La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Sam 12 Nov à 3:29

Gitana, une entreprise audacieuse au service d’une passion
Gitana Team - 04/11/2016
Le Vendée Globe 2016-2017 est lancé, marquant une nouvelle étape majeure de l'histoire du Gitana Team. A la base de cette aventure, se trouve une passion de plus de 140 ans qui n’a jamais quitté la famille Rothschild et le groupe Edmond de Rothschild dans son sillage.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t158-le-suicide-la-raison-la-morale-la-vie-et-y-becca
Suivez Sébastien Josse, skipper du Mono60 Edmond de Rothschild, en direct tout au long du Vendée Globe

Cette passion, si elle est fondamentale, ne peut cependant suffire à expliquer les succès et la pérennité de l’équipe. Le Gitana Team est une entreprise structurée et innovante, qui rassemble des experts de haut niveau dans un but précis : la performance sur le long terme.
Un engagement au long cours

En 2000, Benjamin de Rothschild a pris la décision de créer le Gitana Team et de se lancer sur le circuit de compétitions multicoques ORMA, en reprenant l'ex-Elf Aquitaine III, rebaptisé Gitana 9. L’objectif était de perpétuer la passion familiale pour la voile sportive en l’inscrivant dans une logique de compétition de haut niveau. Aujourd´hui, Gitana 16 est sur la ligne de départ du Vendée Globe, la seule course autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance. Ces 16 dernières années furent le condensé des aventures que toute entreprise au long cours connaît ; des moments de joie intense, entrecoupés de défis relevés grâce à une volonté de fer et des experts rassemblés autour d’une stratégie commune.

Rothschild Frères était la banque historique de la branche française de la famille Rothschild. Fondée en 1817 à Paris, elle est devenue Banque Rothschild en 1967 puis Compagnie européenne de Banque à sa nationalisation en 1982. Cédée dans un premier lieu au Crédit commercial de France (CCF), elle a été revendue en 1991 à la banque Barclays.

Sommaire

   1 Historique
   2 Personnalités liées
       2.1 Personnes liées à Rothschild Frères
       2.2 Personnes liées à la Banque Rothschild
   3 Articles connexes
   4 Sources
   5 Liens externes

Historique
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

James de Rothschild fonde en 1817 à Paris la banque Rothschild frères.

La Banque Rothschild est nationalisée par le gouvernement socialiste de Pierre Mauroy, sous le président François Mitterrand, en février 1982.
Personnalités liées
Personnes liées à Rothschild Frères

   Lazare Richtenberger (1792-1853), banquier, représentant Rothschild Frères en Belgique.
   Samuel Lambert (1806-1875), banquier belge, représentant Rothschild Frères en Belgique.
   Léon Lambert (1851-1919), banquier belge, représentant Rothschild Frères en Belgique.

Personnes liées à la Banque Rothschild

   Georges Pompidou (1911-1974), homme d'État français et ancien président de la République française (1969-1974), directeur de la Banque Rothschild (1956-1958).
   Emmanuel Macron (1977), haut fonctionnaire et ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique dans le gouvernement Manuel Valls II (depuis 2014), banquier d'affaires chez Rothschild & Cie Banque. (2008-2012).

Articles connexes

   Rothschild & Cie, banque fondée en 1983

Sources

   Bertrand Gille, Histoire de la maison Rothschild, Droz, 1965, 1967
   Maurice Druon, Ces Messieurs de Rothschild 1817-1967, 1967

Liens externes

   Archives nationales : Fonds Rothschild : Banque Rothschild Frères à Paris et Famille Rothschild


Dernière édition par yanis la chouette le Sam 12 Nov à 3:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Sam 12 Nov à 3:30

Georges Pompidou Prononciation du titre dans sa version originale Écouter, né le 5 juillet 1911 à Montboudif (Cantal) et mort le 2 avril 1974 dans le 4e arrondissement de Paris, est un haut fonctionnaire et homme d'État français. Il est président de la République française du 20 juin 1969 au 2 avril 1974.

Agrégé de lettres, maître des requêtes honoraire au Conseil d'État et ancien directeur général de la Banque Rothschild, il devient membre du Conseil constitutionnel de 1959 à 1962, puis occupe, durant la présidence de Charles de Gaulle, la fonction de Premier ministre du 14 avril 1962 au 10 juillet 1968.

Il est élu président de la République française, lors de l'élection présidentielle de 1969, avec 58,21 % des suffrages exprimés, face à Alain Poher, le 15 juin 1969. Il exerce la fonction de président de la République du 20 juin 1969, jusqu'à sa mort, le 2 avril 1974. Il reste, à ce jour, l'unique président de la Ve République dont le mandat a été interrompu par la mort.

Président de la République française
20 juin 1969 – 2 avril 1974
(4 ans 9 mois et 13 jours)
Élection 15 juin 1969
Premier ministre Jacques Chaban-Delmas
Pierre Messmer
Prédécesseur Charles de Gaulle
Alain Poher (intérim)
Successeur Alain Poher (intérim)
Valéry Giscard d'Estaing
Premier ministre français
14 avril 1962 – 10 juillet 1968
(6 ans 2 mois et 26 jours)
Président Charles de Gaulle
Gouvernement Pompidou I, II, III et IV
Législature Ire, IIe, IIIe et IVe
Prédécesseur Michel Debré
Successeur Maurice Couve de Murville
Député de la 2e circonscription du Cantal
11 juillet 1968 – 15 juin 1969
(11 mois et 4 jours)
Législature IVe
Prédécesseur Jean Sagette
Successeur Pierre Raynal
5 mars 1967 – 6 mai 1967
(2 mois et 1 jour)
Législature IVe
Prédécesseur Jean Sagette
Successeur Jean Sagette
Membre du Conseil constitutionnel
5 mars 1959 – 14 avril 1962
(3 ans 1 mois et 9 jours)
Prédécesseur Fonction créée
Successeur Bernard Chenot
Biographie
Nom de naissance Georges Jean Raymond
Pompidou
Date de naissance 5 juillet 1911
Lieu de naissance Montboudif, Cantal, France
Date de décès 2 avril 1974 (à 62 ans)
Lieu de décès 4e arrondissement de Paris,
France
Nature du décès Maladie de Waldenström
Nationalité Française
Parti politique UNR, UDR
Conjoint Claude Cahour
Enfants Alain Pompidou (adoptif)
Diplômé de École normale supérieure
École libre de sciences
politiques
Profession Enseignant
Universitaire
Haut fonctionnaire
Religion Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Sam 12 Nov à 3:31

La maladie de Waldenström est un cancer hématologique caractérisé par des lymphoplasmocytes (stade intermédiaire entre lymphocyte B et plasmocyte) proliférant au niveau de la moelle osseuse et synthétisant une immunoglobuline monoclonale. La maladie de Waldenström est rare puisque l’on recense chaque année 3 à 5 nouveaux cas par million d’habitants, soit environ 180 à 300 cas en France. L’âge moyen au moment du diagnostic est de 63 ans. L’origine de cette maladie demeure inconnue. Elle n’est ni contagieuse ni héréditaire, mais une prédisposition génétique familiale semble établie. Les trois quarts des malades sont des hommes. Une mutation du gène MYD88 a été mise en évidence chez 90 % des patients.

La maladie a été décrite la première fois par le médecin suédois Jan G. Waldenström (1906–1996) en 1944.

Sommaire

1 Tableau clinique
2 Biologie
3 Myélogramme
4 Diagnostic différentiel
5 Complications
6 Traitements
7 Recherche biomédicale
8 Notes
9 Notes et références
10 Voir aussi
10.1 Liens externes

Tableau clinique

La maladie de Waldenström progresse très lentement et est souvent asymptomatique. On retrouve parfois les signes cliniques suivants :

asthénie progressive ;
adénopathies dans 20 à 30 % des cas, fermes, indolores, non adhérentes et le plus souvent cervicales, axillaires ou inguino-crurales ;
splénomégalie ou hépatosplénomégalie modérée ;
syndromes hémorragiques cutanés, muqueux voire rétiniens ;
syndrome d'hyperviscosité ;
neuropathie périphérique dans 5 à 10 % des cas, symétrique, sensitive.

Biologie

La numération formule sanguine est souvent normale. On retrouve parfois certaines anomalies non spécifiques :

anémie arégénérative modérée à sévère, normocytaire ou faussement macrocytaire, hématies en rouleaux ;
hyperleucocytose modérée (< 15 000) ou neutropénie modérée, monocytose modérée, lymphocytose normale ou augmentation modérée ;
plaquettes normales ou thrombopénie dans 10 % des cas ;
allongement du temps de saignement par thrombopathie ;
VS très accélérée (> 70 mm voire 100 mm à la 1re heure) ;
hyperprotidémie > 80 voire 120 g·l-1 ;
l’électrophorèse des protéines met en évidence un pic monoclonal bêta ou gamma ;
l’immuno-électrophorèse mettent en évidence une IgM monoclonale κ dans 75 % des cas ou λ dans 25 % des cas, avec IgG et IgA normales ou abaissées ;
calcémie normale ;
protéinurie de Bence-Jones1 : chaînes légères libres dans les urines ;
protéinurie totale faible.

Myélogramme

Il met en évidence une infiltration lymphoïde polymorphe représentant de 20 à 100 % des cellules médullaires :

infiltration lympho-plasmocytaire polymorphe de la moelle ;
fibrose et mastocytose réactionnelle, inconstantes.

Diagnostic différentiel

le myélome à IgM (2 % des myélomes : insuffisance rénale, protéinurie, hypercalcémie plus fréquentes, évolution plus rapide) ;

les rares leucémies lymphoïdes chroniques avec pic d’IgM < 5 g·L-1 ;
les gammapathies monoclonales bénignes ou « de nature indéterminée » (MGUS monoclonal gammapathy of undetermined signifiance) à IgM : le taux est souvent plus faible, pas d’infiltration médullaire, stabilité sur 3 ans ;
les lymphomes non sécrétant ;
des IgM monoclonales peuvent être retrouvées lors d’infections, de carcinomes, de maladies auto-immunes, de lymphomes B secrétant.

Complications

Neuropathies périphériques
Amyloses
hyperviscosité +++
Hémorragies
Infections (à la suite d'une chute de globules blancs lymphopénie, neutropénie)
Cryoglobulinémies de type 1 : syndrome de Raynaud, arthralgie, vascularite
Syndrome d'anémie hémolytique auto-immune (AHAI) froid
Syndrome de Willebrand
Thrombopathie
Syndrome de Schnitzler : urticaire chronique, ostéocondensation et IgM monoclonale, arthralgies et fièvre

Traitements

L’évolution spontanée est variable et dans certains cas, la maladie reste stable pendant des années (2 à 10 ans).

Dans les formes asymptomatiques avec un taux stable de l’IgM, on propose l’abstention thérapeutique seule avec surveillance.
Dans les formes symptomatiques et/ou avec une augmentation des taux de l’IgM, on propose différents types de chimiothérapie, en fonction du stade tumoral :

Dans les formes lentes, on propose une mono-chimiothérapie orale continue ;
Dans les formes sévères rapides et/ou compliquées, on propose une polychimiothérapie ;
Le sujet âgé est traité par monochimiothérapie ;
En cas de manifestation auto-immune, on associe la prednisone avec le chlorambucil, le cyclophosphamide et le melphalan ;

Traitement symptomatique des complications et notamment de l’anémie ;
En cas de syndrome d’hyperviscosité ou de neuropathie, on propose des plasmaphérèses.

Recherche biomédicale

Une mutation du gène MYD88 a été mise en évidence chez 90 % des patients2.
Notes

Relativement rare, la maladie a cependant emporté plusieurs chefs d’État ou de gouvernement :

le président français Georges Pompidou (1911-1974), dont les premiers signes de la maladie remontent à 1968 et qui décéda finalement d'une septicémie3 ;
le président algérien Houari Boumedienne (1932-1978), mort d'une maladie de Waldenström avec thrombose cérébrale4. Selon l'ex-ministre des Affaires étrangères irakien Hamed Jabori, Boumédienne a été empoisonné par les services irakiens avec du thallium5 ;
le shah d’Iran Mohammad Reza Pahlavi présente les premiers symptômes en 1970, à l'âge de cinquante et un ans, et décède en 19806 ;
le Premier ministre israélien Golda Meir (1898-1978), dont le cas est plus mystérieux, et dont on pense finalement qu'elle était plutôt atteinte d'un lymphome de faible malignité compliqué à la fin de métastases osseuses et hépatiques7,6.

Notes et références

↑ http://www.whonamedit.com/doctor.cfm/1523.html [archive]
↑ (en) Treon SP, Xu L, Yang G, Zhou Y, Liu X, Cao Y, Sheehy P, Manning RJ, Patterson CJ, Tripsas C, Arcaini L, Pinkus GS, Rodig SJ, Sohani AR, Harris NL, Laramie JM, Skifter DA, Lincoln SE, Hunter ZR, « MYD88 L265P somatic mutation in Waldenström's macroglobulinemia », N Engl J Med, vol. 367, no 9,‎ 2012, p. 826-33. (PMID 22931316, DOI 10.1056/NEJMoa1200710, lire en ligne [archive] [html]) modifier
↑ Pompidou [archive] sur le site de la Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer : http://www.fnclcc.fr [archive]
↑ Boumedienne [archive] sur le site de la Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer : http://www.fnclcc.fr [archive]
↑ http://www.jesuismort.com/biographie_celebrite_chercher/biographie-houari_boumediene-3078.php [archive]
↑ a et b Le sang témoin et pilote de l’histoire [archive] sur http://www.md.ucl.ac.be [archive]
↑ Golda Meir [archive] sur le site de la Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer : http://www.fnclcc.fr [archive]

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Maladie de Waldenström, sur Wikidata

Liens externes

Waldenström France
IWMF (en)
Liste de discussion dédiée aux patients
SiLLC France


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Sam 12 Nov à 3:32

Pierre Messmer, né le 20 mars 1916 à Vincennes (Seine) et mort le 29 août 2007 à Paris, est un homme d'État français.

Engagé dans les Forces françaises libres (FFL), il est après-guerre, administrateur colonial. Ministre des Armées du général de Gaulle de 1960 à 1969, il est nommé ministre d'État, chargé des Départements et Territoires d'Outre-Mer en 1971.

Pierre Messmer occupe le poste de Premier ministre du 5 juillet 1972 au 27 mai 1974, sous la présidence de Georges Pompidou et l'intérim d'Alain Poher. Il est également maire de Sarrebourg de 1971 à 1989 et président du conseil régional de Lorraine de 1978 à 1979.

Chancelier de l'ordre de la Libération et chancelier honoraire de l'Institut de France, il est membre de l'Académie française de 1999 à sa mort.

----------------------------------------------------

Œuvres

Le Régime administratif des emprunts coloniaux : thèse pour le doctorat en droit, Librairie sociale et économique, 1939
De la Répression des fraudes commerciales : contribution à l'étude des dispositions législatives relatives à la répression des fraudes commerciales, thèse, impr. des Dernières nouvelles de Strasbourg, 1954
Le Service militaire, débat avec Jean-Pierre Chevènement, Balland, 1977
Les Écrits militaires de Charles de Gaulle : essai d'analyse thématique, Presses universitaires de France, 1985 (en collaboration avec le professeur Alain Larcan)
Après tant de batailles : mémoires, Albin Michel, 1992 (18e Prix Fondation Pierre-Lafue 1994)
Les Blancs s'en vont : récits de décolonisation, Albin Michel, 1998
La patrouille perdue : et autres récits extraordinaires, Albin Michel, 2002
Ma part de France : entretiens avec Philippe de Saint Robert, F.-X. de Guibert, 2003
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Sam 12 Nov à 3:33

Les Accords de Paix de Paris de 1973 sont des accords d'armistice signés le 27 janvier 1973 à l'Hôtel Majestic de Paris pour mettre fin à la guerre du Viêt Nam. Ils ont été conclus entre les États-Unis et la République démocratique du Viêt Nam (Nord Viêt Nam), la République du Viêt Nam (Sud Viêt Nam) et le Gouvernement révolutionnaire provisoire de la République du Sud Viêt Nam formé par le Front national de libération (Viêt Cong).

Sommaire

1 Contexte
2 Déroulement des négociations
3 Conséquences
4 Conclusion
5 Liens externes

Contexte
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !
Déroulement des négociations

L'action des négociateurs, Le Duc Tho pour la République Démocratique du Viêt Nam, Mme Nguyên Thi Binh pour le FNL et Henry Kissinger pour les États-Unis a mis fin à 10 années de guerre. L'accord a prévu le retrait des forces terrestres américaines dans un délai de 60 jours. En échange de quoi, Hanoï s'engageait à libérer tous ses prisonniers. Mais le problème vietnamien n'a pas été réglé pour autant : les États-Unis se sont retirés du conflit pour éviter une défaite « formelle » et la lutte armée a continué jusqu’à la capitulation inconditionnelle du Gouvernement de Saïgon, le 30 avril 1975. La manœuvre de Henry Kissinger a été de se retirer avant la défaite finale, dans une paix honorable pour les États-Unis. Le problème des prisonniers de guerre était qu'il n'y a pas eu de guerre, juste une escalade par étapes depuis les conseillers de l'aide militaire MAAG (Military Aid Advisers Group) jusqu'aux troupes de combat et les bombardements aériens sur la République démocratique du Viêt Nam.
Signature des accords de paix de Paris le 27 janvier 1973.

Au départ, les États-Unis ne reconnaissaient pas le rôle du FNL, comme la République démocratique du Viêt Nam ne reconnaissait le rôle de la République du Viêt Nam. Le préambule des négociations se jouait à deux entre Hanoï et Washington, les deux principaux belligérants, pour finir par intégrer les deux parties de la zone sud du Viêt Nam.

La guerre du Viêt Nam n'ayant jamais existé sur le plan légal du droit international, il a fallu instaurer a posteriori une « belligérance » ou « guerre », un état de droit avec ses belligérants bien identifiés et définis, ses lois et règlements ainsi que son espace et son temps.
Conséquences

Les accords de paix de Paris furent la concrétisation de la politique américaine de « vietnamisation » en 1972, qui consistait à laisser aux Vietnamiens régler leurs propres affaires. Cette politique de vietnamisation avait eu son précédent français pendant la guerre d'Indochine avec la création de l’État vietnamien de Saïgon et son « Armée nationale » dans laquelle furent formés les « généraux » de Saïgon qui succédèrent à Ngo Dinh Diem.

Même en retirant les troupes terrestres du territoire vietnamien, Richard Nixon avait promis au gouvernement de Saïgon un soutien logistique. Néanmoins, malgré la tenue correcte de l'armée sud vietnamienne lors de la réplique à l'offensive du Tết, la République du Viêt Nam s'écroula, à l’exception des irréductibles et de ceux qui étaient les plus impliqués dans les différents sphères des différents gouvernements de Saïgon.

Au début de mars 1975, l’Armée populaire vietnamienne (APVN) lança une série d’attaques sur les hautes terres des provinces au nord de Saïgon et les places fortes tombèrent les unes après les autres. Le gouvernement de Saïgon du président Nguyễn Văn Thiệu ordonna une retraite fatale et sanglante de ces régions, malgré la résistance héroïque de quelques garnisons. C’était des scènes de panique et d’exode, déserteurs et civils confondus, comme en Belgique ou en France en juin 1940. Le 20 mars, Thiệu donna le contre-ordre de défendre à tout prix la capitale impériale Huê, qui tomba après trois jours de combat. Les combats se tournèrent alors vers Da Nang, la grande base militaire en bord de mer, où les Marines avaient débarqué en fanfare le 8 mars 1965. Da Nang tomba le 30 mars, intacte, avec une armée de 100 000 soldats sans commandement. La dernière phase de l’offensive était prévue pour le 1er mai pour capturer Saïgon, mais les événements s'accélérèrent, l’Armée populaire vietnamienne continuant d’attaquer.
Article détaillé : Chute de Saïgon.

Le 21 mars, la garnison de Xuan Loc, au nord de Saïgon, se rendit. La route de Saïgon était ouverte : le président Nguyen Van Thieu démissionna le 21 avril et s’enfuit à Taïwan pour laisser la place au général Duong Van Minh, considéré comme modéré et peu compromis. Malgré un « baroud d’honneur » lors des derniers combats autour de Saïgon, celui-ci signa la capitulation inconditionnelle le 30 avril 1975.
Conclusion

Classique des accords d’armistice, les accords de Paris remettaient en champ clos les belligérants pour régler leurs querelles, sans l’intervention d’éléments extérieurs. Pour ces accords, Lê Đức Thọ et Henry Kissinger ont reçu le prix Nobel de la paix 1973. Considérant la paix comme non encore établie, Lê Đức Thọ a refusé le prix.
Liens externes

(en) Texte des accords de Paix de Paris
(en) The Lyndon Johnson tapes: Richard Nixon's 'treason', By David Taylor, BBC News, 22 mars 2013.
“Les Accords de Paris, quarante ans plus tard, un film de Rina Sherman” documentary by Rina Sherman (HD, 71 min).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Sam 12 Nov à 3:35

Henry Kissinger, né Heinz Alfred Kissinger ([haɪnts ˈalfʁɛt ˈkɪsɪŋɐ]) le 27 mai 1923 à Fürth en Allemagne, est un politologue et diplomate américain. Juif et allemand de naissance, il émigre aux États-Unis en 1938 pour fuir les persécutions nazies et est naturalisé en 1943. Interprète pour les services secrets durant la Seconde Guerre mondiale en Europe, il devient pour une courte période administrateur de la ville de Krefeld.

De retour aux États-Unis en 1946, il étudie à Harvard avant de se lancer en politique. D'abord conseiller à la sécurité nationale américaine, il devient secrétaire d'État du gouvernement républicain de Richard Nixon, poste qu'il occupe ensuite sous Gerald Ford. Promoteur de la Realpolitik, il joue un rôle important dans la diplomatie américaine au cours de la Guerre froide de 1968 à 1977, en étant notamment l'un des artisans de la signature des Accords de paix de Paris. Il inspire la politique de la détente avec l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et joue un rôle crucial dans le rapprochement avec la Chine à partir de 1971.

Kissinger reçoit le prix Nobel de la paix en 1973 pour son action dans la résolution de la guerre du Viêt Nam et de la guerre du Kippour. Il est le plus ancien lauréat du prix Nobel de la paix encore en vie. Figure médiatique, souvent décrit comme brillant, il reste un personnage controversé, sa politique étrangère lui crée de nombreuses inimitiés, aussi bien du côté de la gauche pacifiste, de certaines associations humanitaires que de la droite anticommuniste.

Il est actuellement président de Kissinger Associates dont il est également le fondateur. Entreprise de conseil en relations internationales, elle a pour clients des firmes multinationales qu'elle assiste dans leurs négociations de contrats commerciaux avec des États
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Sam 12 Nov à 3:35

Déroulement des négociations

L'action des négociateurs, Le Duc Tho pour la République Démocratique du Viêt Nam, Mme Nguyên Thi Binh pour le FNL et Henry Kissinger pour les États-Unis a mis fin à 10 années de guerre. L'accord a prévu le retrait des forces terrestres américaines dans un délai de 60 jours. En échange de quoi, Hanoï s'engageait à libérer tous ses prisonniers. Mais le problème vietnamien n'a pas été réglé pour autant : les États-Unis se sont retirés du conflit pour éviter une défaite « formelle » et la lutte armée a continué jusqu’à la capitulation inconditionnelle du Gouvernement de Saïgon, le 30 avril 1975. La manœuvre de Henry Kissinger a été de se retirer avant la défaite finale, dans une paix honorable pour les États-Unis. Le problème des prisonniers de guerre était qu'il n'y a pas eu de guerre, juste une escalade par étapes depuis les conseillers de l'aide militaire MAAG (Military Aid Advisers Group) jusqu'aux troupes de combat et les bombardements aériens sur la République démocratique du Viêt Nam.
Signature des accords de paix de Paris le 27 janvier 1973.

Au départ, les États-Unis ne reconnaissaient pas le rôle du FNL, comme la République démocratique du Viêt Nam ne reconnaissait le rôle de la République du Viêt Nam. Le préambule des négociations se jouait à deux entre Hanoï et Washington, les deux principaux belligérants, pour finir par intégrer les deux parties de la zone sud du Viêt Nam.

La guerre du Viêt Nam n'ayant jamais existé sur le plan légal du droit international, il a fallu instaurer a posteriori une « belligérance » ou « guerre », un état de droit avec ses belligérants bien identifiés et définis, ses lois et règlements ainsi que son espace et son temps.
Conséquences

Les accords de paix de Paris furent la concrétisation de la politique américaine de « vietnamisation » en 1972, qui consistait à laisser aux Vietnamiens régler leurs propres affaires. Cette politique de vietnamisation avait eu son précédent français pendant la guerre d'Indochine avec la création de l’État vietnamien de Saïgon et son « Armée nationale » dans laquelle furent formés les « généraux » de Saïgon qui succédèrent à Ngo Dinh Diem.

Même en retirant les troupes terrestres du territoire vietnamien, Richard Nixon avait promis au gouvernement de Saïgon un soutien logistique. Néanmoins, malgré la tenue correcte de l'armée sud vietnamienne lors de la réplique à l'offensive du Tết, la République du Viêt Nam s'écroula, à l’exception des irréductibles et de ceux qui étaient les plus impliqués dans les différents sphères des différents gouvernements de Saïgon.

Au début de mars 1975, l’Armée populaire vietnamienne (APVN) lança une série d’attaques sur les hautes terres des provinces au nord de Saïgon et les places fortes tombèrent les unes après les autres. Le gouvernement de Saïgon du président Nguyễn Văn Thiệu ordonna une retraite fatale et sanglante de ces régions, malgré la résistance héroïque de quelques garnisons. C’était des scènes de panique et d’exode, déserteurs et civils confondus, comme en Belgique ou en France en juin 1940. Le 20 mars, Thiệu donna le contre-ordre de défendre à tout prix la capitale impériale Huê, qui tomba après trois jours de combat. Les combats se tournèrent alors vers Da Nang, la grande base militaire en bord de mer, où les Marines avaient débarqué en fanfare le 8 mars 1965. Da Nang tomba le 30 mars, intacte, avec une armée de 100 000 soldats sans commandement. La dernière phase de l’offensive était prévue pour le 1er mai pour capturer Saïgon, mais les événements s'accélérèrent, l’Armée populaire vietnamienne continuant d’attaquer.
Article détaillé : Chute de Saïgon.

Le 21 mars, la garnison de Xuan Loc, au nord de Saïgon, se rendit. La route de Saïgon était ouverte : le président Nguyen Van Thieu démissionna le 21 avril et s’enfuit à Taïwan pour laisser la place au général Duong Van Minh, considéré comme modéré et peu compromis. Malgré un « baroud d’honneur » lors des derniers combats autour de Saïgon, celui-ci signa la capitulation inconditionnelle le 30 avril 1975.
Conclusion
Classique des accords d’armistice, les accords de Paris remettaient en champ clos les belligérants pour régler leurs querelles, sans l’intervention d’éléments extérieurs. Pour ces accords, Lê Đức Thọ et Henry Kissinger ont reçu le prix Nobel de la paix 1973. Considérant la paix comme non encore établie, Lê Đức Thọ a refusé le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Sam 12 Nov à 3:37

Ouverte en France au printemps 1968, la négociation du Traité de paix signé à Paris le 27 janvier 1973 a impliqué pas mal de monde. Voici les principaux acteurs.

Henry Kissinger, le négociateur américain, est demeuré secrétaire d’Etat sous la présidence de Henry Ford jusqu’à l’élection en 1976 de Jimmy Carter. Depuis, il a pantouflé dans le privé à la tête d'une société de consultants. Ses avis n’ont guère été sollicités même par les présidents républicains (Ronald Reagan, 1980-1988 ; George Bush senior, 1988-1992 ; George W. Bush, 2000-2008). Il fêtera ses 90 ans en mai 2013. Il n’a pas refusé le prix Nobel de la paix qui lui a été attribué à la suite du Traité de Paris.

Lê Duc Tho(1911-1990). Appartenant à la première génération de communistes vietnamiens, alors membre du bureau politique du PC, il a géré les négociations de Paris du début à la fin. Il a refusé le prix Nobel de la paix qui lui a été décerné. Il est demeuré un membre très influent du PC vietnamien jusqu’à sa mort en 1990.

Nguyên Van Thiêu (1923-2001). Devenu chef de l’Etat en 1965 et numéro 1 du régime de Saigon en 1967, le général Nguyên Van Thiêu a été un signataire très réticent du Traité de paix de Paris, refusant notamment tout compromis politique (le signataire sud-vietnamien du Traité a été Pham Dang Lam, alors ministre des affaires étrangères de la république du Vietnam) . Thiêu a démissionné de ses fonctions le 21 avril 1975 et s’est exilé quelques jours plus tard. Il est décédé à Boston à l’âge de 76 ans.

Nguyên Thi Binh a été nommée ministre des affaires étrangères lors de la formation du gouvernement révolutionnaire du Sud (vietcong) en 1969. Elle a été vice-présidente de la république socialiste du Vietnam de 1992 à 2002. Née en 1927 dans le delta du Mékong, Mme Binh est toujours active.

Le général Vo Nguyên Giap a joué un rôle crucial dans cette fin de guerre américaine. Sur la touche pendant six ans, il a été rappelé en 1972 au commandement opérationnel pour réorganiser la défense de Hanoï et du Nord contre les raids de B-52. Vainqueur de Diên Biên Phu (1954) et auteur de l’offensive victorieuse de 1975, Giap est devenu centenaire en août 2011.

Enfin, sans se rendre à Paris, Ellsworth Bunker (1894-1984), ambassadeur américain à Saigon, a également joué un rôle. Ce diplomate, considéré comme un faucon, a acquis la réputation d’un proconsul pendant son séjour au Sud-Vietnam (1967-1973).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Sam 12 Nov à 3:57

Mr Messmer Pierre fut accompagné par Monsieur Dubois Jean Guy ainsi que son frère d'Arme, Monsieur Gabriel; ils eurent la gentillesse de regarder mes fables et de me donner des règles de morales et éthiques sur le comportement humain et de la société. J'avais compris certaines choses et je fus courtois dans les gestes mais je n'ai pas caché mes idées... C'est par le regard et ses réactions que j'ai appris à dire mes idées devant un auditoire qui n'était pas acquis à ma cause. En cela, Oui, je remercie Mr Messmer Pierre qui m'as appris les notions de loi associations de 1901 et du facteur juridique que comporte les sens du référendum où tous les acteurs de la vie Civile et Civique peuvent donner leurs âmes et conscience en ce qui concerne la réponse apportés. Il fut surpris que je m'abstienne et me répondit:
" Vous... Vous mais c'est quand on peut ouvrir sa gueule que vous vous abstenez..."
Cela ne nous empêcha de se revoir et malgré ses préoccupations, ma présence ne lui fut jamais gênante même lorsque je marchais en silence avec Monsieur Gabriel... J'ai parlé de politique, de littérature et j'ai écouté leurs conseils sur les rimes et sur des fautes orthographes provoqués qui s'implique dans le sens du thème. Il m'as dit là aussi:
"C'est original et cela vous impliquera des années sombres et surréalistes... Malgré tout, si vous êtes ici; c'est qu'il y espoir dans vos thèmes et vos originalités..."
Et je jure sur mon âme que je n'ai jamais rien demander sur la vie privée de quelconque à lui et personne, les oreilles m'ont sifflés et je disais oui, oui, oui... Lui qui était muet comme une tombe, ça lui plaisait que je sois toujours entrain d'écrire sur des bornes internets où d'écrire sur du papier des commentaires ou de fables qui devait servir l'avenir.

Retiré de la vie politique, il est élu en 1988 à l'Académie des sciences morales et politiques, dont il est le secrétaire perpétuel de 1995 à 1998. En 1992, il devient président de l’institut Charles-de-Gaulle durant trois ans et président de la Fondation du même nom jusqu'en 19973. Pierre Messmer est élu à l'Académie française le 25 mars 1999, au fauteuil de Maurice Schumann (13e fauteuil). Il est chancelier de l'Institut de France du 1er janvier 1999 au 1er janvier 2006. Il succède en 2003 au général Simon à la présidence de la Fondation de la France libre, fonction qu'il occupe jusqu'à sa mort. Il a été président d'honneur de l'Institut de géopolitique des populations15.

Il témoigne au procès de Maurice Papon et demande sa grâce, avec d'autres anciens résistants, en 20013. Par décret du président de la République en date du 6 juin 2006, Pierre Messmer est nommé chancelier de l'ordre de la Libération pour une période de quatre ans, en remplacement du général d'armée Alain de Boissieu, décédé. Il appelle à voter « non » au référendum de 2005 sur le traité européen et assiste à l'hommage rendu à Guy Môquet le 16 mai 2007, jour de l'investiture de Nicolas Sarkozy.

Il meurt des suites d'un cancer, le 29 août 2007 à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce, quatre jours après un autre ancien Premier ministre, Raymond Barre, et au même endroit. Pierre Messmer présidait l'association des amis de Michel Debré et était membre du comité d'honneur du mouvement Initiative et Liberté. Il était également président d'honneur de la fédération des sociétés d'anciens de la Légion étrangère (FSALE). François Jacob lui succède comme chancelier de l'ordre de la Libération et Yves Guéna comme président de la Fondation de la France libre.

Ses obsèques sont célébrées le 4 septembre aux Invalides à Paris, en présence de nombreuses personnalités politiques et militaires, dont le président Nicolas Sarkozy, l'ancien président Jacques Chirac, le Premier ministre François Fillon et plusieurs anciens premiers ministres. Il est inhumé au cimetière de Saint-Gildas-de-Rhuys dans le Morbihan.

Ses archives privées sont conservées au service historique de la Défense17.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Sam 12 Nov à 4:02

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Y'becca ou murmure de l'Arbre-Olivier.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t41-y-becca-ou-murmure-de-l-arbre-olivier

Profils des Juges du Secourisme et
la république de l'Olivier.

Chére Minouska, Féline de Pierre et Yvette et toutes les bonnes volonté(e)s

Je regarde le temps différemment après la mort de Athéna la chatte Bleue.
De longues années à voyager; à travailler et à écrire... Tel un Spartiate, je me suis emprunt à une apogée sur la compréhension du monde qui m'entourai de ses richesses; J' y ai rencontré des lueurs, des affronts et des forces.

Je regarde celle qui a su réveiller la force de réveiller ces écrits que j'ai voulu sauvegarder par le fait que après
tout, aide toi et le ciel te répondra: Et je dois dire que ma volonté fut exaucer... Alors je regarde Minouska, une chatte qui a recueilli mon cœur en lambeau lors de la guerre ou intifada, si vous préférez:

Le Juge Suprême de la république de l'Olivier est un personnage
qui doit s'informer et accueillir la Parole de l'un et de l'Autre. Il se doit d'écrire des vers, des proverbes, des espoirs, des fables car notre peuple aime cela: Ni fouet, ni chaines ! être sérieux devant les nuages gris !
Car l'arbre peur garantir notre fraternité et la justice de l'eau propager la diversités des écritures des forets donc vers la connaissance et Yahvé... La République est le pilier de l’Âme dans le sens où il s’inclut dans le peuple et ne cherche pas à devenir idole, idolâtre ou idolâtré. Être humble doit être la qualité première du Juge Suprême de la République de l'olivier.

Dans la vallée du Nil à la plaine des cèdres; le juge suprême doit présenter ses hontes et ses espoirs... je vous fait part de mon expérience... Nuls réponses dans un premiers temps ne se fit entendre alors j'envoyai des mouettes, des chouettes et des canaris sous forme de lettre tel un oiseau qui apprends son premier envol.

Alors sous forme de mirage pour certains et pour d'autres, cela s'appelle un message. Je me fis ce constat et que la volonté en soit ainsi si il ne veulent pas entendre;

"Propage la Connaissance des serments car ce sont les hommes qui s'entretuent par leur entreprise, leur volonté et leur désir! Car certains vomissent sur la fraternité voilà un maillon de haine du trois en un délivré par le vieux coq... Rétablit l'apprentissage de l'Espérance sur l'apprentissage de marcher ! La canne de l'age n'est pas un spectre; elle est une source d'eau ! Tu apprendra à entendre ta douleur devant la faim ! Nous sommes des étapes et en cela cherche le fait d'exister ! La République est le pilier de l’Âme dans le sens où elle s’inclut dans le peuple et ne cherche pas à devenir idole, idolâtre ou idolâtré. Être humble doit être la qualité première !

Ecrit de
TAY
La chouette Effraie.

_________________
Kounak le chat....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Sam 12 Nov à 4:06

Droits de l’Homme et des Animaux



"Je suis en faveur des droits des animaux autant que des droits de l’homme."
Abraham Lincoln (1809-1865)

"Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants."
Antoine de Saint-Exupéry

"Un seul oiseau est en cage et la liberté est en deuil."
Jacques Prévert (1900-1977)

"C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches."
Victor Hugo

"Si les gens sont si méchants, c’est peut-être seulement parce qu’ils souffrent."
Louis-Ferdinand Céline (1894-1961)

"L’ignorance du peuple nous garantit de sa soumission."
Catherine II de Russie

"Quand un animal fait quelque chose, nous appelons cela instinct ; si nous faisons la même chose pour la même raison, nous appelons cela intelligence."
Will Cuppy (1884-1949)

"Lorsque nos intentions sont égoïstes, le fait que nos actes puissent paraître bons ne garantit pas qu’ils soient positifs ou éthiques."
Dalaï Lama

"L’homme a peu de chances de cesser d’être un tortionnaire pour l’homme, tant qu’il continuera à apprendre sur l’animal son métier de bourreau."
Marguerite Yourcenar (1903-1987)

"Tant qu’il n’étendra pas le cercle de sa compassion à tous les êtres vivants, l’homme ne trouvera pas de paix."
Dr Albert Schweitzer (1875-1965)

"Nous pouvons juger le cœur d’un homme par son comportement envers les animaux."
Emmanuel Kant (1724-1804)

"Tant que les hommes massacreront les bêtes, ils s’entretueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut en effet récolter la joie et l’amour."
Pythagore (570-480 av. JC)

"L’homme est le seul animal qui rougit, ou a besoin de le faire."
Mark Twain (1835-1910)

"S’élever contre les corridas, c’est défendre notre part d’humanité, une part qui dans notre société est en grave danger."
Albert Jacquard

"Les naturels sanguinaires à l’endroit des bêtes témoignent d’une propension naturelle à la cruauté."
Michel de Montaigne (1533-1592)

"La question n’est pas : peuvent-ils raisonner ? Peuvent-ils parler ? mais : peuvent-ils souffrir ? ."
Jeremy Bentham (1748-1832)

"La cruauté envers les animaux est la violation d’un devoir de l’homme envers lui-même."
Emmanuel Kant (1724-1804)

"Les animaux, dont nous avons fait nos esclaves, nous n’aimons pas les considérer comme nos égaux."
Charles Darwin (1903-1987)

"L’animal ne possède rien, sauf sa vie, que si souvent nous lui prenons."
Marguerite Yourcenar (1900-1977)

"Vous ne serez jamais, et dans aucune circonstance, tout à fait malheureux si vous êtes bon envers les animaux."
Victor Hugo (1802-1885)

"Le raisonnement justifiant la vivisection, le sacrifice de créatures que nous considérons comme des êtres "inférieurs", diffère peu de celui qui justifie le camp de concentration ou le commerce des esclaves."
Prince Sadruddin Aga Khan , journal The Observer, 16 août 1981.

"Auschwitz commence partout où quelqu’un regarde un abattoir et pense : ce sont seulement des animaux."
Theodor Adorno (1903-1969)

"Demandez aux chercheurs pourquoi ils expérimentent sur les animaux et leur réponse est : parce que les animaux sont comme nous. Demandez aux chercheurs pourquoi c’est moralement acceptable d’expérimenter sur des animaux et leur réponse est : parce que les animaux ne sont pas comme nous. L’expérimentation animale repose sur une contradiction logique."
Charles R. Magel

"Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui."
Claude Lévi-Strauss

"C’est des hommes et d’eux seulement qu’il faut avoir peur. Toujours."
Louis-Ferdinand Céline

"Le propre d’une intelligence, c’est de pouvoir poursuivre deux raisonnements à la fois : comprendre que les choses sont désespérées et vouloir les changer quand même."
Francis Scott Fitzgerald

"L’extrême civilisation engendre l’extrême barbarie."
P. Drieu La Rochelle

"La vérité, comme la lumière, aveugle. Le mensonge au contraire est un beau crépuscule qui met chaque objet en valeur."
Albert Camus

"La science a fait de nous des dieux avant que nous méritions d’être des hommes."
Jean Rostand

"La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux."
Gandhi (1869-1948)

"Quelqu’un qui s’est habitué à considérer la vie de n’importe quelle créature vivante comme sans valeur, finit par penser qu’une vie humaine ne vaut rien."
Dr Albert Schweitzer (1875-1965)

"Un jour nos petits-enfants nous demanderont : où étiez-vous pendant l’Holocauste des animaux ? Qu’avez-vous fait contre ces horribles crimes ? Nous ne serons pas capables de donner la même excuse une seconde fois, que nous ne savions pas."
Dr. Helmut Kaplan

"De nos jours, nous ne pensons pas beaucoup à l’amour que peut porter un homme à un animal ; nous rions des gens qui sont attachés aux chats. Mais si nous arrêtons d’aimer les animaux, ne serions-nous pas également forcés d’arrêter d’aimer les gens ? "
Alexandre Soljenitsyne

"L’animal ne demande pas qu’on l’aime, il demande qu’on lui fiche la paix"
Théodore Monod

"Qu’est-ce que l’homme sans les bêtes ? Si toutes les bêtes disparaissaient, l’homme mourrait, car ce qui arrive aux bêtes arrive bientôt à l’homme."
Déclaration attribuée au Chef Indien Seattle (1854)

"Quand un homme désire tuer un tigre, il appelle cela sport. Quand un tigre le tue, il appelle cela férocité."
George Bernard Shaw (1856-1950)

“Les animaux du monde existent pour leurs propres raisons. Ils n’ont pas été créés pour les humains, pas plus que les noirs n’ont été créés pour les blancs ou les femmes pour les hommes.”
Alice Walker, auteur de La Couleur Pourpre

"Depuis longtemps, les pygmées sont déconsidérés par les autres ethnies, bien qu’ils soient les premiers citoyens de ce pays. Mais le fait d’être mangés, spécialement, les a convaincus qu’ils ne sont pas considérés comme des humains. Les soldats du MLC disent que manger de la viande de Pygmée, ou boire de leur sang rend fort."
Benoît Kalume, du Programme d’Assistance aux Pygmées - Journal Le Monde, 27 février 2003

"Prenez parti ! La neutralité aide l’oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le bourreau, jamais l’oppressé."
Elie Wiesel

"L’homme croit quelquefois qu’il a été créé pour dominer, pour diriger. Mais il se trompe. Il fait seulement partie du tout. L’homme n’a ni pouvoirs, ni privilèges, seulement des responsabilités."
Oren Lyons, Iroquois.

"L’ultime espoir est dans l’efficacité de la pression populaire : chaque individu est sans doute impuissant, mais en nous rassemblant, nous pouvons faire basculer l’histoire."
Professeur Albert Jacquard

"Je ressens de la tristesse pour ces femmes qui continuent d’acheter des manteaux avec de la vraie fourrure. Il leur manque les deux plus importantes choses nécessaires à une femme : du cœur et de la sensibilité."
Jayne Meadows

"On me demande parfois : Pourquoi dépensez-vous autant de votre temps et d’argent à parler de la bonté des animaux quand il y a tant de cruauté faite aux hommes ? Je réponds : Je travaille à ses racines."
George T. Angell (1823-1909)

"Chaque fois que les gens disent : Nous ne devons pas être sentimentaux, cela signifie qu’ils sont sur le point de faire quelque chose de cruel. Et s’ils ajoutent : Nous devons être réalistes, ils veulent dire qu’ils vont en faire de l’argent. Ces slogans ont une longue histoire. Ils furent utilisés pour justifier les commerçants d’esclaves, les industriels impitoyables (...) On les a maintenant passés, comme un héritage, aux fermiers d’usine."
Brigid Brophy, Unlived Life

"L’homme ne se soucie pas de la douleur d’un animal quand son plaisir est impliqué. Il pille la terre pour satisfaire ses appétits."
Clarence Darrow (1857-1938)

"Les militants du bien-être animal sont nos pires ennemis."
Hans Ruesch, l’un des pères de l’anti-vivisectionnisme

"Celui qui n’hésite pas à viviséquer, n’hésitera pas non plus à mentir."
George Bernard Shaw (1856-1950)

"Je déteste et crains la Science à cause de ma conviction que, pour longtemps sinon pour toujours, cela détruira toute la simplicité et la douceur de la vie, toute la beauté du monde ; je la vois rétablissant la barbarie sous le masque de civilisation ; je la vois obscurcissant les esprits des hommes et durcissant leurs cœurs."
George Gissing (1857-1903)

"Si nous avons de véritables principes moraux concernant les animaux, ceux-ci ne différeront pas en substance de ceux que nous avons pour les gens. Si les gens ont naturellement des droits, les animaux en ont également."
Roslind Godlovitch, Animals, Men and Morals

"Je pense que la tendance rapidement croissante à considérer les animaux comme nés seulement pour servir d’esclaves à la soi-disant humanité est absolument répugnant."
Sir Victor Gollancz (1893-1967)

"Des hommes intellectuels et instruits ont été coupables des plus grands crimes de l’histoire. L’iniquité de la procédure (vivisection) est aggravée par le fait qu’elle a démontré son inutilité."
Docteur W.R. Hadwen (1854-1932)

"Supposons que demain un groupe d’êtres d’une autre planète atterrissent sur la Terre, des êtres qui se considèrent aussi supérieurs à vous, que vous à l’égard des autres animaux. Auraient-ils le droit de vous traiter comme vous traitez les animaux, être élevés, parqués et tués pour l’alimentation ?"
John Harris, Animals, Men and Morals

"Il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste pour avoir et exprimer son opinion au sujet de la vivisection. Il n’est pas nécessaire d’être un scientifique ou un naturaliste pour détester la cruauté et aimer la pitié."
Robert Green Ingersoll (1833-1899)

"Notre traitement à l’encontre des animaux sera un jour considéré comme barbare. Il ne peut pas y avoir de civilisation parfaite tant que l’homme ne se rende compte que les droits de chaque créature vivante sont aussi sacrés que la sienne."
Docteur D. Starr la Jordanie (1851-1931)

"Nous ne pouvons pas avoir deux cœurs, un pour les animaux, un autre pour l’homme. Dans la cruauté envers l’un ou l’autre il n’y a aucune différence, sauf pour la victime."
Lamartine (1790-1869)

"La Biologie est la science de la vie, pas de la mort."
Dr Robert Sharpe

"Le fait d’enfermer dans une cage des animaux libres et fiers est l’un des procédés les plus abominables de la colonisation."
Aragon



Végétarisme - Végétalisme



"Rien ne peut être plus bénéfique à la santé humaine et augmenter autant les chances de survie des espèces sur la Terre que l’évolution vers un régime végétarien."
Albert Einstein (1879-1955)

"Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille."
Léon Tolstoï

"Les gens répètent souvent que depuis toujours les hommes ont mangé des animaux, comme justification pour continuer cette pratique. En suivant cette logique, nous ne devons pas essayer d’empêcher les individus de tuer d’autres personnes, puisque cela aussi se fait depuis la nuit des temps."
Isaac Bashevis Singer (1904-1991)

"J’ai renoncé depuis des années à l’utilisation de la viande, et le jour viendra où le fait de tuer un animal sera condamné au même titre que celui de tuer un humain."
Léonard de Vinci (1452-1519)

"Maintenant je peux te regarder en paix, désormais je ne te mange plus."
Franz Kafka (1883-1924) Remarque faite pendant qu’il admirait un poisson.

"Je ne vois pas comment je pourrais digérer de l’agonie."
Marguerite Yourcenar à propos de la viande

"Si un homme cherche sérieusement une vie droite, son premier acte d’abstinence sera l’alimentation animale."
Léon Tolstoï (1828-1910)

"Quand je me suis rendu compte que je n’avais pas besoin de la viande pour vivre ou être en bonne santé, j’ai commencé à voir comment tout cela est triste (...) J’ai vu des cochons attendant pour être abattus, et leur hystérie et leur panique furent quelque chose que je n’oublierai jamais pour le restant de ma vie."
Cloris Leachman, The Vegetarians

"La plupart des gens accepte le fait de consommer de la viande à la seule condition que l’animal ait du plaisir pendant son existence puis ensuite soit abattu avec humanité. En aucun cas ces deux critères peuvent être aujourd’hui garantis. Beaucoup de gens, tellement révoltés par cette situation, ont fait le premier pas en devenant végétariens. J’emploie l’expression "premier pas" parce que la production laitière crée beaucoup de souffrance."
Ruth Harrison, Animals, Men and Morals

"Personne ne peut prétendre avoir un véritable intérêt au bien-être des animaux s’il continue à pardonner leur abattage inutile - en tout cas, sans être accusé d’hypocrisie. Continuer de manger l’objet de votre préoccupation est un stupéfiant exemple d’aveuglement."
John Harris, Animals, Men and Morals






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Jeu 17 Nov à 2:54

Votre bureau de vote est le n°310406
MAISON DE LA CITOYENNETÉ - 20 PLACE ROGUET - MAISON CITOYENNETÉ RIVE GAUCHE
31300 TOULOUSE
Ouvert de 8h à 19h
1er tour : dimanche 20 novembre 2016
2nd tour : dimanche 27 novembre 2016
Le jour du vote, vous devez :
Présenter une pièce d'identité
Verser une participation aux frais d'organisation de 2€
Signer la Charte de l'alternance : « Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m'engage pour l'alternance afin de réussir le redressement de la France »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou   Aujourd'hui à 19:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Banque Rothschild, En Marche et Georges Pompidou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Pompidou
» La responsabilité et les pouvoirs étendus d'un president
» 1er jun... Faits divers
» Carmat implante pour la première fois un cœur artificiel à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris
» COMMANDOS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: