La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca   Mar 30 Aoû à 3:35

Un terme Laïque, anarchistes et religieux
The Black Stallion
https://www.youtube.com/watch?v=M1Vfkz_Dzds

Le meilleur ami
C’est « l’ami ». La relation avec lui a traversé l’épreuve du temps et les épreuves tout court. Elle est fondée sur la croyance profonde (et a été soumise à l’expérience des faits) que l’on est aimé et apprécié pour ce que l’on est. De ce sentiment fort naît l’ingrédient clé de cette relation : l’exclusivité. Avec lui, inutile de présenter son meilleur profil ou de « la lui raconter ». Il est l’équivalent en amitié de l’âme soeur en amour. Les autres ingrédients qui composent la relation sont l’engagement (je suis loyal envers l’autre mais aussi envers la relation d’amitié), la confidence (volonté de s’ouvrir et de partager expériences et sentiments privilégiés), la confiance (certitude profonde qu’aucun ne trahira l’autre), l’honnêteté (franchise dans les échanges concernant la relation) et la communauté (sentiment que l’on partage le même état d’esprit et les mêmes valeurs, mais aussi que l’on est à l’aise avec nos différences).

Les attentes légitimes : la loyauté, une forme d’exclusivité, la franchise, le don et le partage.

Les motifs de rupture ou d’éloignement : la trahison (divulgation d’une confidence ou d’un secret, adultère avec le conjoint) ou une forte déception à propos d’un événement de vie symboliquement fort (mariage, décès, naissance, maladie…) que l’on n’arrive pas à pardonner.

Non aux Esclavages, Tortures, Viols Morales et Physiques.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca   Mar 30 Aoû à 3:35

Athéna est la fille de Zeus et de Métis (une Océanide), déesse de la Raison, de la Prudence et de la Sagesse. Ouranos, le Ciel étoilé, prévient Zeus qu'un fils né de Métis lui prendrait son trône (car il est le roi des dieux). Par conséquent, dès qu'il apprend que Métis est enceinte, Zeus prend le parti de l'avaler2. Mais quelques mois plus tard, il ressent de terribles maux de tête sur les bords du lac Triton3,4. Il demande alors à Héphaïstos de lui ouvrir le crâne d'un coup de hache, pour le libérer de ce mal : c'est ainsi qu'Athéna jaillit, brandissant sa lance et son bouclier, de la tête de Zeus, en poussant un puissant cri de guerre. Par la suite, Athéna est considérée comme la fille de Zeus seul. Ainsi, chez Eschyle, déclare-t-elle : « Je n'ai pas eu de mère pour me donner la vie5. » Il semble que la mythologie soit en conflit avec sa propre chronologie : Héphaïstos est le fils de Zeus et d’Héra, qui s'unirent bien après la naissance d'Athéna Très vite, elle rejoint les dieux de l'Olympe, où elle prend une place importante. L’Iliade, l’Odyssée et les Hymnes homériques la représentent comme la favorite de Zeus, celle à qui il ne peut rien refuser. Tout comme Zeus, elle tient l'égide et peut lancer la foudre et le tonnerre. On invoque son nom à côté de ceux de Zeus et Apollon dans les serments solennels. Elle est la déesse de la Cité, mais c'est en tant que déesse de la sagesse, représentée par la chouette et par l'olivier, qu'elle s'impose et en vient à symboliser la civilisation grecque au cours des siècles, jusqu'à nos jours. Une Paysanne tout comme Une Reine et Toute Reine tout comme toute Paysanne mérite de connaitre les libertés de Mariage et d'Amour sans être imposer d'un impôt et d'une dote...

À l'instar d'Hestia et d'Artémis, Athéna est une déesse vierge, à qui on ne connaît pas d'aventures. Pour autant, elle est l'objet des avances d'Héphaïstos ; alors que celui-ci la poursuit, son sperme se répand sur la cuisse de la déesse qui l'essuie avec de la laine (ἔριον / érion) qu'elle jette à terre (χθών / khthốn) ; la terre ainsi fécondée donne naissance à Érichthonios, qu'Athéna recueille et élève. Leur virginité sont personnel et voué d'un choix personnel qui irrita l'aspect masculin des ordres primordiaux naturels. Il s'agit d'un acte de conscience sans le promouvoir, il ne peut être interdit sauf dans le domaine Laïque français auquel j’appartiens. J'ai grandi pourtant autour d'une statue d'Athéna et elles était gardiennes de chevaux: Dés lors, mon coeur entreprit de construire une nouvelle république d'Athénes qui se transforma en la République de l'Olivier et Y'becca. La chouette hullote est son emblème mais la chouette effraie est gardienne de la république et des droits de femmes devant l'Eternel, les Dieux et les Hommes... Tel une Marianne avant l'heure, les grecs avait construit le premier aspect de la Laïcité que le Peuple de France et ses Lumières dressèrent et sauvegarde dans la Lutte contre l'Esclavage, le Viol, la Convoitise et la Torture tout en maintenant le droit de Gréve et de Manifester, Ordre Naturel de La Nature et de Manifester, Autan en emporte le Vent... Une Paysanne tout comme Une Reine et Toute Reine tout comme toute Paysanne mérite de connaitre les libertés de Mariage et d'Amour sans être imposer d'un impôt et d'une dote...

Athéna est une déesse civilisatrice, comme nous l'avons vu à Athènes, qui la vénère entre autres pour le don de techniques agricoles. C'est elle toujours qui montre à Érichthonios comment fabriquer un char10, et à Danaos, à Rhodes, comment concevoir un navire à cinquante rames — son rôle est similaire dans la légende des Argonautes, c'est elle qui montre comment construire l’Argo. Elle est la protectrice des artisans et des travailleurs sous son épithète d'Ἐργάνη / Ergánê, « la travailleuse ». Tout ce qui est filé ou cousu est de son domaine, comme le montre par ailleurs la fable d'Arachné, transformée en araignée pour avoir osé prétendre qu'elle filait mieux que la déesse. De nombreuses représentations la montrent tenant un fuseau ou un rouet.

Il peut sembler étrange que la déesse de la Sagesse naisse en armes et soit également la déesse du Combat. Pourtant, ses épiclèses le montrent : elle est Athéna Πρόμαχος / Prómakhos, celle qui combat au premier rang, ou encore Athéna Νίκη / Níkê, déesse de la Victoire — bien des représentations la montrent d'ailleurs tenant Nikê, personnification de la Victoire, dans la main, tout comme c'est le cas de Zeus. L’Hymne homérique à Athéna indique ainsi :
Tétradrachme Stépanophore représentant Athéna coiffée du casque attique à cimier et aigrette.

« Je chanterai Pallas Athènaiè, puissante protectrice des villes, et qui s'occupe, avec Arès, des travaux guerriers, des villes saccagées, des clameurs et des mêlées. Elle protège les peuples qui vont au combat ou qui en reviennent. Salut, Déesse ! Donne-moi la bonne destinée et la félicité9. »

Ce sont ses conseils qui guident les dieux lors de la Gigantomachie. Selon certaines traditions, c'est au cours de cet affrontement qu'elle tue elle-même le Géant Pallas, dont elle utilisera la peau comme armure, et, parfois, orne ses épaules des ailes du géant vaincu. Ceci lui aurait valu son nom de « Pallas Athéna ».

Il n'est pas anodin que les sages grecs aient revêtu Athéna d'attributs guerriers : la guerre est omniprésente dans le monde des cités grecques ; la sagesse implique que la cité soit protégée non seulement spirituellement, mais aussi physiquement. Athéna, par son côté guerrier représente davantage l'art de bien se protéger et de prévoir les combats à venir, que l'art du combat lui-même, incarné par Arès dans sa sauvagerie meurtrière. Athéna incarne l'aspect plus ordonné de la guerre, la guerre qui obéit à des règles, celle qui se fait en certains lieux, à certaines périodes, et entre les citoyens.

Selon la légende de Cécrops, Athéna et Poséidon se sont disputés la possession de l'Attique. Ils choisissent comme arbitre Cécrops, le premier roi du territoire. Poséidon frappe l'Acropole de son trident et en fait jaillir un étalon noir invincible au combat, ou dans d'autres légendes, une source d'eau salée. Athéna, elle, offre un olivier. Cécrops juge le présent de la déesse bien plus utile pour son peuple, et c'est elle qui devient protectrice d'Athènes.

Selon Varron8, Cécrops demande aux habitants d'Athènes (les femmes comprises) de choisir eux-mêmes leur protecteur. Les hommes préfèrent le cheval, susceptible de leur apporter la victoire dans la bataille. Les femmes quant à elles préfèrent l'olivier. Les femmes, plus nombreuses d'une voix, font pencher la balance en faveur d'Athéna. Furieux, Poséidon submerge l'Attique sous les flots. Pour apaiser sa colère, les Athéniens doivent imposer aux femmes trois punitions : elles n'auront plus le droit de vote ; aucun enfant ne portera le nom de sa mère ; et, enfin, elles ne seront plus appelées Athéniennes.
Tétradrachme athénien représentant Athéna.

Par la suite, Athéna élève un autre roi mythique, Érichthonios. Il lui dresse l'Érechthéion, le plus ancien sanctuaire de l'Acropole, dont les premières prêtresses ne sont autres que les filles de Cécrops, Aglaure, Pandrose et Hersé, c'est-à-dire respectivement le beau temps, la rosée et la pluie, tous trois dons d'Athéna. Il crée également en son honneur les Panathénées, destinées à fêter l'anniversaire de la déesse, la plus grande fête religieuse d'Athènes. En tant que divinité civilisatrice, les Athéniens la vénèrent également pour leur avoir appris à utiliser l'araire, et l'attelage des bœufs. Au total, Athéna est la divinité poliade (Πολιάς, « protectrice de la cité ») d'Athènes, et c'est ainsi qu'on la retrouve sur les monnaies de cette ville.

Athéna est, comme Artémis, vierge, et tient beaucoup à sa virginité ; elle fut donc surnommée Parthénos (jeune fille) d'où le nom du grand temple d'Athènes sur l'Acropole, le Parthénon : Une Paysanne tout comme Une Reine et Toute Reine tout comme toute Paysanne mérite de connaitre les libertés de Mariage et d'Amour sans être imposer d'un impôt et d'une dote...

Conseillère des héros.

Comme Hermès, son demi-frère, elle se charge souvent de protéger les héros. C'est le cas dans la guerre de Troie, où après avoir été refusée par Pâris dans le jugement du mont Ida, elle prend parti pour les Grecs. Elle protège tout particulièrement Diomède. Après la guerre, elle protège Ulysse et surtout Télémaque, sous les traits de Mentor. Elle apaise la colère des Érinyes et fait acquitter Oreste par l'Aréopage.

Elle aide également Héraclès (Hercule) à accomplir ses douze travaux, et Persée à tuer Méduse, dont la tête coupée orne ensuite son égide. C'est elle qui conseille Cadmos, le fondateur de Thèbes, lui enjoignant de tuer le dragon puis de semer ses dents pour susciter une armée hors de terre. Elle indique à Bellérophon comment dompter Pégase. Par la suite elle se rendit sur le trône provoquant Zeus.

Elle ne demande aucun temple et pourtant, le vent est flatté de sa présence... Elle et ses disciples persécutèrent les romains qui massacrèrent les loups et autres animaux sauvages avec Artémis et ses amazones et protégea ceux qui refusèrent les combats d’arènes malgré les serviteurs d’Apollon.

Pallas (Παλλάς / Pallás) : déesse de la sagesse, protectrice des arts et des sciences.
Aux yeux pers, gris, brillants, ou aux yeux de chouette selon les traductions14 (γλαυκῶπις / glaukôpis),
de bon conseil (πολύϐουλος / polúboulos),
fille de Zeus, porte-égide (θυγάτηρ Διὸς αἰγιόχοιο / thugáter Diòs aígiókhoio).
fille de Zeus, qui amène du butin (Διὸς θυγατὴρ ἀγελείη / Diòs thugáter agélein)
Son animal favori : la chouette chevêche et ses cousines...!

Une Paysanne tout comme Une Reine et Toute Reine tout comme toute Paysanne mérite de connaitre les libertés de Mariage et d'Amour sans être imposer d'un impôt et d'une dote...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca   Mar 30 Aoû à 3:36

Restaurant Les Ecuries d'Athena Toulouse

Derrière cette petite façade néo-grecque, la salle s’allonge jusqu’au patio, rythmée par les box de bois qui accueillaient autrefois les chevaux. Les petits espaces dînatoires ainsi aménagés favorisent délicieusement l’intimité.Brique rose, cheminée centrale et bois sombre, l’environnement fait écho à la carte. La cuisine des Ecuries d’Athéna se révèle traditionnelle et goûteuse, mais aussi inventive, et copieusement servie. Une ambiance conviviale, ponctuée d’expositions de tableaux régulièrement renouvelées, viennent égayer le repas. L’équipe propose une aventure hors du commun : une descente dans la cave maison pour choisir soi-même une bouteille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca   Mar 30 Aoû à 3:38


A l’hirondelle
André Chénier

Fille de Pandion, ô jeune Athénienne,
La cigale est ta proie, hirondelle inhumaine,
Et nourrit tes petits qui, débiles encor,
Nus, tremblants, dans les airs n’osent prendre l’essor.
Tu voles ; comme toi la cigale a des ailes.
Tu chantes ; elle chante. A vos chansons fidèles
Le moissonneur s’égaye, et l’automne orageux
En des climats lointains vous chasse toutes deux.
Oses-tu donc porter, dans ta cruelle joie,
A ton nid sans pitié cette innocente proie ?
Et faut-il voir périr un chanteur sans appui
Sous la morsure, hélas ! d’un chanteur comme lui !

André Chénier, Poésies Antiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca   Mar 30 Aoû à 3:39


Est-elle almée ?
Arthur Rimbaud

Est-elle almée ?… aux premières heures bleues
Se détruira-t-elle comme les fleurs feues…
Devant la splendide étendue où l’on sente
Souffler la ville énormément florissante !

C’est trop beau ! c’est trop beau ! mais c’est nécessaire
— Pour la Pêcheuse et la chanson du corsaire,
Et aussi puisque les derniers masques crurent
Encore aux fêtes de nuit sur la mer pure !

Juillet 1872

Arthur Rimbaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca   Mar 30 Aoû à 3:42

Athéna est la fille de Zeus et de Métis (une Océanide), déesse de la Raison, de la Prudence et de la Sagesse. Ouranos, le Ciel étoilé, prévient Zeus qu'un fils né de Métis lui prendrait son trône (car il est le roi des dieux). Par conséquent, dès qu'il apprend que Métis est enceinte, Zeus prend le parti de l'avaler2. Mais quelques mois plus tard, il ressent de terribles maux de tête sur les bords du lac Triton3,4. Il demande alors à Héphaïstos de lui ouvrir le crâne d'un coup de hache, pour le libérer de ce mal : c'est ainsi qu'Athéna jaillit, brandissant sa lance et son bouclier, de la tête de Zeus, en poussant un puissant cri de guerre. Par la suite, Athéna est considérée comme la fille de Zeus seul. Ainsi, chez Eschyle, déclare-t-elle : « Je n'ai pas eu de mère pour me donner la vie5. » Il semble que la mythologie soit en conflit avec sa propre chronologie : Héphaïstos est le fils de Zeus et d’Héra, qui s'unirent bien après la naissance d'Athéna Très vite, elle rejoint les dieux de l'Olympe, où elle prend une place importante. L’Iliade, l’Odyssée et les Hymnes homériques la représentent comme la favorite de Zeus, celle à qui il ne peut rien refuser. Tout comme Zeus, elle tient l'égide et peut lancer la foudre et le tonnerre. On invoque son nom à côté de ceux de Zeus et Apollon dans les serments solennels. Elle est la déesse de la Cité, mais c'est en tant que déesse de la sagesse, représentée par la chouette et par l'olivier, qu'elle s'impose et en vient à symboliser la civilisation grecque au cours des siècles, jusqu'à nos jours. Une Paysanne tout comme Une Reine et Toute Reine tout comme toute Paysanne mérite de connaitre les libertés de Mariage et d'Amour sans être imposer d'un impôt et d'une dote...

À l'instar d'Hestia et d'Artémis, Athéna est une déesse vierge, à qui on ne connaît pas d'aventures. Pour autant, elle est l'objet des avances d'Héphaïstos ; alors que celui-ci la poursuit, son sperme se répand sur la cuisse de la déesse qui l'essuie avec de la laine (ἔριον / érion) qu'elle jette à terre (χθών / khthốn) ; la terre ainsi fécondée donne naissance à Érichthonios, qu'Athéna recueille et élève. Leur virginité sont personnel et voué d'un choix personnel qui irrita l'aspect masculin des ordres primordiaux naturels. Il s'agit d'un acte de conscience sans le promouvoir, il ne peut être interdit sauf dans le domaine Laïque français auquel j’appartiens. J'ai grandi pourtant autour d'une statue d'Athéna et elles était gardiennes de chevaux: Dés lors, mon coeur entreprit de construire une nouvelle république d'Athénes qui se transforma en la République de l'Olivier et Y'becca. La chouette hullote est son emblème mais la chouette effraie est gardienne de la république et des droits de femmes devant l'Eternel, les Dieux et les Hommes... Tel une Marianne avant l'heure, les grecs avait construit le premier aspect de la Laïcité que le Peuple de France et ses Lumières dressèrent et sauvegarde dans la Lutte contre l'Esclavage, le Viol, la Convoitise et la Torture tout en maintenant le droit de Gréve et de Manifester, Ordre Naturel de La Nature et de Manifester, Autan en emporte le Vent... Une Paysanne tout comme Une Reine et Toute Reine tout comme toute Paysanne mérite de connaitre les libertés de Mariage et d'Amour sans être imposer d'un impôt et d'une dote...

Athéna est une déesse civilisatrice, comme nous l'avons vu à Athènes, qui la vénère entre autres pour le don de techniques agricoles. C'est elle toujours qui montre à Érichthonios comment fabriquer un char10, et à Danaos, à Rhodes, comment concevoir un navire à cinquante rames — son rôle est similaire dans la légende des Argonautes, c'est elle qui montre comment construire l’Argo. Elle est la protectrice des artisans et des travailleurs sous son épithète d'Ἐργάνη / Ergánê, « la travailleuse ». Tout ce qui est filé ou cousu est de son domaine, comme le montre par ailleurs la fable d'Arachné, transformée en araignée pour avoir osé prétendre qu'elle filait mieux que la déesse. De nombreuses représentations la montrent tenant un fuseau ou un rouet.

Il peut sembler étrange que la déesse de la Sagesse naisse en armes et soit également la déesse du Combat. Pourtant, ses épiclèses le montrent : elle est Athéna Πρόμαχος / Prómakhos, celle qui combat au premier rang, ou encore Athéna Νίκη / Níkê, déesse de la Victoire — bien des représentations la montrent d'ailleurs tenant Nikê, personnification de la Victoire, dans la main, tout comme c'est le cas de Zeus. L’Hymne homérique à Athéna indique ainsi :
Tétradrachme Stépanophore représentant Athéna coiffée du casque attique à cimier et aigrette.

« Je chanterai Pallas Athènaiè, puissante protectrice des villes, et qui s'occupe, avec Arès, des travaux guerriers, des villes saccagées, des clameurs et des mêlées. Elle protège les peuples qui vont au combat ou qui en reviennent. Salut, Déesse ! Donne-moi la bonne destinée et la félicité9. »

Ce sont ses conseils qui guident les dieux lors de la Gigantomachie. Selon certaines traditions, c'est au cours de cet affrontement qu'elle tue elle-même le Géant Pallas, dont elle utilisera la peau comme armure, et, parfois, orne ses épaules des ailes du géant vaincu. Ceci lui aurait valu son nom de « Pallas Athéna ».

Il n'est pas anodin que les sages grecs aient revêtu Athéna d'attributs guerriers : la guerre est omniprésente dans le monde des cités grecques ; la sagesse implique que la cité soit protégée non seulement spirituellement, mais aussi physiquement. Athéna, par son côté guerrier représente davantage l'art de bien se protéger et de prévoir les combats à venir, que l'art du combat lui-même, incarné par Arès dans sa sauvagerie meurtrière. Athéna incarne l'aspect plus ordonné de la guerre, la guerre qui obéit à des règles, celle qui se fait en certains lieux, à certaines périodes, et entre les citoyens.

Selon la légende de Cécrops, Athéna et Poséidon se sont disputés la possession de l'Attique. Ils choisissent comme arbitre Cécrops, le premier roi du territoire. Poséidon frappe l'Acropole de son trident et en fait jaillir un étalon noir invincible au combat, ou dans d'autres légendes, une source d'eau salée. Athéna, elle, offre un olivier. Cécrops juge le présent de la déesse bien plus utile pour son peuple, et c'est elle qui devient protectrice d'Athènes.

Selon Varron8, Cécrops demande aux habitants d'Athènes (les femmes comprises) de choisir eux-mêmes leur protecteur. Les hommes préfèrent le cheval, susceptible de leur apporter la victoire dans la bataille. Les femmes quant à elles préfèrent l'olivier. Les femmes, plus nombreuses d'une voix, font pencher la balance en faveur d'Athéna. Furieux, Poséidon submerge l'Attique sous les flots. Pour apaiser sa colère, les Athéniens doivent imposer aux femmes trois punitions : elles n'auront plus le droit de vote ; aucun enfant ne portera le nom de sa mère ; et, enfin, elles ne seront plus appelées Athéniennes.
Tétradrachme athénien représentant Athéna.

Par la suite, Athéna élève un autre roi mythique, Érichthonios. Il lui dresse l'Érechthéion, le plus ancien sanctuaire de l'Acropole, dont les premières prêtresses ne sont autres que les filles de Cécrops, Aglaure, Pandrose et Hersé, c'est-à-dire respectivement le beau temps, la rosée et la pluie, tous trois dons d'Athéna. Il crée également en son honneur les Panathénées, destinées à fêter l'anniversaire de la déesse, la plus grande fête religieuse d'Athènes. En tant que divinité civilisatrice, les Athéniens la vénèrent également pour leur avoir appris à utiliser l'araire, et l'attelage des bœufs. Au total, Athéna est la divinité poliade (Πολιάς, « protectrice de la cité ») d'Athènes, et c'est ainsi qu'on la retrouve sur les monnaies de cette ville.

Athéna est, comme Artémis, vierge, et tient beaucoup à sa virginité ; elle fut donc surnommée Parthénos (jeune fille) d'où le nom du grand temple d'Athènes sur l'Acropole, le Parthénon : Une Paysanne tout comme Une Reine et Toute Reine tout comme toute Paysanne mérite de connaitre les libertés de Mariage et d'Amour sans être imposer d'un impôt et d'une dote...

Conseillère des héros.

Comme Hermès, son demi-frère, elle se charge souvent de protéger les héros. C'est le cas dans la guerre de Troie, où après avoir été refusée par Pâris dans le jugement du mont Ida, elle prend parti pour les Grecs. Elle protège tout particulièrement Diomède. Après la guerre, elle protège Ulysse et surtout Télémaque, sous les traits de Mentor. Elle apaise la colère des Érinyes et fait acquitter Oreste par l'Aréopage.

Elle aide également Héraclès (Hercule) à accomplir ses douze travaux, et Persée à tuer Méduse, dont la tête coupée orne ensuite son égide. C'est elle qui conseille Cadmos, le fondateur de Thèbes, lui enjoignant de tuer le dragon puis de semer ses dents pour susciter une armée hors de terre. Elle indique à Bellérophon comment dompter Pégase. Par la suite elle se rendit sur le trône provoquant Zeus.

Elle ne demande aucun temple et pourtant, le vent est flatté de sa présence... Elle et ses disciples persécutèrent les romains qui massacrèrent les loups et autres animaux sauvages avec Artémis et ses amazones et protégea ceux qui refusèrent les combats d’arènes malgré les serviteurs d’Apollon.

Pallas (Παλλάς / Pallás) : déesse de la sagesse, protectrice des arts et des sciences.
Aux yeux pers, gris, brillants, ou aux yeux de chouette selon les traductions14 (γλαυκῶπις / glaukôpis),
de bon conseil (πολύϐουλος / polúboulos),
fille de Zeus, porte-égide (θυγάτηρ Διὸς αἰγιόχοιο / thugáter Diòs aígiókhoio).
fille de Zeus, qui amène du butin (Διὸς θυγατὴρ ἀγελείη / Diòs thugáter agélein)
Son animal favori : la chouette chevêche et ses cousines...!

Une Paysanne tout comme Une Reine et Toute Reine tout comme toute Paysanne mérite de connaitre les libertés de Mariage et d'Amour sans être imposer d'un impôt et d'une dote...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca   Mar 30 Aoû à 3:43

Un terme Laïque, anarchistes et religieux
The Black Stallion
https://www.youtube.com/watch?v=M1Vfkz_Dzds

Le meilleur ami
C’est « l’ami ». La relation avec lui a traversé l’épreuve du temps et les épreuves tout court. Elle est fondée sur la croyance profonde (et a été soumise à l’expérience des faits) que l’on est aimé et apprécié pour ce que l’on est. De ce sentiment fort naît l’ingrédient clé de cette relation : l’exclusivité. Avec lui, inutile de présenter son meilleur profil ou de « la lui raconter ». Il est l’équivalent en amitié de l’âme soeur en amour. Les autres ingrédients qui composent la relation sont l’engagement (je suis loyal envers l’autre mais aussi envers la relation d’amitié), la confidence (volonté de s’ouvrir et de partager expériences et sentiments privilégiés), la confiance (certitude profonde qu’aucun ne trahira l’autre), l’honnêteté (franchise dans les échanges concernant la relation) et la communauté (sentiment que l’on partage le même état d’esprit et les mêmes valeurs, mais aussi que l’on est à l’aise avec nos différences).

Les attentes légitimes : la loyauté, une forme d’exclusivité, la franchise, le don et le partage.

Les motifs de rupture ou d’éloignement : la trahison (divulgation d’une confidence ou d’un secret, adultère avec le conjoint) ou une forte déception à propos d’un événement de vie symboliquement fort (mariage, décès, naissance, maladie…) que l’on n’arrive pas à pardonner.

Non aux Esclavages, Tortures, Viols Morales et Physiques.

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca   Mar 30 Aoû à 3:57

Princesse indienne et musulmane, Noor Inayat Khan a eu un destin hors du commun, de la cour du tsar de Russie aux services secrets britanniques, en passant par le Paris des années folles, avant de mourir dans le camp d’extermination nazi de Dachau. La Grande-Bretagne a rendu hommage à cette héroïne de la 2e guerre mondiale, le 8 novembre, en érigeant sa statue à Londres. Dans le froid et le brouillard du camp de concentration de Dachau, Noor Inayat Khan meurt d’une balle dans la nuque, à 30 ans, le 12 septembre 1944. Depuis onze mois, elle subissait les pires souffrances, mise à l’isolement total, enchaînée, affamée, battue. Opératrice radio du Special Operations Executive (SOE), l’un des services secrets des Britanniques pendant la deuxième guerre mondiale, la jeune femme dirigeait à elle seule un réseau d’espionnage et de sabotage dans la région parisienne lorsqu’elle fut arrêtée par la Gestapo, en octobre 1943.

La Grande-Bretagne lui a rendu un vibrant hommage, le 8 novembre, en érigeant son buste en bronze, à Gordon Square Garden, dans le centre de Londres, dévoilé par la princesse Anne, fille de la reine Elisabeth II. Unique héroïne de guerre musulmane à être reconnue Outre-Manche, selon The Guardian, elle est aussi la première femme asiatique à recevoir un tel honneur.

La princesse Anne d’Angleterre inaugurant une statue de Noor Inayat Khan, jeudi 8 novembre à Londres.

© AFP

Invités par Raspoutine

Noor Inayat Khan naît le 1er janvier 1914, dans une famille princière indienne, originaire de Mysore (sud). Son père est musicien chez les maharadjahs et auteur d’ouvrages sur la mystique soufie. Il a rencontré sa mère, une Américaine, lors d’une tournée en Californie. Lorsque la princesse voit le jour, ils viennent de s’installer à Moscou, invités par Raspoutine. Deux ans plus tard, la révolution bolchévique les oblige à fuir la cour du tsar pour se réfugier à Londres, puis Paris.

Alors que les Allemands procèdent à des arrestations massives, elle refuse de rentrer en Angleterre sur le conseil de ses supérieurs afin de ne pas laisser ses camarades français sans communications.

C’est là, que dans les années 30, Noor étudie la harpe, au Conservatoire de Paris, ainsi que la psychologie à la Sorbonne. Elle écrit aussi des contes pour enfants qu’elle lit elle-même sur Radio Paris. Après l’invasion de la France par l’Allemagne, en 1940, la jeune femme part pour Londres où elle s’engage comme volontaire dans la branche féminine de la Royal Air Force. Elle est recrutée deux ans plus tard comme agent secret à la SOE, puis envoyée dans la France occupée.

« Madeleine » (son nom de code) ou « Nora Baker » (son pseudonyme) est la première femme du service secret à recevoir cette mission. Alors que les Allemands procèdent à des arrestations massives, elle refuse de rentrer en Angleterre sur le conseil de ses supérieurs afin de ne pas laisser ses camarades français sans communications. Seules trois femmes seront décorées de la George Cross pour la deuxième guerre mondiale, une distinction britannique décernée aux civils pour des actes de bravoure exceptionnels : Noor Inayat Khan (à titre posthume, en 1949) ainsi que Odette Sansom et Violette Szabo, elles aussi membres du SOE.

Avant la guerre, Noor Inayat Khan est musicienne et auteure de contes pour enfants.

© Noor Inayat Khan Memorial trust/Shrabani Basu/AFP/Getty Images

En France aussi

La France avait aussi honorée Noor Inayat Khan au mémorial de Valençay (Indre) où son nom figure parmi ceux des 104 agents secrets britanniques morts pour la France pendant la seconde guerre mondiale, et en lui attribuant la Croix de guerre. Elle reste pourtant la seule musulmane à être considérée comme une héroïne de la résistance française.

Ni le recteur de la Grande mosquée de Paris de l’époque, Si Kaddour Benghabrit, qui a abrité des résistants et des juifs, ni Addi Bâ, un tirailleur sénégalais musulman, chef d’un maquis de la Résistance, n’ont, pour l’instant, eu droit à une telle reconnaissance. Seule le monde de la culture s’est intéressée à eux. Le réalisateur français Ismaël Ferroukhi a fait du directeur de la mosquée le héros de son film Les Hommes libres, l’écrivain guinéen Tierno Monénembo raconte l’histoire d’Addi Bâ dans son dernier roman Le terroriste noir.

________

Par Marie Villacèque (@mvillaceque)

Le terme éblouir, chère Imane Altares, j'avais une amie qui s'appelle Magali Attou dites Mag'2... L'Homme cherche à eblouir mais doit on pour cela le surmontait. Elle aimait Nietzsche et je pense qu'elle doit encore l'aimer. J'ai chercher à surmonter Nietzsche pour ses beaux yeux. Alors, je lui parlait de 2001, l'odyssée de l'espace. Tu es fou me disait elle et pourtant je chercher juste à créer un lien entre elle, moi et l'homme. Beaucoup cherchent à accabler l'esclave ou la citoyenne. L'Homme a créer des synthèses juste et mauvaise. Il est un édifice d'un aspect de la nature. La vraie Nature de l'existence, celle qui est l'essence de l'essentiel et bien, je crois que c'est une aspiration.... Un trou d'air et l'homme par sa connaissance y est dépassé. Il veut l'ignorer mais dans ces prières, l'instinct le ramène à la réalité. Il est devant son soi et certaines ou certains du bon au mauvais finissent dans la folie et le suicide. Tout ça parce que les mots sont flous et précaires sur le sens de l'éventualité du cri que peut produire la peur de l'homme et de la mort. Demain

Ecrit
de
TAY
La chouette effraie.
--------------------------------------------------------------
Je mets à part avec un profond respect le nom d' Héraclite. Si le peuple des autres philosophes rejetait le témoignage des sens parce que les sens sont multiples et variables, il en rejetait le témoignage parce qu'ils présentent les choses comme si elles avaient de la durée et de l'unité. Héraclite, lui aussi, fit tort aux sens. Ceux-ci ne mentent ni à la façon qu'imaginent les Eléates ni comme il se le figurait, lui, - en général ils ne mentent pas. C'est ce que nous faisons de leur témoignage qui y met le mensonge, par exemple le mensonge de l'unité, le mensonge de la réalité, de la substance, de la durée...
Si nous faussons le témoignage des sens, c'est la « raison » qui en est la cause. Les sens ne mentent pas en tant qu'ils montrent le devenir, la disparition, le changement... Mais dans son affirmation que l'être est une fiction Héraclite gardera éternellement raison. Le « monde des apparences » est le seul réel : le « monde-vérité » est seulement ajouté par le mensonge... Nietzsche <3 (Crépuscule des Idoles)
---------------------------------------------------------------
Par Imane Altares et Magalie Attou dites Mag'2.

Et vous, Imane Altares.... Souviens-toi d'oublier. A certains hommes tu ne dois pas donner la main, mais seulement la patte. Et je veux que ta patte ait aussi des griffes. Il faut avoir une musique en soi pour faire danser le monde. La croyance que rien ne change provient soit d'une mauvaise vue, soit d'une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat. Médecin, guéris-toi toi-même; tu guériras ton malade par surcroît. Ta meilleure cure sera de lui montrer un homme qui s'est guéri lui-même. L'un va auprès de son prochain, parce qu'il se cherche lui-même, et un autre parce qu'il aimerait se perdre. Votre mauvais amour pour vous-même fait pour vous de la solitude une prison. et pour finir sur ce paragraphe, L'art nous est donné pour nous empêcher de mourir de la vérité. Citations de Friedrich Nietzsche (1739) par Mr yanistignard.
-----------------------------------
Sainte Nina (en géorgien: წმინდა ნინო = ts'minda nino), apôtre de la Géorgie.
Nino aurait vécu en Géorgie au IVe siècle et y aurait propagé la foi chrétienne en convertissant le roi1.
Une légende veut qu'elle soit venue au chevet de la reine Nana de Géorgie, mourante, et qu'elle l'ait guérie. La reine lui propose en récompense de l'or et de nombreux présents, mais Nino refuse, et désire simplement la conversion de la reine. Elle l'obtient, puis le roi Mirian fait de même, ainsi que le pays tout entier.
Le nom Nino correspondant au latin christiana (= chrétienne), on la trouve parfois désignée comme sainte Christiane ou sainte Chrétienne. Les formes Nina et Ninon en sont des hypocoristiques. Sainte Nino est fêtée le 14 janvier aussi bien dans le martyrologe romain que dans le calendrier ecclésiastique orthodoxe. Elle est généralement représentée tenant une croix aux bras légèrement incurvés vers le bas, dite Croix de la Grappe: Cette Croix en sarment de vigne et nouée par les cheveux de la sainte elle-même lui servait de croix personnelle et elle en fait don, lorsqu'elle arrive de Cappadoce à Mtskheta à la Cour d'Ibérie, pour la conversion de la reine, puis du royaume. La légende raconte qu'elle avait été faite par la Vierge Marie. La Croix a été vénérée jusqu'en 458 à la cathédrale de Svétitskhovéli à Mtskheta, puis elle fut transférée dans la région de Taron (Arménie), pour la protéger des pillages, et en divers endroits de l'Arménie historique, puis en l'église de la Trinité de Guerguéti à plus de deux mille mètres d'altitude sur le mont Kazbek. Pendant huit cents ans, la Croix, au fil des invasions mongoles, perses ou musulmanes, déménage d'églises en forteresses.

Ainsi, la reine Roussoudan (1195-1245) négocie avec le Mongol Tcharmagan pour récupérer la Croix, lorsqu'il prend la capitale Ani (alors en Arménie), et la rapporte en Ibérie à la cathédrale de Svétitskhovéli, puis elle est mise en sécurité à Guerguéti puis à la forteresse d'Ananouri. Le métropolite de Géorgie, Romain, l'apporte à Moscou en 1749, craignant qu'elle ne soit prise par les Turcs qui envahissaient la Géorgie et en fait don à la reine Bakar de Géorgie qui s'y était réfugiée. La Croix trouve alors refuge pendant cinquante ans à Lyskovo, dans le gouvernement de Nijni Novgorod, dans le domaine des princes de Géorgie. Georges Bagration la donne en 1808 à l'empereur Alexandre qui avait promis de chasser les Turcs et de la rendre à la Géorgie.
Depuis cette époque, la Croix se trouve dans la cathédrale de Sion à Tbilissi.

-----------------------------------------------------
_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca   Ven 9 Sep à 10:05

La Laïcité est elle adapté au rien et à ses opinions ! Certes, ils sont dans un autre monde diront les
matérialistes mais pourtant il ne remette pas en doute la composition d'un puits, la formation d'une étoile et l'esprit de biologie sans sombrer dans la barbarie de l'esclavage, du viol et de la torture.
L’âme matérialiste se compose avec le rien et elle y attribue tout un tas de règles sur la composition du vivant alors qu'un immatérielle est plus porté sur la chair que sur le subjectif...
L'immatériel est vraiment en état de décomposition aspirée par les hantises de morts, de regard et d'opinion de ceux qui se prétende être libre de l'esprit et de ses regards...

La Laïcité pourrait être immatériel dans l'aspect de beaucoup de choses si l'opinion et le regard des hommes étaient plus sage. Sans remettre des lois sur le regard et le droit d'existence, les gens devraient d'avoir un regard un peu plus immatériel sur l'autre et l'existence... Mais voilà, le narcissisme humain détruit le paraitre humain. Un peu comme Adam et Eve qui eurent peur de Dieu ayant découvert l'aspect de leur nudité: Déjà les anciens avaient compris ce mal qui ronge la société humaine... L'habit et la pensée se doit être un confort et non un paraitre ! Pourquoi éprouve t'on ces sentiments de peurs tout simplement parce que Si Dieu est Bienveillant, la Nature d'Existence l'est un peu moins ! Le Terme de Laïque essaye de porter l'égalité dans le vestimentaire mais les droits de l'Homme appelle à la diversité de pensée et l'habit à pris un aspect essentiel pour les droits de l'Homme ! On ne peut pas reprocher à la Laïcité d'être raciste, puisque Dieu est reçu telle qui l'est ! Nous n'y pouvons rien si les Hommes une fois de plus ainsi que certaines narcissiques ne peuvent s'empêcher de reprocher à dieu d'avoir une pensée laïque !

Ecrit de
TAY
La chouette effraie

_________________
Kounak le chat....


http://la-5ieme-republique.actifforum.com/t130-isis-de-nout-y-becca-et-les-vierges-dans-le-temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca   Mar 13 Sep à 10:00

Toulouse, le 13 Septembre 2016

"Lettre vers tous les Croyants, les Laics, les Athées et Indiférents sans distinction de sexes et d'appartenance"

"A travers l'histoire, il y a tout ces regards qui porte sur l'espérance d'une terre bénite où résonne la paix et l'harmonie si désireuse dans le cœur de l'Homme. Certains ont construit et d'autres ont détruit... Les Femmes n'eurent pas dans un premier temps à se soucier de leur image, telle des lionnes, elles étaient libre de se soumettre ou de se dérober à l'acte naturel de la Nature et de ses lois. Mais voilà; nous avons voulu une femme unique dans sa présentation et son comportement: La diversité lui fut enlevé et l'Homme perdit son statut d'être suprême de Dieu. Les Hyènes, les lions et les Éléphants devint les inspirateurs de l'évolution humaine, plus nous apprenons à observer ce qui reste de sauvage dans la nature, nous voyions que nous avons voulu supprimer ces codes d'honneurs... Ce qui était preuve de charité fut transformé en faiblesse ! Le lion qui élevait les fils de ses frères, ce lion là fut tué par les Hommes et ceux qui prirent sa défense furent exilés du cœur des femmes... On les transforma pour les soustraire à leurs regards... Trouvé vous cela juste mesdames d'être puni pour un acte de bonté à l'égard de ce lion qui adopta les orphelins de ces crimes et qui honoré les dettes des Dames Lionnes à l'égard de Yahvé, Dieu, Allah, Vishnou ou Éternel est l’Éternel. Oui malgré mon sens laïque, je crois au courage de la Charité et de la Valeur malgré tout j'ai perdu ma naïveté devant le Lâche, le Traitre, l’Envieux et la Haine. J'aime le regard tel le lion qui protège son territoire, Sa Lionne et Son Peuple et qui n'ose pas cacher son admiration devant les singes et les éléphants imprégné de sagesse et de Bonté... Le Courage de la Girafe, la Hargne de la Hyène, l'endurance du Serpent, la moquerie du Scorpion et les enseignements de la Mouche. Les Mouches indiquent l'eau et sont des reversoirs aussi utile que le Chameau et le Cheval... Les hirondelles qui faisait sourire les Femmes et les Enfants; Et malgré la Cruauté du Temps, il y avait toujours une place pour la valeur du Courage et du charitable... Voilà à partir de quoi et selon les percepts de Gordon Pacha et l’Enseignement de l’Écoute du Temps et de La Nature nous pouvons reconstruire Alep, Petra et tous ces Oasis qui faisait les charmes de nos querelles de Commerçants, de Patriarches et de Familles. Nous ne pourrons jamais éviter des querelles ou des discordes de Voisinages, mais Sauvegarder Notre Honneur, ça sera mon premier engagement d'Homme contre l'Esclavage, le Viol, la Torture, La Faim, La soif et pour l'équilibre, le partage, la manifestation, l'égalité, de réunion et de gréve."

Ecrit de
TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca   Aujourd'hui à 16:53

Revenir en haut Aller en bas
 
La Philosophie Laique, Athéna la Déesse et Y'becca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bal du cercle de philosophie et lettres
» La philosophie...selon JCVD
» La Philosophie de projet Démocrate
» Philosophie d'un vrai miltant
» Etudiant en L3 de philosophie qui ne veut pas être prof.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: