La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   Mer 16 Aoû à 3:56

LE COLOGARITHME DE LA CONCENTRATION

LA FRACTURE VIENT DE SE CRÉER ENTRE UNE RÉVOLTE ET UNE RÉVOLUTION. L'EXIL AINSI, PRENDS FORME POUR CERTAINS: UN FALT OLD SUN. UNE MISÈRE VENU DEPUIS L’AMERTUME, VIENT REJOINDRE CELUI QUI AVAIT CHOISI DE VIVRE EN DEHORS DE LA CAVERNE. IL A CHOISI SA RÉCOLTE EN AYANT PLUS DE SOIF SUR CELUI QUI VEUT CONVAINCRE: TEL LE PROFESSEUR QUI A CHOISI LA RÉFÉRENCE DU TERME SUR CELUI DE L'ACCROITRE. SA JEUNESSE EST SIENNE ET LES ANCIENS LUI DONNENT UN RETOUR DE GIFLE: IL S'EN AMUSE CAR LES DEUX JOINTS DE LA STRATIFICATION JUSQU'AUX DIACLASES.

AINSI, LES CASSURES PROFONDE ACCOMPAGNÉE D'UN REJET OU D'UN AFFAISSEMENT D'UNE DES LÈVRES DE LA FAILLE
MONTRENT LES FAIBLESSES DU FLEUVE SUR LA NOUVELLE CITÉE: AINSI L’ÉTERNEL ROME N'EST PLUS LAISSANT PLACE AU NOUVEL PÄRIS OU CIRCONFLEXE.

TURBIDITIQUE ET TRANSPARENCE SERONT EFFACER PAR CE NOUVEL TSAR DE L’ÉCONOMIE ET DES BANQUES ET N’ÉTANT POINT AFFAIBLIT PAR CE MARUIS OU CE POMPÉE, JE ME MIRE EN SYLLA ET CÉSAR LUI LAISSANT LE PLAISIR DE CORRESPONDRE AVEC LES CRASSUS AU SUJET DU TRAVAIL... DÉJÀ AVEC SA JUSTICE, IL PRÉPARE TOUT UN CHEMIN DE CROIX POUR SA NOUVELLE CITÉE OU SON MANGANÈSE.

JE CONNAIS LES TERME DU DEGRÉ HYDROTIMÉTRIQUE NOTABLEMENT INFÉRIEUR AUX SEPT APOCALYPTIQUES. AINSI LA PRÉCIPITATION DE CETTE ÉVOLUTION S'EFFECTUERA NATURELLEMENT AU GRIFFON DES SOURCES FERRUGINEUSES? PROVOQUERA LA DISLOCATIONS DES PRINCIPES DU RAREMENT: AINSI EST LA PRÉSENCE DE L'ENFER SUR LES EAUX DE SOURCES: LA BASICITÉ EST SYNONYME DE L’ACIDITÉ.

THE EMBRYO DEVIENT RÉTENTION GRAVIFIQUE DESCENDANT PLUS BAS VERS LE GRAVIFIQUE PERMETTANT DES DIMENSIONS SUFFISANTE, DES ESPACES LIBRES DE LA FRANGE CAPILLAIRE: AINSI LE GRAVITIQUE DEVIENT LE SPÉCIFIQUE.

LA COURSE DE L’ÉCLIPTIQUE ET L'ELLIPTIQUE DEVANT LA MARCHE DE LA RÉVOLUTION: L’ÉPITOMÉ DES EAUX SOUTERRAINES OCCUPENT TOUT LE VIDE INTER-GRANULAIRES. L’ABSORPTION DE L’ÉCOULEMENT D'UN POINT DE VUE BACTÉRIOLOGIQUE: L’ÉVOLUTION TERRESTRE ET DE TOUT AUTRES ASPECT DE LA SCIENCE DANS L'INFINI DE LA NATURE OU LE PH ET L'UNIVERS...

ECRIT DE
TAY
LA CHOUETTE EFFRAIE

_________________
Kounak le chat....

LA MARCHE S’ÉTABLIT POUR LA COUVERCLE SOCIAL DE LA FUTURE RENTRÉE PARLEMENTAIRE: O LES ACCENTS; RETROUVEZ LE PRESTIGE PERDU ! O LE BONHEUR

PAROLES DE TAY LA CHOUETTE EFFRAIE

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 22 juil.
TELL EL-AMARNA ENTENDIT LES PRÊCHES DU GRAND ZARATHOUSTRA;
CELUI-CI FAISAIT ENTENDRE LA CROYANCE EN LA CONSCIENCE UNIVERSELLE:
LES LARMES. Y

JACQUELINE DE LONGWY, AIMÉE DE CATHERINE DE MÉDICIS;
FRANÇOISE DE BREZÉ, FILLE DE DIANE DE POITIERS:
ASPECT D'UNE EUROPE. LA RÉPUBLIQUE.
TAY

EN KÔM EL-NANA, ZARATHOUSTRA LE GRAND FIT NAÎTRE
SES DISCIPLES SAHLER, MARJINTH ET AAKBAR POUR REPRENDRE
L'ESSENCE UNIVERSELLE: LIBRE.
TAY

HAUT RÉTJÉNÈ OUBLIE LE DESTIN DE MEGGIDO DEVANT OUADJ OUR,
ZARATHOUSTRA PLEURE LES LARMES DES ENFANTS QUI OUBLIENT
LE SENS DE JÉRUSALEM. TAY

TJÉHÉNÈ OU LA LYBIE DEPUIS SIWA N'EST PLUS LE DÉSERT DE QUIÉTUDE
ET DE SILENCE QUE ZARATHOUSTRA PARTAGEAIT AVEC SON SINGE:
MALHEURS. TAY

OUADJ OUR, LA MER MÉDITERRANÉE A FAIT ENTENDRE SA COLÈRE
SUR KHÉT OU HATTI PROVOQUANT DES VAGUES SUR ISÈ OU CHYPRE:
JE TE PARLE JÉRUSALEM. Y

ZARATHOUSTRA; LA DAME DE VILLERS-CARBONNEL ET
LA GROTTE DE HOHLE FELS MONTRENT UNE GRANDE CULTURE
DE CEUX QUI VIVAIENT DANS LES FORÊTS. TAY

VENEZUELA: LE GÉNÉRAL BOLIVAR TOUT COMME SON FIDÈLE SUCRE
SE LAMENTENT D'UNE ESPÉRANCE PERDU ET POURTANT SI PROCHE
DES COEURS: LE PEUPLE. Y

VIDEO SPACE INTERNATIONALE SUITE À L'ODYSSÉE DE SCOTT KELLY
PROLONGÉ PAR PESQUET THOMAS. Y'BECCA. TAY
https://www.youtube.com/watch?v=g-37kkzFJ1A&sns=tw
via @youtube

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 23 juil.
JÉRUSALEM: LE CHAOUABTI ME RAPPELLE L'EXISTENCE DE LA JEUNE FEMME.
CES PORTES DE PAIX OUVRENT SUR UN SANCTUAIRE: VOUS VOULEZ LA GUERRE.
TAY

JÉRUSALEM: DEVANT LE CHAOUABTI DE L'ÉTERNEL, CERTAINS ONT UTILISÉ
RANCOEUR ET ÉTHIQUE AU SUJET DE PORTES SUR UNE PRÉVENTION MALADROITE.
TAY

JÉRUSALEM: DEVANT LES MOSQUÉES, AUCUNE IMAGE BLASPHÉMATOIRE
SUR L'ISLAM: LE CHAOUABTI DIT VOUS AVEZ JUSTE MONTRÉ
VOTRE HAINE D'ISRAËL. TAY

JÉRUSALEM: LA RÉPUBLIQUE DE L'OLIVIER ET SES CHAOUABTIS SURVIVRONT
TOUT COMME LES REPUBLIQUES D'ISRAËL ET DE PALESTINE À LA HAINE: UN.
TAY

VISAGE DE L'ÉCOSSE; VOUS CONNAISSEZ MARIE IERE TUDOR
MAIS TRÈS PEU SE SOUVIENNENT DE MARIE DE GUISE ET D'ÉCOSSE:
KNOX JOHN.
ELIZABETH ET TAY

LE FAIT DE GARDER LE SILENCE SUR LE LIEU DE TRAVAIL POUR LA PIEUSE DEBORAH
DE L'ÉGLISE PROTESTANTE DE SAINT CYPRIEN: SON DIMANCHE PIEUX.
TAY

DEBORAH LA PIEUSE ME DIT SON FAIT CAR JE LUI POSE LA QUESTION.
SON PATRON LUI COUPE LA PAROLE: "TU ES PAYÉE DOUBLE".
0 PARDIEU L'INGRAT.
TAY

PIEUSE DEBORAH DE L'ÉGLISE PROTESTANTE SAINT CYPRIEN DE TOULOUSE
TRAVAIL LE DIMANCHE POUR LE TEMPS ET LE SERVICE:
L'ARGENT EST CERISE.
TAY

MAEVA, PHARMACIE 4 AVENUE ETIENNE BILLIERES EST
COMME MR CLAUDE DU MARCHÉ SAINT CYPRIEN:
LE TEMPS DES COMMANDES EST BOURSE ET RIGUEUR.
TAY

DAME CÉCILE DU MARCHÉ SAINT CYPRIEN PEUT COMPTER SUR LA VAILLANCE
DE NINA DANS L'ABSENCE DE FRANÇOIS:
NINA DÉMONTRE UNE VRAIE PUISSANCE.
TAY

JÉRUSALEM, CARACAS, WASHINGTON, SANA'A, ISTANBUL, MOSCOU,
TOULOUSE, YAOUNDÉ, PEKIN, TAIPEI, OULAN-BATOR:
CEUX QUI VEULENT PLUS DE LIBRE.
TAY

CHAOUABTI, L'OMBRE SE RÉPANDIT SUR L'EUPHRATE,
LE PAYS DE CANAAN ET LE MITANNI: ELLE APPORTE LA FRAÎCHEUR
ET LE REPOS SUR LES TERRES.
TAY

CHAOUABTI, L'OBLIGATOIRE N'EST PAS ESCLAVAGE, TORTURE ET VIOL;
DU MOMENT OÙ LA JUSTICE ÉCRIT TA PLAINTE DE MOTS
ET DE TEMPS: LE DROIT.
TAY


JÉRUSALEM: VOUS DITES QUE VOUS ÊTES HARCELÉS DANS LA CROYANCE,
VOUS DICTEZ VOS CROIRE SANS ÉCOUTER LES AVANTS
EN RÉINVENTANT LE TEMPS. TAY


JÉRUSALEM, CEUX QUI SE SERVENT DES MOTS POUR ENGENDRER
MORT ET PEUR DEVANT UN ACTE DE PRUDENCE:
CE BLASPHÉME SERA MAUDIT DE L'ÉTERNEL.
TAY


CHAOUABTI; L'OBLIGATOIRE QUI DEVIENT ESCLAVAGE, TORTURE ET VIOL,
SERA ATTEINTE À LA JUSTICE: ON NE JOUE PAS AVEC LES MOTS
DE L'ÉTERNEL.
TAY

LA MECQUE OUBLIE LES CRIMINELS ÉTRANGERS QUI ONT SERVI
VOS MAÎTRES DE CROYANCE DANS LES LUTTES DE PRÊCHES
ENTRE VOS EMPIRES: L'HISTOIRE.
TAY


JÉRUSALEM: LA FEMME DE LA PRÉHISTOIRE EST PLUS QU'UNE OBÉISSANCE
ET LA PROGÉNITURE; ELLE EST DANS L'ORDRE SOCIAL D'EXPLORATION: Y.
TAY

JÉRUSALEM, LA SAGESSE DE MINOUSKA ET L'ÉVOLUTION DE NAGALÏÉW
M'ONT APPORTÉ CONSCIENCES: NATURES ET ÉCRITURES
EN CHACUN SUR LA PRUDENCE.
TAY

CHÈRE MECQUE, JÉRUSALEM A UNE CONVICTION DE DIRE LA PAIX:
PEU IMPORTE LE DÉSERT OÙ RÉSIDE LE POISON DE L'ORGUEIL:
L'ÉTERNEL LE MAUDIT.
TAY

ZARATHOUSTRA ACCEPTE LES ACTES DE MARJINTH, AAKBAR ET SAHLER,
PLEURE SES FILLES SACRIFIÉES AU CRU DU NIL SANS MAUDIRE LA NATURE:
SA FOI.
TAY

AAKBAR, SAHLER ET MARJINTH ALLÈRENT AUPRÈS DES SCRIBES
POUR DÉNONCER LA CRUAUTÉ SUR LES FILLES DE ZARATHOUSTRA:
LEUR FOI EN L'ÉTERNEL.
TAY

AINSI NAQUIT LA LÉGENDE DU SINGE: ZARATHOUSTRA ÉTAIT ALLÉ À GIBRALTAR
ET AVAIT TRAVERSÉ LE DÉTROIT; IL Y AVAIT RAMENÉ UN AMI: L'AN.
TAY

L'AN ÉTAIT PLUS FORT QU'UN GORILLE, NE SAVAIT PAS PARLER
ET ÉTAIT INTELLIGENT: NEANDERTAL.
AAKBAR, MARJINTH ET SAHLER VIRENT L'ÉTHIQUE.
TAY

AINSI AAKBAR, MARJINTH ET SAHLER PARLÈRENT DE L'AN
ET DE L'HUMAIN POUR DÉNONCER LE SACRIFICE DES FILLES
DE ZARATHOUSTRA: JUSTICE NAQUIT.
TAY

L'ÉTERNEL N'ABANDONNERA JAMAIS JÉRUSALEM ET L'HONNEUR
QUI PEUPLE LA TERRE ET SES PROPHÈTES:
JUSTICE POUR ZARATHOUSTRA ET SES FILLES.
TAY

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
POUR JÉRUSALEM, MINOUSKA ET LES FILLES DE ZARATHOUSTRA

--------------

SUJET DE PHOTO

L'IBIS BLANC OU AIGRETTE BLANCHE, LE GOÉLAND,
LA MOUETTE RIEUSE EN PRÉSENCE DU CORBEAU ET DE LA BUSE
SUR LES ÎLES ENGLOUTIES DE LA GARONNE PARTAGEANT LE PAIN
ET L'OBSERVATION DE L'OBJET. PHOTOS DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS TAY LA CHOUETTE EFFRAIE AINSI QUE DARK OBSCUR.

Le chant de la volonté.

A l'heure où les colonels furent renversés, nous avions le coeur
du retrouvé: celui de la Paix, de l'Amour et de la Joie. A la porte,
des richesses, nous voyions le temps; celui qui guide nos pas...
Platon n'est plus le père de la démocratie; il dresse Aristote
comme successeur de notre héritage. Et si encore, c'était
ces barbares de Macédonien"ne"s qui en étaient les virevolteurs.
Même pas, ce sont ceux de l'Ouest; enfin bref; eux qui Küçük
Kaynarca, ont inventé l'électricité... Et puis, la couverture
du mythe démocrate: Socrate... Φλέρυ Νταντωνάκη - Κάθε τρελό παιδί.
Autrefois résonne dans ce cœur: Cet Alexandre est aussi grecque
et européen que Staline n'était russe et européen... Je me demande
d'où vient ces thèmes sur l'immortalité humaine car après tout,
même devant les idoles, les hommes rejettent l'aspect de leur poussière.
Notre paix, Notre amour et Notre Joie volait par des financiers, nous
qui avons subi des siècles d’errance. Notre langue rejetait en blasphème
et comme tant d'autre devant des conquistadors nous devions recevoir
le fouet sur nos visions culturelles. L'Europe l'avait compris mais les
commissaires du budget l'ont oublié. Préparant les guerres sur leurs diffamations.
nous revoilà replonger dans l'ouverture d'une tactique d'horloger...
Celui d'une gloire éphémère, jamais Alexandre ne fut aussi proche de la mort
qu'il ne l'est aujourd'hui... Visionnaire, il organise à Suse le mariage de dix mille de ses officiers et soldats avec autant de jeunes filles perses pour fondre entre elles les cultures grecque et perse. voyez la politiques de ces dirigeants qui se prétendent leurs héritiers.
O Douce Méditerranée, Même César et Napoléon ne furent aussi sourd à l'
institution du clivage... Les chants des fabuleux s’estompent où chacun sombre dans le clivage.
La chorale des richesses atténue la soif de celui qui apprends ! On croit savoir alors
pourquoi apprendre. Car Oui, Mesdames et messieurs, nous apprenons à réciter !
Fautes aux guerres, fautes à la protection de la richesse d'autrui !

Notre paix, Notre amour et Notre Joie... Alors, on interpelle Justice et là,
je suis le fils de ou la femme de... A tu es l'ami de lui, mais voilà, celui qui n'aime pas
se retrouve bien seul ! Et si une idée germe... Elle peut naître de rien et de tout...
Ce qui me désole, c'est le nombre d'idée disparu dans cette abîme de rien prénommé
la société de l'autrui alors qu'elle est juste une système de hiérarchie et de privilèges.
La Citoyenne et le Citoyen ont enfanté la révolution devant le Palais. Et même là, ce qui semblait être le symbole le plus absolu de la Liberté est repris par la Tyrannie... Le Peuple est une sorte de Toupie, il suffit juste de bien la lancer et de bien le faire virevolter... Ce symbole
de liberté devenu une toupie et si le joueur de toupie est enchanteur il se dévoile comme soleil
et nous comme lune autour de la terre... Mais voilà, les enchanteurs ont disparus ou bien,
ils sont enfermés: et dans certains endroits, c'est leur Paix, Leur Joie et leur Amour...

Küçük Kaynarca (ou Koutchouk-Kaïnardji)

Ecrit de
TAY
La chouette Effraie.

LA PROMENADE SEUL OU ACCOMPAGNÉE EST UNE SOURCE:
BEAUCOUP RACONTENT DANS LEURS MÉMOIRES.
QUAND ON EST AMOUREUX, ON AIMENT SAVOURER SES MARCHES
ET D'AILLEURS, LA PLUPART D'ENTRE NOUS SAVOURENT
CETTE ÉTHIQUE AUTAN QUE LA SEXUALITÉ MAIS JE DIRAIS
QUE MARCHER TIUT EN ÉTANT AMOUREUX
EST UNE SEXUALITÉ PLATONIQUE QUI N'EST PAS UNE OFFENSE
À LA PUDEUR: NAÏF ET BEAU... JE MARCHE DONC JE SUIS.
PAR LE CITOYEN TIGNARD YANIS

UNE TRÈS BELLE ITALIENNE AU CHANT DE L'ESPÉRANCE
QUI EST UNE DEVISE DE LA RÉPUBLIQUE ITALIENNE
ET AINSI QUE DANS MA CONSCIENCE D'ÊTRE ET D'ÂME.
LE VERT DE L'ESPÉRANCE. CITOYEN TIGNARD YANIS

LA FORCE, OUI, LA FORCE; MONSIEUR NEWTON ET COMPAGNON EINSTEIN
AINSI QUE TOUS MES AUTRES AMIES ET AMIS COLLÈGUES OU CAMARADES.
DISAIT MINOUSKA LORSQUE ELLE MURMURAIT AU VENT. PHOTO DE DARK OBSCUR.

Je m'amuse par moment d'imaginer une suite à Humain, trop humain...
Je ne suis pas fanatique de l'auteur mais dans tout être,
j'y trouve une joie et une frayeur qui se nomme joie, peur barbare,
espérance et libre de la Liberté: Sa mort est tragique
car il a voulu intervenir devant le monde...
En son soi, il y avait un cachalot qui affrontant
une pieuvre sous les yeux d'un capitaine Achab
et la mémoire d'un équipage prénommé Nautilus...
Un homme frappant que ce Nietzsche.
Photo de la planete naine de Pluton
LÀ ON S'APERÇOIT DE LA PERCEPTION DU DISTINCT
DE LA PERSONNALITÉ DANS CETTE SITUATION
DE L'ÊTRE DEVANT LES DIFFÉRENTS ASPECTS
DES ÉLÉMENTS QUE SONT L'AMOUR ET L'ÉTHIQUE
AUQUEL MONSIEUR NIETZSCHE FAISAIT RÉFÉRENCE
SUR SA VISION DE L'HOMME ET DE LA FEMME
DEVANT L'HUMAIN.
ECRIT DU CITOYEN TIGNARD YANIS.

RETOUR DES MOUETTES RIEUSES SUR LES BORDS DE LA GARONNE.
MINOUSKA TOUJOURS PRÉSENTE DANS MON COEUR
AVEC LE PADRE Y LA MADRE... PHOTOS DE DARK OBSCUR.

LES GLASGOW RANGERS OÙ LE SOUVENIR D'UN ROYAUME D'ÉCOSSE
DANS L'EUROPE MAIS QUI SE DIVISA POUR FINALEMENT FAIRE MASSE
DANS UN ÉQUILIBRE UNI PLUS QUE D'HADRIEN. CETTE GUERRE
DONT HÉRITA MARIE STUART MONTRE L'ASPECT TRAGIQUE DE LA FEMME,
LA NAÏVETÉ ÉCOSSAISE DEVANT L'OGRE GALLOIS ET
LA FRAGILITÉ D'ÉDIMBOURG DEVANT LES REINES DE LONDRES,
MARIE PREMIÈRE TUDOR ET ÉLISABETH PREMIÈRE TUDOR
QUI ABSORBÈRENT LE CLERGÉ CATHOLIQUE ET PROTESTANTS
DANS L'ESPACE DE L'IMPÔT DU ROYAUME BRITANNIQUE.
CITOYEN TIGNARD YANIS.

IL EST POUR CERTAINES FAMILLES D'HUMEURS QUE D'ÊTRE FEMMES
QUE D'AVOIR LA NAISSANCE D'HOMMES EN CE QUI ÉTAIT LE ROYAUME DE FRANCE:
LA FAMILLE DES GUISES FÛT AINSI LAPIDÉE PAR LES FAMILLES DE VALOIS
ET DE BOURBON... POURTANT, À TRAVERS SES FÉMINITÉS,
ELLE N'A PAS À ROUGIR DE SA MAJESTÉ VIRTUELLE AU REGARD
DES ASSASSINS CREEDS... VIVE LA FRANCE, ET VIVE LA LAÏCITÉ
DANS LA LIBERTÉ D'EXPRESSION DE LA RÉPUBLIQUE.
CITOYEN TIGNARD YANIS

19 July 2017


A pair of ESA rovers trundled around a Moon-like area of Tenerife
by both day and night during a nine-day test campaign, gathering
terabytes of data for follow-up analysis.

A team from ESA’s Planetary Robotics Laboratory, with a vehicle
called the Heavy Duty Planetary Rover (HDPR), joined engineers
from GMV in Spain employing a second ESA-owned rover
and associated control systems called the Rover Autonomy
Testbed (RAT), as part of ESA’s Lunar Scenario Concept Validation
and Demonstration (Lucid) project.
HDPR rover and Moon

“Until now, planetary rovers have always been operated during
local daylight,” explains ESA robotics engineer Martin Azkarate.
“But for proposed missions to the polar regions of the Moon,
lighting conditions will be more difficult.

“Their high latitude means the Sun stays low on the horizon,
casting long shadows, and deep craters stay mired
in permanent shadow – potentially storing scientifically interesting
water ice and other frozen volatiles.
Lunar south pole mosaic
Lunar south pole

“You can imagine the stress of operating a multi-million euro
rover with a joystick in near-total darkness. With Lucid,
we’re seeking to find out the best ways of navigating
the lunar surface in varied illumination and terrain,
analysing different sensors and software tools.
Two rovers during night testing

“So the RAT operators have been trying out different
sensor options incrementally. Meanwhile we used
the full sensor suite of the faster-moving HDPR
to gather additional data for enhanced follow-up analysis,
and perform some bonus test activities as well.”

The sensors in question include stereo cameras with
associated night lamps, ‘time of flight’ ranging cameras,
‘laser-radar’ lidar sensors, inertial measurement units
and wheel sensors.

Testing took place at Teide National Park in view
of the Mount Teide volcano, in a rock-strewn area
called Las Minas de San José.
Drone's eye view of test area

“It’s hard to find suitable locations like this one,” adds Martin.
“Compared to rockier volcanic areas nearby where the rovers
would not be able to traverse at all, this place is manoeuvrable
while also Moon-like – with sand and small stones above rock
– and big enough for us to make more than 13 km of traverses.”

Testing began by day, ensuring the rovers were running well
and collecting ‘ground truth’ data using GPS and
an overflying drone for detailed mapping,
which rover observations could then be compared to.
Night operations followed in the second half of the campaign.
HDPR control team

The teams also achieved some additional objectives,
including the gathering of datasets that can be used
for subsequent testing of navigation algorithms in the lab.
The HDPR was also steered remotely by a control team
back on the European mainland.

In addition, on the final day the HDPR was used for autonomous
navigation testing – seeing whether it could direct and drive itself.
HDPR rover

“The Moon is close enough for direct remote control, albeit with
a slight time delay,” explains robotics engineer Levin Gerdes.
“But for Mars, the distance involved makes that impossible.
Instead martian rovers are periodically uploaded with sets
of telecommands to follow.

“This is a slow process however. A faster, self-navigating rover
is seen as a necessary technology for future missions,
like self-driving cars on Earth. But with no roads,
the rover will have to work out its own route
– first by taking images, then using these
to map the surrounding area, followed
by identifying obstacles and planning
a path to safely reach its assigned goal.

“We managed a number of runs, the longest of which
was more than 100 m – finally for the rover to inform
us its assigned destination was unreachable,
which turned out to be true. There were some slopes
which were too steep to guarantee a safe traverse.”

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Engineering_Technology/Rovers_drive_through_Tenerife_darkness

The GMV team plans to return to Las Minas de San José
this September for further testing, while the ESA Planetary
Robotics Lab is employing their more than three terabytes
of field test data for virtual rover runs
and further investigations.

AND



The European Space Agency is preparing for the future
through a range of activities and programmes, which work
together for efficient results. They can be divided into activities
allowing for development of new activities and programmes
in the short- to medium-terms as well as others which will
not be complete until farther into the future.

Preparing for the future in the long term is the Advanced
Concepts Team. This team is a channel for the study
of technologies and ideas that are of strategic importance
in the long term planning of the Agency. Some of the topics
investigated by this team include advanced materials,
artificial intelligence, bio-engineering, biomimetics,
computational science, earth system science,
energy systems, fundamental physics, informatics,
mission analysis or propulsion.

The General Studies Programme (GSP) has existed since
the foundation of ESA to plan for the short to medium term.
The GSP interacts in different ways with all of the ESA programmes,
but its main role is to lay the groundwork
for the Agency’s future activities.

The objectives of the General Studies Programme are to:

Contribute to the formulation of the overall ESA strategy;
Study feasibility for selection of new mission concepts;
Prepare/demonstrate the case for approval and funding
of new optional projects/programmes;
Support the evolution of ESA by analysing
and testing new working methodologies.

The “Space for Earth” initiative aims at ensuring coordination across
ESA of themes that are important to help to solve global challenges
on Earth, and are dealt with by several individual programmes at ESA.

Space for Earth aims to:

promote the internal and external knowledge of those activities
illustrate the benefit of internal synergies
inform potential users
help with the identification of needs that can be covered
by space systems
support the development of systems and activities
that will cover needs not covered by existing programmes

Marie de La Tour d'Auvergne
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7oise_de_Rohan

Le clans des mouettes
http://leclandesmouettes.bbflash.net/f1-le-clans-des-mouettes
ainsi est la force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   Jeu 17 Aoû à 3:51

TIGNARD YANIS‏ @TIGNARDYANIS 18 hil y a 18 heures
EN SUIVANT L'ARC-EN-CIEL, L'HOMME QUI VOULAIT ÊTRE HEUREUX RENCONTRA CELUI QUI NE VOULAIT PAS FÊTER SON ANNIVERSAIRE: L'AGENDA ICARE. TAY

UNE POIGNÉE DE TURQUOISE PIÉGÉE PAR LE DÉSIR, LA CICATRICE D'UN DESTIN SE MÊLE AUX MÉMOIRES MORTES: À BONS PORTS, DES YEUX À SE DAMNER. TAY

VIENNE LA NUIT, SONNE L'HEURE D'UNE RELATION DANGEREUSE OÙ L'ART DE LA JOIE DANS L'ATTENTE DE L'AUBE: LE COEUR DES FUSAINS COMME HÉRITAGE. Y

LE DESTIN D'UNE POURSUITE SE DÉROULANT DANS LES LARMES ET LES FAUSSES PISTES ENGENDRAIENT PAR DES FANATIQUES CHASSANT LE TIGRE: LE JOUR. TAY

LA FILLE DE ARACHNÉ JOUANT DE LA LYRE AFIN DE CRÉER LA MÉTAPHORE DANS LA COUR DU UBU ROI: LES DAMES SE DONNANT AUX ÉCHECS DU LABYRINTHE. TAY

16 AOÛT 1947; PREMIERS JOURS DE L'ADMINISTRATION CIVILE INDIENNE ET PAKISTANAISE. LONDRES ET JÉRUSALEM. Y'BECCA. TAY

MICHEL DE GRÈCE ET LA FEMME SACRÉE CHERCHENT UN ÉPOUX EN MARIAGE EN UN DÉLAI AUSSI FÉROCE QUE LA MORILLE: INFORTUNÉ DU FLÉAU OU LA PESTE. Y

LA PESTE NOIRE EST COMME LA LÈPRE ET LA TUBERCULOSE QUAND ON BAISSE LES ASPECTS ÉLÉMENTAIRE D'HYGIÈNES: ELLES RENAISSENT EN ÉCARLATES. TAY

DOUBLES REFLETS DES ÉTÉS EN TOSCANE OÙ LE PAYS ÉTAIT RONGÉ PAR LE CHOLÉRA: MÊME LA SPHÈRE DU NID DE L'ARAIGNÉE NE SE LOGEAIT EN GRENIER. TAY

AUX VOILES DE 1944, PRISONNIERS D'UNE NUIT DANS LA QUIÉTUDE DES CORPS CÉLESTES; ILS REGARDAIENT BÉATRIX EN MURMURANT: NOTRE AMI, LE ROI. TAY

SOUS LE VOILE DU DÉSIR,SARAH PARRISH ET JANET RUSHTON SE LIENT D'UNE GRANDE AMITIÉ DANS LE DOUX ET FUNESTE PAYSAGE DU CACHEMIRE: FLÉAU. TAY

SRINAGAR, L'ÉTHIQUE DU CACHEMIRE ET DE SA MAJESTÉ VIVANTE EN TANT QUE CULTURE ET PENSÉES DIGNE DES CIVILISATIONS HIMALAYENNES: REGARDS. TAY

ÉTENDUS DU KHORASAN, JE N'AI POINT OUBLIER MA PROMESSE AUX DOUX CHEMINS DU BANCHA DU PRINTEMPS AUQUEL IL EST TEMPS DE RAPPELER L'ODEUR. TAY

UN OISEAU DE PASSAGE DISENT LES HABITANTS DU CACHEMIRE QUI VOIENT EN UN PIGEON, LE GRAND PHOENIX: COLOMBO OU LE SRI LANKA, LES COUSINS. TAY

NOUVELLES DE MARY EN SRINAGAR, LES JEUX DE NUITS SE FONT EN FEUX D'ARTIFICE ET LE JOUR, NOUS CÉLÉBRONS LE CERF VOLANT ! SAUF LA GUERRE. TAY

DES ANNÉES DE TROPIQUES ET DES HEURES DE FARNIENTES NE PEUVENT ÉTOUFFER L'ESPÉRANCE DES PLUS MISÉREUX EN SRINAGAR: LES MISÉRICORDIEUX. TAY

LA GUERRE D'AFGHANISTAN RENDIT LA SITUATION EN SRINAGAR ET AUX JARDINS EXTRAORDINAIRE DU KHORASAN TRÈS PÉNIBLE POUR LA PAROLE DU PEUPLE. TAY

ECRIT DE
TAY LA CHOUETTE EFFRAIE
EN MÉMOIRE DE MINOUSKA LA CHATTE

SRINAGAR SACHE, POURTANT, L'ART D'ÉCOSSER LES HARICOTS EST UN LIVRE AUQUEL UN OUVRIER DÉCOUVRE QU'UN AILLEURS EXISTE GRÂCE À LA MUSIQUE. TAY

SRINAGAR, WIESLAW MYSLIWSKI EST UN POLONAIS AUX AUTRES PORTES DE L'UNIVERS MAIS L'ART D'ÉCOSSER LES HARICOTS EST UNE NOTE D'ESPÉRANCE. TAY

DOUBLE REFLET, SUR LE NID DES ARAIGNÉES, SRINAGAR ET DOUX KHORASAN AUX CHAMPS DU PANCHA: UN CONCEPT D'ESPOIR ENVAHI LA RUE DES PEUPLES. TAY

LE HURLEMENT DE SRINAGAR ET DE SON MATYR SUR L'OUBLI DE SA CULTURE ET DE SON ÉTHIQUE HIMALAYENNE M'AMÈNE À FAIRE PARAÎTRE SON ÂME SUAVE. TAY

VOUS AVEZ OUBLIÉ CE GRAND COMMUNICANT DE LA COMMUNICATION AUQUEL LA COMMUNAUTÉ NE SERAIT RIEN: SRINAGAR LE PIGEON DIT L'ÉPERVIER DE FEU. TAY

QUAND LES DOUZE TRIBUTS D'ASIE SE DISPUTAIENT ENTRE DRAGON, PHOENIX, SINGE ET TIGRE; LE DIALOGUE APPELA L'ÉPERVIER DE FEU OU LE PIGEON. TAY

LA CHOUETTE EFFRAIE TAY RAPPELLE AUX GRANDES NATIONS QUE LES RATS SAVENT QU'UN PIGEON N'EST PAS UN SOT ADVERSAIRE: L'ÉPERVIER DE FEU. TAY

LES RATS SONT CONSIDÉRÉS COMME LES MAÎTRES DU MONDE APRÈS L'HUMAIN SELON L'HUMANITÉ D'EINSTEIN MAIS C'EST LA CHANCE QUI DOMINE LE MONDE. TAY

SRINAGAR SAIT QUE LES PIGEONS DU MONDE AIMENT LES TOURTERELLES TURQUES ET CELA A DONNÉ DE TRÈS BELLES PREUVES D'EXISTENCES: LA CHANCE. TAY

LA FORMATION DES CORPS CÉLESTES ET DES LUNES ANNUELLES DES ASTROLOGIES CHINOISES MONTRENT L'ÉMERGENCE DE NOUVEAUX SYMBOLES: LE PIGEON. TAY

LE PIGEON TOUT COMME LE VER À SOIE SONT DES ASPECTS DE LA RICHESSE D'UN INVESTISSEMENT SUR DES INDIVIDUS: ET, CE LIEN DEMEURE LE PEUPLE. TAY

LOIS: LE TYRAN QUI EMPÊCHE D'ADOPTER LA SAGESSE DES MATHÉMATIQUES HIMALAYENNES, INDIENNES, ARABES, EUROPÉENNES ET AUTRES, EST CRIMINEL. TAY

GUERRE CIVILE ÉTANT EN 2017 AU CACHEMIRE, À SRINAGAR ET À L'ÉTENDU DU KHORASAN DOIT CESSER ! PAIX !: DIT L'ÉPERVIER DE FEU OU LE PIGEON. TAY

FOR SRINAGAR ET KHORASAN; AND FOR ELVIS PRESLEY NORAH JONES, COME AWAY WITH ME. LE 15-16 AOÛT 1947. TAY https://www.youtube.com/watch?v=lbjZPFBD6JU&sns=tw … via @youtube


15 août 1947
Indépendance de l'Inde et du Pakistan

L'Inde indépendante naît officiellement dans la nuit du 14 au 15 août 1947, à minuit. Sa naissance est annoncée à Delhi par le chef du gouvernement, Jawaharlal Nehru. Quelques heures plus tôt, à Karachi, le rival de ce dernier, Ali Jinnah, a proclamé la création du Pakistan.

Cette double naissance est l'aboutissement de longues et douloureuses tractations entre le colonisateur britannique et les Indiens mais plus encore entre les Indiens eux-mêmes (les Anglais s'étaient pour la plupart résignés à quitter les Indes dès 1930)...

Les explosions de haine entre majorité hindoue et majorité musulmane ont conduit à la division du sous-continent indien que les Anglais avaient réussi à unifier pour la première fois de son Histoire.

L'indépendance de tous les dangers

Le Congrès national indien, qui regroupe les élites hindoues, réclame dès le début du XXe siècle l'autonomie, voire l'indépendance. La Ligue musulmane, toute aussi désireuse de voir partir les Anglais, exige la création d'un État proprement musulman, le Pakistan.

Son chef, Mohamed Ali Jinnah, récuse tout idée de confédération entre cet État et la future Union indienne. Il entretient ses coreligionnaires dans la conviction qu'ils ne pourront jamais vivre en paix s'ils sont en minorité face aux hindous. Après la conférence de Simla, conclue sur un échec le 14 juillet 1946, il les appelle à une journée d'action directe, le 16 août 1946. Il s'ensuit plusieurs milliers de morts rien qu'à Calcutta. C'est la première explosion de haine entre les deux communautés.

Les Britanniques n'en confient pas moins la direction du British Raj à un gouvernement intérimaire dirigé par le pandit Jawaharlal Nehru, compagnon de route de Gandhi. Ils convoquent par ailleurs une assemblée constituante en décembre 1946 mais celle-ci est boycottée par la Ligue musulmane. Les affrontements sanglants entre les deux communautés commencent à se multiplier.

En février 1947, Londres dépêche à Delhi le prestigieux Louis Mountbatten (46 ans), cousin de la future reine Elizabeth II, en qualité de vice-roi des Indes (ou gouverneur général) afin de dénouer le conflit.

Le combat des chefs

Mountbatten cultive d'excellentes relations avec Nehru mais il désespère de préserver l'unité du British Raj et, en désespoir de cause, choisit d'accélérer le processus d'indépendance, quoiqu'il en coûte.

Sir Cyril Radcliffe, un juriste anglais de qualité, se voit confier la tâche de délimiter la future frontière entre Pakistan et Inde.

Finalement, la passation des pouvoirs a lieu comme prévu le 15 août 1947, à Delhi, au fort Rouge, l'ancien palais des empereurs moghols. La fête est réussie, malgré l'absence de Gandhi, plongé dans un nouveau jeûne en guise de protestation contre la partition, qu'il qualifie à juste titre de « vivisection ».

Cependant que Nehru devient Premier ministre de l'Union indienne, Lord Mountbatten troque son titre de vice-roi contre celui de gouverneur général (chef d'État sans véritable pouvoir) ; il le conservera à titre transitoire jusqu'au 21 juin 1948.

La veille, à Karachi, Lord Mountbatten a proclamé la création du Pakistan. Beaucoup moins accommodant que Nehru, Ali Jinnah s'est d'emblée attribué le titre de gouverneur général avec tous les pouvoirs...
Le jour de l'Indépendance (et de la Partition)

Le documentaire ci-après (British Pathe) montre les festivités officielles à Karachi et Delhi, les 14 et 15 août 1947...

À la veille de sa dissolution, l'empire britannique des Indes comptait 410 millions d'habitants dont 281 millions d'hindous, 115 millions de musulmans, 7 millions de chrétiens et 6 millions de Sikhs, cela sur 4 millions de km2. La scission va laisser 33 millions de musulmans en Inde (10% de la population), les autres se retrouvant au Pakistan.

Le drapeau de l'Union indienne
L'État principal issu du British Raj s'appelle officiellement Union indienne ou République de l'Inde. C'est aujourd'hui une république fédérale de 28 États et 7 territoires, associée au Commonwealth, dernier vestige de l'empire britannique.

Le drapeau du Pakistan
Le Pakistan est une invention du XXe siècle. Son nom, conçu par un jeune universitaire en 1933, signifie le « pays des purs ». Devenu une République islamique, il est comme l'Inde resté fidèle au Commonwealth britannique.

SRINAGAR SACHE, POURTANT, L'ART D'ÉCOSSER LES HARICOTS EST UN LIVRE AUQUEL UN OUVRIER DÉCOUVRE QU'UN AILLEURS EXISTE GRÂCE À LA MUSIQUE. TAY

SRINAGAR, WIESLAW MYSLIWSKI EST UN POLONAIS AUX AUTRES PORTES DE L'UNIVERS MAIS L'ART D'ÉCOSSER LES HARICOTS EST UNE NOTE D'ESPÉRANCE. TAY

DOUBLE REFLET, SUR LE NID DES ARAIGNÉES, SRINAGAR ET DOUX KHORASAN AUX CHAMPS DU PANCHA: UN CONCEPT D'ESPOIR ENVAHI LA RUE DES PEUPLES. TAY

LE HURLEMENT DE SRINAGAR ET DE SON MATYR SUR L'OUBLI DE SA CULTURE ET DE SON ÉTHIQUE HIMALAYENNE M'AMÈNE À FAIRE PARAÎTRE SON ÂME SUAVE. TAY

VOUS AVEZ OUBLIÉ CE GRAND COMMUNICANT DE LA COMMUNICATION AUQUEL LA COMMUNAUTÉ NE SERAIT RIEN: SRINAGAR LE PIGEON DIT L'ÉPERVIER DE FEU. TAY

QUAND LES DOUZE TRIBUTS D'ASIE SE DISPUTAIENT ENTRE DRAGON, PHOENIX, SINGE ET TIGRE; LE DIALOGUE APPELA L'ÉPERVIER DE FEU OU LE PIGEON. TAY

LA CHOUETTE EFFRAIE TAY RAPPELLE AUX GRANDES NATIONS QUE LES RATS SAVENT QU'UN PIGEON N'EST PAS UN SOT ADVERSAIRE: L'ÉPERVIER DE FEU. TAY

LES RATS SONT CONSIDÉRÉS COMME LES MAÎTRES DU MONDE APRÈS L'HUMAIN SELON L'HUMANITÉ D'EINSTEIN MAIS C'EST LA CHANCE QUI DOMINE LE MONDE. TAY

SRINAGAR SAIT QUE LES PIGEONS DU MONDE AIMENT LES TOURTERELLES TURQUES ET CELA A DONNÉ DE TRÈS BELLES PREUVES D'EXISTENCES: LA CHANCE. TAY

LA FORMATION DES CORPS CÉLESTES ET DES LUNES ANNUELLES DES ASTROLOGIES CHINOISES MONTRENT L'ÉMERGENCE DE NOUVEAUX SYMBOLES: LE PIGEON. TAY

LE PIGEON TOUT COMME LE VER À SOIE SONT DES ASPECTS DE LA RICHESSE D'UN INVESTISSEMENT SUR DES INDIVIDUS: ET, CE LIEN DEMEURE LE PEUPLE. TAY

LOIS: LE TYRAN QUI EMPÊCHE D'ADOPTER LA SAGESSE DES MATHÉMATIQUES HIMALAYENNES, INDIENNES, ARABES, EUROPÉENNES ET AUTRES, EST CRIMINEL. TAY

GUERRE CIVILE ÉTANT EN 2017 AU CACHEMIRE, À SRINAGAR ET À L'ÉTENDU DU KHORASAN DOIT CESSER ! PAIX !: DIT L'ÉPERVIER DE FEU OU LE PIGEON. TAY

FOR SRINAGAR ET KHORASAN; AND FOR ELVIS PRESLEY NORAH JONES, COME AWAY WITH ME. LE 15-16 AOÛT 1947. TAY https://www.youtube.com/watch?v=lbjZPFBD6JU&sns=tw … via @youtube

REJOINS MOI SRINAGAR ET DOUX KHORASAN

La Licorne est une constellation moderne relativement peu lumineuse; située quelques degrés au-dessus de l'équateur céleste, elle est visible depuis une grande partie du globe terrestre, à l'exception des pôles. Elle occupe une grande partie de l'espace situé à l'intérieur du Triangle d'hiver, ce qui permet de la localiser facilement.

Histoire

La constellation de la Licorne a vraisemblablement été nommée par l'astronome néerlandais Petrus Plancius en 1613 et cartographiée par Jakob Bartsch en 1624. Heinrich Wilhelm Olbers et Ludwig Ideler indiquent cependant qu'elle apparaît sur des travaux datant de 1564 et Joseph Scaliger rapporte l'avoir vue sur un ancien globe céleste perse.

Comme il s'agit d'une constellation moderne, la Licorne n'est pas associée à une quelconque mythologie : il s'agit ici de l'animal merveilleux ressemblant à un cheval et possédant une corne sur le front.
Étoiles principales
Article détaillé : Liste d'étoiles de la Licorne.
Constellation de la Licorne.
β Monocerotis

β Monocerotis est en elle-même l'étoile la plus brillante de la constellation de la Licorne, avec une magnitude de 3,76. Il s'agit cependant d'un système triple, distant de près de 650 années-lumière. βB Mon (magnitude 5,4) et βC Mon (magnitude 5,6) orbitent l'une autour de l'autre en 4 200 ans et sont séparées d'environ 590 UA. βA Mon (la plus brillante des trois avec une magnitude de 4,6) est éloignée du couple de 1 570 ua et orbite en 14 000 ans. Toutes trois sont des étoiles blanc-bleu dont le spectre présente de fortes raies d'émission : elles tournent très rapidement sur elles-mêmes (au moins à plus de 150 km/s à l'équateur et sont entourées d'un disque de matière éjectée.
Autres étoiles

Les étoiles de la Licorne sont peu brillantes et aucune ne possède un nom propre. La plus brillante est α Mon, de magnitude apparente 3,94. γ Mon la suit de peu avec une magnitude de 3,99.

V838 Mon, une étoile variable distante d'environ 20 000 années lumière, vit sa luminosité augmenter subitement en janvier 2002 en devenant une nova, la première qui ait pu être suivie par le télescope spatial Hubble.

Plusieurs étoiles de la constellation possèdent une exoplanète : HD 46375, HD 52265 et HD 72659.
Objets célestes

La constellation contient en revanche plusieurs objets célestes : M50, NGC 2244 et NGC 2506 sont des amas ouverts. La Nébuleuse de la Rosette (NGC 2237) et IC 2177 sont des nébuleuses diffuses. NGC 2170, NGC 2182, NGC 2185 et NGC 2261 sont des nébuleuses par réflexion.

1A 0620-00 (ou A 0620-00) est un des rares trous noirs stellaires détectés avec certitude dans notre Galaxie.
Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

la constellation de la Licorne, sur Wikimedia Commons

LISTE DES ÉTOILES DE LA LICORNE
Liste
Nom B F HD HIP a dec Magnitude apparente Magnitude absolue Dist. (al) Type Notes
β Mon A β 11 45725 30867 06h 28m 49,07s −07° 01′ 59,0″ 3,76 −2,87 691 B3Ve Cerastes
α Mon α 26 61935 37447 07h 41m 14,88s −09° 33′ 03,9″ 3,94 0,71 144 K0III Lucida, Ctesias
γ Mon γ 5 43232 29651 06h 14m 51,34s −06° 16′ 29,0″ 3,99 −2,49 644 K3III Tempestris
δ Mon δ 22 55185 34769 07h 11m 51,86s −00° 29′ 34,0″ 4,15 −1,15 375 A2V Kartajan, Kargadan
ζ Mon ζ 29 67594 39863 08h 08m 35,66s −02° 59′ 01,6″ 4,36 −4,41 1852 G2Ib
ε Mon ε 8 44769 30419 06h 23m 46,10s +04° 35′ 34,2″ 4,39 1,41 128 A5IV
13 Mon 13 46300 31216 06h 32m 54,23s +07° 19′ 58,7″ 4,47 −3,86 1509 A0Ib
18 Mon 18 49293 32578 06h 47m 51,66s +02° 24′ 43,9″ 4,48 −0,81 373 K0III
S Mon 15 47839 31978 06h 40m 58,66s +09° 53′ 44,7″ 4,66 −2,82 1022 O7 Étoile variable dans l'amas NGC 2264
28 Mon 28 65953 39211 08h 01m 13,30s −01° 23′ 32,7″ 4,69 −1,12 472 K4III
17 Mon 17 49161 32533 06h 47m 19,84s +08° 02′ 14,2″ 4,77 −1,09 484 K4III
20 Mon 20 54810 34622 07h 10m 13,68s −04° 14′ 15,5″ 4,91 0,85 211 K0III
3 Mon 3 40967 28574 06h 01m 50,43s −10° 35′ 52,6″ 4,92 −2,47 979 B5III
27 Mon 27 65695 39079 07h 59m 44,18s −03° 40′ 46,5″ 4,93 0,51 250 K2III
19 Mon 19 52918 33971 07h 02m 54,78s −04° 14′ 21,3″ 4,99 −2,68 1116 B1V
2 Mon 2 40536 28325 05h 59m 04,31s −09° 33′ 29,3″ 5,04 0,02 328 A6m
42690 29417 06h 11m 51,82s −06° 33′ 01,0″ 5,06 −2,78 1203 B2V
10 Mon 10 45546 30772 06h 27m 57,57s −04° 45′ 43,7″ 5,06 −3,03 1353 B2V
49331 32558 06h 47m 37,22s −08° 59′ 54,6″ 5,08 −2,94 1309 M1II
46487 31278 06h 33m 37,92s −01° 13′ 12,4″ 5,09 −0,99 536 B5Vn
25 Mon 25 61064 37088 07h 37m 16,73s −04° 06′ 39,7″ 5,14 1,18 202 F6III
41335 28744 06h 04m 13,50s −06° 42′ 32,2″ 5,19 −2,06 918 B2Vne+
77 Ori 77 45416 30717 06h 27m 13,76s +00° 17′ 57,4″ 5,19 −2,13 950 K1II
48217 32064 06h 41m 56,37s −09° 10′ 02,7″ 5,21 −0,11 378 M0III
46089 31119 06h 31m 48,29s +11° 32′ 39,6″ 5,22 1,16 211 A3V
52666 33878 07h 01m 56,39s −05° 43′ 19,5″ 5,22 −1,38 682 M2III
7 Mon 7 44112 30073 06h 19m 42,80s −07° 49′ 22,5″ 5,27 −1,74 823 B2.5V
43993 29996 06h 18m 50,58s −09° 23′ 23,9″ 5,36 −0,62 511 K1III
41692 28949 06h 06m 38,74s −04° 11′ 37,8″ 5,37 −3,71 2131 B5IV
β Mon B β 11 45726 06h 28m 49,50s −07° 02′ 04,0″ 5,40 690 Composante du système β Mon
46229 31121 06h 31m 50,07s −08° 09′ 29,5″ 5,43 −1,70 869 K2III
50747 33184 06h 54m 24,66s −01° 07′ 37,1″ 5,44 −0,42 484 A4IV
21 Mon 21 55057 34724 07h 11m 23,63s −00° 18′ 06,9″ 5,44 0,92 261 F2V
62902 37901 07h 46m 02,16s −06° 46′ 20,2″ 5,49 1,17 238 K5III
47054 31583 06h 36m 35,33s −05° 12′ 40,0″ 5,52 −1,52 834 B8V
78 Ori 78 45433 30720 06h 27m 15,59s −00° 16′ 33,6″ 5,55 −1,26 749 K5III
45415 30728 06h 27m 20,48s +02° 54′ 29,7″ 5,55 0,79 292 G9III
β Mon C β 11 45727 06h 28m 49,50s −07° 02′ 04,0″ 5,60 690 Composante du système β Mon
46304 31167 06h 32m 23,13s −05° 52′ 07,4″ 5,60 2,42 141 F0Vnn+...
59311 36388 07h 29m 18,68s −01° 54′ 19,1″ 5,60 −2,89 1630 K5III
63752 38253 07h 50m 10,58s −09° 11′ 00,4″ 5,60 −2,57 1405 K3III
53208 34086 07h 04m 05,25s −05° 19′ 26,3″ 5,63 −2,38 1304 K3III
49147 32474 06h 46m 39,02s −10° 06′ 26,5″ 5,66 −0,42 535 B9.5V
49434 32617 06h 48m 19,09s −01° 19′ 07,8″ 5,75 2,74 131 F1V
49643 32698 06h 49m 16,41s −02° 16′ 19,3″ 5,75 −0,42 558 B8IIIn
50277 33024 06h 52m 49,49s +08° 22′ 49,6″ 5,75 1,77 204 F0Vn
59381 36396 07h 29m 22,11s −10° 19′ 36,0″ 5,75 −1,52 926 K5III
64235 38474 07h 52m 47,87s −05° 25′ 41,5″ 5,76 2,70 133 F5IVs
46769 31446 06h 35m 15,83s +00° 53′ 24,8″ 5,78 −3,94 2860 B8Ib
49933 32851 06h 50m 49,82s −00° 32′ 25,5″ 5,78 3,40 97 F2V
53510 34215 07h 05m 39,00s +09° 11′ 09,0″ 5,78 −0,40 562 M0III
47964 31992 06h 41m 05,45s +00° 29′ 43,2″ 5,79 −1,96 1156 B8III
55775 34975 07h 14m 10,87s −03° 54′ 06,3″ 5,80 −0,57 613 K5III
43157 29629 06h 14m 36,71s −04° 34′ 06,5″ 5,83 −0,56 617 B5V
57749 35749 07h 22m 25,40s −05° 58′ 58,1″ 5,83 −1,39 908 F3IV
59380 36399 07h 29m 25,61s −07° 33′ 05,3″ 5,86 3,64 91 F8V
45320 30666 06h 26m 39,59s −01° 30′ 26,2″ 5,87 1,64 229 A3Vn
41547 28854 06h 05m 27,02s −10° 14′ 33,6″ 5,88 2,03 192 F4V:
45067 30545 06h 25m 16,41s −00° 56′ 43,3″ 5,88 3,28 108 F8V
12 Mon 12 46241 31159 06h 32m 19,23s +04° 51′ 21,6″ 5,88 −0,12 517 K0V
48434 32226 06h 43m 38,65s +03° 55′ 57,1″ 5,88 B0III
51104 33372 06h 56m 25,84s +09° 57′ 23,8″ 5,90 −0,28 561 B8Vn
55832 34982 07h 14m 15,52s −09° 56′ 51,1″ 5,90 −3,38 2345 K3III
59984 36640 07h 32m 05,82s −08° 52′ 51,3″ 5,90 3,52 98 F5V
45976 30986 06h 30m 11,28s −10° 04′ 53,4″ 5,92 −5,50 6269 K0
16 Mon 16 48977 32463 06h 46m 32,42s +08° 35′ 13,8″ 5,92 −1,75 1116 B2.5V
46709 31448 06h 35m 17,60s +09° 59′ 18,1″ 5,93 −2,50 1583 K4III
52312 33729 07h 00m 23,76s −08° 24′ 24,6″ 5,95 −1,69 1098 B9III
56207 35127 07h 15m 43,22s −10° 35′ 01,0″ 5,95 0,50 401 K0
51814 33603 06h 58m 57,03s +03° 36′ 08,5″ 5,96 −1,31 926 G8III
52913 34002 07h 03m 17,93s +09° 08′ 18,1″ 5,96 1,46 259 A3Vs
58526 36055 07h 25m 51,20s −05° 46′ 29,8″ 5,98 −2,84 1895 CIb...
43319 29711 06h 15m 29,66s −04° 54′ 52,7″ 5,99 1,87 217 A5IVs
61749 37394 07h 40m 35,51s −08° 11′ 07,3″ 6,01 1,12 310 A3IV
55879 34999 07h 14m 28,26s −10° 18′ 58,5″ 6,02 −3,34 2433 B0III
50890 33243 06h 54m 58,92s −02° 48′ 12,9″ 6,03 −1,90 1259 G6III:
Étoile de Plaskett 47129 31646 06h 37m 24,04s +06° 08′ 07,4″ 6,05 6600 O8e Binaire spectroscopique massive
46178 31168 06h 32m 23,27s +11° 40′ 25,0″ 6,08 −0,96 834 K0III
43362 29705 06h 15m 26,16s −09° 02′ 08,7″ 6,09 −0,76 763 B9III
53929 34338 07h 07m 06,48s +04° 54′ 38,2″ 6,10 −0,59 709 B9.5III
44816 30407 06h 23m 35,92s −09° 52′ 29,1″ 6,11 −2,88 2050 K5
47240 31697 06h 37m 52,70s +04° 57′ 24,0″ 6,14 B1Ib
47420 31733 06h 38m 20,46s −02° 32′ 38,1″ 6,14 −0,63 738 K2
1 Mon 1 40535 28321 05h 59m 01,07s −09° 22′ 56,1″ 6,15 1,22 316 F2IV
42536 29323 06h 11m 01,22s −06° 45′ 15,1″ 6,15 0,01 552 A0sp...
42278 29210 06h 09m 36,21s −05° 42′ 41,2″ 6,16 2,23 199 F3IVw
45321 30660 06h 26m 34,45s −04° 35′ 50,6″ 6,16 −1,69 1212 B2.5V
45512 30804 06h 28m 18,80s +10° 18′ 14,4″ 6,16 1,74 249 K2III-IV
49567 32682 06h 49m 03,66s +01° 00′ 07,5″ 6,16 −2,75 1976 B3II-III
63894 38307 07h 50m 55,24s −11° 07′ 42,7″ 6,16 0,66 411 K0
45724 30906 06h 29m 14,81s +02° 38′ 46,6″ 6,17 −0,91 851 M1
45995 31066 06h 31m 09,56s +11° 15′ 05,0″ 6,17 −4,98 5525 B2V:nne
47220 31672 06h 37m 40,35s +02° 42′ 15,4″ 6,17 0,35 475 K1III
42657 29401 06h 11m 43,72s −04° 39′ 55,6″ 6,18 −0,11 591 B9MNp...
48348 32177 06h 43m 06,61s +03° 02′ 01,8″ 6,18 −0,84 827 K0
47886 32012 06h 41m 17,22s +11° 00′ 11,4″ 6,19 −3,27 2547 M1III
50820 33210 06h 54m 42,04s −01° 45′ 23,3″ 6,20 −4,54 4592 B3IVe+...
52611 33873 07h 01m 52,91s −01° 20′ 44,8″ 6,20 0,63 424 K0
44037 30028 06h 19m 07,94s −08° 35′ 09,7″ 6,22 0,78 399 B9V
47432 31766 06h 38m 38,19s +01° 36′ 48,7″ 6,23 −3,86 3396 O9.5II
54662 34536 07h 09m 20,25s −10° 20′ 47,7″ 6,23 −5,03 5821 O6
57708 35737 07h 22m 18,59s −02° 58′ 45,0″ 6,23 −0,06 591 F5
44783 30448 06h 24m 02,29s +08° 53′ 06,1″ 6,24 −0,82 842 B8Vn
59669 36526 07h 30m 51,14s −05° 13′ 35,3″ 6,24 −5,80 8359 K0
51693 33584 06h 58m 38,93s +07° 37′ 20,5″ 6,25 1,93 238 A3V
67159 39675 08h 06m 27,42s −09° 14′ 40,1″ 6,25 −0,68 793 B9V
T Mon 44990 30541 06h 25m 13,00s +07° 05′ 08,6″ 6,26 −5,62 7762 K1Iabv SB
60853 37000 07h 36m 16,67s −08° 18′ 40,7″ 6,27 −0,13 620 K2
50931 33297 06h 55m 34,63s +08° 19′ 27,4″ 6,28 1,22 335 A0V
HD 52265 52265 33719 07h 00m 18,10s −05° 22′ 02,5″ 6,29 4,05 91 G0III-IV Possède une exoplanète
56614 35301 07h 17m 31,68s −06° 40′ 48,1″ 6,29 −2,28 1689 K2
44333 30217 06h 21m 25,78s +02° 16′ 06,9″ 6,30 1,25 334 A4.5V
50282 32990 06h 52m 22,87s −05° 18′ 58,5″ 6,30 0,48 477 K0
50371 33082 06h 53m 22,40s +10° 59′ 49,0″ 6,30 0,77 416 K0III
49976 32838 06h 50m 42,31s −08° 02′ 27,6″ 6,31 1,29 330 A2p SrCrEu
51424 33420 06h 57m 00,10s −08° 10′ 45,4″ 6,31 −0,93 913 A2V+...
67725 39898 08h 08m 56,85s −11° 20′ 22,7″ 6,31 −0,44 729 A0Vn
45168 30595 06h 25m 47,14s −03° 53′ 20,5″ 6,33 −1,18 1035 G9III
51892 33644 06h 59m 20,18s +07° 19′ 01,2″ 6,34 −1,60 1264 B7III
66242 39326 08h 02m 25,97s −06° 20′ 13,6″ 6,34 1,15 355 G0III
45380 30675 06h 26m 44,85s −07° 30′ 42,9″ 6,35 0,86 409 A0Vn
48099 32067 06h 41m 59,23s +06° 20′ 43,5″ 6,36 O6
50062 32931 06h 51m 39,37s +03° 02′ 31,4″ 6,37 1,57 298 A2Vs
45090 30602 06h 25m 52,33s +11° 07′ 33,3″ 6,39 0,67 454 A0
47156 31662 06h 37m 36,92s +10° 51′ 12,1″ 6,39 −0,77 883 K0
50700 33154 06h 54m 08,60s −05° 51′ 07,9″ 6,39 0,21 562 A6Vn
45239 30608 06h 25m 58,83s −07° 53′ 41,9″ 6,40 0,24 556 A4V
66950 39625 08h 05m 49,64s −00° 34′ 24,0″ 6,40 −0,30 712 K0
44700 30382 06h 23m 18,49s +03° 45′ 52,2″ 6,41 −1,23 1098 B3V
65875 39172 08h 00m 44,14s −02° 52′ 54,9″ 6,41 −3,48 3105 B2.5Ve
45215 30627 06h 26m 09,60s −03° 30′ 57,1″ 6,42 0,34 536 G5
24 Mon 24 56003 35080 07h 15m 19,41s −00° 09′ 40,7″ 6,42 0,36 530 G5III
57682 35707 07h 22m 02,05s −08° 58′ 45,9″ 6,42 O9V
14 Mon 14 46642 31385 06h 34m 46,33s +07° 34′ 21,0″ 6,44 1,21 362 A0Vs
53240 34066 07h 03m 57,46s −10° 07′ 25,6″ 6,44 −1,52 1273 B9IIIn
65938 39198 08h 01m 03,45s −06° 25′ 08,7″ 6,45 2,33 217 G5
42132 29140 06h 08m 47,72s −06° 49′ 17,0″ 6,46 1,23 363 G5
45563 30798 06h 28m 16,77s +01° 54′ 45,8″ 6,48 0,60 489 B9V
52382 33754 07h 00m 39,34s −09° 12′ 10,7″ 6,49 −3,28 2937 B1Ib
9 Mon 9 45418 30700 06h 27m 00,88s −04° 21′ 20,3″ 6,50 −1,10 1079 B4V
53755 34234 07h 05m 49,64s −10° 39′ 36,3″ 6,50 −3,68 3543 B0,5IVn
ε Mon ε 8 44770 30422 06h 23m 46,50s +04° 35′ 45,1″ 6,72 4,79 79 F5V Composante du système ε Mon
6 Mon 6 43760 29885 06h 17m 35,13s −10° 43′ 30,0″ 6,76 −0,87 1094 F0e...
U Mon 59693 36521 07h 30m 47,47s −09° 46′ 36,8″ 6,81 −2,38 2248 K0Ibpvar
HD 46375 46375 31246 06h 33m 12,62s +05° 27′ 46,5″ 7,84 5,22 109 K1V Possède une exoplanète
V Mon 44639 06h 22m 43,50s −02° 11′ 42,0″ 9,80
Étoile de Luyten 36208 07h 27m 24,5s +05° 13′ 32″ 9,85 12,36 M3.5V 22e plus proche étoile
R Mon Étoile variable dans l'amas NGC 2261
Ross 614 06h 29m 23,4s -02° 48′ 50″ 13,3 M4V 29e plus proche étoile ; la composante B (V577 Mon) est variable
V838 Mon 07h 04m 04,85s -03° 50′ 50,1″ 20000 M6.3I Nova Monocerotis 2002 ; variable

[masquer]
v · m
Constellations
Les 88 constellations officielles Aigle · Andromède · Autel · Balance · Baleine · Bélier · Boussole · Bouvier · Burin · Caméléon · Cancer · Capricorne · Carène · Cassiopée · Centaure · Céphée · Chevelure de Bérénice · Chiens de chasse · Cocher · Colombe · Compas · Corbeau · Coupe · Couronne australe · Couronne boréale · Croix du Sud · Cygne · Dauphin · Dorade · Dragon · Écu de Sobieski · Éridan · Flèche · Fourneau · Gémeaux · Girafe · Grand Chien · Grande Ourse · Grue · Hercule · Horloge · Hydre · Hydre mâle · Indien · Lézard · Licorne · Lièvre · Lion · Loup · Lynx · Lyre · Machine pneumatique · Microscope · Mouche · Octant · Oiseau de paradis · Ophiuchus (ou Serpentaire) · Orion · Paon · Pégase · Peintre · Persée · Petit Cheval · Petit Chien · Petit Lion · Petit Renard · Petite Ourse · Phénix · Poisson austral · Poisson volant · Poissons · Poupe · Règle · Réticule · Sagittaire · Scorpion · Sculpteur · Serpent · Sextant · Table · Taureau · Télescope · Toucan · Triangle · Triangle austral · Verseau · Vierge · Voiles
Constellations disparues célèbres Antinoüs · Cerbère · Chouette ou Grive solitaire · Guêpe ou Mouche Boréale · Navire Argo · Petit Triangle

RAPPORT DE Y'BECCA
SOUS L'EGIDE DU CITOYEN TIGNARD YANIS

Chouette (constellation)

La Chouette (en latin Noctua) était une constellation située entre les constellations de l'Hydre et de la Balance. Elle remplaça la constellation plus ancienne Grive solitaire. Son origine est inconnue. Elle est devenue obsolète. Elle remplaça la Grive solitaire au plus tard en 1822, année à laquelle elle apparaît dans un atlas d'Alexander Jamieson. Elle apparaît également dans un atlas d'Elijah Burritt en 1835.

POURTANT,

LE REQUIN SUR LE QUAI ÉTAIT OBSERVÉ PAR LE NID DE L'ARAIGNÉE. POLICE LA COATIE EN AVAIT LA CONVICTION ET LE CONFIAIT À LA GRANDE MUETTE. TAY

L'ESCALIER ALLAIT AU SOUS SOL, LE REQUIN RESSENTI L'INQUIÉTUDE DU VENTRE DE SA MÈRE: DÉVORER OU ÊTRE DÉVORER; LA ZONE À TREIZE MARCHES. TAY

LA CHOUETTE EFFRAIE TOURNA UN BOUTON ET UNE SECONDE PORTE S'OUVRA: C'ÉTAIT CASTLE ET BECKETT; TRANSLUCIDE DE SE RETROUVER AUX SCÉNARIOS. TAY

LES TREIZE MARCHES DANS L'OBSCURITÉ ET LA CHOUETTE EFFRAIE AVEC DES POISSONS PILOTES SUR LE DOS: HORS DE QUESTION D'Y LAISSER SA PLUME. TAY

L'INSTINCT ANIMAL DEVANT LES MONASTÈRES, LES SATYRES, LES HUMANOÏDES, LE YÉTI ET LES OGRES. DÉFENSE PSYCHOLOGIQUE DU RAPACE: SILENCIEUX. TAY

UN MATELOT AU VOLANT D'UN VÉHICULE, LE REQUIN AVAIT TENU PAROLE; LA GRANDE MUETTE ACCORDA À POLICE LA COATIE: ET MAINTENANT, LA MARINE. TAY

LE REQUIN, LA CHOUETTE EFFRAIE, BECKETT ET CASTLE ESSAYAIENT DE TROUVER AIDE HORS DU NID DE L'ARAIGNÉE: CRUSTACÉ ET MYGALE, UN MYTHE. TAY

SRINAGAR ÉTAIT L'EMBOUCHURE ET IL ALLAIENT ESSAYER DE TROUVER SES ACTES DE CANNIBALISME ESCLAVAGISTES SUR L'ÎLE D'ARUK: ÏLE DU TEMPS. TAY

L'INITIATIVE PEUPLÉE DE JASMIN, DE ROSES ET D'UN MONASTÈRE CULTIVANT LE LOTUS: LES LOTOPHAGES SONT CANNIBALE DE SOUVENIR: L'ÎLE D'ÄRUK. TAY

NASA JPL‏Compte certifié @NASAJPL 15 août
The stars are calling and we must go! These are the final few hours to post your #MessageToVoyager.
Info: https://www.jpl.nasa.gov/voyager/message/

Pompiers 13‏Compte certifié @SDIS13 3 hil y a 3 heures
Le détachement d'intervention héliporté des #pompiers13 de retour de #Corse a débarqué ce matin à #Toulon et regagne le #SDIS13.#solidarité

La Guêpe (en latin : Vespa) était une constellation créée par Jakob Bartsch au XVIIe siècle. Elle était située entre les constellations du Bélier et de Persée. Elle fut ensuite appelée Mouche boréale par l’abbé Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 ou 1753 avant d'être finalement rattachée au Bélier.

En 1679, Augustin Royer utilisa ces étoiles pour sa constellation Fleur-de-Lys (représentant la fleur de lys en l'honneur de son souverain, Louis XIV).

Voir également :

Abeille
Mouche australe
Mouche

ENSUITE

Le Navire Argo (en latin Argo Navis ; génitif : Argus Navis) était une énorme constellation, parmi celles décrites par Aratos1, puis par Ptolémée (Almageste). Cette constellation représentait l’Argo, le navire utilisé par Jason et les Argonautes. L'appartenance initiale de la Boussole est disputée.
Histoire

À cause de sa taille (1884 degrés carrés), l'astronome Nicolas-Louis de Lacaille la divisa dans les années 1750 en trois constellations plus petites :

la Carène ;
la Poupe ;
les Voiles.

Observation du ciel
Visibilité nocturne de la constellation.
Notes et références

↑ Les Phénomènes : « À la queue du grand Chien succède le vaisseau Argo, car sa marche n'est ordinaire, puisqu'il vogue en arrière, comme les navires dont les nautoniers tournent la poupe vers le port, quand on les remorque, et il touche bientôt la terre en rétrogradant ; c'est ainsi que le vaisseau Argo de Jason est remorqué par la poupe. »

AINSI

Le Petit Triangle (en latin Triangulum Minus)1 était une constellation créée par l'astronome polonais Johannes Hevelius en 1690. Elle est formée de trois petites étoiles de cinquième magnitude situées au sud de la constellation du Triangle2, qui sont 6, 10 et 12 Trianguli3.

Cerbère, ou le rameau et cerbère (Cerberus ou Cerberus et Ramus) est une ancienne constellation située dans l'actuelle constellation d'Hercule. Elle a été nommée ainsi par Johannes Hevelius. Elle est représentée sur les atlas dans le poing d'Hercule par un serpent à trois têtes ou trois serpents enroulés autour d'un rameau1.

Antinoüs est une ancienne constellation située au sud de l'Aigle. Selon une légende, un oracle avait dit à l'empereur Hadrien que seule la mort de la personne qu'il aimait le plus pourrait le sauver d'un grand danger. Il est dit qu'Antinoüs, un splendide jeune homme aimé par Hadrien, sauva l'empereur en se noyant dans le Nil. À sa mémoire, Hadrien créa la constellation en 132. Celle-ci nous fut transmise par Ptolémée parmi les 48 constellations de l'Antiquité.

À l'époque moderne, Antinoüs fut successivement considérée comme un astérisme à l'intérieur de l'Aigle ou comme une constellation séparée, jusqu'à ce que l'UAI fixe les constellations en 1930 et qu'Antinoüs soit supprimée.

EN ROUTE VERS L'INCONNU:

La Machine pneumatique ou Antlia (génitif Antliae) est une constellation de l'hémisphère sud, peu lumineuse.
Histoire

Elle fut nommée par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 afin de remplir les derniers pans de ciel austral sans dénomination. D'abord nommée en français, son nom fut latinisé en Antlia Pneumatica en 1763. Elle porte ce nom en l'honneur de Denis Papin, inventeur de la pompe à air1.
Étoiles principales
Article détaillé : Liste d'étoiles de la Machine pneumatique.
α Antliae

α Antliae, l'étoile la plus brillante de la constellation, n'a qu'une magnitude apparente de 4,28. Il s'agit d'une géante orange, distante de près de 370 années-lumière. Elle est légèrement variable, mais d'une façon imprévisible.
Autres étoiles

Les autres étoiles de la constellation sont encore moins brillantes qu'α Antliae.

ζ Antliae est une étoile multiple, composée de trois corps de magnitude 5,93, 6,35 et 7,21.

θ "Theta" Antliae est une étoile binaire.

U Antliae est une variable irrégulière, dont la magnitude évolue entre 5,50 et 6,80.
Objets célestes

La Machine pneumatique abrite également une nébuleuse planétaire, NGC 3132, située à la frontière avec la constellation des Voiles. Elle ressemble à M57, la nébuleuse planétaire de la constellation de la Lyre.

On y trouve aussi deux galaxies spirales : NGC 2997 — qui est également une radiogalaxie — et NGC 3095.

PGC 29194 est une galaxie naine sphérique qui semble appartenir à notre Groupe local. Elle est située à environ 3,7 millions d'années-lumière.

UX Antliae est une proto-planète nébuleuse.

L'Amas de la Machine pneumatique contient 234 galaxies.
Références

↑ Ian Ridpath, Star Tales: "Antlia" [archive]

Liste d'étoiles de la Machine pneumatique...

Liste
Nom B F HD HIP a dec Magnitude apparente Magnitude absolue Dist. (al) Type Notes
α Ant α 90610 51172 10h 27m 09,16s −31° 04′ 04,1″ 4,28 −0,97 366 K4III Probablement variable
ε Ant ε 82150 46515 09h 29m 14,74s −35° 57′ 04,9″ 4,51 −2,15 700 K3III
ι Ant ι 94890 53502 10h 56m 43,00s −37° 08′ 14,9″ 4,60 0,67 199 K0III
θ Ant θ 84367 47758 09h 44m 12,13s −27° 46′ 10,4″ 4,78 −0,58 384 A7V+... Étoile binaire
η Ant η 86629 48926 09h 58m 52,34s −35° 53′ 27,4″ 5,23 2,66 106 A8IV Étoile double
90132 50888 10h 23m 29,41s −38° 00′ 35,0″ 5,34 2,30 132 A8V
96146 54173 11h 04m 54,21s −35° 48′ 16,9″ 5,43 −0,63 530 A0V
82205 46578 09h 29m 54,52s −26° 35′ 22,6″ 5,49 −1,36 763 K2IIICNII Étoile double
U Ant 91793 51821 10h 35m 12,88s −39° 33′ 45,3″ 5,50 −1,54 836 C6.3(N0) Étoile carbonée ; variable irrégulière, Vmax = +8,1, Vmin = +9,7
AG Ant 89353 50456 10h 18m 07,60s −28° 59′ 31,3″ 5,52 −3,60 2173 B9.5Ib/II Variable de type α Cyg, Vmax = +5,30, Vmin = +5,65
δ Ant δ 90972 51376 10h 29m 35,40s −30° 36′ 25,5″ 5,57 −0,27 481 B9/B9.5V Probablement variable
93905 52965 10h 49m 57,05s −34° 03′ 29,5″ 5,61 0,48 346 A1V
83380 47199 09h 37m 09,87s −32° 10′ 43,0″ 5,62 1,05 267 K1III
92845 52407 10h 42m 43,21s −32° 42′ 56,4″ 5,63 −0,71 605 A0V Étoile double
83332 47187 09h 37m 00,25s −25° 17′ 48,7″ 5,68 0,91 293 K0III
ζ1 Ant B ζ1 82383 46657 09h 30m 46,08s −31° 53′ 21,0″ 5,75 0,46 372 A0 Étoile binaire
86267 48748 09h 56m 35,47s −33° 25′ 06,8″ 5,83 −0,01 479 K1III
82514 46736 09h 31m 32,93s −35° 42′ 51,6″ 5,86 1,15 285 K3III Étoile triple
ζ2 Ant ζ² 82513 46734 09h 31m 32,19s −31° 52′ 18,6″ 5,91 0,61 374 A9IV
88809 50103 10h 13m 45,98s −40° 20′ 45,9″ 5,91 0,21 450 K1III Étoile double
85206 48191 09h 49m 28,15s −37° 11′ 12,4″ 5,95 0,47 407 K2III
83441 47224 09h 37m 28,42s −36° 05′ 45,6″ 5,96 0,89 337 K2III
88218 49769 10h 09m 32,09s −35° 51′ 24,5″ 6,14 3,70 100 G1V Étoile binaire
82165 46517 09h 29m 16,25s −38° 24′ 12,8″ 6,15 2,18 203 A6V
89015 50234 10h 15m 20,89s −36° 31′ 03,8″ 6,17 0,91 367 K0III
ζ1 Ant A ζ1 82384 09h 30m 46,10s −31° 53′ 22,0″ 6,18 Composante du système ζ1 Ant
90071 50868 10h 23m 13,14s −30° 09′ 44,0″ 6,25 2,60 175 A9IV
87606 49418 10h 05m 15,28s −36° 23′ 03,7″ 6,27 0,71 422 K1III
85725 48468 09h 52m 58,21s −27° 19′ 56,7″ 6,28 2,50 186 G1V Étoile double
88522 49967 10h 12m 02,88s −28° 36′ 21,4″ 6,28 0,31 509 A0V Étoile double
89442 50492 10h 18m 37,88s −36° 48′ 16,5″ 6,31 −0,04 608 K2/K3III
86301 48776 09h 56m 54,14s −27° 28′ 30,8″ 6,32 0,38 502 A4V
88836 50122 10h 13m 56,58s −40° 18′ 38,7″ 6,33 0,64 448 G8III Étoile double
88013 49645 10h 08m 01,67s −37° 20′ 00,5″ 6,34 0,05 590 K0III
85296 48219 09h 49m 51,36s −36° 16′ 06,5″ 6,36 0,20 555 K0III
92589 52273 10h 40m 51,56s −35° 44′ 30,2″ 6,36 −0,28 695 G8/K0III+,, Étoile double
88742 50075 10h 13m 24,99s −33° 01′ 54,8″ 6,38 4,60 74 G0V
84224 47627 09h 42m 41,37s −35° 30′ 06,2″ 6,39 −1,80 1417 Asp...
87477 49343 10h 04m 23,39s −39° 58′ 33,1″ 6,42 −0,03 637 K1III
S Ant 82610 46810 09h 32m 18,45s −28° 37′ 40,4″ 6,43 2,05 245 F3V Variable de type W Uma, Vmax = +6,4, Vmin = +6,92, P = 0,648345 d
82785 46874 09h 33m 07,71s −39° 07′ 45,0″ 6,43 2,12 237 F2IV/V Étoile binaire
84567 47868 09h 45m 22,01s −30° 12′ 09,9″ 6,45 −5,59 8359 B0IV
83108 47039 09h 35m 11,88s −35° 49′ 25,5″ 6,48 2,47 207 F5V
HD 93083 93083 52521 10h 44m 20,91s −33° 34′ 37,2″ 8,33 6,03 94 K2V Possède une exoplanète
UX Ant 10h 57m 09,0s −37° 23′ 56″ 12,20(B) Variable de type R CrB, Vmax = +12,2, Vmin = +15,8
DEN 1048-3956 10h 48m 15s −39° 56′ 06″ 17,39 19,37 13,2 M8,5 V 28e plus proche étoile ; étoile de faible masse ou naine brune

QUE LA FORCE SOIT AVEC VOUS; LE CACHEMIRE, SRINAGAR ET DOUX KHORASAN...

ECRIT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS TAY LA CHOUETTE EFFRAIE
SOUS L’ÉGIDE DE Y'BECCA...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   Jeu 17 Aoû à 9:29

LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DU CACHEMIRE AYANT L'AUTONOMIE DE RÉPUBLIQUE LIBRE DANS LES ÉTATS Du BANGLADESH, DE CHINE, D'INDE ET DU PAKISTAN AVEC LES LIMITROPHES DE LA MER D'ARAL COMME GARDIENNE ET LE LAC BAÏKAL ET LE DETROIT DE BÉRING COMME AVOCAT DE LEURS LIBERTÉS RETROUVÉES...
ECRIT DE TAY LA CHOUETTE EFFRAIE ET CITOYEN TIGNARD YANIS

LE SYMBOLE DE LA COMMUNAUTÉ RÉPUBLIQUE DANS LA CHAINE MONTAGNEUSE DE L'HIMALAYA

Platanus orientalis, or oriental plane,[2] is a large, deciduous tree of the Platanaceae family, growing to 30 m (98 ft) or more,[3] and known for its longevity and spreading crown.

Etymology

The species name means 'eastern'. (In comparison, the 'western' plane (or American Sycamore) is named Platanus occidentalis) The eastern plane's original distribution was eastward from the Balkans. The tree was called platane in ancient Greek history and literature and by related names in continental Europe. Equally well known in Asia and from Anatolia (modern Turkey) to India and usually called chinar or chenar. In the Kashmir Valley region, the native Kashmiri word for the tree is boonyi.
Range

The native range is Eurasia from the Balkans to at least as far east as Iran. Some accounts extend its native range to Iberia in the west, and to the Himalayas in the east. As it has been known in cultivation from early times in much of this region it can be difficult to determine if it is truly indigenous in peripheral areas.
Description
Fruits and leaves of Oriental plane

The oriental plane is found naturally in riverine settings, together with such trees as alder, willow and poplar. However, it is quite capable of survival and success in dry soils once it is established.

Like other plane trees, its leaves are borne alternately on the stem, deeply lobed, and palmate or maple-like. It usually has flaking bark, occasionally not flaking and becoming thick and rugged. Flowers and fruit are round and burr-like, borne in clusters of between 2 and 6 on a stem. Considerable variation exists among trees in the wild, and this may be complicated by crossbreeding with planted London planes (Platanus x acerifolia), the hybrid of P. orientalis with the American sycamore (Platanus occidentalis).
Cultivation

The tree is capable of being grown in most temperate latitudes, though it benefits greatly from warm summers. As a very large and wide tree with broad, thick leaves that tend to orient horizontally, it is especially prized for the shade and coolness it provides during the hot season.
Other uses

The leaves and bark have been used medicinally. A fabric dye has been made from the twigs and roots. The timber, often called lacewood, is figured and valuable for indoor furniture. The leaves are also often used by artists for leaf carving.[4][5]
Cultural history

From earliest days, P. orientalis has been an important tree in Persian gardens, which are built around water and shade. There it is known as the chenar.
Greece
The "Tree of Hippocrates" in Kos, Greece, possibly a descendant of the original.

The Tree of Hippocrates, under which Hippocrates — the "Father of Medicine" — taught at Kos, is reputed to have been an oriental plane. A 500-year-old tree presently there may be on the same site and may have been planted from a succession of cuttings from the original. The Athenian Academy, outside Athens, featured a sacred grove of planes where the students listened to the masters and where among others the Peripatetics practiced philosophy.

Pliny's Natural History[6] records the westward progress of the plane "introduced among us from a foreign clime for nothing but its shade", planted first at the tomb of Diomedes on the island of Tremiti, then imported to Greek Sicily by Dionysius the Elder(c. 432-367 BC), tyrant of Syracuse. He had plane-trees conveyed to the city of Rhegium (Reggio di Calabria), where they were looked upon as the great marvel of his palace, according to Pliny's sources. From there it spread by the first century CE as far as the lands of the Morini in Belgic Gaul. Regardless of why it may have been introduced, the tree had medicinal uses from early times. Pliny[7] details 25 remedies using preparation from the bark, leaves and excrescences of plane. Pliny prescribes it for burns, bites, stings, frostbite and infections.

Pliny goes on to describe some legendary plane-trees.[8] There was one on the grounds of the Athenian Academy, he says, that had roots 50 feet (15 m) long. Licinius Mucianus held a banquet for 19 in a hollow plane-tree of Lycia, and the emperor Caligula another for 15 plus servants in a tree house (nest) built in the branches of a plane-tree at Velletri.

Most small villages in Greece have one or more very old planes in their central square, where the village water spring used to be (water springs are nowadays replaced by water taps from the same spring captured). Many of them are set in cavities, which are often playing and meeting points for children and teenagers, or are cared for, sometimes even illuminated, as tourist attractions.
Kashmir
Famous Char Chinar ("four chinar trees") island on Dal lake, Srinagar, Jammu and Kashmir, India.

In historic Kashmir, the tree was planted near Hindu holy places under names derived from the goddess Bhavani. Later in Muslim times it continued to be a major garden and landscape tree and dominates many historic gardens,[9] now generally called boonyi in local Kashmiri and chinar by Hindi/Urdu speakers. For example, a famous landmark in Srinagar is an island on Dal Lake where four chinar trees stand, named Char Chinar. As another example, a 627-year-old chinar tree has been found at Chatargam, Chadoora, Badgam district, Kashmir, reportedly planted in 1374 AD by an Islamic mystic Mir Sayyid Ali Hamadani.[10]

Chinar trees are being felled rapidly in Kashmir,[11] although a recent ban has been enacted to curb cutting.[12] Chinar trees are now required to be registered and are considered State Property. Registered Chinars are painted white at their base. Increased awareness means most old Chinars are protected and looked after; however, some new Chinars must be cut as their growth can cause damage to roads and houses. Chinars are considered as the symbols of the Persian influence on the heritage of Kashmir.
United Kingdom

In 2011 a specimen planted by Capability Brown was identified as the tree with the greatest known spread in the United Kingdom.[13]
Cultural references

A plane tree is the main theme in the aria Ombra mai fu composed by George Frideric Handel, in which the main character, Xerxes I of Persia, admires the shade of a plane tree. It is also the State tree of Azad Jammu and Kashmir.

During the 2010 Commonwealth Games opening ceremony, held in India, the aerostat used took the shape of a chinar tree under the 'tree of knowledge' segment of the ceremony. This was followed by representation of different seasons through image projections and different dance styles being performed by hundreds of cultural dancers from all across India.

References

World Conservation Monitoring Centre (1998). "Platanus orientalis". IUCN Red List of Threatened Species. Version 2006. International Union for Conservation of Nature. Retrieved 10 May 2006.
"BSBI List 2007". Botanical Society of Britain and Ireland. Archived from the original (xls) on 2015-02-25. Retrieved 2014-10-17.
RHS A-Z encyclopedia of garden plants. United Kingdom: Dorling Kindersley. 2008. p. 1136. ISBN 1405332964.
Dina Spector (August 18, 2011). "Incredible Artwork Hand-Carved From Leaves". Business Insider. Retrieved May 30, 2016.
David Moye (August 16, 2011). "Leaf Carving Artists In China Branching Out Into Pop Culture". Huffington Post. Retrieved May 30, 2016.
XII.3.
XXIV.29
XII.5
Wanchoo, Pran Nath (2001–2002). "Chinar Tree, "Bouin" of Kashmir- Symbol of Goddess Bhawani". Vitasta. XXXV.
Rajesh Bhat (2007-12-24). "627-year-old living legend found in Kashmir". Merinews.com.
"Climate". Official Website of Anantag District.
"Ban on cutting Chinar trees in Kashmir". The Times of India. 5 March 2009.

"Corsham Court Oriental plane 'most spreading tree in UK'". BBC News. 2011-07-06. Retrieved 2011-07-06.

External links

iconTrees portal

Wikimedia Commons has media related to Platanus orientalis.

Plants for a Future
Platanus orientalis
Chenarestan
Platanus orientalis - information, genetic conservation units and related resources. European Forest Genetic Resources Programme (EUFORGEN)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   Jeu 17 Aoû à 9:29

LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DU CACHEMIRE AYANT L'AUTONOMIE DE RÉPUBLIQUE LIBRE DANS LES ÉTATS Du BANGLADESH, DE CHINE, D'INDE ET DU PAKISTAN AVEC LES LIMITROPHES DE LA MER D'ARAL COMME GARDIENNE ET LE LAC BAÏKAL ET LE DETROIT DE BÉRING COMME AVOCAT DE LEURS LIBERTÉS RETROUVÉES...
ECRIT DE TAY LA CHOUETTE EFFRAIE ET CITOYEN TIGNARD YANIS

LE SYMBOLE DE LA COMMUNAUTÉ RÉPUBLIQUE DANS LA CHAINE MONTAGNEUSE DE L'HIMALAYA

Nelumbo nucifera, also known as Indian lotus, sacred lotus, bean of India, Egyptian bean or simply lotus, is one of two extant species of aquatic plant in the family Nelumbonaceae. The Linnaean binomial Nelumbo nucifera (Gaertn.) is the currently recognized name for this species, which has been classified under the former names, Nelumbium speciosum (Willd.) and Nymphaea nelumbo, among others. (These names are obsolete synonyms and should be avoided in current works.) This plant is an aquatic perennial. Under favorable circumstances its seeds may remain viable for many years, with the oldest recorded lotus germination being from that of seeds 1,300 years old recovered from a dry lakebed in northeastern China.[1]

Native to Tropical Asia, and Queensland, Australia,[2][3] it is commonly cultivated in water gardens. It is also the national flower of India, and Vietnam.

Classification
See also: Nelumbo

While all modern plant taxonomy systems agree that this species belongs in the genus Nelumbo, the systems disagree as to which family Nelumbo should be placed in, or whether the genus should belong in its own unique family and order.

The lotus is often confused with the water lilies (Nymphaea, in particular Nymphaea caerulea "blue lotus"). In fact, several older systems, such as the Bentham & Hooker system (which is widely used in the Indian subcontinent) call the lotus Nymphaea nelumbo or Nymphaea stellata. This is, however, evolutionarily incorrect. Far from being in the same family, Nymphaea and Nelumbo are members of different orders (Nymphaeales and Proteales, respectively). Adding to the confusion, some sources have used the scientific name Nymphaea stellata for another species called Blue Lotus or nil mānel in Sinhalese,[citation needed] which is the national flower of both Sri Lanka and Bangladesh.
Botany
Carpellary receptacle of Lotus

The roots of lotus are planted in the soil of the pond or river bottom, while the leaves float on top of the water surface or are held well above it. The flowers are usually found on thick stems rising several centimeters above the leaves. The plant normally grows up to a height of about 150 cm and a horizontal spread of up to 3 meters, but some unverified reports place the height as high as over 5 meters. The leaves may be as large as 60 cm in diameter, while the showy flowers can be up to 20 cm in diameter.

Researchers report that the lotus has the remarkable ability to regulate the temperature of its flowers to within a narrow range just as humans and other warmblooded animals do.[4] Roger S. Seymour and Paul Schultze-Motel, physiologists at the University of Adelaide in Australia, found that lotus flowers blooming in the Adelaide Botanic Gardens maintained a temperature of 30–35 °C (86–95 °F), even when the air temperature dropped to 10 °C (50 °F). They suspect the flowers may be doing this to attract coldblooded insect pollinators. The study, published in the journal Nature, is the latest discovery in the field of thermoregulation, heat-producing, plants. Two other species known to be able to regulate their temperature include Symplocarpus foetidus and Philodendron selloum.

An individual lotus can live for over a thousand years and has the rare ability to revive into activity after stasis. In 1994, a seed from a sacred lotus, dated at roughly 1,300 years old ± 270 years, was successfully germinated.[5][6]

As mentioned earlier, the traditional Sacred Lotus is only distantly related to Nymphaea caerulea, but possesses similar chemistry. Both Nymphaea caerulea and Nelumbo nucifera contain the alkaloids nuciferine and aporphine.

The genome of the sacred lotus was sequenced in May 2013.[7][8][9]
Uses
Lotus root, cooked, no salt Nutritional value per 100 g (3.5 oz)
Energy 278 kJ (66 kcal)
Carbohydrates

16.02 g
Sugars 0.50 g
Dietary fiber 3.1 g
Fat

0.07 g
Protein

1.58 g
Vitamins
Thiamine (B1)
(11%)
0.127 mg
Riboflavin (B2)
(1%)
0.01 mg
Niacin (B3)
(2%)
0.3 mg
Pantothenic acid (B5)
(6%)
0.302 mg
Vitamin B6
(17%)
0.218 mg
Folate (B9)
(2%)
8 μg
Choline
(5%)
25.4 mg
Vitamin C
(33%)
27.4 mg
Minerals
Calcium
(3%)
26 mg
Iron
(7%)
0.9 mg
Magnesium
(6%)
22 mg
Manganese
(10%)
0.22 mg
Phosphorus
(11%)
78 mg
Potassium
(8%)
363 mg
Sodium
(3%)
45 mg
Zinc
(3%)
0.33 mg
Other constituents
Water 81.42 g
Link to USDA Database entry

Units
μg = micrograms • mg = milligrams
IU = International units

Percentages are roughly approximated using US recommendations for adults.
Source: USDA Nutrient Database

The distinctive dried seed heads, which resemble the spouts of watering cans, are widely sold throughout the world for decorative purposes and for dried flower arranging.
Lotus rhizomes
Boiled, sliced lotus roots used in various Asian cuisines
A South Asian delicacy made of lotus stem. The stem is used in various Asian cuisines.

The flowers, seeds, young leaves, and "roots" (rhizomes) are all edible. In Asia, the petals are sometimes used for garnish, while the large leaves are used as a wrap for food, not frequently eaten (for example, as a wrapper for zongzi). In Korea, the leaves and petals are used as a tisane. Yeonkkotcha (연꽃차) is made with dried petals of white lotus and yeonipcha (연잎차) is made with the leaves. Young lotus stems are used as a salad ingredient in Vietnamese cuisine. The rhizome (called ǒu (藕) in pinyin Chinese, ngau in Cantonese, Nelum Ala (නෙළුම් අල) in Sinhala, thambou in Meitei, kamal kakri in Hindi, renkon (レンコン, 蓮根) in Japanese, and yeongeun (연근) in Korean) is used as a vegetable in soups, deep-fried, stir-fried, and braised dishes; the roots are also used in traditional Asian herbal medicine. The petals, leaves, and rhizome can also all be eaten raw, but there is a risk of parasite transmission (e.g., Fasciolopsis buski): it is therefore recommended that they be cooked before eating.

Lotus rootlets are often pickled with rice vinegar, sugar, chili and/or garlic. It has a crunchy texture with sweet-tangy flavours. In Asian cuisine, it is popular with salad, prawns, sesame oil and/or coriander leaves. Lotus roots have been found to be rich in dietary fiber, vitamin C, potassium, thiamin, riboflavin, vitamin B6, phosphorus, copper, and manganese, while very low in saturated fat.[citation needed]

The stamens can be dried and made into a fragrant herbal tea called liánhuā cha (蓮花茶) in Chinese, or (particularly in Vietnam) used to impart a scent to tea leaves. This Vietnamese lotus tea is called trà sen, chè sen, or chè ướp sen. The lotus seeds or nuts (called liánzĭ, 蓮子; or xiān liánzĭ, 鲜莲子, in Chinese) are quite versatile, and can be eaten raw or dried and popped like popcorn, phool makhana. They can also be boiled until soft and made into a paste, or boiled with dried longans and rock sugar to make a tong sui (sweet soup). Combined with sugar, lotus seed paste becomes one of the most common ingredients used in pastries such as mooncakes, daifuku, and rice flour pudding.[10]

In South Indian states, the lotus stem is sliced, marinated with salt to dry, and the dried slices are fried and used as a side dish. In Kerala (in Malayalam "താമര") and Tamil Nadu, this end product is called " Thamara Vathal". In Sri Lanka, finely sliced lotus rhizome cooked with coconut milk and spices is a popular curry known as Nelum Ala Vyanjanaya (නෙළුම් අල ව්‍යංජනය). In Vietnam, the bitter tasting germs of the lotus seeds are also made into a tisane (trà tim sen).
Lotus thread is used to weave a special robe for the Buddha. Inle lake, Myanmar.

A unique fabric from the lotus plant fibers is produced only at Inle lake, Union of Myanmar and is used for weaving special robes for Buddha images called kya thingahn (lotus robe).
Cultural significance
Main article: Padma (attribute)
An Indian lotus motive on a Hindu temple. Nelumbo nucifera is also the national flower of India.
Hindu goddess Lakshmi holding and standing on a lotus.
Vishnu holding the lotus, also sitting on it and wearing a lotus-bud crown.

Nelumbo nucifera is the species of lotus sacred to both Hindus and Buddhists.[11]

Hindus revere it with the divinities Vishnu and Lakshmi often portrayed on a pink lotus in iconography. In the representation of Vishnu as Padmanabha (Lotus navel), a lotus issues from his navel with Brahma on it. Goddess Sarasvati is portrayed on a white-colored lotus.

Often used as an example of divine beauty, Vishnu is often described as the "Lotus-Eyed One". Its unfolding petals suggest the expansion of the soul. The growth of its pure beauty from the mud of its origin holds a benign spiritual promise. In Hindu iconography, other deities, like Ganga and Ganesha are often depicted with lotus flowers as their seats.

The lotus plant is cited extensively within Puranic and Vedic literature, for example:

One who performs his duty without attachment, surrendering the results unto the Supreme Lord, is unaffected by sinful action, as the lotus is untouched by water.
— Bhagavad Gita 5.10:

In Chinese culture Confucian scholar Zhou Dunyi wrote:

I love the lotus because while growing from mud, it is unstained.

Chinese: 予獨愛蓮之出淤泥而不染。[12]

Many deities of Asian religions are depicted as seated on a lotus flower. In Buddhist symbolism, the lotus represents purity of the body, speech, and mind as if floating above the muddy waters of attachment and desire. According to legend[citation needed], Gautama Buddha was born with the ability to walk with lotus flowers blooming everywhere he stepped. In Tibet, Padmasambhava, the Lotus-Born, is considered the Second Buddha, having brought Buddhism to that country by conquering or converting local deities. In Christianity, the St. Thomas Cross features a lotus underneath a cross.

In the classical written and oral literature of many Asian cultures the lotus is present in figurative form, representing elegance, beauty, perfection, purity and grace, being often used in poems and songs as an allegory for ideal feminine attributes. In Sanskrit the word lotus (padma पद्म) has many synonyms. Since the lotus thrives in water, ja (denoting birth) is added to synonyms of water to derive some synonyms for the lotus, like ambuja (ambu= water + ja=born of), neerja (neera=water + ja= born of), pankaj, pankaja, kamal, kamala, kunala, aravind, arvind, nalin,nalini and saroja[13] and names derived from the lotus, like padmavati (possessing lotuses) or padmini (full of lotuses).[14] These names and derived versions are often used to name girls, and to a lesser extent boys, in India, Nepal and Sri Lanka, as well as in many other countries influenced by Indic culture, like Thailand, Cambodia, Indonesia and Laos.

Drawing in turn on these beliefs, the international Bahá'í community adopted this symbolism in the design of the Lotus Temple in New Delhi, India.

The lotus flower is also the state flower of several Indian states, including Karnataka, Haryana, and Andhra Pradesh.[15]
Chemical composition
The flavonol miquelianin (Quercetin 3-O-glucuronide), as well as the alkaloids (+)-1(R)-coclaurine and (−)-1(S)-norcoclaurine, can be found in the leaves of N. nucifera.[16] The plant also contains nuciferine and aporphine.

See also

List of vegetables
Lotus
Lotus seed
Lotus Position
Lotus-eaters
The Lotos-Eaters
Nelumbo
Palmette
Tulsi

References

Shen-Miller, J.; Schopf, J. W.; Harbottle, G.; Cao, R.-j.; Ouyang, S.; Zhou, K.-s.; Southon, J. R.; Liu, G.-h. (2002). "Long-living lotus: Germination and soil -irradiation of centuries-old fruits, and cultivation, growth, and phenotypic abnormalities of offspring". American Journal of Botany. 89 (2): 236–47. PMID 21669732. doi:10.3732/ajb.89.2.236.
Perry, F. (1972) Flowers of the World. Bonanza Books, pp. 192–193. ISBN 060001634X.
Serventy, V; Raymond, R. (1980) Lakes & Rivers of Australia. Summit Books, pp. 102–103
Yoon, Carol Kaesuk (1996-10-01). "Heat of Lotus Attracts Insects And Scientists". New York Times. Retrieved 2012-11-14.
Shen-Miller; Mudgett, M. B.; William Schopf, J.; Clarke, S.; Berger, R.; et al. (1995). "Exceptional seed longevity and robust growth: Ancient sacred lotus from China". American Journal of Botany. 82 (11): 1367–1380. JSTOR 2445863. doi:10.2307/2445863.
Shen-Miller, J. (2002). "Long-living lotus: germination and soil gamma-irradiation of centuries-old fruits, and cultivation, growth, and phenotypic abnormalities of offspring". American Journal of Botany. 89 (2): 236–247. PMID 21669732. doi:10.3732/ajb.89.2.236. "Sacred lotus (Nelumbo nucifera) has been cultivated as a crop in Asia for thousands of years. An ≈1300-yr-old lotus fruit, recovered from an originally cultivated but now dry lakebed in northeastern China, is the oldest germinated and directly 14C-dated fruit known. In 1996, we traveled to the dry lake at Xipaozi Village, China, the source of the old viable fruits."
Ming, Ray; VanBuren, Robert; Liu, Yanling; Yang, Mei; Han, Yuepeng; et al. (2013). "Genome of the long-living sacred lotus (Nelumbo nucifera Gaertn.)". Genome Biology. 14 (5): R41. doi:10.1186/gb-2013-14-5-r41.
"Sacred Lotus Genome Sequence Enlightens Scientists". Science Daily. 10 May 2013. Retrieved 13 May 2013.
Wolpert, Stuart (10 May 2013). "Scientists sequence genome of 'sacred lotus,' which likely holds anti-aging secrets". UCLA Newsroom. Retrieved 13 May 2013.
Dharmananda, Subhuti. "itmonline". itmonline. Retrieved 2012-11-14.
"Nelumbo nucifera (sacred lotus)". Kew. Retrieved 26 July 2015.
"周敦颐:《爱莲说》". Book.qq.com. Retrieved 2012-11-14.
Indian baby names. pitarau.com
Sanskrit-based names. behindthename.com
State Flower of Haryana, Karnataka Archived 10 April 2017 at the Wayback Machine.

Kashiwada, Y.; Aoshima, A.; Ikeshiro, Y.; Chen, Y. P.; Furukawa, H.; Itoigawa, M.; Fujioka, T.; Mihashi, K.; Cosentino, L. M.; Morris-Natschke, S. L.; Lee, K. H. (2005). "Anti-HIV benzylisoquinoline alkaloids and flavonoids from the leaves of Nelumbo nucifera, and structure–activity correlations with related alkaloids". Bioorganic & Medicinal Chemistry. 13 (2): 443–448. PMID 15598565. doi:10.1016/j.bmc.2004.10.020.

External links
Wikimedia Commons has media related to Nelumbo nucifera, Lotus and Lotus root.
Wikispecies has information related to: Nelumbo nucifera

"Lotus Symbol in Vietnamese Culture". Retrieved 2015-05-18.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   Jeu 17 Aoû à 9:29

LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DU CACHEMIRE AYANT L'AUTONOMIE DE RÉPUBLIQUE LIBRE DANS LES ÉTATS Du BANGLADESH, DE CHINE, D'INDE ET DU PAKISTAN AVEC LES LIMITROPHES DE LA MER D'ARAL COMME GARDIENNE ET LE LAC BAÏKAL ET LE DETROIT DE BÉRING COMME AVOCAT DE LEURS LIBERTÉS RETROUVÉES...
ECRIT DE TAY LA CHOUETTE EFFRAIE ET CITOYEN TIGNARD YANIS

LE SYMBOLE DE LA COMMUNAUTÉ RÉPUBLIQUE DANS LA CHAINE MONTAGNEUSE DE L'HIMALAYA

The black-necked crane (Grus nigricollis) is a medium-sized crane in Asia that breeds on the Tibetan Plateau and remote parts of India and Bhutan. It is 139 cm (55 in) long with a 235 cm (7.8 ft) wingspan, and it weighs 5.5 kg (12 lbs). It is whitish-gray, with a black head, red crown patch, black upper neck and legs, and white patch to the rear of the eye. It has black primaries and secondaries. Both sexes are similar. Some populations are known to make seasonal movements. It is revered in Buddhist traditions and culturally protected across much of its range. A festival in Bhutan celebrates the bird while the Indian state of Jammu and Kashmir considers it as the state bird.

Description

This medium-sized crane is mostly grey with a black head and neck. The lores and crown are naked and dull red. A small patch of white feathers are present below and behind the eye. The tail is black and makes it easy to distinguish at a distance from the similar looking common crane which has grey tail.[2]
Distribution and habitat
100 odd of this species come to India every year for breeding. Photograph has been taken at Tso Kar, Ladakh, Jammu and Kashmir, India.

The black-necked crane summers mainly in the high altitude Tibetan Plateau. The breeding areas are alpine meadows, lakeside and riverine marshes and river valleys. They also make use of barley and wheat fields in these areas. Wintering areas tend to be in sheltered valleys or lower altitudes. The largest populations are in China with smaller numbers extending into Vietnam, Bhutan and India.[3] Small populations have been noted in northern Sikkim.[4] A small group of 20 to 40 was once known to regularly visit the Subansiri area in the Apa Tani valley[5] until 1975[6] and vagrants have been recorded in Nepal.[7]

In 1996 there were about 4,000 of the birds, most of whom spent their winters in Tibet in the valleys of the Nyanga, Lhasa and Pengbo rivers and the middle reaches of the Yarlung Tsangpo.[8] The Hutoushan Reservoir in the Pengbo valley is an important winter resting place, with a 96 square kilometres (37 sq mi) Linzhou Black-necked Crane Preservation Zone established in 1993.[9] Black-necked cranes also winter in small numbers in two valleys of western Arunachal Pradesh, India. These are Sangti and Zemithang.[10][11][12]
A 1938 photograph of a flock in the Brahmaputra valley
Behaviour and ecology
Copy of an illustration by Nikolai Przhevalsky who gave the species its binomial name

Black-necked cranes forage on the ground in small groups, often with one bird acting as a sentinel. In winter, the groups arrive and leave the feeding grounds together, but may split into family groups, each group keeping their own small feeding territories in a big marshes or fields.[6] They spend nearly 75% of the day foraging with peak feeding in the early morning and late afternoon.[3] While foraging, they keep walking and they also walk long distances between the feeding spots. In this manner, they cover several kilometers a day while foraging.[13] They feed on the tubers of sedges, plant roots, earthworms, insects and other invertebrates, frogs and other small vertebrates. They may also feed on fallen grains of barley, oats and buckwheat and will sometimes dig up and feed on potatoes, carrots and turnips.[3][14] Their loud trumpeting calls are similar to those of other cranes.[2]

These birds are very wary, but in some areas they are accustomed to the local people who do not disturb them. These cranes appear to be able to distinguish people in traditional dress and are especially wary of others.[13]

Like many other crane species, they are believed to form long-lasting pair bonds and dancing displays are made during the breeding season. The breeding birds are territorial and will chase away any intruders of the same species immediately, though they are generally tolerant of other species.[13] The nest site is usually a pre-existing mud island inside a large shallow wetland, sometimes shared along with bar-headed goose. The nest varies from a scantily lined scratch in the ground to a structure made of grass, rushes and weeds with a depression in the centre, sometimes the eggs laid directly on the grass without any structure.[15][16] Eggs are laid mainly in May and June. One or two eggs.[2][17] The birds are relatively more wary when the young ones are small. Till the time when the young ones are able to fly, the family kept moving around the nesting location, but later the family started traveling far and wide in the course of a day. Though the young ones are able to forage independently, usually they accompany the parents during foraging. Short, subdued nasal "kurrr" calls are used by the family to keep in contact and also by adults to indicate availability of food to juveniles. The adults were found to feed the young ones mainly with fish in Ladakh, adults fishing like herons.[13] They are endangered because of the hunters.
Status and threats
A couple of black-necked Tibetan cranes spotted in 2013 near Yamdrok Lake, Xizang (Tibet), China

The estimated population of the black-necked crane is between 8800 and 11000 individuals. These birds are legally protected in China, India and Bhutan. However habitat modification, drying of lakes and agriculture are threats to the populations. In many areas, dogs belonging to herders are a major threat to young birds. An incident of leopards preying on the roosting cranes during the night has been recorded from the Phobjika valley of Bhutan.[18] In Bhutan Collisions with power lines has been another cause of mortality in some areas.[1][19] Eggs may also be preyed on by ravens that may use the opportunity provided when humans disturb the parents.[3] The drying of wetlands can cause increased accessibility of the nests leading to predation while a rise in the water level can submerge nests.[20] Loss and degradation of habitat are the main threats facing the black-necked cranes. The problems are most serious in the wintering areas, where wetlands are extensively affected by human activity including irrigation, dam construction, draining, and grazing pressure. In Tibet, widespread changes in traditional agricultural practices have reduced the availability of waste barley and spring wheat.[21]

Populations in Bhutan are well protected both culturally and legally although some disturbance from tourism exists.[22]

The black-necked crane is evaluated as Vulnerable on the IUCN Red List of Threatened Species.[1] It is listed on Appendix I of CITES.
See also

Black-necked cranes in Bhutan

References

This article incorporates text from the ARKive fact-file "Black-necked crane" under the Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License and the GFDL.

BirdLife International (2012). "Grus nigricollis". IUCN Red List of Threatened Species. Version 2013.2. International Union for Conservation of Nature. Retrieved 26 November 2013.
Ali, S & S D Ripley (1980). Handbook of the birds of India and Pakistan. 2 (2nd ed.). Oxford University Press. pp. 139–140.
Collar, NJ; AV Andreev; S Chan; MJ Crosby; S Subramanya; JA Tobias, eds. (2001). Threatened Birds of Asia (PDF). BirdLife International. pp. 1198–1225. Archived from the original (PDF) on 22 July 2011.
Ganguli-Lachungpa, Usha (1998). "Attempted breeding of the Blacknecked Crane Grus nigricollis Przevalski in North Sikkim". J. Bombay Nat. Hist. Soc. 95 (2): 341.
Betts, FN (1954). "Occurrence of the Blacknecked Crane (Grus nigricollis) in Indian limits". J. Bombay Nat. Hist. Soc. 52 (3): 605–606.
Sekhar Saha, Subhendu (1978). "Blacknecked Crane in Bhutan and Arunachal Pradesh - A survey report for January–February 1978". J. Bombay Nat. Hist. Soc. 77 (2): 326–328.
Rossetti, John (1979). "Blacknecked Crane, Grus nigricollis, seen at Begnas Tal, near Pokhara, Nepal". J. Bombay Nat. Hist. Soc. 76 (3): 513–514.
Meine, Curt; Archibald, George (1996-01-01). The Cranes: Status Survey and Conservation Action Plan. IUCN. p. 187. ISBN 978-2-8317-0326-8. Retrieved 2015-02-13.
Zhang, Hao (2013-12-16). "Black-necked crane ends winter migration in Lhasa". CNTV. Retrieved 2015-02-13.
Choudhury, A.U. (2000). The Black-necked Crane in Arunachal Pradesh. The Twilight 2(2 & 3):31-32.
Choudhury, A.U. (2008). In the valley of cranes. Sanctuary Asia 28(5): 78-80.
Choudhury, A.U. (2009). The crane valleys of India and Bhutan. Environ 10 (2): 10-15.
Narayan, Goutam; Akhtar, Asad; Rosalind, Lima; D'Cunha, Eric (1986). "Blacknecked Crane (Grus nigricollis) in Ladhak - 1986". J. Bombay Nat. Hist. Soc. 83 (4): 180–195.
Mary Anne Bishop; Li FengShan (2002). "Effects of farming practices in Tibet on wintering Black necked Crane ( Grus nigricollis ) diet and food availability". Biodiversity Science. 10 (4): 393–398.
Pfister, Otto (2005). "Ladakh: 26 May—26 June 2004". Indian Birds. 1 (3): 57–61.
Baker, ECS (1929). The Fauna of British India, Including Ceylon and Burma. Birds. Volume 6 (2nd ed.). Taylor and Francis, London. pp. 52–53.
Baker, EC Stuart (1928). "The game birds of the Indian Empire. Vol 5. the waders and other semi-sporting birds. Part 6". J. Bombay Nat. Hist. Soc. 32 (4): 617–621.
Tshering Choki; Jigme Tshering; Tshewang Norbu; Ute Stenkewitz; Jan F. Kamler (2011). "Predation by leopards of Black-necked Cranes Grus nigricollis in Bhutan" (PDF). Forktail. 27: 117–119.
Chandan, P.; Gautam, P. & Chatterjee, A. (2006). "Nesting sites and breeding success of Black-necked Crane Grus nigricollis in Ladakh, India". In G.C. Boere; C.A. Galbraith & D.A. Stroud. Waterbirds around the world (PDF). The Stationery Office, Edinburgh, UK. pp. 311–314.
Hussain, SA (1985). "Status of Blacknecked Crane in Ladakh - 1983 problems and prospects". J. Bombay Nat. Hist. Soc. 82 (3): 449–458.
This article incorporates text from the ARKive fact-file "Black-necked crane" under the Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License and the GFDL.Hussain, SA (1985). "Status of Blacknecked Crane in Ladakh - 1983 problems and prospects". J. Bombay Nat. Hist. Soc. 82 (3): 449–458.

Chacko, RT (1993). "Blacknecked Cranes wintering in Bhutan". Newsletter for Birdwatchers. 33 (2): 23–25.

External links
Wikimedia Commons has media related to Grus nigricollis.

Black-necked crane media at ARKive Edit this at Wikidata
BirdLife Species Factsheet
Black-necked Crane (Grus nigricollis) from Cranes of the World (1983) by Paul Johnsgard

[show]

v t e

Birds (class: Aves)
[hide]

v t e

Cranes (order: Gruiformes · family: Gruidae)
Subfamily
Genus

Species
Balearicinae
(crowned cranes)

Balearica



Black crowned crane (B. pavonina) Grey crowned crane (B. regulorum)

Gruinae
(typical cranes)
Leucogeranus


Siberian Crane (L. leucogeranus)

Antigone


Sandhill crane (A. canadensis) White-naped crane (A. vipio) Sarus crane (A. antigone) Brolga (A. rubicunda)

Grus


Wattled crane (G. carunculata) Blue crane (G. paradisea) Demoiselle crane (G. virgo Red-crowned crane, G. japonensis) Whooping crane (G. americana) Common crane or Eurasian crane (G. grus) Hooded crane (G. monacha) Black-necked crane (G. nigricollis)

15 living species in four genera

Eagle 01.svgBirds portal Asia (orthographic projection).svgAsia portal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   Jeu 17 Aoû à 9:29

LA COMMUNAUTÉ PARLEMENTAIRE DU CACHEMIRE AYANT L'AUTONOMIE DE RÉPUBLIQUE LIBRE DANS LES ÉTATS Du BANGLADESH, DE CHINE, D'INDE ET DU PAKISTAN AVEC LES LIMITROPHES DE LA MER D'ARAL COMME GARDIENNE ET LE LAC BAÏKAL ET LE DETROIT DE BÉRING COMME AVOCAT DE LEURS LIBERTÉS RETROUVÉES...
ECRIT DE TAY LA CHOUETTE EFFRAIE ET CITOYEN TIGNARD YANIS

LE SYMBOLE DE LA COMMUNAUTÉ RÉPUBLIQUE DANS LA CHAINE MONTAGNEUSE DE L'HIMALAYA

The Kashmir stag (Cervus canadensis hanglu), also called hangul, is a subspecies of elk native to India. It is found in dense riverine forests in the high valleys and mountains of the Kashmir Valley and northern Chamba district in Himachal Pradesh. In Kashmir, it's found in the Dachigam National Park where it receives protection but elsewhere it is more at risk. In the 1940s, the population was between 3000 and 5000 individuals, but since then habitat destruction, over-grazing by domestic livestock and poaching have greatly reduced that dramatically. Earlier believed to be a subspecies of red deer (Cervus elaphus), a number of mitochondrial DNA genetic studies have revealed that the hangul is part of the Asian clade of the elk (Cervus canadensis) and has not been evaluated by the IUCN.[1][2][3][4]

Description

This deer has a light rump patch without including the tail. Its coat color is brown with a speckling to the hairs. The inner sides of the buttocks are greyish white, followed by a line on the inner sides of the thighs and black on the upper side of the tail. Each antler consists of five tines. The beam is strongly curved inward, while the brow and bez tines are usually close together and above the burr.
Distribution and ecology

This deer lives in groups of two to 18 individuals in dense riverine forests, high valleys, and mountains of the Kashmir valley and northern Chamba in Himachal Pradesh. In Kashmir, it's found in the Dachigam National Park (at elevations of 3,035 meters), Rajparian Wildlife Sanctuary, Overa Aru, Sind Valley, and in the forests of Kishtwar & Bhaderwah.
Threats and conservation

These deer once numbered from about 5,000 animals in the beginning of the 20th century. Unfortunately, they were threatened, due to habitat destruction, over-grazing by domestic livestock, and poaching. This dwindled to as low as 150 animals by 1970. However, the state of Jammu & Kashmir, along with the IUCN and the WWF prepared a project for the protection of these animals. It became known as Project Hangul. This brought great results and the population increased to over 340 by 1980.

Much of the earlier published material was by the distinguished E. P. Gee, a member of the Bombay Natural History Society. Shortly before the expedition was mounted, Fiona Guinness and Tim Clutton-Brock, both noted deer experts, had visited Kashmir and had gathered some useful field data, which confirmed that Hangul numbers were at a dangerously low level.

The animal is battling for its survival in its last bastion: they are now scattered within 141 km² of the Dachigam National Park located on foothills of Zabarwan range on the outskirts of Srinagar. Known for its magnificent antlers with 11 to 16 points, hangul was once distributed widely in the mountains of Kashmir. During the 1940s, their number was believed to be about 3,000-5,000. As per the latest census in 2008, only around 160 exist. There are plans to breed them in captivity to increase their chances of survival.[5]
References

Brook, S.M., Pluháček, J., Lorenzini, R., Lovari, S., Masseti, M. & Pereladova, O. (2016). "Cervus canadensis". IUCN Red List of Threatened Species. IUCN: e.T55997823A55997871. Retrieved 22 October 2016.
Randi, Ettore; Mucci, Nadia; Claro-Hergueta, Françoise; Bonnet, Amélie; Douzery, Emmanuel J. P. (2001). "A mitochondrial DNA control region phylogeny of the Cervinae: speciation in Cervus and implications for conservation". Animal Conservation. 4 (1): 1–11. doi:10.1017/s1367943001001019. Retrieved 2014-08-02.
Pitra, Christian; Fickel, Joerns; Meijaard, Erik; Groves, P. Colin (2004). "Evolution and phylogeny of old world deer". Molecular Phylogenetics and Evolution. 33: 880–895. PMID 15522810. doi:10.1016/j.ympev.2004.07.013. Retrieved 2014-08-02.
Groves, Colin (2006). "The genus Cervus in eastern Eurasia" (PDF). European Journal of Wildlife Research. 52: 14–22. doi:10.1007/s10344-005-0011-5. Retrieved 2014-08-02.

Captive breeding for Hangul

External links

Rare Kashmiri deer on verge of extinction, 12 May, 2008, REUTERS; The Economic Times, Times of India
Endangered Hangul spotted in many parts of Kashmir, 5 May 2008, PTI, Times of India
Wildlife institute wants larger area for Hangul deer, April 09, 2008, Aditya V Singh, The Indian Express

Categories:

Elk and red deerFauna of Jammu and Kashmir Mammals of Pakistan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yanis la chouette



Nombre de messages : 6205
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   Ven 18 Aoû à 3:57

LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Louis Desaix
17 août 1768 à Riom - 14 juin 1800 à Marengo (Italie)

Né au château de Saint-Hilaire d'Ayat, près de Riom (Auvergne),
sous le nom de Louis des Aix de Veygoux, dans une famille de petite noblesse,
le futur général de la Révolution s'engage dès l'âge de 15 ans
avec le grade de sous-lieutenant au régiment de Bretagne-Infanterie.

Il dédaigne de suivre ses frères dans l'exil quand éclate la Révolution
et reçoit son baptême du feu sous le nom de Desaix.
Il devient général de brigade le 20 août 1792 mais, suspect
car d'origine noble, il échappe de peu à la guillotine sous la Terreur.

Enthousiasmé par les exploits de Bonaparte en Italie,
il le rejoint en juillet 1797. L'entente est parfaite
entre les deux hommes. Desaix participe bien sûr à l'expédition d'Égypte.
Son comportement avec les habitants lui vaut le surnom de «Sultan juste».
Il reste cependant en Égypte après que Bonaparte s'en est enfui.
Il quitte à son tour les rives du Nil le 3 mars 1800, juste à temps
pour rejoindre une nouvelle fois Bonaparte, devenu entretemps
Premier Consul, en Italie.

Le 13 juin 1800, son corps d'armée se poste sur la Bormida
pour surveiller les Autrichiens en direction de Novi.
Le lendemain, entendant le fracas d'une bataille,
il «marche au canon» et arrive tout juste à temps pour sauver Bonaparte
d'une défaite inéluctable à Marengo. Las, il est tué d'une balle
en plein coeur en lançant ses troupes dans la mêlée.
Son corps ne sera reconnu que plus tard par son aide de camp.
Le Premier Consul pleurera avec sincérité son ami non sans trouver
avantage à une mort qui lui réserve le seul mérite de la victoire.

Honoré de Balzac
20 mai 1799 à Tours - 18 août 1850 à Paris

Ce maître du roman est mort à la tâche le 18 août 1850, à 51 ans,
après avoir brossé à travers la Comédie humaine (91 titres) un portrait cinglant
de la société bourgeoise de son temps, la Restauration et le règne de Louis-Philippe.

Il vaut la peine de le relire en ce début du XXIe siècle, qui voit la résurgence
de la bourgeoisie de rentiers caractéristique de cette époque.

Vous souhaitez avoir un aperçu de la société française
sous le roi Louis-Philippe 1er ? Vous aimeriez pousser les portes
des grands hôtels particuliers de Paris et découvrir comment
y vivait la fourmilière de l'époque ?...

Escrocs ou grands seigneurs, filles perdues ou comtesses,
ils ont tous élu domicile dans les pages de La Comédie humaine,
l'œuvre romanesque d'Honoré de Balzac. À travers le parcours
de ce stakhanoviste de l'écriture, on découvre la bourgeoisie
des années 1820-1840, repliée sur son épargne et son confort.

Il est temps de suivre le conseil de Gérard de Nerval : « Parlons de Balzac, cela fait du bien » !
Isabelle Grégor
L'envol de l'« Éléphant »

Le 1er prairial an VII (ou plus commodément le 20 mai 1799)
naît chez Bernard-François Balzac, à Tours, le petit Honoré.

Son père, issu d'une famille paysanne, est alors directeur des Vivres
de la garnison de la ville. Personnage volontaire, il va vite réussir
à ajouter une particule à son nom et des revenus conséquents à son foyer.

Achille Devéria, Portrait de Balzac jeune, s. d., Paris, bibliothèque
de l'InstitutSa jeune femme, bien décidée à en profiter, confie
pendant 4 ans son premier-né à une nourrice avant de l'envoyer
en pension chez les Oratoriens de Vendôme.
Ce sont de bien tristes années pour le garçon qui soigne
sa solitude en se consolant par la lecture.

Arrivée à Paris après le départ de Napoléon Ier, la famille pousse
Honoré dans des études de notariat. « Petit clerc » chez un avocat,
il y gagne un baccalauréat en droit et le surnom de l'« Éléphant »,
augurant une silhouette qu'il sera facile de caricaturer.

Mais comment résister à l'appel de la bohème ?

Le voici, à 20 ans, grelottant de froid sous les toits de Paris.
Sa carrière peut commencer.
Signé Lord R'Hoone

Et c'est parti ! La première étape est un Cromwell (1820)
de 2000 alexandrins, accueilli quelque peu froidement.
L'académicien François Andrieux, après lecture, conseilla
même à l'aspirant dramaturge de changer définitivement
de voie professionnelle...

J.-A.-G. Seguin, Portrait de Balzac jeune, s. d., Tours,
musée des Beaux-ArtsMais Balzac a déjà un autre projet :
puisqu'il faut gagner de l'argent, autant profiter du succès incroyable
de ces histoires exaltantes que Walter Scott et ses semblables servent
aux lecteurs des cabinets de lecture. Vendus trois francs six sous,
les romans triomphent !

Il se lance donc dans l'aventure sous le pseudonyme de Lord R'Hoone,
écrivant à la suite de son Héritière de Birague (1821) pas moins
de 16 volumes en un an, pour le plus grand bonheur de son marchand
de plumes qui doit lui en vendre une soixantaine pour suivre le rythme.

Côté cœur, le jeune homme maladroit s'engage dans une relation de dix ans
avec Mme de Berny, mère de neuf enfants, qui le pousse à plus d'ambition.
Ce sera l'édition. Les livres ne se vendent pas ? Il rachète l'imprimerie !
Celle-ci périclite ? Il développe une fonderie de caractères ! Finalement, face à l'accumulation de dettes,
il est temps de se faire un peu oublier...
Paul Chardin, Souvenir de Balzac à Ville d'Avray (Balzac et ses amis habillés en paysans),
1840, Paris, bibliothèque de l'Institut
« Saluez-moi, car je suis en train de devenir un génie ! »

À 30 ans bientôt, il rebondit en imaginant un roman sur les Chouans,
sur le modèle du Dernier des Mohicans de Fenimore Cooper.

Les portes du beau monde s'ouvrent enfin à lui, et il court en profiter !
Habit bleu à boutons d'or, jabot de dentelle et canne sertie de turquoises
le transforment en dandy, mais un dandy qui ne cherche pas à cacher
ses ongles sales et à soigner ses cheveux trop pommadés, qui lui gouttent
sur les épaules... Heureusement, son talent et sa conversation séduisent,
notamment l'illustre Mme de Castries qui se plaît à lire les manuscrits
qui s'accumulent.

La Peau de chagrin (1831), Eugénie Grandet (1833), La Duchesse de Langeais (1834)...
Chaque année apporte quatre ou cinq romans et son lot de chefs-d’œuvre.

En 1833, il prend le temps d'insérer dans une revue destinée à la Russie
un petit mot pour une admiratrice polonaise qui lui envoie des lettres signées « L'Étrangère ».
Ainsi commence son histoire avec Mme Hanska qu'il rencontrera quelques mois plus tard,
dans l'attente du décès du maladif mari.

1836 est une année faste avec la signature d'un gros contrat
pour ses Études de mœurs au XIXe siècle, le triomphe du Père Goriot
et un statut inédit de père suite à une relation avec Maria du Fresnay.
Les conquêtes féminines se suivent, les pages se noircissent sans répit.
Mais les revers se font aussi nombreux, entre les problèmes financiers
sans fin et les échecs continuels à l'élection
à l'Académie française.
Photographie d'après le daguerréotype de Louis-Auguste Bisson,
Portrait d'Honoré de Balzac, 1842, Paris, maison de Balzac
« Faire concurrence à l'état civil »

En 1842, il projette de réunir ses romans passés et futurs
sous l'appellation La Comédie humaine. Au total près de 90 ouvrages.
Le projet est ambitieux : il s'agit rien de moins de réaliser
une « histoire naturelle de la société » en observant ses contemporains.

Affiche pour Petites misères de la vie conjugale, 1845, Paris
« Vous ne vous figurez pas ce que c’est que la Comédie humaine ;
c’est plus vaste, littérairement parlant, que la cathédrale de Bourges
architecturalement » (Lettre à Zulma Carraud, janvier 1845).

En effet ! En 91 ouvrages, Balzac a donné vie à des milliers de personnages,
offrant à chacun une histoire et une personnalité.
Comme pour ne pas s'en séparer, il n'hésite pas d'ailleurs
à faire intervenir 500 d'entre eux dans différentes histoires,
créant le principe des « personnages reparaissants »
dont le voyou Vautrin est un des plus célèbres.

Peintre de la vie et de la société, Balzac veut montrer le monde
tel qu'il est, à Paris comme en province, chez les aristocrates
comme chez les petites gens. Chaque roman apparaît
comme une scène de cette colossale comédie
dans laquelle joue l'Homme et dont il dresse
« l'inventaire des vices et des vertus ».

Non content de donner ses lettres de noblesse
au roman, jusqu'alors considéré comme un genre
un peu douteux, il devient aussi un des pères
du mouvement réaliste chargé de rendre compte,
plus que de copier, de la réalité sous toutes ses facettes.

Pour cela, il accumule ces longues descriptions
qui l'ont fait détester par des générations de lycéens,
peu sensibles à l'idée que pour comprendre une personne,
il faut d'abord connaître son environnement.
Vingt ans plus tard, Émile Zola reprendra le flambeau
en lançant l'aventure des Rougon-Macquart,
seconde « cathédrale » de la littérature française.
« Une vie de forçat »

Balzac le reconnaissait lui-même : son quotidien était
celui d'un forçat. Sa journée commençait à minuit,
lorsque les créanciers ne se risquaient plus à venir
frapper à sa porte.

La cafetière de Balzac, maison de Balzac,
47 rue raynouard 75016 ParisAprès avoir enfilé une robe de chambre
qui lui donne l'aspect d'un moine, il s'installe à sa table de travail
où il « jette [s]a vie comme l'alchimiste son or dans le creuset ».

Puis, c'est le moment de se lancer : « Balzac écrit, écrit
et écrit sans arrêt, sans trêve. Une fois enflammée,
son imagination continue de flamber et de s'embraser
comme dans un incendie de forêt où le brasier gagne
de plus en plus vite de tronc en tronc, toujours plus chaud,
toujours plus ardent. La plume dans sa fine main féminine court
si rapide sur le papier que le mot peut à peine suivre sa pensée.
[…] il ne cessera que quand la main sera paralysée ou
quand ce qu'il écrit s'effacera devant son regard aveuglé
de fatigue. [...] Si la bête paresseuse ne veut plus avancer,
faisons-lui tâter du fouet ! Balzac se lève [...] et s'en va
à la table allumer sa cafetière.
Car le café, c'est cette huile noire qui seule remet en route cette fantastique machine-outil. »

C'est ainsi que « Balzac,
comme
un Sisyphe de la littérature, roule jour après jour le roc de son travail » ( Stefan Zweig).
Le Grand Bilboquet devient Empereur

En marge de La Comédie humaine, Balzac se lance en 1842
dans une autre aventure, puisque la mort de M. Hanski rend
enfin possible le rêve d'une vie avec la comtesse. Pendant 18 mois,
celle-ci hésite à quitter sa Russie pour s'engager avec un écrivain farfelu
et toujours à court d'argent. Enfin, en 1843, Balzac débarque à Saint-Pétersbourg
pour en repartir seul quelque temps plus tard, n'en rapportant
qu'une inflammation cérébrale.

Ferdinand Georg Waldmüller, Portrait de madame Eva Hanska, 1835,
Châteauroux, musée BertrandIl finit par rejoindre Mme Hanska à Dresde
mais celle-ci ne parvient pas à rendre raisonnable son Grand Bilboquet :
Balzac vient de se lancer dans l'achat de babioles hors de prix,
à l'authenticité douteuse. La ruine est proche !

Mme Hanska étant tombée enceinte, il faut se remettre au travail
et fournir à grands coups de tasses de café 20 feuillets journaliers.
Le corps, épuisé à la tâche, ne peut plus donner assez d'énergie
pour achever les manuscrits qu'on ne cesse de commander au romancier pour épurer ses dettes.
La fausse couche de la comtesse, les allers-retours à Kiev finissent de le briser.

Ce n'est pas le mariage tant attendu, en mars 1850, qui le sauvera.
Il meurt le 18 août suivant, veillé par son ami Victor Hugo qui le décrit avec ces mots :
« Je le voyais de profil et il ressemblait ainsi à l'Empereur ».
Celui que l'on a surnommé le Napoléon des Lettres laisse derrière lui
près de 2.200 personnages orphelins.

Naissances
François-Joseph 1er
18 août 1830 à Vienne (Autriche) - 21 novembre 1916 à Vienne (Autriche)

Marcel Carné
18 août 1909 à Paris - 31 octobre 1996 à Clamart

Décès
Gengis Khan, Témoudjin
vers 1155 - 18 août 1227

Alexandre VI Borgia
1er janvier 1431 à Jativa (Espagne) - 18 août 1503 à Rome (Italie)

RAPPORT
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY LA CHOUETTE EFFRAIE

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6205
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   Ven 18 Aoû à 3:58

LOUIS DEXAIX, HONORE DE BALZAC ET LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Louis Desaix
17 août 1768 à Riom - 14 juin 1800 à Marengo (Italie)

Né au château de Saint-Hilaire d'Ayat, près de Riom (Auvergne),
sous le nom de Louis des Aix de Veygoux, dans une famille de petite noblesse,
le futur général de la Révolution s'engage dès l'âge de 15 ans
avec le grade de sous-lieutenant au régiment de Bretagne-Infanterie.

Il dédaigne de suivre ses frères dans l'exil quand éclate la Révolution
et reçoit son baptême du feu sous le nom de Desaix.
Il devient général de brigade le 20 août 1792 mais, suspect
car d'origine noble, il échappe de peu à la guillotine sous la Terreur.

Enthousiasmé par les exploits de Bonaparte en Italie,
il le rejoint en juillet 1797. L'entente est parfaite
entre les deux hommes. Desaix participe bien sûr à l'expédition d'Égypte.
Son comportement avec les habitants lui vaut le surnom de «Sultan juste».
Il reste cependant en Égypte après que Bonaparte s'en est enfui.
Il quitte à son tour les rives du Nil le 3 mars 1800, juste à temps
pour rejoindre une nouvelle fois Bonaparte, devenu entretemps
Premier Consul, en Italie.

Le 13 juin 1800, son corps d'armée se poste sur la Bormida
pour surveiller les Autrichiens en direction de Novi.
Le lendemain, entendant le fracas d'une bataille,
il «marche au canon» et arrive tout juste à temps pour sauver Bonaparte
d'une défaite inéluctable à Marengo. Las, il est tué d'une balle
en plein coeur en lançant ses troupes dans la mêlée.
Son corps ne sera reconnu que plus tard par son aide de camp.
Le Premier Consul pleurera avec sincérité son ami non sans trouver
avantage à une mort qui lui réserve le seul mérite de la victoire.

Honoré de Balzac
20 mai 1799 à Tours - 18 août 1850 à Paris

Ce maître du roman est mort à la tâche le 18 août 1850, à 51 ans,
après avoir brossé à travers la Comédie humaine (91 titres) un portrait cinglant
de la société bourgeoise de son temps, la Restauration et le règne de Louis-Philippe.

Il vaut la peine de le relire en ce début du XXIe siècle, qui voit la résurgence
de la bourgeoisie de rentiers caractéristique de cette époque.

Vous souhaitez avoir un aperçu de la société française
sous le roi Louis-Philippe 1er ? Vous aimeriez pousser les portes
des grands hôtels particuliers de Paris et découvrir comment
y vivait la fourmilière de l'époque ?...

Escrocs ou grands seigneurs, filles perdues ou comtesses,
ils ont tous élu domicile dans les pages de La Comédie humaine,
l'œuvre romanesque d'Honoré de Balzac. À travers le parcours
de ce stakhanoviste de l'écriture, on découvre la bourgeoisie
des années 1820-1840, repliée sur son épargne et son confort.

Il est temps de suivre le conseil de Gérard de Nerval : « Parlons de Balzac, cela fait du bien » !
Isabelle Grégor
L'envol de l'« Éléphant »

Le 1er prairial an VII (ou plus commodément le 20 mai 1799)
naît chez Bernard-François Balzac, à Tours, le petit Honoré.

Son père, issu d'une famille paysanne, est alors directeur des Vivres
de la garnison de la ville. Personnage volontaire, il va vite réussir
à ajouter une particule à son nom et des revenus conséquents à son foyer.

Achille Devéria, Portrait de Balzac jeune, s. d., Paris, bibliothèque
de l'InstitutSa jeune femme, bien décidée à en profiter, confie
pendant 4 ans son premier-né à une nourrice avant de l'envoyer
en pension chez les Oratoriens de Vendôme.
Ce sont de bien tristes années pour le garçon qui soigne
sa solitude en se consolant par la lecture.

Arrivée à Paris après le départ de Napoléon Ier, la famille pousse
Honoré dans des études de notariat. « Petit clerc » chez un avocat,
il y gagne un baccalauréat en droit et le surnom de l'« Éléphant »,
augurant une silhouette qu'il sera facile de caricaturer.

Mais comment résister à l'appel de la bohème ?

Le voici, à 20 ans, grelottant de froid sous les toits de Paris.
Sa carrière peut commencer.
Signé Lord R'Hoone

Et c'est parti ! La première étape est un Cromwell (1820)
de 2000 alexandrins, accueilli quelque peu froidement.
L'académicien François Andrieux, après lecture, conseilla
même à l'aspirant dramaturge de changer définitivement
de voie professionnelle...

J.-A.-G. Seguin, Portrait de Balzac jeune, s. d., Tours,
musée des Beaux-ArtsMais Balzac a déjà un autre projet :
puisqu'il faut gagner de l'argent, autant profiter du succès incroyable
de ces histoires exaltantes que Walter Scott et ses semblables servent
aux lecteurs des cabinets de lecture. Vendus trois francs six sous,
les romans triomphent !

Il se lance donc dans l'aventure sous le pseudonyme de Lord R'Hoone,
écrivant à la suite de son Héritière de Birague (1821) pas moins
de 16 volumes en un an, pour le plus grand bonheur de son marchand
de plumes qui doit lui en vendre une soixantaine pour suivre le rythme.

Côté cœur, le jeune homme maladroit s'engage dans une relation de dix ans
avec Mme de Berny, mère de neuf enfants, qui le pousse à plus d'ambition.
Ce sera l'édition. Les livres ne se vendent pas ? Il rachète l'imprimerie !
Celle-ci périclite ? Il développe une fonderie de caractères ! Finalement, face à l'accumulation de dettes,
il est temps de se faire un peu oublier...
Paul Chardin, Souvenir de Balzac à Ville d'Avray (Balzac et ses amis habillés en paysans),
1840, Paris, bibliothèque de l'Institut
« Saluez-moi, car je suis en train de devenir un génie ! »

À 30 ans bientôt, il rebondit en imaginant un roman sur les Chouans,
sur le modèle du Dernier des Mohicans de Fenimore Cooper.

Les portes du beau monde s'ouvrent enfin à lui, et il court en profiter !
Habit bleu à boutons d'or, jabot de dentelle et canne sertie de turquoises
le transforment en dandy, mais un dandy qui ne cherche pas à cacher
ses ongles sales et à soigner ses cheveux trop pommadés, qui lui gouttent
sur les épaules... Heureusement, son talent et sa conversation séduisent,
notamment l'illustre Mme de Castries qui se plaît à lire les manuscrits
qui s'accumulent.

La Peau de chagrin (1831), Eugénie Grandet (1833), La Duchesse de Langeais (1834)...
Chaque année apporte quatre ou cinq romans et son lot de chefs-d’œuvre.

En 1833, il prend le temps d'insérer dans une revue destinée à la Russie
un petit mot pour une admiratrice polonaise qui lui envoie des lettres signées « L'Étrangère ».
Ainsi commence son histoire avec Mme Hanska qu'il rencontrera quelques mois plus tard,
dans l'attente du décès du maladif mari.

1836 est une année faste avec la signature d'un gros contrat
pour ses Études de mœurs au XIXe siècle, le triomphe du Père Goriot
et un statut inédit de père suite à une relation avec Maria du Fresnay.
Les conquêtes féminines se suivent, les pages se noircissent sans répit.
Mais les revers se font aussi nombreux, entre les problèmes financiers
sans fin et les échecs continuels à l'élection
à l'Académie française.
Photographie d'après le daguerréotype de Louis-Auguste Bisson,
Portrait d'Honoré de Balzac, 1842, Paris, maison de Balzac
« Faire concurrence à l'état civil »

En 1842, il projette de réunir ses romans passés et futurs
sous l'appellation La Comédie humaine. Au total près de 90 ouvrages.
Le projet est ambitieux : il s'agit rien de moins de réaliser
une « histoire naturelle de la société » en observant ses contemporains.

Affiche pour Petites misères de la vie conjugale, 1845, Paris
« Vous ne vous figurez pas ce que c’est que la Comédie humaine ;
c’est plus vaste, littérairement parlant, que la cathédrale de Bourges
architecturalement » (Lettre à Zulma Carraud, janvier 1845).

En effet ! En 91 ouvrages, Balzac a donné vie à des milliers de personnages,
offrant à chacun une histoire et une personnalité.
Comme pour ne pas s'en séparer, il n'hésite pas d'ailleurs
à faire intervenir 500 d'entre eux dans différentes histoires,
créant le principe des « personnages reparaissants »
dont le voyou Vautrin est un des plus célèbres.

Peintre de la vie et de la société, Balzac veut montrer le monde
tel qu'il est, à Paris comme en province, chez les aristocrates
comme chez les petites gens. Chaque roman apparaît
comme une scène de cette colossale comédie
dans laquelle joue l'Homme et dont il dresse
« l'inventaire des vices et des vertus ».

Non content de donner ses lettres de noblesse
au roman, jusqu'alors considéré comme un genre
un peu douteux, il devient aussi un des pères
du mouvement réaliste chargé de rendre compte,
plus que de copier, de la réalité sous toutes ses facettes.

Pour cela, il accumule ces longues descriptions
qui l'ont fait détester par des générations de lycéens,
peu sensibles à l'idée que pour comprendre une personne,
il faut d'abord connaître son environnement.
Vingt ans plus tard, Émile Zola reprendra le flambeau
en lançant l'aventure des Rougon-Macquart,
seconde « cathédrale » de la littérature française.
« Une vie de forçat »

Balzac le reconnaissait lui-même : son quotidien était
celui d'un forçat. Sa journée commençait à minuit,
lorsque les créanciers ne se risquaient plus à venir
frapper à sa porte.

La cafetière de Balzac, maison de Balzac,
47 rue raynouard 75016 ParisAprès avoir enfilé une robe de chambre
qui lui donne l'aspect d'un moine, il s'installe à sa table de travail
où il « jette [s]a vie comme l'alchimiste son or dans le creuset ».

Puis, c'est le moment de se lancer : « Balzac écrit, écrit
et écrit sans arrêt, sans trêve. Une fois enflammée,
son imagination continue de flamber et de s'embraser
comme dans un incendie de forêt où le brasier gagne
de plus en plus vite de tronc en tronc, toujours plus chaud,
toujours plus ardent. La plume dans sa fine main féminine court
si rapide sur le papier que le mot peut à peine suivre sa pensée.
[…] il ne cessera que quand la main sera paralysée ou
quand ce qu'il écrit s'effacera devant son regard aveuglé
de fatigue. [...] Si la bête paresseuse ne veut plus avancer,
faisons-lui tâter du fouet ! Balzac se lève [...] et s'en va
à la table allumer sa cafetière.
Car le café, c'est cette huile noire qui seule remet en route cette fantastique machine-outil. »

C'est ainsi que « Balzac,
comme
un Sisyphe de la littérature, roule jour après jour le roc de son travail » ( Stefan Zweig).
Le Grand Bilboquet devient Empereur

En marge de La Comédie humaine, Balzac se lance en 1842
dans une autre aventure, puisque la mort de M. Hanski rend
enfin possible le rêve d'une vie avec la comtesse. Pendant 18 mois,
celle-ci hésite à quitter sa Russie pour s'engager avec un écrivain farfelu
et toujours à court d'argent. Enfin, en 1843, Balzac débarque à Saint-Pétersbourg
pour en repartir seul quelque temps plus tard, n'en rapportant
qu'une inflammation cérébrale.

Ferdinand Georg Waldmüller, Portrait de madame Eva Hanska, 1835,
Châteauroux, musée BertrandIl finit par rejoindre Mme Hanska à Dresde
mais celle-ci ne parvient pas à rendre raisonnable son Grand Bilboquet :
Balzac vient de se lancer dans l'achat de babioles hors de prix,
à l'authenticité douteuse. La ruine est proche !

Mme Hanska étant tombée enceinte, il faut se remettre au travail
et fournir à grands coups de tasses de café 20 feuillets journaliers.
Le corps, épuisé à la tâche, ne peut plus donner assez d'énergie
pour achever les manuscrits qu'on ne cesse de commander au romancier pour épurer ses dettes.
La fausse couche de la comtesse, les allers-retours à Kiev finissent de le briser.

Ce n'est pas le mariage tant attendu, en mars 1850, qui le sauvera.
Il meurt le 18 août suivant, veillé par son ami Victor Hugo qui le décrit avec ces mots :
« Je le voyais de profil et il ressemblait ainsi à l'Empereur ».
Celui que l'on a surnommé le Napoléon des Lettres laisse derrière lui
près de 2.200 personnages orphelins.

Naissances
François-Joseph 1er
18 août 1830 à Vienne (Autriche) - 21 novembre 1916 à Vienne (Autriche)

Marcel Carné
18 août 1909 à Paris - 31 octobre 1996 à Clamart

Décès
Gengis Khan, Témoudjin
vers 1155 - 18 août 1227

Alexandre VI Borgia
1er janvier 1431 à Jativa (Espagne) - 18 août 1503 à Rome (Italie)

RAPPORT
DU CITOYEN TIGNARD YANIS
ALIAS
TAY LA CHOUETTE EFFRAIE

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6205
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   Ven 18 Aoû à 4:00

Pierre Fermat
17 août 1601 à Beaumont-de-Lomagne - 12 janvier 1665 à Castres

Le mathématicien toulousain Pierre de Fermat (1601- Castres, 12 janvier 1665)
Pierre Fermat est le plus illustre des Toulousains.
Anobli par le roi à 30 ans, il joint dès lors la particule de à son nom.

En marge de sa carrière dans la magistrature municipale,
il va donner toute sa mesure dans les mathématiques en étudiant
la théorie des nombres et la géométrie (problèmes de tangentes).

C'est ainsi qu'il formule le célèbre « théorème » selon lequel xn +yn =zn
n'a pas de solution entière (sauf zéro) pour n>2.

En d'autres termes, il est selon lui impossible de construire
un cube d'arêtes de longueur entière dont le volume soit égal
à la somme des volumes de deux autres cubes d'arêtes de longueur entière.
Cette conjecture ne deviendra un théorème pour de bon qu'en... 1993 après
qu'elle aura été démontrée par le Britannique Andrew Wiles.

Pierre (de) Fermat a souffert jusqu'à sa mort des médisances de son rival,
René Descartes et sa notoriété en a été durablement ternie.

----------------------------------------------

Frédéric II de Hohenzollern
24 janvier 1712 à Berlin (Prusse, Allemagne) - 17 août 1786 à Sans-Souci, Potsdam (Prusse, Allemagne)

Le roi de Prusse Frédéric II le Grand est le fils de Frédéric-Guillaume 1er,
dit le «Roi-Sergent», et de Sophie-Dorothée de Hanovre,
fille du roi d'Angleterre George 1er. Il se présente volontiers
comme le «premier serviteur de l'État»,
au service exclusif de son pays.

Au terme d'une jeunesse difficile, il hérite de son père
d'un royaume bien administré et d'une armée très disciplinée.
Il engage aussitôt celle-ci avec succès dans la guerre
de la Succession d'Autriche (1740-1748). Il triomphe aussi,
non sans difficultés, de la guerre de Sept Ans (1756-1763)
et, au prix de nombreuses réformes en économie, éducation et justice,
hisse son pays parmi les grandes puissances européennes.

--------------------

17 août 1896 : La dernière ruée vers l'or

Le 17 août 1896, George Carmack découvre de l'or dans le ruisseau Bonanza,
affluent de la rivière Klondike, à la frontière du Canada et de l'Alaska
(que les États-Unis ont acheté à la Russie 29 ans plus tôt).
Il s'ensuit la dernière « ruée vers l'or » du 2e millénaire.
SAUF QUE L'AMAZONIE EST TOUJOURS RONGÉE PAR CE FLÉAU...

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6205
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   Ven 18 Aoû à 4:01

Le 9 août 1953 : Renversement de Mossadegh en Iran

Le 19 août 1953, le Premier Ministre du chah d'Iran, Mohammad Mossadegh,
est renversé sous la pression des Britanniques, avec le concours de la CIA
(service américain de contre-espionnage) dirigée par Allan Dulles.

Les Anglo-Saxons lui reprochent d'avoir nationalisé les gisements pétroliers
d'Iran et exproprié l'Anglo-Iranian Oil Company, fondée en 1908 par William d'Arcy
et plus tard rebaptisée British Petroleum, BP)...


19 août 1953
Renversement de Mossadegh en Iran

Le 19 août 1953, le Premier ministre du chah d'Iran,
Mohammad Mossadegh (73 ans), est démis de ses fonctions
sous la pression des Britanniques. Ces derniers l'accusent d'être
à la solde des Soviétiques.

Ils lui reprochent surtout d'avoir nationalisé les gisements pétroliers d'Iran
et exproprié la puissante compagnie pétrolière Anglo-Iranian OilCompany.
Celle-ci avait été fondée en 1908 par William d'Arcy,
suite à l'obtention d'une concession pétrolière en Perse en 1901.
Il faudra attendre vingt ans avant qu'un autre pays ose nationaliser
son pétrole. Ce sera l'Algérie...
René Castillon
L'enjeu pétrolier

Nationaliste farouche, Mossadegh arrive à la tête
du gouvernement en avril 1951 avec la ferme intention
de chasser les compagnies étrangères.

Il rejette une offre de l'Anglo-Iranian Oil Company de partager
par moitié les profits tirés de l'exploitation du pétrole et,
dès le 1er mai 1951, fait voter la nationalisation des puits iraniens
et l'expropriation de l'Anglo-Iranian.

Il expulse dans la foulée les techniciens britanniques.
Mais son pays manque cruellement de cadres qui pourraient
les remplacer et n'a pas de pétroliers pour transporter le pétrole.
Qui plus est, le Royaume-Uni menace en représailles
de saisir les «bateaux pirates» transportant du «pétrole rouge».

Pour ne rien arranger, des experts français révèlent
alors les colossales malversations de l'Anglo-Iranian :
corruption massive, dissimulation de recettes....

Mossadegh rompt en octobre 1952 les relations diplomatiques
avec Londres. La réaction internationale est immédiate :
les marchés se ferment au pétrole iranien, occasionnant
une grave crise dans le pays et un conflit aigu entre le Premier ministre
et le souverain, Mohammed Réza chah Pahlévi (33 ans).
Un an de luttes à couteaux tirés

Mossadegh doit démissionner du poste de Premier ministre
sous la menace d'un coup d'État militaire mais le peuple s'insurge
en sa faveur et il reprend ses fonctions au bout de
quatre jours d'émeutes sanglantes ! La confiance n'est pas
pour autant restaurée entre le souverain et son Premier ministre.
Un projet d'assassinat de celui-ci, conduit par le chah,
des militaires et des ministres, échoue en mars 1953.

En août 1953, suite à un référendum qui donne quitus
au gouvernement pour poursuivre les réformes, Mossadegh
dissout le Majlis (le Parlement iranien) et annonce
de nouvelles élections.

Mais le 16 août 1953, Mohammed Réza chah envoie ses gardes
au domicile de son Premier ministre pour l'arrêter. Surprise !
les gardes de Mossadegh désarment ceux du roi...
et ce dernier doit fuir son pays pour l'Italie dans la précipitation.
Dans les deux jours qui suivent, les habitants de Téhéran manifestent
bruyamment leur joie et déboulonnent les statues du chah et de son père,
Réza chah Pahlévi (on écrit aussi Pahlavi), le fondateur de la dynastie.

Le chah déchu peut heureusement faire confiance
aux services secrets occidentaux. La CIA américaine, dirigée
par Allan Dulles, et le MI6 britannique apportent leur soutien
au général Fazlollah Zahedi qui organise le 19 août un coup d'État
dans les règles.

La résidence de Mossadegh est bombardée et le Premier ministre
ne doit son salut qu'à une fuite par une échelle.

Le chah peut bientôt revenir et faire juger Mossadegh.
Celui-ci est condamné à mort mais n'effectuera au final que trois ans de prison.

L'Anglo-Iranian Oil Company retrouve ses biens, en changeant
son nom pour celui de British Petroleum (BP), et tout rentre dans l'ordre ! T
out ou presque. Les compagnies américaines, autour de la puissante Standard Oil,
profite de l'affaire pour faire leur entrée sur le marché iranien.

L'éviction de Mossadegh consacre l'échec de la première tentative d'un pays du tiers
monde d'acquérir la maîtrise de ses richesses naturelles.
L'événement a nourri de profonds ressentiments chez les Iraniens

jusqu'à la révolution islamiste de 1978-1979.

-------------------------------------

Blaise Pascal
19 juin 1623 à Clermont (Auvergne, France) - 19 août 1662 à Paris

Blaise Pascal est une météorite dans l'Histoire de la pensée.
Mort d'épuisement et de maladie à seulement 39 ans,
il laisse une oeuvre prodigieusement féconde tant dans
le domaine des sciences que dans celui de la philosophie.
Il est aussi l'inventeur d'une machine à calculer, la «pascaline»,
et même des premiers omnibus. Il a enrichi les lettres françaises
avec des écrits spirituels et mystiques aux antipodes
des préoccupations contemporaines, ce qui fait
de lui le cauchemar des collégiens !

Blaise Pascal est une météorite dans l'Histoire de la pensée. Mort d'épuisement et de maladie à seulement 39 ans, il laisse une oeuvre prodigieusement féconde tant dans le domaine des sciences que dans celui de la philosophie.

Il a enrichi les lettres françaises avec des écrits spirituels et mystiques aux antipodes des préoccupations contemporaines. C'est aussi un éminent représentant du Grand Siècle des Sciences.
Alban Dignat
Un enfant surdoué

Blaise Pascal (19 juin 1623 - 19 août 1662), portrait posthume réalisé
en 1690 d'après une peinture de François II Quesnel (château de Versailles)

Né dans la famille d'un conseiller à la cour des aides de Clermont
(aujourd'hui Clermont-Ferrand), en Auvergne, Blaise est éduqué
par son père dans l'esprit de Montaigne et de Rabelais.

Curieux des sciences et des mathématiques, il écrit à onze ans
un Traité des sons puis passe à la géométrie d'Euclide. À seize ans,
un essai le fait remarquer par la communauté des savants.

Esprit pratique, éloigné en cela de son aîné Descartes, Pascal met
au point une machine à calculer, la « pascaline ». Il lancera aussi
plus tard la première ligne au monde de transports en commun à Paris,
investissant dans ce projet ses dernières forces et sa fortune !

À 23 ans, l'âge où le commun des mortels se passionne pour l'autre sexe,
Blaise Pascal se tourne vers la religion et, avec sa soeur Jacqueline,
découvre les écrits de l'abbé de Saint-Cyran, directeur de conscience de Port-Royal
et promoteur des idées de Jansénius. Il effectue sa « première conversion ».

Dans le même temps, il multiplie les travaux de recherche et s'intéresse au vide.
En scientifique averti et précautionneux, il reproduit l'expérience de Torricelli,
un savant italien inventeur du baromètre à mercure (1608-1647).

Le 19 septembre 1648, au sommet du Puy de Dôme, dans une totale indifférence
aux troubles de la Fronde qui agitent la capitale, il apporte avec son beau-frère
la preuve de l'existence du vide et de la pesanteur en montrant que le niveau
de mercure dans un thermomètre de Torricelli descend à mesure
que l'altitude augmente. L'impact ultérieur de cette expérience
sera tel que Pascal deviendra comme son cadet Isaac Newton
une unité de mesure. Un Pascal représente un Newton par mètre carré : 1Pa =1 N.m(-2).

Pascal rencontre Descartes mais les deux esprits sont trop différents pour
pouvoir dialoguer utilement. Le premier est mystique et pratique,
le second très abstrait et plus ou moins agnostique.

Quelques années plus tard, il correspond avec un autre génie de son temps,
Pierre de Fermat. De leurs entretiens, il tire les bases d'une nouvelle discipline
mathématique : les probabilités. À l'aube du XVIIIe siècle, le philosophe allemand
Leibniz allait reprendre ses travaux et les mener à leur terme.
Entre science et mysticisme

Blaise Pascal est troublé lorsque sa soeur entre à Port-Royal, en 1652.
En réaction, il fréquente les salons comme celui de Madame d'Aiguillon,
nièce de feu le cardinal Richelieu. Il est tenté d'entrer dans le « monde »
et de se marier, bref, de se ranger.

Tout change dans la nuit du 23 novembre 1654. Le jeune homme (31 ans)
éprouve dans sa chambre une violente expérience mystique.
Nous en avons connaissance à travers un billet que l'on retrouvera
plié dans son pourpoint après sa mort : le Mémorial.

« Feu, Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob, non des philosophes
et des savants », écrit-il,
« Certitude. Sentiment, joie, paix. Dieu de Jésus-Christ... Oubli du monde et de tout, hormis Dieu... »

Le savant se rapproche dès lors de sa soeur et des jansénistes de Port-Royal.
Il renonce presque entièrement aux sciences et se consacre à la réflexion théologique.

Participant à la querelle des jansénistes et des jésuites, qui rappelle
en plus violent les débats contemporains entre intégristes et modérés,
il publie un célèbre pamphlet, les Provinciales, où il défend la rigueur
de Port-Royal et ridiculise les Jésuites et leur souci d'accommodement
avec les réalités humaines.

Affaibli par la maladie, il jette toutes ses forces
dans un projet d'ouvrage théologique qui n'aboutira pas
mais dont il nous reste un recueil de notes, les Pensées.

Il ambitionne de ramener les « libertins », autrement dit les gens
du monde, à la foi catholique dans toute sa pureté et développe
pour cela l'argument du pari, resté fameux : « Vous avez deux choses
à perdre : le vrai et le bien, et deux choses à engager : votre raison
et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude ; et
votre nature a deux choses à fuir : l'erreur et la misère.
Votre raison n'est pas plus blessée, en choisissant l'un que l'autre,
puisqu'il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé.
Mais votre béatitude ? Pesons le gain et la perte,
en prenant choix que Dieu est. Estimons ces deux cas :
si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien.
Gagez donc qu'il est, sans hésiter. »

Un génie précoce et tourmenté; Pascal...

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 6205
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   Ven 18 Aoû à 9:52

Saint Côme et saint Damien étaient deux frères, venus d'Arabie en Cilicie (province romaine du sud de l'Asie Mineure). Ils étaient frères jumeaux.

Leur profession de médecin leur fournit l'occasion d'exercer un véritable apostolat ; car à travers les corps ils savaient voir les âmes, les toucher, les convertir. La grâce divine vint relever leur science par le don des guérisons miraculeuses : de toutes parts, on accourait à eux pour obtenir la délivrance des maux les plus invétérés et les plus incurables. Le résultat ne trompait jamais leur foi et leur confiance, et il ne se passait pas de jour sans qu'ils eussent opéré quelque cure souvent désespérée.

Auprès d'eux, les aveugles recouvraient la vue, les boiteux marchaient droit, les sourds entendaient, les estropiés étaient guéris. Leur puissance s'étendait même au-delà de ce monde visible, et, à leur voix, les démons abandonnaient leurs victimes. Tout cela, ils le faisaient par pure charité, ne recevant jamais aucune rétribution. On les avait surnommés anargyres (sans argent).

Ils passent pour guérir les animaux comme les hommes. C'est ainsi qu'ils guérirent la patte d'un chameau blessé.

À cette gloire devait se joindre celle du martyre.

Lysias, récemment nommé gouverneur de Cilicie, commença la persécution à Aegée. Il accusa Côme et Damien de séduire le peuple et de faire déserter les temples des dieux. Le préfet leur infligea une si longue et si rude flagellation, que les bourreaux n'en pouvaient plus de fatigue ; les deux martyrs bénissaient le Seigneur. À la vue d'une foule immense, ils furent précipités du haut d'un rocher dans les flots ; mais un ange plana au-dessus des eaux et transporta les martyrs au rivage. Alors Lysias leur dit : "Je vois que vous êtes très forts dans la magie; expliquez-nous cet art. - Nous sommes chrétiens, et non pas magiciens, répondirent-ils: c'est la puissance divine de Jésus-Christ qui se manifeste en nous. Devenez chrétien, et vous en ferez vous-même l'expérience". Les deux martyrs furent jetés dans une fournaise ardente ; mais ils s'y promenèrent comme sur des fleurs. On les crucifia, on les lapida, sans pouvoir les faire mourir; il fallut leur trancher la tête. Leurs trois frères Anthime, Léonce et Euprepius meurent en martyrs avec eux. L'exécution aurait eu lieu un 27 septembre, probablement en l'an 287.
Les restes des martyrs furent enterrés à Cyr, ville épiscopale de Théodoret (en Syrie). Une autre partie des reliques des saints Côme et Damien fut transportée à Rome. Le pape Félix III éleva une église en l'honneur des deux martyrs (483-492), qu'Urbain VIII embellit au dix-septième siècle. Le pape Symmaque (498-514) leur dédia un oratoire, et Félix IV (526-530) une basilique au Forum, dont les mosaïques sont parmi les plus précieux vestiges de la cité. L'empereur Justinien (527-565) restaura somptueusement la cité en leur honneur. Ayant été guéri d'une dangereuse maladie par l'intercession de Côme et Damien, en remerciement, il reconstruisit et orna leur église à Constantinople, qui devint un lieu de pélerinage.

Côme et Damien sont considérés comme les saints patrons des médecins et des chirurgiens. Il sont représentés avec une robe fourrée, un chaperon ou bonnet cylindrique de médecin, une trousse et des instruments de chirurgien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA GRANDE MUETTE, VALMY, L'AUDIENCE ET LE RAPPORT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Canard 08082007 Le patron de la Grande Muette
» La grande Muette
» L'orage gronde dans la Grande Muette - Gal (2s) A. Martinez
» Grande Muette : les gradés ouvrent la boîte des pandores.
» Pour une cellule C.E.A.P.G ou Association A.E.A.S.L

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: