La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ORGEUIL 2017: MACRON ET MELENCHON, LES NOUVEAUX "DIOGENE" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 5992
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: ORGEUIL 2017: MACRON ET MELENCHON, LES NOUVEAUX "DIOGENE" ?   Sam 15 Avr à 3:34

Nom de Diogène a été appliqué à un trouble du comportement caractérisé par involontaires négligence de soi et la thésaurisation. le désordre affecte les personnes âgées et n’a aucune relation avec rejet délibéré de Diogène de confort matériel.

Diogenes's name has been applied to a behavioural disorder characterised by involuntary self-neglect and hoarding. The disorder afflicts the elderly and has no relation to Diogenes's deliberate rejection of material comfort.

Quelle part faire à l’ÊTRE et au PARAÎTRE ?

Publié le 20 Décembre 2014 par Rive gauche in Edito

Être et paraître, ce ne sont pas que les apparences.

– L’être et le paraître jouent un rôle dans la vie de tous les jours. Il ne faut pas juger que sur le paraître.

– Notre mal-être ne provient-il pas du fait que nous paraissons être au lieu d’être ?

– Le paraître, n’est que le déguisement de son être, afin de ne pas être vulnérable.

– Le Paraître est une façon de se dissimuler.

– Puis-je être sans paraître?

– Le paraître n’influence-t-il pas son être ?

La pensée est ouverte. On repart avec plus de questions, c’est la science du doute.

– On ne vit qu’à travers le regard des autres très souvent. C’est frustrant.

– Quelqu’un qui a le sourire aux lèvres, c’est agréable, mais celui qui sourit tout le temps ne paraît pas sérieux.

– Il existe le délit de faciès dans tous les sens.

La philosophie classique a longtemps distingué entre l’être et le paraître comme on distingue le superficiel du profond. L’apparence, a toujours revêtu une grande importance. Nous avons besoin d’être appréciés, voire d’être aimés des autres. L’apparence détermine toujours une première opinion.

Faut-il opposer être et paraître ? Opposer de la même manière qu’on oppose le blanc et le noir, l’être serait le contraire du paraître.

Etre : lié à l’idée d'exister, subsister, en tout cas ce qui est authentique, ce qui demeure.

Paraître : lié à l’idée d’apparence, du visible, de la tromperie, ce qui paraît n’est pas, en tout cas n’est pas forcément vrai. Donc ne pas être soi-même, en réalité vivre dans l'apparat, se créer un personnage.

L’apparence est-elle donc ce qui cache l’être, ou bien sa manifestation extérieure ?

Que les apparences soient trompeuses, c’est ce que la tradition philosophique répète à loisir. On s’est donc habitué à distinguer le paraître et l’être comme on distingue la surface et la profondeur, comme on distingue le superficiel du profond. Diderot pensait que l’homme est un être fondamentalement ondoyant, et divers, aussi insaisissable que l’eau. Aussi faut-il dire avec force que la surface, l’apparence, l’extériorité sont au moins aussi souvent révélatrices que dissimulatrices.

Tout vêtement est un déguisement, c’est à dire moyen d’inventer une nouvelle guise, une nouvelle manière d’être. Il faudrait donc pour connaître un être aller au-delà de ce qu’il est extérieurement, apparemment, superficiellement.

L’enfant qui grandit commence à garder pour lui nombre de ses sensations, sentiments, affects. C’est ainsi qu’il devient homme, c’est-à-dire un être profond, possédant même trois niveaux de profondeur : ce qu’il montre de lui ; ce qu’il garde pour lui ; ce qu’il garde en lui. Bientôt, il jouera avec son apparence, s’efforçant de paraître autre qu’il n’est en vérité, jouant la sérénité quand il est inquiet, la joie quand il est triste, etc.

Paraître, c’est comparaître. Le regard d’autrui est à la fois ce que nous redoutons par-dessus tout et ce dont nous avons le plus grand désir. Comme le miroir d’ailleurs… Pourquoi allons-nous au miroir ? Pour apprendre quelle image de nous les autres ont usage.

Mais comme est éphémère cette prétendue apparence ! Tout miroir est déformant. nous nous découvrons beau en celui-ci, laid en celui-là. Il semble donc que même le miroir ne saurait nous permettre d’accéder à une image claire et définitive de nous-même, mais toujours en devenir, et trouble.

Il me faut donc paraître, paraître devant autrui, nous faire la proie de leur regard pour espérer nous connaître un peu mieux.

Il faut donc paraître pour être, même si paraître, c’est toujours comparaître, et donc prendre le risque de présenter une apparence qui, bien loin de révéler ce que nous sommes profondément, le cache.

Être et paraître. Ainsi être implique directement le fait d’exister alors que paraître le fait d’avoir l’air d’exister.

L'être s'appui sur ses valeurs propres et l'importance de trouver l'équilibre en soi. Etre vrai, naturel, sans masque, se sentir libre d’agir, libre de s’exprimer, oser un vrai « oui » ou un vrai « non...

Le paraître s'appui sur le regard des autres et sur leurs façons de nous positionner.

"Nous gagnerions plus de nous laisser voir tels que nous sommes, que d'essayer de paraître ce que nous ne sommes pas " François de La Rochefoucauld.

Rive Gauche
Ma philo : Quelle part faire à l’ÊTRE et au PARAÎTRE ?

RAPPORT DU
CITOYEN TIGNARD YANIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5992
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: ORGEUIL 2017: MACRON ET MELENCHON, LES NOUVEAUX "DIOGENE" ?   Sam 15 Avr à 3:35

paraître

Étymologie

(Xe siècle) Du latin parere, via une forme populaire parescere → voir parecer en espagnol. (Vers 980) pareistra (« paraîtra »).

Verbe

paraître \pa.ʁɛtʁ\ intransitif 3e groupe (conjugaison) (orthographe traditionnelle)

Être exposé à la vue, se faire ou se laisser voir, se manifester.
Tirez les cordes de votre arc jusqu’à vos oreilles, et abattez de vos traits tous ceux qui paraîtront sur le rempart. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
De temps en temps, un requin paraissait à la surface avec son cortège habituel de rémoras parasites et de poissons-pilotes. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
Notre hôte, absent au moment de notre arrivée, ne tarde pas à paraître et me fait l'accueil auquel je m'attendais de sa part. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 38)
Elle a été longtemps affaiblie par la maladie, mais il n’y paraît plus.
Sans qu’il y paraisse, il est fort riche.
Être mis en vente, en circulation, en parlant d’un livre, d’une publication.
Die Gleichheit parait sur quatre grandes pages : son tirage est faible : 4000 exemplaires en 1900. — (Annik Mahaim, Alix Holt & Jacqueline Heinen, Femmes et mouvement ouvrier: Allemagne d'avant 1914, Révolution russe, Révolution espagnole, Paris : Éditions La Brèche, 1979, p.50)
Briller, se distinguer, se faire remarquer.
Les jeunes gens veulent quelque chose qui paraisse, aiment les choses qui paraissent.
Sembler, avoir l’apparence.
La courte nuit d’été lui parut cependant interminablement longue. Il éprouvait une sensation désagréable d’insécurité et il s’imaginait, sans la moindre raison, que le jour la dissiperait. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 98 de l’éd. de 1921)
[…], la discussion ne paraissant point épuisée, ils continuèrent, dans le crépuscule qui tombait, à marcher en devisant, l’un le pot à la main, l’autre son parapluie sous le bras… — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
Dans l'intérieur, qui paraissait impraticable, des routes se sont miraculeusement ouvertes, parcourues aussitôt par des automobiles. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
Le Sapin (Abies pectinata) se rencontre aussi en Normandie ; sa spontanéité paraît certaine. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.86)
Céline Thiébault était alors une jeune fille « bienfaisante », une de ces grandes filles brunes qui paraissent vingt ans au lieu de quinze, de celles qu’à la campagne on compare volontiers à une pouliche et que les hommes, vieux et jeunes, détaillent avec une basse envie, un violent désir. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 19)
Se montrer dans un lieu ou dans certaines circonstances.
Tout à coup la porte opposée à celle par laquelle il était entré s’ouvrit, et deux pages parurent, portant des flambeaux […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. V)
Il appuya sur le bouton d’une sonnette. Un domestique en livrée parut aussitôt. — (André Dhôtel, Le Pays où l'on n’arrive jamais, 1955)

Note :

Ce verbe peut se conjuguer avec l’auxiliaire être ou avoir, sauf dans le sens « avoir l’apparence », où il utilise toujours avoir.
Dans le sens 1, la langue moderne préfère apparaître, qui se conjugue avec être.

Variantes orthographiques

paraitre (orthographe rectifiée de 1990)

Synonymes

(Être exposé à la vue) apparaître

Apparentés étymologiques

apparaître, apparaitre
comparaître, comparaitre
transparaître, transparaitre

Traductions
[Enrouler ▲]±Être exposé à la vue

Anglais : appear (en), materialize (en), come into sight (en), emerge (en)
Espagnol : parecer (es)
Islandais : koma í ljós (is)
Norvégien : komme til syne (no), vise seg (no)
Occitan : paréisser (oc)
Russe : показываться (ru), появляться (ru), проявляться (ru)
Same du Nord : ihtit (*), almmustuvvat (*)
Suédois : framträda (sv), uppträda (sv), visa sig (sv)

Ajouter une traduction en :

Plus

[Enrouler ▲]±Être mis en vente dans le cas d'un livre

Norvégien : komme ut (no)
Russe : выходить в свет (ru)
Same du Nord : almmustuvvat (*)
Suédois : utkomma (sv), komma ut (sv)

Ajouter une traduction en :

Plus

[Enrouler ▲]±Briller, se distinguer

Russe : блистать (ru)
Suédois : lysa (sv)

Ajouter une traduction en :

Plus

[Enrouler ▲]±Sembler, avoir l'apparence

Anglais : appear to be (en), seem (en), look (en), look like (en)
Chinois : 好像 (zh) (hǎoxiàng)
Danois : forekomme (da), se ud (da)
Espagnol : sembar (es), parecer (es)
Espéranto : ŝajni (eo)
Féroïen : tykja (fo)
Islandais : þykja (is)
Norvégien : se ut (no), forekomme (no), late som (no)
Russe : казаться (ru)
Same du Nord : orrut (*)
Suédois : synas (sv), tyckas (sv), förefalla (sv)

Ajouter une traduction en :

Plus

Traductions à trier
[Enrouler ▲]±

Afrikaans : lyk (af), skyn (af), verskyn (af)
Albanais : dukem (sq)
Allemand : scheinen (de), aussehen (de), erscheinen (de), zum Vorschein kommen (de), sich zeigen (de), auftauchen (de), zutage treten (de), an den Tag kommen (de), ans Licht kommen (de), als … dastehen (de)
Anglais : act (en), perform (en)
Catalan : figurar (ca), semblar (ca), aparèixer (ca)
Espagnol : parecer (es), figurársele (es), parecer (es), aparecer (es)
Espéranto : vidiĝi (eo), aspekti (eo), aperi (eo)
Féroïen : síggja út (fo), koma (fo)
Finnois : näyttää (fi), tulla näkyviin (fi)
Frison : skine (fy), ferskine (fy)
Gaélique écossais : coimhead (gd)
Grec : φαίνομαι (el), εμφανίζομαι (el)
Hongrois : feltűnik (hu), megjelenik (hu)
Italien : parere (it), parere (it), apparire (it)
Latin : apparere (la), comparere (la)
Maya yucatèque : hook’ol (*)
Néerlandais : lijken (nl), overkomen (nl), schijnen (nl), toeschijnen (nl), voorkomen (nl), zich vertonen (nl), zichtbaar worden (nl), er uitzien (nl), het uiterlijk hebben van (nl), er uitzien als (nl), opdagen (nl), opdraven (nl), te voorschijn komen (nl), uitkomen (nl), verschijnen (nl)
Papiamento : parce (*), aparesé (*)
Polonais : zdawać się (pl), wyglądać (pl), mieć wygląd (pl), pojawiać się (pl)
Portugais : mostrar (pt), parecer (pt), afigurar (pt), aparecer (pt), publicar (pt), divulgar (pt)
Roumain : părea (ro), apărea (ro), se arăta (ro), se ivi (ro)

Ajouter une traduction en :

Plus

Nom commun
Singulier Pluriel
paraître paraîtres
\pa.ʁɛtʁ\

paraître \pa.ʁɛtʁ\ masculin (orthographe traditionnelle)

Apparence.
Ni le choix de ses amis ni celui des mets n'étaient faits par la vanité : car en tout il préférait l'être au paraître. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, IV. L'envieux, 1748)

ORGEUIL 2017: MACRON ET MELENCHON, LES NOUVEAUX "DIOGENE" ?

RAPPORT
DE
Y'BECCA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 5992
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: ORGEUIL 2017: MACRON ET MELENCHON, LES NOUVEAUX "DIOGENE" ?   Mar 18 Avr à 9:39


Manifeste du dégagisme
par le Collectif MANIFESTEMENT
« Ben Ali, dégage ! » Ce cri, qui a eu raison de l’autocrate tunisien et qui fait tache d’huile dans tout le Proche-Orient, et jusqu’en Chine en passant par la Grèce, l’Espagne et l’Italie, marque une rupture dans l’histoire des insurrections populaires. Pour la première fois – mais est-ce vraiment la première ? –, il ne s’agit pas de prendre le pouvoir mais de déloger celui qui le détient, de vider la place qu’il occupe. Dans une révolution, le vide est impensé comme tel : la vacance du pouvoir est nulle puisque la destitution de l’ancien pouvoir et l’institution du nouveau sont un seul et même mouvement. Le leader révolutionnaire est une icône inconcevable dans un mouvement dégagiste. À l’idéalisme professionnel et souvent naïf du révolutionnaire succède le réalisme créateur du dégagiste désillusionné, mais vacciné. Il n’est, désormais, de chaise qu’éjectable. Même si l’alternative transitoire à l’occupation de la chaise reste vague, le temps de la contemplation vigilante de ce vide – le temps dégagiste par excellence, un temps de haute mais riche incertitude, qui fait trembler les places boursières – aura suffi à enraciner dans les consciences politiques ainsi affûtées une méfiance salutaire à l’endroit de celui qui planera autour de la chaise laissée vide. Un pas décisif vers la protodémocratie. On l’a compris, le Manifeste du DÉGAGISME n’a rien à voir avec l’« absence de gouvernement » qui règne en Belgique depuis le 13 juin 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ORGEUIL 2017: MACRON ET MELENCHON, LES NOUVEAUX "DIOGENE" ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
ORGEUIL 2017: MACRON ET MELENCHON, LES NOUVEAUX "DIOGENE" ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présidentielle 2017 : le programme d'Emmanuel Macron
» Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?
» Bientôt des nouveaux sièges Maxi Cosi?
» les nouveaux profiteurs
» Mes nouveaux achats, dont Venomous Villains !! :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: