La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ex-urss ou échange.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: L'ex-urss ou échange.   Lun 12 Jan à 8:23

We wish to confirm you with full cooperate responsibility that we are end
seller ready, willing and able to transact and sell the commodities,
with the following specifications, terms and condition.

Sales and purchases will be based on the following procedures:
The product is used Train Rail Scrap with the specification of R50 &
R65 as confirmed to the ISRI codes.

Manufactured in Russia & Ukraine.
The origin is South Africa.
Quantity: 360,000 MT (Three Hundred and Sixty Thousand Metric Tons)
Contract period: Twelve Months.
Price: USD $ 125 per Metric Ton FOB.
Payment Terms: with only POF we will deliver the goods and there will
be no up-front payment of any sort until delivery to your port. The
POF will come as pre-advised (MT760) to our bank which seller will
present to buyer as his nominated bank account.
If you confirm willing, ready, we will send you the verbiage of POF.
Inspections: By buyer and at the port of loading by SGS for clear and
clean of the quantity of the goods loaded on board vessel.



Chemical Composition: International Standard as follows:

R50.67kg/m COST 7173-75

C:0. 67-0.8%

Mn:0. 75-1.05%

Si:0. 13-0.28%

P: max. 0.035%

S: max. 0.045%

Ar: max. 0.15%

R65-64.72kg/m COST 8165-75

C: 0.6-0.082%

N: 0.75-1.05%

Si: 0.13-0.28%

P: max. 0.035%

S: max. 0.045%

Ar: max. 0.15


Please confirm if you are willing to close down the contract as to
enable us schedule and arrange for your urgent trip to South Africa
for inspections of the material and signing of the contract with us.


Finally, be informed that upon your acceptance to this offer, we will
be providing you with all the related documents for your perusals
before coming down to South Africa for the signing of the contract
with us.


Contact person:

(Engr. Jeff Radebe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Réponse N°2 ou échange   Lun 12 Jan à 8:29

We wish to notify you that the UNITED NATIONS has agreed
to compensate some selected individuals.

Following the economic recovery process. Read the attached document carefully
regarding your Compensation draft from the United Nation Organization.

Best Regards,

Paul Wilbur
(UN Public Announcer)

ENC: Russie et Ukraine...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Guerre Froide depuis Berlin ou Expressions Laïques.   Mer 14 Jan à 9:41

Appel des Chrétiens d'Orient, D'occident et de l'Asie centrale pour tous et droit à la lecture et la lecture dans tous les établissements laique, religieux et mixte dans les droits instaurer de la Cinquième Constitution de la République de France ou La cinquième République:

Bien cher lecteur de ZENIT,
La circulation globale et instantanée des informations nous rend aujourd’hui plus conscients de la souffrance du monde, du nombre de problèmes que l’humanité doit affronter.
Tentons de faire une liste:
-- la pauvreté de millions de personnes qui vivent dans la misère et ne connaissent que la souffrance et l’exploitation;
-- la pauvreté encore plus profonde de ne pas connaître le Christ, qui, selon Mère Teresa de Calcutta, est “la première pauvreté des peuples” et elle n’épargne aucune région de la terre;
-- les guerres;
-- les injustices, la crise morale et les “structures de péché” qui peuvent aussi donner l’impression d’être inéluctables et impossibles à extirper du monde dans lequel nous vivons;
-- l’agression contre la vie humaine, de sa conception à sa fin naturelle;
-- la crise de la famille, cellule fondamentale et irremplaçable d’une société saine et prospère;
-- le relativisme culturel et moral qui fait perdre le sens de la recherche de la vérité et de son existence;
-- le rapport déséquilibré et myope avec la nature, parfois sauvagement exploitée, parfois “idolâtrée”et paradoxalement objet de bien plus d’attentions que l’être humain;
-- les personnes qui souffrent de maladies;
-- un développement scientifique et technologique qui veut avancer à tout prix et dans toutes les directions possibles, sans se poser aucunement ce problème qu’au contraire l’éthique des comportements humains doit imposer des limites;
-- les chrétiens qui meurent martyrs encore aujourd’hui dans tant de régions du monde pour porter témoignage au Christ;
-- l’agressivité, l’hostilité et la censure qui sont parfois réservées au Pape et ux l’Eglise dans son annonce du message de vérité et d’amour de l’Evangile;
-- la crise économique qui semble effacer l’espérance de l’horizon de tant de personne.
Face à tout cela, comment nous situons-nous, chrétiens ou non, nous qui aimons ZENIT?
Comme l’indique le Concile Vatican II dans “Gaudium et Spes”, le monde nous présente des motifs de tristesse, mais aussi des motifs de joie, et donc des semences de vie, de vérité et d’amour, souvent silencieuses, cultivées par des personnes de bonne volonté dans toutes les régions de la planète, et qui construisent le Règne de Dieu.
Qu’il y ait des persécutions, de problèmes, des souffrances, des injustices est très affligeant et touche profondément notre sensibilité humaine, mais à chaque époque de l’histoire, l’humanité a dû affronter et surmonter de graves problèmes.
A nous d’affronter ceux d’aujourd’hui!
Nous sommes convaincus que ce dont on a besoin c’est d’un grand message d’espérance!
C’est un message dans lequel tous les hommes puissent se sentir rassemblés dans la grande battaille-mission qui n’est pas celle du frère contre son frère, mais celle de tous et de chacun contre le mal.
C’est un message que des foules de femmes et d’hommes de bonne volonté ne se lassent pas d’annoncer dans le monde entier, comme l’Eglise, le Saint-Père, et les chrétiens qui cherchent à mettre l’Evangile en pratique.
Le grand message d’espérance, c’est le Christ lui-même!
C’est le message et l’expérience du Christ qui brise la glace, balaie le mal, transforme la vie des personnes… le reste vient ensuite: la croissance humaine et spirituelle personnelle et de sociétés entières.
Comment diffuser ce message si personne ne l’annonce?
Telle est la mission de ZENIT. C’est notre mission.
Il est vrai que nous affrontons de nombreuses difficultés, mais il est aussi vrai que justement là où il y a dégradation et vide de valeurs, les hommes ont une grande soif du Christ et de son enseignement.
Et en même temps, le monde d’aujourd’hui nous offre tant de possibilités!
Nous voulons utiliser de la façon la plus efficace possible les instruments offerts par la technologie pour diffuser dans tous les coins du monde le message du Pape, de l’Eglise, des chrétiens et des hommes de bonne volonté du monde entier.
Devant ces défis, nous voulons êtres des acteurs.
Vous l’êtes certainement déjà, par votre travail et par vos sacrifices quotidiens.
Aujourd’hui, nous vous proposons d’être des acteurs avec un “plus” par rapport à ce que vous faites déjà.
Aidez nous personnellement à poursuivre la mission de ZENIT!
C’est pourquoi nous vous demandons une participation. Vous pouvez nous l’adresser en utilisant ce lien:
http://www.zenit.org/french/don.html
Votre aide ira aussi aux lecteurs qui ne peuvent pas se permettre de faire un don, et donnera à ZENIT de pouvoir continuer et d’atteindre encore davantage de personnes que les 500.000 lecteurs qui reçoivent en ce moment le service par courrier électronique.
Si vous en êtes convaincus, faites un don maintenant!
Une très cordiale salutation.
L’équipe de Zenit.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Expréssion Laïque ou Hommage à la liberté de culte


PS: L'expréssion Laïque est sans Dieu mais elle ne doit pas enlever l'âme d'une croyance désigné l'homme, le prophête, l'esprit, la naissance, le culturel de Dieu et ses enfants croyant ou incroyant. Voilà L'Heritage que perçue La Constitution de 1958 est qui nous permet dans l'adversité de permettre à tous hommes et Femmes devant la République et le vote, de vivre malgré les guerres, les meurteres, les erreurs et les vols. La Justice n'est pas aveugle savoir entendre s'est savoir écouter même si cela demande patience et douleurs pour les victimes et les citoyens qui parcourent les salles d'audiences pour des raisons diverses mais aussi dramatique les unes que les autres car malgré les plaintes, la patience s'est de savoir entendre et trancher malgré l'adversité car le code pénal peut être modifier mais il doit être respecter malgré les appels au secours venant de tous les Horizons: Voilà la grandeur d'une Démocratie Constitutionnelle Républicaine et Princière Prénommée La France.

Monsieur Tignard Yanis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: L'aprés-URSS   Sam 17 Jan à 4:19

ROME, Mardi 5 juillet 2011 (ZENIT.org) – Un prêtre diocésain mexicain, le père Marco Antonio Durán Romero, a été tué vendredi dernier dans une fusillade ayant éclaté non loin de sa paroisse à Matamoros, dans l'État de Tamaulipas, à la frontière avec les États-Unis.
Selon une information de l’agence Fides, le prêtre se trouvait à bord de sa voiture lorsqu’il s’est trouvé pris entre les feux de militaires et d’un groupe armé. Atteint par une balle il a été transporté à l’hôpital mais est décédé peu de temps après.
La mort du père Marco s’ajoute à celle de « tant d’autres victimes innocentes de la violence et du climat d’insécurité qui règne dans les États et villes de notre pays », souligne l’administrateur du diocèse de Matamoros, dans un communiqué rapporté par l’organe d'information des Oeuvres pontificales missionnaires. Il fait état également de la souffrance de nombreuses familles qui ont à supporter « douleur, destruction, peur et mort » sur leur territoire.
« Le père Marco n’est pas seulement une autre victime de la haine entre frères, poursuit le communiqué, il est un homme choisi pour servir le peuple de Dieu sur cette terre maculée de sang. Son sang représente une voix qui crie au ciel demandant compassion et paix pour notre peuple ; qui invite fidèles et citoyens à continuer à prier et agir pour la justice et la paix ».
Je souhaite envoyer cette information á un ami
Retour à la page initiale
Les évêques d’Amérique centrale et du nord inquiets pour les migrants

Ils appellent les gouvernements à agir de manière plus ferme

ROME, Mardi 5 juillet 2011 (ZENIT.org) – Les évêques catholiques d’Amérique centrale et du nord et des Caraïbes ont fait part de leur profonde inquiétude pour la situation des migrants et les désagréments qu’ils continuent de subir dans toute la région.
Les évêques responsables de la pastorale des migrants dans leurs pays respectifs se sont réunis en juin à San José (Costa Rica) pour analyser la situation avec le soutien d’experts en matière d’émigration (religieux et laïcs). Ils ont ensuite adresser un appel à leurs gouvernements respectifs afin qu’ils prennent des dispositions légales visant à couvrir les besoins essentiels des migrants et à les protéger de nombreux abus.
« Témoins de la grande souffrance que vivent les migrants de nos pays, qui sont victimes d’exploitation et d’abus de la part de divers sujets (fonctionnaires publics, employeurs sans scrupules et organisations criminelles), soulignent-ils dans leur document final, nous demandons encore une fois à nos gouvernements de prendre leurs responsabilités ».
Les évêques demandent en particulier « attention et protection pour les familles, les femmes et les enfants ».
Au cours de leur réunion, les évêques ont débattu de graves questions comme : l’augmentation de la violence dans les enlèvements des migrants par le crime organisé, l’augmentation des rapatriements entre les États-Unis et le Mexique, le drame de la traite des êtres humains, celui de la disparité économique, les effets de la mondialisation sur les personnes et la multiplication des menaces faites aux agents de la pastorale des migrants dont l’objectif est de veiller au respect des droits de l’homme ».
Les évêques ont enfin appelé leurs gouvernements à modifier ou abolir des lois « injustes et inhumaines, qui provoquent la séparation des familles de migrants, des arrestations arbitraires et des atteintes à la vie ».
Je souhaite envoyer cette information á un ami
Retour à la page initiale
Canada : Diagnostiquée en état de mort cérébrale, une femme se réveille

Refus de don d’organes…

ROME, Mardi 5 juillet 2011 (ZENIT.org)–« Diagnostiquée en état de mort cérébrale, une femme se réveille », titre « Gènéthique », la synthèse de presse de la fondation Jérôme Lejeune.
« Au Canada, une femme s’est réveille après avoir été diagnostiquée en état de mort cérébrale.
« Agée de 76 ans, Madeleine Gauron avait été hospitalisée à l’hôpital Sainte Croix de Drummondville pour une inflammation de la gencive. S’étant étouffée en consommant des aliments solides, la vieille dame tombe dans le coma, après des manœuvres de réanimation cardiaque inappropriées. Le personnel médical contacte alors ses proches et leur déclare que leur parente est en état de mort cérébrale, et qu’il n’y a plus d’espoir. Il leur demande aussi si la défunte était favorable au don d’organe, l’équipe ayant notamment besoin de "ses yeux" pour un autre patient.
« La famille, pourtant favorable au don d’organe lorsque les analyses médicales prouvent sans ambigüité le décès de la personne, s’oppose à la demande du corps médical devant l’irréalisme de la situation. Le lendemain, ils apprennent avec stupeur que leur parente s’est réveillée. "On n’en revenait pas, témoigne son fils, elle n’était pas morte. Si on avait décidé de donner ses organes, on l’aurait tuée…".
« La vieille dame est aujourd’hui capable de manger, parler et marcher et a tout de suite reconnu ses proches. Sa famille souhaite à présent lui faire pratiquer un scanner cérébral afin d’évaluer les séquelles de cet incident. Elle va également entamer des poursuites judiciaires contre l’hôpital ».
Sources :Canoe.ca (Audrey Ruel-Manseau)29/06/2011 – Cyperpresse.ca 30/06/2011 – La Tribune (Jean-Pierre Boisvert)30/06/2011 – Journalexpress.ca(Lise Tremblay)30/06/2011
Je souhaite envoyer cette information á un ami
Retour à la page initiale
Royaume Uni : Une marche pour la protection des chrétiens au Pakistan

6.000 signatures remises au 10, Downing Street

ROME, Mardi 5 juillet 2011 (ZENIT.org) – Plus de 6.000 signatures ont été déposées samedi 2 juillet à Londres au bureau du premier ministre britannique, pour demander que le Royaume Uni agisse de manière plus ferme pour défendre les chrétiens et les autres minorités au Pakistan.
La pétition a été présentée par une délégation œcuménique. Neville Kyrke-Smith, directeur pour le Royaume Uni de l’association internationale Aide à l'Église en détresse (AED), qui apporte son soutien aux chrétiens persécutés et souffrants, faisait partie de la délégation.
La visite à la résidence du premier ministre a été suivie d’une marche de protestation contre les violations des droits de l’homme au Pakistan.
Les autorités pakistanaises sont vivement critiquées pour leur inaction face aux abus de la loi sur le blasphème dans le pays. Celle-ci impose en effet des peines très lourdes dont la peine capitale et la prison à vie pour offenses contre l’islam.
Au début de l’année, le gouverneur du Punjab Salman Taseer et le ministre fédéral pour les minorités Shahbaz Bhatti ont été tués pour avoir critiqué cette loi et la violence et qui en découle.
Des représentants sikhs, hindous et musulmans ont pris part à la marche de samedi. « Aidez-nous à changer la loi sur le blasphème, qui conduit à tuer », a déclaré le responsable de l’AED en quittant les bureaux du ministère.
La marche de samedi a rassemblé plus de 300 personnes qui ont également prié avant de défiler et prononcer des discours sous les fenêtres du Haut-Commissariat pour le Pakistan à Lowndes Square.
Parmi les signatures de la pétition, l'on trouve celle du cardinal Keith O’Brien, archevêque de St Andrews et Édimbourg.
Pour plus d’informations : www.acnuk.org/petition
Je souhaite envoyer cette information á un ami
Retour à la page initiale
ACERAC : Les défis de l'Église en Afrique centrale aujourd'hui

Du 3 au 10 juillet, 200 évêques dans la capitale gabonaise

ROME, Mardi 5 juillet 2011 (ZENIT.org) – Du 3 au 10 juillet quelque 200 évêques sont réunis au Gabon pour analyser les défis qui se posent aujourd'hui à l'Eglise en Afrique centrale. Leur objectif : examiner les fruits des décisions prises lors des trois dernières assemblées plénières sur la femme, les jeunes, la gestion des biens temporels.
La 9ème assemblée plénière de l’Association des conférences épiscopales de la région d’Afrique centrale (ACERAC) se déroule à Libreville, capitale du Gabon.
C'est Mgr Timothée Modibo Nzockena, évêque de Franceville, président de la Conférence épiscopale du Gabon et président de l’ACERAC, qui a ouvert officiellement les travaux de l’assemblée, ce lundi.
La messe d'ouverture avait quant à elle été présidée dimanche par Mgr Basile Mve Engone, archevêque de Libreville. Commentant les lectures du jour, celui-ci avait exhorté les évêques à demander « la grâce » de prendre sur eux « le joug de Jésus doux et humble de cœur, pour retrouver la paix intérieure, le réconfort dans les difficultés et la paix » dans leurs rapports avec les autres.
Sont présents à cette assemblée, outre les nonces au Gabon et au Congo, les archevêques, évêques et ordinaires du Cameroun, de Centrafrique, du Congo, de Guinée Équatoriale et du Tchad.
Les conférences épiscopales y exposeront les fruits des « résolutions, recommandations et décisions » prises lors des trois dernières assemblées plénières : « les femmes dans la société et dans l'Église » (Malabo 2002), « Les jeunes dans la société et dans l'Église » (Ndjamena 2005) et « Pour une meilleure gestion des biens temporels dans l'Église » (Bangui 2008).
« Un travail titanesque » a déclaré aux journalistes le secrétaire général de l’ACERAC, l’abbé Mesmin Prospère Massengo en commentant « l'état des lieux » auquel vont se livrer les pasteurs d’Afrique centrale.
Pour plus de détails : http://www.eglisecatholique.ga
Je souhaite envoyer cette information á un ami
Retour à la page initiale
En bref
Malaisie : Le Premier ministre rencontrera le pape à Castel Gandolfo le 18 juillet

Vers l’établissement de relations diplomatiques

ROME, Mardi 5 juillet 2011 (ZENIT.org)–Le Premier ministre de Malaisie rencontrera le pape à Castel Gandolfo le 18 juillet et évoquera sans doute l’établissement de relations diplomatiques, rapporte « Eglises d’Asie », l’agence des Missions étrangères de Paris.
Selon le site Internet The Malaysian Insider du 4 juillet, une source proche du gouvernement indique que la visite de Najib Razak est « privée » dans la mesure où le Saint-Siège et la Malaisie n’entretiennent pas de relations diplomatiques. Najib Razak sera toutefois accompagné du ministre des Affaires étrangères ainsi que de l’archevêque catholique de Kuala Lumpur, Mgr Murphy Pakiam. Selon cette même source, l’entretien entre le pape et le Premier ministre pourrait notamment porter sur l’établissement plein et entier de relations diplomatiques entre le Saint-Siège et la Malaisie. Pour l’heure, le Saint-Siège n’est représenté en Malaisie que par un « délégué apostolique », Mgr Leopoldo Girelli, qui réside à Singapour, et dont les visites en Malaisie, du fait de son titre, ne peuvent s’adresser qu’à l’Eglise locale. Si les deux Etats décidaient d’établir des relations diplomatiques pleines et entières, le Saint-Siège serait représenté auprès du gouvernement malaisien par un « nonce apostolique ».
Pour lire l'ensemble de la dépêche, cf. eglasie.mepasie.org
Je souhaite envoyer cette information á un ami
Retour à la page initiale
ZENIT est une agence d'information internationale.

Pour annuler votre abonnement cliquez sur http://www.zenit.org/french/unsubscribe.html

Nous vous invitons à visiter notre site à l'adresse http://www.zenit.org

Pour nous envoyer une information ou un communiqué, cliquez sur http://www.zenit.org/french/information.html

Pour une autorisation de reproduction, http://www.zenit.org/french/reproduction.html

Pour changer d'adresse e-mail, cliquez sur http://www.zenit.org/french/unsubscribe.html(pour supprimer votre ancienne adresse) puis cliquez sur http://www.zenit.org/french/subscribe.html (pour enregistrer votre nouvelle adresse)

Pour offrir un abonnement à Zenit, cliquez sur http://www.zenit.org/french/cadeau.html

Pour faire un don à Zenit, cliquez sur http://www.zenit.org/french/don.html

* * * * * * * * * * * * * * * *

(c) Innovative Media Inc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: L'ex-urss ou échange.   Ven 1 Juil à 8:47

La bataille de la Somme désigne une confrontation opposant les Britanniques et les Français aux Allemands en 1916, dans le nord de la France, lors de la Première Guerre mondiale, dont ce fut l'une des batailles les plus sanglantes.

Conçue en décembre 1915, par Joffre, commandant en chef des armées françaises, l'offensive de la Somme dut être amendée du fait du déclenchement de la bataille de Verdun, le 21 février 1916. Foch fut chargé par Joffre de sa mise en œuvre. Les Français, qui devaient fournir l'effort principal, durent, en fin de compte, le confier aux Britanniques.

Ce fut la première offensive conjointe franco-anglaise de la Grande Guerre. Les forces britanniques lancèrent là leur première opération d’envergure, et tentèrent avec les troupes françaises de percer à travers les lignes allemandes fortifiées sur une ligne nord-sud de 45 km proche de la Somme, dans un triangle entre les villes d'Albert du côté britannique, Péronne et Bapaume du côté allemand.

Il s'agit de l'une des batailles les plus meurtrières de l'histoire (hors victimes civiles), avec parmi les belligérants environ 1 060 000 victimes, dont environ 442 000 morts ou disparus. La première journée de cette bataille, le 1er juillet 1916, fut, pour l'armée britannique, une véritable catastrophe, avec 58 000 soldats mis hors de combat dont 19 240 morts.

La bataille prit fin le 18 novembre 19163. Le bilan fut, sur le plan militaire, peu convaincant. Les gains de territoires pour les Alliés furent modestes, une douzaine de kilomètres vers l'est tout au plus, le front ne fut pas percé. Les combats usèrent les adversaires, sans vainqueurs ni vaincus.

La bataille de la Somme se singularise, cependant, par deux innovations :

sur le plan militaire, par l'utilisation, pour la première fois sur un champ de bataille, d'une arme nouvelle, le char d'assaut ;
par l'utilisation du cinéma à des fins de propagande. Pour la première fois, un film, La Bataille de la Somme, saisit une grande partie des horreurs de la guerre moderne en incluant des images tournées lors des premiers jours de la bataille.

Ces événements furent également couverts par des photographes et peintres, comme François Flameng, peintre officiel des armées françaises, dont les nombreux croquis et dessins de ces événements parurent dans la revue L'Illustration.

La mémoire collective des Français n'a pas gardé trace de la bataille de la Somme tandis que celle-ci tient une large place dans la mémoire collective des Britanniques, des Canadiens, des Australiens et des Néo-Zélandais. Le 1er Juillet est une journée de commémoration sur les principaux lieux de mémoire du Commonwealth dans le département de la Somme de même que l'ANZAC Day, le 25 avril.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ex-urss ou échange.   Aujourd'hui à 16:50

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ex-urss ou échange.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bain et change dans une petite salle de bain...
» Je change tout le temps d'avis...
» Bon plan Réunions troc/échange à domicile
» Pipi lors du change...
» pour que la balle change de couleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: