La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nantes et ses Réalisations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Nantes et ses Réalisations   Lun 2 Fév à 3:25

On en parle pas beaucoup mais Nantes n'est pas dans l'actualité à cause de la tension crée autour de son deuxième aéroport. Il y a aussi de grandes œuvres acquise par l'ensemble des élu(e)s pour la rendre dynamique
et joyeuse dans la Loire, L'atlantique, L'art et comme une des capitales Historiques de Bretagne et de France au même titre que Brest, Lorient, Quimper, Rennes Vannes et leurs citoyens Bretons et Galiciens.

Nantes s'est le lien qui unit Le Royaume-Uni + Communauté Parlementaire d' Irlande du Nord (Grande-Bretagne) avec La République d'Irlande (Boston, Dublin et Saint Patrick) et la Région Parlementaire de Galice du Royaume D'Espagne ( Saint Jacques de Compostelle, La Corogne et leurs ami(e)s-citoyen(ne)s des Villes de Bilbao, Saragosse, Barcelone, de Séville pour une plus grande démocratie dans la festivité et le mélange des langues régionales et internationales en Espagne.

Voilà Une œuvre des Maires de Nantes, durant la Cinquième République, porté par leur Jeunesse et leurs Anciens de Bretagne et du monde, Grâce au vaillant Saint-Nazaire Capitale du Nouveau Grand-Ouest et les intelligences des marins et passagers qui Dire Non à l'Esclavage dans le Monde Entier.

Où en est la recherche sur le cancer ?

Le 4 février 2015 à l'amphithéâtre 400 - Faculté de Pharmacie de Nantes, 9 rue Bias.
Entrée libre et gratuite
de 14h30 à 17h



Organisée par le Cancéropôle Grand Ouest et l’Université Permanente, cette série de conférences propose de découvrir trois thématiques de recherche sur le cancer illustrant ainsi la nécessité de croiser des approches très différentes pour mieux comprendre cette maladie multi-factorielle, mieux la traiter et offrir une meilleure qualité de vie aux patients.



14h30 - Introduction par Philippe Bougnoux, directeur scientifique du Cancéropôle Grand Ouest



14h45 - Cancer : quand le chien devient un modèle pour l’Homme et inversement

Par Catherine André, responsable de l’Equipe « Génétique du chien » de l’Institut de Génétique et Développement de Rennes, CNRS-Université de Rennes 1.

Les chiens développent des cancers homologues aux cancers humains, de façon spontanée avec de fortes fréquences dans certaines races, ce qui facilite la recherche des facteurs génétiques. De plus, comme nous partageons le même environnement, il devient alors tout à fait pertinent d’étudier chez le chien la part de la génétique et de l’environnement, afin de transférer les connaissances acquises chez l’Homme pour développer de nouvelles thérapies, qui bénéficieront aux chiens et aux humains.

http://www.canceropole-grandouest.com/

15h30 - Les effets de la prise en charge hospitalière sur la construction identitaire des enfants après un cancer

Par Hélène Lecompte, post-doctorante, CHU de Nantes, Centre nantais de sociologie (CENS), EA 3260, Université de Nantes

Les prises en charges anti-cancéreuses sont longues et les enfants malades apprennent et se construisent dans un nouvel espace social, l’hôpital. Nous analyserons ce qu’il reste de ces apprentissages à distance des traitements pour comprendre comment le rapport au monde des anciens enfants malades a été façonné par cette expérience de la maladie et de l’hôpital.



16h15 - L’immunothérapie ou comment aider le corps à mieux utiliser ses propres armes contre le cancer

Par Marc Grégoire, directeur de recherche Inserm, Centre de recherche en cancérologie Nantes-Angers

Notre système immunitaire (SI) nous rend de grands services tout au long de notre vie. D’une vigilance extrême, en temps normal, il contrôle toute « agression » virale ou bactérienne. Mais, en cas de cancers, il apparait que le SI peut être vite dépassé voire inhibé. Un effet auquel l’immunothérapie peut remédier en proposant, suite à une chimiothérapie et/ou radiothérapie qui s’attaque directement aux cellules cancéreuses, des traitements destinés à « réactiver » notre système immunitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Message Canadiens   Lun 2 Fév à 3:39

Déclaration du Premier ministre du Canada sur le Mois de l’histoire des Noirs

Le 1 février 2015
Ottawa (Ontario)

Le Premier ministre Stephen Harper a fait aujourd’hui la déclaration suivante pour souligner le Mois de l’histoire des Noirs :

« Tous les ans, au mois de février, les Canadiens soulignent le Mois de l’histoire des Noirs, le moment de célébrer les immenses contributions que les citoyens d’origine africaine ou caribéenne ont apportées à notre pays, dans de nombreux champs d’activité.

« Cette année, le Mois de l’histoire des Noirs se tient sur le thème « Fiers de notre histoire ». Comme 2015 a été proclamée l’Année du sport au Canada, ce mois donne l’occasion de rendre un hommage particulier aux remarquables athlètes canadiens noirs, d’hier et d’aujourd’hui, qui se sont distingués dans le monde sportif, chez nous et partout dans le monde.

« Des gens comme le grand joueur de baseball Ferguson Jenkins, l’étoile de l’athlétisme Harry Jerome, le joueur de hockey Willie O’Ree, le sprinteur médaillé d’or olympique Donovan Bailey et la coureuse de haies Perdita Felicien, entre autres.

« J’invite les Canadiens à participer aux activités du Mois de l’histoire des Noirs qui se déroulent dans leurs communautés pour découvrir le grand rôle qu’ont joué les Canadiens d’origine africaine ou caribéenne dans notre merveilleux pays et comment ils ont façonné notre identité nationale. J’invite aussi les Canadiens à regarder le nouveau timbre émis par Postes Canada pour souligner le Mois de l’histoire des Noirs 2015, à l’adresse http://www.postescanada.ca. »
Cabinet du Premier ministre - Communications
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Sam 21 Mai à 8:31

Ottawa (Ontario)
19 avril 2016

Le premier ministre Justin Trudeau participe à une séance de questions et réponses avec des étudiants à l’Université d’Ottawa.

LE TEXTE PRONONCÉ FAIT FOI

Bonjour à tous. C’est un immense plaisir d’être ici aujourd’hui.

Vous savez, lorsqu’on m’a demandé de participer à cet évènement, j’ai beaucoup réfléchi à ce que j’allais dire.

J’ai pensé que nous pourrions parler de l’importance de la participation des jeunes au processus politique, mais je suis pas mal certain que vous connaissez déjà mon point de vue là-dessus.

Ou encore, que nous pourrions discuter des mouvements populaires, qui ont le pouvoir d’être les moteurs de changements incroyables, mais je suis déjà un livre ouvert à ce sujet.  

En fin de compte, j’ai décidé qu’aujourd’hui, je vous parlerais non pas en tant que votre premier ministre, mais bien en tant que ministre de la Jeunesse. En passant, c’est un portefeuille que je me suis moi-même attribué.

Je tenais à assumer cette responsabilité supplémentaire parce que les défis auxquels les jeunes font face ont toujours été importants pour moi, que ce soit en tant qu’enseignant, bénévole ou politicien. Les défis des jeunes sont les défis du Canada. On ne peut pas séparer les deux.  

Les gens qui sont cyniques par rapport à la politique, peu importe leur âge, ont tendance à faire le même reproche aux politiciens. Ils disent qu’ils parlent beaucoup, mais agissent peu.

Bon, le format de l’évènement fait en sorte que je vais quand même devoir parler un peu. Cela dit, le but de mon discours aujourd’hui, c’est d’attirer votre attention sur les mesures concrètes que notre gouvernement entreprend pour investir dans les jeunes Canadiens.

Je veux vous parler des outils que nous donnons aux jeunes Canadiens pour réussir, de ce que nous faisons pour les aider à obtenir les bons emplois et l’expérience de travail dont ils ont besoin, et de l’importance de l’égalité et de l’inclusion.

Je n’ai pas de doute que les jeunes Canadiens s’intéressent à la politique. On le voit ici aujourd’hui et on le voit le jour du scrutin.

Statistique Canada a constaté que, lors de la dernière élection, la proportion des jeunes de 18 à 24 ans qui sont allés voter était de 12 % supérieure à la précédente. Ce pourcentage pourrait être encore plus élevé la prochaine fois si nous nous assurons que les jeunes se sentent outillés et engagés.

À la prochaine élection, en 2019, 1,5 million de personnes voteront pour la première fois. Nous devons nous assurer que ces électeurs de demain, qui sont présentement au secondaire, puissent prendre part au processus de décisions. Ces décisions auront un impact important sur leurs vies et ils doivent avoir leur mot à dire.  

Alors, qu’est-ce que cela veut vraiment dire? En pratique, à quoi cela ressemble?

En tant que ministre de la Jeunesse, ce sera ma responsabilité de veiller à ce que les membres du Cabinet considèrent le point de vue des jeunes Canadiens lorsqu’ils étudieront des dossiers importants. De la même façon, j’appuierai mes collègues en gardant en tête leurs perspectives lorsque je me pencherai sur le travail de leur ministère.

Pour rester sensible aux questions les plus importantes pour les jeunes Canadiens, je mettrai sur pied le Comité consultatif de jeunes, qui sera composé de Canadiens et de Canadiennes de  16 à 24 ans.

Pour s’assurer que les jeunes Canadiens trouvent un emploi à la hauteur de leurs attentes au sein du gouvernement, nous moderniserons la fonction publique. Vous avez beaucoup à donner. Plus que jamais, nous avons besoin de vos voix et de vos perspectives.

Vos objectifs, vos aspirations et vos rêves d’une vie meilleure influenceront toutes les décisions que ce gouvernement prendra. C’est la promesse que je vous fais.  

Lorsqu’on parle d’obtenir un bon emploi et d’acquérir de l’expérience de travail, le même refrain revient souvent chez les jeunes. Je l’entends dans toutes les communautés que je visite. Les jeunes me disent qu’ils ne peuvent pas obtenir un emploi parce qu’ils n’ont pas d’expérience de travail, et qu’ils ne peuvent pas acquérir d’expérience de travail parce qu’ils n’ont pas d’emploi.

C’est un cercle vicieux. Notre nouveau gouvernement prend des mesures pour changer les choses.

Nous allons mettre en place un groupe d’experts sur l’emploi chez les jeunes qui aura pour mandat d’évaluer les défis auxquels les jeunes font face lorsqu’ils cherchent un emploi et veulent ensuite le garder. Nous devons mieux comprendre ces défis.

En même temps, nous savons que vous avez besoin d’aide maintenant, pas dans plusieurs mois ou plusieurs années. C’est pourquoi le budget du mois dernier prévoit des mesures concrètes pour lutter contre le chômage et le sous-emploi chez les jeunes, et une aide réelle pour ceux qui cherchent leur premier emploi.

Ce travail commence à l’école.

Pour commencer, nous investissons directement dans les classes. Au cours des trois prochaines années, nous investirons 2 milliards de dollars dans les laboratoires et les infrastructures des Cégeps et des universités.  

Mais ce qui est peut-être encore plus important, c’est que nous investissons dans les étudiants. Ainsi, quand un jeune ira à l’école, il pourra se permettre de rester à l’école.  

Au Canada, tous les jeunes devraient avoir l’opportunité d’aller à l’université ou au Cégep, peu importe d’où ils viennent, peu importe le salaire de leurs parents. Dans le budget 2016, nous avons pris des mesures concrètes pour faire de ce principe, une réalité.

Nous verserons jusqu’à 1 000 $ de plus par année aux étudiants postsecondaires qui viennent de familles à faible et moyen revenu dans le cadre du Programme canadien de bourses aux étudiants. Cela veut dire que 360 000 étudiants auront plus d’argent dans leurs poches chaque année.

Notre budget prévoit aussi plus d’aide pour les nouveaux diplômés.

Dès la fin de cet exercice financier, les étudiants qui obtiennent leur diplôme collégial ou universitaire n’auront pas à rembourser leurs prêts étudiants avant de gagner au moins 25 000$ par année. Cette mesure aidera les jeunes à débuter leur carrière et leur permettra de souffler un peu jusqu’à ce qu’ils retombent sur leurs pieds.

Nous aiderons aussi les jeunes en faisant de nouveaux investissements importants dans la formation professionnelle.

Avant, le gouvernement du Canada dépensait 330 millions de dollars par année dans l’emploi des jeunes. Cette année, nous investirons presque le double.

C’est seulement quelques-unes des mesures prévues pour aider les étudiants et les nouveaux travailleurs à trouver un travail à la hauteur de leurs attentes et bien rémunéré.

Investir dans nos jeunes Canadiens, c’est un bon pari. J’en suis certain parce que j’ai vu ce dont vous êtes capables.

Je constate, presque chaque jour, de l’empathie exceptionnelle dont vous faites preuve et de votre engagement sincère à l’égard de l’égalité et de l’inclusion. J’ai souvent dit que le Canada est fort non pas en dépit de nos différences, mais bien grâce à celles-ci.  

Cela s’applique aux jeunes Canadiens, et particulièrement aux jeunes Autochtones. Nous avons beaucoup à faire afin d’assurer que tous les jeunes au Canada soient traités de façon égale et aient une chance égale de réussir.

Ce travail ne sera pas facile. Les choses importantes le sont rarement. Mais j’ai confiance que si le Canada et ses partenaires autochtones travaillent ensemble, en s’appuyant sur une relation de nation à nation, nous pourrons nous assurer que la voix des jeunes Autochtones soient entendu et façonne notre avenir.

Quand à nous, le gouvernement investira 2,6 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années dans l’éducation primaire et secondaire dans les réserves. Nous verserons ces fonds pour aider les élèves des Premières Nations à apprendre et à réussir.  

Tous les enfants méritent une éducation de qualité. Quel que soit votre passé et où que vous viviez, l’égalité et l’inclusion sont des principes d’importance fondamentale. Ce sont les principes qui guideront les décisions que ce gouvernement prendra.

Quand je vois les étudiants ici aujourd’hui, je suis fier, confiant et, franchement, ça me rassure.

Notre pays n’a jamais connu une génération plus éduquée, plus branchée et plus diversifiée que la vôtre. Il y a 20 ans, quand j’étais étudiant, on n’aurait pas pu imaginer l’impact que vous avez maintenant dans votre communauté.

Je faisais partie de la première cohorte à McGill où les étudiants ont reçu une adresse courriel. Je peux vous dire qu’elle contenait plus de chiffres que mon manuel de math du cégep.

Mais pour vous, la technologie est un atout, l’innovation est seconde nature, la diversité est une force et le travail d’équipe fait partie des attentes.

Vous n’êtes pas les leaders de demain. Vous êtes les leaders d’aujourd’hui. Ne l’oubliez jamais.

Vos actes, vos paroles et vos choix ont le pouvoir de changer le monde.

Les jeunes ont souvent exigé plus de leurs élus. Je suis ici pour vous dire que notre gouvernement ne s’attend à rien de moins de vous.

Nous avons besoin de votre aide.

Dites-nous ce qui vous préoccupe.

Gardez-nous sur la bonne voie.

Et exigez plus que des paroles. Exigez des gestes concrets.

Mes amis, c’est cela la collaboration. Ensemble, nous créerons un avenir dont nous pourrons être fiers pour des générations à venir.

Merci.


Dernière édition par yanis la chouette le Sam 21 Mai à 8:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Sam 21 Mai à 8:34

Costa Rica : le volcan Turrialba crache une colonne de fumée haute de trois kilomètres
francetv info


Le Turrialba a craché vendredi une énorme colonne de fumée, entraînant la fermeture de nombreux établissements scolaires de la capitale.

© Fournis par Francetv info

Le volcan Turrialba, dans le centre du Costa Rica, est entré vendredi 20 mai en éruption, projetant des quantités de fumée et de cendres que le vent a poussé jusqu'à la capitale San José. Une forte odeur de soufre a envahi les rues de San José, à 30 kilomètres à l'est du volcan, et les localités voisines, où les cendres recouvraient les voitures et les meubles. "Je crois que c'est l'éruption la plus forte de ces six dernières années", a déclaré à la presse le vulcanologue Gino Gonzalez, alors que la colonne de cendres était haute de 3 kilomètres.

Plusieurs établissements d'enseignement ont été fermés à San José et dans d'autres villes du Costa Rica. Et des centaines de personnes présentant des problèmes respiratoires ou des maladies de peau se sont pressés dans les hôpitaux. La Commission nationale des situations d'urgence (CNE) a recommandé à la population d'utiliser des masques et des vêtements fermés pour réduire les contacts avec les cendres.

Le volcan, qui culmine à 3 340 mètres au-dessus du niveau de la mer, a d'abord eu trois éruptions relativement peu importantes jeudi, mais son activité s'est intensifiée vendredi avec plusieurs fortes éruptions. La CNE a activé des plans d'urgence pour les municipalités d'Alvarado et de Turralbia, proches du volcan, et a contacté les autorités du principal aéroport international du Costa Rica afin qu'elles se préparent pour le cas où les cendres obligeraient à suspendre les vols. En mars 2015, déjà, le Turrialba avait provoqué la fermeture de l'aéroport de San José.

Le candidat du FPÖ Norbert Hofer, lors d'un meeting à Vienne, le 22 avril 2016.
Autriche: l'Europe au défi de l'extrême droite
Un habitant de New Delhi se rafraîchit sous une fontaine en plein centre-ville.
Jusqu'à 51 degrés: l'Inde écrasée par la chaleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Sam 21 Mai à 8:36


Ottawa (Ontario)
18 mai 2016

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd’hui la déclaration suivante pour souligner à l’occasion du septième anniversaire de la fin de la guerre au Sri Lanka :

« Aujourd’hui, nous soulignons l’anniversaire de la fin de la guerre au Sri Lanka, en 2009. C’est le moment d’honorer et de se rappeler les victimes de cette guerre qui a duré 26 ans.

« Au cours des sept dernières années, j’ai rencontré de nombreuses victimes de cette guerre, et j’ai été profondément ému par le récit héroïque de leurs traumatismes et de leurs pertes. Il reste beaucoup à faire pour panser les plaies de toutes les personnes qui ont souffert et pour parvenir à la paix et à la réconciliation à long terme sur l’île.

« Les Canadiens d’origine tamoule font partie intégrante de notre pays et ont surmontés plusieurs d’obstacles. J’offre toute ma sympathie et tout mon soutien aux Canadiens de descendance tamoule.

« Je trouve encourageant de voir que le gouvernement sri-lankais est déterminé à travailler avec le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies et la communauté internationale pour favoriser la reddition de comptes au pays. Un mécanisme de reddition de comptes robuste doit réussir à gagner la confiance des victimes de cette guerre, grâce à l’engagement concret d’enquêteurs, de procureurs et de juges de pays étrangers et du Commonwealth. Le Canada continuera de mobiliser la communauté internationale pour faire enquête et agir à l’égard des graves violations du droit international au Sri Lanka et ailleurs dans le monde. Nous demeurons prêts à aider le gouvernement du Sri Lanka à remplir cet engagement. »

Ottawa (Ontario)
18 mai 2016

Le premier ministre Justin Trudeau a aujourd’hui présenté des excuses officielles dans la Chambre des communes pour l’incident du Komagata Maru.

Le 23 mai 1914, un navire à vapeur est arrivé à Vancouver avec, à son bord, 376 passagers qui espéraient une nouvelle vie au Canada. La majorité des passagers, qui étaient d’origine sikhe, musulmane et hindoue, se sont vu refuser l’entrée au Canada en raison des lois qui existaient à l’époque.

Aujourd’hui, le premier ministre a présenté des excuses officielles devant des descendants de personnes directement touchées par l’incident. Il a souligné que la riche diversité du Canada est une source de force pour notre pays et a réaffirmé la volonté de notre gouvernement de respecter les valeurs ancrées dans la Charte canadienne des droits et libertés, comme le multiculturalisme.

Citations

« Aujourd’hui, en sachant qu’aucune parole ne saurait effacer complètement la douleur et la souffrance vécues par les passagers, je présente des excuses sincères, au nom du gouvernement du Canada, pour les lois en vigueur à l’époque qui ont permis au Canada de rester indifférent face au triste sort des passagers du Komagata Maru. »
- Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« L’incident du Komagata Maru est un moment sombre de notre passé. Cependant, l’histoire de notre pays en est une où nous remettons constamment en question nos propres perceptions et celles des autres afin d’élargir notre définition personnelle de qui peut être considéré comme un Canadien. Nous avons appris, et nous continuerons d’apprendre, des erreurs de notre passé. Nous devons faire en sorte de ne jamais les répéter. »
- Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Sam 21 Mai à 8:55

Μαΐου 2016

Το κέντρο ESRIN του Ευρωπαϊκού Οργανισμού Διαστήματος (ESA) στη Ρώμη, Ιταλία, αποτελεί για μια ακόμα χρονιά πόλο έλξης για Έλληνες μαθητές της δευτεροβάθμιας εκπαίδευσης που θέλουν να έρθουν πιο κοντά με τις επιστήμες του διαστήματος. Φέτος 55 μαθητές του 5ου ΓΕΛ Κατερίνης με τους καθηγητές τους επισκέφθηκαν το ESRIN όπου έμαθαν από πρώτο χέρι πολλά για τους δορυφόρους, την παρατήρηση της Γης και άλλα διαστημικά θέματα.

Γεμάτοι δίψα για γνώση και όρεξη για δουλειά μαθητές και μαθήτριες της Β τάξης του 5ου ΓΕΛ Κατερίνης συμμετείχαν εθελοντικά στο σχολικό Εκπαιδευτικό Περιβαλλοντικό Πρόγραμμα «Αναζητώντας τις γραμμές των οριζόντων…», στο πλαίσιο του οποίου ανέπτυξαν μεταξύ άλλων τις εργασίες «Δορυφόροι και Τηλεπισκόπηση» και «Μαγειρεύοντας έναν κομήτη» θέματα που επιλέχθηκαν σε συνεργασία με την ESA μετά από την περσινή επίσκεψη τους στο ESRIN.

Αυτή είναι η τρίτη συνεχόμενη χρονιά που το σχολείο επισκέπτεται το κέντρο ESRIN με τους μαθητές να πρωτανιστούν, καθώς παρουσίασαν την εργασία τους «Δορυφόροι και Τηλεπισκόπηση». Κάτι τέτοιο δεν θα μπορούσε να έχει επιτευχθεί χωρίς τις πολλές ώρες δουλειάς εντός και εκτός σχολικού ωραρίου εκ μέρους των μαθητών και των καθηγητών τους αλλά και την αμέριστη συμπαράσταση των δεύτερων που ήταν δίπλα στους μαθητές, πίστεψαν στις δυνατότητές τους και έκαναν πραγματικότητα αυτή την εμπειρία ζωής.
Έλληνες μαθητές παρουσιάζουν την εργασία τους, ESRIN

«Αισθανόμαστε ευγνώμονες, καθώς είχαμε την ευκαιρία ως σχολείο να παρουσιάσουμε την δική μας εργασία για την τηλεπισκόπηση και τους δορυφόρους, η οποία αποτέλεσε πηγή έμπνευσης και κίνητρο για ευρύτερη ακαδημαϊκή εξέλιξη» είπαν οι μαθήτριες της Β Λυκείου Χριστίνα Ντόβα και Ελισάβετ Νικολοπούλου που συμμετείχαν στην εργασία.

Για αυτή την ξεχωριστή ημέρα για το σχολείο, οι επιστήμονες και η υπεύθυνη Επικοινωνίας της ESA/ESRIN, είχαν ετοιμάσει ένα πλούσιο πρόγραμμα δράσεων.

Η Γεωργία Δοξάνη, ο Εμμανουήλ Λαγουδάκης, και ο Μιχάλης Φουμέλης, ερευνητές στον τομέα προγραμμάτων Παρατήρησης της Γης στο ESRIN/ESA, παρουσίασαν δορυφορικές εικόνες που απεικονίζουν ιδιαίτερους και ενδιαφέροντες, φυσικούς και τεχνητούς σχηματισμούς πάνω στην επιφάνεια της Γης.  Μέσα από το διαδραστικό παιχνίδι που ακολούθησε, οι μαθητές απέδειξαν ότι κατανόησαν βασικές αρχές των διαφορετικών συστημάτων δορυφορικών αισθητήρων εκπλήσσοντας ευχάριστα τους διοργανωτές με τις απορίες και τα σχόλια τους.

Από το πρόγραμμα δεν έλειψε και φέτος η 3D παρουσίαση ενδιαφερόντων διαστημικών θεμάτων. Ο συνεργάτης της ESA, Massimo Cuomo παρουσίασε βίντεο σχετικά με τις θέσεις και τις τροχιές των δορυφόρων γύρω από τη γη καθώς και τη ζωή και την εργασία των αστροναυτών στον Διεθνή Διαστημικό Σταθμό, ένα θέμα που ενθουσίασε τους μαθητές.
Μαθητές του 5ου ΓΕΛ Κατερίνης παρακολουθούν διάλεξη στο ESRIN

Η επίσκεψη ολοκληρώθηκε με την διαδικτυακή επικοινωνία με τον Αδριανό Γολέμη, ιατρό που συμμετείχε σε πρόγραμμα της ESA στην Ανταρκτική, ο οποίος μίλησε στους μαθητές για την ζωή και τα πειράματα που εκτέλεσε στην απομακρυσμένη βάση Κονκόρντια της Ανταρκτικής και «άφησε την γεύση μιας μοναδικής εμπειρίας» όπως χαρακτηριστικά ανέφεραν οι μαθήτριες της Β Λυκείου Χριστίνα Ντόβα και Ελισάβετ Νικολοπούλου.

«Κινητήρια δύναμη για να συμμετάσχω, αλλά και να υλοποιήσω την εργασία του προγράμματος, αποτέλεσε για εμένα η κατάκτηση της γνώσης στα πλαίσια της επιστημονικής έρευνας. Η επίσκεψη στο κέντρο της Ευρωπαϊκής Υπηρεσίας Διαστήματος, η διαδραστική παρουσίαση των ερευνητών, καθώς επίσης και η γνωριμία μου με τους Έλληνες και ξένους επιστήμονες, θα μείνει για πολλά χρόνια χαραγμένη στη μνήμη μου ως μία ιδιαίτερη εμπειρία ζωής και φυσικά το κορυφαίο γεγονός της ευρύτερης δράσης» επισημαίνει ο μαθητής της Β Λυκείου Νικολόπουλος Κωνσταντίνος που εργάστηκε και συμμετείχε στην παρουσίαση του θέματος «Δορυφόροι και Τηλεπισκόπηση».

«Το γεγονός ότι ήρθα σε επαφή με αξιόλογους επιτυχημένους επιστήμονες μου δίνει κίνητρο και ελπίδα αφού και αυτοί κάποτε ήταν σαν εμάς» είπε για την εμπειρία ο Χατζημπάρμπας Πέτρος της Β Λυκείου, μέλος της ομάδας «Δορυφόροι και Τηλεπισκόπηση».

«Οι πολύ θετικές εντυπώσεις τους, αλλά και οι περιγραφές των καθηγητών και καθηγητριών με ώθησαν να σκεφτώ τη συμμετοχή μου στη φετινή επίσκεψη. Τώρα μπορώ να εκφράσω τη χαρά μου που το σχολείο μας έχει μια τόσο γόνιμη αλληλεπίδραση με τον σημαντικό αυτό Οργανισμό. Εντυπωσιάστηκα από την απλότητα, την αμεσότητα και καλή παιδαγωγική επίδραση των επιστημόνων στους μαθητές και μαθήτριές μας» καταλήγει για την εμπειρία ο Διευθυντής του 5ου ΓΕΛ Κατερίνης, Αλέξανδρος Παπαργυρίου.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Sam 21 Mai à 9:31

Well Water a Suspected Cause of Bladder Cancer in New England
Researchers believe arsenic exposure might contribute to higher-than-normal rates
Email this page to a friend Print Facebook Twitter Bookmark & Share Subscribe to RSS
By Robert Preidt
Monday, May 2, 2016
HealthDay news image

MONDAY, May 2, 2016 (HealthDay News) -- Arsenic in drinking water from private wells may explain the elevated bladder cancer risk among people in three New England states, a new study suggests.

Bladder cancer rates in Maine, New Hampshire and Vermont have been about 20 percent higher than the national rate for more than 50 years, the researchers noted. They said this difference was not explained by factors such as smoking or job exposures.

"Arsenic is an established cause of bladder cancer, largely based on observations from earlier studies in highly exposed populations," said senior study author Debra Silverman. She is chief of the Occupational and Environmental Epidemiology Branch of the U.S. National Cancer Institute.

"However, emerging evidence suggests that low to moderate levels of exposure may also increase risk," she added in an institute news release.

Many people in these states have private wells, which are not maintained by municipalities and are not subject to federal regulations, the researchers said.

These wells may contain arsenic, typically at low to moderate levels. Previous research has shown that drinking water with high levels of arsenic increases the risk of bladder cancer, the study team said. Possible sources of arsenic in the wells include natural release from rock deep in the ground and pesticides widely used on crops between the 1920s and 1950s, according to the study.

For the study, the researchers compared more than 1,200 newly diagnosed bladder cancer patients with more than 1,400 people without bladder cancer who lived in the same areas. Participants provided information about known and suspected bladder cancer risk factors, such as smoking, occupation, ancestry, use of wood-burning stoves, and diet.

"Although smoking and employment in high-risk occupations both showed their expected associations with bladder cancer risk in this population, they were similar to those found in other populations," Silverman said. "This suggests that neither risk factor explains the excess occurrence of bladder cancer in northern New England."

The researchers can't establish a direct cause-and-effect relationship, but they found that people who drank the most water from private wells had twice the risk of bladder cancer as those who drank the least. This association was stronger among those who drank from dug wells, which are less than 50-feet deep and at greater risk for contamination, they said.

However, "there are effective interventions to lower arsenic concentrations in water," Silverman said.

"New England has active public health education campaigns instructing residents to test their water supply and to install and maintain filters if levels are above the EPA threshold," she said. "But we should emphasize that smoking remains the most common and strongest risk factor for bladder cancer, and therefore smoking cessation is the best method for reducing bladder cancer risk."

The study findings were published May 2 in the Journal of the National Cancer Institute.

SOURCE: U.S. National Cancer Institute, news release, May 2, 2016
HealthDay
Copyright (c) 2016 HealthDay. All rights reserved.
News stories are provided by HealthDay and do not reflect the views of MedlinePlus, the National Library of Medicine, the National Institutes of Health, the U.S. Department of Health and Human Services, or federal policy.

More Health News on:
Arsenic
Bladder Cancer
Drinking Water

Recent Health News
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Sam 21 Mai à 9:44

Une crise sanitaire sans précédent à Mayotte, alerte Médecins du Monde...
Le Clans des mouettes fait part de ses rapports :

Well Water a Suspected Cause of Bladder Cancer in New England
Researchers believe arsenic exposure might contribute to higher-than-normal rates
Email this page to a friend Print Facebook Twitter Bookmark & Share Subscribe to RSS
By Robert Preidt
Monday, May 2, 2016
HealthDay news image

MONDAY, May 2, 2016 (HealthDay News) -- Arsenic in drinking water from private wells may explain the elevated bladder cancer risk among people in three New England states, a new study suggests.

Bladder cancer rates in Maine, New Hampshire and Vermont have been about 20 percent higher than the national rate for more than 50 years, the researchers noted. They said this difference was not explained by factors such as smoking or job exposures.

"Arsenic is an established cause of bladder cancer, largely based on observations from earlier studies in highly exposed populations," said senior study author Debra Silverman. She is chief of the Occupational and Environmental Epidemiology Branch of the U.S. National Cancer Institute.

"However, emerging evidence suggests that low to moderate levels of exposure may also increase risk," she added in an institute news release.

Many people in these states have private wells, which are not maintained by municipalities and are not subject to federal regulations, the researchers said.

These wells may contain arsenic, typically at low to moderate levels. Previous research has shown that drinking water with high levels of arsenic increases the risk of bladder cancer, the study team said. Possible sources of arsenic in the wells include natural release from rock deep in the ground and pesticides widely used on crops between the 1920s and 1950s, according to the study.

For the study, the researchers compared more than 1,200 newly diagnosed bladder cancer patients with more than 1,400 people without bladder cancer who lived in the same areas. Participants provided information about known and suspected bladder cancer risk factors, such as smoking, occupation, ancestry, use of wood-burning stoves, and diet.

"Although smoking and employment in high-risk occupations both showed their expected associations with bladder cancer risk in this population, they were similar to those found in other populations," Silverman said. "This suggests that neither risk factor explains the excess occurrence of bladder cancer in northern New England."

The researchers can't establish a direct cause-and-effect relationship, but they found that people who drank the most water from private wells had twice the risk of bladder cancer as those who drank the least. This association was stronger among those who drank from dug wells, which are less than 50-feet deep and at greater risk for contamination, they said.

However, "there are effective interventions to lower arsenic concentrations in water," Silverman said.

"New England has active public health education campaigns instructing residents to test their water supply and to install and maintain filters if levels are above the EPA threshold," she said. "But we should emphasize that smoking remains the most common and strongest risk factor for bladder cancer, and therefore smoking cessation is the best method for reducing bladder cancer risk."

The study findings were published May 2 in the Journal of the National Cancer Institute.

SOURCE: U.S. National Cancer Institute, news release, May 2, 2016
HealthDay
Copyright (c) 2016 HealthDay. All rights reserved.
News stories are provided by HealthDay and do not reflect the views of MedlinePlus, the National Library of Medicine, the National Institutes of Health, the U.S. Department of Health and Human Services, or federal policy.

More Health News on:
Arsenic
Bladder Cancer
Drinking Water

Recent Health News
-------------------------------------------------------------------------------------------------

Médecins du Monde (MDM), présent dans ce département d’outre-mer français depuis 2009, se dit "confronté à une crise sanitaire sans précédent", depuis que des collectifs villageois organisent depuis janvier "des expulsions visant les étrangers, quelle que soit leur situation administrative sans que les pouvoirs publics n’interviennent".

"Ces « chasses à l’homme » se sont intensifiées ces dernières semaines", et de nombreuses habitations ont été détruites ou brûlées, rappelle l'organisation humanitaire. Conséquence, environ 500 personnes se sont regroupées ce 17 mai sur la Place de La République à Mamoudzou, "dont beaucoup ont fui suite à des contrôles de police mercredi matin".

Selon MDM, "près de 250 personnes" étaient encore sur place ce 20 mai, dont une majorité de femmes et d'enfants, qui "survivent dans des conditions sanitaires désastreuses, n'ayant accès ni à des douches ni à des toilettes, dormant à même le sol sans couverture et avec un accès restreint à la nourriture".

L'ONG, qui réclame "une réunion de crise dans les meilleurs délais", demande aux autorités "de rétablir l’Etat de droit et de mettre fin à ces expulsions violentes", "d’assurer la sécurité des personnes regroupées dans le centre-ville de Mamoudzou", "de mettre en place une veille sanitaire et un dispositif d'accès aux soins adapté" et "d’organiser une mise à l'abri".

Selon l'association de défense des étrangers, la Cimade, plus d'un millier d’étrangers, pour la plupart des Comoriens en situation régulière ou non, ont été expulsés depuis janvier de leur domicile par des collectifs d’habitants de diverses communes de Mayotte, qui les accusent de "vols, agressions et meurtres".

Lors du Conseil des ministres du 18 mai, François Hollande a jugé cette situation "extrêmement préoccupante".
--------------------------------------------------------------------------------------------------------



Le premier ministre Justin Trudeau annonce un investissement important pour l’Institut Périmètre de Waterloo.
Waterloo (Ontario)
15 avril 2016

Le premier ministre Justin Trudeau a aujourd’hui annoncé que le gouvernement du Canada investira 50 millions de dollars sur cinq ans dans l’Institut Périmètre de Waterloo, pour lui permettre de poursuivre ses recherches de calibre mondial en physique théorique.

Dans le cadre du Budget 2016, le gouvernement définit une nouvelle vision pour l’économie canadienne : faire du Canada un centre de l’innovation mondiale. Le Canada sera propulsé par ses entreprises compétitives à l’échelle mondiale, comme l’Institut Périmètre, qui soutiennent les entrepreneurs et saisissent les occasions qui se présentent sur le marché mondial pour faire croître l’économie.

Cet investissement—auquel s’ajouteront les investissements d’autres partenaires de l’Institut Périmètre—aidera le centre à poursuivre ses travaux de recherche scientifique, de formation et la portée de l’enseignement dans le domaine de la physique théorique fondamentale, une branche de la physique axée sur la compréhension de la nature de notre univers.

Le gouvernement du Canada comprend bien le rôle central que joue la science au sein d’une économie dynamique. En plus de l’annonce d’aujourd’hui, le Budget 2016 prévoit une augmentation des fonds fédéraux destinés à la science ainsi que d’importants investissements dans les laboratoires de recherche du gouvernement fédéral et des universités, pour veiller à ce que le Canada demeure un chef de file mondial en matière d’innovation.

Citation

« Tous les jours, l’Institut Périmètre et ses chercheurs sont la preuve que le Canada est un chef de file mondial en matière d’innovation et de recherche. Les travaux réalisés à l’Institut mèneront aux découvertes technologiques de demain qui contribueront de façon concrète à notre compréhension de l’univers qui nous entoure. C’est un investissement dans notre avenir. »
- Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada
------------------------------------------------------------------------------------------------------
kounak la chat + Yanis la chouette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Sam 28 Mai à 9:54

Aramon et la France.

L'Ecologie a bien plus besoin que la mandature; et pourtant, tout cela est bien établit
dans les bilans prévisionnels de l'union européenne...

Mais voilà, il y a eu des visages parsemé(e)s sur la construction européenne et de la Grande Europe... Alors certains mouvements ont dénoncés l'écologie politique envers eux-même et tous. En cela, on peut dire que le clivage des extrêmes entre la droite et la gauche s'est bien réduite mais la haine par elle même s'est accentué par le fait du libre pensée et de la raison d'être l'option de secours.

Le bien sera bien 'être un équilibriste mais entre les deux pentes des montagnes la Corde n'est plus... Alors à l'ancienne tel des Mitterrand et des Chirac, nous allons en randonnée et gravir des collines. Il faut lutter contre l'extermination, concevoir la conception de la vie et la chaines des reproductibilités....

A l'ancienne, Ne pas oublier l'aspect de sauvegarder le rapport de la mutuelle et de la sécurité sociale devant les faits climatiques et autres: Cela engendre une plus grande concertation entre les assurances et l'Etat où le peuple est représenté par des associations et des syndicats... Ça serait houleux mais je pense que je pourrai éviter des émeutes et des divisions entre les familles pour de la politique.

Lancer des ouvrages des digues car malgré les débats et toutes les propositions, le Temps et ses variations jouent contre Nous et Eux... Un Sujet qui relève de la Justice, de l'Intérieur et de la Défense...

Ainsi des Dossiers sur les transports les ponts et chaussés seront mis à Jour par les Vice-Présidents du Sénat plus clément envers les acteurs sociaux-économiques:
Ils sont Francs dans le Langage et c'est un bien aux yeux du Peuple...!

Ecrit de
TAY
La chouette effraie;

_________________
Kounak le chat....

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Entretien sur la discorde...

On parle de propos virulents de Monsieur Sarkozy, lors de ses fonctions de ministre de l'Intérieur, sous la Présidence de Mr ... ? Quelle est votre position ?

Tout d'abord supprimer le laxisme, la faute et la falsification... Il arrive que les affaires mal gérées puissent resurgir au cœur de la cour de l'Elysée... Au niveau d'une réforme démocratique, le Sénat est et sera toujours d'un grand secours car ses décisions ne sont jamais prévisible aux yeux de Matignon, pour éviter toute crise intérieur entre les Services Sociaux de la Police, de l'Armée et de la Justice. On le voit une affaire mal gérée est une affaire bâclée sans géographie et au mépris de la Patience.

Il n'y a plus de sociale ?

Non, il y a la Peur devant la Prudence ! Disons qu'avec la guerre contre le terrorisme amplifié depuis le 11 septembre 2001... Être un homme de bien se résume en deux catégories: la défense et le secourisme et l'on s’aperçoit que la Prudence est meilleur guide que la Peur. D'accord il faut s'amuser mais il y a toujours le terme de Citoyenneté... Sujet d'un Éternel désaccord entre les convives aux seins de toutes les Organisations mondiales.

Et le Secourisme ?

Même pour les Banlieues, il est à organiser en villes et campagnes devant les accidents, les agressions et les catastrophes... La Justice a toujours au même titre que tous les services publics d'être à la pointe du monde industrielles, économiques et de prévoyances... Dans un mode de compétitif, prolétaire et capitaliste; il doit être l'ensemble, le médiateur et bien sur, celui qui est le meilleur en tout pour sa sagesse, sa modernité et son social.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Lun 30 Mai à 9:26

Rencontre...

Madame Canari rentra vers la rencontre de ses amies quand au loin, elle
entendit les gémissements d'un crocodile... Elle voit qu'il n'y a aucun arbre,
mais elle se pose sur son dos..
-"Qu'il y a t'il ,"
-"Où là... Vraiment ai je une épine à présent sur le dos" claironne Cousin Crocodile.
-"où..." dit Antéa la Canari, qui est aussi rusé que Police la Coatie.
-"Là prés de la patte... devant, à votre gauche ou à votre droite... Je ne sais, Ami..."
-"Vilain... Elle est là; juste là..."réponds la canari et rajoute à son patient :" Ton appétit
est grand et ton haleine sent le Jeun."
-Sachez que je nai dévoré... et puis vous êtes si maigre." réponds le Gardien
du Temple des Larmes, le Crocodile.
-Et le Bouvier..."
-"Quoi."

Dans le bref instant de surprise du Crocodile, Antéa la canari profite pour enlever
l'épine de la patte droite du Crocodile pour ensuite se remettre sur son dos.

"Quel récompense pour Toi, petit oiseau !"
"Rien..." Dit Antéa la canari en guise d'Adieu et de Bonjour...

Morale: Le silence et le chant devant une charité n'a de guise aucune morale car le cœur
est tout comme la plume: Il peut être humble.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Ven 3 Juin à 9:27

« Il vaut mieux être un commandant qu’un homme normal, puisque j’ai plongé mes mains dans l’eau boueuse et dois être un pirate. »

Sa carrière de capitaine pirate s’arrête brutalement en février 1722 près du Cap Lopez, au Gabon. Le 5 février 1722, un bâtiment de guerre britannique, l’Hirondelle attaque la flotte de Bartholomew Roberts. À ce moment, les avis sur la fin de l’aventure divergent. Certains pensent[Qui ?] que Bartholomew Roberts aurait confondu l’Hirondelle avec un navire marchand portugais et décide de l’attaquer. D’autres racontent que Chaloner Ogle aurait trouvé la flotte de Bartholomew Roberts ancrée sur la côte, la plupart des hommes saouls après avoir fêté une victoire de la veille ; Bartholomew Roberts aurait alors foncé avec le Royal Fortune en direction de l’Hirondelle, tentant ainsi de le prendre de vitesse avec l’aide du vent. Dans un cas comme dans l’autre, la fin de l’histoire est la même. Arrivé à portée de tir, les canons du Swallow tirent une salve, le Royal Fortune riposte. Bartholomew Roberts est tué dès la première et dernière salve : une volée de chaînes tirée d’un canon lui brise les os du cou.

Avant qu’il n’ait pu être emporté par Chaloner Ogle, le corps de Bartholomew Roberts est jeté par-dessus bord, conformément à son souhait de reposer dans la mer à tout jamais. Son équipage tente désespérément de prendre la fuite mais sera vite rattrapé et fait prisonnier. Les navires ne peuvent plus naviguer tellement les mâts et les voiles sont endommagés. Les membres d'équipage seront jugés à Cape Coast, au Ghana. 74 hommes sont acquittés, 70 pirates noirs retournent à l’esclavage, 54 pirates sont pendus et 37 sont condamnés à des peines plus légères. Peu de temps après ces événements, ce fut la fin de l’âge d'or de la piraterie.

Bartholomew Roberts (17 mai 1682 - 10 février 1722), pirate britannique de son vrai nom John Roberts, dit Le Baronnet Noir, est un des pirates les plus célèbres de son époque.

Né à Casnewydd-Bach, près de Haverfordwest dans le Pembrokeshire au Pays de Galles1, on raconte qu’il a mené la carrière de pirate la plus réussie de toute l’histoire, en capturant plusieurs centaines de navires (jusqu’à 22 navires en une seule prise) en seulement deux ans. Le prénom qu'il a choisi pourrait être un hommage au pirate Bartholomew Sharp.
Personnalité

Bartholomew Roberts ne correspondait pas au stéréotype du pirate. Voici certaines informations à son sujet, rapportées par certains écrits [Lesquels ?] :

Il était toujours bien habillé.
Il avait d’excellentes manières.
Il ne partageait pas sa cabine avec n’importe qui et violait « uniquement » les filles de plus de 15 ans.
Il ne buvait pas d’alcool.
Il avait une excellente écriture manuscrite.
Il était toujours rasé de près.
Il aimait la musique classique et avait des musiciens à bord de son navire.
Il avait intimé l’ordre à ses hommes de jeter son corps à la mer s’il mourait dans la bataille.
Ce fut lui qui fit entrer dans l'histoire une bonne partie du fameux Code des Pirates.

Citation

À propos des conditions de vie dans la piraterie, ce qui résume la philosophie du memento mori, symbolisée par le pavillon à tête de mort et tibias croisés, ou Jolly Roger:

«Qu'obtient-on par un travail honnête? De maigres rations, de bas salaires et un dur labeur. Chez nous, c'est l'abondance jusqu'à plus faim, le plaisir et les aises, la liberté et la puissance; comment balancer si l'on fait le compte, quand tout ce qu'on risque dans le pire des cas, c'est la triste mine que l'on fait au bout de la corde. Une existence courte mais bonne sera ma devise.»


Le code des pirates


I. Chaque pirate pourra donner sa voix dans les affaires d'importance et aura un pouvoir de se servir quand il voudra des provisions et des liqueurs fortes nouvellement prises, à moins que la disette n'oblige le public d'en disposer autrement, la décision étant prise par vote.

II. Les pirates iront tour à tour, suivant la liste qui en sera faite, à bord des prises et recevront pour récompense, outre leur portion ordinaire de butin : une chemise de toile. Mais, s'ils cherchent à dérober à la compagnie de l'argenterie, des bijoux ou de l'argent d'une valeur d'un dollar, ils seront abandonnés sur une île déserte. Si un homme en vole un autre, on lui coupera le nez et les oreilles et on le déposera à terre en quelque endroit inhabité et désert.

III. Il est interdit de jouer de l'argent aux dés ou aux cartes

IV. Les lumières et les chandelles doivent être éteintes à huit heures du soir. Ceux qui veulent boire, passé cette heure, doivent rester sur le pont sans lumière

V. Les hommes doivent avoir leur fusil, leur sabre et leurs pistolets toujours propres et en état de fonction.

VI. La présence de jeunes garçons ou de femmes est interdite. Celui que l'on trouvera en train de séduire une personne de l'autre sexe et de la faire naviguer déguisée sera puni de mort.

VlI. Quiconque déserterait le navire ou son poste d'équipage pendant un combat serait puni de mort ou abandonné sur une île déserte.

VIII. Personne ne doit frapper quelqu'un d'autre à bord du navire ; les querelles seront vidées à terre de la manière qui suit, à l'épée ou au pistolet. Les hommes étant préalablement placés dos à dos feront volte-face au commandement du quartier-maître et feront feu aussitôt. Si l'un d'eux ne tire pas, le quartier-maître fera tomber son arme. Si tous deux manquent leur cible, ils prendront leur sabre et celui qui fait couler le sang le premier sera déclaré vainqueur.

IX. Nul ne parlera de changer de vie avant que la part de chacun ait atteint 1000 livres. Celui qui devient infirme ou perd un membre en service recevra 800 pièces de huit sur la caisse commune et, en cas de blessure moins grave, touchera une somme proportionnelle.

X. Le capitaine et le quartier-maître recevront chacun deux parts de butin, le canonnier et le maître d'équipage, une part et demie, les autres officiers une part et un quart, les flibustiers une part chacun.

XI. Les musiciens auront le droit de se reposer le jour du sabbat. Les autres jours de repos ne leur seront accordés que par faveur.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Certaines règles telles le viol, la torture et l'esclavage sont d'une réelle barbarie, inexcusable et criminelle... L'histoire des pirates est issus depuis l'antiquité venu de toutes les mers.... Pourtant, malgré la haine et le profil naquit des légendes sur l’héroïsme... Une lutte du bien et du mal où nul n'arrivait à distinguer les augures du ciel... L'homme et la Femme se cherchaient dans la Luxure et pourtant, il y avait des jardin: Car, oui, la plus grande crainte de la plupart des Pirates était le Regard de Dieu et de la Créativité, La Sainte Vierge ou la Nature pour d'autres... Cela fit naitre un mythe, celui qui savait recueillir les veuves et les orphelins... Et si cela est plus proche de l'Histoire, il est une leçon dans la Piraterie: Tout ombres et toutes âmes peuvent engendrer le bien et le mal... Alors comprenez que la Piraterie n'est pas une rébellion à la Naissance mais un commerce Odieux et Atroce sur l’Âme charitable et la vie Animal, robotique et humaine.

C'est face à la tempête que j'aime entendre le son de la flamme. Le phare de la République rayonne mon Cœur en cet instant... et je rajoute : Les hôpitaux ne sont pas une industrie et un commerce. Campagnes et villes dans la proximité: la République. L'Armure prends l'accent sur la sensualité, la virginité n'est pas lié aux regards. O Liberté.
Fille et Fils de l'Olivier, le cœur devant la plume, Y'becca, l'épreuve divine ! Je me prosterne d'admiration devant ta créativité, O Univers !

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Ven 3 Juin à 9:49

Les origines de la flibuste

Les flibustiers se composent d'aventuriers français, hollandais et anglais exilés aux Antilles à partir du début du XVIIe siècle pour fuir les guerres civiles ou la persécution religieuse en Europe et la pression économique des autorités royales.

La plupart s'installent sur l'Île de la Tortue, au large d'Hispaniola. Disputée par les Anglais, les Hollandais, les Espagnols et les Français, cette île servait d'escale et de port de ravitaillement aux contrebandiers et aux corsaires des Caraïbes. Au début du XVIIe siècle, elle était sous l'autorité du Français Pierre Belain d'Esnambuc, qui avait fondé la Compagnie de Saint-Christophe, devenue la Compagnie des îles d'Amérique en 1635. Chassé par les Espagnols de l'Île Saint-Christophe, Belain d'Esnambuc s'empara avec ses compagnons français et anglais de l'île de la Tortue et en expulsa les Espagnols en 1627. Il fut rejoint plus tard par des Hollandais chassés de l'île Sainte-Croix et par une centaine d'Anglais chassés de Niévès. Rapidement, les aventuriers qui vivaient sur l'île de la Tortue décidèrent de mener des actions en mer. Ils devinrent les premiers flibustiers.

En 1630, les Espagnols reprirent l'île avant de la céder aux Anglais, qui la renommèrent Isle of Association. Le gouverneur en place laissait les corsaires de toutes nationalités s'y ravitailler. En 1640, le gentilhomme français huguenot, François Levasseur, ex-capitaine de la marine royale, reprit l'île de la Tortue aux Anglais après s'être fait remettre par le gouverneur de Saint-Christophe une « commission », c'est-à-dire une lettre de marque engageant l’autorité royale, bien que la France fût en paix avec l’Angleterre. Nommé gouverneur de l'île, Levasseur accordait des autorisations aux aventuriers pour piller les navires Espagnols4.

L'aspect officieux des opérations menées par les flibustiers est à l'origine de leur statut ambigu, à mi-chemin entre le corsaire et le pirate. Si certains d'entre eux pouvaient faire valoir qu'ils avaient reçu une commission des autorités royales, cette autorisation n'était pas toujours valide : celui qui l'attribuait n'en avait pas toujours le pouvoir, et le gouvernement du royaume n'était pas toujours informé de la mission exécutée en son nom.

Pendant un siècle, à bord de leurs bateaux, les flibustiers s'en prendront aux navires espagnols, prétendant agir au nom des intérêts de leurs pays respectifs. Mais alors que la population de l'île de la Tortue se renforçait avec l'arrivée de boucaniers de Saint-Domingue et de colons européens, notamment des protestants, les événements politiques provoquèrent une évolution brutale dans leur histoire. La rivalité entre les puissances européennes au début du XVIIIe siècle, puis le règlement de la succession d'Espagne qui installa un monarque français sur le trône d'Espagne contribua au déclin de la flibuste. Ses représentants furent alors condamnés à s'engager dans une activité légale ou à devenir des pirates.

Expulsés par les Espagnols de la Tortue, une partie des flibustiers se réfugia à Saint-Domingue, à Cuba et sur les côtes d'Amérique centrale. À partir de 1659, ils sont nommément cités par le gouverneur de la Jamaïque. Affaiblis par le retour en Angleterre des navires de guerre, les autorités anglaises durent en effet faire appel aux flibustiers pour renforcer leur défense. Ceux-ci enrôlèrent alors un grand nombre de soldats anglais qui refusaient de s'installer sur l'île comme planteurs. Là encore, les commissions dont ils faisaient état provenaient de sources officielles, mais avaient été attribuées dans des conditions douteuses, en fonction du contexte politique.

L'un de ces flibustiers, Jérémie Deschamps seigneur du Rausset, ancien compagnon de Levasseur, avait obtenu à la fois des commissions françaises et anglaises. Ayant repris l'île de la Tortue au nom des autorités anglaises en 1660, il remit à des flibustiers des commissions en son propre nom, ce qui entraîna sa destitution par le gouverneur de la Jamaïque. Du Rausset décida alors de gouverner l'île en vertu de sa commission française, s'affranchissant ainsi de la tutelle anglaise.

En 1664, toutes les colonies françaises d'Amérique sont placées sous l'autorité de la Compagnie des Indes Occidentales créée par Colbert. Le nouveau gouverneur nommé à la Tortue, Bertrand d'Ogeron, décide de régulariser les activités des flibustiers et parvient à leur imposer de venir lui présenter leurs butins. Il continue néanmoins à attribuer des commissions aux flibustiers qui combattent les Espagnols.

C'est à partir de cette date que des personnages comme le Français François L'Olonnais et le Gallois Henry Morgan marquent l'histoire de la flibuste. Protégés par les gouverneurs des colonies de leur pays (la Tortue pour l'un, la Jamaïque pour l'autre), ils réunissent de véritables flottes pour attaquer les possessions espagnoles. Avec l'entrée en guerre de l'Angleterre contre les Provinces-Unies, des flibustiers britanniques s'en prennent aux intérêts hollandais.
Avant 1648
Les Provinces-Unies protestantes et les Gueux de Mer

Les Provinces-Unies constituent la partie nord et protestante des Pays-Bas espagnols d'alors, appelée à devenir les Pays-Bas au sens d'aujourd'hui ; elles arrachent leur indépendance à l'Espagne au cours de la Guerre de Quatre-Vingts Ans (1568-1648), appelée aussi Révolte des Gueux (de 1618 à 1648, la Guerre de Quatre Vingt Ans se confond avec la Guerre de Trente Ans, guerre pan-européenne de même objectif : affaiblir la puissance excessive du Saint Empire et de l'Espagne, deux puissances aux mains des Habsbourg). Cette indépendance est reconnue internationalement en 1648 par les traités de Westphalie.

Ce terme de Gueux ne doit pas tromper. C'est une référence ironique à un de leurs adversaires, Charles de Berlaymont qui les avait traités de gueux. En réalité, il y avait aussi des riches et des nobles parmi les protestants. Le plus important est Guillaume Ier d'Orange-Nassau, considéré comme le père fondateur des Provinces-Unies. Même s'il ne faut pas le confondre avec son descendant et homonyme Guillaume III qui deviendra roi d'Angleterre, ce n'est, à coup sûr, pas un mendiant.

La révolte des Gueux comporte un important volet maritime mené par les Gueux de la mer, écumeurs protestants.

S'agit-il vraiment de corsaires, ou plutôt de pirates, ou encore (ce mot sera inventé pour eux) de flibustiers ? Un corsaire agit sur lettre de marque délivrée par un État et se soumet à un contrôle sur ses prises, qui doivent avoir été enlevées sur un navire d'un pays ennemi en temps de guerre. Ce contrôle est exercé par un tribunal de prise. Pas d'État, pas de lettre de marque authentique, pas de tribunaux de prises. Or, les Provinces-Unies ne sont pas un État avant 1648, date de la consécration internationale de leur indépendance par les Traités de Westphalie. En même temps, il peut être trop sévère de traiter de pirates tous les écumeurs hollandais ou zélandais. En réalité, dans cette Europe d'avant les Traités de Westphalie, toutes les frontières sont en recomposition, et la notion d'État souverain se discute, les armées fournissant l'essentiel de l'argumentaire.

Avant 1648, les lettres de marques délivrées sur le territoire de ce qui sera les Provinces-Unies sont émises par des acteurs comme Guillaume d'Orange, chef de guerre, ou par les grandes sociétés par actions qui arment en course, comme la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales. Cette compagnie est basée à Middelbourg en Zélande et non dans quelque île exotique ; il s'agit d'une des premières sociétés capitalistes par actions ; elle possède ses propres vaisseaux, son propre territoire (qu'elle se taille en Amérique grâce à l'action de ses capitaines), bien plus vaste que celui des Provinces-Unies (dont elle est supposée dépendre), ses propres objectifs, parmi lesquels la course et le commerce des esclaves ne sont nullement dissimulés.

C'est donc le même acteur qui arme en course et qui délivre la lettre de marque ; le contrôle de la limite entre course et piraterie devient pure simulation.

De telles lettres de marque ne protégeaient évidemment pas leur titulaire contre une accusation de piraterie en cas de capture pas les Espagnols. Elles pouvaient cependant avoir un certain effet protecteur (sans automatisme) en cas de capture par un autre pays, car le démantèlement de l'empire colonial espagnol aux Amériques était recherché par toutes les puissances européennes, qui avaient tendance à s'allier contre l'Espagne dans cette zone géographique, ce qui entraînait une tendance à reconnaître de facto les Provinces-Unies comme acteur indépendant.

On assiste à la naissance du personnage du flibustier, mi-corsaire mi-pirate. S'il attaque des galions dans les eaux américaines, le cœur du système est en Europe. Les Provinces-Unies tiennent le premier rôle dans les débuts de la flibuste, avec l'objectif politique de détruire l'empire colonial espagnol ; les installations durables de colonies de peuplement européennes dans ces eaux sont difficiles et tardives, et les flibustiers qui attaquent les galions chargés d'or partent plus souvent de Zélande que de l'île de la Tortue.

Nous sommes devant une machine de guerre maritime totale dont les objectifs sont à la fois politiques (car le cadre est celui d'une guerre séparatiste et d'une guerre de religion, et l'ensemble est animé par ces hommes d'État que sont les stathouders Guillaume d'Orange) et économiques (car certains des acteurs les plus en pointe sont des grandes sociétés par action et des écumeurs cherchant le profit).

La liberté d'action des écumeurs hollandais augmente encore quand la puissance maritime espagnole est détruite par les Hollandais lors de la désastreuse Bataille des Downs, le 31 octobre 1639. Cette destruction incite Anglais et Hollandais (bien que ces derniers, avant 1648, soient encore juridiquement sujets du roi d'Espagne) à tenter de s'emparer des possessions coloniales ibériques en Amérique, ce qui passe par une recrudescence de la piraterie aux Antilles.

Avec les écumeurs hollandais, nous sommes au cœur de l'immense système de course, piraterie ou flibuste, tel qu'il sévira aux XVIe siècle et XVIIe siècle. Il s'agit d'un système mondial. Quelques anecdotes biographiques en montreront la dimension :

de Vernboer (15.. - 1620) ; bien qu'il soit mort 28 ans avant l'indépendance des Provinces-Unies, il commence sous lettre de marque « hollandaise », mais finit pirate à Alger tout en conservant un certain "patriotisme", du moins c'est ce qu'il dit quand il cherche à rentrer en grâce auprès de son pays. Il fait hisser le pavillon "hollandais" quand le navire attaqué est espagnol, et évite de trop maltraiter ses prisonniers lorsque ceux-ci sont hollandais. Son compatriote Jan Janszohn, de Haarlem, commence aussi sous lettre de marque "hollandaise", mais opère ensuite à partir d'Alger et de Salé (Maroc) et se convertit à l'Islam, ce qui lui permet, au passage, de prendre une deuxième femme.

Piet Heyn (1577 - 1629) est, en 1623, vice-amiral au service de la Compagnie des Indes Occidentales ne se contente pas d'attaquer des galions, mais prend aussi des villes, comme Bahia (Brésil), puis il passe sous lettre de marque de Guillaume d'Orange en 1629 et prend part au blocus de Dunkerque.

L'exemple de Piet Heyn nous montre qu'il n'y a pas un monde d'écart entre les écumeurs des Antilles et ceux de la mer du Nord.
Autres acteurs

Si les écumeurs hollandais constituent le cœur du système flibustier, d'autres acteurs viennent s'y greffer :

des aventuriers individuels, souvent protestants et donc à l'aise avec les Gueux de Mer

des États comme la France et l'Angleterre, qui ont leurs propres raisons de vouloir le démantèlement de l'empire colonial espagnol et délivrent donc des lettres de marque avec facilité.

Après 1648

L'année 1648 est celle des Traités de Westphalie, qui ont redessiné la carte de l'Europe. La notion d'État redevient claire, même si les frontières ont bougé ; en conséquence, d'autres notions devraient en théorie redevenir claires dans la foulée : les notions de contrôle étatique, de lettre de marque, de corsaire en tant que différent du pirate.

En fait, ce n'est pas si simple. Par exemple, dans la législation du Mexique, au début de son indépendance au XIXe siècle, le terme de flibustier s'appliquait aux étrangers occupant illégalement une portion du territoire national et qui se sont naturellement opposés aux autorités, s'adonnant a toutes sortes de trafics, les volontaires américains combattant pour la république du Texas étant classés dans cette catégorie.

Le terme sera reprit aussi pour caractériser les invasions de la part d'aventuriers américains, tels que William Walker en Amérique Centrale. De fait, ces évènements militaires seront connus comme Guerre Nationale Centroaméricaine, Guerre centroaméricaine contre les flibustiers ainsi que Guerre de 1856 contre les flibustiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Jeu 9 Juin à 7:52

La Reconquête de L'Italie fut pénible, Janvier - mars 1944 : échec des attaques frontales anglo-américaines sur Cassino, aussi terrible en massacre que subit l'Espagne durant l’Époque Napoléonienne...

Campagne d'Italie
Opération Corkscrew · Bataille de Lampedusa · Débarquement de Sicile · Massacre de Biscari · Opération Avalanche · Armistice de Cassibile · Défense manquée de Rome · Guerre civile italienne · Opération Slapstick · Libération de la Corse · Insurrection de Naples · Bombardement du Vatican · Campagne de la rivière Moro · Ligne Gustave · Bataille du mont Cassin · Massacre de Monchio, Susano et Costrignano · Attentat de Via Rasella · Massacre des Fosses ardéatines · Bataille du Garigliano · Opération Shingle · Conquête de l'île d'Elbe · Prise d'Ancône · Massacre de Sant'Anna di Stazzema · Ligne gothique (Gemmano · Rimini · San Marino · Montecieco) · Massacre de Marzabotto · Offensive de printemps 1945 · Prise de Bologne


il y a La route vers Rome et la fin de l'emprise du IIIème Reich sur l'Italie.
Alors que le débarquement allié s'annonce, les forces coalisées organisent une percée sur le front italien afin de rallier Rome. Durant des mois, la bataille fera rage autours du Monte Cassino et c'est une ténacité. Durant cet épisode, des centaines de bombardiers anéantirent l'abbaye du Mont-Cassin.

Et il y aura

Le film mêle la grande Histoire, celle de l’une des batailles les plus dures de la Seconde Guerre mondiale, aux aventures d'un correspondant de guerre.
https://www.youtube.com/watch?v=oDw8THoCpBg

Fin janvier 1944, le caporal Dick Ennis, correspondant de guerre américain à Naples, part couvrir le débarquement anglo-américain d’Anzio en Italie, opération qui a pour double but de déborder la ligne Gustav (devant laquelle les Alliés piétinent depuis plusieurs mois) et de permettre l’occupation des monts Albains, hauteurs stratégiques au sud de Rome. À la grande surprise des attaquants, la plage, ses environs et l’arrière-pays se révèlent totalement déserts. Au volant d'une jeep Dick Ennis escorté du sergent Stimmler et du caporal Rabinoff effectue même une reconnaissance sans embûches dans Rome quasiment abandonnée par les forces allemandes et revient en informer dans son QG d’Anzio le général Lesley, commandant en chef de la tête de pont. Mais celui-ci se montre excessivement prudent : échaudé par le souvenir du débarquement très coûteux de l'été 1943 à Salerne en Sicile, il pense que l’aspect désert du terrain dissimule un piège et ne s’occupe que de consolider la tête de pont dans l’attente de la contre-attaque allemande qu’il juge inévitable. Du côté allemand, le débarquement d’Anzio occasionne d’abord des sueurs froides au Field Marschall Kesselring, commandant suprême des forces du Reich en Italie, car la zone menacée est effectivement dépourvue de troupes allemandes. Puis se rendant compte de l’immobilisme des Alliés, il ordonne à plusieurs de ses divisions de se porter en hâte autour des positions alliées. Kesselring ordonne également la mobilisation des Italiens en âge de travailler à l’édification d’une ligne de défense fortifiée et inexpugnable qu’il baptise ligne César. Il s’inquiète cependant du jeune âge de ses soldats et de la pénurie d’essence qui frappe alors ses armées.

Un peu plus tard Dick Ennis se prépare à marcher de nuit avec le 2e Bataillon de Rangers jusqu’à la localité de Cisterna qui est considéré comme le point faible du dispositif de défense ennemi et dont il faut s'emparer. Le bataillon arrive au matin dans un défilé où des unités allemandes dissimulées dans le paysage (des tanks et des mitrailleuses) le prennent au piège et le massacrent. Sur les 767 hommes du bataillon, seulement 7 en réchappent dont Dick Ennis, le sergent Stimmler et le caporal Rabinoff. Ces hommes tentent alors de revenir vers la plage d’Anzio. Pourchassés par un char lance-flammes, ils traversent un champ de mines et découvrent à la nuit tombée les travaux de construction de la ligne César, reconnaissant parmi les travailleurs forcés italiens un civil rencontré précédemment à Rome. Le lendemain matin, après qu’un des survivants ait été tué après avoir été fait prisonnier, le groupe se reconstitue et se réfugie dans une maison occupée par des femmes. Le moment de repos est interrompu par une escouade allemande qui se fait anéantir par surprise mais le groupe doit alors reprendre la route. Dick Ennis ne parvient à rallier finalement Anzio que le jour suivant, après avoir franchi des lignes ennemies constituées de snipers qui ont décimé ses camarades. C’est pour apprendre que le général Lesley a été démis de son commandement et remplacé par un chef plus énergique.

L’un des enjeux de l'histoire est la compréhension des raisons profondes qui poussent les hommes à se faire la guerre. le caporal Dick Ennis est en effet un vétéran de plusieurs campagnes alliées et il ne se décide pas à raccrocher. Il trouve dans le caporal Rabinoff un alter ego, car celui-ci conserve dans le corps les éclats et les séquelles d’une grenade japonaise et voit dans la guerre une façon de vivre la vie plus intensément que les hommes ordinaires.
Distribution

Robert Mitchum (VF : Paul-Émile Deiber) : Dick Ennis (Correspondant de guerre)
Peter Falk (VF : Pierre Trabaud) : Caporal Jack Rabinoff
Robert Ryan (VF : Roger Tréville) : Général Carson
Earl Holliman (VF : Albert Augier) : Sergent Stimmler
Mark Damon : Wally Richardson
Arthur Kennedy (VF : Jacques Berthier) : Général Lesley
Reni Santoni (VF : Jacques Deschamps) : Soldat Movie
Joseph Walsh (VF : Bernard Woringer) : Soldat Doyle
Thomas Hunter : Soldat Andy
Giancarlo Giannini : Soldat Cellini
Anthony Steel (VF : Claude Giraud) : Général Marsh
Patrick Magee (VF : Louis Arbessier) : Général Starkey
Arthur Franz (VF : Robert Dalban) : Général Howard
Tonio Selwart : Général Van MacKensen
Wayde Preston (VF : Raymond Loyer) : Colonel Hendricks
Venantino Venantini (VF : Jean-Claude Michel) : Capitaine Burns
Wolfgang Preiss (VF : Howard Vernon) : Field Marshal Kesselring
Tiberio Mitri (VF : Claude Joseph) : le sergent de la Police Militaire à Naples
Dante Maggio (VF : Albert Médina) : le marchand ambulant napolitain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Lun 13 Juin à 10:00

Le clans des mouettes se doit instaurer la liberté d’Ego entre Femmes et Hommes...
Il sera dans le temps aspirer dans les clameurs de l'infini et certainement, ils découvriront
la volupté de l'appel de l'infini immense désert au cœur duquel résident des oasis et des cimetières indiens...

Rien ne vous sera acquis et ni dus ! Venus et Mars seront des sœurs
car les divinités ne seront plus ! Elles seront attrait de la Force ! Clameurs résonneront
depuis le passé pour faire entendre... Oui, Vous le Lisez...

L'écriture au même titre que la rage envahira votre cœur: Celle de vivre, car le possédé
ne sera plus un messager du mal... La science ne sera pas déifier, la retenu remplacera la peur.
C'est le chemin inévitable de la Vie... Le ciel ne sera jamais le même selon le regard;
et il y aura des rythmes recréant les anciennes et les nouvelles saisons... Malgré nos connaissances, l'Univers nous rappellera son rythme infini: Rien et tout à la fois, le souffle.

Rein ne sera parfait car nous aurons compris ce petit détail: Nous sommes différents; mais comme le disait de jeunes anarchistes ivre de vie: L'utopie; nous conduira sur des règles
universelles qui conduisent vers la liberté de l'instant... Nous serons devenus des étrangers
dans ces oasis et nous aurons tout à apprendre: Mais , L'infini reste et restera notre territoire et notre liberté de refuge. Ni messager, Ni Dieu... Un aspect du paysage et cela sera notre plus grande Victoire: A l'aspect de notre mère à Toutes et à Tous, Notre Terre, la Planète Bleu de la Voie Lactée...
------------------------------------------------------------------------------------------------------
Une mère, la Soeur et la loi des mouettes.

Sujet à diverses variations de températures et à des insectes piqueurs...
J'en oublie le sujet... Besoin de sommeil, je sursaute sur ce prix et ce cercueil
vide et emplies de souvenirs.

Je voulais entendre ! Et c'est ainsi !
On m'a appris à parler ! Et c'est ainsi !
Je suis une combinaison ! Et c'est ainsi !

Construite de piliers. je découvre le sens réel de la matière...
J'aurai pu être ! Pour l'invisible, afin d'apercevoir mes ennemi"e"s,
j'aurai pu percevoir ! Où est ce inflammation qui me fais omettre
mes espérances, mes erreurs et mes bienfaits...!

Ces chats dans la nuit n'existe plus et ce village a perdu son
franc-parler... Je que je vois, il me le dis... Pour lui et pour elle, Ceux ne
sont pas des trophées... C'était froid avant maintenant c'est l’épilepsie.
C'est l'aspect de la preuve qui permet qui permet l'approche du Toi !
Alors je peux soulever mon silence et te répondre de vive voix, Masculin.
Je suis libre de ta rancœur, Je déménage de ma propre Liberté
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Ecrits de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Mar 14 Juin à 10:43

Horizons et écritures ou Néandertalien et Sapiens

Pourquoi le temps et l'espérance...? Oui, l'espace et l'espérance...! Le temps est une notion de vie et je n'ai pas eu besoin de l'apprendre chez les philosophes... Oui, le temps et l'espace sont aussi liées que la vie se rapporte à l'espérance et je n'ai pas besoin de formules scientifiques pour me dire qu'il n'y a rien d'intellectuel dans ce que je dis... Malgré tout, il y a cette formule irréaliste et pourtant vrai: Rien et tout à la fois, le souffle

Le dessin désigne l'espérance et l'art se repose sur la prudence des lieux... On désigne la chasse mais à cette heure aucun dessin archéologique ne représente de meurtres... On prétends que l'histoire est né de l'écriture... Alors depuis quand le meurtre s'est il gangrené à l'histoire, Patriote...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

Je dédie ce texte à cette Femme de l'Universelle et de la Prière :

Mary Wollstonecraft est parfois considérée comme la première philosophe féministe, bien que ce terme n'existe pas encore à l'époque. En effet, au xxe siècle, l'historiographie féministe en fait une des devancières du mouvement et la Défense des droits de la femme (1792) est présenté parfois comme l'un des premiers écrits féministes, bien que la métaphore de la femme comparée à la noblesse qu'elle utilise dans celui-ci (la femme dorlotée, fragile et exposée au danger par sa paresse intellectuelle et morale) puisse apparaître comme un argument dépassé. Malgré ses apparentes contradictions révélatrices des problèmes auxquels il est difficile de donner une réponse satisfaisante, ce livre est devenu par la suite la pierre angulaire de la pensée féministe . Le livre est un succès et la critique de l'époque est quasi-unanime pour reconnaître son importance.

Comme les auteures précédentes, Mary Wollstonecraft insiste sur la nécessité d'éduquer les jeunes filles. Grâce à l'éducation, elles réaliseront mieux leurs potentiels et seront enfin des êtres humains à part entière. De plus, elle préconise un apprentissage qui permettrait aux femmes de subvenir seules à leurs besoins en exerçant un emploi. Enfin, elle réclame pour les femmes des droits civils et politiques et même des élues les représentant .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Ven 17 Juin à 9:46

17 juin 2016

Le cinquième Toulouse Space Show (TSS), organisé par le CNES, l’Agence spatiale française, ainsi que de nombreux autres partenaires, se tiendra du 28 au 30 juin à Toulouse.

Le TSS est un forum mondial dédié aux progrès de l’infrastructure, des technologies et des applications spatiales. Plus de 2000 participants venus du monde entier prendront part à ces trois jours de conférences, de tables rondes et d’ateliers. L’ESA participe cette année à un certain nombre d’événements.

Des acteurs majeurs du secteur, des décideurs, des directeurs d’agences spatiales, des dirigeants de groupes industriels et des personnalités politiques font partie des intervenants. Cette rencontre est une opportunité unique de rassembler des représentants de plusieurs communautés, comme des groupes industriels, des agents publics, et des membres du secteur académique, civil ou militaire, afin de discuter des sujets critiques actuels :

la coopération internationale et le renforcement des capacités,
l’innovation et les bouleversements,
le renseignement géospatial,
les nouveaux usages et objets liés à la transition numérique,
l’exploration spatiale (à l’intention du grand public et particulièrement des étudiants).

Le 28 juin, lors de la table ronde “ Nouveaux usages, nouveaux objets et transition numérique”, l’expert de l’ESA Gunther Kohlhammer présentera la stratégie numérique actuelle de l’ESA, et Frederic Nordlund soulignera l’importance de la coopération internationale.

Les astronautes de l’ESA Léopold Eyharts, Claudie Haigneré et Thomas Pesquet (en direct depuis Houston) prendront part à la session “Explorez l’Espace, c’est à vous!” le 30 juin. Armelle Hubault de l’ESA fera une présentation de la mission Rosetta.

L’inscription est obligatoire et gratuite: www.toulousespaceshow.eu

--------------------------------------------------------------------------------------------

Un jour, en Ethiopie, une dame s’adressa au Catholicos et lui dit : - « Vous autres, les Coptes, vous exagérez la dévotion à Marie. Marie est une femme comme les autres» - « Très bien, répondit le Catholicos, alors donnez-nous un autre Christ ». Tout est dit.

Saint Frumence (IVe s.) appela la première église bâtie à Axoum, capitale du royaume, "Edda Mariam", Demeure de Marie. Marie est vénérée sous le titre de Waladita Amlâk, Celle qui a enfanté Dieu. Le nom de Marie figure dans beaucoup de noms éthiopiens. Ils témoignent de la confiance des fidèles envers Marie:

Ghebié Mariam, Serviteur de Marie ; Hailé-Mariam, la force de Marie ; Laoké Mariam, Message de Marie ; Teklé Mariam, Plante ou rejeton de Marie ; Hapté Mariam, Don de Marie ; Walda-maryam, fils de Marie ; Newaia-Maryam, trésor de Marie ; Kafla-Maryam, part de Marie ; Kidana-Maryam, promesse de Marie ; Baeda-Maryam, protégé de Marie etc…

L'Éthiopie a une fête propre: Kidäma Mehret, le Pacte de Miséricorde, le 10 février. Sûrs que la prière de Marie auprès de son Fils ne peut qu'être exaucée, les Éthiopiens considèrent leur pays comme le fief de Marie, sous sa protection.
Attilio GALLI,
Dans Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 675-693

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Lun 1 Aoû à 9:29

Les dirigeants appelle à nous réunir dans un état d'urgence. La C.N.T voit l'amateurisme des instances Religieuses
Organismes terroristes utilise l'attentat tel la foudre qui s'abat pour reconstruire l'éco-systéme: Paratonnerre CNT.
Prier est un fait, il implique le silence qu'en est il quand nous décidons d'écrire une commune durée indéterminée.
La CNT n'aime pas les privilèges religieux mais encore moins ceux qui voudrai s’affermir des droits plus outrageux.
Lá et içi, les femmes, les enfants et les hommes retrouvent le plaisir et les craintes en de doux symboles. La crainte ne s’évanouit pas et l'espérance ne se ressoud pas à être en cellule. Nous communiquons en aveugle et il y a le braille. D'autres mondes s'ouvrent dans nos cœurs, l'esprit se recueille auprès de la chair et celle ci transforme la créativité autonome qu'elle engendre... L'amour infini est une force perpétuelle conduisant sur l'écoute du savoir et de son spleen... Guérir.
Ecrit de
TAY
La chouette effraie

A travers, l'espérance et la Prudence nous pourriont percevoir le doux équilibre de nos visions et de nos cœurs. Le syndicalisme guidé par un appel et un vent. Abstrait dans le complot du patrimoine et pourtant juge contre la pauvreté... A l'écoute des cicatrices réelles du peuple, rappelant à l'individu son propre état et que la conscience d'un homme ne peut conduire au déséquilibre de l'existence même de notre histoire. Le syndicalisme n'est pas le refuge des échoués de l'état et des sociétés car nous devons aboutir où la femme et l'Homme puissent s'inclure dans le plaisir de construire sans être conduit par un aspect de profit; L’État ou voir La société doit s'inclure dans un aspect de vision sans bouleverser le système des évolutions d'autrui... Un autre regard de la vie et de la mort, cela fera rire, peur ou même conduira à des hérésies et c'est en cela que je reviens à ces principes premiers que sont le secourisme et la prudence du Bon... Savoir se défendre et se réunir sans sombrer dans l'Hérésie et le Narcissisme.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Mar 9 Aoû à 9:34

Dans le cœur de l'empereur du japon ou Akihito.

dans l'ombre des cours des fils de Reines et roi, résonne l'histoire
de ce jeune prince du Népal, mort dans l'ombre même du secret d'état.
Des dynasties se couvrent du ruban d'un deuil auquel le mystère reste flou.
Ce crime qui provoqua la dislocation d'une famille et entraina la
peur au sein des familles royales... Même au vingtième et unième siècles,
la révolution frappa un membre de leur famille: Même si c'était obscur
cousins; l'empereur fut marqué par la perte d'un si proche historien
du Pacifique et de l’Himalaya. Malgré une démocratie libre, il devait se libérer
au même titre que ce Benoit XVI et il se devait de se réinstaurer homme
au milieu du peuple, tel ce empereur du milieu devenu jardinier...
Alors tel un citoyen, il se libéra d'une tradition absolutiste et invoqua le
bien-être du moi et du soi dans son existence et pour la conséquence de
son peuple. Car en soulignant l'abdication, il essaye de libérer son peuple
d'une emprise ancestrale.Son but était d'être Un souverain éclaire, un Meiji, pour permettre
à son peuple l'art d'acquérir la respiration: Devenir Une nouvelle Sparte
porté sur la fierté et sur l'Humain. S'humaniser dans le rapport de la
succession. Ne pas commettre les erreurs des anciens rois du Népal...
Permettre la naissance de nouveaux seigneurs dans le cœur d'une démocratie
jeune et fragile... Laisser une empreinte sans laisser planer la rancœur. Redevenir
humble dans la fierté et âpre devant celle qui le poursuit sans le rattraper:
Je ne parle pas de la Mort, la Peur est une mauvaise concurrente quand elle veut devenir
Souveraine du Spleen de l'Entité Humaine.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Mer 10 Aoû à 9:31


10 août 1826
Premiers omnibus à Nantes

Le 10 août 1826, Stanislas Baudry ouvre à Nantes la première ligne de transports en commun du monde. Elle relie les quartiers de Richebourg et Salorges avec deux voitures à chevaux d'une capacité de 16 personnes chacune.
Fabienne Manière

Pascal déjà

Au XVIIe siècle, en France, les gens de bien pouvaient faire appel à des chaises à porteur pour se déplacer en ville.

Mais vers 1617, un certain Nicolas Sauvage, facteur des maîtres des coches d'Amiens, a l'idée des premières voitures de louage, les ancêtres des taxis. Il ouvre vers 1640 un dépôt à Paris, rue Saint-Martin, pour une vingtaine de voitures. Comme le dépôt est situé en face d'un hôtel à l'enseigne de Saint Fiacre, les voitures ne tardent pas à emprunter le nom de ce saint, patron des jardiniers et des bonnetiers.

L'idée de liaisons urbaines régulières est inventée un peu plus tard par le génial Blaise Pascal, qui n'en est pas à une invention près. Le savant s'associe pour l'occasion avec le duc de Rouanez et les marquis de Sourches et de Crénan.

Pascal obtient par lettres patentes du roi Louis XIV le privilège d'ouvrir cinq lignes au départ du palais du Luxembourg, avec des horaires fixes. L'une d'elles doit faire le tour de Paris par le Luxembourg, la porte Saint-Antoine, Saint-Roch, Montmartre et la Bastille.

L'exploitation des cinq lignes débute le 18 mars 1662 (Blaise Pascal décèdera quelques mois plus tard). Le parcours de base coûte cinq sous (ou sols), soit l'équivalent d'une livre de viande. Précisons que le salaire moyen d'un ouvrier de manufacture se situe à l'époque aux alentours de 8 sols par jour.

Tout serait allé pour le mieux si les parlementaires ne s'en étaient mêlés. Ces nouveaux nobles imbus de leurs privilèges ne supportent pas la perspective de partager les « carrosses à cinq sols » avec des gens de peu. Ils ne les autorisent qu'à la condition que « soldats, pages, laquais et autres gens de bras » en soient exclus !

Soit en raison de cette interdiction faite à une partie des citadins, soit en raison du prix élevé du parcours de base, la compagnie ne tarde pas à péricliter. Elle arrête son activité au bout de 15 ans.
Omnibus, un mot plein d'avenir

À Nantes, au début du XIXe siècle, un jeune homme, Étienne Bureau, imagine de transporter les employés de son grand-père, un armateur, entre ses bureaux de la rue Jean-Jacques Rousseau et les services de la Douane, dans le quartier de Salorges.

Le véhicule stationne devant la boutique d'un chapelier nommé Omnès, dont l'enseigne indique « Omnes Omnibus », ce qui signifie en latin de cuisine : Omnès pour tous ! C'est ainsi que les usagers de la ligne prennent l'habitude de dire : « Je prends (ou je vais à)... l'omnibus ! » Le mot va faire le tour du monde et se décliner de toutes les façons possibles dans toutes les langues : bus, autobus...

Dans le même temps, dans la même ville, Stanislas Baudry, un colonel en demi-solde de l'armée de Napoléon, monte une minoterie dans le quartier de Richebourg. Pour utiliser au mieux la vapeur de son usine, il crée un établissement de bains à côté de celle-ci. Et il a lui aussi l'idée d'ouvrir une ligne régulière de transport pour amener les habitants du centre de Nantes dans son établissement.

Très vite, Stanislas Baudry s'aperçoit que les Nantais utilisent sa ligne de transport pour leurs propres besoins et non pour les bains. Il comprend qu'il y a là une perspective de marché. C'est ainsi qu'il abandonne la minoterie et obtient de la municipalité de Nantes l'autorisation d'ouvrir la première ligne régulière d'omnibus !

L'entrepreneur étend son activité à Paris dès le 30 janvier 1828 en inaugurant l'Entreprise Générale des Omnibus. Le succès est là aussi au rendez-vous, les omnibus se révélant beaucoup moins coûteux que les fiacres (l'équivalent de nos modernes taxis).

Mais Stanislas Baudry est très vite laminé par la concurrence. Déprimé, il se suicide en 1830 en se jetant dans le canal Saint-Martin, près de son entrepôt.

Dans un premier temps, en effet, les compagnies d'omnibus se multiplient.

Leurs voitures se distinguent par des variations de couleurs et des noms pittoresques : Dames blanches, Tricycles, Favorites, 0rléanaises, Batignollaises... Plus tard arrivent les Hirondelles, les Gazelles, les Excellentes et les Constantines. Ces véhicules offrent tous quinze places, sans impériale.

Peu à peu, l'activité se concentre et en 1855, les transports en commun à Paris ne sont plus le fait que d'une seule compagnie, la Compagnie générale des Omnibus. À cette époque, l'idée a déjà fait le tour du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Hauts-de-France, Nord-Pas-de-Calais-Picardie    Mer 10 Aoû à 9:42

Classée n°1 pour de nombreuses productions végétales, la région Nord Pas de Calais-Picardie dispose de solides atouts pour développer ses filières
La réunion des régions Nord-Pas de Calais et Picardie crée un champion des productions végétales.

Nos agriculteurs assurent en effet la moitié de la production nationale de sucre avec leurs betteraves et cultivent près des trois-quarts des pommes de terre de consommation. Ils produisent aussi 97 % des endives et 87 % des choux de Bruxelles, deux légumes à l’identité régionale bien marquée ! La grande région occupe également la première place en légumes de conserve, pour les petits pois, haricots verts, oignons blancs ou salsifis. « Nos deux régions ont de fortes similitudes, des sols fertiles, des agriculteurs très bien formés et un potentiel de production élevé », constate Jean-Bernard Bayard, président de la chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais. « Nous produisons absolument de tout, y compris du vin, car le champagne du sud de l’Aisne (plus de 20 millions de bouteilles produites chaque année) est excellent ! ». Si l’élevage est moins prépondérant, une exploitation agricole sur deux élève des animaux et la nouvelle région occupe la quatrième ou cinquième place pour le lait, les œufs, les poulets de chair, le lapin ou le porc.
L’agroéconomie, premier employeur

« Les agro-industries n’ont pas attendu le nouveau découpage administratif pour travailler sur les deux régions, comme les sucreries Tereos ou Saint-Louis sucre, les amidonneries Syral et Roquette, le transformateur de légumes Bonduelle ou la laiterie Sodiaal », constate Christophe Buisset, président de la chambre d’agriculture de Picardie. « Le mariage avec le Nord-Pas de Calais renforce notre poids en agro-alimentaire. Les industries agro-alimentaires (IAA) sont même le premier employeur de la région Nord avec 66 300 salariés (chiffres Eurostat 2012) ». Au total, l’agriculture et ses filières (hors assurance et transport) emploient plus de 130 000 personnes. Et pour les débouchés, la grande région dispose d’atouts uniques : 80 millions de consommateurs dans un rayon de 300 km, une façade maritime ouverte sur deux mers, la traversée du futur canal Seine-Nord-Europe et des infrastructures de transport de qualité.
La recherche à la pointe

Autre point fort régional : la chimie du végétal. Sur ce secteur, la Picardie, avec son pôle de compétitivité Industries et agro-ressources (IAR) a développé la recherche en valorisation des molécules issues de l’agriculture. Une aubaine pour l’ère post-pétrole : « Pour nous, c’est une chance de pouvoir s’y associer et de renforcer ce pôle » déclare Jean-Bernard Bayard. La chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais a aussi rejoint Agro-transfert ressources et territoires, une structure picarde réalisant le lien entre la recherche et son application par les agriculteurs. Elle travaille notamment sur des projets liés à la fertilité des sols face à l’utilisation d’engins de plus en plus lourds.
Quelques chiffres


Picardie Nord pas de calais Grande région Nord
Exploitations agricoles 13 500 12 500 26000
Superficie moyenne 100 ha 65 ha 85 ha
Superficie moyenne des grandes et moyennes exploitations 125 ha 80 ha
Chiffre d’affaires hors aide 3,8 Md € 3 Md € 6,8 Md €
Actifs agricoles 29 500 27 500 57 000
Nombre de salariés Industries agro-alimentaires 13 300 27 800 41 100
Nombre de salariés Industries agro-alimentaires 370 840 1210
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Jeu 11 Aoû à 9:37

Visage de l'Héritier ou La République Rébélion.

Le Gratuit et le papier ou Y'becca défiant l'Orgueil.

Le document dénote de nos valeurs et des expressions.
En tout état, on érige le droit et le choix de démontrer
sous forme d'un écrit afin de prouver sur le terme des promesses
dites et des circonstances qui ont provoquer de la réussite ou de l'
échec des "dits-projets".
Il est un droit, celui de pouvoir se nourrir sans l'appréhension de l'esclavage,
de la torture, de la soumission et de la dette. Malgré tout, de nos jours,
on ne peut négliger l'aspect du rôle des langues et des frontières. Cela
nous donne un aspect interlocuteur mais en aucun hormis nos ressources
d'être décideurs du bien étrangers : Quand une arme passe une frontière
alors c'est le cri des âmes et des affamés à nos portes. Nos greniers
sont voué à la durée et cela implique à nous méfier de la famine.
Utiliser les ressources naturels d'un terrain propre sans vouloir le
transformer en une expérience avoisinant notre système propre.
Nous adaptez n'implique pas nous transformer : Comprendre les nouvelles situations
naturels pour finalement être inclus à la nature. Elle nous guide car
nous guettant au coin d'une rue. Vouloir s'approprier la connaissance;
provoque la famine. La paix est l'utopie de celui qui veut la conquérir, elle est amer
dans le contexte de la Discorde.
Vouloir enfermer la connaissance, provoque les guerres partisanes ! Le gratuit et le papier
deviennent alors une sorte de synthèse du bien et du mal auquel le propre l'emporte
sur le réalisme. Nous n'avons pas les même approche de la faim et de la famine; voilà
qui peut plonger une démocratie florissante et pacifique dans le précipice
de l'extinction.: Le Gratuit et le Papier. La perception du temps est la notion universelle;
la particule de seconde se consolide en minutes mais peut se désagréger en heures.
Voilà un défi auquel La Femme et L'homme se verront dans ce nouveau mécanisme.
une nouvelle alimentation et de nouvelles terres auquel il y aura discorde sur
le "dit-bien" de l’Intérêt : Marchand ambulant récoltant les produits frais dans les campagnes pour les revendre au marché devant Juge chargé d'arbitrer les contestations entre négociants ou commerçants. Nous voudrons recréer à notre image et si nous persistons dans cette voie:
cela provoquera "notre chute et notre famine".
O République, je sers la Nature et je me détourne de la Pyramide du Bien et de sa démagogie... Je respecte les cimetières. Chacun laisse un témoignage mais finalement, Un feu incandescent sous forme de Tsunami nous poursuivra dans l'infini de l'univers. Notre volonté voilà le plus
beau des cercueils et des héritages.
Je suis la fierté du Humble, je suis Y'becca...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nantes et ses Réalisations   Aujourd'hui à 19:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Nantes et ses Réalisations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je cherche un naturopathe sur nantes
» Nantes et alentours
» Les cimetières de Nantes
» Nantes (44)
» Édit de Nantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: