La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Isla del Pescado, le salar d'Uyuni et Earth from Space.

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: L'Isla del Pescado, le salar d'Uyuni et Earth from Space.   Lun 5 Mar à 10:48

L'Isla del Pescado est une colline entourée par le salar d'Uyuni, un vaste désert de sel de Bolivie. Le salar étant quasiment plat et blanc, cette excroissance apparaît comme une île à sa surface.

Sommaire

1 Nom
2 Caractéristiques
3 Annexes
3.1 Liens internes

Nom

Le terme Isla del Pescado (« île du Poisson ») proviendrait de la forme de la colline. Elle est également appelée Isla de los Pescadores et Cujiri.
Caractéristiques
Vue du salar depuis la colline, avec ses cactus caractéristiques.

L'Isla del Pescado est située dans le canton de Caquena, sur le territoire de la municipalité de Tahoa, province de Daniel Campos, Potosí.

La colline s'élève au milieu du salar d'Uyuni, un gigantesque désert de sel de l'Altiplano, à une vingtaine de km au nord-ouest d'Incahuasi, une autre colline du salar. Bien qu'elle soit entourée la plupart du temps par une étendue de sel, elle peut se transformer temporairement en île lorsque l'eau recouvre cette dernière, ce qui se produit quelques jours par an. La zone dépassant le salar mesure environ 2,5 km de longueur, du nord au sud, pour une largeur de 800 à 900 m, soit une superficie de 1,77 km2.

À la différence d'Incahuasi, l'Isla del Pescado est complètement déserte et ne possède aucune infrastructure permettant un accueil touristique. Elle est recouverte de cactus géants, certains atteignant plus de 10 m de hauteur.
Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Isla del Pescado, sur Wikimedia Commons

Liens internes

Salar d'Uyuni
Incahuasi

Walt Whitman
1819 - 1892

Le recueil Feuilles d'herbe (Leaves of Grass) a été retouché de nombreuses fois entre 1855 et 1891. Le style énergique de Whitman, constitué de répétitions et de vers libres, est celui d'un visionnaire. Il est un des piliers de la poésie américaine, durant tout le XIXe siècle, avec Emily Dickinson. Le célèbre poème « O Captain! My Captain! » a été écrit après l'assassinat d'Abraham Lincoln en 1865. On peut entendre les premiers vers récités dans la scène finale du film Le Cercle des poètes disparus de Peter Weir.

J’entends chanter l’Amérique, j’entends ses diverses chansons,
Celles des ouvriers, chacun chantant la sienne joyeuse et forte comme elle doit l’être,
Le charpentier qui chante la sienne en mesurant sa planche ou sa poutre,
Le maçon qui chante la sienne en se préparant au travail ou en le quittant,
Le batelier qui chante ce qui est de sa partie dans son bateau, le marinier qui chante sur le pont du vapeur,
Le cordonnier qui chante assis sur son banc, le chapelier qui chante debout,
Le chant du bûcheron, celui du garçon de ferme en route dans le matin, ou au repos de midi ou à la tombée du jour,
Le délicieux chant de la mère, ou de la jeune femme à son ouvrage, ou de la jeune fille qui coud ou qui lave,
Chacun chantant ce qui lui est propre à lui ou à elle et à nul autre.
Le jour, ce qui appartient au jour – le soir, un groupe de jeunes gars, robustes, cordiaux,
Qui chantent à pleine voix leurs mélodieuses et mâles chansons.

et

Une femme m’attend, elle contient tout, rien ne fait défaut,
Cependant tout ferait défaut si le sexe manquait, ou si manquait pour l’humecter l’homme qu’il faut.

Le sexe contient tout, les corps et les âmes,
Les intentions, les preuves, la pureté, la délicatesse, les résultats, les promulgations,
Les chants, les ordres, la santé, l’orgueil, le mystère de la maternité, le lait séminal,
Tous les espoirs, les bienfaits et les dons, toutes les passions, les tendresses, les beautés, tous les plaisirs de la terre,
Tous les gouvernements, les juges, les dieux, les puissants de la terre,
Tout cela est contenu dans le sexe, en fait partie et le justifie.
Sans honte l’homme qui me plaît connaît et avoue la sensation délicieuse de son sexe,
Sans honte la femme qui me plaît connaît et avoue les délices du sien.

Dorénavant je m’écarterai des femmes insensibles,
J’irai demeurer avec celle qui m’attend, avec ces femmes qui ont le sang chaud et qui sont capables de me satisfaire,
Je vois que celles-là me comprennent et ne me repoussent pas,
Je vois qu’elles sont dignes de moi, je serai donc le robuste époux de ces femmes.

Elles ne sont pas d’un iota inférieures a moi,
Elles ont le visage tanné par les soleils rutilants et les vents qui soufflent,
Leur chair a l’antique souplesse et vigueur divine,
Elles savent nager, ramer, monter a cheval, lutter, tirer, courir, frapper, battre en retraite, s’avancer, résister et se défendre,
Elles sont extrêmes dans l’affirmation de leurs droits – elles sont calmes et claires, en pleine possession d’elles-mêmes.

Je vous attire contre moi, ô femmes,
Je ne puis vous laisser partir, je voudrais vous faire du bien,
Je suis fait pour vous, et vous êtes faites pour moi, et ce n’est pas de nous seuls qu’il s’agit, mais d’autres êtres,
Car, enveloppés en vous, dorment de plus grands héros et de plus grands bardes,
Qui refusent de s’éveiller au contact d’un autre homme que moi.

C’est moi qui viens, femmes, je m’ouvre un passage,
Je suis sévère, âpre, large, inflexible, mais je vous aime,
Je ne vous fais pas plus de mal qu’il n’est nécessaire pour vous,
Je verse la liqueur d’où sortiront des fils et des filles à la mesure de ces Etats, je pèse d’un muscle lent et rude,
Je me noue de toute ma force, je n’écoute aucune prière,
Je n’ose pas me retirer avant d’avoir déposé ce qui s’était depuis si longtemps accumulé en moi.

A travers vous je fais couler les ruisseaux emprisonnés de mon être,
J’enferme en vous un millier d’années du futur,
Je greffe sur vous les greffes de ce qu’il y a de plus cher pour moi et pour l’Amérique,
Les gouttes que je distille en vos corps feront germer des femmes impétueuses et athlétiques, des artistes, des musiciens et des chantres nouveaux,
Les enfants que je procrée de vous doivent procréer des enfants à leur tour,
Je prétendrai alors que des hommes et des femmes accomplis sortent de mes épanchements d’amour,
J’attendrai d’eux qu’ils s’entr’aiment avec d’autres, comme moi et vous nous nous entr’aimons maintenant,
Je compterai sur les fruits qui naîtront de leurs ondées ruisselantes, comme je compte sur les fruits qui naîtront des ondées ruisselantes que je dispense en ce moment,
Je serai dans l’expectative des moissons d’amour qui lèveront des naissances, des vies, des morts, des immortalités qu’aujourd hui je plante si amoureusement.

AINSI,


Title Earth from Space: special edition
Released: 28/02/2018
Length 00:05:12
Language English
Footage Type Documentary
Copyright ESA - European Space Agency
Description

Discover more about our planet with the Earth from Space video programme. In this special edition, Sentinel-3 Engineering and AIV Manager Kristof Gantois joins us from the cleanroom at Thales Alenia Space in Cannes to discuss the challenges when building the Sentinel-3B satellite.

http://www.esa.int/spaceinvideos/Videos/2018/02/Earth_from_Space_special_edition

SENTIMENTS
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Phoenicoparrus jamesi, salar de Uyuni y Earth from Space.   Lun 5 Mar à 10:49

Le salar d'Uyuni, en espagnol salar de Uyuni, est un salar situé sur les hauts plateaux du sud-ouest de la Bolivie.

opographie
Image satellite oblique montrant le salar d'Uyuni (à gauche), celui de Coipasa (à droite), le lac Poopó (en bas) et l'océan Pacifique (en haut).

Cette étendue de sel est située à 3 658 mètres d'altitude. Avec une superficie de 10 582 km21, elle constitue le plus vaste désert de sel du monde1,2 et représente un tiers des réserves de lithium exploitables de la planète. Ses dimensions sont de 150 kilomètres sur 100.
Climat

Le salar d'Uyuni est balayé par des vents constants soufflant de façon relativement continue durant toute l'année[réf. nécessaire]. Entre janvier et mars, les précipitations inondent les bords du salar d'Uyuni, qui peuvent être recouverts d'une trentaine de centimètres d'eau, sur cette étendue presque absolument plate.
Géologie
Surface desséchée du salar.

La disparition du lac préhistorique Tauca, 14 000 ans auparavant, a donné naissance à la croûte de sel la plus grande du monde qui recouvre aujourd'hui ce salar3. En s'asséchant, il laissa derrière lui deux petits lacs encore visibles, le lac Poopó et le lac Uru Uru et deux grands déserts de sel, le salar de Coipasa et le gigantesque salar d'Uyuni.

Le désert se compose de sels de bore (ulexite), de chlorures, carbonates et sulfates de sodium, potassium, magnésium et lithium. Selon l’estimation de l’United States Geological Survey, le salar d'Uyuni recèle 5,5 millions de tonnes de lithium exploitables sur les onze millions de tonnes que compte la planète[réf. nécessaire]. Les réserves de lithium, composant essentiel des batteries électriques, sont actuellement le centre des attentions du gouvernement, ainsi que de plusieurs multinationales. Le salar d'Uyuni fait partie du « triangle du lithium » entre le salar d'Atacama au Chili et le salar del Hombre Muerto en Argentine qui concentrent 70 % des réserves mondiales de lithium4.
Écosystème

Le salar n'a pas beaucoup de faune/végétation. La végétation est dominée par des cactus géants et de petits arbustes.

Incahuasi.

Flamant de James.

Renard de Magellan.

Viscache Bolivienne.

Ouette des Andes.

Colibri d'Estelle.

Flamant des Andes au sud du salar.

Vigognes près du salar.

Économie

Le sel est exploité, mais la production annuelle d'environ 25 000 tonnes[réf. nécessaire] ne risque pas d'épuiser les 64 milliards de tonnes estimées du gisement5 (en effet, l'épaisseur du sel varie de 2 à 120 mètres, selon les endroits6).

Une activité touristique se développe pour faire découvrir ce site. Plusieurs pistes le traversent. Les véhicules tout terrain peuvent y rouler en toute sécurité, mais sa traversée peut être plus ardue de décembre à mars, lorsque le salar d'Uyuni est parfois inondé pendant quelques semaines. L'épaisseur de l'eau dépasse rarement les 10 à 15 centimètres. Comme le salar est plat, il est inondé sur toute sa surface, ce qui en fait un gigantesque miroir. En 2001, la saison humide a été très pluvieuse, le salar n'a fini de sécher qu'en août, ce qui est exceptionnel. Il n'a plus été possible de le traverser avec un véhicule pendant plusieurs semaines. La réverbération des rayons du soleil sur la surface du désert de sel provoque un fort éblouissement, et rend obligatoire le port de lunettes de soleil haute protection. Un hôtel, situé au centre du lac et entièrement construit en sel, est une curiosité du lieu. L'île de corail d'Incahuasi, couverte de cactus candélabres dont certains sont âgés de 1 200 ans, est isolée dans ce désert salé.

Images du désert de sel

Exploitation de sel à Colchani.

Coucher de soleil sur le Salar partiellement recouvert d'eau.

Isla del Pescado et ses cactus millénaires.

Hôtel de sel.

À l'intérieur.

Petite zone recouverte d'eau pendant l'hiver.

Lever du soleil.

Montagnes et jeeps près du salar d'Uyuni.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
La pseudo-île d'Incahuasi, au centre de l'étendue de sel, est une destination touristique prisée.
Panorama de 360 degrés au centre du désert. La pseudo-île d'Incahuasi, visible un peu à droite du centre de la photo, est l'élément topographique d'importance le plus proche, à 20 km de distance. Certaines montagnes semblent flotter en raison de la diffraction de l'air et de la courbure de la terre.
Notes et références

↑ a et b Encyclopædia Britannica - Uyuni Salt Flat. [archive].
↑ « Ce désert de sel offre l’une des vues les plus spectaculaires du monde », National Geographic,‎ 9 novembre 2017 (lire en ligne [archive]).
↑ eZ Systems, « 484 - Andes : un paléolac géant au pays des glaciers - Institut de recherche pour le développement (IRD) » [archive], sur www.ird.fr (consulté le 27 janvier 2016).
↑ Sophie Avril, « Le triangle du lithium : vers un nouvel Eldorado » [archive], sur L'expansion, 2 février 2010.
↑ Office du tourisme de Bolivie [archive].
↑ Turismo Bolivia Peru [archive].

Voir aussi
Articles connexes

Désert de sel
Altiplano
Uyuni

Localisation
Pays Drapeau de la Bolivie Bolivie
Superficie 10 582 km2
Coordonnées 20° 12′ sud, 67° 36′ ouest
Altitude
Maximale 3 700 m
Minimale 3 658 m
Divers
Ressources naturelles Sel, lithium

Le Flamant de James (Phoenicoparrus jamesi, synonyme : Phoenicopterus jamesi) est une espèce d'oiseaux qui vit en Amérique du Sud, et qui est apparentée au Flamant du Chili et au Flamant des Andes.

Description

Le flamant de James est de petite taille, à l’allure délicate. Son plumage est rose pâle, avec des stries carmin vif autour du cou et sur le dos. L’œil est entouré d’une zone de peau nue rouge vif. Ses pattes sont rouge brique et le bec est jaune vif à pointe noire. Les immatures sont grisâtres.

Le flamant de James ressemble aux autres flamants sud-américains, mais le flamant du Chili est plus rose, avec un bec plus clair et plus long, et le flamant des Andes est plus grand avec davantage de noir dans les ailes et au bec, et des pattes jaunes.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

voir la légende ci-après

Illustration by J. G. Keulemans (1886).
voir la légende ci-après

Rituel nuptial de Phoenicoparrus jamesi.

Habitat

Ce flamant niche sur les hauts plateaux des Andes, au Pérou, au Chili, en Bolivie et en Argentine.
Nom

L'espèce est dédiée à Henry Berkeley James (1846-1892), homme d'affaires britannique qui découvre l'espèce au Chili.
Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Flamant de James, sur Wikimedia Commons

Référence Congrès ornithologique international : Phoenicoparrus jamesi dans l'ordre Phoenicopteriformes [archive] (en) (consulté le 20 mai 2015)
Référence Avibase [archive] : Phoenicoparrus jamesi [archive] (+ répartition [archive]) (fr+en) (consulté le 30 juin 2015)
Référence CITES : espèce Phoenicoparrus jamesi (Sclater, 1886) [archive] (+ répartition [archive]) (sur le site de Species+ [archive]) (en) (consulté le 30 juin 2015)
Référence UICN : espèce Phoenicoparrus jamesi (Sclater, 1886) [archive] (en) (consulté le 30 juin 2015), placé sur la liste rouge de l'UICN des espèces quasi menacées. Vérifié décembre 2007.

Classification (COI) Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Phoenicopteriformes
Famille Phoenicopteridae
Genre Phoenicoparrus

Nom binominal
Phoenicoparrus jamesi
(Sclater, 1886)

Statut de conservation UICN

( NT )

Robert Burns
1759 - 1796

On ne peut pas dire que Robert Burns rime avec Haggis mais en Ecosse c'est tout comme et surtout le 25 Janvier, date anniversaire de notre poète. Il est considéré comme le plus grand écrivain écossais avec ses chants traditionnels. Il est très apprécié de l'élite littéraire d'Edimbourg bien qu'il ne se prive pas de critiquer dans ses oeuvres l'establishment.

Jeune femme et vieux mari
Image de Robert BurnsRobert Burns

Dites, que voulez-vous que jeune ménagère
Puisse faire d’un vieux dans le nœud conjugal .
Maudit soit donc l’argent qui te poussa ma mère
À vendre te Jenny . . . . . pour du métal !

Du matin jusqu’au soir il se plaint, et sans cesse,
Il tousse, il tousse, il tousse, et de plus est boiteux,
Il n’en peut plus, son sang est figé de vieillesse,
Oh ! que la nuit est triste . . . . . avec un vieux !

Morose il se démène, il se ronge, il marmotte,
Je ne saurais lui plaire, il est méticuleux,
Brutal, grondeur, chagrin, jaloux de sa culotte,
Maudit jour où je vis ce vilain vieux !

Au moins elle me plaint ma tante Catherine,
Elle est de bon conseil, je veux le harceler,
Le vexer, dans son cœur enfoncer mainte épine….
Son cuivre après pourra me consoler !

(Traduction par François Chatelain)

http://short-edition.com/fr/classique/robert-burns/jeune-femme-et-vieux-mari

http://short-edition.com/fr/classique/robert-burns

SENTIMENTS
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
 
L'Isla del Pescado, le salar d'Uyuni et Earth from Space.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Langue Normande.
» Le plus grand miroir du monde
» Maternité et exercice mixte
» Antanasya Esfira-Isla Burgess - uc
» Bug sur Isla Paradiso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: