La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA

Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   Ven 8 Déc à 8:56

LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, LE REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA

CONSTITUTION LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET DES DEVOIRS ENVERS LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE

Le référendum est une institution et en cela, il n'est jamais dit que le principe du Referendum est une forme d'émancipation envers les autorités publiques... Le Referendum est la manière la plus noble auquel une loi peut être établi: Pourtant, un jour, Louis Napoléon utilisa cette manière du suffrage universel direct qui marqua les esprits... Le Peuple ne peut pourtant nier le rôle évident que représente le referendum dans le principe civique et morale de "l'individue et de l'individu" dans le terme de Démocratie... Ce principe pourtant, peut être juste consultatif mais il permet ainsi à l'individu de se mettre en situation auquel se retrouve exposer les élu"e"s... Certains voient dans le referendum une forme de combat de coq ou de boxe, en tout cas, à l'image d'un vote électif, il est un aspect fondamentale d'une cohésion morale auquel la démocratie doit faire face: Il surpasse l'aspect de l'état et sans le remettre en cause, il est capable de pointer certaines choses de la vie quotidienne. Dans certains pays, il y a l'aspect de pétition qui peuvent être soumise au suffrage universel indirect... Le suffrage universel direct auquel appartient le Référendum est un aspect essentiel du caractère humain auquel un peuple veut s'adresse envers ses nouvelles générations... Le fait de débattre est un outil essentiel en terme de communication et pourtant dans certains cas, la question du Référendum relève de l'intérêt de l'état régalien, c'est en cela que certains hésitent sur son aspect même mais il montre l'aspect même de l'interlocuteur qui propose le sujet de la question. Le référendum est une loi d'utopie qui pourtant montre l'aspect réel de l'individu dans la société: En cela, j'accorde une importance réelle dans la constitution de Y'becca et des Républiques d'Israël et de la Palestine ainsi que dans toutes les Nations Morales et Physiques pour une reconnaissance morale et intellectuel dans le référendum: Son vote est lié malheureusement à des disputes entre des élu"e"s du Suffrage universel indirect... Toutefois, tout comme le vote direct du parlement et tout vote indirect du parlement, le référendum ne peut être organiser pour un Conflits d’intérêts et en cela, c'est au pouvoir judiciaire et à ses membres qu'il soit public et privé tout en maintenant et mettant l'aspect du service public militaire et civil dans la lutte contre les Conflits d’intérêts qui pourrait s'ingérer dans la teneur du débat et du vote: L'aspect du Général, de la société et l'individu doit être soulever en soulevant toutes les égalités et inégalités que peuvent engendrer le référendum... Certains peuvent s'amuser à créer de lois et des référendum pour des Conflits d’intérêts, pour créer des désordres et par gloire personnel... Cela n'est pas dans l'intérêt de l'harmonie sereine auquel nous devons être en ces situations profondes de changement de climat: "De jour en jour; le petit Nuage de Magellan et La Galaxie d'Andromède évolue depuis µ Êta Careme" s'écrie Nagaliew la mouette aux yeux verts..."
L'aspect du référendum est un droit de cité et de navire dans les prochains siècles à venir; et le juge suprême de la république de l'olivier s'y engage et dans des situations d'urgence, notre professionnalisme institué par la philosophie et la prudence du référendum nous permettra d'avoir l'anticipation sur le danger qu'il soit matérielle, morale et naturelle, ils peuvent être distinct ou englobé, Le référendum et ses principes il est un aspect fondamentale d'une cohésion morale auquel la démocratie, une armée ou un navire doit faire face... Le Laïc et l’Éternel devant la démocratie et la Nature. Conflits d’intérêts... Le clans des mouettes et la cinquième république devant l'adversité des peurs et des intérêts... Nous sommes prêt à faire face à l'avenir... La République de l'Olivier...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie

------------------------------

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

" PEUPLES DE JÉRUSALEM CE QU'IL Y A, C'EST LE DIRE SUR LE DISCOURS.
LE DÉVELOPPEMENT EST UN POUMON DU DESTIN CAR LE TEMPS DOIT ÊTRE
POUR PERMETTRE LA SITUATION DE CONSCIENCE DANS L'HANDICAP.
L'HABITUDE ET L'HARMONIE DOIVENT ÊTRE ROMPUES QUAND LA HAINE
S'ENRICHIT DE LA GUERRE.

PEUPLES DE JÉRUSALEM, MACHU PICCHU ET PÉKIN SONT DES CITÉS CONSTRUITES
SUR LA FOI, LA CONVICTION, LA CONNAISSANCE ET LA SURVIE DE POLITIQUES
DANS L'HISTOIRE: UNE AMBASSADE N'EST PAS UN GOUVERNEMENT
ET LA CITOYENNETÉ N'EST PAS L'HUMANITÉ:
NON AUX ESCLAVAGES, CÉLESTE JÉRUSALEM.

Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   Ven 8 Déc à 8:57

Y'becca ou murmure de l'Arbre-Olivier.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t41-y-becca-ou-murmure-de-l-arbre-olivier

Profils des Juges du Secourisme et
la république de l'Olivier.

Chére Minouska, Féline de Pierre et Yvette et toutes les bonnes volonté(e)s

Je regarde le temps différemment après la mort de Athéna la chatte Bleue.
De longues années à voyager; à travailler et à écrire... Tel un Spartiate, je me suis emprunt à une apogée sur la compréhension du monde qui m'entourai de ses richesses; J' y ai rencontré des lueurs, des affronts et des forces.

Je regarde celle qui a su réveiller la force de réveiller ces écrits que j'ai voulu sauvegarder par le fait que après
tout, aide toi et le ciel te répondra: Et je dois dire que ma volonté fut exaucer... Alors je regarde Minouska, une chatte qui a recueilli mon cœur en lambeau lors de la guerre ou intifada, si vous préférez:

Le Juge Suprême de la république de l'Olivier est un personnage
qui doit s'informer et accueillir la Parole de l'un et de l'Autre. Il se doit d'écrire des vers, des proverbes, des espoirs, des fables car notre peuple aime cela: Ni fouet, ni chaines ! être sérieux devant les nuages gris !
Car l'arbre peur garantir notre fraternité et la justice de l'eau propager la diversités des écritures des forets donc vers la connaissance et Yahvé... La République est le pilier de l’Âme dans le sens où il s’inclut dans le peuple et ne cherche pas à devenir idole, idolâtre ou idolâtré. Être humble doit être la qualité première du Juge Suprême de la République de l'olivier.

Dans la vallée du Nil à la plaine des cèdres; le juge suprême doit présenter ses hontes et ses espoirs... je vous fait part de mon expérience... Nuls réponses dans un premiers temps ne se fit entendre alors j'envoyai des mouettes, des chouettes et des canaris sous forme de lettre tel un oiseau qui apprends son premier envol.

Alors sous forme de mirage pour certains et pour d'autres, cela s'appelle un message. Je me fis ce constat et que la volonté en soit ainsi si il ne veulent pas entendre;

"Propage la Connaissance des serments car ce sont les hommes qui s'entretuent par leur entreprise, leur volonté et leur désir! Car certains vomissent sur la fraternité voilà un maillon de haine du trois en un délivré par le vieux coq... Rétablit l'apprentissage de l'Espérance sur l'apprentissage de marcher ! La canne de l'age n'est pas un spectre; elle est une source d'eau ! Tu apprendra à entendre ta douleur devant la faim ! Nous sommes des étapes et en cela cherche le fait d'exister ! La République est le pilier de l’Âme dans le sens où elle s’inclut dans le peuple et ne cherche pas à devenir idole, idolâtre ou idolâtré. Être humble doit être la qualité première !

Ecrit de
TAY
La chouette Effraie.

-------------------------

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

" PEUPLES DE JÉRUSALEM CE QU'IL Y A, C'EST LE DIRE SUR LE DISCOURS.
LE DÉVELOPPEMENT EST UN POUMON DU DESTIN CAR LE TEMPS DOIT ÊTRE
POUR PERMETTRE LA SITUATION DE CONSCIENCE DANS L'HANDICAP.
L'HABITUDE ET L'HARMONIE DOIVENT ÊTRE ROMPUES QUAND LA HAINE
S'ENRICHIT DE LA GUERRE.

PEUPLES DE JÉRUSALEM, MACHU PICCHU ET PÉKIN SONT DES CITÉS CONSTRUITES
SUR LA FOI, LA CONVICTION, LA CONNAISSANCE ET LA SURVIE DE POLITIQUES
DANS L'HISTOIRE: UNE AMBASSADE N'EST PAS UN GOUVERNEMENT
ET LA CITOYENNETÉ N'EST PAS L'HUMANITÉ:
NON AUX ESCLAVAGES, CÉLESTE JÉRUSALEM.

Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   Ven 8 Déc à 8:57

Le Hérisson et la Mouette.
Je revenais d'un marché au jouet et la journée était plutôt exaltante.
Le soleil n'était pas couché et je rentrai plutôt car il y avait eu une coupure d'électricité dans la salle où les exposants avaient réuni leurs différents articles pour cette journée spéciale. je prenais ma voiture et je redevenais la chouette effraie... je trouvai emplacement auprès du théâtre de la Digue... Lorsque j’entendis Nagaliew la mouette aux yeux verts me prévenir : " Nous avons un nouveau compagnon dans notre arche, va rejoindre ta mère, TAY La chouette effraie."
Sur mon chemin je vis des anciennes affiches sur la Guerre d'Espagne de 1936 et surtout celle d'une réunion pour la Liberté de Ebru Firat. J'appelai donc ma mère par Téléphone portable et je me retrouvé allées Charles de Fitte prés d'un jardin... Elle m'attendais et dit :
"Tu es en avance; ta mouette est encore venu frapper à ma fenêtre comme chez Nadiége et Sylvaine. On va avoir des rats si ça continue..." Puis elle se mit à rire et surtout ne jamais comprendre une mère qui de plus sait lire dans les nuages...Ebru Firat... Lorsque nous voyions un jeune homme parlait avec une femme et son enfant dans le berceau... Il montre une sorte de furet caché dans son manteau... Je dis à ma mère qu'il faudrait aller voir le petit animal et là un corbeau se mit à croasser dans le jardin public à côté du musée des Abattoirs. Marathon Toulouse, approchons du jeune homme et que voyions nous : Un bébé hérisson dans ses bras.
Il nous explique qu'il vient juste de le trouver et qu'il colle des affiches pour Ebru Firat pour une réunion le 19 Octobre 2016, Salle San Subra... Il s'est « échapper » du jardin dit-il et je lui réponds comment se fait-il au milieu d'un jardin au cœur de Toulouse. On pose des questions au jeune homme et nous réponds qu'il est un australien de Melbourne vivant en France depuis six ans... Je lui dis attendez ; on ne peut pas laissez cet hérisson tout jeune et qui vient de finir son sevrage au cœur d'une ville hostile. Je vais donc chercher une cage dans un lieudit et le recueillons dans notre humble demeure. L'Australien nous dit quel nom allons lui donner et ma mère de lui répondre :
"MOISE. Trouvait au cœur du béton de la ville Rose."
"Amusant, Madame... Moise. ça sonne bien mais qui va le soigner !"
"Nous connaissons des habitués et puis ce n'est pas la première fois que je recueille ce genre d'animal."
"Un hérisson par Zarathoustra, voilà, un bien aimable compagnon dans cette aventure..." me dis-je et je vois là
Le corbeau qui guettait sa victime ou qui suivait son bienfaiteur de friandise. Et la Mouette qui chantait une nouvelle fable dans ma tête, Petite Nagaliew...
Je regardais l'Australien de Melbourne avec ma mère et lui dit:
"Que La Force t'accompagne à toi et pour Ebru Firat."
"Et nous répondit qu'il pensait qu'elle parviendrai tout comme Moise à retrouver la liberté Sauvage de Zarathoustra et
la chaleur de son foyer Naturel: La Liberté.
J'ignore le lien que cela peut procurer en vos cœurs mais je vous fais part de cette rencontre entre Le Hérisson et La Mouette sous le Regard du Corbeau et des prières de Ebru Firat.
Ecrit de
TAY
La chouette effraie

------------------------------

Horizons et écritures ou Néandertalien et Sapiens

Pourquoi le temps et l'espérance...? Oui, l'espace et l'espérance...! Le temps est une notion de vie et je n'ai pas eu besoin de l'apprendre chez les philosophes... Oui, le temps et l'espace sont aussi liées que la vie se rapporte à l'espérance et je n'ai pas besoin de formules scientifiques pour me dire qu'il n'y a rien d'intellectuel dans ce que je dis... Malgré tout, il y a cette formule irréaliste et pourtant vrai: Rien et tout à la fois, le souffle

Le dessin désigne l'espérance et l'art se repose sur la prudence des lieux... On désigne la chasse mais à cette heure aucun dessin archéologique ne représente de meurtres... On prétends que l'histoire est né de l'écriture... Alors depuis quand le meurtre s'est il gangrené à l'histoire, Patriotes...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

--------------------------------

SENTIMENTS DU CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   Ven 8 Déc à 8:57

l’Encyclopædia Britannica et le blokehus.

LE HUIT DÉCEMBRE 2017

Un blocus (de l'ancien wallon blokehus) est une opération visant à couper le ravitaillement (nourriture, armes...) ou les communications d'une zone (ville, région, pays) par la force. Le terme blocus ne doit pas être confondu avec l'embargo ou les sanctions qui sont des barrières légales au commerce et est différent du siège qui vise plutôt une ville ou une forteresse. Historiquement, le blocus prenait place sur mer avec une puissance qui bloquait le commerce maritime avec le pays cible ; cependant bloquer les transports terrestres peut également être considéré comme un blocus.

Des patrouilles à proximité d'un port ennemi dans le but d'empêcher la sortie des forces navales est aussi appelé un blocus. Lorsqu'une ville côtière est assiégée depuis la terre, il est courant que les assaillants réalisent un blocus du côté maritime. Le blocus également désigne l'interruption des communications par le brouillage des ondes radios ou par l'endommagement des câbles sous-marins.


TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS
45 minil y a 45 minutes
LES ÉLECTRICES ET LES ÉLECTEURS ESPAGNOLES ET ESPAGNOLS S'APPRÊTENT À VOTER DANS LES ÉLECTIONS DU PARLEMENT DE CATALOGNE POUR ÉLIRE UN REPRÉSENTANT ET UNE ÉQUIPE POUR LE BIEN ÊTRE D'UNE CONSCIENCE, D'UNE CONSTITUTION ET DE SES PEUPLES: L'ÉCOUTE ET L'ÉCOLE. TAY


חדשות עשר‏ Compte certifié @news10
מתאם הפעולות בשטחים, אלוף יואב (פולי) מרדכי, במסר לפלסטינים: ״קיצוניים אינטרסנטיים רוצים להתסיס את הרחוב בשקרים ובסילופים כי זו מלחמת דת. אני מפציר בכם אל תתנו להם להרוס את חגי הכריסמס, התיירים שבדרך אליכם ואת השקט שבלעדיו פריחה חיובית משמעותית עשויה לרדת לטימיון״ @zeragil

En réponse à @news10 @zeragil
On était perdu. Redoutable blocus que celui-ci : la mer montante. La marée croît insensiblement d’abord, puis violemment. Arrivée aux rochers, la colère la prend, elle écume.
« Les Travailleurs de la mer », Œuvres complètes de Victor Hugo, vol. roman III, éd. Robert Laffont.

-------------------

État-Major Armées‏Compte certifié @EtatMajorFR
Le général Lecointre rencontre son homologue saoudien. Point sur la situation sécuritaire, les enjeux et les défis à relever.

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 2 minil y a 2 minutes
En réponse à @EtatMajorFR
On était perdu. Redoutable blocus que celui-ci : la mer montante. La marée croît insensiblement d’abord, puis violemment. Arrivée aux rochers, la colère la prend, elle écume.
« Les Travailleurs de la mer », Œuvres complètes de Victor Hugo, vol. roman III, éd. Robert Laffont.

-------------------

Sanaa Center‏ @sanaacenter 18 hil y a 18 heures
"Concurrently, there is also widespread social stigma around mental illness, with many Yemenis reluctant to discuss their concerns or seek professional services for conditions they may be suffering. Reports suggest that Yemenis suffering from.." #Yemen http://sanaacenter.org/publications/analysis/5119

-------------------

Gouvernement‏Compte certifié @gouvernementFR

"Je dirai malgré tout que cette vie fut belle"
Dernier hommage de la République à l’académicien et homme de plume Jean d’Ormesson aux Invalides.

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 9 minil y a 9 minutes
En réponse à @gouvernementFR @EmmanuelMacron et
Le vote contre l'embargo américain démontre la nécessité de mettre fin au blocus [contre Cuba], mais aussi au système qui engendre l'injustice sur notre planète, dilapide les ressources naturelles et met en danger la survie de l'homme.
Fidel Castro

“D'idées vraies en idées vraies et de clarté en clartés, le raisonnement peut n'arriver qu'à l'erreur.”
De Rivarol / De l'homme intellectuel et moral

“La clarté de la lune dépend de l'ombre des pins.”
De Koan zen

------------------------

On contemplait la mer, on écoutait le vent, on se sentait gagner par l’assoupissement de l’extase. Quand les yeux sont remplis d’un excès de beauté et de lumière, c’est une volupté de les fermer. Tout à coup on se réveillait. Il était trop tard. La marée avait grossi peu à peu. L’eau enveloppait le rocher. On était perdu. Redoutable blocus que celui-ci : la mer montante. La marée croît insensiblement d’abord, puis violemment. Arrivée aux rochers, la colère la prend, elle écume.

« Les Travailleurs de la mer », dans Œuvres complètes de Victor Hugo, vol. roman III, Victor Hugo, éd. Robert Laffont, 2002 (ISBN 2-221-09672-X), partie Première partie : Sieur Clubin, chap. VIII (« La chaise Gild-Holm-'UrV »), livre premier (« De quoi se compose une réputation »), p. 69 - Victor Hugo

-------------------------

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS
1 hil y a 1 heure
PEUPLES DE JÉRUSALEM CE QU'IL Y A, C'EST LE DIRE SUR LE DISCOURS. LE DÉVELOPPEMENT EST UN POUMON DU DESTIN CAR LE TEMPS DOIT ÊTRE POUR PERMETTRE LA SITUATION DE CONSCIENCE DANS L'HANDICAP. L'HABITUDE ET L'HARMONIE DOIVENT ÊTRE ROMPUES QUAND LA HAINE S'ENRICHIT DE LA GUERRE. TAY

PEUPLES DE JÉRUSALEM, MACHU PICCHU ET PÉKIN SONT DES CITÉS CONSTRUITES SUR LA FOI, LA CONVICTION, LA CONNAISSANCE ET LA SURVIE DE POLITIQUES DANS L'HISTOIRE: UNE AMBASSADE N'EST PAS UN GOUVERNEMENT ET LA CITOYENNETÉ N'EST PAS L'HUMANITÉ: NON AUX ESCLAVAGES, CÉLESTE JÉRUSALEM. TAY

---------------------


“Le génie de notre langue est la clarté.”
De Voltaire / France-français
“La clarté est la politesse de l’homme de lettres.”
De Jules Renard / Journal
“La première qualité du style, c'est la clarté.”
De Aristote

------------------------

RAPPORT DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY La chouette effraie

ET

LE HUIT DÉCEMBRE 2017

GORDON PACHA RACONTE:

Un kōan ( transcription du japonais : こうあん, prononciation japonaise on'yomi du terme chinois : chinois : 公案 ; pinyin : gōng'àn, littéralement : arrêt faisant jurisprudence) ou koan est une brève anecdote ou un court échange entre un maître et son disciple, absurde, énigmatique ou paradoxal, ne sollicitant pas la logique ordinaire1, utilisée dans certaines écoles du bouddhisme chan (appelé son en Corée, zen au Japon ou Thiền au Viet Nam). Un hua tou (terme chinois ; japonais : wato) est semblable mais ne consiste qu'en une courte phrase, parfois issue d'un kōan2.

Selon le dictionnaire encyclopédique chinois Cihai (辞海, cíhǎi zh:辞海), publié en 1936, le kōan est un objet de méditation qui serait susceptible de produire le Satori ou encore de permettre le discernement entre l'éveil et l’égarement. Le terme de gōng'àn est emprunté au vocabulaire juridique de la Chine ancienne. Voisin du sens d'ukase, il désignait les décisions officielles des bureaux gouvernementaux qui faisaient force de loi.

Aujourd’hui les kōan sont l'un des principaux outils d'enseignement et de discipline de la tradition Rinzai. La tradition Sōtō a donné plus d'importance à la seule posture assise dite zazen qui repose sur l'enseignement de Dogen.

Un kōan peut prendre la forme du compte-rendu d'une discussion célèbre entre deux maîtres du chan (ou zen) car Le kōan est et prend la forme d'une aporie qui ne peut être résolue de manière intellectuelle. Le méditant doit délaisser son appréhension habituelle des phénomènes pour se laisser pénétrer par une autre forme de connaissance intuitive."

AINSI;

la « falaise du crâne » ! Le Calvaire de Gordon est situé à Jérusalem, en dehors des murs de la ville antique et à proximité de la Porte de Damas au-dessus de la « falaise du crâne ». Depuis la fin du XIXe siècle ce lieu est considéré par certains comme celui où Jésus fut crucifié, en opposition au site traditionnel du Golgotha, dont la légende dit qu'il a été identifié au IVe siècle à la demande d'Hélène la mère de l'empereur Constantin Ier.

Juste à côté de la « falaise du crâne » un lieu appelé Tombe du jardin est beaucoup plus célèbre grâce notamment aux guides touristiques. Depuis 1894 et l'achat juste à côté de ce terrain par la Garden Tomb Association, la tombe antique qui s'y trouve est en effet présentée comme la tombe de Joseph d'Arimathée dans laquelle, selon les évangiles, il aurait mis Jésus après sa crucifixion avant que celui-ci ne « ressuscite » moins de deux jours après. Près de 100 000 touristes et pèlerins visitent chaque année ce site dont l'atmosphère calme et apaisante contraste avec celle de l'Église du Saint-Sépulcre...!

“L'architecte, c'est formuler les problèmes avec clarté.”
De Le Corbusier...

“La clarté ne naît pas de ce qu'on imagine le clair, mais de ce qu'on prend conscience de l'obscur.”
De Carl Gustav Jung...

KHARTOUM, SAANA ET MAINTENANT TOI, JÉRUSALEM... "

L’ÂME DE GORDON PACHA RETOURNE EN MON CŒUR MAIS JE CHERCHE LES MOTS QU'IL A PU TROUVER POUR ESSAYER DE RASSEMBLER CE PAYS QUI EST LE SOUDAN ET QU'IL AIMAIT TENDREMENT:

“Et dans la tempête et le bruit La clarté reparaît grandie...”
De Victor Hugo / Ruy Blas.

PEUPLES DE JÉRUSALEM, MACHU PICCHU ET PÉKIN SONT DES CITÉS CONSTRUITES SUR LA FOI, LA CONVICTION, LA CONNAISSANCE ET LA SURVIE DE POLITIQUES DANS L'HISTOIRE: UNE AMBASSADE N'EST PAS UN GOUVERNEMENT ET LA CITOYENNETÉ N'EST PAS L'HUMANITÉ: NON AUX ESCLAVAGES, CÉLESTE JÉRUSALEM. TAY

RAPPORT DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY La chouette effraie

DONC,

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

" PEUPLES DE JÉRUSALEM CE QU'IL Y A, C'EST LE DIRE SUR LE DISCOURS.
LE DÉVELOPPEMENT EST UN POUMON DU DESTIN CAR LE TEMPS DOIT ÊTRE
POUR PERMETTRE LA SITUATION DE CONSCIENCE DANS L'HANDICAP.
L'HABITUDE ET L'HARMONIE DOIVENT ÊTRE ROMPUES QUAND LA HAINE
S'ENRICHIT DE LA GUERRE.

PEUPLES DE JÉRUSALEM, MACHU PICCHU ET PÉKIN SONT DES CITÉS CONSTRUITES
SUR LA FOI, LA CONVICTION, LA CONNAISSANCE ET LA SURVIE DE POLITIQUES
DANS L'HISTOIRE: UNE AMBASSADE N'EST PAS UN GOUVERNEMENT
ET LA CITOYENNETÉ N'EST PAS L'HUMANITÉ:
NON AUX ESCLAVAGES, CÉLESTE JÉRUSALEM.

Je suis Y'becca".

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   Ven 8 Déc à 9:51

💃💃💃💃👫💃💃💃💃💃: Le Champagne de Jacques Higelin. La tragédie de ceux qui sont dévorés par la transcendance de leurs désirs. Une science qui se développe en croyant détourner le destin: QUEL ERREUR...!

"Qu'est-ce que Jérusalem ? Nos lieux saints sont bâtis sur les ruines du temple juif que les romains ont abattu. Les musulmans ont battis leurs lieux de culte sur les vôtres. Qu'y a-t-il de plus sacré ? Le mur ? La mosquée ? Le sépulcre ? Qui est légitime ? Nul n'est légitime. Tous sont légitimes."
Citation de personnage de fiction
Balian (Kingdom of Heaven)

- Que vaut Jérusalem pour toi ?

- Rien... Et Tout.

Balian et Saladin

Les otherkin sont des personnes qui se considèrent comme étant non-humaines. Cette distinction s'est faite connaître à l'origine sur une communauté Internet anglophone. Les otherkin se considèrent eux-mêmes comme des créatures mythiques ou légendaires, ou bien des animaux non-humains. Ils expliquent leurs croyances par la réincarnation (posséder une âme non-humaine), l'ascendance, une métaphore symbolique1 ou simplement un trouble psychologique. Beaucoup revendiquent un don de métamorphose mentale, mais non de métamorphose physique.

Les créatures auxquelles les otherkin s'identifient communément incluent surtout les loups et les dragons, mais aussi les anges, démons, elfes, licornes, extraterrestres, fées, kitsunes, lycanthropes et vampires, entre autres2,3. Les personnes extérieures considèrent généralement les croyances des otherkin avec perplexité, sinon avec mépris4.

Histoire

Le mot « Otherkin » est un néologisme formé par other (« autre ») et kin (« lignée ») en anglais, il se traduit donc par « autre lignée ». Le concept d'Otherkin semble apparaître en 1972, quand les premiers groupes de personnes s'identifient à des elfes5. La première utilisation enregistrée de l'expression « otherkin » pour les désigner est mentionnée en juillet 1990. Le mot « otherkin » lui-même est signalé dès avril 19901. La plus ancienne ressource d'Internet mentionnant les otherkin est le « Digest Elfinkind », une Liste de diffusion entamée en 1990 par un étudiant de l'Université du Kentucky à destination des « elfes et des observateurs intéressés ». Toujours au début des années 1990, des newsgroups tels qu'alt.horror.werewolves6 et alt.fan.dragons, sur Usenet, sont initialement créés pour que les fans de ces créatures se réunissent dans le contexte de la Fantasy, de la littérature et des films d'horreur, mais accueillent progressivement des personnes qui s'identifient comme des créatures mythologiques1,7. En 1993, le groupe des therians (identifiés à des animaux) est ouvert, suivi l'année suivante par celui des dragons5. Il est possible que ces communautés aient pu exister de manière plus dispersée avant l'avènement des moyens de communication modernes ayant fourni un socle commun leur permettant d'entrer en contact8

Le 6 février 1995, un document intitulé le Elven Nation Manifesto (« manifeste de la nation elfique ») est publié sur Usenet, y compris à destination des groupes alt.pagan et alt.magick9. Sur Usenet lui-même, le document a été presque universellement considéré comme un troll ou une tentative d'une extrême naïveté. Cependant, de nombreuses personnes sont entrées en relation avec l'auteur original pour rejoindre sa liste de diffusion, « Digest Elfinkind », dont est issue le terme d'« otherkin »10. Ces otherkin sont pour la plupart des admirateurs des elfes et des membres de communautés en ligne du début et du milieu des années 199010.
Description

Les otherkin sont réunis par la sensation selon laquelle ils sont « autre chose qu'humains ». Certains revendiquent leur filiation directe avec des créatures mythologique grâce à l'existence de textes fondateurs anciens mentionnant des créatures comme les ancêtres directs de communautés humaines, comme les elfes Tuatha Dé Danann en Irlande, les anges mentionnés dans la Bible ou les empereurs orientaux qui portaient le titre de « fils du dragon ». D'autres s'identifient à des animaux. La définition la plus courante des otherkins est que, « si leur enveloppe est humaine, leur âme ne l'est pas »11. Les témoignages insistent beaucoup sur la sensation d'être différent. La définition des otherkins s'est élargie avec le temps, notamment sous l'influence des revendications de la communauté LGBT : il s'agit pour une personne de revendiquer l'identité qu'elle s'est choisie, et le droit d'être respectée en tant que telle. Le néologisme récent de « transespèces », créé en France, témoigne d'une volonté de se détacher de tout mysticisme5.

Il existe différentes communautés, en fonction des animaux ou des créatures concernés. La majorité sont des loups et des dragons5 (Draconity, « draconiques »)12,13. Les therians se décrivent comme étant « en partie des animaux ». Certaines personnes identifiées à des vampires imitent le mode de vie de ces créatures légendaires. Vampires et thérians sont généralement considérées comme faisant partie des otherkin par la plupart de ceux-ci, mais leurs croyances et leurs pratiques sont distinctes, et ils rejoignent des mouvements qui leur sont propres en dépit de ces quelques points communs1. Les otherkins sont également assez proches de la communauté furry, qui se décrit par une attirance pour les animaux anthropomorphes. Il est également possible pour un otherkin d'avoir plusieurs « personnalités » non-humaines5.

La plupart des otherkins se retrouvent sur des forums internet où la moyenne d'âge va de 15 à 24 ans, mais tous les âges peuvent être concernés. La plupart sont américains, mais il existe des communautés dans d'autres pays, notamment en France. Internet joue un rôle fondamental, en leur permettant de communiquer, de se rencontrer et d'échanger sur leurs sentiments et leurs expériences. En 2014, il existe des blogs, plusieurs dizaines de mailing lists, chats, forums et encyclopédies en ligne. Des rencontres physiques ont pu être organisées5.
Expériences

Selon leurs témoignages, certains otherkins prétendent pouvoir expérimenter la réincarnation, le voyage astral, la perception des auras et une télépathie permettant de percevoir des émotions et des sensations. Les voyages astraux leur permettraient de voir leur personnalité non-humaine dans une transe hors du corps. Le témoignage le plus partagé est celui du « shift », moment où la personnalité non-humaine domine, et la sensation fréquente de ne pas être humain. Tous ne partagent pas la croyance aux expériences paranormales ni une vision liée à la spiritualité. Certains otherkins pensent avoir une simple « anormalité psychologique », et expérimenter des crises proches de celles des personnes avec syndrome d'Asperger5.
Explications et analyses

Les otherkin s'appuient principalement sur la croyance en la réincarnation et la transmigration des âmes. Leur vie antérieure en tant que créature mythologique aurait affecté leur incarnation actuelle, selon cette idéologie11. En 2001, Village Voice rapproche un groupe d’elfkins américains du courant New Age initié dans les années 1980. La sociologue Danielle Kirby rejoint cette interprétation, ajoutant que les convictions des thérians et des otherkins se rapprochent du néopaganisme, malgré un certain flou dans les idées. De même, tous les otherkins n'adhèrent pas à un système de croyances païen. Il n'existe ainsi ni rite, ni pratique commune, seulement un partage d'expériences personnelles. Certains membres ont cependant des croyances rattachées au mouvement New Age (enfants indigos) ou au chamanisme (appel au « nettoyage d'aura »)5.
Accueil

Les otherkins sont généralement considérés avec méfiance, leur présence sur internet a entraîné en retour une vague de critiques. La plupart y voient un « passe-temps d’adolescent en mal de reconnaissance ». Une autre critique est issue du mouvement LGBT, considérant que les otherkins ridiculisent leurs propres arguments en assimilant reconnaissance de l'appartenance à un genre et reconnaissance de l'appartenance à une espèce5.
Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Otherkin » (voir la liste des auteurs).

↑ a, b, c, d et e Lupa 2007, p. 25-26, 50, 52
↑ (en) Nick Mamatas, « Elven Like Me », The Village Voice, New York, vol. 46, no 7,‎ february 20 2001, p. 35 (lire en ligne [archive])
↑ Penczak 2007, p. 416–417; 441
↑ (en) « Nonsense in America:The Lure of the Irrational » [archive], Wooster.edu (consulté le 8 mars 2006)
↑ a, b, c, d, e, f, g, h et i Clairouin 2014
↑ (en) Chantal Bourgault Du Coudray, The Curse of the Werewolf: Fantasy, Horror and the Beast Within, London, I. B. Tauris, 2006, poche (ISBN 978-1-84511-158-Cool
↑ (en) D. Cohen, Werewolves, New York, Penguin, 1996, 1e éd. (ISBN 978-0-525-65207-6, OCLC 32892850, LCCN 95034934), p. 104
↑ (en) Daniele Kirby, Alternative Worlds: Metaphysical questing and virtual community amongst the Otherkin http://escholarship.library.usyd.edu.au/journals/index.php/SSR/article/view/259/238 [archive]
↑ (en) Adrian Mulvaney aka Morningstar, Elven Nation Manifesto in The Elven Nation Manifesto…..everyone must read this!!!!, 6 février 1995, message posté sur les newsgroups alt.astrology, alt.consciousness, alt.dreams, alt.folklore.ghost-stories, alt.magick, alt.magick.sex, alt.meditation, alt.mythology, alt.out-of-body, alt.pagan et soc.culture.celtic. lire en ligne via Google Groups [archive]
↑ a et b (en) Willow Polson, The Veil's Edge: Exploring the Boundaries of Magic, New York, Citadel Press, 2003, poche (ISBN 978-0-8065-2352-1, LCCN 2002113405), p. 95
↑ a et b Tirl Windtree, « What are otherkin » [archive] (consulté le 15 septembre 2009)
↑ The Draconity FAQ [archive]
↑ alt.fan.dragons [archive]

Annexes
Articles connexes

Thérianthropie
Fandom furry
Changeling (folklore)
Totémisme

Liens externes

(en) Otherkin.net [archive]
(en) Otherkin FAQ [archive]
(fr) Community Otherkin [archive]

Articles

(en) Alternative Worlds: Metaphysical Questioning and Virtual Community amongst the Otherkin [archive]
Olivier Clairouin, « Pas complètement humains : la vie en ligne des thérians et otherkins », Le Monde,‎ 20 mai 2014 (lire en ligne [archive])

Bibliographie
(en) Lupa, A Field Guide to Otherkin, Stafford, Immanion Press - Megalithica Books, 2007, 1e éd., 312 p., poche (ISBN 978-1-905713-07-3, OCLC 137242792)
(en) Christopher Penczak, Ascension Magick: Ritual, Myth & Healing for the New Aeon, Woodbury, Llewellyn Worldwide, 2007, 1e éd., poche (ISBN 978-0-7387-1047-1, LCCN 2006048762), p. 416–417; 441

AINSI,

DÉFINITION D'UN TEXTE QUI PERMET DE DISTINGUER QUE THÉRIANTHROPIE ET MÉTAMORPHOSE APPARTIENNENT AUX TERMES DES MÉTAPHORES MAIS POSSÈDENT DES VARIATIONS QUI PERMET DE DIRE QUE LEURS FORMULES NE SONT PAS AUSSI IDENTIQUE QUE L'ON VEUT NOUS LE FAIRE CROIRE: DES VARIATIONS QUI NE PEUVENT DIRE QUE THÉRIANTHROPIE ET MÉTAMORPHOSE SOIENT DES SYNONYMES PARFAIT.

La thérianthropie ou zooanthropie est la transformation d'un être humain en animal1, de façon complète ou partielle, aussi bien que la transformation inverse dans le cadre mythologique et spirituel concerné. Ce thème très ancien plonge ses racines dans le chamanisme et apparait sur d'anciens dessins dans des grottes préhistoriques, comme la grotte des Trois-Frères en Ariège2, il s'exprime aussi à travers de nombreuses légendes, comme celles du nahualisme ou de la lycanthropie. En ce qui concerne l'étude culturelle, mythologique et anthropologique, la thérianthropie décrit un personnage qui partage des traits humains avec des capacités ou des traits empruntés à d'autres animaux. L'exemple le mieux connu est celui du lycanthrope (qui inclut le loup-garou européen), un hybride mi-homme mi-loup, mais il n'est pas le seul car la quasi-totalité des dieux égyptiens, possédant des têtes animales ou possédant la capacité de se changer en de tels animaux, sont aussi des thérianthropes. Plus récemment, la thérianthropie est devenue un thème populaire dans la sous-culture, probablement grâce aux nombreux films consacrés aux lycanthropes et aux animaux anthropomorphes, cette popularité se manifestant par l'apparition de mouvements comme celui du fandom furry et des otherkins.

La thérianthropie ou zooanthropie est la transformation d'un être humain en animal1, de façon complète ou partielle, aussi bien que la transformation inverse dans le cadre mythologique et spirituel concerné. Ce thème très ancien plonge ses racines dans le chamanisme et apparait sur d'anciens dessins dans des grottes préhistoriques, comme la grotte des Trois-Frères en Ariège2, il s'exprime aussi à travers de nombreuses légendes, comme celles du nahualisme ou de la lycanthropie. En ce qui concerne l'étude culturelle, mythologique et anthropologique, la thérianthropie décrit un personnage qui partage des traits humains avec des capacités ou des traits empruntés à d'autres animaux. L'exemple le mieux connu est celui du lycanthrope (qui inclut le loup-garou européen), un hybride mi-homme mi-loup, mais il n'est pas le seul car la quasi-totalité des dieux égyptiens, possédant des têtes animales ou possédant la capacité de se changer en de tels animaux, sont aussi des thérianthropes. Plus récemment, la thérianthropie est devenue un thème populaire dans la sous-culture, probablement grâce aux nombreux films consacrés aux lycanthropes et aux animaux anthropomorphes, cette popularité se manifestant par l'apparition de mouvements comme celui du fandom furry et des otherkins.

La Matinale LCI‏ @LaMatinaleLCI
28. C'est le nombre d'heures - de #travail hebdomadaire -, qui est réclamé par IG Metall, le plus puissant syndicat d'Europe.
C'est aussi le chiffre que @ClaireFournier_ a choisi de vous décrypter dans #LaMatinaleLCI de @PascaledeLaTour sur #La26.

NASA Earth‏Compte certifié @NASAEarth
This classic "Blue Marble" photograph of the Earth was taken 45 years ago today, on December 7, 1972, by the crew of Apollo 17. https://go.nasa.gov/2ihO24h #bluemarble

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS
SI NOUS VOULONS NOUS ÉTENDRE DANS L'INFINI; NOUS DEVRONS ÉTEINDRE NOS HAINES INTÉRIEUR. SI CE PARCOURS N'EST PAS VOTRE TASSE DE THÉ; SACHEZ QUE FAIRE CONNAÎTRE JÉRUSALEM EST AU DELÀ DES PIERRES ET DES THÉORIES: LA MATIÈRE ET LES VIDES OU LES LUEURS DU TEMPS. TAY

POUR JOHNNY HALLYDAY, IL EST DÉPLORABLE ET TRISTE QUE DES INDIVIDUS SE SOIENT AMUSER À COLPORTER DES RUMEURS SUR SA MORT ET SES ACTIVITÉS AU POINT QU'IL EST DÛ ALLER SUR DES PLATEAUX TÉLÉS POUR RENDRE COMPTE AUX CHAROGNARDS: CELA L'A ÉPUISÉ DANS SA TRANQUILLITÉ QUOTIDIENNE. TAY

UNE CHANSON POUR CES COUPLES ÉTERNEL QUI TRAVERSENT CES LAPS ET CES MOMENTS AVEC LA NAÏVETÉ ET L'ÉMOTION: UNE CHANSON QUI TRANSFORME UNE PULSION ROMANTIQUE EN UNE HISTOIRE D'AMOUR PARTAGÉE SANS SE SOUCIER DE LA NAÏVETÉ ET DE LA RUMEUR. L'ÉTHIQUE DE NATURE MONTRE QUE LA RESPONSABILITÉ MESURE LA PORTÉE DES ACTES QUI N'EN DEMEURENT QUE BEAUTÉ ET SANS UN QUELQUONQUE PÉCHÉ: ET PUIS, AU DIABLE, LA DOUCE RUMEUR ET FAISONS PLACE À L'INSOUCIANCE DE LA RAISON. Y'BECCA.
TAY

Michel Fugain - Une Belle Histoire
https://www.youtube.com/watch?v=AErazxVXkHw&sns=fb

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie

Le Lion et le Rat

Il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde :
On a souvent besoin d'un plus petit que soi.
De cette vérité deux Fables feront foi,
Tant la chose en preuves abonde.
Entre les pattes d'un Lion
Un Rat sortit de terre assez à l'étourdie.
Le Roi des animaux, en cette occasion,
Montra ce qu'il était, et lui donna la vie.
Ce bienfait ne fut pas perdu.
Quelqu'un aurait-il jamais cru
Qu'un Lion d'un Rat eût affaire ?
Cependant il advint qu'au sortir des forêts
Ce Lion fut pris dans des rets,
Dont ses rugissements ne le purent défaire.
Sire Rat accourut, et fit tant par ses dents
Qu'une maille rongée emporta tout l'ouvrage.
Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage.

Kingdom Of Heaven Soundtrack- The Battle Of Kerak.
https://www.youtube.com/watch?v=mfW4pefWaiI

La Colombe et la Fourmi

Le long d'un clair ruisseau buvait une Colombe,
Quand sur l'eau se penchant une Fourmi y tombe.
Et dans cet océan l'on eût vu la Fourmi
S'efforcer, mais en vain, de regagner la rive.
La Colombe aussitôt usa de charité :
Un brin d'herbe dans l'eau par elle étant jeté,
Ce fut un promontoire où la Fourmi arrive.
Elle se sauve ; et là-dessus
Passe un certain Croquant qui marchait les pieds nus.
Ce Croquant, par hasard, avait une arbalète.
Dès qu'il voit l'Oiseau de Vénus
Il le croit en son pot, et déjà lui fait fête.
Tandis qu'à le tuer mon Villageois s'apprête,
La Fourmi le pique au talon.
Le Vilain retourne la tête :
La Colombe l'entend, part, et tire de long.
Le soupé du Croquant avec elle s'envole :
Point de Pigeon pour une obole.

Frank Cordell - Khartoum - Overture
https://www.youtube.com/watch?v=eMRXiogNVHk

REGARDS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   Ven 8 Déc à 9:51

News | December 6, 2017
NASA Mars Rover Team's Tilted Winter Strategy Works

NASA's senior Mars rover, Opportunity, has just passed the shortest-daylight weeks of the long Martian year with its solar panels in encouragingly clean condition for entering a potential dust-storm season in 2018.

Before dust season will come the 14th Earth-year anniversaries of Mars landings by the twin rovers Spirit and Opportunity in January 2004. Their missions were scheduled to last 90 Martian days, or sols, equivalent to about three months.

"I didn't start working on this project until about Sol 300, and I was told not to get too settled in because Spirit and Opportunity probably wouldn't make it through that first Martian winter," recalls Jennifer Herman, power subsystem operations team lead for Opportunity at NASA's Jet Propulsion Laboratory in Pasadena, California. "Now, Opportunity has made it through the worst part of its eighth Martian winter."

The minimum-sunlight period for southern Mars this year was in October and November. Mars takes 1.88 Earth years to orbit the Sun and, like Earth, it has a tilted axis, so it gets seasons resembling Earth's but nearly twice as long.

Both Opportunity and Spirit are in Mars' southern hemisphere, where the Sun appears in the northern sky during fall and winter, so solar-array output is enhanced by tilting the rover northward. Spirit could not maintain enough energy to survive through its fourth Martian winter, in 2009, after losing use of two wheels, long past their planned lifetime. It became unable to maneuver out of a sand trap to the favorable northward tilt.

Opportunity's current exploration of fluid-carved "Perseverance Valley" positioned it well for working productively through late fall and early winter this year. The rover has used stops at energy-favorable locations to inspect local rocks, examine the valley's shape and image the surroundings from inside the valley.

The valley runs downhill eastward on the inner slope of the western rim of Endurance Crater, which is 14 miles (22 kilometers) in diameter. Since entering the top of the valley five months ago, Opportunity's stops between drives have been at north-facing sites, on the south edge of the channel. The rover team calls the sites "lily pads" and plans routes from each one safely to the next, like a frog hopping from lily pad to lily pad.

Herman's role includes advising others on the team how much energy is available each sol for activities such as science observations and driving. "Relying on solar energy for Opportunity keeps us constantly aware of the season on Mars and the terrain that the rover is on, more than for Curiosity," she said. She performs the same role for NASA's younger Mars rover, Curiosity, which gets its electrical energy from a radioisotope thermoelectric generator instead of solar panels. Wintertime conditions affect use of electrical heaters and batteries on both rovers, but influence Opportunity's activities much more than Curiosity's.

Opportunity has not always been on such suitable terrain for winter operations. In its fifth winter, in 2011-2012, it spent 19 weeks at one spot because no other places with favorable tilt were within acceptable driving distance. In contrast, it kept busy its first winter in the southern half of a stadium-size crater, where all of the ground faced north.

Besides tilt and daylight length, other factors in Opportunity's power status include how much dust is on the solar array and in the sky. Wind can clean some dust off the array, but can also stir up dust storms that block sunlight and then drop dust onto the rover. Southern-hemisphere autumn and winter tend to have clear skies over Opportunity, but the amount of dust on the solar array going into autumn has varied year-to-year, and this year the array was dustier than in all but one of the preceding autumns.

"We were worried that the dust accumulation this winter would be similar to some of the worst winters we've had, and that we might come out of the winter with a very dusty array, but we've had some recent dust cleaning that was nice to see," Herman said. "Now I'm more optimistic. If Opportunity's solar arrays keep getting cleaned as they have recently, she'll be in a good position to survive a major dust storm. It's been more than 10 Earth years since the last one and we need to be vigilant."

Planet-encircling dust storms are most likely in southern spring and summer on Mars, though these storms don't happen every Martian year. The latest such storm, in 2007, sharply reduced available sunlight for Spirit and Opportunity, prompting emergency cutbacks in operations and communications to save energy. Some atmospheric scientists anticipate that Mars may get its next planet-encircling dust storm in 2018.

In coming months, scientists and engineers plan to continue using Opportunity to investigate how Perseverance Valley was cut into the crater rim. "We have not been seeing anything screamingly diagnostic, in the valley itself, about how much water was involved in the flow," said Opportunity Project Scientist Matt Golombek, of JPL. "We may get good diagnostic clues from the deposits at the bottom of the valley, but we don't want to be there yet, because that's level ground with no more lily pads."

For more information about Opportunity, visit:

https://www.nasa.gov/rovers

https://marsrovers.jpl.nasa.gov

News Media Contact
Guy Webster
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif.
818-354-6278
guy.webster@jpl.nasa.gov

Laurie Cantillo / Dwayne Brown
NASA Headquarters, Washington
202-358-1077 / 202-358-1726
laura.l.cantillo@nasa.gov / dwayne.c.brown@nasa.gov

2017-313

https://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?feature=7018&utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=NASAJPL&utm_content=mer20171206

L’expédition Filchner ou expédition Deutschland1 est une expédition allemande en Antarctique au début du XXe siècle. Elle fut menée entre 1911 et 1912 par Wilhelm Filchner, une dizaine d'années après l'expédition Gauss allemande (1901-1903) d'Erich von Drygalski. Le pôle Sud n'est pas encore conquit au départ de l'expédition et Filchner espère pouvoir marquer l'histoire de l'Antarctique, bien qu'il n'ait pas de prétention sur le pôle2.

Expédition
Préparation et objectifs

Expédition Filchner

Filchner, militaire3, avait gagné de l'expérience après plusieurs expéditions en Russie et au Tibet mais une expédition de formation fut réalisée préalablement au Svalbard1, en été 19103 entre Isfjorden et Storfjorden2. Les plans de Filchner étaient bâtis sur l'idée que l'Antarctique était divisé en deux parties reliées par l'inlandsis de l'Antarctique2. Deux équipes conjointes qui, parties séparément en mer de Weddell et en mer de Ross, se rejoindraient sur le continent1 afin de vérifier cette hypothèse. La locomotion au sol serait assurée par des traîneaux et des poneys3. Cette idée sera reprise par la suite par Ernest Shackleton pour l'expédition Endurance. Le budget d'une telle opération, malgré le soutien de Léopold de Wittelsbach2, l'obligea cependant à ne partir qu'avec un seul bateau et donc à revoir ses objectifs à la baisse. Purement scientifique, l'expédition arbora cependant le pavillon de la Kaiserliche Marine2.
Vers le Sud

Filchner partit le 4 mai 1911 de Bremerhaven2 avec son équipe sur le bateau Deutschland, une ex-baleinière2 norvégienne adaptée aux conditions polaires et commandé par Richard Vahsel1. Vahsel était le second de l'expédition Gauss2. Passé par Buenos Aires et Montevideo pour embarquer des chiens de traîneaux, le navire passe également par la Géorgie du Sud le 21 octobre 1911 où Fillschner rencontre notamment Carl Larsen à Grytviken et embarque des poneys de Manchourie2. L'expédition profite de ce passage pour explorer la Géorgie du Sud-et-les Îles Sandwich du Sud2.

L'expédition repart de la Géorgie du Sud le 11 décembre 19112, puis entre dans la mer de Weddell et fait face au pack le 14 décembre 19112. Le 29 janvier 1912, le navire trouve une zone sans pack2, puis découvre la future côte de Luitpold3 que Fillschner nomme d'après le Léopold de Wittelsbach2.

Le 31 janvier 1912, le navire est bloqué par de la banquise2. Il s'avérera que cette masse est la barrière de Filchner-Ronne3, soit la limite sud de la mer de Weddell2. La baie de Vahsel est également baptisée2. En février 1912, Fillschner installe son camp de base sur un iceberg, mais celui-ci casse et il en résulte la perte de matériel et de provisions2. Fillschner tente une autre installation mais les conditions météorologiques devenant périlleuses pour le navire, l'équipe remonte dans le Deutschland et met cap au nord2.
Blocage par le pack

Le Deutschland se retrouva immobilisé dans le pack et il ne fut libéré des glaces six mois plus tard au nord de la mer de Weddell. Le capitaine Vahsel meurt le 8 août 1912 de la syphilis et le second Wilhelm Lorenz prend le commandement du navire2. Le Deutschland atteint finalement Grytviken le 19 décembre 19122

Après cette épreuve, le bateau était toujours capable de tenir la mer et parvint à rallier l'Allemagne1.
Postérité

Ce fut la première expédition à entrer plus loin dans la mer de Weddell que James Weddell lui-même près de 80 ans plus tôt. La côte de Luitpold, la baie de Vahsel, ainsi que la barrière de Filchner-Ronne doivent leur nom et leur baptême à l'expédition.

L'existence du Nouveau-Groenland méridional décrit par Benjamin Morrell fut infirmée et Filchner conclut que ce qui avait été vu par Morrell était un mirage1,2.
Bibliographie

(en) Beau Riffenburgh, Encyclopedia of the Antarctic, Routledge, 2007 (ISBN 978-0-415-97024-2)
(en) Wilhelm Filchner, To the Sixth Continent: The Second German South Polar Expedition (traduit en anglais depuis l'allemand par William Barr), Bluntisham Books/Erskine Press, 1994.
(en) Wilhelm Filchner et H. Seelheim, Quer durch Spitzbergen. Eine deutsche Übungsexpedition im Zentralgebiet östlich des Eisfjords, Berlin, Mittler und Sohn, 1911.

Notes et références

↑ a, b, c, d, e et f « Wilhelm Filchner, 1877-1957 » [archive], sur south-pole.com (consulté le 4 mars 2011)
↑ a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u et v Beau Riffenburgh, Encyclopedia of the Antarctic, p. 454
↑ a, b, c, d et e Beau Riffenburgh, Encyclopedia of the Antarctic, p. 394

[afficher]
v · m
Explorations polaires et missions scientifiques et militaires notables en Antarctique

Portail de l’Antarctique Portail de l’Antarctique Portail du monde maritime Portail du monde maritime Portail de l’exploration Portail de l’exploration Portail de l'Empire allemand Portail de l'Empire allemand

modifier | discuter
Bon thème
17 articles
Bon article Âge héroïque de l'exploration en Antarctique - Expéditions
Amundsen Expedition at South Pole.jpg

Expédition antarctique belge (1897-1899)
Bon article Expédition Southern Cross (1898-1900)
Bon article Expédition Discovery (1901-1904)
Expédition Gauss (1901-1903)
Expédition Antarctic (1901-1903)
Bon article Expédition Scotia (1902-1904)



Première expédition Charcot (1903-1905)
Article de qualité Expédition Nimrod (1907-1909)
Seconde expédition Charcot (1908-1910)
Expédition antarctique japonaise (1910-1912)
Bon article Expédition Amundsen (1910-1912)
Expédition Filchner (1911-1913)



Expédition antarctique australasienne (1911-1914)
Article de qualité Expédition Terra Nova (1910-1913)
Article de qualité Expédition Endurance (1914-1917)
Bon article Expédition Shackleton-Rowett (1921-1922)

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   Ven 8 Déc à 9:52

News | December 6, 2017
Found: Most Distant Black Hole

Scientists have uncovered a rare relic from the early universe: the farthest known supermassive black hole. This matter-eating beast is 800 million times the mass of our Sun, which is astonishingly large for its young age. Researchers report the find in the journal Nature.

"This black hole grew far larger than we expected in only 690 million years after the Big Bang, which challenges our theories about how black holes form," said study co-author Daniel Stern of NASA's Jet Propulsion Laboratory in Pasadena, California.

Astronomers combined data from NASA's Wide-field Infrared Survey Explorer (WISE) with ground-based surveys to identify potential distant objects to study, then followed up with Carnegie Observatories' Magellan telescopes in Chile. Carnegie astronomer Eduardo Bañados led the effort to identify candidates out of the hundreds of millions of objects WISE found that would be worthy of follow-up with Magellan.

For black holes to become so large in the early universe, astronomers speculate there must have been special conditions to allow rapid growth -- but the underlying reason remains mysterious.

The newly found black hole is voraciously devouring material at the center of a galaxy -- a phenomenon called a quasar. This quasar is especially interesting because it comes from a time when the universe was just beginning to emerge from its dark ages. The discovery will provide fundamental information about the universe when it was only 5 percent of its current age.

"Quasars are among the brightest and most distant known celestial objects and are crucial to understanding the early universe," said co-author Bram Venemans of the Max Planck Institute for Astronomy in Germany.

The universe began in a hot soup of particles that rapidly spread apart in a period called inflation. About 400,000 years after the Big Bang, these particles cooled and coalesced into neutral hydrogen gas. But the universe stayed dark, without any luminous sources, until gravity condensed matter into the first stars and galaxies. The energy released by these ancient galaxies caused the neutral hydrogen to get excited and ionize, or lose an electron. The gas has remained in that state since that time. Once the universe became reionzed, photons could travel freely throughout space. This is the point at which the universe became transparent to light.

Much of the hydrogen surrounding the newly discovered quasar is neutral. That means the quasar is not only the most distant -- it is also the only example we have that can be seen before the universe became reionized.

"It was the universe's last major transition and one of the current frontiers of astrophysics," Bañados said.

The quasar's distance is determined by what's called its redshift, a measurement of how much the wavelength of its light is stretched by the expansion of the universe before reaching Earth. The higher the redshift, the greater the distance, and the farther back astronomers are looking in time when they observe the object. This newly discovered quasar has a redshift of 7.54, based on the detection of ionized carbon emissions from the galaxy that hosts the massive black hole. That means it took more than 13 billion years for the light from the quasar to reach us.

Scientists predict the sky contains between 20 and 100 quasars as bright and as distant as this quasar. Astronomers look forward to the European Space Agency's Euclid mission, which has significant NASA participation, and NASA's Wide-field Infrared Survey Telescope (WFIRST) mission, to find more such distant objects.

"Withseveral next-generation, even-more-sensitive facilities currentlybeing built, we can expect many exciting discoveries in the very earlyuniverse in the coming years," Stern said.

Caltech in Pasadena, California, manages JPL for NASA.

News Media Contact
Elizabeth Landau
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif.
818-354-6425
elizabeth.landau@jpl.nasa.gov

Eduardo Bañados
Carnegie Observatories, Pasadena, Calif.
626-304-0236
ebanados@carnegiescience.edu

2017-312

https://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?feature=7017&utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=NASAJPL&utm_content=wise20171206

Un inlandsis, aussi connu sous le nom de calotte polaire1, est un glacier de très grande étendue se présentant sous la forme d'une nappe de glace recouvrant la terre ferme et qui peut atteindre plusieurs milliers de mètres d'épaisseur. Ils peuvent se prolonger à la surface de la mer en formant des barrières de glace. Sur Terre, il n'en existe que deux de nos jours : l'inlandsis de l'Antarctique, le plus étendu, et l'inlandsis du Groenland.

Le terme inlandsis est d'origine scandinave. La forme inlandsis est suédoise et signifie littéralement « glace [is] de l'intérieur des terres [inland] » ou « glace de l'arrière-pays ».

Caractéristiques

On considère qu'un inlandsis est un glacier dont la superficie dépasse 50 000 km2.

Les inlandsis actuels terrestres sont donc au nombre de deux :

l'inlandsis du Groenland d'où vient le nom ;
l'inlandsis de l'Antarctique (parfois divisé en deux avec d'un côté l'Antarctique occidental et de l'autre l'Antarctique oriental).

Le Vatnajökull en Islande, l'un des plus grands glaciers du monde, n'est pas considéré comme un inlandsis car avec 8 100 km2 de superficie, il n'atteint pas les 50 000 km2 requis. Ces glaciers de très grande dimension et ayant certaines des caractéristiques des inlandsis sont appelées calottes glaciaires.

La formation des inlandsis repose sur le même principe que celle des glaciers : une accumulation de neige résultant d'une fonte insuffisante provoque un tassement de la neige qui expulse l'air qu'elle renferme et se transforme en glace. Cette glace est suffisamment plastique pour se déformer selon la gravité ou son propre poids. Dans le cas des inlandsis, c'est le propre poids de la glace qui provoque son déplacement par fluage, la pente à l'échelle d'un continent ou d'une grande île étant trop faible pour provoquer un écoulement gravitaire. Un équilibre entre apport de neige, poids de la glace et ablation de neige (sublimation, fonte, production d'icebergs) s'effectue alors et la masse de glace stabilise son épaisseur et son étendue. Un inlandsis se maintient plus par une faible ablation que par un fort apport de neige.

Une coupe en profil d'un inlandsis permet de distinguer plusieurs caractéristiques :

une surface convexe : les bords d'un inlandsis sont pentus et son centre est formé de plusieurs dômes très peu marqués qui donnent l'apparence d'un immense plateau ;
une couche de glace très épaisse, en général 2 000 mètres d'épaisseur, et pouvant atteindre 4 000 mètres d'épaisseur ;
un substrat rocheux pouvant se trouver sous le niveau de la mer ;
un débordement sur la mer (mer de Ross et mer de Weddell en Antarctique) ;
un front glaciaire pouvant faire le tour de l'inlandsis et produisant de nombreuses digitations et lobes glaciaires ;
une production d'icebergs : tabulaires lorsqu'ils proviennent de la dislocation de l'inlandsis flottant, sans forme particulière lorsqu'ils proviennent des digitations et des lobes glaciaires ;
une absence de relief émergeant, à l'exception des nunataks.

Glaciations et inlandsis disparus
Étendue des calottes et inlandsis dans l'hémisphère Nord au maximum de la dernière glaciation.

Lors de chaque glaciation, les inlandsis actuels étaient plus étendus et certains occupaient des portions entières de continents.

Les principaux inlandsis du pléistocène, aujourd'hui disparus, se situaient :

sur le bouclier canadien et les Rocheuses ;
dans les Andes au niveau de la Bolivie et de la Patagonie ;
en Islande ;
sur les îles Britanniques (calotte anglo-irlandaise), l'Europe du nord, le nord de la Russie et de la Sibérie (calotte fennoscandienne2) ;
dans l'Altaï ;
dans les Monts Verkhoïansk ;
dans l'Himalaya, l'Hindū-Kūsh, les monts Tian Shan et Kunlun.

Inlandsis du Groenland
Article détaillé : Inlandsis du Groenland.
Image satellite du Groenland.

L'inlandsis du Groenland est un des reliquats dans l'hémisphère nord de la dernière glaciation. L'inlandsis s'est formé au pléistocène moyen et supérieur sur des terrains autrefois tempérés dont la partie centre-Sud était sillonnée de larges fleuves qui se déversaient dans la baie de Disko et dont les traces forment aujourd'hui des canaux sous la glace et des dépressions sous-marines. La glace la plus ancienne a 250 000 ans et est maintenue par l'accumulation annuelle de la neige qui compense les pertes par vêlage et fonte au niveau des marges.

Ses dimensions sont impressionnantes : 2 400 kilomètres de long et 1 000 kilomètres de large. Sa surface, relativement plate, est de 1 726 000 km2 et a une altitude moyenne de 2 135 mètres. La glace peut atteindre l'épaisseur de 3 000 mètres au centre de l'inlandsis, ceci représente un volume global de 2 000 000 km3 de glace, soit 10 % de l'eau douce à la surface du globe.

Dans cet intérieur glacé, le Gunnbjörns Fjeld culmine à 3 694 mètres.
Inlandsis de l'Antarctique
Article détaillé : Inlandsis de l'Antarctique.
Image satellite de l'Antarctique.

L'inlandsis de l'Antarctique a une superficie de 14 000 000 km2, une épaisseur moyenne supérieure à 2 000 mètres et une altitude maximale de 4 000 mètres. Il se présente sous la forme d'un immense plateau de glace et de neige aux rebords abrupts donnant naissance aux barrières de Ross et de Filchner. L'inlandsis de l'Antarctique est coupé en deux par une chaîne de montagnes (les Monts Transantarctiques) séparant l'Antarctique oriental de l'Antarctique occidental.
Notes et références

↑ à la différence d'une calotte glaciaire, dont la surface est moins importante.
↑ La calotte fennoscandienne a fondu très rapidement (associée à un rebond post-glaciaire de plusieurs cm/an puisque des plages de 12 000 ans sont à 400 m de hauteur aujourd'hui). La péninsule scandinave se relève depuis à une vitesse actuelle de 1 cm/an. L’anomalie gravitaire négative actuelle montre que le rebond post-glaciaire se poursuit et qu'il reste encore 200 m de hauteur à parcourir avant que l’équilibre ne soit établi. cf. Pierre Thomas, « Les plages soulevées de Scandinavie et du Canada, conséquences du rebond post-glaciaire » [archive], sur [planet-terre.ens-lyon.fr], 11 mai 2015.

Annexes
Articles connexes

Glacier
Glaciation
Réchauffement climatique dans l'Arctique
Banquise
Iceberg
Glace de fond

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Inlandsis, sur Wikimedia Commons

(fr) Animation sur la formation d'un Inlandsis [archive] (Fondation polaire internationale)

[masquer]
v · m
Les inlandsis, calottes glaciaires et champs de glace
Inlandsis Antarctique (Est, Ouest) · Groenland Le glacier Isunnguata Sermia au Groenland.
Calottes glaciaires Agassiz · Austfonna · Bagley · Barnes · Glacier Cook · Devon · Drangajökull · Eiríksjökull · Eyjafjallajökull · Harding · Hofsjökull · Jostedalsbreen · Langjökull · Mýrdalsjökull · Öræfajökull · Penny · Sargent · Île Severny · Stikine · Sørfonna · Tindfjallajökull · Tungnafellsjökull · Vatnajökull · Vestfonna
Champs de glace Columbia · Névé Garibaldi · Juneau · Patagonie Nord · Patagonie Sud · Powder Mountain


SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   Ven 8 Déc à 9:52

News | December 7, 2017
JPL Deploys a CubeSat for Astronomy

Tiny satellites called CubeSats have attracted a lot of attention in recent years. Besides allowing researchers to test new technologies, their relative simplicity also offers hands-on training to early-career engineers.

A CubeSat recently deployed from the International Space Station is a key example of their potential, experimenting with CubeSats applied to astronomy.

For the next few months, a technology demonstration called ASTERIA (Arcsecond Space Telescope Enabling Research in Astrophysics) will test whether a CubeSat can perform precise measurements of change in a star's light. This fluctuation is useful for a number of commercial and astrophysics applications, including the discovery and study of planets outside of our solar system, known as exoplanets.

ASTERIA was developed under the Phaeton Program at NASA's Jet Propulsion Laboratory in Pasadena, California. Phaeton was developed to provide early-career hires, under the guidance of experienced mentors, with the challenges of a flight project. ASTERIA is a collaboration with the Massachusetts Institute of Technology in Cambridge; MIT's Sara Seager is principal investigator on the project.

A New Space Telescope Model

ASTERIA relies on precision photometry, a field that measures the flux, or intensity, of an object's light. To be useful to any scientist, a space telescope has to correct for internal sources of error while making these measurements.

Engineers have learned to correct for "noise" in much larger space telescopes. If they were able to do the same for CubeSats, it could open an entirely new class of astronomy tools.

"CubeSats offer a relatively inexpensive means to test new technologies," said Amanda Donner of JPL, mission assurance manager for ASTERIA. "The modular design of CubeSats also makes them customizable, giving even a small group of researchers and students access to space."

She said it's even possible for constellations of these CubeSats to work in concert, covering more of the cosmos at one time.

A Steady Astronomy Camera

Its small size requires ASTERIA to have unique engineering characteristics.

A steady astronomy camera will keep the telescope locked on a specific star for up to 20 minutes continuously as the spacecraft orbits Earth.
An active thermal control system will stabilize temperatures within the tiny telescope while in Earth's shadow. This helps to minimize "noise" caused by shifting temperatures - essential when the measurement is trying to detect slight variations in the target star's light.

Both technologies proved challenging to miniaturize.

"One of the biggest engineering challenges has been fitting the pointing and thermal control electronics into such a small package," said JPL's Matthew Smith, ASTERIA's lead systems engineer and mission manager. "Typically, those components alone are larger than our entire spacecraft. Now that we've miniaturized the technology for ASTERIA, it can be applied to other CubeSats or small instruments."

Though it's only a technology demonstration, ASTERIA might point the way to future CubeSats useful to astronomy.

That's impressive, especially considering it was effectively a training project: many team members only graduated from college within the last five years, Donner said.

"We designed, built, tested and delivered ASTERIA, and now we're flying it," she said. "JPL takes the training approach of learning-by-doing seriously."

Caltech in Pasadena, California, manages JPL for NASA.

For more information about ASTERIA, visit:

https://www.jpl.nasa.gov/cubesat/missions/asteria.php

News Media Contact
Andrew Good
Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif.
818-393-2433
andrew.c.good@jpl.nasa.gov

2017-314

https://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?feature=7019&utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=NASAJPL&utm_content=asteria20171207


La chaîne Transantarctique ou monts Transantarctiques (85° 00′ S, 175° 00′ O) est une cordillère de l'Antarctique qui s'étend, sans interruption, entre le cap Adare et la terre de Coats. Elle sépare l'Antarctique oriental et l'Antarctique occidental. Elle inclut un ensemble de montagnes contigües mais nommées séparément tout le long du côté ouest de la mer de Ross (chaînes du Prince-Albert et de McMurdo, chaîne de la Reine-Alexandra, monts de la Reine-Maud) ainsi que du côté sud de la barrière de Ross (monts Horlick, monts Thiel, monts Pensacola).

Toponymie

Le nom « chaîne Transantarctique » fut recommandé en 1962 par l'US-ACAN Committee, une administration américaine pour les noms géographiques. Ce label purement descriptif (en contraste avec beaucoup d'autres noms géographiques du septième continent) est à présent internationalement accepté.
Géographie
Topographie
La glace bleue couvrant le lac Fryxell, dans la chaîne Transantarctique, vient des eaux de fonte du glacier Canada et d'autres glaciers plus petits. L'eau douce se trouve au sommet du lac et gèle, scellant une eau saumâtre située en dessous.
Une vue de la chaîne Transantarctique au nord de la Terre Victoria.

La chaîne montagneuse s'étend entre la mer de Ross et la mer de Weddell sur toute la longueur de l'Antarctique. Avec une longueur totale d'environ 3 500 kilomètres, la chaîne Transantarctique est l'une des plus longues cordillère existantes sur Terre. De 100 à 300 kilomètres de large, la chaîne forme la frontière entre les calottes glaciaires de l'Antarctique oriental et de l'Antarctique occidental. Elle possède à certains endroits des sommets de plus de 4 500 mètres. Son point culminant est le mont Kirkpatrick à 4 528 mètres d'altitude. Les sommets des montagnes émergent en cassant la calotte glaciaire à certains endroits comme des inselbergs.

Les vallées sèches de McMurdo se trouvent près du détroit de McMurdo et représentent un phénomène spécifique à l'Antarctique : des paysages dépourvus de neige et de glace du fait de précipitations extrêmement limitées et du manque de glace dans les vallées.
Subdivisions

Terre Victoria
Monts Usarp
Chaîne de Bowers
Monts Anare
Monts de l'Amirauté
Chaînes centrales de la Terre Victoria
Monts Victory
Chaîne Mountaineer
Monts Southern Cross
Chaîne Deep Freeze
Chaînes du Prince-Albert et de McMurdo
Monts du Prince-Albert
Île de Ross
Région Morning-Discovery
Chaîne de la Royal Society
Chaîne Worcester
Monts Cook
Chaîne Brittania
Back of McMurdo
Chaîne de la Reine-Alexandra
Monts Churchill
Monts de la Reine-Elizabeth
Monts de la Reine-Alexandra
Monts de la Reine-Maud
Chaînon Commonwealth
Chaîne Supporters
Chaîne Dominion
Chaînon Hughes
Monts Bush
Massif Otway
Monts du Prince-Olav
Monts centraux de la Reine-Maud
Chaîne Hay - Plateau Nilsen
Watson Escarpment
Monts Horlick
Chaînon Wisconsin
Chaînon Ohio
Monts Thiel
Monts Pensacola
Chaînon Patuxent
Chaînon Neptune
Massif Dufek
Chaînon Forrestal

Principaux sommets
Sommet Altitude (en mètres) Massif
Mont Kirkpatrick 4 528 Chaîne de la Reine-Alexandra
Mont Elizabeth 4 480 Chaîne de la Reine-Alexandra
Mont Markham 4 351 Chaîne de la Reine-Alexandra
Mont Bell 4 303 Chaîne de la Reine-Alexandra
Mont Mackellar 4 297 Chaîne de la Reine-Alexandra
Mont Kaplan 4 230 Monts de la Reine-Maud
Fleming Summit 4 200 Chaîne de la Reine-Alexandra
Mont Minto 4 166 Terre Victoria
Mont Miller 4 160 Chaîne de la Reine-Alexandra
Mont Dickerson 4 120 Chaîne de la Reine-Alexandra
Mont Lister 4 120 Chaînes du Prince-Albert et de McMurdo
Géologie
Vue satellite du glacier Byrd.

La chaîne Transantarctique est bien plus ancienne que les autres chaînes montagneuses du continent qui sont principalement d'origine volcanique. Sa genèse a commencé il y a 65 millions d'années, au début du Cénozoïque, durant le soulèvement provoqué par l'ouverture du rift transantarctique.

La chaîne se compose de couches sédimentaires (grès, siltite, houille) déposées du Silurien, il y a 400 millions d'années, jusqu'au Jurassique, reposant sur un socle de granite et de gneiss. Les couches sédimentaires, riches en fossiles, sont entrecoupées par endroits d'intrusions de diabase sous forme de dykes ou de sills.

La glace formée au niveau de l'inlandsis de l'Antarctique oriental s'épanche à travers la chaîne Transantarctique vers la mer de Ross, la barrière de Ross et l'inlandsis de l'Antarctique occidental par le biais de plusieurs glaciers. Ils sont généralement perpendiculaires à l'orientation de la chaîne, empruntant probablement de larges failles géologiques, et définissent ses sous-massifs.
Faune et flore

Des manchots, des phoques et des oiseaux de mer vivent le long des côtes de la mer de Ross, en terre Victoria, alors qu'à l'intérieur de la chaîne la vie se résume à quelques lichens, algues et mycètes.
Histoire
Vue aérienne du glacier Beardmore en 1956.

La chaîne Transantarctique a été aperçue pour la première fois par James Clark Ross en 1841 depuis la mer de Ross. Elle constitue un rempart naturel qui doit être franchi pour atteindre le pôle Sud depuis la barrière de Ross. Ainsi, en 1908, même si elle échoue à atteindre le pôle, l'expédition d'Ernest Shackleton est la première à traverser ces montagnes, en passant par le glacier Beardmore. Robert Falcon Scott y retourne en 1911 alors que Roald Amundsen franchit la chaîne par le glacier Axel Heiberg.

Toutefois, la plus grande partie de ces montagnes reste inexplorée jusqu'à la fin des années 1940 et les années 1950, pendant lesquelles des missions comme l'Opération Highjump et des recherches menées dans le cadre de l'année géophysique internationale utilisent de nombreuses photographies aériennes et réalisent une investigation minutieuse du continent.

Le glacier Leverett dans la chaîne de la Reine-Maud est sur l'itinéraire habituel pour le ravitaillement par l'« autoroute du pôle Sud » qui relie la station McMurdo à celle d'Amundsen-Scott
Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Transantarctic Mountains » (voir la liste des auteurs).

Liens externes

(en) Tectonics of the Transantarctic Mountains [archive]
(en) Transantarctic Mountains at Peakbagger.com [archive]

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   Ven 8 Déc à 9:53

This classic photograph of the Earth was taken on December 7, 1972. The original caption is reprinted below:

View of the Earth as seen by the Apollo 17 crew traveling toward the moon. This translunar coast photograph extends from the Mediterranean Sea area to the Antarctica south polar ice cap. This is the first time the Apollo trajectory made it possible to photograph the south polar ice cap. Note the heavy cloud cover in the Southern Hemisphere. Almost the entire coastline of Africa is clearly visible. The Arabian Peninsula can be seen at the northeastern edge of Africa. The large island off the coast of Africa is the Malagasy Republic. The Asian mainland is on the horizon toward the northeast.

Astronaut photograph AS17-148-22727 courtesy NASA Johnson Space Center Gateway to Astronaut Photography of Earth

Instrument(s):
Apollo - 70mm Camera

https://twitter.com/nasaearth/status/938806853030383616
https://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=1133

Le détroit de McMurdo est un bras de mer séparant l'île de Ross du continent Antarctique. Les eaux froides et pleines d'icebergs du détroit sont larges et longues d'environ 55 km. Il possède 4 000 km de côte antarctique, ouvert sur la mer de Ross au nord. La chaîne de la Royal Society s'élève jusqu'à 4 205 m de haut sur la côte ouest du détroit, la barrière de glace de McMurdo forme la côte sud, et l'île de Ross, refuge des explorateurs, la côte est. Le mont Erebus, un volcan actif, domine l'île de ses 3 794 m. Les bases scientifiques les plus grandes du continent, la station McMurdo (États-Unis) et la base Scott (Nouvelle-Zélande) sont sur la côte sud de l'île au bout de la péninsule de Hut Point.

Découvert par le capitaine James Clark Ross en février 1841, le détroit, situé à environ 800 km du pôle Sud, fut nommé en honneur du lieutenant Archibald McMurdo du navire HMS Terror1. Aujourd'hui, il sert de route de ravitaillement pour les cargos et les avions qui atterrissent sur la glace flottante près de la station McMurdo. L'occupation quasi constante de la station par des scientifiques et des employés depuis 1957-1958 a pollué sa baie, appelée la Winter Quarters Bay.

La banquise sur la côte de la baie et dans le reste du détroit est un obstacle important pour les navires qui essaient d'y entrer. Ils ont obligatoirement besoin de coques renforcées voire de l'escorte d'un brise-glace. La difficulté d'accès restreint encore le nombre de touristes, de plus en plus présents dans le reste de la péninsule antarctique. Ceux qui parviennent à y débarquer peuvent y voir des paysages fantastiques et une diversité remarquable de la faune, allant des orques aux phoques et de manchots Adélie et empereurs.

Les courants froids polaires de l’océan Austral réduisent l'impact des courants chauds venant du sud du Pacifique et de l'Atlantique. Les vents très froids sont communs dans le détroit, qui est gelé tous les hivers, la glace étant d'une épaisseur d'environ 3 m. L'été austral provoque la dispersion de la glace ; le vent et les courants peuvent les pousser au nord, dans la mer de Ross, mélangeant les courants froids qui remontent vers tous les coins du globe. Les températures relevées à la station McMurdo vont jusqu'à −50,5 °C pendant les longs et froids mois de l'hiver austral. Décembre et janvier sont les mois les plus chauds, avec des températures moyennes de −1 °C et de −0,55 °C respectivement.

Une position stratégique

Le rôle stratégique du détroit McMurdo date de l'âge héroïque de l'exploration en Antarctique. Les explorateurs Ernest Shackleton et Robert Scott construisirent des bases sur les côtes comme point de départ pour leurs explorations de l'intérieur du continent.

L'importance logistique du détroit continue à être très grande de nos jours. Des avions transportant des provisions et des passagers atterrissent sur les pistes gelées de Williams Field devant la station McMurdo, sur la banquise permanente. L'arrivée, une fois par an, d'un cargo et d'un navire citerne dépendent du passage du détroit.

Les bases américaine et néo-zélandaise se trouvent toutes les deux au sud de l'île de Ross, la terre la plus australe accessible par la mer. Le port de Winter Quarters Bay est le plus austral du monde2. Toutefois, l'accès aux bases dépend de l'état du détroit et de la banquise. Pendant l'hiver, le détroit présente une masse impénétrable de glace. Pendant l'été, les navires sont souvent confrontés à des concentrations de glace formée pendant l'hiver précédent, la banquise côtière, et de glace très dure datant de plusieurs années. Dans ces cas, on a recours à des brise-glace, mais les courants et les très forts vents antarctiques peuvent parfois pousser ces obstacles vers le nord, ouvrant alors le détroit pour les navires.
L'iceberg B-15A
Image satellite de B-15

Un événement assez courant dans la région, le détachement d'un iceberg de la banquise, a produit des problèmes[Quoi ?] en 2005. L'iceberg B-15 se détacha de la barrière de Ross en mars 2000, il avait alors une superficie de 11 000 km23. Le 27 octobre 2005, l'iceberg se cassa en plusieurs morceaux.

Des recherches faites sur des sismographes placées sur B-15 indiquèrent que les lames de fond provoquées par un tremblement de terre à 12 900 km de là, dans le golfe d'Alaska, causèrent la désintégration de l'iceberg4. Le vent et les courants poussèrent ensuite l'iceberg B-15A vers le détroit de McMurdo. Là, il bloqua la sortie de la glace dans le détroit ainsi que le passage des manchots, qui prenaient ce chemin pour aller chasser dans la mer. La glace s'empila derrière l'iceberg, bloquant aussi deux cargos en route pour approvisionner les stations dans le sud de l'île de Ross5. Les brise-glace américain USCGC Polar Star et russe Krassine durent frayer un chemin jusqu'à la base dans la glace épaisse de 3 m. Ce chemin suivra la côte est du détroit jusqu'à l'île, escortant le navire-citerne USNS Paul Buck au port de McMurdo en fin janvier 2006. Le cargo USNS American Tern suivra le 3 février.

Une banquise similaire bloqua une expédition du National Geographic Society sur le navire Braveheart, les empêchant de s'approcher de l'iceberg B-15A. Toutefois, les membres de l'expédition purent explorer sous un autre iceberg, y trouvant des poissons, étoiles de mer, crabes, et poissons de glace, ces derniers se faisant des trous dans la glace pour s'y protéger. L'expédition assista aussi au spectacle rare d'une explosion d'iceberg. Des morceaux de glace sautèrent en l'air, quelques heures après que le Braveheart commence à s'éloigner de l'iceberg6.
Les vents
Installation d'instruments météorologiques sur l'iceberg B-15A

Les vents polaires sont la force motrice derrière les trois systèmes météorologiques qui se rejoignent sur le détroit : celui du plateau polaire et la chaîne Transantarctique, celui de la barrière de Ross, et celui de la mer de Ross. Ces zones créent une gamme de systèmes météorologiques dynamiques. Les vents froids et lourds descendant rapidement du plateau polaire, à une élévation de 3 050 m créant de forts vents catabatiques. Ces vents secs atteignent vite une force d'ouragan avant d'atteindre la côte. Des instruments qui mesurent la vitesse du vent ont mesuré la vitesse la plus haute jamais enregistrée en Antarctique en juillet 1972, à la station côtière de Dumont d'Urville : 327 km/h7.

Les vents qui se rencontrent au-dessus du détroit passent par des cols et autres formations géologiques, créant des blizzards localement appelés herbies. Ils peuvent survenir à n'importe quelle époque de l'année. Les résidents des stations McMurdo et Scott ont nommé les îles White et Black Herbie Alley (« allée des herbies »), pour les vents qui causent de fréquents blizzards entre les îles8.

L'air très froid du continent empêche en général l'humidité de former des flocons de neige. Les blizzards, au lieu de faire neiger, causent donc la dissémination de la neige déjà existante sur le sol. L'équivalent en eau des précipitations annuelles sur l'île de Ross n'est que de 17,6 cm9 ; dans l'intérieur du continent il n'est que de 5 cm. Les vallées sèches de McMurdo, sur la côte ouest du détroit, ne voient quasiment jamais de la neige.

Le manque de précipitations en Antarctique ne diminue pas l'importance de son climat polaire ; sa superficie double chaque hiver pendant le gel de l'eau10. Le dégel des 8 130 000 km2 estimés constitue l'évènement climatique annuel le plus important du monde11.

Le détroit McMurdo est un composant important de l'effet que l'Antarctique a sur le climat mondial. Un facteur clé est le vent polaire, qui peut pousser la banquise dans la mer de Ross pendant l'été ou l'hiver. Les vents catabatiques très froids touchent la surface de l'eau, formant de la glace. L'eau gelée exclut le sel de l'eau en dessous, laissant l'eau froide et lourde qui tombe au fond de l'océan. Ce processus se répand sur toute la côte antarctique, répandant l'eau froide dans tous les océans du monde12.

Dans une entrevue13, le climatologue Gerd Wendler a dit que, où qu'on va dans le monde, au fond de l'océan on trouvera de l'eau provenant de l'Antarctique : « Soixante-quinze pour cent de toute l'eau du fond, où qu'on soit, vient de l'Antarctique. »
La station McMurdo

Température moyenne : −20 °C
Température moyenne par mois : −3 °C en janvier, −28 °C en août
Mois avec le plus de tempêtes : février et octobre14

La vie sous la glace
La vie sous la surface

La vie sous-marine est très riche sous la glace du détroit. Les eaux froides, qui tueraient beaucoup d'autres poissons, abritent les Notothénioïdes antarctiques, proches des dorés jaunes et des perches. Les Notothénioïdes possèdent une protéine qui les empêche de geler dans les eaux froides. Environ la moitié des espèces de poissons vivant sur les côtes antarctiques sont des notothénioïdes, composant de 90 à 95 % de la biomasse15.

Si certaines espèces sont rares, elles ne sont pas invisibles. Le détroit abrite ainsi plusieurs espèces de vives couleurs, dont des éponges « cactus » jaunes et des éponges « globe » vertes. L'étoile de mer, l'oursin et l'anémone de mer sont aussi présents. De grandes araignées de mer vivent au fond, mangeant les anémones. Le krill antarctique vit près de la surface de l'eau ; il est un élément clé de la chaîne alimentaire de la région, alimentant des mysticètes aux manchots. Le détroit abrite aussi du corail mou, dont la forme flexible la permet de se « pencher » pour manger sur le fond du détroit16.
Méduse et plongeur juste en dessous de la banquise

Les manchots d'Antarctique, célèbres pour leur manière de marcher sur la glace, se transforment en nageurs puissants et pleins de grâce sous l'eau. Les manchots empereur chassent des calmars, des poissons, et beaucoup de crustacés, et ils peuvent plonger jusqu'à 600 m de profondeur pour en trouver. Les manchots Adélie sont, eux, moins ambitieux : ils mangent sous l'eau jusqu'à deux minutes, et à une profondeur maximum de 170 m16.

Les phoques de Weddell, très présent au détroit, peut plonger encore plus loin que le manchot empereur. La phoque peut retenir sa respiration jusqu'à 80 minutes et nager jusqu'à 700 m de profondeur16. On peut aussi y voir des léopards de mer et des phoques crabiers en grand nombre, le premier étant un prédateur féroce des autres phoques et des manchots tandis que le second, plus tranquille, s'alimente surtout de krill.

Le prédateur des phoques par excellence est l'orque, qui peut manger jusqu'à 227 kg de viande par jour. Il est blanc et noir, avec une grande nageoire dorsale (jusqu'à 1,8 m) et de taille énorme (jusqu'à 8 mètres de long pour les mâles). Les orques voyagent en groupe de jusqu'à 30 individus et peuvent nager à 46 km/h16.
Impact environnemental de l'être humain
Le pétrolier Lawrence H. Gianella dans le détroit

Les plus de 50 années d'opération quasi continuelle des bases scientifiques américaine et néo-zélandaise a laissé des poches de pollution dans le détroit. Jusqu'à 1981, les résidents des bases jetaient leurs ordures sur la banquise ; elles tombaient au fond du détroit lors du dégel.

Une étude menée en 2001 au fond du détroit y trouva 15 véhicules, 26 conteneurs et 603 citernes à pétrole, ainsi que quelque 1 000 objets variés, tout dans seulement 20 hectares17.

Une étude menée par l'agence gouvernementale néo-zélandaise Antarctica New Zealand révèle qu'après plusieurs décennies d'évacuation des eaux usées des 1 200 résidents estivaux directement dans le détroit avait pollué Winter Quarters Bay. Le dépotoir près de la station laissait filtrer des métaux lourds, des composés de pétrole et des produits chimiques dans l'eau de la baie.

La même étude conclut que les sédiments couvriraient éventuellement les déchets présents sur le fond du détroit, tandis que tout essai de s'en débarrasser lâcherait encore plus de pollution dans l'eau. Le problème de l'évacuation des eaux usées fut résolu avec la création d'une petite centrale de traitement des eaux, ouverte en 2003.

Toutefois, le zoologue Clive Evans d'Auckland University a décrit Winter Quarters Bay en tant que « l'un des ports les plus pollués du monde en matière de pétrole. »18

Depuis plusieurs années, on voit des opérations de nettoyage, de recyclage et d'exportation des déchets par navire. Le National Science Foundation américain commença un plan de 5 ans coûtant 30 millions de dollars en 198919. Il se concentra sur le dépotoir. En 2003, le U.S. Antarctic Program dit recycler environ 70 % de ses déchets.

Le plan commencé en 1989 inspecta des centaines de citernes dans le dépotoir, la plupart pleins de fioul et d'eaux usées, avant de les identifier et les mettre sur un navire pour son exportation. On commença à exporter les déchets en 1971. Les États-Unis exportèrent plusieurs tonnes de terre radioactive après la fermeture d'une petite centrale nucléaire.
Trois navires de guerre poussant un iceberg

Mais les mêmes navires qui exportent les déchets de McMurdo Station présentent eux-mêmes un danger pour l'écosystème. Une étude du Australian Institute of Marine Science trouva que l'antifouling utilisé sur les coques des brise-glaces polluent l'eau et tuent les algues, les pouces-pied et autres espèces marines qui s'attachent aux coques des navires. Il trouva que des échantillons relevés sur le fond du détroit contenaient hauts niveaux de tributyltine (TBT), composant des peintures sur les coques. « Les niveaux y présents sont près du maximum qu'on trouvera partout sauf aux échouages des navires. »20

Les navires, les avions, et les véhicules terrestres présentent tous un danger de pollution par fuites de pétrole. En 2003, l'accumulation de deux ans de glace empêcha le navire citerne américain MV Richard G. Matthiesen d'arriver au port de McMurdo Station, sa destination, malgré l'aide des brise-glace. On dut construire un tuyau temporaire de 5,6 km de long sur la banquise pour décharger le cargo du navire. Il envoya ainsi plus de 22 700 000 litres de fioul à la station.

Le risque de marée noire est cependant minimisé par les autorités face à la nécessité de l'approvisionnement de McMurdo Station en pétrole. Un déversement accidentel de pétrole en 2003 laissa 24 605 litres de la substance sur l'hélistation.

La marée noire causée par le navire argentin Bahía Paraíso et ses 643 520 litres de pétrole en 1989, près de la péninsule antarctique, illustra les dangers posés à l'environnement antarctique.
Tourisme
Touriste devant le mont Erebus

La distance et le climat inhospitalier limite le tourisme en Antarctique à une industrie assez chère et largement concentrée sur la péninsule. Toutefois, le nombre de touristes sur le continent a quadruplé pendant les années 1990, jusqu'à 14000 en 2000, tandis que dix ans auparavant il n'y en avait que 2 500. Plus de 27 000 touristes ont pris des tours de la côte en croisière en 2004 et 200521.

Seulement 5 % des touristes visitent la région de la mer de Ross21, qui inclut le détroit McMurdo. Ils se concentrent surtout dans les régions côtières sans banquise dans les mois d'été, sur et près de la péninsule Antarctique. La faune, la flore et les paysages montagneux et marins de la péninsule attirent des touristes depuis la fin des années 1950, quand des croisières argentines et chiliennes ont commencé à offrir des voyages aux îles Shetland du Sud22.

Des vols commerciaux qui survolaient le continent commencèrent en 1957, avec un Boeing 377 Stratocruiser de Pan Am. Les premiers vols commerciaux à atterrir sur le continent le firent au détroit McMurdo et au pôle Sud dans les années 1960. Des survols depuis l'Australie et la Nouvelle-Zélande furent très courants entre 1977 et 1980, et transportèrent plus de 11000 passagers23. En 1979, le vol TE901 d'Air New Zealand s'écrasa contre le mont Erebus, sur la côte est du détroit ; les 257 personnes à bord y trouvèrent la mort.

La croisière du navire Lindblad Explorer en 1969 fut le précédent de tout le tourisme de croisière en Antarctique. Le fondateur de la compagnie, Lars-Eric Lindblad, combina la croisière avec l'éducation : « On ne peut pas protéger ce qu'on ne connaît pas. »21. Les croisières ont depuis lors augmenté le nombre de passagers et la taille des navires.
Canot pneumatique hissé dans un navire, quelque part dans l'Antarctique

Il y eut peu de croisières contenant jusqu'à 960 touristes21 ; ce genre de navire ne s'arrête généralement pas, mais continue à avancer près de la côte pour montrer le paysage. Le brise-glace russe Kapitan Khlebnikov, qui offre des croisières dans la région, a fait plusieurs voyages aux mers de Weddell et de Ross depuis 1992. Des croisières en hautes latitudes dans la banquise ne peuvent se dérouler que dans les mois les plus chauds, de novembre à mars. En 1997, le Kapitan Khlebnikov fut le premier navire à faire le tour du continent avec des passagers touristes24. Les passagers du brise-glace vont sur la côte dans des canots pneumatiques. Ils peuvent s'arrêter aux abris des anciens explorateurs sur l'île de Ross ou au cap Royds25.

Le brise-glace russe offre aussi des vols en hélicoptère au-dessus des régions de difficile accès, comme les vallées sèches de McMurdo ; ils décollent du brise-glace. Toutefois, on a établi des standards non officiels pour décourager de perturber ainsi la faune21.

Le tourisme sur terre est assez rare sur le continent. Il n'existe pas de base touristique permanente, malgré le nombre grandissant de touristes.
Points remarquables
Langue de glace Erebus en hiver

Île Beaufort : Dans le nord du détroit, est une zone protégée. Elle abrite une grande colonie de manchots.
Île Black (île noire) : À l'ouest du proche île White (île blanche), environ 40 km de McMurdo Station. Elle abrite une base de télécommunications.
Cap Royds : Sur la côte ouest de l'île de Ross. Zone protégée, abrite la colonie la plus australe de manchots Adélie25. Il y a un abri construit par Ernest Shackleton et son équipage du Nimrod en 1907.
Discovery Point : Aussi appelé Hut Point. Endroit de la construction, en 1911, de l'abri de Robert Falcon Scott pendant une expédition.
Langues de glace : La langue de glace Erebus se projette 11 ou 12 km dans le détroit depuis la côte et mesure jusqu'à 10 m de haut. La langue de glace MacKay se trouve de l'autre côté du détroit au nord-ouest, dans Granite Harbour.
Vallées sèches de McMurdo : Ces vallées sur la côte ouest s'appellent ainsi à cause de l'humidité très basse et le peu de neige et de glace qui s'y trouve.
Barrière McMurdo : Cette barrière de glace flottante dans le sud du détroit fait lui-même partie de la barrière de Ross.
Mont Discovery : Cône volcanique isolé sur la côte ouest du détroit. 2 681 m.
Mont Erebus : Le volcan actif le plus austral du monde. Sur l'île de Ross. 3 794 m.
Île de Ross : Possède quatre volcans : les monts Erebus, Terror, Bird et Terra Nova. Les bases scientifiques américaine et néo-zélandaise sont dans le sud.
Chaînon Royal Society : Volcanique, il fait partie des monts transantarctiques, l'un des chaînons les plus longs sur Terre. Sur la côte sud-ouest du détroit.
Île White (île blanche) : La banquise McMurdo l'entoure. Visible depuis la Base Scott (néo-zélandaise). Une fente permanente dans la glace permet aux phoques d'y vivre toute l'année26.

Voir aussi

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « McMurdo Sound » (voir la liste des auteurs).

Notes et références

↑ (en) National Science Foundation, « NSF 92-134 Facts about the US Antarctic Program » [archive], 7 novembre 1994 (consulté le 23 mai 2007)
↑ Faculté de géographie, Texas A&M University
↑ Antarctic Climate and Ecosystems: Cooperative Research Center
↑ U.S. National Public Radio
↑ U.S. National Science Foundation
↑ Magazine National Geographic
↑ Gouvernement Australien, Division antarctique
↑ Field Manual for the U.S. Antarctic Program
↑ National Science Foundation
↑ Antarctic Connection
↑ USA Today
↑ Gouvernement de l'Australie, Division antarctique
↑ National Science Foundation, Arctic Sun
↑ U.S. National Science Foundation
↑ National Academy of Sciences, États-Unis
↑ a, b, c et d Underwater Field Guide to Ross Island & McMurdo Sound
↑ State of the Environment Report, Nouvelle-Zélande
↑ New Zealand Herald, 2004
↑ Reuters
↑ Andrew Negri, Australian Institute of Marine Science
↑ a, b, c, d et e International Association of Antarctic Tour Operators
↑ Science and Stewardship in the Antarctic, Commission on Geosciences, Environment and Resources, 1993
↑ New Zealand Antarctica
↑ Quark Expeditions
↑ a et b Antarctica New Zealand
↑ Texas A&M University at Galveston

Tous les suivants liens ont été visités les 21 et 22 mars 2007. Mettez à jour où possible.

(en) Aboard the Braveheart: In Search of a Monster Iceberg, St. Petersburg Times (Floride), 1er avril 2001
(en) Info sur le mont Erebus [archive]
(en) [PDF] Antarctica New Zealand Information Sheet : Tourism in Antarctica [archive]
(en) Antarctic Research: Station Recharged by Ship Via Miles of Fuel Lines, Science Letter via NewsRx.com [archive], 17 mars 2003
(en) Alaskan Storm Plays Role of Butterfly for Antarctica [archive], National Public Radio, 5 octobre 2006
(en) Calving of Iceberg B15 from Ross Ice Shelf [archive]
(en) Photo satellite de la langue de glace Erebus sur le site du Aster Project [archive]
(en) Antarctic Tourism, British Antarctic Survey [archive]
(en) Peter Clarke ; On the Ice, Rand McNally & Company, 1966
(en) [PDF] Liangbiao Chen, Arthur L. DeVries, Chi-Hing C. Chen ; Evolution of antifreeze glycoprotein gene from a trypsinogen gene in Antarctic notothenioid fish [archive], Proceedings of the National Academy of Sciences, décembre 2006.
(en) [PDF] Field Manual for the U.S. Antarctic Program [archive], chapitre 10 : la météo
(en) Fresh Fish, Not Frozen [archive], info sur les poissons Notothénioïdes
The frozen continent: Time to clean up the ice [archive], New Zealand Herald, 6 janvier 2004
(en) [PDF] Historical Development of McMurdo Station, Antarctica, an Environmental Perspective' [archive], Faculté de géographie, Texas A&M University ; Geochemical and Environmental Research Group, Texas A&M ; Uniondale High School, Uniondale, New York
(en) The Ice Bomb Goes Off [archive], National Geographic
(en) Icebreakers Clear Channel into McMurdo Station [archive], 3 février 2005
(en) Info sur l'International Association of Antarctica Tour Operations (IAATO) [archive]
(en) [PDF] Management Plan for Antarctic Specially Protected Area (ASPA) No. 121 [archive], Antarctica New Zealand
(en) McMurdo Dry Valleys Region, Transantarctic Mountains [archive], description des vallées sèches de McMurdo sur le site de la National Science Foundation
(en) Statistiques météo de McMurdo Station [archive]
(en) Image satellite de l'iceberg B-15 [archive] sur le site de la NASA
(en) Galerie photo des îles de la mer de Ross [archive] sur le site du Laboratory for Applied Biotelemetry & Biotechnology
(en) Paint polluting Antarctic, Herald Sun ; Melbourne, Australie ; 21 mai 2004
(en) Runaway Iceberg, Reed Business Information, Royaume-Uni ; 16 avril 2005
(en) U.S., Russian icebreakers open path to Antarctic base [archive], USA Today, 6 février 2005
(en) A Special Place [archive], Australian Government Antarctic Division
(en) Thaw puts hazards in the path of Scott’s successors: [archive] Melting Antarctic ice unveils decades of rubbish buried on Earth’s cleanest environment, The Guardian, 17 novembre 2001
(en) U.S. Antarctic Base at McMurdo Sound a Dump, Reuters, 29 décembre 1991
(en) Understanding polar weather [archive], USA Today, 20 mai 2005
(en) Underwater Field Guide to Ross Island & McMurdo Sound [archive]
(en) Where the Wind Blows [archive], The Antarctic Sun, 28 janvier 2001
(en) Why is Antarctica so cold? [archive], records des températures les plus et les moins froides sur le continent

Articles connexes

Antarctique
Mer de Ross
Base antarctique McMurdo
Scott Base

Liens externes

(en) Antarctica New Zealand [archive]
(en) New Zealand Antarctic Heritage Trust [archive]
(en) Australian Government Antarctic Division [archive]
(en) British Antarctic Survey [archive]
(en) U.S. Antarctic Program [archive]
(en) U.S. Antarctic Program, Antarctic Photo Library [archive]
(en) International Association of Antarctic Tour Operators (IAATO) [archive]
(en) NASA Quest, National Science Foundation [archive]
(en) The Antarctic Sun, journal de McMurdo Station [archive] (publié seulement pendant l'été austral)


SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   Ven 8 Déc à 9:53

Sea ice drifts in the Labrador Sea in this photograph taken from the International Space Station. The ice is probably breaking away from pack ice along the coast of Newfoundland during the spring melt. NASA scientists studying satellite data believe warmer-than-normal temperatures in the Arctic may be the cause of a decline in sea ice over the past 20 years.

Astronauts on board the International Space Station take thousands of photographs of the Earth every mission, which are used to study geography, transient events (like the spring thaw), and human impacts on the Earth. On October 10, 2003, a new crew arrived at the station, and the current crew—astronaut Ed Lu and cosmonaut Yuri Malenchenko will return to Earth on October 27.

Astronaut photograph ISS006-E-46540 was taken from the International Space Station on April 18, 2003 with a Kodak DCS760 digital camera. The International Space Station Program supports the Earth Observation Laboratory to help astronauts take pictures of Earth that will be of the greatest value to scientists and the public, and to make those images freely available on the Internet. Additional images taken by astronauts and cosmonauts can be viewed at the NASA/JSC Gateway to Astronaut Photography of Earth.

https://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=3895&eocn=image&eoci=related_image

La Terre-Adélie ou Terre Adélie est un territoire de l'Antarctique situé entre 136° et 142° de longitude est et entre 0° (pôle Sud) et 67° de latitude sud, soit une superficie d'environ 432 000 km2. Elle est revendiquée par la France comme étant l'un des cinq districts des Terres australes et antarctiques françaises, bien que cette revendication ne soit pas universellement reconnue2. La Terre-Adélie abrite la base scientifique française Dumont-d'Urville, sur l'île des Pétrels, rattachée au fuseau horaire UTC+10:00.

Géographie
Localisation

Le district de La Terre-Adélie est situé sur le continent antarctique où il forme un secteur de six degrés angulaires d'inlandsis (432 000 km2), compris entre les 136e et 142e méridiens est. Il a pour sommet le pôle Sud géographique et pour base un peu plus de 270 kilomètres de côtes baignées par la mer Dumont-d'Urville, sur le cercle polaire antarctique.
Pôle sud magnétique

Le pôle Sud magnétique, dont la position varie avec le temps, se déplace au large du cercle polaire. En 2008, il était en face de La Terre-Adélie 65° 00′ S, 138° 00′ E. Le premier calcul de l'inclinaison magnétique permettant ainsi de localiser ce pôle Sud magnétique avait été fait le 23 janvier 1838 par Clément Adrien Vincendon-Dumoulin, hydrographe de l'expédition Dumont d'Urville.
Climat

Le climat polaire est caractérisé par de très basses températures et des vents violents souvent chargés de particules de glace, les blizzards. Les températures à Dumont d'Urville, au niveau de la mer, sont en moyenne de −1 à +7 °C pendant l'été (janvier, février) et de −15 à −20 °C pendant l'hiver austral (juillet, août).
Écosystème

Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent la partie la plus australe des territoires français de l'outre-mer. Mal connues au niveau général, elles disposent d’un patrimoine biologique très souvent sous-estimé[réf. nécessaire].

L'Antarctique est la seule grande région froide du globe qui soit de nos jours dans un état voisin de son état d’origine, contrairement à l'Arctique. En signant la Convention de Rio en 1992, la France s’est engagée à « préserver la diversité biologique pour satisfaire les besoins et les aspirations des générations futures » en prenant toutes les mesures nécessaires, dans le cadre national. En matière de protection de l'environnement, elle a surtout ratifié le protocole au « Traité sur l'Antarctique relatif à la protection de l'environnement en Antarctique » (dit Protocole de Madrid). Signé en 1991 à Madrid, et entré en vigueur en 1998, ce protocole définit notamment des zones spécialement protégées. La loi du 15 avril 2003 relative à la protection de l’environnement en Antarctique met en œuvre le Protocole de Madrid. Elle a été précisée par un décret du 25 avril 2005. Toute activité française en Antarctique et toute activité menée en Terre-Adélie doivent faire l'objet d'une procédure de déclaration ou d'autorisation, en fonction de leur impact sur l'environnement.

Aucun mammifère terrestre n'habite ces régions glacées, mais les oiseaux, dont les manchots en particulier y sont abondants. Deux espèces sont particulièrement bien représentées : le Manchot empereur et le Manchot Adélie.

Quelques représentants de la faune aviaire en Terre-Adélie :



Manchot empereur

Manchot Adélie

Manchot à jugulaire

Skua antarctique

Damier du Cap

Pétrel géant antarctique

Pétrel des neiges

Fulmar antarctique

et de celle des mammifères marins :

Phoque de Weddell

Phoque crabier

Léopard de mer

Orque épaulard

Histoire
Découverte
Article détaillé : Expédition Dumont d'Urville.

Le commandant de l'expédition antarctique française, Jules Dumont d'Urville, découvrit cette région en 1840 dont il reconnut 150 milles de côte3,4.

Après avoir aperçu la côte le 20 janvier 18405 à 10 h 50 du soir6, les membres de l'expédition embarquèrent sur deux canots de l’Astrolabe et de la Zélée et mirent pied, le 21 janvier 1840 à 17h30, sur le « Rocher du Débarquement »7,8, le plus élevé et le plus nord-occidental parmi le groupe d'îlots des « Îles Dumoulin ainsi nommées par Dumont d'Urville en l'honneur de l'hydrographe de l'expédition Vincendon-Dumoulin9,10, situées au nord-est de l'archipel de Pointe Géologie11, à environ 4 km du continent près du Cap Géodésie. Ils y prélevèrent des échantillons de roche, d'algues et d'animaux et en prirent possession en plantant le drapeau français (66° 36′ 19″ S, 140° 04′ 00″ E)12,13. Dumont d’Urville annonça à son équipage que cette terre porterait désormais le nom de « Terre Adélie », en hommage à son épouse Adèle. Le 29 janvier, ils croisèrent la route de l'expédition américaine de Charles Wilkes, qui le 16 janvier avait aperçu vers l'ouest une « île de glace » située à plus de 175 km de la côte (à l'Est de 66° 22′ S, 153° 40′ E), puis, en voguant plus à l'ouest, la côte elle-même le 25 janvier 1840 (67° 04′ 37″ S, 147° 42′ 00″ E), soit cinq jours après que Dumont d'Urville l'ait aperçue 9 degrés de longitude (environ 400 km) plus à l'ouest, puis y ait débarqué ; néanmoins les États-Unis ne reconnaissent pas la revendication française sur la Terre-Adélie.
Des premiers hivernages aux stations permanentes

Après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs pays dont la France envisagèrent de créer sur ce continent des stations pour mieux asseoir leurs revendications territoriales. Les Expéditions polaires françaises - Missions Paul-Émile Victor (E.P.F.), créées en 1947, organisèrent trois hivernages successifs et deux campagnes d'été entre 1948 et 1953.

Une première station, Port-Martin fut créée en 1949-1950, mais à la suite d'un incendie, elle fut par la suite transférée plus à l'Ouest, sur l'île des Pétrels de l'archipel de Pointe-Géologie. La nouvelle station, baptisée base antarctique Dumont-d'Urville, est toujours en fonction et accueille une trentaine de personnes, effectif qui double pendant l'été. Cette base aurait dû être desservie par un aérodrome, construit par nivellement des îles Cuvier, l'île du Lion, les îlots Pollux et Zeus, et les îles Buffon, mais la piste est abandonnée en 1994.

Depuis 1959, année de la signature du Traité sur l'Antarctique, il y a une occupation permanente des lieux. De nombreuses études scientifiques sont réalisées en Terre-Adélie, soit au niveau national, soit dans le cadre de collaborations internationales (avec la Russie et les États-Unis en particulier).

De plus la base Dumont-d’Urville est reliée par convoi d'engins chenillés à la base antarctique Concordia implantée sur le plateau continental, à proximité du secteur de La Terre-Adélie, et créée en collaboration avec l'Italie pour des études astronomiques (l'implantation de télescopes et radiotélescopes), géophysiques et climatologiques (notamment celle de la magnétosphère, étude de la haute atmosphère, du réchauffement climatique, et de la couche d'ozone), ou physique fondamentale (captage de particules de haute énergie).

Découverte de la Terre Adélie par Dumont d'Urville.

Roches rapportées par l'expédition de 1840 MHNT

Ancien abri-observatoire des Expéditions polaires françaises, 1959.

Souveraineté française
Contexte de la souveraineté
Extrait du The American Museum journal.

En Antarctique, la souveraineté française sur La Terre-Adélie s'exerce dans le contexte du traité sur l'Antarctique signé à Washington en 1959 qui établit un « gel » des prétentions territoriales et affirme la liberté de la recherche scientifique sur tout le continent. Elle doit donc être compatible avec les exigences du traité qui a été complété en 1991 par le protocole de Madrid sur la protection de l'environnement et qui fait de ce continent « une réserve naturelle consacrée à la paix et à la science ». La France s'intègre dans ce système international en étant à la fois :

signataire dès l'origine du traité sur l'Antarctique, avec onze autres États ; reconnue par ce Traité comme un État « possessionné » en raison de la revendication de La Terre-Adélie (il y a six autres États possessionnés qui sont l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Chili, l'Argentine, le Royaume-Uni et la Norvège) ;
partie consultative : vingt-huit États sont parties consultatives, à ce titre ils bénéficient d'un droit de vote lors des réunions des Parties consultatives. Ce groupe comprend les signataires du Traité (dont les États possessionnés) et les États qui ont acquis ce statut en démontrant l'intérêt qu'ils portent à l'Antarctique en y menant des activités substantielles de recherche scientifique telles que l'établissement d'une station ou l'envoi d'une expédition (article 9 du traité sur l'Antarctique).

Les États-Unis et la Russie ne reconnaissent aucune souveraineté d'un autre État en Antarctique14.
Zones maritimes sous juridiction française

La France n'a pas explicitement revendiqué de zone économique exclusive au titre de La Terre-Adélie ; toutefois, elle réserve ses droits quant à l'éventuelle revendication d'un plateau continental étendu (qui lui permettrait de prétendre à des droits souverains sur l'exploitation des ressources potentielles du sous-sol, comme les hydrocarbures).
Administration

La Terre Adélie fait partie des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) dont elle est un district15. Les TAAF sont placées sous l'autorité de l'administrateur supérieur qui exerce les fonctions de chef du territoire16. Il est à noter que ce dernier jouit du rang de préfet.

Un chef de district est le représentant de l’administrateur supérieur17. Un des rôles des chefs de district dans les TAAF est de diriger les bases australes et antarctique. Sur la Terre-Adélie ce rôle est surtout focalisé autour de la base Dumont d’Urville18.
Arrivée de L'Astrolabe à la base antarctique Dumont-d'Urville.

De plus, La Terre-Adélie comme les autres territoires d’outre-mer, est associée à l’Union européenne, en tant que PTOM (pays et territoires d’outre-mer)19.

Enfin le budget du district est lié au budget général des TAAF qui représente actuellement 26 millions d'euros19.
Notes et références

↑ Les îles Éparses formaient un territoire distinct avant leur intégration dans les TAAF en février 2007.
↑ « Code des collectivités d'outre-mer (COM) » [archive], Insee (consulté le 20 février 2014)
↑ Carte des explorations effectuées par les corvettes l’Astrolabe et la Zélée dans les régions circum-polaires, 1841 [archive], site du Secrétariat du Traité de l'Antarctique, documents, sites historiques et monuments, planche du Voyage au Pôle sud et dans l'Océanie sur les corvettes l’Astrolabe et la Zélée, agrandir pour trouver la position no 38 des vaisseaux avant le débarquement, à plus de 7 miles nautiques au sud (environ 14 km), près de la langue du glacier de l'Astrolabe appelé "Pointe Géologie" sur la carte.
↑ Voyage au Pôle sud et dans l'Océanie sur les corvettes "l'Astrolabe" et "la Zélée", exécuté par ordre du Roi pendant les années 1837-1838-1839-1840 sous le commandement de M. J. Dumont-d'Urville, capitaine de vaisseau [archive], Paris, Gide éditeur, 1842-1846, tome 8, p. 148-152, site Gallica : « Le canot de l'Astrolabe avait déjà pris beaucoup d'avance (...) et au bout de deux heures et demie, nous atteignîmes le plus rapproché des îlots aperçus. (...) en si peu de temps, une distance de plus de 7 milles. (...) Il était près de neuf heures lorsque, à notre grande joie, nous prîmes terre sur la partie ouest de l’îlot le plus occidental et le plus élevé ». On notera que dans sa relation de voyage Dumont d'Urville, ayant oublié de rajouter un jour en passant le méridien 180° par l'Est, antidate d'un jour les évènements qui suivirent, ce qui inspira peut être Jules Verne dans son Tour du monde en quatre-vingts jours.
↑ Proposition de classement du rocher du débarquement dans le cadre des sites et monuments historiques [archive], Réunion consultative du Traité de l'Antarctique, 2006, note 4, qui mentionne l'erreur de date commise par Dumont d'Urville.
↑ Voyage au Pôle sud et dans l'Océanie sur les corvettes "l'Astrolabe" et "la Zélée", exécuté par ordre du Roi pendant les années 1837-1838-1839-1840 sous le commandement de M. J. Dumont-d'Urville, capitaine de vaisseau [archive], Paris, Gide éditeur, 1842-1846, tome 8, p. 138, site Gallica.
↑ Photographie du Rocher du Débarquement [archive], site du Secrétariat du Traité de l'Antarctique, Documents, Sites Historiques et Monuments.
↑ Proposition de classement du rocher du débarquement dans le cadre des sites et monuments historiques [archive], site du Secrétariat du Traité de l'Antarctique, Documents, Sites Historiques et Monuments, p. 2.
↑ Carte des Îles Dumoulin par Dubouzet en 1840 [archive], site du Secrétariat du Traité de l'Antarctique, Documents, Sites Historiques et Monuments.
↑ Carte des Îles Dumoulin et du « Rocher du Débarquement » dans le Pilote de Terre Adélie [archive], site du Secrétariat du Traité de l'Antarctique, Documents, Sites Historiques et Monuments.
↑ Carte IGN de l'archipel de Pointe Géologie [archive], site du Secrétariat du Traité de l'Antarctique, Documents, Sites Historiques et Monuments.
↑ Planches 168 à 171 du Voyage au Pôle sud et dans l'Océanie sur les corvettes "l'Astrolabe" et "la Zélée" [archive], site LINK Tasmania, Adelie Coast (Antarctica) - Pictorial works.
↑ Prise de possession de la Terre Adélie [archive], site du Secrétariat du Traité de l'Antarctique, Documents, Sites Historiques et Monuments, planche 171 du Voyage au Pôle sud et dans l'Océanie sur les corvettes "l'Astrolabe" et "la Zélée", vue de l'ouest.
↑ (en) U.S. Department of State, Bureau of Arms Control, Verification, and Compliance, "Antarctic Treaty". [1] [archive]
↑ District de La Terre-Adélie [archive] sur le site officiel des Terres australes et antarctiques françaises.
↑ Préfet administrateur [archive] sur le site des Terres australes et antarctiques françaises.
↑ Blog de La Terre-Adélie [archive]
↑ Le chef de district [archive] sur le site des TAAF.
↑ a et b Présentation générale des TAAF [archive].

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

La Terre-Adélie, sur Wikimedia Commons

Articles connexes

Terres australes et antarctiques françaises

Liens externes

Blog officiel de Terre Adélie [archive]
Site des TAAF [archive]
Institut polaire français Paul-Émile Victor [archive]
Secrétariat du Traité sur l'Antarctique [archive]
Convention sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique [archive]
Droit de l'Antarctique [archive]
Ressources sur La Terre-Adélie [archive]

[afficher]
v · m
Secteurs antarctiques
[afficher]
v · m
Terres australes et antarctiques françaises
[afficher]
v · m
Régions et territoires de France
[afficher]
v · m
Drapeau de l’Union européenne Dépendances et territoires à souveraineté spéciale des États de l’Union européenne
[afficher]
v · m
Dépendances, territoires à souveraineté spéciale et territoires ultramarins des pays d’Europe

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 7055
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   Ven 8 Déc à 9:53

Classroom Activity
The Sky and Dichotomous Key.

This activity is part of our Engineering in the Classroom tool for educators! Click to learn more about the Next Generation Science Standards (NGSS) for engineering, make connections to NASA and discover more standards-aligned activities.

https://www.jpl.nasa.gov/edu/teach/resources/engineering-in-the-classroom.php

Overview

In this lesson, students learn about different cloud types and the associated weather they may bring -- putting themselves in the shoes of NASA's Cloudsat mission team as they were developing an important Earth-observing satellite. This is a great opportunity for students to ask questions and it teaches them strategies for making observations about the weather. By learning how clouds can be used to predict weather, students can better understand when severe weather may be coming.

Next, students ask questions and gather information to identify areas in the school affected by inclement weather. Then, students will define a problem they would like to change or correct. They can brainstorm solutions to help ease the impacts of severe weather and then build, test and redesign their solution to make improvements.
Materials

Management
This lesson can be taught independently, or it can serve as a springboard for class participation in the Students' Cloud Observations On-line (S'COOL) citizen science project throughout the school year. If you would like to participate in S'COOL observations, you'll need to register here.
Background

Vocabulary:

Cloud Types:

Cirrus - high feathery clouds that usually mean a change in weather is on the way

Cirrostratus - thin, sheetlike high clouds that often cover the entire sky, but allow the Sun and Moon to shine through

Cirrocumulus - a high-altitude cloud, usually occurring at 16,000-40,000 feet. Like other cumulus clouds, cirrocumulus clouds signify convection. Unlike other cirrus clouds, cirrocumulus include liquid water droplets, although these are in a supercooled state. Ice crystals are also present, and typically, the ice crystals cause the supercooled water drops in the cloud to rapidly freeze, transforming the cirrocumulus into cirrostratus. This process can also produce precipitation in the form of a virga consisting of ice or snow. Thus cirrocumulus clouds are usually short-lived

Stratus - low, gray clouds that may have very little variation; layered, featureless clouds

Cumulus - a white cloud often described as "puffy" or "cotton-like" in appearance, cumulus clouds may appear alone, in lines, or in clusters

Altocumulus - a mid-level cloud that has individual cloud elements or heaps of clouds

Stratocumulus - these low clouds are a mixture of layered (stratus) and puffy (cumulus) portions. Sometimes they consist of small cumulus bands lined up in neat rows

Nimbostratus - low-level clouds that cover the entire sky with broad sheets, and that produce steady rain of low to moderate intensity with no thunder and lightning

Cumulonimbus - a type of cloud that is tall, dense, and associated with thunderstorms and other intense weather

Contrail - condensation trail; cloud formed due to the exhaust of jetaircraft

Dichotomous key - a written list or series of steps that will eventually lead you to the positive identification of an object, e.g. species of animal or cloud type

Procedures

Use a class warm-up to spark interest in cloud observation and the role it plays in weather forecasting. Choose from one of the suggested books in the materials list or use one of your own.

Using the online or printed S'COOL Cloud Identification Chart, introduce cloud types, reviewing the vocabulary list based on your students' developmental level.

Distribute the Dichotomous Key Handout. Take the time to mention the meaning and purpose of a dichotomous key and explain that scientists use this type of tool in many different contexts. Field guides are often written in this format.

Take the class outdoors to begin cloud observations, as well as temperature and pressure measurements. Students should work in teacher-guided groups or as a whole-class group to complete the Dichotomous Key Handout and the S'COOL Cloud Observations Report Form.

Return to class and continue the class discussion based on the observations. Allow students to question one another about the observation session.

Have students check their own data sheets for accuracy.

The observation step of this lesson can be completed for several days in a row or throughout the year if you are interested in extending the activity and tracking temperature, pressure and/or cloud data over time.

Discussion

Ask students what types of clouds they typically see in the area.

Have students discuss whether their local area is dry or rainy in the summer or winter, or any other seasonal patterns they might have observed.

If continuing the observations over time, ask students to identify patterns they see, such as temperature patterns, pressure patterns associated with cloud types, or cloud types that appear during certain times of year.

Assessment

Collect observation data from students to regularly make observations and report back to the GLOBE S'COOL website.

Create individual or whole-class graphs to display data recorded over time.

Keep a weather journal to log weather data.

Extensions

In small groups or as a whole class, students will identify areas in the school affected by heavy rains, high winds, intense heat or sunlight.

Students will define a problem they would like to change or correct. They will have ask questions, make observations and gather information to define the requirements of what they want their solution to do (e.g., keep areas from becoming flooded, or limit the amount of heat or sunlight reaching an area).

Brainstorm solutions to help meet the requirements identified in Step 2 to change or correct a problem, such as designing or improving sandbags to divert water away from foot traffic areas, creating door stops to prevent doors from catching in the wind and swinging too far open, or developing a cover that will protect an area from rain or intense sunlight and heat. Keep in mind these do not have to necessarily be high-tech materials. A sheet of cardboard in plastic or a bag filled with sand may do the job.

Design a solution to meet those requirements: Students can draw or build a model to represent what their solution will do. As a class, discuss the strengths and weaknesses of the ideas.

Build the solution and test it to see if it does what it was designed to do.

Change part of the design to improve its performance.

Test your design again to see if it does what it was designed to do better than before.

https://www.jpl.nasa.gov/edu/teach/activity/the-sky-and-dichotomous-key/

CONSTITUTION LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET DES DEVOIRS ENVERS LA RÉPUBLIQUE D’ISRAËL ET DE LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DE LA PALESTINE

Le référendum est une institution et en cela, il n'est jamais dit que le principe du Referendum est une forme d'émancipation envers les autorités publiques... Le Referendum est la manière la plus noble auquel une loi peut être établi: Pourtant, un jour, Louis Napoléon utilisa cette manière du suffrage universel direct qui marqua les esprits... Le Peuple ne peut pourtant nier le rôle évident que représente le referendum dans le principe civique et morale de "l'individue et de l'individu" dans le terme de Démocratie... Ce principe pourtant, peut être juste consultatif mais il permet ainsi à l'individu de se mettre en situation auquel se retrouve exposer les élu"e"s... Certains voient dans le referendum une forme de combat de coq ou de boxe, en tout cas, à l'image d'un vote électif, il est un aspect fondamentale d'une cohésion morale auquel la démocratie doit faire face: Il surpasse l'aspect de l'état et sans le remettre en cause, il est capable de pointer certaines choses de la vie quotidienne. Dans certains pays, il y a l'aspect de pétition qui peuvent être soumise au suffrage universel indirect... Le suffrage universel direct auquel appartient le Référendum est un aspect essentiel du caractère humain auquel un peuple veut s'adresse envers ses nouvelles générations... Le fait de débattre est un outil essentiel en terme de communication et pourtant dans certains cas, la question du Référendum relève de l'intérêt de l'état régalien, c'est en cela que certains hésitent sur son aspect même mais il montre l'aspect même de l'interlocuteur qui propose le sujet de la question. Le référendum est une loi d'utopie qui pourtant montre l'aspect réel de l'individu dans la société: En cela, j'accorde une importance réelle dans la constitution de Y'becca et des Républiques d'Israël et de la Palestine ainsi que dans toutes les Nations Morales et Physiques pour une reconnaissance morale et intellectuel dans le référendum: Son vote est lié malheureusement à des disputes entre des élu"e"s du Suffrage universel indirect... Toutefois, tout comme le vote direct du parlement et tout vote indirect du parlement, le référendum ne peut être organiser pour un Conflits d’intérêts et en cela, c'est au pouvoir judiciaire et à ses membres qu'il soit public et privé tout en maintenant et mettant l'aspect du service public militaire et civil dans la lutte contre les Conflits d’intérêts qui pourrait s'ingérer dans la teneur du débat et du vote: L'aspect du Général, de la société et l'individu doit être soulever en soulevant toutes les égalités et inégalités que peuvent engendrer le référendum... Certains peuvent s'amuser à créer de lois et des référendum pour des Conflits d’intérêts, pour créer des désordres et par gloire personnel... Cela n'est pas dans l'intérêt de l'harmonie sereine auquel nous devons être en ces situations profondes de changement de climat: "De jour en jour; le petit Nuage de Magellan et La Galaxie d'Andromède évolue depuis µ Êta Careme" s'écrie Nagaliew la mouette aux yeux verts..."
L'aspect du référendum est un droit de cité et de navire dans les prochains siècles à venir; et le juge suprême de la république de l'olivier s'y engage et dans des situations d'urgence, notre professionnalisme institué par la philosophie et la prudence du référendum nous permettra d'avoir l'anticipation sur le danger qu'il soit matérielle, morale et naturelle, ils peuvent être distinct ou englobé, Le référendum et ses principes il est un aspect fondamentale d'une cohésion morale auquel la démocratie, une armée ou un navire doit faire face... Le Laïc et l’Éternel devant la démocratie et la Nature. Conflits d’intérêts... Le clans des mouettes et la cinquième république devant l'adversité des peurs et des intérêts... Nous sommes prêt à faire face à l'avenir... La République de l'Olivier...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie

------------------------------

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

" PEUPLES DE JÉRUSALEM CE QU'IL Y A, C'EST LE DIRE SUR LE DISCOURS.
LE DÉVELOPPEMENT EST UN POUMON DU DESTIN CAR LE TEMPS DOIT ÊTRE
POUR PERMETTRE LA SITUATION DE CONSCIENCE DANS L'HANDICAP.
L'HABITUDE ET L'HARMONIE DOIVENT ÊTRE ROMPUES QUAND LA HAINE
S'ENRICHIT DE LA GUERRE.

PEUPLES DE JÉRUSALEM, MACHU PICCHU ET PÉKIN SONT DES CITÉS CONSTRUITES
SUR LA FOI, LA CONVICTION, LA CONNAISSANCE ET LA SURVIE DE POLITIQUES
DANS L'HISTOIRE: UNE AMBASSADE N'EST PAS UN GOUVERNEMENT
ET LA CITOYENNETÉ N'EST PAS L'HUMANITÉ:
NON AUX ESCLAVAGES, CÉLESTE JÉRUSALEM.

Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

SENTIMENTS DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER, REFERENDUM, JÉRUSALEM ET Y'BECCA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procureur de la république
» Les éditions de l'olivier
» PUBLIQUE OU PARAPUBLIQUE?
» La Couronne de la république
» FEDERALISME – Le président de la République refuse de promulguer un décret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: