La.cinquieme.République

De la politique pure et affaires étrangeres
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Sectarisme et l'Immortalité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Le Sectarisme et l'Immortalité.   Lun 4 Juil à 3:33

Le Sectarisme et l'immortakité ou l'Immortel.

Quelle limite peut différencier une opinion d'un sectarisme...! Le sectarisme est crée par l’Événement et l'action. Il y a des faits et celui qui le réfute par intérêt et position en est acteur par Soi: Voilà un fait important, car beaucoup ignore d'en être un acteur. Elle s'apparente à une croyance, à une illusion , une démence dit-On...! Mais, lorsque il s'agit d'un acte de résistance face à une force réelle et obscur ! Une résistance est une forme d’obscurantisme pour les ténèbres car la résistance dans ce cas est une forme de lumière. Mais, dans ce cas là; l'ignorance n'est pas un fait, l'acte de résistance est une conscience ! Le sectarisme est crée par l'Evénement et l'action. Il y a des faits et celui qui le réfute par intérêt et position en est acteur par Soi, Y'becca est dans cet embryon: Le kamikaze est une arme autre que le mercenaire... Le sectarisme s'est la conviction d'un Soi démesuré qui conduit à la formation d'un Lui... Cette naissance dans un œuf est autre que celui qui est constitué devient une action de ce monde. Le sectarisme est un ensemble d'individu au même titre qu'une association 1901...

On dirige l’Âme du sectarisme vers l'image d'un gourou... Mais, celui qui sait construire peut édifier une pensée tout comme certains établissent des tours et des états... Le démesure de l'individu et de sa croyance en Soi et en Nous, nous conduit à l'aspect difforme que peut recouvrir la pensée devant l'image construite d'un homme envers ces semblables ! César est il une secte où l'empire s'est il mué en un Sectarisme prénommé Orgueil de la politique...
Rome est elle devenu tout comme ce dieu serpent affaiblit par la vision du sectarisme devant la grandeur ! Que se passe t'il quand l'aspect du surnaturel l'emporte sur la vision du fait naturel ! Comment un homme politique peut il revendiquer l'appartenance du temps ! Il reste la Force du Mérite, celui de conduire ou d'escorter dans ce monde reliant les aspects de la créativité dans sa plus humble des demeures: Celui de survivre ! Pour certains, le soi et le lui, même sous forme d'un duo, le sectarisme se crée par un rejet mais qu'en est il une ambition qui veut englober le Tous.

Alors on creuse pour une mie de pain tel des fourmis grandissant dans un monde peuplé de multitude créatures. Nous voilà dans une bulle puis dans un océan plat dans une vallée tourmenté ! Rien n'est stable dans cette ruche en perpétuel rénovation... Et encore la fourmi possédè une notion de sacrifice que ne possédè pas tout les individus humains: Voilà la notion de sectarisme dans la pensée humaine... Elle est devenu un bien, une espérance et une démence ! Et cela uni tout les sociétés humaines et voir toutes les créatures, car ils se révèlent que toutes les fourmis ne sont pas disciplinés... Et oui, certaines fourmis ne sont pas communautaires et l'homme se retrouvent devant tout un aspect de ces illusions qui s’effondre ! Mais, l'Homme est alors à l'image de la fourmi et de l'abeille, oui cette forme d’indiscipline prénommé le Soi... Celui qui ramenè à Soi devient un sectarisme pour celui qui convient de l'ensemble... Le sectarisme n'est pas un serpent qui se mords la queue ! Il a mille et une formes et il est vivant. C'est un prédateur jouant la mort !

Le Peuple est donc un ensemble de sectarisme mais certains sont plus solitaire que d'autres ! Vaincre le sectarisme est diminué un aspect du crime mais pas la Personnalité du crime et du viol n'en sera pas résolu... L'aspect de la mort n'est pas le lien qui lie le sectarisme et l'homme, Rien et tout à la fois lie l'Homme au sectarisme tout comme Rien et tout à la fois lie l'Homme aux crimes.

Cela ne veut pas dire que l'Espérance du bonheur et de l'ensemble soit Vaine, Elle est une veine et une artère: Cela la Rends belle aux yeux de la Création et de l'Arc-en-Ciel et de ses Nuages...!

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Sectarisme et l'Immortalité.   Mar 5 Juil à 10:51

La Lionne du Roseau et l’antilope.

Le couple du Roseau rencontra Sy'lhia , la louve et l’antilope...
l’éléphant vient de quitter le canari et le corbeau...

-"Sy'lhia"... Donne des nouvelles de la communauté des fleuves et des océans..."
demande la Lionne du Roseau...

-"Le Lion du roseau et l'éléphant ont perdu la trace du cheval et de l'Iguane.
Benjamin L’âne d’Israël et Stephen L'Ours polaire chemine sur les sentiers des oueds pour s'acclimater aux nouvelles de Juno... Justin le fermier construit une nouvelle turbine solaire
Police la coatie est en compagnie de Guyane la Panthère noire.
Nagaliew la mouette aux yeux verts et Eole l'albatros sont parti rejoindre My'a et Silhï'o au frontières nuageuse du devin Sahara et de Gobie...
Le Panda observe le cheval et l'iguane afin de comprendre ses rotations et tours du mondes:
Les Localités et la chimère de France ou l'Alchimiste de Lionel le Fermier... La position des chats face aux brulantes réactions est très inconvenables pour leurs merveilleuses moustaches..
L'hermine blanche structure son logis et sa région alors que la cigogne blanche d'Avignon se rappelle du renard et du loup. Le Rouge gorge du Népal dit merlin s'associe avec un grizzly du Bhoutan et une grue de Thaïlande sous le regard inquiet de la cigogne verte qui se méfie qu'un fanatique ne viennent lui dérober les fruits de ses liaisons: ses œufs...
Il est aride et embrumé, la chouette effraie structure des pièces de théâtres pour les dragons de la Lune et les condor du chili... Sa chaleur transpire la nature et les photosynthèses... Nous avons besoin de bambou..."

"Quoi..." dit Minouska la chatte de Pologne sous les regards de croaw croaw et du couple du roseau

"C'est ce que dirait mag'2 l'institutrice au sujet de la sonde Juno et La Planète Jupiter" réponds Sy'hia...

Finalement, la Lionne du roseau, l’antilope de la louve et Minouska doivent se séparer du reste du groupe... Elles partent vers le sud... Elles franchissent des fleuves et des marais et elles y rencontrent la désolation, l'abandon et les milices... Observant de loin la civilisation des hommes et des fermiers, la rumeur parle du Cruel Lionel et de son serviteur François heureusement il y a la présence de l'honorable Justin...

Elles se mettent à courir étant toujours dans ce rapport éternel de mères et de filles... Croisant le chemins des gnous et des springboks... C'est alors que la Lionne entendit un chant... Il émanait d'un couple étrange, deux étranges compagnons: Un corbeau et un canari...

-"Que cela est attendrissant." dit madame corbeau.
-"Patience." réponds l’antilope..
-"Le souffle résonne dans mon sein et mes griffes."Siffle Minouska la chatte de Pologne.
-"Quelle merveilleux, trio..." Réponds Antéa le canari.
-"Nous venons du nord." réponds la lionne du roseau.
-"Les raisons." dit le corbeau.
-"Pure promenade... et vous ?" réponds l’antilope
-"on cherche" réponds Antéa le canari
-" Vers où et quels horizons inquiets vous ont conduit à de telle traversé en ces heures trouble construite par la divisions des Hommes et de leurs fermiers !" Dit Minouska...
On sait très peu ! Juste qu'on s'est encore perdu dans notre orientation ! L'aurore boréale de Jupiter à troubler notre boussole et notre accent linguistique." Réponds Antéa le Canari.
-" Croaw Croâw.... Le bruit des colères... Croäw Croac Croäw Croâw... Au dessus et bien non, mesdames" claironne Dame Corbeau...
-"Ben voyons" dirent La Lionne du Roseau, Antéa le canari, l’Antilope de la louve et Minouska la chatte de Pologne.

Sans le savoir, elles allaient rétablir l'union des galeries... Car leurs actes et propos allait être rapportés à Aakbar, Marjintht, Sahler et le singe guetteur. Le vent souffle sur les roseaux et il se révéle être un messager aussi grand que les signaux de fumées, pas plus grand juste aussi grand... Mais cela est une autre histoire à venir, Y'becca...

Ecrit de
TAY
La chouette effraie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Sectarisme et l'Immortalité.   Mer 6 Juil à 2:56

La métaphysique est pour Descartes le fondement de toutes les sciences. Il illustre sa conception du rapport entre les connaissances humaines par cette image :
« Ainsi toute la philosophie est comme un arbre, dont les racines sont la métaphysique, le tronc est la physique et les branches qui sortent de ce tronc sont toutes les autres sciences qui se réduisent à trois principales, à savoir la médecine, la mécanique et la morale, j'entends la plus haute et la plus parfaite morale, qui, présupposant une entière connaissance des autres sciences, est le dernier degré de la sagesse. Or comme ce n'est pas des racines, ni du tronc des arbres, qu'on cueille les fruits, mais seulement des extrémités de leurs branches, ainsi la principale utilité de la philosophie dépend de celles de ses parties qu'on ne peut apprendre que les dernières. »
Le mécanisme des tourbillons
En ce qui concerne le mouvement des planètes, Descartes exclut une action à distance du Soleil, cette idée ne reposant à l'époque sur aucun fondement rationnel. Par ailleurs, comme nous l'avons vu ci-dessus, il s'oppose à l'existence du vide. Il énonce donc que le mouvement des planètes est dû à de grands tourbillons d'éther remplissant l'espace et qui les emportent et les maintiennent sur leurs trajectoires. Cette théorie ne permettait cependant pas de faire des calculs prévisionnels. Elle influença néanmoins les scientifiques français de la fin du xviie au début du xviiie siècle15. Incompatible avec la théorie de la gravitation newtonienne qui se développe dans la deuxième moitié du xviie siècle, elle contribua à ralentir l'introduction de la mécanique newtonienne en France. Les cartésiens voyaient en effet dans l'attraction universelle de Newton une tentative d'introduction de force occulte dans une science qu'ils voulaient purement mécaniste. La publication en 1687 des Philosophiae Naturalis Principia Mathematica de Newton amena certes Huygens, en grande partie cartésien et qui voyait dans les anneaux de Saturne une preuve de l'existence des tourbillons, à changer d'opinion. Il écrivait ainsi en 1690 : Je n'avais point étendu l'action de la pesanteur à des si grandes distances, comme du Soleil aux planètes, ni de la Terre à la Lune, parce que les tourbillons de Monsieur Descartes qui m'avaient autrefois paru fort vraisemblables, et que j'avais encore dans l'esprit, venaient à la traverse. Mais c'est seulement dans les années 1730-1760 que des personnalités comme Maupertuis, Clairaut ou Émilie du Châtelet, contribuèrent à faire définitivement adopter la mécanique newtonienne en France, malgré une ultime tentative de Fontenelle, qui publiait en 1752 une Théorie des tourbillons cartésiens avec des réflexions sur l'attraction.
La physique
La physique de Descartes est exposée dans le Monde (1633). Il ne publia pas cet ouvrage à cause de la condamnation de Galilée. Cette partie de sa pensée sera publiée dans les Principes de la philosophie (1644). Il présente ainsi ses intentions au début du Monde :
« Et mon dessein n'est pas d'expliquer […] les choses qui sont en effet dans le vrai monde ; mais seulement d'en feindre un à plaisir, dans lequel il n'y ait rien que les plus grossiers esprits ne soient capables de concevoir, et qui puisse toutefois être créé tout de même que je l'aurai feint." (Le Monde, AT, XI, 36).
Le Monde a donc un aspect fictif et se présente comme des hypothèses :
« [...] bien que le monde n'ait pas été fait au commencement en cette façon, et qu'il ait été immédiatement créé de Dieu, toutes les choses qu'il contient ne laissent pas d'être maintenant de même nature, que si elles avaient été ainsi produites […] »
La physique cartésienne est fondée sur l'identification de la matière avec la quantité géométrique (materia vel quantitas). Il évacue ainsi du monde physique les formes substantielles et les qualités de la scolastique : la pesanteur et le mouvement sont ramenés à une explication mécaniste. La notion de force, et a fortiori d'action à distance, n'apparaît pas chez Descartes. Sa description du monde est essentiellement cinématique, le mouvement se transmettant de proche en proche par contact. L'Univers, dans lequel le vide n'existe pas, est donc rempli de substance animée et de tourbillons. Toute action occulte étant exclue dans ce mouvement, celui-ci doit être conservé dans sa totalité, par le pouvoir conservateur de Dieu. Si un corps perd du mouvement, il le transmet à un autre. En l'absence d'interaction, un corps poursuivra indéfiniment son mouvement. Il s'agit du principe d'inertie, déjà présent chez Galilée, mais clairement affirmé par Descartes. Au sein de ce système, la théorie des chocs joue un rôle particulier. C'est elle qui est en effet susceptible de permettre des calculs prévisionnels de mouvement. Elle se révélera malheureusement fausse, et la physique cartésienne se heurtera violemment à la physique newtonienne dans la deuxième moitié du xviie et le début du xviiie siècle. Si la première se base sur des principes métaphysiques, mais ne permet pas d'effectuer des calculs prédictifs, la seconde donne un accord remarquable entre calculs et résultats expérimentaux, mais les cartésiens lui reprochent de ne fournir aucune explication sur la nature des forces introduites. Au cours du xviiie siècle, les savants continentaux se rallieront à la physique newtonienne.
Pourtant, dans un monde non établis et en formation, l'aspect de Tourbillon peuvent être imaginer mais par la force de la matiére et de son évolution, elle conduit au mécanisme de Newton: Un Tourbillon autre que celui de Descartes mais en observant les climatismes, la matière engendre des Tourbillons. Exemple, la tache rouge de Jupiter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Sectarisme et l'Immortalité.   Sam 9 Juil à 10:06

SUR L’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE.


CONVENTION. — Séance du 6 février 1794.


Représentants du peuple français, jusqu’ici nous n’avions décrété la liberté qu’en égoïstes et pour nous seuls. Mais aujourd’hui nous proclamons à la face de l’univers, et les générations futures trouveront leur gloire dans ce décret, nous proclamons la liberté universelle. Hier, lorsque le président donna le baiser fraternel au député de couleur, je vis le moment où la Convention devait décréter la liberté de nos frères. La séance était trop nombreuse. La Convention vient de faire son devoir. Mais après avoir accordé le bienfait de la liberté, il faut que nous en soyons pour ainsi dire les modérateurs. Renvoyons au comité de salut public et des colonies, pour combiner les moyens de rendre ce décret utile à l’humanité, sans aucun danger pour elle.

Nous avions déshonoré notre gloire en tronquant nos travaux. Des grands principes développés par le vertueux Las Casas avaient été méconnus. Nous travaillons pour les générations futures, lançons la liberté dans les colonies, c’est aujourd’hui que l’anglais est mort. (On applaudit.) En jetant la liberté dans le Nouveau Monde, elle y portera des fruits abondants, elle y poussera des racines profondes. En vain Pitt et ses complices voudront par des considérations politiques écarter la jouissance de ce bienfait, ils vont être entraînés dans le néant, la France va reprendre le rang et l’influence que lui assurent son énergie, son sol et sa population. Nous jouirons nous-mêmes de notre générosité, mais nous ne l’étendrons point au-delà des bornes de la sagesse. Nous abattrons les tyrans comme nous avons écrasé les hommes perfides qui voulaient faire rétrograder la révolution. Ne perdons point notre énergie, lançons nos frégates, soyons sûrs des bénédictions de l’univers et de la postérité, et décrétons le renvoi des mesures à l’examen du comité.
BULLETIN DU TRIBUNAL RÉVOLUTIONNAIRE
Audience du 13 germinal, an II de la République française.


SUR L’ORGANISATION DE L’INSTRUCTION PUBLIQUE.


CONVENTION. — Séance du 26 novembre 1793.


Dans ce moment où la superstition succombe pour faire place à la raison, vous devez donner une centralité à l’instruction publique, comme vous en avez donné une au gouvernement. Sans doute vous disséminerez dans les départements des maisons où la jeunesse sera instruite dans les grands principes de la raison et de la liberté ; mais le peuple entier doit célébrer les grandes actions qui auront honoré notre révolution. Il faut qu’il se réunisse dans un vaste temple, et je demande que les artistes les plus distingués concourent pour l’élévation de cet édifice, où à un jour indiqué seront célébrés les jeux nationaux. Si la Grèce eut ses jeux olympiques, la France solennisera aussi ses jours sans-culottides. Le peuple aura des fêtes dans lesquelles il offrira de l’encens à l’être Suprême, au maître de la nature ; car nous n’avons pas voulu anéantir le règne de la superstition, pour établir le règne de l’athéisme.

Citoyens, que le berceau de la liberté soit encore le centre des fêtes nationales. Je demande que la Convention consacre le Champ-de-Mars aux jeux nationaux, qu’elle ordonne d’y élever un temple où les Français puissent se réunir en grand nombre. Cette réunion alimentera l’amour sacré de la liberté, et augmentera les ressorts de l’énergie nationale ; c’est par de tels établissements que nous vaincrons l’univers. Des enfants vous demandent d’organiser l’instruction publique ; c’est le pain de la raison, vous le leur devez ; c’est la raison, ce sont les lumières qui font la guerre aux vices. Notre révolution est fondée sur la justice, elle doit être consolidée par les lumières. Donnons des armes à ceux qui peuvent les porter, de l’instruction à la jeunesse, et des fêtes nationales au peuple.

_________________
Kounak le chat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
yanis la chouette



Nombre de messages : 4284
Localisation : http://yanis.tignard.free.fr
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le Sectarisme et l'Immortalité.   Ven 15 Juil à 10:15

L'écriture du Bruit (dans la rive gauche de Toulouse)...
Dédié au Vide (alpha et oméga) et au son (l'écho).

L'art du dramatique afin de repousser...
Ainsi, on s'acquiert l'aspect du repos et l'on peut sombrer
Dans le tourbillon des paroxysmes... Illusions et mirages
se transforme en un brouillard de clarté dans l'épaisse couverture
du confort et de la résonance.
Le Vide se construit il par le son, le son s'exprime et résonne par la matière.

En des années, la seine a grossi et le Temps nous rappelle à l'Ordre: Le Staduim.
Ile du Ramier, la lutte contre l'humidité; l'échange de la culture agricole de la Dame.
En faites un referendum municipal tout comme tous les referendum montre l'Homme
au cœur de la République... Faire participer les habitants à la vie citoyenne de tous les
acteurs et actrices du cœur examiné et du débat autour du sujet.

Et puis pour la première fois, j'ai vu cette jeune fille observé le miroir... Imaginons sur la nature
et l'inceste... Eh bien, ne cataloguons pas tous cela en une série de biens raciales, fonciers
et de nationalités. Finalement, Tous clandestins et tous travailleurs, n'a qu'un souhait, se prémunir
de la pluie dans une caravane habitable ou dans une demeure digne.

Cette jeune fille avait ressenti une tempête... Elle mourrait dans l'âme... https://www.youtube.com/watch?v=EONeXYMjQUc ... Des chants de baleines... Alors, j'ai su qu'elle était forte... Elle était l'ombre de la source bien plus ombre que la source... alors j'ai compris la force de cette humanité...

Je la sens ... Elle guette... Vous avez réveillé son cœur de sécheresse... Douche comme la sagesse...
Et voilà son histoire qui se poursuit devant ce temps qui s’étend dans l'infini... En faites , c'est la République de France qui donne un pouvoir local, non son président, à tous les habitants d'une commune et de son pays :
Toutes Habitantes et Tous Habitants que seul la haine a démuni les membres.... Pourquoi renverser sa tribut,
Construisons un peuple dans l'éclaircie et l'averse...
Le Temps et sa fécondité voulaient entendre le souffle du vent alors que j'entends mugir le cri de la colère... Les servantes et les femmes ont crées de nouveaux chefs... Ils ont été instruit dans le dunes du désert selon chaque tributs des douze et des bédouins. Oui, les mouettes et la géographie... L'extension de la civilisation de la vallée de l'Indus et à la notoriété d'un homme issu de la chair et non de l'essence, doué d'un esprit intime et vivant dénudé de la vocation à se définir comme Dieu ou messager mais Vivant dans l'instant présent contre la pauvreté, l'esclavage, le viol, le braconnage et la torture ayant lutter dans les contrées de Chine... Un Anglais... Comme quoi, Le Commonwealth possède une grande âme à vocation laïque et de liberté malgré sa croyance propre et La République de France tout comme la Desporah peuvent devenir des soeurs intimes telle que "Isis et Nephtys"... Un étranger lié à la Nature et autres aux divinités multiples portant ni chapelet, ni livre du monothéisme : ne connaissant pas les textes hindouistes canoniques, tels que les quatre védas, les Brāhmaṇas, les Āraṇyaka et les Upaniṣad sont composés en sanskrit védique, une forme du sanskrit. La culture associée à cette période, parfois désignée comme la civilisation védique, se développe au nord et au nord-ouest du sous-continent indien. mais qui ose s'adresser en fables en laissant le libre arbitre de la culture autonome et grandissante d'une culture millénaire et autonome dans sa justice malgré que les Femmes... Les Femmes dites Objets d'une richesse sur le bien et oubliant le bonheur du relationnel... Car, oui, il y a l'histoire du prince du Népal qui ne put épouser sa bien aimée: il tua son père et sa famille, le jour de son mariage qui par la suite se suicida et un roi absurde se déclara divin: Ainsi Naquit la République du Népal, l'Autonomie des Mustangs et le Rayonnement.
du royaume du Bhoutan. Ce Prince du Népal, je ne peut l'oublier; il est à la mesure de la détresse des peuples de l’Himalaya et de ses plaines... Autrefois, il y avait un consulat du Royaume du Népal... Dipendra, Je prie pour l’Âme de ce prince qui ne trouvera le repos que lorsque des mariages libres se célébreront dans l'Himalaya, ses plaines et dans le monde. Le Chant de Merlin le rouge gorge du Népal est perçu dans les mariages libres et où Les Femmes ne sont plus des Objets d'une richesse sur le bien.

Pourtant je crois toujours en la République de l'Olivier, la France et sa République, L'O.N.U et à une évolution dans l'espace: La destinée du destin , mes Frères et Sœurs. Et je n'ai voté que pour une seule volonté: Celle de l'équité dans la Justice de l'Eau.

TAY
La chouette effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelier-yannistignard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Sectarisme et l'Immortalité.   Aujourd'hui à 16:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Sectarisme et l'Immortalité.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La pédagogie Steiner
» Selon le Coran, le jardin d’Éden était-il sur terre ?
» Protection contre les ondes électromagnétiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La.cinquieme.République :: La.cinquieme.République-
Sauter vers: