La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 TOULOUSE LA ZEN, LA ZÉTÉTIQUE, L'HOPITAL LA GRAVE ET Y'BECCA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 6499
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: TOULOUSE LA ZEN, LA ZÉTÉTIQUE, L'HOPITAL LA GRAVE ET Y'BECCA   Mar 19 Sep à 3:06

L'aspect des modernités sur Toulouse ne pourra être renier: On nous reprochera de vivre sur l'acquis et sur la tempérance de Périclès.
TAY

Le triangle de la Burle, ou « Bermudes en Cévennes », est un périmètre se situant approximativement entre le mont Mézenc (44° 54′ 40″ N, 4° 11′ 42″ E), Le Puy-en-Velay (45° 02′ 39″ N, 3° 53′ 09″ E), et le massif du Pilat (45° 23′ 00″ N, 4° 34′ 20″ E).

Cette région des Cévennes détient le record français de catastrophes aériennes1. Plus de soixante morts depuis 1945, généralement des avions de tourisme ou de chasse pris dans le brouillard et les turbulences frequenter dans la regions.

Certaines sources y incluent la sœur du président Kennedy, Kathleen Kennedy Cavendish qui a trouvé la mort en 1948 près de Saint-Bauzile en Ardèche, mais ce village est à environ 50 km du périmètre ci-dessus.

Deux autres crashs emblématiques du mythe du triangle ont en réalité eu lieu en dehors.

le crash du Nord 262 transportant des membres du Commissariat à l'Energie Atomique pour lequel le monument commémoratif de Mézihac (voir photo) a été héritage a eu lieu à 16 km au Sud-Est du Mont Mézenc qui est la limite Sud du triangle.
Un C-130 bombardier d'eau s'est écrasé en 2000 à Burzet à 20 km au Sud du Mont Mézenc.

Bibliographie

Jean Peyrard, Le Triangle de la Burle : Bermudes en Cévenne, 2007 (lire en ligne [archive])
Renaud Benoist, En quête du Triangle de la Burle, 2013

------------------------------

La zététique est définie comme « l'art du doute » par Henri Broch. La zététique est présentée comme « l'étude rationnelle des phénomènes présentés comme paranormaux, des pseudosciences et des thérapies étranges ».

La zététique est destinée aux théories scientifiquement réfutables, c'est-à-dire respectant le critère de discrimination de Popper. De fait, contrairement aux autres mouvements sceptiques, elle ne pose pas la question des religions et des croyances non réfutables. Son objectif est la mise à l'épreuve d'énoncés pourvus de sens et de nature scientifique (c'est-à-dire réfutables selon Popper) dont les explications ne semblent pouvoir se rattacher à aucune théorie communément acceptée.

La zététique se réclame aussi du scepticisme scientifique, et plus généralement de la démarche de doute cartésien qu'elle décrit comme nécessaire en science comme en philosophie. Elle se veut, pour reprendre le mot du biologiste Jean Rostand, une « hygiène préventive du jugement »1,2,3.

Origine du mot

« Zététique » vient de l’adjectif grec ζητητικός, zētētikós « qui aime chercher », « qui recherche », lequel est issu du verbe ζητῶ, « chercher ». Les ζητητικοί, zētētikóï, sont les « sceptiques ». Le scepticisme a été enseigné par le philosophe grec Pyrrhon (365 / 275 av. notre ère). Utilisé par le mathématicien François Viète pour décrire en 1591 dans son Isagoge l'art de modéliser un problème géométrique sous une forme algébrisée, mais peu usité après lui, le terme « zététique » a été remis au goût du jour en 1998 en français par le professeur Broch, créateur du laboratoire de zététique à l'Université de Nice. Avant lui, c'est Marcello Truzzi qui en 1975 utilisa le mot « zetetics » dans le monde anglophone. En effet, sous l'influence de Marcello Truzzi, le premier magazine de l'association sceptique Committee for Skeptical Inquiry se nomma « The Zetetic », avant d'être renommé « Skeptical Inquirer ».

Le terme est présent dans le Dictionnaire des termes des arts et des sciences de Thomas Corneille datant de 1694 avec comme définition « qui cherche les raisons des choses ». Selon la définition d'Henri Broch, la zététique est « l'art du doute »4. Ce n'est donc pas à proprement parler une science, mais plutôt une démarche philosophique et pratique. S'inspirant du scepticisme philosophique, elle s'appuie sur la méthode scientifique pour essayer d'appréhender efficacement le réel, par le biais d'enquêtes et d'expériences. Elle se distingue en cela du pyrrhonisme - voir par exemple la définition sur le site de l'observatoire zététique5. La Zététique se présente comme une méthode de recherche fondée sur le doute et la vérification des informations ; Emile Littré6 en donne une définition claire : « méthode dont on se sert pour pénétrer la raison des choses ». Pierre Larousse définira la méthode « se dit des méthodes de recherches scientifiques : méthode zététique ».

Elle a pour objectif de contribuer à la formation, chez chaque individu, d'une capacité d'appropriation critique du savoir humain. Entre autres illustrations de la démarche zététique, Henri Broch a organisé durant quinze ans, le Défi zététique international (dont le prix n'a jamais été décroché), comparable au défi proposé par James Randi.

La zététique recommande de penser avec ordre et méthode, en tenant à distance dogmes, préjugés et idées reçues.
Principes

L'astrologie, la parapsychologie, les médecines non conventionnelles, les pseudo-sciences et autres phénomènes paranormaux sont présents sur les médias actuels (journaux, magazines, émissions de télévision spécifiques) et feraient partie du monde quotidien selon eux. Le but de la zététique est de chercher l'origine de ces croyances et d'en chercher les faiblesses épistémologiques, ou de proposer des explications raisonnables aux phénomènes dits paranormaux.

Pour expliquer les origines des croyances, le laboratoire de zététique7 met en cause :

la caisse de résonance formée par les médias ;
la dérive déontologique du milieu journalistique ;
la courroie de transmission que constitue le milieu éducatif ;
le remplacement de la raison par la sensation : remplacement du couple « symbole écrit + analyse étayée » par le couple « image visuelle + sensation immédiate ».

Moyens de lutte

Démystifier :
donner une interprétation scientifique du phénomène,
expliquer quels subterfuges ou quels raisonnements erronés pourraient être utilisés pour nous amener à croire à la véracité du phénomène ou de la pseudo-science.
Promouvoir le développement de la culture scientifique, notamment à l'école :
apprendre les principes d'une observation scientifique (c'est-à-dire une expérimentation et une recherche impartiale des données),
apprendre à bien interpréter les résultats, et à en tirer les bonnes conclusions.

Citations

« Puisque les savants sont censés produire de la vérité sur le monde [… il leur faut] restituer les acquis de la science dans les domaines où ces acquis pourraient contribuer de manière positive à résoudre des problèmes qui ont accédé à la conscience publique. Mais la fonction la plus utile, en plus d'un cas, serait de dissoudre les faux problèmes ou les problèmes mal posés. [… À la télévision,] les faux philosophes [… prennent ] au sérieux les faux problèmes [scientifiques proposés dans l'émission]. [… ⇒] il faudrait des commandos d'intervention philosophique rapide pour détruire les faux problèmes [scientifiques], pour faire du Wittgenstein dans la vie de tous les jours et spécialement dans les médias »

— Pierre Bourdieu, Les Usages sociaux de la science8, p. 71

« Face à la TV, il faudrait une sorte de mouvement de résistance civique […] contre l'imposition généralisée de problématiques [aller voir directement les qualificatifs évoqués !] »

— Pierre Bourdieu, op. cit.8, p. 76
Exemples de domaines analysés par la zététique

Cette liste, non exhaustive, présente les sujets les plus réputés et les plus controversés (le but avoué de la zététique étant d'avoir un impact populaire) :

la parapsychologie : ses protocoles scientifiques sont généralement incorrects[réf. souhaitée], ses revendications généralement non prouvées ;
certaines affirmations religieuses lorsqu'elles entrent sur le terrain scientifique ou historique9, notamment les affirmations d'arguments scientifiques en faveur du dessein intelligent10 ;
l'homéopathie, en raison de son efficacité non prouvée, et de l'impossibilité à reproduire le phénomène de la mémoire de l'eau qui aurait pu l'expliquer ;
l'astrologie, le tarot divinatoire, la numérologie, qu'elle réfute en se fondant notamment sur l'effet Barnum et les principes de la lecture froide ;
le suaire de Turin qui fut l'objet d'analyses scientifiques poussées pour en établir la date ;
l'aura, en particulier sa représentation par l'effet Kirlian ;
l'ufologie (exemple : théorie des anciens astronautes)11 ;
la psychanalyse ;
les pseudo-sciences en général12. Parmi les plus populaires :
la graphologie ;
l'ostéopathie ;
la morphopsychologie ;
l'instinctothérapie13 ;
l'acupuncture ;
la PNL14


Organismes zététiques en France
Laboratoire de zététique de l'université de Nice Sophia-Antipolis
Article détaillé : Laboratoire de zététique.

Structure universitaire dirigée par le professeur Henri Broch, le laboratoire propose un enseignement de zététique à la faculté des sciences sur le site de Sophia-Antipolis. Il propose également une activité de recherche15. En octobre 2007, Richard Monvoisin est devenu le premier docteur en didactique des sciences sur le sujet de la zététique. Sa thèse, intitulée « Pour une didactique de l'esprit critique. Zététique & utilisation des interstices pseudoscientifiques dans les médias »16, a été codirigée par Henri Broch et par Patrick Lévy (Institut du sommeil et de la vigilance, faculté de médecine, Grenoble 1).
Cortecs

Depuis 2004, plusieurs enseignements spécifiques de zététique et d'éducation à la pensée critique sont nés à l'université Joseph Fourier. Depuis 2010, productions et ressources d'enseignement sont librement diffusées par le Collectif de recherche transdisciplinaire Esprit critique et sciences (Cortecs), qui regroupe des chercheurs de Grenoble, de Marseille et de Montpellier. Il prend sur le plan universitaire la suite du laboratoire de zététique. Depuis 2011, l'université Joseph Fourier a créé une mission spécifique « sciences critique, sociétés », dont le didacticien Richard Monvoisin a la charge17.
Observatoire zététique

Association loi de 1901 fondée en 2003, l'Observatoire zététique (OZ) a son siège à Grenoble. L'OZ met en ligne des enquêtes et des dossiers, et produisait une lettre d'information mensuelle, la Publication de l'Observatoire zététique (POZ)18.
Bibliographie

Henri Broch, Le Paranormal, Seuil, Paris, 1989 (ISBN 2020087421)
Marc Hallet, Les Sciences parallèles ou la sagesse des fous, Espaces de Libertés, Bruxelles, 1992 (ISBN 293000102X)
Gérard Majax, Les Faiseurs de miracles, Éditions Michel Lafon, Paris, 1992 (ISBN 2-908-652161), recherches historiques d'Emmanuel Haymann
Alan Sokal et Jean Bricmont, Impostures intellectuelles, Odile Jacob, octobre 1997 (ISBN 2-7381-0503-3), Livre de Poche, édition nouvelle, 1999 (ISBN 2253942766)
Henri Broch, Le Paranormal - ses documents, ses hommes, ses méthodes, Éditions du Seuil, Paris, 2001 (1re publication 1985) (ISBN 2020107252)
Georges Charpak et Henri Broch, Devenez sorciers, devenez savants, Éditions Odile Jacob, Paris, 2002 (ISBN 2738110932)
Henri Broch, Au cœur de l'extra-ordinaire, Éditions Book-e-book.com, Valbonne, 2005 (ISBN 2915312095)
David Rossoni, Éric Maillot et Éric Déguillaume, Les Ovnis du CNES – 30 ans d’études officielles19, 2007, www.book-e-book.com
Nicolas Pinsault, Richard Monvoisin, Tout ce que vous n'avez jamais voulu savoir sur les thérapies manuelles, Presses universitaires de Grenoble, 2014 (ISBN 978-2-7061-1858-6)
Richard Monvoisin, Les Fleurs de Bach. Enquête au pays des élixirs, 2008, www.book-e-book.com
La revue Science et pseudo-sciences
La collection « Une chandelle dans les ténèbres ».

Ouvrages critiques

Jean-Charles et Jean-Yves Normant, Devenez pédants, c'est pas sorcier ou le nouvel obscurantisme scientifique, France Europe, 2003 (ISBN 9782848250274)
Bertrand Méheust, Devenez savants : Découvrez les sorciers : Lettre à Georges Charpak, Éditions Dervy, Éditions Sorel, 2004 (ISBN 2844542808)

Notes et références

↑ « Pour une didactique de l’esprit critique - Zététique & utilisation des interstices pseudoscientifiques dans les médias » [archive], thèse de Richard Monvoisin, 25 octobre 2007.
↑ « Entre l’espoir et le faux-mage » [archive], Jacques Poustis, AFIS
↑ FAQ du Cercle zététique [archive]
↑ Broch, H. 2008. L'Art du doute ou comment s'affranchir du prêt-à-penser, éditions Book-e-book. Sophia-Antipolis.
↑ Voir par exemple Zététique, petite définition, Voir par exemple Zététique, petite définition sur le site de l'observatoire zététique [archive]
↑ connu pour son Dictionnaire de la langue française, communément appelé « le Littré »
↑ Culture scientifique, phénomènes « paranormaux » et Zététique [archive]
↑ a et b Pierre Bourdieu, Les Usages sociaux de la science. Pour une sociologie du champ scientifique, Paris, QUAE Inra Editions, 1997, 80 p. (ISBN 9782738007933).
↑ Voir sur zetetique.ldh.org. [archive]
↑ Le dessein intelligent n'est pas un objet direct de la zététique, car il ne relève pas directement d'affirmations scientifiquement réfutables, de même que toute question « théologique ». Voir Kitzmiller v. Dover Area School - Wikipédia FR.
↑ Pour une critique de l'hypothèse extraterrestre, voir le modèle sociopsychologique du phénomène ovni.
↑ Voir la liste dans la catégorie pseudo-science.
↑ 2e biais possible : le sophisme écologique [archive] et L’éclairage de la psychologie dans la démarche zététique [archive] et Incroyable… mais faux ! L'Horizon Chimérique, Alain Cuniot, 1989 (ISBN 2907202111).
↑ « La programmation neurolinguistique ou l’art de manipuler ses semblables ». [archive]
↑ Collaborateurs du laboratoire de zététique de l'université de Nice. [archive]
↑ Thèse de doctorat de Richard Monvoisin en ligne. [archive]
↑ Site du Cortecs. [archive]
↑ Newsletters de l'OZ [archive].
↑ Extraits de l'ouvrage. [archive]

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

zététique, sur le Wiktionnaire

Articles connexes

Esprit critique
Scepticisme scientifique
Défi zététique international
Union rationaliste
Une chandelle dans les ténèbres collection
Les Sceptiques du Québec

Liens externes

[PDF] (12 Mo) « Pour une didactique de l’esprit critique - Zététique & utilisation des interstices pseudoscientifiques dans les médias » [archive], thèse de Richard Monvoisin, 25 octobre 2007
Site du laboratoire de zététique, université de Nice-Sophia Antipolis [archive]
Site de l'observatoire zététique, Grenoble [archive]
Collectif de recherche transdisciplinaire esprit critique & sciences [archive]

[masquer]
v · m
Scepticisme rationnel
Personnalités

Isaac Asimov Henri Broch Chris French Martin Gardner Nicolas Gauvrit D.J. Grothe Philip J. Klass Abraham Kovoor Paul Kurtz Guillaume Lecointre Elizabeth Loftus Michel Monnerie Donald Menzel Joe Nickell Steven Novella Penn & Teller Massimo Pigliucci Philip Plait Robert M. Price Benjamin Radford James Randi Carl Sagan Jacques Scornaux Robert Sheaffer Michael Shermer Simon Singh Jacques Van Rillaer Richard Wiseman

Champs critiqués

Astrologie Cryptozoologie Géobiologie Homéopathie Iridologie Magnétothérapie Médecine non conventionnelle Miracle Paranormal Parapsychologie Pseudo-science Télépathie Télékinésie Ufologie Voyance

Cas étudiés

Affaire de Morristown Carrousel de Washington Cas de Nort-sur-Erdre Cas du docteur X Fantôme de Cock Lane Fées de Cottingley Incident de Mantell Incident de Rendlesham Incident de Téhéran Monstre du Loch Ness Observation de Campeche Photographie de Petit-Rechain Vierge de Jalhay Mythe de l'utilisation incomplète du cerveau

Explications avancées

Appel à l'ignorance Ascendance thermique Datation par le carbone 14 Épilepsie temporale Hypothèse du champ magnétique Hystérie collective Personnalité encline à l'imagination Projet Mogul Rasoir d'Ockham

RAPPORT SUR TOULOUSE ou BEAUCOUP CONFONDENT LA ZÉTÉTIQUE ET L'IDIOTIE...
ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS SUR L'OCCITANIE ET LE VOCABULAIRE...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6499
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: TOULOUSE LA ZEN, LA ZÉTÉTIQUE, L'HOPITAL LA GRAVE ET Y'BECCA   Mar 19 Sep à 3:06

Esmé Louise Sutter

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 16 hil y a 16 heures
LA JOIE EST COMME LA JUSTICE QUI RENDS ACTES DES SECOURS ET DE LA SAUVEGARDE DES SOUVENIRS DANS LE DROIT ET L'ÉTHIQUE DE LA NATURE. TAY

LE MOUVEMENT ME PROCURE DE RÉELS JOIES DE VOUS VOIR VENIR, REPARTIR ET VOYAGER DANS MON ADRESSE TWITTER: ÊTRE ET ÉTABLIR DANS LE TEMPS. TAY

LES ARCHITECTES ÉTABLISSENT DES CONSTRUCTIONS SUR LES MOUVEMENTS DE VENTS ET DE MARÉES DANS LE LIT D'UN FLEUVE ET LES FALAISES DE L'OCÉAN. Y

LES CONSTRUCTIONS DOIVENT ÊTRE ÉTABLIS COMME ON CULTIVE SON CHAMPS: ON PERÇOIT LES RESSOURCES ET LES DANGERS SANS ÊTRE NAÏF SUR LE TEMPS. Y

LE TABERNACLE EXPLIQUE QU'IL DOIT Y AVOIR UN GRENIER POUR L'ENSEMBLE DU PEUPLE ET PAS UNIQUEMENT SUR L'INTÉRÊT DE LA POSITION SOCIAL. TAY

LE GRENIER N'OUBLIE PAS QUE BEAUCOUP FONT PREUVE DE CHARITÉ EN DEHORS DE LA COMMUNAUTÉ ET CELA DÉMONTRE LA SOLIDARITÉ DE LA SOCIÉTÉ. TAY

LE PEUPLE EST LA SOCIÉTÉ ET LA SOCIÉTÉ EST LE PEUPLE. NOUS SOMMES LIÉS À LA SURVIE ET AUX DISCORDES DE LA JALOUSIE DE TOUTES SORTES. TAY

-----------------------------------

LA MATERNITÉ ET L'ACCOUCHEMENT...
UNE FEMME DE CONVICTION ET DE CONSCIENCE... UN LIEN... UNE ESPÉRANCE...
ET DES SOUVENIRS... LA NAISSANCE... L'ADVERSITÉ, L'AFFIRMATION ET L'ÉTHIQUE D'AVENIR, LA DOULEUR NE PEUT ROMPRE L'ESSENCE DU ROSEAU DEVANT LE SENS MÊME DE LA CONVICTION... V... ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS

Catherine Louise « Katey » Sagal (née le 19 janvier 1954 à Los Angeles, en Californie) est une actrice, chanteuse et actrice de doublage américaine. Elle est surtout connue pour avoir incarné les rôles de Peggy Bundy dans Mariés, deux enfants (1987-1997), celui de Cate Hennessy dans Touche pas à mes filles (2002-2005), et celui de Gemma Teller Morrow dans Sons of Anarchy (2008-2014). Elle a également doublé le personnage de Leela dans la série d'animation Futurama.

Biographie

Née à Los Angeles, Katey vient d'une famille qui a toujours été dans le show-business1. Sa mère, Sara Swilling, est une productrice et scénariste et est morte d'une maladie cardiaque en 1975, à l'âge de 48 ans. Son père, Boris Sagal, est un réalisateur et producteur et est mort accidentellement sur le tournage de La Troisième Guerre mondiale en 1981, à l'âge de 57 ans2. À la suite de ces décès, Katey élève ses quatre frères et sœurs cadets, Joe, David, Jean et Liz à Brentwood (Los Angeles)2. Katey a des origines ukrainiennes et juives du côté de son père3.
Carrière
Katey Sagal lors des Emmy Awards en 1989.
Comédie

Après avoir obtenu son diplôme universitaire du California Institute of the Arts, Katey lance sa carrière d'actrice au début des années 1970 en jouant dans de nombreux téléfilms. Son premier grand rôle fut dans la sitcom Mary en 1985. Grâce à ce rôle, elle obtient le rôle principal dans la sitcom Mariés, deux enfants en 1987, à l'âge de 33 ans ; la série connait un grand succès pendant les dix ans de diffusion.

Après Mariés, deux enfants, Katey apparait dans de nombreuses séries télévisées. En 2002, elle est le personnage principal dans la sitcom Touche pas à mes filles, aux côtés de John Ritter, Kaley Cuoco et Amy Davidson. La série a été annulée en 2005 au bout de trois saisons.

En 2008, Katey est l'un des personnages principaux, Gemma Teller Morrow, dans la série dramatique/thriller Sons of Anarchy (dont le créateur est son époux, Kurt Sutter). La série est diffusée sur la chaîne FX à partir du 3 septembre 2008.

En 2013, elle joue le rôle de la mère d'Artie Abrams dans un épisode de la série à succès Glee.

En 2015, elle joue au cinéma le rôle de la mère d'Hailee Steinfeld dans Pitch Perfect 24,5,6.

En 2016, elle obtient un rôle dans la série the big bang theory.

En France, Katey Sagal est majoritairement doublée par la comédienne Martine Meiraghe.
Musique

En 1973, à seulement 19 ans, Katey se lance dans le show-business grâce à la musique. Elle a été choriste pour Bob Dylan et Tanya Tucker. En 1976, elle fonde un groupe baptisé « The Groupe With No Name » pour lequel elle réalise l'album Moon Over Brooklyn. À cette époque, elle se faisait appeler Katie Sagal.

En 1978, elle est choriste sur l'album Gene Simmons ; elle rejoint le groupe The Harlettes ; puis elle revient dans le groupe entre 1982 et 19837. Par la suite, elle est choriste sur le titre Soul Kiss (1985) d'Olivia Newton-John. Elle a ensuite chanté le générique du film Loose Cannons en 1990.

En avril 1994, Katey sort son premier album solo, Well..., puis en juin 2004, un deuxième album solo, Room8. Elle chante également sur la bande originale de Sons of Anarchy9.
Vie privée
Katey Sagal au Comic-Con en 2011.

En 1972, Katey a eu une liaison avec le chanteur et musicien Gene Simmons10 : « J'avais 18 ans et j'étais serveuse dans un restaurant. Un soir, Gene Simmons et son groupe Kiss sont venus dans le restaurant dans lequel je travaillais et Gene me trouvait jolie. Peu après, nous sommes sortis ensemble. »11.

En 1975, Katey rencontre et commence à fréquenter le musicien Freddie Beckmeyer, qu'elle épouse le 1er mai 1977. Cependant, ils divorcent en 1981 au bout de six ans de vie commune et quatre ans de mariage. Par la suite, elle a été mariée au musicien Fred Lombardo, de 1986 à 1989. En décembre 1989, à 35 ans, Katey fait une fausse couche après deux mois de grossesse.

En 1991, Katey entame une relation avec Jack White. La même année, Katey apprend sur le tournage de Mariés, deux enfants qu'elle est enceinte. Les scénaristes de la série se sont donc servis de sa grossesse pour son personnage. Cependant, en octobre 1991, au bout de sept mois de grossesse, Katey doit accoucher d'urgence via césarienne, ce qui entraîne la mortinatalité de sa fille qu'elle avait prénommée Ruby Jean White. Katey s'est inspirée de ce drame pour composer la chanson (You) Can't Hurry the Harvest qui figure sur son album Well.... Katey et Jack se sont mariés le 26 novembre 1993. Ensemble, ils ont eu deux enfants ; une fille, prénommée Sarah Grace White (née le 7 août 1994), et un garçon, prénommé Jackson James White (né le 1er mars 1996). Katey et Jack divorcent en juillet 2000 au bout de neuf ans de vie commune et sept ans de mariage.

Depuis 2003, Katey est en couple avec le scénariste et producteur, Kurt Sutter, qu'elle a épousé le 2 octobre 2004. Ensemble, ils ont eu une fille, Esmé Louise Sutter (née le 10 mai 2007), via une mère porteuse12.
Filmographie
Cinéma

1987 : Maid to Order de Amy Holden Jones : Louise
1988 : Le Prix de la passion (The Good Mother) de Leonard Nimoy : Ursula
2000 : Dropping Out de Mark Osborne : Wendy
2001 : La Cour de récré : Vive les vacances ! (Recess: School's Out) de Chuck Sheetz : Mrs. Flo Spinelli (voix)
2002 : Following Tildy de Jonathan Schmock : Connie St. John
2006 : I'm Reed Fish de Zackary Adler : Maureen
2009 : House Broken de Sam Harper : Mom (Mrs. C)
2014 : There's Always Woodstock de Rita Merson : Lee Ann
2015 : Pitch Perfect 2 : Katherine
2016 : K.O. - Bleed for This (Bleed for This) de Ben Younger : Louise Pazienza

Téléfilm

1971 : The Failing of Raymond de Boris Sagal : Patiente
1974 : Larry de William A. Graham: Caissière
1975 : Le Rêve brisé (The Dream Makers) de Boris Sagal : Gestionnaire de chômage
1990 : Mother Goose Rock 'n' Rhyme de Jeff Stein : Mary Quite Contrary
1991 : She Says She's Innocent de Charles Correll : Susan Essex
1995 : Deux mamans sur la route (Trail of Tears) de Donald Wrye : Annie Cook
1998 : Mr. Headmistress de James Frawley : Harriet Magnum
1998 : Chance of a Lifetime de Deborah Reinisch : Irene Dunbar
1999 : Pour l'amour d'Emily (God's New Plan) de Michael Switzer : Ellen Young
1999 : La Maison du futur (Smart House) de LeVar Burton : Pat
2000 : Dropping Out de Mark Osborne : Wendy
2004 : Deux anges dans la ville (When Angels Come to Town) d'Andy Wolk : Jo
2005 : Campus Confidential de Melanie Mayron : Naomi
2005 : Three Wise Guys de Robert Iscove : Shirley Crown
2010 : Jack et le Haricot magique de Gary J. Tunnicliffe : Mère de Jack
2017 : Dirty Dancing de Wayne Blair : Vivian Pressman

Séries télévisées

1972 : The Bold Ones: The New Doctors de Steven Bochco, Richard H. Landau et Paul Mason : Jeune infirmière.
1973 : Columbo : Candidat au crime (Candidate for Crime) : Secrétaire.
1975 : Three of the Road de Jerry McNeely : Réceptionniste.
1985 : Mary de David Isaacs et Ken Levine : Jo Tucker.
1987-1997 : Mariés, deux enfants (Married… with Children) de Ron Leavitt et Michael G. Moye : Peggy Wanker Bundy (VF : Martine Meiraghe).
1990 : Les Contes de la Crypte de William Gaines : Mrs. Kilbasser (Saison 2 épisode 8 : Hurlement Nocturne).
1995 : Duckman: Private Dick/Family Man de Everett Peck (en) : Mère de Duckman (1 épisode).
1996 : Space Cases de Peter David et Bill Mumy : Ma (1 épisode).
1997-2001 : La Cour de récré (Recess) de Paul Germain et Joe Ansolabehere : Mrs. Flo Spinelli / voix additionnelles (voix) (4 épisodes).
1998 : That '70s Show de Mark Brazill, Bonnie Turner et Terry Turner : Edna Hyde (3 épisodes).
1999-2013 : Futurama de David X. Cohen et Matt Groening : Turanga Leela (voix)
2000 : Happily Ever After: Fairy Tales for Every Child de Anthony Bell : Hare (1 épisode).
2000 : Tucker de Terri Hughes : Claire Wennick (VF) : Martine Meiraghe) (13 épisodes).
2001 : The Geena Davis Show de Terri Minsky : Ashley (1 épisode).
2002 : Imagine That de Seth Kurland : Barb Thompson (6 épisodes).
2002-2005 : Touche pas à mes filles (8 Simple Rules… for Dating My Teenage Daughter) de Tracy Gamble : Cate Hennessy (VF : Martine Meiraghe).
2005 : Ghost Whisperer de John Gray : Francie Lewis (saison 1 épisode 12 : Undead Comic).
2004-2006 : Les Héros d'Higglyville de Holly Huckins et Denis Morella : Cate Hennessy (4 épisodes).
2005-2007 : The Shield de Shawn Ryan : Nancy Gilroy (Saison 4 épisode 2 : Face à face ; Saison 6 épisode 7 : Exil) (VF : Martine Meiraghe).
2005-2010 : Lost : Les Disparus de J.J. Abrams, Jeffrey Lieber et Damon Lindelof : Helen Norwood (4 épisodes).
2006 : Boston Justice (saison 3 épisodes 2 à 6) de David E. Kelley : Barbara Little (5 épisodes).
2007 : The Winner de Ricky Blitt : Lydia Berko (1 épisode).
2008 : Les Experts de Anthony E. Zuiker : Annabelle Fundt / Natasha Steele (1 épisode).
2008 : Eli Stone de Greg Berlanti et Marc Guggenheim : Marci Klein (4 épisodes).
2008 : Futurama : La Grande Aventure de Bender (Bender's Big Score) (Vidéo) de Dwayne Carey-Hill : Turanga Leela (voix).
2008 : Futurama : Le Monstre au milliard de tentacules (The Beast with a Billion Backs) de Peter Avanzino : Turanga Leela (voix).
2008-2014 : Sons of Anarchy de Kurt Sutter : Gemma Teller Morrow.
2008 : Futuramade Dwayne Carey-Hill : Prenez garde au seigneur des robots ! (Bender's Game) : Turanga Leela (voix)
2009 : Star-ving de Sam Henry Kass, Todd Bringewatt, David Faustino et Corin Nemec : Katey Sagal.
2009 : Futurama : Vous prendrez bien un dernier vert ? de Peter Avanzino : Turanga Leela (voix).
2010 : Chadam de Landon F. Pascual : Sandy (8 épisodes).
2013 : Glee de Ian Brennan, Brad Falchuk et Ryan Murphy : Nancy Abrams (la mère d'Artie).
2014 : Les Simpson : Simpsorama (Saison 26 épisode 6) de James L. Brooks, Matt Groening et Sam Simon : Turanga Leela (voix).
2014-2015 : A to Z de Ben Queen : Narratrice (13 épisodes).
2014-2015 : Regular Show de J. G. Quintel : Mère de Mordecai (13 épisodes).
2015 : The Bastard Executioner de Kurt Sutter : Annora of the Alders (10 épisodes).
2016 : Brooklyn Nine-Nine de Dan Goor et Michael Schur : Karen Peralta (la mère de Jack).
2016 : The Big Bang Theory de Chuck Lorre et Bill Prady : Susan, mère de Penny (1 épisode)

----------------------------

La mer du Diable ou le triangle du Dragon se trouve à l’antipode du triangle des Bermudes mais les deux régions partagent des caractéristiques étrangement similaires. Cette région est très fréquentée par les pêcheurs japonais. Les Japonais ont surnommé la zone Ma no Umi (魔の海?), la mer du Diable. Les nombreuses et tragiques disparitions ainsi que les événements climatiques inexpliqués qui ont eu lieu là-bas sont à l’origine de ce surnom. Les disparitions de navires voire d’avions, tous sans laisser la moindre épave identifiable indiquant l’origine de l’accident, contribuent à la funeste réputation de la zone. De plus, quand l’incompréhension règne, il n’est pas rare qu’un phénomène aux conséquences néfastes soit attribué à une entité malveillante. Il y a douze de ces triangles connus sur Terre ; tous à égale distance les uns des autres, tantôt en haut, tantôt en bas : sur le schéma de la zone du Silence aux États-Unis (haut) et du triangle des Bermudes (en bas).

Histoire

D'après l'enquête de Charles Berlitz, ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale, et avec l’accroissement du trafic maritime et du développement économique, qu’on constate un nombre surprenant de naufrages et disparitions dans le secteur. Il apparaît très vite que le triangle du Dragon est l’une des zones les plus périlleuses du globe. Il faut attendre des années pour que le monde entier découvre véritablement cet endroit. Auparavant, malgré le fait que les rapports sur les disparitions et naufrages soient bel et bien communiqués, la barrière linguistique a empêché les événements de gagner le niveau mondial. Les histoires qui paraissaient dans les journaux japonais ne gagnaient pas forcément la presse anglophone car elles étaient considérées comme des événements locaux. Cependant, les incidents qui se produisent dans le triangle du Dragon sont connus des Japonais et des autres îles alentours depuis plus de mille ans (certains chercheurs affirment même trois mille ans). Cette datation révèle que les récits d’événements liés à cette zone, datent d’avant ceux du triangle des Bermudes. En effet, d’anciennes archives montrent que les peuples environnants pensaient déjà que la mer réclamait un lourd tribut aux bateaux souhaitant la parcourir. Charles Berlitz écrit dans son livre que les Japonais ont perdu cinq navires militaires entre 1952 et 1954 dans cette zone. De nombreux autres témoignages font état de phénomènes paranormaux dans la région et de plusieurs disparitions de bateaux de pêche.

Aujourd’hui, on suppose que la plupart des avions, navires et sous-marins ayant disparu dans la zone, ont coulé au plus profond des fosses du Pacifique Ouest. Il est impossible et surtout trop onéreux de les y récupérer. Ce qui constitue un fait plutôt frappant est qu’aucun des navires disparus n’a apparemment eu le temps de laisser ou d’envoyer un message indiquant ce qui se passait. Il est alors probable qu’ils n’en aient pas eu le temps comme si la cause survenait trop vite ou qu’ils ne l’aient remarqué que trop tard.
Situation géographique

Situé dans le Pacifique Ouest, le triangle du Dragon forme un dessin presque triangulaire. L’enquête de Charles Berlitz montre qu’il semble suivre une ligne qui part de l’est du Japon, au nord de Tokyo, jusqu’à une latitude approximative de 145° est dans le Pacifique. De là, il tourne vers ouest-sud-ouest après avoir dépassé les îles Bonin puis descend jusqu’à l’ouest de Taïwan (vers les îles Guam et Yap) avant de retourner, nord-nord-est, vers le Japon et la baie de Tokyo. Il est intéressant de noter que le triangle du Dragon et celui des Bermudes se trouvent, apparemment, diamétralement opposés1. L'un comme l'autre, ils apparaissent à l'extrémité de masses continentales qui partagent des caractéristiques géographiques semblables2,3 (telles que l'activité volcanique et les fonds sous-marins variés).
Légendes

Dans les temps anciens, beaucoup croyaient que ces naufrages étaient dus à des dragons, venus des profondeurs et qui agitaient la mer ou encore, à des démons qui créaient des tourbillons. L’une de ces théories surnaturelles, autrefois particulièrement répandue dans les îles japonaises, veut qu'une crevette géante4 vivant dans les abysses, cause d’incroyables raz de marée inattendus en changeant de position.
Caractéristiques

Tout comme le triangle des Bermudes, le triangle du Dragon est l’une des régions les plus connues pour la formation d’énormes vagues à l’improviste, de séisme et ouragans forts et localisés, de brouillards et tourbillons soudains. Par ailleurs, les vagues Sankaku nami5, « la vague en triangle » qui semble approcher de trois directions en même temps, sont uniques en leur genre. Des typhons accompagnés par des vents soufflant à près de trois cents kilomètres à l'heure y ont déjà été relevés. Un magnétisme largement supérieur à la normale explique les fréquentes erreurs de compas et d’itinéraires d’avions. Il est difficile d’expliquer ce phénomène. Certaines théories laissent penser qu’un vaste champ électromagnétique s’étendrait entre les deux zones diamétralement opposées (le triangle des Bermudes et celui du Dragon) et que, grâce aux mouvements de fusions dans le noyau de la Terre6, l’énergie se propagerait. Quant au relief sous-marin extrêmement variable, alternant entre zones relativement peu profondes et grandes fosses océaniques, il constitue une des caractéristiques spécifiques de la région. On relève aussi une activité volcanique importante dans le triangle du Dragon.
Dans la culture populaire

Dans le jeu-vidéo Tomb Raider (2013), Lara Croft et l'équipage du navire scientifique Endurance sont pris dans une terrible tempête qui les font s'échouer sur une île fictive qui serait la dernière demeure de la reine Solaire Himiko ainsi que de tout le royaume perdu du Yamatai.
Notes et références

↑ Charles Berlitz en fait la démonstration à la p. 15 de triangle du Dragon
↑ En 1972, le biologiste Ivan Sanderson annonce dans un article qu'il existe, selon ses recherches, près de douze zones comparables (Saga Magazine : les 12 zones du diable autour du monde).
↑ La grille cristalline de Goncharov, Makarov et Morozov publiée la première fois dans Khimiya i Zhizn (journal de sciences soviétiques) confirme et développe les données de Sanderson
↑ Le Triangle du Dragon - Charles Berlitz, chapitre 2 p. 25
↑ Le triangle du Dragon, Charles Berlitz - "Sankaku-nami" p. 14-15
↑ Cette théorie relatée par Berlitz provient de scientifiques ayant voulu comprendre l'important magnétisme de la zone. Ils l'expliquent par des explosions d'activité magnétique p. 17

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6499
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: TOULOUSE LA ZEN, LA ZÉTÉTIQUE, L'HOPITAL LA GRAVE ET Y'BECCA   Mar 19 Sep à 3:06

LE SUICIDE N'EST PAS UNE FATALITÉ; LE SECOURISME N'EST PAS LÀ POUR FAIRE LA MORALE; IL INCITE À LA MÉDECINE, À LA RAISON ET NE S'INCLINE PAS DEVANT L'ÉCHEC. L'INDIVIDU DOIT FAIRE FACE AUX RÉALITÉS DONC L'ÉTAT DOIT FAIRE ACTE DEVANT DES SUICIDES: IL N'EST PAS LÀ POUR JUGER DE L'ACTE ET DOIT ÊTRE PROCHE DE LA FAMILLE. LE SUICIDE N'EST PAS UN CRIME DE GUERRE MAIS IL RÉVÈLE UN ÉCHEC DU MÉCANISME DE LA SOCIÉTÉ ENTIÈRE: CELUI DE L'AVEUGLEMENT SUR LA PERSONNALITÉ. ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS.
MilitaryHealth‏Compte certifié @MilitaryHealth
Did you know 20% of suicide deaths annually in the U.S. are #military veterans? #BeThere for those in need of help. #SuicidePrevention

LES FRONTIÈRES NATURELLES...


NC Natural Sciences
@naturalsciences
Founded in 1879. The North Carolina Museum of Natural Sciences encourages visitors to explore the natural world and their connections to it.
Raleigh, NC, USA
naturalsciences.org

L’île Moresby est une des îles qui composent l'archipel Haida Gwaii. La réserve de parc national et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas englobe l'île.


La Zone du Silence ((es) Zona del Silencio), est une zone désertique située au nord du Mexique au Bolsón de Mapimí, plus précisément au tripoint des États de Chihuahua, Durango et Coahuila. Elle serait le siège d'anomalies magnétiques, d'étrangetés locales et de phénomènes paranormaux. Aucune preuve n'a jamais été présentée à l'appui de ces affirmations.
La zone est située dans la réserve de biosphère de Mapimí1, créée par l'Instituto Nacional de Ecología y Cambio Climático (es) mexicain.

Description
Événement déclencheur

Contrairement à ce qui peut se lire dans certains ouvrages, ou sites internet, consacrés au paranormal, il ne s'était rien passé de notable dans ce secteur avant le 2 juillet 1970. À cette date, un missile Athena2, porteur d'une bombe radiologique contenant du cobalt 57, a été lancé depuis le Green River Launch Complex (en) de l'USAF, situé dans l'Utah (États-Unis), en direction du White Sands Missile Range au Nouveau-Mexique. À la suite d'un problème rencontré au moment de sa rentrée dans l'atmosphère, le missile a dévié de sa trajectoire, traversé la frontière et est venu se planter dans une dune dans le désert de Mapimí au Mexique. Le missile n'a été retrouvé qu'au bout de trois semaines de recherches. Une force de sécurité locale a été recrutée afin de le protéger des curieux et des vandales. Afin d'accéder au site pour en extraire le missiles et des centaines de tonnes de sable radioactif à dépolluer, il fallut construire une route d'accès à travers le désert et une piste atterrissage, développer une extension à la voie ferrée locale et installer un campement provisoire. Ce grave incident, ayant des implications internationales, a provoqué la remise en cause du programme d'essai de missiles aux États-Unis3.
Opportunité touristique

On ne sait si l'initiative est venue des propriétaires terriens des alentours ou de l'ancien responsable de l'équipe de protection du site, mais à la suite de cet évènement de nombreuses affabulations sur d'étranges particularités locales commencèrent à circuler, d'abord dans les journaux locaux, puis dans les journaux nationaux, avant d'être repris et diffusées dans toute l’Amérique du nord et au-delà.
Phénomènes présumés

Anomalies biologiques

Faune, flore et habitants seraient plus gros, plus grands et plus vigoureux dans la zone qu'aux alentours. Une étude introuvable aurait établi que le sang de la population autochtone avait des caractéristiques particulières. Les carapaces de tortues y seraient décorées d'étranges motifs triangulaires, les cactus locaux (Opuntia violacea) y prendraient des teintes pourpres par moments. En fait les habitants ne présentent aucune spécificités en comparaison avec leurs voisins. Les motifs sur les tortues de Bolson sont une variante non spécifique à la région et les cactus prennent une teinte violette en période de sècheresse.

Anomalies géologiques

Si on y trouve fossiles et différentes roches intéressantes, on peut aussi y ramasser des petits cailloux lisses qui ressemblent à des météorites sans toutefois en être. Ce qui n'empêche pas d'établir une relation avec le spectaculaire météorite Allende qui s'est écrasé à 150 kilomètres de là en 1969.

Anomalies magnétiques et électromagnétiques.

Régulièrement présentées comme causant des perturbations majeures sur les instruments de mesure et rendant impossibles les communications radios, ces problèmes ne semblent affecter que les touristes, appelés « Zoneros » par les habitants. Ces derniers, ainsi que le personnel de réserve écologique, ne constatent aucune difficulté dans ces domaines.

Autres

S'y ajoutent des considérations sur le fait que le triangle des Bermudes est situé à la même latitude, que c'est un « vortex » magnétique local qui serait à l'origine de la déviation du missile et de la chute du météorite, et qu'on pourrait, la nuit, y entrer en communication avec des entités habitant d'autres mondes.
Dans la littérature

Homero Aridjis, La zone du silence (roman), Mercure de France, Collection : Bibliothèque étrangère, 2005 (ISBN 978-2715224476)

Notes et références

↑ (es) Reserva de la Biosfera Mapimí [archive]
↑ (en) Missile Athena [archive], à ne pas confondre avec la fusée Athena
↑ (en) accident USAF du 2 juillet 1970 [archive]

Annexes
Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

(en) Andrea Kraust, Common Ground: Ranchers and Researchers in the Mapimí Biosphere Reserve, Thèse de doctorat en anthropologie, Université de Californie à Riverside, 1992 Document utilisé pour la rédaction de l’article Lire en ligne [archive].
Robert Charroux, L'Énigme des Andes : Les pistes de Nazca, la bibliothèque des Atlantes, Robert Laffont, 1974.

Réédition, J'ai lu, Collection : L'Aventure Mystérieuse, 2001 (ISBN 978-2277513995).
Liens externes

(en) Andrea Kaus, « The Zone Of Silence of northern Mexico - scientific marvel or just fiction? » [archive], MexConnect (consulté le 16 octobre 2015)
(es) La Zona Del Silencio Documentaire vidéo en trois parties : 1 [archive] 2 [archive] 3 [archive]

--------------------------------------

La réserve d’aire marine nationale de conservation et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas est une aire marine protégée du Canada créée en 2010 située en Colombie-Britannique, au sud de l'archipel Haida Gwaii (anciennement îles de la Reine-Charlotte). Cette aire protégée de 3 500 km2 est adjacente à la réserve de parc national et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas.

Toponymie

Le nom de Gwaii Haanas provient du nom haïda de l'île Moresby. Il signifie plus ou moins « île de merveille et de beauté »2.
Notes et références

↑ « Décret modifiant l’annexe 2 de la Loi sur les aires marines nationales de conservation du Canada » [archive], sur Gazette du Canada (consulté le 30 juillet 2010)
↑ (en) « Gwaii Haanas National Park Reserve and Haida Heritage Site » [archive], sur BC Geographical Names (consulté le 19 juin 2010)

Haida Gwaii, anciennement îles de la Reine-Charlotte1 (en anglais Queen Charlotte Islands), est un archipel canadien au large de la Colombie-Britannique. Elles comprennent deux îles principales séparées par un très étroit chenal, l'Île Graham (Colombie-Britannique) au nord et l'île Moresby au sud, et environ 150 plus petites îles pour une superficie totale de 10 180 km2. L'archipel est séparée du continent à l'est par le détroit d'Hecate. L'île de Vancouver se trouve au sud, séparée par le bassin de la Reine-Charlotte (Queen Charlotte Sound) et les îles côtières du sud de l'Alaska au nord séparée par l'entrée Dixon (Dixon Entrance).

Une partie des îles dont les habitats du peuple Haida est protégée par les lois fédérales canadiennes et la loi Haida comme réserve de parc national et comme réserve d'aire marine nationale. Ces îles abritent une importante vie sauvage.

Exploration européenne

L'archipel est visité en 1774 par l'Espagnol Juan Pérez (à l'île Langara) et en 1778 par le capitaine James Cook. En 1787, les îles sont visitées par le capitaine George Dixon. Les îles sont nommées par celui-ci d'après le nom de son navire, le Queen Charlotte, lui-même nommé d'après la Reine Charlotte, femme du roi George III du Royaume-Uni2.

Le nom d'Haida Gwaii fut plus récemment introduit comme une alternative au nom colonial des « îles de la Reine-Charlotte », pour reconnaitre l'histoire de la nation Haïda. Haida Gwaii signifie « notre terre », alors qu’Haida signifiant « nous » mais aussi « peuple » ou « hommes ». Il est devenu le toponyme officiel le 3 juin 20101.

Le plus ancien nom de Xaadala Gwayee ou dans une autre orthographe, Xhaaydla Gwaayaay, ce qui signifie « îles de la frontière entre les mondes », venant des villages Haïda, installés sur la côte à la limite de la mer, du ciel et de la forêt1.
Population

Lors des premiers contacts avec les Européens, la population de l'archipel était estimée de 20 000 à 30 000 personnes réparties sur une douzaine de villages. 90 % de cette population meurt au cours du XIXe siècle de la variole ; d'autres maladies comme la typhoïde, la rougeole et la syphilis frappèrent également les Amérindiens. Au début du XXe siècle, il ne restait plus que 580 personnes. Les villes avaient été abandonnées, leurs habitants survivants les ayant quittées pour les villes missionnaires de Skidegate et Masset, les conserveries du continent ou l'île de Vancouver. Environ 4 800 habitants vivent sur l'archipel aujourd'hui. La population indigène Haida est dispersée sur les îles et maintient deux communautés exclusives à Skidegate et Old Masset, chacune avec une population d'environ 1000 personnes. L'île Anthony et la ville de Ninstints ont été inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2006 ; Dans cette décision, il est fait mention du déclin de la population indigène morte par maladie par la « civilisation évanouie » des Haïda.
Économie

L'économie est basée sur l'exploitation forestière et la pêche, exportées vers le continent. Des emplois de service et gouvernementaux fournissent environ un tiers des emplois. Le tourisme est devenu, ces dernières années, une activité importante principalement avec la pêche et des activités de plein air.
Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Haida Gwaii » (voir la liste des auteurs).

↑ a, b et c (en) « Haida Gwaii » [archive], sur BC Geographical Names (consulté le 20 juin 2010)
↑ (en) « Queen Charlotte Islands » [archive], sur BC Geographical Names (consulté le 20 juin 2010)

Annexes
Bibliographie

de Bohan C., 2005 : « Cerfs et biodiversité [études menées sur le cerf à queue noire dans les îles de la Reine-Charlotte] », Forêts de France (revue de la Fédération nationale des syndicats de propriétaires forestiers sylviculteurs), no 486, septembre 2005, p. 35-37

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
AU SUJET DES DROITS DE LA NATURE
SUR LES PRÉTENDUS ACTIVITÉS DE LOISIRS NAUTIQUE
SUR LA GARONNE DANS LA CITÉE ROSE...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6499
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: TOULOUSE LA ZEN, LA ZÉTÉTIQUE, L'HOPITAL LA GRAVE ET Y'BECCA   Mar 19 Sep à 3:07

LE PIC DU MIDI ET L’AÉRONAUTIQUE

Maria est le nom plusieurs cyclones tropicaux dont :
Océan Atlantique Nord

Ouragan Maria (2005) : ouragan de catégorie qui a passé toute sa vie en mer ;
Ouragan Maria (2011) : ce système n'a touché terre que dans les Petites Antilles et sur la pointe sud-est de Terre-Neuve au Canada où il n'a fait que des dégâts mineurs ;
Ouragan Maria (2017).

Océan Pacifique

Tempête tropicale Maria (2000) (T0013, 21W) : un cyclone important qui a frappé le sud de la Chine ;
Typhon Maria (2006) (T0607, 09W) : est passé au sud et à l'est du Japon ;
Tempête tropicale Maria (2012) (T1222, 23W).

Saison cyclonique 2006 dans le nord-ouest de l'océan Pacifique
Saison cyclonique 2006 dans le nord-ouest de l'océan Pacifique
Image illustrative de l'article Saison cyclonique 2006 dans le nord-ouest de l'océan Pacifique
Dates
Début officiel inconnue
Fin officielle inconnue
Début de l'activité 9 mai 2006
Fin de l'activité 19 décembre 2006
Dégâts
Dommages inconnus
Morts inconnu
Blessés inconnu
Faits marquants
Le plus intense Yagi
Le plus coûteux inconnu
Le plus meurtrier inconnu
Nombre d'événements
Dépression tropicale ou subtropicale Tempête tropicale ou subtropicale Ouragan de catégorie 1 Ouragan de catégorie 2 Ouragan de catégorie 3 Ouragan de catégorie 4 Ouragan de catégorie 5 Total
7 10 1 2 1 6 4 31
Chronologie
Précédent 2005 2007 Suivant
modifier Consultez la documentation du modèle

La saison cyclonique 2006 de l'océan Pacifique du nord-ouest a commencé le 1er janvier 2006. Deux centres de prévisions des cyclones tropicaux sont accrédités dans cette région à nommer les systèmes par l'Organisation météorologique mondiale. Il s'agit du service météorologique japonais (Japan Meteorological Agency ou JMA) de Tokyo et le service météorologique des Philippines à Manille (Philippine Atmospheric, Geophysical and Astronomical Services Administration ou PAGASA). Le Joint Typhoon Warning Center (JTWC), le service inter-armes de la US Navy et de la US Air Force, émet également des bulletins pour les bases et la flotte américaines ainsi que pour les territoires américaines des Îles Mariannes et de Guam. Chaque pays riverain est responsable des alertes cycloniques à leurs populations.

Noms des tempêtes 2006

La liste des noms utilisés pour nommer les tempêtes qui se formeront dans le bassin cyclonique de l'océan Pacifique nord-ouest durant l'année 2006 suivent une liste de 140 noms établie par 14 pays concernés par cette zone géographique. En gris figurent les noms déjà utilisés pendant la saison 2005 ou pas encore utilisés :
Pays Noms
Cambodge Damrey Kong-rey Nakri Krovanh Sarika
Chine Longwang Yutu Fengshen Dujuan Haima
Corée du Nord Kirogi Toraji Kalmaegi Maemi Meari
Hong Kong Kai-Tak Man-yi Fung-wong Choi-wan Ma-on
Japon Tembin Usagi Kammuri Koppu Tokage
Laos Bolaven Pabuk Phanfone Ketsana Nock-ten
Macao Chanchu Wutip Vongfong Parma Muifa
Malaisie Jelawat Sepat Nuri Melor Merbok
Micronesie Ewiniar Fitow Sinlaku Nepartak Nanmadol
Philippines Bilis Danas Hagupit Lupit Talas
Corée du Sud Kaemi Nari Changmi Sudal Noru
Thaïlande Prapiroon Wipha Mekkhala Nida Kulap
U.S.A. Maria Francisco Higos Omais Roke
Vietnam Saomai Lekima Bavi Conson Sonca
Cambodge Bopha Krosa Maysak Chanthu Nesat
Chine Wukong Haiyan Haishen Dianmu Haitang
Corée du Nord Sonamu Podul Pongsona Mindulle Nalgae
Hong Kong Shanshan Lingling Yanyan Tingting Banyan
Japon Yagi Kajiki Kujira Kompasu Washi
Laos Xangsane Faxai Chan-hom Namtheun Matsa
Macao Bebinca Peipah Linfa Malou Sanvu
Malaisie Rumbia Tapah Nangka Meranti Mawar
Micronésie Soulik Mitag Soudelor Rananim Guchol
Philippines Cimaron Hagibis Molave Malakas Talim
Corée du Sud Chebi Noguri Koni Megi Nabi
Thaïlande Durian Rammasun Morakot Chaba Khanun
É.-U. Utor Matmo Etau Aere Vicente
Vietnam Trami Halong Vamco Songda Saola

Pacifique central-nord: Ioke

Tempêtes nommés par la Japan Meteorological Agency
Typhon Chanchu
Typhon Chanchu le 11 mai 2006

Nombre (JTWC) = 02W
Nom (PAGASA) = Caloy
Apparition = 9 mai 2006
Dissipation = 19 mai 2006
Pression minimale = 930 hPa
Vent maximal = 250 km/h (155 mi/h) (JTWC); 165 km/h (105 mi/h) (JMA)
Dommages = US$ 1,2 billion
Morts = 104
Zones touchées = Philippines, Taïwan, Chine du sud-est, Japon

Tempête tropicale Jelawat

Nombre (JTWC) = 03W
Nom (PAGASA) = Domeng
Apparition = 26 juin 2006
Dissipation = 29 juin 2006
Pression minimale = 994 hPa
Vent maximal = 75 km/h (45 mi/h) (JTWC + JMA)
Morts = 7
Zones touchées = Philippines, Taïwan, Chine du sud-est, Malaisie

Typhon Ewiniar

Nombre (JTWC) = 04W
Nom (PAGASA) = Ester
Apparition = 29 juin 2006
Dissipation = 11 juillet 2006
Pression minimale = 930 hPa
Vent maximal = 240 km/h (150 mi/h) (JTWC); 185 km/h (115 mi/h) (JMA)
Morts = 40
Zones touchées = Palaos, Yap, Chine d'est, Japon (Îles Ryūkyū), Corée du Sud, Corée du Nord

Tempête tropicale sévère Bilis

Nombre (JTWC) = 05W (tempête tropicale)
Nom (PAGASA) = Florita (typhon)
Apparition = 8 juillet 2006
Dissipation = 15 juillet 2006
Pression minimale = 970 hPa
Vent maximal = 100 km/h (65 mi/h) (JTWC); 110 km/h (70 mi/h) (JMA)
Dommages = US$ 2,5 billion
Morts = 637
Zones touchées = Philippines, Taïwan, Chine du sud-est

Typhon Kaemi

Nombre (JTWC) = 06W
Nom (PAGASA) = Glenda
Apparition = 18 juillet 2006
Dissipation = 26 juillet 2006
Pression minimale = 955 hPa
Vent maximal = 165 km/h (105 mi/h) (JTWC), 150 km/h (95 mi/h) (JMA)
Morts = 32
Zones touchées = Philippines du nord, Taïwan, Chine d'est

Typhon Prapiroon
Prapiroon le 2 août 2006

Typhon Prapiroon (2006)

Nombre (JTWC) = 07W
Nom (PAGASA) = Henry
Apparition = 28 juillet 2006
Dissipation = 5 août 2006
Pression minimale = 965 hPa
Vent maximal = 130 km/h (80 mi/h) (JTWC + JMA)
Dommages confirmés = US$ 675 millions
Morts confirmés = 77
Zones touchées = Philippines, Hong Kong, Chine du sud

Tempête tropicale sévère Maria

Nombre (JTWC) = 09W (typhon)
Apparition = 4 août 2006
Dissipation = 11 août 2006
Pression minimale = 975 hPa
Vent maximal = 120 km/h (75 mi/h) (JTWC), 110 km/h (70 mi/h) (JMA)
Zones touchées = Japon

Typhon Saomai
Typhon Saomai le 10 août 2006

Typhon Saomai (2006)

Nombre (JTWC) = 08W (supertyphon)
Nom (PAGASA) = Juan
Apparition = 4 août 2006
Dissipation = 11 août 2006
Pression minimale = 925 hPa
Vent maximal = 260 km/h (160 mi/h) (JTWC), 175 km/h (110 mi/h) (JMA)
Dommages = US$ 1,5 billion
Morts = 441
Zones touchées = Îles Mariannes, Taïwan, Chine du sud-est, Philippines

Tempête tropicale sévère Bopha

Nombre (JTWC) = 10W (tempête tropicale)
Nom (PAGASA) = Inday
Apparition = 5 août 2006
Dissipation = 10 août 2006
Pression minimale = 985 hPa
Vent maximal = 95 km/h (60 mi/h) (JTWC + JMA)
Zones touchées = Philippines, Taïwan, Chine du sud-est

Tempête tropicale Wukong

Nombre (JTWC) = 11W
Apparition = 12 août 2006
Dissipation = 20 août 2006
Pression minimale = 980 hPa
Vent maximal = 85 km/h (50 mi/h) (JTWC + JMA)
Zones touchées = Japon, Corée du Sud

Tempête tropicale Sonamu

Nombre (JTWC) = 12W
Nom (PAGASA) = Katring
Apparition = 13 août 2006
Dissipation = 16 août 2006
Pression minimale = 992 hPa
Vent maximal = 75 km/h (45 mi/h) (JTWC + JMA)

Typhon Ioke

Nombre (JTWC) = 01C
Apparition = 19 août 2006 (entre le bassin Pacifique nord-ouest: 27 août 2006)
Dissipation = 7 septembre 2006
Pression minimale = 920 hPa
Vents maximal = 260 km/h (160 mi/h) (JTWC); 195 km/h (120 mi/h) (JMA)
Zones touchées = Atoll Johnston, Wake, Minami Torishima, Alaska du sud

Typhon Shanshan

Nombre (JTWC) = 14W
Nom (PAGASA) = Luis
Apparition = 9 septembre 2006
Dissipation = 19 septembre 2006
Pression minimale = 925 hPa
Vent maximal = 225 km/h (140 mi/h) (JMA)
Morts = 9
Zones touchées = Îles Yaeyama, Japon

Typhon Yagi

Nombre (JTWC) = 16W (supertyphon)
Apparition = 17 septembre 2006
Dissipation = 25 septembre 2006
Pression minimale = 910 hPa
Vent maximal = 205 km/h (125 mi/h) (JMA)
Zones touchées = Île Chichi

Typhon Xangsane
Article détaillé : Typhon Xangsane.

Nombre (JTWC) = 18W
Nom (PAGASA) = Milenyo
Apparition = 25 septembre 2006
Dissipation = 2 octobre 2006
Pression minimale = 940 hPa
Vent maximal = 230 km/h (140 mph) (JTWC}; 165 km/h (105 mi/h) (JMA)
Dommages = US$ 747 millions
Morts = 279
Zones touchées = Philippines, Hainan, Viêt Nam, Cambodge, Thaïlande

Tempête tropicale Bebinca

Nombre (JTWC) = 19W
Nom (PAGASA) = Neneng
Apparition = 1er octobre 2006
Dissipation = 6 octobre 2006
Pression minimale = 982 hPa
Vent maximal = 75 km/h (45 mi/h) (JTWC + JMA)
Morts indirects = 33
Zones touchées = Honshū

Tempête tropicale Rumbia

Nombre (JTWC) = 20W
Apparition = 3 octobre 2006
Dissipation = 6 octobre 2006
Pression minimale = 985 hPa
Vent maximal = 85 km/h (50 mi/h) (JTWC); 75 km/h (45 mi/h) (JMA)

Typhon Soulik

Nombre (JTWC) = 21W
Apparition = 9 octobre 2006
Dissipation = 16 octobre 2006
Pression minimale = 960 hPa
Vent maximal = 140 km/h (85 mi/h) (JMA)
Zones touchées = Îles Mariannes du Nord

Typhon Cimaron

Nombre (JTWC) = 22W (supertyphon)
Nom (PAGASA) = Paeng
Apparition = 24 octobre 2006
Dissipation = 6 novembre 2006
Pression minimale = 910 hPa
Vent maximal = 260 km/h (160 mi/h) (JTWC); 195 km/h (120 mi/h) (JMA)
Dommages = US$ 9 millions
Morts = 19
Zones touchées = Philippines

Typhon Chebi
Chebi

Trajectoire de Chebi

Nombre (JTWC) = 23W (Catégorie 4)
Nom (PAGASA) = Queenie
Apparition = 8 novembre 2006
Dissipation = 14 novembre 2006
Pression minimale = 925 hPa
Vent maximal = 100 nœuds (JTWC); km/h (JMA)
Dommages = US$
Morts = 1
Zones touchées = Philippines

Typhon Durian
Durian

Trajectoire de Durian

Nombre (JTWC) = 24W (Catégorie 4)
Nom (PAGASA) = Reming
Apparition = 24 novembre 2006
Dissipation = 5 décembre 2006
Pression minimale = 915 hPa
Vent maximal = 105 nœuds (JTWC); km/h (JMA)
Dommages = US$
Morts = +800
Zones touchées = Philippines, Vietnam, Thaïlande et Golfe du Bengale


Typhon Utor
Utor le 13 décembre à 03h05 TU

Trajectoire de Utor

Nombre (JTWC) = 25W (Catégorie 3)
Nom (PAGASA) = Seniang
Apparition = 7 décembre 2006
Dissipation = 14 décembre 2006
Pression minimale = 945 hPa
Vent maximal = 85 nœuds (JTWC); km/h (JMA)
Dommages = US$
Morts = 30+
Zones touchées = Philippines

Tempête tropicale Trami
Trami

Trajectoire de Trami

Nombre (JTWC) = 26W (Catégorie 4)
Nom (PAGASA) = Tomas
Apparition = 16 décembre 2006
Dissipation = 19 décembre 2006
Pression minimale = 1 000 hPa
Vent maximal = 35 nœuds (JTWC); km/h (JMA)
Dommages = aucun
Morts = aucune
Zones touchées = aucune

Tempêtes suivis par le Joint Typhoon Warning Center et le PAGASA
Tempête tropicale 01W

Nom (PAGASA) = Basyang
Apparition = 4 mars 2006
Dissipation = 7 mars 2006
Pression minimale = 997 hPa
Vent maximal = 65 km/h (40 mi/h) (JTWC)

Dépression tropicale 13W

Apparition = 24 août 2006 (CMA, JMA: 23 août)
Dissipation = 25 août 2006
Pression minimale = 998 hPa
Vent maximal = 55 km/h (35 mi/h) (JTWC)
Zones touchées = Guangdong

Dépression tropicale 15W

Apparition = 12 septembre 2006
Dissipation =13 septembre 2006
Pression minimale = 1004 hPa
Vent maximal = 55 km/h (35 mi/h) (JTWC)
Zones touchées = Guangdong

Tempête tropicale 17W

Apparition = 23 septembre 2006
Dissipation = 25 septembre 2006
Pression minimale = 996 hPa
Vent maximal = 65 km/h (40 mi/h) (JTWC)
Zones touchées = Viêt Nam, Hainan

Dépression tropicale Ompong (PAGASA)

Apparition = 12 octobre 2006
Dissipation = 13 octobre 2006
Pression minimale = 1006 hPa
Vent maximal = 55 km/h (35 mi/h)

Échelle de Saffir-Simpson

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6499
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: TOULOUSE LA ZEN, LA ZÉTÉTIQUE, L'HOPITAL LA GRAVE ET Y'BECCA   Mar 19 Sep à 3:07

Tralhaires de Joan Francés Tisnèr
Le samedi 5 novembre 2016 de 20 h 30 à 23 h 45 Salle des Fêtes
__
Au parat deu hestenau d'Aiga Viva.
Tralhaires, sur les pas de Félix Arnaudin
creacion Joan Francés Tisnèr*
ua produccion lo Nau
Félix Arnaudin, collecteur gascon.
Avec comme support ses photographies sur lesquelles sont déclinés paysages sonores, chants, comptes, proverbes, extraits de «Journal et Choses de l'ancienne Lande».
Dispositif de diffusion octophonique, musique mixte direct / diffusion (chant, texte, instruments, machines) et projections. Durée 1 H 15.
(en toile de fond, que collecter et transmettre aujourd'hui de notre environnement culturel, sonore, par quels médias, collectage moteur de création...)
Joan Francés Tisnèr composition, mise en espace sonore, chant /
Jakes Aymonino voix, instruments, diffusions en direct / Francés Dumeaux
compositions électroniques, traitements sonores, machines /

John Goodman est un acteur américain né le 20 juin 1952 à Saint-Louis (Missouri).

Reconnaissable par sa carrure, il a joué dans des comédies, est un collaborateur régulier des frères Coen et a prêté régulièrement sa voix dans des films d'animation1.

Biographie

John Stephen Goodman est né à Affton, dans la banlieue de Saint-Louis, dans le Missouri, il est le fils de Virginie et de Leslie Goodman. Il a une sœur, Elisabeth, et un frère. Son père, employé des Postes, décède en 1954 d'une crise cardiaque alors que John n'a que deux ans2. Il fait ses études au lycée d'Affton, où il pratique le théâtre et le football américain. Il entre ensuite à la Southwest Missouri State University et profite du bon programme théâtral de l'université dans lequel il a notamment Kathleen Turner et Tess Harper comme condisciples3. Il s'installe à New York en 1975 pour devenir acteur, est d'abord barman et serveur pour gagner sa vie avant d'être engagé pour tourner dans des publicités et de jouer dans des pièces de théâtre Off-Broadway2.
Carrière

Il commence à obtenir quelques seconds rôles au cinéma au début des années 1980 et continue également à jouer au théâtre, notamment dans la célèbre comédie musicale Big River de 1985 à 1987. Il obtient son premier grand rôle en 1986 dans True Stories, de David Byrne, où il joue un brave homme en quête de la femme de sa vie. Mais c'est avec son personnage de Dan Conner, père de famille comique dans la sitcom culte préférée des Américains Roseanne, qu'il accède à la célébrité. Il tient ce rôle de 1988 à 1997. Il remporte pour ce rôle le Golden Globe du meilleur acteur dans une série télévisée musicale ou comique en 1993.

Il collabore pour la première fois avec Joel et Ethan Coen dans Arizona Junior (1987) et retrouvera les deux frères dans Barton Fink (1991), Le Grand Saut (1994), The Big Lebowski (1998), O'Brother (2000), et plus récemment dans Inside Llewyn Davis (2013). Il affirme que son personnage de Walter Sobchak dans The Big Lebowski demeure son rôle préféré3. Par ailleurs, le personnage de Walter Sobchak figure en 49e position dans la liste des 100 plus grands personnages de films du magazine Empire4.

En 1994, il tient le rôle principal dans la comédie familiale La Famille Pierrafeu, qui connaît un grand succès commercial. Il prête aussi sa voix dans des films d'animation, notamment à Pacha dans Kuzco, l'empereur mégalo (2000) et à Sulley dans Monstres et Cie (2001).

John Goodman est également un excellent chanteur de rythm & blues et de soul music, il a remplacé John Belushi (Jake Blues) dans le célèbre Blues Brothers Band avec lequel il est apparu sous le nom "Mighty" Mack McTeer dans l'émission Saturday Night Live le 25 mars 1995 et aussi en tant que covedette dans le film Blues Brothers 2000. Il a continué à jouer avec Dan Aykroyd (Elwood Blues) et James Belushi (Zee Blues) jusqu'en 2001. Des problèmes de santé l'ont finalement forcé à arrêter définitivement ses représentations avec les Blues Brothers.

En 2011, il interprète un rôle secondaire important (celui du producteur) dans le film The Artist de Michel Hazanavicius, qui remporte cinq Oscars en 2012 (dont celui du meilleur film). En 2012, il est au côté de Clint Eastwood dans le film Une nouvelle chance de Robert Lorenz. La même année, il apparaît également dans Flight, de Robert Zemeckis, et Argo, de Ben Affleck.

En 2013, il prête à nouveau sa voix au personnage de Sulley dans Monstres Academy et retrouve les frères Coen avec le film Inside Llewyn Davis.
Vie privée

Il est marié à Annabeth Hartzog qu'il a rencontrée à La Nouvelle-Orléans alors qu'il tournait dans Everybody's All-American en 1988. Ils se sont mariés en octobre 1989 et ont une fille prénommée Molly Evangeline, née le 31 août 1990. En 2010, grâce à un nouveau mode de vie, il a perdu plus de 50 kilos5.
Filmographie
Acteur
Cinéma

1983 : Un flic aux trousses (Eddie Macon's Run), de Jeff Kanew : Hebert
1983 : The Survivors, de Michael Ritchie : Commando
1984 : Les Tronches (Revenge of the Nerds), de Jeff Kanew : Coach Harris
1984 : C.H.U.D., de Douglas Cheek : le flic au café
1984 : Maria's Lovers, d'Andreï Kontchalovski : Frank
1985 : Sweet Dreams, de Karel Reisz : Otis
1986 : True Stories, de David Byrne : Louis Fyne
1986 : Big Easy : Le Flic de mon cœur (The Big Easy), de Jim McBride : Inspecteur Andre DeSoto
1987 : Arizona Junior (Raising Arizona), de Joel et Ethan Coen : Gale Snoats
1987 : La Pie voleuse (Burglar), de Hugh Wilson : Inspecteur Nyswander
1988 : The Wrong Guys, de Danny Bilson : Duke Earle
1988 : Le Mot de la fin (Punchline), de David Seltzer : John Krytsick
1988 : Everybody's All-American, de Taylor Hackford : Lawrence
1989 : Mélodie pour un meurtre (Sea of Love), de Harold Becker : Inspecteur Sherman
1989 : Always (Pour toujours) (Always), de Steven Spielberg : Al Yackey
1990 : Stella, de John Erman : Ed Munn
1990 : Arachnophobie (Arachnophobia), de Frank Marshall : Delbert McClintock
1991 : King Ralph, de David S. Ward : Ralph Jones
1991 : Barton Fink, de Joel et Ethan Coen : Charlie Meadows
1992 : The Babe, d'Arthur Hiller : Babe Ruth
1993 : Panic sur Florida Beach (Matinee), de Joe Dante : Lawrence Woolsey
1993 : Quand l'esprit vient aux femmes (Born Yesterday), de Luis Mandoki : Harry Brock
1993 : Les Quatre Dinosaures et le Cirque magique (We're Back! A Dinosaur's Story) : Rex (voix)
1994 : Le Grand Saut (The Hudsucker Proxy), de Joel et Ethan Coen : l'annonceur des actualités de Rockwell
1994 : La Famille Pierrafeu (The Flintstones), de Brian Levant : Fred Pierrafeu
1996 : Pie in the Sky, de Bryan Gordon : Alan Davenport
1996 : Mother Night, de Keith Gordon : Major Frank Wirtanen
1997 : Le Petit Monde des Borrowers (The Borrowers), de Peter Hewitt : Ocious P. Potter
1998 : Le Témoin du Mal (Fallen), de Gregory Hoblit : Jonesy
1998 : Blues Brothers 2000, de John Landis : Mighty Mack McTeer
1998 : The Big Lebowski, de Joel et Ethan Coen : Walter Sobchak
1998 : Sale boulot, de Bob Saget : le maire Adrian Riggins (non crédité)
1998 : Coco, le perroquet (The Real Macaw), de Mario Andreacchio : Mac (voix)
1998 : Rudolph, le petit renne au nez rouge : Le film (Rudolph the Red-Nosed Reindeer: The Movie), de William R. Kowalchuk : Père Noël (voix)
1999 : The Runner, de Ron Moler : Deepthroat
1999 : À tombeau ouvert (Bringing Out the Dead), de Martin Scorsese : Larry Verber ... 1999 la traque sauvage de John Badham
2000 : De quelle planète viens-tu? (What Planet Are You From?), de Mike Nichols : Roland Jones
2000 : O'Brother (O Brother, Where Art Thou?), de Joel et Ethan Coen : Big Dan Teague
2000 : Les Aventures de Rocky et Bullwinkle (The Adventures of Rocky & Bullwinkle), de Des McAnuff : le flic de l'Oklahoma
2000 : Coyote Girls (Coyote Ugly), de David McNally : Bill Sanford
2000 : Kuzco, l'empereur mégalo (The Emperor's New Groove), de Mark Dindal : Pacha (voix)
2001 : My First Mister, de Christine Lahti : Benjamin Wilson
2001 : Divine mais dangereuse (One Night at McCool's), de Harald Zwart : Inspecteur Dehling
2001 : Storytelling (segment Non-fiction), de Todd Solondz : Marty Livingston
2001 : Monstres et Cie (Monsters, Inc.), de Pete Docter : James P. "Sulley" Sullivan (voix)
2002 : La Nouvelle Voiture de Bob (Mike's New Car) (court métrage) : Sulley (voix)
2002 : Dirty Deeds, de David Caesar : Tony Testano
2003 : Masked and Anonymous, de Larry Charles : Oncle Sweetheart
2003 : Le Livre de la jungle 2 (The Jungle Book 2), de Steve Trenbirth : Baloo (voix)
2004 : Home of Phobia, de Ryan Shiraki : Rodney
2004 : Clifford's Really Big Movie, de Robert C. Ramirez : George Wolfsbottom (voix)
2004 : Beyond the Sea, de Kevin Spacey : Steve Blauner
2005 : Marilyn Hotchkiss' Ballroom Dancing and Charm School, de Randall Miller : Steve Mills
2005 : Kuzco 2 : King Kronk : Pacha (voix)
2006 : Cars, de John Lasseter : Sullivan Truck (voix)
2007 : Evan tout-puissant (Evan Almighty), de Tom Shadyac : Député Long
2007 : Death Sentence (Bones Darley), de James Wan : Bones Darley
2007 : Bee Movie - Drôle d'abeille (Bee Movie) : Layton T. Montgomery (voix)
2008 : Speed Racer, d'Andy et Lana Wachowski : Pops
2008 : Gigantic, de Matt Aselton : Al Lolly
2009 : Confessions d'une accro au shopping (Confessions of a Shophaolic), de P. J. Hogan : Mr Bloomwood
2009 : Dans la brume électrique (In The Electric Mist), de Bertrand Tavernier : Julie « Baby Feet » Balboni
2009 : Alabama Moon, de Watt Key : M. Wellington
2009 : Die Päpstin, de Sönke Wortmann : le pape Serge II
2009 : La Princesse et la Grenouille : « Big Daddy » Lebœuf (voix)
2010 : Drunkboat, de Bob Meyer : M. Fletcher
2011 : Red State, de Kevin Smith : Keenan
2011 : The Artist, de Michel Hazanavicius : Al Zimmer
2011 : Extrêmement fort et incroyablement près (Extremely Loud and Incredibly Close), de Stephen Daldry : Stan le portier
2012 : L'Étrange Pouvoir de Norman : M. Prenderghast (voix)
2012 : Moi, député, de Jay Roach : Scott Talley (non crédité)
2012 : Argo, de Ben Affleck : John Chambers
2012 : Une nouvelle chance (Trouble with the Curve), de Robert Lorenz : Pete Klein
2012 : Flight, de Robert Zemeckis : Harling Mays
2013 : Inside Llewyn Davis, de Joel et Ethan Coen : Roland Turner
2013 : Very Bad Trip 3, de Todd Phillips : Marshall
2013 : Les Stagiaires de Shawn Levy : Sammy Boscoe (non crédité)
2013 : Monstres Academy (Monsters University), de Dan Scanlon : James P. "Sulley" Sullivan (voix)
2014 : Monuments Men (The Monuments Men), de George Clooney : Capitaine Walter Garfield
2014 : The Gambler, de Rupert Wyatt : Frank
2014 : Transformers : L'Âge de l'extinction : Hound (voix)
2015 : Dalton Trumbo (Trumbo) de Jay Roach : Frank King
2015 : Love the Coopers de Jessie Nelson : Sam
2016 : 10 Cloverfield Lane de Dan Trachtenberg : Howard Stambler
2016 : Traque à Boston (Patriots Day) de Peter Berg : Edward F. Davis
2017 : Kong: Skull Island de Jordan Vogt-Roberts : Randa
2017 : Transformers: The Last Knight de Michael Bay : Hound (voix)
2017 : L.A. Rush (Once Upon a Time in Venice) de Mark et Robb Cullen : Dave Phillips
2017 : Valérian et la Cité des mille planètes de Luc Besson : Igon Siruss (voix)
2017 : Atomic Blonde de David Leitch : Emmet Kurzfeld
2018 : Captive State de Rupert Wyatt

Télévision

1983 : The Face of Rage (téléfilm) : Fred
1983 : Chiefs (mini-série) : Newt 'Tub' Murray
1983 : Heart of Steel (téléfilm) : Raymond Bohupinsky
1987 : Murder Ordained (en) (téléfilm) : Hugh Rayburn
1987 : Equalizer (série télévisée, saison 2 épisode 22) : Harold Winter
1987 : Clair de lune (série télévisée, saison 4 épisode 2) : Donald Chase
1988-1997 : Roseanne (série télévisée, 221 épisodes) : Dan Conner
1995 : Kingfish: La vie de Huey P. Long (Kingfish: A Story of Huey P. Long) (téléfilm) : Huey P. Long, Jr
1995 : A Streetcar Named Desire (téléfilm) : Harold 'Mitch' Mitchell
1999 : Jack Bull (The Jack Bull) (téléfilm) : Judge Tolliver
1999 : Un agent très secret (Now and Again) (série télévisée, saison 1 épisodes 1 et 15) : Michael Wiseman
1999 : Les Simpson (série télévisée, saison 11, épisode Cool : Meathook (voix)
1999 : Futurama (série télévisée, saison 2 épisode Cool : Robot Santa Claus (voix)
2000 : Normal, Ohio (série télévisée, 7 épisodes) : William 'Butch' Gamble
2001 : Ed (série télévisée, saison 1 épisode 15) : Big Rudy
2003-2004 : À la Maison-Blanche (The West Wing) (série télévisée, 4 épisodes) : Glen Allen Walken
2004-2005 : Center of the Universe (en) (série télévisée, 12 épisodes) : John Barnett
2004 : Le Roi de Las Vegas (série télévisée, 14 épisodes) : Larry (voix)
2006 : Studio 60 on the Sunset Strip (série télévisée, saison 1 épisodes 7 et Cool : Juge Robert Bebe
2006 : The Year Without a Santa Claus (en) (téléfilm) : Santa Claus
2007 : Les Rois du Texas (série télévisée, saison 11 épisode 2) : Tommy (voix)
2007-2008 : Kuzco, un empereur à l'école (série télévisée, 16 épisodes) : Pacha (voix)
2009 : The Station (téléfilm) : Ted Gannon
2010 : La Vérité sur Jack (You Don't Know Jack) (téléfilm) : Neal Nicol
2010-2011 : Treme (série télévisée, 13 épisodes) : Creighton Bernette
2011 : Damages (série télévisée, 10 épisodes) : Howard Erickson
2011-2012 : Community (série télévisée, 6 épisodes) : Vice-Doyen Laybourne
2012 : Bob l'éponge (série télévisée, saison 8 épisode 23) : Santa Claus (voix)
2012 : Dancing on the Edge (série télévisée, 5 épisodes) : Masterson
2013-2014 : Alpha House (série télévisée, 11 épisodes) : sénateur Gil John Biggs

Producteur

1995 : Kingfish: La vie de Huey P. Long (Kingfish: A Story of Huey P. Long) (TV)

Voix françaises

En France, Jacques Frantz est la voix la plus fréquente de John Goodman7,8. Claude Brosset l'a également doublé à six reprises. Cependant, lors de son interprétation dans The Artist, il n'a que deux répliques à la toute dernière scène.

Au Québec, Yves Corbeil est la voix principale de John Goodman9.
[afficher]
Liste des voix française de John Goodman

Notes et références

↑ Quentin Billet-Garin, « John Goodman en 7 rôles cultes » [archive], sur lesinrocks.com, 19 août 2017 (consulté le 20 août 2017)
↑ a et b (en) « John Goodman Biography » [archive], sur biography.com (consulté le 19 janvier 2014)
↑ a et b (en) Charles McGrath, « Big Man Tries Beckett » [archive], sur The New York Times (consulté le 9 juillet 2012)
↑ « (en) The 100 Greatest Movie Characters » [archive], Empire (consulté le 26 décembre 2010)
↑ « John Goodman a perdu 50 kilos » [archive], Starnews.be, 6 août 2010
↑ (en) « Awards for John Goodman » [archive], sur Internet Movie Database (consulté le 9 juillet 2012)
↑ a et b « Doublages effectués par Jacques Frantz » [archive] sur La Tour des Héros
↑ a, b et c « Comédiens ayant doublé John Goodman en France » [archive] sur Doublagissimo
↑ « Comédiens ayant doublé John Goodman au Québec » [archive] sur Doublage.qc.ca, consulté le 26 août 2017.
↑ « Fiche du doublage français du film Inside Llewyn Davis » [archive] sur Alterego75.fr, consulté le 13 septembre 2013.
↑ « Fiche du doublage français du film Monuments Men » [archive] sur AlloDoublage, consulté le 12 mars 2014.
↑ a, b, c et d « Comédiens ayant doublé John Goodman en France » [archive] sur RS Doublage
↑ « Fiche du doublage français du film Very Bad Trip 3 » [archive] sur AlloDoublage, consulté le 9 juin 2013.
↑ « Fiche du doublage de la série Community » [archive] sur Doublage Séries Database
↑ « Fiche du doublage français du film Les Stagiaires » [archive] sur AlloDoublage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6499
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: TOULOUSE LA ZEN, LA ZÉTÉTIQUE, L'HOPITAL LA GRAVE ET Y'BECCA   Mar 19 Sep à 3:16

Waps-12b, une géante gazeuse de type Jupiter, absorbe 94% de la lumière qu'elle reçoit. Autre spécificité: elle se fait littéralement dévorer par son étoile.

Un oeuf noir et brûlant, dévoré par son étoile. Située à 1400 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Cocher, l'exoplanète Wasp-12b a été découverte en 2008 par le télescope spatial Hubble. Elle avait déjà retenu l'attention parce qu'elle appartient à la rare classe des Jupiter chaudes, des géantes gazeuses qui orbitent très près de leur étoile, et sont donc très chaudes.

De nouvelles mesures, réalisées avec le spectrographe d'imagerie spatiale d'Hubble, ont révélé d'autres caractéristiques encore plus rares: Waps-12b est une planète en forme d'oeuf, dévorée par son étoile et "noire comme de l'asphalte", selon une étude publiée dans The Astrophysical Journal Letters.
Sombre comme jamais

Cette géante gazeuse serait même plus sombre que toutes les autres Jupiter chaudes découvertes jusqu'ici, puisqu'elle absorberait 94% de la lumière de son étoile et en réfléchirait seulement 6% vers l'espace, expliquent les chercheurs. "On ne s'attendait pas à trouver une exoplanète si noire", souligne Taylor Bell membre de l'Institut de recherche d'exoplanète, à Montréal, au Québec, et principal auteur de l'étude. "La plupart des Jupiter chaudes réfléchissent 40% de la lumière de leur étoile", rappelle-t-il, sur le site de la Nasa.

LIRE AUSSI >> Un chercheur veut créer des mini-éclipses pour mieux voir les exoplanètes

Une situation exceptionnelle qui pourrait s'expliquer par l'extrême proximité de Wasp-12b avec son étoile, et donc par son extrême chaleur. La géante gazeuse orbite à 3,2 millions de kilomètres de son soleil, elle est si proche qu'elle effectue une révolution complète en à peine plus de 24h, le tout en présentant toujours la même face à son étoile. Sur cette face rôtie, la température monterait à plus 2500 degrés Celsius, précise l'étude.
L'appétissant "oeuf noir" ou le cannibalisme spatial

Dans cette fournaise, aucun nuage ne peut se former. Or ce sont ces derniers qui réfléchissent la lumière des étoiles vers l'espace. Résultat: la lumière pénètre "profondément" dans l'atmosphère de la planète, puis est absorbée par des atomes d'hydrogène et ensuite convertie en énergie thermique. Sur la face cachée, la température est plus basse -plus de 1090°C tout de même-, et des nuages et de la vapeur d'eau pourraient être présents. Mais comme elle ne reçoit aucun photon, cette face ne peut pas réfléchir de rayons vers l'espace. La planète reste donc tristement sombre.

Un moindre mal, comparé au calvaire spatial qu'elle endure. Car Wasp-12b se fait littéralement dévorer par son étoile, qui chauffe à blanc l'atmosphère de la géante gazeuse avant de l'aspirer, lentement et inéluctablement. Un festin spatial qui devrait durer encore 10 millions d'années, jusqu'à ce qu'il ne reste plus un souffle de la gazeuse.

Et comme si ce n'était pas suffisant, Wasp-12b est aussi défigurée par son étoile. L'attraction gravitationnelle est telle que la gazeuse s'étire littéralement vers son soleil, prenant au passage une forme... d'oeuf noir, brûlant, et apparemment... appétissant.

WASP-12b est condamnée à être cannibalisé par son étoile. L'exoplanète est tellement proche de son étoile que cette dernière, grâce à sa chaleur et sa gravité, absorbe littéralement l'atmosphère de la géante gazeuse.

NASA/JPL-Caltech

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
SOUS L'EGIDE
DU MOUVEMENT ET DE L'ETHIQUE

MAIS

Kelt-9b, la planète géante et brûlante qui ressemble à un "soufflé cosmique"

Kelt-9b se trouverait à 650 années-lumière de la Terre. Deux fois plus grande que Jupiter, elle serait, avec ses 4326 degrés Celsius, plus chaude que la plupart des étoiles.

Kelt-9b est un monde unique en son genre. Située à 650 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Cygne, cette exoplanète gazeuse est non seulement deux fois plus grande que Jupiter, mais aussi plus chaude que la plupart des étoiles de notre univers, révèle l'équipe de chercheurs internationaux qui l'a découverte. En fait, c'est la planète la plus chaude jamais découverte.

La température à sa surface culminerait à 4326 degrés Celsius, soit "seulement" 926°C de moins que notre Soleil, notent les chercheurs dans leur étude publiée dans Nature et relayée par le Guardian. Une chaleur dantesque provoquée par la proximité de l'étoile Kelt-9, la géante bleue de 10 000°C autour de laquelle elle orbite.


La chaleur de l'étoile serait si intense qu'elle ferait gonfler Kelt-9b, comme une sorte de soufflé cosmique. Résultat, l'exoplanète serait trois fois plus massive que Jupiter, mais "seulement" deux fois plus dense. A cette température, aucune molécule d'eau, de dioxyde de carbone ni même de méthane ne peut se former, souligne l'étude.

Autre spécificité: la planète est si proche de son étoile que son orbite est totalement "verrouillée", c'est-à-dire qu'elle montre toujours la même face à son étoile. "Nous sommes presque certains que son atmosphère est différente de celle de toutes les planètes que nous avons découvertes, à cause de la température de sa face ensoleillée", souligne Scott Gaudi de l'Université de l'État de l'Ohio.
La planète s'évapore

La planète est à ce point chauffée à blanc et violemment bombardée d'ultraviolet que son atmosphère s'évapore inexorablement. Elle pourrait même totalement disparaître, prédisent les chercheurs. Selon leurs calculs, le déluge de rayons UV pourraient souffler jusqu'à 10 millions de tonnes de matières par secondes, ce qui explique la longue queue de gaz incandescent qui s'échappe de l'exoplanète.

"Ce qui va arriver à cette étoile et sa planète est loin d'être clair", précisent les astronomes dans leur étude. Si l'exoplanète est réduite à un noyau métallique stérile, elle pourrait continuer à tourner autour de Kelt-9, un peu à la manière de Mercure autour du Soleil. Mais elle pourrait aussi être totalement engloutie par son étoile. "Les perspectives à long terme pour l'immobilier ne sont pas très réjouissantes", plaisante Keivan Stassun, professeur d'astronomie à l'université de Vanderbilt, à Nashville, aux États-Unis.
Une révolution d'un jour et demi

Les astronomes ont découvert Kelt-9b grâce aux Kilodegree Extremely Little Telescopes (Kelt), deux télescopes situés aux Etats-Unis et en Afrique du Sud. Raison pour laquelle ils ont baptisé l'étoile et la planète Kelt-9 et Kelt-9b.

Pour y parvenir, ils ont d'abord pointé les deux engins sur l'étoile Kelt-9 et ont attendu de voir s'il y avait une légère mais régulière baisse de sa luminosité, témoin du passage d'une planète devant elle. Après avoir détecté cette "anomalie", ils ont pu alors non pas observer directement l'exoplanète, mais déduire que Kelt-9b effectue sa révolution en un jour et demi, qu'elle est très proche de la géante bleue, mais aussi très chaude.

Une chaleur extrême qui en fait "une cible exceptionnelle pour les observations dans toutes les longueurs d'ondes, de l'ultraviolet aux infrarouges, ce qui permet de déterminer sa composition de la manière la plus précise qui soit pour une planète à cette distance", se réjouit Knicole Colon, co-auteur de l'étude.

RAPPORT DU MOUVEMENT ET DE L’ÉTHIQUE
SOUS L’ÉGIDE
DU CITOYEN TIGNARD YANIS

AINSI

Une nouvelle planète s'ajoute à la liste de celles pouvant héberger de la vie

L'exoplanète LHS 1140b, située à 40 années-lumière de la Terre, vient d'être découverte par des chercheurs. Elle relance l'espoir de trouver des planètes habitées.

Faut-il y voir une nouvelle chance de trouver de la vie extraterrestre? Ce mercredi, une nouvelle planète a été découverte, affirment des chercheurs dans un article publié dans la revue Nature. Elle rejoint le cercle très restreint des astres susceptibles d'héberger des signes de vie, au-delà du système solaire.

Le coauteur de l'étude, Jason Dittmann du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics à Cambridge, est enthousiaste: "Nous ne pouvions pas rêver meilleure cible pour entreprendre l'une des plus grandes quêtes de la science: la recherche de preuves de vie, ailleurs que sur la Terre". Cette petite nouvelle porte le doux nom de LHS 1140b.
"A la bonne distance pour permettre la présence d'eau liquide"

Elle a été débusquée autour d'une étoile de la constellation de la Baleine, à une distance de 40 années-lumière (une année lumière équivaut à 9460 milliards de km) de la Terre. Sur les milliers d'exoplanètes détectées à ce jour, seules quelques dizaines se trouvent, comme LHS 1140b, dans une zone habitable.Elle est en orbite dans la zone habitable de son étoile. C'est à dire qu'elle est "à la bonne distance de son étoile hôte, pour permettre la présence d'eau liquide sur sa surface, ce qui est indispensable à la vie", explique Jason Dittmann.

LIRE AUSSI >> Révélations sur les exoplanètes: la com' bien huilée de la Nasa

Xavier Bonfils, astronome du CNRS à l'Observatoire des sciences de l'Univers de Grenoble, assure que cette exoplanète n'est pas la première "cousine" de la Terre que les astronomes découvrent. Il précise qu'elle a néanmoins "bien des atouts". L'étoile hôte de LHS 1140b est très lumineuse et son orbite est correctement inclinée dans le ciel par rapport à nous. Tous les 25 jours, lorsqu'elle transite devant son étoile, elle y dessine une belle ombre, aisément observable.
Des propriétés similaires à celles de la Terre

Selon plusieurs observations et notamment celles du spectrographe HARPS, installé au Chili, les astronomes ont pu définir, fait rare, les dimensions de cette exoplanète: son rayon équivaut à presqu'une fois et demie celui de la Terre et elle est six fois plus massive. Avec ces données, les astronomes en ont déduit que LHS 1140b est rocheuse, comme la Terre.


Or, pour trouver la vie, les scientifiques cherchent des planètes aux propriétés semblables à celles de la Terre."Très excité" par cette découverte, l'astronome Xavier Bonfils assure avoir bon espoir qu'elle ait une atmosphère". "C'est la première fois qu'on trouve dans une zone habitable une planète qui est sans aucun doute rocheuse", explique le spécialiste.

RAPPORT DE
Y'BECCA ET
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TOULOUSE LA ZEN, LA ZÉTÉTIQUE, L'HOPITAL LA GRAVE ET Y'BECCA   

Revenir en haut Aller en bas
 
TOULOUSE LA ZEN, LA ZÉTÉTIQUE, L'HOPITAL LA GRAVE ET Y'BECCA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nee le 13 mars 1987 a toulouse a l hopital lagrave a 00h45
» Par ordre alphabétique, des villes et des villages .
» Chat diabétique va être euthanasié (Paris)
» Livre synthétique sur l'art d'écouter
» Pierre d'Alun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: