La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Monophysisme, Nestorianisme, Croisades Cathares et Y'becca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 6208
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Monophysisme, Nestorianisme, Croisades Cathares et Y'becca   Ven 2 Juin à 8:50

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

-----------------------------------------

Y'becca est soumis à toujours suivre un dossier médical, on ne peut se reposer sur des radios anciennes et toutes opérations auquel Lise Verdier ne peut être bâclé... Certains medecins oublient d'osculter la gorge quand un patien à une fiévre... Il est des gestes de précautions auquel la médecine n'a pas la droit de s'occulter... Y'becca doit répondre à ces faits là et son secouriste ne doit jamais dire jamais sur le fait que l'expérience ne donne jamais d'acquis et il est une chose auquel je voue une grande discipline et rigueur: Celle d'entendre la Prudence lorsque le temps le permet... quel que soit l'opération, on agit avec prudence du temps, de l'aspect et des allergies possibles auquel le patient ou la patiente peut être soumis en fonction de son age et de sa corpulence...

"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865). L'association pour Lise et pour vous, s'inspire de cette citation de Jean-Napoléon Vernier qui est si réelle sur l'aspect du courage d'être dans des situation auquel l'aspect humain se doit de se reconsidérer dans l'aspect de l'adversité dans l'être. Cette citation cherche à nous monter des aspects qui nous semblent enfoie par l'adversité et la douleur mais qui ne demande qu'à renaitre afin de permettre à la rose de devenir Rosier...


Aide pour le retour à domicile d’une personne lourdement handicapée.

L’Association Pour Lise et pour Vous, a but non lucratif, met à la disposition des personnes en situation de grand handicap et leurs familles, son expertise dans la prise en charge du retour au domicile.

Plus largement, l’association veut favoriser et permettre le développement des soins de qualité et le maintien à son domicile de tout enfant, adolescent ou jeune adulte, atteint d’une maladie grave ou d’un handicap lourd.

Nous sommes à votre écoute pour parler et construire ensemble de votre projet de vie, nous sommes à vos côtés pour le concrétiser.


Pour Lise Et Pour Vous
le Bourg Chevreau, 53600 SAINTE GEMMES LE ROBERT
Association humanitaire, d'entraide, sociale



"La grâce est à la beauté ce que la souplesse est à la rose. Sans grâce, la beauté n'est qu'une fleur artificielle, qu'un colibri sans vie."
Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865)

"La beauté sans grâce est un printemps sans verdure."
Citation de Mirabeau ; Lettres à Sophie Ruffei (1777-1780)

"La beauté sans grâce est un hameçon sans appâts."
Citation de Ninon de Lenclos ; Confessions (1700)

"On admire d'un coup d'œil la beauté, elle ne laisse plus rien à deviner ; la grâce se fait aimer peu à peu par des détails variés, imprévus, qui vous plaisent d'autant plus qu'ils vous surprennent, et ses petits défauts d'ensemble sont quelquefois des charmes qui nous attachent."
Citation de Louis-Philippe de Ségur ; L'ennui (1816)

"La grâce, ce charme suprême de la beauté, ne se développe que dans le repos du naturel."
Citation de Madame de Staël ; L'influence des passions (1796)

"La beauté ne déplaît jamais, mais sans la grâce, elle est dépourvue de ce charme secret qui invite à la regarder."
Citation de Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

"Les grâces préférables à la beauté, ornent la femme de tous ce qu'elles ont de séduisant."
Citation de Marie-Geneviève-Charlotte Darlus ; Traité des passions (1764)

"Il y a un art caché dans la simplicité qui donne une grâce à l'esprit et à la beauté."
Citation de Alexander Pope ; Maximes et réflexions morales (1739)

"Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie."
Citation de Victor Hugo ; Post-scriptum de ma vie (1901)

"Brillante de beauté, de grâces, de jeunesse, pour vous plaire, on accourt, on s'empresse."
Citation de Charles-Guillaume Étienne ; L'Intrigante, I, 9, le 6 mars 1813.

"Sans le fard de l'amour, par qui tout s'apprécie, les grâces sont sans force, et la beauté sans vie."
Citation de Antoine Bret ; La double extravagance, VII, le 27 juillet 1750.

"La beauté est la clef des coeurs, la grâce le passe-partout."
Citation de Paul Masson ; Les pensées d'un Yoghi (1896)

"La beauté réside dans la forme ; la grâce dans les mouvements, le charme dans l'expression."
Citation de Lucien Arréat ; Réflexions et maximes (1911)

"La grâce, plus belle encore que la beauté."
Citation de Jean de La Fontaine ; Adonis (1658)

Compte rendu de
TAY
La chouette effraie

----------------------------------------

Melania Trump‏Compte certifié @FLOTUS 21 mai
Enjoyed talking to the incredible women working hard @GE_Saudi service center. Great strides being made towards the empowerment of women.

En réponse à @FLOTUS @GE_Saudi
DOUCE DAME ET HONORABLE FLOTUS, VOIR CERTAINS SUJETS TOUT COMME LE ROI JOUAIENT AU JÉSUS-CHRIST DANS LE DISCOURS: MUET POUR VOTRE SÉCURITÉ.

Élysée‏Compte certifié @Elysee 20 mai
Le président @EmmanuelMacron transmet ses salutations au président iranien Hassan ROHANI à l’occasion de sa réélection

En réponse à @Elysee @EmmanuelMacron
LE NÉPAL SE TRANSFORMA DE ROYAUME EN RÉPUBLIQUE, DES NOUVEAUX PONTS SE CONSTRUISIRENT DANS L'HIMALAYA: L'HÉROÏSME DE KHARTOUM. Y'BECCA. TAY

En réponse à @Elysee @EmmanuelMacron
UNE RÉVOLUTION EN MARCHE OÙ LES PHILOSOPHES ET AUTRES DIPLÔMES DEVIENNENT LOUPS DE POLITIQUE: LES ÉLITES SE FROTTENT LES MAINS SUR LES SERFS


En réponse à @Elysee @EmmanuelMacron
LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PLEURE SES OEUVRES ET ORIGINES: LES JASMINS, SES TRIPOLI ET SES ŒILLETS. Y'BECCA EST NEUTRE CAR SECOURISTES D'ÉTATS

The White House‏Compte certifié @WhiteHouse 20 mai
#POTUSAbroad in Photos: http://45.wh.gov/WTbZKf
En réponse à @WhiteHouse
L'ACTION PRÉSENTE L'ACTE. HEUREUX DE VOIR THE FIRST LADY AVOUER SON FRONT DE POUVOIR DANS LA VIE: ELLE EST LIEN ENTRE UN HOMME ET LA SOCIÉTÉ

Melania Trump‏Compte certifié @FLOTUS
.@PresidentRuvi & Mrs. Nehama Rivkin Thank u for your gracious hospitality at the residence & showing us your lovely gardens. #Israel

RÉPUBLIQUE DE LIBYE, LA GRANDE PRIÈRE SUNNITES et CHIITES. http://leclandesmouettes.bbflash.net/t365-republique-de-lybie-ou-la-grande-priere-sunites-et-chiites#6042 … Ain't No Mountain High Enough https://www.youtube.com/watch?v=IC5PL0XImjw … TAY

Le tlingit (Lingít en tlingit, prononcé [ɬɪŋkɪ́t]) est une langue amérindienne parlée par les Tlingits dans le sud-est de l'Alaska et en Colombie-Britannique, dans l'archipel Alexandre et la zone côtière avoisinante. Il fait partie de la famille des langues na-dené, dont il constitue à lui seul une branche distincte. Le tlingit se divise grossièrement en cinq dialectes intercompréhensibles.

Au recensement de 2000, 1 200 personnes ont déclaré parler le tlingit aux États-Unis, mais le chiffre est probablement surestimé : Michael Krauss en 1995 n'a décompté que 845 locuteurs. La langue est en déclin et menacée de disparition.

Consonnes

Le tlingit se caractérise par une série quasi complète de consonnes éjectives, non seulement occlusives mais aussi fricatives. En revanche, il n'existe pas d'opposition de voisement. Comme de nombreuses langues du nord-ouest de l'Amérique du Nord, le tlingit comporte très peu, voire pas de consonne bilabiales. Les consonnes sont répertoriées dans le tableau suivant, avec leur représentation dans une des orthographes tlingits employées actuellement :
Bilabiales Alvéolaires Palatales Vélaires Uvulaires Glottales
centrale latérale simple labialisée simple labialisée simple labialisée
Occlusives simples d [t] g [k] gw [kʷ] gh [q] ghw [qʷ]
aspirées t [tʰ] k [kʰ] kw [kʷʰ] kh [qʰ] khw [qʷʰ]
éjectives t' [tʼ] k' [kʼ] k'w [kʷʼ] kh' [qʼ] kh'w [qʷʼ] . [ʔ] (.w [ʔʷ])
Affriquées simples dz [ts] dl [tɬ] j [tʃ]
aspirées ts [tsʰ] tl [tɬʰ] ch [tʃʰ]
éjectives ts' [tsʼ] tl' [tɬʼ] ch' [tʃʼ]
Fricatives simples s [s] l [ɬ] sh [ʃ] x [x] xw [xʷ] xh [χ] xhw [χʷ] h [h] (hw [hʷ])
éjectives s' [sʼ] l' [ɬʼ] x' [xʼ] x'w [xʷʼ] xh' [χʼ] xh'w [χʷʼ]
Nasales (m [m]) n [n]
Semi-voyelles (ll [l]) y [j] (ÿ [ɰ]) w [w]

n tend à s'assimiler au point d'articulation d'une consonne suivante.
m est un allophone de w dans certains dialectes.
ll est un allophone de n, aujourd'hui surtout restreint aux locuteurs les plus âgés.
ÿ a récemment disparu du système phonologique tlingit, en se confondant avec y ou w selon l'environnement phonétique.
.w et hw sont des phonèmes marginaux.

Voyelles

Le tlingit comporte deux séries de voyelles, qui s'opposent par la quantité autant que par la tension.

Tendues / Longues Relâchées / Brèves
Antérieures Centrales Postérieures Antérieures Centrales Postérieures
fermées ee [i] oo [u] i [ɪ] u [ʊ]
moyennes ei [e] e [ɛ] a [ʌ]
ouvertes aa [a] (aa [ɒ]) (a ɐ)

La voyelle aa possède un allophone postérieur [ɒ] après consonne uvulaire.

Le tlingit est une langue à tons, avec deux ou trois tons selon les dialectes. Ils sont notés par l'accent aigu pour le ton haut, l'accent grave pour le ton bas des dialectes à trois tons, et l'absence de marque pour le ton moyen.
Écriture
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Le tlingit s’écrit avec l’alphabet latin, deux orthographes sont utilisées : l’orthographe du Yukon et l’orthographe de l’Alaska1. Lʼorthographe de lʼAlaska utilise notamment les caractères g̱, ḵ et x̱ au lieu de gh, kh et xh.
Notes et références

↑ Language Geek: Tlingit Language [archive]

Voir aussi
Articles connexes

linguistique
liste de langues
langues par famille
langues amérindiennes
langues na-dené

Liens externes

(en) Fiche langue (code «tli») [archive] dans la base de données linguistique Ethnologue.

[masquer]
v · m
Drapeau du Canada Les langues du Canada
Langues officielles Français · Anglais
Langues autochtones orales
Algonquiennes Abénaqui · Algonquin · Anishinaabemowin (ᐊᓂᔑᓈᐯᒧᐎᓐ) · Cri · Innu-aimun · Iyuw Iyimuun (ᐃᔪᐤ ᐃᔨᒧᐅᓐ) · Malécite-passamaquoddy · Mi'kmaq · Munsee · Neshnabémwen · Niitsipussin (ᓱᖽᐧᖿ) · Nishnaabemwin
Dené-ienisseïennes Babine-Witsuwit'en · Dahdzege · Dakeł (ᑕᗸᒡ) · Dene-thah / Dené Dháh / Dene Zhatıé (ᑌᓀ ᒐ) · Dane-zaa · Dënesųłiné (ᑌᓀᓱᒼᕄᓀ) · Tłı̨chǫ Yatiì · Gwich’in · Hän · Kaska · Łingít · Nicola · Sahtúot’ı̨nę Yatı̨́ (ᑲᑊᗱᑯᑎᑊᓀ / ᓴᑋᕲᒼᑯᑎᑊᓀ / ᗰᑋᑯᑎᑊᓀ) · Tsúùt’ínà · Tā̀gish · Tse'khene · Tŝinlhqut’in · Tutchone · Wetaŀ
Inuites Inuinnaqtun · Inuktitut (ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ) · Iñupiaq · Inuvialuktun
Iroquoiennes Gayogo̱hó:nǫ’ · Kanien'keha · Onödowá'ga:' · Onoñdaʔgegáʔ nigaweñoʔdeñʔ · Skarùːręʔ · Ukwehuwehnéha · Wyandot
Salish Halq̓eméylem / Hul̓q̓umín̓um̓ / Hən̓q̓əmin̓əm̓ · Nłeʔkepmxcin · Nsəlxcín · Qʾomoχws · Nuxalk · Secwepemctsín · SENĆOŦEN / Malchosen / Lekwungen / Semiahmoo / T’Sou-ke · Sháshíshálh · St̓át̓imcets · Sḵwx̱wú7mesh snichim
Tsimshianiques Gitksan · Nisg̱a’a · Tsimshian (Sgüüx̣s · Sm'álgyax)
Wakashanes Heiltsuk-Oowekyala · Kwak'wala · Nitinaht · Nuučaan̓uł · X̄a’islak̓ala
diverses / isolates Béothuk · Ktunaxa · X̲aayda Kil
Langues manuelles
Francosignes Langue des signes américaine (ASL) · Langue des signes québécoise (LSQ) · Langue protactique américaine
BANZSL Langue des signes maritime (MSL)
Langues manuelles des prairies Langue des signes anishinaabe · Langue des signes cri · Langue des signes pied-noir · Langue des signes Plateau
Inuit Inuit Uukturausingit (Inuiuuk) (ᐃᓄᐃᑦ ᐆᒃᑐᕋᐅᓯᖏᑦ)
Langues pidgins, créoles et mixtes Créole bungi · Chiac · Français pidgin Inuit de Labrador · Jargon chinook · Jargon esclave · Métchif
Langues des immigrants Allemand (Allemand de Pennsylvanie · Bas allemand mennonite · Huttérite) · Gaélique · Irlandais · Russe des Doukhobors · Ukrainien

RAPPORT DE
Y'BECCA
ET
TAY LA CHOUETTE EFFRAIE
OU
CITOYEN TIGNARD YANIS

----------------------------------

Le monophysisme

Le monophysisme (du grec μόνος « seul, unique » et φύσις « nature ») est une doctrine christologique apparue au Ve siècle dans l'Empire romain d'Orient en réaction au nestorianisme, et ardemment défendue par Eutychès et Dioscore d'Alexandrie. Elle affirme que le Fils n'a qu'une seule nature et qu'elle est divine, cette dernière ayant absorbé sa nature humaine.

Sommaire

1 Doctrine
1.1 Contexte
1.2 Le miaphysisme
1.3 Divers
2 Notes et références
2.1 Notes
2.2 Références
3 Voir aussi
3.1 Articles connexes
3.2 Liens externes

Doctrine
Contexte
Article détaillé : Controverses christologiques pré-chalcédoniennes.
Schéma des principales divergences christologiques, d'après Eliade1.

La doctrine chrétienne s'est construite à l'origine autour du symbole de Nicée, c'est-à-dire la reconnaissance de la consubstantialité du Père et du Fils, tout comme de la nature humaine du Christ. Le monophysisme d'Eutychès affirme, pour sa part, que le Fils n'a qu'une seule nature et qu'elle est divine. En cela il s'oppose au nestorianisme. Cette approche tente de répondre aux silences de la foi nicéenne quant à la nature du Christ.

Le monophysisme d'Eutychès a été condamné lors du concile de Chalcédoine en 451, tout comme la doctrine opposée, le nestorianisme, l'avait été au concile d'Éphèse en 431. Selon le concile de Chalcédoine, Jésus-Christ est à la fois Dieu et homme en « une seule personne et deux natures, sans confusion, sans changement, sans division et sans séparation ».
Le miaphysisme

Malgré les décisions du concile et sous l'impulsion de théologiens tels que Dioscore d'Alexandrie, Sévère d'Antioche puis Jacques Baradée, le monophysisme, dans sa variante miaphysite, continua de se développer dans les provinces byzantines de Syrie et d'Égypte tout au long du VIe siècle et jusqu'aux invasions perses puis arabes, au début du VIIe siècle. Par ailleurs, il fut également à l'origine du premier schisme entre Rome et Constantinople en 484 et, en partie, à l'origine de la sédition Nika, qui se produisit à Byzance en 532, sous le règne de Justinien Ier, et que celui-ci réprima dans le sang.

Sous sa forme miaphysite, le monophysisme est professé aujourd'hui par les Églises des trois conciles (arménienne, syro-jacobite, copte, etc.). D'un point de vue non-confessionnel, il serait préférable d'appeler ces Églises « non-chalcédoniennes » ou « préchalcédoniennes » plutôt que « monophysites ».
Divers

On peut aussi envisager que cette christologie a sa part dans la figure du Christ Pantocrator, rendue populaire dans le christianisme oriental par l'icône de ce nom.
Notes et références
Notes
Références

↑ Mircea Eliade, Dictionnaire des religions, Pocket, coll. « Agora », 1994 (ISBN 2-266-05012-5), p. 129

Voir aussi
Articles connexes

Antiquité tardive
Miaphysisme
Diphysisme
Branches du christianisme
Trinité (théologie)
Nestorianisme
Hypostase
Église apostolique arménienne


Liens externes

François Nau, « En quelle mesure les Jacobites sont-ils monophysites ? », Revue de l'Orient chrétien,‎ 1905 (lire en ligne [archive]).
Eusèbe Renaudot, Perpétuité de la foi, tome III, Migne, 1841, livre I, chapitre VIII : « Des jacobites... » [archive]


----------------------------------

Le nestorianisme est une doctrine christologique affirmant que deux personnes,
l'une divine, l'autre humaine, coexistent en Jésus-Christ. Cette thèse a été à
l'origine défendue par Nestorius (né vers 381 — mort en 451), patriarche
de Constantinople (428-431). Son enseignement, reconnu hérétique,
est condamné. Les Nestoriens rejettent les formulations dogmatiques issues
du concile d'Éphèse et des conciles suivants. Le nestorianisme est une des formes
historiquement les plus influentes du christianisme dans le monde durant
toute la fin de l'Antiquité et du Moyen Âge à partir de l'Église d'Orient.
Des Églises liées à ce courant du christianisme oriental perdurent à l'est
de l'Anatolie et au nord de la Mésopotamie (Turquie et Irak).

Origine
Articles détaillés : Nestorius et Concile d'Éphèse.

Le nestorianisme trouve son origine dans une controverse entre le patriarche de Constantinople, Nestorius et celui d'Alexandrie, Cyrille. Ce dernier chercha et obtint le soutien de Rome. Le concile d'Éphèse de 431 condamne les thèses de Nestorius, qui perd la même année le patriarcat de Constantinople et finit exilé.
Condamnation de Nestorius au concile d'Ephèse en 431
Condamnation de Nestorius au concile d'Ephèse par Charles-Antoine Bridan

Le foyer intellectuel des partisans de Nestorius est l'École théologique de Nisibe sous l'impulsion de Barsauma.
Point de vue en Orient

La doctrine christologique de l'Église de l'Orient a été formulée définitivement par le moine et théologien Babaï le Grand (v. 550-628), en des termes, d'ailleurs, qui s'écartent singulièrement de ce qu'on avait coutume de dénoncer comme l'« hérésie nestorienne » dans l'Église romano-byzantine (l'existence de deux « personnes » distinctes en Jésus-Christ). En fait, le désaccord se concentre sur le refus par les « nestoriens » du principe de la communicatio idiomatum (la possibilité d'attribuer à chaque nature du Christ ce qui relève de l'autre nature) : ainsi, les « nestoriens » refusent qu'on appelle la Vierge Marie Théotokos (Mère de Dieu) parce qu'elle n'est pour eux que la mère de l'homme Jésus, ou qu'on dise que « Dieu a souffert et a été crucifié » parce que seule la nature humaine de Jésus, selon eux, a subi ces épreuves (mais elle les a subies « unie à sa divinité », précise Babaï) ; les « nestoriens » pensent que cette « communication des idiomes » conduit au théopaschisme, qu'ils refusent.
Point de vue en Occident

Dans l'Empire romain d'Orient à l'instigation de Justinien se déroule la querelle dites des Trois Chapitres, contre les écrits de Théodore de Mopsueste, d'Ibas d'Édesse et de Théodoret de Cyr, accusés de nestorianisme. Elle aboutit en 553 à leur condamnation par le deuxième concile de Constantinople, malgré l'opposition du pape Vigile.

À la suite de la Réforme, des théologiens protestants ont été taxés de nestorianisme parce qu'ils refusaient de parler de Marie comme la Mère de Dieu, lui préférant le titre de Mère de Jésus.
Renouveau de l'approche sur le nestorianisme

Même si les opinions sur les « nestoriens » évoluèrent au fil des siècles, jusqu'à considérer, avec Bar-Hebraeus, évêque jacobite du XIIIe siècle1 que « nestoriens, jacobites et chalcédoniens ne combattent que pour les désignations de l'union » mais « qu'ils pensaient également bien au sujet de la Trinité et de la conservation sans mélange des natures dont le Christ est composé », ou avec Richard Simon, en 1711, que « le nestorianisme d'aujourd'hui n'est qu'une hérésie imaginaire »2, le nom de Nestorius resta, durant quatorze siècles, indéfectiblement synonyme d'hérésiarque3.

Ce n'est qu'à partir du début du XXe siècle, avec le développement des études orientales et la mise au jour de documents inconnus, que le portrait de Nestorius commença à se nuancer. La découverte, en particulier, du Livre d'Héraclide de Damas (une apologie que Nestorius écrivit alors qu'il était exilé en Égypte) amena le professeur Bethune-Baker4 à considérer que « Nestorius n'était pas nestorien ». Cette thèse n'étant pas partagée5 par tous pour autant.
Déclaration christologique commune avec l'Église catholique

Le dialogue interconfessionel entre l'Église catholique et l'Église apostolique assyrienne de l'Orient entrepris, depuis les années 1960, a abouti à la signature, le 11 novembre 1994, entre pape Jean-Paul II et le patriarche Mar Dinkha IV, d'une « Déclaration christologique commune » [archive] , qui clôt, pour leurs Églises, les différentes controverses liées à la querelle nestorienne.

Sur la question de la qualification de Marie, les deux Églises déclarent :

« Mais le même Verbe de Dieu, engendré par le Père avant tous les siècles, sans commencement selon sa divinité, dans les derniers temps est né d'une mère, sans père, selon son humanité. L'humanité à laquelle la bienheureuse Vierge Marie a donné naissance a été depuis toujours celle du Fils de Dieu lui-même. C'est la raison pour laquelle l'Église assyrienne de l'Orient prie la Vierge Marie en tant que « Mère du Christ notre Dieu et Sauveur ». À la lumière de cette même foi, la tradition catholique s'adresse à la Vierge Marie comme « Mère de Dieu » et également comme « Mère du Christ ». Les uns et les autres nous reconnaissons la légitimité et l'exactitude de ces expressions de la même foi et nous respectons la préférence de chaque Église dans sa vie liturgique et sa piété. »

Notes et références

↑ Cité par François Nau dans son introduction à la traduction du Livre d'Héraclide de Damas, de Nestorius, p. XXIII [archive].
↑ 'F. Nau, p. XXIII.
↑ cf. Eusèbe Renaudot, op. cité.
↑ F. Nau, p. XII.
http://www.persee.fr/doc/rebyz_1146-9447_1914_num_17_106_4147_t1_0286_0000_3 [archive]

Voir aussi
Articles connexes

Antiquité tardive
Nestorius
Concile d'Éphèse
Églises des deux conciles
Église de l'Orient
Ebionites
Monophysisme
Arianisme

Bibliographie

Louis Doucin, Histoire du nestorianisme, Paris : Jean Guignard, 1698 (éd. originale).
Eusèbe Renaudot, Perpétuité de la foi, tome III, Migne, 1841, livre I, chapitre V : « Des nestoriens... » [lire en ligne [archive] (page consultée le 27 octobre 2012)].
Jean-Pierre Valognes, Vie et mort des chrétiens d'Orient, Fayard, 1994.
Jean Étèvenaux, Histoire des missions chrétiennes, Éd. Saint-Augustin, Paris, 2004 (ISBN 2880113334) (Chap. V : les missions de l'Église de l'Est en Asie jusqu'au XIVe siècle)
Sébastien de Courtois, Chrétiens d'Orient sur la route de la Soie, dans les pas des nestoriens, La Table Ronde, octobre 2007.
Asahel Grant, Les Nestoriens ou les tribus perdues, Paris, Librairie de L.-R. Delay, 1843 (numérisé sur la Bibliothèque numérique Google).
Paul Pelliot, Chrétiens d'Asie centrale et d'Extrême-Orient [archive], T'oung Pao, 1914.
Dans La Christologie, entre dogmes, doutes et remises en question Collectif, (Actes de l'Université théologique libérale d'automne, Van Dieren, 2000) :
Frédéric Amsler, « Comment construit-on un hérétique ? » ;
Rémi Gounelle, « Les dessous de la réhabilitation d'un patriarche hérétique ».

Filmographie

Robert Alaux, Les Derniers Assyriens, une histoire des Chrétiens araméens, Lieurac Productions, Paris, [2003], film documentaire, 52 minutes.

Liens externes

Nestorius, Le Livre d'Héraclide de Damas [archive], trad. François Nau, sur Archives.
De Babylone à Pékin, l'expansion de l'Église nestorienne en Chine [archive] par Joseph Yacoub, Professeur de sciences politiques à l’université catholique de Lyon.
Le site nestorian.org [archive]
Nestorienne (Église) [archive] dans le Dictionnaire de théologie catholique.
(en) Nestorius and Nestorianism [archive], dans Catholic Encyclopedia.

RAPPORT DE
Y'BECCA
ET
DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
DANS LE CROIRE LAÏC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
 
Monophysisme, Nestorianisme, Croisades Cathares et Y'becca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisade de Feu Phase 1 (Junkatta) du 09/01 au 15/01
» Skyblog Sur Rébecca Dreyfus. Déborah (Debbie) Girard de PB
» De Montigny-Vallerand, Rébecca
» { VALENTINE'S DAY } yufeng x becca.?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: