La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 bayang-bayang, Pénonbre et Reflets dans Y'becca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: bayang-bayang, Pénonbre et Reflets dans Y'becca   Jeu 13 Oct à 9:26

La Lobotomie et la psychochirurgie ont été interdite en U.R.S.S à la suite de la résolution du Conseil Supérieur de la Santé de l'U.R.S.S du Novembre 1950; aucune intervention de cet ordre n'est faite dans les pays voisins "de la Russie" comme la Pologne, la Tchécoslovaquie, la Roumanie et autres membres-alliés du Pacte de Varsovie
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t143-spirales-et-y-becca
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t142-les-femmes-moulin-rouge-la-science-et-y-becca
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t141-adoption
--------------------------
Le cerveau est le principal organe du système nerveux des animaux appartenant au phylum des bilatériens. Chez les cordés, comme les humains par exemple, il est dénommé encéphale ; le terme cerveau peut alors désigner uniquement une partie de l'encéphale, le prosencéphale (voire seulement le télencéphale). Néanmoins, dans cet article, le terme cerveau prend son sens le plus large.

Chez les vertébrés, le cerveau est situé dans la tête, protégé par le crâne, et son volume varie grandement d'une espèce à l'autre. Par analogie, chez les invertébrés, le cerveau désigne certains centres nerveux.

Le cerveau régule les autres systèmes d'organes du corps, en agissant sur les muscles ou les glandes, et constitue le siège des fonctions cognitives. Ce contrôle centralisé de l'organisme permet des réponses rapides et coordonnées aux variations environnementales. Les réflexes, schémas de réponses simples, ne nécessitent pas l'intervention du cerveau. Toutefois, les comportements plus sophistiqués nécessitent que le cerveau intègre les informations transmises par les systèmes sensoriels et fournissent une réponse adaptée.

L'encéphale est une structure extrêmement complexe qui peut renfermer jusqu'à plusieurs milliards de neurones connectés les uns aux autres. Les neurones sont les cellules cérébrales qui communiquent entre elles par le biais de longues fibres protoplasmiques appelées axones. L'axone d'un neurone transmet des influx nerveux, les potentiels d'action, à des cellules cibles spécifiques situées dans des régions plus ou moins distantes du cerveau ou de l'organisme. Les cellules gliales sont le deuxième type cellulaire du cerveau et assurent des fonctions très diversifiées, centrées autour du support des neurones et de leurs fonctions.

Malgré de grandes avancées en neurosciences, le fonctionnement du cerveau est encore mal connu. Les relations qu'il entretient avec l'esprit sont le sujet de nombreuses discussions, aussi bien philosophiques que scientifiques.
---------------------------
Le Guide des égarés de Jean d'Ormesson
Naissance d'un naïf naturel et d'un homme qui est un dé... Ce livre est une forme de caméléon découvrant un horizon et cherchant la tanière du soleil. D'où cette photo. Yanis
------------------
Monsieur le Miroir :"Reflet. Effet lumineux d'intensité plutôt faible, produit par la réflexion de la lumière sur les corps : Lampe qui produit des reflets gênants pour lire. Nuance apparaissant sur un fond coloré, variant selon l'éclairage : Étoffe à reflets changeants. reflet \ʁə.flɛ\ masculin; Certains sentiments sont des souterrains, et on ne peut rien prononcer dans cette pénombre de cœur. L' absence de quelque chose, ne veut pas dire que ça n' existe pas. bayang-bayang ou reflet en indonésien, je connais cette technique de selfy... cela n’enlève pas le fait que vous demeurez belle..."
---------------------
Janis Joplin - Kozmic Blues.
https://www.youtube.com/watch?v=nLN72sR9w0M

État d'une surface incomplètement éclairée par un corps lumineux, dont un corps opaque intercepte en partie les rayons. Lumière faible ou tamisée, demi-jour : La pénombre d'un couloir mal éclairé. Zone entourant le cône d'ombre d'un astre du système solaire d'où une partie seulement du disque solaire est visible. Très Érotique.
--------------------
C'est ce qu'il y a de si tragique, chez plein de gens : ils oublient que la vie est quelque chose de très malléable, de très flexible ; qu'au fond, c'est nous-mêmes qui choisissons nos limites et nos horizons. De l'art de voir l'être humain beau dans sa réalité, avec ses défauts, ses désarrois, ses charmes, ses bonheurs et ses malheurs. Cet instant-là de Douglas Kennedy
C'est ce qu'il y a de si tragique, chez plein de gens : ils oublient que la vie est quelque chose de très malléable, de très flexible ; qu'au fond, c'est nous-mêmes qui choisissons nos limites et nos horizons.
De l'art de voir l'être humain beau dans sa réalité, avec ses défauts, ses désarrois, ses charmes, ses bonheurs et ses malheurs.
Cet instant-là de Douglas Kennedy
-------------------------
reflet. Effet lumineux d'intensité plutôt faible, produit par la réflexion de la lumière sur les corps : Lampe qui produit des reflets gênants pour lire. Nuance apparaissant sur un fond coloré, variant selon l'éclairage : Étoffe à reflets changeants.
-------------------
Sarkozy et Enthoven
J'aurai cru qu'ils étaient amis en tout cas leur querelle est tout comme une hystérie de Kardashian. Ils ont une famille et une mère de famille en commun et cela implique une raison pour les enfants. Ce servir de la république est dommage même si le dialogue de sourd rends la parole au titre de la paresse.
--------------------------
  Les relations entre les êtres ne sont que des rêves manqués, des rivages auxquels on n' accoste jamais, visages entrevus dans la pénombre des jours, silences lourds.
  La Connivence des lâches (2001)
  Richard Cannavo
  Références de Richard Cannavo
----------------
Le printemps arabe fut probablement provoqué par un groupe qui s'appelle le temps. Mais voilà, le pétrole et les reliques nous ont ramené vers le plancher des vaches et sur une réalité plus cicatriser: Notre séparatisme sur la nature humaine et sur la sueur de sang. On s'est affolé et tel un cheval au galot, on mesure l'existence d'une patte brisé en terme de l'occultisme de vision.
----------------
La pénombre ischémique est la partie du cerveau directement affectée au cours d'un accident vasculaire cérébral. L'alimentation sanguine y est perturbée au point qu'en l'absence d'intervention thérapeutique en temps utile, une bonne part de cette zone finira par se nécroser.

Aucun outil donne satisfaction quand il s'agit d'estimer le volume de cette zone, donnée essentielle à la prise en charge clinique. La littérature évoque principalement deux procédés :

  utilisation de repère temporels sur les images de perfusion ;
  utilisation des images de diffusion.

Ces palliatifs présentent des inconvénients ne serait-ce qu'en raison des contradictions évoquées en commentaires. Exemple : sur les données de perfusion, il faut prendre en compte un retard de plus ou moins 4 à 6 secondes, indépendant du patient ou du type de reconstruction. Les cliniciens doivent inférer la pénombre à partir de cartes temporelles ou de cartes de diffusion sans avoir vraiment accès à l'information pertinente.
--------------------------
The Irish Times est un journal quotidien irlandais. Il a été créé à la fin des années 1850. Son principal concurrent est l'Irish Independent qui est la plus grosse vente de la presse quotidienne d'Irlande.
-------------------------
Le Irish Independent est le quotidien le plus vendu en Irlande. Il a la particularité d'être publié sous deux formes : le tabloïd et le journal. Il se réclame politiquement de droite, catholique et nationaliste.
-------------------------
  Il me fallait tâcher d' interpréter les sensations comme les signes d' autant de lois et d' idées, en essayant de faire sortir de la pénombre ce que j' avais senti, de le convertir en un équivalent spirituel.
  A la recherche du temps perdu, Le Temps retrouvé (1927), II, 3
  Marcel Proust
  Références de Marcel Proust
-------------------------
Il nous montre la dynamo reliée à la turbine par des fils et des courroies. Dans la pénombre, les engrenages brillent d' un éclat étrange.
Le Chercheur d'or (1985)
Jean-Marie Gustave Le Clézio
--------------------------
Oh ! Harlem ! Harlem ! Harlem !
Nulle angoisse comparable à tes rouges opprimés,
A ton sang qui frémit dans l' obscure éclipse,
A ta violence grenat sourd-muette dans la pénombre,
A ton grand roi prisonnier, en costume de concierge.
Poète à New-York (1940), Le Roi de Harlem
Federico Garcia Lorca
---------------------------
L'axone, ou fibre nerveuse, est le prolongement du neurone qui conduit le signal électrique du corps cellulaire vers les zones synaptiques. Le long de l'axone, ce signal est constitué de potentiels d'action. Les autres prolongements du neurone sont les dendrites qui conduisent le signal des synapses au corps cellulaire. Les neurones ont le plus souvent un seul axone et plusieurs dendrites. Néanmoins, la terminaison de l'axone est très ramifiée - on parle d'arborisation terminale - ce qui lui permet de contacter plusieurs autres neurones avec la même information.

Au sein du système nerveux central, les axones se regroupent en faisceaux ou tractus, alors que dans le système nerveux périphérique, qui parcourt l'ensemble du corps, ils forment les nerfs.

Chez certaines espèces dont les vertébrés, les axones peuvent être entourés par une gaine de myéline. Celle-ci est synthétisée par les cellules de Schwann dans le système nerveux périphérique et par les oligodendrocytes dans le système nerveux central. La gaine de myéline améliore les propriétés électriques de l'axone et permet une vitesse de conduction plus élevée du signal (jusqu'à 120 m/s).

Les axones permettent également le transport de plusieurs types de protéines, du corps cellulaire où elles sont produites (à partir de l'ADN) vers les synapses où elles assurent diverses fonctions.
----------------------------------

Reflets de la physique est la revue de la communauté des physiciens français.

Dans le souci de promouvoir la physique auprès d'un public aussi large que possible, la Société Française de Physique (SFP) et le CNRS ont fait le choix de mettre en place une politique éditoriale commune.
Dans le numéro 49 de Reflets de la physique, nous vous proposons une « Visite dans les rouages du climat », article écrit dans le contexte de la récente conférence internationale COP 21, et deux autres articles scientifiques sur les polaritons de microcavité dans les semi-conducteurs et sur le « mûrissement » des verres. Vous pourrez aussi lire un entretien avec Jean-Pierre Bourguignon, président du Conseil européen de la recherche (ERC).

Rédacteur en chef : Charles de Novion
------------------------------------
Le neurolemme (ou neurilemme, gaine de Schwann, ou encore axolemme) est une structure du système nerveux présente chez l'ensemble des vertébrés gnathostomes1.

Sommaire

  1 Structure
  2 Répartition dans l'organisme
  3 Rôle
  4 Pathologies
  5 Notes et références
  6 Voir aussi
      6.1 Articles connexes
      6.2 Lien externe

Structure

Les axones (du Système Nerveux Périphérique) sont entourés de cellules de Schwann qui lorsque l'axone est long et à gros diamètre, s'enroulent sur elles même. Cela forme un empilement de membrane plasmique appelé gaine de myéline. La portion de cytoplasme qui se retrouve à la périphérie de l'enroulement est appelée neurilemme.

Il forme la partie la plus externe des fibres nerveuses dans le système nerveux périphérique2.

Le neurolemme est séparée de la membrane axonale par la lame basale (« medullary sheath » sur les illustrations).

Les axones étant gainés par un neurolemme sont dits « myélinisés ».
Répartition dans l'organisme

Dans le système nerveux périphérique, les cellules de la gaine de myéline sont les cellules de Schwann, alors que les oligodendrocytes jouent ce rôle dans le système nerveux central. Tous les axones ne comportent pas de neurolemme, y compris chez les vertébrés. En effet, la gaine de myéline permet d'éviter les fuites électriques du message nerveux et permettent donc à ce dernier de parcourir de plus grandes distances. Les axones qui parcourent une petite distance ne sont pas myélinisés car les fuites n'empêche pas le message d'atteindre sa destination.
Rôle

La gaine de myéline joue un rôle d'isolant électrique de l'axone, et permet au signal électrique qu'est le potentiel d'action de se propager de façon conductive entre deux nœuds de Ranvier en limitant la diminution de l'intensité de la dépolarisation. Cette conduction, dite saltatoire, d'un nœud de Ranvier à l'autre, permet une grande rapidité du message (jusqu'à 120 m·s-1). La gaine de myéline explique partiellement la relative rapidité du système nerveux des vertébrés en comparaison de l'ensemble des animaux dont les fibres sont non myélinisées.

NB: La vitesse d'un signal nerveux dans sa course axonale est proportionnelle à l'épaisseur de sa gaine de Myéline (dans un axone possédant une gaine de myéline mince le signal peut avoir une vitesse de 0,5m/s).
Pathologies

La sclérose en plaques est une maladie causée par une démyélinisation des axones de certaines zones du cerveau.
Notes et références

  ↑ Jacques Berthet, Dictionnaire de biologie, Éditions de Boeck, 2006
  ↑ (en) Elaine N. Marieb and Katja Hoehn, Human Anatomy & Physiology (7th Ed.), San Francisco, Pearson, 2007, 7e éd. (ISBN 978-0-8053-5909-1, LCCN 2005053535), p. 394–5

Voir aussi
Articles connexes

  Cellule de Schwann
  Axone
  Myéline
  Neurinome
  Sclérose en plaques
-----------------------------------

Un nœud de Ranvier, du nom de son découvreur Louis-Antoine Ranvier, est un amincissement de la gaine de myéline entourant un axone dans le système nerveux, il permet la conduction saltatoire d'un influx nerveux (potentiel d'action).

Le prolongement des neurones servant à propager l'influx nerveux s'appelle un axone, cet axone est entouré d'une gaine isolante appelée gaine de myéline. Les points où cette gaine s'interrompt laissant l'axone à nu, s'appellent un nœud de Ranvier. Ce sont des points où sont concentrés la plupart des canaux sodiques (membrane nodale) et potassiques (membrane para-nodale) car c'est à ces endroits que se forme l'influx nerveux.

Cet influx voyage de nœud en nœud, ce qui augmente considérablement la vitesse de propagation de l'influx, on appelle ce mode de déplacement la conduction saltatoire.

Les nœuds de Ranvier sont différents selon qu'ils se situent dans le système nerveux périphérique (SNP) ou central (SNC). À l'inverse du SNC, les nœuds de Ranvier du SNP sont étroits, leurs gaines de myélines sont longues.
Nœuds (ou étranglements) de Ranvier, sur des fibres nerveuses myélinisées, en microscopie optique.

Sommaire

  1 Articles connexes
  2 Notes et références
  3 Annexes
      3.1 Articles connexes
      3.2 Liens externes
      3.3 Bibliographie

Articles connexes

  Axone
  Myéline
  Soma
  Noyau
  Terminaison axonale
  Cellule de Schwann
  Dendrite
---------------------------------

Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) conçu pour accomplir en automatiquement des tâches imitant ou reproduisant, dans un domaine précis, des actions humaines. La conception de ces systèmes et l'objet d'une discipline scientifique, branche de l'automatisme nommé robotique.

Le terme robot apparaît pour la première fois dans la pièce de théâtre (science-fiction) de l'auteur Karel Čapek : R. U. R. (Rossum's Universal Robots)1. Le mot a été créé par son frère Josef à partir du mot tchèque « robota » qui signifie « travail, besogne, corvée ».

Les premiers robots industriels apparaissent, malgré leur coût élevé, dans le début des années 1970. Ils sont destinés à exécuter certaines tâches répétitives, éprouvantes ou toxiques pour un opérateur humain : peinture ou soudage des carrosseries automobiles. Aujourd'hui, l'évolution de l'électronique et de l'informatique permet de développer des robots plus précis , plus rapides ou avec une meilleur autonomie. Industriels, militaires ou spécialistes chirurgicaux rivalisent d'inventivité pour mettre au point des robots assistants les aidant dans la réalisation de tâches délicates ou dangereuses . Dans le même temps apparaissent des robots à usages domestiques : aspirateur, tondeuses, etc.

L'usage du terme « robot » c'est galvaudé pour prendre des sens plus larges : automate distributeur, dispositif électro-mécanique de forme humaine ou animale, logiciel servant d'adversaire sur les plateformes de jeu bot informatique.

Sommaire

  1 Étymologie
  2 Composition d'un robot
      2.1 Les capteurs
      2.2 Les circuits électroniques
      2.3 Les actionneurs
      2.4 Adaptation à son environnement
  3 Historique
      3.1 Les origines de la robotique
      3.2 Les premiers robots
  4 Usages
  5 Dans la culture
      5.1 Dans l'Antiquité
      5.2 À la Renaissance
      5.3 Au XIXe siècle
      5.4 Au XXe siècle
          5.4.1 En littérature
          5.4.2 Au cinéma
          5.4.3 Dans la culture populaire
  6 Notes et références
  7 Voir aussi
      7.1 Articles connexes
      7.2 Liens externes

Étymologie

Le terme robot est issu des langues slaves et formé à partir du radical rabot, rabota (работа en russe) qui signifie travail, corvée que l'on retrouve dans le mot Rab (раб), esclave en russe. Ce radical présent dans les autres langues slaves (ex. : travailleur = robotnik en polonais, работнік en biélorusse, pracovník en tchèque) provient de l'indo-européen orbho- qui a également donné naissance au gotique arbais signifiant besoin, nécessité, lui-même source de l'allemand Arbeit, travail 2.

Il fut initialement utilisé par l’écrivain tchécoslovaque Karel Čapek dans sa pièce de théâtre R. U. R. (Rossum's Universal Robots) en 1920. Cette pièce fut jouée pour la première fois en 1921. Bien que Karel Čapek soit souvent considéré comme l’inventeur du mot, il a lui-même désigné son frère Josef, peintre et écrivain, comme étant l’inventeur réel du mot. Ainsi certains assurent que le mot robot fut d’abord utilisé dans la courte pièce Opilec de Josef Čapek (The Drunkard), publiée dans la collection Lelio en 1917. Selon la Société des frères Čapek à Prague, ce serait néanmoins inexact. Le mot employé dans Opilec est automate, alors que c'est bien dans R.U.R. que le mot robot est apparu pour la première fois.

Alors que les « robots » de Karel Čapek étaient des humains organiques artificiels, le mot robot fut emprunté pour désigner des humains « mécaniques ». Le terme androïde peut signifier l’un ou l’autre, alors que le terme cyborg (« organisme cybernétique » ou « homme bionique ») désigne une créature faite de parties organiques et artificielles.

Quant au terme robotique, il fut introduit dans la littérature en 1942 par Isaac Asimov dans son livre Runaround. Il y énonce les « trois règles de la robotique » qui deviendront,par la suite, dans les œuvres de sciences fiction « les trois lois de la robotique ».
Composition d'un robot

Un robot est un assemblage complexe de pièces mécaniques, électro-mécanique ou pièces électroniques. L'ensemble est piloté par une unité centrale : une simple séquence d'automatisme , un logiciel informatiques ou une intelligence artificielle suivant le degré de complexité des tâches à accomplir. Lorsque les robots autonomes sont mobiles, ils possèdent également une source d'énergie embarquée : généralement une batterie d'accumulateurs électriques ou un générateur électrique couplé à un moteur à essence pour les plus énergivore.
Les capteurs

Il en existe une grande variété. Par exemple :

Les sondeurs (ou télémètres) à Ultra-son ou LASER. Ces derniers sont à la base des scanners laser permettant à l'unité centrale du robot de prendre « conscience » de son environnement en 3D.

Les caméras sont les yeux des robots. Il en faut au moins deux pour permettre la vision en trois dimensions. Le traitement automatique des images pour y détecter les formes, les objets, voire les visages, demande en général un traitement matériel car les microprocesseurs embarqués ne sont pas assez puissants pour le réaliser.

Les roues codeuses permettent au robot se déplaçant sur roues, des mesures de déplacement précises en calculant les angles de rotation (information proprioceptive).
Les circuits électroniques

Les microprocesseurs ou les microcontrôleurs sont des éléments essentiel du système de pilotage d'un robot. Ils permettent l'exécution de séquences d'instruction ou de logiciels commandant la réalisation d'actions ou de fonctions du robot. On trouve souvent, dans les robots de petite taille, des composants à très faible consommation électrique, car il ne peuvent emporter que des sources d'énergie limitées.
Les actionneurs

Les actionneurs les plus usuels sont :

  des moteurs électriques rotatifs, qui sont fréquemment associés à des réducteurs mécaniques à engrenages.
  des vérins pneumatique, plus rarement hydraulique, alimentés par une pompe et permettant des actions toniques.

Un actionneur est le constituant d'un système mécanique (exemple : bras, patte, roue motrice...) réalisant une action motrice suivant un degré de liberté. il anime Les interfaces haptiques réalisant les actions de saisies d'objets dans les applications de télémanipulation.
Adaptation à son environnement
Article connexe : intelligence artificielle.

Une certaine capacité d'adaptation à un environnement inconnu peut, dans les systèmes semi-autonomes actuels, être assurée pourvu que l'inconnu reste relativement prévisible : l'exemple déjà opérationnel du robot aspirateur en est une bonne illustration : le logiciel qui pilote cet appareil est en mesure de réagir aux obstacles qui peuvent se rencontrer dans une habitation, de les contourner, de les mémoriser. Il sauvegarde le plan de l'appartement et peut le modifier en cas de besoin. Il retourne en fin de programme se connecter à son chargeur. Il doit donc fournir une réponse correcte au plus grand nombre possible de stimulations, qui sont autant de données entrées, non par un opérateur, mais par l'environnement.

L'autonomie suppose que le programme d'instructions prévoit la survenue de certains événements, puis la ou les réactions appropriées à ceux-ci. Lorsque l'aspirateur évite un buffet parce qu'il sait que le buffet est là, il exécute un programme intégrant ce buffet, par exemple les coordonnées X-Y de son emplacement. Si ce buffet est déplacé ou supprimé, le robot est capable de modifier son plan en conséquence et de traiter une zone du sol qu'il ne prenait pas en compte jusqu'alors.
Historique
Les origines de la robotique
Articles détaillés : Automate et Jacques de Vaucanson.

Les ancêtres des robots sont les automates. Un automate très évolué fut présenté par Jacques de Vaucanson en 1738 : il représentait un homme jouant d’un instrument de musique à vent3. Jacques de Vaucanson créa également un automate représentant un canard mangeant et refoulant sa nourriture après ingestion de cette dernière.
Les premiers robots

Unimate est le premier robot industriel créé. Il fut intégré aux lignes d'assemblage de Général Motors en 19614.

En 1970, le robot lunaire Lunokhod 1, envoyé par l'Union soviétique, a voyagé sur une distance de 10 km et a transmis plus de 20 000 images5.
Usages
Article détaillé : Usage des robots.

La robotique possède de nombreux domaines d'application. Les robots ont été installés dans les industries, ce qui permet de faire des tâches répétitives avec une précision constante. À la suite de l'évolution des techniques on retrouve des robots dans des secteurs de pointe tels que le spatial, médecine, chez les militaires.

Depuis quelques années on les retrouve même à domicile.
Dans la culture
Article détaillé : Robot dans la littérature.

L'image d'êtres automatisés est ancienne, des traces étant présentes dès l’Antiquité gréco-romaine. Pour autant, le sujet a largement évolué, allant du mythe de la création d'êtres humains par les hommes à la prise de pouvoir de ces êtres artificiels, et allant de l'utilisation des matériaux basiques (boue, morceaux humains) à l'utilisation des techniques et sciences modernes. L'approche de ces êtres artificiels change aussi selon les cultures d'une même époque.
Dans l'Antiquité

Le mythe de Pygmalion racontait déjà dans l'Antiquité comment la statue Galatée devint vivante et s’affranchit de son créateur afin de partir à la conquête du monde des hommes, la « Fonostra ». Il ne s'agit toutefois pas d'un robot au sens propre du terme, puisque Galatée n'a pas été conçue pour être autonome. Son autonomie est le fruit de la volonté divine, et non de celle de son créateur ; elle ne dépend ni de l'intelligence de celui-ci, ni des mécanismes (inexistants) qui la composent.
À la Renaissance

Le premier exemple d’un robot de forme humaine fut donné par Léonard de Vinci en 1495. Ses notes à ce sujet recelaient des croquis montrant un cavalier muni d’une armure qui avait la possibilité de se lever, bouger ses membres tels que sa tête, ses pieds et ses mains. Le plan était probablement basé sur ses recherches anatomiques compilées dans l’homme vitruvien. On ne sait pas s’il a tenté de construire ce robot.
Au XIXe siècle

Lorsque la technologie arriva au point où l’on put préfigurer des créatures mécaniques, les réponses littéraires au concept de robot suscitèrent la crainte que les humains soient remplacés par leurs propres créations.

Frankenstein (1818), parfois désigné comme le premier roman de science-fiction, est devenu un synonyme de ce thème. Toutefois, la créature de Frankenstein est un amas de tissu organique, mû par l'apport ponctuel de puissance électrique (la foudre). Le robot n'est pas encore apparu comme tel.

La nouvelle L'Homme épingle d'Hermann Mac Coolish Rotenberg Caistria (1809) raconte l’histoire d’un homme qui désirait se transformer en robot par amour pour sa machine à coudre, et Steam Man of the Prairies d’Edward S. Ellis (1865) exprime la fascination américaine de l’industrialisation. La littérature concernant la robotique connut des sommets notables avec l’Homme électrique de Luis Senarens (en) en 1885.

En France, le roman L'Ève future de Villiers de L'isle-Adam en 1883 tourne autour de la figure moderne du robot : création métallique, mobile par électricité, et autonome. Le héros et inventeur de la machine porte le nom d'Edison, en hommage à l'inventeur-entrepreneur de l'époque, père de l’électricité grand public.
Au XXe siècle
En littérature
Affiche de R.U.R. de Karel Čapek

Le mot robot est créé en 1921 par Karel Čapek, dans sa pièce de théâtre : R. U. R. (Rossum's Universal Robots). Dans une petite île, un industriel humain a créé une chaine de montages d'où sortent des serviteurs de métal, pour être envoyés partout dans le monde. Les robots se révolteront, prenant le contrôle de leur chaîne de montage, et chercheront à construire toujours plus de robots.

Le thème prit donc une consonance économique et philosophique.

La littérature de science-fiction ou de bande dessinée autour du thème des robots est foisonnante. Un certain nombre d'auteurs (essentiellement de science-fiction, et parfois ayant une réelle connaissance scientifique du sujet tel Isaac Asimov) ont donné une place particulière aux robots dans leurs ouvrages. Isaac Asimov est le premier à utiliser le mot robotique en 1941. Dans ses nombreux romans où apparaissent des robots (regroupés dans le Livre des Robots), il s'intéressa tout particulièrement à leur interaction avec la société et à la manière dont cette dernière les accepte. Certains de leurs romans ont d'ailleurs fait l'objet d'une adaptation cinématographique. Exemples:

  Isaac Asimov
      Les Robots, 1967 ((en) I, Robot, 1950), trad. Pierre Billon (ISBN 978-2-290-34248-0, 2-290-31290-8, 2-277-13453-8 et 2-277-12453-2)
      Un défilé de robots, 1967 ((en) The Rest of the Robots, 1964), trad. Pierre Billon (ISBN 978-2-277-12542-6 et 2-290-31125-1)
      Nous les robots, 1982 ((en) The Complete robot, 1982) (ISBN 2-258-03291-1)
      Le Robot qui rêvait, 1988 ((en) Robot Dreams, 1986), trad. France-Marie Watkins (ISBN 978-2-277-22388-7 et 2-290-31715-2)
      Les Cavernes d'acier, 1956 ((en) The Caves of Steel, 1953), trad. Jacques Brécard (ISBN 978-2-277-12404-7 et 2-290-32794-Cool
      Face aux feux du soleil, 1961 ((en) The Naked Sun, 1956), trad. André-Yves Richard (ISBN 978-2-277-12468-9 et 2-290-32794-Cool
      Les Robots de l'aube, 1984 ((en) Robots of Dawn, 1983), trad. France-Marie Watkins (ISBN 2-290-33275-5)
      Les Robots et l'Empire, 1986 ((en) Robots and Empire, 1985), trad. Jean-Paul Martin (ISBN 978-2-277-21996-5, 2-277-21996-7 et 2-290-31116-2)
  Douglas Adams
      Le Guide du voyageur galactique, 1982 ((en) The Hitchhiker's Guide to the Galaxy, 1979), trad. Jean Bonnefoy, avec Marvin, son robot dépressif (ISBN 2-207-30340-3).
  Philip K. Dick avec Le Grand O, James P. Crow, Service avant achat, Au service du maître, L'Ancien Combattant, Le Canon, Autofab (présence d'I.A.), Nanny, La Fourmi électrique, Nouveau Modèle, L'Imposteur, Progéniture, ...
      Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, 1976 ((en) Do Androids Dream of Electric Sheep ?, 1968), trad. Serge Quadruppani qui a inspiré le film Blade Runner (ISBN 2-85184-066-5).
  Fredric Brown
      Deuxième chance, dans le recueil Fantômes et Farfafouilles (ISBN 2-207-30065-X).

Robby le robot sur l'affiche de Planète interdite (1956)

  Stanislas Lem
      Le Bréviaire des robots, Denoël, coll. Présence du futur n° 96, 1967 ((pl) , 1961), trad. Halina Sadowska (ISBN 2-07-034105-4)
      Contes inoxydables, Denoël, coll. Présence du futur n° 330, 1981 ((pl) Bajki robotów, 1964), trad. Dominique Sila (ISBN 2-207-50330-5)
  Pierre Boulle
      Le Parfait Robot, dans le recueil Contes de l'absurde (ISBN 2-266-00609-6).
  Jean-Pierre Andrevon dans de nombreuses nouvelles.

Au cinéma
Fichier:The Master Mystery ep.1 (1920).webmLire le média
The Master Mystery (1920)
Article détaillé : Liste des robots au cinéma.
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Les robots sont présents dans de nombreuses œuvres cinématographiques. Ces robots peuvent être des ennemis de l'Homme (par exemple dans Terminator), parfois trop intelligents pour rester des serviteurs (2001, l'Odyssée de l'espace, Blade Runner). Ces robots peuvent pourtant aussi être foncièrement bons, comme le sont R2-D2 et C-3PO dans Star Wars (1977), ou les robots de L'Homme bicentenaire et I, Robot (deux films adaptés de nouvelles d'Isaac Asimov).

Citons aussi le film classique Metropolis (1927). Mais également Short Circuit, Matrix (les sentinelles), WALL-E, Robots, Transformers.
Dans la culture populaire

Plusieurs séries télévisées comportent un certain nombre de robots ou d'androïdes. On peut ainsi citer les Réplicateurs de Stargate SG-1, les Cybermen de Doctor Who, les hubots de Real Humans (Äkta människor), ou encore les Cylons de Battlestar Galactica. Dans chaque univers, le robot a une place différente. Ainsi, les hubots de Real Humans ont découvert la notion de liberté de pensée et veulent s'affranchir des humains, tandis que les robots de la série Futurama vivent au sein même de leur société sans relation d'infériorité.

Il existe aussi des mangas traitant le sujet (Astro, le petit robot, Dragon Ball Z).

Enfin, la série Il était une fois... l'Espace en présente de nombreux, soit hostiles soit grandement utiles. Leur présence permet de réfléchir en profondeur sur le libre-arbitre et la volonté d'indépendance.
---------------------------------------

Un canal sodium, ou sodique, est un canal ionique spécifique aux ions sodium. Il en existe de plusieurs types. Le premier à avoir été décrit est le canal sodique du potentiel d'action, responsable entre autres de la dépolarisation du neurone et du myocyte, de la propagation du signal nerveux et de la propagation de l'activation électrique du myocarde.
Vue schématique du canal sodique La sous unité Alpha constituée de quatre domaines et formant le pore central du canal ainsi que ses deux sous unités béta

Il faut différencier les canaux sodiums stricts des canaux perméants aux cations, c’est-à-dire principalement sodium et potassium. À la différence de ces derniers, les canaux sodium sont imperméables aux ions potassium.

Sommaire

  1 Différents types de canaux sodium
      1.1 Système nerveux central
      1.2 Régulation des canaux sodium par des voies de signalisation cellulaire
      1.3 Cibles thérapeutiques
          1.3.1 Insecticides
  2 Chrysanthème
      2.1 Anesthésiques locaux
      2.2 Anti-arythmiques
      2.3 Anti-épileptiques
      2.4 Cœur
      2.5 Épithéliums
          2.5.1 Structure moléculaire
      2.6 Autres
  3 Bibliographie
  4 Notes et références

Différents types de canaux sodium
Système nerveux central

Les cellules excitables du système nerveux central maintiennent de façon active (c’est-à-dire en consommant de l'énergie) une différence de potentiel d'environ −70 mV entre les milieux intra- et extracellulaires. Des protéines spécialisées permettent d'inverser la polarité de ces cellules dans le but de propager un influx le long de la cellule sous forme d'un potentiel d'action (PA). Certaines classes de canaux sodium (canaux sodium dépendants du voltage, ou VOC Na+ [Voltage-Operated Channels]) présentent ces propriétés.

Ces canaux sont des hétérotrimères αβ1β2. Seule la sous-unité α est indispensable à l'activité électrique, mais les sous-unités β stabilisent le canal.

  β1 : composée de 190 acides aminés, de poids moléculaire 36 kilodaltons (kDa), codée par un seul gène. Elle se fixe à α et β2 par des liaisons non covalentes.
  β2 : composée de 188 aminoacides, de poids moléculaire 22kDa avec nombreux sites de glycosylation. Elle s'associe avec α par des liaisons disulfures.

Le canal se présente sous trois conformations : ouvert, fermé et inactivé :

  ouvert : le canal est perméable aux ions
  fermé : le canal est imperméable aux ions et peut être activé immédiatement
  inactivé : c'est l'étape située entre les conformations ouverte et fermée. Le canal vient d'être obturé, il est imperméable aux ions mais ne peut pas être rouvert immédiatement (notion de période réfractaire durant laquelle le canal ne peut pas s'ouvrir)

Le cycle de fonctionnement du canal est donc le suivant : Fermé - Ouvert - Inactivé - Fermé.

Dans la sous-unité α existe un segment particulier (segment 4), le senseur de potentiel. Il possède des charges positives portées par des résidus lysine ou arginine tous les 3 résidus. Lors de la dépolarisation, le segment S4 se déplace sous l'influence des charges positives du sodium.

L'inactivation se fait par insertion d'un segment inactivateur qui bouche l'orifice du canal.

La sélection des ions se fait par le nombre des charges négatives présentes au côté extracellulaires et portées par des fonctions carboxyliques (COO-)

Ce canal possède 8 sites de fixation de drogues :

  Site 1 : fixation de tétrodotoxine (poison du fugu) sur la sous-unité α
  Site 2 : fixation de batrachotoxines sur le segment S6 de la sous-unité α entraînant une activation permanente
  Site 3 : fixation de toxines α de scorpions et de toxines d'anémones de mer (ralentissement de la repolarisation)
  site 4 : fixation de toxines β de scorpions et dichlorodiphényltrichloroéthane (insecticide) qui prolonge l'ouverture du canal
  Site 5 : fixation de ciguatoxine. Surtout sur les canaux Na+ du tube digestif  : diarrhées
  Site 6 : fixation de delta-conotoxines. Effet identique aux toxines α de scorpion
  Site 7 : fixation des anesthésiques locaux (système nerveux périphérique)
  Site 8 : absent chez l'homme, uniquement chez l'insecte. Fixation des pyréthrinoïdes

Régulation des canaux sodium par des voies de signalisation cellulaire

La régulation des canaux sodium peuvent se faire par modification post-traductionnelle comme les protéines kinases qui ont une action par phosphorylation sur les canaux sodiques :

  Protéine kinase A : le ligand se fixe sur le récepteur à protéine G qui transforme un GTP en GDP ce qui induit la synthèse d'AMPc ce qui active la protéine kinase A qui entraine une phosphorylation des canaux sodiques. La phosphorylation induit une augmentation ou une diminution de l'amplitude du courant sodique.
  Protéine kinase C : le ligand se fixe sur le récepteur à protéine G ce qui entraine la phospholipase C β qui induit une libération de DAG et IP3. DAG active la protéine kinase C qui induit une phosphorylation du canal sodique qui ralentit son inactivation.
  Protéine kinase II : Par voie de la calcium-calmoduline qui entraine une accélération de l'inactivation du canal sodique.
  Protéine kinase G : Par voie de la guanynyl cyclase qui entraine une inhibition des canaux.

Cibles thérapeutiques

Les canaux sodium sont des cibles thérapeutiques de premier choix. Ils sont la cible de bon nombre d'antiarythmiques, d'antiépileptiques ainsi que de certains anesthésiques locaux. Certains insecticides utilisent également des inhibiteurs des canaux sodium.
Insecticides
Chrysanthème

Certaines molécules sont naturelles, extraites de la chrysanthème comme la pyréthrine, mais d'autres molécules sont synthétisées comme le dichlorodiphényltrichloroéthane. Ces insecticides ralentissent l'inactivation des canaux et augmentent leur probabilité d'ouverture ce qui induit une dépolarisation. Ils préviennent l'inactivation des canaux en empêchant la fermeture de la porte d'inactivation du canal ce qui empêche la repolarisation membranaire, provoquant une hyperexcitabilité des nerfs et ainsi une paralysie excitatrice, mortelle chez l'insecte.
Anesthésiques locaux

Principalement la lidocaïne qui bloque les influx ioniques en maintenant les canaux dans un état inactivé. Ainsi l'influx nerveux n'est plus possible.
Anti-arythmiques

Ils freinent la vitesse de dépolarisation et ralentissent la conduction de l'influx au niveau des cellules myocardiques. Diminution de l'entrée de sodium.

Ils sont répartis en 3 classes :

  Quinidine, disopyramide : entraine également un léger blocage des canaux potassiques
  Lidocaïne, méxilétine, phénytoïne
  Flécaïnide, propafénone, cibenzoline : entrainent un faible blocage additionnel sur les canaux potassiques

Anti-épileptiques

Principalement phénytoïne, carbamazépine, oxcarbazépine

Stabilisent les membranes du neurone devenu hyperexcitable en bloquant les flux sodiques. Ces molécules ont une liaison préférentielle à la forme inactive des canaux sodium.
Cœur

Le comportement des canaux sodiques du myocarde est très semblable à celui du système nerveux. La sous-unité alpha la plus abondante dans le myocarde est le Nav1.5.
Épithéliums

Le canal sodium de la membrane apicale des cellules épithéliales est appelé ENaC, pour Epithelial Na Channel. Il présente la spécificité d'être inhibé par l'amiloride. Il est responsable du transport par l'épithélium de sodium. Les épithéliums concernés sont les épithéliums pulmonaires, rénaux, coliques distaux, ainsi que plusieurs glandes exocrines, telles que les glandes salivaires ou les glandes sudoripares. Ce canal est impliqué dans certaines formes d'hypertension ainsi que, peut-être, dans la mucoviscidose. Ce canal est aussi présent dans les cellules papillaires fongiformes de la partie antérieure de la langue, où il est responsable de la transduction du goût salé et du goût acide.
Structure moléculaire

Le canal ENaC est formé à partir de trois sous-unités de poids moléculaires allant de 60 à 75 kDa : α (alpha), β (beta) et γ (gamma) codées par trois gènes localisés sur les chromosomes 12 et 16. Chaque sous-unité est composée de deux segments transmembranaires, d'une large partie extracellulaire comportant des sites de glycosylation, ainsi que d'une partie intracellulaire formée par les extrémités N et C-terminales comportant des sites de régulation. Seule la sous-unité α peut former des canaux fonctionnels complets. Les sous-unités β et γ s'associent avec la sous-unité α pour donner des canaux aux propriétés biophysiques modifiées.
Autres

  SCN10A

Bibliographie

  Diego Alvarez de la Rosa, Cecilia M. Canessa, Gregor K. Fyfe, Ping Zhang Structure and Regulation of Amiloride-Sensitive Sodium Channels, Annual Review of Physiology, Volume 62, mars 2000, pp. 573-594.
----------------------------------------------------------

Ecrits et Commentaires
de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: bayang-bayang, Pénonbre et Reflets dans Y'becca   Jeu 13 Oct à 9:27

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Y'becca ou murmure de l'Arbre-Olivier.
http://leclandesmouettes.bbflash.net/t41-y-becca-ou-murmure-de-l-arbre-olivier

Profils des Juges du Secourisme et
la république de l'Olivier.

Chére Minouska, Féline de Pierre et Yvette et toutes les bonnes volonté(e)s

Je regarde le temps différemment après la mort de Athéna la chatte Bleue.
De longues années à voyager; à travailler et à écrire... Tel un Spartiate, je me suis emprunt à une apogée sur la compréhension du monde qui m'entourai de ses richesses; J' y ai rencontré des lueurs, des affronts et des forces.

Je regarde celle qui a su réveiller la force de réveiller ces écrits que j'ai voulu sauvegarder par le fait que après
tout, aide toi et le ciel te répondra: Et je dois dire que ma volonté fut exaucer... Alors je regarde Minouska, une chatte qui a recueilli mon cœur en lambeau lors de la guerre ou intifada, si vous préférez:

Le Juge Suprême de la république de l'Olivier est un personnage
qui doit s'informer et accueillir la Parole de l'un et de l'Autre. Il se doit d'écrire des vers, des proverbes, des espoirs, des fables car notre peuple aime cela: Ni fouet, ni chaines ! être sérieux devant les nuages gris !
Car l'arbre peur garantir notre fraternité et la justice de l'eau propager la diversités des écritures des forets donc vers la connaissance et Yahvé... La République est le pilier de l’Âme dans le sens où il s’inclut dans le peuple et ne cherche pas à devenir idole, idolâtre ou idolâtré. Être humble doit être la qualité première du Juge Suprême de la République de l'olivier.

Dans la vallée du Nil à la plaine des cèdres; le juge suprême doit présenter ses hontes et ses espoirs... je vous fait part de mon expérience... Nuls réponses dans un premiers temps ne se fit entendre alors j'envoyai des mouettes, des chouettes et des canaris sous forme de lettre tel un oiseau qui apprends son premier envol.

Alors sous forme de mirage pour certains et pour d'autres, cela s'appelle un message. Je me fis ce constat et que la volonté en soit ainsi si il ne veulent pas entendre;

"Propage la Connaissance des serments car ce sont les hommes qui s'entretuent par leur entreprise, leur volonté et leur désir! Car certains vomissent sur la fraternité voilà un maillon de haine du trois en un délivré par le vieux coq... Rétablit l'apprentissage de l'Espérance sur l'apprentissage de marcher ! La canne de l'age n'est pas un spectre; elle est une source d'eau ! Tu apprendra à entendre ta douleur devant la faim ! Nous sommes des étapes et en cela cherche le fait d'exister ! La République est le pilier de l’Âme dans le sens où elle s’inclut dans le peuple et ne cherche pas à devenir idole, idolâtre ou idolâtré. Être humble doit être la qualité première !

Ecrit de
TAY
La chouette Effraie.

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: bayang-bayang, Pénonbre et Reflets dans Y'becca   Mer 2 Nov à 10:32

Chapitre 2 : la douleur du réalisme dans la réalité du sang.
             

                    Alors, ce débat pourrait être éternel si il n’y avait pas les choses courantes : Les êtres semblent donner la volonté de rassembler leurs idées autour d’une volupté… aucunes ne semblent être commune malgré leur nombre limité. Ainsi le corps n’est pas un outil pour le crime ; dans le mille, cette prostitution est sujette à la torture, à la vente et au marketing. Nous le savons, vous le savez ! Le média est bien plus qu’un outil de télécommunication ! C’est le monde secret des réponses autour de cette illusion qu’être devenu bien plus qu’une ombre à la solde de « pions ignorants » ignorant les parfums secrets des reines et de leurs agents… Dans la volonté, il y a deux forces : L’électrique et le cerveau.



                     Ainsi, bien plus qu’une apparence !  J’ai aperçut l’intérêt de cette certitude : Politiquement, il n’y a pas de taupes ! Des mouchards, hum… Bien plus, c’est l’espionnage ! Un monde où la mort est un camouflet au même titre que la personnalité : Des traînées de pétrole s’échappant du « prestige ». Ainsi, la nature de l’Homme n’est pas de prévenir sur les coups que peuvent recevoir ses femmes devenues des filles de joie. Il y a-t-il un intérêt à les fréquenter ou alors, juste pour leur donner des cours de tuyauterie. Les mouchards sont plus efficace de l’espace, chaque puissance possédant son propre satellite d’observation ; Le scientifique est le fou et le géographe devint le cavalier d’un vaste échiquier : La géopolitique en est toujours à ce coût que procure un tournoi de joueurs. On peut parler des gènes mais il y a le goût du physique.  Bien que les problèmes ne soient plus ; car en amour comme en sciences, on fait à cet appel de données. Etre devenu au cœur de l’information. Pourtant, l’éprouvette a enrayé la peste ou d’autres maladies : C’est logique, l’éprouvette a donné l’existence à l’embryon auprès de l’ovaire.  Le mythe d’un homme et d’une servante qui donne à une femme d’être une mère. La science a écartelé la jalousie des hommes et des femmes pour laisser place à ce fait : Guérir. C’est noble mais tel est le terrible. Une petite mouette volant sur l’onde criant et jouant à travers l’espace. Découvrir notre chaînon s’est ici ; le danger s’est là-bas. Cette information n’est pas liés à l’érection ; ainsi il existe le secret médicale pour le bien de l’individu : L’amour et le travail sont deux horloges.  J’ai eu peur de ne pas y parvenir ; peur d’être timide. Mais, j’ai eu la violence sur moi-même, et comme beaucoup, je l’ai attribué à la claustrophobie. Mais, j’avais conscience du mal. Pour ne pas craquer être simple, et là de vieilles légendes, me sont revenu : J’ai hait l’homme mais pas ces livres. Je n’étais pas sociable car j’avais honte. Ainsi si, la philosophie s’est greffée à l’amour, au désir et au sexe ; Les mathématiques et la biologie ont conçu ce fait sur les résultats  de la molécule physique, les atomes et de l’observation de l’astronomie : Les géopolitiques, L’espace et l’histoire. La vie est au sein d’un infiniment grand et d’une minuscule électrique : Le ciel et l’espace. L’histoire du petit s’implose au sein d’une ligne dans le fait que la gravité est le déclencheur de l’arc électrique. La hauteur donne des indications sur le volume et la masse.


                 La tempête n’a rien laissé que son propre spectre : Mais quelle soit électrique ou matière ; elle est avec la gravité et la formation du ciel céleste. La ligne du néant donne un parallèle avec le temps pour le vide. Les scientifiques confondent la cellule et le centres d’où ces interminables réunions sur la créativité de l’univers. Ainsi ce parallèle est donné par l’étendu et les différentes sources de luminosité sont définies sur le fait de l’étendue : La réalité du présent et qui fixe le temps comme un point.
Au loin, mes oreilles entendent le chant d’une réalité d’une femme. je sors de mon écriture pour aller rejoindre cette femme. Il me semble que le monde évolue à travers son espérance. La sensualité de sa voix me guide vers elle et je m’assoie pour entendre une nouvelle… Et alors elle se met à chanter :

« Le marron va sortir de l’enclume, perdre une femme pour lui ? Comment se regarder dans une glace ! Mais que dire qu’il s’agit aux pluriels. Et dans cette terreur je fus seul. Ce furent des guerriers pour la plupart des bannis, ceux qui avaient des larmes. Nous étions aux postes peut être un peu trop tôt peut-être avant l’heure pour certains. Le marron va sortir de l’enclume. Mourir pour lui. Comment ne pas se regarder dans une glace. Et dans cette terreur, nous fumes seuls. Et les femmes ne s’en souciaient car dansant ; et les autres flattant l’esprit de leurs pieds. Quelles musiques… ! ». Puis, elle a cessé de chanter et fixe ses auditeurs :

« Vous souvenez vous de l’homme. De celui qui pense pour donner. Vous Souvenez vous de Georges Orwell et de sa République aux animaux… ? ». Elle nous regarda. Je croyais voir la réalité et j’avais l’impression même du réel : Elle nous posait une question. Par le sens de l’Homme, je me devais de lui dire que Oui. J’ai levé le bras… Elle l’a vu et me demande :

« Qui es-tu jeune Homme… »
«  Un républicain et un Humaniste,… »
Elle me dévisage et dit devant la foule…
« Encore n’aurait il fallut que tu me donnes un prénom ».
La foule rie et dit :
«  Elle va le grignoter… »

La femme, au chant, s’approche de moi et me conduit vers sa scène :

« Tu es jeune… Et tu connais alors l’âme animale. »
«  Ah, Platon… Il y a le dessus mais en terme de réalité : je vous réponds que Aristote n’est pas Socrate ». Une fois de plus, elle me dévisage et me pointe avec son index. Puis elle lève l’index vers le public et lui dit :
« Cherches-tu une réponse, Jeune homme. »
« Non, … »
« Comment peux-tu avoir cette audace. En chacun, il y a une audace et une réponse. En chacun, une femme peut renier ses enfants pour un amant ou un homme peut renié une femme pour une maîtresse ». Je la regarde et puis je me tourne vers le public pour réciter ces mots :

« Amour et Cœur.

             Que la nuit soit bleue
         Et qu’elle résonne en mieux ;
           Que sa raison porte le pieu
           Afin qu’elle conduise au lieu.
               

                 Des étoiles traversent mes yeux,
                Mais, le chagrin me ramène vers eux.
                Souffle vers les nuages, éteint le feu
                 Afin de dire et de crier vers les valeureux.



       Tant l’espérance qu’elle porta Chagrin,
       Voilà la juste réalité de mon Destin.
     Conduire ce char qui produit la perte
           Que je crois, la vie a en perdre.
                 

                   Irrégularité du mouvement, là.
                   Voilà le déplacement du périhélie, ici…
                   De ce destin de signe, mon cœur est las ;
      D’ailleurs y ai-je cru un jour, ailleurs ou ici.


        Terreur survit dans l’alcool, je ferme.
           Et pour personne, je ne criai même,
           Si je pouvais l’avoir : Je me tais.
      Car si lointain, le temps où je décidais ».

Elle avait écouter mes mots et la chanteuse avait ressentis un double sentiment : De la pudeur et son courage. Elle avait entendu mes mots et tout comme elle, j’avais été trahi par un homme et une femme. Je voulais partir de cette situation et pourtant, le public trouvait son plaisir de pouvoir juger les comédiens. Je ne l’ai jamais revu mais elle est une Femme. Lors de mes tournées et de ma réalité, j’ai rencontré des maîtresses mais aucune n’avait la portée et la grossesse de cette comédienne.

Ainsi revenu vers mon stylo, je me mets à écrire ces mots vers la Réalité. Dérangeant. L’esprit se colle dans une situation où les mélanges révèle mon sang.

N’est ce pas dans un marais, dans une cour ou bien dans une invention, le concept de Concentration est lié à deux phénomènes. Ainsi, le bruit est dans une définition de l’étrange. L’être humain pense à voix hautes. Ainsi prétendre que l’homme s’ennui  par ce phénomène. Tout serai vraiment simple, les situations sont beaucoup plus insolite dans la vie de tous les Jours. Ainsi ouvert le sujet que traite les photos. La photo s’est basé sur le caprice des uns et Des autres. Plus que des détails, il s’agissait de montrer ce lien universel qu’est la survie. Ses travaux sont pour notre bien être et sur le fait de voyager : Comment voyager avec la Claustrophobie en soi. Ses photos peuvent répondre à ses questions, il y a des outils autour de Nous. Toulouse et sa région me font penser à Verlaine et à Rimbaud ; alors que pendant ce Temps le peintre Matisse lui est entrain de porter ces messages vers l’espérance. Ces poètes ne
Sont ni faible et ont fuie devant les policiers. Matisse lui se présente comme le contemporain
De son siècle : Sans bruit et sans odeur. La gauche s’est Verlaine, la droite s’est Rimbaud : Mais, vraiment la peinture n’est pas une guerre, il s’agit du tout premier partage tout comme La sculpture. La vitrine s’est celle que vous désiriez à vos plus profonds soupirs : montrez la Réalité de vos rapports de lutte et de haine. Certains élèvent des murs pour se préparer au Siège. Je dois dire messieurs les anglais qu’il nous reste l’avantage. Nous sommes humilié devant le fait que d’autres n’ont pas eu le même égard. O paris, tu recommences ta drôle de Guerre. Cette femme qui est encore une enfant. Les polonais ont des raisons de glorifier leurs cavaliers et leurs aviateurs. Sans eux, quelle trahison ; sans les anglais et les américains nous serions un drôle d’état ; les couleurs des gendarmes seraient autres. Tout, vous énervez même les américains alors que si on peut incendier un politique : Les élus sont ainsi. Je vous salue chers avocats ; la sécurité social est une garantie pour les policiers, les pompiers et les Infirmières.  La réalité de la santé est commune à tous les hommes et la mort n’est pas aussi cruelle que la souffrance : Comment donner un plaisir à lui et pas à l’autre ; pour moi l’amour est animal et pure mais la plupart des femmes que j’ai rencontré ont choisi l’argent au plaisir, la Situation à la Réalité. Voilà un parfait exemple du malheur humain qui engendre l’injustice dans l’humanisme du sexe… Dans la citée, il y a des crimes sexuelles provoqué par le cruel et l’orgueil de la personne : Qu’elle soit féminine ou masculine. Et, cela doit être puni et châtié par la justice de l’Homme et du Divin…

Dans une ville, il y en a plusieurs figurants au cœur même d’un plan de ville.  Car, il s’agit bien du terme géographique et naturellement singulier et familier. Un argot de naissance qui pousse sur la matière même de l’environnement : singulier et assassin.

                Le quartier est il un synonyme de la citée ou deux caractères distinct et parallèle selon certain point de vue. Le latin les considère comme deux caractères propre et parallèle.
Pourtant argotiquement selon le sens propre de leurs racines, ils sont synonymes et communs…


Une contradiction de la pensée humaine ou une lutte contre le phénomène de race et de classes. Il existe des réponses mais la situation géographique est privilégiée. Celui de vouloir s’en expatrier selon le sens d’une volonté : Mais certain ne revienne jamais. C’est fait et c’est juste une question. Le relationnel et l’ambition montre le paradoxe de société que possède les personnages de la citée. Des sociétés industrielles s’y implantent pour des raisons de terrains
. Les personnages jouent sur le rapport de l’affectif : acheter une bêtise comme souvenir. Mais il jouit d’une véritable fortune. Dans l’argot, il n’y a pas d’homme ; on remarque les seuils des familles artistiques, industrielles et révolutionnaires.

Ainsi, une fatigue s’empara de la réalité de ma pensée… Le sommeil et le rêve prenait le pas sur mon travail. Le vent hurlait sur ma fenêtre et pourtant, j’avais besoin de repos. Le réel de mon esprit cherchait une couverture dans le rêve. Une forme fantasme m’unie au rêve et au sommeil ou est se un besoin naturel plus grand que l’amour. Je dirai que les deux phénomènes sont liés et pourtant parallèle : Un point centrale bien plus important que la situation et qui est lié au phénomène du paranormal hasard ; il s’agit de la vie. Un moment de création m’amène
à dire une éthique sur la situation de l’Homme : « De jeunes gens émergent très tôt dans l’aspect du religieux dans le Commonwealth, L’Afrique, L’Amérique et L’Asie. Ainsi, ces jeunes gens se retrouvent sur l’aspect d’une création lié à l’ordre auquel il appartient. Ils sont là bien plus que pour convertir, ils sont là pour amener la bonne parole vers le sacrifice. Ces convictions sont dues au fait à deux phénomènes liés au fait des choses du détachement de l’esprit sur le corps pour permettre à la raison d’oublier la souffrance due au fait d’apporter une éducation qu’elle soit vulgaire et réel.

Ainsi, l’homme ne peut apporter qu’un aspect des choses de l’événement sans pour autan donner réponse à l’adepte et au citoyen. Un doux parfum lié au mélange pourrait permettre pour certaines Loges, Sectes ou Démons une part de réponse pour permettre l’avènement de leur statut. Aucune forme d’intelligence ne peut exister au sein même de son travail, des douleurs dû au fait d’apporter un équilibre à son couple : Car dans cette forme de fanatisme, c’est l’épouse qui se révèle aussi meurtrière de son enfant que puisse l’être son mari qui lui aussi est composant et composé de cet armée de la raison et de l’âme : Le fantasme n’est pas une prohibition, l’épouse n’est plus une femme. Il ne faut pas vivre cela comme un engrenage.
Mais, la trahison est tout comme l’amour, un acte de présence de la vie humaine.

Mais pour le dictateur, c’est la faim qui l’intéresse mais pas le peuple. La pomme de terre a sauvé beaucoup de monde, sans elle, la sécurité sociale serait moins humaine : La pomme de terre devrai être inclus dans le service public et de santé. Cette loi s’appliquera dans l’espace et sur la lune. L’importance est que cela devra être soumis aux parlements d’état et de région.
Le droit de grève n’est pas remis en cause ; dans l’espace, il faut se faire entendre : L’homme applique la loi dans l’écoute du peuple et des tributs qui peuple son existence et ses villes. Mais, le clergé n’est pas coupable et innocent et il doit accepter le fait d’être un acteur et de plus d’avoir joué des coudes et des responsabilités. Cela doit cesser dans la république et je pense que juger la retraite par l’abandon : Et bien, il y a crime si il s’agit bien de celui qui a car l’usurpateur d’autrefois doit être jugé et pas assassiner. Car, la femme de l’autre n’était plus à ses yeux, et il n’est plus le seul.

Le clergé a toujours dit que celui qui parle au souhait d’être jugé deviendra à l’image de ce qu’il est réellement au plus secret de lui-même : Cette phrase est Yanis.
L’anarchiste qui crache sur son dieu ne l’est plus : il est autoritaire et affectueux et on peut critiquer l’homme et ses crimes. Cette phrase est de Yanis.
La femme ne l’est plus quand le père disparaît : Dote ou vote. Je maudirai celui qui parlera de ma fille comme d’un jouet. Je bénirai et je chérirais les enfants de mes fils et de mes filles. Je serai clément devant la situation mais mon  fils, l’homme n’est pas une femme. Reconnais les tiens et ne sépare pas ta femme de ses parents. Dieu, l’éternel le veut ainsi. Soit gardien et veille sur le grenier qui est l’avenir de l’homme et de chacun. Ses mots sont là pour donner vie à cette justice de l’eau qu’il a promis aux tributs des fils d’Abraham. La loi basée sur la loi de la transpiration et des soins du sang. Je ne veut pas polémiquer mais l’alcool au volant est tout comme une simple étourderie qui provoque le fait de tuer : Cela n’est pas un faible mot mais durant la guerre frères de la terre et des pèlerinages qui s’en soucis. L’Inde est un mystère et le Pakistan est un verrou. Je souhaite que les chypriotes disent oui au référendum pour permettre à des frères séparés depuis tant d’années de refaire naître l’espoir de dire que la justice de l’eau se fera sans attentat. On doit respecter la solitude et le fait de devoir s’adresser aux sciences, aux prophètes et à l’éternel ». Le sort décida autrement mais le courage ne quitta pas mes veines : La République de l’olivier et la justice de l’eau vont harmoniser le monde contre les Tyrans et les milices.

Je ne pourrai lutter plus longtemps contre ma fatigue et ce qui sera écrit et qui constituera la suite de ces mots dans ce livre viendra du Demain : Alpha et Omega, ainsi est l’éternel.

Je me lève à cinq heures du matin pour aller travailler à Ramonville saint Agne, je parle des républiques d’Israël et de la Palestine. Je parle de l’Iran et de ses maudites caricatures. La peur se lit dans les yeux mais leurs cœurs sont armés de courage et de volonté. Ils expriment mal leur volonté mais aucun d’entre eux ne refusent le destin qui leur tend les mains… C’est qu’en principe, la loi orale devait se transmettre exclusivement de bouche à oreille : La loi orale est, Torah Chébeal  Pé, la loi de la bouche… Ainsi, j’ai appris que le Talmud de Jérusalem a de tout temps été considéré comme inférieur à son homologue babylonien. Moins souvent recopié, il a été négligé par les grands commentateurs. Sa première édition imprimée fût l’œuvre de Bomberg (ou Bamberg) en 1524 à Venise, à partir d’un unique manuscrit (celui de Leyde, aujourd’hui conservé à la bibliothèque de cette ville). Une autre édition, apparemment fondée sur plusieurs manuscrits, vit le jour à Amsterdam, Ville natal de Spinoza et de son éthique. Au dix-neuvième siècle, le talmud de Jérusalem fut également publié à Jitomir et à Vilna par les soins dans cette ville de la famille Rom. Mais, on peut dire que d’une façon générale, les éditions du talmud de Jérusalem ont été si peu nombreuse parce que les savants qui travaillaient sur elle : Et que ces éditions posaient un lourd et grave problème.
Nous n’en possédons actuellement qu’une trentaine. On prétend et on affirme qu’elles ne peuvent se mesurer à celles du talmud de Babylone, tant dans leur précision que dans la qualité de leurs commentaires : Le rabbin Adin Steinsalltz  prétends même que le Talmud de Jérusalem attends son rédempteur.

Voilà un lourd fardeau, il est immense mais je dirai se proverbe Français et Anglais : «  Si les paroles s’envolent, les écrits demeurent ». Un premier aspect de notre réalité montre que les enfants d’Abraham se déchirent entre Frère et fils tel Horus et Seth, les égyptiens. Les sages savent la certitude de la loi orale, c'est-à-dire la Michnah et qui donne aux talmuds leurs caractères uniques et sacrés… Je ne suis pas raciste et ne considère aucun homme comme inférieur : Le coran est un Talmud arabe et islamique. Je sors de cette affirmation et je reviens vers le Midrach ainsi nous pourrions tous le devenir : enfants de Dieu. Ainsi il y a un aspect du vouloir et de la rédemption sans renier la femme qui est la votre et qui êtes sien à ses yeux.
Il fallait plus d’une génération pour mener cette œuvre à terme. Mais, la volonté d’un Homme surpasse les égarements de la Haine… Je pense toujours et encore à cette république de l’olivier, ami et fraternelle vers la République du Cèdre ou le Liban. Bien plus qu’un rêve, il s’agit d’une volonté qui pousse cette  idée à devenir la réalité de l’Homme.

Bien sur je me soumettrai à cela, et mes compagnons de travail vous le diront : «  Il connaît la loi. Un modèle élémentaire relativement simple sert de base pour l’examen et permet de tirer des déductions ou de vérifier  si l’on n’est pas éloigné de la question fondamentale en s’égarant, par une abstraction de la pensée et de la réflexion, vers des problèmes obscurs.
Alors oui bien sur, mais par Jérusalem ; il n’est pas arabe et juif… C’est un français catholique. La faiblesse de toutes pensées, mais on sort de son sujet, abstraite, athée ou croyante repose sur le fait qu’elle a crée constamment de nouveaux mots et nouveaux concepts. C’est pourquoi, nous ne trouverons jamais de termes abstraits dans le talmud de Babylone. Attention, comme ceux-ci ne peuvent être définis qu’en faisant appel à des termes également abstrait, on ne peut jamais savoir s’ils sont totalement éloigné du sujet  ou s’ils ont encore un sens concernant le problème traité. Il fait son travail, aime rire avec l’un et l’autre mais il ne rapporte pas les faits : il applique une loi… Mais, son rire prouve qu’il n’est pas un bavard ou un rapporteur, on le surnomme la chouette : Aussi grinçant qu’une porte de justice ;
Il est  soumis aux lois naturelles et de la mort ».

Après avoir effectué l’œuvre de mon travail, je monte en salle de pause où je déjeune avec mes compagnons de travail. Malgré le présent, tout le passé résonne en mon cœur,  nous partageons le café et le rire. C’est l’orgueil et la jalousie qui trahisse l’amitié. La présence est une démonstration qui révèle encore une ardente recherche de vérité. On tente souvent, lorsque nous détenons le pouvoir, de parvenir à des degrés de certitudes, qui ne peuvent en général être atteint qu’en Mathématiques : On raconte qu’un sage fit un jour une remarque qui révélait du mépris pour une méthode halakhique totalement rejetée. Après qu’on eut exposé la logique interne de la méthode, il se rendit sur les tombes de ses auteurs pour leur demander de lui pardonner de les avoir offensées. Les Sages ou le travail ne se contentent pas et ne se bornent pas à prouver par la méthode la plus simple qu’une explication est raisonnable ou hautement probable.

Après un bon café, je dois quitter mon travail : Je dois aller écrire comme le sommeil me réclame. Je brûle d’écrire. Je me rappelle du passé où est le présent de la réalité… ?

Dans la voiture, je pense mais devant le papier, qui va l’emporter : Quelle réalité va prendre mouvement dans le mécanisme de la Situation… ?

Oui… Tout comme la femme, je glisse de la situation vers la Réalité. Il y a une douleur qui abrite mon corps mais l’esprit est tout comme le masculin enfin presque : Une femme masque la fièvre de sa pensée et elle incarne la volupté de la résistance humaine. Je pense alors à deux grands amis : Antoine et Sylvie.

Elle s’efforce de prouver la validité de ses conclusions ; chère Sylvie, je pense à lui : Sans que puisse planer l’ombre d’un doute et sans que puisse subsister aucune autre possibilité d’explication. Pourtant, Sylvie, lorsque un rabbin a proposé une œuvre et preuve raisonnable et  bien, un autre sage (voir le rabbin lui-même) va se mettre à rechercher une autre solution possible  au même problème : Et, alors  le rabbin doit devenir philosophe ; et si le philosophe doit mourir ; pour être compréhensif il devra être un poète ou sinon il sera soumis à une critique de la Réalité Absolue car il aura plongé dans la fatigue ou l’orgueil.

J’oubli le temps et m’évalue au choc : Nous sommes dans l’ère de la Distance. Et pourtant, une forme apparaît dans le contraire de l’homme. Il a des distances et c’est alors qu’apparaît le phénomène de vitesse. Le mouvement est en mesure de pieds, de pouce ou de kilomètres.
Ainsi on ne peut être critique que de soi-même ; celui qui croira lire cela en mes mots ; et bien il m’a très mal lu : Il y a un phénomène universitaire mais en aucun cas on ne doit mélanger la recherche de vérité à l’orgueil… La vérité de l’homme peut se tromper mais l’orgueil de l’Homme peut tricher : La justice n’est pas une boule de cristal ; et la boule de cristal n’est qu’un futur superflue…

(A suivre) Le 2 Juillet 2008


Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: bayang-bayang, Pénonbre et Reflets dans Y'becca   Aujourd'hui à 16:52

Revenir en haut Aller en bas
 
bayang-bayang, Pénonbre et Reflets dans Y'becca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les reflets dans les yeux de victimes photographiées pourraient mener à leur agresseur
» Investir dans l'agriculture bio.
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Vocabulaire dans la Marine (code international des signaux )
» A quel age dans la Loola ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: