La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L’ÉROTISME, LA SENSUALITÉ, LE PLAISIR DANS LA RÉPUBLIQUE.

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7050
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: L’ÉROTISME, LA SENSUALITÉ, LE PLAISIR DANS LA RÉPUBLIQUE.   Jeu 8 Mar à 4:07

UN ORGASME D’ÉROTISME OU LA PLUME ET LE PINCEAU SUR LE CORPS ET SES SENS...

LA SENSIBILITÉ EST LA BASE DE L’ÉMOTION; IL N'Y A PAS DE NOTION SUR LE TERME DE DIRE À CETTE NOBLE AFFECTION
SINON QUE DU CROIRE EN DIEU, QUI ABRITE CETTE INNOCENCE, CETTE SOIF ET CE RESPECT EN LA VIE.
LA NÉCESSITÉ DE L’ÊTRE, LA LÉGÈRETÉ DE L’ÂME, LA DOUCE PONCTUALITÉ DE L'EXISTENCE ET LA FORCE D'UNE DOUCEUR FAISANT DU JOUR ET DE LA NUIT, UNE ODYSSÉE DE CASSANDRE ET D'ANTIGONE... AINSI; QUAND UNE FEMME PLAIT À UN HOMME; LES MOTS NE SONT QUE DES PLUMES DEVANT SES ACTES... FACE AUX ACTUALISATIONS ET AUX RÉGULATIONS, IL N'Y A QU'UN MOT: L'AUTONOMIE...

L’OBSCURITÉ S’ÉVAPORE LORSQUE J’APERÇOIS LA LUEUR DE TA SILHOUETTE. LE TEMPS DEVIENT RASSURANT À LA VUE
DE CE SILENCE QUE TU OFFRES À L'OFFRANDE: TON AMOUR. L'AMOUR AU PINCEAU EST UNE TECHNIQUE DU CORPS POUR CONDUIRE AUX ORGASMES ET À L'ORGASME SELON LES RÈGLES SUR LE DÉSIR ET LE PLAISIR. LA CARESSE DE LA PLUME EST BASE SUR LE FRISON; TA CHEMISE EST TA NUDITÉ ET JE SUIS TON NUAGE. TA SPLENDEUR SE TOURNE VERS LA CONSCIENCE EN LA RECHERCHE DE TA RAISON AFIN D'ABSORBER CETTE ÉQUILIBRE. L'ORGASME APPROCHE RÉALISANT QUE TU AS LA BEAUTÉ D'UNE GARCE QUI PEUT DÉCLENCHER DES RÉVOLUTIONS TEL UNE VÉRITABLE HÉLÈNE DE TROIE: TES YEUX SE RINCENT ET JE FAIS PLEUVOIR LES MOTS SUR LA VOLUPTÉ DE TA SILHOUETTE.

UN GRAND LIT TEL L’OCÉAN SE LIANT À LA VAGUE. L'AVERSE ENGENDRE LA SOURCE ET LA CONSCIENCE DEVIENT UN SOUFFLE:
"BEAUTIFUL NYMPH, WONDERFUL MUSE YOU ARE A ENCHANGING TIME AND THE CLOUDS BECOMES A DOWNPOUR.SWEET NYMPH, THE ECORSE OF LIFE SING IN MY BREATH THAT YOU START YOUR BELLY DANCE."

DOUCE NYMPHE TU AS VAMPIRISE MON CŒUR ET DANS L’ŒIL DU CYCLONE, J'IRAI CHERCHER TON REFUGE OU TON POINT G.
LE MOUVEMENT EST LE TEMPS QUI FERTILISE LE TERME DE LA VIE... THE MOVEMENT IS THE TIME THAT FERTILIZES THE TERM OF LIFE. JE SUIS LE TUMULTE ET TU ES LE GOUT: TU SAVOURES ET JE SCINTILLE. FAIRE CHAVIRER TON ESPRIT AFIN DE RÉVÉLER TON CŒUR DANS LA FERMETÉ DE TON AGE. JE VEUX TE RENDRE JALOUSE CAR JE SAIS QUE C'EST UNE RAISON VALABLE QUAND ON CHERCHE VRAIMENT LE BIEN D'UNE PERSONNE. LE BONHEUR EST UNE ÉPREUVE QUAND ON CHERCHE À LE FUIR: ON DOIT ÉPROUVER POUR LE RESSENTIR... CETTE EXTASE DU DÉSIR QUI PAR LES CIRCONSTANCES SE MÉTAMORPHOSE EN UN COUPLE, UNE DUALITÉ AUQUEL LE BONHEUR ET LA RANCOEUR SE NOUENT TEL DES SERPENT EN PLEINE REPRODUCTION.

L’ÉROTISME EST UN SENTIMENT NOBLE LORSQUE IL S'ACQUIERT AVEC LE BON PARTENAIRE... DES NUANCES ET DES MOUVEMENTS SE MÉTAMORPHOSENT EN UNE NUÉE DE SENTIMENTS AUX GOUTS D'ACIDES ET D'ENCENS... LE COBRA LORGNE SUR L'ABEILLE QUI VIENT DE FAIRE SUCCOMBER SON BOURDON. LE TERME DE NATURE FAIT APPARAITRE LA SÉDUCTRICE SUR L'AMANT ET LE CLOITRE SE DISTINGUE SUR LES BALCONS DE LA VIEILLE DEMEURE. UNE ROSÉE ARROSE LE VISAGE DES AMANTS, JE TE REGARDE ÉMU DE MES PROPOS AYANT OUBLIER TON DÉSIR. TOUJOURS CAPTIVE DE LA RÉALITÉ MAIS AYANT SOMBRE DANS L'ILLUSION: TU VIENT SANS LE SAVOIR DE PÉNÉTRER DANS UNE FORME DE QUATRIÈME DIMENSION OU LA SOMNOLENCE D'UN PLAISIR PRÉNOMMÉE L'ORGASME...

IL Y A UN AGE POUR COMPRENDRE MAIS LE RÊVE N'A PAS D'AGE... EN CELA LA PRUDENCE ET LA TEMPÉRANCE SONT DES DÉFENSES IMMUNITAIRE, JE NE CHERCHE PAS LEUR FAILLE CAR JE SUIS ÉPRIS DE LEUR FORCE DE CARACTÈRE: ET EN CELA, J'AI MON PROPRE GOUT ET MES PROPRES OPINIONS SUR LES FEMMES... LA CLARTÉ ET LE CRÉPUSCULE SONT LE REGARD DE TES YEUX.

TU PROVOQUES L’ÉCUME AU SEIN MÊME DES ABYMES AINSI LE LE CHANTS DES ACTES FAIT ENTENDRE LA NATURE DES NOTIONS: LES NOTES... UNE DEMOISELLE M'AS DEMANDE SI JE CROYAIS EN L'AMOUR ? JE LUI AI RÉPONDU QUE C’ÉTAIT LE PRINCIPE MÊME DE L'EXISTENCE...! UNE BEAUTÉ SANS GRÂCE EST UNE ROSE SANS ÉPINE. TU POSSÈDES DES ÉPINES ET JE SUIS DE CEUX QUI AIME LES ROSES, AINSI !

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

LA RÉALITÉ, LA RÉACTION ET LA RESPONSABILITÉ DEVANT LES TRIBUNAUX ET LES ACTES DANS LE DESTIN DE LA NATURE. SENTIMENTS ET SECOURISMES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS DANS Y'BECCA.

LE CONTEXTE D'UNE STATUE EST DE PERCEVOIR LE STATUT DU CADRE: LE SILENCE ET L'ÉMOTION SE MUANT DANS UN SOUFFLE DE L'ÉTHER. LA CRÉATION DU MONDE SELON LA CROYANCE DE LA NATURE DANS LES ÉQUINOXES: AINSI LES ENTRAILLES EMMÈNENT AUX SOURCES DES CAVERNES ET DES ACTES DU PEUPLE.
SENTIMENTS ET POÉSIES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS

LE CORBEAU EST LE PAIN DE L'HIVER ET SE RÉVÈLE ÊTRE LE PHARE DES PHÉNOMÈNES NATURELLES. IL SAIT LES RESSENTIR COMME LE GEAI EST LA SENTINELLE DE LA FORÊT. LA FORCE SE FAIT RESSENTIR DANS LA CONSCIENCE QUELQUE QUE SOIT SA NATURE ET SA NAÏVETÉ. LE CORBEAU AIME LE PAIN ET SAIT LE PARTAGER AVEC LES GOÉLANDS, LES CORBEAUX ET AUTRES CRÉATURES SUR UNE ÎLE MAGIQUE ET DÉSERTE DE LA GARONNE: JE LA SURNOMME L'ÎLE ENGLOUTIE EN FONCTION DES CRUES DU FLEUVE. LE PEUPLE DE TOULOUSE POURRA VOUS CERTIFIER DE L'ACTE.
CECI EST MON EXISTENCE ET CECI EST MA RÉALITÉ DEVANT LA RÉACTION ET L'ÉTHIQUE.

SENTIMENTS ET POÉSIES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 11 h il y a 11 heures
DANS LA SOIF, JE DISTINGUE LE SOUFFLE DE L'ÉTHER. LE SILENCE DU TEMPS FAIT NAÎTRE DES NUAGES ET LA DISTANCE DISTINGUE LA RÉALITÉ DES MOUVEMENTS. LES MOTS SE FONT NATURE DANS LES MOTIFS DES CIRCONSTANCES. LES POUSSIÈRES DEVIENNENT DES ACTES: LES MOUVEMENTS DES MASSES.
TAY

LE VISAGE DE LA NATURE QUI SÉPARE DEUX GALAXIES: LA CIRCONSTANCE EST DE DIRE QU'IL S'AGIT D'UN OCÉAN DE VIVRE DANS L'ESPACE COMME IL EXISTE ENTRE L'AFRIQUE, L'EUROPE ET L'AMÉRIQUE. LES DISTANCES SONT PLUS GRANDES ET LES LOIS DE MOUVEMENTS SONT SIMILAIRES AUX COURANTS MARINS.
TAY

DANS CETTE INFINI, LES ANCÊTRES ONT RÉALISÉ LES SOUFFLES ET LES MOUVEMENTS DE L'INFINI ET DU VIDE. IL Y A AUSSI DES SOUPIRS ET DES MURMURES QUI VIENNENT DU LOINTAIN, DU PRÉSENT ET DE LA DISTANCE: CE MÉCANISME PERPÉTUEL DE VIVRE QUI EST LA MASSE ET L'INFINI OU LA MATIÈRE.
TAY

LA MATIÈRE EST UNE EXISTENCE CAR ELLE EST À L'ORIGINE DES ESPRITS: DES ACTES QUI PAR L'ÉVOLUTION SE SONT DÉFINIS DANS LE CARACTÈRE PROPRE DU SENTIMENT ET DES SENTIMENTS DEVANT LES ACCORDS DE LA RÉALITÉ: LES MOUVEMENTS.
TAY

AU MOMENT DES DESTINS SUR LES ACTES, J'ÉPROUVE LA JOIE À DISTINGUER LES SAISONS, LES MIGRATIONS DES OISEAUX ET DES MAMMIFÈRES AU MÊME TITRE QUE LES MOUVEMENTS DES NUAGES ET DE LA PLANÈTE DANS LA VOIE LACTÉE ET AU DELÀ DE L'HORIZON QU'OFFRE L'INFINI: LE TEMPS ET LA SOURCE.
TAY

ÉNIGMATIQUE DANS L'OBSCURITÉ, LA CLARTÉ BRILLE D'UN OBSCURANTISME TEL À UNE PLANÈTE ÉBLOUIE PAR L'ÉTOILE QUI LA PRÉSERVE DU REGARD DES TÉLESCOPES; L'ÉTOILE EST UN PHARE DANS L'ÉTHER ET N'EST PAS UN REFUGE: ELLE EST ACCUEILLANTE ET PRÉSERVE SES EXISTENCES DE CERTAINS DANGERS.
TAY

AUJOURD'HUI, NOUS SOMMES LE 8 MARS, JOUR DE LA CONDITION DES FEMMES DANS LE MONDE. QUELS REGARDS PORTENT LES FEMMES ET LES HOMMES SUR LA CONSCIENCE ET LA CONDITION FÉMININE DANS LE MONDE ? LES FEMMES SONT COMME DES FEUILLES DANS LE VENT, ELLES VIREVOLTENT SELON LE TUMULTE.
TAY

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
SUR LES FEMMES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7050
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: L’ÉROTISME, LA SENSUALITÉ, LE PLAISIR DANS LA RÉPUBLIQUE.   Jeu 8 Mar à 10:59

Pour être libérée, la femme doit se sentir libre d'être elle-même, non en rivalité avec l'homme mais dans le contexte de sa propre capacité et de sa personnalité.
Indira Gandhi. Femme d'état, Première ministre (1917 - 1984).
Y'BECCA.
TAY

Univers

Le Cosmos peut désigner l'Univers.
Chez les philosophes Grecs, le terme κόσμος (kósmos, « monde ordonné » en grec) est un monde clos qui a un ordre (par opposition au chaos). Ainsi pour Socrate :

Sur les autres projets Wikimedia :

cosmos, sur le Wiktionnaire

« À ce qu’assurent les doctes pythagoriciens, Calliclès, le ciel et la terre, les Dieux et les hommes sont liés entre eux par une communauté, faite d’amitié et de bon arrangement, de sagesse et d’esprit de justice, et c’est la raison pour laquelle, à cet univers, ils donnent, mon camarade, le nom de cosmos, d’arrangement, et non celui de dérangement non plus que de dérèglement. »

— Platon, Gorgias, 507e - 508a
Botanique

Les cosmos sont des plantes du genre Cosmos.

Pseudonyme

Jean Gaudrat, auteur plus connu sous le nom de Jean Cosmos ;

Publications

Cosmos est un titre notamment porté par :

Cosmos, essai d'une description physique du monde, un essai de Alexander von Humboldt dont le premier volume fut publié en 1845
Cosmos, défunte revue scientifique au XIXe siècle éditée par l'abbé Moigno et Victor Meunier.
Cosmos, magazine paru aux éditions Artima (1956-1961)
Cosmos, livre de Witold Gombrowicz, paru en 1962.
Cosmos, livre de Carl Sagan, paru en 1981.
Cosmos, manhwa de Kim Sung-jun.
Cosmos (2015), premier tome de la Brève encyclopédie du monde par Michel Onfray

Télévision

Cosmos, série télévisée documentaire racontée et écrite par Carl Sagan.
Cosmos 1999, série télévisée de science-fiction.
Cosmos : Une odyssée à travers l'univers, série télévisée documentaire racontée par Neil deGrasse Tyson diffusée à partir de 2014
Le cosmos est la source du pouvoir des personnages dans Saint Seiya

Cinéma

Cosmos, film documentaire de Lester Novros, sorti en 1974.
Cosmos, version anglaise du film japonais Wakusei daisenso, sorti en 1977.
Cosmos, film québécois de Manon Briand, sorti en 1996.
Camping Cosmos, film belge sorti en 1996.
Cosmos, un film français réalisé par Andrzej Żuławski sorti en 2015.
Cosmos, nom du cinéma parisien l'Arlequin lors de sa programmation par la société d'exportation du cinéma soviétique dans les années 1980

Jeux vidéo

Cosmos peut désigner le premier Add-On du jeu World of Warcraft, qui perdura de l'époque des premières bêtas US aux premiers patchs de la version officielle.

Astronautique

Cosmos, est la désignation générique de la majorité des satellites lancés par l'Union soviétique puis la Russie depuis 1962. Elle a aussi été utilisée par d'autres pays.
Cosmos, est le nom d'une famille de lanceurs russes

Musique

Cosmos est le nom d'un album de Vangelis.
Cosmos, groupe letton à capella qui a représenté la Lettonie au Concours Eurovision de la chanson 2006.

Toponymes

Cosmos est un nom de lieu notamment porté par :

Cosmos, ville américaine située dans le comté de Meeker, dans l’État du Minnesota.
Cosmos est un quartier de la zone ouest de la ville de Rio de Janeiro, au Brésil.

Informatique

Cosmos, outil de création de systèmes d'exploitation open-source écrit principalement en C# ainsi que de petites parties d'un langage de programmation assembleur de haut niveau appelé X#.

Autres

Cosmos est une chaine de restaurants au Québec.
Cosmos est un ordinateur de l'univers fictif George.

Titre : Le Poète
Poète : Sophie d'Arbouville (1810-1850)

Recueil : Poésies et nouvelles (1840).

ODE.
(Couronnée aux jeux floraux.)


Des longs ennuis du jour quand le soir me délivre,
Poète aux chants divins, j'ouvre en rêvant ton livre,
Je me recueille en toi, dans l'ombre et loin du bruit ;
De ton monde idéal, j'ose aborder la rive :
Tes chants que je répète, à mon âme attentive
Semblent plus purs la nuit !

Mais qu'il reste caché, ce trouble de mon âme,
De moi rien ne t'émeut, ni louange, ni blâme.
Quelques hivers à peine ont passé sur mon front...
Et qu'importe à ta muse, en tous lieux adorée,
Qu'au sein de ses foyers une femme ignorée
S'attendrisse à ton nom !

Qui te dira qu'aux sons de ta lyre sublime,
À ses accords divins, ma jeune âme s'anime,
Laissant couler ensemble et ses vers et ses pleurs ?
Quand près de moi ta muse un instant s'est posée,
Je chante.... ainsi le ciel, en versant sa rosée,
Entr'ouvre quelques fleurs.

Poètes ! votre sort est bien digne d'envie.
Le Dieu qui nous créa vous fit une autre vie,
L'horizon ne sert point de limite à vos yeux,
D'un univers plus grand vous sondez le mystère,
Et quand, pauvres mortels, nous vivons sur la terre,
Vous vivez dans les cieux !

Et si, vous éloignant des voûtes éternelles,
Vous descendez vers nous pour reposer vos ailes,
Notre monde à vos yeux se dévoile plus pur ;
L'hiver garde des fleurs, les bois un vert feuillage,
La rose son parfum, les oiseaux leur ramage,
Et le ciel son azur.

Si Dieu, vous révélant les maux de l'existence,
Au milieu de vos chants fait naître la souffrance,
Votre âme, en sa douleur poursuivant son essor,
Comme au temps des beaux jours vibre dans ses alarmes ;
Le monde s'aperçoit, quand vous montrez vos larmes,
Que vous chantez encor !

Le malheur se soumet aux formes du génie,
En passant par votre âme, il devient harmonie.
Votre plainte s'exhale en sons mélodieux.
L'ouragan qui, la nuit, rugit et se déchaîne,
S'il rencontre en son cours la harpe éolienne,
Devient harmonieux.

Moi, sur mes jeunes ans j'ai vu gronder l'orage,
Le printemps fut sans fleurs, et l'été, sans ombrage ;
Aucun ange du ciel n'a regardé mes pleurs.
Que ne puis-je, changeant l'absinthe en ambroisie,
Comme vous, aux accords d'un chant de poésie
Endormir mes douleurs !

À notre âme, ici-bas , il n'est rien qui réponde ;
Poètes inspirés, montrez-nous votre monde !
À ce vaste désert, venez nous arracher.
Pour le divin banquet votre table se dresse...
Oh ! laissez, de la coupe où vous puisez l'ivresse,
Mes lèvres s'approcher !

Oui, penchez jusqu'à moi voire main que j'implore ;
Votre coupe est trop loin, baissez, baissez encore !...
Répandez dans mes vers l'encens inspirateur.
Pour monter jusqu'à vous, mon pied tremble et chancelle...
Poètes ! descendez, et portez sur votre aile
Une timide sœur !

Sophie d'Arbouville
Biographie
Naissance
29 octobre 1810
Décès
22 mars 1850 (à 39 ans)
Nom de naissance
Sophie de Bazancourt
Nationalité
Française
Activités
Poétesse, salonnière, romancière, écrivaine
Père
Jean-Baptiste Lecat de Bazancourt
Mère
Élisabeth d'Houdetot (d)
Fratrie
César Lecat de Bazancourt
Conjoint
François Aimé Frédéric Loyré d'Arbouville

MOSAÏQUE DU CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7050
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: L’ÉROTISME, LA SENSUALITÉ, LE PLAISIR DANS LA RÉPUBLIQUE.   Ven 18 Mai à 9:50

Bartolomeu Dias (pron. API [baɾtuluˈmew ˈdiɐʃ]) ; (vers 1450 en Mirandela - 29 mai 1500 au large du cap de Bonne-Espérance) est un explorateur portugais.

Instruments scientifiques

Le télescope spatial Hubble dispose de cinq emplacements pour installer des instruments exploitant la lumière collectée par la partie optique. Les cinq instruments peuvent fonctionner de manière simultanée. Tous les instruments d'origine ont été remplacés, dont certains à deux reprises, depuis le lancement de Hubble. Douze instruments ont en tout été installés sur Hubble. Les instruments se distinguent par la taille du champ optique couvert, la partie du spectre électromagnétique observée (infrarouge, ultraviolet, lumière visible) et le fait qu'ils restituent soit des images soit des spectres électromagnétiques.
La caméra à large champ WFC3

La caméra à grand champ WFC3 (en) (Wide Field Camera 3) installée en 2009 dans le cadre de la mission constitue la troisième génération de cet instrument équipant Hubble. Elle couvre un spectre très large comprenant l'ultraviolet, la lumière visible et l'infrarouge. WFC3 est utilisée pour observer les galaxies très lointaines, le milieu interstellaire et les planètes du Système solaire. L'instrument comprend deux canaux : UVIS pour l'observation en ultraviolet et en lumière visible (200 à 1 000 nm) et NIR pour le proche infrarouge (800 à 1 700 nm). Un miroir est utilisé pour orienter le faisceau lumineux vers l'un ou l'autre des canaux. L'instrument ne peut pas exploiter les deux canaux en même temps. Pour UVIS la résolution est de 0,04 seconde d'arc par pixel et le champ optique est de 162 × 162 secondes d'arc. Pour NIR la résolution atteint 0,13 seconde d'arc par pixel pour un champ optique de 136 × 123 secondes d'arc31.
La caméra et spectromètre infrarouge NICMOS

La caméra et spectromètre NICMOS (Near Infrared Camera and Multi-Object Spectrometer) fonctionnant dans l'infrarouge proche a été mise en place en 1997 par l'équipage de la mission STS-82. Elle est utilisée pour observer les objets très lointains et en déterminer le spectre électromagnétique. Cet instrument ne fonctionne plus (2013) et les tentatives de réparation à distance ont été abandonnées à la suite d'une consultation de la communauté des utilisateurs car la fonctionnalité peut être prise en charge par la caméra à large champ WFC332.
La caméra ACS

La caméra ACS (en) (Advanced Camera for Surveys) est en fait constituée de trois caméras : une à grand champ, une à haute résolution et une fonctionnant dans l'ultraviolet. Elle a été installée en 2002 mais est tombée partiellement en panne en 2007 puis a été réparée par l'équipage de la mission STS-125. L'instrument permet de déterminer la distribution des galaxies et des amas et de réaliser des images à très haute résolution des régions ou se forment les étoiles et leurs planètes33.
La caméra et spectromètre STIS

La caméra et spectromètre STIS (Space Telescope Imaging Spectrograph) a été mise en place en 1997 par l'équipage de la mission STS-82. Elle a été réparée en 2009 par l'équipage de STS-125. L'instrument permet d'observer en ultraviolet, lumière visible et proche infrarouge. Elle est utilisée pour obtenir les spectres des galaxies34.
Le spectromètre ultraviolet COS
Le spectromètre ultraviolet COS (en) (Cosmic Origins Spectrograph) fournit des spectres électromagnétiques d'objets ponctuels. Cet instrument a été mis en place en 2009 par l'équipage de la mission STS-125. Il est utilisé pour étudier les grandes structures de l'Univers et la composition des nuages de gaz et des atmosphères planétaires35.

Les instruments retirés

Note : Les liens cliquables des différents instruments redirigent vers wikipedia en anglais

Les instruments suivants ont été installés à bord du télescope spatial puis remplacés au cours d'une des missions de maintenance de la navette spatiale :

Wide Field/Planetary Camera (WFPC) (1990–1993) prédécesseur de WFPC3., Longueur d'onde: 115 - 1100 nm avec une résolution de 0,1 ou 0,043 secondes d'arc/pixel et un champ de vision de 154 × 154 secondes d'arc
Wide Field/Planetary Camera 2 (WFPC2)( 1993–2009). Version modernisée de WFPC avec des caractéristiques identiques et des senseurs améliorés.
Faint Object Camera (FOC) (1990–2002) fourni par l'Agence spatiale européenne. Caméra à très haute résolution pour l'étude des objets très lointains et peu lumineux. Longueur d'onde : 122 - 550 nm avec une résolution de 0,043 - 0,007 secondes d'arc/pixel et un champ de vision compris entre 3,6 × 3,6 et 22 × 22 secondes d'arc
Goddard High Resolution Spectrograph (GHRS) (1990–1997) Longueur d'onde: 115 - 320 avec une résolution 2000 - 100000.
Faint Object Spectrograph (FOS) (1990–1997) Spectrographe avec une sensibilité plus importante que GHRS. Longueur d'onde: 115 - 850 avec une résolution 1150 - 8500.
High Speed Photometer (HSP) (1990–1993). Instrument spécial pour la mesure des changements extrêmement rapides de la luminosité ou de la polarisation des étoiles. Longueur d'onde: 115 - 870 nm avec une vitesse de lecture pouvant aller jusqu'à 100000 Hertz.

Énergie
Les panneaux solaires du télescope spatial Hubble sont déployés pour être testés au centre spatial Marshall (1985)
Le système de régulation et distribution électrique.

Le télescope Hubble utilise deux ensembles de panneaux solaires pour produire l'électricité principalement utilisée par les instruments scientifiques et les roues de réaction employées pour orienter et stabiliser le télescope. La caméra infrarouge et le spectromètre multi-objets qui doivent être refroidis à −180 °C font partie des gros consommateurs d'énergie. Les panneaux solaires pivotent autour d'un axe pour optimiser l'incidence des rayons du Soleil tout au long de l'orbite. Les panneaux solaires d'origine fournis par l'Agence spatiale européenne qui créaient des phénomènes vibratoires dus aux changements thermiques ont été remplacés une première fois en 1993 (SM1) puis en 2002. Les panneaux solaires mis en place en 2002 (mission SM3B) et développés pour les satellites Iridium permettent de réduire leur taille (7,1 × 2,6 m contre 12,1 × 3,3 m) en augmentant l'énergie fournie (5 270 watts contre 4 600 watts)36. Six batteries nickel-hydrogène sont utilisées pour stocker l'électricité et la restituer durant les phases de l'orbite où les panneaux solaires se trouvent à l'ombre de la Terre. Les batteries disposent d'une capacité totale de 510 Ah qui permet de faire fonctionner le télescope et ses instruments scientifiques durant 7,5 heures soit 5 orbites. Les batteries d'une masse totale de 428 kg (avec leur conditionnement) sont stockées dans les baies d'équipement 2 et 3. L'énergie est répartie par un système de régulation et de distribution situé dans la baie 4. Les batteries d'origine dont les performances s'étaient logiquement dégradées ont été remplacées dans le cadre de la mission SM3A (1999) ainsi que le système de distribution d'énergie par la mission SM3B (2002)37.
Le contrôle d'orientation

Le télescope doit rester fixe par rapport aux étoiles avec un pointage extrêmement précis de manière à pouvoir effectuer des observations de longue durée attendues par les astronomes. Le télescope utilise plusieurs types de capteurs en partie redondants pour déterminer son orientation et mesurer ses mouvements de rotation propres. Trois capteurs de pointage fin FGS (Fine Guidance Sensors) sont utilisés pour maintenir le télescope pointé vers les étoiles en cours d'observation. Quatre capteurs déterminent la direction du Soleil et sont notamment utilisés pour déterminer si le volet de protection situé à l'extrémité du télescope doit être fermé pour protéger les capteurs des instruments scientifiques. Deux magnétomètres permettent de déterminer l'orientation du télescope par rapport au champ magnétique terrestre. Trois systèmes RSU (Rate Sensor Units) contenant chacun deux gyroscopes détectant les mouvements de rotation du télescope sur lui-même selon les trois axes. Enfin, trois viseurs d'étoiles sont également utilisés pour déterminer l'orientation de Hubble par rapport aux étoiles38.

Pour maintenir le télescope pointé avec précision vers les étoiles observées, deux types d'actionneurs sont utilisés38 :

quatre roues de réaction (dont une de rechange) permettant en accélérant (jusqu'à 3 000 tours par minute) ou en ralentissant de modifier la vitesse de rotation du télescope sur lui-même,
quatre magnéto-coupleurs exploitant le champ magnétique terrestre pour désaturer (ralentir) les roues de réaction.

Stockage des données et télécommunications

Deux mémoires de masse à base de semi-conducteurs permettent de stocker 12 gigabits de données. Celles-ci peuvent être des données télémétriques ou des données scientifiques. Par ailleurs, une mémoire de masse utilisant une bande magnétique ayant une capacité de stockage de 1,2 gigabits, composant d'origine, peut être utilisée en secours39. Le système de télécommunications utilise deux antennes à grand gain orientables avec deux degrés de liberté et un débattement de 100° dans les deux directions. Elles sont utilisées pour transmettre les données scientifiques aux satellites de télécommunications géostationnaires TDRS de la NASA, qui présentent l'avantage d'être visibles depuis n'importe quel point de l'orbite de Hubble. Ceux-ci retransmettent ensuite ces données vers la station de White Sands (Nouveau-Mexique). Deux antennes faible gain omnidirectionnelles avec un champ de 180° sont installées à chaque extrémité du télescope et sont utilisées pour transmettre les données télémétriques et recevoir les commandes transmises depuis la station au sol. Les télécommunications utilisent la bande S40.
Système de régulation thermique

Les différentes parties externes du télescope spatial sont tour à tour exposées au rayonnement solaire, qu'aucune atmosphère n'atténue, ou plongées dans l'ombre lorsque la Terre s'interpose entre le Soleil et Hubble. Par ailleurs l'électronique des équipements dégage de la chaleur qu'il faut évacuer. Pour son bon fonctionnement il est essentiel de maintenir les différentes parties du télescope dans une plage de température restreinte, en particulier la partie optique (structure et miroirs) susceptible de se déformer en cas de fluctuation importante des températures. L'essentiel du système de régulation thermique est pris en charge de manière passive par des couches d'isolants qui recouvrent 80 % de la surface extérieure du télescope. Différents matériaux sont utilisés. Le MLI (Multilayer insulation ) installé à l'origine est constitué de 15 couches de kapton aluminisé recouvert d'une couche réfléchissante de téflon aluminisé FOSR (flexible optical solar reflector). Certaines parties de ce revêtement, qui s'étaient dégradées avec le temps, ont été remplacées durant les missions de maintenance de la navette spatiale par un revêtement baptisé NOBL (New Outer Blanket Layer) à base d'acier sans étain recouvert de dixoxyde de silicium. Les parties du télescope qui ne sont pas couvertes par des isolants thermiques sont couvertes d'une peinture soit réfléchissante soit absorbante (zone en permanence à l'ombre) ou d'une protection aluminisée ou argentée. Des résistances électriques permettent de combattre le froid. Le système de contrôle thermique surveille et corrige la température des composants du télescope spatial grâce à près de 200 capteurs de température et thermistances41.
Ordinateur de bord

Le fonctionnement du télescope spatial est piloté par l'ordinateur de bord AC (Advanced Computer). Celui-ci :

exécute les commandes transmises par les opérateurs au sol
prépare avant leur transmission les données télémétriques qui reflètent l'état de santé de ses différents composants
vérifie de manière continue le fonctionnement du télescope spatial
génère les commandes pour les différents appareils chargés de modifier l'orientation du télescope de manière à le maintenir écarté de l'axe du Soleil et stable et pointé vers la région du ciel dont l'observation est en cours
maintient l'antenne grand gain pointée vers les satellites de télécommunications

L'ordinateur de bord d'origine a été remplacé au cours de la mission SM3A de 1999 par une unité centrale utilisant un microprocesseur Intel 80486. Il existe en fait trois unités centrales capables de se relayer en cas de défaillance de l'une d'entre elles. Chacune dispose de 2 mégaoctets de mémoire volatile à accès rapide et 1 mégaoctet de mémoire non volatile. Seule une des trois unités centrales contrôle le télescope à un instant donné. L'ordinateur communique avec les différents systèmes du télescope via le DMU (Data Management Unit) chargé d'encoder et décoder les différents messages et paquets de données42.

Un de ses parents, Dinis Dias, durant la décennie de 1440, aurait commandé des expéditions maritimes le long de la côte du Nord de l'Afrique, découvrant le cap Vert et l'île de Gorée. Durant sa jeunesse, il reçut des cours de mathématiques et d'astronomie.

En 1486, il fut chargé par le roi Jean II de Portugal de poursuivre les explorations de Diogo Cão le long des côtes africaines. Dias cherchait une autre voie vers l'Inde pour y trouver des épices et les ramener en Europe. La route terrestre de la soie, par laquelle venaient ces épices, n'était plus accessible depuis la prise de Constantinople par les Turcs. Jean II donna à Bartolomeu le commandement de deux caravelles et d'une navette de vivres. Le but officiel de l'expédition était de découvrir le royaume du Prêtre Jean, mais il s'agissait en fait d'étudier la possibilité d'une route maritime vers les Indes.

L'expédition partit de Lisbonne en août 1487, ayant à bord deux noirs et quatre noires capturés par Diogo Cão sur la côte occidentale de l'Afrique. Bien alimentés et habillés, ils seront débarqués sur la côte orientale pour montrer aux populations de ces régions la « bonté » et la « grandeur » des Portugais et en même temps recueillir des informations sur le royaume du Prêtre Jean. En décembre, il atteignit la côte actuelle de la Namibie, le point le plus méridional sur les cartes de l'expédition de Diogo Cão. Continuant vers le sud, il découvrit d'abord Angra dos Ilhéus avant d'être surpris par une violente tempête. Après avoir erré durant treize jours, il utilisa les vents de l'Antarctique qui soufflaient fortement dans l'Atlantique Sud et navigua vers le Nord-Est redécouvrant la côte qui avait la même orientation (à l'est du cap de Bonne Espérance).

Bartolomeu Dias continua vers l'est, dressant la carte des diverses baies de la côte de l'actuelle Afrique du Sud et arrivant à la baie d'Algoa à 800 km à l'est du cap de Bonne-Espérance. Cependant, l'équipage révolté l'obligea à rentrer au Portugal par la côte vers l'ouest. Au retour, restant toujours en vue de la côte, il découvrit le cap des Aiguilles, le point le plus au Sud du continent, et le cap de Bonne-Espérance qu'il avait contourné en haute mer à l'aller. Il arriva à Lisbonne en décembre 1488.

Il fut ainsi le premier occidental à doubler le cap de Bonne-Espérance. Il le nomma « cap des Tempêtes » à cause de celles qu'il y avait essuyées, mais le roi Jean II préféra l'appeler cap de Bonne-Espérance, parce qu'il espérait, à juste titre, que cette découverte ouvrirait la route des Indes.

Par la suite, il accompagna Vasco de Gama lors de son voyage en Inde en 1497 et passa à São Jorge da Mina (au Ghana actuel). En 1500, il accompagna Pedro Álvares Cabral dans le fameux voyage où celui-ci découvrit le Brésil. Quand la flotte continua vers les Indes, le navire de Bartolomeu Dias fit naufrage et il disparut près du cap de Bonne-Espérance. La même année, des soldats portugais attachèrent au tronc d'un arbre du genre Sideroxylon à Mossel Bay, une chaussure contenant une lettre décrivant le naufrage en mer du navire de Bartolomeu Dias. Cet arbre, vieux maintenant de 6 siècles, est appelé “l'arbre à poste” (“Post Office Tree”) ; il est classé Monument National d'Afrique du Sud2.

Bartolomeu Dias fut le premier navigateur européen à naviguer hors de vue de la côte dans l'Atlantique Sud[réf. nécessaire]. Son voyage, poursuivi par Vasco de Gama, ouvrit le chemin maritime vers les Indes.

La lettre de Pero Vaz de Caminha fait de nombreuses références à ce marin, soulignant la confiance que lui accordait Cabral.
Divers

Il est le seul Portugais à avoir été représenté deux fois de suite sur deux billets de banque portugais. Sur les billets de 2000 escudos (environ 10 euros) tout d'abord de 1991 à 1993, puis de 1994 jusqu'au passage à l'euro.

Résultats scientifiques
Détails du Champ profond de Hubble qui illustrent la grande variété des formes, des dimensions et des couleurs des galaxies qui se trouvent dans l'univers lointain.
Impact de la comète Shoemaker-Levy 9 sur Jupiter.

La NASA et la communauté des astronomes ont défini au début des années 1980 trois thèmes clés qui devaient être traités en priorité par le télescope Hubble48 :

L'étude du milieu intergalactique proche pour déterminer sa composition ainsi que la composition gazeuse des galaxies et des groupes de galaxies,
Une étude des champs profonds, c'est-à-dire des régions stellaires les plus reculées et les plus anciennes où peuvent être observées les premières galaxies,
La détermination de la constante de Hubble avec une incertitude réduite à 10 % par la diminution des erreurs d'origine interne et externe sur le calibrage des échelles de distance.

Le télescope Hubble a contribué à fournir des réponses à ces questions importantes mais a également soulevé de nouvelles questions.
Mesure de l'âge et de la vitesse d'expansion de l'Univers
L'un des objectifs principaux à l'origine de la réalisation du télescope Hubble est la détermination de l'âge et de la taille de l'Univers. L'observation des céphéides - étoiles dont la luminosité varie selon une périodicité directement corrélée à leur luminosité réelle - a permis d'abaisser l'incertitude sur la valeur de la constante de Hubble de 50 à 10 %. Ces résultats ont pu être vérifiés par la suite grâce à des mesures effectuées par d'autres méthodes. Ils ont permis de déterminer que la vitesse d'expansion de l'Univers atteignait 70 km/s/Mpc, c'est-à-dire que la vitesse d'éloignement des structures due à cette expansion s'accroissait de 70 km/s à chaque fois que celles-ci étaient situées un mégaparsec (3,26 millions d'années-lumière) plus loin de la Terre. Hubble a permis de déterminer que, contrairement aux théories en vigueur, la vitesse d'expansion s'accroissait et que cette accélération avait seulement débuté lorsque l'Univers avait la moitié de son âge actuel49.

UN ORGASME D’ÉROTISME OU LA PLUME ET LE PINCEAU SUR LE CORPS ET SES SENS...

LA SENSIBILITÉ EST LA BASE DE L’ÉMOTION; IL N'Y A PAS DE NOTION SUR LE TERME DE DIRE À CETTE NOBLE AFFECTION
SINON QUE DU CROIRE EN DIEU, QUI ABRITE CETTE INNOCENCE, CETTE SOIF ET CE RESPECT EN LA VIE.
LA NÉCESSITÉ DE L’ÊTRE, LA LÉGÈRETÉ DE L’ÂME, LA DOUCE PONCTUALITÉ DE L'EXISTENCE ET LA FORCE D'UNE DOUCEUR FAISANT DU JOUR ET DE LA NUIT, UNE ODYSSÉE DE CASSANDRE ET D'ANTIGONE... AINSI; QUAND UNE FEMME PLAIT À UN HOMME; LES MOTS NE SONT QUE DES PLUMES DEVANT SES ACTES... FACE AUX ACTUALISATIONS ET AUX RÉGULATIONS, IL N'Y A QU'UN MOT: L'AUTONOMIE...

L’OBSCURITÉ S’ÉVAPORE LORSQUE J’APERÇOIS LA LUEUR DE TA SILHOUETTE. LE TEMPS DEVIENT RASSURANT À LA VUE
DE CE SILENCE QUE TU OFFRES À L'OFFRANDE: TON AMOUR. L'AMOUR AU PINCEAU EST UNE TECHNIQUE DU CORPS POUR CONDUIRE AUX ORGASMES ET À L'ORGASME SELON LES RÈGLES SUR LE DÉSIR ET LE PLAISIR. LA CARESSE DE LA PLUME EST BASE SUR LE FRISON; TA CHEMISE EST TA NUDITÉ ET JE SUIS TON NUAGE. TA SPLENDEUR SE TOURNE VERS LA CONSCIENCE EN LA RECHERCHE DE TA RAISON AFIN D'ABSORBER CETTE ÉQUILIBRE. L'ORGASME APPROCHE RÉALISANT QUE TU AS LA BEAUTÉ D'UNE GARCE QUI PEUT DÉCLENCHER DES RÉVOLUTIONS TEL UNE VÉRITABLE HÉLÈNE DE TROIE: TES YEUX SE RINCENT ET JE FAIS PLEUVOIR LES MOTS SUR LA VOLUPTÉ DE TA SILHOUETTE.

UN GRAND LIT TEL L’OCÉAN SE LIANT À LA VAGUE. L'AVERSE ENGENDRE LA SOURCE ET LA CONSCIENCE DEVIENT UN SOUFFLE:
"BEAUTIFUL NYMPH, WONDERFUL MUSE YOU ARE A ENCHANGING TIME AND THE CLOUDS BECOMES A DOWNPOUR.SWEET NYMPH, THE ECORSE OF LIFE SING IN MY BREATH THAT YOU START YOUR BELLY DANCE."

DOUCE NYMPHE TU AS VAMPIRISE MON CŒUR ET DANS L’ŒIL DU CYCLONE, J'IRAI CHERCHER TON REFUGE OU TON POINT G.
LE MOUVEMENT EST LE TEMPS QUI FERTILISE LE TERME DE LA VIE... THE MOVEMENT IS THE TIME THAT FERTILIZES THE TERM OF LIFE. JE SUIS LE TUMULTE ET TU ES LE GOUT: TU SAVOURES ET JE SCINTILLE. FAIRE CHAVIRER TON ESPRIT AFIN DE RÉVÉLER TON CŒUR DANS LA FERMETÉ DE TON AGE. JE VEUX TE RENDRE JALOUSE CAR JE SAIS QUE C'EST UNE RAISON VALABLE QUAND ON CHERCHE VRAIMENT LE BIEN D'UNE PERSONNE. LE BONHEUR EST UNE ÉPREUVE QUAND ON CHERCHE À LE FUIR: ON DOIT ÉPROUVER POUR LE RESSENTIR... CETTE EXTASE DU DÉSIR QUI PAR LES CIRCONSTANCES SE MÉTAMORPHOSE EN UN COUPLE, UNE DUALITÉ AUQUEL LE BONHEUR ET LA RANCOEUR SE NOUENT TEL DES SERPENT EN PLEINE REPRODUCTION.

L’ÉROTISME EST UN SENTIMENT NOBLE LORSQUE IL S'ACQUIERT AVEC LE BON PARTENAIRE... DES NUANCES ET DES MOUVEMENTS SE MÉTAMORPHOSENT EN UNE NUÉE DE SENTIMENTS AUX GOUTS D'ACIDES ET D'ENCENS... LE COBRA LORGNE SUR L'ABEILLE QUI VIENT DE FAIRE SUCCOMBER SON BOURDON. LE TERME DE NATURE FAIT APPARAITRE LA SÉDUCTRICE SUR L'AMANT ET LE CLOITRE SE DISTINGUE SUR LES BALCONS DE LA VIEILLE DEMEURE. UNE ROSÉE ARROSE LE VISAGE DES AMANTS, JE TE REGARDE ÉMU DE MES PROPOS AYANT OUBLIER TON DÉSIR. TOUJOURS CAPTIVE DE LA RÉALITÉ MAIS AYANT SOMBRE DANS L'ILLUSION: TU VIENT SANS LE SAVOIR DE PÉNÉTRER DANS UNE FORME DE QUATRIÈME DIMENSION OU LA SOMNOLENCE D'UN PLAISIR PRÉNOMMÉE L'ORGASME...

IL Y A UN AGE POUR COMPRENDRE MAIS LE RÊVE N'A PAS D'AGE... EN CELA LA PRUDENCE ET LA TEMPÉRANCE SONT DES DÉFENSES IMMUNITAIRE, JE NE CHERCHE PAS LEUR FAILLE CAR JE SUIS ÉPRIS DE LEUR FORCE DE CARACTÈRE: ET EN CELA, J'AI MON PROPRE GOUT ET MES PROPRES OPINIONS SUR LES FEMMES... LA CLARTÉ ET LE CRÉPUSCULE SONT LE REGARD DE TES YEUX.

TU PROVOQUES L’ÉCUME AU SEIN MÊME DES ABYMES AINSI LE LE CHANTS DES ACTES FAIT ENTENDRE LA NATURE DES NOTIONS: LES NOTES... UNE DEMOISELLE M'AS DEMANDE SI JE CROYAIS EN L'AMOUR ? JE LUI AI RÉPONDU QUE C’ÉTAIT LE PRINCIPE MÊME DE L'EXISTENCE...! UNE BEAUTÉ SANS GRÂCE EST UNE ROSE SANS ÉPINE. TU POSSÈDES DES ÉPINES ET JE SUIS DE CEUX QUI AIME LES ROSES, AINSI !

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS

LA RÉALITÉ, LA RÉACTION ET LA RESPONSABILITÉ DEVANT LES TRIBUNAUX ET LES ACTES DANS LE DESTIN DE LA NATURE. SENTIMENTS ET SECOURISMES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS DANS Y'BECCA.

LE CONTEXTE D'UNE STATUE EST DE PERCEVOIR LE STATUT DU CADRE: LE SILENCE ET L'ÉMOTION SE MUANT DANS UN SOUFFLE DE L'ÉTHER. LA CRÉATION DU MONDE SELON LA CROYANCE DE LA NATURE DANS LES ÉQUINOXES: AINSI LES ENTRAILLES EMMÈNENT AUX SOURCES DES CAVERNES ET DES ACTES DU PEUPLE.
SENTIMENTS ET POÉSIES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS

LE CORBEAU EST LE PAIN DE L'HIVER ET SE RÉVÈLE ÊTRE LE PHARE DES PHÉNOMÈNES NATURELLES. IL SAIT LES RESSENTIR COMME LE GEAI EST LA SENTINELLE DE LA FORÊT. LA FORCE SE FAIT RESSENTIR DANS LA CONSCIENCE QUELQUE QUE SOIT SA NATURE ET SA NAÏVETÉ. LE CORBEAU AIME LE PAIN ET SAIT LE PARTAGER AVEC LES GOÉLANDS, LES CORBEAUX ET AUTRES CRÉATURES SUR UNE ÎLE MAGIQUE ET DÉSERTE DE LA GARONNE: JE LA SURNOMME L'ÎLE ENGLOUTIE EN FONCTION DES CRUES DU FLEUVE. LE PEUPLE DE TOULOUSE POURRA VOUS CERTIFIER DE L'ACTE.
CECI EST MON EXISTENCE ET CECI EST MA RÉALITÉ DEVANT LA RÉACTION ET L'ÉTHIQUE.

SENTIMENTS ET POÉSIES
DU CITOYEN TIGNARD YANIS

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 11 h il y a 11 heures
DANS LA SOIF, JE DISTINGUE LE SOUFFLE DE L'ÉTHER. LE SILENCE DU TEMPS FAIT NAÎTRE DES NUAGES ET LA DISTANCE DISTINGUE LA RÉALITÉ DES MOUVEMENTS. LES MOTS SE FONT NATURE DANS LES MOTIFS DES CIRCONSTANCES. LES POUSSIÈRES DEVIENNENT DES ACTES: LES MOUVEMENTS DES MASSES.
TAY

LE VISAGE DE LA NATURE QUI SÉPARE DEUX GALAXIES: LA CIRCONSTANCE EST DE DIRE QU'IL S'AGIT D'UN OCÉAN DE VIVRE DANS L'ESPACE COMME IL EXISTE ENTRE L'AFRIQUE, L'EUROPE ET L'AMÉRIQUE. LES DISTANCES SONT PLUS GRANDES ET LES LOIS DE MOUVEMENTS SONT SIMILAIRES AUX COURANTS MARINS.
TAY

DANS CETTE INFINI, LES ANCÊTRES ONT RÉALISÉ LES SOUFFLES ET LES MOUVEMENTS DE L'INFINI ET DU VIDE. IL Y A AUSSI DES SOUPIRS ET DES MURMURES QUI VIENNENT DU LOINTAIN, DU PRÉSENT ET DE LA DISTANCE: CE MÉCANISME PERPÉTUEL DE VIVRE QUI EST LA MASSE ET L'INFINI OU LA MATIÈRE.
TAY

LA MATIÈRE EST UNE EXISTENCE CAR ELLE EST À L'ORIGINE DES ESPRITS: DES ACTES QUI PAR L'ÉVOLUTION SE SONT DÉFINIS DANS LE CARACTÈRE PROPRE DU SENTIMENT ET DES SENTIMENTS DEVANT LES ACCORDS DE LA RÉALITÉ: LES MOUVEMENTS.
TAY

AU MOMENT DES DESTINS SUR LES ACTES, J'ÉPROUVE LA JOIE À DISTINGUER LES SAISONS, LES MIGRATIONS DES OISEAUX ET DES MAMMIFÈRES AU MÊME TITRE QUE LES MOUVEMENTS DES NUAGES ET DE LA PLANÈTE DANS LA VOIE LACTÉE ET AU DELÀ DE L'HORIZON QU'OFFRE L'INFINI: LE TEMPS ET LA SOURCE.
TAY

ÉNIGMATIQUE DANS L'OBSCURITÉ, LA CLARTÉ BRILLE D'UN OBSCURANTISME TEL À UNE PLANÈTE ÉBLOUIE PAR L'ÉTOILE QUI LA PRÉSERVE DU REGARD DES TÉLESCOPES; L'ÉTOILE EST UN PHARE DANS L'ÉTHER ET N'EST PAS UN REFUGE: ELLE EST ACCUEILLANTE ET PRÉSERVE SES EXISTENCES DE CERTAINS DANGERS.
TAY

AUJOURD'HUI, NOUS SOMMES LE 8 MARS, JOUR DE LA CONDITION DES FEMMES DANS LE MONDE. QUELS REGARDS PORTENT LES FEMMES ET LES HOMMES SUR LA CONSCIENCE ET LA CONDITION FÉMININE DANS LE MONDE ? LES FEMMES SONT COMME DES FEUILLES DANS LE VENT, ELLES VIREVOLTENT SELON LE TUMULTE.
TAY

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
SUR LES FEMMES.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7050
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: L’ÉROTISME, LA SENSUALITÉ, LE PLAISIR DANS LA RÉPUBLIQUE.   Jeu 24 Mai à 9:35

Δαίδαλος, Antoine van Dyck et l'eau-forte.

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS
5 min il y a 5 minutes
En réponse à @SenatoStampa @Corriere et 7 autres
Au chant VI de l’Énéide, Virgile dit:
Dédale (en grec ancien Δαίδαλος/Daídalos) est un homme de la mythologie grecque. Il est connu pour être un inventeur, un sculpteur, un architecte, un forgeron dont le talent était exceptionnel: la scie et le compas
de Perdrix.
Y'BECCA.
TAY

Antoine van Dyck (prononcé en néerlandais : [vɑn ˈdɛˑɪ̯k]), né le 22 mars 1599 à Anvers et mort le 9 décembre 1641 à Blackfriars, près de Londres, est un peintre et graveur baroque flamand, surtout portraitiste, qui a été le principal peintre de cour en Angleterre, après avoir connu un grand succès en Italie et en Flandre.

Il est notamment réputé pour les portraits qu'il réalisa du roi Charles Ier d'Angleterre, de sa famille et de la cour, peints avec une élégance décontractée qui influencera notablement les portraitistes anglais pendant près d'un siècle et demi.

Il peignait également des sujets religieux et mythologiques, et était aussi un maître de la gravure à l'eau-forte.


Senato Repubblica Compte certifié @SenatoStampa
56 min il y a 56 minutes
#MinervaEventi. #GiovanniSartori: «Grazie per aver accolto la mia biblioteca. Spero che serva ad “uomini vedenti” che sanno leggere». In diretta da #BibliotecaSenato, convegno in sua memoria → http://webtv.senato.it/webtv_live?canale=webtv2

Séjour en Italie

Toutefois, après quatre mois de séjour à Londres, il retourne en Flandres avant de partir, fin 1621, pour l'Italie où il s'installe pendant six ans, étudiant les maîtres italiens tels que Titien et Véronèse, tout en commençant sa carrière de portraitiste à succès. Bien qu'il se soit rendu à Palerme en Sicile, et dans d'autres villes italiennes, il est surtout resté à Gênes où il décora les palais somptueux des nobles génois de tableaux religieux et de portraits dans lesquels il mettait toujours en valeur la position sociale importante de ses modèles. Il a alors développé un style de portrait de plain-pied, en s'appuyant sur le style de Paul Véronèse, du Titien ainsi que de toiles que Rubens réalisa lorsqu'il vécut lui-même à Gênes.

En 1627, il retourna à Anvers pendant cinq ans où il peignit une grande quantité de chefs-d’œuvre. Personnage charmant, van Dyck savait charmer ses commanditaires et, comme Rubens, il était capable de se mêler aux milieux aristocratiques ce qui lui facilitait l'obtention de nouvelles commandes. Il réalisa des portraits plus affables et élégants encore que ceux de ses maîtres flamands, comme le portrait taille réelle d'un groupe de vingt-quatre conseillers municipaux de Bruxelles qui orna la chambre du conseil mais qui fut détruit en 16958. En outre, au cours de cette période, il commença également à produire de nombreuses œuvres religieuses, notamment de grands retables, et il se lança aussi dans la gravure.

Sa réputation parvint aux oreilles de Charles Ier d’Angleterre qui le rappela.

Œuvres imprimées
Article détaillé : Icones Principum Virorum.
Pieter Brueghel le Jeune, gravure de van Dyck, The Frick Collection

C'est sans doute après être revenu à Anvers de retour d'Italie que van Dyck a commencé son Iconographie, un ouvrage rassemblant des portraits d'éminents contemporains (hommes d'état, savants, artistes). Pour ce projet, Van Dyck a produit de nombreux dessins. Dix-huit portraits ont été gravé à l'eau-forte par Van-Dyck lui-même, tandis que la majorité des planches sont de la main de graveurs professionnels qui ont interprété les dessins du maître. Les planches de la main de Van-Dyck semblent avoir été mises dans le commerce qu'après sa mort, et les tirages des premiers états sont très rares18. Il a continué à compléter la série au moins jusqu'à son départ pour l'Angleterre, mais c'est sans doute à Londres qu'il fit réaliser celle d'Inigo Jones.

L'Iconologie fut un grand succès, mais c'est la seule fois que Van Dyck s'aventura dans la gravure car la réalisation de portraits peint payait sans doute mieux et qu'il était en outre très demandé. La grande qualité de l'ensemble est reconnue des historiens de l'art « La gravure de portraits existait à peine avant lui, et elle est soudainement apparue dans son travail au plus haut point qu'elle a jamais atteint dans l'art »19.

À sa mort, il existait quatre-vingt planches réalisées par d'autres, dont cinquante deux faites par des artistes, outre les dix-huit réalisées par van Dyck lui-même. Ces planches furent achetées par un éditeur et ont été utilisées pendant des siècles de sorte qu'elles finissaient par s'user ce qui impliquait d'en refaire périodiquement, ce qui explique que, à la fin du XVIIIe siècle, il y avait plus de deux cents planches de portraits qui ont d'ailleurs été rachetées par le musée du Louvre18.

L'iconographie de van Dyck fut assez influente comme modèle commercial de la reproduction de gravures. Sa collection de planches de dessins, maintenant oubliée, fut très populaire jusqu'à l'avènement de la photographie. Le style des gravures van Dyck, avec des lignes ouvertes et des points, contrastait remarquablement de celui d'autres grands graveurs de portraits de l'époque, comme Rembrandt, et eut un faible impact stylistique jusqu'à la fin du XIXe siècle, où il influença des artistes telles que James Whistler. L'historien d'art Hyatt Mayor écrivit à ce sujet :

« Les graveurs ont par conséquent étudié van Dyck car ils peuvent espérer se rapprocher de sa brillante authenticité, alors que personne ne peut espérer approcher la complexité des portraits de Rembrandt. »

JE RÉPONDS QUE TOUTE MATIÈRE POSSÈDE UN DOUBLE MAIS SON EMPREINTE DEMEURE UNIQUE: CES PROPOS SONT VALABLE POUR REMBRANDT ET VAN DYCK. NOTRE REGARD ET NOTRE OBSCURANTISME FASCINENT UNE TOILE COMME UNE FOI SE MUE DANS LA PENSÉE. CES MOTS QUI PORTENT LE POÈTE ET L'IMAGINAIRE DES COULEURS DANS CETTE RÉALITÉ QUE LE VIDE N'EST PAS LE RIEN.
TAY

L’eau-forte est un procédé de gravure en taille-douce sur une plaque métallique à l’aide d’un mordant1 chimique (un acide). L’artiste utilisant l’eau-forte est appelé aquafortiste. À l’origine, l’eau-forte était le nom donné à l’acide nitrique. « Cette appellation elle-même est celle de l’acide nitrique étendu d’eau : l’aqua-fortis des anciens alchimistes »2. Aujourd’hui, l’acide nitrique est remplacé par des mordants moins toxiques, tels le perchlorure de fer.

L’eau-forte est un procédé de taille indirecte (par morsure du métal par un acide), par opposition à la taille directe (à l’aide d’outils, tels burin ou pointe sèche). « En un sens général, l’eau-forte, qui est à la fois le procédé, la gravure sur métal et l’estampe obtenue par cette gravure, s’oppose aux autres procédés de taille-douce (ou gravure en creux), exécutés aux outils (burin, pointe sèche, manière noire). »

Parmi les différents procédés d’eaux-fortes, on trouve l’aquatinte, la gravure au lavis ou la manière de crayon. Toutes désignent une technique de gravure où l’image est creusée sur une plaque de métal à l’aide d’un acide. Elles diffèrent en revanche par les outils ou vernis à graver utilisés. Le principe est simple : sur la plaque de métal préalablement recouverte d’un vernis à graver, l’artiste dessine son motif à la pointe métallique. La plaque est ensuite placée dans un bain d’acide qui « mord » les zones à découvert et laisse intactes les parties protégées. Après nettoyage du vernis, la plaque est encrée et mise sous presse.

« Eau forte » désignait originellement l'acide nitrique, alors employé par les graveurs dans la réalisation des plaques de cuivre gravées, ou plutôt oxydées par cette substance. Par la suite, la technique, de même que les œuvres produites par cette technique, sont appelées du même nom. Aujourd'hui, le terme d'eau-forte ne désigne plus que la technique de gravure et les œuvres produites.

Elle est rapidement employée dès le Moyen Âge par les orfèvres arabes, en Espagne et à Damas. Dès le début du XVe siècle, Daniel Hopfer, armurier, aurait été celui qui a appliqué cette technique dans le domaine de l’image imprimée.
Femme baignant ses pieds (1513), considérée comme la première eau-forte datée de l'histoire4.

De grands graveurs, comme Urs Graf (1485-1527, actif à Zurich et à Bâle) dès 1513, et Albrecht Dürer (Nuremberg, 1471-1528), en 1515, sont parmi les premiers à exploiter cette technique pour ses caractéristiques propres.

« À partir des années 1530, elle trouve sa véritable voie avec Francesco Mazzola (Parme, 1503-Casal Maggiore, 1540) dit Parmigianino ou Le Parmesan, qui s’empare de cette technique et en use avec un brio extraordinaire2. » L’eau-forte devient très rapidement le moyen d’expression favori des « peintres-graveurs ».

C'est grâce à Antonio da Trento que la technique fut utilisée par l’école de Fontainebleau[réf. nécessaire].

À l’origine, l’outil employé est une simple pointe, qui permet des effets graphiques proches de ceux de la plume. Cependant, cette technique connaît une importante transformation au début du XVIIe siècle, grâce à trois innovations majeures dues à Jacques Callot (Nancy, 1592-1635), graveur lorrain formé en Italie. Celui-ci découvre la possibilité d’utiliser l’« échoppe », outil proche du burin, présentant un profil triangulaire, qui permet des effets de variation dans la grosseur du trait et, donc, l’usage des pleins et des déliés. Les possibilités graphiques s’en trouvent multipliées. Il abandonne également le vernis mou, utilisé jusque-là, qui ne permettait pas au graveur de poser la main sur la plaque. Il lui substitue un vernis dur, utilisé par les luthiers, qui donne ainsi une facilité d’exécution réellement analogue à celle du dessin. De plus, il met au point un procédé de morsure dite « à bains multiples », c'est-à-dire qu’il a l’idée de protéger certaines parties de la plaque après une première morsure, avant de la plonger à nouveau dans le bain corrosif. Cela lui permet de jouer sur l’épaisseur et la profondeur des tailles et de varier ainsi la ligne avec une grande précision.

Il ouvre ainsi la voie à un nouveau terrain d’expérimentation : Abraham Bosse (Tours, 1602-Paris, 1676), grâce à l’emploi d’un vernis plus mou, permet à l’eau-forte de rivaliser avec le travail des burinistes. Celui-ci est tout d’abord l’auteur du Traité des manières de graver en taille douce sur l’airain par le moyen des eaux fortes et des vernis durs et mols, publié en 1645, premier manuel pratique et théorique sur l’eau-forte. Il tente par ce biais de faire admettre la gravure comme art majeur, au même titre que la peinture, la sculpture ou l’architecture. Quelques années plus tard, en 1648, lorsque l’Académie royale de peinture et de sculpture est créée en France, il est le premier graveur à y être accepté et à y dispenser des cours au même titre que l’enseignement du dessin, de l’anatomie et de la théorie de l'art. Sous son impulsion, l’Édit de Saint-Jean de Luz, en 1660, consacre la gravure comme art libre. L’eau-forte et toutes les autres techniques de l’estampe sont désormais considérées comme un art à part entière, propre à rivaliser avec la peinture de chevalet et les autres arts figuratifs.

Rembrandt (Leyde, 1606-Amsterdam, 1669) exploite la technique de l’eau-forte au maximum de ses possibilités, en adoptant la technique des bains multiples. Il s’intéresse au processus d’impression en testant divers types de papiers, d’encre et de techniques d’encrage. Au XVIIe siècle, Claude Gellée, Ruysdael et Van Ostade utilisent l’eau-forte pour leurs gravures de paysages. Au siècle suivant, Gabriel de Saint-Aubin pousse la technique au paroxysme de ses moyens. Le Piranèse, dans ses Prisons, utilise l’eau-forte pour renforcer l’atmosphère étrange des bâtiments. N’oublions pas Watteau, Boucher et Lorenzo Tiepolo.

Au XVIe siècle, Hercules Seghers, des Pays-Bas, grave surtout des paysages montagneux désolés. Anne Claude Philippe de Tubières, comte de Caylus, au XVIIe siècle, en France, est un archéologue et un graveur de talent, membre honoraire de l’Académie royale de peinture et de sculpture. En Espagne, au XVIIIe siècle, Goya offre la première réalisation d'une série d'estampes de caricatures avec Los Caprichos.

Aux XIXe et XXe siècles, de grands noms de la peinture se sont adonnés aux plaisirs de l’eau-forte : Pissarro, Degas, Paul Renouard, Besnard, Matisse, Picasso et Gabriel Belgeonne.

Gravure de peintre par excellence, l’eau-forte a contribué à donner à l’estampe ses lettres de noblesse.
Technique
Matrice préparée à l’eau-forte par Albrecht Dürer au XVIe siècle.

Dans ce procédé de gravure en taille-douce (comme la gravure au burin ou à la pointe sèche), le motif est gravé en creux et l'encre va au fond des tailles.

La plaque de métal, généralement du cuivre, plus résistante aux nombreuses impressions, ou de zinc, plus malléable, est recouverte sur la face qui sera gravée, d’un vernis à graver (dur ou mou) résistant à la solution utilisée pour mordre et recouverte sur son dos, soit également d'un vernis, soit d'un film protecteur également résistant à cette solution.

Le graveur exécute son dessin à l’aide de différents outils, avec lesquels il retire le vernis aux endroits qui contiendront l'encre lors de l'impression. Le vernis doit être retiré en fines striures afin d'éviter les « crevés », des grandes zones sans vernis qui ne pourront pas retenir efficacement l'encre, lors de l'encrage de la plaque.

La plaque est ensuite plongée dans la solution mordante, adaptée au métal, comme un acide, de façon à creuser les zones dégagées. Le bain utilisé est plus ou moins dilué et le temps de morsure plus ou moins long, selon la profondeur de taille que l’on veut obtenir. On peut également jouer sur le choix du « mordant », afin d’obtenir des attaques plus ou moins franches, voire parvenir à certains effets : l’utilisation de fleur de soufre en suspension permet par exemple d’obtenir, par une attaque diffuse et peu profonde (punctiforme), des effets de brume.

Le vernis est ensuite retiré avec un solvant de type white spirit et la plaque encrée. L'encre doit être étalée sur l'ensemble de la plaque, et bien pénétrer dans les fentes. L’excès d'encre est soigneusement retiré en frottant délicatement et parallèlement à la plaque avec de la tarlatane, afin de laisser de l'encre dans les entailles, mais de dégager celle présente sur les surfaces planes, non creusées, de la plaque. Certains utilisent également du papier journal, puis du papier de soie. La plaque est recouverte d'une feuille de papier gravure préalablement humidifiée, recouverte de langes et passée sous presse. Les rouleaux de la presse à taille-douce vont appuyer fermement sur la feuille et permettre ainsi le transfert de l’encre. Le résultat final est inversé par rapport à l’image gravée sur la plaque.

Le procédé à l'eau-forte n’est donc pas seulement mécanique, mais aussi chimique. Le geste le rapproche de la technique du dessin, ce qui n’est pas le cas des techniques sèches. L’eau-forte a l’avantage d’être bien plus facile à mettre en œuvre que le burin, qui nécessite une formation longue. Surtout, elle permet une plus grande rapidité d’exécution.

La plaque peut être également retravaillée au burin ou à la pointe sèche, mêlant ainsi plusieurs techniques.

En cas de repentir, le graveur peut repolir sa plaque, ou la gratter, à l’aide du grattoir, du brunissoir ou d’abrasifs (acide).
Notes et références

↑ Substance attaquant le métal.
↑ a, b et c André Béguin, Dictionnaire technique de l’estampe, op. cit.
↑ « Technique de gravure à l'eau forte », vidéo explicative sur le site henry-biabaud.guidarts.com [archive].
↑ Hors texte 26, dans E. S. Lumsden, The Art of Etching, Courier Corporation, 2012, p. 169.

Bibliographie

A. Béguin, Dictionnaire technique de l'estampe, Bruxelles (1977), 2e édition 1998, 346 p. (ISBN 978-2903319021).
A. Bosse, Traité des manières de gravure en taille-douce, Paris, 1645.
M. Lalane, Traité de la gravure à l’eau-forte, Paris, 1866.
Maria Cristina Paoluzzi, La Gravure, Solar, 2004, 191 p. (ISBN 978-2263037290).
S. Renouard de Bussière, « Les subtilités de Rembrandt aquafortiste », Dossier de l’art, no 129, 2006, p. 40-51.
K. Robert, Traité pratique de la gravure à l’eau-forte, Paris, 1928.
R. Savoie, L’Eau-forte en couleurs, Montréal, 1972.
Michel Terrapon, L’Eau-forte, Genève, Bonvent, coll. « Les métiers de l’art », 1975.

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Eau-forte, sur Wikimedia Commons

Maître d'art

MOSAÏQUE DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

http://le-rien-la-nudite.forumactif.com/t142-antoine-van-dyck-et-l-eau-forte#648
http://orkhidion-velamen.forumactif.com/t144-antoine-van-dyck-et-l-eau-forte#677
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’ÉROTISME, LA SENSUALITÉ, LE PLAISIR DANS LA RÉPUBLIQUE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’ÉROTISME, LA SENSUALITÉ, LE PLAISIR DANS LA RÉPUBLIQUE.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Syndic des gens de mer
» Là ou y'a d'la gêne y'a pas de plaisir !
» pour vous, la sensualité, c est quoi?
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Vocabulaire dans la Marine (code international des signaux )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: