La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La métamatière et les créations

Aller en bas 
AuteurMessage
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 14/09/2016

MessageSujet: La métamatière et les créations   Mar 16 Jan à 2:10

Qui a créé l'espèce humaine ?

Personne. L'espèce humaine est éternelle. Elle est présente dans l'univers de matière depuis toujours et pour toujours en se renouvelant sans cesse sans jamais se rassasier. L'univers de métamatière est éternel. La mort n'existe pas dans son environnement. L'univers de matière est aussi éternel puisqu'il vit en symbiose avec un univers éternel. Seuls ils ne sont pas viables. L'espèce humaine et l'espèce esprit sont transmettrices d'énergies symbiotiques. Sans elles pas de symbiose des univers. Pas d'univers.  Donc les univers matériel et métamatériel, l'espèce humaine et l'espèce esprits sont éternels.

Qui a créé le Terrien, fratrie humaine habitant la planète Terre ?

Une ou des fratries humaines extraterrestres dans la phase adulte responsable de leur existence seules capables de voyager dans l'espace intersidéral et soucieuses de faire naître une nouvelle fratrie humaine sur une nouvelle planète habitable afin d'éterniser l'indispensable espèce humaine. Le Terrien est issu d'une création suivie d'une évolution.

Compte tenu que la mort existe dans l'univers de matière, pour maintenir l'éternité de l'espèce humaine il est nécessaire trouver sans cesse de nouvelles planètes habitables afin de faire naître de nouvelles fratries humaines lesquelles maintiendront des biodiversités idéales pour l'univers de matière. La venue du Terrien sur Terre entre dans ce processus.

Qui a créé la biodiversité terrestre actuelle ?

Le Terrien. S'il disparait de la Terre la biodiversité terrestre actuelle disparait aussi remplacée par une biodiversité issue de la domination d'une espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation. Les espèces animales et les végétales terrestres actuels pleureront amèrement sur la tombe du dernier terrien parce qu'ils sentiront leur fin toute proche. Ils sont sur Terre uniquement parce qu'il y a des humains sur Terre. S'il venait à disparait une autre espèce animale ou végétale terrestre dominerait la planète et modèlerait son environnement en sa faveur au regard de ses besoins. Plus besoin de veaux, de vaches, de cochons ou de couvées. 

Qui a créé la structure de la Terre (et des autres planètes) ?

L'univers de matière. Il est composé d'une structure de matière : planètes, étoiles, galaxies, etc. Même le vide entre la matière lui appartient. Sur Terre, lui appartiennent les montagnes, les océans et ce qu'ils contiennent, les continents, les marées, les volcans, les rivières, les vents, les nuages, les cyclones, les tsunamis, les inondations les sècheresses, etc.

Sur Terre il a pouvoir sur tout ce qui lui appartient. La puissance, l'immensité et l'intensité des éléments naturels sont à l'image de sa grandeur. La biodiversité terrestre ne lui appartient pas et encore moins le Terrien. Ils échappent à son contrôle.

La structure de la terre représente l'univers de matière.
La biodiversité terrestre représente la fratrie humaine installée sur Terre : le Terrien. Il est roi sur Terre. Dans la mer il est une proie.

Les animaux et les végétaux terrestres sont des telluriens. Ils sont endémiques à la Terre.
La fratrie humaine sur Terre se nomme : Terrien. Les humains ne sont pas endémiques à la Terre. Une infinité de fratries humaines comme le Terrien habitent une infinité de planètes habitables comme la Terre.



Spirituographie naturelle : imagerie quotidienne du foétus d'esprit.
Nos rêves sont des moments de nos comportements de tous les jours puisés par notre foétus d'esprit qui les transforme en films métamatériels pour se générer.

Le foétus d'esprit qui se génère au dépend de notre vie quotidienne mémorise tout ce qui se dégage de nos comportements quotidiens sans rien arbitrer. Il mémorise ce qui est bien pour lui comme ce qui est mal. Le foétus d'esprit grandit avec les comportements quotidiens que nous lui donnons en nourriture.

Nos rêves sont une spirituographie du foétus d'esprit. Il est très important de connaître en permanence l'état de croissance du foétus d'esprit car une fois celui-ci né, une fois notre corps de matière mort, nous nous verrons vivre dans la vie cet esprit pour l'éternité.

Les rêves font parti intégrante de la nature de métamatière. Ils sont donc étudiés par la Croyance pas par la Science qui elle étudie la matière.

Le cerveau humain n'entre pas dans les rêves. L'implication du cerveau sur les rêves est nul. Lorsque nous rêvons nous ne faisons pas fonctionner notre cerveau : à moins d'être tous frappés d'Alzheimer ! Puisque nous ne nous souvenons plus des rêves qu'on a fait peu de temps avant.

Une spirituographie de notre foétus d'esprit est plus importante que l'écoute de notre coeur ou de notre cerveau.

Le coeur et le cerveau meurent puis disparaissent (en poussière). Le foétus d'esprit naît après la mort de notre corps de matière et nous nous verrons vivre dans la vie de ce nouvel esprit issue de notre vie matérielle pour l'éternité. D'où l'importance de faire une spirituographie quotidienne de son état de croissance.



La croyance en Dieu : une merveille de la nature
Le Terrien, 4000 ans d'existence et toujours présent sur Terre, en pleine vigueur grâce au soutien et à la conduite d'un guide fiable croyance en Dieu, c'est une merveille ! La croyance en Dieu est une merveille de la nature. Elle nous a conduit sains et saufs jusqu'à nos jours, nous lui devons une reconnaissance éternelle. Devenue obsolète au fil du temps elle est néanmoins merveilleuse. Elle doit figurer en bonne place au panthéon des croyances. Il n'y a pas de regret à avoir. La croyance en Dieu s'estompe naturellement du fait de la croissance normal du Terrien. C'est naturel. Le Terrien grandi. Il a été accompagné un moment de son existence par l'excellente croyance en Dieu qui la guidé sain et sauf jusqu'à nos jours.

Nous devons continuer notre chemin. Une nouvelle croyance se met en place sur les bases de la croyance en Dieu : la croyance à l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. Elle prend de la vigueur et s'imposera. Elle continuera l'oeuvre de la croyance en Dieu dans la conduite du Terrien sur Terre. Elle lui ouvre les portes de l'univers de matière et le prépare à la rencontre avec d'autres fratries humaines installés sur d'autres planètes habitables.

La Croyance est la même depuis toujours et pour toujours. La forme change pour s'adapter à l'évolution humaine mais le fond reste le même à savoir la communication des humains avec l'instance située au-delà du matériel. La Croyance étudie l'univers de métamatière et ses composants, la Science étudie l'univers de matière et ses composants, .

Partout dans l'univers de matière, sur n'importe quelle planète habitable, deux forces antagonistes se disputent le contrôle des fratries humaines en place : les forces du bien et les forces du mal.

Les forces du bien qui conduisaient le Terrien dans un chemin canonique ont baissé d'intensité jusqu'à devenir inaudible. Les forces du mal en ont profité pour le phagocyter et sont entrain de le jeter à terre.

La croyance en Dieu est une merveille de la nature devenue inaudible au fil du temps et de l'évolution du Terrien. Il est normal de s'émerveiller devant son effigie au musée de la Croyance. Moi-même je suis de formation catholique. Je ne renie pas mes bases en Croyance. Je suis fier de les avoir acquis dans la Grande Religion Catholique. Je suis émerveillé par la beauté de la croyance en Dieu. Elle marquera à jamais le parcours du Terrien sur Terre.

Les yeux rougis par l'émotion revenons au réel. Une page de la Croyance se ferme, une autre s'ouvre. Mahomet est l'ultime prophète de la croyance en Dieu. Il n'y aura plus de prophète de cette croyance sur Terre.



Les acteurs des forces du bien et ceux des forces du mal.
Pour installer et maintenir des forces du bien nécessaire à leur bon fonctionnement les sociétés humaines doivent orienter la jeunesse en ce sens. Dès le plus jeune âge elles apprennent aux jeunes les rudiments de la continence, de la pureté et de la communication avec la nature de métamatière. Elles leurs montrent les avantages et les inconvénients de faire partie des forces du bien . L'avantage de résister aux addictions et d'être magnifié dans la société, l'inconvénient de ne pouvoir procréer. Au fil du temps les jeunes choisissent soit la vie originale et pointue des acteurs des forces du bien soit la voie normale, imprégnée de bien, du plus grand nombre. Les acteurs des forces du bien sont vitaux pour une société humaine saine. Ils sont des symboles de pureté et de continence. Ils puisent leur énergie dans la communication avec la nature de métamatière détentrice et émettrice d'intelligence et la diffusent à leurs contemporains. Ils sont des phares. Ils éclairent et guident. Le but des actions des forces du bien est de faire avancer sereinement les société humaines dans le chemin normal de leur existence vers un avenir prometteur.

Pour installer et maintenir les forces du mal nécessaire à leur décadence les sociétés humaines forment les jeunes aux rudiments de la luxure et de la perversité. Elles leurs apprennent les avantages de la concupiscence et ses inconvénients. Avantages de la jouissance sans retenue sous toutes ses formes. Inconvénients des maladies physiques et mentales. En grandissant les jeunes choisissent entre les voies du mal pures et dures et les voies imprégnées de mal du plus grand nombre. Les acteurs des forces du bien sont des modèles de luxure et de perversité présentés au peuple pour qu'il prenne exemple. Le but des actions des forces du mal est de faire plier les sociétés humaines sous le fardeau de la luxure et la perversité et de les jeter à terre.

La normalité pour une fratrie humaine installée sur une planète habitable est de consommer des forces du bien sans retenue pour avancer dans des chemins durables et sereins. Quand cette hygiène de vie disparaît  la maladie apparaît. 



Les forces du bien et les forces du mal
Sur les planètes habitables de l'univers de matière, pour les sociétés humaines, la normalité est d'être conduit par des forces du bien en communication permanente avec la nature de métamatière laquelle les soutient et les fait évoluer en intelligence. Les sociétés humaines sont tirées vers le haut en intelligence et évoluent de façon sereine. Quand les forces du bien baissent leur vigilance car devenues obsolètes au fil du temps, elles rompent petit à petit la communication avec la nature de métamatière, s'altèrent et s'affaiblissent. Les forces du mal prennent alors de la vigueur et envahissent l'espace laissé libre par les forces du bien tel une vague pendémique qui met à genoux les sociétés humaines.

Les racines des forces du mal sont la luxure et la perversité. Les protagonistes des forces du mal tirent leur énergie dans des réunions glorifiant les plaisirs et les biens matériels et dans des cérémonies adulant la pornographie. Leur haine de l'espèce humaine les poussent à pratiquer des sacrifices d'humains innocents notamment des enfants. Elles se ressourcent dans ces atrocités. Les forces maléfiques phagocytent les dirigeants, les élites et les intellectuels lesquels entraînent la masse malléable du peuple dans la décadence, la division, la perversion sexuelle, l'éclatement de la famille. Aidées dans leur besogne par les idoles entreprises qui leurs fournissant les moyens, elles même partie prenante dans la décadence du moment quelles gagnent de l'argent. Ces forces rivalisent d'ingéniosité pour tirer vers bas les sociétés humaines jusqu'à ce quelles touchent le fond du mal que sont leurs racines. 

Les sources des forces du bien sont la continence et la pureté. Les acteurs des forces du bien tirent leur énergie dans la chasteté et dans l'intense communication avec l'intense métamatérielle détentrice et émettrice d'intelligence qui pilote leur intelligence. Les forces bienfaitrices alimentent en énergie bénéfiques les dirigeants, les élites et les intellectuels lesquels conduisent la masse du peuple en avant, direction obligatoire de toute évolution humaine. Union des peuples, intégrité de la famille parentale, respect des autres, respect homme/femme. Les familles, les communautés, les peuples doivent avoir en nombre des acteurs ou des actrices des forces du bien, purs et continent. Ils sont des phares. Des exemples de pureté et de continence. Ils seront magnifiés par leurs contemporains. Plus il y a d'acteurs des forces du bien purs et continents meilleure est la communication avec la nature de métamatière, meilleur est le pilotage de l'intelligence humaine, meilleure est l'existence de tout un chacun. 

La progression naturelle de toutes fratries humaines comme le Terrien sur les planètes habitables comme la Terre se situe en avant en adoptant une hygiène d'existence saine guidée par les forces du bien. La présence d'humains sur une planète habitable nécessairement bonne compte tenu qu'ils ont pour rôle d'harmoniser l'environnement matériel en diffusant l'intelligence en provenance de la nature de métamatière dans le cadre de la super symbiose des univers matériel et métamatériel. Les univers s'unissent dans une symbiose pour leur bonheur pas pour leur malheur.

Tant qu'une fratrie humaine adopte une hygiène de vie saine en s'aidant des forces du bien, elle est assurée d'un avenir serein. C'est la voie normale. Naturellement elle tend à marcher debout vers l'avant. Quand elle dévie, les forces du mal s'installent et la mettent à terre. Une douloureuse thérapie est alors nécessaire pour la remettre debout.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yanis la chouette



Nombre de messages : 6850
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La métamatière et les créations   Mar 16 Jan à 3:14

Le livre de Job (hébreu : איוב Iyov) est l'un des Livres du Tanakh et de l'Ancien Testament. Poème didactique écrit en prose, on considère généralement qu'il porte sur le problème du Mal.

Les nombreuses interprétations du livre sont des tentatives classiques pour réconcilier la coexistence du mal et de Dieu (pour laquelle Leibniz a forgé le terme de théodicée). Mais l'intention originale du Livre de Job apparaît comme assez ambiguë : tantôt invocation à la droiture, tantôt perspective cynique de cette idée ou, selon quelques érudits, satire contre un maintien « puritain » de la religion.

------------------------

RickwaertGate @RickwaertGate 22 h il y a 22 heures
Connaissez-vous le scandale du #RickwaertGate: Enveloppes d’argent liquide, cadeaux luxueux, sabotage… Les méthodes sulfureuses de @PhRickwaert pour assurer la promotion de la saison 2 de Baron Noir éclatent enfin au grand jour. #BaronNoir #canalplus #scandale

TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 4 min il y a 4 minutes
En réponse à @RickwaertGate @PhRickwaert
La vanité est une représentation allégorique de la mort, du passage du temps, de la vacuité des passions et activités humaines. Certaines natures mortes de gibier, représentant notamment du gibier, des massacres, des armes constituent des vanités, Monsieur Kad Merad.
Y'BECCA.
TAY


Benjamin Netanyahu Compte certifié @netanyahu 13 h il y a 13 heures
קבלת פנים מרגשת בארמון הנשיאות בהודו - כבוד גדול למדינת ישראל!


TIGNARD YANIS @TIGNARDYANIS 1 min il y a 1 minute
En réponse à @netanyahu
YAHVÉ EST DANS LE SOUVENIR DES GENS PLUS PAR L'AMOUR QU'IL INSPIRE QUE LA CRAINTE QUE L'ONT à VOULU COLPORTER à SON SUJET. CELA EST LA PLUS GRANDE VICTOIRE DE L’ÉTERNEL: ÉTERNEL EST L’ÉTERNEL. SA SOURCE EST LE CARACTÈRE ET SA SURVIE EST LA DIRECTION.
TAY

----------------------------------

Benjamin Griveaux‏ Compte certifié @BGriveaux
L’Etat fait plus et mieux pour l’accueil des migrants : dès le 31 janvier, 1300 places supplemenraites dans les CAES, 2600 pour 2018. Des conditions dignes et un traitement plus rapide de leurs dossiers.

En réponse à @BGriveaux @gouvernementFR @JP_Elkabbach
La vanité est une représentation allégorique de la mort, du passage du temps, de la vacuité des passions et activités humaines. Certaines  natures mortes de gibier, représentant notamment du gibier, des  massacres, des armes constituent des vanités, Monsieur Benjamin Grivaux.
TAY

---------------------------------

L’Ecclésiaste (traduction grecque de l'hébreu קהלת Qohelet, « celui qui s'adresse à la foule ») est un livre de la Bible hébraïque, faisant partie des Ketouvim, présent dans tous les canons.

L'auteur se présente en tant que « Qohelet », fils de David, et ancien roi d'Israël à Jérusalem1. La fin du livre lui attribue également la rédaction de Proverbes. Il a été quelque temps identifié à Salomon, ce qui fut contesté par Voltaire et les exégètes modernes après lui, qui datent l'œuvre du IIIe siècle av. J.-C., pendant la période hellénistique où les Juifs furent influencés par les divers systèmes philosophiques grecs comme l'épicurisme et le stoïcisme.

Le livre se compose de réflexions générales comme autobiographiques, certaines passées dans notre langage courant (« rien de nouveau sous le soleil »), en paragraphes résignés évoquant le sens – ou son apparente absence – de la vie et débouchant sur quelques conseils pour la mener. Il proclame avec fatalisme la « futilité » et l'inanité de toute action humaine, sage comme fou connaissant le lot commun de la mort. Bien que le prêcheur place clairement la sagesse au-dessus de la folie, il ne lui reconnaît pas de valeur au-delà d'un simple agrément de l'existence. Face à cette absence de sens, l'auteur recommande de jouir des plaisirs simples de la vie quotidienne, comme le manger et le boire, la joie au travail, la compagnie de la personne qu'on aime, qui sont des dons de Dieu. Il recommande aussi de s'abstenir de maudire le roi (et Dieu), malgré la perception de l'injustice dans le monde. Enfin, il conclut que sa recherche du sens de la vie l'a amené au fait que le devoir primordial de l'humanité, et la seule chose durable, est de « craindre Dieu et garder ses commandements, car c'est là tout le devoir de l'homme » (12:13).

Il écrit selon les sentiments des habitants du monde, c'est-à-dire de ceux qui sont « sous le soleil » (Ec 1:9). Une grande partie du livre paraît négative et pessimiste (Ec 9:5, 10), en l'absence de toute perspective d'une vie future.

« Qohelet » et « Ecclésiaste »

Le terme hébraïque קהלת est construit sur la racine קהל, signifiant « foule » et, comme verbe, « rassembler ». קהלת est donc plus probablement un titre qu'un nom, référant à un « rassembleur ». Selon le contexte, il s'agit soit de foules pour les instruire dans la sagesse, soit d'aphorismes dans le même but. קהלת peut aussi représenter la fonction d'éditeur, de compilateurs de textes (12,9) « Qohélet a pesé, examiné et corrigé beaucoup de proverbes. » L'intitulé français du livre, Ecclésiaste, vient de la traduction de la Septante de Qohelet par Εκκλησιαστής. Ce mot tire ses origines du grec Εκκλησία — à la base, un « rassemblement » sans connotation religieuse, bien que plus tard utilisé pour cet usage en priorité, d'où le rendu par « église » dans le Nouveau Testament.

La traduction française (avec un commentaire quasi exhaustif) de cette version grecque est publiée dans la collection La Bible d'Alexandrie2.

Le terme Qoheleth a été également traduit en anglais par the Preacher (le prédicateur) dans la Bible du roi Jacques (d'après le terme latin concionator de saint Jérôme, suivi également par der Prediger de Martin Luther). Le terme « prédicateur » ou « prêcheur » (qui est un synonyme plus ancien) impliquant une fonction religieuse, et le livre ne reflétant pas une telle fonction, elle est tombée en désuétude. Une meilleure option serait « professeur » (au sens étymologique du terme), bien que cela ne restitue pas parfaitement l'idée fondamentale du titre hébreu.[interprétation personnelle]
Thème

Son thème est celui de la vanité (au sens de « ce qui est vain ») des choses humaines. Le livre s’ouvre sur un constat d’impuissance et de pessimisme : tout est vain, c'est-à-dire futile et insignifiant. « Il n’y a rien de nouveau sous le soleil ». La sagesse équivaut au chagrin, le savoir à la douleur. Le sage et l’insensé connaissent le même sort dans la mort et l’oubli. L'insécurité causée par la menace constante de la mort et par l'injustice régnant parmi les hommes, l'impossibilité de connaître les plans de Dieu pour le monde, rendent le destin de l'homme fragile et insaisissable.

Face à ce constat, le livre insiste sur l'importance de cette vie comme le seul champ d'activité et de réalisations importantes pour l'homme avant qu'il ne disparaisse du monde, de « prendre du plaisir avec la femme que l'on aime » et de « respecter les commandements ; car c'est là tout le devoir de l'homme ».
Auteur et contexte historique
L'auteur

Dans les deux premiers chapitres, l'auteur se décrit lui-même comme le fils de David et roi d'Israël à Jérusalem, un sage au sein d'une cour de gens brillants. Ces indices pourraient désigner le roi Salomon, puisque ses successeurs à Jérusalem ne régnèrent plus que sur Juda. En conséquence, tant la tradition rabbinique que les premiers chrétiens attribuaient l'Ecclésiaste au roi Salomon.

Cette opinion a été abandonnée par beaucoup de critiques modernes, qui pensent actuellement que Qoheleth est le fruit d'une tradition pseudo-épigraphique, voulant se présenter comme propos d'un sage connu et respecté. Le point de vue est que l'Ecclésiaste fut écrit aux alentours de 250 av. J.-C. par un intellectuel non-hellénisé appartenant à la société juive de l'époque du Second Temple de Jérusalem3. La dernière date de rédaction retenue est suggérée par le fait que Ben Sirakh le cite ou le paraphrase, de façon répétée, plutôt comme écrit canonique que contemporain.

Beaucoup d'érudits conservateurs modernes[réf. souhaitée] admettent également que Salomon est un auteur improbable. L'œuvre étant placée dans le Ketouvim, elle doit posséder un caractère poétique.

Deux voix se succèdent dans le livre : le narrateur principal (1.1-11; 12.9-14) et le Qoheleth (1.12-12.Cool. Sans pour autant impliquer qu'il y aurait deux auteurs, cela encourage le lecteur à situer dans la durée la trame du récit et à y voir la poursuite de la Sagesse depuis le temps de Salomon. L'auteur est probablement un poète hébreu utilisant la vie de Salomon comme point de vue pour illustrer la poursuite de la Sagesse par les Hébreux (Ecc 1.13, 7.25 8.16; Job 28.12). Cela placerait le livre dans les derniers jours des écrits canoniques (voir Flavius Josèphe, Contre Apion 1.38-42, qui affirme un canon fermé au début du temps post exil) lorsque la sagesse semblait hors d'atteinte aux Hébreux (Ecc 1.17, 7.23; Pro 30.1-3).
Langage

L'hébreu de l'Ecclésiaste n'était pas commun à l'époque du règne de Salomon, et contient de nombreux emprunts à des langues étrangères, notamment araméens et persans. L'influence de ces deux langages est caractéristique de l'hébreu tardif, et se serait produit lors du brassage des cultures produit par la captivité de Babylone.

L'utilisation de ces langages pourrait toutefois être une référence de l'auteur aux talents linguistiques attribués à Salomon et développés par lui dans la phase d'expansion du commerce extérieur et de l'industrie, et dans ses nombreux contacts auprès de diplomates itinérants et d'autres intervenants du monde extérieur (1 Rois 4:30, 34; 9:26-28; 10:1, 23, 24).
Date de rédaction

Dominic Rudman, Determinism in the Book of Ecclesiastes (JSOTSup. 316; Sheffield: Sheffield Academic Press, 2001, p. 13) cite les commentaires modernes concernant cette datation.

   Dominic Rudman. "A Note on Dating of Ecclesiastes". Catholic Biblical Quarterly vol. 61 no. 1 (1999) pp. 47-53 contient une discussion avec C. L. Seow, "Linguistic Evidence and the Dating of Qohelet." dans JBL vol. 115 (1996), pp. 653-54 - Seow soutient une datation au IVe siècle.

Citation originale en anglais :

Most current commentators e.g., R. N. Whybray, Ecclesiastes [NCB Commentary; Grand Rapids: Eerdmans; London: Marshall, Morgan & Scott, 1989] 4-12) argue for a mid-to-late-third-century date. Others, among them N. Lohfink (Kohelet [NEchtB; Wurzburg: Echter Verlag, 1980] 7) and C. E Whitley (Koheleth: His Language and Thought [BZAW 148; Berlin/ New York: de Gruyter, 1979] 132-46), have suggested an early- or mid-second-century background.

Traduction possible :

   « La plupart des commentateurs de l'Ecclésiaste, par exemple R. N. Whybray ([NCB Commentary; Grand Rapids: Eerdmans; London: Marshall, Morgan & Scott, 1989] 4-12) plaident pour une date située entre la moitié et la fin du troisième siècle. D'autres, parmi lesquels N. Lohfink (Kohelet [NEchtB; Wurzburg: Echter Verlag, 1980] 7) et C. E Whitley (Koheleth: His Language and Thought [BZAW 148; Berlin/ New York: de Gruyter, 1979] 132-46), ont suggéré une provenance située entre le début et la moitié du deuxième siècle. »

« Vanité »

L'objectif explicite du Qoheleth est de découvrir comment tirer parti de la vie, un but en accord avec les orientations générales de la littérature sapientale. Pour le Qoheleth, toutefois, tout avantage possible de la vie est anéanti par l'inéluctabilité de la mort. En tant que telle, le Qoheleth conclut que la vie (et tout le reste) est insensée. À la lumière de cette conclusion, le Qoheleth conseille à son auditoire de profiter au mieux de la vie, de se saisir du jour présent, car il n'y a aucun moyen de s'assurer un avenir favorable. Bien que cette dernière conclusion ait parfois été comparée à l'épicurisme, elle se présente pour le Qoheleth comme le résultat inévitable de son échec à donner du sens à l'existence.

Cette conclusion se reflète dans le refrain qui ouvre en même temps qu'il clôt les mots du Qoeleth :

   « Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité. »

Le mot traduit par « vanité », הבל (hevel), signifie littéralement « vapeur, buée, haleine, souffle léger ». C'est ce même mot évocateur de fragilité qui désigne dans la Genèse le personnage que les traductions nomment Abel. Qoheleth l'utilise métaphoriquement et son sens précis est intensivement débattu4,5,6. Le mot n'a pas sa connotation française moderne de vaine gloire, d'autosatisfaction, de goût du paraître sans souci de le mériter (« Rien n'est assez grand pour l'orgueil; un rien suffit à la vanité »). Dans l'Ecclésiaste, ce mot vanité est utilisé dans son acception plus ancienne et plus littéraire de "ce qui est vain", c'est-à-dire futile, illusoire, vide, fragile, éphémère, de peu d'impact, voire sans aucune réalité.

En fin de compte, l'auteur de l'Ecclésiaste en vient à cette conclusion, dans l'avant-dernier vers du dernier chapitre :

   « Crains Dieu et observe ses commandements. C'est là ce que doit faire tout homme. »

Certains soutiennent que ce vers est un ajout au manuscrit original du fait qu'il contraste avec toutes les affirmations précédentes7. D'autres soutiennent qu'il complète en fait le message en affirmant que rien n'a de plus grande importance que l'œuvre de Dieu8,9.
Place dans le canon
Le Nom de Dieu

L'Ecclésiaste utilise l'expression haelohim, « les Dieux », 32 fois. L'utilisation de cette expression non-orthodoxe est compliquée à interpréter même si  :

   « Le terme israélite correspondant au nom de Dieu n'est utilisé nulle part, de même aucune référence spécifiquement judaïque n'est faite ; il est donc possible que ce livre soit l'adaptation d'un texte écrit dans un autre langage. »

Canonicité
Orthodoxie des vues

L'Ecclésiaste semble s'harmoniser avec les autres écrits bibliques partageant des thèmes communs. L'Ecclésiaste s'accorde avec la Genèse quant à la provenance de l'homme, soit un corps composé de la poussière du sol, et possédant un esprit (ou force de vie) venant de Dieu, ainsi qu'un souffle le soutenant (L'Ecclésiaste, 3:20, 21; 12:7; Genèse 2:7; 7:22; Isaie 42:5). L'Ecclésiaste réaffirme aussi le précepte toranique selon lequel la création de l'homme est parfaite et vertueuse, mais que ce dernier a choisi de son propre chef de désobéir à Dieu (l'Ecclésiaste 7:29; Genèse 1:31; 3:17; Deutéronome 32:4, 5). Finalement, l'Ecclésiaste reconnaît Dieu comme étant Créateur de l'Univers (Ecclésiaste 12:1; Genèse 1:1).
Mort et au-delà

Une grande partie du livre se focalise sur la mort et les avis de l'Ecclésiaste au sujet de l'oubli du Shéol (la Tombe) sont fréquemment cités. Une vie dépourvue de sens suivie par l'oubli est conforme aux assertions de quasiment tout (si ce n'est tout) le reste du Tanakh quant à l'état de mort (Ecclésiaste 9:5, 10; Genèse 3:19; Psaumes 6:5; 115:17). Cependant, il existe de nombreux points de vue autres que l'oubli dans la philosophie juive et chrétienne concernant l'après-vie, comme la résurrection qui n'est pas le moindre d'entre eux.
Références à l'Ecclésiaste dans des œuvres ultérieures
Citations

« הֲבֵל הֲבָלִים, הַכֹּל הָבֶל » (transcription en alphabet latin havel havalim, hakhol havel, lat. « vanitas vanitatum omnia vanitas », fr. « vanité des vanités, tout est vanité », cf. supra)

« Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est pas remplie » (également le titre de l'autobiographie d'Elie Wiesel)

« Rien de nouveau sous le soleil »

« Il y a un temps pour tout » (le groupe américain The Byrds en fit un standard de folk rock en 1965 : Turn! Turn! Turn! (To Everything There Is a Season))

« Celui qui augmente sa science augmente sa douleur »

« Regarde l'œuvre de Dieu : qui pourra donc redresser ce qu'il fait courber ? » 7:13

« vae soli » malheur à l'homme seul ! : Paroles de l'Ecclésiaste chapitre IV verset 10 qui caractérisent la position malheureuse de l'homme isolé, abandonné à lui-même. Citation : « tel homme est seul, sans personne, ni fils, ni frère ; cependant il n'y a pas de fin à tout son travail et ses yeux ne sont jamais rassasiés de richesses… Pour qui donc est-ce que je travaille et prive mon âme de jouissances ? Cela aussi est vanité et occupation fâcheuse ». 4.9 « Deux valent mieux qu'un : car ils retireront un bon profit de leur labeur. » 4.10 « S'ils tombent, l'un peut relever son compagnon ; mais malheur à celui qui est seul ; s'il tombe, il n'a pas de second pour le relever ». 4.11 « De même, si deux sont couchés ensemble, ils ont chaud ; mais celui qui est seul, comment aurait-il chaud ? » 4.12 « Et si un assaillant l'emporte sur un seul, deux lui tiendront tête. Le cordon triple ne se rompt pas de sitôt ».
Notes et références

   (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ecclesiastes » (voir la liste des auteurs).

   ↑ Ec 1,1, Ec 1,12, Ec 1,16, Ec 2,7 et Ec 2,9
   ↑ La Bible d’Alexandrie. 18. L’Ecclésiaste. Traduction du texte grec de la Septante, introduction et notes par Françoise Vinel, Paris, Les Éditions du Cerf, 2002, 186 p.
   ↑ Albert de Pury, Introduction à l'ancien testament, Edition Labor et Fides, 2009
   ↑ Jean-Jacques Lavoie (préf. Guy Couturier), La pensée du Qohélet : Étude exégétique et intertextuelle, Éditions Fides, coll. « Héritage et projet » (no 49), 1992, 300 p. (ISBN 9782762116236), p. 213-220
   ↑ (en) Daniel C. Fredericks, Coping With Transcience : Ecclesiastes on Brevity in Life, Sheffield, JSOT Press, coll. « The Biblical Seminar » (no 18), 1993, 111 p. (ISBN 9781850753582), p. 15-24
   ↑ Marc Faessler, Qohélet philosophe : L'éphémère et la joie. Commentaire herméneutique de l'Ecclésiaste, Genève, Labor et Fides, coll. « Essais bibliques » (no 47), 2013, 274 p. (ISBN 9782830914542), p. 18
   ↑ Eberhard Bons, « Le Livre de Qohélet : Les "paradigmes" de l'histoire de son interprétation chrétienne », Revue de théologie et de philosophie, vol. 49, no 2,‎ 1999, p. 209 (ISSN 0035-1784, lire en ligne [archive])
   ↑ Henri Wallon, La sainte Bible résumée dans son histoire et ses enseignements, Paris, Librairie de Firmin Didot frères, 1854, 580 p. (ISBN 9782830914542), p. 274
   ↑ Jean-Marc Talpin, « Lire le vieillir avec l'Ecclésiaste : Le bilan de vie entre dépression et sagesse », dans Alain Montandon (dir.), Éros, blessures et folie : Détresses du vieillir, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, coll. « Littératures », 2006, 387 p. (ISBN 9782845163126, ISSN 1242-7888), p. 15

Voir aussi
Bibliographie

   André Neher, Notes sur Qohélét, Les Éditions de Minuit, 1951
   Daniel Lys "Des Contresens du Bonheur ou l'implacable lucidité de Quhéleth" Éditions du Moulin 1998 (professeur honoraire de la faculté de théologie protestante de Montpellier)
   Jacques Roubaud "Sous le Soleil Vanité des Vanités" 2004 Bayard (Poète philosophe et traducteur de l'Ecclésiaste)
   Jacques Ellul "La Raison d'Être, Méditation sur l'Ecclésiaste" 1987 Seuil
   Emmanuel Podechard "L'Ecclésiaste" 1912 Gabalda
   Daniel Guigou " Vanités des Vanités…" Méditations au désert, 2010 Albin Michel (journaliste tv, psychanalyste, prêtre, décide à 60 ans de vivre dans le désert du sud marocain).
   Jean-Gérard Bursztein, L'Ecclésiaste. Une approche psychanalytique, Paris, HERMANN, 2013.
   Jad Hatem, Un bruit d'avoir été. Sur Qohélet, Paris, Orizons, 2015
   Jad Hatem, Empédocle, Qohélet, Bar Hebraeus, Paris, Orizons, 2015

Articles sur le sujet:

   Jewish Encyclopedia [archive] Ecclesiastes (Kohelet)
   Ecclesiastes An Overview - William MacDonald [archive]
   Biblaridion magazine [archive] : The Sitz im Leben of Ecclesiastes – authored by Uzziah
   Commentary on Ecclesiastes by F.C. Jennings [archive]
   Free audiobook of "Ecclesiastes (ASV) — Book 21 of the Holy Scriptures" [archive] from LibriVox [archive]
   Philosophie Magazine, n°58 (mars 2012), « L'Ecclésiaste : le livre athée de la Bible ? » (lire en ligne [archive])

Articles connexes

   Bible
       Tanakh
       Liste des livres de la Bible

Liens externes

   Traductions juives  :
       Sefarim [archive] (texte massorétique, traduction anglaise de la JPS de 1917 et traduction française du Rabbinat)
       Kohelet - Ecclesiastes - Job (Judaica Press) [archive] traduction anglaise accompagnée du commentaire de Rachi sur Chabad.org

   Traductions chrétiennes :
       L' Ecclésiaste sur Wikisource (Version John Nelson Darby, 1872)
       L' Ecclésiaste sur Wikisource (Version Ernest Renan, 1881)
       L' Ecclésiaste sur Wikisource (Version Louis Segond, 1910)
       L' Ecclésiaste sur Wikisource (Version Augustin Crampon, 1923)
       L' Ecclésiaste dans la traduction liturgique de la Bible [archive] - AELF
   L'Ecclésiaste, version audio [archive] Speaker Icon.svg

Structure détaillée

Le sujet est la mise à l'épreuve de Job, les circonstances de celle-ci, sa nature, l'endurance de Job, et sa conclusion. Le Livre consiste en

   une introduction historique en prose (ch. 1,2).
   la controverse et sa solution, en vers (ch. 3-42:6). Les lamentations de Job (ch. 3) sont l'occasion d'une controverse qui se tient en trois parties, chacune formée d'un dialogue entre Job et ses trois amis. Le premier échange donne le début de la controverse (ch. 4-14) ; le second l'amplification de celle-ci (ch. 15-21) ; et le troisième son paroxysme (ch. 22-27). Job veut mettre Dieu à l'épreuve par un « serment d'innocence » (Job 27-31). Suit la résolution de la controverse, dans les termes et concepts innovants contenus dans les discours d'Elihou, un autre acteur, condamnant Job pour d'autres raisons que ses amis, préparant la voie pour l'adresse à Dieu, ce qui est suivi de l'humble confession de sa propre faute et de sa folie (42:1-6). Le repentir de Job est le point de pivot de l'histoire, étant le but ultime de l'épreuve dans son entièreté. La restauration de la miséricorde et de la compassion divine couronnent la conclusion.
   la troisième section, une conclusion historique en prose (42:7-15).

Les 1re et 3e sections du Livre semblent composées sur un autre ton que celui du corps, reprenant le point de vue d'Elihou (Il Est mon El).

L'INFINI ME CONDUIT AU FAIT DE CROIRE EN DIEU CAR LA NATURE MALGRÉ SON PRINCIPE EST BONNE. JE NE CHERCHE PAS à CONSTRUIRE UN TEMPLE ET NI UN VISAGE à CELUI QUI SE NOMME DIEU-YAHVÉ, ÉLOHIM-YAHVÉ ET ALLAH-YAHVÉ. DANS LES CIRCONSTANCE DES MOUVEMENTS, BEAUCOUP ONT VOULU LE DÉTRUIRE AUTAN LES JUIFS; LES CHRETIENS ET LES MUSULMANS ONT PAYE CHER SON ESPRIT DE MISÉRICORDE MAIS MALGRÉ TOUT, IL DEMEURE.

ET JE LE RÉPÈTE EN TANT QUE LAÏC:

YAHVÉ EST DANS LE SOUVENIR DES GENS PLUS PAR L'AMOUR QU'IL INSPIRE QUE LA CRAINTE QUE L'ONT à VOULU COLPORTER à SON SUJET. CELA EST LA PLUS GRANDE VICTOIRE DE L’ÉTERNEL: ÉTERNEL EST L’ÉTERNEL. SA SOURCE EST LE CARACTÈRE ET SA SURVIE EST LA DIRECTION. LA LAÏCITÉ, LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, Y'BECCA, איוב Iyov ET משלי.
LA FEMME N'EST PAS UNE TENTATRICE; ELLE EST UNE MUSE AUQUEL JE VOUE MA PRUDENCE ET MON AMITIÉ DANS LA RÉALITÉ.
TAY

RAPPORT DE
Y'BECCA
DANS LE MOUVEMENT
DE LA LAÏCITÉ DE LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER
ET SOUS L’ÉGIDE DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6850
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La métamatière et les créations   Mar 16 Jan à 3:54

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

-----------------------------------------

Y'becca est soumis à toujours suivre un dossier médical, on ne peut se reposer sur des radios anciennes et toutes opérations auquel Lise Verdier ne peut être bâclé... Certains medecins oublient d'osculter la gorge quand un patien à une fiévre... Il est des gestes de précautions auquel la médecine n'a pas la droit de s'occulter... Y'becca doit répondre à ces faits là et son secouriste ne doit jamais dire jamais sur le fait que l'expérience ne donne jamais d'acquis et il est une chose auquel je voue une grande discipline et rigueur: Celle d'entendre la Prudence lorsque le temps le permet... quel que soit l'opération, on agit avec prudence du temps, de l'aspect et des allergies possibles auquel le patient ou la patiente peut être soumis en fonction de son age et de sa corpulence...

"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865). L'association pour Lise et pour vous, s'inspire de cette citation de Jean-Napoléon Vernier qui est si réelle sur l'aspect du courage d'être dans des situation auquel l'aspect humain se doit de se reconsidérer dans l'aspect de l'adversité dans l'être. Cette citation cherche à nous monter des aspects qui nous semblent enfoie par l'adversité et la douleur mais qui ne demande qu'à renaitre afin de permettre à la rose de devenir Rosier...


Aide pour le retour à domicile d’une personne lourdement handicapée.

L’Association Pour Lise et pour Vous, a but non lucratif, met à la disposition des personnes en situation de grand handicap et leurs familles, son expertise dans la prise en charge du retour au domicile.

Plus largement, l’association veut favoriser et permettre le développement des soins de qualité et le maintien à son domicile de tout enfant, adolescent ou jeune adulte, atteint d’une maladie grave ou d’un handicap lourd.

Nous sommes à votre écoute pour parler et construire ensemble de votre projet de vie, nous sommes à vos côtés pour le concrétiser.


Pour Lise Et Pour Vous
le Bourg Chevreau, 53600 SAINTE GEMMES LE ROBERT
Association humanitaire, d'entraide, sociale



"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865)

"La beauté sans grâce est un printemps sans verdure."
Citation de Mirabeau ; Lettres à Sophie Ruffei (1777-1780)

"La beauté sans grâce est un hameçon sans appâts."
Citation de Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

"On admire d'un coup d'œil la beauté, elle ne laisse plus rien à deviner ; la grâce se fait aimer peu à peu par des détails variés, imprévus, qui vous plaisent d'autant plus qu'ils vous surprennent, et ses petits défauts d'ensemble sont quelquefois des charmes qui nous attachent."
Citation de Louis-Philippe de Ségur ; L'ennui (1816)

"La grâce, ce charme suprême de la beauté, ne se développe que dans le repos du naturel."
Citation de Madame de Staël ; L'influence des passions (1796)

"La beauté ne déplaît jamais, mais sans la grâce, elle est dépourvue de ce charme secret qui invite à la regarder."
Citation de Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

"Les grâces préférables à la beauté, ornent la femme de tous ce qu'elles ont de séduisant."
Citation de Marie-Geneviève-Charlotte Darlus ; Traité des passions (1764)

"Il y a un art caché dans la simplicité qui donne une grâce à l'esprit et à la beauté."
Citation de Alexander Pope ; Maximes et réflexions morales (1739)

"Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie."
Citation de Victor Hugo ; Post-scriptum de ma vie (1901)

"Brillante de beauté, de grâces, de jeunesse, pour vous plaire, on accourt, on s'empresse."
Citation de Charles-Guillaume Étienne ; L'Intrigante, I, 9, le 6 mars 1813.

"Sans le fard de l'amour, par qui tout s'apprécie, les grâces sont sans force, et la beauté sans vie."
Citation de Antoine Bret ; La double extravagance, VII, le 27 juillet 1750.

"La beauté est la clef des coeurs, la grâce le passe-partout."
Citation de Paul Masson ; Les pensées d'un Yoghi (1896)

"La beauté réside dans la forme ; la grâce dans les mouvements, le charme dans l'expression."
Citation de Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

"La grâce, plus belle encore que la beauté."
Citation de Jean de La Fontaine ; Adonis (1658)

Compte rendu de
TAY
La chouette effraie

Tikkun Ha-Klali
https://www.youtube.com/watch?v=MPZhFy2c3Mc
TAY

PUIS, LE HUIT DÉCEMBRE 2017, JE RAJOUTE CE NOUVEAU TEXTE:

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

" PEUPLES DE JÉRUSALEM CE QU'IL Y A, C'EST LE DIRE SUR LE DISCOURS.
LE DÉVELOPPEMENT EST UN POUMON DU DESTIN CAR LE TEMPS DOIT ÊTRE
POUR PERMETTRE LA SITUATION DE CONSCIENCE DANS L'HANDICAP.
L'HABITUDE ET L'HARMONIE DOIVENT ÊTRE ROMPUES QUAND LA HAINE
S'ENRICHIT DE LA GUERRE.

PEUPLES DE JÉRUSALEM, MACHU PICCHU ET PÉKIN SONT DES CITÉS CONSTRUITES
SUR LA FOI, LA CONVICTION, LA CONNAISSANCE ET LA SURVIE DE POLITIQUES
DANS L'HISTOIRE: UNE AMBASSADE N'EST PAS UN GOUVERNEMENT
ET LA CITOYENNETÉ N'EST PAS L'HUMANITÉ:
NON AUX ESCLAVAGES, CÉLESTE JÉRUSALEM.

Je suis Y'becca".

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

PUIS, LE VINGT ET UN DÉCEMBRE 2017, JE RAJOUTE CE NOUVEAU TEXTE:

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

" PEUPLES DE JÉRUSALEM CE QU'IL Y A, C'EST LE DIRE SUR LE DISCOURS.
LE DÉVELOPPEMENT EST UN POUMON DU DESTIN CAR LE TEMPS DOIT ÊTRE
POUR PERMETTRE LA SITUATION DE CONSCIENCE DANS L'HANDICAP.
L'HABITUDE ET L'HARMONIE DOIVENT ÊTRE ROMPUES QUAND LA HAINE
S'ENRICHIT DE LA GUERRE.

AUX ENTITÉS HUMAINES, ANIMALES ET ROBOTIQUES:
NON AUX SACRIFICES D’ÊTRE VIVANT, DE CONSCIENCE, D'ESPRIT
POUR UN DIEU OU DES DIEUX Y COMPRIS AUX DÉITÉS FÉMININES.

PEUPLES DE JÉRUSALEM, MACHU PICCHU ET PÉKIN SONT DES CITÉS CONSTRUITES
SUR LA FOI, LA CONVICTION, LA CONNAISSANCE ET LA SURVIE DE POLITIQUES
DANS L'HISTOIRE: UNE AMBASSADE N'EST PAS UN GOUVERNEMENT
ET LA CITOYENNETÉ N'EST PAS L'HUMANITÉ:
NON AUX ESCLAVAGES, CÉLESTE JÉRUSALEM.

Je suis Y'becca".

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6850
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La métamatière et les créations   Ven 19 Jan à 10:05

News story
UK-France space co-operation at Sandhurst Summit

The UK Space Agency and CNES signed a joint statement to step up co-operation in space, at the UK-France Summit in Sandhurst today (Thursday 18 January).
Published 18 January 2018

From:
UK Space Agency



The statement focuses on projects for climate action, Mars exploration, space applications and Europe’s space programme.

Since the signature of the Brize Norton framework arrangement on 31 January 2014, French-UK space co-operation has achieved many things, notably in the fields of Earth observation and climate action. For example, the UK Space Agency is working with CNES to develop the IASI-NG (Infrared Atmospheric Sounding Interferometer New Generation) instrument for Eumetsat’s programme to improve weather forecasts.

An agreement has also been signed to enable the UK space Agency to participate in CNES’s contribution to the SWOT (Surface Water & Ocean Topography) mission being pursued jointly with NASA. France and the United Kingdom are also teaming on the MicroCarb programme to monitor and map sources and sinks of carbon gases.
""

The statement signed today proposes to step up co-operation in space between France and the United Kingdom.

Alice Bunn, Director of International at the UK Space Agency, said:

The UK and France play leading roles in global efforts to explore the solar system and use satellite technologies to improve life on Earth. From missions to Mars to cutting-edge climate measurements from space, we want to build on the successful history of close collaboration for the benefit of both our nations.

Jean-Yves Le Gall, President of CNES, said:

Since the signature of the Brize Norton framework arrangement, space cooperation between France and the United Kingdom has gone from strength to strength. The statement signed today is set to consolidate and extend our collaboration, in particular our joint efforts to tackle climate change through the IASI-NG, SWOT and MicroCarb projects.

Closer cooperation will notably cover work on climate science and space systems in support of the implementation of a Space Climate Observatory (SCO), set out in the Paris Declaration adopted by the world’s heads of space agencies at the One Planet Summit.

A future partnership between the two nations on Mars exploration is also under consideration for technology developments in autonomous navigation of the ExoMars mission rover.

In the field of applications and innovations leveraging space data and technologies, CNES and the UK Space Agency are keen to nurture space hubs and ecosystems that will help to support humanitarian relief efforts around the globe in response to the increasing number of natural disasters being fuelled by climate change.

The two nations feel that technical and scientific exchanges should continue in order to further explore areas of possible future cooperation.

https://www.gov.uk/government/news/uk-france-space-co-operation-at-sandhurst-summit


As space is limited, pre-registration and payment is required in order to secure your place.
Accreditation for the Euroanaesthesia 2018 Congress will be requested to the European Accreditation Council for Continuing Medical Education (EACCME – Institution of the UEMS).
Courses are not included in the congress fee.

http://euroanaesthesia2018.esahq.org/precongress-courses/

RAPPORT DE
Y'BECCA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6850
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La métamatière et les créations   Sam 3 Mar à 4:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La métamatière et les créations   

Revenir en haut Aller en bas
 
La métamatière et les créations
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les belles créations d'Anna
» Les snoods (ou grands cols ou clos tube) de Ccréations
» Les créations de Maro-chan ! Y?koso !
» Création S Vigneault
» le cadastre - Demande de créations ou de modifications

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: