TRANSFORMATION: UN PRINCIPE D'INFINI DANS LA NATURE.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'UNIVERS. CERTAINS VEULENT DÉTRUIRE L'ÉCRITURE DE YAHVÉ. DIEU NE PEUT ÊTRE IMPOSSIBLE CAR IL N'EST PAS DANS LE DOMAINE DE L'IMPROBABLE. JE SAVOURE CE MYSTÈRE DE LA NATURE MÊME SI MON COEUR NE COMPRENDS PAS LA CRUAUTÉ ET LE NARCISSISME DE L'HUMAIN.
TAY

DANS L'UNIVERS, IL Y A DES MILLIONS DE MOMENTS CONSTITUANT UNE INFINITÉ DE MOUVEMENTS. ÉBLOUI PAR CES PHÉNOMÈNES COMME QUAND JE SUIS DANS CE PONT ET AU DESSUS DE L'ÎLE AVEC LES MOUETTES ET LES CORBEAUX S'AMUSANT À JOUER AUTOUR DE LA NATURE.
TAY

LE CHIFFRE EST LA NOTION DE LA NOTORIÉTÉ POUR CEUX QUI VEULENT VOYAGER ET RÉUSSIR. LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION DÉMONTRE L'ESPACE ET LA DEMEURE DANS CE QU'ON APPELLE LE RIEN OU LE CHAOS. CETTE IMAGE DE ZÉRO PEUT RAPPELER LE CHANT DU CYCLONE DANS SON EXISTENCE.
TAY

LA SOCIÉTÉ DIPLOMATIQUE EST UNE GRANDE FAMILLE OÙ CHACUN DÉPOSE SA ROSE SUR UNE TOMBE CORRESPONDANT À UNE HISTOIRE DU PANTHÉON MONDIALE MAIS COMME TOUTE FAMILLE, IL Y A UNE DIVISION SUR LES DOMAINES DE DIRE SUR LA DIVERGENCE.
TAY

LA DIVERGENCE EST FINALEMENT DANS LE PROPRE DE LA NATURE MAIS LE MONDE DIPLOMATIQUE A TOUJOURS CETTE NÉCESSITÉ DE LA DÉCRIRE COMME ÊTRE UNE RUPTURE À L'ÉQUILIBRE DE L'EXISTENCE. L'ESPÉRANCE EST UNE DIVERGENCE CAR IL Y A LE NORD ET LE SUD DANS L'EST ET L'OUEST.
TAY

DANS LE PARAMÈTRE DE SURVIVRE, IL Y A L'INTÉRÊT À VIVRE: JE N'AI PAS D'ENFANTS MAIS IL ME SEMBLERAI INJUSTE DE NE PAS LUI MONTRER LES INFINITÉS DE L'ESPÉRANCE QUAND ON POSSÈDE LE SENS DE LA PERSÉVÉRANCE ET DE L'ÉTHIQUE TEL UN LION SOLITAIRE DEVANT UNE MEUTE DE HYÈNES.
TAY

QUE FAIT LE LION SOLITAIRE DEVANT UNE MEUTE DE HYÈNES, EH BIEN, LE CHIFFRE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION. UNE IMAGE TRIBALE DE LA VIE QUI MONTRE CE QUE L'UNIVERS NOUS RÉSERVE SUR TERRE ET DANS L'INFINI DE L'ESPACE: LES INFINITÉS DE L'EXISTENCE.
TAY

LA POLITIQUE N'EST PAS LE SOCLE DE LA SOCIÉTÉ CAR L'ÉTAT EST LE PILIER DE L'EXISTENCE D'ÊTRE, D'ÉTHIQUE ET D'ÉTABLIR: LES ANARCHISTES NE HAÏSSENT PAS LES STRUCTURES SPATIALES DE L'HUMANITÉ; ILS REJETTENT CEUX QUI SE SERVENT DE LA MORALE POUR ÉTABLIR LA DICTATURE.
TAY

SUR LA RIVE DU FLEUVE, LA RAISON SE FAIT EN UNE RIVIÈRE ET LA RÉALITÉ DEVIENT LA SOURCE OÙ LE SOUFFLE SE FAIT ENTENDRE À LA SURVIE. L'HORIZON EST CE LIEU D'IMAGINATION OÙ LE TERME D'IMMORTALITÉ SE CONFOND AVEC LA CONSCIENCE DE DÉCLINAISON.
TAY

LE PERSONNAGE ENTENDS LA DÉCLINAISON DU PEUPLE ET LA RÉALITÉ PRÉTEND À L'IMMORTALITÉ CROYANT EN L'INFINITÉ DE LA NATURE; LA NEIGE FONDS, L'EAU SE BOIT ET L'ÉQUILIBRE S'ÉVAPORE TOUT COMME CE PROVERBE: POUSSIÈRE, TU REDEVIENDRA POUSSIÈRE.
TAY

JÉRUSALEM, PYONGYANG, DAMAS ET AILLEURS: IL Y A DES MOTS QUI RÉSONNENT DANS LE COEUR COMME LES MOTS ABREUVENT L'ÉCHO DES MONTAGNES: LE CRI ET LE GÉMISSEMENT SONT DES PAROLES DANS LE VERBE DE L'ÉTERNEL: LE VENT HURLE ET LA MÈRE DÉÇOIT.
TAY

DANS LE CONTEXTE DU JOURDAIN, LA JOURNÉE EST LA DESTINÉE DU JOURNAL: LE COEUR EST UN CONTEXTE ET LE POUSSIÈRE DEVIENT UN MOUVEMENT. L'ASPECT QUI EST INVISIBLE PEUT ALORS DEVENIR APPARENT POUR CELUI QUI DISTINGUE LES ÉVÉNEMENTS ET LA MATIÈRE.
TAY

LA FÉMINITÉ EST UNE NATURE AUQUEL IL FAUT DISTINGUER DES PARAMÈTRES TOUT COMME ILS EXISTENT DANS LE MASCULIN: LE MALHEUR ET LE MASSACRE SONT LIÉS À DES CONVOITISES DE TERRITOIRES ET D'APPARTENANCES SUR LA NATURE ET LA PERSONNE AUTANT CHEZ LA FEMME QUE DANS L'HOMME.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'UNIVERS. CERTAINS VEULENT DÉTRUIRE L'ÉCRITURE DE YAHVÉ.
DIEU NE PEUT ÊTRE IMPOSSIBLE CAR IL N'EST PAS DANS LE DOMAINE DE L'IMPROBABLE.
JE SAVOURE CE MYSTÈRE DE LA NATURE MÊME SI MON CŒUR NE COMPRENDS
PAS LA CRUAUTÉ ET LE NARCISSISME DE L'HUMAIN.
TAY

FAIRE LE PANTALON S'EST FAIRE LE MALIN AUX DÉTRIMENTS DE CELUI
QUI NE PEUT COMPRENDRE OU QUI N'A PAS LES MOYENS DE RÉPONDRE.
MON PLAISIR EST D'INVENTER DES PROVERBES: D'OÙ, MES INTERVENTIONS
POUR CRÉER LE LIEN ENTRE LES MANIFESTANTS ET LES C.R.S:
MA PROMESSE DE PRODUCTIVITÉ.
TAY

LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION ET L'ESPACE SE DÉFINIT DANS LA GÉOGRAPHIE DE L'UNIVERS.
LA GÉOMÉTRIE DONNE LES APPARENCES DE L'INVISIBLE NOTION DE TEMPS DANS LES CIRCONSTANCES DU VERBE.
LE CONCEPT MONTRE LE CONTRASTE DU NOIR DANS LE CONCEPT DE DISTANCE.
TAY

TIGNARD YANIS @Yanis_Tignard 6 min il y a 6 minutes
Une suie micrométéorique pénètre abondamment le système saturnien,
ce qui plaide pour une date de formation récente de ces anneaux:
Cette théorie a été abandonné par le fait que si l'espace est sale
et que les anneaux sont propres:
Cela est du par des phénomènes naturels.
TAY

Sonde Cassini a montré que par
LA RÉSONANCE ORBITALE, les Agrégats de particules de glace qui constituent
la partie solide des anneaux de Saturne se disloquent et se reforment
par leurs collisions. La fonction des satellites provoque
que LE ZÉRO S'ÉGOUTTE DANS L'ÉVAPORATION.
TAY

“Si le monde était clair, l'art ne serait pas.”
De Albert Camus / Le mythe de Sisyphe.
Elvis Presley - Don't Cry Daddy...
https://www.youtube.com/watch?v=w8YHBvX4QtM
Y'BECCA.
TAY

Les anneaux sont les anneaux planétaires les plus importants
du Système solaire. Invisibles de la Terre à l'œil nu, aperçus
en 1610 par le savant italien Galilée grâce à une lunette astronomique
de sa conception. Christiaan Huygens parlera d'un anneau
entourant Saturne.
TAY

SAPEURS-POMPIERS 42 Compte certifié @sdis42
3 h il y a 3 heures
Moment du repas préparé en commun. Echanges et convialite
ce sont aussi les valeurs des #pompiers 👍🏻 bon appétit !

C’est l’heure du rassemblement pour définir les tâches de l’après-midi
et revenir sur l’activité opérationnelle de la matinée.
Au programme: nettoyage des locaux de vie, travaux
dans les differents services fonctionnels.
Une caserne ça vit, ça bouge tout le temps!

AINSI,

Le savant italien Galilée est le premier à observer les anneaux de Saturne, en 1610, à l'aide d'une lunette de sa fabrication, mais il n'arriva pas à identifier leur forme. Il vit en ces « taches » « deux serviteurs aidant le vieux et lent Saturne à faire son chemin »4. Il a également décrit Saturne comme ayant des « oreilles » ou des « anses »5,6. En 1612, le plan des anneaux était orienté directement vers la Terre, et les anneaux semblent disparaître. Mystifié, Galilée se demandait : « comment Saturne a avalé ses enfants ? », en faisant référence au dieu de la mythologie romaine Saturne, qui dévorait ses propres enfants pour les empêcher de le renverser7. Lorsque les anneaux sont de nouveau visibles en 1613, Galilée est en pleine confusion.


Dans un dessin de 1666, Robert Hooke a noté les ombres (a et b) projetées par la planète et les anneaux l'un sur l'autre.
En 1655, Christiaan Huygens est le premier à suggérer que Saturne est entouré d'un anneau. Avec un télescope de qualité supérieure à la lunette de Galilée, Huygens observe la planète, et écrit en 16599 qu'« il [= Saturne] est entouré par un anneau mince et plat qui ne touche nulle part la planète et qui est incliné sur l'écliptique »2. Robert Hooke a également observé les anneaux et a noté les ombres projetées sur ces derniers10.

En 1675, Giovanni Domenico Cassini découvre que l'anneau de Saturne est composé en fait d'un grand nombre d'anneaux concentriques séparés entre eux, et émet l'hypothèse qu'ils sont constitués de cailloux s'entrechoquant. La plus grande des séparations, large de 4 800 km et située entre les anneaux A et B, sera baptisée par la suite « division de Cassini ».

En 1787, Pierre-Simon de Laplace prouve que les anneaux ne peuvent pas être composés d'un grand nombre d'anneaux minces et solides2. Il en conclut que "Les différents anneaux qui entourent le globe de Saturne sont par conséquent des solides irréguliers, d'une largeur inégale[...] en sorte que leurs centres de gravité ne coïncident point avec leurs centres de figure."

En 1859, James Clerk Maxwell reçoit le prix Adams en démontrant que les anneaux ne peuvent pas être solides car, dans ce cas, ils deviendraient instables et se briseraient. Il suggère que les anneaux sont composés de nombreuses petites particules, orbitant toutes de manière indépendante autour de Saturne. La théorie de Maxwell fut vérifiée en 1895, grâce à des analyses spectroscopiques effectuées par James Edward Keeler depuis l'observatoire Lick.

xxe et xxie siècles.

Les anneaux de Saturne.
En octobre 1969, l'astronome français Pierre Guérin découvre, par des moyens photographiques (à partir de l'Observatoire du Pic du Midi) un quatrième anneau, le plus interne, dans le système des anneaux de Saturne ainsi qu'un espace obscur entre celui-ci et les anneaux déjà observés. Cette découverte est effectuée avec les moyens de l'astronomie classique, et ceci bien avant le repérage des mêmes structures par la sonde Voyager 1.

En 1980, le passage de la sonde Voyager 1 près de Saturne montre des détails jusqu'alors invisibles de la Terre, tels les spokes.

En 2004, la sonde Cassini-Huygens se place en orbite autour de Saturne. Elle apporte des précisions sur les spokes14 et traverse les anneaux à plusieurs reprises.

En octobre 2009, grâce au télescope spatial Spitzer, des astronomes découvrent un nouvel anneau situé à l'intérieur de l'orbite de la lune Phœbé, ne pouvant être mis en évidence qu'en infrarouge en raison de sa faible densité. Cet anneau est particulièrement étendu avec une largeur égale à 20 fois le diamètre de Saturne : son bord intérieur se situe à environ 6 millions de kilomètres de la surface de la planète tandis que son bord extérieur est situé à environ 12 millions de kilomètres. Ce dernier et l'anneau qui l'entoure sont probablement à l'origine de l'aspect particulier du satellite de Saturne, Japet, qui présente une face noire et l'autre très blanche.

MOSAÏQUE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6890
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.   Ven 18 Mai à 10:03

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
19 s il y a 19 secondes
Faux lion Corvus albus lors d'un combat de lutte sénégalaise (Dakar).
L'autotrophie partielle survient lorsqu'un organisme ne peut subvenir
seul à ses besoins mais par le biais d'une association avec un autre
organisme avec bénéfices réciproques; on parle alors de symbiose.
TAY

Étude des trous noirs, quasars et galaxies actives

L'existence des trous noirs est prédite par des théories depuis près de 200 ans mais il est impossible d'observer directement un tel objet et les astronomes n'avaient aucun moyen de vérifier leur existence jusqu'à l'arrivée de Hubble. Celui-ci a permis d'observer l'attraction gravitationnelle sur les objets qui l'entourent. Hubble a également permis de confirmer qu'il était extrêmement probable que des trous noirs supermassifs se trouvent au cœur des galaxies51.
Formation des étoiles

La capacité de Hubble à faire des observations dans l'infrarouge a été largement mise à contribution pour étudier les pouponnières d'étoiles, constituées de nuages de gaz dans lesquels se forment les étoiles. La poussière bloque pratiquement tout le rayonnement en lumière visible mais pas celui émis dans l'infrarouge. Hubble a pu ainsi restituer des images détaillées de la nébuleuse d'Orion, pouponnière située dans la Voie lactée, mais également de régions de formation des étoiles situées à très grande distance de notre galaxie et donc que l'on voit telles qu'elles étaient longtemps dans le passé. Toutes ces informations, outre qu'elles ont fourni les plus belles images de Hubble, ont une grande importance scientifique car elles ont permis de mieux comprendre le mode de formation des étoiles telles que le Soleil ainsi que l'évolution dans le temps des caractéristiques de l'Univers52.
Lentilles gravitationnelles
Article détaillé : Lentille gravitationnelle.

Hubble permet également d'utiliser les effets de lentilles gravitationnelles pour mesurer des masses d'amas galactique 53,54,55, de galaxie 56,57 ou tout récemment, d'une étoile 58.

La masse de la naine blanche Stein 2051 B a pu être estimée lorsque cette dernière est passée devant une étoile de magnitude 18.3 (ascension droite : 4 h 31 min 15 s 004, déclinaison : +58° 58' 13.70"). La déflexion angulaire ainsi produite était de 31.53 ± 1.20 mas ce qui correspond à une masse de 0.675 ± 0.051 masse solaire. Il s'agit de la première mesure par le télescope de la masse d'une étoile par un effet découlant de la relativité générale.
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?
Étude du Système solaire

Les images à haute résolution des planètes, lunes et astéroïdes du Système solaire prises par Hubble ont une qualité qui n'est surpassée que par celles réalisées par les sondes spatiales qui survolent ces corps célestes. Hubble a de plus l'avantage de pouvoir faire des observations périodiques sur de longues durées. Il a observé toutes les planètes du Système solaire hormis la Terre, qui est étudiée in situ et par des engins spatiaux spécialisés, et Mercure, trop proche du Soleil. Hubble présente l'avantage de pouvoir suivre des événements inopinés comme la collision de la comète Shoemaker-Levy 9 avec Jupiter en 199459.
Champs profonds

En décembre 1995, Hubble a photographié le « champ profond de Hubble », une région couvrant un trente-millionième du ciel et contenant plusieurs milliers de galaxies. Une autre image, mais du ciel austral, a aussi été faite et est très semblable, renforçant la thèse que l'Univers est uniforme à grande échelle et que la Terre occupe un endroit quelconque à l'intérieur de celui-ci60.

Amerigo Vespucci (ou Americo Vespuce)1, né le 9 mars 14542 à Florence, dans la république du même nom et mort le 22 février 1512 à Séville en Castille, est un commerçant florentin au service des Médicis, également navigateur au service du royaume de Portugal et de la couronne de Castille. Il réalise plusieurs voyages transatlantiques, dont il rend compte à Lorenzo di Pierfrancesco de Médicis dans des lettres, qui sont plus tard diffusées à son insu. Il est considéré comme le premier Européen à comprendre que les terres découvertes par Christophe Colomb font partie d'un nouveau continent. C'est pour cette raison que le cartographe Martin Waldseemüller et l'érudit Mathias Ringmann, réunis au sein du Gymnase vosgien de Saint-Dié, désignent en son honneur ce nouveau monde du nom d'« America » dans le planisphère qu'ils éditent en 1507. Le caractère souvent fantaisiste et contradictoire des relations qui ont été faites de ses voyages — lui-même n'en ayant rien publié, hormis ses lettres privées aux Médicis — en fait l'une des figures les plus controversées de l'ère des Grandes découvertes avec, Sir Francis Drake, né vers 1540 à Tavistock (Devon) et mort le 27 janvier 1596, est un corsaire, explorateur, esclavagiste et homme politique anglais du XVIe siècle. Drake effectue la deuxième circumnavigation de la Terre (après Juan Sebastián Elcano), entre 1577 et 1580.

La reine Élisabeth Ire d'Angleterre le fait chevalier en 1581. Il est commandant en second de la flotte anglaise qui affronte l'Invincible Armada espagnole en 1588. Il meurt de la dysenterie en janvier 15961 après l'attaque avortée de San Juan à Puerto Rico.

De son vivant, ses exploits sont légendaires, faisant de lui un héros aux yeux des Anglais alors qu'il n'était considéré que comme un pirate par les Espagnols, qui l'avaient surnommé « El Draque » ou « El Dragón »2.


Historique d'observations remarquables (sélection)

Le successeur de Hubble
La NASA ne prévoit pas de développer un télescope spatial de la classe de Hubble capable comme celui-ci d'observer la partie du spectre lumineux s'étendant de l'ultraviolet proche à l'infrarouge proche. Les responsables scientifiques ont décidé de concentrer les investigations futures du successeur de Hubble sur l'infrarouge lointain pour pouvoir étudier les objets les plus éloignés (les plus anciens) ainsi que les objets les moins chauds. Cette partie du spectre lumineux est difficile voire impossible à observer depuis le sol, ce qui justifie l'investissement dans un télescope spatial par ailleurs beaucoup plus coûteux que son équivalent terrestre. Dans le spectre visible par contre, les télescopes terrestres de très grand diamètre récents ou en cours de construction peuvent avec le recours à une optique adaptative égaler sinon dépasser les performances de Hubble pour un coût bien inférieur à celui d'un télescope spatial. Compte tenu de ce contexte, le projet de remplacement du télescope Hubble, baptisé Next Generation Space Telescope, a débouché sur le développement du télescope spatial James-Webb (JWST pour James Webb Space Telescope). Celui-ci n'est pas du tout une version agrandie et plus puissante de Hubble mais un télescope essentiellement capable d'observer dans l'infrarouge avec une capacité marginale dans le spectre visible (couleurs rouge et orange). Il doit être placé en orbite vers 2020 par un lanceur Ariane 5 autour du point de Lagrange L2, caractérisé par un environnement thermique plus stable. Contrairement à Hubble, il n'est pas prévu de réaliser des missions de maintenance au cours de sa vie opérationnelle pour le réparer ou modifier son instrumentation.

Mesure de l'âge et de la vitesse d'expansion de l'Univers
L'un des objectifs principaux à l'origine de la réalisation du télescope Hubble est la détermination de l'âge et de la taille de l'Univers. L'observation des céphéides - étoiles dont la luminosité varie selon une périodicité directement corrélée à leur luminosité réelle - a permis d'abaisser l'incertitude sur la valeur de la constante de Hubble de 50 à 10 %. Ces résultats ont pu être vérifiés par la suite grâce à des mesures effectuées par d'autres méthodes. Ils ont permis de déterminer que la vitesse d'expansion de l'Univers atteignait 70 km/s/Mpc, c'est-à-dire que la vitesse d'éloignement des structures due à cette expansion s'accroissait de 70 km/s à chaque fois que celles-ci étaient situées un mégaparsec (3,26 millions d'années-lumière) plus loin de la Terre. Hubble a permis de déterminer que, contrairement aux théories en vigueur, la vitesse d'expansion s'accroissait et que cette accélération avait seulement débuté lorsque l'Univers avait la moitié de son âge actuel49. L’animisme, (du latin animus, originairement « esprit », puis « âme ») est la croyance en un esprit, une force vitale, qui anime les êtres vivants, les objets mais aussi les éléments naturels, comme les pierres ou le vent, ainsi qu'en des génies protecteurs1. Ces âmes ou ces esprits mystiques, manifestations de défunts ou de divinités animales, peuvent agir sur le monde tangible, de manière bénéfique ou non. Il convient donc de leur vouer un culte2. Ainsi défini, comme « croyance à l'âme et à une vie future et, corrélativement, croyance à des divinités directrices et des esprits subordonnés »3, l'animisme peut caractériser des sociétés extrêmement diverses, situées sur tous les continents.

Observations programmées et fin de vie
Le système d'amarrage installé sur l'arrière du télescope par l'équipage de STS-125.

La dernière mission de maintenance de 2009 a permis de remettre à neuf le télescope Hubble. À la mi-2013, les capacités du télescope, dont de nombreux composants ont pourtant 25 à 30 ans d'existence, sont pratiquement intactes et le responsable du programme à la NASA estime que le télescope pourra sans doute fonctionner jusqu'à la fin de la décennie, permettant de mener des observations en parallèle avec JWST qui devrait être lancé en 2018. Malgré l'apparition de télescopes terrestres de plus en plus puissants (le VLT par exemple), Hubble est toujours aussi prisé par la communauté des astronomes : 180 à 200 demandes d'observation peuvent être honorées chaque année, sur un total de 1 100 requêtes (représentant 3000 à 3 500 orbites sur les 20 000 orbites annuelles). Trois projets d'observation de longue durée sont programmés pour les années à venir28 :

la cartographie d'un tiers des étoiles de la galaxie d'Andromède, voisine de notre Voie Lactée ;
la réalisation de photographies de vastes portions du ciel analogues à celles de champs profonds et montrant les galaxies se formant à tous les âges de l'Univers — ces photos sont destinées à fournir de nouvelles informations sur la formation des trous noirs, la distribution des noyaux galactiques et le déroulement des fusions de galaxies ;
l'étude des amas de galaxies de grande taille pour déterminer la matière noire présente à travers l'effet de loupe gravitationnelle qu'elle suscite.

Début 2013, un des gyroscopes présente des signes de dérive mais l'anomalie peut être corrigée par une modification du logiciel associé. Par le passé le télescope a rencontré de nombreux problèmes avec ce type d'équipement et les équipes assurant le support ont développé des stratégies permettant de faire fonctionner le télescope avec un seul des six gyroscopes. Un des trois capteurs de pointage fin fonctionne de manière irrégulière, mais les opérateurs qui contrôlent le télescope parviennent à contourner l'anomalie en ayant recours plus rarement à cet équipement (seuls deux des trois capteurs sont utilisés simultanément en fonctionnement normal). La caméra infrarouge NICMOS a été arrêtée à la suite d'un dysfonctionnement de son système de réfrigération. La communauté des utilisateurs a décidé de renoncer à cet instrument car la caméra grand champ WFC3 peut réaliser le même type d'observation. La durée de vie du télescope Hubble est néanmoins comptée. En avril 2013, la mission a été prolongée jusqu'à 2016. L'altitude de l'orbite du télescope diminue régulièrement sous l'effet de la trainée créée par l'atmosphère résiduelle. Depuis le retrait de la navette spatiale américaine, la NASA ne dispose plus de vaisseau capable de rehausser l'orbite ; le télescope devrait être détruit en effectuant une rentrée atmosphérique à une date qui dépend de l'activité solaire mais qui se situerait entre 2030 et 2040. L'équipage de la dernière mission de maintenance STS-125 a installé sur l'arrière du télescope un système d'amarrage qui doit permettre à un engin spatial de s'amarrer pour modifier la trajectoire du télescope avant sa rentrée atmosphérique de manière que les zones habitées ne soient pas touchées par d'éventuels débris29. Le désorbitage du télescope spatial est actuellement prévu autour de 2020. En juin 2016, La NASA annonce que le télescope spatial sera maintenu en service au moins jusqu’en 2021.
Description technique

Le télescope Hubble a une masse d'environ 11 tonnes, mesure 13,2 mètres de long, a un diamètre maximum de 2,4 mètres et a coûté 1 milliard de dollars US (soit environ 50 millions de dollars par an) dont 76 millions pour le dernier prolongement de mission en date (2013-2016). C'est un télescope réflecteur à deux miroirs ; le miroir primaire mesure à lui seul environ 2,4 mètres de diamètre et a coûté plus de 350 millions de dollars. Il est couplé à divers spectromètres ainsi que trois caméras : une à large champ pour les objets faiblement lumineux, une autre à champ étroit pour les images planétaires et une dernière réservée au domaine infrarouge.
Schéma éclaté du télescope Hubble.
La partie optique
Schéma de la partie optique (OTA) du télescope spatial Hubble.

La partie optique du télescope Hubble, OTA (Optical Telescope Assembly), utilise une architecture de type Cassegrain. Celle-ci, la plus courante pour les grands télescopes terrestres, permet d'obtenir une grande longueur focale (57,6 mètres) avec un tube relativement court (6,4 mètres). Hubble dispose d'un miroir de 2,4 mètres beaucoup plus petit que les télescopes terrestres les plus récents (jusqu'à 10 mètres), mais en étant placé au-dessus de l'atmosphère, le rayonnement n'est pas filtré ou perturbé par celle-ci, ce qui lui permet d'atteindre une résolution angulaire bien supérieure, en plus d'effectuer des observations dans l'infrarouge et l'ultraviolet. Un télescope Cassegrain comporte un miroir primaire qui réfléchit la lumière incidente vers un miroir secondaire situé dans l'axe qui la réfléchit à son tour vers les instruments chargés d'enregistrer l'image ou le spectre du rayonnement lumineux. Le télescope Hubble utilise une variante du Cassegrain dite Ritchey-Chrétien qui se caractérise par des miroirs primaire et secondaire hyperboliques, ce qui permet de supprimer le coma et l'aberration sphérique. La lumière incidente pénètre dans le tube optique puis est réfléchie par le miroir primaire de 2,4 mètres de diamètre vers le miroir secondaire de 30 cm de diamètre situé dans l'axe, puis passe par un orifice central de 60 cm de diamètre au milieu du miroir primaire pour atteindre le plan focal situé 1,5 mètre derrière celui-ci. Le flux lumineux est alors dirigé par un système de miroirs vers les différents instruments scientifiques. Le miroir primaire est réalisé dans un verre ayant un taux de dilatation très faible. Sa masse a pu être abaissée à 818 kg (contre environ 3 600 kg pour ses homologues terrestres) grâce à une structure interne en nid d'abeilles. La température du miroir primaire est maintenue constante grâce à une série de radiateurs et sa forme peut être corrigée par 24 vérins montés sur sa face arrière. Le miroir secondaire est réalisé en verre Zerodur recouvert d'une couche réfléchissante de fluorures de magnésium et d'aluminium. Des vérins commandés depuis le sol permettent de modifier son alignement par rapport au miroir primaire30.

La circumnavigation désigne la navigation en bateau autour d'un lieu, couramment une île, un continent, ou la Terre entière. Plus récemment, on parle aussi de circumnavigation pour des voyages aériens ou sous-marins.

Jean de Mandeville, dans son Livre des merveilles du monde, fait référence aux possibilités théoriques de « circumnavigation » du monde. C'est sans doute ce qui a rendu son ouvrage si populaire à la fin du Moyen Âge, notamment auprès de Christophe Colomb et Fernand de Magellan.



14 Δεκεμβρίου 2015
Ο Sentinel-1 είδε το μεγάλο σεισμό που έπληξε την Ελλάδα στις 17 Νοεμβρίου και παρείχε σημαντικές πληροφορίες για τη χαρτογράφηση και την εκτίμηση των ζημιών στις πληγείσες περιοχές, αλλά και για την συνεχή παρακολούθηση του φαινομένου.

Στις 17 Νοεμβρίου 2015 (09:10 ώρα Ελλάδας), επιφανειακή σεισμική δόνηση μεγέθους 6,4 βαθμών της κλίμακας Richter σημειώθηκε σύμφωνα με το γεωδυναμικό Ινστιτούτο του Εθνικού Αστεροσκοπείου Αθηνών με επίκεντρο 13 χιλιόμετρα νοτιοδυτικά της Λευκάδας και 285 χιλιόμετρα βορειοδυτικά της Αθήνας. Η δόνηση έγινε αισθητή από τη Δυτική Ελλάδα έως την Αθήνα, αλλά και μέχρι τη Σικελία, στη νότια Ιταλία. Το φαινόμενο συνοδεύτηκε από σημαντικές υλικές ζημιές όπως καταρρεύσεις κατασκευών, σημαντικό αριθμό κατολισθήσεων, ακόμα και απώλειες ανθρώπινων ζωών.

Η Λευκάδα είναι ένα από τα πιο δημοφιλή νησιά του Ιονίου, προσελκύοντας πολλούς τουρίστες κάθε χρόνο για τις φυσικές ομορφιές της. Ωστόσο η ευρύτερη περιοχή του νησιού βρίσκεται κατά μήκος του ενεργού Ελληνικού Τόξου και χαρακτηρίζεται από υψηλή παραμόρφωση του φλοιού της Γης, γεγονός που το κατατάσσει μεταξύ των περιοχών υψηλότερης σεισμικής επικινδυνότητας της Ευρώπης.

Η άμεση εξαγωγή δεδομένων σχετικά με την εδαφική παραμόρφωση αποτελεί καίρια πληροφορία τόσο για του σεισμολόγους όσο και για τους γεωλόγους και μηχανικούς που βρίσκονται στην πληγείσα περιοχή τόσο για την πρόληψη παρατηρώντας τη συνέχεια του φαινομένου όσο και την έγκαιρη αντιμετώπιση των ζημιών.

Με την εκδήλωση του φαινομένου η ερευνητική ομάδα Εφαρμογών Παρατήρησης της Γης από το Διάστημα, του Τμήματος Γεωγραφίας του Χαροκοπείου Πανεπιστημίου Αθηνών (HUA) με επικεφαλής τον αναπληρωτή καθηγητή κο Ισαάκ Παρχαρίδη, προχώρησε στην παραγωγή χαρτών της εδαφικής παραμόρφωσης που προκάλεσε ο σεισμός βάσει δορυφορικών εικόνων ραντάρ και της τεχνικής της Συμβολομετρίας Ραντάρ (InSAR).

Τα δορυφορικά συστήματα Ραντάρ καταγράφουν το χρόνο ενός παλμού επιστροφής που στέλνει η κεραία του δορυφόρου στη Γη και την έντασή του, καθώς και τη φάση των μικροκυμάτων. Αυτά τα σήματα φάσης δημιουργούν ένα συμβολογράφημα μεταξύ δύο λήψεων δεδομένων SAR. Η συμβολομετρία ραντάρ (InSAR) χρησιμοποιείται για μέτρηση του υψόμετρου του εδάφους.

Η παραπάνω εικόνα αποτελεί ένα τέτοιο συμβολογράφημα της ευρύτερης περιοχής της Λευκάδας. Η αλληλουχία χρωμάτων απεικονίζει έναν σημαντικό αριθμό “κροσσών συμβολής” που υποδηλώνουν την έντονη παραμόρφωση που προκάλεσε ο σεισμός στην περιοχή. Όπως φαίνεται και από την έντονη παρουσία των χρωμάτων στο νοτιοδυτικό τμήμα του νησιού στην εικόνα, η παραμόρφωση είναι εντονότερη κυρίως στην περιοχή αυτή.

Παλαιότερα η παραγωγή χαρτών εδαφικής παραμόρφωσης απαιτούσε σημαντικό χρόνο τόσο για την συλλογή αλλά και την επεξεργασία των εικόνων. Σήμερα η εκτόξευση σύγχρονων συστημάτων παρακολούθησης της Γης όπως ο δορυφόρος ραντάρ Sentinel-1A, του Eυρωπαϊκού προγράμματος Copernicus και του Ευρωπαϊκού Οργανισμού Διαστήματος (European Space Agency – ESA), παρέχει στους επιστήμονες τη δυνατότητα συνεχούς παρακολούθησης της επιφάνειας της Γης με συχνότητα επίσκεψης της ίδιας περιοχής 12 ημερών. Η συχνότητα αυτή θα μειωθεί στις 6 ημέρες με την εκτόξευση του δίδυμου δορυφόρου του, Sentinel-1Β, που αναμένεται να πραγματοποιηθεί το 2016.

Ευρύτερη περιοχή της Λευκάδας - Συμβολογράφημα της μετασεισμικής δραστηριότητας με βάση τις εικόνες λήψης 17/11/2015 και 29/11/2015, ανοδικής τροχιάς
Τα δεδομένα Sentinel είναι άμεσα διαθέσιμα σε όλους μέσω της πλατφόρμας Sentinels Scientific Data Hub μερικές λίγες ώρες μετά την επίγεια λήψη και με μηδενικό κόστος.

Για την επεξεργασία των δεδομένων ραντάρ του Sentinel-1 η επιστημονική ομάδα χρησιμοποίησε το λογισμικό ελεύθερου κώδικα SNAP 2.0 της ESA, στο οποίο μπορούν όλοι να έχουν ανοιχτή πρόσβαση μέσω του συνδέσμου http://step.esa.int.

Tα αποτελέσματα της επιστημονικής ανάλυσης InSAR διανεμήθηκαν στους επιστημονικούς φορείς της χώρας (Πανεπιστήμια και Ερευνητικά Ινστιτούτα), σε ερευνητικά κέντρα του εξωτερικού (στο Εθνικό Ινστιτούτο Γεωφυσικής και Ηφαιστειολογίας, INGV της Ιταλίας, και το École normale supérieure (ENS), Γαλλία) καθώς και σε Υπηρεσίες Πολιτικής προστασίας όπως ο Οργανισμός Αντισεισμικού Σχεδιασμού και Προστασίας (ΟΑΣΠ). Σε συνεργασία με τον Pierre Briole από το ENS, Γαλλία και τον Δρ Αθανάσιο Γκανά από το γεωδυναμικό Ινστιτούτου του Εθνικού Αστεροσκοπείου, διαπιστώθηκε η συμφωνία των αποτελεσμάτων που προέκυψαν από τα δεδομένα InSAR του Sentinel-1Α με άλλες γεωδαιτικές παρατηρήσεις μέσω δεδομένων παρατήρησης της Γης GNSS.

“Οφείλω να υπογραμμίσω την επιστημονική αξία του συστήματος Copernicus και την υποστήριξη του Ευρωπαϊκού Οργανισμού Διαστήματος. Σε πολύ σύντομο χρονικό διάστημα, της τάξης ολίγων ωρών μετά την λήψη της εικόνας μετά το συμβάν, το συμβολογράφημα αποτύπωσης της εδαφικής παραμόρφωσης ήταν έτοιμο," είπε ο κος Ισαάκ Παρχαρίδης.

"Το έργο της ερευνητικής ομάδας δεν σταματά εδώ, αλλά συνεχίζεται με την μελέτη και παρακολούθηση του φαινομένου."


LE CLOITRE, L'AMERTUME, LA DÉLIVRANCE, LA VÉRITÉ ET LA SOIF.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t426-le-cloitre-l-amertume-la-delivrance-la-verite-et-la-soif
Fahrenheit 451 ou Y'becca et le XXIieme Siécle.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t121-fahrenheit-451-ou-y-becca-et-le-xxiieme-siecle
LES EAUX SOUTERRAINES, LA GRANDE JÉRUSALEM et Y'BECCA.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t373-les-eaux-souterraines-la-grande-jerusalem-et-y-becca
Now We Are Free.
Y'BECCA.


ECRIT ET VÉCU
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

_________________
Kounak le chat....
TAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6890
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.   Ven 18 Mai à 10:03

RÉALITÉ SUR GALILÉE ET MAGELLAN

" MON AMI, J'AI PERDU MON EXISTENCE DANS UN PROCÈS."
"TOUT COMME J'AI PERDU LA VIE DANS UNE HISTOIRE AUTRE QUE MON PROJET."

"AINSI, MAGELLAN... TU AS ABANDONNE UN HOMME SUR UNE ILE."
"TOUT COMME TOI, QUAND TU AS DIT QUE LA TERRE ÉTAIT RONDE."

" J'AI DÉVOILÉ UNE THÉORIE QUI ÉTAIT VÉRITÉ ET EN CELA, JE SUIS DONC JE PENSE;
ALORS QUE TOI, TU AS FAIT PREUVE ENVERS CET HOMME D'UNE ABJECTE BARBARIE."

" IL AVAIT ENGENDRÉ UNE MUTINERIE AU MILIEU DE L’OCÉAN NE FAISANT PAS CONFIANCE
AU COMMANDEMENT: ET TOI GALILÉE, TU AS JUSTE RENVERSÉ UN ORDRE DES CHOSES/
TOUT COMME MOI, AVEC CET HOMME."

" C’ÉTAIT POUR LE MIEUX POUR FAIRE FACE AUX MENSONGES."

"TOUT COMME MOI, GALILÉE, CAR JE TE PARLE EN CET INSTANT. JE RECONNAIS QUE
JE SUIS UN ÊTRE BRUTAL MAIS TOI DANS TA VÉRITÉ, TU AS TRANCHÉ SUR LES EXISTENCES."

MORALE:
AINSI L'HOMME INVERSE LES STRUCTURES QUI SONT TOUJOURS BASE SUR
LES GAMMES D'UN POLE MAGNÉTIQUE ET DEVANT L’ADVERSITÉ, IL EST DANS CE MÉLANGE ET CETTE DOUCE
IRRÉALITÉ QUI EST LA BASE DE L'EXISTENCE: L'OSMOSE ET L'HARMONIE NE FONT PAS BON MÉNAGE
DANS LES PERCEPTIVES DE PERCEVOIR L’ÉVOLUTION COMME UN ASPECT D’ÉTHIQUE ALORS QUE
POUR L'AUTRE, IL S'AGIT D'AFFIRMER UNE FEUILLE DE ROUTE.

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

POST SCRIPTUM: C'EST POUR C'EST POUR CELA QUE J'AI TRANSFORMÉ GALILÉE EN FOU DE BASSAN
ET MAGELLAN EN ALBATROS DANS MES FABLES.

------------------------------------------

SON PRÉNOM EST NINA, DOUCE NUÉE DU MARCHÉ SAINT CYPRIEN


LA JOIE ME FUT JADIS DÉROBÉE PAR MON EXISTENCE OU PAR LE DESTIN LUI MÊME.
UNE CHATTE PRÉNOMMÉE MINOUSKA ME RAPPELA L’ESPÉRANCE ET ME REPRIT AU CROIRE
DE L'ESPOIR. DANS LA PÉRIODE DE LEADER PRICE ET DE MON EXÉMA, ELLE FUT PILIER
DE MON ENTRETIEN AVEC LA NATURE ET LES PRINCIPES DE LA VIE: LA MANIÈRE D’ÊTRE

LA JOIE EST VENUE DANS UN SENTIMENT SIMPLE, PAR UN SOURIRE TIMIDE ET SERVIABLE
QUI PORTE UNE VOIX DOUCE ET AIGRE. CETTE PERSONNE CALME ME REGARDA ET
UN SENTIMENT BIZARRE NAQUIT DANS MON CŒUR: JE FUT SUBJUGUE PAR SON CALME.
DOUCE ET AFFIRMÉE AFFRONTANT LES INTEMPÉRIES DE LA PLUME ET DU VERBE
SACHANT JONGLER SUR LES ASPECTS DU MARCHE ET HUMBLE DE SON CHARME: LA GRÂCE.

AU LIEU DE M’ÉLOIGNER DU MONDE, ELLE M'EN RAPPROCHE CAR ELLE SAIT ESSUYER LE VERBE
SANS LA MOINDRE GRIMACE ! ELLE EST DANS SON ÉQUILIBRE ET CELUI CI EST SON SECRET.
ELLE EST UN MYSTÈRE DANS LA PLÉNITUDE DE SES MOUVEMENTS DIGNE DES BEAUX NUAGES.
DANS SON CALME, J'Y APERÇOIT DES RÊVERIES MYSTÉRIEUSES: DES SONGES ÉNIGMATIQUES.

DANS LA CLARTÉ DE LA LUMIÈRE TOUT COMME DANS LE SONGE DE LA NUIT; IL EST DES FAITS
QUE L'HOMME NE PEUT OUBLIER. JE NE CHERCHE DONC PAS DE RAISONS SUR MES SENTIMENTS.
LA JOIE EST UN MERVEILLEUX SENTIMENT DANS LE BONHEUR TOUT COMME DANS LE MALHEUR.
ELLE FAIT PARTI DE SES PERSONNES QUI ME REDONNE SOIF AU BONHEUR: ELLE EST NINA.

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY La chouette effraie

----------------------------------------------

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 6 hil y a 6 heures
L'IRIS DE L'INFINI OÙ LA FUSION DE LA MATIÈRE DONNANT AINSI NAISSANCE À LA NATURE DE L'UNIVERS MONTRANT QUE L'EXISTENCE EST PLUS ANCIENNE. Y

LE NOIR DE L'INFINI OÙ LA LUMIÈRE PEUT ÊTRE "CANNIBALE" EN L'ASPECT DE SYNTHÈSE MOLÉCULAIRE; ELLE PERDS OU DONNE SES IONS: LES TROUS. TAY

PENDANT LONGTEMPS, ON S'EST DEMANDÉ POURQUOI L'UNIVERS ÉTAIT NOIR DANS SON ASPECT SIDÉRAL EN UN PRÉTENDU INFINI: UNE MASSE-ÉLÉMENT NOIRE. Y

L'UNIVERS ÉTAIT NOIR DANS SON ASPECT SIDÉRAL EN UN PRÉTENDU INFINI: UNE MASSE-ÉLÉMENT NOIRE. Y

ON PARLE DE TEMPÊTES MAGNÉTIQUES EN DES ZONES SANS CONDITIONS POURTANT ÇA IMPLIQUE LA PRÉSENCE D'UN RIEN ORGANIQUE OU D'UNE MASSE NOIRE. TAY

LES PHÉNOMÈNES DE CLARTÉ EN L'UNIVERS SONT DES MOUVEMENTS DE MATIÈRES QUI COMPORTE DES FUXS PROVOQUANT DES ASSOCIATIONS D'ATOMES: MÉTÉO. TAY

L'ESPRIT DE L'ÉVOLUTION SUR L'ESPACE ET L'ADVERSITÉ, NAÎT DANS LE DÉPLACEMENT DU MOUVEMENT ET DU NAÎTRE: JE L'APPELLE LE NEZ DE CYRANO. TAY

POINTE LA PLÈBE OU INDIQUE LA PLÈBE AU SUJET DE L'INVENTION ET DE LA CRÉATIVITÉ SUR LE TERME DE CRÉATION DEVANT L'INFINI ET L'ÉTHIQUE. TAY

"LA CRÉATIVITÉ ET L'INVENTION SONT ELLES VRAIMENT SYNONYME DEVANT L'ÉTHIQUE ET L'INFINITÉ, MADAME L'ADVERSITÉ DU SOI.": POINTE LA PLÈBE. TAY

LA RECHERCHE S'EST LA RESPONSABILITÉ D'ÊTRE À L'ÉCOUTE, DE RÉPONDRE, D'ÊTRE ERMITE, DE VIVRE EN COMMUNAUTÉ, ET DE VOIR LES MÉCANISMES. TAY

DANS L'UNIVERS CE QUE L'ON VOIT, N'EST PAS TOUJOURS CE QU'ON ENTENDS ET CE QU'ON ENTENDS, N'EST PAS FORCÉMENT CE QUE L'ON VOIT: MASSES. TAY

L'UNIVERS EST UNE PARTICIPATION DE CONCERTS: CERTAINS SONT PASSÉES MAIS IL DEMEURE PRÉSENT, D'AUTRES SONT ET CEUX QUI VONT VENIR: GAMMA. TAY

NOUS SOMMES COMME LE GEAI QUI OBSERVE CES FLUXUS DE LUMIÈRES POUR DISTINGUER CELLE QUI S'APPARENTE À UN MOMENT DE L'AUTRE QUI EST ANNÉE. TAY

LE REGARD EST L'INFORMATION DU MOUVEMENT AINSI LE SOI VOIT DES ASTRES DANS LES CIRCONSTANCES DES ACTES ET DE LEURS MUTATIONS PHYSIQUES. TAY

LE VENT SE DÉPLACE DANS UN RIEN SUR TERRE: NON, L'AIR N'EST PAS "LE RIEN" COMME L'APESANTEUR EST UNE MASSE OÙ LA LUMIÈRE VOYAGE AINSI. TAY

LES VENTS SOLAIRES SONT ISSUS DE LA PUISSANCE DE LEURS ÉTOILES ET LES ÉTUDES PROUVENT QU'IL SE DÉPLACE DANS DES MOUVEMENTS ÉTANT MOMENTS. Y

LE VENT EST UNE SUEUR ISSU DE LA TRANSPIRATION TERRESTRE ET DE LA TRANSCENDANCE SOLAIRE, QUI DÉVELOPPE LE SILENCE ET LES SONS DU TEMPS. TAY

LA SCIENCE DANS L'ESPACE A APPRIS QUE LE VENT EST UN MOUVEMENT ISSUS DE DIFFÉRENTS PHÉNOMÈNES QUE JE PRÉNOMME LA TRANSPIRATION TERRESTRE. Y

L'ÉTHIQUE EST LIÉE À L'INFINI CAR D'AUTRES ABSURDITÉS SONT LIÉES AUX DÉRÈGLEMENT DES MOUVEMENTS QU'ILS SOIENT MOEURS, CONVICTION ET ACTES. Y

CHACUN A PEUR DE DIRE CAR SA PAROLE EST MAL INTERPRÉTÉE MAIS LES ACTES SAVENT DISTINGUER LE VÉRITABLE DU MENSONGE: LE REGARD DE SALOMON. TAY

LA MORALE DOIT ÊTRE CAPABLE DE S'APPLIQUER CES PRINCIPES ET PEUT IMPORTE L'ART DE L'ORATEUR SI CES MAINS SE COUVRENT PAS D'ACTES. TAY

LES CONSCIENCES DE SURVIES COMPORTENT DES CONVICTIONS ET DES ÉTHIQUES, NOS COMPORTEMENTS METTENT EN PÉRIL NOTRE CIVISME ET LA PLANÈTE. TAY

PEUPLE, L'ASPECT À NOUS DÉVELOPPER NE NOUS RENDS PAS PLUS SAGE QUE CE MÉCANISME PERPÉTUEL QU'EST NOTRE TERRE QUI SURVIE DANS L'UNIVERS. TAY

LE PROGRÈS SPATIAL ET LE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE EST INDÉNIABLE MAIS NOUS AVONS TENDANCE DANS L'INDIVIDUALISME À DÉVORER L'ENVIRONNEMENT. TAY

LE MOUVEMENT DE L'HUMANITÉ DEVANT LES EXISTENCES POUR PRÉPARER DES EXPÉDITIONS QUI FONT QUE NOUS REDOUTONS NOTRE RELATION SUR L'ASPECT. TAY


ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

L'OZONE STRATOSPHÉRIQUE, LA GARDE DES JEUNES ENFANTS ET LA NAISSANCE.

AVEC CES MODÈLES, IL EST ALORS LOISIBLE D'OBTENIR UNE IMPORTANTE MASSE SUR
LA RÉPARTITION SPATIOTEMPORELLE DES DIVERS COMPOSANTS DE LA SOCIÉTÉ.
CELUI QUI SE POSE DANS LE CONTEXTE DES MESURES PONCTUELLES OU GLOBALES
ET AVEC LES ÉCARTS ENTRE LES RÉPARTITIONS TROUVES AU MOYEN DE MESURE PONCTUELLES
OU GLOBALES ET SURTOUT, ENTRE LES ÉCARTS OBSERVÉS ENTRE LA MODÉLISATION ET LA RÉALITÉ
PERMETTANT D'AFFINER LES "MODÈLES": J'EN APPELLE AUX PRÉPONDÉRANCES DES RÉACTIONS
ENTRE LES UNS ET LES AUTRES.

LES ÉCHANGES DE MATIÈRES, LA VARIABILITÉ DU CHAMP DE PRESSION QUI APPARAIT DANS
LES ÉQUATIONS DE TOUS CALCULS DE VIES ET DANS LE SCHÉMA DÉCIMAL D'UNE FONCTION DE VITESSES
DANS GRADIENTS QUI SONT GOUVERNÉS PAR LE PRINCIPE DE THERMODYNAMIQUE QUI STIPULE LA
CONSERVATION DE L’ÉNERGIE DANS LES PROCESSUS:

AINSI DANS LES ASPECTS DE L'OZONE STRATOSPHÉRIQUE, LA GARDE DES JEUNES ENFANTS
ET DE LA NAISSANCE? LA VARIATION DE L’ÉNERGIE THERMIQUE DISPONIBLE DANS LA PARTICULE FLUIDE
SERA DONC UNE AUTRE GRANDEUR AU CONSIDÉRABLE VARIATION DANS L’ÉVOLUTION TERRESTRE DANS
LE SYSTÈME SOLAIRE AINSI QUE DANS LA CROISSANCE IMMATÉRIEL, MATÉRIEL, PHYSIQUE ET MORALE
DE LA CROISSANCE MONDIALE ET DE LA CONSCIENCE HUMAINE.

LA VARIATION DE MASSE N'EST PAS UN CHAOS CAR IL S'AGIT DE LA TRANSFORMATION DE LA CHAIR EN
ESPRIT: CE PRINCIPE S'EXPLIQUE DANS LE SYSTÈME D’ÉVOLUTION DE DARWIN QUI S’ÉTABLIT DANS LA
SURVIE, LE PHÉNOMÈNE DE DUNKERQUE. UNE CASCADE DE MOUVEMENTS S'EST CRÉE POUR ACQUÉRIR
LE DROIT DE LA GARDE AUX JEUNES ENFANTS OU LES CRÈCHES. TOUT CELA S'EST ACQUIS DANS UN
MOUVEMENT LIE AU BIEN-ÊTRE MAIS SURTOUT D'UNE MANIÉRÈ IGNORÉE ET POURTANT RÉELLE:
L’ÉVOLUTION DE LA SURVIE HUMAINE DANS UN ASPECT DE TEMPS.

AINSI EST NE LE PEUPLE ET AINSI LES NOTIONS DE PLÈBE SUR LE PARAITRE CAR OUI, LA PLÈBE S'EST
LA SURVIE DU PEUPLE SANS PLACER DES PRIVILÈGES DE VIES EN FONCTION DE LA RICHESSE:
LE RÔLE DU TRANSPORT A OUBLIÉ DES ASPECTS DE SURVIE POUR LE CONFORT. AINSI LA PLÈBE DISPARU
DE L’ÉCHELLE SOCIALE ET TELLE L’ESPÉRANCE, ELLE FUT ENFERME DANS UNE BOITE DE PANDORE.

POURTANT CE FUT PAR LA NAISSANCE QUE LA PLÈBE REPRIT CONSCIENCE DANS LE CŒUR DE L’HUMANITÉ:
JE NE SUIS QU'UN ACTEUR DE MILLIERS DE PERSONNAGES QUI VOULAIENT LA RENAISSANCE DE CETTE ESPRIT
DU SÉNAT ET DE LA DÉMOCRATIE. IL YA EU LES LOIS SUR L'AVORTEMENT ET IL Y A AUSSI CELLE DU L'ACCOUCHEMENT
ARTIFICIEL LORSQUE LE FŒTUS SOUFFRE ET RISQUE DE MOURIR SI IL DEMEURE DANS L’UTÉRUS. MIEUX
VAUT SOUVENT RECOURIR, DANS DE TELLES CONDITIONS, RECOURIR AUX ANESTHÉSIES LOCO-RÉGIONALES:
LORSQUE LA PLÈBE DISPARU DANS L’ANTIQUITÉ, CES PRATIQUES DEVINRENT OUBLIES VOIR MÊME TRAITES
DE SORCELLERIES.... UN PAN DE L’HUMANITÉ ENFOUIE DANS LE SILENCE MAIS LE RÔLE DE LA VÉRITABLE PLÈBE EST
DE LE RÉVEILLER DEVANT CES FANATIQUES DE L'HORREUR ET DE LA BARBARIE.

JE SUIS LA PERSONNALITÉ JURIDIQUE. JE SUIS LA PLÈBE...

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

MINOUSKA, ANCIENNE PADAWAN DE NAGALÏÉW, LA MOUETTE AUX YEUX VERTS.
COMPAGNON DE ROUTE DE TAY LA CHOUETTE EFFRAIE
AMIE DE COLLINE LA PANTHÈRE NOIRE ET DE GOLDFINGER, LE BIRMAN DE LA PRALINE
ET PRÉCEPTEUR DU JEUNE PADAWAN, MILO LE CHIHUAHUA

Minouska.KounakDenat‏ @minouska_kounak 7 juin
LE DEVOIR L'EMPORTE SUR L'ORDONNANCE CAR LE SECOURISME EST UNE URGENCE PLUS GRANDE QUE L’INTÉRÊT.
DU CITOYEN TIGNARD YANIS POUR Y'BECCA

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 10 hil y a 10 heures
UNE FATIGUE VIVE ET SAINE S'EMPARE DE MON ESPRIT. LA PRÉSENCE DANS LA PRESTANCE EST LE DEVOIR DE CELUI QUI EST SEUL: LE MILITAIRE ACTIF. TAY

JE CORRIGERAI LES FAUTES DE SINGULIER ET PLURIEL MAIS EN Y CONSTATANT, JE NOMMERAI CES PHRASES DOUÉE DE TELS FAUTES DE SYNTAXE: LES JANUS. Y

SUR LA ROUTE DES ÉTOILES, JE VOIS DES SOIES ET DES PIERRES PRÉCIEUSES LIVRÉS AUX PIÈTRES AFIN DE DONNER POUVOIR À CEUX QUI CHOISISSENT. TAY

DANS LE CONTRAIRE DE LA CONTRARIÉTÉ, JE NAVIGUE DANS LE CONTEXTE AVEC MINOUSKA ET SON ARCHE: LES PORTS SONT ACCUEILLANTS POUR LA RICHESSE. Y

L'AFRIQUE EST DANS L'ADVERSITÉ ET NOUS SOMMES DANS LE TOURBILLON; LE RIEN L'EMPORTE SUR L'APPÉTIT: IL EST DES PHARES DU TEMPS ET DE L'EAU. Y

NE DONNENT PAS AU SINGULIER; ILS PROPOSENT AUX PLURIELS; LE PLURIDISCIPLINAIRE DONNE LE CROIRE D'UNE ÉVENTUELLE: NOUS SOMMES ET JE SUIS. TAY

NOUS SOMMES ET JE SUIS; TU ES ET IL EST: LES LIVRES DES SONGES NE DONNENT PAS DANS LE DESTIN MAIS DANS LA SÉPARATION DES CORPS: AMERTUMES. Y

NOUS SOMMES ET JE SUIS; TU ES ET IL EST: LE LIVRE DES SONGES NE DONNE PAS SUR LE DESTIN MAIS DANS LA SÉPARATION DES CORPS: AMERTUMES. TAY

DANS LA LUTTE CONTRE LES TERRORISTES ET LES LUTTES CONTRE LE TERRORISME, IL Y A UNE VISION DE COMPRENDRE LA SÉPARATION ENTRE LES PARDONS. Y

DANS LES CIRCONSTANCES DE VIE, LE TRAIN ET CES LIGNES DOIVENT SE MODERNISER PAR UN VIF ENTRETIEN DE L'INSTANT ET DU MÉCANISME: LA SNCF. TAY

DANS UNE COMPOSANTE TELLE QUE LA GRANDE MUETTE, LE VENT SE FAIT LANGUE DES SIGNES CONTRE CELUI QUI OSE MARCHANDER UNE VIE HUMAINE: Yb. TAY

Minouska.KounakDenat‏ @minouska_kounak 26 juin
TRISTESSE DE MINOUSKA N'EST PAS DE MOURIR CAR ELLE DEMEURE DANS LE CONCEPT D’ÊTRE RIEN ET TOUJOURS: MARTYR DES CHATS ÉCORCHÉS VIFS EN CHINE.

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 10 hil y a 10 heures
LE SAVOIR EST UNE NOTION ET IL SAVOURE ELLE. MAIS QUAND LA VERTU ENTRE ACTION, LA NOTION DEVIENT UN SAVOIR ET ELLE SAVOURE IL. Y'BECCA. TAY

POUR MINOUSKA, RIEN ET TOUT NE SONT PAS SYNONYME CAR DANS SA GRADUELLE, SA GAMELLE; ELLE DISTINGUE LE RIEN ET LE TOUT DE LA SUBSTANCE. TAY

ON NE CONNAÎT PRESQUE RIEN DE LA GRAVITÉ SPATIALE MAIS ALORS QUE DIRE DE L'APESANTEUR ET DU VIDE ABSOLU: AINSI EST LA MASSE, RIEN ET TOUT. Y

LA GRÂCE EST LA GRAVITÉ SPATIALE ET FINALEMENT, ON CROIT TOUT CONNAÎTRE D'ELLE MAIS EN TOUT ÉTAT DE CONSCIENCE, ON NE CONNAIT RIEN D'ELLE. Y

JE SERAI EN LIGNE POUR LES MÉTAPHORES DU TEMPS DANS LE CADRE DU PROJET DE RÉFORME DU SYSTÈME D'EXPLOITATION DES GRÂCES À LA CHAÎNE. TAY

DANS LE RIEN DU NEANT, IL Y AVAIT DE L'OXYGENE ET DE L'HYDROGÈNE. ET PUIS, LE RIEN SE MUA EN UNE ATTIRANCE: LE BIG BANG. L'EAU EST NÉE. TAY

IL Y A UN PUITS DE L'ABÎME TOUT COMME IL EXISTE UN TOURBILLON DE L'INFINI. AINSI EST APPARU UN JANUS ENTRE INFINI ET ÉTERNITÉ DU TEMPS. TAY

MINOUSKA LA CHATTE OBSERVE QUE LA COLÈRE DE CONVICTION N'EST PAS DE L’ŒIL DE CELUI QUI A À SE REPROCHER: LA CHAIR EST UN ESPRIT. TAY

Minouska.KounakDenat‏ @minouska_kounak 3 juillet
Norah Jones - Sunrise https://www.youtube.com/watch?v=fd02pGJx0s0
DUNKERQUE: LA SURVIE EST UNE VICTOIRE; Y'BECCA. TAY

Minouska.KounakDenat‏ @minouska_kounak ET TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 3 Juillet
AU VÉRITABLE DE L'EXISTENCE, IL EST LES SOUVENIRS QUI SONT GRAVÉS DANS UN CONCEPT DE CONSCIENCE. CELA EST LA FORCE DU CŒUR: L'ESPRIT. TAY

AU VÉRITABLE DE L'EXISTENCE, IL EST LES SOUVENIRS QUI SONT GRAVÉS DANS UN CONCEPT DE CONSCIENCE. CELA EST LA FORCE DU CŒUR: L'ESPRIT. TAY

AU VÉRITABLE DE L'EXISTENCE, IL EST DES SOUVENIRS QUI RESTENT GRAVÉS DANS LE CONCEPT DE CONSCIENCE. CELA EST LA MÉMOIRE DU CŒUR: L'ESPRIT. Y

RÉNOVER ET JE M'Y PRÉPARE TURBULENTE ALLEMAGNE. TA DISCIPLINE EST TOUT COMME LE ROSEAU
VORMÄRZ, L'HÉGÉLIANISME ET LIBÉRALISME OU MERKEL.ANGELA SONT TOUT COMME CE ROSEAU MAIS
ÉTANT DEVENU CHÊNE DANS LE MIRAGE DU MARÉCAGE.
L'ALLEMAGNE DANS LA THÉORIE D'EMPIRE ENTRE LA THÉORIE ET LA RÉALITÉ POLITIQUE
AVEC UNE ÈRE D'ABSOLUTISME MONARCHIQUE: AINSI NAQUIT WEIMAR. Y
SILENCE NE SERA PAS NOTRE GRAND GLAIVE, IL CONSTITUERA LE CONCEPT DU CORPS
DE NOTRE ÉMOTION: UN PHARE DANS L'INFINI ET LE TEMPS. NARMIA. Y
L'HISTOIRE DE FRIEDRICH CHRISTOPH DAHLMANN ET JOHANN JACOBY DANS L'ESPRIT DE STEIN,
ALLEMAGNE, JE VAIS DÉFENDRE LES RÉPUBLIQUES: KAISER. TAY
L'ALLEMAGNE A TOUJOURS REVENDIQUER SES OUVERTURES D'ESPRIT PAR UN ESPRIT DE CONQUÊTE;
AINSI ALLEMAGNE ET TOI SES PEUPLES DANS L’ENTITÉ ET L’ÉTHIQUE DE NATION;
JE M'ADRESSE VERS TOI DANS UN ESPRIT DE CONVOITISE ARDENTE SUR LE PRINCIPE
DE TE CONDUIRE VERS L’APOGÉ ET UNE APOGÉE DIGNE DES PLUS GRANDS MURMURES ET MOUVEMENTS
DE L'ESPRIT DE TES PEUPLES: LE RASSEMBLEMENT.
C'EST DANS LES PRINCIPES DE LA PHILOSOPHIE DU DROIT QUE J'ENTENDS UNE ŒUVRE DE RÉUNIFICATION
DE CE QUE VOUS APPELEZ LE CROIRE, LE PARTAGE ET LA VOLONTÉ; DANS NOS PRINCIPES,
NOUS AVONS SU FAIRE DÉVELOPPER DES ASPECTS DE LA CONSCIENCE GERMANIQUE, EUROPÉENNE ET
MONDIALE. NOS PRINCIPES DE MIEUX SUR LES IMPÔTS PONTIFICAUX EST UNE MARQUE
DE NOTRE VOLONTÉ DE PRINCIPE SUR L'ASPECT DE FRATERNITÉ CONTRE L’INTÉRÊT DE PUISSANCE ET
DE DOMINATION SUR LES CHOSES. POUR AUTAN MALGRÉ DES ÉCHECS CUISANT SUR LES ASPECTS;
MENÉ PAR CERTAINS DIRIGEANTS DE LA CDU ET AUTRES ENCLIN AUX HÉRITAGES DES MÉROVINGIENS ET DE LEURS ROIS FAINÉANTS; NOUS NOUS SOMMES DÉTOURNÈS DE L'ASPECT MÊME DE LA RÉPUBLIQUE ALLEMANDE:

LE RÉVISIONNISME INTELLIGIBLE ET INTELLIGENT DONC NE PAS CHERCHER DES PÔLES D'ATTRACTIONS ÉCONOMIQUES
TOUT EN NE CHERCHANT PAS AU MANŒUVRE DIABOLIQUE SUR LEUR PENSÉE MAIS CHERCHE LES ASPECTS DE L'INTELLIGENCE MORALE DE LA CONSCIENCE DE L'INDIVIDU AFIN DE PERMETTRE L’ÉTABLISSEMENT D'UN HIÉRARCHIE ÉGALE EN DROIT SANS ÊTRE SOUMIS AUX PENSÉES D'UNE HIÉRARCHIE QUI RESSEMBLE PUS AUX GOUROUS QU'AUX AGISSEMENTS DE FEMMES ET D'HOMMES AYANT ÉTABLIS LEURS BASES DE PENSÉES SUR L’ÉVOLUTION DE SURVIE DANS UN CONTEXTE INDIVIDUELLE ÉLABORÉ DANS UN GROUPE OU D'UN GROUPE POUVANT AUSSI PERMETTRE AUX MEMBRES DU CLANS DE SE DISLOQUER DANS L'ACTIF DE SON PEUPLE: CELA EST MON MOUVEMENT DANS LA PENSÉE ALLEMANDE AUX VUES DE CES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017 EN ALLEMAGNE.

L’ÂME ALLEMANDE S'EST CERTES LE PEUPLE MAIS C'EST AUSSI L'INDIVIDU: L'INDIVIDU DANS UNE EUROPE TOUT COMME CE
FUT LE CAS LORSQUE CHARLES QUINT DEVINT EMPEREUR DU SAINT EMPIRE GERMANIQUE. IL Y AVAIT UN ASPECT NATIONALE ET POURTANT IL Y AVAIT L'ASPECT DE SURVIE DEVANT LE CROIRE TOUT COMME CE FUT LE CAS DANS LE ROYAUME DE GRANDE-BRETAGNE AU TEMPS DE HENRI VIII, MARIE I TUDOR ET ÉLISABETH I TUDOR. CES CONCEPTS D’ÂMES DEVANT LA SITUATION MONTRE L'ASPECT DE LA DIVERSITÉ ALLEMANDE DANS SA PHILOSOPHIE QUI EST AUSSI GRANDE QUE LES PAYS LATINS, SCANDINAVES, SLAVES ET COMME TOUT AUTRES PEUPLES DEVANT LES DIFFICULTÉS DE GUERRE,
DE POUVOIR ET DE MENSONGES POUR ÉTOURDIR LA CONSCIENCE DE FAIM ET DE RÊVE DU PEUPLE ET DE SA VERVE ET VERGE, LA PLÈBE...

GAGNONS LE REICHSTAG ET LES FUTURS ÉLECTIONS EUROPÉENNES OU LES BEETHOVEN'S SYMPHONIES

JE VOUS APPELLE DONC AU PARADOXE, PEUPLES DES GERMANIES OU RÉPUBLIQUE ALLEMANDE; J'EN APPELLE AUX SURVIES ET POURTANT AUX OUVERTURES D'ESPRITS ENTRE LANDERS TOUT COMME ENVERS LES AUTRES PAYS TOUT EN FAISANT ENTENDRE CET ASPECT QUI FAIT LA FORCE DE NOTRE RÉPUBLIQUE: LA DIVERSITÉ DE NOS LANDERS QUI MALGRÉ LEURS DISCIPLES GARDENT ASPECTS DE LEURS LANGUES ET DE LEURS CHANTS TOUT COMME LA PLUPART DES RÉGIONS LATINES SANS FAIRE INTERVENIR LA GARDE DES JEUNES ENFANTS EN JEU.

L'ALLEMAGNE DANS LA THÉORIE D'EMPIRE ENTRE LA THÉORIE ET LA RÉALITÉ POLITIQUE AVEC UNE ÈRE D'ABSOLUTISME MONARCHIQUE: AINSI NAQUIT WEIMAR. Y

LA RÉFLEXION DEVANT LA PENSÉE ET LA PENSÉE DEVANT LA RÉFLEXION, TELLE EST LA CITATION DE MOUVEMENT DE LA NOUVELLE PLÈBE ALLEMANDE DANS UNE DISCORDE DÉVOILÉE ET UNE RIGUEUR D’ÉMANCIPATION LOGIQUE SUR LE DÉVELOPPEMENT... VIVE L'ALLEMAGNE ET VIVE LA RÉPUBLIQUE...

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS;
FONDATEUR LA NOUVELLE PLÈBE ALLEMANDE POUR CONSOLIDER LES PILIERS DE LA RÉPUBLIQUE ALLEMANDE...

L'UNIVERS DE MINOUSKA ET LES FABLES DE NAGALÏÉW OU TAY...
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t722-sentiments-nature-citations-la-poesie-et-secourismes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comté de Sør-Trøndelag et Vereenigde Oostindische Compagnie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Animal de compagnie, en avoir ou pas ?
» ASSOCIATION SNAC *Sécurité de la Nourriture de nos Animaux de Compagnie*
» Le blason du Comté de Bigorre.
» Bouchées au comté, basilic et tomates séchées.
» purée d'aubergine (et compagnie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: