La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio   Mar 4 Oct à 8:02

Le Clans des Loups...

Du temps de Saint François, Gubbio, une petite ville au cœur de l'Ombrie, vivait dans la terreur à cause d'un loup d'une taille exceptionnelle qui errait dans la campagne avoisinante… Les habitants fermaient les portes de la ville et ne sortaient qu'armés de piques et de fourches, mais rien n'arrêtait la voracité de l'animal…

François décida de se rendre à Gubbio pour y mettre bon ordre. N'écoutant pas les habitants lui disant de ne pas s'aventurer dehors, François alla à la rencontre du loup avec un compagnon. Ils traversèrent des contrées désertiques, pleine d'ossements qui en disaient long…

Tout à coup, un hurlement retentit et loup vint à leur rencontre. François traça alors sur lui un large signe de croix et lui parla en ces termes : " Frère Loup, viens ici. Au nom du Christ, je te commande de ne plus faire de mal à personne. "

Le loup s'arrêta, sa langue pendante disparut dans sa gueule béante et il écouta François lui faire la leçon : " Tu es méchant : tu blesses et tu tues sans sa permission les créatures de Dieu, et non seulement les bêtes mais aussi les hommes faits à l'image de Dieu, c'est pourquoi tu mérites les fourches comme voleur et comme assassin. Mais je veux faire la paix entre toi et les habitants de Gubbio. "
Loup

Le loup remua la queue et les oreilles, montrant qu'il avait compris et qu'il acceptait. Puis il suivit François jusqu'à Gubbio où il fut décidé que, le loup s'étant amendé, on lui fournirait chaque jour de quoi se nourrir. Une nouvelle vie commença donc pour Gubbio comme pour le loup qui devint familier de tous les habitants. Lorsque le loup mourut, deux ans après, on l'enterra à côté d'une chapelle placée sous le vocable de Saint François.


Dernière édition par yanis la chouette le Mar 4 Oct à 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio   Mar 4 Oct à 8:03

Ceinture (vêtement)

Une ceinture est une bande de tissu, cuir ou d'une autre matière souvent souple ; solidaire ou non du vêtement et qui se porte autour de la taille pour la cintrer ou pour y maintenir un pantalon. Elle s'utilise aussi comme accessoire de mode ou pour porter différents types d’outils.

Généralités

Selon la mode, les ceintures se portent plus ou moins haut sur la taille : entre le buste et les hanches.

Les ceintures classiques sont en cuir, mais il en existe en tissu ou en matières plastiques. Elles peuvent porter toutes sortes de décoration (exemple: ceinture à clous). On trouve aussi des ceintures tressées.

Il existe par ailleurs différents systèmes de fermeture : un nœud, les boucles de ceinture, parfois très travaillées, ou encore un mécanisme de serrage...

Dans une boucle de ceinture, la pointe de la ceinture, par exemple de cuir, passe au travers de la boucle, généralement en métal, et est arrêtée par l'ardillon de métal passant au travers d'un trou dans la pointe, appelé le cran. Une ceinture compte plusieurs crans, permettant ainsi d'adapter la taille de l'anneau formé par la ceinture à la taille du porteur de la ceinture. Le passant, solidaire de la ceinture, du côté de la boucle, permet de maintenir la pointe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio   Mar 4 Oct à 8:03

Le 4 octobre est le 277e jour de l'année du calendrier grégorien, le 278e en cas d'année bissextile. Il reste 88 jours avant la fin de l'année.

C'était généralement le treizième jour du mois de vendémiaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du potiron.

XVIe siècle

1515 : reddition de Maximilien Sforza qui cède le duché de Milan à François Ier.

XVIIIe siècle

1745 : Guerre de Succession d'Autriche : couronnement à Francfort-sur-le-Main de l'empereur François Ier du Saint-Empire, époux de Marie-Thérèse d'Autriche ;

XIXe siècle

1824 : proclamation de la république du Mexique.
1830 : indépendance de la Belgique.
1853 : début de la Guerre de Crimée.

XXe siècle

1930 : révolution au Brésil.
1943 : fin de la Libération de la Corse.
1945 : ordonnance portant création de la Sécurité sociale en France.
1956 : Résolution 120 du Conseil de sécurité des Nations unies : la situation en Hongrie.
1957 : mise en orbite du premier satellite artificiel de la Terre par l'URSS : Spoutnik 1.
1958 : promulgation de la Constitution de la Ve République en France.
1966 : indépendance du Lesotho.
1987 : béatification de Marcel Callo par Jean-Paul II.
1991 : traité sur la Protection de l'Antarctique.
1993 : occupation par l'armée de la Maison blanche de Russie lors de la crise constitutionnelle russe.

XXIe siècle
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !
Arts, culture et religion

1926 : André Breton rencontre Nadja1.
2012 : le pape Benoît XVI effectue le dernier voyage officiel de son pontificat à Lorette en Italie.

Sciences et techniques

1924 : mise en service de l'autodrome de Linas-Montlhéry.

Économie et société

1945 : création de la Sécurité sociale en France.

Naissances
XIIIe siècle

1289 : Louis X, roi de France († 5 juin 1316).

XIVe siècle

1379 : Henri III, roi de Castille († 25 décembre 1406).

XVIe siècle

1515 : Lucas Cranach le Jeune, peintre allemand († 1586).
1532 : Francisco de Toledo, prélat espagnol († 14 septembre 1596).
1542 : Robert Bellarmin, prélat italien († 17 septembre 1586).
1550 : Charles IX, roi de Suède († 30 octobre 1611).
1562 : Christian Sørensen Longomontanus, astronome danois († 8 octobre 1647).

XVIIe siècle

1604 : Baccio del Bianco, peintre italien († 29 avril 1656).
1625 : Jacqueline Pascal, religieuse française († 4 octobre 1661).
1626 : Richard Cromwell, chef d'État d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande. († 12 juillet 1712).
1657 : Francesco Solimena, peintre italien († 5 avril 1747).
1687 : Robert Simson, mathématicien écossais († 1er octobre 1768).

XVIIIe siècle

1712 : Charles Louis de Marbeuf, militaire français († 20 septembre 1786).
1759 : Louis François Antoine Arbogast, mathématicien français († 18 avril 1803).
1784 : Panchón, matador espagnol († 8 mars 1843).
1787 : François Guizot, historien et homme politique français († 12 septembre 1874).

XIXe siècle

1807 : Louis-Hippolyte La Fontaine, homme politique canadien († 26 février 1864).
1814 : Jean-François Millet, peintre français († 20 janvier 1875).
1816 : Eugène Pottier, poète et révolutionnaire français († 6 novembre 1887).
1822 : Rutherford B. Hayes, 19e Président des États-Unis († 17 janvier 1893).
1858 : Michael Idvorsky Pupin, physicien serbe († 12 mars 1935).
1861 : Frederic Remington, peintre américain († 26 décembre 1909).
1862 : Edward Stratemeyer, écrivain américain († 10 mai 1930).
1872 : Ernest Fourneau, chimiste et pharmacologue français († 5 août 1949).
1880 : Damon Runyon, écrivain américain († 10 décembre 1946).
1881 :
André Salmon, écrivain français († 12 mars 1969).
Walther von Brauchitsch, militaire allemand († 18 octobre 1948).
1884 : Félix Gouin, homme politique français († 25 octobre 1977).
1886 : Murao Nakamura, romancier et critique littéraire japonais († 13 mai 1949.
1892 : Engelbert Dollfuss, homme politique autrichien († 25 juillet 1934).
1895 : Buster Keaton, acteur et cinéaste américain († 1er février 1966).

XXe siècle

1903 :
Bona Arsenault, homme politique et écrivain québécois († 4 juillet 1993).
John Vincent Atanasoff, physicien américain († 15 juin 1995).
Ernst Kaltenbrunner, militaire allemand († 16 octobre 1946).
1907 : Alain Daniélou, indianiste et musicologue français († 27 janvier 1994).
1911 : Jacques Miquelon, homme politique québécois († 16 juin 2004).
1916 :
Francine Bloch, critique littéraire et musicale française († 28 octobre 2005).
Vitaly Ginzburg, physicien russe, Prix Nobel de physique en 2003 († 8 novembre 2009).
George Sidney, réalisateur et producteur américain († 5 mai 2002).
1917 : Violeta Parra, artiste chilienne († 7 février 1967).
1918 :
Giovanni Cheli, prélat italien († 8 février 2013).
Kenichi Fukui, chimiste japonais, prix Nobel de chimie en 1981 († 9 janvier 1998).
1922 : Jeanne Beretta Molla, médecin italienne et sainte catholique († 28 avril 1962).
1923 :
Charlton Heston, acteur américain († 5 avril 2008).
Paul-Olivier Trépanier, architecte et homme politique québécois († 27 octobre 2007).
1926 : Pierre Lamy, producteur québécois de cinéma et de télé († 6 décembre 1998).
1928 : Alvin Toffler, romancier américain († 27 juin 2016).
1932 : Hal Patterson, joueur de football canadien né aux Etats-Unis († 21 novembre 2011).
1936 : Christopher Alexander, anthropologue et un architecte anglais d'origine autrichienne.
1937 : Jackie Collins, actrice et romancière britanno-américaine († 19 septembre 2015).
1938 : Kurt Wüthrich, chimiste suisse, Prix Nobel de chimie en 2002.
1939 : Bernard Verley, acteur français.
1940 :
Serge Bélair, animateur québécois de radio et de télévision († 28 septembre 2010).
Vic Hadfield, hockeyeur professionnel canadien.
Alain Mongrenier, artiste peintre français.
1941 :
Anne Rice, romancière américaine.
Robert dit Bob Wilson, plasticien et metteur en scène (théâtre) américain
1944 : Tony La Russa, gérant de baseball américain.
1946 :
Michael Mullen, militaire américain
Susan Sarandon, actrice américaine.
1947 :
Julien Clerc, chanteur français.
Jim Fielder, musicien américain, guitariste et bassiste du groupe Blood, Sweat and Tears.
1949 :
Armand Assante, acteur américain.
Stephen Gyllenhaal, réalisateur américain.
1953 : Tchéky Karyo, acteur français.
1956 :
Jérôme Garcin, journaliste et écrivain français.
Christoph Waltz, acteur autrichien.
1957 :
Bill Fagerbakke, acteur américain.
Gilles Fumey, enseignant-chercheur en géographie culturelle de l'alimentation.
Greg Linteris, astronaute américain.
Jean-Michel Espitallier, poète et écrivain français.
1959 : Valérie Fourneyron, femme politique française.
1960 : Afrika Bambaataa, musicien américain.
1961 : Kazuki Takahashi, mangaka japonais.
1962 : Jon Secada, chanteur cubain.
1963 : A.C. Green, basketteur américain.
1967 : Liev Schreiber, acteur américain.
1972 : Mélanie Maynard, actrice québécoise.
1976 : Alicia Silverstone, actrice américaine.
1977 :
Richard Reed Parry, musicien canadien, membre du groupe Arcade Fire.
Najat Vallaud-Belkacem, femme politique française.
1979 : Rachael Leigh Cook, actrice et productrice américaine.
1980 : Ludivine Furnon, gymnaste française.
1981 :
Matthieu Gosztola, écrivain français.
Justin Williams, hockeyeur professionnel canadien.
1982 : Jered Weaver, lanceur de baseball américain.
1983 : Kurt Suzuki, joueur de baseball américain.
1984 : Lena Katina Sergeevna, musicienne russe, membre du groupe t.A.T.u..
1986 :
Sara Forestier, actrice française.
Anthony Smith, basketteur américain.
1988 :
Derrick Rose, basketteur américain.
Melissa Benoist, actrice américaine.
1989 : Dakota Johnson, actrice américaine.

Décès
XIVe siècle

1305 : Kameyama, empereur du Japon (° 1249).
1369 : Guillaume d'Aigrefeuille l'Ancien, prélat français (° 1326).
1382 : Louis II de Mantoue, noble italien (° 1334).

XVIe siècle

1582 : Thérèse d'Avila, religieuse espagnole, sainte de l'Église catholique (° 28 mars 1515).
1597 : Sarsa Dengel, négus d'Éthiopie (° 1550).

XVIIe siècle

1646 : Thomas Howard, homme politique anglais (° 7 juillet 1586).
1660 : Francesco Albani, peintre italien (° 17 août 1578).
1669 : Rembrandt, peintre néerlandais (° 15 juillet 1606).
1680 : Pierre-Paul Riquet, ingénieur français (° présumé 25 juin 1606).

XIXe siècle

1817 : Étienne-François Le Tourneur, homme politique français (° 15 mars 1751).
1851 : Manuel Godoy, homme politique espagnole (° 12 mai 1767).
1859 : Karl Baedeker, écrivain allemand (° 3 novembre 1801).
1864 : Jos Montferrand, homme fort québécois (° 25 octobre 1802).

XXe siècle

1904 : Frédéric Auguste Bartholdi, sculpteur français (° 2 août 1834).
1914 : Joseph Déchelette, archéologue français (° 8 janvier 1862).
1925 : Nacional II, matador espagnol (° 11 janvier 1898).
1935 : Jean Béraud, peintre français (° 12 janvier 1849).
1947 : Max Planck, physicien allemand, Prix Nobel de physique en 1927 (° 23 avril 1858).
1948 : René Benjamin, écrivain français (° 20 mars 1885).
1955 : Alexandros Papagos, premier ministre grec (1952-1955) (° 9 décembre 1883).
1970 : Janis Joplin, chanteuse américaine (° 19 janvier 1943).
1982 : Glenn Gould, musicien canadien (° 25 septembre 1932).
1985 : François Hertel, prêtre catholique, écrivain et philosophe québécois (° 31 mai 1905).
1989 :
Noël-Noël, acteur français (° 9 août 1897).
Graham Chapman, comédien britannique, membre des Monty Python (° 8 janvier 1941).
1992 : Louis Amade, parolier français (° 13 janvier 1915).
1996 : Silvio Piola, footballeur italien (° 29 septembre 1913).
1997 : Gunpei Yokoi, inventeur de console de jeu vidéo (° 10 septembre 1941).
1998 : Jean-Pascal Delamuraz, homme d'État suisse (° 1er avril 1936).
1999 :
Bernard Buffet, peintre français, membre de l'Académie des beaux-arts (° 10 juillet 1928).
Art Farmer, musicien américain (° 21 août 1928).
2000 :
Egano Righi-Lambertini, prélat italien (° 22 février 1906).
Michael Smith, biochimiste canadien d’origine britannique, prix Nobel de chimie en 1993 (° 26 avril 1932).

XXIe siècle

2002 : André Delvaux, réalisateur belge (° 21 mars 1926).
2003 : Dorothy Mary Donaldson, première femme à occuper le poste de Lord-maire de Londres (° 29 août 1921).
2004 : Gordon Cooper, astronaute américain (° 6 mars 1927).
2005 :
Jean Cazeneuve, sociologue et homme de télévision français, membre de l'Académie des sciences morales et politiques (° 17 mai 1915).
Mike Gibbins, musicien britannique, batteur du groupe Badfinger (° 12 mars 1949).
2009 : Mercedes Sosa, chanteuse argentine (° 9 juillet 1935).
2013 : Vo Nguyen Giap, militaire vietnamien, ancien ministre de la défense {° 25 août 1911).
2014 :
Jean-Claude Duvalier, ancien dictateur haïtien de 1971 à 1986 (° 3 juillet 1951).
Paul Revere, chanteur américain (° 7 janvier 1938).
2015 : Yves Barsacq, comédien français (° 17 juin 1931).

Célébrations

Journée mondiale des animaux2,3.
Premier jour de la Semaine Mondiale de l'Espace, chaque année du 4 au 10 octobre.
Lesotho : Fête nationale, célèbre l'indépendance de 1966.
Suède : Kanelbullens dag, « jour de la kanelbulle », brioche à la cannelle suédoise.

Saints des Églises chrétiennes
Saints catholiques4 et orthodoxes5 du jour

Ammon († 350) ermite fondateur de la colonie d'anachorètes de Nitrie.
Adaucte († vers 313) préfet d'Éphèse et martyr à Mélitène sous Maximin Daïa, et sa fille Callisthène, vierge.
Aure de Paris († 666) première abbesse de Saint-Martial fondé par Saint Éloi.
Caïus († IIIe siècle) Fauste, Eusèbe, Chérémon, Lucius et leurs compagnons martyrs à Alexandrie.
Crispe († Ier siècle) et Caïus dont il est fait mention aux épîtres aux corinthiens.
Domnine († 305) et ses filles Bérénice et Prosdoce, martyres à Antioche sous Dioclétien, se jetèrent dans une rivière pour sauver leur vertu.
Hiérothée († Ier siècle) évêque, disciple de saint Paul.
Madalvé († 777) évêque de Verdun.
Marc († 304) Marcien et d'autres martyrs en Égypte.
Marse († 303) prêtre, Corcodome, diacre, Jovinien et Alexandre, sous-diacre, Jovinien, lecteur, martyrs à Auxerre. Compagnons de Pèlerin d'Auxerre.
Pétrone de Bologne († 450) évêque de Bologne et patron de cette ville.
Pierre († 742) évêque martyr de Damas.
Quintin († VIe siècle) martyr de la chasteté en Touraine.
Thyrse († 306) et ses compagnons membre de la légion thébaine, martyrs à Trèves.

Saints et bienheureux catholiques4 du jour

Alfred Pellicer Muñoz ( † 1936) franciscain martyr à Bellreguard lors de la guerre d'Espagne.
François d'Assise ( † 1226) fondateur des franciscains, créa son premier couvent français à Vézelay.
François-Xavier Seelos († 1867) rédemptoriste aux États-Unis où il exerce un apostolat auprès des émigrés
Henri Morant Pellicer ( † 1936) prêtre martyr à Xaraco lors de la guerre d'Espagne.
Joseph Canet Girer ( † 1936) prêtre martyr à Gandie lors de la guerre d'Espagne.
Martine Vazquez Gordo (es) ( † 1936) fille de la Charité martyre à Algar de Palancia.

Saints orthodoxes5 du jour

Élisabeth de Sisatovats († 1543) veuve de saint Étienne, moniale.
Étienne Stylianovitch († 1540) martyr.
Jean Lampadiste († Xe siècle) ermite de Chypre.
Vladimir Iaroslavitch († 1050) prince de Novgorod.

Prénoms du jour

Bonne fête aux :

François et ses variantes ou dérivés : Francis, Francisque, Frantz et Franz.
Paco et son diminutif Paquito.

Et aussi aux :

Aure, et ses variantes et dérivés les plus fréquents Aura, Aurane, Auranne, Aureline, Aurelle, Aurelyne et Aurette.
Aurore et Oriane, en raison de leur proximité phonétique avec Aure.
Pétrone
Roxanne et ses variantes Roxana, Roxane et Roxanna.

Traditions et superstitions
Astrologie

Signe du zodiaque : douzième jour du signe astrologique de la Balance.

Dicton du jour

« À la Saint-François d'Assise, si tu bâtis sois prudent pour tes assises. »6
« À la Saint-François, de la patte d'une oie, le jour décroit (ou pour les Rois, fou qui ne s'en aperçoit). »[réf. nécessaire]
« À la Saint-François, la bécasse est au bois. »7
« À la Saint-François, on sème, si l'on veut, et plus tôt même. »7
« À la Saint-François, vient le premier froid. »7
« Autant de jours que l'oignon de lys fleurit après la Saint-Jean (24 juin), autant de jours que la vendange sera retardée après la Saint-François. »[réf. nécessaire]
« Entre Saint-Michel (29 septembre) et Saint-François, prends ta vendange telle qu'elle est, à Saint-Denis, prends-la si elle y est encore. »8
« Ne sème pas à la Saint-Léger (2 octobre), les épis seraient trop légers. Sème à la Saint-François, il te rendra grain de bon poids. Mais n'attends pas la Saint-Bruno (6 octobre), ton blé serait tout noiraud. »7

Toponymie

Plusieurs voies, places, sites ou édifices, de pays ou provinces francophones, contiennent cette date, sous des graphies diverses, dans leur nom : voir Quatre-Octobre Page d'aide sur l'homonymie.
Références

↑ Hester Albach, Léona, héroïne du surréalisme, Actes Sud, Arles 2009 et Marguerite Bonnet, André Breton, œuvres complètes, tome 1, Gallimard, p. 1508 et suivantes
↑ www.journee-mondiale.com [archive] : 4 octobre
↑ (en)World Animal Day [archive]
↑ a et b Nominis : calendrier grégorien des saints et prénoms chrétiens du 4 octobre [archive]
↑ a et b Forum orthodoxe.com : saints pour le 4 octobre du calendrier ecclésiastique orthodoxe [archive]
↑ René Henry, L'almanach de notre terroir, Bressoux-Liège, Dricot, 2004, 382 p. (ISBN 978-2-87095-228-3, lire en ligne [archive]), p. 288
↑ a, b, c et d Gabrielle Cosson, Dictionnaire des dictons des terroirs de France, Paris, Larousse, 2010, 380 p. (ISBN 978-2-03-585301-1, présentation en ligne [archive]), p. 143 et 200.
↑ Anne-Christine Beauviala, Météo et dictons régionaux, Éd. Christine Bonneton, 2010.

Bibliographie

Mgr Paul Guérin, Vie des saints ; t. XII, du 3 octobre au 27 octobre. Paris, Éd Bloud & Barral, 1876, 7e éd., pp. 12 à 47.
Documentation Catholique, Paris,Groupe Bayard, 2000, no 16. p.4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio   Mar 4 Oct à 8:04

4 octobre 1830
La Belgique s'émancipe sur un air d'opéra

Territoire sans unité nationale, périodiquement disputé par toutes les grandes puissances européennes depuis le Moyen Âge, la Belgique proclame son indépendance le 4 octobre 1830.
Une union mal assortie

Quinze ans plus tôt, l'Angleterre avait imposé son union avec l'ancien royaume de Hollande pour former le Royaume-Uni des Pays-Bas. Mais catholiques et bons vivants, les Belges se sentaient peu d'affinités avec les Hollandais calvinistes qu'ils jugeaient plutôt austères.

Le soir du 25 août 1830, le théâtre de la Monnaie, à Bruxelles, donne une représentation de La Muette de Portici. Cet opéra d'Auber raconte un soulèvement des Napolitains contre leur oppresseur. Le public, enthousiaste, reprend le refrain : « Amour sacré de la patrie, rends-nous l'audace et la fierté ».

La tension est telle que des émeutes se produisent à la sortie du théâtre. Des bourgeois se réunissent à l'Hôtel de ville et se donnent un drapeau tricolore avec les couleurs noir-jaune-rouge du Brabant, la région de Bruxelles.

Les insurgés suggèrent une « séparation administrative » de la Belgique et des Pays-Bas.

Les deux moitiés du royaume ne seraient plus unies que par une allégeance personnelle à la dynastie d'Orange-Nassau. Mais le roi fait la sourde oreille.

L'insurrection s'emballe. Liège et plusieurs cités ouvrières se soulèvent au chant de la Marseillaise puis de la Brabançonne, l'hymne belge hâtivement composé pour la circonstance.

Le 23 septembre s'élèvent les premières barricades. L'armée se heurte aux insurgés dans le parc de Bruxelles mais se retire sans trop insister.

L'indépendance est proclamée le 18 novembre 1830 par les cent quatre-vingt-huit membres du Congrès. Ceux-ci se prononcent à une très large majorité pour l'établissement d'une monarchie constitutionnelle. Il s'agit en l'occurrence de ne pas effrayer les voisins européens qui, tous, ont des régimes monarchistes.

Après avoir sollicité le jeune fils du nouveau roi des Français Louis-Philippe 1er, les Belges se rabattent sur le prince allemand Léopold de Saxe-Cobourg, veuf d'une princesse anglaise. Il prête serment le 21 juillet 1831 et devient roi sous le nom de Léopold 1er...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio   Mar 4 Oct à 8:04

4 octobre 1986 : Achèvement du Plan Delta

Le 4 octobre 1986 marque l'achèvement du plan Delta, aux Pays-Bas. Le plus grand chantier de génie civil de tous les temps a été lancé au début des années 50, après qu'un raz-de-marée eût inondé les terres les plus basses du pays et provoqué la mort de 1 800 personnes.Toutes les îles côtières de la province de Zélande sont désormais reliées par une digue. Le delta du Rhin, de l'Escaut et de la Meuse est fermé, à l'exception d'un chenal de navigation.

Engelbert Dollfuss
4 octobre 1892 à Kirnberg an der Mank (Basse-Autriche) - 25 juillet 1934 à Vienne (Autriche)

Issu d'une famille paysanne profondément catholique, l'Autrichien Engelbert Dollfuss est réformé au début de la Grande Guerre en raison de sa petite taille (1,51m). Surmontant sa déception, il s'engage comme volontaire et obtient les galons de lieutenant en combattant les Italiens !

De retour dans la vie civile, il se lance dans la politique au sein du parti «social-chrétien» de Mgr Seipel et se fait le héraut d'un État autoritaire et conservateur. C'est ainsi qu'il est appelé à la chancellerie fédérale autrichienne (la direction du gouvernement) le 20 mai 1932 par le président de la République. Il y gagnera le sobriquet de «Millimeternich», par allusion à sa petite taille et à son illustre prédécesseur Metternich.

Déçu par le régime parlementaire et sensible aux réalisations de Mussolini, Dollfuss se rapproche de celui-ci pour mieux résister à la pression de Hitler. Il combat sans état d'âme les militants nazis de son pays et n'hésite pas à les enfermer dans des camps ! Il est d'une certaine manière le premier chef d'État à résister au nazisme.

Mais le chancelier est assassiné le 25 juillet 1934 par des nazis autrichiens commandités par Hitler. Le drame survient à peine plus d'un an après la prise de pouvoir de celui-ci. À midi, 154 membres des SS Standarte revêtus d'uniformes militaires autrichiens font irruption dans la Chancellerie et tirent à bout portant sur Dollfuss, le blessant mortellement. Dans le même temps, d'autres nazis s'emparent de la radio et annoncent la... démission du chancelier.

Le putsch va néanmoins échouer et Hitler devra ronger son frein encore 4 ans avant de s'emparer enfin de la petite Autriche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio   Mar 4 Oct à 8:05

Auguste Bartholdi
2 août 1834 à Colmar - 4 octobre 1904 à Paris

Né à Colmar, en Alsace, dans une famille de notables protestants, Auguste Bartholdi peut donner libre cours à ses penchants artistiques grâce à la bienveillance de sa mère Charlotte. Très tôt s'affirme son goût pour la statue monumentale.

De convictions républicaines, il réalise un monument à la gloire de Denfert-Rochereau, le « lion de Belfort » puis, sur une idée du député Édouard Laboulaye, la statue de la Liberté...


18 février 1871
Belfort se rend après 103 jours de siège

La maladresse de l'empereur Napoléon III a provoqué en juillet 1870 une guerre entre la France et la Prusse.

Leur pays étant envahi par les armées allemandes coalisées autour de la Prusse, les Français sont contraints de signer un armistice le 28 janvier 1871. Mais au sud de l'Alsace, la ville fortifiée de Belfort continue de résister à l'envahisseur.
Colonel têtu

Le colonel Pierre Marie Denfert-Rochereau (48 ans), gouverneur de la ville, n'accepte de rendre les armes que sur un ordre exprès du gouvernement de la Défense nationale, présidé par Adolphe Thiers. Le gouverneur se rend enfin le 18 février 1871, après un siège de 103 jours. Belfort sauve ainsi l'honneur de l'armée française, sali par la défaite piteuse de MacMahon et Napoléon III à Sedan et par la reddition ignonimieuse de Bazaine, à Metz.

À Francfort, lors des négociations du traité de paix définitif, Thiers demande que la ville et son territoire restent à la France, à la différence du reste de l'Alsace. Mais en contrepartie, il doit céder au vainqueur un morceau supplémentaire de la Lorraine. Eu égard à sa glorieuse résistance, le territoire de Belfort acquiert le statut de département.

Devenu député du Haut-Rhin, avant qu'il ne soit annexé, puis de la Charente, le colonel Pierre Denfert-Rochereau ne cessera jusqu'à sa mort, le 11 mai 1878, de dénoncer la cession de l'Alsace-Lorraine.
Le lion de Belfort (1880, Auguste Bartholdi), photo : Nicolas Sanchez (2007)
Le lion de Belfort

En 1879, le sculpteur Auguste Bartholdi taille dans le grès rouge de la falaise un lion blessé et rugissant afin d'honorer la résistance de Belfort et de son gouverneur (le lion tourne le dos à l'Allemagne pour éviter toute provocation). Ce « Lion de Belfort » mesure 22 mètres de long et 11 mètres de haut. Il est devenu le symbole de la ville.

Une réplique en bronze de la statue, de 2/3 plus petite, est érigée à Paris, à la barrière d'Enfer, ainsi nommée parce qu'elle menait vers le château Vauvert, construit sous Louis XI et dont les ruines avaient mauvaise réputation car elles abritaient des vagabonds. La place est rebaptisée pour la circonstance place Denfert-Rochereau (sic).
René Castillon
Bitche aussi

Outre Belfort, la citadelle de Bitche (Moselle) a aussi résisté héroïquement à l'offensive allemande en 1870-1871.

Sous les ordres du commandant Louis-Casimir Teyssier, cette citadelle des Vosges du Nord, construite par Vauban, a supporté pendant 230 jours le siège de l'armée bavaroise et n'a rendu les armes que le 27 mars 1871, avec les honneurs de la guerre, un mois après Belfort ! Cela ne l'empêchera pas d'être annexée par l'Empire allemand lors du traité de Francfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio   Mar 4 Oct à 8:41

Processus de Paix des secouristes de la république de l'Olivier.

Je crois qu'à l'avenir, plus personne ne pourra recréer des bulles d'exclusions...
Pour cela, je ne peux me permettre de mettre à l'écart tout individu(e) et "État".

Je ne suis qu'une femme ou un homme humble qui en vous adressant ces ces vers,
espère qu'il puisse vous conduire vers l'expérience, le travail et la communauté...
La solitude augmente ou diminue le nervosité... Cela s'appelle le malheur...

Alors par décision, on recherche à se tranquilliser et remettre la balance sur le zéro;
alors par construction, on décèle la notion d'une fragile tolérance:
Celle d'insulter !

Par Yahvé, cela est une horreur et une erreur...

La République de l'Olivier dit :
"Oui à la gréve, Non à l'Esclavage..."
la constitution rajoute :
"Oui à la Bibliothèque et Non à la Faim."
et le peuple doit rajouter :
"Oui à l'écoute et Non aux viols physiques et moraux."

Alors le Novice du Secourisme prends en charge sa nouvelle fonction autre qu'un service
militaire mais basé aussi sur la protection du Bien et du Corps.

"Je suis Y'becca"

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio   Mar 4 Oct à 8:44

Les Polonaises très nombreuses dans la rue pour défendre l’IVG.

Elles étaient des milliers dans la rue à Varsovie lundi. Les Polonaises militent depuis des mois pour défendre l’ IVG, et le mouvement s’est intensifié la semaine dernière. En cause, un nouveau projet de loi ultra-conservateur visant à interdire l’avortement en Pologne, sauf en cas de danger immédiat pour la vie de la femme enceinte. Avant que ce texte soit débattu jeudi au Parlement, les manifestations s’enchaînent. Et prennent des formes inédites dans le pays.
Un dress code noir


Partout en Pologne, les femmes avaient par exemple décidé de porter des vêtements noirs, et parfois du rouge à lèvres du même coloris. A Varsovie, elles ont mis en place une chaîne humaine baptisée le « mur de la fureur ». Et toutes ont été invitées à participer à une « grève générale des femmes ». L’idée ? Boycotter le bureau et aller manifester. C’est l’actrice polonaise Krystyna Janda, qui a lancé cette initiative, clin d’œil à la grève des femmes en Islande qui avait bloqué le pays en 1975. Parmi les slogans les plus courants entendus dans la rue lundi : « Cette loi viole nos droits », « On ne se laissera pas faire », ou « Les femmes feront tomber ce gouvernement ». Dimanche, à Paris, plusieurs associations avaient appelé à un rassemblement de soutien. L’actrice Juliette Binoche était, elle, au rendez-vous à Cracovie pour défendre l’IVG et le choix des femmes.

En 2014, le magazine ELLE lançait le hashtag #IVGmoncorpsmondroit pour défendre le droit à l'avortement. Retrouvez ci-dessous les photos des internautes.
À lire également

Quels sont les points communs entre le droit à l'avortement et un gâteau au choc ? La vidéo qui buzze
Réparer la souffrance des femmes : reportage à La Maison des femmes à Saint-Denis
#CeciNestPasUnCintre : rejoignez la campagne pour défendre l’avortement
Une ado ne pourra avorter après un viol : la décision qui choque les femmes au Mexique
Pologne : l'IVG en danger
Un clic pour l’IVG : ensemble pour lutter contre les sites de désinformation
70 ans de combats pour les femmes
IVG : vos témoignages

Écrit par...
Emilie Poyard
Emilie Poyard
@Emilie Poyard
---------------------------------
En ce qui me concerne il ne s'agit pas d'un droit mais d'un choix personnel auquel l’État se doit être présent et de ne pas empoisonner l'esprit de cette décision qui est un acte d'une grande importance. Il s'agit de conviction et il n'y aura jamais d'accord universel... Il y aura toujours un contre et un pour; tout ce que peut faire l’État s'est encadrer le choix de la personne enceinte et de ne pas faire comme certains: Oublier l'affront personnel que peuvent subir certaines femmes de la part de leurs maris, de leurs ami"e"s et de leurs Familles. L’État est en toutes les circonstances un acteur de la vie citoyenne dans la joie d'une naissance, dans le deuil d'une circonstance et dans la douleur d'une violation non consentis du corps. Donc, L'IVG est une loi non irrévocable si j'étais Président mais tout comme l'euthanasie elle ne se donne pas comme un caramel à la fête du Dimanche Soir.
Ecrit de
TAY
La chouette effraie;

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Minouska.KounakDenat



Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio   Jeu 20 Oct à 9:28

Au lieu d'obtenir la sédation par des méthodes agressives ou susceptibles de réaliser des déficits dans le système nerveux, un nouveau courant s'est développé en psychiatrie visant à obtenir l'effet non seulement sédatif mais régulateur par des substances chimiques appropriées.

Ce courant pharmacologique a présenté de nombreux précurseurs. C'est surtout Moreau de Tours qui au milieu du Dix neuvième siècle, après ses études sur le HASCHICH, et ensuite sur une série de substances, notamment le protoxyde d'Azote, les sédatifs divers, l'opium, l'Alcool, ect..., a développé l'idée de modifications psychologiques déterminées par les substances chimiques. Moreau de la Tours a été ainsi après la conception chimiques des PSYCHOSES et ainsi a mentionné en premier avec Mlle Pascal, les dissociations psychiques sur le soi et le paraitre. Mais il a encore utilisé diverses substances chimiques non seulement pour déterminer des "troubles psychologiques expérimentaux" mais pour encore plus pour explorer la psychologie profonde. Ainsi Moreau de Tours a été le précurseur de la narcoanalyse et le promoteur des thérapeutiques chimiques. Ainsi et mais, cette conception chimique pharmacologique a été longue à ce développer. Dans la Ligne de Moreau, Les beaux travaux de Mlle Pascal et de ses élèves sur les substances psychotropes et l'exploration pharmacologique de la psychologie des éléments précoces puis de Claude, Borel et Robin avec l'éthérisation prolongé par Claude et Baruk sur le somnifères...

Et puis dans cette clarté une part d'ombre sur le soi, la conscience de souffrance, la naissance et le développement de la catatonie expérimentale et de la psychiatrie expérimentale chez les animaux par De Jong et H.Baruk, devait apporter dés 1930 une démonstration objectives des causes toxiques des maladies mentales, et des "applications thérapeutiques" antitoxiques (psychoses colibacillaires de H.Baruk, psychoses hyper-folliculiniques, ect,) et a donc ouvert dans ses travaux du 19iéme siècle qui ressemble sur bien des aspects sur des études antiques Égyptiennes et Romaines élaborés sur l'analyse mortuaire et Momification donc moins soumise à la torture de patients vivants tels que des animaux et être humains, élaborés sur l'hygiène de vie du Vivant et qui par la suite d'une mort à définir aurait pu éviter la souffrance engendrer par ce docteur H.Baruk, Ces études primaires permettent l'entrer dans le champs de la Psychopharmacologie.

Comme en tout temps et malgré le fait que nous soyons aux vingt et unième siècles, la découvertes de nouvelles substances "psychotropes" a renouvelé la thérapeutique psychiatrique en particulier dans le domaine des substances dites "neuroleptiques"; sans une réelle surveillance accru de la part de secouristes devant l'investissement des grands laboratoires voir de personnes physiques de l'aspect morale de l’État et de la société.

Se rappeler des sujets comme la découverte de l'évidence des troubles sympathiques en pathologie, rôle souligné par Laignel-Lavastine, par Tinel et Santenoise... Le phénomène de Reilly et les antihistaminiques des synthèses.... Les travaux de Bovet dans les laboratoires de Fourneau à Paris et poursuivi en Italie à l'institut supérieur de la santé à Rome.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie sur les études de
Henry Baruk publié par Presses Universitaires de France

----------------------------------------------

Romain Gary nous a particulièrement émus dans une lettre où il suppliait Christel de l'aimer, même un peu... Au contraire, Musset a prouvé qu'il était possible de rester fier et élégant malgré la douleur en faisant ses adieux à la célèbre George Sand. Apollinaire nous a émoustillé les sens dans une lettre à Lou alliant douleur et jouissance ; tandis que la domination exercée par Wanda sur Leopold von Sacher-Masoch nous captivait. Enfin, les mots de Jean Cocteau pour son amant Jean Marais nous ont apaisé l'âme et l'esprit...

Lettre de Romain Gary à Christel
“ Aime-moi, veux-tu ? Un tout petit peu.

Romain Gary (21 mai 1914 – 2 décembre 1980), aussi connu sous son nom de naissance Roman Kacew ou sous son nom d’emprunt Émile Ajar avec lequel il signe un grand nombre de ses oeuvres, est un auteur et diplomate français très influent du XXe siècle. En juillet 1937, il rencontre Christel Söderlund, journaliste suédoise avec qui il entretient un passion dévorante mais de courte durée. En effet, épouse et mère de famille, elle le quitte et retourne en Suède. Voici ses mots.

6 septembre 1937

Nice 6. IX. 37

Christel, ma lointaine, ton petit cheval est ravissant et il restera toujours sur mon bureau, à côté de ta photo.

Et « Gösta Berling » sera toujours mon livre de chevet. Et tes yeux sont ce qu’il y a de plus bleu sur terre et tes cheveux sont plus blonds que ceux de Gösta.

Je ne peux pas les oublier, petite Christel. Je ne peux rien oublier. Aime-moi, veux-tu ? Un tout petit peu. En tout cas, mens-moi. Dis-moi que tu m’aimes. Même si ce n’est pas vrai.

Il est une heure du matin. Je viens de me baigner. Je suis rentré dans l’eau là où… tu sais où. J’ai nagé loin, très loin. J’ai eu peur. Et je pensais à toi, tout le temps. Puis je suis allé boire une fine dans ce petit bistro… tu sais, là où tu as dit « oui ».

Maintenant je suis fatigué. J’ai le cafard. Ich will so, aber so in deinen Armen jetzt sein, weisst du ! Aber nein, du weisst nicht. Du kannst nicht wissen. Dieser Brief wird ein Liebebrief sein. Du willst das nicht, ich weiss… Du liebst mich nicht, ich weiss. Wie kannst du mich lieben ? Drei Tage… Du kennst doch mich überhaupt nicht !

En ce moment, tiens, j’ai envie de me saouler la gueule ! J’écrirai, cette nuit. Je vais continuer un roman policier que je dois livrer en décembre. J’ai déjà tué trois personnes. Avec l’argent – deux mille francs – j’irai à Stockholm. Si tu permets… Ou plutôt non, je n’irai pas à Stockholm, j’irai à Christel. Si Christel permet… J’habiterai 14 Blasieholmsborg.

Es-tu libre à Noël ? Est-ce que je peux venir le 23 décembre ? Ou plus tôt ? Ou plus tard ? Ou pas du tout ? Écris-moi. Je t’aime, petite-fille, tu sais ?

Romain Kacew

Il fait trop chaud. Je ne peux pas dormir. Je vais prendre un canot à la Grande Bleue et je vais passer la nuit en mer.

--------------------------------------------------------------------

Le Rosaire récité en commun est bien plus terrible au démon

Le Rosaire récité en commun est bien plus terrible au démon, puisqu'on fait, par ce moyen, un corps d'armée pour l'attaquer. Il triomphe quelquefois fort facilement de la prière d'un particulier, mais, si elle est unie à celle des autres, il n'en peut venir à bout que difficilement.

Il est aisé de rompre une houssine toute seule ; mais si vous l'unissez à plusieurs autres et en faites un faisceau, on ne peut plus la rompre. Vis unita fit fortior. Les soldats s'assemblent en corps d'armée pour battre leurs ennemis ; les méchants s'assemblent souvent pour faire leurs débauches et leurs danses ; les démons même s'assemblent pour nous perdre.

Pourquoi donc les chrétiens ne s'assembleraient-ils pas pour avoir la compagnie de Jésus-Christ, pour apaiser la colère de Dieu, pour attirer sa grâce et sa miséricorde, et pour vaincre et terrasser plus puissamment les démons ?
Saint Louis Marie Grignion de Montfort
Dans Le secret admirable du T. S. Rosaire, 46e Rose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yanis la chouette



Nombre de messages : 4322
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio   Mer 2 Nov à 10:38

Chapitre 2 : la douleur du réalisme dans la réalité du sang.


Alors, ce débat pourrait être éternel si il n’y avait pas les choses courantes : Les êtres semblent donner la volonté de rassembler leurs idées autour d’une volupté… aucunes ne semblent être commune malgré leur nombre limité. Ainsi le corps n’est pas un outil pour le crime ; dans le mille, cette prostitution est sujette à la torture, à la vente et au marketing. Nous le savons, vous le savez ! Le média est bien plus qu’un outil de télécommunication ! C’est le monde secret des réponses autour de cette illusion qu’être devenu bien plus qu’une ombre à la solde de « pions ignorants » ignorant les parfums secrets des reines et de leurs agents… Dans la volonté, il y a deux forces : L’électrique et le cerveau.



Ainsi, bien plus qu’une apparence ! J’ai aperçut l’intérêt de cette certitude : Politiquement, il n’y a pas de taupes ! Des mouchards, hum… Bien plus, c’est l’espionnage ! Un monde où la mort est un camouflet au même titre que la personnalité : Des traînées de pétrole s’échappant du « prestige ». Ainsi, la nature de l’Homme n’est pas de prévenir sur les coups que peuvent recevoir ses femmes devenues des filles de joie. Il y a-t-il un intérêt à les fréquenter ou alors, juste pour leur donner des cours de tuyauterie. Les mouchards sont plus efficace de l’espace, chaque puissance possédant son propre satellite d’observation ; Le scientifique est le fou et le géographe devint le cavalier d’un vaste échiquier : La géopolitique en est toujours à ce coût que procure un tournoi de joueurs. On peut parler des gènes mais il y a le goût du physique. Bien que les problèmes ne soient plus ; car en amour comme en sciences, on fait à cet appel de données. Etre devenu au cœur de l’information. Pourtant, l’éprouvette a enrayé la peste ou d’autres maladies : C’est logique, l’éprouvette a donné l’existence à l’embryon auprès de l’ovaire. Le mythe d’un homme et d’une servante qui donne à une femme d’être une mère. La science a écartelé la jalousie des hommes et des femmes pour laisser place à ce fait : Guérir. C’est noble mais tel est le terrible. Une petite mouette volant sur l’onde criant et jouant à travers l’espace. Découvrir notre chaînon s’est ici ; le danger s’est là-bas. Cette information n’est pas liés à l’érection ; ainsi il existe le secret médicale pour le bien de l’individu : L’amour et le travail sont deux horloges. J’ai eu peur de ne pas y parvenir ; peur d’être timide. Mais, j’ai eu la violence sur moi-même, et comme beaucoup, je l’ai attribué à la claustrophobie. Mais, j’avais conscience du mal. Pour ne pas craquer être simple, et là de vieilles légendes, me sont revenu : J’ai hait l’homme mais pas ces livres. Je n’étais pas sociable car j’avais honte. Ainsi si, la philosophie s’est greffée à l’amour, au désir et au sexe ; Les mathématiques et la biologie ont conçu ce fait sur les résultats de la molécule physique, les atomes et de l’observation de l’astronomie : Les géopolitiques, L’espace et l’histoire. La vie est au sein d’un infiniment grand et d’une minuscule électrique : Le ciel et l’espace. L’histoire du petit s’implose au sein d’une ligne dans le fait que la gravité est le déclencheur de l’arc électrique. La hauteur donne des indications sur le volume et la masse.


La tempête n’a rien laissé que son propre spectre : Mais quelle soit électrique ou matière ; elle est avec la gravité et la formation du ciel céleste. La ligne du néant donne un parallèle avec le temps pour le vide. Les scientifiques confondent la cellule et le centres d’où ces interminables réunions sur la créativité de l’univers. Ainsi ce parallèle est donné par l’étendu et les différentes sources de luminosité sont définies sur le fait de l’étendue : La réalité du présent et qui fixe le temps comme un point.
Au loin, mes oreilles entendent le chant d’une réalité d’une femme. je sors de mon écriture pour aller rejoindre cette femme. Il me semble que le monde évolue à travers son espérance. La sensualité de sa voix me guide vers elle et je m’assoie pour entendre une nouvelle… Et alors elle se met à chanter :

« Le marron va sortir de l’enclume, perdre une femme pour lui ? Comment se regarder dans une glace ! Mais que dire qu’il s’agit aux pluriels. Et dans cette terreur je fus seul. Ce furent des guerriers pour la plupart des bannis, ceux qui avaient des larmes. Nous étions aux postes peut être un peu trop tôt peut-être avant l’heure pour certains. Le marron va sortir de l’enclume. Mourir pour lui. Comment ne pas se regarder dans une glace. Et dans cette terreur, nous fumes seuls. Et les femmes ne s’en souciaient car dansant ; et les autres flattant l’esprit de leurs pieds. Quelles musiques… ! ». Puis, elle a cessé de chanter et fixe ses auditeurs :

« Vous souvenez vous de l’homme. De celui qui pense pour donner. Vous Souvenez vous de Georges Orwell et de sa République aux animaux… ? ». Elle nous regarda. Je croyais voir la réalité et j’avais l’impression même du réel : Elle nous posait une question. Par le sens de l’Homme, je me devais de lui dire que Oui. J’ai levé le bras… Elle l’a vu et me demande :

« Qui es-tu jeune Homme… »
« Un républicain et un Humaniste,… »
Elle me dévisage et dit devant la foule…
« Encore n’aurait il fallut que tu me donnes un prénom ».
La foule rie et dit :
« Elle va le grignoter… »

La femme, au chant, s’approche de moi et me conduit vers sa scène :

« Tu es jeune… Et tu connais alors l’âme animale. »
« Ah, Platon… Il y a le dessus mais en terme de réalité : je vous réponds que Aristote n’est pas Socrate ». Une fois de plus, elle me dévisage et me pointe avec son index. Puis elle lève l’index vers le public et lui dit :
« Cherches-tu une réponse, Jeune homme. »
« Non, … »
« Comment peux-tu avoir cette audace. En chacun, il y a une audace et une réponse. En chacun, une femme peut renier ses enfants pour un amant ou un homme peut renié une femme pour une maîtresse ». Je la regarde et puis je me tourne vers le public pour réciter ces mots :

« Amour et Cœur.

Que la nuit soit bleue
Et qu’elle résonne en mieux ;
Que sa raison porte le pieu
Afin qu’elle conduise au lieu.


Des étoiles traversent mes yeux,
Mais, le chagrin me ramène vers eux.
Souffle vers les nuages, éteint le feu
Afin de dire et de crier vers les valeureux.



Tant l’espérance qu’elle porta Chagrin,
Voilà la juste réalité de mon Destin.
Conduire ce char qui produit la perte
Que je crois, la vie a en perdre.


Irrégularité du mouvement, là.
Voilà le déplacement du périhélie, ici…
De ce destin de signe, mon cœur est las ;
D’ailleurs y ai-je cru un jour, ailleurs ou ici.


Terreur survit dans l’alcool, je ferme.
Et pour personne, je ne criai même,
Si je pouvais l’avoir : Je me tais.
Car si lointain, le temps où je décidais ».

Elle avait écouter mes mots et la chanteuse avait ressentis un double sentiment : De la pudeur et son courage. Elle avait entendu mes mots et tout comme elle, j’avais été trahi par un homme et une femme. Je voulais partir de cette situation et pourtant, le public trouvait son plaisir de pouvoir juger les comédiens. Je ne l’ai jamais revu mais elle est une Femme. Lors de mes tournées et de ma réalité, j’ai rencontré des maîtresses mais aucune n’avait la portée et la grossesse de cette comédienne.

Ainsi revenu vers mon stylo, je me mets à écrire ces mots vers la Réalité. Dérangeant. L’esprit se colle dans une situation où les mélanges révèle mon sang.

N’est ce pas dans un marais, dans une cour ou bien dans une invention, le concept de Concentration est lié à deux phénomènes. Ainsi, le bruit est dans une définition de l’étrange. L’être humain pense à voix hautes. Ainsi prétendre que l’homme s’ennui par ce phénomène. Tout serai vraiment simple, les situations sont beaucoup plus insolite dans la vie de tous les Jours. Ainsi ouvert le sujet que traite les photos. La photo s’est basé sur le caprice des uns et Des autres. Plus que des détails, il s’agissait de montrer ce lien universel qu’est la survie. Ses travaux sont pour notre bien être et sur le fait de voyager : Comment voyager avec la Claustrophobie en soi. Ses photos peuvent répondre à ses questions, il y a des outils autour de Nous. Toulouse et sa région me font penser à Verlaine et à Rimbaud ; alors que pendant ce Temps le peintre Matisse lui est entrain de porter ces messages vers l’espérance. Ces poètes ne
Sont ni faible et ont fuie devant les policiers. Matisse lui se présente comme le contemporain
De son siècle : Sans bruit et sans odeur. La gauche s’est Verlaine, la droite s’est Rimbaud : Mais, vraiment la peinture n’est pas une guerre, il s’agit du tout premier partage tout comme La sculpture. La vitrine s’est celle que vous désiriez à vos plus profonds soupirs : montrez la Réalité de vos rapports de lutte et de haine. Certains élèvent des murs pour se préparer au Siège. Je dois dire messieurs les anglais qu’il nous reste l’avantage. Nous sommes humilié devant le fait que d’autres n’ont pas eu le même égard. O paris, tu recommences ta drôle de Guerre. Cette femme qui est encore une enfant. Les polonais ont des raisons de glorifier leurs cavaliers et leurs aviateurs. Sans eux, quelle trahison ; sans les anglais et les américains nous serions un drôle d’état ; les couleurs des gendarmes seraient autres. Tout, vous énervez même les américains alors que si on peut incendier un politique : Les élus sont ainsi. Je vous salue chers avocats ; la sécurité social est une garantie pour les policiers, les pompiers et les Infirmières. La réalité de la santé est commune à tous les hommes et la mort n’est pas aussi cruelle que la souffrance : Comment donner un plaisir à lui et pas à l’autre ; pour moi l’amour est animal et pure mais la plupart des femmes que j’ai rencontré ont choisi l’argent au plaisir, la Situation à la Réalité. Voilà un parfait exemple du malheur humain qui engendre l’injustice dans l’humanisme du sexe… Dans la citée, il y a des crimes sexuelles provoqué par le cruel et l’orgueil de la personne : Qu’elle soit féminine ou masculine. Et, cela doit être puni et châtié par la justice de l’Homme et du Divin…

Dans une ville, il y en a plusieurs figurants au cœur même d’un plan de ville. Car, il s’agit bien du terme géographique et naturellement singulier et familier. Un argot de naissance qui pousse sur la matière même de l’environnement : singulier et assassin.

Le quartier est il un synonyme de la citée ou deux caractères distinct et parallèle selon certain point de vue. Le latin les considère comme deux caractères propre et parallèle.
Pourtant argotiquement selon le sens propre de leurs racines, ils sont synonymes et communs…


Une contradiction de la pensée humaine ou une lutte contre le phénomène de race et de classes. Il existe des réponses mais la situation géographique est privilégiée. Celui de vouloir s’en expatrier selon le sens d’une volonté : Mais certain ne revienne jamais. C’est fait et c’est juste une question. Le relationnel et l’ambition montre le paradoxe de société que possède les personnages de la citée. Des sociétés industrielles s’y implantent pour des raisons de terrains
. Les personnages jouent sur le rapport de l’affectif : acheter une bêtise comme souvenir. Mais il jouit d’une véritable fortune. Dans l’argot, il n’y a pas d’homme ; on remarque les seuils des familles artistiques, industrielles et révolutionnaires.

Ainsi, une fatigue s’empara de la réalité de ma pensée… Le sommeil et le rêve prenait le pas sur mon travail. Le vent hurlait sur ma fenêtre et pourtant, j’avais besoin de repos. Le réel de mon esprit cherchait une couverture dans le rêve. Une forme fantasme m’unie au rêve et au sommeil ou est se un besoin naturel plus grand que l’amour. Je dirai que les deux phénomènes sont liés et pourtant parallèle : Un point centrale bien plus important que la situation et qui est lié au phénomène du paranormal hasard ; il s’agit de la vie. Un moment de création m’amène
à dire une éthique sur la situation de l’Homme : « De jeunes gens émergent très tôt dans l’aspect du religieux dans le Commonwealth, L’Afrique, L’Amérique et L’Asie. Ainsi, ces jeunes gens se retrouvent sur l’aspect d’une création lié à l’ordre auquel il appartient. Ils sont là bien plus que pour convertir, ils sont là pour amener la bonne parole vers le sacrifice. Ces convictions sont dues au fait à deux phénomènes liés au fait des choses du détachement de l’esprit sur le corps pour permettre à la raison d’oublier la souffrance due au fait d’apporter une éducation qu’elle soit vulgaire et réel.

Ainsi, l’homme ne peut apporter qu’un aspect des choses de l’événement sans pour autan donner réponse à l’adepte et au citoyen. Un doux parfum lié au mélange pourrait permettre pour certaines Loges, Sectes ou Démons une part de réponse pour permettre l’avènement de leur statut. Aucune forme d’intelligence ne peut exister au sein même de son travail, des douleurs dû au fait d’apporter un équilibre à son couple : Car dans cette forme de fanatisme, c’est l’épouse qui se révèle aussi meurtrière de son enfant que puisse l’être son mari qui lui aussi est composant et composé de cet armée de la raison et de l’âme : Le fantasme n’est pas une prohibition, l’épouse n’est plus une femme. Il ne faut pas vivre cela comme un engrenage.
Mais, la trahison est tout comme l’amour, un acte de présence de la vie humaine.

Mais pour le dictateur, c’est la faim qui l’intéresse mais pas le peuple. La pomme de terre a sauvé beaucoup de monde, sans elle, la sécurité sociale serait moins humaine : La pomme de terre devrai être inclus dans le service public et de santé. Cette loi s’appliquera dans l’espace et sur la lune. L’importance est que cela devra être soumis aux parlements d’état et de région.
Le droit de grève n’est pas remis en cause ; dans l’espace, il faut se faire entendre : L’homme applique la loi dans l’écoute du peuple et des tributs qui peuple son existence et ses villes. Mais, le clergé n’est pas coupable et innocent et il doit accepter le fait d’être un acteur et de plus d’avoir joué des coudes et des responsabilités. Cela doit cesser dans la république et je pense que juger la retraite par l’abandon : Et bien, il y a crime si il s’agit bien de celui qui a car l’usurpateur d’autrefois doit être jugé et pas assassiner. Car, la femme de l’autre n’était plus à ses yeux, et il n’est plus le seul.

Le clergé a toujours dit que celui qui parle au souhait d’être jugé deviendra à l’image de ce qu’il est réellement au plus secret de lui-même : Cette phrase est Yanis.
L’anarchiste qui crache sur son dieu ne l’est plus : il est autoritaire et affectueux et on peut critiquer l’homme et ses crimes. Cette phrase est de Yanis.
La femme ne l’est plus quand le père disparaît : Dote ou vote. Je maudirai celui qui parlera de ma fille comme d’un jouet. Je bénirai et je chérirais les enfants de mes fils et de mes filles. Je serai clément devant la situation mais mon fils, l’homme n’est pas une femme. Reconnais les tiens et ne sépare pas ta femme de ses parents. Dieu, l’éternel le veut ainsi. Soit gardien et veille sur le grenier qui est l’avenir de l’homme et de chacun. Ses mots sont là pour donner vie à cette justice de l’eau qu’il a promis aux tributs des fils d’Abraham. La loi basée sur la loi de la transpiration et des soins du sang. Je ne veut pas polémiquer mais l’alcool au volant est tout comme une simple étourderie qui provoque le fait de tuer : Cela n’est pas un faible mot mais durant la guerre frères de la terre et des pèlerinages qui s’en soucis. L’Inde est un mystère et le Pakistan est un verrou. Je souhaite que les chypriotes disent oui au référendum pour permettre à des frères séparés depuis tant d’années de refaire naître l’espoir de dire que la justice de l’eau se fera sans attentat. On doit respecter la solitude et le fait de devoir s’adresser aux sciences, aux prophètes et à l’éternel ». Le sort décida autrement mais le courage ne quitta pas mes veines : La République de l’olivier et la justice de l’eau vont harmoniser le monde contre les Tyrans et les milices.

Je ne pourrai lutter plus longtemps contre ma fatigue et ce qui sera écrit et qui constituera la suite de ces mots dans ce livre viendra du Demain : Alpha et Omega, ainsi est l’éternel.

Je me lève à cinq heures du matin pour aller travailler à Ramonville saint Agne, je parle des républiques d’Israël et de la Palestine. Je parle de l’Iran et de ses maudites caricatures. La peur se lit dans les yeux mais leurs cœurs sont armés de courage et de volonté. Ils expriment mal leur volonté mais aucun d’entre eux ne refusent le destin qui leur tend les mains… C’est qu’en principe, la loi orale devait se transmettre exclusivement de bouche à oreille : La loi orale est, Torah Chébeal Pé, la loi de la bouche… Ainsi, j’ai appris que le Talmud de Jérusalem a de tout temps été considéré comme inférieur à son homologue babylonien. Moins souvent recopié, il a été négligé par les grands commentateurs. Sa première édition imprimée fût l’œuvre de Bomberg (ou Bamberg) en 1524 à Venise, à partir d’un unique manuscrit (celui de Leyde, aujourd’hui conservé à la bibliothèque de cette ville). Une autre édition, apparemment fondée sur plusieurs manuscrits, vit le jour à Amsterdam, Ville natal de Spinoza et de son éthique. Au dix-neuvième siècle, le talmud de Jérusalem fut également publié à Jitomir et à Vilna par les soins dans cette ville de la famille Rom. Mais, on peut dire que d’une façon générale, les éditions du talmud de Jérusalem ont été si peu nombreuse parce que les savants qui travaillaient sur elle : Et que ces éditions posaient un lourd et grave problème.
Nous n’en possédons actuellement qu’une trentaine. On prétend et on affirme qu’elles ne peuvent se mesurer à celles du talmud de Babylone, tant dans leur précision que dans la qualité de leurs commentaires : Le rabbin Adin Steinsalltz prétends même que le Talmud de Jérusalem attends son rédempteur.

Voilà un lourd fardeau, il est immense mais je dirai se proverbe Français et Anglais : « Si les paroles s’envolent, les écrits demeurent ». Un premier aspect de notre réalité montre que les enfants d’Abraham se déchirent entre Frère et fils tel Horus et Seth, les égyptiens. Les sages savent la certitude de la loi orale, c'est-à-dire la Michnah et qui donne aux talmuds leurs caractères uniques et sacrés… Je ne suis pas raciste et ne considère aucun homme comme inférieur : Le coran est un Talmud arabe et islamique. Je sors de cette affirmation et je reviens vers le Midrach ainsi nous pourrions tous le devenir : enfants de Dieu. Ainsi il y a un aspect du vouloir et de la rédemption sans renier la femme qui est la votre et qui êtes sien à ses yeux.
Il fallait plus d’une génération pour mener cette œuvre à terme. Mais, la volonté d’un Homme surpasse les égarements de la Haine… Je pense toujours et encore à cette république de l’olivier, ami et fraternelle vers la République du Cèdre ou le Liban. Bien plus qu’un rêve, il s’agit d’une volonté qui pousse cette idée à devenir la réalité de l’Homme.

Bien sur je me soumettrai à cela, et mes compagnons de travail vous le diront : « Il connaît la loi. Un modèle élémentaire relativement simple sert de base pour l’examen et permet de tirer des déductions ou de vérifier si l’on n’est pas éloigné de la question fondamentale en s’égarant, par une abstraction de la pensée et de la réflexion, vers des problèmes obscurs.
Alors oui bien sur, mais par Jérusalem ; il n’est pas arabe et juif… C’est un français catholique. La faiblesse de toutes pensées, mais on sort de son sujet, abstraite, athée ou croyante repose sur le fait qu’elle a crée constamment de nouveaux mots et nouveaux concepts. C’est pourquoi, nous ne trouverons jamais de termes abstraits dans le talmud de Babylone. Attention, comme ceux-ci ne peuvent être définis qu’en faisant appel à des termes également abstrait, on ne peut jamais savoir s’ils sont totalement éloigné du sujet ou s’ils ont encore un sens concernant le problème traité. Il fait son travail, aime rire avec l’un et l’autre mais il ne rapporte pas les faits : il applique une loi… Mais, son rire prouve qu’il n’est pas un bavard ou un rapporteur, on le surnomme la chouette : Aussi grinçant qu’une porte de justice ;
Il est soumis aux lois naturelles et de la mort ».

Après avoir effectué l’œuvre de mon travail, je monte en salle de pause où je déjeune avec mes compagnons de travail. Malgré le présent, tout le passé résonne en mon cœur, nous partageons le café et le rire. C’est l’orgueil et la jalousie qui trahisse l’amitié. La présence est une démonstration qui révèle encore une ardente recherche de vérité. On tente souvent, lorsque nous détenons le pouvoir, de parvenir à des degrés de certitudes, qui ne peuvent en général être atteint qu’en Mathématiques : On raconte qu’un sage fit un jour une remarque qui révélait du mépris pour une méthode halakhique totalement rejetée. Après qu’on eut exposé la logique interne de la méthode, il se rendit sur les tombes de ses auteurs pour leur demander de lui pardonner de les avoir offensées. Les Sages ou le travail ne se contentent pas et ne se bornent pas à prouver par la méthode la plus simple qu’une explication est raisonnable ou hautement probable.

Après un bon café, je dois quitter mon travail : Je dois aller écrire comme le sommeil me réclame. Je brûle d’écrire. Je me rappelle du passé où est le présent de la réalité… ?

Dans la voiture, je pense mais devant le papier, qui va l’emporter : Quelle réalité va prendre mouvement dans le mécanisme de la Situation… ?

Oui… Tout comme la femme, je glisse de la situation vers la Réalité. Il y a une douleur qui abrite mon corps mais l’esprit est tout comme le masculin enfin presque : Une femme masque la fièvre de sa pensée et elle incarne la volupté de la résistance humaine. Je pense alors à deux grands amis : Antoine et Sylvie.

Elle s’efforce de prouver la validité de ses conclusions ; chère Sylvie, je pense à lui : Sans que puisse planer l’ombre d’un doute et sans que puisse subsister aucune autre possibilité d’explication. Pourtant, Sylvie, lorsque un rabbin a proposé une œuvre et preuve raisonnable et bien, un autre sage (voir le rabbin lui-même) va se mettre à rechercher une autre solution possible au même problème : Et, alors le rabbin doit devenir philosophe ; et si le philosophe doit mourir ; pour être compréhensif il devra être un poète ou sinon il sera soumis à une critique de la Réalité Absolue car il aura plongé dans la fatigue ou l’orgueil.

J’oubli le temps et m’évalue au choc : Nous sommes dans l’ère de la Distance. Et pourtant, une forme apparaît dans le contraire de l’homme. Il a des distances et c’est alors qu’apparaît le phénomène de vitesse. Le mouvement est en mesure de pieds, de pouce ou de kilomètres.
Ainsi on ne peut être critique que de soi-même ; celui qui croira lire cela en mes mots ; et bien il m’a très mal lu : Il y a un phénomène universitaire mais en aucun cas on ne doit mélanger la recherche de vérité à l’orgueil… La vérité de l’homme peut se tromper mais l’orgueil de l’Homme peut tricher : La justice n’est pas une boule de cristal ; et la boule de cristal n’est qu’un futur superflue…

(A suivre) Le 2 Juillet 2008


Ecrit de
TAY
La chouette effraie

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio   Aujourd'hui à 19:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Clans des loups, Y'becca et le 4 Octobre à Gubbio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» photos des loups
» Danse avec les loups
» La Fin des loups en Bas-Berry de Daniel Bernard
» rêve de loups, de chien, d'écureuil et de chat ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: